Soutenez le forum !
1234
Partagez

Sabotage de sang-froid [Mission C]

Okogoto Ken
Okogoto Ken

Sabotage de sang-froid [Mission C] Empty
Lun 11 Jan 2021 - 23:53
Ordre de Mission:
 

Son regard plongé dans l'oublie, psychologiquement face à ses pensées mais physiquement face à la boucherie où il est missionné pour enquêter, Ken pense a ce que ce village peut bien avoir de mal en son sein. Arrivée depuis seulement quelques mois au sein de la Brume, le Prince du Glacier s'est très vite adapté à sa nouvelle vie et pour connaître son nouveau lieu de résidence, s'est octroyé quelques jours de lecture à la bibliothéque du village. Pour y apprendre son histoire, ses grandes figures, son passé.

En y découvrant que le pays de l'eau fut le territoire de nombreux criminels, chassés les premiers guerriers qui deviendront shinobi de la brume par la suite, Ken a pu découvrir les maux qui rongeait anciennement les terres au cœur desquelles il se trouve aujourd'hui. Toutefois, en voyant qu'il y a quelques jours un vol de bokens s'est produit au sein du Grand Dojo et aujourd'hui un sabotage d'une chambre froide en boucherie, l'Okogoto se questionne sur la véritable non-criminalité des kirijins. Pourquoi retrouve t-on encore des actes de ce genre dans un pays qui s'est battu pour en endiguer la criminalité ? Les auteurs de ces actes sont-ils des héritiers de ces bandits d'antan ? Ou est-ce simplement le vice le plus perfide de la race humaine que de ne pas respecter les autres pour leur bon compte ? Peut-être bien ça ...

Après tout, lui et les siens ont bien failli être éradiquer jusqu'au dernier pour une simple question de richesse que les autres ne s'étaient pas donner la peine de se donner. Alors la jalousie engendra une haine viscérale, qui conduisit l'homme à commettre des crimes à la limite du génocide. Une horreur contre laquelle le nouveau sabreur souhaite se battre encore plus aujourd'hui, en ayant prit connaissance des anciens actes des nations Iwajin et Kumojin.

Ses pupilles jaunâtre dont l'iris est physiquement symbolisé par le 当, signe d'une malédiction éternelle, sont posés sur la devanture de la boutique, en attendant une dénommée Yuki avec qui l'épéiste fera équipe en ce jour. Cependant l'attente ne fut pas longue, lorsqu'une blonde aux yeux saphirien se présente à lui. S'avançant alors vers la belle, celui dont sa particularité physique et son tempérament nonchalant comme ténébreux attirent la plus part des femmes vient se présenter à sa co-équipière.

« Yuki Misaki je présume ? Enchanté, je suis Okogoto Ken, apprenti épéiste de la Brume. Fière de faire équipe avec une membre de ce clan prestigieux. » dit-il impartialement mais avec un respect tout trouvé.

Abaissant son torse et posant sa main sur le manche de son katana pour que ce dernier ne le gêne pas, par marque de respect, le guerrier vient à faire référence à ce clan symbolique des terres enneigée de Yuki no Kuni. Pays duquel lui aussi vient après tout.




_________________




Dernière édition par Okogoto Ken le Mer 13 Jan 2021 - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11168-okogoto-ken-refonte https://www.ascentofshinobi.com/t11198-okogoto-ken-dossier-shinobi-en-cours#96395 https://www.ascentofshinobi.com/u1222
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Sabotage de sang-froid [Mission C] Empty
Mar 12 Jan 2021 - 3:29

Décidément, les missions n'arrêtaient pas de pleuvoir sur la genin du pays de la neige. Ce n'était bien évidement pas quelque chose sur quoi elle allait se plaindre, elle ne demandait que ça, prouver sa valeur. Peut-être étais-ce parce qu'elle faisait un si bon travail que les autorités lui accordait de plus en plus de mission ? Peut-être étais-ce parce qu'elle était la seule genin disponible ? Peut-être étais-ce dû à l'intervention d'une force mystérieuse manipulant la genin sur un chemin tout tracé ? Une chose était bien certaine, elle n'en avait pas la moindre idée et ça n'était tellement pas important qu'elle chassait d'un revers de la main mentale ses questions inutiles.

Sur l'ordre de mission qu'elle avait reçu, elle était convoqué à se rendre sur les lieux d'un crime, un autre. D'abord le vol d'un pelisse d'or, ensuite le sabotage des boucheries du village caché de la brume. Décidément, les gens ne semblait pas savoir qu'ils étaient dans un village militarisé et que de commettre un crime était tout simplement stupide ici. Bon sang, les shinobi du village avait la capacité de bouger des montagnes et de sceller les dieux. Les dieux ! Et eux, ils sabotaient les chambres froides des boucheries du village. Ils avaient clairement échoués quelque part dans leur vie.

Lors de son arrivé sur les lieux du crime, l'homme avait qui Misaki allait faire équipe était d'ores et déjà arrivé. Dès qu'il apperçu l'adolescente, l'homme vient se présenter. Il se présenta avec une élégence. Un peu trop lèche cul pour la Genin, qui en avait assez vue dans sa vie de par son statut de fille trophée d'une famille du clan Yuki. Sommes toute, ça avait quand même quelque chose de raffréchissant. Depuis ses débuts au coeur des formes militaires du village caché de la brume, elle n'avait pas encore eu l'occasion de rencontrer quelqu'un poussant ce genre d'étiquette.

En guise de réponse, la Genin s'inclina vers l'avant, les yeux rivés au sol. Sa crignière d'or glissa de derrière ses oreilles pour rejoindre le reste de la tête de la fille des glaces.

[Misaki] - Enchantée de faire votre connaissance, Monsieur Okogoto.

Bien qu'elle détestait ce genre de présentation, c'était quelque chose qui lui était encrée dans les veines. Comme une mémoire musculaire. L'homme ne devait pas être tellement plus vieux que la Yuki, mais c'était plus fort qu'elle. Peut-être essayait-elle de créer une forme de distance entre lui et elle ? Peut-être étais-ce encore là l'habitude d'une vie de fille trophée ? Ce n'était pourtant pas les questions qui lui trottait en tête.

Elle se demandait, à partir de quel moment pouvait-elle demander, à cet inconnu avec qui elle allait devoir faire équipe, pourquoi est-ce que ses yeux étaient aussi inhabituelle. C'était la question qui la travaillait alors qu'elle se releva. Sans doute jamais ?

_________________

#19bcf5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki
Okogoto Ken
Okogoto Ken

Sabotage de sang-froid [Mission C] Empty
Mar 12 Jan 2021 - 12:16
Face à la Yuki, le temps semble s'arrêter pour le garçon aux yeux maudits. Plongeant dans ses yeux azurins, les souvenirs du nouveau roi Okogoto refont surface comme un rappel de ne jamais oublier son passer. Les Yuki, ce clan originaire du pays du même nom sont une famille de fier guerrier vouant un culte tout particulier à la hiérarchie monarchique en leur sein. Des traditions et une culture bien propre aux pays des neiges comportant plusieurs clans se basant sur la monarchie pour mode de vie.

En lui adressant le même respect qu'il vient de lui faire, Misaki le sort de ses pensées avant qu'il ne se retourne vers la façade de l'établissement boucher. Bunta Ushi. Un dernier regard et un mot d'encouragement à sa partenaire et leur travail va pouvoir débuter.

« Je pense qu'il va nous falloir être rapide et efficace sur cette mission. Si le responsable de ces sabotages court toujours, il va très certainement s'en prendre à d'autres boucheries. Même si cela reste hypothétique. »

Une hypothèse déjà toute trouvée pour l'épéiste aimant prendre le temps d'analyser les choses intelligemment pour en tirer les meilleures conclusions. L'efficacité est son mot d'ordre. Car si le saboteur est toujours dans la nature et qu'il ne s'en prend à aucune autre boucherie mis à part celle portant le nom de Bunta Ushi, c'est que la cible est cette chaîne de boutique et que cela tend à la vengeance personnelle. Si d'autres boucheries se font prendre pour cible, alors le criminel possède un tout autre mobile.

La raison de leur présence en ce jour.

Prenant l'initiative de pousser la porte vitrée de la boutique, Ken s'annonce à l'entrée aidé par une cloche servant de système de prévenance aux propriétaires. Et le moins qu'il puisse se dire, c'est que le boucher affiche véritablement le physique qu'il se faisait d'un boucher de la ville. Un gars venu de la campagne, aussi large que haut tout en ayant les mains faisant la taille du buste de l'Okogoto. Un géant en somme pour le genin de taille moyenne.

« Bonjour à vous, je suis Okogoto Ken et voici Yuki Misaki. Nous sommes tous deux genin et avons été mandaté pour enquêter sur la personne qui sabote vos chambres froides. J'ai cru comprendre que vous possédiez plusieurs boutiques ? »

le regard de l'épéiste se tient quelques secondes vers la Yuki comme pour lui indiquer que, si elle le souhaite, l'interrogatoire de l'hôtesse de caisse serait également intéressant. Lui, se charge de la masse.

« Et bien oui, on a deux boutiques ! Et les deux chambres froides sont mortes. On a plus de viande ! J'espère que le Mizukage et le Daimyô va nous dédommager pour les pertes ! C'est inadmissible ! »

La colère de l'homme semble normale pour l'impartiale mais avant d'un peu trop s'emporter, Ken souhaite calmer l'homme pour éviter tout débordement.

« Je comprends vôtre peine et vous assure que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour arrêter l'auteur de ces actes. Avez-vous des ennemis ou du moins un concurrent souhaitant la perte de votre affaire ? Des clients ave des comportements suspects ?
Des ennemis ? On a jamais embêté personne. Ce serait le comble ! Et les clients sont tous enjoués lorsqu'ils nous rendent visite car ils savent que le soir, ils mangeront de la viande de qualité monsieur ! »

Pas de concurrent haineux. Ni de client pro végétarien. Les théories que le genin s'est fait semblent désuètes.

_________________




Dernière édition par Okogoto Ken le Mer 13 Jan 2021 - 23:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11168-okogoto-ken-refonte https://www.ascentofshinobi.com/t11198-okogoto-ken-dossier-shinobi-en-cours#96395 https://www.ascentofshinobi.com/u1222
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Sabotage de sang-froid [Mission C] Empty
Mar 12 Jan 2021 - 21:50

Il y avait un je-ne-sais-quoi qui dérangeait l'adolescente quand elle apperçu le boucher. Son instinct lui criait de se méfier de cet homme. Il n'avait pourtant rien fait qui pouvait éveiller des soupçons chez la jeune. En fait, c'était bien tout le contraire. Il avait plus l'étoffe d'un ours qu'on pouvait câliner que d'un ours qui voulait nous manger tout rond. Il existait bien des gens dans la vie dont la simple vision de leur visage créait une forte sensation de rejet. Peut-être était le cas ici ? Un simple boucher dont Misaki détestait le visage ?

Ça tombait justement bien, parce que son partenaire de mission avait prit les devants et interrogea le propriétaire victime du sabotage de sa chambre froide. Misaki avait le devoir d'interroger l'employé du mastodonte de muscle et de graisse.

[Misaki] - Si ça ne vous dérange pas, allons dehors. Dit-elle en indiquant à l'employée la porte de sortie Comme ça, on va mieux s'entendre.

La Yuki faisait référence aux conversations entre l'Okogoto et le boucher. Dans les faits, il s'agissait d'une demi-vérité. Misaki voulait s'assurer que le propriétaire de la boucherie n'entende pas la conversation entre la Genin et l'employée, de cette façon, l'employée pouvait dire les vrais affaire sans craindre d'éventuelle répercutions de la part de son employeur.

Les deux interlocutrices s'installaient sur un banc près de la boucherie. La dame ne devait pas être plus vieille que Misaki. Au maximum, elle devait avoir 18 ans. L'homme semblait provenir des bois alors qu'elle était aussi frêle qu'une fleure au vent. Elle avait de long cheveux roux accompagné de yeux émeraude alors que le bouche était chauve avec les yeux bruns. Il n'était clairement pas de la même parenté, ce qui rassura la Genin quanta la véracité des réponses qu'elle s'apprêtait à recevoir.

[Misaki] - Avez-vous une idée de qui aurait bien pu faire ça ? Débutait-elle en prennant la voix la plus douce dont elle était capable
[Employée] - Non pas la moindre. Dit-elle en faisant un signe de non de la tête
[Misaki] - Avez-vous remarquée quelque chose d'inhabituelle dans les derniers jours ?
[Employée] - Comment quoi par exemple ?
[Misaki] - Un client qui serait entré sans rien acheté et qui aurait attirée votre attention ? Un changement dans l'attitude de votre patron ? Plusieurs fois le même client dans une même journée ?

Misaki savait pertinemment que les commerces avaient leurs clientèles régulières, mais elle ne devait pas exclure toutes les possibilités de son enquête. Elle cherchait à savoir si quelqu'un serait entré afin d'avoir une idée de la disposition des lieux pour, qu'une fois l'heure venue, qu'il puisse exécuter son crime le plus rapidement possible. Les gens sur le point de commettre un crime ont tous le même réflexe, c'était une question de survie après tout. Il devait être en mesure de contrôle toutes les variables possible et inimaginable. Il se passait et repassait en tête comment le crime allait se passer et cette image mentale venait forcément avec un stress qui pouvait être perceptible, même inconsciemment, par les gens autour d'eux.

[Employée] - Maintenant que vous le dite. Monsieur Ushi semble plus nerveux dernièrement. L'autre jour, j'ai échappée un couteau par terre et ça l'a fait sursauté.
[Misaki] - En quoi est-ce inhabituelle ?
[Employée] - Ça m'arrive tout le temps d'échapper des choses. C'était la première fois que ça lui arrivait de sursauter comme ça.
[Misaki] - Il s'est passer quelque chose de particulier avant ou après ?

L'employée leva les yeux au ciel quelques secondes.

[Employée] - C'était une journée assez tranquille. J'étais en train de servir un client quand un homme avec une cicatrice au cou est entré dans le magasin. Il a demandé à parler à Monsieur Ushi qui à déposé son couteau près de moi avant d'amener l'homme dans son bureau dans l'arrière boutique. À peine ai-je eu le temps de fini avec mon client que son invité est partie. C'est en me retournant que j'ai accrochée le couteau que Monsieur Ushi avait laissé trainer.
[Misaki] - Et cet homme avec la cicatrice, il se semblait pas sortir de l'ordinaire ? Car vous n'en avez pas fait mention plus tôt.
[Employée] - Non. C'est un habitué, il a tous les débuts de mois pour discuter avec Monsieur Ushi.

Misaki continua son interrogatoire une quinzaine de minutes. Mise-à-part l'homme à la cicatrice, rien ne semblait indiquer quoi que ce soit de potentiellement utilisable pour son enquête. La Yuki avait profitée de l'absence du patron pour demandé à la jeune adulte s'il était un bon patron et s'il la traitait bien ? Ce que la dame confirma. Peut-être espérait-il qu'il était un trou du cul afin d'avoir une bonne raison pour ne pas aimer son visage ?

Les deux rentrèrent tandis que Ken était sur le point de terminer son propre interrogatoire. Elle mit au parfum son partenaire, voulant savoir si quelque chose était ressortie du discourt avec le boucher.

_________________

#19bcf5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki
Okogoto Ken
Okogoto Ken

Sabotage de sang-froid [Mission C] Empty
Ven 15 Jan 2021 - 23:22
Les conclusions supposées précédents l'entrée du jeune adulte au sein la boucherie semblent donc bien fausse pour le coup. Rien de ce que Ken imagina jusque là ne s'est avéré véritable et cela complique un tant soit peu l'enquête qu'il doit mener en compagnie de la belle Yuki. Il n'y avait pas de concurrence lui souhaitant quelconque malheur et la présence de civils anti-boucher, consommateur de viande, ne semblent faire partis de l'équation. Pourtant, quelque chose cloche.

Peut-être qu'en amenant l'employée avec elle en dehors de la boutique, Misaki va pouvoir trouver de quoi il peut bien s'agir.

Alors quittant du regard sa partenaire s'en allant à l'extérieur, l'Okogoto demande au boucher s'il peut voir la chambre froide en question. Ce que l'homme accepta. D'un bref coup d'œil, l'épéiste ne décela rien de bien étrange, mis à part quelques bouts de viandes pourris, du à un nettoyage de la pièce mal effectué.

« Et donc vous me dites que vous n'avez rien eu d'inhabituel ces derniers temps ? De clients énervés ou insatisfaits ?
Si j'te dis que non gamin ! Rien ni personne !
Je ne souhaite que m'informer, en aucun cas je ne veux mal faire les choses. Mais je vous remercie, j'ai tout ce qu'il me faut par ici. Nous reviendrons vers vous dès que nous en sauront plus. »

Préférant écourter la conversation face à un homme bien plus fort physiquement que lui, Ken se retire de la chambre froide en prenant compte que le boucher semble inquiet vis-à-vis de quelque chose en particulier. Mais quoi ... Le genin va devoir le découvrir par lui-même.

Désormais face à la Yuki, le garçon aux yeux uniques lui fait part de ce qu'il a pu découvrir. C'est à dire pas grand chose mais tout de même.

« Et bien ... On dirait que cette enquête va être des plus compliquée. Cet homme immense manque cruellement de savoir vivre et n'a même pas pu m'apporter la moindre preuve. Quant à la chambre froide, le sabotage est bien conforme à celui décrit dans l'ordre de mission. Rien de neuf donc. Cependant ... »

Prenant un air réfléchit, il repense au comportement du géant.

« ... nôtre bon Monsieur Uchi semble stressé par quelque chose. Nôtre présence ici semble le déranger mais je ne sais pas pourquoi. Et toi Msiaki, tu as pu découvrir quelque chose en particulier ? »

Et lui informant qu'un client habituel à chaque début de mois vient rendre visite au boucher, Misaki aide Ken à y voir un peu plus clair. Du moins, en principe. A chaque début de mois le même homme, affichant des cicatrices pouvant permettre de déterminer un mode de vie mouvementé ? Cela ressemble à des techniques criminelles que seuls certains connaissent.

« Tu penses que ce client peut être membre d'un groupuscule criminel et que à chaque début de mois, il viendrait récupérer une certaine somme que Uchi leur doit ? Mais pourquoi saboter la chambre froide d'un lieu qui leur rapporterait de l'argent ... ? »

Tant de questions qui doivent désormais trouver réponses.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11168-okogoto-ken-refonte https://www.ascentofshinobi.com/t11198-okogoto-ken-dossier-shinobi-en-cours#96395 https://www.ascentofshinobi.com/u1222
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Sabotage de sang-froid [Mission C] Empty
Dim 17 Jan 2021 - 17:11

Il était difficile de connaître le motif réel du criminel et/ou de l'organisation criminel à ce point-ci de l'enquête. Si Misaki avait belle et bien quelques idées en tête quantaux motifs possible du sabotage des chambres froides de ce boucher en particulier.

[Misaki] - Peut-être a-t-il refusé de payer? Le sabotage de ses chambres froides pourrait être une technique d'intimidation pour lui forcer la main et lui envoyer un message du genre : ''Si tu ne nous paie pas, n'espère même pas faire d'argent.'' Dit-elle en apportant sa droite à son menton.

Il y avait une autre possibilité. Elle était beaucoup plus sombre et un peu tirée par les cheveux. En plus, l'option d'une organisation criminelle faisant du racket était beaucoup plus crédible, mais elle avait apprise de sa senseï lors de leurs dernière mission ensemble, qu'il ne fallait pas écarter toutes les possibilités lors d'une enquête.

[Misaki] - Il est aussi possible qu'une organisation criminelle se servent des chambres froides pour y entreposer des corps avant de s'en débarrasser. Le sabotage serait encore là, une technique d'intimidation, mais je ne suis pas très fan de cette idée. Elle ne me semble pas plausible du tout.

Une chose était certaine, elle ne recevrait pas de confirmation de la part du boucher. Il était trop sur la défensive et n'aimait clairement pas la présence des deux adolescents. Ça ne répondait pas non plus à pourquoi seuls les bouchers de Kiri subissent ses agressions. Pourquoi tous en même temps?

[Misaki] - Très franchement, il y a quelque chose qui cloche même avec l'option du racket. Pourquoi le sabotage de PLUSIEURS boucheries appartenant à plusieurs bouchers? J'ai l'impression que nous avons affaire à deux entités complètements différentes et deux crimes complètement différents. C'est bien notre chance. Elle soupirait avant de poursuivre son explication.D'après moi, il s'agit vraiment de deux crimes. D'une part quelqu'un sabote les chambres froides de différent boucher. De l'autre, il y aurait du racket et malheureusement pour eux, l'enquête sur le sabotage les mettraient en lumière. Cependant, si tel est le cas, il va falloir trouver rapidement qui est le responsable du sabotage. Du moins, avant les membres de l'organisation criminelle profitant des commerces du coin.

Pourquoi le sabotage ? Bonne question. Peut-être une concurrent qui veut éliminer de potentiel rival? Misaki croyait qu'il faudrait voir qui comme boucher n'a pas été saboté et qui profite des pertes de ses rivaux.

[Misaki] - Il vaudrait mieux se séparer. Le temps joue contre nous. Tu veux t'occuper de quoi?

_________________

#19bcf5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki
Okogoto Ken
Okogoto Ken

Sabotage de sang-froid [Mission C] Empty
Jeu 21 Jan 2021 - 18:53
Un élément de l'enquête comme de la mission a bien échappé aux yeux jaunâtres de l'épéiste et c'est bien le fait qu'il y ait plusieurs bouchers de Kirigakure no Satô ayant été touchés par les sabotages. Et non uniquement monsieur Ushi. Cette connaissance rappelée par la Yuki démontre que Ken, encore en phase d'apprentissage vis-à-vis de l'appréhension des missions qu'on lui donne, possède encore un chemin à parcourir avant d'être le parfait enquêteur pour la Brume qu'il souhaite défendre. Mais n'est-ce pas là la force d'une équipe vouée à avancer dans le même sens. Intérieurement, il remercie la belle et ne cesse de la regarder, oubliant pour une fois l'homme impassible et désintéressé qu'il peut être à longueur de journée.

Un léger sourire à son égard comme pour marquer son respect envers elle.

« Et bien ... Il semblerait que cet aspect de la mission m'ait échappé en effet. Merci Misaki. »

Repensant alors aux différents bouchers qu'il faut encore aller interroger, la question du sabotage revient. Est-ce une action délibérée de la part d'un groupuscule criminel ou le penchant malsain d'un concurrent souhaitant être le seul à attirer les amateurs de viande du village caché de la brume ? Les songes du guerrier se font et se défont jusqu'à en perdre la tête. Jamais auparavant le garçon n'avait eu a régler ce genre de problème. Mais aujourd'hui, il se soit de trouver une solution viable pour encoder définitivement une problématique dont souffrent des citoyens de l'Eau.

Les iris collés sur la liste des sabotés, Ken regarde les derniers bouchés non interrogé.

« Hm ... Il y a encore trois bouchers à interroger pour en contrôler les chambres froides. Peut-être que, si le sabotage vient d'un potentiel concurrent, l'un d'eux a signalé un sabotage qui n'a pas eu lieu. Car je t'avoue que maintenant que j'y repense, la trace d'une organisation me semble improbable. »

Menacer un boucher pour sa réussite et le profit qu'il rapport à ses criminels, soit. Mais de là à avoir tous les bouchers du village dans ses poches ? L'Okogoto y croit de moins en moins.

« Il n'y aurait pas tous les bouchers de Kiri sur la liste dans ce cas là. La dernière solution semble la plus prometteuse. Un concurrent souhaitant profiter des malheurs des autres. »

Repliant le parchemin sur lequel les noms des différents bouchers sont inscrit, l'épéiste pose la main à son sabre afin de le replacer correctement à sa ceinture et sans attendre, propose une solution à Misaki.

« Tu peux aller voir le boucher se trouvant au Sud, j'irais à l'Est. Retrouvons nous ici dès qu'on en a terminé et si jamais ils ont tous deux une chambre froide sabotée, alors nous pourrons placer nos espoirs sur le boucher se trouvant au Nord, celui qui d'après mon hypothèse aurait encore une chambre froide en parfait état. Dispersons-nous ! »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11168-okogoto-ken-refonte https://www.ascentofshinobi.com/t11198-okogoto-ken-dossier-shinobi-en-cours#96395 https://www.ascentofshinobi.com/u1222
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Sabotage de sang-froid [Mission C] Empty
Sam 23 Jan 2021 - 15:30
L’Okogoto avait visé juste. La Yukijine n’avait pas pensée que le boucher saboteur de chambre froide aurait potentiellement pu faire une fausse déclaration. Elle se serait contenter d’aller intéroger les bouchers qui n’avaient pas encore eu leur chambre frois sabotées et aurait elle aurait fort probablement fait fausse route et aurait perdu un temps précieux.


[Misaki] - C’est parfait. Dit-elle en saluant le sabreur. On se revoit tout à l’heure.


Elle se mise ensuite en route vers le bouche se trouvant au sud. Son partenaire semblait déjà avoir une idée sur qui pourait bien être le coupable. Sur le chemin entre la boutique de Bunta Ushi et celle de Go Kaneie, l’homme qu’elle s’en allait rencontrer, la genin tenta de comprendre comment Ken avait réussit à faire un lien entre le boucher du nord et les éventuelles sabotages. Disposait-il d’information que la genin n’avait pas ? Prennait-il une chance et disait ça au hasard ? Avait-il un don pour les enquêtes ? Était-il simplement beaucoup plus intelligent que la Genin ? Au final, elle avait passer tout son temps à penser à Ken et aux questions cité plus haut qu’aux réflections sur la mission. La fille des glaces pouvaient être un peu sotte et tête en l’air par moment.


La vitrine de la boutique affichait un écritaut sur lequel y était écrit : ‘’Fermé pour la journée’’. La facade vitré permettait quand même de voir à l’intérieur de l’établissement et elle pu y apercevoir une silhouette faire des va-et-vient. Elle cogna dans la porte afin d’avoir l’attention de l’homme qui mima avec ses lèvres ‘’Fermé’’, en voulant faire référence au fait qu’ils sont fermé. Misaki pointa son bandeau de kunoichi autour de son cou et colla dans la vitrine l’ordre de mission qu’elle avait reçu. Intrigué, l’homme la rejoignit à la porte.


[Misaki] - Bonjour, Monsieur Kaneie. Mon nom est Misaki, Yuki Misaki et je suis envoyé par le complexe shinobi afin de faire enquête sur le sabotage des chambres froides.
[Go Kaneie] - Oh ! Entrer. Dit-il en ouvrant plus grand la porte de son commerce
[Misaki] - Merci bien. Si ça ne vous dérange pas, j’aimerai pouvoir inspecter votre chambre froide.


L’homme indiqua à la Yukijine de le suivre. À son entré dans l’établissement, une odeur nauséabonde se répendait. La genin grimaça l’espace d’un instant, ce que le boucher remarqua.


[Go Kaneie] - Ouais, ça sent la mort. Vous vous en doutez sûrement, mais c’est l’odeur de la viande qui moisit. Difficile de la faire partir, ça fait quelques jours que je me suis débarassé de la viande en putréfaction, mais l’odeur est tenace.
[Misaki] - Monsieur Kaneie, vous n’êtes pas le premier boucher que j’interroge. C’est cependant la première fois que l’odeur est aussi forte, comment ça ?.
[Go Kaneie] - Nous revenions d’une semaine de vacance. Nous avons été rendre visite à la famille de ma femme, car son père ne va pas bien. Je ne sais pas pour les autres bouchers que vous avez interroger, mais ça devait faire une semaine que la totalité de notre viande était en train de moisir.


À son arrivé dans la chambre froide, il ne fallu pas bien longtemps à la fille des glaces pour remarquer les premiers signes de sabotage de la part du criminel. En effet, Go Kaneie avait fait poser un mécanisme de verrou sur la porte de sa chambre froide et celui-ci reposait sur une table, complètement massacré. Le saboteur avait forcément dû briser le mécanisme afin de pouvoir entrer dans la chambre froid et y laisser la porte ouverte. Il n’y avait plus la moindre trace de glace, fondu il y avait de cela plusieurs jours. La chambre pouvait facilement accueillir plusieurs dizaines de carcasse, la perte financière devait être horrible pour ce boucher.


Misaki inspecta en détail l’intérieur de la chambre froid avant de saluer le boucher et de se remettre en route vers le point de rendez-vous que lui avait fixé Ken. Une question lui trottait en tête. Est-ce que le saboteur savait que le boucher allait partir quelques jours ? Étais-ce peut-être juste une question de chance ? Une chose était certaine, Go Kaneie avait surement été la première victime du crime, mais n’avait pas pu le rapporter avant son retour au village.

_________________

#19bcf5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki
Okogoto Ken
Okogoto Ken

Sabotage de sang-froid [Mission C] Empty
Sam 23 Jan 2021 - 22:07
Le plan est donc des plus simplistes. Misaki se doit d'aller au sud afin d'interroger l'un des bouchers dont la chambre froide a été sabotée pour voir si cela s'avère vrai. De son côté, Ken doit aller à l'est pour effectuer la même tâche en compagnie d'un second boucher. Si les deux commerces répondent à un appel à l'aide mentionnant le massacre de leurs viandes, alors le troisième et ultime boucher restant est le coupable. Du moins, selon la théorie du nouveau Kirijin.

Car n'étant réellement pas une manière de faire de la part d'un organisme criminel, la seule solution revient à penser que ces actes sont l'œuvre d'un concurrent direct aux victimes souhaitant s'attirer les clients de tout l'archipel.

Arrivant alors face à une boucherie sans client, il est normal que l'Okogoto tire une mine étrange à son arrivée. Frappant à la porte, l'épéiste vient à pénétrer en même temps dans le commerce de viande avant d'y rencontre Onei Kai, le boucher propriétaire.

« Onei Kai je présume ?
C'est cela. Vous venez de la part des autorités kirijin j'suppose ?
En effet. »

Jetant un rapide coup d'œil dans la boutique, Ken remarque le passage derrière la caisse amenant aux vestibules du personnel et lus particulièrement, à la partie concernant l'entreposage. Sans perdre de temps car ce dernier lui est compté, le shinobi va droit au but.

« Puis-je voir vôtre chambre froide s'il vous plait ? Afin de vérifier si elle est en état ou sabotée comme ceux des autres bouchers du village ?
Oui bien sûr ! Mais je ne comprends pas ... Il y a eu d'autres bouchers touchés ?
Il semblerait que quelqu'un s'en prenne aux commerces de viande de tout Kirigakure no Satô. J'enquête donc pour voir s'il y a quelques indices dans les parages. »

Suivant alors le boucher dans la chambre froide dont l'odeur intérieur empeste la viande pourrie, Ken regarde attentivement avant de s'apercevoir que les câbles d'alimentation, faisant fonctionner la pièce pour sa réfrigération ont été coupés en deux de manière grossière. S'y connaissant en lame, l'enfant aux yeux particuliers n'a désormais plus aucuns doutes.

« Merci pour ces quelques instants, je dois filer ! » dit-il pressement au moment où il comprend qui est le coupable.

Rejoignant à toute vitesse le point de rendez-vous, le genin retrouve Misaki fraîchement arrivée également avant de lui partager en vitesse ce qu'il a découvert.

« Misaki ! Les câbles du boucher de l'Est ont été tranchés pour faire cesser le fonctionnement de la chambre froide. En tant que sabreur, je peux t'assurer que celui qui a fait ça ne sait pas manier le katana ni même le kunai. Ca a été fait avec ... un couteau large. Comme ceux des bouchers ! »

L'étau se resserre et naturellement, le boucher du Nord devient le parfait coupable.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11168-okogoto-ken-refonte https://www.ascentofshinobi.com/t11198-okogoto-ken-dossier-shinobi-en-cours#96395 https://www.ascentofshinobi.com/u1222
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Sabotage de sang-froid [Mission C] Empty
Dim 24 Jan 2021 - 1:25

Il ne fallu pas très longtemps avant que le collègue de la genin arrive au point de rencontre qu'ils s'étaient fixés. Ils prirent quelques minutes afin d'échanger sur leur trouvaille respective quant-au sabotage. La Yukijine partagea les nouvelles du cadenas brisés et du timeline potentiel tandis que de son côté, le sabreur l'informa de l'outil utilisé pour le sabotage, ainsi que la façon dont il s'y était prit.

[Misaki] - Mettons-nous en route. Verbalisa l'adolescente des glaces

Elle se fit en direction de la partie plus au nord du village caché de la brume. Son partenaire emboîta rapidement le pas. Il en avait pour quelques minutes de marche. Misaki profita de ce petit temps afin de réfléchir aux problèmes auquel elle faisait face. Pendant leur enquête, les deux shinobis avaient découvert la présence d'une organisation criminel maltraitant les boutiques de Kirigakure no Sato. S'il le démantèlement de cette organisation n'était pas leur priorité et ne faisait pas partie de leur ordre de mission, elle ne pouvait pas s'empêcher de se sentir mal pour les propriétaires des pauvres boutiques qui n'avait pas le choix de voir une partie de leurs gains aller à une organisation de déchet humain.

L'arrivé à la dernière boutique sur la liste s'était fait de façon assez similaire. Pas de client présent dans la boutique, ainsi qu'une odeur de viande en décomposition. Jusque là, rien de très anormal. La genin avait prévu que l'auteur du sabotage n'allait pas leur rendre la tâche facile. Les deux genins passèrent le pas de la porte de la boutique tandis qu'une clochette résonnait annonçant leurs arrivés. Un homme à peine plus vieux qu'eux se présenta à l'avant. Selon leur registre, l'homme se nommait Yamashiro Tsuruki.

[Tsuruki] - Désolé, nous sommes fermé pour la journée. Dit-il en indiquant la porte du commerce du revers de la main

La fille des glaces déroula l'ordre de mission.

[Misaki] - Nous sommes envoyés par le complexe shinobi du village afin d'enquêter sur le sabotage des boucheries du coin. Vous serait-il possible de nous laisser examiner votre chambre froid?

L'homme inspira et indiqua la direction aux deux adolescents. Aux premiers abord, il semblait nerveux. Son regard était fuyant, il se frottait les bras comme pour se rassurer et sa respiration est déraisonnablement accélérée. En arrivant devant la chambre, la première chose qu'elle remarquait était l'absence d'un quelconque système de sécurité. Ça aurait été beaucoup trop facile. Elle espérait trouver un cadenas intact, mais il n'y en avait tout simplement pas. Sans doute se disait-il que personne ne voudrait voler ses carcasses? Peut-être même que son simple verrou à la porte principale de sa boutique lui suffisait?

Peut-être que l'Okogoto allait avoir plus de chance avec l'intérieur de la chambre? La genin indiqua d'un regard à son partenaire d'aller investiguer la chambre froide, tandis qu'elle se plaçait stratégiquement entre le boucher et la porte menant vers l'extérieur. Si jamais Ken trouvait quelque chose, il n'allait pas pouvoir facilement s'enfuir.


_________________

#19bcf5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki
Okogoto Ken
Okogoto Ken

Sabotage de sang-froid [Mission C] Empty
Lun 25 Jan 2021 - 15:04
Les informations que les deux genin s'apportent mutuellement sont bénéfiques à l'avancer de l'enquête. Les nombreux éléments démontrent de plus en plus que le coupable est officieusement le dernier boucher en liste et sentant que le point final de cette mission arrive, Ken ressent son estomac se nouer. Doit-il arrêter un civil de la Brume ou ... Ses origines barbares semblent remonter à la surface et indéniablement, ses pulsions meurtrière naturelles tendent à revenir.

Secouant alors sa tête de manière vigoureuse, l'Okogoto se retire cette idée de la tête avant de prendre le chemin en direction de la dernière boucherie, aux côtés de la Yuki. Très vite, c'est d'un pas pressé que les deux shinobi arrivent face à la boutique de viande, là où le suspect se trouve. Poussant la porte ancienne de la bâtisse, Ken et Misaki pénètrent au sein de l'établissement après avoir vu la non-présence de client depuis l'extérieur. Une habitude désormais.

La main sur la garde de son katana, l'épéiste se montre prudent restant sur son idée que le dénommé Yamashiro Tsuruki est le criminel qu'ils recherchent. Patientant que ce dernier fasse une erreur de parcours pour mieux l'arrêter, l'Okogoto est surprit de voir la coopération de l'homme lorsque Misaki lui demande une visite privée de la chambre froide. Bien sûr de lui, acceptant la demain de la Kirijin, Ken s'empresse ─ sans trop se hâter quand même ─ au sein de la pièce réfrigérer pendant que la Yuki, elle, se positionne devant la seule entrée de la boutique.

D'un œil vif, c'est directement que le genin se dirige vers les câbles d'alimentation de la chambre froide afin de diagnostiquer les dégâts. Cependant ... c'est attristé de voir qu'il a raison que Ken se tourne vers le boucher, ses iris jaunâtres assombrit par un sentiment de dégoût. Les câbles, sont en parfait état. Quand à la viande pourrie, elle a du être placée là seulement pour leurrer les enquêteurs dont le commerçant a donc anticiper la venue. La chambre froide, elle, a simplement été éteinte manuellement.

« De la viande pourrie dans une chambre froide en parfait état ? Que c'est étrange ... n'est-ce pas ? »

Regardant avec attention l'homme face à lui, Ken intimide de par son physique atypique. Mais prit d'un stress imposant, le bougre prend ses jambes à son cou pour fuir la merde dans laquelle il s'est mise. Même si pour l'heure, il est trop tard pour quitter convenablement les terres de l'Eau sans répondre de ses crimes.

« Misaki ! »

D'un cri ne citant uniquement que son prénom, la Yuki sait ce qu'il lui reste à faire. Empêcher l'ogre de s'échapper. Mais la main sur la poignée de son fer, Ken s'apprête lui aussi à agir contre celui qui met en désordre son propre commerce pour ériger des obstacles entre lui et les genin.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11168-okogoto-ken-refonte https://www.ascentofshinobi.com/t11198-okogoto-ken-dossier-shinobi-en-cours#96395 https://www.ascentofshinobi.com/u1222
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Sabotage de sang-froid [Mission C] Empty
Lun 25 Jan 2021 - 17:25

Il ne lui fallu pas plus d'un instant pour comprendre que le propriétaire de la boucherie devait être arrêter. Elle voyait bien qu'il essayait de s'enfuir, mais le tout fut confirmer par son partenaire. Misaki réalisa les quelques mûdras nécessaire à la réalisation d'une prison aqueuse, technique qu'elle venait tout juste d'apprendre grâce aux enseignements de sa professeur et qui semblait être encore très encré dans sa mémoire musculaire. La genin cracha une quantité d'eau en direction du malfrat qui, surprit par les événements, resta piégé dans ce qui était maintenant une gigantesque bulle d'eau.

Ce n'était pas nécessairement la meilleure technique à utiliser sur un civil. La genin en avait plus d'une dans son arsenal, mais face à la situation, ses réflexes avaient agit avant sa raison. En effet, cette technique avait la capacité de noyer son prisonnier et elle ne souhaitait absolument pas abattre un simple civil incapable de se défendre face aux assauts d'une membre des forces militaires du village caché des nuages. La Yukijine retira donc son bras de la bulle, brisant ainsi la technique. L'homme tomba au sol accompagné d'une vague d'eau qui se répendit dans la boutique.

L'homme semblait avoir perdu toute envie de résister, sans doute savait-il que dans la position qu'il se trouvait, il n'avait absolument aucune chance face aux deux shinobis. Misaki lui demande de porter ses deux mains dans son dos et réalisa de nouveau mûdra. Elle cracha cette fois-ci une quantité de glace qui prit le forme de menotte liant les deux poignets du criminel.

[Misaki] - Pourquoi ?

Elle prononça ses simples mots à la recherche d'une réponse quant-aux agissements de l'homme. Elle avait une bonne idée des raisons l'ayant amené à agir ainsi, ça sautait au visage. Elle voulait seulement avoir la confirmation. L'homme, silencieux, baissa simplement les yeux. Refusant de répondre à la question de la genin. Elle n'insista pas. Elle en avait assez pour l'arrêter. Il avait fausse déclarer avoir été victime du sabotage, il était le seul dont la chambre froide ne présentait aucun signe de bris et il avait tenté de s'enfuir. Elle ne comprenait pas pourquoi il les avaient laissé inspecter aussi facilement sa chambre froide. Sentait-il qu'il n'avait pas le choix ? Avait-il sous estimé les deux adolescents en pensant qu'ils ne remarqueraient rien ? La fille des glaces n'allaient malheureusement pas pouvoir avec de réponse à ses questions.

***

Les deux genins prirent le temps de discuter de la suite de la mission. Ils s'entendirent ensemble que Misaki allait conduire le malfrat aux geôles du village caché de la brume. Après tout, le domaine Yuki était juste à côté. Pendant ce temps, Ken était chargé d'aller faire un rapport détailler de la mission aux supérieurs des deux shinobis.

[Misaki] - Ce fut un plaisir de travailler avec toi. Dit la genin en s'inclinant un peu vers l'avant. En espérant pouvoir travailler de nouveau ensemble

Sur ses quelques mots, l'adolescente se mise en route en direction de la prison de Kirigakure no Sato. Accompagné du boucher, bien entendu. Elle avait bien aimer le professionnalisme de l'Okogoto. C'était quelqu'un avec qui elle pourrait bien s'entendre et espérerait sincèrement que leurs chemins allait bien se recroiser dans le futur.




_________________

#19bcf5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki
Okogoto Ken
Okogoto Ken

Sabotage de sang-froid [Mission C] Empty
Mer 27 Jan 2021 - 15:32
Chercher un criminel se doit d'être une tâche ardue car comme tout scélérat qui se respecte, ce dernier a su jouer de son imagination afin de piéger les bouchers du village comme les deux kirijin, pour ne pas se faire retrouver. Même si pour le coup, aux simples mots de l'Okogoto, l'homme prit ses jambes à son coup fuyant ses responsabilités. Une erreur.

C'est positionnée entre la porte de sortie et l'homme que Misaki usa de ses dons aqueux afin d'emprisonner le fuyard dans une prison sphérique, l'emportant au plus proche de la noyade. Au plus proche de la mort. Mais s'il est habitué a tué pour survivre, du moins était habitué de par son vécu Yukijin, Ken ne peut se résoudre à voir un accident arrivé. Après tout, ils ne sont que genin. Une erreur serait regrettable surtout pour le nouveau Mizujin, souhaitant à tout prix garder sa place au sein de la brume sanglante.

« Misaki. Il suffit. » dit-il très distinctement.

Ses iris jaunâtres percent le regard inquiété du boucher suffoquant dans la sphère aqueuse, avant que la yuki n'arrête sa technique pour le laisser respirer, inondant par la même occasion la boutique du bougre. Cependant, les raisons de ses actes ne seront pas expliquées de vive voix, le commerçant affichant simplement une honte désastreuse sur son faciès.

Quittant donc la boutique avec le nouveau criminel, les deux enquêteurs du jour se quittent un sourire amicale aux lèvres, démontrant leur sentiment commune quant à l'appréciation d'avoir travailler avec l'autre.

« Merci à toi Misaki. Je m'en vais de ce pas au palais du Mizukage faire mon rapport pour informer que nous avons trouver le saboteur des chambres froide. Je compte sur toi pour enfermer nôtre ami dans une cellule Yuki bien froide. Peut-être qu'il réfléchira avant de vouloir profiter seul d'un commerce ouvert à tous ... »

Tournant alors les talons, le Yukijin se dirige vers le bureau des missions pour y faire son rapport, glissant un dernier mot à sa désormais nouvelle coéquipière et potentielle amie.

« J'espère pouvoir retravailler en ta compagnie moi aussi, Misaki-chan. »


_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11168-okogoto-ken-refonte https://www.ascentofshinobi.com/t11198-okogoto-ken-dossier-shinobi-en-cours#96395 https://www.ascentofshinobi.com/u1222

Sabotage de sang-froid [Mission C]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: