Soutenez le forum !
1234
Partagez

Les enfants du soleil [Libre]

Kogami Akira
Kogami Akira

Les enfants du soleil [Libre] Empty
Ven 15 Jan 2021 - 2:52
Les enfants du soleil [Libre] Thumb-1920-1021615



Chuugi 忠義


S’il avait toujours cru en une quelconque force supérieure, Akira avait appris très tard l’existence de l’entéisme. Tout avait commencé par une rencontre avec un moine nomade. Celui-ci l’ayant croisé lorsqu’il n’était qu’une âme vagabonde en recherche de repères, Akira s’était à l’époque arrêté à ses côtés le temps de boire un Gyokuro en échangeant quelques paroles. Le moine, dont le but était de répandre la parole d’Entei et d’annoncer son retour en la personne de Rei, avait informé le vagabond avant qu’ils n’en viennent finalement à se séparer. S’il était longtemps resté sans certitudes, l’heure était désormais venu pour Akira de se convertir.

Le temps lui manquait.

Sentant sa vie en danger, comme celle de tous les habitants du Yuukan à cause de la guerre qui faisait rage, le lieutenant espérait simplement partager un moment en compagnie d’autres croyants tout comme lui tant qu’il le pouvait encore. Car s’il n’avait jamais sû vers qui ou quoi tourner ses croyances, peut-être trouverait-il enfin des réponses auprès du plus grand temple Entéiste du pays.

Situé au milieu de la chaîne de montagnes à l’Est du pays, le temple avait été bâti sur le sommet de l’une des montagnes pour y trôner en majesté depuis tout ce temps. Entretenu jours et nuits depuis des décennies par les moines qui y résidaient, l’endroit attirait encore tous les entéistes du pays durant toute l’année, lesquels venaient tant se recueillir qu’être baptisés.

Ainsi vint le tour du Kogami.

Profitant de deux jours de congés, l’Hijine s’était rendu au pied de l’interminable escalier de pierre, traversant ainsi la moitié du pays à pieds par simple croyance. Arrivé en fin de soirée, la première chose qui vint frapper le lieutenant fut l’imposant brasero situé au sommet du temple à même le toit, lequel brûlait sans discontinuer depuis plus de 170 ans. Qu’il pleuve, neige ou vente, Entei semblait en préserver le coeur depuis des temps immémoriaux, laissant alors à ses disciples la simple tâche de l’alimenter régulièrement.

Scrutant les alentours, le jeune homme constata la faible affluence de pélerins sur les lieux. Sans doute était-ce dû à l’heure, qui annonçait le début de soirée et ainsi du jour. La nuit, le grand brasero était visible à des kilomètres à la ronde, laissant ainsi le temple agir comme un véritable guide dans l’obscurité.

“ … “

Gravissant lentement les marches, Akira profita de l’ascension pour observer le paysage se dévoiler de plus en plus à ses yeux ambres, lesquels ne cessaient de s’émerveiller devant les paysages malgré l’habitude qu’ils avaient de les voir. Fermant les yeux un court instant, le jeune homme huma même l’air, un air pur et débarrassé de la poussière du sol et de ce que le vent pouvait transporter à ses poumons. A cette altitude, seul l’air frais de la montagne et l’odeur chaleureuse des cendres trouvaient chemin jusqu’à ses fosses nasales.

Posant finalement le premier pas au sommet après avoir gravi ce long escalier de pierre, Akira fit accueilli par un moine. Comme poussé par une certaine providence, le visage de ce dernier lui revint aussitôt alors même que la probabilité de le recroiser ici en premier lieu semblait pour ainsi dire incongrue.

“ Heureux de te revoir, Akira. As-tu finalement trouvé le chemin qui te sied ? “

Souriant, l’homme semblait l’avoir attendu tout ce temps malgré les années passées et la brièveté de leur rencontre. Respectueux et confus, Akira s’inclina, décontenancé par cette rencontre inattendue. Heureusement, il s'était souvenu de son nom. Les individus lui ayant tendu une main bienveillante durant ses années vagabondes se comptaient sur les doigts d’une main.

“ Moi de même, Noshin. Figure-toi que je ne suis pas ici par hasard. “

Dit-il, cryptique, ne souhaitant pas étendre ses activités professionnelles en ce lieu sacré. Akira n’était pas ici en tant que lieutenant ou shinobi, mais en tant qu’homme. Phrase qui fit d’ailleurs sourire le moine.

“ Alors suis moi, mon frère. “

Ouvrant la marche, Noshin accompagna Akira à l’intérieur du temple. Les deux hommes semblaient se comprendre sans avoir besoin de parler, Noshin ayant directement saisi la raison de sa venue.

Pour la première fois, le Kogami semblait aussi éberlué qu’admiratif. Franchissant la grande porte, celle-ci donnait à une grande salle soutenue de quatre piliers et comportant deux grandes statues placées en opposition, lesquelles représentaient une femme flamboyante et céleste opposée à un homme aux reliefs indiscernables et obtus, semblant se dissimuler dans les ténèbres. Meramera et Mû. Si une bonne dizaine de Yokos étaient présents sur les lieux, occupés à prier Entei ou à perfectionner leur spiritualité au travers de ses enseignements passés, le temple demeurait plongé dans un silence olympien.

Faisant signe à Akira de le suivre, Noshin lui intima pourtant que son rôle n’était pas à jouer ici. En effet, traversant divers couloirs jouissant tous d’une identité religieuse forte et terriblement soignée, preuve d’un entretien du temple sans faille, le lieutenant arriva finalement au dehors à l’extérieur même du temple. Faisant ainsi face à l’horizon mais aussi au vide qui se profilait à quelques mètres de la, la vue s’avérait plus majestueuse encore que lors de la montée.

“ … “

Littéralement, Akira était subjugué. Mais rien n’avait pourtant encore commencé.

_________________
Les enfants du soleil [Libre] Icnm
N'oublions pas notre passé, ou nous serons condamnés à le revivre.
Les enfants du soleil [Libre] 3uqz
Voix
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Kogami Akira
Kogami Akira

Les enfants du soleil [Libre] Empty
Ven 15 Jan 2021 - 3:28


Chuugi 忠義


Akira avait besoin de se détacher de Mû, lequel avait pris beaucoup trop de place dans sa vie depuis même sa plus tendre enfance. Sa part de ténèbres nihiliste avait longtemps prédominé, et commençait seulement à faire de la place pour la lumière depuis quelques mois. En revanche, s’il était un détail ayant piqué la curiosité du Kogami, c’était l’absence de statue à l’effigie d’Entei. De par son statut manifestement divin et seul véritable Kami au sein de la religion monothéiste, sa place aurait dû être entre les deux représentations des rivaux à l’entrée.

“ Si tu te demandes pourquoi il n’existe aucune représentation d’Entei, c’est parce qu’il reviendra un jour. Ainsi nul besoin d’ériger sa mémoire en majesté, lorsque celui-ci prévoit de revenir nous illuminer de sa présence dans un futur proche. “

Prononça un second moine, plus âgé, s’approchant d’Akira. Celui-ci semblait aussi vieux que la religion elle-même, mais aussi bien portant que le soleil en personne. Rayonnant, l’homme en tunique renvoyait l’image du chef bienveillant d’une religion n’ayant fondamentalement pas de dirigeant. A défaut d’en posséder, sans doute s’agissait-il du moine le plus ancien et donc respecté du temple.

“ Ne devait-il pas avoir fait son retour en la personne de Yamanaka Rei ? “

Commenta le Kogami sans arrogance aucune, simplement curieux vis à vis de la vision du maître. S’il se serait sans doute irrité de par le seul fait d’avoir pensé à ce traître, l’ambiance étrangement apaisante du lui avait retiré toute animosité au sein du corps d’Akira. A un point tel que même la méditation inhérente à ses talents de samouraï semblait faire pâle figure.

“ Certains hommes ont parfois le pouvoir d’éveiller l’admiration d’autrui. Si nous étions nombreux à penser voir Entei, pourquoi sa trahison serait-elle un signe d’erreur ? En tant que père du chakra, notre maître pourrait avoir décidé de le reprendre. Ainsi pourrait-il tout aussi bien être cet homme que le Yuukan érige pourtant comme son pire ennemi. “

Des paroles lourdes de sens… et de gravité. S’il ne parvenait à saisir le calme presque résigné du vieux sage, Akira avait choisi d’office de s’écarter de cette idée. Jamais il ne prierait un traître, aussi préférait-il choisir de croire que le retour de leur père n’avait pas encore eu lieu. Si Entei était vraiment revenu, sans doute se serait-il clairement manifesté à ses fils. Or, Ni Rei ni Tôsen ne l’avaient fait.

Ainsi, d’une pensée, il chassa ces parasites spirituels qui menaçaient de gâcher la plénitude qu’il commençait tout juste à atteindre.

“ Je suis ici pour être sanctifié, en tant que Yoko. “

Déclara t-il, stoïque, ignorant de la marche qui lui devrait être donné de suivre. Sans un mot, le sage le guida alors au plus près du bord, lequel n’était pas séparé par une quelconque clôture, le faisant ainsi s’agenouiller près du gouffre. Puis, ramenant trois autres moines autour de lui, le sage les fit s’emparer de petites urnes contenant des cendres.

“ Si nous sommes tous des fils du soleil, nous restons sensibles au feu comme chaque mortel. Ainsi te sanctifions-nous avec ces cendres, filles des flammes, pour qu’à ton tour tu puisses en devenir l’enfant. “

Puis vint l’application des cendres. D’abord au corps, dévêtu jusqu’à la taille, puis au visage. Douces et purifiantes, celles-ci n’avaient jamais été aussi proches de lui qui était pourtant capable de les produire directement depuis son corps. Sans doute y avait-il là un fort symbolisme. Peut-être était-ce là l'explication de ce qu’il n’avait jamais compris, Akira étant né de parents dénués de tout chakra. Comme si cette capacité lui était venue de nul part, elle trouvait enfin un sens.

Pourtant conscient de ce fait troublant, Akira décida de ne pas le manifester aux autres. Conscient des réactions et des doutes que cela pourrait provoquer chez les entéistes, le jeune homme décida de se murer dans le silence. Il n’était pas Entei, le Kogami en était certain.

“ Te voici notre frère, fils du soleil. “

S’exprima finalement le vieux sage, qui remit un collier serti d’héiolites taillées et polies au jeune homme.

_________________
Les enfants du soleil [Libre] Icnm
N'oublions pas notre passé, ou nous serons condamnés à le revivre.
Les enfants du soleil [Libre] 3uqz
Voix
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Kogami Akira
Kogami Akira

Les enfants du soleil [Libre] Empty
Sam 16 Jan 2021 - 21:28


Chuugi 忠義


Tout était devenu flou. Chaleureux. Dès lors qu’il eut fermé les yeux, Akira s’était presque détaché de la réalité pour rejoindre l’onirique. S’ils ne l’avaient pourtant pas plongé dans un quelconque genjutsu ou drogué d’une manière ou d’une autre, Akira se sentait léger. Sans doute était-ce dû au rituel et à cette sensation de plénitude qui l’avait envahi depuis son arrivée au temple.

Puis, plus rien.

Sans comprendre ni même réaliser la transition, le Kogami se retrouva transporté dans un endroit tout autre. Assis en tailleur au coin d’un feu de bois éclairant autour de lui dans une profonde pénombre ayant englouti tout ce qui l’entourait, Akira semblait être retourné au passé. Du peu qu’il pouvait voir, le jeune homme reconnaissait la maison ayant bercé son enfance, cette petite bâtisse paysanne étant caractéristique. Autour de lui, l’odeur des champs de blés embaumait ses narines. Jamais ne pourrait-il l’oublier.

“ Encore… “

Ce n’était pas la première fois qu’Akira rêvait d’un passé révolu. Pourtant, celui-ci semblait plus réel. Plus palpable. Lorsqu’il se pinça l’avant bras, ressentant la douleur, le Kogami crut même avoir rêvé toute la vie qui avait suivi sa fuite. Peut-être était-il resté paysan depuis tout ce temps, que son vécu au sein de l’empire n’avait jamais existé.

“ Ah, tu es là. “

Une voix familière et inconnue à la fois résonna derrière lui alors qu’une figure se dessina hors de l’obscurité pour approcher le feu. S’asseyant en face d’Akira, l’homme releva les yeux vers lui. Ambres, comme les siens. Cheveux longs et châtains, barbe mal rasée… quelques balafres sur le visage, un visage dur. S’il avait du mal à reconnaître la voix d’un homme qui ne lui avait presque jamais adressé la parole, Akira savait reconnaître les souvenirs qu’il gardait de son père.

“ … “

Fixant l’homme décédé depuis tant d’années qu’il était parvenu à le chasser momentanément de son esprit, le Kogami semblait hébété. Incapable d’émettre le moindre son, comme figé par celui qu’il aurait espéré ne plus jamais revoir.

“ Y fait pas chaud ici. Quand on était jeunes, ta mère me faisait de la soupe. “

Dit-il, tendant les mains vers les flammes pour en récupérer le plus de chaleur possible. Sa mère… Akira avait toujours sû quel était le coeur du problème. Si son père l’avait tant haï au point d’ignorer son existence, le jeune homme était certain qu’il s’agissait d’une vengeance dû à la mort de son épouse. L’accouchement fut compliqué, trop pour qu’elle survive. Ainsi, sans avoir rien demandé, ce tragique événement condamna Akira à une enfance malheureuse.

“ J’ai bien mis plusieurs années pour pouvoir faire une aussi bonne soupe après ça. Enfin, p’tet bien qu’elle était pas si bonne. C’est tellement vieux, m’en souviens pas. “

Perdu dans les réminiscences de son passé, le père sembla fixer les flammes un moment dans l’espoir d’y trouver le réconfort.

“ Tu parles pas ? “

Dit-il, relevant les yeux vers Akira qui ne l’avait pas quitté du regard depuis son arrivée. Lourd, mais confus, le lieutenant semblait incapable de mettre des mots sur ses pensées pourtant nombreuses.

“ Tu vas vraiment faire comme s’il ne s’était jamais rien passé ? “

Parvint-il à dire, sidéré.

_________________
Les enfants du soleil [Libre] Icnm
N'oublions pas notre passé, ou nous serons condamnés à le revivre.
Les enfants du soleil [Libre] 3uqz
Voix
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Kogami Akira
Kogami Akira

Les enfants du soleil [Libre] Empty
Ven 22 Jan 2021 - 19:34


Kijou 気丈


Incompréhension et colère se mêlaient au coeur du Kogami devant cet homme qu’il avait si longtemps haï. Peut-être aurait-il préféré le revoir aussi indifférent qu’avant. Peut-être aurait-il préféré subir sa violence à nouveau, qui resterait toujours moins douloureuse que ce qu’était le fait de devoir supporter l’insouciance d’un père qui ne l’avait jamais aimé. Quel était le but de tout ceci ? Était-ce la l’épreuve que dieu avait décidé de lui imposer ?

“ Encore la dessus ? “

Répondit le paternel, retrouvant son stoïcisme en comprenant la gravité de la situation. L’espace d’un instant, ce dernier semblait avoir oublié le passé et tout ce qu’il impliquait pour simplement passer un moment avec sa progéniture. Une progéniture qu’il, hélas, n’avait jamais traité comme tel auparavant… ce qui ne faisait que renforcer la colère du lieutenant dont les yeux semblaient vouloir percer cette carapace d’hypocrisie qui lui faisait face.

“ Tu… tu plaisantes ? “

Demanda t-il, nerveux. Akira ne trouvait pas les mots nécessaires pour exprimer son désarroi et sa haine, pour évacuer sa frustration et satisfaire cette vengeance qu’il avait pourtant déjà menée. Mais ce fut alors qu’il tenta de se mouvoir pour sauter au cou de celui qui fut autrefois son père, qu’il se rendit compte de son impuissance. Akira était cloué au sol. Condamné à fixer ce feu de bois, assis à même le sol… et à écouter ce cadavre n’ayant goût que pour la cruauté.

“ Regarde toi aujourd’hui. “

Le vieil homme se laissa choir sur le sol, s’asseyant près des flammes sans en décrocher le regard. Les yeux de son fils étaient bien trop oppressants. Pour une fois, les rôles changeaient… pour une fois, le père évitait le regard de ce fils qu’il avait tant fait souffrir par le passé. L’ironie était si forte que le Kogami s’en surpris presque à ricaner.

“ Grand, beau, fort... ton nom résonne même au delà des frontières. Ta bravoure a marqué les esprits. “

Tout à coup, l’homme retrouva ce regard qu’il avait d’antan, fixant le lieutenant de ses iris perçants. Ce même regard dominant, méprisant, qui l’oppressait tant que le simple fait de le voir lui donnait l’impression de sentir les mains calleuses de son paternel serrer autour de sa gorge. Cet homme le répugnait toujours, peut-être même plus maintenant qu’il avait appris l’amour et la haine.

“ Penses-tu que tu en serais là si je t’avais choyé ? “

Ces paroles. Cette condescendance. Cette manière de minimiser ses actes, pire, de les mettre au pinacle comme s’il avait agi pour la bonne cause. S’il le pouvait, Akira lui aurait arraché les cordes vocales.

“ Tu es comme avant… insensible… et monstrueux. “

Dit-il, la main tremblante, posée sur la poignée de son katana. Cette expérience n’était pas nécessaire. S’il s’agissait d’une épreuve, le Kogami préférait autant en finir dès maintenant et échouer comme il l’avait toujours fait.

_________________
Les enfants du soleil [Libre] Icnm
N'oublions pas notre passé, ou nous serons condamnés à le revivre.
Les enfants du soleil [Libre] 3uqz
Voix
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Kogami Akira
Kogami Akira

Les enfants du soleil [Libre] Empty
Sam 23 Jan 2021 - 18:32


Kijou 気丈


Le regard l’un dans l’autre, père et fils se fixaient sans piper mot. Le temps semblait s’être figé, dans l’hypothèse ou une quelconque ligne temporelle existait bien dans cet endroit inconnu malgré les décors qui étaient familiers au Kogami. Pourquoi était-il ici ? Etaient-ce vraiment les mots de son père, ou ce que son esprit voulait bien lui faire croire ? S’il était certes croyant, Akira s’était toujours efforcé de garder les pieds sur terre et ne parvenait pas à cerner les rouages de tout ce manège.

“ Quel ingrat. Malgré tout, tu as encore de sacrés défauts à combler. “

Grimaça le paternel en détournant finalement les yeux du fils, retournant fixer les flammes inconstantes de ce feu qui ne cessait de brûler. Au moins ne menaçait-il pas de lui exploser au visage à tout moment, contrairement à sa progéniture qui l’avait de toute manière déjà assassiné quelques années auparavant.

“ Je n’ai aucune gratitude à te donner connard. Tu ne m’as jamais traité comme ton fils. Pire, tu m’as toujours haï. Ce que je suis aujourd’hui n’est en aucun cas la conséquence de ce que tu m’as fait subir. Tu n’es rien, tu n’avais et n’auras jamais aucun impact sur quoi que ce soit. “

Déblatérant d’une traite ses pensées à défaut de pouvoir lui faire subir sa colère physiquement, le samouraï ponctua ses mots par un long soupir. Un soupir de soulagement, lui qui n’avait pour ainsi dire jamais pu s’exprimer à ce sujet envers son père. Ce coup de pioche qu’il lui avait mis dans le crâne 19 ans plus tôt avait été le seul et unique acte de révolte qu’il eut mené à l’encontre de son père.

Et ce dernier ne sembla pas réagir à son homélie. Immobile et perdu, son regard vague se déplaça lentement vers Akira qu’il regarda sans exprimer davantage d’émotions. Ce qui ne manqua pas de faire grincer des dents le Kogami, qui enragea de ne pas pouvoir le faire souffrir plus qu’il ne le voudrait.

“ Comment pourrais-je aimer l’assassin de ma femme ? “

“ … “

Akira se figea à son tour, incrédule. Il l’avait dit. Enfin, Kogami Natsuno avait exprimé le fond de sa pensée, l’origine de sa haine. Et le fils l’avait toujours sû. Akira s’était toujours douté des raisons ridicules qui avaient poussé son père à le traiter de la sorte. L’entendre de sa bouche s’avérait aussi douloureux qu’hilarant.

“ C’est tout ? “

Il releva les yeux vers son paternel, l’air las.

“ Quelle excuse pitoyable… maman est morte en me mettant au monde, pas de mes mains. Tu es… d’un pathétisme à toute épreuve. “

Soudain, il se mit à rire. S’il avait usé de cette excuse pour justifier toute cette enfance malheureuse qu’avait subit Akira, sans doute était-ce une excuse pour justifier la haine insensée qu’il avait toujours voué à son fils. Akira était né pour être haï.

_________________
Les enfants du soleil [Libre] Icnm
N'oublions pas notre passé, ou nous serons condamnés à le revivre.
Les enfants du soleil [Libre] 3uqz
Voix
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Kogami Akira
Kogami Akira

Les enfants du soleil [Libre] Empty
Sam 23 Jan 2021 - 21:50


Kijou 気丈


L’ambiance se fut de plus en plus moribonde. Malgré les assauts verbaux d’Akira, le père ne semblait pas vouloir réagir, comme s’il montrait au travers de ce silence une part de regrets pour la première fois. Si seulement n’avait-il pas fallu qu’il soit mort pour cela. Au final, sans doute s’agissait-il pour Akira une manière de se repentir. Car après tout, s’il avait jugé son geste nécessaire, le Kogami ne parvenait toujours pas à se pardonner d’avoir dû tuer son propre père pour mettre fin à sa propre souffrance.

“ … “

En tout temps, la famille fut toujours chose sacrée. Fruit d’une forte union et des générations futures, l’avenir tout entier de l’humanité résidait au creux du cocon familial. Là y naissaient les futurs héros et monstres de ce monde, la apprenaient les prochains acteurs des événements. Tant de choses résidaient finalement en ce principe si simpliste de famille. Akira lui-même avait toujours porté en haute estime le principe d’appartenance et de fraternité, de paternité, d’amour et de tout ce qui pouvait évoquer les relations humaines. Paradoxalement, malgré son âge, le Kogami était resté toute sa vie en dehors de la famille. Ni femme ni enfants, sa seule famille était au final l’empire du feu.

“ A cause de toi, je ne peux pas avoir de famille. “

Déclara t-il finalement. S’il eût conscience d’avoir pris un raccourci sûrement facile, cette déclaration n’était pas dénuée d’une part de vérité.

“ Peut-être est-ce mieux comme ça. Je préfères mourir seul que de traiter mon enfant comme tu l’as fait. “

Akira le savait. Les enfants battus battaient leurs enfants. Les enfants en manque d’amour n’en donnaient pas aux autres. Tout ce que subissait un enfant se répercutait tôt ou tard sur son entourage, alimentant ainsi ce cercle vicieux qu’était la souffrance. Ainsi, s’il se sentait bel et bien capable d’avoir une famille, cette pensée persistante agissait comme une sorte de blocage indirect. Sans doute était-ce la raison pour laquelle le Kogami n’avait toujours pas franchi le pas. Sa route avait pourtant jadis croisé la route de Yenno, laquelle lui portait des sentiments partagés… mais hélas compliqués.

“ … Je ne vais pas te conseiller. C’est pas ce que tu attends de toute manière. “

Il souffla du nez. Au moins étaient-ils d’accord sur ce point. De toute manière, son père n’était pas homme à agir ainsi. Encore moins après ce qu’ils venaient de s’échanger. A vrai dire, Akira était même surpris de ne pas avoir pris un coup de pied comme il l’avait tant fait autrefois. Sans doute était-ce dû à l’inversion des rôles… et à l’inexistence de l’homme qui lui faisait malgré tout face.

“ Je crois que continuer sur cette voie est vain. Je ne serais jamais totalement parti tant que tu ne seras pas passé à autre chose… et que je ne t’aurais pas fait mes excuses. “

Une phrase si inattendue que le Kogami releva les yeux, n’étant pas sûr d’avoir entendu ce que venait de dire l’homme. Mais son regard avait suffit. Ces yeux, tombants et chargés d’émotions ne pouvaient qu’être sincères. Si sincères qu’Akira ne pouvait reconnaître celui à qui ils appartenaient.

“ Je suis… désolé, Akira. “

Il détourna la tête, comme s’il avait honte de prononcer ses propres mots. Pas par fierté, mais par honte de lui-même et de cette tentative grotesque de faire pardonner des années de souffrance en quelques mots alignés.

“ Ta mère était tout pour moi. Nous nous connaissions depuis notre tendre enfance. Nous avons grandi ensemble, labouré les champs ensemble, nous étions pauvres… mais libres. Et plus encore, heureux. Mais tout s’est écroulé le jour même ou l’apothéose de tout ce que nous avions construit ensemble est arrivé. Tu étais censé être la meilleure chose qui nous soit arrivée… tu as été la pire. “

Akira écoutait, stoïque. Lui qui n’avait connu l’amour que très brièvement, il ne put qu’imaginer la rupture avec sa mère. Étrangement, malgré le postulat, le jeune homme se surpris à ressentir une certaine douleur… voire une empathie vis à vis de son père. La était la clé de tout son malheur. L’homme n’avait tout simplement jamais pu oublier l’amour qu’il portait à sa femme, amour s’était mué en haine vers son fils. Quelque part pouvait-il se réjouir de ne pas avoir été tué.

“ Je ne pouvais pas te pardonner d’être né. Tu n’y pouvais rien, mais je n’ai pas pu. Je suis désolé. Sans doute est-ce pour ça que je ne parviens pas à rejoindre un autre corps et recommencer une vie, je l’espère, dans le droit chemin. Bien que des mots ne soient qu’une pâle compensation, je suis désolé Akira. “

Dit-il, n’osant sans doute même pas avoir le droit de l’appeller son fils. Akira, lui, garda les paupières closes un instant, comme entré en pleine méditation.

“ Je te pardonne. Je n’aspire qu’à connaître ce que tu as vécu avec maman un jour. Je ne t’en veux plus. Va en paix, et puisse-tu te reconstruire dans ta prochaine vie. “

Sans même s’en rendre compte, Akira fut à nouveau capable de bouger. C’est en se redressant qu’il tendit la main vers son père, scellant ainsi leur entente et le pardon mutuel qu’ils s’accordaient à chacun. Akira pardonna son père pour ses mauvais traitements et l’absence d’amour qu’il lui avait donnée. Natsuno pardonna son fils de l’avoir tué. Et, dans une dernière parole susurrée alors qu’il commençait à disparaître, le père adressa un sourire à son fils.

“ Je t’aime… mon fils. “

終わり

_________________
Les enfants du soleil [Libre] Icnm
N'oublions pas notre passé, ou nous serons condamnés à le revivre.
Les enfants du soleil [Libre] 3uqz
Voix
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Kogami Akira
Kogami Akira

Les enfants du soleil [Libre] Empty
Dim 24 Jan 2021 - 0:15


Kijou 気丈


La pénombre recouvrit l’atmosphère instantanément, laissant ainsi Akira seul dans le noir durant quelques instants… avant qu’une faible lumière ne vienne illuminer son champ de vision. D’abord lointaine, puis plus proche, celle-ci devint si grande qu’elle chassa la pénombre alentours.

“ … Quoi ? “

Il se réveilla. Cette lumière n’était autre que celle dégagée par les bougies du temple suspendues au plafond au dessus du Kogami, allongé sur une longue table de marbre. Dure et inconfortable, cette dernière semblait plus destinée aux sacrifices humains qu’au repos, si bien qu’il se redressa d’un coup sec pour prendre conscience de son environnement.

Une petite pièce, à peine la taille de son ancienne chambre. Entourée de pierres de soleil et de décorations lumineuses, celle-ci semblait destinée au bien être et à la plénitude, sans doute avait-il rêvé ici tout ce temps. Si l’on pouvait appeler cela un rêve… tout semblait si réel qu’Akira en vint à croire qu’il s’agissait d’un message divin.

“ Ton voyage s’est-il bien passé, mon frère ? As-tu soulagé ta conscience ? “

Demanda l’ancien, qui se tenait assis dans un coin de la pièce. Constatant le réveil d’Akira, ce dernier se releva pour s’en approcher, mains jointes autour d’un collier serti d’Héliolites taillées en perles.

“ Il a mal commencé… Mais bien fini. Ce fut enrichissant. Et soulageant, d’une certaine manière. Serait-ce lié à dieu ? “

Demanda t-il en posant pied à terre, encore étourdi par cette étrange expérience. Revoir son père n’était pas quelque chose à laquelle il s’attendait. Mais Akira en ressortirait plus grand, sans aucun doute possible.

“ Disons qu’il soit possible qu’il t’ai mis sur la voie… mais la suite n’appartiens qu’à toi. “

Répondit le sage avec calme, sans doute avait-il vécu la même chose en personne des années auparavant.

“ Peut-on revivre une expérience similaire ? “

“ Bien sûr. Mais ce n’est pas une chance que tout le monde a. Beaucoup n’ont en vérité besoin que d’un seul voyage pour trouver leur repentance. Tout le monde n’a pas un passé difficile… “

Le Kogami resta pensif. Lui qui maniait l’art du zen et la méditation à un niveau supérieur à tout ce qu’il était possible de faire au sein du Yuukan, samouraï oblige, peut-être pourrait-il justement en jouer. Après tout, il lui était possible d’avoir un contrôle si précis sur son esprit que nul ne pouvait tenter de s’y introduire de force. Et c’était bien ce qui allait l’aider la prochaine fois qu’il croiserait Yamanaka Rei.

“ Merci pour tout. Je reviendrais régulièrement. Mais il me reste beaucoup de choses à faire, j’ai un empire à protéger. “

“ La porte t’es ouverte mon frère. Comme à tous les habitants du Yuukan. “

Sur ces mots altruistes, le jeune homme s’en alla. Ses pensées semblaient s’être étrangement allégées… espérons qu’il ne s’agisse pas que d’un effet temporaire.

_________________
Les enfants du soleil [Libre] Icnm
N'oublions pas notre passé, ou nous serons condamnés à le revivre.
Les enfants du soleil [Libre] 3uqz
Voix
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866

Les enfants du soleil [Libre]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: