Soutenez le forum !
1234
Partagez

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri)

Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri) Empty
Ven 15 Jan 2021 - 16:07
Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri) Aos_4010

Écoutant le chant d’un rouge-gorge perché sur un arbre aux fleurs éclatantes, Arukisa était assise sur un tabouret en pierre, seule, attendant ses invités. Pour l’occasion, elle avait réservé une petite table isolée dans un salon de thé disposant d’un jardin aménagé et au calme du vacarme stimulant des ruelles marchandes de Kiri. La maison Ichitaka tenait à sa réputation de salon authentique loin de toutes les modernités excentriques. Ici, on appréciait lentement son breuvage en profitant d’un cadre solennel et soigné pour une clientèle qui cherchait à s’éloigner de la vie mouvementée de la plupart des autres commerces. L’endroit était propice à la détente, aux échanges constructifs et à la réflexion.

Spoiler:
 

Cela tombait bien, la gladiatrice s’attendait à une discussion profonde avec ses hôtes. Misaki était attendue. La jeune Yuki n’avait pas été informée de la raison de son invitation. Elle voyait cette nouvelle comme une surprise et avait hâte de voir sa réaction. En effet, l’arrivée d'un autre élève dans l’équipe numéro cinq n’était pas attendue immédiatement et étonna même la jônin. A peine avait-elle commencé à prendre ses marques en tant que senseï qu’elle se retrouvait déjà avec la responsabilité d’un duo, d’une réelle équipe.

Si la situation avait rapidement évolué, c’est parce qu’un événement inhabituel avait frappé aux portes de Kiri. Un clan, provenant du pays des Neiges, comme l’un des clans fondateurs, demandait l’asile. Arukisa disposait de maigres informations sur ce sujet. Les faits étaient encore récents et des rumeurs plus folles les unes que les autres vinrent à ses oreilles. Quand certains hurlaient au scandale en leur taillant une réputation de guerriers barbares et incivilisés, d’autres optaient pour la compassion et rappelaient à tous les bases de la création du village. Bien évidemment, elle-même réfugiée de la guerre civile de Hi, la jônin comprenait leur situation. Néanmoins, cette rencontre permettrait d’avoir des éclaircies sur toutes ces histoires et surtout leur projet.

Du fait de la fraîcheur des informations, les dossiers du shinobi était incomplet. D’après les écrits, il n’avait évidemment pas suivi les cours académiques mais savait manier le chakra. Cependant, il semblait suivre un destin hors du commun, puisque malgré son âge, il était mentionné qu’il était déjà considéré comme le chef de clan. Honorée mais à la fois prudente, Arukisa devait absolument en apprendre plus sur cet aspect. C’était un clan mineur mais comment vivait sa situation de genin ? Comment se comportait-il avec les autres shinobis du fait de son statut ? De toute façon, elle préférait constater par elle-même afin de mieux évaluer leur situation.

L’odeur du thé au jasmin qui fumait jusqu’à ses narines provoqua un apaisement si intense chez la kunoichi qu’elle ferma les yeux pour apprécier le moment. Or, elle entendit des pas venir dans sa direction et ouvrit un œil.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri) Arukisasigna



Dernière édition par Gozan Arukisa le Jeu 21 Jan 2021 - 17:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri) Empty
Dim 17 Jan 2021 - 17:42
Spoiler:
 

L'excitation chez la fille des glaces était palpable. Elle n'avait absolument aucune idée de la raison ayant poussée sa senseï à l'inviter à prendre le thé à la maison Ichitaka. Misaki connaissait bien l'endroit, c'était sans doute l'une de ses places préférées de Kirigakure no Sato. Bien entendu, comme à son habitude, la Yuki s'était faite pleins de scénarios mentaux sur les tenants et aboutissant du pourquoi une invitation aussi soudaine. Ça pouvait même parfois aller dans des extrêmes inconcevable, mais l'imagination de l'adolescente était fertile et elle était trop anxieuse dans la vie pour ne pas se perdre dans ses pensées lui faisant oublier le malaise physique que l'inconnu pouvait bien lui faire ressentir.

Dans tous les cas, il s'agissait d'une situation hors du commun et elle voulait faire bonne impression. La plus grande majorité des scénarios qu'elle s'était créées demandaient un accoutrement plus officiel et cérémonial. C'était pourquoi elle avait fait le choix de porter un Yukata. Ce n'était pas quelque chose qu'elle aimait porter, lui rappelant trop sa position de fille trophée du clan Yuki. Elle reconnaissait cependant l'importance d'entretenir les apparences et il s'agissait, selon ses images idylliques mentales, d'un bon moment pour ça.

Elle était vêtu d'un yukata en soie blanche comme la neige. Il y avait deux motifs distinguables, quelques feuilles vertes ici et là accompagné d'un flocon de neige bleu pâle presqu'invisible. Le tout étaient maintenu en place par une bande de tissu rose au niveau de sa taille. Son bandeau de kunoichi, normalement porter autour de son cou, était dissimulé sous sa ceinture rose. Elle avait rehaussé ses cheveux et les avaient attachées un peu au dessus de l'arrière de sa tête en prenant bien soin de laisser deux longues mèches de cheveux blond sur le côté de son visage.

À son arrivée à la boutique de thé, une des employés la guida jusqu'au point de rencontre avec son enseignante. Elle inspira un grand coup avant de traverser les portes menant aux jardins extérieur. La vu était à couper le souffle, la Yuki appréciait particulièrement l’apparence rustique de la place. Cette image chargé d'histoire s'engrava dans sa mémoire. Au milieu du jardin, une petite table en pierre l'attendait avec son enseignante en train de boire une gorgé de thé. En la voyant, la jônin lui fit signe de s'asseoir.

Chaque pas qu'elle faisait en direction de la table ne faisait qu'augmenter son sentiment d'anxiété et de stress. Elle n'avait toujours pas la moindre idée de ce qui avait mené à cette rencontre et elle se mourrait de savoir pourquoi. Arrivé devant la gladiatrice, elle chassait d'un coup mentale du revers de la main avant de s'asseoir directement devant son interlocutrice, qui lui servit une tasse de thé chaud aux effluves printanière.

[Misaki] - Bon matin, Arukisa-senseï. Dit-elle le sourire au visage.

Avant même qu'elle n'eut la chance de demander ce qui l'amenait ici et qu'elle était la raison de leur rencontre, Misaki entendit la porte derrière elle s'ouvrir. Elle se retourna pour voir un visage familier entrer dans le jardin et se diriger vers eux.

_________________

#19bcf5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki
Okogoto Ken
Okogoto Ken

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri) Empty
Ven 22 Jan 2021 - 19:15
Au cœur de la citée brumeuse, dans les ruelles bondées de la capitale des terres de l'Eau, le désormais épéiste de légende marche en direction d'un domaine dont on lui a donné l'adresse en cette matinée d'été. Depuis l'épreuve des lames, le yukijin croise les regards de nombreux habitants de Kirigakure no Satô dont les avis diverges. Certains applaudissent l'adolescent, fier de voir sa réussite au sein du clan des sabreurs tout en pouvant compter sur ce dernier pour les défendre au nom de la seigneurie de l'Eau. D'autres ... sont plus terre à terre voyant encore en l'Okogoto un étranger arriver il y a peu au sein de Kiri s'afficher dans les ruelles de cette dernière avec un sabre légendaire.

Même s'il reste impassible en toute circonstance, surtout lorsqu'il se balade seul n'importe où, Ken se moque des regards et des on dit. Ce sabre, il l'a mérité. De par l'enseignement que lui a apporté Nioh son maître épéiste, les nombreux entrainements tout comme l'épreuve des lames, le garçon aux yeux uniques se passe des commentaires des autres.

Proche d'un domaine kirijin, l'épéiste arrive aux portes de ce dernier regardant quelques secondes les portes boisées de l'entrée. Devant la façade, le nouveau kirijin se pose quelques questions sur ce qui l'amène ici. Non pas qu'il n'en connait pas l'ordre mais bien le pourquoi du comment. Devant faire partie de cette fameuse équipe cinq de Kiri, Ken se demande pourquoi cela est nécessaire. Pourquoi, au sein d'une armée, des équipes de seulement quelques personnes se forment pour combattre alors que pour ce dernier, l'union fait la force. Inhabitué des us et coutumes des Mizujin, le guerrier en kimono trouve ça illogique en quelques sortes mais souhaitant devenir un véritable shinobi de la brume, il ne s'empêche pas de pousser les portes du domaine pour faire son entrée

La paille de ses zori claque contre les pierres du sol, un regard des plus neutres vient se poser sur deux femmes se trouvant un peu plus loin de lui. D'un pas déterminé, le sabreur s'avance avant de reconnaître Misaki, une membre du clan Yuki avec qui il a été en mission, la saluant avec respect.

« Misaki-chan, content de te revoir. »

Son regard se tourne alors vers celle qui devient à compté de ce jour son guide et sa maîtresse de vie, ordonné par la haute instance Kirijin.

« Arukisa-...senseï ? » dit-il en se penchant respectueusement avec de se relever, hésitant sur le suffixe lui étant attribué. Lui qui n'est pas encore familier avec ces traditions de l'archipel et du grand continent. « Merci pour cette convocation, j'ai entendu parler de ces fameuses équipes ninja. Du moins, on m'en a parler brièvement. Paraît-il qu'elles sont le fleuron d'un village caché tel que Kirigakure no Satô ? »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11168-okogoto-ken-refonte https://www.ascentofshinobi.com/t11198-okogoto-ken-dossier-shinobi-en-cours#96395 https://www.ascentofshinobi.com/u1222
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri) Empty
Sam 23 Jan 2021 - 12:23
Après avoir salué Misaki qui prit place à ses côtés, Arukisa attrapa la théière pour la servir. Les senteurs apaisantes de jasmin vinrent à nouveau titiller ses narines tandis que la vapeur qui s’échappait indiquait une température parfaite pour une bonne dégustation. Se sachant vulnérable quant à ses capacités à garder une surprise, la jônin se limita à un signe de tête à son élève mais ne prononça aucun mot, se contentant de profiter de son breuvage.

L’attente fut de courte durée puisque quelques secondes plus tard, un claquement sur les pierres formant le chemin jusqu’à leur table résonna dans la cour. Aussitôt, Aru’ porta son attention vers l’homme qui s’approchait d’elles. Affublé d’un kimono bien taillé et marchant avec prestance, c’est sur l’arme qu’il portait que l’attention de la kunoichi s’arrêta. Ken était le détenteur de Samehada, l’une des épées légendaires des sabreurs. De ce fait, elle en conclut qu’il était adoubé par le Mizukage en personne en plus d’être intégré à un clan renommé. La confrérie des sabreurs était un des piliers du village. Pour en avoir été membre à son arrivée à Kiri, la gladiatrice connaissait la popularité et le rôle majeur qu’ils avaient au cœur des décisions de la capitale mais également aux yeux de la population civile. Intriguée par cette découverte inattendue, Arukisa n’eut pas le temps de s’attarder sur son physique attrayant et ses pupilles à la couleur si particulière. Néanmoins, un autre détail perturba ses plans. Ses deux élèves se connaissaient déjà.

- Oh. Bah ça m’évitera de faire les présentations. Pensa-t-elle à voix haute.

La jônin se leva à son tour pour saluer le sabreur. Sa politesse méritait une réponse à sa hauteur et pour une première rencontre, elle devait elle aussi faire bonne impression et montrer l’exemple. Elle reprit sa place et lui montra du plat de la main le siège vide, l’invitant à se joindre au duo.

- C’est tout à fait ça Ken. Je suis à Arukisa, jônin de la Brume et nous allons former tous les trois l’équipe numéro cinq pour les années à venir ! Son enthousiasme s’estompa légèrement lorsqu’elle ressentit un léger pincement au cœur en repensant au malheureux Daku, mort au combat pendant l’attaque de Sanbi. Le système d’équipe est un outil essentiel pour développer les affinités entre shinobis, tu le constateras vite par toi-même. Si tu connais tes alliés, tu es plus fort, c’est aussi simple que ça. En plus de permettre au village d’agir sur plusieurs fronts, mais bon ce sont des stratégies militaires qui ne vous concernent pas encore. Dit-elle en balayant de la main cet aspect martial. J’ai rapidement parcouru ton dossier mais je me suis dis qu’une discussion en tête à tête serait plus adaptée, j’ai plein de questions ! Poursuivit-elle avec son honnêteté naturelle. J’allais commencer par parler de ton clan et de tes ambitions mais je ne m’attendais pas à ce que tu arrives avec Samehada. Ajouta-t-elle en levant les sourcils pour mimer la surprise tout en regardant l’épée légendaire. J’en conclus que tu fais parti des sabreurs ? Tu as rencontré Saji-sama ?

Une chose était certaine, si Ken n'appréciait pas la discussion, il était tombé dans la mauvaise équipe. Arukisa était un moulin à parole par moment et l'excitation à l'idée de mener un trio ne faisait qu'exacerber ce trait de sa personnalité. La Rose rouge attrapa la théière et d'un regard lui proposa de remplir sa tasse en attendant ses réponses.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri) Arukisasigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri) Empty
Sam 23 Jan 2021 - 14:29
Misaki ne s’attendait absolment pas à revoir Okogoto Ken de si peu. Cela ne devait pas faire plus que quelques jours qu’ils menèrent à bien leurs mission. Elle était bien contente de voir cet homme débarquer. Au fil de la mission, elle avait apprise à apprécier sa présence. Il était toujours poli, courtoix et avouons le, paraissait plutôt bien. Elle était cependant resté très surprise à la vue de l’arme qu’il possédait désormais. La dernière fois qu’elle l’avait vu, il avait un simple katana à la ceinture. Il avait désormait une lame bien connu des habitants du village caché de la brume. Bien qu’elle ne la connaissait que de nom, la Yukijine reconnu Samehada, une lame appartenant aux clan des sabreurs. Elle était impressioné par le genin et fier pour lui.

En voyant son enseignante se lever afin de saluer Ken, la genin fit la même chose. Bien que la salutation ne la concernait pas vraiment, il s’agissait plutôt de bien séance encré dans sa mémoire musculaire. Elle arborait cependant un gros sourire au visage. Si elle ne savait pas pourquoi ils avaient été invités aujourd’hui, la fille des glaces avait une petite idée. Elle n’allait pas devoir attendre bien longtemps avant d’en avoir le cœur nette.

[Misaki] - Bonjour Ken, bien contente de te revoir.

En effet, la jônin aborda immédiatement le fait que Ken allait maintenant se rajouter à l’équipe numéro cinq de kiri. Cette annonce éclata le sourire l’adolescente qui lui fendait maintenant jusqu’au oreille. Misaki appréciait bien le un à un qu’elle avait avec son enseignante et la présence de l’Okogoto allait définitivement menacer ça, elle appréciait plus la présence d’une troisième personne. Misaki connaissait ses forces et ses faiblesses et le sabreur venait solidifier les faiblesses de Misaki. Elle qui devait fuir le corps à corps comme la peste, il offrait une solution permanante au problème de la Yuki.

La genin avait été un peu écarter pour la suite de la conversation. C’était normal, tous les yeux étaient rivé sur l’arrivé de l’Okogoto dans l’équipe et il fallait mettre les points sur les i et les barres sur les t. Elle se contentait de sourire et d’écouter l’échange entre la jonin et son nouveau partenaire. Le tout, en portant à quelques reprises la tasse de thé chaude à sa bouche afin d’y avaler quelques petites gorgés.

_________________

#19bcf5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki
Okogoto Ken
Okogoto Ken

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri) Empty
Sam 23 Jan 2021 - 21:30
L'esprit d'équipe est primordial lorsque plusieurs individu forme un groupe commun. De plus, d'après les paroles de le dénommée cheffe d'équipe, connaître au mieux ceux qui forment cette même équipe reste primordial pour le bon équilibre de tous. Tout comme la bonne entente. Une chose qui vient trouver sens dans les songes de l'épéiste, lui qui connait et fait confiance à chacun des membres de son clan. Ils sont sa famille après tout. Et tout comme ceux que l'Okogoto doit protéger, il fera de l'équipe cinq, encore plus que l'ensemble des kirijin, sa nouvelle famille.

« Je trouve ça en effet important que nous soyons tous sur la même longueur d'onde et que nous prenions soins les uns des autres. »

Son regard se plonge dans des abysses mentales lui rappelant le massacre des siens par des barbares Yukijin voisins de l'époque et la douleur ravive cette flamme que Ken tente désespérément d'éteindre. Mais sans oublier. Pouvant sembler troubler, le sabreur tient à ne pas s'afficher dans un tel état alors par simple politesse, il tire un rictus joviale à destination de la Gozan lui faisant part de la lecture de son dossier.

« Et bien si vous avez des questions Arukisa-senseï, cela vaut pour toi aussi Yuki-chan, je vous en prie. » dit-il tout en souriant par la suite à la Yuki.« Comme vous l'avez dit, il faut apprendre à nous connaître pour que l'union de l'équipe cinq soit parfaite. Alors c'est avec joie et humilité que je me livrerais à vous sans le moindre secret, soyez-en certaines. »

Prenant alors place, face aux deux femmes de l'équipe, l'Okogoto se montre jouasse quant à son obtention de Peau de Requin, il y a de cela à peine quelques jours.

« En effet, j'ai passé récemment l'épreuve des lames, entrainé par Nioh-sama. Mais malheureusement, je n'ai pas encore eu la chance de rencontre le Nanadaime depuis mon arrivée brutale sur les terres de l'Eau. Même s'il est vrai que sans l'avoir vu la moindre fois, mon respect lui est des plus grand du fait qu'il nous accueille moi et les miens dans le village dont il est le garant. Cela me montre la force et la considération des autres de cet homme. »

Cependant, souhaitant en apprendre plus sur ces demoiselles, Ken déposant Samehada à ses côtés car le bloquant en étant dans son dos lorsqu'il tente de s'asseoir se montre curieux.

« Même si nous avons déjà effectué une mission ensemble Misaki, j'aimerais savoir, les Yuki sont-ils tous au cœur de la Brume ? Au sein des terres de Yuki où mon clan se trouvait, nous n'en avons jamais vu. Du moins, seulement des nomades allant au sud du Yuukan. Très certainement ici, à Kirigakure no Satô.

...

Il faut dire que mon père aimait que l'on ne reste qu'entre nous. Alors les étrangers n'étaient pas forcément les bienvenues. Du moins, une bonne partie.
»

Car mis à part certaines femmes et certains hommes devenant des Okogoto via des unions avec des membres officielles pour la perpétuité de ces derniers, le peuple que dirigeait Okogoto Yoza prônait l'autarcie la plus totale.

« Sous le règne de mon paternel, nous avons toujours été dans l'indépendance la plus totale. Sûrement l'une des principales raisons de nôtre chute d'ailleurs ... »


_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11168-okogoto-ken-refonte https://www.ascentofshinobi.com/t11198-okogoto-ken-dossier-shinobi-en-cours#96395 https://www.ascentofshinobi.com/u1222
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri) Empty
Lun 25 Jan 2021 - 12:14
Malgré son manque de connaissance du système shinobi, Ken sembla comprendre rapidement l’intérêt d’évoluer en équipe. Il était probable que dans son pays natal, les batailles se fassent plus dans l’unité et la solidarité de tout son clan. C’était certainement plus efficace lorsqu’on ne disposait pas d’une stratégie bien établie et d’un entraînement acharné comme au pays de l’Eau. Kiri misait plus sur ses connaissances martiales et le déploiement de petites unités soudées et habituées au combat en groupuscule.

La perception d’Arukisa était certainement altérée par quelques clichés sur les populations autochtones de Yuki, mais elle constata avec surprise que le sabreur s’exprimait extrêmement bien. Sa politesse et son langage courtois ne laissaient absolument pas penser qu’il n’avait peut-être jamais mis les pieds dans une grande cité ou même côtoyé des familles nobles comme celle de Misaki. Ses mots sur Saji-sama montrèrent toute la reconnaissance qu’il avait pour lui. La miséricorde du Mizukage était un trait fort de sa personnalité et Ken avait conscience de ce qu’il lui devait. Sa transparence était aussi à rajouter à son crédit. Son passé n’était peut-être pas un sujet qu’il voulait aborder en profondeur mais l’arrivée de son clan avait fait tellement de bruit que la gladiatrice voulait au moins connaître la vérité sur toutes les rumeurs qu’elle avait entendues.

Tout en buvant son breuvage, la jônin écouta attentivement chaque parole de son nouveau disciple. Sa nouvelle appartenance au prestigieux clan des sabreurs était un signe fort de sa volonté d’intégration au village. Après le tas d'informations qu’il venait de leur véhiculer, elle joint ses mains et prit la parole.

- Et bien je vais commencer par te féliciter pour ta promotion en tant que sabreur. C’est un rôle très important au sein du village. Ton effort d’intégration est vraiment impressionnant. C’est vraiment un geste fort pour que ton clan ait une bonne image dans le village. Je vois que tu es quelqu’un de réfléchi et tu n’es pas étranger au fait que certains voient d’un mauvais œil votre arrivée. Mais ne t’en fais pas, on va tout faire pour les faire taire ! Dit-elle fermement. Je suis moi-même une “étrangère”. Elle mima les guillemets avec ses doigts. Et je comprends bien ta situation. Même si je n’avais pas la responsabilité d’un clan. Ajouta-t-elle sur un ton plus tempéré.

Arukisa jugea bon de lui montrer le soutien de son équipe concernant une problématique qui devait occuper son esprit bien plus que sa propre personne. Le poids de la responsabilité de sa famille ne devait pas être simple à porter, surtout après ce qu’ils venaient de traverser. Or, elle se devait d’aborder ce point.

- J’imagine qu’être chef de clan à ton âge ne doit pas être une tâche facile. J'aimerais connaître les raisons de votre arrivée ? Il y a beaucoup de bruits de couloir et tu es le mieux placé pour rétablir la vérité.

Peu importe sa réponse, la gladiatrice n’avait aucune intention de démontrer de la pitié envers lui et de le materner, ce serait probablement la pire solution pour l’aider. Cependant, connaître son passé permettait de comprendre son présent.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri) Arukisasigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri) Empty
Lun 25 Jan 2021 - 16:43

Sans s'en rendre compte, l'Okogoto venait de poser une question à Misaki qui lui fit ressentir comme un petit pincement au coeur. Ce n'était pas dit avec malice et, étant nouveau au village, Ken n'avait sans doute pas encore entendu parler de cet événement qui pesait lourd dans la psyché de la Genin.

[Misaki] - J'ai encore de la famille éloignée au pays de la neige, mais dans le cas de ma branche familiale, nous sommes tous à Kiri. La grande majorité du clan est venu au pays de l'eau à la fondation du village caché de la brume. Je devais avoir quelque chose comme six ans. Elle prit une gorger de son thé au jasmin. Cependant, tous les membres du clan ne sont plus à Kiri. Il y a trois ans, une partie de mon clan à déserter le village. Dit-elle en serrant le poing et en froncant ses sourcils malgré elle.

Misaki nourrisait une haïne particulièrement tenace et profonde envers ceux qu'elle considérait comme des déchêts humains. Elle aspirait à rétablir l'honneur bafoué par les déserteurs et s'était juré de tous les ramener aux villages, la tête dans un sac. Il s'agissait là d'une des raisons l'ayant poussée vers le chemin de Kunoichi.

Reprenant le contrôle tranquillement sur ses émotions, la Yukijine écoutait avec attention la suite de la conversation. Elle savait bien que Ken était arrivé avec son clan à Kiri il n'y avait pas si longtemps de ça, mais elle était loin de penser qu'il était le chef. Sa prestance, son charisme et ses manières étaient toutes digne d'un représentant de clan, ça ne faisait aucun doute, mais elle n'aurait jamais pu deviner qu'à son âge, il était le ''big boss''.

L'Okogoto avait ouvert une porte que l'adolescente ne pouvait tout simplement pas ignorer. Elle qui, depuis la mission en sa compagnie, n'avait qu'une seule et unique question qui lui hantait l'esprit.

[Misaki] - Tu n'es pas le premier Okogoto que je rencontre. J'ai croisé une certaine Kana il y a quelques jours et... Elle prit une pause d'une fraction de seconde Je me demandais pourquoi t'es yeux étaient si unique ? Ça ne semble pas être propre à ton clan.

Ce n'était vraiment pas la question la plus pertinente qu'elle avait en tête. Elle aurait tellement pu lui demander quels étaient ses capacités martiales, quoi qu'elle s'en doutait étant donné la présence d'un katana à sa ceinture pendant leur mission, ainsi que la présence de cette épée légendaire dévoreuse de chakra. Elle aurait aussi pu lui demander quels était son nindo ou ses objectifs en tant que shinobi. Quoi que son enseignant avait aborder cette question aussi. Non, elle voulait une réponse sur cette aspect si mesmérisant. Bien qu'elle se sentait mal de la lui poser. Aller savoir pourquoi.

_________________

#19bcf5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki
Okogoto Ken
Okogoto Ken

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri) Empty
Dim 31 Jan 2021 - 19:21
D'un regard désolé imagé par ses iris uniques, Ken témoigne de son affection pour la Yuki en affichant grise mine lorsqu'il apprend que certains des siens ont quittés Kirigakure no Satô, il y a de cela à peine trois années. S'ils sont en majorité venu à la création de ce dernier, il semblerait que certaines déconvenues aient surgit en chemin pour faire quitter le navire à certains membres du clan. Ce sentiment vient teinter de noir le cœur du sabreur, voyant en les membres de son clan, sa seule et unique famille. Ceux pour qui il pourrait donner sa vie.

Voir les siens le quitter serait pour lui un horreur dont il aimerait ne jamais voir la couleur.

« Je suis désolé pour toi et les tiens Misaki ... J'aimerais pouvoir faire quelque chose. Quoi que ce soit. Un clan ne doit pas être dissout d'une telle manière, il se doit d'être galvaniser. Mais peut-être qu'un jour ... tu seras celle qui les rassemblera sous une même bannière comme autrefois. »

Un sourire sincère adressé à la jeune genin, l'Okogoto lui donne sa pleine confiance quant aux possibilités qui lui sont offertes. La détermination dont elle a fait preuve à ses côtés lors de cette enquête sur les bouchers de la Brume, Ken la reconnait en lui-même. Un beau jour, Misaki deviendra une figure iconique du village caché de la Brume.

Par la suite, le nouveau maître du sabreur vient à le féliciter de son ascension au sein de la citée Mizujin comme de son intégration dans ce dernier et dans les rangs des prestigieux sabreurs légendaires. Poliment, il abaisse légèrement le buste pour la remercier de ses paroles, avant de répondre à ses interrogations sur les conditions de la venue des siens sur les terres de l'eau.

« ありがとうございました Arigatōgozaimashita Arukisa-sensei, mon souhait de devenir un homme important et dévoué à ce village n'est que ma façon de remercier Nioh-sama et les Kirijin ayant illuminé ma vie et celles des miens d'une lueur d'espoir. » Car si elles ne peuvent comprendre les mots du garçon, ce dernier poursuit aussitôt après une gorgée du thé chaud faisant face à lui. « Comme vous le savez, je suis originaire des terres gelées de Yuki no Kuni. Là bas, nous vivions dans une partie du pays où l'autarcie est reine. Nous, les Okogoto, avons bâtit une réelle civilisation pour nous protéger de la nature sauvage et des conditions de vie extrême qui font de ce pays ce qu'il est. Toutefois, les tribus nomades de Yuki sont des tribus barbares qui pour la plus part, ne voient que l'art de la guerre comme seule solution. Nous étions réputé comme un clan riche, faisant du troc nôtre art le plus évolué pour survivre. Mais cela ne plaisait pas à ceux qui nous voyaient comme une menace. Certains criminels comme les barbares d'une partie du pays se sont donc allié pour mieux nous détruire. Ils attaquèrent nôtre campement et tuèrent nombreux d'entre nous. Dont mes parents. C'est à bord d'un navire sur l'océan que nous avons dérivé jusqu'ici mais ils nous avaient suivis pour qu'aucun d'entre nous ne survivent. C'est là que Nioh-sama et d'autres membres de ce village, à bord d'un navire à la bannière de Kiri nous ont sauvés moi et les miens, exténués sur nôtre pauvre embarcation. »

L'épéiste repense alors à son passé, l'histoire des siens, son présent et son avenir au sein de la Brume. Durant une fraction de seconde aux yeux des deux femmes face à lui, il revit les derniers instants de son paternel ... et ses derniers mots.

« Ceci ... ! » dit-il avec conviction pointant de son pouce ses iris fantasmagorique, en regardant fièrement la Yuki lui demandant l'origine de ces derniers. « est la marque maudite qui représente mon clan ! Il est héritage que m'a léger mon père à sa mort. La marque qui fait de moi auprès de tous les Okogoto leur représentant et chef ! Et en tant que tel, je peux vous l'assurer, ma détermination est inéluctable face à ceux souhaitant réduire ce monde à l'état de poussière par le feu et le sang ! »

Elles ont souhaités connaître l'histoire et les origines d'Okogoto Ken. En voici les hardiesses convictions face au mal qui ronge ce monde.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11168-okogoto-ken-refonte https://www.ascentofshinobi.com/t11198-okogoto-ken-dossier-shinobi-en-cours#96395 https://www.ascentofshinobi.com/u1222
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri) Empty
Lun 1 Fév 2021 - 15:43
En écoutant l’histoire du clan de Ken, Arukisa ne put s’empêcher de faire le lien avec la situation à Hi lorsqu’elle décida de partir. En pleine guerre civile, la loi du plus fort régnait. Incapable de se défendre face aux brigands qui menaçaient en permanence les simples civils, c’est à cause de cette barbarie qu’elle avait perdu son grand-père. C’est par la même instabilité territoriale que les Okogoto avaient subi de lourdes pertes et furent contraints de quitter leur propre foyer. Qui sait jusqu’où ils auraient pu être traqués s’ils n’avaient pas, par chance, croisé le chemin d’une bannière kirijin. La gladiatrice ressentit un fort sentiment de compassion en écoutant ses propos. Être expulsé de son pays était certainement l’une des pires choses qui puissent arriver. On sentait de la détermination dans les mots du jeune sabreur mais également une réelle envie d’un jour reprendre son dû. Aru’ supposa qu’au fond de lui il était possible, à tort, qu’il ressente un sentiment d’impuissance voire de honte face à cet événement. La reconstruction de son clan passait peut-être aussi par la reconstruction de sa propre personne face à cette tragédie.

Misaki s’était intéressé à un détail qui avait attiré l’attention de sa senseï également. L'œil du genin était marqué d’un signe peu commun. Cette marque barbare faisait donc de lui le chef incontestable des siens. Sans pour autant donner son avis, Arukisa n’appréciait pas trop ses rites ancestraux visant à modifier éternellement le corps d’un individu. Elle pensa à sa cuisse marquée par une ancienne tradition des sabreurs et fit la moue. C’était assurément la raison de sa réticence face à cette tradition.

- Si ton objectif est de débarrasser le Yuukan de toute la vermine qui la ronge, alors on va bien s’entendre. Répondit la gladiatrice en acquiesçant ses propos avec enthousiasme. D’ailleurs, je vais te poser les mêmes questions qu’à Misaki et on s’en tiendra là pour l’interrogatoire. Je préfère l’action. Dit-elle avec un regard lui faisant comprendre qu’elle l’attendait plus sur ce terrain qu’autour d’une tasse de thé.

Elle élimina volontairement toute la partie sur son passage académique et sa préparation pour le monde extérieur. Malheureusement, il avait déjà fait les frais des aléas de la vie en dehors des cités protégées. D’ailleurs, son expérience était un atout qui jouait en sa faveur, tout comme le fait qu’il avait déjà eu à se battre pour sa peau.

- Je vais aller droit au but Ken. Je vais te former pour faire de toi un shinobi accompli et, je l’espère, te donner tout ce qu’il faut pour qu’un jour ton clan vive en harmonie avec les kirijins. Pour ça, j’ai besoin de ton entière confiance et honnêteté. Une équipe ne fonctionne que si la communication est fluide et sincère. Tu fais parti d’un clan alors je suis certaine que tu sais de quoi je parle. Comme je l’ai dit à Misaki : si tu chutes, je te relèverai ! Mais tu dois nous faire confiance pour que ça fonctionne. Elle marqua une petite pause. Pour ce qui est de l’aspect plus formel, je n’ai qu’une seule question : que penses-tu pouvoir apporter à l’équipe ? Autant sur le plan technique que moral. Dis moi tout !

Enfin, la Rose rouge voulait connaître les qualités de son nouvel élève. Elle commençait à cerner les aptitudes de la Yuki et il était certain que cet élément supplémentaire pouvait leur apporter d’autres facultés. Sa personnalité et son passé faisaient déjà de lui un genin tout à fait différent de Misaki.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri) Arukisasigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri) Empty
Lun 1 Fév 2021 - 16:34

S'il était vrai que Misaki n'avait pas mise les pieds au pays de la neige depuis quelques années, elle n'avait jamais vraiment portée attention aux tribus qui l'abritait. Elle qui avait eu la chance de naître au cœur d'un clan fort et imposant, tant sur la scène militaire par leur contrôle du Hyôton, que sur le scène politique, par le fait que le Daimyo était un Yuki. S'ils n'ont plus autant de prestance au pays du froid présentement, l'importance qu'avait le clan Yuki avait épargner Misaki de toutes interactions négatives avec les clans barbares et paysan de ses terres natales. C'était quelque chose qu'elle regrettait désormais. L'histoire de l'Okogoto avait eu un impact chez elle plus important que ce qu'elle avouerait. Elle qui aurait aimer pouvoir faire quelques choses face aux troubles qui arpentaient le pays des neiges, elle avait d'autres objectifs qui lui tenait un peu plus à cœur.

Elle eu un second pincement au cœur quand Ken lui apporta sa confiance et lui nomma qu'elle serait sans doute celle que rassemblera son clan sous la même bannière. Devait-elle garder ses ambitions secrètes? Étais-ce le bon moment pour nommer a ses deux coéquipiers toute la froideur qui résidait dans son cœur? C'était un drôle de sentiment que de vouloir faire confiance, tout en étant incapable de prononcer les quelques mots qui faisait écho dans sa tête : « Je ne souhaite pas unifier notre clan, mais abattre cette vermine qui pullule le clan Yuki. » Elle ne pouvait pas se résoudre à briser le décorum. Elle qui voulait tant de l'aide de ses coéquipiers, elle ne pouvait se résoudre au jugement qu'ils auraient face à la noirceur de l'adolescente. Aussi, elle cachait le tout derrière un sourire.

[Misaki] - Je suis d'accord avec Arukisa, fait nous confiance! À partir de maintenant, tu n'es plus seul face à l'adversité. Ce n'est plus toi et ton clan contre la vie. Si tu as besoin d'aide, même pour quelque chose qui ne nous concerne pas, sache que l'équipe numéro 5 sera là pour alléger ton fardeau.

Tant d'hypocrisie de la part de la fille des glaces. Elle qui prononçait ses quelques mots. Était-ce là des mots qu'elle aimerait elle-même entendre face à ses propres démons? Il lui ferait bien entendu plaisir de venir en aide à ses coéquipiers, mais elle n'était pas encore prête à aborder l'aide dont elle à besoin elle-même.

La genin porta une nouvelle fois la tasse de thé à ses lèvres. Le jasmin avait une propriété apaisante et cette rencontre avait fait remonter un côté de la Yukijine qu'elle n'aimait pas particulièrement. Ken parlait de clan barbare du pays de la neige, mais cette noirceur au fond de Misaki n'était pas si loin d'une violence barbaresque et impitoyable à l'égard de ceux qui ont disgracier son clan. Elle était, après tout, née au pays de la neige.

_________________

#19bcf5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki
Okogoto Ken
Okogoto Ken

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri) Empty
Sam 13 Fév 2021 - 7:13
« Si vos pensées et vos souhaits sont aussi nobles que les miens Arukisa-sensei, je me vois honorer de combattre à vos côtés au nom de l'équipe cinq de Kirigakure no Satô. »

Quelques mots visant la chef d'équipe après que cette dernière précise à l'ancien Yukijin que son souhait de débarrasser le monde de ses criminels lui est commune. Une nouvelle allant droit au cœur du garçon voyant en la fin de ces êtres la bénédiction dont le Yukan a besoin le plus tôt possible. Elevant sa tasse thé à ses lèvres, l'Okogoto se délecte d'une nouvelle gorgée encore chaude de son liqueur pure avant de reposer sa porcelaine sur la coupelle prévue à cet effet.

Tournant le regard sur la douce Misaki, Ken la regarde timidement avant de ce concentrer sur les mots que lui adresse la Gozan, souhaitant à tout prix que le guerrier place son entière confiance en elle comme en Misaki et en l'équipe cinq qu'ils forment donc tous les trois. Une volonté qui prouve le sérieux et la volonté de fer que la cheffe d'équipe souhaite mettre en place. Ken avait eu vent d'un bruit de couloir, racontant que le troisième et ancien membre de cette même équipe était décédé sur le champ de bataille. Une erreur en rapport avec un certain aspect de confiance au sein du trio ? L'épéiste s'interroge alors sur les capacités de celle qui le dirigera à l'avenir, mais constate tout de même une certaine peine derrière la détermination qu'elle affiche envers lui.

Impassible, le regard se plongeant dans celui de la ténébreuse tout comme dans celui de la blonde, Ken tient à poser les bases d'une fondation sûre pour s'assurer le meilleur avenir au sein du village caché de la Brume. Un élément important qu'il pense nécessaire à la cohésion la plus parfaite pour cette équipe cherchant la parfaite harmonie.

« La confiance ? Mon peuple l'a déjà donnée à des gens s'en étant servit pour les détruire plus facilement. Désormais, je ne m'interdirais plus d'être méfiant même envers mes alliés mais cela, je pense que vous pouvez toutes les deux comprendre. S'il doit y avoir une parfaite confiance, sachez que cela viendra naturellement. Je ne suis pas né entre ces murs mais bel et bien un rescapé d'un massacre étranger. Toutefois, le peu de temps passé ici semble me montrer les réponses que je cherchais depuis quelques mois déjà; la paix est véritablement envisageable. »

Terminant son thé, il fixe la récipient vide en se repassant des bribes de son passé comme pour ne jamais oublier ce qu'il a vécu mais surtout, pour se confirmer les enseignements qu'il en a tiré. La confiance vient avec le temps.

« L'abandon de misanthropie envers autrui est une chose que n'importe quelle personne souhaite atteindre lorsqu'elle sait que grâce à cette dernière, sa vie tout comme le monde se verront dotés d'une accalmie certaine. La confiance est temporelle et se trace dans les faits que nous faisons chaque jour qui passes. Sachez que ma confiance ne vous est pas entièrement due mais je sais qu'avec le temps et grâce à notre force et nôtre détermination, nous ferons la fierté de Kiri. Alors comptez sur moi pour faire en sorte que cette entente devienne une base solide de confiance et qui sait ... peut-être qu'avec le temps nous pourrions aller plus loin ensemble. »

Des paroles venant de la part d'un pré-adulte. Désormais Kirijin. Désormais chef de son clan. Alors que son regard se glisse sur le doux faciès de la Yuki pour ses derniers mots prononcés.

« Quant aux qualités que je pourrais apportés à cette équipe, sachez que je possède une vive analyse lorsque je combat. Elle me permet donc de décrypter, comprendre et conclure hypothétiquement une situation pour ainsi, agir en conséquence. Cette rapidité est due au principale fait d'arme que je possède, la maîtrise du kenjutsu et du corps à corps qui me pousse à analyser rapidement n'importe quelle situation de combat et ce, même au quotidien. Je suis également un très bon pisteur et grâce à Samehada ... » dit-il en posant sa main sur celle qui se trouve à ses côtés, apposée contre la table ... « ... je retirerais toute force à l'ennemi pour mieux les abattre. »

Son regard désintéressé démontre sa détermination; celle de renverser les oppresseurs.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11168-okogoto-ken-refonte https://www.ascentofshinobi.com/t11198-okogoto-ken-dossier-shinobi-en-cours#96395 https://www.ascentofshinobi.com/u1222
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri) Empty
Lun 15 Fév 2021 - 11:38
Misaki comprenait parfaitement la philosophie de sa senseï. Dans ce monde aussi beau que cruel par moment, il fallait s’aider pour avancer. Arukisa repensa à son arrivée à Kiri. Du haut de ses quatorze années, elle était aussi enthousiaste que perdue. Vivre dans une cité maritime aussi grande et vivante n’était pas simple pour une jeune fille qui avait grandi au milieu de la forêt dans un groupe restreint. Même le climat était un choc pour elle. Habituée à la météo agréable du continent, elle mit du temps à apprécier le temps capricieux et tropical de l’archipel, sans parler de l’éternelle brume qui faisait le charme de Kiri.

En l’écoutant parler, la gladiatrice comprit que Ken était encore fortement marqué par son départ précipité de Yuki. Ses mots étaient encourageants, il avait la volonté de s’adapter. Néanmoins, ses blessures et l’atmosphère inconnue dans laquelle il avançait le rendait encore méfiant. C’était compréhensif. Il ne pouvait être traité comme n’importe quel genin. Son passé récent devait être pris en compte par sa sensei. Cependant, la jônin rebondit sur l’un de ses propos.

- A cette table, personne n’est né entre ces murs. Rétorqua-t-elle en reprenant une gorgée de son thé. C’est ce qui fait la beauté de Kiri, elle accueille tous ceux qui cherchent une famille et un toit. Le village s’est construit sur la base de trois clans qui s’unirent pour lutter contre l’oppresseur. Finalement, se réunir pour se protéger, ce n’est pas ce que nous voulons faire ? La question était évidemment rhétorique.

Le besoin de sécurité était la principale motivation des civils du village. La création d’équipe était le résultat également d’un besoin de s’unir pour veiller l’un sur l’autre. La transmission du savoir était un aspect qui découlait de ce besoin. Si elle accomplissait sa tâche en tant que sensei, ses élèves seraient à leur tour à même de protéger autrui. Les rouages de la protection d’un village étaient fragiles mais l’apport de chacun était essentiel à sa continuité. Ainsi, la sécurité des générations futures était assurée.

- Ce n’est pas moi qui fixera le temps qui te sera accordé pour nous faire confiance de toute façon. Ce sont les décisions que tu devras prendre sur le terrain. Répondit-elle en toute honnêteté.

En effet, il arrivera des situations où le jeune sabreur devra faire face à des choix impliquant sa confiance ou non en son équipe. C’est dans ces moments qu’il devra se questionner et trancher sur son choix d’appartenir à une famille autre que son clan. Était-il vraiment prêt à mener la vie de shinobis de Kiri ?

Ses qualités en tant que combattant étaient encourageantes. Elles semblaient compléter le duo déjà en place. Un genin spécialisé dans le corps à corps dont la lame disposait d’un pouvoir terrifiant était un véritable atout. Ken était déterminé à montrer ce dont il était capable et sa sensei le ressentait dans sa voix.

- Très bien ! S’exclama-t-elle. Je ne vous retiens pas plus aujourd’hui. Dit-elle avant de finir sa tasse d’une traite et de se lever. Profitez de votre journée pour vous équiper et vous entraîner, on partira bientôt en mission !

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri) Arukisasigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri) Empty
Mar 16 Fév 2021 - 18:37

La douleur que portait l'Okogoto au fond de lui était facilement vehiculé par ses mots. Autant se voulait apaisant, transparent et vrai, autant ils ne voulaient rien dire en même temps. Misaki ne pouvait qu'imaginer la souffrance qu'arborait son cœur, elle qui était la troisième né d'une famille nantie au cœur d'un clan prestigieux. Sa plus grande souffrance, celle de voir les membres de son clan déserter le pays de la brume, n'était rien à comparé au massacre que Ken avait vécu. Elle ne pouvait être que compatissante et disponible pour son nouveau partenaire. Son seul souhait, que Ken ne soit pas complètement aveuglé par une rage de vengeance pour ceux ayant assassiner son sang. C'était bien hypocrite de la part de la Yukijine.

L'ajout d'un sabreur à l'équipe numéro cinq complémentait parfaitement le trio. Tous avaient leurs forces et leurs faiblesses qui complémentait celles des autres membres de l'équipe. Misaki, possèdent un don Hyôton, excellait dans les attaques à distance et de zone, mais en arrachait particulièrement au corps à corps. Pour Ken, c'était complètement le contraire. Armé d'une lame légendaire aux capacités inégalé, il se devait de tailler la chair de ses adversaires au corps à corps afin de profiter aux maximums des capacités de Samehada. Tandis qu'Arukisa, versatile sur les deux fronts, pouvait alterner entre corps à corps et distance afin de s'adapter à la situation et au flot du combat. Définitivement un trio dont les possibilités ne seraient égal qu'à leur implication et leur dévoument.

[Misaki] - Oh! Exclamait-elle en direction de son enseignante alors qu'elle abordait une mission

L'énergie positive de l'adolescente était contaminent. Le sourire au lèvre, l'excitation dans le cœur, elle était définitivement heureuse de la tournure de cette conversation. Parfois triste, parfois lourde, elle se terminait sur une possibilité d'exploration en dehors des mûrs du village accompagné de l'équipe numéro cinq. Elle était fier des choix qu'elle avait fait et qui l'avait amenée à faire la rencontre d'Arukisa et de Ken. Elle était particulièrement heureuse à l'idée de prouver sa valeur et de compléter le plus de mission possible pour le bien-être de son village. Elle, qui souhaitait par dessus tout s'éloigner de la réalité politique barbante du clan Yuki était complètement choyer depuis ses débuts en tant que genin de Kirigakure No Sato.

En voyant son enseignante se lever, elle engloutit à son tour ce qui lui restait de thé puis imita la jônin.

[Misaki] - Merci pour le thé, Arukisa-senseï. Lui dit-elle avant de se tourner vers l'homme Au plaisir de pouvoir repartir en mission avec toi!

Sur ses quelques mots, elle salua la rose rouge ainsi que le sabreur et se mise en marche en direction de la sortie.

_________________

#19bcf5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki
Okogoto Ken
Okogoto Ken

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri) Empty
Mer 17 Fév 2021 - 21:08
Dévoilant ses conditions mentales les plus dures, Ken s'auto-convainc que cette solution est l'unique face aux souhaits de la cheffe de l'équipe numéro cinq. Placer sa confiance en des gens qu'il connait à peine semble pour lui encore impossible, au vue de son terrible passif mais désormais, en voyant l'incroyable bonté des Kirijins que certains veulent aussi terribles que les pires démons, l'épéiste se réjouit d'être en compagnie de telles personnes.

« Vous savez faire preuve d'une incroyable force d'âme Arukisa-san. Et malgré le terrible passif de cette équipe, je sais que vous serez la plus apte à nous hisser parmi l'élite Kirijin. Cela se ressent fortement. » dit l'épéiste terminant son thé, en rappelant le terrible drame survenu quelques temps auparavant.

Prenant appui sur la table face à lui, Ke nse relève alors voyant que cette petite réunion introductive touche à sa fin, avant de jeter un dernier regard naturellement impassible à ses deux comparses. Empoignant la garde dorée de Samehada posée contre cette même table, Ken vient placer la terrible lame écailleuse dans son dos, s'apprêtant à repartir au terrain d'entrainement en cette journée d'été pour toujours mieux évoluer dans cette environnement propice à la force.

« C'est avec grand plaisir que j'effectuerais une nouvelle mission à tes côtés Misaki-chan. Mission que je veux d'avance une parfaite réussite. Car nous sommes désormais la nouvelle équipe cinq de Kirigakure no Satô. Mes espoirs sont grands ... »

Saluant dignement ses hôtes, l'Okogto se retourne tout en leur faisant signe et en leur jetant quelques derniers mots sur sa future activité.

« Je serais aux terrains d'entrainements cet après-midi. Si jamais l'une de vous deux me cherche. Ce serait avec joie que je vous accepterais dans ma session du jour, si le cœur vous en dit. »

Et laissant la porte ouverte à leur bon souhait, Ken repart par l'imposante porte par laquelle il est entrer et quitte ces demoiselles pour aller se renforcer un peu plus. Devoir de chef de clan guerrier oblige.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11168-okogoto-ken-refonte https://www.ascentofshinobi.com/t11198-okogoto-ken-dossier-shinobi-en-cours#96395 https://www.ascentofshinobi.com/u1222

Thé de bienvenue (PV Equipe 5 Kiri)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: