Soutenez le forum !
1234
Partagez

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE

Kao Kan
Kao Kan

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Sam 16 Jan 2021 - 19:11
Depuis la réussite du test de Shindo Hyousuke puis son nouveau grade d'apprenti scientifique, tout s'était passé très vite pour Kan. L'intégration dans l'Institut Kumojin avait été immédiate et vraiment, il n'avait pas eu le temps de s'ennuyer depuis. L'endroit était en constante ébullition et pour quelqu'un comme lui qui ne refusait jamais de donner un coup de main, il n'avait pas le temps de se reposer.

Mais il s'entendait très bien avec l'équipe et avec le soutien de Mai, rien ne lui était impossible. Le blondinet avait déjà eu l'occasion de voir de près les différents pôles de l'Institut mais son intégration étant encore récente, il n'avait toujours pas choisi dans quel secteur il voulait se spécialiser. Même s'il passait beaucoup plus de temps dans le coin faune et flore du bâtiment qu'ailleurs... Il s'était aussi découvert un grand intérêt pour la médecine.

Enfin aujourd'hui et les jours qui suivraient, ce serait pour le pôle technologie qu'il travaillerait. On lui avait confié sa première mission importante en tant qu'apprenti scientifique et il comptait bien montrer qu'il n'avait en rien usurpé sa place. Accompagné de deux autres shinobi, le trio avait été mandaté pour terminer le fameux projet d'oreillettes chakratiques.

Ces oreillettes... l'électrique en avait entendu parler pour la première fois lorsqu'il servait dans la Résistance. C'était grâce à ces prototypes que le Fukkatsu avait pu entrer en contact avec la Résistance lors de l'occupation de Kumo par le Teikoku. C'était grâce à ce dispositif que les deux groupes avaient compris qu'ils pouvaient compter l'un sur l'autre, s'accorder et faire pression commune. S'ils n'avaient pas eu un tel moyen... Peut-être que... l'issue n'aurait pas été la même.

- Itagami-san, Akio-san, bonjour !

Ordre de mission:
 

hrp:
 

_________________
[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Kentoku Akio
Kentoku Akio

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Mar 19 Jan 2021 - 16:23
Cette fois-ci, Akio était face à une mission de la plus haute importance, et qui mettrait en pratique son intellect comme rarement auparavant. C'était une missive de l'Institut, catégorisé en rang B. Du sérieux. Il y était question d'un système d'oreillette chakratique qui permettrait en hypothèse de communiquer à longue distance et en temps réel avec les autres utilisateurs. Un tel système si bien développé, pouvait donner un sérieux avantage à la nation des Nuages ! D'un naturel calme, le Kentoku trépignait d'impatience et déjà plusieurs pistes traversaient son esprit, un peu embrumé par l'opportunité de renforcer sa candidature à l'entrée dans l'unité spéciale du village.

C'est donc avec entrain qu'il se décida de partir en direction du pôle technologie de l'Institut. Innocemment il dû se résoudre à demander son chemin plusieurs fois, de peur de se perdre et d'arriver en retard. Il n'avait finalement jamais eu l'occasion de pénétrer dans le bâtiment, ce bâtiment qui cachait en son sein toutes les pistes intellectuelles des plus grands cerveaux de Kumo. Pour cette tâche d'importance, il ne serait pas seul. Deux autres shinobis avaient été mandatés, et Akio le savait : plus de cerveau voulait surtout dire plus de travail : Coordonner les tâches et les idées, juger les autres, expérimenter les créations et gérer les égos. De grosses heures de travail attendaient le trio.

Comme à l'accoutumée, le Céleste avait été pioché dans ses livres tout ce qui concernait la transmission du chakra au travers d'outil, car c'était là toute la subtilité du système. Ses aptitudes propres de ninja n'allaient pas être d'un grand secours ici, ni son affinité. Mais il allait combler avec ses connaissances et ses compétences civiles.

Akio arriva, à sa grande surprise, en même temps que les autres membres de la mission. LA ponctualité était visiblement de rigueur.

« Salut je m'appelle Akio, ravi de travailler avec vous sur ce projet. »

Il avait fait simple, il ne les connaissait pas encore et ne voulait pas paraitre comme se croyant le centre du monde. Rapidement le genin repéra une chaise où il se décida à poser son sac ainsi que ses ouvrages, retirant par la même occasion sa veste pour rester en maillot d'une couleur légèrement grise. Pour être parfaitement à l'aise dans le travail.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Narrateur
NarrateurEn ligne

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Lun 1 Fév 2021 - 4:12

HRP:
 

Parcourant le complexe scientifique, dossier à la main, un homme attirant les regards et respecté du complexe scientifique avançait dans la direction de son objectif. Chargé de superviser la finalisation des oreillettes lancées par Metaru Kenshin, celui-ci était fortement heureux et satisfait d’être présent. Projet d’envergure et d’une utilité démesuré, c’était le début de bien des éléments, une étape nécessaire pour pouvoir passer aux prochaines étapes.

Ainsi, pour ce faire, le Directeur de l’institut lui avait remis toutes les informations ainsi que toute sa confiance.

Rejoignant finalement la salle dans laquelle il était attendu, une et finalement deux personnes étaient présentes puis une troisième.... Ainsi, pour ceux qui étaient à l’heure, ils purent voir en qui Shindo Hyousuke avait remis cette mission de confiance.

-Bonjour à tous, certains parmi vous me connaissent déjà. Je suis Shindo Hyousuke et je veillerais à la finalisation de ce prototype. Si vous avez été rassemblé, c’est que vous avez des aptitudes qui vous rendent pertinent pour cette mission.

Qui de mieux que lui-même pour superviser cette mission ? Après tout, ayant lui-même évolué dans le bain des innovations considérées technologiques, il était plus que bien placé pour cette mission surtout qu’il avait une longueur d’avance sur le fonctionnement des fréquences…

-Notre objectif de la journée sera de finaliser le prototype d’un élément pouvant être une pièce maîtresse pour Kumo et Kaminari : La finalisation des oreillettes chakratiques entamées par Metaru Kenshin !

Déposant une pile contenant 3 copies ayant de nombreuses notes, il posa ensuite trois prototypes des oreillettes sur la table afin qu’ils puissent examiner le tout. N’ayant pas énormément de copies en circulation, ils allaient devoir faire attention à ne pas les briser. Or, quelque chose lui indiquait qu’ils allaient bien s’en sortir. Après tout, Kan était ingénieux à sa manière. Représentant l’unique membre de l’institut, ses aptitudes naturelles allaient fort probablement lui permettre d’améliorer le fonctionnement de cet objet, et ce, sans oublier les réflexions qu’il allait pouvoir apporter. Ayant été impressionné lors de son examen d'entrée, il avait hâte de le voir en action. Akio était un esprit qui lui avait été décrit comme étant très ingénieux par ses enseignants. Ayant consulté son dossier, Shindo avait été impressionné par son potentiel et s’était dit qu’une personne au regard externe de son calibre saurait aider. Finalement, Itagami n’avait fort probablement pas besoin d’introduction. Membre important du village de Kumo qui s’était toujours démarqué pour son esprit novateur et ses aptitudes impressionnantes, sa maîtrise du métal et son esprit allaient être critiques pour réaliser le tout.

-À moins que vous ayez des questions, je vais lire les dernières notes de Metaru Kenshin ainsi que les axes d'amélioration. Après vous pourrez planifier votre approche, les examiner, émettre vos hypothèses, commencer les tests et finaliser l’assemblage final. Je serais présent pour vous soutenir, mais vous êtes tous suffisamment compétents pour mener ce projet à terme.

Moins étrange que d’habitude, on aurait dit que Shindo était très calme. Comme si son excentrisme avait disparu. L'espace d’un instant, il semblait sur une autre fréquence...

Toussotant, il brisa dès lors tout le sérieux, changeant soudainement de voix pour adopter un timbre plus profond…

-L’oreillette chakratique est composée de 4 composantes principales, la membrane en métal qui compose sa structure et qui permet son port tout comme son maintien. La source d’activation qui est externe et générée par le chakra. Celle-ci a un lien direct avec son catalyseur ou plutôt condensateur. En premier lieu, nous avions émis comme hypothèse que le bois d’Hayashi serait le meilleur élément, grâce à ses fortes aptitudes de conservation de chakra, mais s’il souffre niveau résistance, la plus grande problématique est liée à son approvisionnement qui nous rendrait dépendants d’un autre pays. Par conséquent, nous devrons tester d’autres éléments possiblement plus solides ayant des propriétés conductrices chakratiques intéressantes pour remplacer le tout et alimenter les oreillettes. Une de nos mines a d’ailleurs envoyé quelques éléments et minéraux à tester qui pourraient être intéressant bien que toute idée différente soit la bienvenue.

Laissant son regard naviguer entre les multiples pistes, il poursuivi :

-Finalement, la combinaison du tout est réglée par un mécanisme qui contrôle la fréquence. Par contre, il faudrait s’assurer d’améliorer chacune des particules principales afin d'améliorer l’ensemble pour rehausser l’amplitude des oreillettes sachant qu’elles ne pouvaient pas être utilisées à trop grandes distances sans être brouillées aux dernières nouvelles… Ainsi, avec un condensateur plus résistant et une membrane qui suit, on devrait pouvoir améliorer le tout…

Terminant le récit des pistes d’amélioration de Metaru Kenshin, Shindo termina.

-C’est tout ! Si vous avez des questions, n’hésitez pas. En attendant, je vous laisse examiner les oreillettes et voir comment vous voulez approcher cela.

Ayant soudainement un sourire jusqu’au cou, légèrement effrayant, on aurait presque dit qu’il venait de servir un contrôle impossible à ses élèves. En effet, ses iris pétillaient d’une folie qui ressemblait plus à celle que Kan avait pu percevoir lors de son évaluation d'entrée. Toutefois, son masque masquait bien les micro-expressions que dégageait sa peau.

-Évidemment, vous êtes libre de proposer tout élément qui puisse être utile ou autre, mais le mot d’ordre pour ce prototype est : résistance, efficacité, meilleure portée et surtout, facile à produire en séries.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Kao Kan
Kao Kan

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Jeu 4 Fév 2021 - 3:40
- Egalement, ravi de faire votre connaissance !

Les trois shinobis attendirent quelques minutes dans la salle, patientant pour l'arrivée de la personne qui les superviserait pour cette mission. Malgré son appartenance à l'Institut, le jeune électrique n'avait pas reçu plus d'informations que ses coéquipiers ; il n'avait même pas réussi à savoir qui serait à la tête de ces recherches. Mais en considérant tout le mystère qui entourait cette affaire, il aurait dû se douter que ce ne pouvait être personne d'autre que...

- Directeur-sama !

Un immense sourire s'afficha sur le visage du blondinet et les personnes les plus proches de lui pouvaient presque apercevoir des petites étoiles dans ses yeux. Si lors de leur première rencontre, Kan avait été paniqué autant devant le masque que les changements d'attitudes brusques de Shindo Hyousuke... ce n'était absolument plus le cas aujourd'hui. A force de le côtoyer et d'entendre ce qui se disait sur lui, l'assimilateur était passé totalement au-dessus de ce masque dérangeant pour voir seulement le génie de celui qui dirigeait l'Institut. Et forcément... Kan était devenu légèrement admirateur.

Ne perdant donc pas l'occasion d'avoir l'air compétent dans les yeux de son Directeur préféré (puisque sa Directrice préférée était Mairu-sensei, évidemment), le blond reprit rapidement une expression sérieuse et se concentra sur les informations qui leur étaient délivrées. Avec les premières données venaient déjà les premières idées, mais il savait qu'il devait maîtriser ses pensées pour ne pas s'éparpiller sur tous les tableaux en même temps. Et surtout, la mission d'aujourd'hui était un travail d'équipe. Si jusqu'à présent, il n'avait effectué que des petites tâches dans les laboratoires de l'Institut, il devait aussi prouver qu'il était capable de réfléchir en groupe.

Faisant un bref résumé mental des tâches qu'ils devaient effectuer aujourd'hui, Kan en profita pour prendre en main un des prototypes et l'observer sous toutes les coutures, alors que le silence tombait dans la pièce. Mais du coup... comme le Directeur n'était là que pour superviser et non pour les guider... est-ce que la responsabilité revenait à Kan de lancer la discussion ? Un pic d'anxiété traversa l'électrique. Il était le plus jeune du trio et ne voulait pas avoir l'air arrogant, mais... après sa naïveté, ce qui lui était le plus souvent reproché par ses supérieurs et coéquipiers était son manque d'initiative. Et nul doute que Shindo-sama observait attentivement tout ce qui se passait...

Prenant quelques secondes de plus pour choisir attentivement ses mots, l'électrique brisa le silence par un début de phrase quelque peu tremblant.

- Itagami-san, Akio-san, est-ce que vous seriez d'accord de, hum... qu'on commence par mettre en commun nos observations et hypothèses ?

Kan n'avait pas oublié ses leçons. Puisque Metaru Kenshin avait déjà fourni les recherches préliminaires, il leur restait les étapes un et trois de la démarche scientifique : observations et hypothèses. Prenant petit à petit une voix plus assurée, le blond continua sur sa lancée.

- Si cela vous convient, je peux vous partager les miennes. Ce qui a attiré le plus mon attention est le catalyseur, en bois d'Hayashi. On pourrait penser que le substitut parfait est justement à Kumo, grâce au métal des Metaru : il serait plus résistant que le bois et un partenariat avec la Grande Forge nous permettrait de produire facilement des oreillettes en série. La problématique serait donc de savoir si ce métal est conducteur de chakra ou non... ? Sachant que Metaru Kenshin-san n'a pas retenu cette idée pour les prototypes...

Restant plongé dans ses réflexions quelques secondes, Kan se demandait bien ce qui avait pu pousser les scientifiques de l'époque à choisir le bois d'Hayashi plutôt que le métal des Metaru. Est-ce que c'était un problème de conductivité ? Est-ce qu'ils pouvaient trouver un moyen de le résoudre ? Peut-être que la réponse se trouvait déjà dans les nombreuses notes à disposition ?
S'apercevant finalement qu'il avait monopolisé la parole et parlé plus que prévu, du rouge monta rapidement au visage du blondinet, colorant ses joues.

- A-ah, euh... Q-qu'est-ce que vous en pensez, Itagami-san ?

_________________
[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Kentoku Akio
Kentoku Akio

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Dim 7 Fév 2021 - 11:48
Alors c'était lui le directeur ? Akio fixa brièvement son masque pour le moins impressionnant. Souhaitait-il garder son identité secrète ou bien renvoyer une première impression puissante à ses interlocuteurs, là était la question. Mais c'était loin d'être le moment approprié pour se la poser. Akio fit un salut respectueux à l'homme venant d'entrer dans la pièce, tout en l'écoutant attentivement sur la suite de ses paroles qui se concentrait sur ces fameuses oreillettes. Oreillettes que le genin put enfin apercevoir. Un appareil petit, fin et visuellement bien travaillé. Adapté au besoin de mobilité d'un shinobi en mission. Les explications étaient claires, les composants au coeur de l'étude étaient bien identifiés. Aussi comme à son habitude, AKio commença à griffonner sur son carnet quelques annotations répondant aux premières remarques qui émergeaient.

Lorsque le Directeur de l'institut invita les trois coéquipiers du jour à venir voir les oreillettes de plus près, le Kentoku fut l'un des premiers à se saisir du prototype et à l'observer sous toutes ses coutures. Effectivement l'utilisation du bois, un matériau issu du vivant, était une idée brillante pour fluidifier la transmission de chakra. Sauf que du bois seul meurt, ce qui pouvait aisément expliquer les problèmes de ce concept. Là où un matériau minéral par exemple ne souffrirait pas d'un tel soucis. Deuxième point important à noter : la portée. Aucune donnée n'était fourni si ce n'était l'indication vague de "trop grandes distances". Ce point pouvait potentiellement être résolu par une modification extérieure et l'installation de relais chakratique dans tout le pays. Mais il reviendrait à cette idée plus tard. Le Genin écouta attentivement le dénommé Kan exprimer ses premières pensées. Il interpella Itagami mais AKio prit la parole.

« Comme tu l'as justement évoqué, Kenshin-San n'a pas pensé à son métal. Sans doute n'était-il pas assez conducteur pour un utilisateur externe aux métaru. Je crois savoir que c'est un métal très dense. Il doit exister un substitut à l'état naturel... Le cuivre ou l'aluminium ont des propriétés conductrices fortes sur la chaleur ou l'électricité. À voir si ça peut se transposer au chakra. Nous avons une grande variété de mines, profitons-en. Le bois n'est pas assez résistant sur la durée, c'est une matière vivante. Elle peut donc mourir. »

Akio effectua une pause dans ses explications, reposa le prototype et se tourna doucement afin de faire face au groupe. Il semblait sûr de lui, et pourtant il devait être le moins expérimenté de tous.

« Quant au problème de la portée, au delà d'améliorer la portée initiale de l'appareil, je réfléchissais à l'instant à la possibilité de créer des relais en certains points du pays afin de couvrir ce dernier. Avons-nous des informations fiables sur le diamètre de transmission des appareils, Hyousuke-Sama ? »

Il faudrait, selon les données qui suivraient, établir divers calcul afin de pouvoir couvrir l'ensemble de Kaminari, voire plus tard en profitant des alliances mondiales, l'ensemble du continent. Le problème majeur d'un tel dispositif, et Akio ne l'avait pas encore abordé mais il y avait pensé, était la sensibilité de telles installations et la fragilité relative du système en cas d'invasion : briser un relais c'était priver le village de sa communication dans une zone. Même si un tel cas pouvait aussi prévenir d'une attaque et entrainerait sûrement l'envoi de troupes.

« Dans tous les cas, en première lecture il parait assez clair que la majeure partie des composants devraient être issus de nos mines. Les divers métaux et gaz que nous pouvons extraire doivent être les bases de nos hypothèses, nous serions indépendants des autres pays ainsi. »

Akio avait donc terminé sa première intervention. Il se réinstalla tranquillement sur sa chaise et commença à nouveau à écrire dans son cahier l'avancée des réflexions de chacun, tout en prenant soin de faire attention au langage gestuel de tous. Il n'était pas dans l'intérêt du village de créer des tensions dans une telle tâche, il devait savoir rester à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Itagami
Metaru Itagami

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Mer 10 Fév 2021 - 14:35
[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Entete_recherche_lab

Vous savez, ma vie a été comme celle de nombre d’individus, une succession de hauts et de bas, jusqu’à certains évènements, mon existence a été des plus banales comme certains le diraient, jusqu’au jour où ma chance tourna. Et les choses allèrent de mal en pis, je perdis l’homme de ma vie, vit ma fille être vendue comme esclave, manquai de peu de perdre cette dernière, abandonnai un élément critique à l’ennemi, ne fut pas en mesure de protéger mon village, me rendis compte plus tard que ledit objet joua un rôle majeur dans un scénario catastrophe menant le monde entier vers une fin potentielle, du moins, celui tel que nous shinobis le connaissons présentement… j’avais simplement fini par me résigner à accepter l’idée de retrouver un véritable sourire. Un sourire qui ne serait pas terni par mes regrets, par mes remords, par tout ce bagage que je trainais derrière moi lorsque je regardais dans mon passé…
Pour le coup, j’avais appris à vivre en me contentant de peu, voir mes filles rire me suffisait amplement, les voir avancer et évoluer dans ce monde était la seule lumière que je m’étais trouvée dans l’obscurité dans laquelle je faillis me noyer. « Contente-toi de peu Itagami, tu ne mérites pas mieux/profite de ce moment de tranquillité Itagami, mais rappel toi que de nombreuses personnes souffrent en ce moment à cause de toi… » c’est dans ce scénario de dingue que se poursuivait mes journées, dans ce scénario que j’essayais de me racheter en faisant ce qui était en mon pouvoir pour se faire… l’on aurait dit le personnage inutilement tourmenté d’un visual novel… aussi, à force de vivre ainsi, je m’étais habitué à ces écrasants regrets, ponctués d’un soupçon de bonheur, juste assez, pour que je ne sombre pas dans la folie… mais, aujourd’hui… suite à un changement particulier… je ne savais même plus comment vivre…

C’était troublant… pour une personne d’apprendre à vivre d’une certaine façon, et d’être contrainte du jour au lendemain de changer ceci du tout à tout ! Qu’est-ce qui avait changé depuis lors ? Qu’est-ce qui était si surprenant, même pour moi et qui me chamboulait de la sorte ? C’était un excès dans cette balance déjà en équilibre précaire… un excès de joie.
Tournant la tête dans notre lit, posant mon regard ambré sur le visage endormi d’An-Chan, je ne pus m’empêcher de sourire niaisement, l’observant un long moment avant de reporter mon regard sur la bague qui faisait de moi une femme prise. En avais-je vraiment le droit ? Malgré les nombreuses victimes dont j’étais l’instigatrice, directement ou indirectement avais-je vraiment le droit de me sentir aussi bien ? De me sentir aussi complète de me sentir… vivre ? Cela faisait déjà deux bonnes heures que je l’observais se tourner et se retourner dans son sommeil, l’entendant de temps à autre murmurer « chocolat » et autres, visiblement je la taquinais même dans ses rêves… j’avais encore du mal à réaliser la chance que j’avais, ou du mal à simple l’accepter… mais une chose s’était affermie une fois de plus en mon esprit. Cette joie de vivre si durement gagnée, je me devais de la protéger coute que coute ; aussi, aux premières lueurs du soleil dans les cieux, je posai sur son front une douce bise avant de quitter notre nid douillet. Parce que plus que jamais je refusais de la perdre, je devais mettre les bouchées doubles dans les projets en attentes du village.

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Pleased_Smile_Ita

--------------------------------------

Présente donc, miraculeusement à l’heure, j’avais joyeusement salué les deux jeunes Shinobi et m’étais lentement plongée dans mes réflexions pour comprendre quel était le problème avec ledit appareil. Je n’avais pour le moment eu accès qu’à des schéma et croquis concernant ledit objet, mais ne pas l’avoir en main un frein en soit pour bel et bien le comprendre et l’assimiler de sorte à voir plus loin que ce que m’imposait ces simples images. Loin, très très loin dans mes idées, je n’avais pas tout de suite remarqué l’arrivée du directeur, mais était à contrario restée immobile, cherchant encore dans mes mémoires une chimère créée à partir de souvenirs épars… alors que mon prototype attendait simplement que je le prenne… étais-je devenue trop distraite… ?
Finalement je revins à moi, lorsque Kan kun demanda s’il pouvait présenter son idée, à dire vrai c’est le côté « Metal metaru » qui m’avait sorti de ma torpeur et fait légèrement sursauter en voyant Shindo san et son… facies des plus particuliers. Je sais que c’est un masque, mais n’ayant jamais vu son visage, c’était à la longue la face qui s’était enregistrée dans mon esprit le concernant, j’avais peur qu’au final, même en, voyant sa vraie tête, je ne puisse pas véritablement l’assimilée à sa personnalité actuelle…

Le saluant d’une révérence silencieuse, mais respectueuse, je me saisis enfin du prototype et y fit couler mon chakra, de sorte à y faire une analyse minutieuse, comprendre comment les composants s’imbriquaient les uns les autres, leur épaisseur, leur type, leurs rôles puis aidée des croquis et documents que j’avais pu lire, passant rapidement la main sur les quelques autres que Shindo san nous avait amenés, laissant mon regard courir sur ces derniers quelque temps en écoutant avec un sourire Kentoku Kun.

- Croyez-moi, Kenshin s’est refusé à utiliser son Métal parce qu’il n’en avait pas la même maitrise qu’on les membres éminents de la forge, ou que la cheffe de celle-ci, notre actuelle nouvelle Heidan ou moi-même. Fis-je en reposant l’oreillette, un fin sourire sur les lèvres.
Tapotant du pied je me retournai vers eux et repris avec confidence : Le métal Metaru à beau être considéré par les néophytes comme du fer, pour nous Metaru ayant porté notre art de conception à un certain niveau chaque élément que nous créons peut avoir les formes et les propriétés que nous voulons… fis-je en faisant volteface pour observer le piédestal que je venais de faire sur lequel se formait une oreillette de communication, bien plus grande. Faisant maintient deux à trois fois la taille de boule de bowling, l’objet lévitait paresseusement au-dessus de son socle avant de se décomposer de sorte qu’on ait une meilleure approche sur les éléments utilisé et le comment il était agencé dans l’appareil, sans avoir à se référer à des loupes ou des croquis.
notre métal pouvant passer du liquide au solide, du brut au plus fin qui soit, je peux t’affirmer qu’il peut être utilisé à son plein potentiel dans pareil projet. Certain des vêtements que je porte sont littéralement fait de fils de métaux… écartelant un peu plus le modèle agrandit du prototype et mieux dégager la partie concernant le stockage et la gestion de l’énergie, ici du bois d’Hayashi. Pour ce qui est de la propriété de transfert de nos métaux… tu devrais te procurer une de nos armes de rang supérieur, cela de réconforterait certainement… Fis-je souriante en lui tendant un tanto qui venait juste de naitre. essaie d’y faire passer ton chakra voir ? la chose étant que nous pouvions aussi faire un métal hautement réactif au chakra, qui absorberait par exemple l’affinité de l’utilisateur pour donner un effet différent, ou, utilisée avec du chakra neutre, affuterait naturellement grandement la lame. Pour une forge qui fut un temps forgeait du matériel de guerre, ce genre d’avantage était un must have !

- Je suis confiante quant au fait qu’avec les bonnes directives, nos métallurge à la forge sauront répliquer sans trop de soucis le métal qu’il faut pour transférer l’énergie et tout, mais… un des problèmes qui persiste est la réception de signaux et la portée de ceux-ci. le menton entre pouce et index, bras croisés sous mon buste je réfléchis un moment avant de finalement me lancer. pour ce qui est de la portée, je pense qu’il y a pas photo, le problème vient de la taille de l’appareil. Des composants plus puissants demanderaient plus d’espace, et faire plus de relais reviendrait beaucoup trop cher, si c’est juste pour couvrir un défaut de fabrication, d’autant que comme précédemment dit… fis-je en me tournant vers Kentoku kun. en plus de faire de ces relais des cibles pour les adversaires, leur destruction interférait d’une manière ou d’une autre avec le système dans son ensemble… continuai-je avant de marquer une pause, me tournant vers mon modèle élargi avant de le répliquer à l’identique un mètre plus loin. d’agrandir la structure de base !

Fis-je en modifiant l’apparence de la chose pour qu’elle suive mes idées. L’objet était maintenant plus grand qu’une simple oreillette, le coté discret avait laissé place à au côté pratique. C’était devenu une forme de casque avec un écouteur unique. La branche qui était censée le relier à l’autre écouteur était une forme de grippe en plusieurs branches qui épouserait la forme du crâne du porteur et se resserrait sous la chevelure de celui-ci.
Un design particulier fait pour essayer d’être discret, mais aussi plus solidement harnaché à son porteur ; qui plus était toutes ces fameuses branches supplémentaires qui servaient à première vue de serre-tête étaient en fait des extensions pour disposer de plus de place ou faire passer le métal conducteur de chakra… … on règlerais ainsi le problème de la puissance je pense, et si ce forma dérange vraiment, on pourrait en changer, pour un truc plus compact, mais la portée en sera réduite… fis-je en en proposant un autre qui se présentais comme une oreillette, mais était relié à une forme de petit paquet qui selon le schéma se logerait derrière l’oreille pour en faire une forme de bijoux, tachant de ne pas trahir la présence de la chose.

Spoiler:
 

_________________
[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE True_kuu

Ma Naïveté nous a perdu... ça ne se reproduira pas


[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Ica3

Mother of two beatiful Angels
Spoiler:
 


[ Merci pour les Kits Raikage Sama ! ]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Narrateur
NarrateurEn ligne

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Lun 15 Fév 2021 - 4:12

HRP:
 

Attentif, Shindo trouvait cela intéressant de les voir à l'œuvre et de se mettre de la partie aussi rapidement. Ayant rapidement compris qu’ils devait se mettre au travail, il commença par agir sous un air assez observateur, se demandant quel allait être son niveau d’implication dans tout cela.

Commençant par émettre des observations sur le catalyseur, il trouva cela intéressant de les voir commencer par là. Après tout, cela faisait partie des nombreux éléments qui allaient influencer la forme future et finale d’un tel prototype.

Laissant ainsi les différentes idées interagir et la complémentarité qu’ils avaient tous sur certains sujets, il demeura plus ou moins normal dans la limite de ce qu’il considérait comme étant normal. Se contentant ainsi de sourire à pleine dent, il voyait dès lors le type de valeur ajoutée qu’il allait pouvoir avoir.

Peu importe de quelle manière il regardait la situation, il allait devoir s’assurer qu’ils canalisent leurs idées dans la bonne direction et évitent de reproduire ce qui avait déjà été produit. Ainsi, ils gagneraient beaucoup d’énergie sachant qu’il était facile de tomber dans le piège de repartir à zéro.

Bâtissant ainsi sur les prémisses d’amélioration que tous avaient posées d’une certaine manière, il joua la carte de l’intervenant.

-En effet, il faudra renforcer la membrane qui permet de canaliser le chakra. Si Metaru Kenshin était un génie à sa manière qui manipule tout de même le métal, il est vrai que le métal peut agir de catalyseur pertinent comme bien des gens le font avec des sabres ou autres. Il faudra tout simplement confirmer que c’est le meilleur substitut pour servir de catalyseur. Comme Akio l’a mentionné, il existe de nombreuses composantes issues de nos mines que nous avons en échantillons qui pourraient représenter des substituts intéressants à tester.

Souriant à pleine dent, l’hystérique en lui devait se contenir de ne pas partir dans tous les sens à l’aide de théories quelconques pour s’en tenir au phénomène concret.

-Par contre, avant de parler de la forme de la membrane et par conséquent travailler sa résistance, je vous propose l’approche suivante…

Se calmant d’un seul coup, il devint soudainement plus rationnel :

-Travaillez sur le catalyseur et le système d’activation pour améliorer le système de communication et voyez s’il y a des éléments faibles ou pouvant agir en tant que substitut. En fonction de ce que vous observerez et verrez, vous pourrez développer les mécanismes permettant de réguler l’amplitude ou plutôt la rendre plus stable sur une plus grande fréquence… Une fois fait, vous verrez les limitations au regard de la taille de ce que vous pouvez concevoir sachant que la coquille doit supporter l’invention, l’invention ne doit pas supporter la coquille.

Faisant un lien direct, il ajouta :

-Ainsi, il faudra trouver les composants permettant de stabiliser l’onde et la rendre plus puissante. Avec un peu de chance, il y aura diverses alternatives, mais certains seront plus malléables et moins encombrants que d’autres… Le plus complexe sera fort probablement le fait que nous devrons renforcer l’émetteur et le récepteur au sein du même appareil portatif…

D'allure simple, le tout était particulièrement difficile.

-Pour le moment, le prototype ne pouvait supporter qu’une courte portée d’une unité voyageant ensemble… Après approximativement un kilomètre, la portée en était réduite ou sujette à de nombreuses turbulences causées par des éléments inconnus qui perturbaient la fréquence de l'onde déployée.

Apportant quelques précisions, il souligna quelques éléments :

-Je vous laisse donc vous organiser sachant que vous savez les composantes sur lesquels vous devez travailler. N’oubliez surtout pas qu’un prototype existe déjà et qu’il est surtout sujet de l'amélioration et de l’amplifier.

Recycler pour mieux construire était son mot d’ordre pour le coup.

-Ainsi, concentrez-vous en équipe ou seul sur les éléments sur lesquels vous voulez travailler en fonction de vos attributs, ça ira plus vite ainsi. Je suis là si vous avez des questions. Autrement, n’hésitez pas à vous faire un plan avec certaines hypothèses sur chaque composante s’il le faut sachant que la méthode vous guidera de la bonne manière et vous rendra plus efficace.

Jouant le directeur alors qu’il mourait d’envie de tester un tas d’éléments, Shindo ne voulait pas être trop épris du design. Il était plutôt là pour aider, soutenir, guider. Autrement, il l’aurait déjà construit pendant son temps libre. Malheureusement, il était trop surchargé par le nombre important de tâches qu’il avait à faire pour s’y pencher à 100%. Toutefois, ce n’était pas pour autant qu’il ne pouvait être présent pour les aider à s’organiser.

-Si vous avez du mal, n'hésitez pas à vous référer à ce brouillon qui contient les éléments dont je vous ai fait part et des prémisses d'approches de l'études. Je suis là pour les points bloquants.

Leur tendant une feuille contenant les prémisses de la manière dont ils pouvaient approcher l'étude, il leur laissait le loisir ou non de l'utiliser. L'essentiel était qu'ils soient efficaces dans la conception et dans leur approche de ce projet.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Kao Kan
Kao Kan

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Mer 17 Fév 2021 - 21:59
Après avoir partagé ses hypothèses, Kan redescendit d'un cran et écouta les idées que ses coéquipiers voulaient bien partager pour ce projet. Akio fut le premier à prendre la parole, répondant directement aux interrogations du blondinet sur la non-utilisation de métal des Metaru pour le prototype de Kenshin. Et son explication était certainement celle qui paraissait la plus logique vu la situation, mais... Kan ne pouvait pas y croire. Il avait vu plusieurs fois les Metaru se servir de leur pouvoir clanique, étant capable de créer une infinité d'objets divers, variant de façon drastique d'un exemple à l'autre. Il semblait impossible que ce métal ne soit pas conducteur de chakra et l'électrique était convaincu qu'il y avait une autre raison. Mais il n'était pas le mieux placé pour répondre à la question, alors il laissa le soin à Itagami-san d'y répondre : et si même après ça, ils ne trouvaient pas de réponse, alors ils pourraient toujours faire des tests pour valider ou réfuter ces théories.

Ainsi, lorsque la Jonin fit une démonstration en direct de son art, modélisant au passage le prototype de l'oreillette en taille immense et tout ça en quelques secondes, les yeux du jeune assimilateur se mirent à briller.

- J'en étais sûr ! lança-t-il d'un air triomphant, son sourire prenant la moitié de son visage.

Il s'approcha doucement de la création de la Metaru. Un prototype de cette taille et avec chaque partie détachable était une aide considérable pour comprendre comment le tout fonctionnait et comment chaque partie s'harmonisait avec les autres. Bien que le fait de savoir que le métal Metaru était une option possible pour remplacer le bois d'Hayashi, il était encore possible de tester les autres alternatives pour trouver la meilleure. Même si... l'art d'un des clans les plus emblématiques de Kumo était une signature parfaite si le Village décidait un jour de partager ce bijou technologique avec les autres pays.

- Les relais seraient sûrement la solution la plus efficace, mais effectivement très dangereuse aussi. Si nous voulons garder la forme discrète de l'oreillette, peut-être que nous pourrions imaginer un boîtier relié à l'oreillette qui servirait à amplifier la portée. Quelque chose qui pourrait s'accrocher facilement à une ceinture ou dans un sac, tout en laissant la possibilité d'utiliser l'oreillette indépendamment du boîtier si celui-ci venait à être abîmé ?

En même temps qu'il parlait, Kan griffonnait chaque commentaire sur son carnet, puis dessina un croquis de comment il imaginait les boîtiers qu'il venait de mentionner. C'est à ce moment-là que le Directeur décida d'intervenir, proposant une approche différente que celle qu'ils étaient en train d'emprunter. Si la membrane pouvait sembler être la partie la plus simple à travailler, Shindo-san suggérait que ce point soit le dernier abordé. "la coquille doit supporter l’invention, l’invention ne doit pas supporter la coquille..." Si Kan avait l'impression de saisir le concept, il avait encore du mal à voir comment l'appliquer sur du concret.

- Peut-être que nous devrions nous concentrer sur une seule partie à la fois. Est-ce que vous préférez travailler en équipe, ou seuls ? J'ai une préférence pour le travail en équipe mais je peux avancer avec les deux, donc c'est comme vous voulez ! Sinon, je propose qu'on commence par tester les différents matériaux mis à notre disposition pour le catalyseur.

_________________
[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Kentoku Akio
Kentoku Akio

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Sam 20 Fév 2021 - 20:48
Une fois n'est pas coutume, Akio avait parlé trop vite. La démonstration de manipulation métaru et les paroles l'ayant accompagné suffirent à faire en sorte que le genin comprenne son erreur. Le métal clanique des Forgerons devait réellement être la base du mécanisme. L'objet tendu à ce dernier par Itagami vint valider cet angle de travail tat le Kentoku pouvait sentir son chakra presque aspiré dans l'arme pourtant d'une facture des plus simples. Humblement il acquiesça puis écouta attentivement le reste des discussions, notamment de la nouvelle intervention du directeur de l'institut.

Celui-ci vint apporter des idées de développement, pour recadrer un peu le groupe créé pour l'occasion. En plus de répondre aux interrogations soulevées par Akio concernant la portée. Particulièrement réduite d'ailleurs. Un kilomètre ? Cette donnée fit émettre un petit tic de la lèvre supérieur au jeune shinobi. Il pensait que le prototype était déjà plus efficace. Pour la suite, la création d'une imagerie à base de métal avec Itagami serait particulièrement appréciable et faciliterait le travail de tous. Kan-san reprit ensuite la parole pour rapidement amener le débat sur l'idée de relais.

Il la balaya avec une grande diplomatie, évoquant la dangerosité pour le pays de Kaminari si ils venaient à être pirater. Avant de tout réorienter vers un dispositif portable d'amplification. C'était une excellente idée, tant que ledit dispositif ne gênait pas les mouvements du shinobi équipé.

« Un amplificateur portatif donc ? C'est une idée intéressante. Mais l'émetteur devra supporter la charge énergétique causée par le dispositif. Le renforcer est primordial, peut être en réglant la densité du matériau utilisé ? Agrandir ce dernier n'est peut-être pas la solution la plus efficace. Aussi l'amplificateur ne doit pas gêner les mouvements de l'utilisateur... Ou interférer avec son chakra. C'est une donnée à étudier. »

Akio se tourna vers Kan pour répondre à son questionnement concernant l'approche du travail de groupe.

« Je serais de ton avis également, se concentrer sur un seul composant à la fois. Ce serait plus efficient. Et concernant le catalyseur Itagami-San, considérez-vous la recherche d'un substitut au métal des Métaru comme intéressante et pertinente ? Il serait inutile de trouver une alternative à quelque chose qui fonctionne. »

Akio commença ensuite à écrire dans son carnet ce qu'il savait de l'émission et de la réception d'onde : une question de polarité changeante, créant alors des ondes positives et négatives navigant jusqu'aux récepteurs fonctionnant sur la même fréquence de polarité. Le travail devait être mené également sur la puissance du chakra créant cette polarité, en l'augmentant, la fréquence était poussée et devenait plus puissante, repoussant sa portée efficace. Le catalyseur était la clé de voute du projet.

Le Genin, calmement, vint récupérer l'oreillette de base et décortiqua délicatement cette dernière, afin d'en atteindre l'intérieur. Observer le catalyseur. La forme la plus logique à donner pour optimiser les transmissions ressemblait à un U avec des prolongations horizontales plates sur les côtés. Chose qu'il dessina sur une feuille pour la porter à Itagami.

« Pourriez-vous faire apparaitre cette forme s'il vous plait ? Elle est la plus cohérente, à mon sens, pour réaliser une transmission d'onde polarisée par notre chakra. »

Restait à voir comment l'intégrer au système. Les connaissances du jeune shinobi allaient surement interpeller les personnes présentes. Mais son entourage le savait, ce garçon avait une sacrée connaissance en lui, pendant près de quinze ans il n'avait fait qu'étudier avec ses parents, responsables de l'académie civile du village du savoir qu'était Kumo. Akio prit ensuite le bois dans sa main pour essayer d'y transmettre son chakra. C'était réceptif mais délicat à maintenir tant le bois semblait avoir ses propres envies. Il se leva alors pour aller se saisir de diverses feuilles venant des laboratoires pour tenter d'y trouver des indices sur quelques matériaux pouvant servir à renforcer les appareils de communication, en attendant le retour de la Métaru sur la confiance ou non qu'elle accordait au métal légendaire du clan de Kaminari.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Itagami
Metaru Itagami

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Mer 24 Fév 2021 - 19:12
[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Entete_recherche_lab

Esquissant un sourire devant la réaction un peu over the top du blondinet, je fermai calmement les yeux alors que se poursuivaient nos différentes interventions vis-à-vis de l’objet dont nous disposions. J’avais bien entendu écouté avec une certaine attention les dires du scientifique en chef et comprenais bel et bien pourquoi l’individu avait cette place au sein des instituts de recherches. Les bras croisés sous le buste, la tête légèrement penchée sur le côté, je laissais mon esprit vagabonder aux différentes idées qui s’ouvraient à moi, tachant néanmoins de ne pas m’égarer dans le fil de la discussion.
Mais les mots de Shindo san résonnaient trop fortement dans ma tête pour que j’arrive véritablement à pleinement me concentrer sur les autres éléments. « La coquille devait supporter l’invention et non l’inverse… /Un prototype fonctionnel existe déjà, concentrez-vous sur le fait de l’améliorer, non le reconcevoir… /concentrez-vous sur vos domaines propres, pour avancer plus efficacement… ». Chose certaine, il n’y avait pas à dire, il avait su trouver les mots pour analyser mon attention. Mon regard se tourna lentement vers les différents échantillons de minéraux que nous avions et une idée venait de germer dans mon esprit vis-à-vis de ceux-ci. Utiliser le métal de mon clan était sans contexte la meilleure approche, en tant que Metaru et notre clan étant bien assit en Kumo Gakure, j’étais certaine qu’il nous serait aisé de produire le meilleur métal possible pour servir conducteur et amplificateur… mais… l’indexe et le pouce pinçant mon menton tandis que je m’enfonçais dans ma théorie, c’est finalement la demande de Kentoku Kun qui me ramena au milieu d’eux.

Te modeler une pièce… ? Répétai-je un peu incrédule, en posant mon regard sur le sujet bien plus large que j’avais conçu pour justement avoir une meilleure visibilité sur nos différentes recherches. Déduisant donc qu’il voulait un objet de taille naturelle je lui tendis la petite pièce en forme de « U » préalablement chargée de chakra et prête à l’emploi.
- N’ayez crainte vous pouvez sans soucis manipuler ce modèle-là hein. Fis-je en pointant du doigt la réplique taille boule de bowling. Elle est littéralement fonctionnelle puisque pour le coup j’ai utilisé un dérivé de métal pour remplacer le bois Hayashijin. Mais pour le moment je n’ai pas vraiment affiné la conception donc la portée ne dépassera probablement pas l’institut. Fis-je avec un sourire coupable.

Tient parlant de conception, c’était certes hors sujet, mais pour le coup même si l’arme était dans un premier temps de bonne facture, il était impensable que je laisse une de mes créations à moitié achevées se balader dans la nature. Je peux l’avoir quelques instants ? Fis-je en pointant du doigt l’arme que j’avais rapidement créée pour qu’il puisse expérimenter notre matériau de ses propres mains.
Pour ma part je penser qu’utiliser un matériau dont l’approvisionnement est une absolue certitude reste la meilleure option pour ce qui concerne le coté membrane et gestion d’énergie délivrée par ledit appareil. Garder le métal Metaru me parait donc être l’une des meilleures propositions qui soit… mais, rien ne nous oblige à ne garder « QUE » lui… m’expliquai-je concernant mes idées sur la question.
Le regard un peu vague perdu vers les échantillons, j’enroulais avec attention une bande de soie et une autre d’un tissu propre à ce type de lame autour de la garde de celle-ci, tandis que mon métal en affutait forme et tranchant ; actions qui n’empêchaient point ma bouche de se mouvoir.

Pour ma part, je pense pouvoir assez rapidement évoluer sur les tests concernant la nouvelle membrane, mon expertise dans le ninjutsu et la maitrise du chakra me permettront d’avancer rapidement sur cette partie. Fis-je en reposant le regard sur eux, plongeant à main dans un des compartiments de ma sacoche pour en ressortir une poudre de spinelle violets que je mixai au tanto pour renforcer le tranchant de son fil et le dos de sa lame. Vérifiant enfin balance et équilibre de l’arme, je tendis l’objet arborant des reflets violets nuit au genin avec un léger hochement de tête, un fin sourire aux lèvres, lui affirmant qu’il pouvait la garder avant de m’adresser de nouveau au groupe.

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE New_ita_smile

Chaque Metaru à ses propres méthodes de forge et la mienne est tel que vous venez de le constater, une manière alliager d’autres éléments à mon métal pour soit en augmenter la solidité, soit en augmenter l’élégance… ou les deux. Continuai-je en posant quelque temps le regard sur le tanto nouveau-né… une lame qui rendait enfin honneur à l’ancienne directrice de la forge que j’étais, élégante de par les formes stylisées de son Hamon et d’excellente facture. Donc… notre métal étant déjà une excellente ressource en soit, créer un alliage avec ce dernier et un minéral avec une haute réponse au chakra serait je pense pouvoir amplifier les propriétés déjà intéressantes de notre métal. Mais… effectuant quelques Mudras, déclenchant à leur suite un petit « Pof » deux Itagami parurent à mes côtés et se dirigèrent vers les échantillons de minerait pour tester leur conductivité. Je pourrais quand même travailler avec vous sur les autres sujets qui nous intéressent.

Un regard vers les clones, je m’emparai de la copie des documents que j’avais concernant le prototype, fouillant jusqu’à tomber sur le sujet qui pour le coup semblait le plus en accord avec mes compétences, la gestion du chakra et des énergies… le passage lié à la gestion de la fréquence. Sinon Kan Kun, ton idée pour un boitier qui ferait aussi office d’amplificateur de signal est des plus intéressantes, à l’aide de celui-ci et d’une bonne gestion de la fréquence on pourrait même créer des groupes de fréquences bien déterminer ou la possibilité d’émettre un SOS global sur une large zone ! mais si possible j’aimerais qu’elles puissent parachever leurs tests avant qu’on ne s’y attèle, ça nous permettrait d’avoir une meilleure vue sur la puissance dont nous aurions besoin pour ces fameux boitiers. Continuai-je d’un coup de tête vers les deux Itagami plus loin.

Me retournant vers Kentoku Kun : quant à toi ne t’en fais pas, nos métaux ne réagissent que lorsque l’utilisateur y insuffle son chakra, sinon ils restent inertes, donc il n’y a aucun risque de malencontreuses interactions avec le chakra de celui-ci en potentiel combat. Sinon ceux qui ont des kunai et shuriken Metaru dans leurs sacoches courraient de graves dangers… fis-je avec un clin d’œil.

Relisant quelquefois le document, je finis par me rapprocher de notre scientifique en chef : Shindo san… excusez-moi pouvez-vous m’en dire plus sur le principe de la gestion des fréquences de la première oreillette ? J’ai beau lire le document, certains passages me paraissent un peu flous…

Récapitulatif x Explications:
 


_________________
[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE True_kuu

Ma Naïveté nous a perdu... ça ne se reproduira pas


[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Ica3

Mother of two beatiful Angels
Spoiler:
 


[ Merci pour les Kits Raikage Sama ! ]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Narrateur
NarrateurEn ligne

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Sam 27 Fév 2021 - 7:52

HRP:
 

Attentif, Shindo ne pouvait se permettre de les quitter du regard. Alors que ceux-ci étaient concentrés et partageaient tour à tour leurs idées, mais aussi leurs doutes, ses iris se baladaient de manière quasi maladive de droite à gauche. Tel un échange de ping-pong, il se délectait des nombreuses hypothèses qui étaient émises.

Que ce soit le nouvel apprenti-scientifique, le jeune genin ou Itagami, tous apportaient à leur manière des pièces distinctes, mais cohérentes à la suite. Pourtant, il allait tout de même se permettre d’y ajouter un léger grain de sel… rien que pour assaisonner un tantinet leurs expériences collectives.

Commençant calmement à comprendre à quel degré chacun fonctionnait, il pencha la tête avant de craquer bruyamment son cou. Disruotant ainsi la fin de leur conversation de manière relativement désagréable, le génie entra en action lorsque tout le monde eut fini de parler.

-Un boîtier, quelle fantastique idée ! Pourquoi pas un boitier attaché à la pièce principale qu’est l’oreillette ? Une sorte d’ajout qui pourrait servir à amplifier l’émetteur, mais qui combinerait aussi les différentes fréquences ? Ça nous permettrait de rejoindre le meilleur des deux mondes sachant qu’avoir un émetteur à la ceinture pourrait rendre le tout vulnérable…comme l'a dit Akio. Par contre, si l'ajout est lié à la membrane de base, ce pourrait être un bon supplément et ça faciliterait les remplacements en cas de bris.

Portant dès lors son regard sur l’Akio comme s’il les ciblait un à un de son avis, il poursuivit la discussion :

-Le mélange d’un alliage métallique avec d’autres substances qui conduisent bien le chakra est merveilleux comme idée et nous permettrait d’avoir cet effet hybride pour bénéficier du meilleur des deux mondes pour la membrane !


Laissant des étoiles briller dans ses yeux tandis qu’il devait avouer être impressionné par l’expertise de l’ancienne cheffe de la Forge, les rumeurs à son égard étaient bel et bien réelles. Novatrice dans l’âme, elle avait un apport intéressant à l’équipe. La possibilité d’y avoir un signal d’urgence était d’ailleurs un réel avantage...qu’il n’avait pas considéré à la base. Or, comme dit, c’était un bonus à voir un peu plus tard… En attendant, Itagami s’était déjà mis au travail en impliquant des clones afin d’avancer de son côté tout en contribuant aux discussions d’équipe en demeurant présente, une manière efficace de démontrer son génie, mais demeurer présente.

Ainsi, tandis qu’ils semblaient plus ou moins s’être fixés sur les grandes bases de leur expérience, le scientifique craqua cette fois-ci ses doigts de manière suffisamment bruyante pour donner l’impression de s’être cassé un membre.

-Le système actuel visait justement à infuser du chakra dans la membrane de l’oreillette. Grâce au catalyseur qui était le point central de cumul du afin de le redéployer en onde chakratique, le tout avait pour effet d’activer et de faire varier en fonction de la molette les ondes sonores chakraitques émises par l’appareil. Grâce à son mécanisme, moyennant son activation, le tout permettait de propager une onde sonore sous une fréquence sur laquelle seules les autres oreillettes sur une fréquence similaires pouvaient recevoir. C'était un peu comme...


Soudainement, le son de sa voix commença à croître, un peu comme s'il était tout proche des oreilles de chacun d’entre eux et ce, sans même qu’il n’ait à parler plus fort.

-...comme si tout était plus ou moins transmis dans un vide ou plutôt dans un milieu où seule une fréquence similaire peut en capter le message communiqué par l’onde à condition de ne pas être bloqué par un élément solide empêchant sa propagation. Tel est son fonctionnement. Par contre, l’ancien système rendait le tout très peu utile à cause des soucis d’amplitude justement. Ainsi, il faudrait renforcer le mécanisme qui jauge l’amplitude et la fréquence. L’idée de Kan est idéale pour cela d’ailleurs.


Marquant une pause, à titre d’expert du son, il devait tout de même préciser certains éléments.

-Au final, aussi abstrait soit-il, l’idée est donc d’utiliser notre voix en activant un mécanisme qui viendra traduire notre voix en signal chakratique neutre. Un peu comme un choc électrique ou la conduction du raiton, le tout viendra créer une onde chakratique sourde qui se propagera pour n’être reçue et perçue dans une portée donnée que par un corps sous la même fréquence, c'est-à-dire, un corps apte à comprendre et recevoir la réponse. C’est donc là le rôle du récepteur… Il sera donc important de s’assurer que l’émetteur et le récepteur ne s’autobloquent pas quitte à ce que les deux soient à des endroits différents sur l’oreillette. L'ancien modèle n'était pas le plus efficace sachant qu'il se heurtait parfois à des turbulences même dans un environnement avec peu d'obstacles. Il est possible que la proximité de l'émetteur par rapport au récepteur avait un certain apport nuisible.

Vérifiant qu’ils comprenaient bien, il ajouta :

-La fréquence peut se voir légèrement modifiée d’ailleurs en fonction du mécanisme qui vient modifier la signature de l’onde chakratique qui est émise. Bien que j'aime l'idée , avoir des relais nous permettant de transmettre le son jusqu’à de très longues distances et portée serait impossible et le chef de village en abuserait un peu trop... Pour le moment, nous serons obligés d’amplifier le noyau vers lequel la membrane achemine le chakra pour le transformer en message chakratique vers l'émetteur. Ça devrait nous permettre de communiquer sur une plus longue distance. Si ça peut vous aider, vous pouvez visualiser la résonance dans laquelle , en fonction de leur fréquence, certains ont été affectés plus que d'autres...

Effectuant quelques mudras en regardant Akio, il claqua des doigts. Lui envoyant par le fait même une délicate onde sonore, il fut toutefois le seul à la ressentir.

-Par exemple, dans le cas suivant, mon contrôle du son m’a permis d’envoyer une onde sur une fréquence chakratique que seul Akio a pu percevoir…

Posant un regard sur ceux-ci, il espérait les avoir aidés.

-Dans tous les cas, sur la membrane, vous me semblez assez bien partie. Il faudra juste s’assurer que ce que nous utilisons à titre de catalyseur permette bien à l’onde propagée d’être suffisamment résistant.Il est aussi important que l’émetteur lié au catalyseur n’envoie pas un signal au récepteur d’une même oreillette. Si vous voulez faire des tests de catalyseurs, d'émetteurs et récepteurs, vous pouvez le faire en remplaçant le tout sur l'ancien modèle si jamais. Cela vous permettra d'isoler les variables.

Les mécanismes n’étant que des détails faisant varier la manière dont le chakra était enregistré et propagé, il leur laissait ainsi approcher en équipe la solution du catalyseur, la transmission et la réception en s’inspirant des éléments qu'ils avaient évoqués.

-Vous travaillez bien en équipe, ça me rappelle ma jeunesse… tiens...

Levant la tête dans le ciel, il les observa à nouveau avant d’ouvrir l’oreillette pour leur montrer les différentes pièces qui entraient en jeu, dont le bois d'Hayashi qui avait joué un rôle de catalyseur. Trop fragile pour être le condensateur idéal afin de propager de bonnes ondes, il leur fallait donc trouver mieux.

-S’il y a quoique ce soit, je demeure présent. Pour le moment, je vais m’occuper de l'aspect administratif du projet.

Évidemment, Shindo sortit plusieurs feuilles et de l'encre alors qu'il venait de se mettre derrière une table haute. Leur montrant ainsi qu'il comptait garder un oeil sur eux, il ne comptait pas les laisser seul. Or, il cédait tout de même la main à la relève qu'ils représentaient tous avec brio. Quant à lui, il devait construire les documents administratifs sur ce projet, un bon moyen de ne pas garder le pire pour la fin.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Kao Kan
Kao Kan

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Mar 2 Mar 2021 - 4:19
Si le blondinet avait eu quelques craintes sur le fait de travailler en groupe, il était soulagé de reconnaître qu'il s'était inquiété pour rien ; leur trio, ou leur quatuor, fonctionnait parfaitement bien. Chacun apportait ses observations et idées dans un calme et un respect absolu, personne n'essayant d'imposer ses visions ou d'écraser les autres. Ils s'écoutaient, agrémentaient les idées des uns et des autres pour rendre le tout le plus proche possible de la perfection. Et leur symbiose était plus qu'efficace : ils avançaient très rapidement sur leur objectif.

Mais Kan devait se contenir pour ne pas se perdre dans l'excitation de travailler avec des personnes aussi brillantes. Vacillant entre son état bouche-bé, impressionné et l'état enthousiaste qui faisait fonctionner son esprit à toute vitesse, on pouvait lire ses expressions comme un livre ouvert. Cela le motivait aussi à donner tout ce dont il était capable pour tenter de rester au niveau de ses partenaires.

Et pour être honnête... entendre ses coéquipiers si qualifiés ainsi que son estimé directeur approuver ses idées le boostait d'une énergie presque inconnue, le poussant à se dépasser. Etant habitué à être traité d'idiot, il était assez incroyable de voir la différence lorsque Kan se trouvait dans un milieu où il pouvait s'épanouir.

Sans perdre le fil des idées et motivée par les suggestions d'Akio, Itagami montra à quel point l'alliage de minéraux et de métal Metaru pouvait être bénéfique pour les armes comme potentiellement pour leur projet. Et sans perdre une seconde, l'ancienne Directrice chargea ses clones de trouver l'alliage parfait pour composer la membrane, leur laissant donc le champ libre pour se pencher sur les autres composantes.

Et si Kan avait réussi à prendre l'habitude de ne plus grimacer ou sursauter lorsque le Directeur faisait craquer ses os, il ne put s'empêcher de laisser échapper un hoquet de surprise lorsque Shindo-sama annonça pouvoir manipuler le son. Voilà qui expliquait... un bon nombre de choses. Mais surtout, cela fit réaliser à l'électrique un concept qu'il avait compris, sans pour autant le saisir de façon consciente.

Que ce soit le métal Metaru, le Katon, le Raiton, l'Onkyoton... avant de prendre la forme et les caractéristiques qui leur étaient propres, tous ces éléments étaient à la base, du chakra. Comme lors de l'apprentissage du Kinjutsu où ils avaient dû apprendre à manipuler le chakra neutre, le catalyseur, l'émetteur et le récepteur remplaçaient la potion qu'ils avaient dû boire. Sauf qu'au lieu de transformer le Raiton en chakra neutre, il convertissait le son en onde chakratique.

Toutes explications étaient les bienvenues, car le jeune assimilateur était loin d'être le plus calé sur les ondes et leurs propriétés. Avant l'Institut et depuis qu'il l'avait intégré, Kan s'était surtout intéressé à la faune et la flore, puis plus récemment à la médecine. Même si comme il l'avait précisé lors du test, tous les axes étaient intéressants, c'était la première fois qu'il s'approchait d'aussi près du pôle technologie ; et l'occasion était trop belle pour ne pas se pencher un peu plus sérieusement sur le projet.

- Donc pour résumé... Les clones d'Itagami travaillent sur la composition de la membrane et du catalyseur, en attendant les résultats pour pouvoir faire les premiers tests, il nous reste à traiter la disposition de l'émetteur et du récepteur, l'amplificateur... Pardon Directeur-sama, mais que devons-nous améliorer sur le mécanisme ? Est-ce que l'ancien modèle ne permettait pas de régler la fréquence ?

Malgré les longues explications, les schémas et autres documents à leur disposition, il était facile de se perdre sur tous les concepts et le nouveau lexique pour quelqu'un qui ne maîtrisait pas ce domaine...

_________________
[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Kentoku Akio
Kentoku Akio

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Mer 3 Mar 2021 - 14:15
Le tanto de démonstration, prenant maintenant des teintes violacées, fut tendu par sa créatrice vers le jeune genin, plus qu'honoré d'une telle attention. Il saurait en prendre soin. De plus la Métaru donna au jeune garçon la pièce dont il avait dessiné l'esquisse, à une taille parfaite. Parfaite pour venir se greffer à l'oreillette exemple, présente devant le groupe. Mais aucun d'entre eux, pas même le directeur de l'Institut, n'avait fait de remarque sur cet objet, susceptible dans le principe de corriger les problèmes de diffusion des ondes.

Tranquillement installé, Akio écoutait les paroles des autres personnes présentes, ne cessant de "jouer" avec le mécanisme en métal, comme absorbé dans ses pensées. Il se questionnait sur les fréquences, le déploiement à longue distance des ondes de communication, les potentiels obstacles. Les utilisateurs du raiton, de l'Onkyoton ou du magnétisme étaient bien au fait de ce genre de choses, comme souvent Akio n'en avait que de la théorie, bien aidé par son amour de la science.

Un bruit discret vint sonner le retour sur terre, quelque chose venait d'interférer avec le sens de l'ouïe du Genin. Se tournant vers la source, il s'aperçut que Shindo-Sama venait de montrer à tous sa maitrise du son et ce à quoi devait ressembler une transmission parfaite. Le Céleste laissa le soin à tous de terminer leurs paroles avant d'avancer vers le concept érigé par Itagami-Sama, qui venait de se cloner pour assurer les recherches sur les minerais.

Il commença à ouvrir méticuleusement le mécanisme jusqu'à libérer l'émetteur, bien éloigné du design de son petit accessoire. Il installa le sien et referma tranquillement l'objet. Conscient que son action allait éveiller des questions, il se tourna vers le groupe afin d'expliquer le pourquoi de son action.

« J'ai corrigé l'émetteur. Grâce à Itagami-Sama, il a la forme théoriquement idéal pour transmettre. Le chakra va balayer le long des deux "ailes" du U à une fréquence plus ou moins haute. Ce mouvement de balayage va créer des ondes qui pourront alors être transmises. »

Il s'arrêta afin de laisser à chacun le temps d'accumuler les données.

« Au niveau de la résistance aux ondes, il convient de faire des tests : je suppose qu'une onde basse fréquence sera plus lente, aura moins de portée mais une résistance plus forte aux interférences, et vice versa. Je n'ai aucune certitude, les lois de la physiques théoriques restant, comme indiqué, théoriques. »

Il ne voulait pas donner l'impression de tout connaitre. D'autant plus que nous touchions à un domaine qu'il n'avait que peu exploré. Mais les connaissances acquises depuis toutes ces années lui permettait enfin de sortir du lot. Que ce soit auprès de ses parents, à l'académie civile ou bien encore à la bibliothèque. Ces années à observer et chercher à comprendre tout ce qui lui échappait encore.

Il arriva alors à la question du réglage de la fréquence.

« Concernant la façon de gérer les fréquences, peut-être qu'un système permettant de réguler le flux de chakra dans l'oreillette très précisément suffirait. Ainsi en insufflant par exemple 13% ou 14% on pourrait communiquer sur des canaux différents tout en gardant la même fréquence d'ondes.»

Concernant la transmission, en plus des matériaux possibles, si ce qu'avait proposé Akio tenait la route, il ne resterait qu'à trouver un moyen de capter les ondes sans interférences avec le reste du dispositif. Le problème des ondes étant qu'elles se dirigent dans toutes les directions à la fois, impossible de régler le soucis par le simple fait de décaler le récepteur ou le mettre dans une boite. À ça ils devraient encore réfléchir. Mais ils étaient trois esprits brillants, et le Directeur de l'Institut en personne était présent.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Itagami
Metaru Itagami

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Sam 6 Mar 2021 - 22:54
[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Entete_recherche_lab

Les « NOMBREUSES » explications et exemples employés par le directeur mis de côté, c’est Akio qui finit par forcer l’attention sur lui, il fallait que j’avoue dans un premier temps ne pas avoir bien compris ses manœuvres, mais maintenant qu’il les appuyait de plus amples informations et d’un usage pratique de celles-ci je comprenais enfin où il voulait en venir.
Gardant un moment le silence alors que je réfléchissais à ses actes, je me demandais surtout pourquoi Kenshin n’y avait pas pensé ? Ou plutôt pourquoi il n’avait pas lui-même mis en application l’usage de pareille forme… après quelques secondes de réflexion, la réponse vint d’elle-même. Il y avait probablement pensé, et s’y était probablement essayé, mais son résultat actuel n’avait qu’une portée d’un kilomètre, et ce avec un émetteur récepteur qui avait été conçu pour essayer d’avoir suffisamment de porté, et ce malgré les parasites… alors, employer quelque chose de plus stable certe, mais qui au final aurait encore réduit sa zone d’action aurait probablement été à son époque se tirer une balle dans le pied…

- Hummm … laissai-je s’échapper en un soupir, le visage pensif alors que j’essayais encore de compiler tout ce qu’on avait réuni comme détail pour le moment et concernant les parties sur lesquelles nous travaillons pour le moment.

J’entrouvris ka bouche un moment, cherchant mes mots pour commenter son idée lorsqu’un « pof » retentit un peu plus loin, attestant de la disparition d’un des deux clones que j’avais envoyés faire les tests de viabilité des différents minéraux à notre portée. Et c’est dans un sourire amusé que je me tournai vers Kentoku Kun et Shindo san.
Fermant les yeux un bref instant, j’utilisai de nouveau la technique de clonage et les envoyai de nouveau vers les minerais. Décidément ce jutsu était à mes yeux bien plus utile pour ce genre de situation que pour les combats, combats où ces clones disparaitraient au moindre mauvais coup. Ceci dit dans notre cas, en disparaissant, le clone partageant les informations qu’il avait glanées avec l’original permettait de gagner un temps monstrueux :

- Bien mes clones viennent de finir par déterminer quels sont les minéraux viables pour notre précédent problème de gestion de puissance… mais il s’avère que pendant les tests elles ont au découverts d’autres minéraux, leur but étant de chercher des pierres capables de process de belle quantité de chakra sans les détériorer elles n’y ont point prêter garde, mais… parmi leur trouvaille il y’en avait un qui résolvait aussi le problème de gestion des fréquences… un minerait qui ne set pas vraiment au stockage, mais qui à démontré une haute sensibilité aux fluctuations d’énergies…
En utilisant le même principe que pour la membrane, je pense pouvoir venir avec un alliage conducteur et hautement réactif pour pouvoir gérer plusieurs fréquences différentes… ce qui règlerait le problème du mécanisme de contrôle d’amplitude et de fréquence. Le tout serait maintenant d’ajuster toutes ces fréquences avec le boitier que nous proposait Kao Kun… en jouant un peu avec les pierres, le positionnement de plus larges parties d’entre elles sur la membrane du boitier, on pourra créer des plages de fréquence bien spécifiques… et une autre plus générale pour les messages d’urgence.

Quant à toi Akio, j’avoue ne pas avoir compris dans un premier temps ta proposition, mais elle est des plus intéressante, ceci dit comme tu l’as dit, la portée s’en verrait diminuée avec un outil de ce genre, ce doit certainement être la raison pour laquelle Kenshin à opté pour autre chose… mais, en boostant son signal avec les minéraux précis… ça stabilisera le tout… et la gestion des fréquences qui sera imposée par la boite permettra d’isoler des gammes de fréquences précises…
marquant une nouvelle pause, mon regard se posai de nouveau sur le directeur.

N’eût été le fait qu’il ait insisté, je serais probablement resté sur l’idée première de simplement utiliser le kinton pour régler tout ça et me serait irrémédiablement heurté aux problèmes aux quel à du faire fasse notre prédécesseur… son prototype marchait… oui… mais il y avait beaucoup de place pour des améliorations. Qui plus était… je n’aurais probablement pas eu seule l’idée d’utiliser un amplificateur externe, m’appuyant trop sur les bases de l’appareil, ni la forme de gestion des ondes… finalement j’appuyais et supportais leurs idées avec mes spécificités en tant que spécialiste du chakra et du Kinton…
Fronçant légèrement le regard je savais que là était l’idée de travailler en groupe créer mieux avec les idées de tout un chacun… mais je ne pouvais m’empêcher de me dire que la route était encore longue avant que j’arrive aux objectifs que je m’étais fixés.

Spoiler:
 

_________________
[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE True_kuu

Ma Naïveté nous a perdu... ça ne se reproduira pas


[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Ica3

Mother of two beatiful Angels
Spoiler:
 


[ Merci pour les Kits Raikage Sama ! ]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Narrateur
NarrateurEn ligne

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Mar 9 Mar 2021 - 8:09

HRP:
 

S’attelant à la tâche, tandis que Shindo les observait d’un oeil beaucoup trop prononcé pour être réellement concentré sur son rapport, il avançait à une vitesse éclair malgré la division momentanée de son esprit. Payant les frais sur son efficacité sur le long terme, il allait fort probablement lui falloir beaucoup de temps s’il voulait terminer ce fameux rapport sachant qu’il était de nouveau appelé à la charge.

Démontrant un air heureux, voire reconnaissant, étrangement, on aurait dit qu’il appréciait s’être fait sauvé de la fameuse paperasse qui risquait d’être considérable au regard du projet. Pourtant, c'était plus que nécessaire de documenter les avancés, le cadre et les débouchés d’un tel projet.

Ainsi, il déposa rapidement sa plume avant de les observer à tour de rôle. Ayant fait preuve d’une écoute active, Shindo n’était pas forcément le meilleur des élèves. Toutefois, il était doté d’une écoute active plutôt importante. Lui permettant ainsi d’assimiler certains phénomènes plus facilement, c’était l’une de ses nombreuses aptitudes uniques. Mieux encore, son écoute active performait beaucoup mieux lorsque l’objet principal de son désir était son axe de concentration ce qui fut le cas il y a de cela quelques instants au grand dépourvu du rapport.

-Exactement Kan ! Il faut avancer en s’assurant que l’émetteur et le récepteur soient bien disposés et ne se brouillent pas mutuellement tout en garantissant que l’amplificateur aidera…

Réfléchissant quelques secondes, il précisa :

-Par rapport à l’ancien mécanisme, il était quelque peu… peu fonctionnel? Disons qu’il était partiellement bien fait. Il servait de mécanisme d’activation ce qui fonctionnait sans problème. Une molette permettait aussi de réduire ou d’augmenter le volume des ondes qui étaient reçues, mais par rapport aux canaux, ce n’était pas très bien réalisé au point où on pouvait aisément capturer les ondes sans être sur le bon canal ce qui rejetait plus ou moins l'idée de base. En résumé, le tout était un peu dysfonctionnel ou en cours de progrès si l’on veut…

En effet, la manipulation des canaux semblait obsolète ou plutôt, elle n’était pas totalement efficace, comme s’il lui manquait certains éléments.

Portant ensuite son regard sur le fameux Akio, celui-ci lui disait avoir corrigé l’émetteur.

Ne pouvant s’empêcher de dévoiler une once de curiosité dans son regard, il se demandait comment il avait pu avancer si rapidement. Quelle avait été sa méthode de pensée et surtout, est-ce que le tout allait fonctionner ?

-Par rapport aux ondes, nous pourrions justement imaginer un système à 3 variations qui pourraient varier au regard de leur portée en fonction du type de fréquence utilisée. Ça nous permettrait d’avoir une clarté variable en fonction de la proximité tout en maintenant une efficacité sur de longues portées.

Se surprenant à proposer des idées à tout hasard, il posa soudainement sa main sur sa bouche, comme s’il en avait trop dit.

-Cependant, je déconseille de créer un objet dans lequel la résistance de l'appareil dépendra en grande partie de l'impulsion chakratique diffusée par l'individu. Au risque d’en détruire l’objet, cela me fait penser que nous devrions possiblement considérer des éléments permettant de sécuriser les pièces primordiales, un peu comme des mécanismes de résistance en cas d’un afflux trop important de chakra…

Ajoutant une nouvelle variable à leur conception, Shindo n’avait aucun mal à participer au tout, comme s’il y avait un peu réfléchi par le passé et qu’il se plaisait à voir de quelle manière leurs idées allaient différer ou se ressembler. Dans tous les cas, l'œuvre qu’ils réalisaient était totalement la leur. Ainsi, ils pouvaient laisser leurs esprits prendre le dessus.

- Les minerais seraient possiblement de bonnes variantes miniatures pour contrôler la fréquence et surtout facilement remplaçable en cas de défaillance…, c’est une très bonne idée Itagami. Il faudra toutefois s’assurer que le mécanisme permettant de changer les fréquences arrive bel et bien à transiter d’un minerai à l’autre pour la propagation des ondes.

Songeur, pour une fois, Shindo semblait agir comme un humain normal. Or, c’était un signe de profondes réflexions. Sachant qu’il n’avait pas la science infuse, il tentait de parcourir les nombreux aléas de ce projet. L’organisation n’étant pas son talent le plus pertinent, la main sur le menton, pendant deux minutes, il demeura silencieux…

-Kan, je réfléchis depuis un bon moment à ton idée d’amplificateur et sachant qu’à ce jour, le mécanisme est quelque peu inutile, je me dis qu’il serait très possible d’y insérer un amplificateur quelconque sans forcément avoir besoin d’un élément externe à condition que le tout soit miniature ou plutôt lié au mécanisme…

Souriant, une idée inspirée de l’électrique et rebondissant sur les derniers propos d'Itagami lui traversa l’esprit :

-Le signal d’urgence pourrait même venir d'une impulsion l’amplificateur qui aurait pour refuge le mécanisme.

Changeant ainsi d’idées par rapport au début, il claqua soudainement des mains :

-Kan, penses-tu pouvoir travailler sur le mécanisme et y intégrer un amplificateur ? Je te laisse explorer en compagnie des clones d’Itagami les éléments qui pourraient nous aider à effectuer cela. Sachant que le tout serait infusé de chakra, il faudrait quelque chose hyperconducteur, mais différent… quelque chose qui résonnerait au contact des ondes provoquées par les minerais pour les amplifier… Je te laisse mener des tests et élaborer un possible croquis pour le nouveau mécanisme si ça te va.

Souriant, il observa ensuite Akio :

-Akio, je te laisse aussi avancer sur l’émission des fréquences et la réception, je suis certain que tu arriveras à trouver quelque chose. Par contre, si cela peut t’aider, il pourrait y avoir un système binaire qui impliquerait l’absence de réception lors de l’émission et vise versa… Ça simplifierait la communication dans tous les cas.

Souriant alors qu’il ne lui disait clairement pas comment faire, il poursuivit :

-Itagami, je te laisse soutenir les autres sur la conception, la membrane, mais aussi sur l’idée du boitier si jamais Kan a besoin de soutien puisque vous semblez sur une longueur d’onde similaire. Par contre, il faudra fort probablement réfléchir à une substance permettant d'isoler la membrane une fois terminée afin que la chaleur ne soit pas un point faible.

Souriant, il déposa quelques feuilles sur une table, les premières qu’il avait eu le temps d’effectuer.

-Si jamais vous voulez consulter ce qui a été dit depuis le début de cette expérience, vous pouvez regarder ces quelques fiches, j'ai commencé à noter les prémisses que vous avez entreprises pour le rapport. En attendant, je reviens, je vais tester quelque chose. Évidemment, vous pouvez faire ce que vous voulez et vous entraider, ce ne sont que des propositions, laissez aller votre fou, mais gardez en tête les objectifs, hahahahahah !

Se dirigeant ainsi dans une salle à l’arrière de la salle dans laquelle ils étaient, il referma soudainement la porte alors que son rire faisait toujours écho dans la pièce. Composant quelques mudras lui permettant d’avoir une écoute active, il gardait une oreille sur ce qui se produisait dans la pièce d’à côté. Dès lors, Shindo commença à éplucher quelques pages d’une collection de parchemins qu’il détenait…

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Kao Kan
Kao Kan

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Dim 14 Mar 2021 - 2:43
Tout était un peu plus clair avec les explications du Directeur. L'ancien mécanisme remplissait sa fonction de base, mais les autres systèmes qui avaient été tentés ne fonctionnaient pas vraiment. Plus le trio avançait dans la mission et plus Kan comprenait pourquoi ils ne pouvaient pas garder le premier prototype ; il faisait une excellente base d'amélioration, mais seul... ce n'était pas si génial. C'était le cas pour la plupart des composants : ils fonctionnaient, mais n'étaient pas développés à leur plein potentiel.

Mais en ce qui concernait les ondes et les fréquences, ou l'émetteur que Akio-san avait créé, le jeune électrique était assez à la ramasse. Ugh, il avait essayé de survoler le sujet quand il s'était préparé pour l'examen d'entrée à l'Institut, mais avait fini par lâcher devant la complexité du sujet par rapport au peu de temps qu'il avait devant lui, préférant couvrir plus de domaines, même si ce n'était qu'en surface. Il avait prié que ce thème ne tombe pas au test et heureusement, ça n'avait pas été le cas.

Dans cette situation, il se sentait un peu comme un poisson hors de l'eau et avait peur que ses coéquipiers ne finissent par remarquer ses lacunes. Pour l'instant, il avait réussi à tenir la tête hors de l'eau mais si on lui posait des questions plus précises sur le sujet...

- Oh, euh, je vais faire de mon mieux, Directeur-sama !

Théoriquement, il voyait ce qu'il devait faire. Concrètement, dans le fonctionnement même et la manière de le faire, c'était un peu plus compliqué. Pourtant, un mot en particulier avait réveillé un souvenir qu'il ne pensait pas posséder. Hyperconducteur... Ultraconducteur... Supraconducteur. Supraconduction. Oui, il avait déjà vu ça, il en était sûr. Il avait toujours plus de facilités à se souvenir des mots qu'il trouvait intéressants ou qui sonnaient bien à l'oreille. Et un truc comme ça, il ne pouvait l'avoir vu qu'à un seul endroit.

- Excusez-moi, je m'absente rapidement, je vais chercher quelque chose qui pourrait nous aider ! Je reviens le plus vite possible !

Après s'être incliné une paire de fois, le blondinet avait quitté le laboratoire en détalant, se forçant ensuite à simplement "marcher rapidement" dans les couloirs pour ne pas se faire engueuler. Et dès la sortie de l'Institut, il avait repris sa course folle, direction la Bibliothèque.

Bien sûr, l'énorme livre sur la physique qu'il cherchait se trouvait toujours sur son étagère - qui voudrait emprunter un truc comme ça ? Ce qui avait d'abord attiré Kan dans cet ouvrage était sa couverture d'un violet sombre, dont les écritures semblaient être encrées à l'or. Mais après avoir feuilleté quelques chapitres au hasard, l'électrique s'était rendu compte que la plupart des informations étaient trop complexes pour son degré de compréhension. Ce qui était triste parce que la couverture était vraiment jolie...

Le blond posa le livre sur un des bureaux à disposition et parcouru le sommaire. Mhmm mhmm, physique de la matière... matériaux... AH ! Supraconductivité ! Huhu, c'était exactement ce qu'il cherchait. Mais... son expression se détériora au fur et à mesure de sa lecture. Déjà qu'il ne comprenait pas tous les termes, il ne connaissait pas plus de la moitié des matériaux cités. Et surtout, la plupart ne semblaient pas utilisables, indiqués comme "dangereux", "instables" ou "rare", ou fonctionnant seulement à certaines températures.

Hum... Kan s'était peut-être trop emballé. Des ouvrages comme ça, il y en avait certainement des dizaines à l'Institut. Et s'il rentrait les mains vides, il aurait l'air d'un idiot... Il était certes habitué, mais ce n'était pas plaisant pour autant. Soupirant, il tourna la page avant de se résoudre à laisser tomber, lorsque son regard fut attiré par un mot assez familier, bien qu'étonnant. "Conductivité", "résistivité"... Cela semblait idéal.

Après avoir négocié avec les bibliothécaires pour pouvoir emprunter l'ouvrage, promettant de le ramener en excellant état et montrant même son badge de l'Institut en guise de preuve, Kan fit le chemin en sens inverse avec son trésor sous le bras. A cause de son enthousiasme, il poussa la porte du laboratoire avec un peu trop... d'entrain.

- Ah ! Désolé ! Mais, j'ai trouvé un truc !

Posant délicatement le livre, il attrapa un crayon qui traînait sur les tables de recherche et retira la mine. Triomphant, le butin entre ses doigts, il déclama :

- La graphite est un supraconducteur organique. Il a donc une grande conductivité chakratique, mais il a aussi une bonne résistivité, ce qui permettrait d'amplifier sans pour autant risquer d'abîmer les autres composants s'il est bien utilisé. Et en plus, on pourrait en trouver facilement !

_________________
[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Kentoku Akio
Kentoku Akio

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Mar 16 Mar 2021 - 19:37
Shindo Hyousuke. Il impressionnait particulièrement le Genin. Cette faculté à pouvoir gérer tant de réflexions à la fois forçait le respect. Il n'était pas direction de l'Institut par hasard. Il enchaina, après les interventions des trois protagonistes, de multiples questionnements, balisant des pistes d'étude à ne plus savoir quoi en faire. Seraient-ils assez de trois pour gérer tout ce qui convenait de mettre en place ? L'Homme au masque ne s'arrêtait plus. Juste avant de disparaitre de la pièce, il laissa en suspend les shinobis présents, non sans leur avoir divulgué à chacun un travail particulier.

Si Itagami, forte de ses facultés évidentes, devait chapoter le projet et notamment le travail sur l'isolation. Kan paraissait tout à coup plus qu'aliéné. Dans le bon sens. Il était clair que sa pensée divaguait à la recherche d'une information. Quand ce dernier sortit à son tour du laboratoire, Akio ne pu retenir un rire. Rien de méchant tout du moins. De son côté il avait des choses à planifier. Il commença donc ses croquis et ses schémas sur la circulation des ondes à travers l'oreillette, fort de son petit ajout géométrique. L'émission chakratique allait être d'une nouvelle envergure, il en était certain, bien qu'il se doutait que les autres ne comprenaient pas grand chose à ses manipulations. Après tout il était un genin inconnu, et ses parents avaient beau être des pointures de la technologie civile, ils payaient l'opacité de ce milieu vis à vis des ninjas.

Le garçon aux cheveux blonds, précédemment disparu, vint refaire surface dans la pièce. Son engouement était palpable et pour cause. Il posa sur la table un livre que le Céleste connaissait un petit peu : un ouvrage de sciences physiques. Un petit tour théâtral et le voici entrain de vanter les mérites du graphite; À raison !

Akio se leva et approcha en souriant. Il avait raison, c'était un matériau des plus intéressant. Mais sa fragilité était équivalente à sa grande souplesse chimique.

« C'est un excellente idée à mon avis, il faut creuser cette hypothèse. Mais n'occulte pas sa fragilité face aux chocs. Il devra être particulièrement protégé. »

Prenant la mine entre deux doigts, il vint casser l'objet en deux, très facilement, comme pour témoigner de ses propos. Mais il devait surement y avoir un moyen de le rendre moins susceptible à la casse. Quoi qu'il en soit, Akio devait se reconcentrer sur son domaine. Il revint s'asseoir à sa place et commença à fabuler sur différentes hypothèses de travail.

Pour éviter les interférences lors d'un dialogue, le premier point était d'isoler l'émetteur de la possible réception des ondes. En théorie c'était simple : couper l'écoute alors que l'on parle. Un système ouverture/fermeture lambda, lié à l'émission de chakra. Un réactif négatif donc. La deuxième étape ensuite c'était ce mécanisme encore théorique permettant de faire fluctuer artificiellement le débit chakratique dans l'oreillette pour atteindre différentes fréquences.

Un bouton ayant plusieurs positions permettant de transmettre au travers d'une résistance plus ou moins de chakra. Avec des variations infimes, incontrôlable en tant qu'Homme. Seule la technologie pouvait répondre à cette théorie.

« Kan-San, Itagami-San, est-ce que vous pensez que la création d'une résistance liée à un bouton de contrôle permettrait de faire vaciller d'un petit rien une dose de chakra normalisée ? Nous aurions ensuite à calibrer la réception sur ces variations infimes de chakra. L'utilisateur n'aurait même pas à s'en soucier. La technologie viendrait l'appuyer et lui faciliter la tâche. Et alors nous pourrions peut-être avoir deux ou trois fréquences propres pour nos communications. »

Akio avait demandé l'avis de ses équipiers. C'était assez rare et témoignait surtout de l'importance qu'il leur accordait. Les deux étaient des esprits brillants. Le genin savait qu'il était bien entouré et que leurs avis comptaient plus que de raison. En l'absence du Directeur, c'était à eux de se dire si oui ou non leurs idées allaient dans le bon sens.

« Puis concernant le fait de couper la réception lorsque l'on émet. Il conviendrait d'user d'un isolant puissant et mobile capable de s'ouvrir et de se fermer, soit par un bouton poussoir placé sur l'oreillette, soit par réaction à la circulation du chakra. Un réactif instantané permettant d'annuler les interférences et les échos. Je me mets en quête de ce matériau, si il existe. Je suis preneur de chacun de vos conseils. »

Machinalement il continua d'écrire et de dessiner. Ses schémas devenaient de plus en plus clairs. Il avait recréé mentalement une oreillette qu'il s'amusait à démonter et remonter, comme un joueur de Go essayant de trouver une stratégie sans toucher à ses pions. Il attendait les remontées de ses camarades ainsi que leurs nouvelles pistes pour l'amélioration de leur prototype. Dans le même temps sa réflexion s'accentuait sur les matières permettant une isolation stable et durable sans risque pour l'utilisateur.

Résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Itagami
Metaru Itagami

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Dim 21 Mar 2021 - 9:06
[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Entete_recherche_lab

Probablement peu de personnes étaient au courant de ce problème me concernant. À dire vrai ça m’à moi-même pris un peu de temps pour réellement comprendre ce qui clochait chez moi, chez moi, dans ma manière de travailler ; et sans manquer encore aujourd’hui ce problème persistait. J’écoutais avec attention les différents dires et différentes propositions de chacun, l’idée de la « boite » d’amplification/gestion du signal, le nouveau système d’envoi/réception, etc etc., mais autant écoutais-je tout ce ramdam, autant je luttais péniblement contre mes idées affluant ; le problème étant qu’elles avaient beau être bonnes, ce n’était purement et simplement pas le moment !
Mon âme de styliste se battait avec celle de la scientifique en herbe, tâchant d’imposer un design élégant à la conception qui prenait déjà bien forme. Une coque lisse se cachant élégamment derrière l’oreille de son utilisateur, des renforts et soutient servant aussi bien de chignons ou de serre-tête potentiel que d’antennes… * et ça yea Itagami tu t’es encore perdue…* pensai-je de moi-même en poussant soupir fatigué.

Croisant quelque temps les bras, j’exécutai une fois encore le mudra nécessaire au jutsu de clonage l’ombre. Devant mes collègues parurent une nouvelle paire d’itagami qui à leur se dirigèrent ensemble dans un coin du labo pour finalement se mettre à travailler sur la question de l’apparence et du coté utilitaire que ceci aurait sur l’ensemble de la structure. Non je n’oubliais point les dire du scientifique en chef qui nous suivait, bien loin de là ; ses mots étaient pris en compte par les clones à l’heure actuelle… mais même en sachant ça, je n’arrivais pas à pleinement me concentrer sur la partie technique.
Levant la tête vers eux, j’esquissai un sourire gêné : Ha ! ne vous en faites pas ne vous en faites, c’est juste une idée qui me trottait dans la tête et m’empêchait d’être pleinement présente ! maintenant que j’ai délégué ceci… fis-je en accordant un nouveau regard à la seconde équipe. je vais pouvoir me convaincre de rester pleinement concentrée sur ce qui se passe ici ! continuai-je alors que le directeur nous laissait pour aller continuer ses propres activités. Il était responsable de cet endroit tout entier, quelque part on pouvait s’estimer heureux qu’il nous ait accordé tant de temps dans son emploi du temps chargé.

Les choses auraient avancé peut-être un peu plus vite si nous pouvions tous utiliser le clonage de l’ombre, mais peut être un peu chaotique aussi… qui plus étais utilisant cette méthode de travail depuis plusieurs mois maintenant, je pouvais assurer que le retour de flamme de cette méthode était un détail auquel il fallait donner énormément d’attention, vu la douleur et la grosse charge d’informations à gérer.
Posant donc alternativement le regard sur mes collègues du jour qui avaient chacun reçu leur mission, je me dirigeai dans un premier temps vers la première fournée d’Itagami qui se concentrait sur les différents minerais, constatant d’ailleurs qu’un groupe s’était formé ; les unes se concentrant sur l’équilibrage de la membrane, tachant de donner la réponse optimale entre métal et minéraux amplifiant le signal du chakra et les autres continuant d’inspecter chaque minéral pour y découvrir le plus d’usage possible. Oui je me savais organisée, mais ça me surprit quand même de voir chaque tas de minéraux placé sur une feuille ou mes copies avaient noté leur différente description vis-à-vis des réactions du chakra. Le coté analyse n’allait d’ailleurs pas tarder à finir leur partie du travail, des tests et de répertoriation de ces ressources, j’aurais pu lire ces documents, mais il ne leur en restait plus pour longtemps, en s’annulant l’une l’autre elles allaient dans tous les cas me transférer leur avancée. Ces documents devaient donc être pour les autres.

Pour en revenir au groupe qui gérait la membrane, elles étaient confrontées à un autre problème. Ayant concassé les minéraux nous servant d’amplificateurs, elles s’évertuaient à correctement regrouper les particules de ceci en petits groupes à des endroits différents de la membrane et faisaient leurs tests. Trouver l’équilibre parfait entre métaux et minéraux pour en tirer le meilleur parti avec telle quantité de ressource était… visiblement un point qui avait déjà été conclu. Je voyais une membrane déjà prête, lévitant sur un petit socle à leur côté, et était donc sur le point de leur demander quel était donc le souci avant d’observer de nouveau leur travail.
Ladite membrane était prête, très certainement fonctionnelle… mais elle était un carré… elles avaient utilisé la symétrie parfaite du carré pour se faciliter la tâche concernant la réparation de l’énergie et puisqu’elles ne connaissaient pas la forme finale que prendra le projet en termes de desing, elles en proposaient tout un nouveau panel avec les mêmes quantités de métaux et minerais.

- plutôt que de garder tous ces schémas en tête ne serait-il pas mieux qu’une d’entre vous en fasse des croquis ? Après tous les autres en auront besoin aussi pour leur propre test… fis-je à mes doubles qui se figèrent toute deux… rosissant quelque peu en se rendant compte qu’elles n’y avaient pas pensée, trop absorbée dans leur évolution. les aléas d’avoir pris l’habitude de ne travailler qu’avec moi-même… me murmurai-je dans un soupir amusé. Les quittant alors que l’une se mettait à l’œuvre, je partis reprendre place sur la table ou nous avions laissé les différents documents liés à l’expérimentation.
Quelques minéraux en mains, je voulus me pencher sur deux choses, mais créai donc une nouvelle paire de clones à la place… je risque de devenir… un peu nombreuse dans cette salle si je continu comme ça. , mais pour le coup s’était important, j’avais eu une idée concernant les sélections de fréquence et voulais faire deux trois tests dessus. Cependant, m’imposant à moi l’originale de continuer de travailler sur la tache que m’avais donné le masqué je préférais progresser de la sorte.

Concrètement je voulais reprendre le système de la molette, mais en changer quelque peu non pas le fonctionnement, mais les éléments. La molette et toute l’armature de son système seraient faites de métal, la sélection des canaux utilisés pour définir ces fameuses plages plus ou moins privées de conversation serait quant à elle définie par un de ces fameux minéraux que j’avais dénichés, Shindo san nous avait facilité la tâche en rassemblant ces roches qui avaient de base une certaine réaction au chakra et l’une d’entre elles vis à vit de sa concentration réagissait comme je le voulais vis-à-vis de la fréquence.
Non pour cette idée je n’avais pas repris celui qui allait être utilisé pour la membrane, en soit il remplissait la bonne fonction, mais non, ce minerait servirait plus de transition entre gestion de fréquence et utilisation de celle-ci. Lors des tests précédents lorsque le scientifique en chef nous faisait une démonstration de l’onkyoton, une pierre qui faisait justement le sujet de test avait légèrement réagi. Elle a manqué de peu de passer dans les ressources inutiles d’ailleurs n’eu été cette réaction. Le minerai avait à ce moment-là légèrement vibré dans les mains de l’Itagami en question. Après avoir ajusté le chakra et fait quelque test rapide, la pierre n’était pas spécialement bonne en transmission de signal, mais de ce fait faisait un bon agent de transition pour passer d’un canal à l’autre, dans le sens ou elle ne créait ainsi pas trop d’interférence. En gérant sa densité, il était possible d’avoir différentes tonalités et je voulais cette commodité ; la possibilité de choisir un canal, mais aussi d’être sure de celui qu’on utilise en fonction de la tonalité émise par celui-ci au moment du changement. LK’idée était déjà bien installée, mais ce sur quoi travaillais présentement l’itagami à qui avait été confiée cette idée travaillais sur la nullification de ces interférences en cherchant de nouvelles combinaisons.

De mon côté, la chaleur était montée de quelque degrés, usant du Shakuton pour créer une zone relativement chaude, bien plus que ne devrait l’être toute la mécanique de notre projet commun, je m’évertuais à trouver jusqu’à quel point je pourrais rendre ce métal réfractaire (résistant à la chaleur). Ces nombreuses journées passées à la forge venaient ici à point nommé et le métal Metaru était naturellement particulièrement difficile à faire fondre réagissait de base difficilement à la chaleur. Ceci dit, c’était un autre cas pour les minéraux et je voulais les protéger eux… car c’était autour de leur interaction avec le métal que s’accentuait la stabilité de ladite invention. Faisant donc plusieurs séries de tests sur le métal et quelques minéraux jugés inutiles pour l’usage du chakra, je faisais de mon mieux pour créer un réseau minéral dans le métal qui absorberait la chaleur au sein de la radio pour la rediriger ailleurs, au mieux à l’extérieur sans déranger l’utilisateur.

-----------------------------------------------------------------

C’est après un certain moment que la porte s’ouvrit dans un bang, bang qui concorda d’ailleurs avec la disparition des clones qui s’occupaient des minerais ; comme si elles avaient été surprises par ceci. La porte dévoila dans son encadrement un Kan légèrement essoufflé qui affichait une expression triomphante. Il prit le temps de nous expliquer la raison soudaine de sa disparition, pourquoi il s’en était allé aussi vite, ses découvertes et la raison derrière celle-ci… ma première réaction fut proche de celle d’Akio. Non je ne me moquais point, mais me disait qu’autant le matériau était bon, autant… il était très fragile pour un appareil qui serait permanemment soumis aux mouvements brusques d’un shinobi. Voyant Akio casser la mine du son confrère genin, je restai un moment silencieuse… il y avait bien un moyen à dire vrai…
Prenant un lot de crayon sur la table je rejoignis l’électrique et récupéré la mine brisée. vrai… la composition du graphite en fait ici un élément intéressant pour notre conception et honnêtement… je me sentais un peu coupable d’avoir supprimé le coté organique de l’invention en suppriment le papier hayshijin, mais le graphite… a comme été prouvé cette solidité proche du nul qui en fait un élément… difficilement manœuvrable. fis-je en imitant Kao kun, débarrassant les différents crayons de leur mine. , mais ça… c’est si on l’utilise à l’état naturel. récupérant donc toutes les mines les rassemblant dans une fine feuille de métal, celle-ci dans ma main dévora les mines. Se refermant sur ces dernières, tout en devenant de plus en plus petite dans ma main… poursuivant l’opération, augmentant la pression et réduisant le plus possible l’espace que la bille de métal employait, je continuai jusqu’à ce qu’il ne reste qu’une petite bille de fer dans le creux de ma main qui finit par… couler sur ma peau avant d’y disparaitre. Du chakra semblait encore exulter de la sphère de graphite que je rendis au propriétaire de l’idée. Si on le compresse de la sorte pour augmenter sa densité, il en a de même pour sa solidité et visiblement… son rôle en tant que supraconducteur n’en ait que moins altéré puisqu’il y a à moins d’oxygène la dedans que pour une simple mine de crayon… Croisant les bras un instant je réfléchissais devant ledit objet.

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE New_ita_smile

Je savais que le graphite avait certaines affinités intéressantes, mais ne m’étant jamais vraiment penché sur la question… je ne me rendais compte qu’un peu tard que cette chose aurait pu se montrer très utile pour la mise en place de certaines de mes idées vis-à-vis des armes manipulant le chakra. très bonne idée Kao Kun… je me couherais plus instruite ce soir… fis-je avec un sourire avant de me retourner vers Akio et sa nouvelle proposition
Lui par contre j’avais un peu plus de mal avec son champ d’expertise donc me sentais naturellement un peu perdue lorsqu’il s’exprimait en termes de connaissances je n’avais normalement à rougir de rien, mais là… le sujet était bien trop spécifique. La gestion des ondes n’était pas véritablement un élément sur lequel je m’étais penchée, le son… oui, depuis ma tentative de création d’une claymore fonctionnant comme un diapason géant... mais avec le chakra et surtout sur quelque chose de beaucoup, beaucoup plus subtile d’autres éléments rentraient en ligne de compte et c’était une autre paire de manches.

j’aurais voulu qu’il soit possible de pouvoir utiliser la radio sans avoir à faire de mouvement pour, il y a pas mal de situations ou un ninja a les mains occupées, aussi j’aurais espéré que d’un simple signal de chakra utilisé au niveau de la radio puisse l’activer ou non… mais... je ne devrais peut être pas trop en demander hum… après tout on essai d’améliorer quelque chose, pas déjà d’améliorer l’amélioration… … … mais ça ne serait pas mal si tu pouvais penser à quelque chose dans le genre Akio Kun. continuai-je avec un sourire avant de retourner à mon problème de gestion de chaleur, créant donc une nouvelle sphère de chaleur à mes côté, j’allais m’y remettre lorsque je marquai une nouvelle pause.

je sais qu’on a déjà les mains prises, mais j’avais une proposition. Pour le moment nous pensons le problème émission réception énergie en tout en nous disant que chaque oreillette générera de base son propre réseau de communication. Sur courte distance entre elles c’est bien voir parfait pour des équipes ; mais sur longue distance c’est un autre cas. Même avec le boitier on arriverait jus suppose à moyenne distance… mais si en plus du boitier en en ajoutais un plus…. Général question puissance et gestion voire création de réseau ? Un boitier plus grand porté par le chef d’équipe… quand je dis plus grand voyez une sacoche ninja à peu près… un élément de ce genre qui amplifierait les signaux ; permettant d’alléger la charge sur les orreillette et donc de réduir la chaleur produite, mais aussi pour de très longues distances ? Par exemple pour les équipes hors de kaminari qui voudraient faire des rapports rapides à kumo… ou se trouverait l’antenne réceptrice m’arrêtant un moment sur ce qui semblait lentement prendre la forme d’une guerre d’information, et prenant en compte non pas ce nouveau boitier simplement plus puissant, mais aussi l’antenne à kumo, la gestion des communications et toute l’équipe qui allait devoir gérer cette logistique… je manquai le haut-le-cœur.

pour le moment… oublions ça… … …

Spoiler:
 


_________________
[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE True_kuu

Ma Naïveté nous a perdu... ça ne se reproduira pas


[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Ica3

Mother of two beatiful Angels
Spoiler:
 


[ Merci pour les Kits Raikage Sama ! ]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Narrateur
NarrateurEn ligne

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Lun 29 Mar 2021 - 4:21

HRP:
 

Faisant preuve d’une écoute active lui permettant d’entendre ce qui se passait dans la pièce d’à côté, Shindo était assez rassuré de les voir poursuivre comme si son absence n’avait aucun impact. Sentant même un certain regain de motivation, il constata qu'une personne s'éloignait tandis que d’autres se multipliaient. Toutes les méthodes étant bonnes pour avancer dans un travail d’aussi longue haleine, c’est donc dans ce chaos organisé que les trois avançaient, se permettant de remettre en question ce qu’ils savaient de ce qu’ils devaient identifier.

Effectuant individuellement des tests, après quelques instants, une voix retentit au sein de la salle. Accueillant ainsi le retour de Kan, celui-ci initia un certain dialogue auprès des autres. Étirant ainsi un léger sourire sur le faciès masqué du scientifique, il ne pouvait cacher son appréciation pour la communication qui semblait s’établir de plus en plus au sein de l’équipe.

Apprenant ainsi mutuellement à communiquer, partager et échanger, il voyait là un progrès par rapport à ce qu’il avait pressenti au début. Après tout, être un scientifique impliquait l’aptitude de savoir travaillé en équipe, mais aussi seul. Les deux étant fondamentalement importants, Shindo s’était ainsi dit qu’en quittant, ils pourraient possiblement amplifier cette relation et synergie naturellement. Ayant totalement raison, s’il était satisfait des échanges, leur contenu en était même surprenant.

Dépassant ses attentes, leurs réflexions et leur ingéniosité n’étaient pas à remettre en question. Ayant des fondations respectives assez solides, tout leur savoir personnel contribuait à la construction de ce projet commun et des améliorations qu’il aurait pu cadrer de A à Z. Pourtant, il préférait mettre au clair les objectifs et les enjeux recherchés pour laisser la génération actuelle montrer leur savoir-faire.

Se permettant ainsi de noter sur un rouleau les idées clés qu’ils ressortaient au fur et à mesure de leurs discussions, il poursuivait aussi son travail de recherche et d’analyse, prêt à tout moment à revenir pour contribuer au tout.

Toutefois, il préférait attendre un peu, se permettant ainsi d’être légèrement joueur dans le cadre suivant, mais aussi égoïste. Après tout, bien qu’ils n’étaient pas au courant, à titre de Chef de l’institut, ils étaient tous évalués sur leur potentiel. Ayant besoin de sang frais, Shindo se permettait ainsi de les évaluer. Que ce soit Kan à titre d’apprenti ou les autres, son oreille scientifique ne mentait pas.

Ainsi, il comptait patienter de nouveau avant de refaire surface de manière à prendre le pouls de leur état d’avancement pour mieux diriger la suite et la continuité.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Kao Kan
Kao Kan

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Ven 2 Avr 2021 - 14:52
Silencieusement, Kan écouta le commentaire d'Akio et observa sa démonstration d'un air attentif. Puis, il sourit poliment et acquiesça. Evidemment, le graphite ne pouvait pas être utilisé tel quel ou en tout cas, pas de la même façon qu'il était utilisé pour les crayons ; le tout était seulement pour la démonstration. Et le blondinet ne pensait pas s'avancer trop vite en affirmant que...

- Bien sûr, il faudra travailler le matériau pour qu'il soit utilisable pour notre projet. Mais je pense que ce n'est qu'un détail pour Itagami-san...

Le sourire de l'électrique s'accentua un peu plus en voyant l'ancienne Directrice de la Forge s'approcher et prendre à son tour les mines de crayons. C'était indéniable, le métal des Metaru serait au coeur même de ce projet. Il leur offrait tellement de possibilités d'adaptation, en plus d'être un des symboles qui définissait Kumo à l'international. Il aurait été idiot et inutile de s'en priver.

Avec une certaine admiration, Kan ne quitta pas le processus des yeux, saisissant délicatement la petite bille que lui tendait Itagami. Encore possédée par le chakra de la Metaru, la création nouvellement formée semblait vibrer au creux de la paume du blondinet. Honnêtement, c'était encore mieux que ce qu'il avait pu imaginer. C'était...

- Parfait ! Merci Itagami-san !

Et juste comme ça, l'amplificateur était créé. Il restait encore à l'intégrer au mécanisme, ce qui ne devait pas être très compliqué, mais le coeur même avait trouvé ses composants et son procédé de fabrication ; sans parler de la taille qui était idéale pour le format d'oreillette. Avec plus de graphite à disposition, ils pourraient même l'agrandir au format maximal pour l'oreillette et amplifier davantage la circulation du chakra.

- Avec cet alliage, l'idée d'un amplificateur externe et facultatif est encore plus accessible ! Il suffirait de créer un boitier avec un amplificateur plus grand. Alors avec un boitier de la taille d'une sacoche et en plus, une antenne... je pense aussi qu'il serait possible de pousser la portée à l'extérieur de Kaminari !

Ainsi, l'oreillette ne perdrait pas sa fonction initiale et même si les équipements secondaires venaient à être détruits ou endommagés, la base fonctionnerait toujours. Cela changerait drastiquement les fonctionnements des escouades déployées à l'intérieur et à l'extérieur du pays, l'information deviendrait immédiate et...

- Mais, euh, oui, nous devrions sûrement attendre l'avis de Shindo-sama avant de se lancer dans autre chose, huhu.

Car pour l'instant, il y avait encore du travail à faire avant de se lancer dans les améliorations des améliorations. Kan devait réfléchir au moyen d'intégrer l'amplificateur au mécanisme, puis il faudrait encore faire tous les tests pour s'assurer que le tout fonctionnait correctement.

Mais la partie d'Akio semblait plus compliquée et presque, uhh... mystique. L'assimilateur avait saisi les concepts d'amplification, mais pour le concept d'intégrer les fluctuations de chakra sur un mécanisme, c'était encore très très flou. Le chakra était un élément versatile, ce n'était pas un système binaire de "chakra/pas de chakra", donc... c'était possible. Et Akio-san semblait être calé sur le sujet alors, si un tel matériau existait, il serait certainement capable de le trouver.

- Je ne m'y connais pas trop Akio-san, mais avoir plusieurs fréquences me semble être une excellente idée ! Si je pense à quelque chose, je n'hésiterai pas à t'en parler !

Un système qui autoriserait soit la réception, soit la diffusion, mais pas les deux en même temps. Et comme l'avait dit Itagami, de préférence quelque chose qui ne nécessiterait pas l'activation d'un bouton... Un peu comme un interrupteur chakratique, uh ?

- Sinon, j'ai cru lire dans le livre que la céramique était un matériau intéressant, par exemple pour son isolation thermique et électrique ou ses propriétés magnétiques. Peut-être que ça pourrait vous aider dans vos recherches ?

Spoiler:
 

_________________
[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Kentoku Akio
Kentoku Akio

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Lun 5 Avr 2021 - 14:21
Les tâches bien réparties, le groupe avançait convenablement. Gardant toujours en tête l'idée d'un large spectre pour faire progresser leurs réflexions, de nombreuses sophistications voyaient le jour à l'oral, sortant des cerveaux en activité du trio. Akio décida très rapidement de ne pas venir importuner ses collegues excepté si on lui demandait de le faire. Il avait devant lui une tâche des plus ardues, renforcée malgré lui par les demandes encore plus poussées d'Itagami. En effet ne pas avoir à utiliser ses mains était ci ce n'est crucial, au moins enviable.

S'éloignant un peu du groupe, qui avait débriefer brièvement leurs avancées et leurs pensées, le Céleste se retrouva avec lui-même et commença à réfléchir à une matière capable d'isoler le chakra et une autre à la haute réactivité. Pour le second Kan avait évoqué la céramique. C'était une bonne idée mais encore une fois il s'agissait d'un matériau très fragile, et Akio avait des doutes sur sa longévité. Ensuite en excluant les métaux rares, une des matières les plus abondantes répondait au critère de réaction : le Magnésium. Trouvable partout, il faisait parti d'une famille de métaux très réactif et conviendrait à déclencher le système d'émission en captant une variation légère du chakra.

Il nota cette solution sur son carnet avant d'aborder l'isolant. Akio connaissait certains gaz ayant des hautes propriétés isolantes, comme le dénommé Argon. L'utiliser dans le système, autour du conducteur, permettrait d'annihiler totalement les possibles interférences. Si il pouvait le faire circuler entre l'émetteur et le récepteur selon le flux de chakra impactant le dispositif en magnésium, alors il pourrait empêcher les transmissions parasites.

Fier de sa trouvaille, il dessina rapidement un schéma recoupant ses idées, mais continua de chercher une autre matière, solide et donc plus simple à utiliser. Au fond il savait que l'aluminium avait cette propriété. Il nota cette possibilité également avant de revenir vers ses collègues pour débriefer et expliquer comment il concevait la réalisation de sa pensée.

« Je pense tenir quelque chose. Itagami-San, je connais une matière très réactive qui pourrait fonctionner comme interrupteur lors d'une variation de chakra : le Magnésium. Trouvable partout il est l'un des matériau les plus réactif qui soit. Concernant l'isolant, parlant ici d'onde, de l'aluminium pourrait faire l'affaire. Travaillé de façon fin, comme une feuille. »

Prenant une nouvelle feuille, il dessina sa pensée de façon grossière, l'art n'étant pas sa tasse de thé.

Croquis:
 

« Si je résume, en faisant un montage entre un bouton de magnésium et une fine feuille d'aluminium, placé dans le système de circulation interne, lorsque le chakra sera utilisé pour émettre, le magnésium poussera vers le haut, entrainant la feuille isolante avec lui et qui viendra bloquer le canal de réception. Permettant ainsi d'empêcher toutes les interférences. Et inversement en arrêtant l'émission de chakra, le magnésium viendrait se replacer, permettant la circulation du signal de réception. »

Son explication paraissait assez claire. Il avait omis finalement le système gazeux, bien plus problématique à utiliser et à contrôler. Qu'allait donc dire ses camarades de son idée ? Quant aux différentes fréquences envisagées, il fallait donc travailler dans plus d'espace afin de pouvoir émettre sur une plus grande plage. Pour se faire il fallait installer des émetteurs de différentes tailles nécessitant différents courants de chakra, plus ou moins fort. Ainsi le groupe aurait le loisir de créer des fréquences courtes ou longues. Ca restait une fois de plus la solution la plus "simple" à mettre en place, si inventer des systèmes pouvait être qualifié de simple.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Itagami
Metaru Itagami

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Ven 9 Avr 2021 - 0:50
[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Entete_recherche_lab

Gardant finalement notre configuration actuelle, je saluai les remerciements de Kan kun d’un sourire puis nous reprîmes tous nos différents postes progressant de plus belle dans nos différentes avancées. Au fil du temps le nombre d’occurrences de ma personne avait diminué dans la pièce ne laissant que deux d’entre elles continuer de s’atteler à créer de potentiels desings pour ladite oreillette.
Les clones qui avaient travaillé sur le prototype de sélection de fréquence avaient laissé place à trois prototypes en tout point similaires, ils avaient surtout été conçus ainsi pour ensuite être testés par les autres membres de l’équipe. Il fallait qu’ils puissent avoir chacun leur ressenti sur ledit projet et à quel point le système serait-il intuitif pour eux ? La réponse sonore résultant de la sélection de chaque canal étant le point fort de l’idée, je la trouvais intéressante dans le sens où nos oreilles seules suffiraient à déterminer sur quelle fréquence nous nous trouvons lors de la sélection. Même si j’imaginais un système de sélection à roulette harmonieusement conçu pour que même au touché il ne soit pas nécessaire de vérifier de visu le sélecteur de fréquence, j’osais espérer que ces douces résonnances sur les minerais en question deviendraient une habitude pour n’importe quel shinobi faisant usage de cette technologie, une habitude qui supprimerait bien de superflues vérifications au fil du temps.

Me penchant encore et toujours sur le problème de chaleur potentiel, je me savais clairement exagérer la chose, tel que conçu actuellement, l’objet n’était pas sensé surchauffer, et même si c’était le cas, la résistance du métal vis-à-vis des potentielles températures que générerais l’outil aurait tout de même un certain mal à déranger la mécanique. Ceci dit… la « mécanique » qui résulterait de nos travaux et efforts conjoints sera un condensé de nouvelles idées et technologique se reposant sur un équilibre non pas précaire, mais… délicat. De ce fait je craignais que des variations de température ne puisse sur la longue finir par endommager les minerais les plus fins, ou ne serait-ce que le granite qui avait lui aussi un rôle des plus important dans ladite configuration.
Concrètement n’importe quel outil réclamait maintenance, en tant qu’ancienne forgeronne, souvent amenée à faire la maintenance d’armes ayant connues des jours meilleurs, j’étais bien consciente que mes craintes étaient exagérées, puisque ces oreillettes subiraient certainement le même sort… une maintenance assidue pour ne serait ce que maintenir la qualité de pareil système… cependant, mon travail ici et maintenant sur la réduction des émissions de chaleur, ou même de la chaleur accumulée dans l’objet au cours de son utilisation permettrait de réduire drastiquement les besoins de changement ou réévaluation des pièces… chose qui au final, mènerait à des économies sur le long terme.

La céramique était certainement une solution, mais elle avait un problème bien à elle, amalgamer le métal avec des minerait solides permettait fonction des minerais de bonnes combinaisons et une meilleure solidité globale de l’alliage… ceci dit, ceci dépendait aussi de la qualité et solidité des matériaux utilisés. Pour faire court un alliage de métal et de céramique serait naturellement plus résistant à la chaleur… oui, mais cela s’arrêterait là… la résistance générale aux chocs s’en verrait drastiquement réduite et pour des individus qui allaient être exposé à des combats, c’était simplement un GRAND NON ! que d’avoir un équipement fragile à l’oreille…
C’est en continuant de me creuser les méninges, le regard visé sur la coque qui flottait devant moi piégée dans une sphère de chaleur que je me rappeler du principe même d’un de mes jutsus, l’Aegis : « pourquoi prendre le problème de front lorsque tu peux simplement le dévier ? » Quitte à vouloir protéger contre la chaleur, au lieu de faire un équipement qui résisterait globalement à cette dernière… pourquoi ne pas en faire un qui s’en débarrasserait tout simplement ?
Quelques torsions cérébrales et décès de neurones plus tard, j’étais parvenue à un résultat pour le moins satisfaisant combinant céramique métaux et du savoir-faire, je n’avais pas incorporé la céramique à toute la coque, je m’en étais plutôt servie pour faire un mini dédale de gouttières de céramique qui absorberaient la chaleur de l’intérieur de l’appareil pour la faire ressortir de l’autre coté de la coque, à savoir à l’extérieur du dispositif. Plusieurs points de céramique formant l’insigne de Kumo gakure se démarquaient sur la face extérieure de l’ensemble. Non ce n’était pas des trous, mais vu de l’extérieur dans la coque cela pouvait être vu comme des filins de céramique qui redirigeraient la chaleur vers l’extérieur. Ceux-ci protégés par le métal ne risquait rien, et leur disposition dans la structure n’en engageait point la robustesse de l’armature… oui, au final mon âme artistique avait fini par s’exprimer, mais il fallait bien un pattern de sorti non ?

-------------------------------------------------


Apeine quelque minute après que j’ai fini mes tests, se présentait à moi Akio kun et ses nouvelles avancées. Me présentant ses nouvelles idées, je réfléchissais à ses demandes de métaux avec un fin sourire sur les lèvres, contentes qu’il ait pris en considération ma proposition de se passer d’un bouton pour pouvoir passer d’émission à réception. Ne serait-ce que pour ça, je me devais de pouvoir l’assister au possible dans cette nouvelle idée.
Observant donc avec intérêt le croquis qui… aurait pu être mieux, mais restait pour le coup… facilement lisible, je finis finalement de compiler les informations que je cherchais. En termes de solidité ces deux éléments ne brillaient pas véritablement, aluminium et magnésium… qui plus était les explications étaient dépourvus de termes techniques les rendant… incroyablement plus simples à comprendre ; au point que je m’en sente un peu lésée… mais je ne pouvais que m’en prendre à mon manque de connaissance.

- Il ne te reste donc plus qu’à faire des tests pour mettre ton idée en pratique… fis-je en j oignant le bout de mes doigts, concentrant une belle quantité de chakra au creux de mes mains. ce ne sont ni magnésium ni aluminium en tant que tel… certes… fis-je après un moment de concentration avant de lui tendre deux cubes de métal flanqué respectivement d’un M et d’un A. , mais je peux en recréer les propriétés dans mon métal… le magnésium étant assez riche s’était l’élément m’ayant demandé le plus de chakra, l’aluminium quant à lui, n’avait été qu’un petit tour de passe-passe supplémentaire.
Lui assignant un des clones restant pour l’aider dans ses expériences, découpes, et modélisation des différents métaux, fonction de la forme, l’épaisseur, etc., etc.… j’espérais pouvoir au mieux supporter non pas seulement son idée, mais aussi celles de Kan kun.

Spoiler:
 

_________________
[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE True_kuu

Ma Naïveté nous a perdu... ça ne se reproduira pas


[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Ica3

Mother of two beatiful Angels
Spoiler:
 


[ Merci pour les Kits Raikage Sama ! ]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Narrateur
NarrateurEn ligne

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Dim 11 Avr 2021 - 6:02

HRP:
 

Terminant ce qu’il à faire, Shindo patienta quelque peu, faisant ainsi preuve d’écoute active. S’il y avait bien un élément qui l’avait marqué, c’était le travail d’équipe dont ce trio représentait. Étant aussi individualiste que des coéquipiers, une parcelle de lui se disait qu’ils étaient tous un peu trop individualistes sur certains égards. Toutefois, à travers cela, il était important de composer avec différentes personnalités et leur variantes. Ainsi, au-delà du fait de parfois préférer travailler seul ou autre, le plus important était de faire preuve d’écoute et de s’entraider…

Ainsi, à distance, une dynamique de groupe semblait s’établir. Bien qu’il semblait y avoir un début de communication qui s’était installé depuis son départ et qu’ils se consultaient, il n’avait pas l’impression à distance de sentir qu’ils travaillaient sur le même rythme ou la même longueur d’onde. Pourtant, ça allait être nécessaire. Après tout, l’étape de conception et d’élaboration était généralement la plus simple. Or, lorsque viendrait le temps de confectionner les premiers prototypes, ils allaient être forcés de compter les uns sur les autres plus qu’ils n’osaient le croire…

Sortant ainsi de sa tanière avec un grand sourire, tandis qu’ils avaient visiblement avancé, Shindo put rapidement d’un simple coup d’oeil observateur constater l’état de leur avance. Que ce soit l’oreillette qui semblait de plus en plus prendre forme de l’externe et à l’interne, la plupart des éléments semblaient être à un stade intéressant de progrès. Mis à part le système de communication qui était aussi complexe que particulier, toutes les autres pièces semblaient avoir nettement avancé.

Posant ainsi un regard sur la sphère de graphite, il ne put s’empêcher d’émettre un sourire devant la manière dont ils avaient joint l’utile à l’agréable. Après tout…

-Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme…sinon ça ne serait pas amusant

Prononçant ses quelques mots alors que des résidus de céramiques trônaient au sol, il ne put s’empêcher de se demander s’il avait manqué quelque chose. Ajustant ainsi son oreille en effectuant un effet de succion avec sa main, il inspira profondément avant d’émettre un bruit sourd.

S’arrêtant ainsi tranquillement pour inspecter ce sur quoi Itagami travaillait, il se retint légèrement avant de reculer.

-Par moment, j’ai eu l’impression que vous étiez devenu muet, mais bon, je pense avoir pu mapper l’ensemble de vos nouveaux progrès sur ce rouleau haha.

Déroulant le rouleau contenant toutes les informations clés, il effectua quelques ajustements maintenant qu’il avait pu inspecter et voir l’objet de plus près.

-Pour la céramique, c’est bien comme proposition et aspect créatif. C’est aussi très fragile, mais n’y a-t-il pas un moyen de la rendre plus solide ? Un peu comme le métal qui devient liquide lorsqu’il atteint son point de fusion, qu’en est-il des molécules de céramique lorsqu’on les amène à un point de fusion pertinent et qu’on leur prive d’oxygène ? Qu’est qui fait en sorte qu’un vase peut être plus solide qu’un autre ? Peut-on rendre la céramique plus solide en influençant les facteurs qui jouent sur sa solidité ?

N’hésitant pas à leur poser des questions, il poursuivit ensuite :

-L’aluminium et la céramique se complètent. Pourquoi ne pas faire un matériel joignant les deux pour avoir un isolant complet résistant à la chaleur, solide et réfléchissant aussi la lumière à un certain degré pour éviter les sources de chaleur externe ? Ce serait l’isolant parfait au-delà des parcelles utilisées sur cette couche. Une couche de céramique traitée très solide liée à l’aluminium suivi d’une couche isolante d’aluminium pour avoir le meilleur des deux mondes. Quels sont les réels avantages de la méthode que vous venez d’employer Itagami ?

Se permettant de se prononcer sur le sujet, il eut un léger sourire alors qu’il allait soudainement jouer l’avocat du diable...

-D’ailleurs, avant de procéder à l’assemblage total, avez-vous vérifié que tous les matériaux pourraient agir en symbiose ? À moins que vous ayez la science infuse, je vous recommanderais de faire des tests de réactions ou de consulter des fiches pour comprendre les zones de risques possibles au regard du nombre important de substances que vous combinez. Vous pourriez avoir des surprises autrement non ?

Étrangement, son timbre de voix avait un peu plus changé. Beaucoup plus brut, calme et sérieux, Shindo semblait même les regarder avec un air de défi…

-D’ailleurs, est-ce qu’une feuille d’aluminium ne s’usera pas facilement au regard de sa fragilité à terme? Ne serait-ce pas idéal de rendre le tout plus compact ?

Souriant, Shindo avait de nombreuses connaissances sur bien des phénomènes. Toutefois, il se laissait l’opportunité de se faire surprendre en posant des questions. Après tout, en aucun cas il n’avait pensé à toutes les possibilités, aussi avancé soit-il en science. Ainsi, il se permettait de questionner ce qui semblait acquis pour voir s'ils avaient orienté leur fusil dans la bonne direction.

-Une fois que ces éléments seront terminés et validés, sauf si je me trompe, vous serez prêt à commencer le montage du premier prototype moyennant la validation du croquis pour son apparence bien entendue…

S’arrêtant un moment, l’homme nouvellement sérieux changea de nouveau pour manifester une voix beaucoup plus excentrique, à croire que ça l’amusait.

-D’ailleurs, si rejoindre l’institut ou gravir les échelons vous intéresse, sachez que je suis là pour vous aider, mais aussi pour vous évaluer. La fin de cette mission pourrait vous valoir une entrée ou une montée en position au sein de l’institut…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kao Kan
Kao Kan

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Mer 14 Avr 2021 - 18:48
Si le blondinet pensait pouvoir aider ses camarades avec quelques informations qu'il avait pu lire ci et là, il semblerait qu'il se soit lourdement trompé ; car suite à sa proposition, seul un silence embarrassant lui répondit. Alors que Kan s'attendait à entendre des remarques sur la fragilité du matériau et qu'il s'était préparé à exposer ses qualités - ce qu'il aurait fait avec enthousiasme, et bien... rien.

- Hum, haha... Ce n'est pas grave.

L'électrique se gratta l'arrière de la tête en souriant, avant de reporter son attention sur son propre travail. Peut-être qu'ils trouvaient que cette suggestion était si peu pertinente qu'elle ne méritait pas de réponse, ou peut-être qu'ils n'avaient simplement pas entendu, même s'ils se trouvaient dans la même pièce... Ah, il ne le saurait jamais. Il avait bien assez à faire avec ses tâches pour ne pas s'embêter avec celles des autres, après tout. Le jeune assimilateur se contenta donc de travailler sur l'amplificateur et la façon de l'intégrer au mécanisme jusqu'au retour de Shindo Hyousuke.

Ce dernier sortit justement de son bureau, avec un sourire indiquant qu'il savait probablement tout ce qui s'était passé pendant son "absence". Le Directeur sembla également satisfait de la sphère de graphite que le blondinet avait pu concevoir grâce au savoir-faire d'Itagami, montrant qu'ils avançaient dans la bonne voie. D'ailleurs, il revint sur le sujet de la céramique... preuve qu'effectivement, il n'était pas vraiment parti ou qu'en tout cas, il était resté attentif à ce qui se passait dans la pièce d'à côté.

Rendre la céramique plus solide grâce à un alliage... ? Oui, Kan avait vu quelque chose de ce genre dans le livre. Le blondinet repris l'ouvrage qui n'avait pas quitté son poste de travail et grâce à l'index, il retrouva ce qu'il cherchait. Bien sûr, il n'avait pas réellement lâché l'affaire, car il pensait réellement que la céramique était une option valide.

- Il y a déjà eu des essais de mélange entre la céramique et le métal. Ces matériaux s'appellent... Composites à matrice métallique. Ils sont obtenus en mélangeant des particules de céramique à une matrice métallique, composée par exemple d'aluminium, de magnésium, de zinc, titane ou autre.

S'arrêtant un instant, Kan pris le temps de lire les prochaines lignes dans sa tête pour s'assurer de leur pertinence avant de les énoncer à voix haute.

- Le processus de fabrication est assez simple : il faut d'abord créer un moule de la pièce voulue, déposer les particules de céramique à l'intérieur, injecter le métal choisi à l'intérieur à l'état liquide puis compacter jusqu'à la solidification. Ca ne doit pas être compliqué de suivre ces étapes avec la Forge !

Au fur et à mesure qu'il dévorait les paragraphes, le blondinet se laissa happer un peu plus par ses découvertes.

- En plus d'allier les propriétés des deux matériaux, il est dit que les particules empêchent la fissure de se propager en ligne droite et ainsi ralentir le processus de casse. Il y a aussi écrit que les pièces fabriquées avec cette méthode ont une durée de vie triplée par rapport à une pièce en alliage conventionnel, woaw !

Il releva enfin la tête du bouquin, croisant le regard de ses coéquipiers et de son Directeur avant de se rendre compte qu'une fois de plus, il s'était emballé seul. Mais pour une fois, il ne s'excusa pas et resta assuré sur son idée.

- Ce que je veux dire, c'est que je pense que cette possibilité mérite d'être étudiée et testée et je suis volontaire pour le faire.

Le blondinet avait beau paraître naïf et facilement manipulable ou pris de haut par ses pairs, il n'en restait pas moins qu'il était loin d'être idiot et avait des valeurs fortes. Et quand il avait une idée en tête...

_________________
[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Kentoku Akio
Kentoku Akio

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE Empty
Hier à 11:00
Le rêve à portée de main. Il était là. Akio accueillit l'annonce du directeur de l'Institut comme ce qu'elle était : l'opportunité de sa jeune carrière. Il avait parfaitement écouté chaque remarque de ce dernier, chaque début de piste, rédigeant intérieurement une synthèse afin de garder en tête les données les plus pertinentes. Itagami lui avait laissé à disposition un clone afin de travailler efficacement le métal dans le but de réaliser un système de gestion de la fréquence parfait. Rien d'autre, juste la perfection était envisageable à ce moment précis.

La céramique fut un élément central des pistes relancées par le Directeur. Le Céleste n'avait en effet pas vraiment réagi lorsque Kan évoqua cette matière, car trop éloigné de ce qu'il faisait sur le moment. Mais quand celui-ci, bien aidé par les connaissances du livre qu'il avait emprunté plus tôt, évoqua les composites, le genin eut un petit moment de tristesse. Il l'avait vu dans un cours, il y a longtemps, mais cela ne l'avait pas marqué. Sauf qu'il s'agissait surement de la solution idoine. La faculté des Métaru à doter leurs créations de propriétés étonnantes pouvait rendre tout l'assemblage parfaitement apte à transmettre sans problème les communications.

L'une des questions du directeur de l'Institut portait sur la possible usure d'une feuille d'aluminium. Si effectivement le fait de l'étirer était souvent synonyme de rupture pour ce métal, l'usage que demandait l’oreillette n’incluait pas ce genre de torsion. Aussi, le Genin décida de répondre directement au scientifique encore présent dans le laboratoire.

« En effet Shindo-Sama, l’aluminium est fragile sous forme de feuille, notamment à l’étirement. Néanmoins sa ductilité à la torsion, sa résistance à la chaleur et aux champs électriques. J’ai peur de la céramique dans le sens où il rendrait moins malléable le matériau. Pour rebondir sur les données de Kan, le composite céramique serait intéressant pour la pièce piston en magnésium et également pour tout le circuit de transmission, afin de l’isoler convenablement, comme vous venez de l’évoquer, Shindo-Sama. »

Saluant alors humblement son interlocuteur par une rapide révérence, Akio se concentra de nouveau sur sa tâche, accompagné du clone d’Itagami, qui lui servirait d’outil sur cette étape importante de la conceptualisation. Reprenant rapidement son croquis précédent, il vint apporter des annotations diverses sur la densité des matériaux et leurs types. Le Céleste décida rapidement de partir sur les matériaux purs, pour commencer à étudier les effets d’un courant chakratique sur les diverses pièces.

Il s’adressa au clone d’Itagami pour lui demander de réaliser un conduit en forme de T semblable au schéma tenable dans la paume de la main, mais en lui donnant des propriétés transparentes, afin d’observer le phénomène. Pour le canal de circulation, il expliqua au clone de la Métaru ce qu’il envisageait comme postulat de départ : n’ayant pas encore de céramique sous la main, il souhaitant travailler sur un canal de filaments d’aluminium entrelacés en deux sens. Pour le piston, du magnésium mais plus condensé, plus rigide, pour le rendre semblable à un composite de céramique et enfin pour la pellicule d’aluminium isolante, la souder au piston sur un côté, installé dans de fines rails pour le guider lors du mouvement de ce dernier, tout en la rendant plus rigide et moins soumise aux torsions.

Le clone d’Itagami s’exécuta. Avec une finesse des plus agréables, Akio pu voir sous ses yeux sa visualisation devenir palpable et bientôt chaque maille, chaque détail de sa pensée vinrent se poser dans sa main, prêts à démontrer si oui ou non il faisait erreur dans son cheminement d’idée. Excité il plaça l’objet sur la table centrale du laboratoire avant de poser son doigt sur l’embouchure basse du T, là d’où proviendrait le chakra lors de la transmission.

Une petite impulsion inséré dans le mécanisme et on put observer à l’œil nu le mouvement du piston ainsi que de la feuille d’aluminium. Le canal faisait son office, condensant le flux en un point précis, mais des imperfections existaient en certains endroits et quelques émanations purent s’échapper des parois. Dans le même ordre d’idée, le piston en magnésium pouvait être amélioré, en effet il semblait comme frotter, néanmoins la transmission énergétique passait facilement. La céramique et surtout les composites à matrice métallique pouvaient permettre de passer outre ces défauts.

Akio notifia tous les détails du fonctionnement de son expérimentation avant de la placer sous la pièce créée, marqué comme étant le prototype n°1. Il convenait maintenant de réfléchir à ce composite évoqué par Kan. Le Genin s’approcha de son collègue pour commencer à évoquer cette piste avec lui, et son livre.

« Kan-San, je me permets de venir te consulter sur ton idée de composite. C’est des souvenirs vagues que j’en ai, tout au plus sur la température à atteindre qui est excessivement haute. Sa construction interne est en fibres céramiques tissées, chauffées si fortement qu’elles sont comme fusionnées, n’est-ce pas ? Itagami-San, votre maitrise du Kinton peut-elle permettre de réaliser ce type de structure interne préalable à une cuisson, tout en gardant à l’esprit que nous parlons là d’une taille de réalisation minuscule ? »

Cette dernière question était adressée à la seule personne apte à réaliser un tel ouvrage dans la pièce. La taille demandé pour une exécution parfaite du matériau n’était pas faisable à l’œil nu, il fallait savoir si la fabrication était envisageable par visualisation mentale ou au maximum par schématisation.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992

[MISSION/B/KUMO] COMMUNICATION CHAKRATIQUE

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Complexe scientifique
Sauter vers: