Soutenez le forum !
1234
Partagez

Reprise des fondations

Shimajima Yugure
Shimajima Yugure

Reprise des fondations Empty
Dim 24 Jan 2021 - 13:34
Spoiler:
 


Cela fait quelques temps que Yugure n’a pas revu les membres de son équipe. Pour ainsi dire, on pourrait aisément dire que, quelque part, il redoute un petit peu cette confrontation autant avec Seika qu’avec sa Senseï. L’Irounin, qui a d’habitude la langue bien pendue, a peur de n’avoir rien à dire. Ils avaient vécu ensemble l’horreur qu’a provoqué le Dieu-Singe et le garçon aux cheveux bruns ne sait pas si c’est un sujet tabou. Il sait également que Seika souhaite apprendre les arts médicaux ninjas et ne sait pas non plus s’il doit blaguer là-dessus. En effet, ils sont à présent depuis un bon bout de temps à l’hôpital et quel est le meilleur lieu pour s’exercer qu’ici ?

Il déteste ne pas avoir plan établi en avance. Il n’y a rien de pire que l’improvisation mais il semblerait, que pour une fois, il allait devoir se passer d’un plan. Il saute dans sa chaise roulante et commence à se diriger en direction de la chambre de Seika, en espérant qu’elle n’a pas changé entre temps. Arrivant devant la porte, il déglutit et prend une grande inspiration puis toque légèrement à la porte avant de rentrer dans la pièce.

- Salut, Seika. Ça fait quelques temps.

Dis-t-il en tentant de fausser son habituel sourire en coin et en s’approchant de cette dernière, tentant de voir si elle est au lit, en train de dormir ou occupée. « Bon je dois désamorcer l’ambiance, sinon ça risque d’empirer ».

- Je …


L’Eisenin se gratte le menton et fixe un instant le plafond. N’ayant aucune idée de comment va répondre son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Yawa Seika
Yawa Seika

Reprise des fondations Empty
Mar 26 Jan 2021 - 17:39
Depuis les événements qui ont frappé Iwa, Seika est restée dans son lit d’hôpital tout du long. La raison à cela a été, bien entendu, ce coma plutôt inexplicable qui a duré environ un mois. Même au-delà de cela, donc, il a fallu la garder en observation, étant donné le manque de mots de la jeune fille après son réveil. Si son inconscience est achevée, cela n’a pas été de tout repos, néanmoins. Suite au passage d’Aimi, qu’elle a capté malgré son inanimation, la châtaigne a au moins pu être soignée, même si le reste dépendra de sa volonté et de ses efforts, ainsi que du temps et du repos. En effet, du fait de son coma, la Yawa n’a pas pu utiliser ses jambes, même soignées, et doit suivre une rééducation pour vivre de nouveau comme avant. Mais cela n’a pas arrêté son esprit bien éveillé de la tourmenter encore et toujours.

Elle n’est pas sans ignorer que personne ne lui tient rigueur de ce qu’il s’est passé ce jour-là, pourtant la culpabilité n’a que peu d’égards pour ce fait. Échouer n’est pas une chose grave, la plupart du temps, mais il y a des moments pour le faire, et des façons également. Pour sa part, cet échec a été terrible, car la vie des siens était en jeu, et ils lui ont fait confiance sur ce seul instant. Une confiance bafouée, en une fraction de seconde.

Voilà les pensées obscures qui ont hanté, et hantent encore l’adolescente. Depuis, elle a repris conscience, et ses jambes, soignées mais pas pour autant opérationnelles – son manque de volonté pour la rééducation n’aidant clairement pas – semblent aller bien mieux. Cependant, son esprit n’est pas guéri, et pour esprit si jeune et si facilement friable, la Yawa est choquée par les événements, remettant même en question sa volonté à être shinobi. Passant la main sur ses membres inférieurs, elle ne sait si elle doit être heureuse de l’action de sa Senseï, ou s’en indigner. Son vouloir était de ne pas être soignée, mais elle ne pouvait le faire savoir en n’étant pas consciente…

Un bruit la tire de ses pensées, et, les yeux dans le vague, elle observe l’entrée presque discrète d’un jeune homme en fauteuil roulant… Yugure. Les yeux de la brune se posent sur ses jambes – ou plutôt son absence de jambes – et le regard fuit aussitôt. Baissant les yeux, sentant son cœur se comprimer dans sa poitrine, serrant ses draps avec force…

« Yu…Yugure… »

Sa voix est différente de l’accoutumée, il n’y a pas de joie, pas de vie, ce ne sont que des mots, prononcés avec difficultés, ponctués par un léger raclement de gorge lorsqu’elle se rend compte que ses cordes vocales sont un peu rouillées par son presque mutisme. Ce jeune homme pour qui elle ressent des choses assez difficiles à nommer pour une demoiselle de son âge est dans une posture peu réjouissante, et elle en est responsable.

« Je suis désolée. Je.. pourquoi viens-tu… ? »

Sans vouloir le chasser, ni montrer une quelconque colère due à sa présence, la brune se demande simplement comment il peut venir la voir, si ce n’est pour se venger, pour la blâmer, pour l’insulter, qui sait ? Néanmoins, aucun de ses mots ne pourra lui faire ressentir d’injustice de sa part. C’est lui, la victime de l’incompétence de Seika, pas l’inverse.



_________________
Reprise des fondations Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Shimajima Yugure
Shimajima Yugure

Reprise des fondations Empty
Dim 7 Fév 2021 - 1:13
Cette confrontation, Yugure l’avait déjà ressassé en boucle dans sa tête sans jamais y trouver de conclusion ni de bonne manière de réagir. Pour la première fois depuis très longtemps, il a juste décidé de se jeter à l’eau au lieu de faire comme d’habitude : préparer un long plan en prenant tout en compte. Il faut croire que certaines relations humaines sont bien plus complexes que les missions que peuvent effectuer les shinobis. Encore plus lorsque la personne face à lui est une femme. En effet, l’adolescent a beau être beau parleur il n’a que rarement parler avec des filles hormis avec Hana ou Karasu. Mais Karasu, est une fille un peu particulière et étrange. Du coup … Il n’avait pas l’impression d’en avoir vraiment une face à lui contrairement à Seika.

L'Irounin s’avance dans la pièce, à l’aide de la force de ses bras en faisant avancer sa chaise roulante, sans rien dire dans un premier temps en espérant que la bonne réponse lui vienne à l’esprit et gagner un peu de temps.

- Pourquoi t’excuses-tu ?


Dit-il d’abord tout bêtement. Bien sûr qu’il sait de quoi la YAWA demande pardon. Du Mur … Enfin pour être plus exact de la hauteur du mur.

- Tu sais … Ce n’est pas ta faute.


Son regard se dirige un instant vers le plafond avant de continuer sa réponse.

- Nous ne sommes pas le seul groupe à s’être retrouvé dans cet état, et encore, Aimi et toi semblent … Avoir mieux pris le choc que d’autre.


Et ce n’est que peu dire. De ceux qui ont reçu l’impact c’est ceux qui s’en sortent le mieux sans compter le groupe de Teruyo mais eux sont la plus que rare exception comparé au destin qu’a tous attendu aux restes des Iwajines.

- Mais sensei a promis de trouver une solution de toute manière. Tu connais Aimi-Sama depuis plus longtemps que moi, est-ce que tu l’as déjà vu rompre une promesse ?

Il est vrai que le jeune homme ne connait que peu des accomplissements de sa chef d’équipe. Tout ce qu’il sait d’elle est que c’est une femme très respectée au sein du village et que c’est une des meilleures Irounin d’Iwa.

- … Mais je ne sais pas si Senken a encore envie d’être ninja, en toute franchise. Seul le temps nous le dira.


« Et vu que c’est une tête de mule celui-là on ne sait jamais quand il ira mieux ».

- Quant à moi, pour tout dire, utiliser l’Iroujutsu pour pouvoir rendre service aux gens permet à me … maintenir.

L’expression que voulait utiliser le SHIMAJIMA était « éviter de sombrer » mais en tant qu’adolescent orgueilleux jamais il l’avouerait et encore moins devant Seika.

- … Me maintenir en forme.

Conclus-t-il avant de reprendre.

- Au moins c’est toujours un domaine où je peux m’améliorer et aider les gens. Et toi, Seika, que comptes-tu faire maintenant ?


Demande curieusement l’Eisenin en herbe. Redoutant sa réponse qui pourrait être semblable à celle de son amie aux cheveux amarantes.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Yawa Seika
Yawa Seika

Reprise des fondations Empty
Dim 7 Fév 2021 - 1:41
Alors que Yugure s’avance dans la pièce, Seika garde le regard baissé. Elle n’est pas rebutée par l’état du jeune homme, mais se le reproche, et ne peut soutenir du regard ce dont elle se sait responsable. Il y a longtemps que l’adolescente a appris à regarder des patients gravement blessés sans tourner de l’œil, mais voir un ami se retrouver ainsi, par sa faute, c’est encore trop difficile à supporter. Pourtant, les larmes ne viennent pas, et dieu sait que la peine et le chagrin sont là. Son esprit n’arrive pas à lui faire trouver le chemin de la facilité, celui où la châtaigne pourrait aisément se rendre pour attendrir ou mettre mal à l’aise le Shimajima, pour qu’il ne puisse pas lui en vouloir.

Cependant, les mots du garçon du désert sont dénués d’accusation, bien au contraire. Cela perturbe énormément la Yawa, qui ne prononce pas un mot tout au long de son monologue. Pas un seul ne sort, et beaucoup de choses déplaisent à la jeune fille, qui ressent quelque chose d’étrange en elle. De la… colère ? Oui, pourquoi les autres ne font que la pardonner, accepter ses erreurs alors même qu’elles coûtent tant aux autres ? Serrant les points sur ses draps, elle lève les yeux vers Yugure, mais tente de contenir cette rage qui la grignote petit à petit.

« Aimi y arrivera, elle te rendra… tes jambes… Et Senken… j’espère qu’il va bien… Je n’ai vu personne d’autre que Sensei et toi, depuis tout ça… »

Finalement, les larmes commencent à couler. Jouer la comédie, ça n’a jamais été son fort. Si elle pense chaque mot prononcé, elle ne peut balayer cela d’un revers de la main et passer à autre chose. L’adolescente ignore comment, mais elle doit être punie, il faut que les choses soient remises à leur juste place, sinon comment pourrait-elle avancer autrement ? Ôtant le drap qui couvre ses jambes, elle les dévoile à son camarade amputé, et les yeux désormais inondés de larmes, débordant jusqu’à ses joues, elle lui hurle dessus comme s’il avait commis lui-même des erreurs, alors qu’il est la victime.

« Comment peux-tu me dire que je ne suis pas responsable ? Regarde, c’est moi qui ait échoué, et pourtant, ces jambes-là sont intactes, et pas les tiennes. Je vous ai demandé de me faire confiance, et voilà dans quel état tu te retrouves… Non, je ne veux pas de ça, prends-les. Prends mes jambes, je ne sais pas comment, mais prends-les, je ne les mérite pas ! Tu en auras meilleur usage, de toutes façons. Toi, tu pourras aider et sauver les autres, tu ne les laisseras pas tomber, tu ne mettras pas leurs vies en danger. Appelle Senseï et dis-lui, dis-lui de te donner mes jambes, peu importe comment. »

Seika laisse ses mains venir agripper Yugure au niveau du col, alors que tous ces mots doivent être horribles à entendre. Les caprices d’une enfant qui ne comprend pas que ce qu’elle dit peut être terrible pour la personne qui les entend.

« Moi, j’ai abandonné, je ne pourrai plus être ninja, ni soigner personne. Je ne ferai rien de ces jambes… En fait, je pourrais aussi bien mourir maintenant, ça ne ferait pas de différences, je m’en fiche. Mais toi, toi… tu dois vivre, et tu dois te lever, alors… prends-les… »

Les cris ont suffi à alarmer des personnes dans le couloir, mais lorsqu’ils arrivent jusqu’à l’entrée, il n’y a plus rien. Juste quelques derniers mots, tout aussi lâches que les précédents.

« Si tu ne peux pas le faire… alors laisse-moi, s’il te plait. Je ne pense pas que nous ayons quoi que ce soit à nous dire. Je n’ai plus le droit de… d’être ton amie, ou ta coéquipière… »

Après avoir lâché le Kazejin, la brune tourne la tête dans l’autre direction, espérant qu’il ne redise pas de mots aussi douloureux que « tu n’y es pour rien »…




_________________
Reprise des fondations Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Shimajima Yugure
Shimajima Yugure

Reprise des fondations Empty
Mar 9 Fév 2021 - 2:07
Yugure se gratte le menton et dévie le regard face aux paroles de sa camarade qui ne semble pas vouloir se pardonner ce qui était tristement arrivé lors de l’attaque du Dieu Singe. D’habitude, lui a qui a réponse a tout avec le sourire, les mots ont difficile à venir directement et il doit réfléchir de longues secondes avant de répondre.

- Oui c’est étrange … Nous sommes tous seulement quelques chambres de distance et pourtant presque personne ne souhaite parler. Comme si voir un autre ninja blessé nous rappelait nos propres blessures.

Dis-t-il suite à une longue réflexion avec un ton mélancolique voir détaché avant de regarder par la fenêtre de la chambre de son amie. Mais les sanglots de cette dernière le rappellent très vite à la réalité. Et lorsqu’elle ôte son drap l’Eisenin a un bref étonnement en voyant les jambes de Seika qui semblent étonnement bien en point. Enfin, en tout cas, bien mieux que beaucoup d’autres.

- Mais je ne veux pas de tes jambes. Je me trouvais déjà petit avec les miennes mais alors avec les tiennes je serais presqu’un nain.


Ces paroles sont suivis d’un faible sourire sans joie et d’une larme à l’œil que Yugure se retient de faire couler.

- Je n’aurais pas pu aider et sauver les autres. Je ne connais pas de techniques qui auraient pu tous nous élever rapidement. Si les attributions avaient été échangées … Cela aurait été le même résultat. Je pense que ça aurait été pareil que ce soit pour Ashitaka ou Sensei. Ce sont les ainés et s’ils avaient pu faire quelque chose pour nous protéger ils l’auraient fait. Tu ne penses pas ?

Conclus-t-il en haussant les épaules avant de se faire agripper par la châtaigne. Néanmoins, il continue son discours la fixant droit dans les yeux. Toute façon de quoi avoir peur ? Qu’est-ce qui pourrait être pire que perdre la moitié de ses membres ?

- Du coup, si personne n’aurait rien pu faire … Tout ce qu’il nous reste c’est à devenir meilleur. Si tu ne comptes pas utiliser tes jambes, alors que tu es une des derniers ninjas du village de la Roche debout, alors ce village est vraiment perdu. Je pense, sincèrement, que tu es l’une des seules personnes qui peut changer les choses ici qu’importe ce que tu décides de faire. Que ce soit continuer à être un ninja ou si tu souhaites devenir un grand médecin je sais que, quoi que tu décides de faire, tu le feras à fond et qu’on en bénéficiera tous.

Après tout, elle, elle peut encore marcher et faire ce qu’elle veut de sa vie. Yugure, quant à lui, et condamner d’être en chaise roulante peut-être toute sa vie à jouer les médecins estropiés.

- Mais dans tous les cas, je refuse de laisser Ketten s’en tirer comme ça. Peu importe ce qu’il est devenu il est de notre devoir de l’arrêter pour éviter que ce qu'il a causé à Iwa se répercute ailleurs. Peut-être même avec encore plus de victimes innocentes qui ne manient même pas le chakra.


"Peut-être même à Kaze ... "
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Yawa Seika
Yawa Seika

Reprise des fondations Empty
Mer 17 Fév 2021 - 17:27
La façon d’agir de Seika, à la fois rude et lâche, ne semble pas faire fuir Yugure. Au contraire, celui-ci semble trouver des mots à prononcer à l’encontre de la jeune fille, qui, en façade, aimerait vraiment qu’il la laisse. Mais cela n’est qu’en façade, car au fond d’elle, la Yawa espère plus que tout qu’il trouve les mots pouvant lui faire entendre raisons. Quels sont-ils ? Elle l’ignore, mais lui est bien plus intelligent et doué qu’elle, alors il trouvera, sans doute. Ses premiers mots concernent Senken, et font mal à entendre. Deux êtres si proches, deux amis de longue date, qui sont comme des frères, mais qui n’arrivent pas à faire le premier pas… Une bien triste histoire.

Ce qui vient ensuite surprend un peu la châtaigne, qui ne s’attend pas à tant de répartie de la part de son camarade. Il ne veut pas partir, et il compte bien remettre la demoiselle à sa place. Sa pointe d’humour ne manque pas de fendre le faciès sanglotant de la Yawa en un sourire – express, disons-le – pas du tout prévu. Mais les mots qui suivent, eux, semblent casser quelque chose chez la Genin. Quelque chose qu’elle pensait pourtant bien solide, et à l’épreuve de tous mots : son entêtement. En effet, plutôt que pointer l’incapacité de l’adolescente à sauver ses alliés, Yugure se décide plutôt à mettre en exergue ce que les autres auraient pu faire à la place de la brune, à savoir : rien. La situation était chaotique, et l’ennemi un mastodonte.

« Même… Senseï… ? »

Sa voix n’est audible que d’elle-même, le doute s’installe, s’immisce comme le ferait une petite souris dans les murs d’une demeure pour y fonder sa famille : oui, le doute se répand en un rien de temps. N’avoir peu, ou pas confiance en soi, est sans doute le plus grand défaut de cette enfant, mais la confiance qu’elle porte aux personnes qu’elle chérit vient aisément contrebalancer cela. Le shimajima a pointé du doigt un élément important que le caractère de la Yawa n’aurait jamais permis de déceler.

Laissant le doute s’installer, ou plutôt, n’ayant pas le choix que de le laisser – du fait de l’enchainement des paroles de Yugure – Seika écoute alors les remontrances à peine camouflées de son ami. Si elle ne fait rien, qui le fera ? Un autre doute, une autre crainte et finalement, une lueur au bout du tunnel. Si elle ne peut défendre personne, elle peut au moins soigner pour réparer ses erreurs. Son apprentissage n’est pas terminé, mais il ne lui reste que peu à parcourir désormais pour réussir à rattraper l’autre Eiseinin en herbe de la pièce.

La ponctuation quant à Ketten sufffit à donner du baume au cœur de la jeune fille. Oui, pour la première fois de sa vie, elle ressent l’envie de se venger. Un sentiment bien laid, qu’elle n’aurait jamais pensé ressentir.

« Ketten… C’est celui qui a libéré ce monstre, n’est-ce-pas ? »

Son regard ne fuit plus. Il est hésitant, mais ses yeux se plonge dans ceux de son… ami, alors que ses joues rosissent et son cœur bat un peu plus fort. Finalement, ce n’est que de courte durée, car elle se dit que ce qu’elle identifie à du charisme de la part de son coéquipier pourrait la pousser à un acte irréfléchi. La conversation est sérieuse, et la châtaigne n’a pas fini de porter sa croix, suite aux récents événements.

« Je… crois que tu as raison. Personne n’aurait pu contrer cette attaque, et je serais imbue de moi-même de penser le contraire. Mais cela n’enlève pas ton état, et celui de tant d’autres. Si je ne suis pas faite pour défendre, alors tant pis… J’attaquerai, et je soignerai. C’est le moins que je puisse faire, et il n’est pas question de laisser tomber. Si je décevais encore Senseï, je ne pourrais plus me regarder dans une glace… Et je ne veux pas te décevoir non plus. Un jour, et dans pas si longtemps, nous serons tous les deux sur nos deux jambes, et nous soignerons des patients, ensemble. »

Si ses remords se sont transformés en motivation, il reste néanmoins quelque chose en elle, enfoui profondément. Sa colère n’a pas disparu, mais elle n’est plus dirigée contre elle-même. Les ennemis d’Iwa sont ceux pour qui elle éprouve de la haine, et elle ne les laissera pas s’en tirer. En attendant, Seika sait qu’elle devra se concentrer sur la médecine, et s’entrainer énormément avant de pouvoir faire face à ses responsabilités de Kunoichi.

« Pardon pour mes mots d’avant, Yugure… Je ne voulais pas être insultante… Enfin… Peut-être que si, mais je le regrette. Tu es quelqu’un d’important pour moi, tout comme le sont Aimi-Senseï et Senken… »

Même si pour sa part, il y a autre chose. Peut-être son regard, son tempérament, ou simplement lui.



_________________
Reprise des fondations Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Shimajima Yugure
Shimajima Yugure

Reprise des fondations Empty
Mer 24 Mar 2021 - 22:24
Le jeune Kazejine n’a aucune idée si ses mots a réussi à atteindre la membre de son équipe. Mais, dans tous les cas, il n’a pas grand-chose à faire hormis attendre un remède miracle dans cet hôpital. Il ne se contente uniquement de répéter les mots de sa coéquipière.

- Même sensei.

Son regard triste se pose sur celle qui a encore la chance de posséder deux jambes avant de planter une nouvelle fois son regard dans le sien.

- Oui, c’est bien lui. Apparemment l’un des lieutenants de l’homme au chapeau. J’imagine que comme tout le monde tu as entendu son message dans ta tête ?


Le visage se pare d’un large sourire à l’entente de la brune qui semble reprendre des forces et la volonté de faire quelque chose. Il lui répond avec un ton plein d’humour pour la première fois depuis le début de cette conversation.

- C’est sûr que tu as toujours été douée pour l’offensive. Lors de ton combat lors du tournoi Chunin et tu m’avais impressionné. Même lorsque le sceau de Meho t’a mis face contre terre tu n’as pas abandonnée. Tu as trouvé quelque chose pour t’en sortir et te battre jusqu’au bout. Je me souviens, ce jour-là, que je me suis dit que c’était le genre de ninja que je souhaitais devenir : un shinobi qui n’abandonne jamais envers et contre tout.


Le garçon se tait quelques instants, comme s’il cherchait une nouvelle fois les bonnes paroles à prononcer. En effet, d’habitude, Yugure prépare toujours un petit peu en avance qu’il souhaite dire à la personne. Aujourd’hui il n’a absolument rien fait de tout ça. Il est juste rentré dans la pièce de la patiente et espérait trouver quelque chose à dire sur le moment.

- Connaissant senseï, elle n’est jamais déçue de nous avoir échouer. Je pense qu’elle n’est déçue que d’une chose : de nous voir abandonner.

En tout cas, c’est ce que l’adolescent du pays du Vent croit de ce que sa senseï. Mais, ce qu’elle lui a dit avant de partir trouver une solution lui a intimé de ne pas abandonner et ne lui a jamais rien dis à propos du fait qu’elle était déçue de ses élèves.

- Tu ne m’as pas déçu. Nous sommes des simples Genin du village et même des hauts gradés n’ont pas réussis à résister à l’attaque d’un Dieu. Pourquoi serais-je déçu ?


« Je n’en veux à personne hormis à ce Ketten. On ne peut pas se laisser faire, on doit se venger ».

- Soigner des patients bien sûr …


Dis-t-il d’un air distrait.

- Enfin, en toute franchise, si un jour je récupère des jambes je n’ai aucune envie de travailler à l’hôpital. Je ne l’ai que trop vu… Je n’ai plus qu’une envie : de voyager.


Puis, après un léger temps de pause, il précise sa pensée.

- Voyager, voir d’autres villages ninjas, comment les autres peuples vivent, apprendre des histoires, contes et légendes.


« Je n’ai aucune envie de rester toute ma vie à Iwa » pense-t-il avant de reprendre.

- Ne t’en fais pas … Enfin c’est important que tu t’excuses mais je sais que tu ne pensais pas à mal, Seika. Pour moi aussi toute l’équipe 1 est importante.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Yawa Seika
Yawa Seika

Reprise des fondations Empty
Jeu 1 Avr 2021 - 18:06
Les mots de Yugure ont don de rassurer Seika, et de corriger sa pensée erronée des événements qui ont dévasté le village. S’ils suffisent à la faire douter de ses certitudes sur sa responsabilité, cela n’enlève en rien ce qu’il s’est passé, et ce que lui dit son camarade n’est pas sans la laisser indifférente. Ce dénommé Ketten a causé la libération de Yonbi, qui a son tour a entrainé la dévastation du village. Sans cette personne, la Yawa n’aurait pas eu à devoir défendre tous ses amis et équipiers, et à échouer lamentablement. Bien entendu, la châtaigne aura toujours cette pointe de remords au fond d’elle, mais le brun a su atténuer très largement ce sentiment.

Il mentionne ensuite le message de l’Homme au Chapeau qui a, semble-t-il, été retransmis dans tous les esprits. Encore une capacité particulièrement inattendue de ce grand antagoniste, qui a voulu faire savoir des choses au monde… Et ces choses…

« Je… ne m’en souviens pas bien. C’était la cohue, et j’ai été surprise d’entendre cette voix. Mais quoi qu’il ait pu dire, cela ne change rien pour moi : il est le méchant, et nous devons l’arrêter pour le ramener dans le droit chemin. »

Là où beaucoup auraient simplement dit qu’il faut le tuer, tout simplement, l’adolescente préfère employer des mots qui lui correspondent plus. Même si elle est en colère, elle n’arrive pas à ressentir de la haine pour ses ennemis. Voici sans doute un héritage bien trop difficile à conserver pour elle, de la part de son géniteur. Mais détester une personne reviendrait à le trahir, lui, alors la jeune fille préfère cent fois estimer que chacun peut trouver une rédemption, d’une façon ou d’une autre.

Puis vient un moment des plus particuliers pour Seika.

Les mots se suivent, sans doute de manière logique pour le Shimajima, mais prennent de court la Genin, qui, de son côté, ne sait plus où se placer lorsque son camarade de l’équipe 1 commence à lui faire des éloges, voire même à la placer sur un piédestal. Il ne s’en rend peut-être pas compte, mais à mesure qu’il parle, les pommettes de la brune deviennent de plus en plus rouges, si bien qu’elle finit par détourner la tête pour qu’il ne risque pas de la voir ainsi. Tentant de répondre du mieux qu’elle peut, elle finit par prononcer une phrase pleine de sens et de balbutiements :

« Je… Tu … euh… Que… Ah… Oui… Hum…Je… »

Mais finit par abandonner, ne trouvant pas quoi dire. Le remercier ? Lui dire qu’elle est d’accord alors qu’elle n’a jamais vu les choses ainsi ? Non, le mieux est de se taire et de le laisser continuer sur un autre sujet. A ce propos, elle se contente simplement de l’écouter à mesure que ses rougeurs partent. Il faut dire que si l’on était dans une sorte de jeu de rôle, on pourrait dire que Seika a reçu un coup critique, et il lui faut du temps pour s’en remettre.

« J’ai abandonné, en quelques sortes… Au moins pendant un instant… Mais grâce à toi, c’est l’idée d’abandonner, que je vais abandonner… héhé… »

Lui dit-elle, alors qu’elle peut de nouveau le fixer, avec un sourire gêné. Les rougeurs ne sont sans doute pas tout à fait parties, mais elle ne peut fuir son regard… ce regard… oui, elle ne peut le fuir indéfiniment.

« Voyager… Je t’envie, pour cela. J’ai toujours eu peur de quitter ce pays… En fait, ça ne m’est arrivé qu’une fois, il y a seulement quelques mois… Je suis allé à Kaze no kuni pour une mission, et j’ai bien cru ne jamais revenir. Tenzin-senpai et Kuro étaient avec moi, alors j’étais rassurée. Il faudra que j’aille leur parler, lorsque je sortirai d’ici. Ils ont dû vivre des choses folles et peut-être difficiles, eux aussi. Il y a aussi Ryoko-senpai et Kagura à qui je dois parler… Cela fait si longtemps que je ne les ai pas vues. »

Les mois ayant passé, la jeune fille ne sait rien de la situation de chacun, mais une chose est sûre dans son esprit : les deux personnes à revoir en priorité sont Aimi et Senken, son équipe, les personnes qu’elle considère comme les plus importantes dans sa vie de ninja, mais aussi en tant qu’être humain.

« Où aimerais-tu voyager, lorsqu’Aimi-sensei t’aura rendu tes jambes, Yugure ? »

Lance-t-elle alors, pleine d’assurance en sa professeure, et pour trancher avec son précédent discours qui ressemblait presque à un monologue.




_________________
Reprise des fondations Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Shimajima Yugure
Shimajima Yugure

Reprise des fondations Empty
Jeu 1 Avr 2021 - 19:12
Yugure opine du chef, il est vrai que cette voix est survenue au pire moment. D’ailleurs, il s’était toujours demandé si c’est à cause de cette brève déconcentration qu’une grande majorité des ninjas d’Iwa se retrouve dans cet état. Était-ce un des plans de l’homme au chapeau ? Difficile à dire.

- Oui c’est le méchant … Enfin, sont les méthodes le sont en tout cas.


Les paroles de l’homme au chapeau a remis en doute les convictions du jeune SHIMAJIMA mais en tant que bon ninja il refoule ses peurs et craintes. C’était un ninja-médical et il est hors de question qu’on lui enlève la capacité à pouvoir sauver les gens.

- Si un homme possède un tel pouvoir je doute que ce soit une bonne idée de le laisser en liberté, même s’il revient sur le « droit chemin » comme tu dis il reste une menace. Et s’il est capable de changer d’avis il peut le faire plus d’une fois et revenir à son plan originel. Parfois … J’ai l’impression que tout ne peut pas se résoudre avec des paroles ou de la diplomatie.

« Parfois, il y a juste des forces qui nous dépasse et nous ne pouvons rien y faire ».


Le jeune Eisenin voit les pommettes de Seika devenir de plus en plus rouge au fur avant qu’elle détourne son regard. Cela semble des plus anormal et en tant que médecin c’était son devoir d’y remédier.

- Tout va bien, Seika ? Peux-tu me dire si tu as pris des médicaments récemment ? Peut-être que tu fais une allergie ?

Puis regarde autour de lui, comme pour tenter de distinguer si la pièce où ils se trouvent a beaucoup de passages ou de patients embarqués les uns avec les autres.

- Ou c’est peut-être une bactérie et ton corps tente de se défendre. Dans tous les cas, si les symptômes se reproduisent n’hésite pas à venir me voir.


« Après tout, c’est le moindre des choses et je ne peux plus faire que ça sans mes jambes »
pense-t-il alors qu’il écoute attentivement les paroles de sa camarade d’équipe. Un sourire en coin, plus large que d’habitude, apparait sur le visage du Kazejine, il semble fier de son coup d’avoir réussi à remonter le moral de son interlocutrice et tout ça sans aucune planification. Ce qui est plutôt une première pour lui. Il se permet, également, un petit rire léger face à la petite tournure de phrase de la brunette.

- C’est une très bonne nouvelle, la meilleure nouvelle de la journée même. Tu pourras peut-être même aider Aimi-sensei a récolté le nécessaire pour nous soigner. Que ce soit des médicaments, ingrédients ou matériaux. Enfin qu’importe.


L’adolescent aux cheveux bruns écoute, avec attention, les aventures de Seika. Il a toujours apprécié les contes et les légendes. Cela est même une des raisons pour laquelle il souhaite voyager et également découvrir plein de gens avec des facettes complexes et différentes plutôt que passer sa vie à moisir et toujours à parler avec les mêmes personnes jusqu’à la fin de sa vie de shinobi.

- Je suis également retourné à Kaze no Kuni pour une mission. J’étais accompagné de Senken et Meho. Je m’attendais à un chaleureux retour mais lorsque nous sommes arrivés nous n’avons récoltés que des regards méfiants et des soupçons. Alors même qu’on parle et agit comme eux. On s’est même fais traiter de « Faux Kazejines », tu imagines ? Enfin, oui, tu devrais aller leur parler. Je ne les ai pas vu à l’hôpital du coup j’imagine qu’ils s’en sont sortis dans leurs affectations.


Ses paroles sont prononcées sans connaître l’horrible vérité à leur sujet. Mais la question que lui pose Seika lui parait perplexe. Il hésite un petit peu avant de lui répondre, laissant s’écouler quelques instants avant qu’il ouvre finalement la bouche.

-J’ai envie de voir les autres villages ninjas. Voir comment ils vivent, comment sont gérés leurs missions. Connaissent-ils les mêmes problèmes qu’Iwa ou sont-ils radicalement différents. Possèdent-ils des bibliothèques de techniques secrètes ? Des secrets médicaux enfouis réservés qu’à des hauts membres de leurs rangs ? Ont-ils des contes et légendes ? Des artefacts de légendes ? Possèdent-ils une académie comme à Iwa ou les enfants possédant du Chakra se battent à mort et ils choisissent les meilleurs pour les former et devenir des ninjas ?


En parlant ainsi, il ne peut s’empêcher d’exprimer une sincère joie avant de, rapidement, devenir maussade. Comme si un poids soudain l’accablait.

- Malheureusement, nous sommes des Genin et même si nous parvenons à passer un jour Chunin il faudrait qu’Iwa nous envoie en mission d’investigation ou de diplomatie dans un village ninja étranger. Et jamais ils enverront de nouveaux promus.


« Sans parler du fait que nous ne savons même pas où se trouvent les autres villages cachés dans le monde ».

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Yawa Seika
Yawa Seika

Reprise des fondations Empty
Ven 2 Avr 2021 - 20:58
Les mots de Yugure sur la repentance laissent naître une moue attristée sur le visage de Seika. Elle n’en veut pas à son ami de penser de la sorte, après tout, il n’a peut-être pas tort. Mais de son côté, la jeune fille ne changera pas sa façon de penser. Ôter la vie de quelqu’un n’est pas à prendre à la légère, et si elle doit mourir parce qu’elle aura voulu croire en un homme défini comme mauvais, voire même le pire de l’espèce humaine, ainsi soit-il. Cela rendra triste son père, aux cieux, probablement, mais elle ne peut se résoudre à penser qu’il existe des personnes irrattrapables. Cela reviendrait à dire que ce monde est condamné, à ses yeux.

Lorsque le Shimajima lui demande si elle se sent bien, suite à son passage plein de bégaiements et de rougeurs, la châtaigne est presque heureuse que son ami bourru n’ait pas compris pourquoi elle réagissait ainsi. Pour ne pas lui mentir, elle se contente de dire les mots suivants :

« Je vais bien, juste… il fait chaud, un peu et euh… mais ça va hein ! »

Le jeune homme enchaine ensuite sur une réponse aux propos de la Yawa sur son envie de persévérer. Il semble heureux de la voir ne pas perdre espoir, mais elle ne comprend pas pourquoi il semble tant s’y intéresser. Sans doute parce qu’ils sont de la même équipe, et que cela serait dangereux qu’un membre soit dissipé ou inattentif durant une mission, par exemple.

« Si je peux aider, alors je le ferai. Te voir marcher est sans doute la chose que je veux le plus actuellement. C’est … gênant d’être plus grande que toi. Après tout, j’aime comme tu es grand… Enfin, par rapport à moi… »

Les deux dernières phrases semblent prononcées de manière moins audible, même si cela reste possible de les entendre. Les rougeurs, plus discrètes cette fois, reviennent également un instant à ce moment précis. Décidément, cette chaleur…

« Je comprends cette envie de vouloir découvrir de nouvelles personnes. J’aime parler, avec tout le monde… Même s’il y a certaines personnes avec qui j’aime parler encore plus… »

Il entre alors dans un monologue qui captive la brune au plus haut point. Cela ferait presque naître des étoiles dans ses yeux, alors qu’elle ne quitte pas ceux de Yugure une seule seconde, se laissant simplement guider par le son de ses mots. Son rythme cardiaque augmente alors qu’elle reste ainsi, à l’observer et l’écouter, jusqu’à ce qu’il ait fini, sur cette note un peu plus triste.

« Je ne sais pas quand nous pourrons devenir des Chûnin, mais une chose est sûre, si on le veut, alors on le pourra ! Tu es intelligent, et tu sais t’exprimer, je pense que pour être envoyé en mission diplomatique, ce sera très utile ! Et puis tu es captivant, et c’est super agréable de te regarder et t’écouter, tu sauras convaincre n’importe qui, si tu en as le besoin ! »

Passionnée dans son discours, elle ne se rend pas compte des mots employés, mais en pense chacun. Dans son élan, elle s’est même dangereusement rapprochée de son camarade, se penchant hors de son lit, et ayant le visage très proche du sien… Très proche… Trop proche… D’un vif mouvement de recul, digne d’une esquive dont elle a le secret en combat, elle recule avec force, au point d’en tomber de son lit. Heureusement, ses blessures ne sont plus ce qu’elles étaient un mois auparavant, et elle ne risque pas de trop les aggraver. Une fois s’élève alors dans le couloir :

« Yugure-san, arrêtez de tourmenter cette pauvre Seika… Si vous lui faites faire un arrêt cardiaque avec vos sourires charmeurs, nous allons avoir des problèmes. Et de toute façon, il va être temps de retourner à votre chambre. »

Au summum du malaise, l’adolescente, debout sur ses pieds, tourne totalement le dos à Yugure. Elle est rouge comme une pivoine, et ne dit plus rien…




_________________
Reprise des fondations Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Shimajima Yugure
Shimajima Yugure

Reprise des fondations Empty
Lun 7 Juin 2021 - 19:01
- Un peu … Chaud ?

S’exclame le médecin en herbe ne possédant plus que des moignons à la place des jambes.

- C’est vrai que nous sommes en été. N’hésite pas à demander du linge humide si ça peut aider à t’apaiser. C’est vrai que les pièces ici ne sont pas très bien aérées.

« En même temps, c’est pour éviter que les maladies se propagent trop rapidement au sein de l’hôpital sinon ça pourrait déjà tuer toutes les personnes qui sont affaiblis ».
Le garçon ne peut s’empêcher de se gratter la joue à l’aide de son index et en détournant un peu le regard avant de décider de répondre avec humour.

- Je peux toujours inventer une technique de colonne de terre de plusieurs mètres là je suis sûr d’être bien plus grand que toi !

Déclame-t-il avec son même sourire en coin habituel que certains peut trouver dérangeant mais cela ne semble pas d’être de l’avis de son interlocutrice. Très vite son sourire s’estompe pour répondre avec le plus grand des sérieux.

- Merci Seika. Ça signifie beaucoup pour moi de pouvoir un jour remarcher et de découvrir de nouveaux lieux autre que tous les recoins de cet hôpital.


L’Eisenin en herbe n’a aucune idée de comment exprimer à son interlocutrice qu’il ne lui en veut pas et que rien n’est de sa faute. Bien sûr, il lui a déjà dit précédemment mais est-ce réellement suffisant ? Est-ce que ses mots ont pu l’atteindre ? Malheureusement c’est une réponse que seul le futur pourra répondre.

- Héhé moi aussi bien sûr ! Mais ce serait triste de s’arrêter uniquement aux personnes avec qui ça nous plait de parler. Et puis, comment découvrir de nouvelles personnes si on parle toute sa vie tout le temps aux même ? Ce serait un peu … Dommage …


Et puis Seika parle d’un sujet sensible : La promotion au sein du village. Yugure s’est toujours senti diminué par rapport à Senken à ce propos. Notamment parce qu’il a eu la chance d’être sélectionné pour un tournoi de Chunin à l’international dans le pays de la brume tandis que lui n’as rien vécu d’extraordinaire pendant ce temps. Mais son état morne ne dure qu’un court instant. En effet, les paroles du membre de son équipe parviennent à lui arracher un large sourire mais sincère.

- Encore une fois, merci Seika. Tes paroles me remontent vraiment le moral. Malheureusement je ne pense pas que tout le monde le voit de cet œil mais on va tout faire pour leur prouver qu’ils ont tort, n’est-ce pas ?


Mais quelque chose va mettre à terme à leur conversation. Une voix émanant du couloir qui semble bien décider à embêter un pauvre ninja qui a perdu l’usage de ses jambes. Mais il n’est pas contre un compliment de plus.

- Bon … Je te laisse Seika. A bientôt j’espère.

Lui dis-t-il avant de repartir avec un large sourire aux lèvres : le futur semble plus que prometteur et c’est la première fois, depuis longtemps, qu’il venait de passer une bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure

Reprise des fondations

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: