Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Arc n°7] Pièce maîtresse

Narrateur
Narrateur

[Arc n°7] Pièce maîtresse Empty
Mar 26 Jan 2021 - 21:43
Il fait particulièrement bon aujourd’hui, à Tsuchi no Kuni. Dans les montagnes, l’un des avant-postes du village caché de la Roche est bien calme. Pour cause, des trois gardes en position, seul l’un est resté à l’intérieur. Les deux autres, sortis prendre l’air, profitent des rayons d’un soleil bienvenu qui leur caresse le visage. Une journée qui leur fait définitivement du bien, et un climat si précieux qu’ils ne peuvent s’empêcher de railler leur collègue – peut-être un poil trop sérieux – qui refuse de quitter son poste.

L’un d’eux, parti se soulager derrière le rocher le plus proche, n’hésite pas à hurler vers son collègue resté à l’intérieur.

« Allez viens ! C’est pas cinq minutes de pause qui vont changer quoi- »

Un bruit sourd s’en suit. Une interruption anormale, qui force finalement le gardien à quitter sa position. En sortant, il cherche ses deux collègues, sans les trouver. Le cœur battant, son regard perdant, il finit par les voir… au sol.

Dans un réflexe qui mélange ses sens et son expérience, il se retourne aussitôt, sentir le danger venir arriver en traître. Il est trop tard. Sa conscience s’endort et son corps s’écroule. Pourtant, aucune lame ni coup n’a eu raison de lui.

Les trois gardes à terre laissent un avant-poste à inoccupé. Le moment idéal pour deux silhouettes d’arriver, au milieu des corps. L’un d’eux s’agenouille, et place deux doigts au niveau de la nuque d’un de leurs adversaires vaincus. Il soupire.

« Vivants. Même si je n’ai pas besoin de leurs corps, ma méthode aurait été plus… marquante. Mais j’admets que tu es efficace. Je comprends pourquoi le Maître t’a choisi pour m’accompagner. »

Il se relève, avant de constater que son comparse n’est déjà plus là. L’a-t-il seulement écouté ? Il s’empresse de le suivre à l’intérieur de l’avant-poste. Les deux hommes constatent alors une nouvelle étape de leur avancée vers Iwagakure no Satô.

Selon leurs prédictions, ils y seront dans un jour, peut-être moins.

« En parlant du Maître… C’est toi qui a insisté pour que l’on récupère cette « pièce maîtresse », n’est-ce pas ? Il semblait y avoir pensé, lui aussi. Je ne l’ai pas connu, mais vous oui. J’imagine que vous avez vos raisons. »

Enfermé dans un silence qui semble directement lié à sa concentration, le second homme ne répond que par un hochement de tête. Confirmé dans son idée, le premier continue lui aussi de réfléchir à la suite. Tous deux sortent du petit bâtiment.

Le duo se remet en route. Ils ne craignent aucun risque pour se rapprocher de leur objectif. Tous deux savent pourquoi. Et c’est justement parce qu’ils ont cet avantage qu’ils trouvent le loisir de discuter. Surtout l’un. Le plus savant. Le plus curieux. Toujours le même.

« Il n’empêche que je suis impatient de le rencontrer. Après tout, vous croyez tous deux qu’il peut faire pencher la balance lors de la Grande Guerre. Ce doit être quelqu’un avec qui j’aurai des conversations des plus intéressantes… contrairement à toi. »

Préférant ignorer la remarque provocatrice de son binôme, le plus grand et robuste des deux continue de rester muet. Il acquiesce, silencieusement. L’importance de la tâche à venir est immense, à tous les points. Et s’il était en cela impératif qu’il y participe, il continue de ressentir le poids de la pression qu’il a désormais sur les épaules.

Quelques minutes passent, durant lesquelles les deux hommes poursuivent une marche docile. Mais leurs pensées respectives les empêchent de voir arriver un marchand, étrangement éloigné de la route commerciale la plus proche.

Le regard du vieil homme croise ceux du duo. Mais d’un geste, l’un des deux inconnus résout la situation. Le vieux marchand détourne soudain le regard, semblant alors oublier ceux qu’il vient de croiser, et continue sa route comme si cette rencontre n’avait jamais eu lieu.

Son complice échappe un rictus face à la nouvelle démonstration des capacités de celui à qui, au fond, il a du mal à accorder sa confiance.

Ils arrivent enfin près d’un petit sommet. La vue est dégagée. A quelques lieues de là, le village caché de la Roche attend, sans soupçonner leur arrivée.

« Selon Ketten, les forces du village sont affaiblies. Puis entre reconstruction et soins, leur surveillance doit en avoir pâti. Je ne vois pas notre plan échouer, encore moins en connaissant ces facteurs. »

Pour la première fois, et pour le plus grand plaisir de son comparse, ce dernier lui répond.

« T'as raison. Ils se remettent encore de l’affrontement contre Ketten, et se préparent à affronter le Maître et son armée. En ce moment, ils ne s’attendent sûrement pas… »

Il avance, le visage fermé, trahissant presque l’importance capitale qu’il prête à sa tâche à venir.

« … à ce qu’il ait envoyé deux de ses Lieutenants les attaquer. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

[Arc n°7] Pièce maîtresse

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: