Soutenez le forum !
1234
Partagez

A la rencontre d'un scorpion en puissance (Masami)

Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

A la rencontre d'un scorpion en puissance (Masami) Empty
Mer 27 Jan 2021 - 10:16
Tsuyoshi avait entamé son marathon d'entretiens. Si avec la plupart des Tengus l'échange se passait plutôt bien, le Hyûga avait encore en tête ses échanges philosophiques avec Yanosa. Leurs prises de vues étaient si différentes qu'il ne pouvait s'empêcher de penser encore à ce dernier par moments. Si jamais il ne parvenait pas â intégrer le minimum lui permettant de vivre au sein d'Iwa et d'y remplir son rôle la chose pourrait devenir problématique. Quel magnifique gâchis ce serait pour Iwa, pour lui-même...

Dans les minutes à venir, le Hyûga aurait un tout autre cas avec qui échanger. Il s'agissait de Masami, le vainqueur du dernier tournoi de Genins du village devant Nihito Meho. Une force, une puissance shinobi à n'en pas douter, mais un autres cas. Déjà elle provenait de Wasure no Kuni y ayant été enfermée pendant des années. Ensuite elle était toujours Genin malgré des états de service plutôt irréprochables. A titre de comparaison Meho était devenu Chuunin et il était à coup sûr un ninja équilibré.

* Peut être est ce le lot des Sazori que de ne pas être parfaitement équilibrés ? A bien des égards si l'on pouvait deviner mes projets ou l'intégralité de mes pensées... Le Hyûga eut un sourire fugace.

Patientant le temps que la première aspirante au Sazori vienne le rencontrer, le Hyûga se mit à penser à la première réunion du Sazori, celle qui lui permettra de décliner sa feuille de route. Si tout se passe bien, ils démarreraient en trombe.


@Jiki Masami

_________________
Spoiler:
 


A la rencontre d'un scorpion en puissance (Masami) 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Jiki Masami
Jiki Masami

A la rencontre d'un scorpion en puissance (Masami) Empty
Mer 27 Jan 2021 - 15:23
Masami n’était certainement pas dans le secret des dieux, ça non. Elle n’était pas du tout au courant que Tsuyoshi avait été nommé chef du Sazori. Cela était le plus logique, surtout après les agissements en mission en sa présence de Yanosa. Enfin peu importe le responsable, son objectif était clair, évident, crié sur presque tous les toits. Ce n’était plus à sa petite personne de faire le premier pas pour le coup. L’adolescente était obligée de par son égoïsme certain et sa nécessité envieuse de survivre d’avoir plusieurs plans pour le futur. L’un amenait la gloire à Iwa de sa présence, les autres, pas forcément. Elle n’avait aucune moralité, et très peu voir aucune nécessité de rester dans les terres de la Roche. Devoir ? Rétribution pour la ville qui l’a accueilli après Wasure no Kuni ? Honneur ? Absolument rien du tout ! Votre servante devait vraiment rappeler que c’était à cause du dirigeant de ce pays que ses parents, et donc elle par fortiori, avait fini dans cette prison pour quasiment l’entièreté de sa vie ? Ils s’utilisaient mutuellement, cela n’allait pas plus loin. Plus le temps passait, plus elle s’avérait dangereuse. A ses gens de savoir comment ils voulaient l’utiliser.

Son dossier était plus qu’étoffé, sur toutes ses missions, elle les avait toute réussite exceptée une seule, la mission à Tetsu de coute que coute ramener la princesse. Malgré son attitude, la châtaigne n’avait jamais montré aucun dérapage, aucune exagération. Elle n’avait qu’exécuter les ordres, aux autres de faire attention à comment les donner. On ne l’avait même pas interrogé sur ce qu’ils s’étaient passés lors de sa dernière mission, une simple escorte qui avait fini en bain de sang inutile, même pour elle. Masami ne s’en cachait pas, sa manière de combattre était de l’assassinat. Elle ne respectait pas les grades, seulement la puissance, qui pouvait se décrire de plusieurs manières. Il n’y avait pas que la force brute, c’était la plus simple sans doute à obtenir, mais la plus faible, comme quelques mots étaient capables de renverser le plus puissant des guerriers. Elle n’aspirait pas à monter en grade, elle n’avait fait qu’une démonstration de puissance dans le tournoi des genins. Elle ne se sentait absolument pas inférieur aux chunins, et surement que des jonins auraient des sueurs froides à l’affronter. Elle passait sa vie d’habitante d’Iwa à deux choses essentiellement, les missions et l’entrainement. La grande majorité en solitaire, loin de tout le monde, parfois avec Teruyo, un compagnon de longue date maintenant. Du moins, si on pouvait parler de deux années comme long.

Masami avait été convoqué dans un bureau sans trop savoir pourquoi, mais elle savait qui elle allait rencontrer au moins. Si jamais elle l’avait croisé à plusieurs reprises, elle n’avait jamais véritablement échangé avec lui. La Jiki ne le connaissait pas plus que cela, et sans doute que cette rencontre allait beaucoup lui apporter. Cela allait orienter sa vie, du moins dans quel sens elle irait. Elle était habillée comme n’importe quel jour, toujours avec tout son matériel ninja sur elle. La châtaigne était capable de partir à la seconde et ne rien à avoir à abandonner dernière elle à part des souvenirs. Elle vint toquer à la porte à deux reprises avant d’attendre une autorisation d’entrer. Une habitude de Wasure no Kuni, un prisonnier n’entrait pas comme ça par pure envie, et sauf contrindication, elle y mettait les formes. Elle était exactement à l’heure, si jamais elle se permettait d’arriver plus ou moins en retard selon son intérêt, là, il était plein et entier.

Jiki Masami • « Jiki Masami … tu m’as demandé ? »

Dit immédiatement Masami alors qu’elle entra à la suite d’un signe quelconque dans le bureau. Elle resta parfaitement droite et debout face au bureau. Elle était également sur ses gardes, observant les moindre gestes ou sensations. Elle n’avait confiance en personne, et surement pas aux membres les plus dans les ombres des shinobis. Elle gardait ses bras le long du corps simplement, en regardant Tsuyoshi dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

A la rencontre d'un scorpion en puissance (Masami) Empty
Ven 29 Jan 2021 - 0:25
Elle était arrivée. Le Hyûga la détailla de la tête aux pieds d’un coup d’œil. Son Byakugan inactif, Tsuyoshi n’en était pas non moins prêt à faire face à toute éventualité. Il devait l’être, surtout en étant boss des fêlés aka les membres du Sazori. Tout pouvait arriver à un Taishô qui ne s’était pas forgé la réputation d’un dur à cuir, d’un tueur de masses ou d’un assassin hors pair. Il est vrai que cela pouvait faire tâche sur son dossier, pour autant, le Hyûga avait toujours rempli ses missions convenablement, il avait toujours joué son rôle tel qu’attendu. Pour son tout nouveau poste, il ne comptait pas faire moins que ce qu’il avait réalisé durant son parcours. Non. Il ferait même mieux. Il serait un Taishô dont le passage au Sazori laisserait des empreintes positives. Telle était sa volonté et pour y arriver, son premier challenge était de tirer le meilleur de ses subalternes.

Masami, pour revenir à elle, n’avait pas nécessairement l’air sadique et pourtant, tout son dossier indiquait l’assassin en puissance. Sa provenance déjà : Wasure no Kuni… Son insertion aux forces iwajines depuis peu, ses capacités qu’il avait lui-même vu à l’œuvre… Un autre diamant pur en termes de potentiel guerrier. Mais quelles étaient ses idées ? Sa vision du monde ? Ses pensées sur les grandes lignes ; ses objectifs ? Son regard cela dit indiquait comme une lueur de folie. Il était évident qu’elle avait vécu de saintes horreurs. Aussi curieux que cela puisse paraître, Masami était belle, une beauté froide…

_ Oui… Je t’ai fait appeler. Il est vrai que nous n’avons fait que nous croiser récemment durant les réunions du Sazori. Si d’aventure tu ne sais pas qui je suis, je me présente : Hyûga Tsuyoshi pour ce qui nous concerne directement : tout nouveau Taishô de l’unité. Le Hyûga s’exprimait d’un ton neutre en gardant le regard rivé sur le visage de la kunoichi. Il plongeait par moment son regard dans celui de son interlocutrice, mais sans chercher un quelconque « affrontement visuel ».

_ Pour ma part, je t’ai suivi de loin depuis un moment. J’étais là lors de la finale… Un beau combat de ta part… J’aime ton style. Dit-il toujours sur ce même ton. Il lui montra de la main un siège où elle pouvait s’asseoir si elle le désirait. Le cas contraire elle pouvait rester debout, cela ne gênait nullement le Hyûga. Prends place… Dit-il pour compléter son mouvement d’invite à s’asseoir.

_ J’aimerais que l’on échange un peu, que l’on fasse connaissance avant que les missions ne s’enchaînent et que l’on soit trop pris par le travail… J’ai vu que tu venais de Wasure… Du moins que tu y as été… J’ai fait ce pays lors d’une mission et je dois dire qu’il est plein d’étrangetés. Je suis tombé sur le Seigneur des cendres et ses ouailles ainsi que des assimilateurs du feu… Saurais-tu qui ils sont ? Quelle cause ils défendent ? La leur j’imagine… Sans plus ?

Tsuyoshi attendit les réponses de la Jiki. A première vue elle ne semblait pas du genre bavarde. Ce n’était qu’à première vue parce que lors des réunions, elle ne se gênait guère pour prendre la parole et s’exprimer longuement.

_________________
Spoiler:
 


A la rencontre d'un scorpion en puissance (Masami) 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Jiki Masami
Jiki Masami

A la rencontre d'un scorpion en puissance (Masami) Empty
Ven 29 Jan 2021 - 16:08
Masami sentit le regard du Hyûga à son égard de pied en cape, mais elle ne réagit pas plus que cela. Il n’avait pas activé ses yeux blancs si particuliers, mais en fin de compte, pourquoi le ferait-il même si c’était pour l’attaquer. Ce n’était pas très subtile et peu importe ces yeux blancs. Elle agirait malgré tout, bien que l’adolescente n’avait aucun intérêt à l’attaquer. Elle désirait survivre, assaillir tout et n’importe qui n’aidait en rien. Elle connaissait à peine cet homme, et il n’était absolument pas un objectif. Par contre, sa présence, son style de vie, tout cela pouvait pousser quelqu’un ou un groupe à procéder à des actes impardonnables à son sujet.

Froide, égoïste, ne comprenant que peu ce monde dit extérieur, la châtaigne ne cachait en rien son désintérêt pour les autres. Son lieu de naissance était comme une tache indélébile sur sa peau, son âme et tous ses agissements. Elle ne l’avait pas choisi, mais par contre, elle pouvait se rendre dans la direction qu’elle pouvait de sa propre force. Les forts dirigent, les autres se taisent et baissent la tête. Du moins, tant qu’il leur faudra patienter pour son propre tour. Son passage à l’académie d’Iwa fut une formalité, elle avait déjà de bonnes connaissances pour être une ninja, la faute aux scientifiques de la prison légendaire. Elle s’était inscrite comme n’importe quelle habitante du pays de la Roche avec le couvert d’un médecin d’une petite ville. C’était un homme qui l’avait accueilli lors de son arrivée dans le pays depuis sa fuite de Wasure no Kuni. On l’avait forgé pour être capable de tout, en toutes circonstances, et ce n’était pas la courte escapade en dehors de cette prison qui allait freiner son instinct de tueur.

Jiki Masami • « Je me souviens de ton nom oui, tu as été présenté lors des réunions. Tenzin désirait ma présence, mais je comprends mieux ce que je fais là. Tu es là pour décider de quoi faire de moi. »

Dit alors froidement Masami en ne relevant guère le nouveau titre de cet homme, mais il tenait entre ses mains le fin fil du destin dans le sens d’Iwa. On dit que trois forces tissaient le destin des Hommes, et tel des moires, la Jiki comptait bien également profiter de ses choix destinales. Elle n’allait pas le féliciter ou un hip hip hip hourra, certainement pas. Elle se moquait des titres, complètement, cependant, elle tenait au poste de Tengu. C’était dans ses cordes, et malgré la menace grandissante de la fin du monde shinobi, elle comptait dessus pour agir. Elle ne quittait pas des yeux ceux de Tsuyoshi. Masami n’avait aucune crainte, elle n’avait pas peur maintenant. Elle ne sentait plus forte que jamais.

Jiki Masami • « Et qu’est-ce que vous pouvez y voir depuis votre suivi ? Ah oui … le combat contre Meho. J’ai montré ce que je pouvais faire, même si j’ai encore de la réserve, et j’ai bien plus de possibilité qu’à l’époque aujourd’hui. Je me suffis à ma même, et à part les invocations, je sais tout faire. »

Masami ne cherchait pas à se faire mousser, à attirer la lumière sur soi. Toutes ces considérations puériles et inutiles, elle les laissait pour les autres. Quand elle disait quelque chose, qu’elle annonçait quelque chose ou qu’elle jurait sur quelque chose, cela se passerait. La genin resta debout malgré l’invitation à prendre place sur le siège. Les bras le long du corps, elle restait droite et prête à tout.

Jiki Masami • « Des missions qui s’enchainent ? Quelles sortes de missions ? Mais je comprends, mieux me connaitre directement et pas seulement avec ce que vous avez vu ? Je ne sais pas si on vous a dit, mais je suis assez franche comme fille. »

Masami soupira légèrement lorsque le mot de Wasure fut levé dans les airs de par les lèvres de son interlocuteur, mais bon, c’était normal après tout. Cela révélait le début de sa vie, quasiment sa totalité en fin de compte, et sa plus grande particularité.

Jiki Masami • « Wasure no Kuni hein ? J’y suis née, ma génitrice était enceinte de moi quand elle y a été enfermée. Je n’ai connu que cet endroit jusqu’à il y a peu. D’ailleurs, j’ai été étonnée d’apprendre que l’on ne m’a pas convié à y aller lors de votre mission, et je suis encore plus étonnée qu’il n’y a pas eu plus de pertes. Vous avez été assez chanceux. Durant la grande période de la prison, vous n’en seriez pas sorti vivant, mais bon, pourquoi vous y serez allé de toute manière ? La prison était dirigée par tous les grands pays de notre petit monde ninja. »

Lança alors dans un premier temps Masami, qui était assez acerbe sur le rôle des Daimyos sur plusieurs siècles à propos de cette petite ile abandonnée des kamis.

Jiki Masami • « D’étrangeté ? Non mais je rêve. On a subi des expériences tous autant que l’on est. Si jamais certains sont devenus ceux qu’ils sont, ce n’est que les ordres de ces foutus Daimyos, des dirigeants et de ces scientifiques. La jungle est remplie d’assimilateur de toutes sortes. J’y ai trainé longtemps quand j’étais plus petite. Sinon, il y avait toutes sortes de bandes de prisonniers là-bas. Des personnes plus insolites que d’autres, mais en tout cas, si tous ont survécu, c’est surtout qu’ils étaient utiles, que l’on a gagné notre droit de vivre un jour de plus, moi y compris. J’ai affronté et tué ceux qu’ils fallaient ou que l’on m’a désigné comme adversaire pour être encore en vie. J’ai fait et je ferais toujours ce qu’il faut pour voir un prochain soleil se lever, quoi qu’il m’en coute.

A Wasure, un petit nombre était des pauvres types piégés, des ennemis de personnes influentes ou juste ils n’avaient pas de chances. Ceux-là ne vivaient généralement pas longtemps. Ensuite, il y avait toute sorte de types plus ou moins dangereux, des tueurs, des mecs avec des capacités rares. Après, il y avait les types hors normes, et les fanatiques. Si jamais il y avait toutes sortes d’idées, de buts ou de …. Cause comme tu dis, en dehors des gardes et des scientifiques, il y avait la loi de la prison. Tous la respectent, et la seule chose que personne ne pourra jamais nous retirer une fois enfermé, c’est notre parole. Alors je me demande, tu veux en savoir plus sur quoi exactement ? Wasure no Kuni ? Des types particuliers ? Moi ? Tu veux savoir ce que l’on m’a fait ? Je peux te raconter les tortures, les expériences, les duels sadiques, les viols, les jeux des gardiens, la violence ou encore se demander si on verra demain se lever. J’ai beaucoup de sujets à ce propos. Ce qui est amusant, tu es la première personne à en parler vraiment avec moi.
»

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

A la rencontre d'un scorpion en puissance (Masami) Empty
Lun 1 Fév 2021 - 13:50
Tsuyoshi écoutait les propos de Masami. Il remarqua comment elle se laissait aller progressivement à l'échange. Il sentait combien elle avait envie, peut-être besoin, de discuter. Son expérience de vie à Wasure no Kuni était certes troublante, mais enrichissante, pleine de vie en un sens. Le Hyûga eut les yeux qui s'illuminent de cette brillance signifiant son intérêt. En son for intérieur, il savait qu'un personnage dangereux, dont les motivations demeuraient inconnues s'y retrait. Lorsque les shinobis en auraient terminé avec Tôsen, le genre d'individus tels le Seigneur des cendres seraient des cibles à êliminer pour l'intérêt commun. Mais son temps n'était certainement pas encore venu.

_ Oui cet échange me sert à évaluer quelles sont les hommes et femmes qui composent le Sazori, du moins à première vue. Le terrain me permettra de les classer définitivement selon leur utilité. Tu dis que tu sais tout faire et que tu es un assassin hors pair ? Nous testerons tout ça en temps et en heure... Comment juges-tu en camouflage en pistage/détection ?

Selon ce qu'elle lui dirait, il aviserait de la suite, de ce qu'il ferait de Masami.

_ Wasure est un étrange endroit ça... De ce que j'y ai vu les assimilateurs effectivement y sont légions. Il me semble d'ailleurs que les assimilateurs du feu ont dominé l'endroit du moins en partie. Il semblerait qu'un seigneur des cendres et ses ouailles soient en opposition frontale avec les assimilateurs. Les problèmes de l'île ne nous concernent pas immédiatement pour l'heure' nous avons plus urgent à régler il est vrai' mais il est certain que viendra un moment où il faudra régler le problème dudit seigneur des cendres et de ses acolytes. Pendant que nous serons occupés avec Tôsen, pour peu que le pays oublié ait un dirigeant unique, l'humanité devra à nouveau faire face à un danger certain. Si tu sais des choses particulières sur cet homme ou éventuellement sur les assimilateurs du feu, communique les moi Masami.

Regard plongé dans le sien Tsuyoshi attendit un instant avant de poursuivre :

_ Je t'avoues que je suis sassez surpris que tu puisses parler avec un certain enthousiasme de ce que tu as vécu à Wasure... Tu fais preuve d'une force mentale particulière... Je note aussi tes propos concernant les Daimyos. Je peux comprendre que tu ne les portes pas dans ton coeur, mais fais attention à ce genre de paroles... Tombés dans l'oreille de la mauvaise personne, ils pourraient te valoir énormément de soucis...

Tsuyoshi termina son propos sur un ton paternel.



_________________
Spoiler:
 


A la rencontre d'un scorpion en puissance (Masami) 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Jiki Masami
Jiki Masami

A la rencontre d'un scorpion en puissance (Masami) Empty
Jeu 4 Fév 2021 - 11:51
Vu l'approche du nouveau capitaine du Sazori, Masami avait un clair besoin de parler de son expérience ou plutôt de sa vie à Wasure no Kuni. Elle en parlait à qui voulait l'entendre ce qu'elle avait pu subir pour que cela ne retombe pas comme un mauvais soufflé dans le four. Pourtant malgré ses humbles efforts de vétérans de cette prison légendaire, ce n'était pas cela qui avait changé quoi que ce soit. La grande majorité des personnes avait pris acte du fait et ils étaient passés à autre chose comme le choix de la soupe du soir. Il y avait des priorités dans la vie après tout. C'était bien ce qui abaissait d'autant plus le respect des gens de l'extérieur auprès de l'adolescente. Malgré tous les morts, la souffrance et toutes les absurdités, son séjour dans cette île oubliée était un formidable élans pour la Jiki. C'était là que prenait sa source de toute sa force, son côté assuré et sa puissance morale à toute épreuve. Tout était tellement plus simple, facile et calme depuis qu'elle avait quitté Wasure no Kuni.

Masami avait remarqué l'intérêt certains de Tsuyoshi à propos de ses aventures. Était-ce morbide ? Malsain ? Peut-être seulement car les forces d'Iwa ou la coalition planifiait de retourner sur l'île Maudite ? Quoiqu'il en soit, elle n'avait certainement pas envie d'y retourner comme un pèlerinage, de quoi se rappeler de chouettes souvenirs d'enfance ? Non, certainement pas ! Plus loin elle se trouvait de barreaux de toutes sortes, mieux elle se portait.

Jiki Masami • « Quelle étrange technique. Moi je suis franche, je n'ai rien à cacher, mais les gens de l'extérieur mentent et manipulent tout le temps. C'est comme une seconde nature. »

Ne manqua pas de lâcher comme commentaire la châtaigne quant à la méthode de recrutement de Tsuyoshi. Le terrain déciderait de l'utilité ? C'était décidément parfait. Si jamais elle avait une force quelconque, c'était bien sur le terrain et sûrement pas à parler autour d'un thé.

Jiki Masami • « Je maîtrise les illusions, les sceaux, le camouflage de toutes sortes que ce soit visuel ou chakratique, le repérage à distance de plusieurs manières. Je combats parfaitement au corps à corps et je suis une maître reconnue en maîtrise élémentaire au plus haut niveau. Le combat que vous avez vu contre Meho n'était qu'une démonstration, je n'allais pas montrer tous mes talents au tout venant quand même. »

Indiqua alors Masami sans même chercher à augmenter ses capacités. Elle n'était pas quelqu'un de l'extérieur qui avait besoin de mentir pour se mettre en avant. Si jamais elle s'était entraînée avec autant d'acharnement, c'était bien pour dépasser en force la plupart. La Jiki était également une survivaliste, elle cherchait à être prête à toutes éventualités. Elle ne maîtrisait pas les invocations, mais l'adolescente ne voyait pas l'utilité de se coltiner la présence de quelqu'un dont elle n'aurait pas confiance. D'ailleurs, elle ne mettait sa foi et surtout sa vie en personne, pas même Teruyo. Tsuyoshi pouvait procéder à autant de tests qu'il voudrait, elle n'en avait jamais raté aucun, sinon, elle ne serait plus en vie aujourd'hui. Tél était la voie à Wasure no Kuni. Les faibles meurent lorsque les forts vivent et elle ne comptait sûrement pas appartenir à l'autre camp.

Jiki Masami • « J'imagine que des êtres capables de prendre forme en un élément contrariait les gens de l'extérieur, alors les Daimyos ont rapidement emprisonné massivement ce genre de types à Wasure. Vu qu'ils peuvent rapidement être incontrôlable, ils ont été abandonnés dans la jungle qui est devenu leur territoire. J'étais une gamine quand j'y allais parfois, alors j'imagine que c'est pour ça qu'ils ne m'ont jamais rien fais. S'il y a davantage de feu que d'autres éléments, c'est sans doute qu'ils ont tué les autres. À Wasure les règles sont plutôt simples, directes et efficaces. »

Jugea alors l'ancienne prisonnière à propos du système judiciaire qu'elle trouvait parfaitement injuste à l'extérieur.

Jiki Masami • « Il y a toujours eu des bandes contre d’autres bandes. Je n’ai pas plus que cela d’informations sur ce « seigneur » des cendres. Vous autres de l’extérieur, vous n’avez fait que pousser les prisonniers de Wasure dans des retranchements dont vous ne pouvez pas imaginer, alors vous ne recevez que ce que vous avez semé. Je doute que dans l’immédiat, des types comme eux ont une envie subite de quitter l’ile. Tout le monde a fui, ils en sont maitres. Ce serait idiot de la quitter, mais en tout cas, si on perd face à l’homme au chapeau, ce souci ne sera plus un problème. »

L’adolescente semblai se détacher alors complètement du problème comme si cela ne la concernait pas. Elle n’avait pas très envie d’affronter d’anciens prisonniers de Wasure no Kuni, par principe. Evidemment, elle n’hésiterait pas si elle devait finir face à eux. Sa survie était bien plus importante que tous ses principes ou ceux des autres.

Jiki Masami • « Je ne compte pas me taire, ça non, j’hurlerais ma rage à propos de ce qu’on fait ces pourritures sur plusieurs générations autant que possible. Quelqu’un qui a survécu à Wasure no Kuni aura sans doute le même genre de force mentale. Quand on a affronté les pires des horreurs possibles, le reste parait bien fade à côté. »

Masami pencha la tête légèrement sur le côté, alors qu’elle restait parfaitement sérieuse et de glace tandis qu’elle réagissait à la mise en garde de Tsuyoshi sur le fait de parler de ses plans.

Jiki Masami • « Je ne prends jamais de risques inconsidérés, et je ne suis pas la seule à être tester aujourd’hui. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

A la rencontre d'un scorpion en puissance (Masami) Empty
Ven 5 Fév 2021 - 10:52
_ Excellent ! Le Hyûga réagissait aux propos de la Jiki concernant les capacités de la kunoichi. Tsuyoshi n’était pas du genre à discuter ainsi de ce que les uns et les autres étaient capables de faire. Non, il préférait tester tout ça et en avoir un aperçu en situation réelle. Bien entendu, il avait déjà vu agir Masami. Il avait entrevu de quoi elle était capable durant le tournoi Genin. Ce n’était qu’une opération de routine à son niveau, une opération cependant nécessaire afin de savoir quoi faire des ressources humaines à sa disposition.

_ C’est certain ! Dit-il alors pour rebondir suite aux propos de Masami concernant l’éventualité d’une défaite des shinobis contre Tôsen et donc le manque d’importance à ce moment-là, des problèmes des insulaires. Par ailleurs Tsuyoshi avait bien noté le fait qu’effectivement, il serait bel et bien possible que les insulaires de Wasure no Kuni veuillent pendant de longues années, rester entre eux, dans leur jungle, sans avoir à se frotter au monde extérieur. C’était certes possible, mais les hommes et femmes aux postes de responsabilités tel que Tsuyoshi, tôt ou tard, iraient fourrer leur nez à nouveau sur l’île pour l’assainir et « réparer » les erreurs du passé.

Pour le reste, le Hyûga se contenta de sourire. Il sourit lorsqu’elle fit clairement mention du fait qu’elle n’était pas la seule à être testé. Il appréciait ce tempérament direct. Elle n’était pas irrévérencieuse, elle aurait pu l’être surtout au regard de son origine, mais elle savait dire exactement ce qui lui trottait dans la tête. Dire que Tsuyoshi était également testé était vrai. Il en était parfaitement conscient. Les éléments les plus puissants de l’unité, les premiers, pourraient potentiellement lui causer les premiers soucis, ou encore ceux les plus ambitieux. C’était dans la nature humaine. Certains n’avaient pas pour qualité d’être patients et pour d’autres, tous les moyens sont bons pour parvenir à leurs objectifs. Tsuyoshi sourit. Il était de ceux qui étaient conscients que chaque chose arrive à son temps, mais il était également sûr de lui-même et de sa capacité à gérer le Sazori et a en tirer des résultats positifs quand bien même il n’était guère un Tenzin, un dieu de la guerre.

Tsuyoshi nota aussi cette façon de parler de Masami… Elle disait « les gens de l’extérieur »… Il était évident qu’elle faisait référence aux gens ayant vécu hors de l’île oubliée en comparaison de ceux ayant vécu à l’intérieur. Elle s’identifiait encore, à bien des égards, à ceux de l’intérieur. Après tout, c’était normal. Son passé était une composante essentielle de son être d’aujourd’hui, de sa façon de voir le monde, de réagir aux événements. Tsuyoshi prit note cependant de cet état de fait. Il ne faudrait pas oublier cette dimension de la personnalité de la kunoichi…

_ Je sais que tu n’es pas encore membre officiel du Sazori, mais je compte adresser une requête au Tsuchikage afin que tu sois intégré, exceptionnellement, à l’unité malgré ton grade. Considères toi quoi qu’il en soit comme un membre à part entière et ce dès maintenant. Dit alors le Hyûga en cherchant du regard celui de Masami. Pour lui, il était clair que le profil de la Jiki répondait parfaitement à ce qui était demandé aux Sazori. Bien entendu, le terrain donnerait toujours plus d’indications à ce sujet, mais le Hyûga ne doutait guère de l’orientation de la kunoichi. La mettre dans le Shishiza serait la tuer d’ennui et elle n’avait à coup sûr pas de talents de diplomates pour intégrer le Manazuru. C’était d’elle-même qu’elle avait souhaité être aspirante du Sazori. Nul ne l’avait forcée à faire ce choix.

_ Lors de la réunion avec Tenzin, je me souviens que tu as lâché quelques idées d’actions pour l’unité. J’aimerais que tu me les exposes. Je compte prendre l’avis de tous avant de définir quelles sont les actions faisables et quelles en seront les priorités. Dit le Hyûga. Il avait bien entendu sa propre vision des choses, dont une mission d’importance capitale à ces yeux, répondant parfaitement au rôle du Sazori. Cette mission, il la ferait conduire par les siens, mais chaque chose en son temps. D’abord, recueillir les idées de ses collègues, ensuite définir les orientations du Sazori lors d’une réunion de groupe. Telle était la démarche qu’il comptait mettre en place.

_________________
Spoiler:
 


A la rencontre d'un scorpion en puissance (Masami) 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Jiki Masami
Jiki Masami

A la rencontre d'un scorpion en puissance (Masami) Empty
Ven 12 Fév 2021 - 17:59

Masami resta de marbre lorsque Tsuyoshi semblait s’exalter de ses compétences. Elle savait ce qu’elle avait, et l’adolescente faisait tout pour être prêt pour son ultime désir, une sorte de baroude d’honneur afin de briller une dernière fois. Vu le nombre de menteurs et de tricheurs dans le monde extérieur, il était normal qu’un peuple pareil ne pensait qu’à voir sur le terrain le résultat réel. Il allait avoir de toutes les manières suffisamment d’actions à venir, en tout cas il fallait l’espérer vu les difficultés qui allait venir, pour tester ses capacités.

Tsuyoshi semblait adorer sourire, et la Jiki avait appris qu’il ne fallait pas se fier à cela. Les faux semblants, les manipulations et toutes ces conneries, c’était bien pour cela qu’elle n’avait confiance en personne véritablement. Elle n’avait pas grand-chose à cacher, comme si elle était une sorte de livre ouvert face à ce monde de tordus. Cependant, elle savait garder sa langue dans sa poche lorsqu’elle était en mission par exemple. Elle n’était pas du genre à se confier autant au premier venu. Cependant, la majorité des informations que l’adolescente venait de lui confier, il devait ou pouvait le savoir par d’autres biais. Elle restait à sa place sans en rajouter, disant uniquement la vérité que les autres la croient ou non. Ce n’était plus son problème une fois que ses mots quittaient ses lèvres. Elle n’avait pas pour objectif de prendre la place de responsable du Sazori, quel intérêt ? Elle ne gagnait pas vraiment de marge de manœuvres, elle s’exposait devant tout le monde et c’était sans compter également la possibilité de perdre face à l’homme au chapeau.

Masami avait beau être sorti de la prison légendaire depuis plus ou moins deux années, elle y était toujours et c'était là son véritable monde. Peut-être un brin de nostalgie ? En tout cas, il n'y avait pas c'était mieux avant. Cela ne risquait pas. L'ancienne prisonnière de Wasure no Kuni ne pouvait voir dans les gens de l'extérieur que des faibles et des mous par rapport à l'intensité de la vie dans son ancienne maison. Elle était du genre à toujours regarder droit devant soi et ne pas se retourner. En même temps, plus le temps passait et plus sa condition s'améliorait jusqu'à présent.

Jiki Masami • « Je vois, c'est bien si rien ni personne ne se met entre ta demande et moi. Si je suis nommée Tengu avec les avantages et les prérogatives, alors cela sera parfait. »

Les mots de Tsuyoshi était assez rassurant pour le coup, même si elle préférait tenir que courir après un rêve. Visiblement, il tenait à sa venue dans l'unité et ce même avant le fameux test dont elle ne craignait en rien le résultat.

Répondit alors la Jiki tout aussi froidement sans montrer aucune joie sur son visage, ni remerciement d'ailleurs. Ce n'était pas un bienfait, une chance ou un cadeau, mais bien un échange de bon procédé. Elle était puissante et efficace, ce n'était que pour rattraper le temps perdu par crainte de ce qu'elle représentait. Masami se sentait plus forte que tous les genins et chunins d'Iwa et les joins devraient bien se méfier de sa personne en cas d'affrontements. Elle méritait bien ce titre, même si c'était davantage la pratique que la renommée qu'elle attendait. Toujours ce désir de se rendre indispensable afin de ne pas disparaître de nouveau entre quatre murs.

Jiki Masami • « La situation a changé depuis la réunion de Tenzin et que l'on s'est rencontré. Les dangers ne sont plus les mêmes, maintenant, un risque majeur pour la survie de notre monde, les shinobis, est en jeu. Dans l'ordre pratique, la liste de personnes disparues lors de l'opération contre Yonbi est dans ma tête et je les abattrais comme convenu si je les croise encore en vie.

Pour les futures actions que devraient prendre le Sazori, c'est anticipé. Sans cela, il nous sera impossible de vaincre l'homme au chapeau et ses sbires. L'affrontement direct est un échec, dans le monde comme à Iwa, la mort d'un élément important de la bande de ce type tient plus du miracle qu'autre chose. Alors, il faut ruser, on n'a pas le choix, surtout si on veut garder notre place prépondérante. Le mieux est de retourner sa force contre lui-même. Si jamais on met de côté son pouvoir du temps ou de divination, sa grande puissance vient de sa tentative d'avoir les civiles dans sa poche. Il faut la briser, l'anéantir et l'isoler. Il faut le plonger dans une telle dépression qu'il en finira de lui-même ou abandonnera. J'ai préparé une attaque très puissante rien que pour lui, et on compte avec Teruyo faire encore mieux. On sera sûrement capable de le frapper à une distance quasiment digne des kamis. Après tout, on n'aura qu'une seule chance pour cela. Après, s'il voit ou voyage dans le temps, ce sera trop tard. J'ai déjà exposé un plan avant, je suis prête à m'immisser chez l'ennemi seule s'il le faut. Si personne ne bouge rapidement, je préparais ma retraite du monde shinobi. Je tiens à survivre.
»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467

A la rencontre d'un scorpion en puissance (Masami)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: