Soutenez le forum !
1234
Partagez

La rançon du chaos [Privé]

Shinrin Hanzo
Shinrin Hanzo

La rançon du chaos [Privé] Empty
Mer 27 Jan 2021 - 12:29
Hospice d'Urahi, deux jours plus tard.

La rançon du chaos [Privé] Sans_t23

Sur le toit d'Urahi, les linges nacrés séchant au soleil dansent avec le vent et caressent au gré de la brise cette silhouette singulière qui empoigne la rambarde. Son regard porté au loin ne transparait que depuis les deux maigres cavités que lui offre son masque. Tout de même, ça lui suffit pour savourer un agréable instant matinal où les pâles lueurs de l'aurore côtoient le gazouillement des marchands qui installent leur étal sur la place en contre-bas.

Drapé d'un haori azur qui couvre son habit de patient, l'on peut facilement identifier sa condition aux quelques compresses qui préservent ses quelques pans de peau nue. Le teint pâle, la chevelure grisâtre, tout est synonyme de vieillesse dans son aspect et sa conduite. Des quelques cicatrices pas fraîche, l'on peut aisément deviner son caractère d'ancien troupier. Il se gardait pour autant bien de dévoiler à toute la populace cette fraîche couture qui ornait à présent son torse et qui serait, pour quelques individus un témoin de la mascarade du vieil homme et de sa réelle identité : Shinrin Hanzo, le traître Jinchuuriki.

Estropié par l'affaire du pont, il n'eut d'autre choix de rejoindre l'hôpital du même village qui a voulu sa mort, se vêtant d'un grimage propre à son art pour se dérober à un jugement aussi illégitime que funeste.

Il profitait alors de son subterfuge pour laisser des mains expertes s'occupait son état et, s'il le pouvait, rejoindre le temps de quelques instants sa compagne et son rejeton. Mais ça, c'était pour plus tard. Pour l'instant seule trônait en son esprit l'image de son assaillant : l'Empereur.


@Sendai Yahiko

_________________
黒火 -Le Maître Pantins de l'Empire
« Plus n'est jamais assez.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9926-shinrin-hanzo-plus-n-est-jamais-assez https://www.ascentofshinobi.com/t5332-liste-officielle-des-equipes-organisations https://www.ascentofshinobi.com/t9995-shinrin-hanzo
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

La rançon du chaos [Privé] Empty
Mer 27 Jan 2021 - 19:45
Allongé dans cette pièce lumineuse voire aveuglante, mon corps inerte répondait à tout type de questions qui se voulaient réconfort psychologique. En vérité, je ne regardais rien. Il n'y avait qu'un plongeon dans le passé causé par le puissant Genjutsu de l'homme au masque de bois que j'avais dument assassiné lors de l'affaire de la révolte de Nanabi. Qu'un retour à des origines que je n'avais pas particulièrement souhaité revoir tant il me rappelait des souffrances, beaucoup de solitude et de rejet dans un monde qui m'estimait trop faible pour légitimer ma place sur celui-ci.

Mais dans ce vaste univers de vide et de tristesse qui s'imposait à mon esprit fragile, un éclair de lucidité eu toutefois raison de moi : mon état psychologique n'était pas des plus stables tant il tendait vers le bas, et j'en soupçonnais presque l'illusion temporelle d'en être le responsable. Et si l'Empire avait beau être le lieu où la domination physique était la principale source de démonstration de la supériorité d'un homme sur un autre, il avait toutefois la conscience de tenter de maintenir les hommes au plus haut niveau de santé afin que ces derniers puissent être efficaces à tout moment.

C'est dans cette même lancée que je m'étais rendu dans une salle particulière qui m'était réservée. Dans ce dernier étage qui surplombait tout le bâtiment médical, donnant une vue incomparable sur le reste d'Urahi, de nombreux médecins qui étaient de loin les plus compétents s'occupaient de toute personne occupant le rôle d'Empereur afin d'assurer le bien-être d'un souverain discuté mais toutefois respecté. Bien heureusement pour moi, l'hôpital ne pouvait être le lieu de trahisons d'un personnel dont les compétences et la professionnalité imposait de faire survivre ses patients, aussi importants soient-ils.

Et après avoir ordonné à de nombreux gardes d'entourer l'Empire pendant plusieurs jours afin de s'assurer que le Jinchuuriki ne puisse sortir vivant des limbes pour déserter vers le Ningen notamment, je m'étais rendu dans cette salle afin de subir un interrogatoire poussé, accompagné d'analyses médicales sur mon cerveau qui s'assurait que celui-ci fonctionnait convenablement. Je ne voulais permettre à l'illusion du Soldat Inconnu de m'impacter plus que cela, je ne pouvais pas faiblir maintenant. Si ma mission avait été un échec et que je risquais d'en devenir la risée internationale, je n'avais pas le choix que d'aller tristement de l'avant. Marchant sur mes erreurs et sur ma culpabilité comme s'ils n'impactaient pas mon estime de moi.

-"Mon Empereur, vos analyses sont terminées. Nous devons toutefois prendre le temps d'analyser les résultats, je vous invite ainsi à revenir les chercher dans quelques dizaines de minutes."

La rapidité était de mise, au sein d'un Empire tout le monde était effrayé à l'idée que le droit souverain ne m'incite à tuer la moindre personne qui me décevait d'une manière ou d'une autre. Et de toute ma suprématie et de toute l'arrogance que le pouvoir m'avait octroyé avec les semaines, je leur répondais d'une manière peu surprenante.

-"Merci, j'attendrai le temps nécessaire."

Me saluant on ne peut plus chaleureusement, la dame qui s'occupait de moi vint également à me donner un petit conseil que j'acceptai vivement.

-"Plusieurs soldats perdent espoir ici mon Empereur. Peut-être serait-il judicieux d'aller leur redonner du courage en vue de la guerre qui se profile."

Mon regard s'écarquilla quelque peu. J'étais surpris de me voir presque commandé par du simple personnel. Au final, c'était là non seulement une leçon d'humilité, mais également une preuve que je tenais à mon peuple et que je voulais le soutenir du mieux que je le pouvais. Cette femme ne faisait pas que de me recommander une action, elle appelait quelque part à l'aide en sachant très bien que la psychologie était essentielle pour se remettre d'états déplorables.

-"Je vais faire ça, vous pouvez compter sur moi. A tout à l'heure."

Je la saluai respectueusement, me baladant dans les couloirs. J'entrai dans certaines portes, sous le regard de malades ou de blessés qui, pour la plupart, se sentirent honorés d'avoir la visite et le soutien de l'Empereur lui-même. Evidemment, là non plus les opposants au règne ne se faisaient trop entendre, à part certains fous qui n'avaient strictement plus rien à perdre. Pour ces gens là, je leur réservai un sort bien plus terrible qu'une mort qui achèverait toute leur peine : je les gardais en vie, leur imposant une existence qu'ils n'appréciaient pas. Le temps s'occuperait pour moi de leur punition.

Et après avoir enchainé portes après portes, j'arrivais sur le toit du bâtiment pour prendre un peu de répit, là où un vieil homme attendait. Etrangement masqué, je fus surpris de voir que son allure n'avait pas l'air si frêle mais j'y trouvais là une explication largement plausible : le chakra, et sa capacité à effectuer bien des miracles. Je supposais également que sa façade faciale était importante pour masquer non seulement un faciès défiguré par le combat, mais qui était parfois utile pour cacher une profonde tristesse. L'homme fut silencieux un long moment alors que je m'avançai avec panache, ce qui nuançait mon état d'esprit lui aussi déplorable.

De la même manière que je tentais de redresser psychologiquement les patients de cet hôpital avec les mots, je tentais également de me redresser moi aussi. Mais jusque là, mes efforts seuls ne furent suffisants. Je manquais d'un répondant réconfortant. Là n'était cela dit pas l'endroit parfait pour parler de soi, ma petite mission consistait à remotiver les blessés, il n'y avait donc aucune place pour mes petits malheurs.

Je m'approchai de celui qui semblait regarder si le monde allait lui venir en aide. Semblable à une situation d'un psychologue qui s'approchait d'un de ses patients désespéré, je pris la posture du solide pour soutenir l'instable. Et avec une méconnaissance totale de l'individu, je me lançais.

-"Enchanté de vous rencontrer Soldat. J'espère que vous êtes déterminé pour vous rétablir. Si vous êtes capable de vous blesser pour l'Empire, l'Empire ne saura se passer de vous."

Une petite accroche qui visait à lui rappeler qu'il était sûrement un courageux donc la nation avait besoin, et suite à cette introduction, je me lançais dans quelque chose de plus classique.

-"Quel est votre nom ?"

Je regardai avec curiosité et honneur celui qui scrutait l'horizon sous un regard de marbre. Impossible de me douter qu'à côté de moi se situait l'homme que je recherchais le plus dans tout le Yuukan. Comme si le destin s'amusait à lier nos futurs pour mieux nous détruire.


_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Shinrin Hanzo
Shinrin Hanzo

La rançon du chaos [Privé] Empty
Mer 27 Jan 2021 - 20:59
Les yeux portés vers l'horizon, c'était comme-ci son âme elle-même se laissait absorber par la vue. Il se voyait s'échapper, quitter ce monde et ne jamais revenir, cesser enfin ce cauchemar qui n'a que trop durer pour espérer se réveiller dans un au-delà moins acerbe et plus accueillant. Las de ses mésaventures tantôt incitées, tantôt gratuites, il sentait bien que le destin se jouait de lui avec autant d'aisance qu'un forgeron qui bat le métal à même l'enclume. Et comble de l'ironie, l'incarnation de chair du divin dévolu prenait place à ses côtés.
"Empereur-sama."
Le suffixe honorifique qu'il lui attribut ne lui sonnait guère agréable en bouche et pourtant, il jouait son rôle de vétéran exemplaire avec toute l'acuité qu'il pouvait lui donner. Courbant légèrement l'échine, sa blessure reprenait vie, l'élançant de contrition et ravivant le supplice de son exécution. Était-ce là le simple fait d'avoir fait le geste de trop ou n'était-ce là qu'une vive punition de son esprit. Il ne le savait guère.
"Vous savez, il n'y a personne qui fasse de sacrifice sans en espérer une compensation. Dans mon cas, je dois bien avouer que l'idée de revoir les fluettes silhouettes des infirmières qui me pansent a bien failli m'abattre plus d'une fois. "
Farceur dans son jeu, il ricanait avec gaieté à sa propre sornette.
"Je suis Oro… Maruchi Oro, et permettez-moi d'exprimer toute mon admiration pour votre bien belle figure. Il est un agréable plaisir de savoir que j'aurais eu la chance de vous rencontrer avant mon trépas. "
Le vieil homme insistait étrangement sur le concept de la faucheuse dans son discours. Aussi discipliné tentait le Shinrin d'être, il ne semblait pas pouvoir se retirer de l'esprit cette perspective funeste qui manqua de le happer.

_________________
黒火 -Le Maître Pantins de l'Empire
« Plus n'est jamais assez.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9926-shinrin-hanzo-plus-n-est-jamais-assez https://www.ascentofshinobi.com/t5332-liste-officielle-des-equipes-organisations https://www.ascentofshinobi.com/t9995-shinrin-hanzo
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

La rançon du chaos [Privé] Empty
Mer 27 Jan 2021 - 22:47
La voix rauque du vieil homme faisait presque peine à voir. Je pouvais ressentir quelques touches de mélancolie dans son ton, mélangées à une pincée d'humour et un zeste de reconnaissance. De bien bons sentiments qui avaient toujours tendances à me tempérer, en bon sensible que j'étais, notamment dans cette période où je réclamais presque un peu d'attention. Je n'allais pas me le permettre ouvertement, évidemment, mais quelques mots réconfortants étaient ce qui pouvaient me faire le plus grand bien. Et je sentais qu'avec cette homme nous allions avoir l'occasion d'en échanger quelques uns.

Alors que je ricanais en premier lorsqu'il avoua au grand jour ses désirs voluptueux, je fus surpris de voir autant d'attention à mon égard. Ce Maruchi Oro avait une posture et une voix qui m'apaisait particulièrement notamment après cette fameuse rébellion. Il m'en faisait presque oublier mes problèmes, me tentant de rester avec lui quelques instants avant de retourner à la tristesse de la vie quotidienne. Dans cet enfer, il paraissait tel un oasis de relativité dans un désert de culpabilité. J'avais beau détester Hanzô, il était également de ceux qui me faisaient garder les pieds sur terre. Le condamner à mort, c'était également poignarder ma propre légitimité.

Une décision bien stupide pour un homme supposé être gouvernant de la nation la plus prospère du Yuukan.

-"Enchanté, Maruchi Oro. Vos attentions me touchent sincèrement, mais ne tentez pas de m'amadouer. Je suis certain que vous êtes de ceux qui savent bien que derrière chaque belle lumière, il y a une grande part d'ombre."

Il était là question de partager des mots avec un homme tout particulier. Il était évidemment hors de question de faire éclater ces quelques mots au grand jour, mais sans enregistrement et accompagné d'un être aussi simple que lui, je sentais que je pouvais me permettre quelques libertés. Dans un grand soupire marquant mon désarroi, je continuai.

-"Cela ne fait que peu de temps que je suis Empereur, mais la sincérité des gens me manque déjà. Quel intérêt d'accéder au plus haut pouvoir s'il prive des bonheurs les plus simples ?"

En d'autres mots, je venais clairement de lui annoncer que je préférais largement qu'il me dise ce qu'il pense de moi plutôt que de me donner des phrases que tout le monde me servait sur un plateau d'or. Mais là encore c'était bien trop demandé, il n'allait sûrement se risquer d'une telle prétention.

-"Enfin, ne vous embêtez pas avec cela, il s'agit de problèmes que personne ne peut comprendre. Dites-moi plutôt ce qui vous a amené à l'hôpital, j'aimerai en apprendre plus sur vous."

J'avais failli tomber dans le piège du récital égoïste de mes propres douleurs. Ma mission à la base consistait pourtant à remonter le moral de mes troupes. Je faillais même à cette tâche là.


_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Shinrin Hanzo
Shinrin Hanzo

La rançon du chaos [Privé] Empty
Jeu 28 Jan 2021 - 18:20
Une grande part d'ombre ? Était-ce là le témoin de la volonté de rédemption du Sendai ? Laissant un fin sourire s'exprimer derrière son masque, c'était bel et bien le supplice de se savoir trahi qui empoignait son cœur entravé. Pour autant, il l'écoutait avec tout l'égard que son personnage lui accordait en apparence car aussi froissé de cette histoire était-il, il en restait curieux de découvrir son antagoniste sous des facettes qu'il n'aurait jamais eu l'occasion de découvrir. Là, il comprenait alors le jeu du destin. De revoir celui qui l'a pourfendu à l'instant, dans cette situation n'était guère une pénitence mais une grâce.
"Si je peux me faire précepteur d'une leçon, sachez que la sincérité est comme l'amour, elle se distingue bien mieux par les actes que par les paroles. La sincérité se trouve toujours sous la forme d'un écho qu'il vous faut apprendre à écouter."
Reprenant son regard vers l'horizon, il ne savait plus s'il se parlait à lui-même ou au Sendai.
"Quant à ma propre histoire, je ne pense guère qu'elle soit intéressante pour un homme de votre calibre. Je veille sur un petit patelin frontalier au pays du fer, il arrive tantôt que quelques garnements se prennent pour des bandits et tentent de voler notre graine. Si ça s'est toujours terminé jusque là par mon pied dans leur cul, ils arrivent parfois à m'en coller quelques unes. Cette fois là, c'était un poignard."
Son attention sur son interlocuteur, son ton se voulait étrangement sérieux alors :
"Il faut l'avouer, ce n'est jamais agréable de se faire découper le cuir. On préfère toujours être celui qui tient la lame dans ce cas, n'est-ce pas, Empereur-sama ?.."


_________________
黒火 -Le Maître Pantins de l'Empire
« Plus n'est jamais assez.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9926-shinrin-hanzo-plus-n-est-jamais-assez https://www.ascentofshinobi.com/t5332-liste-officielle-des-equipes-organisations https://www.ascentofshinobi.com/t9995-shinrin-hanzo
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

La rançon du chaos [Privé] Empty
Jeu 28 Jan 2021 - 21:43
Mes mains se plongeaient dans mes poches tandis que mon regard tentait de percer le secret du ciel. Se perdant dans moultes réflexions qui essayaient de me tirer hors de ma mauvaise conscience, les mots d'Oro furent étrangement réconfortants. Je n'arrivais hélas pas à voir son faciès, moi qui appréciait tout particulièrement reconnaître dans les yeux de mon interlocuteur la sensibilité qu'il voulait faire ressentir à son auditoire, mais je me contentais en tout cas de quelques formules emplies de sagesse. Si je réfléchissais pour songer à mes actes et paroles, je pouvais alors me faire une conclusion évidente.

Mes actes étaient teintés de sang, notamment ceux de l'affaire de la Révolte de Nanabi, mais je ne les avais pas effectué par désir de vengeance. Je n'appréciais pas Hanzô et je ne connaissais pas le Soldat Inconnu, mais je savais toutefois quel importance avait le Jinchuuriki dans la guerre. Alors pourquoi m'en voudrais-je, alors qu'il s'apprêtait à littéralement détruire une grande partie de l'Empire, les siens comme ses ennemis, ses proches comme ses plus grands adversaires... comme moi ?

Ou alors était-ce une incompréhension de ma part ? M'étais-je trop emporté, oubliant que cela pouvait être qu'une technique quelconque sans lien avec une transformation en Dieu ?

Cette idée me frigorifiait, suffisamment pour que je peine à relativiser en me disant que quitte à ne pas savoir, il avait mieux fallu agir. Mais peut-être qu'exclure Hanzô d'Urahi était de trop... Enfin, c'était bien trop tard. Je n'avais aucune manière de modifier cette infâme erreur.

-"Je suis désolé pour vous. Cette traîtrise est honteuse en plus d'être teintée d'injustice. Je suppose également que vous ne méritez en rien cet acte de violence ?"

Son histoire ressemblait à de la violence gratuite, et je peinais cette fois à trouver une certaine profondeur dans ses dires. Il n'y avait qu'une injustice marquée, une victime qui n'avait jusque là rien demandé, et pourtant il était de ceux qui pensaient à la vengeance. Du moins, c'était ce que je comprenais alors qu'il me disait qu'il préférait tenir la lame.

-"Normalement, nous n'apprenons à tenir la lame que pour se défendre. N'êtes-vous pas entraîné pour cela ? Dans un Empire tel que celui-ci, il vaudrait mieux pour vous que vous soyiez capable d'assurer votre propre protection."

Il y avait toutefois une question que je souhaitais lui demander. Bien personnelle, je comptais sur son intelligence et sa vivacité d'esprit pour me trouver une réponse qui, je l'espérais, pouvait me convenir.

-"Pour autant, je crois qu'il est parfois bon d'attaquer en premier. Lorsqu'il est question de sécurité, je suis de ceux qui pensent que malgré les regrets, il vaut mieux prévenir que guérir. Qu'en pensez-vous ?"

Le parallèle était clairement perceptible. Hanzô allait parfaitement comprendre là où je voulais en venir. Dans une décision difficile, qu'est-ce qui était le plus important ? D'attendre et de réagir pour limiter la casse, ou anticiper quitte à faire couler le sang ?


_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Shinrin Hanzo
Shinrin Hanzo

La rançon du chaos [Privé] Empty
Sam 30 Jan 2021 - 14:42
C'est dans ce qu'on appelle familièrement le brouillard de guerre que les décisions les plus infâmes sont prises en ce monde. Mais aussi difficile soit-il de prendre ce genre de commandement dans la brume de l'incertitude, la représentation que s'en faisaient les victimes était et sera toujours la même : L'injustice.

Peut-être que l'Empereur avait eu ses raisons, peut-être qu'en son cœur subsistait l'intime conviction de se faire le protecteur de son peuple. Il en restait qu'à l'esprit du déchu, l'action du Sendai resté teintée d'une résolution bien trop limpide et aussi absolue qui ne pouvait être l'œuvre que d'un homme qui était depuis des lustres bien décidé à en occire un autre.

Le dénouement de cet incident était donc simple :
"Oui, je ne méritais rien à cet acte de violence, mais il faut croire que c'est ainsi que la vie est faite. On vit pour se faire encaldosser quand on se montre tout crème et tout beurre."
Son ton était acariâtre, mauvais. Dramatique, il dévisageait son interlocuteur de haut en bas comme pour mieux s'imprégner de cette image, celle de l'homme à qui toute la faute incombait.
"Prévenir, oui, j'ai toujours été adepte de la bonne violence, celle qui était bien dirigée, et ce aussitôt que j'ai été entraîné à tenir ma lame contre mes ennemis. Aussi ne m'a-t-on jamais appris que mes ennemis les plus audacieux et nocifs n'étaient guère ceux qui habitent au-delà de nos frontières mais ceux avec qui nous rompons parfois le pain. Il faut aussi savoir regarder devant soi que derrière nous."
Reprenant son attention sur les cieux et leur infini azur, son ton se voulait plus calme alors.
"Ca, je dois bien l'avouer, c'est quelque chose que j'aurais dû comprendre bien plus tôt."


_________________
黒火 -Le Maître Pantins de l'Empire
« Plus n'est jamais assez.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9926-shinrin-hanzo-plus-n-est-jamais-assez https://www.ascentofshinobi.com/t5332-liste-officielle-des-equipes-organisations https://www.ascentofshinobi.com/t9995-shinrin-hanzo
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

La rançon du chaos [Privé] Empty
Sam 30 Jan 2021 - 17:29
Le ton devenait de plus en plus âcre. Je pouvais ressentir au son de sa voix qu'il y avait une espèce de haine qui ressortait de son discours. Je la comprenais vraiment bien. Ou plutôt je pensais vraiment bien la comprendre. Là où cela me surprenait, c'était que la suite de sa réponse intégrait implicitement des anecdotes bien plus personnelles. Ce dont il s'était plaint auparavant n'incluait absolument pas des enfants avec qui il s'entendait bien, bien au contraire. Alors pourquoi se plaignait-il tout de suite des trahisons de ses amis ?

Mon regard l'analysait en coin un rien de temps, se faisant à l'idée que la situation l'avait amené à se livrer un peu plus sur ses sentiments et sur son passé.

J'haussais également les épaules à sa réponse. Je devais reconnaître une certaine similitude dans sa situation et la mienne. Si je ne connaissais pas le soldat au Genjutsu qui avait perdu la vie en tombant dans les limbes, Shinrin Hanzô faisait parti de mes alliés. Plus exactement, il devait faire parti de mes alliés et j'en venais même à repenser à ce que j'avais fait pour son clan après mon élection. Le respect des codes de son clan, de la mort de Shinpachi, la volonté de garder des informations secrètes pour éviter une révolte au sein de l'Empire... avais-je effectué tout cela pour rien ?

-"Je crois qu'il est compliqué d'intégrer cela dans notre esprit avant que nous y soyons réellement confronté. J'ai également dû subir une situation dans ce genre. Voyez-vous, quelqu'un que l'on se doit de considérer comme un allié de marque, qui d'un jour à l'autre, sous un éclat de colère, se décide de s'apprêter à annihiler la vie de tant d'innocents. Dont les siens..."

Peut-être en disais-je trop. Mais peut-être pouvais-je également en dire un peu plus comme l'affaire ne s'était pas trop ébruitée. L'Empire ne savait pas encore que la bombe ambulante s'était échappée de l'Emprise du Feu. Qu'il soit mort ou qu'il se soit échappé...

-"Je ne pensais pas avoir un jour à vouloir tuer un ami. Pourtant, ce jour là, j'en étais bien décidé. Pour protéger ceux qui m'étaient cher... en plus de protéger ceux qui lui étaient cher, qu'il avait lui-même oublié."

Ma tête ne cilla pas. Pas un soupire, qu'une expression proche de celle d'un homme qui subissait sans broncher les choix difficiles qui s'imposaient à faire. Le véritable rôle d'un Empereur, celui de marcher sur une tonne d'horreur en prétendant ne pas les voir pour mieux gouverner. Une espèce de lâcheté obligatoire qui permettait de garder les pieds sur terre.

-"Enfin, pour en revenir à vous, je vous invite à ne pas vous laisser abattre. L'Empire ne vous oubliera pas, et je peux m'occuper de vous envoyer des soldats de la territoriale afin de régler vos problèmes. Par respect envers votre dévotion."

Je plongeai cette fois mon regard dans les yeux de son masque. Des pupilles déterminées qui voulaient rendre justice à une victime. J'étais prêt à lui apporter l'aide dont il avait besoin pour se relever, un effort que je faisais pour encourager le sien à continuer d'aller de l'avant.

-"Acceptez-vous cette aide ?"


_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Shinrin Hanzo
Shinrin Hanzo

La rançon du chaos [Privé] Empty
Lun 1 Fév 2021 - 19:09
Son discours se voulait étrange, à la limite de l'incohérence. Aussi prudent le Shinrin voulait-il être, il ne pouvait s'empêcher d'exposer sous couvert de fabulations un message pernicieux à l'égard de l'Empereur. C'était là les signes de son impétuosité, le partage dissimulé de sa noirceur, de la grisaille qui emplit son cœur. Mais si dans sa prise de risque il espérait indirectement trouver un certain réconfort, les mots du Sendai ne firent qu'accentuer ses sentiments asthéniques, il ne savait quoi penser et vers quel schéma tendre… Se conforter dans l'idée que ce n'était guère qu'une bévue, un malentendu, un quiproquo ? Conclure que l'Empereur voulait bien sa mort ou tout simplement rejeter toute recherche de sens et se faire le monstre que l'Empereur crut voir ? Tout était sombre, tout était flou, seule sa tristesse restait limpide.

Mais dans tout cet embarras, tout ce qu'il trouvait bon à faire à cet instant était de jouer son rôle et de laisser à plus tard les questions qui n'avaient pas de réponse. C'était là la déroute d'une victime en proie à sa géhenne.
"Hmpf… il faut croire que la vie n'est qu'une pute."
Maussade, c'était comme si intérieurement il avait le même âge que son grimage.
"… et je vous remercie pour votre proposition, "Empereur-sama", mais j'ai en mon cœur un commandement que je me dois de respecter : Un homme doit faire ce qu'un homme doit faire."
Malgré le double-sens, sa phrase n'était habillée d'aucune ambiguïté, aussi bien pour le récit de Maruchi Oro que pour l'épopée de Shinrin Hanzo.
"Sur ce, je ne souhaite guère vous importuner plus que ça avec mes ennuis du moment. Je vous saurais gré de laisser le vioque que je suis devenu subtiliser un peu d'attention auprès des infirmières avant de m'en retourner auprès des miens."
Placide, dénué de toute émotion, il se laissait aller à une dernière parole avant d'entamer d'un sombre pas le retour vers sa couche.
"La trahison n'est qu'un mot inventé par les hommes pour confondre leurs frères qui ne pensent pas de la même façon qu'eux. N'oubliez pas cela…"

_________________
黒火 -Le Maître Pantins de l'Empire
« Plus n'est jamais assez.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9926-shinrin-hanzo-plus-n-est-jamais-assez https://www.ascentofshinobi.com/t5332-liste-officielle-des-equipes-organisations https://www.ascentofshinobi.com/t9995-shinrin-hanzo
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

La rançon du chaos [Privé] Empty
Lun 1 Fév 2021 - 22:16
Le ton avait quelque peu changé pour cette rencontre qui arrivait à son terme. Je pouvais sentir une ambiance qui, saine de base, avait tendu vers la haine et le ressenti. Je pouvais sentir que cette homme de prime-abord sage et expérimenté se laissait aller à de la rancœur qui, sûrement mérité, était entretenue comme une ortie par Dame Nature. Fallacieuse, vile, piquante mais aux allures calme et inoffensive. Qu'il s'agisse du ton qu'il prenait ou de sa posture plus renfermée qu'à l'accoutumée, j'eu même l'impression qu'il m'en voulait personnellement. Comme si j'étais responsable des enfants qui saccageaient ses plans.

Alors sans un mot, je le suivais du regard tandis qu'il abrégeait cette rencontre. Il devint un brin plus cru dans ses paroles, mettant en avant un honneur d'homme et une fierté que je ne saurai comprendre dans les temps actuels, puis fit ses premiers pas vers le départ... sous des yeux étonnamment impassible. Je ne tenais pas à ce que cela soit insolent, cela ressemblait plus à un faciès de quelqu'un qui encaissait la dureté d'une volonté de vengeance.

Après ses derniers pas, suivant une leçon de vie qui s'appliquait on ne peut mieux à ma situation actuelle, je tâchais d'y trouver un répondant qui me correspondait plutôt bien. Car si la trahison était un blâme qu'il ne fallait tolérer, la vengeance était toute aussi inhumaine.

-"..."

Rien ne sortit. Après un temps de réflexion, je finis par me dire que cela n'en valait pas la peine. Je redoutais fortement sa capacité à entendre des paroles d'un homme qui ne partageait pas sa façon de penser, non pas parce qu'il n'était pas assez intelligent pour le comprendre, mais plutôt car la fierté était le principal moteur de bien des consciences.

Je le laissai ainsi partir sans un mot, suivant à mon tour le pas pour entendre les résultats de mes tests psychologiques. J'apprenais quelques minutes plus tard qu'il n'y avait rien à déplorer... qu'un contre-coup logique suivant une émotion forte.


_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363

La rançon du chaos [Privé]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La rançon des complots [Libre]
» Nom nom, des takoyakis [Privé]
» ACT 1 侵入๑ Naissance (Privé)
» Le rendez-vous des traîtres [Privé]
» La préface du chaos

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: