Soutenez le forum !
1234
Partagez

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 2

Maître du Jeu
Maître du Jeu

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 2 Empty
Ven 29 Jan 2021 - 0:00
Dans ce monde existaient des braves, des forts, des costauds. Des véritables bêtes sanguinaires, plus assoiffées par le sang de leurs ennemis que par la source première de survie qu'était l'eau, réclamée par n'importe quel corps vivant. C'était là tout un imbroglio de brutes jacassantes et hurlantes, dont la violence n'avait que pour unique et triste égale leur cruauté sans fin. Le mal sévissait sur les sentiers du Yuukan dans le cœur de bien de ces combattants, aux épaules aussi larges que des montagnes, que des monts. Mais pas dans celui de la petite créature marine haute comme deux pommes – et même pas trois – qui vous attendait sagement, au milieu d'une arène spécialement fabriquée pour cette occasion où il fallait se démarquer des autres équipes. Amenés à l'intérieur d'une aire particulièrement boueuse et assez instable, où la gadoue semblait respirer d'elle-même et salissait déjà vos chaussures voire vos bas, vous pouviez apercevoir le plat horizon des champs qui se dressaient en maîtres devant les montagnes cerclant Toriire.

Toutefois, jamais vous ne seriez capables de passer à côté de l'énormité a priori minérale qui trônait en reine derrière le seul qui vous servait de compagnie, sans vous poser la moindre question à son sujet.

Grande de plus de cinq mètres et longue d'au moins une vingtaine, la structure aux atours plutôt naturels et éloignés de la main de l'Homme demeurait d'une immobilité et d'un silence si rigoureux qu'elle en était presque déstabilisante pour des personnes qui n'avaient jamais eu la chance d'observer un tel spécimen. Un mutisme pesant venait de s'installer. Mais le gérant de cette épreuve, Dujaki, s'empressa de le briser même de sa toute petite et fragile voix qui sortait d'entre ses crocs acérés. Pour se faire remarquer, il avait dandiné une de ses nageoires vers les Kirijins.

Dujaki:
 

Ehmm... Je vous souhaite la bienvenue à votre première aventure au tournoi de Toriire, Kirijins. J'espère que vous avez fait un bon voyage et que l'embêtant bourbier de ce lieu ne vous dépayse pas trop, parce qu'il ne s'agira pas d'une épreuve comme les autres. Non.

Le petit requin, s'il avait pu paraître mignon, s'apprêtait pourtant à effacer tout espoir de sérénité sur vos traits après s'être raclé la gorge et fait frétiller ses branchies. Il fixa les combattants un à un. Un adolescent, une jolie jeune femme, un bibendum et… on ne sait pas trop quoi. Sûrement un Kirijin au bout du rouleau, épuisé par sa vie de guerrier. Et il continua.

Vous avez devant vous votre ennemi. Oui oui, vous m'avez bien entendu. Votre ennemi. Je vous présente Numenume*, notre emblématique Mère l'Huître de laquelle vous avez pour objectif d'extraire la perle. Je vous souhaite beaucoup de courage et de témérité jeunes gens, car cette tâche est tous les ans un calvaire pour nous autres. Vous en aurez besoin. Ah oui, et...

Il fit mine de leur tourner le dos mais leur adressa une dernière œillade avant cela, de ses yeux ronds comme des billes.

...N'oubliez pas que c'est une mère.

Sans en dire plus, le présentateur de l'épreuve sautilla pour s'éloigner. Il vous laissa seuls avec la gigantesque coquille de ce mollusque, qui était encore à peine ouvert et ne laissait pas la moindre lumière infiltrer son intérieur.

*Numenume (滑々, litt: Gluante)


Les participants à ce groupe sont @Hayame Atsumi, @Yamanaka Kiyon, @Hyōsho Shironome et la mystérieuse mais charmante Vivi. Votre objectif est donc de vous emparer de la perle de Numenume. Vous avez 72h entre chaque post, merci de respecter au mieux ce délai pour permettre au tournoi de se dérouler avec fluidité. A la fin de chaque tour, il y aura une intervention du narrateur pour rendre compte du succès ou non de vos actions.

Bon RP !



Revenir en haut Aller en bas
http://ascentofshinobi.forumactif.com
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 2 Empty
Ven 29 Jan 2021 - 14:06
Les bizarreries s’enchaînaient inlassablement ici bas. Un lieu somme toute très anxiogène pour la blonde, qui n'était définitivement pas rassurée à la vue d'un village aussi atypique. Mais les malheurs n'arrivaient pas seuls, et Viviane fut sélectionnée pour faire équipe avec Atsumi. Seul point positif, des têtes qui ne lui étaient pas inconnues vinrent compléter ce début de sélection désastreux, suite a quoi le quatuor fut conduit vers leur lieu d'épreuve.

La gadoue environnante tira une grimace à la kunoichi, qui se paya le luxe de dépenser le chakra nécessaire pour la maintenir à la surface de cette substance qui ruinerait sa tenue sans aucun doute. Elle avait laissé une robe se faire déchirer, jamais plus elle ne laissera ses vêtements se faire ruiner de la sorte. Néanmoins, le tout petit requin qui les attendait sur place arracha un petit « oooh » à l'espionne qui se dirigea attendrie vers la créature.

Une bien moins attendrissante créature les attendait également, une huitre gigantesque comme elle n'en avait jamais vu dans l'archipel. Bien qu'elle avait rarement l'occasion de s'en offrir, des tonnes de ces fruits de mer se vendaient toutes les semaines sur le port de Kiri, et elle en dégustait à l'occasion lorsqu'elle en avait le temps ! Cependant, elle doutait fort que cette huître était dégustable à moins qu'il s'agisse de l'épreuve du jour ? Sans vinaigre, cela allait être vite écœurant …

Écoutant attentivement les règles imposées à l'équipe tout en résistant à l'envie de prendre le petit requin dans ses bras, la curiosité d'Atsumi fut piquée à vif. Une perle ? Les choses avaient prit une tournure tout à fait intéressantes tout à coup. Elle imaginait à peine la taille de la perle en question … Quelle petite fortune pouvait-elle en tirer ? Depuis le festival, elle avait certaines relations avec les bijoutiers de l'ile Hakari, elle pourrait négocier le tout à un bon prix …

Soudainement très impliquée, l'espionne s’avança tranquillement vers l'huitre, gardant en tête les mots du petit requin.

« Une mère ? » dit-elle, s'adressant à ses coéquipiers. « Quel genre d'indice cette caractéristique est censé nous apporter ? »

Regardant attentivement l'ouverture qui ne laissait rien entrevoir, la blonde passa distraitement sa main dans l'ouverture à plusieurs reprises. Ce village était des plus loufoques, et elle était convaincue que les méthodes traditionnelles ne seraient d'aucune efficacité.

Qu'est ce qui caractérisait les mères, si ce n'est le fait d'avoir enfanté … ? De toute façon, il fallait bien commencer par quelque chose.

Amplifiant progressivement sa force via son chakra futton, la blonde posa ses main d'une part et d'autre de l'ouverture de la coquille, et tira de toutes ses forces (amplifiées). On pouvait même voir de la vapeur qui s'échappait des bras de la kunoichi dans un « pshiiit » incessant.


Résumé:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Yamanaka Kiyon
Yamanaka Kiyon

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 2 Empty
Jeu 4 Fév 2021 - 18:03
Pour un clan historiquement nomade, Kiyon devait dire que les Yasei du Désert avaient apporté un certain sentiment d'unité depuis leur arrivée au sein des terres humides de la Brume. Pourtant encore arrivistes, les Enfants sauvages avaient déjà marqué de leur empreinte le bloc culturel qu'était le Pays de l'Eau. Les Kaguya étaient mus d'une forte identité culturelle également, mais leur isolationnisme traditionnel empêchait leurs coutumes de profondément marquer la vie ethnique du reste du Village. Les Sabreurs, eux, ont peut-être bien marqué Kiri militairement, rendant les effectifs de la nation traditionnellement prompt à se débrouiller avec les armes tranchantes. Quant au clan Yuki, leur impact est plus pratique que théorique, notamment dans leur contrôle des geôles de Kiri. Il était donc tout naturel que les Yasei se soient imbriqués dans les places laissées libres au sein du système social de l'ethnie kirijine. Voici donc leur fonction : l'attraction culturelle. Véritable preuve de cette ascension culturelle : le Tournoi inter-équipes de la Brume.

C'est en ce jour d'été que plusieurs shinobis du pays marchèrent en direction du Village de Toriire. En route, la peau blafarde de l'Épouvantail reflétait la lumière du soleil au point où il aurait pu rendre aveugle les regards les plus insistants. Cela n'a pas empêché, apparemment, un être vraisemblablement déficient au vu de l'exotisme de ses déplacements de se poster face à lui et de venir cueillir quelques graines de sa sagesse :

- Quel est le comble pour un marin ?

Kiyon, comprenant que son interlocuteur était en détresse philosophique, était bien disposé à venir le secourir :

- Et bien je pense qu'il s'agit avan-...

- Avoir le nez qui coule, neuneu !

L'énergumène ne laissait même pas le shinobi terminer sa phrase, comme s'il n'avait pas été prévu que Kiyon réponde. L'Homme fronça les sourcils, clairement alerté par la détresse de ce fieffé trublion. Impossible, il ne pouvait pas laisser cet être continuer ainsi, il ne pouvait pas le laisser avancer dans la vie alors qu'il se trompait, il ne pouvait pas le laisser dans une telle détresse. C'était évident, le comble pour un marin était de se faire mener en bateau. Son visage se crispait, il devait rattraper ce pauvre homme.

- Non ! Attendez ! Revenez ! Vous commettez une grave erreur !

Kiyon emboitait le pas, passant de marche à course, mais jamais un joggeur n'avait pu rattraper une roue déchainée qui avançait vers sa destinée. Il continua quelques minutes, se désolidarisant de ses camarades shinobis, jusqu'à finalement perdre sa cible de vue dans la foule de civils qui commençaient à s'amasser à Toriire pour au final énoncer la mise en place du Tournoi Inter-équipes de la Brume (aussi appelé le "TI-ÉB").

C'est ainsi, et après plusieurs explications et interventions de personnages tous plus perturbants les uns que les autres, que le Yamanaka se retrouvait au sein d'un véritable temple du sale et glissant : la boue. Il reconnaissait autour de lui le visage d'Hayamé Atsumi à laquelle il doit la surveillance du bien-être de Duchesse lorsque ce dernier vagabondait dans son quartier. Une personne de confiance, c'est déjà cela. Un peu plus loin, il pourrait parier sur l'identité de son autre camarade du jour : Hyosho Shironome. En tant que Chunin de la Brume, Kiyon a suivi l'Examen de cette année, à peu près chaque gradé se doit d'au moins se tenir au courant du gagnant du Tournoi de cet Examen. Quant à l'autre ... passons. Un nuage de couleurs immonde sur pattes, ou plutôt sur boule. Si les couleurs avaient une odeur, nul doute que ce mélange éclectique puerait ... oui, non, il n'y a pas énormément de manières de le dire, elle puerait la merde. Il ne pouvait qu'espérer que celle dont les prouesses vocales avaient déjà été illustrées plus tôt ne s'approcherait pas de lui plus que de raison.

Ainsi donc l'équipe était formée, et peu de doutes pouvaient être laissés quant à la teneur de l'épreuve. Une huître, un coquillage réputé pour sa solidité trônait au milieu de tout et brillait de par sa taille gargantuesque. Il n'y avait pas besoin d'être un scientifique pour comprendre que tout l'intérêt de l'affrontement portera autour de cette coquille. La redoutable et terrible créature qui leur servait d'arbitre confirmait cette théorie. De sa voix rocailleuse, le requin les invitait à venir cueillir le fruit défendu d'une femme pas si chaste puisqu'aparemment déjà maman. À partir de là, le plan du yamanaque fut assez vite construit. Faisant face à un animal, la facilité voudrait que la Transposition de son clan soit un bon moyen de prendre contrôle de la cible et la forcer à délivrer ses parties du corps les plus inavouables. Pendant que ses partenaires (y compris le pachyderme) lançaient leurs assauts, l'Épouvantail réunissait ses mains pour former un mudra qui laissa apparaître deux clones qui resteront à ses côtés. Une fois que tous avaient tenté leur chance, il joignit une fois de plus ses deux mains mais pour former un cercle avec ses doigts cette fois-ci jusqu'à émettre une impulsion de son âme pour la faire quitter son corps en visant au moins le creux de la fente de ce farouche animal. Une fois que son âme eut quitté son corps, les deux clones se chargent de réceptionner son corps inconscient sans qu'il ne s'enlise dans la boue ayant déjà marqué ses pieds.

Résumé:
 

_________________
[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 2 Wcl1
- #4a836c
Signature © Aditya
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10917-yamanaka-kiyon-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10957-yamanaka-kiyon-carnet#94051 https://www.ascentofshinobi.com/t9693-daken-kosatsu-terminee#82331
Hyōsho Shironome
Hyōsho Shironome

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 2 Empty
Mar 9 Fév 2021 - 18:24






Tournoi inter-équipe de Kiri

groupe 2



Été 204, village de Toriire, place de l'huître.

S'il y avait bien une chose à laquelle Shironome pensait ne jamais être mis face-à-face au cœur de son existence, c'était bel et bien l'ombre d'une huître géante qui ferait pâlir la plupart des pêcheurs de l'île d'impuissance. Sans compter l'odeur dégeulasse qui s'échappait de sa carcasse fermée, ça on allait pas en parler. Une expression blasée peinte sur son visage, l'enfant des neiges avisait le bouffon de service qui était plus proche d'un épouvantail qu'autre chose, et la blonde qu'il avait rencontré plusieurs fois qui, apparemment, avait des envies de se la jouer musclor aujourd'hui. Alors qu'elle avait été à deux doigts de canner dans l'hôpital y'a pas trois semaines. Bref. En soit c'était beau de rêver mais bon...

Mais ce fut à cet instant que son regard se déposa sur les courbes aqueuses d'un petit requin à la frimousse adorable, et, semblait-il, prenant le rôle d'arbitre pour ces maigres heures parmi lesquelles leur présence demeurerait au sein de ce village. Les yeux écarquillés par le caractère adorablement surprenant de cette poiscaille pas foutue d'avoir un chapeau qui ne puait pas la mort sur son gros crâne, l'opalin demeurait interdit. Il était tout simplement... craquant. Beaucoup trop mignon avec ses petites nageoires coupées qui lui servait visiblement d'aile de poulet, vu qu'il n'y avait aucun moyen qu'il pouvait nager avec ces trucs collés à son corps.

Toutefois, ses sourcils se froncèrent en entendant ses paroles, et, plus particulièrement, le nom de leur soi-disant « ennemi ».

« Umeume* ? Mais c'est évident qu'il s'agit d'une huître, rien à voir avec un prunier... »

Malgré tout, le nivéen n'accorda pas plus de temps à ce petit problème, observant les faits et gestes de ses compagnons d'infortune, dont les tentatives évidentes s'apparentaient plus à soulever l'eau d'une rivière avec une pelle pendant une pluie torrentielle pour espérer faire baisser son niveau d'eau, mais que comme un con, l'eau de la pelle tombait dans la rivière derrière nous sans s'en rendre compte. En un mot ; ça servait à que dalle. Aussi, l'enfant des neiges s'approcha de l'arbitre sans chercher midi à quatorze heures (parce que de toute façon il était dix heures à tout casser) et s'assied derrière lui, entourant ses bras autour de son corps flasque de petit requin. Il le sera tout contre lui comme s'il s'agissait d'une peluche, les joues légèrement rosées par la mignonnerie de l'animal.

Ses deux paumes girent au niveau de la croix de son buste, observant ses yeux globuleux à deux doigts de sortir de leurs orbites pour jouer au bowling avec les silhouettes des deux blonds qui l'accompagnaient (et qui sait, il avait au moins trois chances sur quatre de renverser le Yamanaka si l'on en jugeait les côtes saillantes qui étaient visible au-travers de son haut).

Et tout simplement, il déclara, le menton déposé sur le pot de sardine ;

« À moins que je me trompe... une huître crée elle-même la perle au sein de son organisme, d'où le fait que l'on l'appelle « mère » ? Elle voudra défendre sa... progéniture, si l'on peut l'appeller comme ça. »


récapitulatif:
 

*梅梅 Umeume, litt. prunier, confondu oralement par Shironome avec Numenume.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9685-hyosho-shironome-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u853
Narrateur
Narrateur

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 2 Empty
Mer 10 Fév 2021 - 21:21
Être surnommé Martin, cela aurait été la goutte de trop pour la petite créature étrangement douce pour un requin. Son cœur aurait été bien trop sensible pour supporter cet affront et continuer à marcher droit après une telle insulte. Dujaki était mignon. Dujaki était gentil. Mais il n'était pas une peluche qui prônait le silence face aux caresses. Malgré sa timidité, il avait essayé de relâcher quelques petits bruits de sa bouche ronde mais effrayante pour signifier sa réticence auprès de ce jeune Kirijin qui le tâtait comme un jouet sans conscience. S'il pouvait se faire passer comme tel, du haut de ses trente six centimètres, il n'en restait pas moins un humain doté d'émotions. Un humain qui avait oublié qu'il en était peut-être un à force de se limer les dents sur des squelettes de poiscailles, certes, mais un humain quand même. Le courage de se rebeller contre cet adolescent trop avenant dénoua sa gorge scellée par la gêne, lorsqu'il susurra quelques petits mots au creux de son oreille.

...Loin de moi tout esprit de pédérastie, alors repose-moi tout doucement si tu veux pas finir en sardine dans mon chapeau.

Des bras du garçon jusqu'au sol, le prédateur miniature alimenta toujours cette même expression vide de toute chaleur, rigide comme la glace. Même ses yeux, qui tournoyaient comme des billes au gré de sa mouvance, n'étaient pas témoins d'une quelconque flamme sentimentale. Mais Hyôsho Shironome pouvait désormais dire que cette face faite de marbre était loin d'être un handicap pour s'exprimer correctement. D'un coup vif, il se remit debout et se tourna vers l'huître qui n'attendait que de s'ouvrir aux enfants de la Brume. Sa petite bouche dentelée s'ouvrit, prête à commenter les premières actions des deux autres guerriers qui eux, n'avaient pas hésité à foncer pour éviter l'échec de cette épreuve. Mais au moment où il voulut le faire...

...OOOOOOHHHHHHH!!!....

C'était la fin. La fin de tout, car l'espoir était mort pour Hayame Atsumi, la brillante Miraculée qui avait prié jusqu'à lors pour ne pas se retrouver dans la même équipe qu'elle. Que cette énergumène, que personne n'arrivait à regarder droit dans les yeux tant ses lunettes tordues foutaient les jetons ou son arc-en-ciel crânien attirait l'attention. Parce que c'était le début d'un petit séjour en enfer, tous entre amis. Pour les prévenir de son arrivée surprise, sa voix avait résonné dans l'arène en de petites vaguelettes d'échos, interpellant d'abord le petit requin à casquette d'aluminium avant d'arriver à vos oreilles. En alerte, Dujaki tourna les nageoires et fixa comme un robot la venue de Viviane dans l'enclos sale de boue et maintenant, sale de ce bibendum.

Viviane, tu as frôlé de près la disqualification pour ton retard. Mais tu es pardonnée, pour cette fois. Du coup, je vais devoir répéter les instructi-...
Bah non, j'ai pas envie.
...K...Krr...Krk...

Un vent glacial naquit, malgré le soleil estival qui cognait sur Toriire.

C'est bon j'rigole, te choppe pas des hémorroïdes à force de pousser le fretin. Ah nan, j'te le conseille pas hein. Parce que j'te jure que ça fait pas du bien, les miens ils sont gros comme ç-... OOOOOOHHHH!!
...

Un autre cri monstrueux était sorti des entrailles de Viviane, lorsqu'elle avait levé les yeux sur le coquillage.

MAIS C'EST LA JOLIE BLONDINETTE... EH, J'SAVAIS PAS QUE T'AIMAIS LES HUÎTRES!!

Son regard idiot s'était mis à pétiller en voyant Atsumi essayer de défaire cette coquille géante, qui était l'objet de l'épreuve. Viviane se mit à courir. Oui, courir. En se dandinant de droite à gauche, elle manqua même de se farcir le... Ah non, elle n'arriva pas à éviter le mongol qui restait planté là comme un épouvantail. En le percutant de plein fouet, elle avait peut-être fait une boulette. Mais tant pis. Parce que sa meilleure amie n'attendait plus qu'elle. Sous la force des bras de la Hayame et du contrôle mental du Yamanaka, la coquille de l'huître gigantesque se mit à trembler et à faire naître une ouverture. Très fine, mais suffisante pour insinuer à Viviane qu'il fallait faire quelque chose. Enfin, normalement. Pendant plusieurs secondes, elle demeura stoïque. Les yeux plissés au-dessus de ses lunettes placées au bord de son pif, les sourcils froncés. Elle réfléchissait, visiblement. Mais à quoi? Nul ne le savait, avant d'une lumière ne vienne éclairer son esprit d'abrutie. D'une maladroite série de signes, elle gonfla son bide déjà bien proéminent pour cracher dans la petite ouverture de l'huître qui était en train de naître, une pique tellurique censée empêcher l'huître de se refermer.

Mais à la place, Viviane s'empressa de s'en servir de perchoir en bondissant sur lui pour se retrouver près d'Atsumi.

Hé copine, tu me reconnais? C'est môôôaaaaa...

Le cauchemar se réitérait. Comme un déjà-vu, Viviane s'approcha de la chevelure de blé en souriant comme une dégénérée. Mais les retrouvailles ne se passeraient pas comme elle l'avait tant de fois rêvé. Car l'huître ne comptait pas se laisser faire. Sous le poids de camion de Viviane, le pieu ne tarda pas à faire levier et à aider Atsumi à la besogne. Mais le coquillage s'ouvrit si brutalement, à taille d'homme, qu'il restait difficile de croire qu'il s'agissait là du fruit de votre seul effort. Parce qu'aussitôt l'ouverture créée, le corps du mollusque se mit à déborder sans prévenir et à essayer d'enserrer à une vitesse conséquente tant Atsumi que Viviane, elles qui étaient les plus proches d'elle. Toutefois, cela n'allait pas être le seul problème auquel vous devriez vous confronter. Percée au grand jour, vous pouviez voir que Madame l'Huître n'était pas la seule à habiter sa demeure minérale et qu'elle était accompagnée d'une petite armée d'une quinzaine d'oursins plus gros que ces simples mets pour l'humain. D'ailleurs, ils ne tardèrent pas à vous regarder de leurs yeux rouges.[invisible_edit]

De colère.

Klokloklokloklo...klok...lokl...

La troupe prit plaisir à vous faire part de son chant. Et surtout, à vous menacer de leurs aiguilles venimeuses en expulsant sur vous une nuée de ces dernières.

résumé:
 



Dernière édition par Narrateur le Lun 1 Mar 2021 - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 2 Empty
Lun 15 Fév 2021 - 20:34
La très légère ouverture qui se profilait encourageait Atsumi à redoubler d'effort, c'était même un peu trop facile. Évidemment que les choses se passaient trop bien, la terre se mit vite à trembler, annonçant l'arrivée de quelque chose d'énorme et probablement dangereux.

Et c'est précisément ce qu'il se passa. Alors qu'elle pensait avoir évité de justesse de voir la décadente Viviane intégrer son équipe, elle ne fut néanmoins pas épargnée, et le pachyderme arriva bien vite à son niveau, répandant ses effluves de tabac froid partout autour d'elle.

Néanmoins, les mains plongées dans l’huître, en pleine lutte avec la coquille elle se contenta de grommeler à son imposante coéquipière :

« Ah … salut Vivianne ... »

L'expression de la jeune blonde se transforma néanmoins bien assez vite en expression d'épouvante, passée la surprise de voir un personnage comme Mme Bernard composer des mudras. Quelle genre de technique allait-elle pouvoir bien effectuer ?

« Non ! Doucem- ... »

Ne pouvant pas finir sa phrase, elle demeura interdite devant l'ouverture soudaine de l’huître. Se préparant au pire (Si pire avait pu être matérialisé autrement que par la présence de la Princesse du shopping). Elle n'eut en réalité pas vraiment le loisir de contempler ce qu'il se cachait à l’intérieur, Atsumi fut vite rattrapée par une substance gluante qui n'était rien d'autre que la chaire de l’huître qui tentait de les emprisonner. Se promettant de revenir plus tard avec du vinaigre et du pain, elle effectua un léger bon en arrière afin d'éviter d'être alpaguée. Au diable Vivianne, elle était de toute manière bien trop volumineuse pour risquer quoi que ce soit.


Bien en arrière, elle eut également le temps de repérer ce pourquoi le coquillage était qualifié de « mère ». Ses enfants étaient de sortie, probablement dérangés par cette intervention de la part des Kirijins.

Souhaitant réagir au plus vite, elle constitua un mur de terre qui ne l'engloba qu'elle où les personnes qui s'y réfugieraient derrière. Elle resta adossée à son mur de terre quelques secondes, avant de se remettre à composer des mudras. Posant sa main au sol, elle matérialisa une plate forme de terre qui se souleva d'un coup très sec et violent, envoyant valser le coquillage contre le mur le plus éloigné possible afin de leur donner un peu de répit.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Yamanaka Kiyon
Yamanaka Kiyon

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 2 Empty
Mer 24 Fév 2021 - 23:59
Tout n'était plus que brume et obstacles broussailleux, la Transposition avait échoué pour une raison que Kiyon ignorait. Il ne put réellement assister aux jérémiades du bibendum coloré et son esprit se baladait encore dans les méandres purgatoires quand la Mère porteuse éjecta tout le flux de sa douce coquille saline. Heureusement pour l'Épouvantail, ses clones étaient à ses côtés. Ainsi, lorsque les progénitures farouches de la famille iodée manifestèrent leur mécontentement, les duplicatas purent défendre leur vaisseau original. C'est en ce sens qu'un des deux clones se mit quelque peu en avant pour former quelques signes incantatoires et éjecter une violente bourrasque de son corps qui vint interrompre la course des projectiles empoisonnés, allant même jusqu'à détourner la trajectoire de plusieurs d'entre eux pour les envoyer se perdre au loin.

Futon : Kitayama no Ikari
北山の怒り

Maintenant que sa défense était assurée, il fallait se concentrer sur les autres. Atsumi avait l'air de s'être débrouillée et Shironome ne semblait pas avoir grand chose à craindre. Dame Viviane quant à elle ... continuait de dindonner. Elle n'avait pas l'air de vraiment savoir mettre de l'ordre dans sa propre vie, donc Kiyon ne pouvait pas vraiment se reprocher les échecs de cette dernière si jamais elle ne ressortait pas vivante de cette épreuve. C'est une grande femme. Une grosse femme, aussi. Elle ne mangeait pas que ses émotions, pour sûr. Pendant que passait le temps de ces élucubrations dans l'esprit des clones du Yamanaka, son esprit revint à son possesseur. Que restait-il à faire à présent ? Les oursons étaient, sans mauvais jeu de mot, une épine dans le flanc de cette équipe du tournoi. Mais le fait que les coéquipiers de l'Enfant de Hi étaient plantés entre lui et les progénitures ne lui laissait pas vraiment de trajectoire idéale pour les atteindre. Et il aurait pu en être de même pour la Matrone si la Jônin n'avait pas eu la brillante idée de repousser celle-ci. L'aire était maintenant dégagée pour le Blond. Encore un peu déstabilisé par la reconquête de son enveloppe, il délégua la charge à un de ses clones en lui adressant un regard. À son signal, le bunshin emboîta le pas pour réduire la distance entre lui et sa cible tout en signant quelques mûdras.

Futon : Sora no Sara
空の皿

Les avant-bras en croix face au torse, un fin disque de vent prit forme entre l'index et le majeur de chacune de ses mains tandis que ses autres doigts se refermaient. Le sifflement strident produit par ces deux plateaux sous-entendait une vitesse de rotation dont le tranchant ne devait pas être sous-estimé. Il ne savait réellement si cela suffirait à entamer la carapace de l'Huître mais il n'y avait qu'un seul réel moyen de mettre cela à l'épreuve. Pourquoi l'attaquer, d'abord ? Le but de cette étape du tournoi n'était pas d'assassiner la Matriarche mais juste d'en dévoiler la Perle. Il ne voyait pas vraiment ce qu'il pourrait faire, en tout cas pas tout seul. Alors pendant que les Disques de Vacuité étaient lancés, le Kiyon original joint ses mains et ouvrit un canal de communication spirituel qui liait chacun de ses partenaires. Oui, même elle, même Viviane Bernard.

Ninpo : Kyatenro
གྱ་ཆཧེམ་པོ་ལོ


- Ici Yamanaka Kiyon, votre partenaire. J'ai ouvert un canal pour que nous puissions tous communiquer et organiser notre stratégie. Quelqu'un ici s'y connaît en coquillages ? Nous ne pouvons pas continuer à lancer nos techniques sur Numenume, on doit juste obtenir sa perle, pas remporter un combat. Des idées ?

Spoiler:
 

_________________
[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 2 Wcl1
- #4a836c
Signature © Aditya
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10917-yamanaka-kiyon-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10957-yamanaka-kiyon-carnet#94051 https://www.ascentofshinobi.com/t9693-daken-kosatsu-terminee#82331
Hyōsho Shironome
Hyōsho Shironome

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 2 Empty
Lun 1 Mar 2021 - 14:48
Shironome fronça les sourcils en entendant les paroles du petit requin qu'il avait pris comme une bien belle peluche quelques instants plus tôt, et qui s'était glissé de son étreinte grâce à sa petite peau luisante et graisseuse. S'il n'avait aucune idée de quoi il parlait, il se retint de tout commentaire ; après tout, qui était-il pour savoir ce que des squales dans son genre pouvaient faire de leur temps libre.

Et puis il avait mieux à faire. Oui. Une bombe rouge multicolore venait de débouler dans son champ de vision comme un trentenaire au PMU qui avait tiré sur les mauvais chevaux avec un cancer de la gorge, mais vu la clope qu'elle venait d'allumer, elle n'était pas loin du fait. L'enfant des neiges resta interdit pendant quelques instants, son visage tout entier régit par l'étonnement. Non seulement elle avait débarqué comme un gros moulin, mais en plus, elle venait d'ouvrir la coquille que la blonde s'évertuait à défaire depuis tout à l'heure en déblatérant un crachat de boue à peu près tout aussi significatif que tout ce qu'elle avait pu dire jusqu'ici. Pas besoin de vous faire d'analogie pour comprendre.

« Ah oui donc après la marée de terre vaseuse on a droit à de la bave... »

Ce fut la seule pensée que le nivéen réussit à faire traverser la barrière de ses lèvres, face au joug de cette morve qui avait régit les mouvements de ses membres antérieurs en se les accaparant tout à fait. Et s'il en jugeait les silhouettes enragées des oursins qui sortaient comme par miracle de sa coquille – l'odeur devait être sympa dites-donc – cela n'était pas le seul souci qui allait s'éprendre de ses réflexions ; car déjà, ils semblaient foncer sur eux en expulsant leur crachats infectes dans leurs trois directions.

Instinctivement, Shironome délaissa un soupir tandis que graduellement, sa peau et sa chair se révoltaient au rythme du givre se répandant sur son corps jusqu'à ce qu'il ne le revendique tout entier, changeant l'ensemble de sa stature en celle d'éclats de glace fragmentés les uns avec les autres : et par ce seul changement, il sembla que l'adhésion de cette vague d'eau se détachait de lui, lui permettant de reprendre le contrôle sur ses mouvements. Tout du moins, pas assez vite, cependant, pour aviser l'assaut qui leur fit face.

Mais ce fut sans compter le mouvement de recul de l'Hayame qui éleva un renfort de terre devant leur position conjointe, lui permettant d'être exempté de toute réplique à ce sujet. S'il adressa un coup d'œil au palefrenier qui avait plus la tête d'un épouvantail qu'autre chose pour s'enticher de son état, il ne lui accorda pas plus d'attention que nécessaire ; car dès qu'il vit le rempart s'effondrer et entendit la voix de leur comparse résonner dans son esprit, le faisant sursauter, il vit se dérouler devant lui une parfaite occasion. D'autant plus lorsque, d'une initiative bienvenue, la blonde avait fait décoller les oursins vers d'autres cieux, laissant le champ libre.

Un fin sourire se glissa sur ses lèvres avant qu'il n'émette une seule pensée, incertain quant à comment cela fonctionnait réellement pour les faire entendre aux deux autres. Laissez-moi tenter quelque chose.

Derechef, la silhouette de Shironome s'expulsa en direction de l'huître, dont il fendit la distance en muant de nouveau son corps sous les reliefs d'une envolée de neige ; et lorsqu'il déposa de nouveau un pied de gel sur les détours de sa coquille, ses bras voulurent s'enfermer sur la perle après avoir enfermé entre ses doigts un senbon autour duquel était entouré une note explosive. Il émit un son sourd lorsqu'il tenta de soulever l'objet avant de le soutenir avec son genou pour mieux lancer l'outil qui demeurait dans sa dextre vers le sommet de cette carapace afin de lui ôter tout désir de se refermer sur son joli petit faciès.

Et d'un seul coup, il fusa à nouveau vers l'extérieur pour retrouver les flancs de l'Hayame.


récapitulatif:
 

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9685-hyosho-shironome-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u853
Narrateur
Narrateur

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 2 Empty
Lun 1 Mar 2021 - 22:33
Un cheval. Un cheeeeevaaaaaaalllllll....

Ce mot. Il s'amusait à résonner dans vos têtes grâce à ce lien télépathique si utile mais pourtant si maudit, comme il le faisait dans la gorge de Viviane qui s'était retrouvée suspendue malgré elle au-dessus du vide, avec la tête en bas. Parce que personne n'avait pensé à prendre soin d'elle. Parce que personne n'avait fait attention à elle. Même pas sa meilleure amie, la Miraculée. Qui n'était en fait, qu'une grosse enculée.

Viviane se balançait, au gré du corps visqueux du mollusque qui la tenait par les chevilles et qui la révélait, par le jeu de la gravité, sous sa forme la moins gracieuse. Mais aussi la plus graisseuse. Au-delà de cette abominable vue qui offrait en spectacle ses contours de bibendum, des objets retombaient sur le sol en-dessous de sa position aérienne. Elle ne pouvait plus cacher ce qu'elle pouvait fourrer entre tous ses bourrelets, désormais. Lunettes teintées, phares xénon, vitres teintées. Sachets de drogue, paquet de clopes. La vie intime de notre arc-en-ciel pas si beau à voir venait d'être livrée sans remords, sans pitié aux participants de cette fichue épreuve. Viviane se rendait compte de sa position de bête de foire, dont nul ne semblait plus rien en avoir à foutre au milieu de ce coquillage géant et de ses gosses brailleurs. Au point même où l'un d'entre eux se permit de venir la menacer, sautillant près son oreille pour chuchoter une parole des plus douces et rassurantes.

J'vais t'étrangler.

Cela faisait aussi mal que les piquants d'oursin plantés dans son bide, jusqu'à lui arracher un autre cri.

En réalisant des mudrās, Vivi se servit d'une boue aussi visqueuse que le corps du mollusque qui leur tenait tête pour fuir son emprise et retomber comme un pneu sur le sol, décidée à ne pas se relever. De toute façon, elle souffrait comme un porcinet par terre, fourrée de piques. Vivi était esseulée, délaissée, abandonnée par ceux qui devaient se comporter comme des partenaires pour elle. Par ceux qui auraient dû la soutenir – impossible – dans les moments les plus durs, tel que celui-ci. Mais, ils en avaient visiblement décidé autrement. Les larmes coulaient sur ses joues et les pensées fusaient, bien consciente que sa copine du siècle allait les entendre.

Tu as déjà oublié, Atsumi...? Tout ce qu'on a vécu avec la gentille Miss Cléopâtre, quand je vous ai dit que j'aimais bien les champignons, sauf quand c'était dans la ch-...

Une saturation de la conversation télépathique vint amputer la fin de sa phrase. Non pas à cause de l'inutilité du Yamanaka, mais bien parce que la tentative de surélévation par la Terre provoquée par la blondinette n'eut pas l'effet escompté. Si la plate forme ne parvint qu'à lever un tantinet l'énorme coquille minérale de Madame l'Huître sans toutefois aller jusqu'à la déplacer à cause de son poids monstrueux, il la poussa surtout à relâcher un bruit particulièrement strident et désagréable dans les environs. Un hurlement qui ne fit que s'intensifier aussitôt, dès que sa carapace eut à encaisser les disques de Vent de Kiyon. Un cri qui servait à se prémunir des dangers et à bloquer toute communication, temporairement. Une alarme qui demeurait néanmoins insuffisante pour bloquer l'avancée menaçante de Shironome, l'assimilateur trop balèze.

Mais surtout trop con. Parce qu'au moment où il chercha à arracher cette fameuse perle de son corps visqueux, grosse comme son crâne et luisante comme sa connerie, il se rendit compte qu'il ne pouvait pas l'en séparer. Accrochée à Madame l'Huître par un puissant muscle, il n'eut d'autre choix que de constater l'échec de sa tentative lorsqu'il vit les enfants-oursins se ramener sur sa gueule. Même l'un d'eux s'amusa à se payer sa tronche, en sautillant parmi ses reufs et ses reuss.

KLOKLOKLOKLOKLOKLOKLOKLOK!!! ICI C'EST KIRI!!! KLOKLOKLOK!!

Shironome venait d'être pris à revers, même s'il avait interdit au coquillage de se refermer. Il n'avait pas prévu l'arrivée de ses shrabs les plus fidèles, hélas. Tout comme aucun d'eux n'avaient prévu ce qui allait se produire. L'agression faisait rage au corps visqueux de l'Huître. Cela ne l'empêcha pas de lâcher un autre bruit moins strident, moins agressif. Presque apaisant. Mais loin de pas en être malaisant pour autant.

Ehhhhhhh...

Le son s'estompa, s'étira sans véritable fin pour Hayame Atsumi, à qui même la vérité faisait défaut, tordue et malmenée par les courbes d'une illusion qui la faisait se sentir plus tranquille.

Et qui le ferait peut-être regretter son attitude envers une digne kunoichi de Kiri.

résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 2 Empty
Lun 8 Mar 2021 - 0:44
Regardant avec dépit et une pointe de culpabilité la grosse Viviane se balancer, suspendue dans les airs, la blonde soupira un grand coup. D'ordinaire, les huîtres n'étaient pas les prédatrices des baleines, mais il fallait croire que rien n'était vraiment normal dans ce village si atypique.

S'adressant directement à elle via le lien télépathique de Kiyon, Mme Bernard vint lui servir une jérémiade qui laissait entendre qu'elles étaient de grandes amies depuis toujours, soulignant son immense trahison. Ne regrettant pas ses actions, Atsumi se garda bien de lui dire qu'il aurait fallu un mur bien plus conséquent pour englober la totalité de son corps. Sans blague, si Viviane chutait d'un lit, elle tomberait sans doute des deux côtés …

Observant les actions de ses coéquipiers, la demoiselle fut un tantinet déçu de voir que sa plateforme de terre n'avait qu'ébranlé très légèrement le grand coquillage, permettant néanmoins aux autres de mener leurs attaques à terme. Même si elle n'eurent pas trop d'effet, elle constata avec horreur que le jeune shironome était victime d'une attaque. Toujours cachée derrière son mur, elle commença à se lever, mais un cri particulièrement distinct vint lui ôter sa volonté d'aller aider l'assimilateur ?

Après tout à quoi bon … de toute façon ce festival était stupide … et Viviane ne faisait que la maudire quand elle en avait l'occasion. Elle allait devoir rendre des comptes. Retournant derrière son mur, elle resta accroupie en boule pendant de longues secondes, ses pensées noires ponctuées par des petits cris.

« Kaï ! ».



D'un mudra, elle se dégagea de ce qu'elle supposait un genjutsu auditif lancé par l’huître. Son moral s'améliora nettement, et ses pensées noires s'envolèrent. Saleté de coquillage. Il fallait en finir, pour de bon.

Elle adorait les huître crûes, cela était une certitude, mais si il fallait réchauffer un peu l’atmosphère pour terminer cette épreuve, elle était prête à le faire.

« J'en ai assez, je vais faire bouillir cette fichue huître, elle et tous ses petits oursins. » dit-elle par lien télépathique



Composant un certain nombre de mudras, La Miraculée se camoufla et quitta son mur de terre. Elle se dirigea à toute vitesse vers Viviane, qu'elle attrapa par le bras pour la tirer à plusieurs mètres du combat, histoire de la mettre hors de danger. Elle ne manqua pas de récupérer une cigarette au passage, qu'elle alluma grâce à un peu de chakra Raiton. Ceci étant fait, elle la glissa dans la bouche de Viviane, qu'elle bascula en position assise, du moins autant que ses bourrelets le lui permettaient

« Je suis navrée Viviane … Je vais te venger de ce pas. »

Toujours camouflée elle se dirigea à présent vers l’huître, faisant en sorte d'être dos à elle.

«  Que tout le monde s'éloigne et empêche la Mère de bouger ! Je vais souffler un nuage acide. »


Ceci étant dit, et si Shironome avait réussi à se dégager, elle composa de longs mudras, avant de souffler le nuage le plus acide de sa composition, espérant consumer assez l'huître pour pouvoir récupérer le perle par la suite.




Spoiler:
 

_________________




Dernière édition par Hayame Atsumi le Ven 12 Mar 2021 - 8:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Yamanaka Kiyon
Yamanaka Kiyon

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 2 Empty
Ven 12 Mar 2021 - 2:42
Ehhhhhh~
Ehhhhhh~
Ehhhhhh~


Ce son résonnait dans toute l'assemblée. Pas moins dérangeant que les jérémiades de Viviane, il semblait pourtant l'être encore plus pour la Miraculée. Pour l'instant, elle ressemblait plus à la Médusée, blottie contre son mur :

- Atsumi-san ? l'interrogeait-il sur le canal spirituel qui reliait l'ensemble des ses partenaires entre eux mais son intervention n'eut pas l'air de la sortir de sa mélancolie.

Portant le principal de ses études sur les arts illusoires, Kiyon dirigea instinctivement son regard sur l'Huître qui semblait spécifiquement tournée vers la Spectre du Kyoi tout en s'efforçant de tenir la note de sa chanson qui ne semblait pas susciter de réaction particulière sur ses sujets ou ses autres ennemis. Cette intervention n'était donc ni un chant de ralliement pour ses progénitures, ni une onde sonore dévastatrice.

- Un Genjutsu sonore ? Si c'est le cas elle doit vite en sortir.

L'Épouvantail serra les dents. Mais au moins, Atsumi avait le privilège d'être couverte par son mur. Si elle avait été rendue inactive, elle n'avait pas été rendue vulnérable. Pas de manière trop dangereuse, en tout cas. Shironome, lui par contre, semblait être dans un tout autre pétrin, pestant dans l'Esprit Étendu qu'il ne pouvait se déloger de la Matriarche. Cette dernière tenait le petit homme d'une ferme étreinte dont seules les mères avaient le secret.

- Je m'en charge, ne bouge pas.

Prêt à intervenir, le Yamanaka formula des signes incantatoires familiers pour ceux qui y auraient prêté attention plus tôt. Les Disques de Vacuité firent leur retour entre les mains du shinobi qui, d'un mouvement de croix qu'il déploya, envoyait les projectiles fondre sur le muscle contracté qui contraignait l'Étoile blanche du Nord. Profitant de cette fenêtre d'action, un des clones formula d'autres mudras pour invoquer une aiguille aérienne entre chaque doigts de ses poings serrés, usant lui aussi de projectiles vers une autre cible que celle de l'original. Ou plutôt d'autres cibles. Pouvant plus ou moins maîtriser la trajectoire de ces piques de chakra, il fit en sorte de répartir le plus équitablement possible le nombre d'aiguilles que recevront chaque oursin qui, tous, avaient prouvé leur ardeur.


Maintenant que Kiyon avait accompli ce qu'il estimait être sa part de l'effort de guerre pour l'instant, il put se recentrer sur ce que faisaient ses camarades et éventuellement les défendre si cela s'avérait nécessaire. Il eut une petite pensée pour le Grascieux pachyderme qui leur avait été assigné. La Chose avait été plutôt en retrait cette fois, contrairement à bien plus tôt. Était-elle morte étouffé dans son quadruple menton qui avait accumulé assez de calories pour former sa propre conscience ? Ou peut-être bien que le diabète l'avait enfin emporté ? Quand le shinobi fit l'effort de s'assurer de la persistance de l'Amputée de Beauté, il eut la surprise de la voir voler ou plutôt poussée dans les airs par une force tierce. Et en effet, c'était Atsumi sous un mirage qui était responsable du déménagement du camion. Si la voie du ninja, un jour, se révélait trop peu lucrative pour la Blonde, elle avait définitivement un avenir dans le transport de marchandises lourdes. Dans tous les cas, Kiyon était ravi de constater que sa partenaire avait retrouvé tous ses états. La suite des choses allaient pouvoir commencer.

Spoiler:
 

_________________
[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 2 Wcl1
- #4a836c
Signature © Aditya
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10917-yamanaka-kiyon-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10957-yamanaka-kiyon-carnet#94051 https://www.ascentofshinobi.com/t9693-daken-kosatsu-terminee#82331
Hyōsho Shironome
Hyōsho Shironome

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 2 Empty
Lun 15 Mar 2021 - 14:24
Ehhhhhhhhhhhh...

Les sourcils de Shironome se froncèrent en entendant des bruits plus qu'évocateurs se glisser dans son esprit sans sa permission, et, qui plus est, retracer l'ombre d'un acte dont il n'était pas sûr de comprendre la nature. Les traits tout entiers de son visage traduisaient une incompréhension des plus totales, mêlée à, disons-le, une franche confusion lorsqu'il vit la silhouette de Viviane pendre comme un jambonneau face à l'ouverture de l'huître en révélant au monde les rondeurs de son ventre... d'ailleurs, minute, il n'avait pas prévu de sortir à la base ?

Son regard s'écrasa sur ses pieds de givre, prit dans l'étau déjà, étrange, et deuxièmement, franchement dégueulasse, d'un muscle interne qui semblait tenir à cette perle et à ses chevilles aussi férocement que le gras cherchait à s'éloigner du squelette du Yamanaka. C'est à dire, beaucoup. Sans oublier les soupirs de tortue qui continuaient à percer un silence devenu vraiment gênant.

Et maintenant, c'était le tour des oursins de débarquer en trombe comme s'il avait proféré des insultes à l'égard de leur mère, à se demander s'ils n'avaient limite pas rameuté toute la famille. Dites-moi que c'est une blague. Déjà, la plupart d'entre eux commençaient à se jeter sur lui comme s'ils voulaient du pain, piquant et mordant le givre qui paraît son corps tel des affamés qui n'avaient eu que des crevettes pour diner. Un soupir trahit ses lèvres lorsqu'il comprit qu'en se faisant enchaîner de la sorte, il y avait peu de chance que cet élément qui avait repris le contrôle de son corps ne maintienne sa superbe encore longtemps.

Alors, très fort, il pensa à la tronche de l'épouvantail. Il fallait qu'il se dépêtre de là, lui, et cette jolie perle. Kiyon, j'aurai besoin d'un peu d'aide de ce côté., pressa-t-il alors que la glace se rompait fatalement, dispersée dans l'ensemble de cette cavité buccale. Un vent puissant fendit ses flancs, rompant le muscle dans le même mouvement, et tandis que progressivement, le gel reprit forme humaine, Shironome put sentir ses pas devenir plus amples, libres.

Et de nouveau, le soupir qui ne cessait pas de résonner. Le nivéen commençait à en avoir sa claque.

Merci. Sans plus de cérémonie, sa silhouette se révolta sous le joug d'une neige croissante, déferlant dans l'ensemble de l'huître pour en recouvrir chaque parcelle d'une neige épaisse et menaçante, écrasant les silhouettes des oursins et les muscles qu'il craignait de voir répéter leur entreprise de plus tôt sur son passage. Ensevelis sous une véritable avalanche lorsque le corps de l'opalin retrouva l'harmonie du gel, ses pupilles éthérées dardèrent la perle avec avidité avant de s'en emparer, et de fuser vers la sortie sans chercher à perdre davantage de temps.

Dans l'ombre de son sillage, il remarqua l'intervention de l'Hayama qui manqua de le faucher à son tour de l'effervescence de la fumée brûlante qui s'échappait de sa peau, afin de porter un dernier coup à cette Madame Huître qui, dans son état, ne pourrait certainement pas les empêcher de parvenir à leur but, dans une synergie si finement huilée que chacune de leurs actions semblait aller de concert avec celles des autres.

Peut-être que ces trois âmes pourraient former une équipe digne de ce nom, après tout.

Enfin, sans Viviane qui n'avait rien branlé depuis le début.


récapitulatif:
 


_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9685-hyosho-shironome-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u853
Narrateur
Narrateur

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 2 Empty
Dim 21 Mar 2021 - 16:13
Vous étiez en train de retourner la grosse hagra contre Madame l'Huître.

La vérité, c'était le gros bordel.

La blondinette qui posait sa pêche sur elle sans remords, le blondinet qui faisait son bricoleur en essayant de la scier et pour couronner le tout, le gringalet qui lui pétait des flocons en pleine gueule en plus de la cambrioler. La gigantesque coquille se fissura, craqua, gronda sous l'ampleur de tous vos assauts parfaitement coordonnés. Puis, sa protection minérale finit par céder et s'effondrer, laissant son muscle le plus puissant laisser aux bonnes mains de Shironome son bien le plus précieux. Un boucan et une fumée impressionnants s'échappèrent parmi l'armée d'oursins, victimes de toussotements à cause de l'acide et criards de leurs peines à la vue de la chute de leur mère pendant que ce hmar de voleur se faisait la malle.

Erk... ekEk!! Strfoullah ya rabi!! Kkek...

Nombre d'entre eux tombèrent au combat, sous une cruelle nuée d'aiguilles.

La victoire semblait être vôtre, si bien que Dujaki vous observait de ses yeux ébahis de merlan bientôt frit.

Woah zebi... Ils ont réussi zarma?

Mais au milieu d'un tel raffut, il y en avait un enfant qui venait de perdre sa mère et qui ne voulait pas renoncer. Un oursin avec des cheveux bruns et des yeux verts, qui sortit de la brumaille acidifiée le péristome déjà ouvert en la direction de cette source invisible d'où paraissait naître ce nuage meurtrier et à côté de laquelle se tenait la folle haute en couleurs. Ōkina kirainahito*... Furieux, il s'était mis à hurler sa rage avant qu'une imposante lance ne s'éjecte de son corps pour atteindre cette enfoirée de Miraculée.

Tatakae*... TATAKAE!!!

Comme une véritable torpille, l'aiguille venimeuse fusa vers Atsumi afin de la guetter de toute sa menace. Et c'est là que l'improbable se produisit. Clope au bec, lunettes sur le bout du pif, Viviane extirpa une valse de fumée de ses narines à l'image d'une héroïne de manga – pas aussi fraiche, mais une héroïne quand même. Sans prévenir, la tornade multicolore formula des signes et se précipita sur le flanc de son amie pour la faire basculer sur le côté et l'emporter avec elle. Couverte d'éclairs inoffensifs, elle l'obligea à tomber sous son gros bide pour échapper à l'appel de la mort, pendant que son séant s'était seulement fait griffé par la lance.

Devant l'oursin qui n'en revenait pas, Atsumi resta à quatre pattes au-dessus de sa copine avant de lui pleurer ses larmes sur la tronche et de lui chouiner sa déclaration dans une posture inspirée du malaise de l'Empereur de jade.

Atfsumi, je sfiuis tellementpf désfolay... J'ai été sfi nulle... Sapik...la... ch-...

Mais un cri se mit à pendre à vos oreilles, stoppant net le flot de paroles presque incompréhensibles de Viviane. Car dans les bras de Shironome, la grosse perle s'était mise à briller. Et surtout, à emprunter des yeux qui le fixaient très méchamment. Brutalement, un nouveau muscle aussi fort que celui que vous veniez de réduire en poussières entoura le trésor nacré et essaya de s'en prendre à l'assimilateur. Du moins, avant de se prendre une énorme tarte aux pommes dans la gueule de la part de Viviane qui, rouge d'irritabilité, venait de se jeter sur la perle qui se révélait être le vrai corps de Madame l'Huître et entendait reprendre forme.

SALE TCHOIN!! TU M'AS COUPÉ, T'AS FAIT DU MAL À MES AMIS...
Viviane, calmez-vous...
J'VAIS TE DÉMARRER TOI ET TES RÂCLURES DE GOSSES!!

Viviane tabassait la perle, mais le petit animateur se tourna malgré tout vers vous et souleva son chapeau en aluminium pour vous révéler ses félicitations en même temps que les trois cheveux qui se battaient sur son crâne lisse.

Bravo, vous accédez à la finale de la ligue des ch... des shinobis.

informations:
 

*Ōkina kirainahito (litt: Gros connard)
*Tatakae (litt: Bats-toi)
Revenir en haut Aller en bas

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 2

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: