Soutenez le forum !
1234
Partagez

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4

Maître du Jeu
Maître du Jeu

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Ven 29 Jan 2021 - 0:00
LA FERME.

Après avoir presque hurlé, le mastodonte tout poilu s'arrêta sans manquer de recevoir sûrement un Kirijin les talons ou le séant pour ne pas avoir prévenu quiconque de son brutal arrêt.

...Pas vous, hein. La ferme juste devant, je veux dire. Nous sommes arrivés.

Aussitôt, le Yasei à la silhouette rembourrée et aux contours qui trahissaient sa gourmandise reprit la marche et amena les six Kirijins dans l'enceinte de la bâtisse faite seulement de bois, bien que sa majestueuse structure n'avait rien à envier à celles de roc ou de marbre. Si ce n'était sa solidité, peut-être. Il fit quelques pas jusqu'au cœur de l'édifice dont le plafond se situait à au moins une bonne dizaine de hauteur, comme pour la plupart des granges où les récoltes étaient entassées à l'abri des températures hivernales de l'Archipel, durant la saison froide. Mais aujourd'hui, le vide était roi, car l'été grondait et le soleil tapait encore de tout son poids contre le toit et les murs de ce hangar à foin, blé et bétail. Le changeur de peau renifla l'air ambiant en gardant le dos tourné aux troupes de la Cité Brumeuse, avant de relâcher un puissant soupir du fin fond de ses poumons de prédateur. Sa truffe féline tremblota sous l'effet de sa respiration, comme si une odeur était en train d'affoler ses instincts de combattant et son appétit de spectacle.

Sans faire attendre plus longtemps les deux équipes du Brouillard, l'enfant des Bêtes se retourna vers elles et reprit la parole, sous les rayons du soleil qui passaient à travers les failles de l'architecture désaffectée.

Uarrasu:
 

Bien. Mes amis Kirijins, l'heure est venue! L'HEURE EST VENUE DE VOUS BATTRE!

Les yeux exorbités, les poils hérissés et les griffes sorties comme des poignards, Uarrasu s'était presque rendu prêt à attaquer ses proies. Mais il s'était comme arrêté dans le temps, pour voir leur réaction. Mais qu'importe celles qu'ils avaient pu emprunter, il se redressa quelques instants plus tard après avoir récupéré un air absolument serein et laissé un sourire taquin se peindre sur son museau.

Pas avec moi, hein. Entre vous là, vous tous.

Une seule griffe restée à leur vue, il effectua des moulinets dans le vent avec sa patte pour leur signifier indirectement que le duel entre équipes allait se dérouler dans cette grange.

Battez-vous, jusqu'à ce qu'une équipe des deux en ressorte victorieuse. Je ne participerai pas, évidemment. Mais... je ne peux vous promettre qu'il n'y aura pas un certain aléa, durant votre rixe.

Uarrasu avait la tête sur l'épaule et l'honneur dans les tripes. Mais qui sait ce qui pouvait dormir dans l'attente de la combativité, derrière les meules abandonnées de cette grange?

Les participants à ce groupe sont @Aditya, @Yamanaka Tokage, @Mawehara Miyuki d’un côté et @Yamazaki Okiko, @Takahashi Miya et @Yuki N. Hana de l’autre. Votre objectif est donc de vous friter. Mais tenez-vous aux aguets : des aléas imprévus pourraient venir perturber votre confrontation ... Vous avez 72h entre chaque post, merci de respecter au mieux ce délai pour permettre au tournoi de se dérouler avec fluidité. L’ordre de post est celui que vous souhaitez, tant que les posts des deux équipes s’entrecroisent (par exemple d’abord un post d’Aditya puis d’Okiko puis de Tokage puis de Miya, etc …). A la fin de chaque tour, il y aura une intervention du narrateur.

Bon RP !

Revenir en haut Aller en bas
http://ascentofshinobi.forumactif.com
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Ven 29 Jan 2021 - 16:29
Le tournoi inter-équipes de la brume pouvait etre intéressant, s'était dit le Yamazaki, alors il avait inscrit sa propre équipe du Fukushu composé de Takahashi Miya, Yuki Hana et de lui-même. Il ne savait pas forcément à quoi s'attendre pour ce tournoi, mais il allait enfin pouvoir améliorer la cohésion de l'équipe dont il en était le chef. Après tout, à part une unique mission, l'équipe n'avait jamais réellement travailler ensemble. Qui plus était, Hana avait un bras en moins et ne pouvait malheureusement pas user de Ninjutsu.

Ils se débrouilleraient comme il pourrait. Le jônin suivit le Yasei jusqu'à la grange, bien assez grande pour pouvoir se battre librement. Okiko n'allait clairement pas faire dans la dentelle. Face à eux, il y avait trois personnes. Miyuki à qui il avait pu apprendre une technique fort intéressante, puis Tokage dont il ne connaissait rien pour finir par Aditya. Qui n'était pas inconnu dans le village. Cette personne était le major de la Kenpei, son supérieur donc, mais également connu comme étant le Gardien Sylvestre.

- Bien, que la meilleure équipe gagne.

Joignant ses deux mains, il se préparait à toute éventualité, tournant sa tête vers sa gauche et sa droite pour voir Miya et Hana.

- Donnez le meilleur de vous-même, nous allons montrer que l'équipe Fukushu est au-dessus de tout. Compris ?

Le Yamazaki n'avait jamais été aussi enthousiaste, mais il appréciait pouvoir combattre et tester de nouvelles capacités.
Spoiler:
 

_________________
[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Aditya
Aditya

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Dim 31 Jan 2021 - 20:12
Tournoi inter-équipe, groupe 4

ft. équipe 04 & équipe 01


Été 204, Mizu no Kuni, village de Toriire.

Sans un mot, Aditya s’était arraché à la compagnie de cette femme haute en couleurs ainsi que de celle de l’Hayame, pour trouver celle d’un félin qui n’avait rien en commun avec la tigresse si ce n’était le pelage et les frimousses. Haut de deux fois leur stature y compris pour la largeur, il trônait à la fois en guide et en maître de ce petit escadron composé d’une poignée de silhouettes ; et entre elles, il reconnut aisément Yamazaki Okiko, ancien élève de la métamorphe, ainsi que la Takahashi qui l’avait assisté dans une mission au sein d’Ue quelques temps plus tôt. Quant à la jeune samouraï qui se glissait dans l’ombre de leurs comparses de par sa petite taille, elle lui était tout à fait inconnue, si l’on oubliait les affres partagés du le Dieu de l’Eau contre lesquels ils avaient dû se battre côte à côté.

Il s’arracha bien vite à la contemplation de ces trois âmes pour observer les traits las de Tokage, et ceux déterminés, si ce n’est froid, de la Mawehara. Un fin sourire se glissa sur son visage, toutefois ; après tout, ils semblaient s’entendre, c’était tout ce qui importait.

D’un seul coup, la voix de leur guide s’éleva dans un cri, leur dictant de la boucler, pleinement et simplement. Si Aditya fut à deux doigts de lui redire sur ses manières, il se retint ; d’aussi peu de temps qu’il fallut au félin pour rectifier ses paroles. Une ferme. Machinalement, il se plaça aux côtés de ses deux élèves tandis qu'il leur explicitait le bienfondé de leur présence. Se battre, en tout et pour tout. Ses poils hérissés traduisaient l'attente d'une quelconque réaction... jusqu'à ce qu'il ne précise le fond de sa pensée. Entre nous tous... ? Le souvenir de la joute martiale au cœur du Dojo se fraya un chemin dans son esprit ; un moment où tous s'étaient entraînés de cœur et d'âme en tentant de s'emparer d'un masque. Un temps où le Kaguya était encore parmi eux.

Sans tarder, l'ascèse avisa Tokage qui semblait encore épris de lassitude, et ne pouvant résister, il éleva sa paume dans son dos, faisant claquer sa main contre l'arrière de son crâne sans plus de cérémonie. Après tout, il leur avait dit de s'affronter, non ?

« Battez-vous, jusqu'à ce qu'une équipe des deux en ressorte victorieuse...
Oh. »

Dans ce sens-là... Il avisa le Yamanaka d'un air détaché, comme s'il n'éprouvait aucun remord face à son geste, et haussa les épaules. Qu'importe.

« Yamazaki Okiko est l'un des rares hommes à s'être dressé contre le Chapelier lors du soulèvement de Tsume. C'était également un ancien élève de Reikan ; agissez donc avec parcimonie, et gardez toute blessure trop tenace pour des affrontements en dehors de cet événement... Le but n'est pas de blesser définitivement nos comparses de la Brume. Prenez-y plaisir avant tout, pour évaluer vos faiblesses et vos points forts. »

Il s'avança de quelques pas en direction du rouquin, entendant du même temps ses mots prononcés à leur adresse.

« De même pour vous, Fukushu. »

Et sans plus de cérémonie, l'un de ses pieds glissa vers l'arrière, ancrant d'avantage ses appuis, prêt à répliquer au premier assaut lancé.


à titre informatif:
 


_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Mar 2 Fév 2021 - 21:27
[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 003f

L’été n’en finissait pas pour la pauvre samouraï qui voyait toujours son bras gauche inutilisable pour l’art du Ninjutsu. On pouvait se plaindre des hivers trop longs, Hana elle se plaignait de cet été interminable. Néanmoins, ce handicap qui pouvait ressembler à un obstacle à première vue était une bénédiction pour la tetsujine qui s’était davantage recentrée sur le maniement du katana et des arcanes légendaires du pays du Fer ces dernières semaines. Sa maîtrise avait considérablement évolué depuis l’affrontement contre la Tortue Géante. La Yuki Nagamasa avait enfin atteint le Saint Graal, à savoir maîtriser le Iai, l’une des voies du Iaido. La gamine était fière d’être enfin parvenue à cet accomplissement personnel, elle aurait aimé que son père et les autres hommes du village du Fer voient ses progrès, elle la petite adolescente menue.

Le tournoi inter-équipe de la cité militaire du pays de l’Eau était le moment idéal pour justement mettre sur le devant de la scène les progrès techniques qu’avait acquis la Genin, mais surtout montrer la beauté et l’efficacité du Kenjutsu des Samouraï aux kirijins. Les sabreurs avaient toute la gloire, et ce qui en restait, tombait entre les mains des Gladiateurs. Hana voulait aussi sa part dans ce gâteau tranchant et de fer.

La jeune femme au bras en écharpe était accompagnée de son senseï, Okiko le balafré et de Miya sa coéquipière, ensemble il allait devoir affronter une redoutable équipe, celle du Jonin Aditya qui se trouvait en trinôme avec la sabreuse Miyuki* et le Genin Tokage.
Le gros félin aux griffes tranchantes avait clairement expliqué la règle de cette première étape, il ne pouvait rester qu’un seul trio. Les deux senseï avaient décidé de ne pas lancer les hostilités, certainement pour ne pas décourager les jeunes pouces présentes. Le capitaine de la Kenpei d’une simple phrase avait motivé la gamine aux prunelles mauves.

« Oui, Okiko-senseï ! » Répliquait la Nagamasa.

Avec l’unique main valide – à savoir la droite, Hana dégainait son splendide sabre qui était rangé dans son fourreau à sa gauche. La magnifique lame finement forgée dans de l’acier tetsujine brillait de mille feux grâce aux rayons du soleil estivaux. Mais très vite, l’acier immaculé se voyait parer d’une couche de chakra le recouvrant en intégralité. La Genin venait d’augmenter les capacités de tranche de son arme grâce à son énergie vitale. Elle n’avait certes pas attaqué l’un de ses adversaires du jour, mais elle avait ouvert les festivités par le biais de cette technique dont elle avait le secret.
___________________________

*Si le tournoi a lieu avant la mission d’Asosan, Hana ne connait que de réputation Miyuki étant donné qu’elle est l’une des sept sabreurs de Kiri. Si c’est après la mission, les deux se connaissent forcément. Mais dans le doute, je reste évasive.
ACTION(S):
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299
Yamanaka Tokage
Yamanaka Tokage

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Mer 3 Fév 2021 - 18:32

D’abord la longue marche à pieds. Ensuite le crapaud géant. Ensuite le tigre obèse. Maintenant ça.

Foutredieu, trop c’est trop.

Tokage était trop fatigué en ce moment pour supporter ce genre de dindasseries. Ca se voyait : il aurait pu ranger tout son équipement de shinobi dans les poches qui pendaient sous ses yeux. Sa démarche, pourtant d’habitude si élégante, assurée, s’était changée en une sorte d’errance zombifique, où son dos se recourbait comme la branche accablée et où ses pieds se levaient rarement de terre, préférant racler la surface du sol dans un effort bien plus simple à produire. Et puis tant pis pour le reste. C’était dire, donc, dans quel état de décrépitance le plus charismatique des Yamanaka de Kiri se trouvait. Il était devenu une chiffe molle de compét’.

On comprendra donc aisément que la tape derrière la tête que lui adressa son chef d’équipe, pendant que le Yasei en surpoids finissait d’expliquer les règles, suffise pour le projeter en avant et lui faire bouffer la boue et la paille qui constituaient tout le sol de la grange.

C’était un curieux cocktail, et franchement pas son préféré.

« Brlckjbsdkjfbpfftbkb ?! »

Il recracha la poignée de boue qui lui était restée collée au palais.

« Ca va pas, non ?! »

Bien curieux spectacle que celui qu’offrait l’équipe n°4, en comparaison au sérieux exemplaire de ceux qui devaient être leurs adversaires. Tokage n’en connaissait aucun, à part Miya.

« Tiens, salut Miya. »

Il lui fit un p’tit signe de la main. Rien pour les autres. Il avait pas vraiment la foi de se lancer dans des politesses avec des inconnus, qui plus est des gens qui venaient de le voir se vautrer dans la plus infâme gadoue de tout le Yuukan. Même à deux de tension, il gardait une certaine estime de lui-même, et il lui aurait bien déplu de la voir se faire enfoncer encore un peu plus dans la fange des lieux. C’est-à-dire qu’au bout d’un moment, bon. Voilà quoi.

« Bon, c’est rien de plus qu’une baston classique alors ? C’est vraiment pas la peine de se prendre la tête … »

Il était sûr de lui. Leurs adversaires aussi, à vrai dire. Ils avaient pas pipé le moindre mot de protestation. Au contraire, ils avaient clairement affirmé qu’ils avaient la ferme intention de démonter la clique d’Aditya. C’était bien optimiste de leur part. Même si le CV d’Okiko que Blondie leur avait dressé en trois mots avait de quoi impressionner, eux aussi avaient quelques atouts dans leurs manches. Même s’il dindonnait pas mal, après tout, Tokage était pas le dernier quand il s’agissait de se battre. Il avait de l’expérience derrière lui, et pas qu’un peu.

Et il était bien déterminé à la montrer. A déchaîner sa puissance. Autant que son esprit fatigué était disposé à le laisser faire, en tout cas.

« C’est parki mon titi. »

Il composa une série de mudras. Alors, le chakra s’accumula, remuant à une vitesse folle dans son corps, prenant toutes sortes de formes, s’assemblant, se décomposant et brûlant avec plus de feu que jamais.

« FÛTON ! »

Le chakra explosa alors.

Le pet déchira l’espace. Les fétus de paille qui se trouvaient derrière Tokage s’envolèrent, projetés par une force invisible. Mais le shinobi était resté impassible, ses doigts figés dans un ultime mudra.

« Damn. Je m’ai trompé de technique. »

C’était glorieux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10470-yamanaka-tokage https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t10600-yamanaka-tokage
Takahashi Miya
Takahashi Miya

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Ven 5 Fév 2021 - 18:42
Le tournoi inter-équipes de Kiri, événement de la saison chaude. Un tournoi auquel tu n’avais jamais entendu parler avant cette année. Encore étrangère à ce monde militaire, tu ne semblais pas avoir assimilé totalement leurs coutumes et traditions. Toutefois, même si tu ne savais pas ce qui s’y déroulerait, tu ne paraissais très inquiète. En effet, tu aurait, à des côtés, des personnes de confiance. Hana, ta camarade samouraï et Okiko, le chef élémentaliste. Une équipe récente mais prometteuse. Ce tournoi serait l’occasion pour vous d’évaluer la cohésion des équipes shinobis, y compris la votre. Mais pour le moment, tu ne savais pas par quel moyen vous auriez ces résultats.

Eloignés du village, vous vous avanciez vers une bâtisse à la structure ligneuse, ancienne. Une ferme des plus banales. Tout l’exotisme était concentré dans une même personne, votre guide, un félin dont l’amas adipeux rendrait presque jaloux les Akimichi. Un shinobi au nom d’Uarrasu qui faisait partie de ce fameux clan de métamorphes, le clan Yasei. Mais il n’y avait pas que lui puisque votre chemin croisa celui d’une autre équipe, équipe dont les visages t’étaient familiers. Il y avait la Sabreuse Miyuki, qui t’avait grandement aidé dans les soins des blessés après le réveil du divin, Tokage dont tu avais fait la rencontre alors que tu appris l’existence d’un trésor familial longtemps occulté, et Aditya, le Jonin avec lequel tu avais fait une mission aux enjeux médicalement importants. Tu leur accordas un sourire sincère, accompagné d’un signe de main pour les saluer de ta distance. Distance que le Yamanaka réduisit grâce à l’intervention du Gardien Sylvestre, une chute qui te fit pouffer un rire, loin de penser qu’il aurait pu se blesser. Pourtant, l’intervention du guide animal draina ton enthousiasme au profit d’une concentration absolue.

Un combat entre cette équipe et la votre. Une première question occupa ton esprit. Pourquoi deviez-vous vous battre exactement ? Uniquement pour divertir le gros félin ? Un agacement que tu ne montras pas mais qui était tout de même bien présent. Pourtant, tu semblais sérieuse et, au vu du discours d’Okiko, c’était ce à quoi il s’attendait de votre part. Acquiesçant à sa parole, tu te tournas vers Hana qui dégaina son sabre pour le recouvrir d’un manteau chakratique. Tu glissas ta main dans ta poche dorsale, bras qui resta figé dans sa position quelques instants, tes prunelles qui balayaient vos opposants. Tu attendis un signe pour réagir, ce que tu trouvas dans les mudras de Tokage. Empoignant deux shurikens, tu les sortis de leur compartiment. Déployant ton bras, tu les envoyas aussitôt vers le garçon pour tenter de le gêner dans son incantation. Sans savoir que cette dernière n’allait pas aboutir… Si ce n’était pour te faire découvrir les flatulences caractéristiques du personnage, alors particulièrement gênée.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Lun 8 Fév 2021 - 2:45
L'énervement de la Sabreuse était palpable. Cette tribu de guignols qui leur avait présenté ce tournoi inter équipes lui donnait envie de vomir. Comment de tels êtres pouvaient ainsi se comporter et avoir été acceptés au sein de la Brume ? Elle ne voyait chez eux aucune qualité, aucune envie de bien faire. Elle ne voyait pas l'âme qui, à ses yeux, devait être celle de tout habitant de Mizu no Kuni et même du Yuukan. Celle qui invitait à faire toujours de son mieux pour être la meilleure personne possible. Elle n'était pas contre la liberté d'expression, mais ces énergumènes n'avaient rien présenté qui pouvait s'approcher ne serait-ce qu'un tant soit peu d'une tentative d'expression. Tout juste se pavanaient-ils, se couvrant de ridicule, espérant sans doute tirer quelque rire de cette posture de pourceu qu'ils se plaisaient à prendre. Ils la dégoûtaient au point où la nausée l'empêchait de se concentrer totalement sur les caffouillages.

Alors lorsqu'enfin ils se turent pour leur dire de partir chacun à un endroit différent, qui plus est loin de leur groupe, alors la guerrière blonde put à nouveau respirer sans être prise de haut-le-coeur. Seul un gros chat les accompagna et, avec une qualité d'expression digne d'un bébé assommé, il parvint à leur faire comprendre plus ou moins qu'ils pouvaient se lancer dans un combat là où ils se trouvaient, proche d'une ferme. Apparemment, de ce qu'elle avait réussi à déchiffrer, il y aurait un risque externe. On ne les laisserait donc même pas s'affronter en face-à-face, ces diableries avaient prévu de quoi déséquilibrer ce qui aurait pu être sans cela un noble combat. Même cela, ils ne le respectaient pas. L'idée de tous les éventrer lui traversa un instant l'esprit avant qu'elle ne décide de secouer un peu la tête pour l'évacuer. Elle était une protectrice de la Brume, elle se battait pour s'assurer de la sécurité de ses habitants. Aussi horribles soient-ils, elle ne pouvait pas se le permettre en tant qu'agente de la Kenpei. Jamais elle n'abandonnerait sa position pour ce genre de sous-humanoïdes.

Mais alors qu'elle tâchait de se remettre les idées dans le droit chemin, les échanges entre Aditya et Okiko pour souhaiter à tous un bon combat furent perturbés de la pire des façons. Cette engeance du Démon qu'était son camarade Tokage semblait tester les limites de sa patience et ce ne fut que parce qu'elle croisa un instant le regard d'Aditya que Miyuki se retint de le transpercer de part en part alors qu'il ne lui prêtait pas attention.

Dans un silence total pour ne pas craquer, la Sabreuse enchaîna les mudras et se recouvrit ainsi d'une armure de roches. Elle dégaina alors ses deux katanas, Senritsu à gauche et Hakkei à droite, se tenant prête à la moindre offensive. Prête à agir, la guerrière se focalisait sur le combat, oubliant de son mieux cet immonde camarade qui avait rejoint son équipe en lieu et place du magmatique. Pourquoi est-ce qu'elle avait aussi peu de chance ?..

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Narrateur
NarrateurEn ligne

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Mer 10 Fév 2021 - 21:22
Une chevelure dorée aux atours de baltringue et un balafré un peu louche. Ils étaient les chefs de ces équipes auxquelles u'Uarrasu venait d'expliquer les règles. En se tournant vers leurs élèves respectifs, le Yasei avait espéré quelque chose de plus explosif que l'attitude pacifique de leurs mentors en ce début d'épreuve à vocation pourtant combattive. Mais il n'en était rien, dès lors que son espoir venait d'être réduit à néant quand il se confronta au calme hurlant de la ferme désaffectée.

Un sabre qui se couvre de chakra pour faire joli, une armure de terre, deux machins qui volent...

...et un gogolito qui se met à lâcher ses caisses en toute tranquillité au milieu de l'arène.

Pendant des nuits entières, le guerrier félidé avait attendu cet événement de Toriire pour nourrir son besoin d'adrénaline et montrer aux recrues de la Cité Brumeuse que leur île-mère était certes militaire, mais surtout préoccupée par le lien qui rattachait ses meilleurs éléments les uns aux autres. Durant des journées entières, il s'était retenu de ne pas frapper arbres ou ivrognes pour porter sa patience et sa soif de lutte à son paroxysme, afin qu'elles s'épuisent dans le plaisir de ce spectacle dont ils étaient les seuls acteurs. Il pensait que les enfants de l'Eau n'auraient pas attendu une seule seconde pour se faire la peau et tâter leurs limites, ainsi que celles de leurs camarades. À la place, il n'eut que la malédiction d'ouïr un pet aigu dans la grange et de voir deux pauvres shurikens se battre pour savoir qui allait atteindre sa cible en premier.

Uarrasu soupira.

...Mortecouille. Vous attendez qu'il fasse nuit ou quoi? C'est pas une bataille de regards, hein. FAUT VOUS CASSER LA GUEULE. VOUS COMPRENEZ PAS? VOUS CASSER, LA GUEU-...

Pour ses derniers mots, il avait entrepris la joie de mimer. Mais le mal était déjà fait. Sans prévenir, une ombre s'en était prise à lui en s'empressant de lui casser la gueule, comme il leur avait gentiment demandé de faire entre eux. La lourde carrure d'Uarrasu tomba sur la paille, sonnée après le passage de cette silhouette que vous n'arriviez plus à retrouver dans votre champ de vision. Parce qu'elle retombait tout juste sur Takahashi Miya, après avoir formulé une série de signes dans l'obscurité de la charpente. Ou plutôt, il. En relâchant un cri strident, l'ancêtre brillant d'éclairs qui se détachait en un clin d'œil de la pénombre du toit s'abattit de tout son corps sur la position de la jeune fille, pour la frapper de plein fouet d'un coup de talon.

ZBBBBBBBBBBBBBBIIIIIIIIIIIIIIIIII!!!

Qu'importe qu'il arrive à toucher sa cible ou les planches du sol, il s'en servit d'appui direct pour aussitôt charger le blondinet qui faisait le sage et lui adresser la même sentence, aussi vif que la foudre en personne. Même si, au passage, il se permit de tacler en toute impolitesse et dans une figure acrobatique tant le chef d'équipe à la crinière bicolore que l'apprenti qui avait osé péter.

le vieux gardien du dojo:
 

résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Ven 12 Fév 2021 - 16:25
Bien que le nouveau Jônin aurait apprécier voir ses élèves attaquer en premier, ce ne fut clairement pas le cas. Okiko allait devoir montrer la voie aux plus jeunes face à un trio qu'il n'avait jamais vu combattre. Seul Miyuki était une connaissance puisqu'il lui avait appris quelques jours plus tôt une technique de défense particulière. Un dôme de Terre si ses souvenirs étaient bons.

Il ne fut pas le seul à penser qu'il fallait se battre. Le vieux gardien du Dojo fit son apparition, il avait un physique bien particulier mais... Il s'attaquait directement à tout ceux présent après s'être entouré d'un manteau électrique.

Okiko pouvait constater la rapidité de cet homme malgré son âge fort avancé, il exécuta bien rapidement ses signes avant de recracher un puissant jet d'eau qui lui servit de voile protecteur pour ne pas se prendre l'attaque de tatanes de ce-dernier.

- Bien, c'est parti.

S'amusa-t-il à souffler.

S'il fallait se battre, il se battrait dans ce cas. Toutefois, il ne pouvait pas utiliser de ses techniques les plus puissantes étant donné que celle-ci étaient plus que mortelles, tout comme il devait faire attention à ses élèves et ils allaient devoir combattre ensemble.

Qui attaquer ? C'était la question à se poser, évidemment. Peu importait finalement. Il concentra son chakra dans ses pieds et décida de charger l'individu ayant foiré sa technique, l'homme aux cheveux sombre pour lui porter une balayette assez puissante pour le déséquilibrer et le faire tomber.


Spoiler:
 

_________________
[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Aditya
Aditya

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Sam 13 Fév 2021 - 19:51
Les sourcils de l'ascèse s'arquèrent tant face à l'échec cuisant du Yamanaka – qui légitimisait d'un seul coup la baffe qu'il s'était mangé plus tôt en épousant la boue avec... une sorte de dignité – que par le cri suivi d'un déhanché étrange d'un petit vieux, vraisemblablement autrefois en charge du Dojo. Il délaissa un soupir avant d'aviser Miyuki, lui offrant un regard lourd de sous-entendu et d'observer ce nouvel individu qui prendrait part à la joute qui les attendait en se lançant à corps perdu entre les deux équipes comme une marionnette dépourvue de pensées. Une marionnette pourvue d'une aura électrifiée qui, sans aucun doute, se montrerait particulièrement épineuse dans des enchaînements rapprochés... chose qu'il ne tarda pas à faire.

Du coin de l'œil, il le vit s'attaquer à la Takahashi de façon hasardeuse, comme si ses mouvements étaient désarticulés ; mais d'un mouvement de cheville, son assaut le porta comme prochaine cible à abattre, poussant son corps à reculer derechef sous l'égide d'un poing frôlant son visage, et d'une main élevée dans un mudrā unique. À peine à l'instant où l'individu semblait près à s'acharner sur une autre âme de ces deux unités, un renfort de bois vint l'éjecter tel la team rocket sur un autre flanc, afin de protéger ses deux élèves d'un assaut renouvelé à leur encontre.

Son attention s'écrasa sur la silhouette de Miyuki ainsi que de Tokage afin de s'assurer qu'ils seraient exemptés de ces conséquences... avant de remarquer le mouvement de l'ancien disciple de Reikan qui avait prit le jeune homme comme cible. D'un geste empreint d'habitude, le blond glissa l'un de ses doigts dans le cercle extérieur d'un kunai, réagissant au quart de tour. Une seconde plus tard, l'objet fut projeté dans la direction du Yamazaki, en prenant en compte son déplacement de sorte à ce que les reflets de métal siègent dans son dos suite à son déplacement... pour mieux faire détoner la note explosive qu'il y avait adjointe dans son dos, soufflant sa silhouette tout en protégeant celle du Yamanaka qui l'utiliserait comme un obstacle naturel.

Un souffle échappa ses lèvres lorsqu'il vit le mouvement de la Takahashi qui décidait, elle aussi, de s'en prendre à son élève – visiblement, c'était son jour – tandis que la jeune samouraï préférait rester en retrait, en gardant sa lame ravivée d'un tranchant bien plus affuté par son chakra. Les yeux plissés, Aditya avisa l'espace de combat dans son entièreté avant de déclarer ;

« Miyuki, couvre Tokage. »

L'instant suivant, son bras s'entoura d'une aura bleutée avant de frapper le sol lui faisant face, en profitant de la proximité qu'il partageaient tous pour projeter la rouquine au-dessus du sol en rompant ses appuis, afin de laisser une porte dérobée tant à l'enfant de l'esprit qu'à la sabreuse qu'il savait capables de saisir une opportunité folle quand elle leur était présentée.

Et, à l'instant, il venait de leur offrir tant le Yamazaki que la Takahashi sur un plateau d'argent.

récapitulatif:
 

[invisible_edit]

_________________

_




Dernière édition par Aditya le Sam 6 Mar 2021 - 16:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Sam 13 Fév 2021 - 21:45
[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 003f

Était-ce son bras en écharpe qui faisait que personne n’avait attaqué la brunette aux billes mauves ? Pourtant, cette dernière faisait briller son sabre d’une lueur dangereuse, mais cela semblait insuffisant. Les kirijins voyaient-ils dans les arcanes des samouraï un sous-art comparé aux Sept Sabreurs de la Brume ou encore les Gladiateurs de l’île d’Asosan ? La gamine était … vexée et comptait bien mettre un terme à cet affront prestement de la plus simple des manières … en tranchant ses adversaires du jour même s’ils étaient des camarades.

Hana savait pertinemment quoi faire et qui viser. Ce tournoi était un moyen idéal pour montrer aux yeux de tous, la beauté, la vitesse, la dextérité et la puissance qu’était le Kenjutsu du pays du Fer, alors sa cible ne pouvait être que le Gardien Sylvestre.
La lame de la Genin brillait grâce à son chakra puis cette même énergie qui recouvrait le métal de Sode no Shirayuki était également utilisée pour alimenter les jambes de la jeune samouraï. Celle qui sortait tout juste de l’adolescence pouvait sentir sa vélocité augmentée et d’un simple battement de cil, la Yuki se mettait à courir rapidement vers sa cible, celle qu’elle s’était auto-attribuée.

Il n’y avait pas de collaboration dans l'action que prévoyait de faire la Kunoichi. Sans doute que la Nagamasa aurait pu rester dans sa position initiale en attendant un assaut ennemi ? Ou bien porter secours à Miya qui se trouvait en apesanteur ? Mais, avec un bras en écharpe elle n’était pas la plus apte à la réceptionner. De plus, la Nagamasa était une attaquante, la protection et la défense étaient des arts qui ne lui avaient pas été enseignés lorsqu’elle vivait encore dans son petit village de Tetsu no Kuni.
Malgré son handicap majeur, la samouraï n’avait aucun problème pour combattre sabre en main, sa main dominante étant la droite, elle restait toujours aussi dangereuse même avec un unique bras.

A la hauteur du Gardien Sylvestre, la jeune Genin abattait sur ce dernier sa plus dangereuse technique. Le regard mauve de la gamine était d’une froideur extrême, elle savait pertinemment ce qu’elle faisait sans éprouver la moindre once de culpabilité en agissant de la sorte.
ACTION(S):
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299
Yamanaka Tokage
Yamanaka Tokage

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Dim 14 Fév 2021 - 22:57

« AÏEUH ! »

Voilà qu’il s’était mangé les deux shûrikens dans les épaules. Ils ne s’étaient pas enfoncés dans la chair assez profondément pour occasionner des lésions préoccupantes, mais tout de même. Ca piquouillait.

Peste, les choses étaient soudainement devenues très sérieuses. Enfin, sérieuses … Est-ce que la figure rachitique de ce vieux croûton inspirait vraiment le sérieux ? La terreur ? La révérence qui seyait sans doute à sa fonction ? Difficile à dire … En tout cas, il avait de l’énergie à revendre. Une paisible retraite à Kiri ? Ca semblait bien improbable. La Brume Sanglante. Le village où même les dernières taches du pire EHPAD avaient la fougue d’aller tatanner un Raonaka Ao, ou un Sanbi.

Il y avait de quoi être fier, non ?

Mais bon, il fallait quand même se défendre. Et pour le coup, Tokage devait reconnaître qu’Aditya assurait plutôt. Alors que papy-Buzz l’éclair sautait partout comme une gerbille tarée, Barbie avait jugé bon de prémunir son équipe du courroux gériatrique. C’était l’occasion de se préparer un peu plus sérieusement à ce combat, dont la nature avait déjà changé drastiquement, et de prendre l’avantage numérique – ce qui ne serait pas du luxe. Alors que tout le monde se protègeait du gardien du Dojo, donc, Tokage agita ses mimines et fit apparaître deux clones de lui-même à ses côtés.

Ils étaient trois, maintenant. Trois fois plus de fun.

Sans doute aurait-il pu se reposer sur ses doubles, alors, pour poursuivre le combat. Et il aurait pu aller se prélasser sur une botte de foin. Piquer un roupillon, même, pourquoi pas ? Il avait du sommeil à rattraper après tout. Mais, pas de bol, on attentait une fois de plus à son repos.

Ô rage, ô désespoir, ô ennemis ... ennemis.

Le furieux à la teinture douteuse lui fonça dessus sans que Tokage ait le temps de faire quoi que ce soit.

« Oups ! »

Il fut déséquilibré comme un vieux dont on aurait décanillé le déambulateur, et tomba les deux fesses dans le foin. Même s’il était déconcerté, ce n’était pas assez pour lui faire ignorer l’explosion qui retentit dans le dos de son agresseur. Et ce n’était pas assez non plus pour faire perdre le nord à ses clones – qui, dis donc, avaient l’esprit plus vif que lui : l’un d’eux avait déjà posé la main sur l’épaule d’Okiko, et composé un unique mudra. C’était suffisant, normalement, pour l’immobiliser complètement. Tant que le clone subsistait, en tout cas.

Quant au Tokage originel, il avait la ferme intention de s’éloigner du coeur de la bataille. D’autant que les choses devenaient vraiment houleuses : Aditya venait de défoncer le sol de la grange sans aucune pitié pour les pauvres bêtes qui, tôt ou tard, retrouveraient leur habitat sens dessus dessous.

Quelle cruauté.

Tokage composa une série de mudras fort simple, et concentra, cette fois avec succès, son chakra Fûton dans ses jambes. Il était toujours à terre, mais il fut tout de même propulsé quelques mètres en arrière, atterrissant mollement sur une botte de foin.

« Pfiouuu … »

Il avait l’impression soudain d’être sur une sorte de trône. Il décocha un bâillement plus fort que lui. Diable, il était bien installé tout de même …

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10470-yamanaka-tokage https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t10600-yamanaka-tokage
Takahashi Miya
Takahashi Miya

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Mer 17 Fév 2021 - 9:44
Tu te demandais, alors que le combat venait de commencer, si le Yasei qui vous servait de guide allait juste être spectateur. S’il vous présentait la ferme comme le lieu de votre affrontement, il n’avait pas mentionné s’il pouvait lui aussi en faire partie, ou non. Suspicieuse, tu demeurais sur tes gardes, surtout que le félin ne semblait pas des plus stables, mentalement parlant. Un coup d’œil vers ce dernier alors qu’il s’agaçait, il tomba aussitôt au sol comme si quelque chose – ou quelqu’un – lui avait tapé sur la tête. Une silhouette rapide dont l’ombre se posa sur ton visage, en chute libre. D’un mouvement réflexe, tu bondis sur quelques mètres en arrière pour esquiver l’assaut. Ton assaillant frappa alors le parquet, pour rapidement attaquer d’autres shinobis et ce, des deux parties. Tu aurais pu croire qu’il s’agissait d’un allié de l’équipe adverse, peut-être un troisième Genin mais cette attaque balaya rapidement cette idée de ta tête.

Peu habituée aux combats d’équipe, tu scrutas avec attention les actions de tes coéquipiers. Le sabre dégainé d’Hana dont la lueur bleutée témoignait de sa menace, l’attaque au corps-à-corps d’Okiko contre Tokage. Aussi spectatrice que le gros félin de tout à l’heure, tu en oubliais presque de surveiller tes adversaires. Tokage faisait face à ton senseï, Miyuki se couvrit d’une armure rocheuse. Aditya, qui avait subi la même attaque que toi de la part de votre adversaire surprise, frappa le sol dans ta direction. Si tu t’attendais à ce que cela fissure le sol, tu fus surprise lorsque le chakra sur la surface ligneuse te projeta dans les airs. Une force qui surpassa la gravité de manière transitoire, à présent en suspension et à quelques mètres du toit.

En apesanteur, la technique du Gardien Sylvestre te permit étonnamment d’avoir un nouvel angle de vue. Tu pus notamment voir la tentative de Tokage de paralyser Okiko en usant du Fuinjutsu, art dans lequel tu ne t’étais initiée que très récemment. Jouissant de ta hauteur, tu passas une main dans ta poche dorsale pour y sortir un kunaï, que tu lanças sur une des poutres de la ferme. Kunaï dont l’anneau était relié à ton bras par un fil de fer, pour former un balancier de fortune. Grâce à cet outil improvisé et quelques mouvements pendulaires, tu parvins à te mouvoir légèrement dans les airs avant de lâcher le fil – ne manquant pas de te lacérer légèrement l’avant-bras dans cet élan – et chuter en direction du clone qui maintenait l’immobilisation. La chevelure volumineuse du garçon comme repère, le pied viserait sa tête pour libérer ton senseï de toute entrave.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Mer 17 Fév 2021 - 14:38
Alors que l'ancien gardien s'amusait à sauter dans tous les sens pour attaquer plusieurs des membres du groupe, Miyuki n'en fut étrangement pas la cible. Était-ce à cause de son armure ou parce qu'il connaissait déjà ses compétences ? Cela n'importait au final absolument pas. Prenant position, la Sabreuse s'attendait à se faire attaquer, mais à nouveau, rien ne vint sur elle. L'attention de tout le monde était dirigée autre part, elle était donc totalement libre de ses mouvements. Elle s'élança alors sur Okiko, totalement immobile, chargeant pour l'atteindre avant Miya qu'elle avait repéré du coin de l'oeil. Cette dernière voulait s'en prendre au clone de son abruti de collègue.

Allez, coupe lui la tête et comme ça ce sera vite fini. Il peut même pas bouger en plus, c'est du gâteau.
Eh mais c'est quoi ton problème ?! C'est un combat d'EN-TRAI-NE-MENT, pas un vrai combat ! Ferme la si c'est pour dire des horreurs pareilles.
Qui ne tente rien n'a rien, tant pis, tu te feras interner un autre jour niehehe...


Arrivant juste avant la jeune femme qui ne contrôlait pas totalement ses déplacements, projetée en l'air par Aditya-sensei, elle décida de profiter de cette longueur d'avance pour infliger à l'immobilisé une tranche précise et rapide à l'arrière des genoux, là où elle pourrait couper les tendons et ainsi l'immobiliser pour le reste du combat. La blessure serait ainsi précise et, si elle était douloureuse, elle savait aussi que cela se soignerait plutôt facilement, d'autant plus avec le Shinrin présent sur place. Son sabre s'était par ailleurs mis à vibrer très rapidement alors qu'elle chargeait, produisant un bruit caractéristique de Senritsu dans ces instants, un bruit terrible pour qui l'avait déjà subit tant sa tranche devenait terrible.

Profitant de la réception plus ou moins certaine de Miya, elle enchaîna avec une rafale de coups visant notamment les bras d'Okiko. Elle ne pourrait pas l'aider à se défendre et les esquives seraient impossibles pour le blessé à peine libéré de son immobilisation. L'objectif était simple, l'incapaciter à combattre le plus vite possible et ainsi gagner un avantage numérique dans cet affrontement. Visant ouvertement les tendons de l'homme déjà blessé, elle voulait éviter les blessures très graves.

Pfff.... T'es nulle. Tu devrais prendre exemple sur la petite Yuki, elle a tenté de trancher en deux l'autre blonde là.
Quoi ?!


Gardant sa concentration, elle perdit cependant une fraction de seconde à observer comment s'en sortait Aditya-sensei, le seul autre blond du groupe et donc le seul que cette salope de Senritsu pouvait appeler ainsi. Prête à filer lui prêter main forte en cas de réel soucis, elle gardait aussi un oeil sur Okiko pour voir s'il s'en sortait ou s'il restait un danger.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Narrateur
NarrateurEn ligne

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Lun 1 Mar 2021 - 18:47
C'était le zbeul. Le bordel énorme, comme Kiri la Grande connaissait si bien. Et aimait si bien, dans ses moments d'euphorie les plus fous. Malgré le sang et la peur, ses enfants aimaient s'adonner aux plaisirs du combat et de l'adrénaline. Parce que loin des champs de bataille où la mort rôdait à chaque instant, sans foi ni pitié, les événements comme celui-ci permettaient aux combattants de la Brume de montrer leurs capacités, de les étoffer et de pouvoir rendre plus vrais que jamais les liens que les unissaient. Peu importe leur nature, amour ou haine, les relations entre les guerriers de l'Archipel de l'Eau s'étaient terriblement resserrés, en dépit de toutes les récentes catastrophes épongées par la Cité Brumeuse. Et aujourd'hui, tout cet imbroglio de sentiments et ces envies de tendre vers la victoire vous amenaient à vous battre dans cette grange désaffectée, malgré l'apparition totalement impromptue du vieux Gardien du Dojo qui avait suivi les équipes jusqu'à Toriire. Entre ceux qui voulaient directement en découdre et d'autres qui se voulaient toujours un peu timides dans leurs assauts, cette bâtisse en voyait passer de toutes les couleurs.

Mais au moins, vous la faisiez revivre de joie. Enfin, presque.

Parce qu'avec cet abruti de singe à la chevelure mauve qui savait même pas se servir de ses clones correctement, une des deux équipes n'allait pas aller bien loin et la grange était au bord de la tachycardie. Heureusement pour lui, elle n'avait pas d'âme et ne pouvait pas lui exprimer ses médisances. Mais le visiteur surprise, lui, le ferait à sa place. Au vu de sa vitesse et de sa force, il était retombé sans retenue sur la jeune kunoichi qui avait tenté de l'esquiver. En vain. Après l'avoir frappée, il s'en était directement retourné vers Aditya qu'il ne rata juste qu'à moitié, à l'inverse de Yamanaka Tokage qu'il manqua complètement à cause du Mokuton de son mentor, avant de heurter l'eau protectrice du Valeureux. Quel dommage que sa chute n'ait pu surprendre que cette seule combattante, au final. Quel dommage qu'ils n'aient pas trépassé directement, en marge des souffrances qui les attendaient encore et qu'une mort vive et simple leur aurait épargné. Le vieux Gardien du Dojo se redressa, après avoir fait sa tournie dévastatrice et en regardant les shinobis se battre entre les murs de la ferme.

Une voix l'interpella sous la paille, juste derrière lui et sa canne.

Drôle de manière de me saluer, vieille branche...
Ta sale tronche en redemande?

Le tigre baraqué se releva des bottes de paille, le nez rouge comme une tomate et tressautant comme un cœur. Il ria, avant de regarder le vieux Gardien du Dojo du coin de l'œil qui avait entrepris de maintenir un signe d'une seule de ses mains. Les sourcils levés, il demeura figé quelque seconde avant de devenir aussi blanc qu'une feuille de papier. Avant que la panique ne l'envahisse, à la vue de ce mudrā si spécifique.

Attends attends, tu rigoles là??! Qui est-ce que tu as réussi à toucher pour faire ce signe? Tu es conscient que tu as l'honneur d'un Kirijin dans le creux de ta main là, mon bonhomme?
Exactement. Disons que ce sera une bonne leçon pour boucles d'or d'avoir tenté de me faire vaciller.
...Paix à son âme. Que dis-je, à nos âmes.

Le vieux Gardien du Dojo se mit à s'avancer parmi l'énorme désordre et boucan que vous étiez tous en train de commettre pour vous arracher la réussite de l'épreuve. Calme, serein, il esquiva même les projectiles et le fil de fer balancé sur le terrain sans grand effort. Et une fois au beau milieu de ce joli monde, il s'arrêta pour malaxer son énergie. Et pour faire appel à quelque chose de plus grand que le chakra, encore. La première victime ne fut personne d'autre que le Gardien Sylvestre, qu'il avait tantôt touché. Sur son corps, apparut un stigmate de ce contact ; des traces indélébiles se dessinaient sur son ventre et ses épaules, dans un silence de mort. Un silence qu'un gargouillis de son ventre vint perturber, en résonnant dans la grange entière. Et alors qu'il venait de frapper le sol et de relâcher son hyperforce dans celui-ci pour bousculer Takahashi Miya, Aditya ressentit une honte horrible grossir dans son bide puis en sortir, sous la forme d'une flatulence déclenchée par l'usage de son chakra.

Le pet retentit dans tout l'édifice, alors qu'il était visé par le Iai d'un de ses ennemis.

À lui de choisir entre la survie et l'honneur, désormais.

...Qu'avons-nous fait?

résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Jeu 4 Mar 2021 - 13:13
Alors qu'il avait chargé sur l'un de ses adversaires de ce tournoi d'inter-équipes de la Brume, le jônin ne sentit pas alors le kunai explosif qui lui parvenait dans son dos et se fit frapper de plein fouet. Bien heureusement, ce n'était clairement pas ce genre d'attaques qui allait le faire tomber. Il en fallait bien plus, Okiko était endurant mais il sentait la brulure de l'explosion au niveau de son omoplate gauche.

Par pur instinct de survie, surement un peu de chance également, le Yamazaki venait à esquiver un mouvement plus que basique sur place pour éviter la prise du Yamanaka. A côté de cela, venait donc celle qu'il avait pu apprendre une technique d'un dôme défensif de terre. Okiko concentra son chakra afin de revêtir entièrement son armure de terre, sa défense ultime pour se protéger des assauts de la Kirijine. Pas assez rapide toutefois pour la premier offensive qui le blessa très légèrement au niveau de son mollet. Pas de quoi cassée trois pattes un canard néanmoins.

Il était donc entouré par trois personnes. Deux clones de Tokage, ou un clone et un original, qu'importe et Miyuki. Sans oublier Miya. Okiko n'avait pas trente-six moyens pour mettre hors d'état de nuire ces trois personnes.

- Miya, fais attention!

Au même moment, il entendit alors l'énorme flatulence que venait de lâcher Aditya. Incroyable. Il tourna son regard vairon sur ce-dernier. Mais, peu importait, il était occupé.

- Dôton! Zetsubô!

Il ne fallait pas attendre plus longtemps avant que le Yamazaki ne pose ses mains sur le sol, celui-ci s'effrita sur une petite zone tout autour de lui afin d'entraver totalement les trois individus qui l'entouraient.

Rapidement, le jônin tourna son regard vers ses deux élèves. Où en étaient-elles ? Okiko espérait donc que tout allait mieux pour elles...

Spoiler:
 

_________________
[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Aditya
Aditya

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Sam 6 Mar 2021 - 17:08
Le regard de l'ascèse s'écrasa sur la silhouette de son élève, dont le son strident du sabre venait s'opposer à la chair et à la roche qu'avait élevé son adversaire contre son assaut soudain, l'air tout aussi surpris que lui en la voyant ainsi prendre les devants d'un combat qui faisait vriller les instincts guerriers de la demoiselle. Il n'eut pas le temps de lui adresser un mot, ni même une remarque – que ce soit à elle ou à Tokage qui avait décidé que ça n'était pas pour lui et qu'il prendrait bien une petite sieste – puisqu'à l'opposé de cet affrontement, la carrure d'une autre épéiste semblait se jeter sur lui, sa lame vibrant d'une lueur mortelle.

Du coin de l'œil, il perçut l'ombre de la Takahashi user avec intelligence des outils ninjas qui lui avaient été confiés pour revenir à l'assaut du double du Yamanaka ; et tandis que la brune était sur lui en un instant, il sentit le sol commencer à trembler, quelques secondes après qu'une frappe avait heurté son torse.

Je n'aurai pas le temps de la parer., fut la seule pensée qui régit son esprit lorsqu'il comprit que la morsure de cette épée ne se rassasierait que de sa chair. Alors, poussé par l'instinct, ses doigts entourèrent le col de la rousse en la ramenant jusqu'à lui , afin de l'emporter dans son mouvement vers l'arrière, d'un bond qui n'avait que pour seul but de l'exempter de l'assaut de son chef d'équipe, et de lui offrir le temps nécessaire pour élever sa paume sous le joug d'un mudrā unique... avant que le fer ne fende sa peau en profondeur, des détours de son épaule à la hauteur de sa hanche.

Il ne remarqua même pas le sceau du Gardien qui fut tranché à son tour, incapable de demeurer en place lorsque le support sur lequel il s'était imposé – sa peau et ses muscles – avait été intensément altéré par le mouvement de la samouraï.

Sa paume s'imposa contre son torse avec toute la violence du chakra qui la gorgeait, et qui, dès l'instant où elle trouva ses détours, se releva sous les traits d'un Fūinjutsu couvrant l'ensemble de sa poitrine, dont le flux médical irradiait la plaie de toute sa présence.

Son échine se courba vers l'avant, parcourue du choc entier de cette frappe ; et il ne put qu'imposer sa main sur l'épaule de celle qui venait de l'attaquer pour éprouver un tant soit peu de répit, tandis que l'hémoglobine qui s'échappait de sa plaie se déversait tout entière sur ses vêtement et sur sa peau. Un râle sourd s'échappa de ses lèvres alors qu'il sentait ses chairs se refermer douloureusement, poussées par le mandat de son propre chakra – bien qu'il soit son salut ici présent, ce sentiment de sentir ses entrailles se reformer ne serait jamais une sensation à laquelle il pourrait s'habituer. Ses doigts effleurèrent son torse légèrement, le fleurant à peine à cause des tremblements qui parcourraient son corps nerveux affolé par la gravité de sa blessure. Et lorsqu'il entendit sa respiration siffler et hoqueter sous l'afflux d'une matière visqueuse dans son œsophage, il comprit qu'elle avait cisaillé l'un de ses poumons, peut-être même une partie du second, provoquant une vague de toux qui ravagea son corps sans merci.

Sans oublier le pet énorme qui avait rameuté son ouïe dans ce moment critique. Il n'eût pas la force de rouler des yeux, et ne put que tenter d'élever la voix suffisamment pour que son élève l'entende, en le pensant à l'origine d'un tel fait – soyons francs, c'était devenu pour le Yamanaka une sacrée habitude de lâcher des caisses.

« Sincèrement, Tokage ? »

Les tremblements de la terre redoublèrent à nouveau, jusqu'à ce que l'effondrement ne semble devenu critique et que l'ensemble de leurs appuis ne soient emportés par le sol sous leur pied ; alors, alarmé, il redressa difficilement son regard vers Miyuki en étouffant un nouveau soupir qui fit naître davantage de sang à la lisière de ses lèvres, comme pour l'assurer qu'il irait bien, avant d'aviser la Nagamasa du coin de l'œil.

« Jolie frappe. », dit-il en apposant l'une de ses mains sur le plat de sa lame, comme pour préparer une chose à venir.

Sa voix perça le capharnaüm ambiant en tentant de s'élever au-dessus des sons que le combat faisait fleurir entre chacun des participants, d'un ton direct, mais loin d'être empreint d'une quelconque panique. L'ascèse était plus que conscient que la sabreuse était pleinement à même de couvrir ses propres arrières, d'autant plus lorsqu'elle était face à un adversaire unique.

« Miyuki ! », héla-t-il comme seul avertissement face aux tremblements du sol.

L'instant suivant, sa paume se délia de l'épaule de la samouraï pour enserrer sa taille dans le creux de son bras, dont le seul mouvement fit naître une grimace désagréable sur son visage en sentant ses chairs contractées par sa carrure frêle contre la sienne ; mais le temps d'une seconde, il s'efforça d'en faire fi pour les éloigner tous deux d'un bond fusant vers l'arrière, conscient qu'en utilisant son chakra de cette façon, l'élève de la Tigresse Blanche avait non seulement mit ceux de l'ascèse en danger, mais également les siens. Heureusement pour lui, Aditya gardait un œil sur chacune de ces âmes.

Sa respiration se coupa lorsqu'il heurta les bottes de pailles à leur arrière, ses doigts se déliant du col de la Takahashi lorsqu'il délaissait un râle sourd, conséquence indéniable de la coupe qui avait cisaillé ses entrailles quelques secondes plus tôt. Sa main se pressa par instinct contre le dos de la samouraï avant qu'il ne la laisse retomber à ses côtés, exemptée de toute relique de l'assaut de son chef d'équipe. Sa dextre vint s'appuyer les chairs de son torse, qui, déjà, semblaient se refermer en extérieur, le souffle court ; et ainsi courbé vers l'avant, il éleva son regard en coin sur chacune d'entre elle afin de s'assurer de leur sureté, avant d'adresser une remarque au Yamanaka qui se la coulait douce depuis tout à l'heure.

« Un peu d'aide de ce côté, Tokage ? », murmura-t-il douloureusement en effaçant le sang qui berçait ses lèvres.

Évidemment, il faisait référence à la sabreuse qui demeurait face à face avec le Yamazaki, ou l'une des deux membres de l'équipe une qu'il avait ramené auprès de son perchoir et qui, certainement, étaient loin d'avoir dit leur dernier mot dans cet affrontement.


récapitulatif:
 

_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Ven 12 Mar 2021 - 21:35
[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 003f

Hana s’était portée avec rapidement auprès du Gardien Sylvestre, sa lame brillait d’une lumière menaçante.

La gamine aux mèches brunes, d’un mouvement sec et précis lui avait porté une estoc puissante et dangereuse. La Nagamasa venait de trancher dans le vif.
L’abdomen du blond était meurtri, néanmoins ce dernier ne le restait pas suffisamment longtemps. Les qualités de guérisseurs du Jonin était connus de tous sur l’archipel de Mizu no Kuni et la Yuki pouvait les observer de ses propres yeux. Au fond d’elle, la Genin aurait aimé que le jeune homme ne puisse plus combattre, car cela aurait fait un adversaire en moins à affronter. Mais, si elle l’avait vaincu seulement avec l’aide d’un iai, Aditya aurait perdu de sa superbe.

Le sol se mettait à trembler, la jeune femme sortant tout juste de l’adolescence ressentait les vibrations à travers ses pieds qui étaient en contact au sol. Quelques instants plus tard, le bras de l’homme vint attraper la samouraï de Tetsu no Kuni, il en était de même pour sa coéquipière et elles furent conduites sur une position étrangère. Hana n’avait pas réellement agi, elle s’était laissée porter et elle adoptait une attitude passive durant ce court voyage, de toute façon elle n’aurait pas été réellement apte à faire quoique ce soit puisqu’elle était prise de court.

Une fois sur le perchoir, la kirijin était libérée de cette emprise et d’un geste instinctif, elle prenait ses distances sans pour autant mettre un énorme espace entre elle et Le Gardien Sylvestre. Sode no Shirayuki brillait toujours, la Nagamasa n’avait toujours pas coupé le flux de son chakra qu’elle continuait à déverser dans sa lame.
Aditya profitait de ce moment pour interroger son élève, la Yuki elle en faisait de même pour porter son regard sur Miya qui précédemment était en apesanteur et avait déjoué les lois de la physique.

« Merci. » Lançait Hana au blond.

Bien qu’elle remerciait le Jonin pour son acte charitable, la gamine n’oubliait pas l’objectif principal : à savoir de terrasser l’équipe adverse. Au même moment qu’elle prononçait son remerciement, la Genin déversait encore du chakra dans son katana pour que ce dernier s’allonge drastiquement et prenne la forme d’une lance. Et la pointe de la lance prenait pour cible le pectoral droit de l’homme usant des arcanes du Mokuton. Après l’avoir tranché, la Nagamasa voulait l’empaler.
ACTION(S):
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299
Yamanaka Tokage
Yamanaka Tokage

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Sam 13 Mar 2021 - 17:55

Qu’il était moelleux ce perchoir qui avait accueilli – bien malgré lui – le séant de Tokage. Celui-ci se trouvait fort heureux d’avoir trouvé cette position à l’écart du combat. Avachi comme le pacha de quelque royaume en horrible perdition sur sa meule de foin, il contemplait la gueusaille qui se battait becs et ongles. Il en eut un bâillement. Tout cela le lassait, et il sentait bien qu’il n’allait pas tarder à faire une sieste. Il en avait bien besoin, à vrai dire : dans les poches qui pendaient de ses paupières, il aurait pu ranger tout son attirail de shinobi.

Mais voilà : il n’était pas question de le laisser roupiller en paix. Et de pet, justement, il y en eut un. Un mémorable. Un formidable. Un qui dut faire trembler les hommes et les dieux à l’unisson tant sa clameur était grande, puissante, titanesque. Et l’auteur de ce monstre – c’était impossible, improbable – n’était autre que la personne dont Tokage n’aurait jamais pu penser qu’elle puisse se délester ainsi de la sorte. Et pour cause : d’après lui, le balai qu’Aditya s’était carré dans le cul empêchait toutes les émanations de ce genre de trouver leur échappatoire naturel.

Mais le bougre blondinet trouva quand même le moyen de lâcher un commentaire désobligeant à son élève, se soustrayant du même coup à la paternité de son œuvre musicale pourtant remarquable.

« HEY ! C’est même pas moi et tu le sais très bien ! S’pèce de coincé du c- »

Le fracas du combat – qui, mine de rien, se poursuivait – interrompit comme une censure divine la fin de sa phrase. Tout commençait à avoir des allures de bordel dans cette grange. Faire se battre autant de shinobis dans un espace aussi confiné, on n’avait pas idée. Et rajouter un petit vieux qui déchaînait les flux intestinaux d’un simple toucher en plus … Ce devait être de la magie que cet homme avait dans les doigts. Tokage aurait voulu tout savoir des arcanes de sa discipline mystérieuse, mais qu’on devinait ancestrale. Il rêvait déjà d’un monde d’opportunités diverses et variées, de scénarios dans lesquels, invariablement, Aditya se retrouvait aux prises avec les pires bandes de truands qui aient jamais peuplé Mizu, s’apprêtait à leur asséner un jutsu dévastateur, mais était interrompu dans sa démarche par un mouvement gastrique provoqué par son élève. S’élevait alors un rire machiavélique du fin fond des entrailles du monde, et Barbie mourait dans une ultime flatulence, emportant dans sa chute ses adversaires, terrassés de rire devant le ridicule de celui qu’ils avaient pris pour un des plus illustres noms de la Brume.

Aaaaaaah, doux rêve …

Si doux qu’il en bâilla, à nouveau. Mais non sans en faire profiter les autres, cette fois. Enfin, au moins cet excité du cuir chevelu à la figure balafrée. Avant d’ouvrir la bouche à s’en décrocher la mâchoire pour lâcher un très poétique « BWAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! », Tokage avait pris le soin de composer une série de mudras somme toute assez simple, mais qui devait se montrer efficace.

Son bâillement tonitruant résonnerait en écho dans la grange. Sans doute s’attirerait-il les foudres de ses coéquipiers, qui ignoraient qu’il venait de les aider. Alors, martyr incompris, il serait le mauvais élément de cette équipe. Son nom serait traîné dans la poussière, et l’Histoire se souviendrait à jamais de lui comme l’incapable, l’incompétent, le traîne-savates.

Bon, il s’en foutait.

A la remarque d’Aditya, il répondit simplement :

« Quand j’me réveillerai, si j’suis pas crevé avant ! »

Puis, dans une position de dieu grec – à cette différence près qu’il n’était pas en tenue d’Adam – il ferma les yeux, se laissant bercer par les cris, les éclats de sang, le chaos.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10470-yamanaka-tokage https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t10600-yamanaka-tokage
Takahashi Miya
Takahashi Miya

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Lun 15 Mar 2021 - 14:07
Malgré ton bond pour esquiver l’assaut du vieux Gardien du Dojo, l’adversaire parvint tout de même à te toucher, le coup ouvrant ta peau sur la hauteur de ton bras. Blessure qui te fit serrer les dents un instant mais qui ne te gênait pas dans tes prochaines actions, l’une de tes paumes venant faire pression dessus pour empêcher la perte massive de sang. Aussitôt, tu te demandais qui était cet homme. Si dans un premier temps tu avais pensé à un allié de l’équipe que vous confrontiez, le fait qu’il venait de cibler Aditya mit un terme à cette hypothèse. Surtout, tu te demandais pourquoi personne ne l’attaquait lui. Après tout, le Yasei du début avait parlé d’un combat entre équipes et n’avait pas fait mention d’un opposant supplémentaire.

Prête à soutenir tes coéquipiers, tu t’apprêtais à attaquer le clone du Yamanaka et à empêcher sa tentative d’immobiliser Okiko, ton senseï te prévint de sa riposte. Il te laissait quelques secondes pour réagir, secondes qui te permirent de reprendre tes appuis au sol et de le rejoindre. Te préparant à bondir dans sa direction, tu sentis une présence te tirer vers elle et qui te coupa dans ton élan. Au même moment, la terre commença à trembler et à s’affaisser, si bien que tout ceux qui se tiendraient aux alentours de l’Elémentaliste s’enfonceraient dans cette abîme rocheuse. Un rapide coup d’œil à l’arrière te permit de discerner la silhouette du Gardien Sylvestre, qui venait de vous sauver Hana et toi. Retrouvant la terre ferme, tu te tournas aussitôt vers l’Irounin pour le remercier, le front baissé. Néanmoins, tu paraissais confuse. Dans les circonstances de ce combat, tu ne t’attendais pas à le voir t’aider. Ton attention se tourna de nouveau vers Okiko, juché sur la petite parcelle de terre qui restait au milieu du gouffre.

Okiko-senseï ! Pensez à revenir pour que je puisse vous soigner !

Tes premiers mots depuis la rencontre entres les deux équipes. Malgré tous ces rebondissements, tu avais pu suivre rapidement l’assaut de Miyuki contre Okiko et même si à première vue il ne semblait pas blessé, tu espérais l’inspecter de plus prêt pour en être sûre. Tes instincts médicaux qui furent perturber par le bruit de Tokage, qui s’était éloigné pour faire une sieste. Ne sachant pas qu’il s’agissait d’un Genjutsu, un sourire se dressa sur ton visage habituellement sérieux. Tu t’approchas de se dernier pour te mettre à sa hauteur, légèrement à l’écart des autres. Hana réitéra une attaque contre Aditya, Miyuki faisait face à ton senseï. Ta main appuyant toujours sur ta plaie, des effluves verdâtres vinrent la recouvrir. Un voile curatif qui stimulait le renouvellement de tes cellules endommagées jusqu’à refermer ta peau, comme neuve. Guérison que tu usas sur le garçon après avoir extrait les shurikens que tu lui avais précédemment envoyés. Après tout, tu te sentais redevable vis-à-vis d’Aditya et aider son élève contribuerait à lui rendre la pareille. Enfin, c’est ce que tu pensais, à cet instant.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Mer 17 Mar 2021 - 7:33
Okiko semblait avoir réussi à plutôt bien encaisser les coups, mais elle avait du sang sur sa lame. Le premier coup avait touché sa cible, le reste avait fait tomber l'armure mise de justesse. Mais alors qu'elle allait abattre sa lame sur lui pour enfin le mettre K.O. puisqu'il s'en était bien sorti, il posa la main au sol et ce dernier se fit instable avant de s'effondrer sous elle.

Le temps qu'elle avait passé à observer simplement ses alentours, peut-être un peu trop confiante dans sa propre technique offensive, la jeune femme s'était laissée surprendre et n'avait pas eut le réflexe de se jeter sur lui pour profiter de sa zone de stabilité. Mais qu'importe, la chûte n'était pas si terrible et elle en avait déjà vu de pires.

Confiante sur la capacité de sa propre armure à encaisser le tout, elle commença immédiatement à faire chanter sa lame du même son caractéristique que précédemment. Après un gémissement de douleur suite au choc contre le sol, les vibrations désagréables se répendant dans son corps à commencer par ses pieds mais heureusement fortement atténuées par l'armure qui s'effritait, la Mawehara trancha d'un coup violent et rapide le trop fin pilier restant de la technique de son dernier professeur de doton en date. Enchaînant avec un coup de pied dans celui-ci, elle le fit brusquement tomber avec elle.

Serrant les dents, la jeune femme bondit contre le mur externe de la crevasse et prit appuis dessus pour sauter plus haut et cueillir Okiko qui ne manquerait pas de chûter. Ses jambes blessées par son coup précédent, à moins qu'il ne possédait une quelconque technique de vol, il était à sa merci. Et là, ce fut un véritable hurlement qui résonna au fond de la crevasse, sans doute désagréable pour tous les combattants mais surtout assomant pour le Jônin. Le coup d'épée plutôt simple qui lui arrivait dessus cependant visait l'un de ses bras. Elle n'essayait pas de lui trancher encore une fois, simplement de couper les tendons qui seraient recollables par la suite via une manipulation et un travail par un irounin qu'elle comptait bien assister. Il fallait savoir se créer ses propres occasions pour apprendre, pas vrai ?

Retombant avec l'homme qui serait vraissemblablement à terre entre l'étourdissement, la chûte et le nouveau coup qu'il venait de prendre, elle se plaça sur son dos et, câlant d'une main la lame de Senritsu sur son épaule gauche, elle lui fit rapidement une clef de bras pour l'immobiliser. Si tout se passait comme prévu, alors il ne pourrait que se rendre ou subir un coup de katana dans une épaule tout en se faisant disloquer l'autre. Une position peu enviable à vrai dire. Une fois en place, elle attendit le moindre mouvement de sa part, gardant une prise féroce, pour lâcher deux mots simples et qui ne laissaient peu de place à l'argumentation.

« Rends toi. »

Respirant profondément, la jeune femme était prête à réagir au quart de tour.

Si toutefois Okiko ne chûtait pas malgré sa stratégie, la jeune femme se contenterait de se faire une nouvelle armure et de remonter hors de la crevasse en surveillant ses arrières.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Narrateur
NarrateurEn ligne

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Dim 21 Mar 2021 - 16:13
Imagine t'as une équipe. Et là, tu te mets à la fumer comme tes adversaires.

Nous, on avait pas besoin de l'imaginer parce que le Valeureux venait de le faire sous nos yeux.

Ils sont drôles ces gamins, tu trouves pas?
Putain... j'suis pas bien, là.

En fait, personne était bien. Mais force était de constater que les forces de la Brume se débrouillaient au combat même entre eux malgré tout et surtout, malgré l'apparition du vieux débris qui avait prouvé ses bizarres penchants pour les flatulences. Même de sa position, il avait laissé s'entendre un rire gras malaisant de sa part lorsqu'il avait assisté au déni du Gardien Sylvestre, qui venait de péter et rejeter la faute sur son morpion. Tandis que celui-ci s'en était même allé dormir, le vieillard et l'animateur déposèrent les yeux sur la jeune fille qui se rendait auprès de lui pour le soigner en dépit de leur adversité, le temps d'une épreuve. Puis mutuellement, ils échangèrent un regard derrière les bruits de lame qui hurlaient à leurs arrières.

Sitôt, Uarrasu se propulsa devant Aditya pour éponger lui-même de ses griffes la belle extension de lame de la Samouraï. Quant au protecteur du Grand Dojo, il outrepassa son statut d'aléa-surprise afin d'aller vers la Sabreuse et empêcher à son épée, par sa pauvre canne, d'aller plus loin. À eux deux, ils sonnèrent le glas de fin de l'épreuve entre équipes.

C'est la fin de votre épreuve. Si aucune équipe ne s'est démarquée, sachez toutefois que vous avez le mérite de vous être battus jusqu'au bout sans en oublier l'essentiel ; l'esprit de camaraderie. Au vu de la situation, il m'est impossible de faire un choix. Qu'en penses-tu, toi?
Navré, mais je ne pense pas pouvoir les départager non plus. Nul d'entre eux ne se trouve hors d'état de nuire, tu le vois.
Je n'ai d'autre choix que celui-là, alors. Félicitations, vos équipes sont toutes les deux retenues pour la finale.

Uarrasu retira ses griffes et le Gardien, sa canne. Tranquillement, ils vous invitèrent à quitter cette grange désaffectée avec douceur ; à l'exception du Yamanaka, auquel l'ancêtre s'en alla foutre une gifle pour le réveiller.

Qu'il est méchant. Réveille-toi trou d'fion, c'est l'heure.



informations:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Lun 22 Mar 2021 - 10:55
Le combat continuait toujours, Okiko appréciait celui-ci à sa juste valeur quand bien même il était purement amical. Le shinobi de la Brume s'était retrouvé sur son pilier alors que seul Miyuki était tombé dans la crevasse qu'il avait crée tandis que les autres avaient réussi à s'échapper, notamment grâce à Aditya. Lui continuait de combattre face à cette Sabreuse, qui savait bel et bien se débrouiller.

De son pilier, il put voir que la Sabreuse tentait de couper son pilier à l'aide de son sabre magique. Il poussa un long soupir. Dans tout les cas, il allait tomber. Et c'était ce qu'il se passa, néanmoins il utilisa son chakra pour amoindrir et amortir sa chute et lorsqu'il fut au sol, il fut accueilli par la technique de la jeune femme.

Bien que son armure de terre était encore actif sur l'ensemble de son corps, le Valeureux ne vit pas venir contre lui Miyuki néanmoins le vieillard venait s'interposer entre les deux combattants, arrêtant l'assaut de la demoiselle.

C'était déjà fini ? Apparemment. Il s'agissait de la fin de l'épreuve, mais les deux ne savaient pas qui choisir pour passer à la finale. Ce fut donc au final les deux équipes kirijines qui passèrent en finale. Okiko aborda un petit sourire, face à Miyuki.

- Félicitations, tu t'es bien battue.

Lui disait-il avant de concentrer son chakra au niveau de sa voûte plantaire et monter près du reste des deux équipes. Il s'inclina légèrement face à Aditya.

- Vous avez une belle équipe, Major.

Car, dans la hiérarchie de la Kenpei, Aditya avait un grade plus élevé. Il regarda alors Miya et Hana.

- Vous allez bien ?

Leur demanda-t-il.


Spoiler:
 

_________________
[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Aditya
Aditya

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4 Empty
Lun 22 Mar 2021 - 19:42
La main de l'ascèse s'éleva d'elle même sous l'égide un presque mudrā face à la rétorque de la samouraï qui ne saurait se faire attendre, en changeant ainsi la forme éthérée du chakra qui enrobait de son arme en celle d'une autre ; mais contre toute attente, les coussinets moelleux d'un tigrou vinrent éponger cet assaut pour lui, trahissant sa lourde stature devant ses yeux. Alerté, il glissa une œillade sur l'ensemble de l'esplanade, et ainsi, il put remarquer les traits de Miya auprès du Yamanaka, et des deux autres opposants qui s'extirpaient graduellement du gouffre où son élève avait rapporté le combat.

Un soupir fendit ses lèvres lorsqu'il la vit exemptée de toute blessure, répondant aux paroles du second chef d'équipe sur le même ton bienveillant. S'il disposait de ce titre auprès des membres de la Main de la Justice, il devait avouer n'avoir jamais cherché à l'utiliser, ni à le mettre en avant. Aussi... l'entendre dans la bouche d'un homme qu'il considérait son égal comme tout autre le troubla, ne serait-ce qu'une seconde.

« Je suppose qu'un peu de bonne volonté ne leur manquerait pas., ajouta-t-il sur un ton amusé en avisant Tokage à son dos. Mais l'on dit que des caractères différents font l'intérêt du monde, je ne pourrais pas aller contre cela., il recentra son attention sur son vis-à-vis. J'admet n'avoir jamais eu l'occasion de vous voir tous trois à l'œuvre, malgré le fait que Reikan m'ait bien souvent parlé de vous lorsque vous étiez sous son enseignement, mais vos élèves ont démontré la même rage de vaincre. »

Il observa la jeune samouraï, en particulier, avant de poursuivre.

« Peut-être que Miyuki et toi pourraient croiser le fer, à l'occasion. Je suis certain que vous en ressortirez toutes deux gagnantes. »

Sa main se porta instinctivement sur son torse où les fibres de ses chairs semblaient avoir enfin retrouvé la même solidité d'antan, comme si la tranche qu'elle avait fait éprouver à son corps n'avait été qu'une illusion. Pourtant, il se souvenait parfaitement de la façon dont elle avait profité du capharnaüm ambiant pour percer l'agencement de leur équipe. Qu'elle doive cela à elle-même ou aux conseils de son mentor, cette prise d'initiative avait agréablement surpris le blond, bien qu'il eût dû essuyer ses contrecoups à la hauteur de sa dangerosité.

Son attention s'éleva sur les faits et gestes de la Takahashi qui prodiguait les premiers soins à son élève ; et d'un haussement de ton, il lui fit parvenir ses remerciements, en priant assez fortement ledit Yamanaka de faire de même envers elle, doive-t-il être prit d'une sacrée envie de piquer un somme.

Lorsque Miyuki les rejoint enfin, il avisa une mue qu'il devinait un poil frustrée avec un air avenant, avant de déclarer ;

« Vous vous êtes bien battus. Félicitations. »

_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese

[TOURNOI INTER-ÉQUIPES DE LA BRUME] Groupe 4

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: