Soutenez le forum !
1234
Partagez

[CS2] Volume 1 - Les trésors sylvestres de l'apothicaire [Solo]

Shinkao Ryujin
Shinkao Ryujin

[CS2] Volume 1 - Les trésors sylvestres de l'apothicaire [Solo] Empty
Dim 31 Jan 2021 - 10:58
L'Apothicaire du bois sacré:
 


- Encore et toujours dans cet accoutrement farfelu ? Je te l’ai déjà dit. Si je ne te connaissais pas, un type comme ça dans la forêt, je l'aurai déjà buté.

- Krrr … Hééé ccc’est bon, ne te moque pas de moi, cette tenue, c’est une assurance vie. T’es peut-être tranquille toi avec tes airs de barbare, mais je suis qu’un apothicaire moi. Hé hé, encore, t’as pas vu ça.

Investi de son extravagante malice légendaire, l’intriguant personnage aux multiples facettes fouilla un instant à l’intérieur de cet imposant plumage afin d’appuyer sur ce qui semblait être un bouton caché. Tout d’un coup, une flopée de sonorité inquiétante s’étendait à travers les bois, habile stratégie issue d’un mécanisme complexe afin d’éloigner et faire fuir les curieux ou les intrusions hostiles lors de ses excursions. C’était comme un mélange de cri de corbeaux, de démons et autres créatures innommables baignés dans une raillerie métallique. Décidément, Gyuren avait beaucoup à apprendre de cet ancienne connaissance, pas qu’au niveau des remèdes concoctés en laboratoire.

- Tu m’étonnera toujours. Je comprends pourquoi tu es ce genre de génie incompréhensible.

Au fil de cette petite boutade, les deux aventuriers scellèrent leurs retrouvailles en un franc rire tout en s’immergeant dans les profondeurs d’une zone boisée dense parmi celles d’Hayashi. Il s’agissait du lieu parfait pour une première leçon fondamentale concernant le Rentanjutsu, cet art consistant à préparer des mixtures, pilules ou poisons à l’avance afin de s’en servir directement en combat ou durant de longs périples. Avant même de s’attaquer à de tels conceptions, le gardien sacré devait déjà approfondir et compléter ses connaissances en herbes et autres ressources à récolter dans la nature à tout instant.

En cela, son compagnon d’arme tenait un livre personnel extrêmement détaillé, avec d’innombrables dessins et schéma aux multiples annotations qui allait les aider à reconnaître facilement l’objet de leurs recherches. En réalité, notre homme avait déjà quelques bonnes bases obligatoires pour son mode de vie d’errant, mais seulement pour des plantes consommables presque directement ou infusé pour des effets rapides et primaires, pas vraiment utilisables en combat à cause du repos nécessaire derrière. Ces récents événements et l’annonce de l’homme au chapeau le poussaient ainsi à améliorer ces savoirs en vue des prochains longs voyages qui l'attendaient sûrement, surtout en des terres inconnues à en croire les nouveaux territoires mis sur le devant de la scène.

- Très bien, nous allons pouvoir commencer depuis cette position. C’est ici que je puise la majorité de mes ressources lorsque je ne suis pas en dehors du pays. J’imagine que c’est le point idéal pour … Un débutant. Tiens, voici une liste de ce que l’on va chercher. On ne partira pas d’ici même s' il nous en manque un seul.

Il exécuta alors un signe de reconnaissance avant de prendre les devant au niveau de la marche, se muant dans un silence réfléchi pour préparer les futures explications qui allaient naître au sujet des plantes.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11865-shinkao-ryujin-the-beast-termine
Shinkao Ryujin
Shinkao Ryujin

[CS2] Volume 1 - Les trésors sylvestres de l'apothicaire [Solo] Empty
Mar 2 Fév 2021 - 11:50
Potentilla Reptans:
 


- Notre première cible sera donc le Potentilla Reptans. Ah oui c’est vrai … Tu vas devoir t’adapter au lexique et langage utilisé par mes semblables, sinon personne ne te comprendra quand tu iras te réapprovisionner. Et cela protège aussi nos recettes de petit malin qui essaieraient de les comprendre et de les reproduire. Nous continuerons les explications tout en marchant, écoutes bien et ouvres les yeux. Tiens, prend ça aussi.

D’un geste vif, le professeur opportun sortit de sa besace ce qui semblait être une Bolline, petit outil délicat et précis pour couper les plantes en les abimant le moins possible. L’ustensile en question s’avérait être encore plus petit que le couteau de chasse de Gyuren utilisé essentiellement au dépeçage des animaux. Cependant sa finition demeurait bien plus qualitative et surtout, des runes et symboles aux significations nébuleuses longeaient la lame et la poignée en bois, y ajoutant un charme indéniable.

Cela faisait bien longtemps que Gyuren n’était pas passé pour un débutant total … On aurait presque dit, à le voir ainsi écouter les paroles du corbeau, être revenu sur les bancs de l’école moniale du temple d’Hayashi. Pour cause, la lueur flamboyante dans ses iris paraissait avoir triplé d’intensité et de concentration au fur et à mesure qu’une description visuelle de la fameuse plante défilait à travers ses pensées.

Il s’agissait d’une plante haute de dix à vingt centimètres environ, de type rampante, assez facile à reconnaître par la structure de la pousse, notamment lorsque celle-ci logeait sur un rocher. Sa fleur d’un jaune pale la distinguait relativement du reste de la verdure, avec précisément cinq pétales dentelés, ni une de plus, ni une de moins. D'après l’apothicaire, le composé se montrait de nature fortement astringente, caractéristique recherché et pour le Rentanjutsu et pour la reconnaissance au goût qui donnait une sensation de sécheresse dans la bouche.

- Euuh … Par contre ne te lance pas à la goûter comme un fou furieux … Tu sais comment on appelle aussi cette plante ? L’herbe du diable, kuhuhuh … Rien que ça.

Intrigué par cette dénomination pour le moins inhabituelle, le gardien sacré haussa un sourcil avant de sourire légèrement. Boutade ou réel piège ? Il ne le savait pas, son compagnon pouvant être très imprévisible de par sa personnalité. Cependant, sa détermination à le dénicher n’en paraissait que redoublé puisque cet élément se montrait extrêmement utile pour les saignements, les brûlures et les hémorragies. Très utile pour un voyageur tel que lui donc, surtout une fois préparé et renforcé au sein d’une mixture plus complexe. D’ailleurs ces derniers venaient d’arriver sur un coin de la forêt qui en regorgeait.

- L’herbe du diable hein … Cela ajoute une belle touche de macabre à tout votre délirium d’alchimiste fou. Tiens, je viens d’en trouver, c’est bien cela dont tu parles non ? Elle reste assez simple à dénicher.

- Hé, respecte un peu mes ancêtres ! Oui, bon, c’est ça … Allez, on continue. Pour l’instant c’était que du basique.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11865-shinkao-ryujin-the-beast-termine
Shinkao Ryujin
Shinkao Ryujin

[CS2] Volume 1 - Les trésors sylvestres de l'apothicaire [Solo] Empty
Mer 3 Fév 2021 - 12:31
Un composé. Puis un autre. Et une variante de celle-ci dénichée là, à l’ombre d’un tronc d’arbre séché. Peu à peu, la sacoche des deux aventuriers commençait à prendre l’aspect d’un bouquet colloré, avec une explication détaillée concordant avec chaque trouvaille. Mais une grande différence existait entre le contenu de la liste et l’ensemble des plantes qui se trouvaient dans cette forêt généreuse, si bien qu’ils ne marchaient pas beaucoup ; Pas physiquement, même si cela donnait l’impression de parcourir cet endroit depuis des heures. Pour un premier jour, Gyuren assimilait une grande quantité d’information, plutôt surpris du trésors que cachait son collègue. Mais tout au long de cette quête, une prise de conscience progressive s’installait au creux de ses pensées, notamment concernant cet art.

- Toi aussi, tu as dû l'entendre non, ce discours sur les plans de cet homme. Il veut faire disparaître le chakra … J’ai essayé de m’imaginer bien des fois un tel monde. Les arts shinobis vont disparaître. Mais que va t-il en être de nos propres arts ? J’imagine que tu ne pourras plus réaliser tes mixtures et potions.

Tout d’un coup, l’apothicaire de nature énergique et extravagante se figea devant cette possibilité et l’évocation de cet homme, comme pris d’un effroi. Le connaissant ce ne devait pas être contre lui mais plutôt par rapport aux conséquences encore inconnues d’un tel changement sur le monde. Une bonne ou une mauvaise chose … Un peu le même état que beaucoup d’habitants d’Hayashi. Eux qui s’étaient évertués durant tant d'années à préserver l'équilibre. Le sujet s’avérait encore trop récent, trop frais, sans compter encore ceux qui l’avaient juste occulté par souci de préservation.

- Toi et moi on le sait, Gyuren. Ce monde ne fait que changer et nous et nos ancêtres ne faisons que nous adapter. Nous ne sommes pas des Shinobis. Notre vie ne dépend pas de ça. Avant la coalition, il y avait les villages. Avant les villages, il y avait les clans, les pays et les seigneuries. Et avant le chakra encore, des hommes, des Samouraïs, des gardiens. Tu n’as pas attendu ces gens pour agir et accomplir ton rôle. Ce sera surement ainsi après …

Cette grande sagesse dénotait clairement de sa folie habituelle, comme si l’on parvenait à démasquer sa véritable personne derrière une personnalité farfelue lui servant de protection. Ce silence sérieux marqué après ces paroles en était la preuve parfaite.

- Quant au Rentanjutsu … Tu te trompes. Nous utilisons aujourd’hui du chakra en plus des éléments naturels dans nos préparations, mais simplement parce qu’il s’agit d’un nouvel ingrédient. Contrairement à beaucoup d'autres art, mes ancêtres ne l’ont pas pensé pour un monde où le chakra règne en maître mais plutôt l’inverse ; Pour guérir et soigner des afflictions ou maladies que de simples civils ou médecins ne pouvaient guérir avec de simples outils. Le chakra permet simplement de répondre aux nouvelles menaces incluant eux-mêmes du chakra.

Les yeux du gardien sacré s'éveillaient face à cette révélation très intéressante, lui qui cherchait par la même occasion à se préparer à cette éventualité. Un peu comme la pratique des Samouraïs, le Rentan serait donc toujours d'actualité après la disparition du chakra, sous une forme assurément plus rationnelle. C’était toujours ça.

- Nous sommes des apothicaires, pas des ninjas … Ce n’est pas pour rien. Tu serais étonné de voir combien la nature peut influencer le corps humain. C’est ma vocation, de père en fils depuis tant de générations que mes archives s’arrêtent à un certain stade. Mais trêve de bavardage. Nous n’avons pas autant de temps que ça avant que la nuit ne tombe. Je te donnerai des explications plus détaillées par la suite. Reprenons.

De nombreuses interrogations demeuraient dans l’esprit de Gyuren, plus précisément sur l’histoire du Rentanjutsu d’avant l’apparition du chakra. Le corbeau avait cependant raison. Au vu de l’orientation des ombres dans la forêt, ils ne pouvaient s’attarder éternellement ici.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11865-shinkao-ryujin-the-beast-termine
Shinkao Ryujin
Shinkao Ryujin

[CS2] Volume 1 - Les trésors sylvestres de l'apothicaire [Solo] Empty
Jeu 4 Fév 2021 - 13:08
Sambucus Nigra:
 


Conformément aux planifications du guérisseur ambulant, l’escapade avait été organisée de sorte à entrer par le nord de la forêt afin d’en atteindre le centre où résidait l’endroit le plus impressionnant de toute la région. Il s’agissait littéralement du cœur de ce secteur boisé, si bien que observé d’un plan horizontal, l’ensemble des sentiers y étant rattachés dessinaient des embranchements similaires à un réseau de veines et d'artères. Ce dernier l’avait d’ailleurs nommé d’un nom tout aussi intriguant : Le bosquet du charognard solitaire. Pour ainsi dire, cela concordait tant au niveau visuel qu’au niveau de son aura …

- Toi, tu sais me prendre par les sentiments. J’imagine que c’est toi qui a fait cette déco pour le moins … Lugubre ? Mais cette fois, c’est moi qui vais faire les explications. On va voir ce que tu caches dans ton repère secret.

Ce petit pan orné d’organismes sylvestres voyait la taille de arbres plus petites que le reste et détachée à ses abords par un sentier circulaire en forme de couloir, si bien qu’une ombre deux fois plus dense siégeait en permanence dessus. D'innombrables installations humaines jonchaient ses contours à l’instar d'épouvantails humanoïdes, de diffuseurs d’encens accrochés en hauteurs et autres malices qui ne viendraient pas en tête. Visiblement, ils servaient à éloigner les visiteurs inopportuns, certains prédateurs et autres nuisibles spécifiques afin de cultiver sereinement certaines ressources primordiales.

Le duo ne se fit pas attendre avant d’entrer directement à l’intérieur de ce sanctuaire, l’un très admiratif de cette découverte et l’autre très consciencieux envers sa réserve naturelle. Gyuren en profita rapidement pour sortir un document annexe à la liste d'ingrédients qui contenait des schémas et annotations quant à la forme et l’utilité des herbes. Partant de là, il s’aventura instinctivement au milieu d’une petite plaine de verdure entouré par une floppé de buissons aux dimensions variables. Ici … Voilà sa cible.

- Le Sambucus Nigra … On dirait le nom d’un aphrodisiaque. Si je comprends bien, cet ingrédient va nous servir de cataplasme afin de recouvrir les plaies ou les zones où on applique nos préparations. Guérir plus rapidement tout en évitant les infections. C’est pratique.

Le Sambucus Nigre ou le Sureau noir, un ensemble de feuillages et de fruits qui poussaient directement sur un arbrisseau qui en était littéralement le corps. En réalité, quasiment tout servait dans ce produit, tant l’écorce, les feuilles que ses fruits. Il était reconnaissable à sa taille d’environ cinq mètre, jonché selon la saison de fleurs légèrement violacé, de feuilles pointus et dentelés, ainsi que le plus intéressant, ses baies en grappe d’un noir violacé. Un fruit comestible mais potentiellement toxique dans certains cas, sans cuisson par exemple.

Mais ce qui les intéressaient ici se trouvait d’abord dans les propriétés cataplasmiques de ses feuilles et de ses fruits pour divers bénéfices curatifs pour des maladies bénignes. Par contre, mélangée et renforcée avec du chakra et d’autres herbes, elle pouvait démultiplier son champ d’action au combat. Une ressource à toujours avoir sur soi en somme.

- Bien joué, bien joué … Tu commences à choper le truc. C’est exact, c’est un composé très utile. Elle nous servira de cataplasme pour nos préparations pour ton apprentissage, mais tu serais étonné de voir ce que je peux en faire pour résister contre le froid par exemple. Oops … J’en ai un peu trop dit, Krrrr, Krrrrr. N’en mange pas par contre. Elles ne sont pas encore mûres, tu risques de t’empoisonner. Continuons.

- Contre le froid … C’est possible ça ? Tu as intérêt à ajouter ça dans mon apprentissage. Je suis originaire de Kaze, tu le sais bien. Mais le froid ça me connait moins …


Les possibilités du Rentanjutsu devenaient de plus en plus séduisantes au fil de leurs recherches. Une aubaine pour un voyageur chasseur tel que Gyuren. Mais pour l’instant, ils devaient continuer de compléter la liste.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11865-shinkao-ryujin-the-beast-termine

[CS2] Volume 1 - Les trésors sylvestres de l'apothicaire [Solo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: