Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan]

Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Empty
Mer 3 Fév 2021 - 11:12

Aussitôt rentrée au village, Hideko était à nouveau mobilisée pour une autre mission. La jeune femme avait deux jours avant de repartir. Aussi, elle se demandait s’il fallait ou non qu’elle aille voir sa petite-sœur. Si Aya apprenait que Hideko repartait aussitôt arrivée, elle aurait beaucoup de mal à l’accepter. Cela lui ferait-elle plus de mal que de bien ? Son état était préoccupant et Hideko voulait lui éviter de se faire du soucis pour elle. Hideko décida donc de ne pas l’avertir mais à la place de lui envoyer une lettre. Dans cette lettre elle écrivit que sa mission prenait plus de temps que prévue mais qu’elle allait bien et rentrerait bientôt. Ainsi, quand Hideko aurait fini cette nouvelle quête, elle pourrait à nouveau consacrer tout le temps nécessaire pour Aya.
Hideko ne pouvait cesser de penser à sa petite-sœur. Ses inquiétudes étaient toutes fondées : l’état psychologique d’Aya ne s’améliorait pas. Pire encore, depuis son départ, elle était comme éteinte. L’hôtesse d’accueil, qui était aussi son amie, lui avait fait passé le mot lors de sa tentative de visite. Ces quelques échanges avec elle motivèrent sa décision de la voir plus tard, au risque que cela ne soit trop tard.


L’académie disposait de petites salles de réunions que pouvaient réserver les shinobis si nécessaire et ainsi pouvoir travailler seul, en toute discrétion sur les sujets qui l’imposaient. Hideko avait réservé la salle A101 pour lire le dossier de mission.
Un groupe de marchand qui s’était installé après la reprise de Kumo avait attiré l’œil des autorités. Ceux-ci seraient originaires d’une autre région de Kaminari. Après un périple d’un an, ils avaient décidé de s’installer au village caché de la Foudre. L’armée y voyait là une opportunité d’en apprendre plus sur l’opinion qu’avait le peuple de Kaminari sur les shinobis et le village. Peut-être pourraient-ils même s’informer sur l’opinion d’habitants de pays étrangers.
Certains gardes avaient aussi alertés leurs supérieurs quand aux risques que faisaient peser ces étrangers sur la sécurité du village. Des criminels vendant de la drogue venaient justement d’être identifiés et il était possible que ces deux groupes soient liés d’une manière ou d’une autre. Le risque de sabotage, d’empoisonnement ou de complot devait aussi être écarté. Pour se faire, une enquête avait été diligentée, confiée à deux genins : Hideko et @Kao Kan.
Il fallait donc s’assurer que ces marchands n’étaient pas à l’origine des nouvelles drogues mises sur le marché noir. Pour se faire, il leur était demandé de suivre un protocole scientifique afin de prélever des échantillons de leurs marchandises et matériels. Testés puis analysés, ces échantillons permettraient de statuer sur leur culpabilité ou leur innocence.
Hideko n’avait aucune connaissance en la matière, mais à la page suivante, elle vit que son camarade était un apprenti de l’institut. Ce dernier devait donc être formé à de tels protocoles, un élément essentiel pour réaliser ces tests. Tout le matériel de test nécessaire avait déjà été fourni à Kan.
La fin de la missive mettait l’accent sur la nécessité de rester sous couverture du début à la fin afin de ne pas éveiller les soupçons.


Discrétion, prise d’information, enquête… Tous ces éléments plaisaient à Hideko, qui y voyait là une bonne expérience pour tester les acquis de sa précédente mission.
Hideko relut une dernière fois le dossier puis le rangea dans son sac et s’en alla chez elle. Le rendez-vous avait lieu demain, sur la place devant l’assemblée calcinée, avant la grande arche qui séparait Kumo du reste du monde.
Cette Assemblée était autrefois le symbole de la puissance et du rayonnement de Kumo. Il s’y rassemblaient les grands dirigeants du village qui y discutaient et y prenaient leurs décisions. L’Empereur du Teikoku l’avait brûlé, détruisant par la même occasion l’image du village. Les symboles disparaissent, laissant au passage leurs lots de cicatrices.


Le surlendemain Hideko attendait patiemment que son camarade du jour arrive au point de rendez-vous.
Coiffée comme à son habitude, elle portait une robe entière foncée qui recouvrait ses jambes ainsi que des chaussures fermées. Personne ne la connaissait, ou plutôt, personne ne savait qu’elle faisait parti du clan Metaru puisqu’elle n’avait jamais eu aucun lien avec eux. Seules les autorités du village et quelques membres du clan, dont Mairu, en avait connaissance. Son histoire, lors de son arrivée à Kumo et sa longue convalescence, avait cependant alimenté les ragots pendant quelques temps. Ainsi la jeune femme aux jambes meurtries elle, était populaire. Sa tenue, qui dissimulait ses cicatrices, lui permettrait de cacher ce petit détail et de passer totalement inaperçue.



Dernière édition par Metaru Hideko le Sam 24 Avr 2021 - 21:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kao Kan
Kao Kan

[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Empty
Lun 8 Fév 2021 - 2:58
Garder un équilibre entre ses obligations envers l'armée de Kumo et celles envers l'Institut était parfois quelque chose de compliqué à gérer pour Kan. Il lui arrivait de mélanger ses emplois du temps ou de sous-estimer le temps qu'il lui fallait pour réaliser une tâche : ce qui le mettait en retard, parfois. Et ensuite, il devait rattraper ses erreurs sur son temps libre. C'était normal pour le début, il devait s'habituer à son nouveau mode de vie. Plus le temps passait et plus l'électrique parvenait à s'adapter, mais il arrivait encore qu'il fasse des erreurs. Rien de trop grave cependant - et heureusement.

Du coup, lorsqu'il était missionné pour une tâche qui concernait l'armée ET l'Institut, tout ce problème d'organisation n'avait aucune raison d'arriver. Et justement ! C'était une mission de ce type qu'il devait réaliser aujourd'hui. Encore mieux même : c'était un travail d'enquête, de couverture et d'infiltration.

A priori, rien de dangereux : seulement des marchands suspects, même s'ils devraient rester sur leurs gardes dans tous les cas. Mais... ça s'annonçait surtout très fun. Avec une pointe de nostalgie, le blondinet repensa à une des missions qu'il avait effectuée avec Kaito, ressemblant un peu celle-ci. Ils avaient vraiment joué le jeu jusqu'au bout, jusqu'au point même de se déguiser pour masquer totalement leur identité... Comme à chaque fois qu'il y pensait, un sourire arriva sur le visage de l'assimilateur. Pfiou, ce qu'ils avaient ri, ce jour-là.

Bien entendu, ce n'était pas Kaito qui serait son binôme pour cette mission, mais une certaine Metaru Hideko. Ils ne se connaissaient pas mais... si c'était une Metaru, c'était obligé qu'ils s'entendent bien, huhu ! C'est donc d'un air enthousiaste que Kan se dirigea vers l'Assemblée Calcinée à l'heure du rendez-vous, puis vers celle qu'il supposait être sa partenaire. Avec un grand sourire, il se présenta.

- Bonjour ! Tu es Hideko-san ? Moi c'est Kao Kan, enchanté de faire ta connaissance !

Le jeune Genin s'inclina pour la saluer. Il essayait de garder une façade professionnelle, mais en réalité, il avait du mal à cacher son engouement pour cette mission. Chose qui se voyait certainement dans son expression radieuse et ses gestes qui trahissaient son excitation. Et puis enfin... il craqua. Tenue approximative : deux secondes. Sautant carrément les politesses habituelles, le blondinet plongea directement au coeur du sujet.

- Hideko-san, j'ai beaucoup réfléchi à un plan ! Pour être encore plus discrets, on pourrait diviser la rencontre avec les marchands en deux parties ! Un de nous deux va discuter pour déterminer leur perception de Kumo, et un qui va acheter des échantillons - et potentiellement des trucs dangereux comme la drogue ! Pendant que l'autre reste en observation mais caché, parce que à deux on est plus suspects ! Puis ensuite, on se retrouve en secret pour rassembler nos informations et faire les analyses ! Qu'est-ce que tu en penses, huhu ?

Ordre de mission, comme ça on l'a direct o/ :
 

_________________
[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Empty
Lun 8 Fév 2021 - 11:47

Depuis qu’elle avait eu le dossier en main, Hideko réfléchissait à l’approche qu’elle pourrait proposer pour parvenir aux objectifs demandés.
La mission pouvait se décomposer en deux parties : la prise d’information et l’analyse des marchandises. Pour se faire elle et Kan devraient travailler de manière cohérente, conserver leur couverture était primordial. Il fallait justement définir quelle couverture ils prendraient pour pouvoir tisser une histoire autour pour la rendre réaliste et convaincante.
Hideko avait menti toute sa vie. Toute sa vie elle avait cachée ses pensées et ses petits secrets à son père. Passée maître en la matière, la jeune femme savait ce qu’elle avait à faire : créer une histoire qui se raccrochait à des éléments tangibles et réels. Le mensonge, aussi beau soit-il, devait contenir une partie de vérité, sans quoi il serait vite décelé.
Tous deux étaient shinobis du village : elle membre du clan Metaru, lui apprenti à l’institut. Tous deux étaient jeunes et inexpérimenté. Kan, âgé de 16 ans, ne pouvait entretenir une relation avec elle, âgée de 22ans, sans que cela ne paraisse étrange. Ils ne pouvaient donc pas jouer un couple de Kumojin se promenant dans le village et découvrant les nouvelles marchandises proposées. N’ayant jamais travaillé ensemble, ils ne pourraient pas non plus compter sur une coordination millimétrée. Ils pourraient cependant s’entre aider, tous deux ayant des points forts et des points faibles différent, afin de garantir leur anonymat. Hideko pourrait être une membre du clan sans réel pouvoir, artisane et cliente désireuse d’en apprendre plus sur les nouveaux arrivants. Kan pourrait quant à lui être un ami, client également, se baladant avec elle. Hideko n’en savait pas plus à son égard et il lui était difficile de créer un masque qui tienne la route avec le peu d’éléments en sa possession. Elle se garda donc de rencontrer son coéquipier avant de se décider.


Kan arriva, la salua et se présenta avec un grand sourire.

- « Bonjour. Je suis bien Hideko, enchanté de faire ta connaissance. »

Il était l’image même de la fougue de la jeunesse. Son engouement était palpable et sa joie ne tarda pas à défiler sur elle.
Kan proposa de diviser la rencontre en deux parties : l’un deux discutant avec les marchands pour apprendre plus sur leur avis concernant Kumo et l’autre effectuant les achats de marchandises. Les deux actions se feraient de manière différées, afin que l’autre puisse observer la scène, dissimulé afin de ne pas éveiller les soupçons. Ils pourraient ensuite se retrouver pour partager leurs informations et effectuer les analyses.
Ce plan tenait la route et prenait en compte le fait que les deux shinobi n’aient jamais travaillé ensemble. La missive n’avait pas établi de chef pour la mission. Aussi, tous deux devaient travailler main dans la main sans rapport hiérarchique défini. Hideko prit quelques secondes pour réfléchir, puis, tout en acceptant sa proposition, décida d’ajouter quelques éléments.

« Je pense que c’est une bonne idée. Mais on devrait peut-être mieux définir les rôles. Par exemple, pour les achats, je pense que tu devrais t’en occuper. Tu es bien plus à même que moi de déterminer ce qu’il serait intéressant d’analyser, vu que je n’y connais rien. Moi je pourrai essayer de récolter des informations au près des marchands en discutant avec eux. Je suis assez douée pour papoter et faire parler les gens. »

Cette dernière phrase fut agrémentée d’un petit sourire sournois.

« Qu’en dis-tu ? Oh et j’approuve aussi ton idée de faire ça l’un après l’autre. Je commence à les questionner, tu observes, puis tu fais les achats et pendant ce temps c’est à mon tour d’observer. Vu qu’on a jamais travaillé ensemble, ça nous permettra d’éviter de faire des bourdes qui pourraient griller notre couverture. Pour ma part je serai une membre du clan Metaru venue faire des emplettes. Et toi ? »

Kan était le mieux placé pour justifier sa présence et se créer sa couverture. Aussi, Hideko désirait que le jeune homme y réfléchisse en avance afin qu’il puisse pleinement jouer son rôle le moment venu.

« Ah et avant d’attaquer les choses sérieuses, je pense qu’on devrait un peu se présenter pour faire plus ample connaissance. Après tout, on va travailler ensemble donc ce serait bien de savoir à qui on à affaire, tu ne penses pas ? »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kao Kan
Kao Kan

[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Empty
Mer 17 Fév 2021 - 18:46
Le moins que l'on puisse dire, c'était que le jeune électrique était enthousiaste pour cette mission ; sa coéquipière du jour n'était sûrement pas passée à côté de cette information. Au moins, elle ne semblait pas dérangée par son engouement, ce qui n'avait pas été le cas avec tous ses partenaires de missions... Certains avaient préféré calmer les ardeurs du blondinet d'entrée de jeu.

Hideko-san avait donné son accord pour le plan, rajoutant aussitôt les détails manquant et proposant de définir le rôle que chacun des deux Genin devrait tenir pour garder leur couverture. Kan s'arrêta une seconde, réfléchissant. Il avait plutôt pensé le contraire : Hideko pour faire les achats, puisqu'elle était adulte et donc plus encline à acheter et éventuellement se voir proposer des substances illicites... et Kan pour soutirer les informations, car qui se douterait qu'il serait sous couverture avec une tête d'idiot pareille ?

Mais avec ce nouveau point de vue, le plan de la Metaru semblait en effet plus pertinent. Il serait plus à même de savoir quels échantillons récolter et éventuellement discuter de drogues s'il le fallait, vu que c'était aussi un domaine couvert par ses études en sciences ; et si Hideko affirmait qu'elle était douée pour faire parler les gens, alors il lui faisait confiance.

- Oui, c'est bien comme ça ! Et pour ma couverture... uhhh...

Il lui fallait trouver quelque chose de crédible aux yeux d'inconnus, sur un sujet qu'il maîtrisait si jamais on lui posait des questions, mais également une ouverture pour justifier qu'il s'intéresse à des produits... plus exotiques.

- Oh ! Je sais ! Je suis un apprenti pâtissier et je cherche des produits originaux pour mes gâteaux.

L'assimilateur afficha un grand sourire. C'était très proche de la vérité - sûrement la voie qu'il aurait choisie s'il n'avait pas réussi à devenir shinobi. Mais le destin en avait décidé autrement et la Résonance lui avait donné un coup de pouce certain pour s'enrôler dans l'armée. Mais effectivement, sous l'excitation, Kan s'était lancé immédiatement sur l'élaboration du plan de la mission et s'était tout juste présenté à sa coéquipière - et ce n'était pas très poli...

- Oups, pardon Hideko-san ! J'étais trop emballé et... Alors, euh, je suis Kao Kan, je suis Genin et je viens tout juste d'avoir 16 ans ! Je suis apprenti scientifique à l'Institut, je viens de Teitetsu et hum... Oh ! Je suis l'élève de Metaru Mairu-sensei !

Il aurait pu énoncer tous les Metaru qu'il connaissait et son lien avec eux en espérant gagner la confiance de la blonde, mais il ne voulait pas avoir l'air d'en faire trop non plus.

- Sinon, je me bats au corps à corps et je sais faire un peu de Fuinjutsu. Et je peux m'assimiler entièrement en Raiton. Et toi ?

_________________
[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Empty
Ven 19 Fév 2021 - 14:23

Kan approuva les ajustements de Hideko et réfléchit à la couverture qu’il pourrait prendre pour justifier sa présence. Après quelques secondes il proposa gaîment de se faire passer pour un apprenti pâtissier en quête de produits exotiques pour ses gâteaux.
L’idée, au premier abord, parut absurde à Hideko, tant cela différait de son occupation réelle ; mais après réflexion elle semblait comprendre où il voulait en venir. La pâtisserie était une profession demandant rigueur et connaissances chimiques, tant la moindre variation dans les quantités, températures ou gestes pouvait tout faire rater. La jeune femme n’était pas la meilleure des cuisinières mais sa mère, elle, occupait en son temps la majeure partie de ses journées ainsi. La jeune femme, alors adolescente, trouvait cela intéressant mais n’avait jamais eu le droit d’en apprendre plus, tant sa double casquette d’artisane et de vendeuse l’occupait à temps complet.
Elle hocha de la tête pour valider l’idée puis écouta attentivement Kan présenter ses capacités, le reste des informations ayant déjà été portée à sa connaissance grâce au dossier fourni avec la missive.
L’adolescent était l’élève de Mairu et se battait principalement au corps à corps et à l’aide de sceaux. Enfin, il possédait la capacité de se transformer en foudre.
Ainsi il était l’un des privilégiés qui apprenait sous la tutelle de Mairu. Cette première information la transporta, s’imaginant elle aussi apprendre de sa cousine, seule membre de son clan qu’elle appelait ainsi. Hideko ne savait rien des capacités de la dame de fer, mais elle ne doutait pas qu’elle devait être redoutable en combat. Kan devait donc être bien formé et malgré son attitude extraverti sérieux dans son travail.
Son style de combat devait ressembler un peu à celui de son maître, Denkou Yuga : corps à corps et sceaux. Ce dernier maîtrisait aussi le ninjutsu et à la différence de Kan, se battait avec des épées, mais fondamentalement leur style devait avoir des points communs. Elle pouvait donc un tant soit peu se l’imaginer.
Enfin il était lui aussi un assimilateur, ce qui n’était pas sans rappeler Saako Hita, assimilatrice de feu contre qui elle s’était entraînée à l’académie. Hideko gardait un souvenir amère de ce combat, tant elle s’était sentie désarmée face à ces êtres capable de transformer intégralement leur corps en leur affinité.


Kan ayant présenté ses capacités, c’était maintenant à son tour de le faire.

─ Pour ma part je suis m’appelle Hideko Metaru et j’ai vingt-deux ans. Je suis aussi genin et je viens tout juste d’intégrer les rangs de l’académie.

Bien que la jeune femme n’aimait pas dévoiler ainsi son inexpérience, elle avait pleinement conscience de l’importance de cette information pour ses coéquipiers.

« Et je suis l’élève de Denkou Yuga. »

Ces derniers mots vinrent simplement en mimétisme à la présentation du jeune homme, n’ayant aucune importance particulière.

« Je me bats principalement avec du Ninjutsu et du Taijutsu. Je me sers de mon fer pour me battre à distance et me protéger, et du taijutsu pour combattre au corps à corps : je suis donc assez polyvalente. »

Une force dont la jeune femme était fière et qui se ressentait à travers le ton de ses dernières paroles.

« J’espère cependant qu’on aura pas à se servir de nos capacités, vu que si c’est le cas c’est qu’on est grillé. As-tu d’autres questions ? »

La jeune femme repensa alors à celle qu’elle même portait et décida de la poser afin de lever le dernier voile avant de débuter la mission.

« Il était indiqué, dans le dossier de mission, que tu disposais de tout le matériel pour effectuer les tests. Tu peux me le confirmer ? »

Mieux valait vérifier deux fois qu’une que tout était prêt avant d’attaquer les choses sérieuses.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kao Kan
Kao Kan

[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Empty
Mar 2 Mar 2021 - 23:02
Pour une fois, Kan avait réussi à rester assez concis sur sa présentation et ne pas donner un million d'informations sur sa vie alors que son interlocuteur s'en fichait probablement. Son plat préféré, son premier mot, son animal favori, le nom de ses parents... il n'avait même pas dit sa couleur préférée, même si elle était plutôt facile à deviner. Hideko en fit de même, donnant les informations principales sur son histoire et son style de combat. Une information interpella particulièrement le blondinet.

- Woaaah, Yuga a une équipe ?! C'est vrai qu'il est devenu Chûnin, huhu... Trop cool !

Sa promotion avait été annoncée en même temps que celle d'Ikari, juste après l'Examen international de Kiri. Au final, Kan était le seul à ne pas avoir été promu... Mais ce n'était pas grave, cela lui convenait comme ça. Même si comme l'avait prévenu le Raikage, cela pouvait l'handicaper par rapport à certaines missions de l'Institut, l'électrique préférait rester Genin pour l'instant et profiter un peu de son équipe en tant qu'élève, même si celle-ci était arrivé plutôt tard sur son apprentissage.

- Oui haha, il y a peu de chances que nous devions utiliser nos capacités, mais... on ne sait jamais ! Même si j'espère ne pas en arriver là non plus. Sinon c'est bon pour moi, mais si tu as envie de me poser d'autres questions, n'hésite pas !

Hideko avait raison de demander car pendant la mission, ils ne pourraient peut-être pas communiquer donc il était nécessaire qu'ils soient sûrs avant de se lancer. Et d'ailleurs, la Metaru posa une question intéressante et effectivement, importante.

- Le plus gros du matériel, comme le matériel d'analyse, se trouve à l'Institut car ce n'était pas pratique à transporter et ce sera beaucoup plus simple de se rendre directement sur place. Je pourrais aussi te montrer les locaux si tu as envie !

Avant d'intégrer officiellement l'Institut, Kan ne manquait aucune occasion de s'introduire dans le bâtiment, sous prétexte de rendre visite à ses connaissances et amis. Maintenant qu'il avait officiellement le droit de se trouver là, il donnerait l'opportunité à d'autres intéressés avec plaisir.

- J'ai quand même quelques trucs, comme des sachets hermétiques ou des fioles si besoin. Dans l'idéal, ce serait mieux de laisser les échantillons dans leurs emballages de base s'il y en a, pour ne pas les altérer ou les compromettre.

Une fois les derniers détails réglés, il était temps pour les deux Genin d'entrer dans le vif de l'action. Ils avancèrent ensemble jusqu'à se retrouver proche de l'endroit où les marchands suspects avaient monté leur stand. Comme prévu, ils devaient se séparer ici. Alors que Hideko allait discuter avec les commerçants pour leur soutirer des informations, Kan resterait caché, prêt à intervenir si nécessaire mais pour l'instant dans l'ombre ; comme prévu dans la première phase de leur plan.

_________________
[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Empty
Ven 5 Mar 2021 - 15:17

Kan fut surpris d’entendre Hideko faisait partie de l’équipe de Yuga, son passage au grade de chuunin ayant du se faire dans l’année courante ou la précédente. Ainsi les deux jeunes hommes devaient se connaître.
Lui aussi espérait que tous deux n’aient pas à utiliser les capacités, ce qui signifierait vraisemblablement l’échec de la mission. Hideko n’avait pas d’autres questions à lui poser et continua d’écouter Kan qui lui expliqua que le matériel d’analyse se trouvait à l’institut. Aussi il lui proposa de lui faire visiter l’institut si elle le désirait.

─ Ce serait avec plaisir oui, surtout que ce monde m’est totalement inconnu.

D’un naturel curieux, Hideko ne refusait jamais une visite ou une explication. Pendant tant d’années elle avait du se contenter de ce que son père lui donnait qu’aujourd’hui elle ne désirait ardemment apprendre et comprendre.
Le jeune homme avait néanmoins apporté des fioles et des sachets hermétiques pour effectuer ses prélèvements, ce qui se révélerait fort utile en temps voulu.

─ C’est bien noté. Eh bien je pense que nous sommes prêts ? Tu me suis ?

Tous deux se dirigèrent vers le marché, la mission avait commencée.

Arrivés sur les lieux, les deux genins se mirent en position. Pendant que Kan restait en arrière pour garder un œil sur toute la scène, Hideko commença à flâner entre les allées, observant les différents produits exposés. La jeune femme avait l’habitude d’y venir faire ses courses, elle connaissait donc les lieux et reconnus sans difficultés les nouveaux venus. Ces marchands s’étaient installés dans un coin du marché, au sud-est de la place centrale du village.
Zigzaguant entre les étales, ses pas la menèrent jusqu’à ces nouveaux venus. Elle passa les deux premières échoppes, dont les produits ne l’intéressaient pas, pour s’arrêter devant un vendeur de vêtements.
Tee-shirt, pantalons et autres tenues étaient exposés tout autour de son stand. En s’engouffrant dedans, on pouvait découvrir une suite de robes, jupes et autre tenues toutes plus jolies les unes que les autres. Hideko se laissa naturellement distraire par toutes ces opportunités alléchantes, comme elle le ferait en temps normal.
Une voix masculine l’interpella.

─ Bonjour mademoiselle, je peux vous aider ?

Il s’agissait du propriétaire, que Hideko avait remarqué dès son apparition devant son comptoir. L’homme lui aussi l’avait aperçue, ne pouvant manquer une potentielle cliente.

─ Bonjour monsieur, vous pourriez m’indiquer le prix de cette robe ?

La main de hideko saisit la tenue, souriant à son interlocuteur.

─ 50 ryos !

Hideko la relâcha puis continua à flâner quelques secondes avant de reprendre la discussion.

─ Je viens souvent ici et c’est la première fois que je vois votre commerce. Vous êtes nouveaux ? Car vous avez vraiment de beaux produits et je ne pense pas que j’aurai pu vous manquer.

La jeune femme parlait avec un air complice afin de faire sourire son interlocuteur et le mettre à l’aise, agissant toujours aussi naturellement qu’elle le ferait en tant normal.

« D’ailleurs il n’y a pas que vous, il y a pas mal de nouveaux stands dans le coin et ça fait du bien, ça change de ce qu’on l’habitude de voir toutes les semaines ! »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kao Kan
Kao Kan

[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Empty
Ven 26 Mar 2021 - 22:56
C'était maintenant que la mission commençait réellement. Même si elle avait débuté au moment où ils s'étaient rencontrés et avaient préparé le plan, c'était maintenant qu'ils sautaient dans le feu de l'action ! Comme ils avaient prévu quelques minutes auparavant, c'était Hideko qui initiait le contact avec les nouveaux marchands, pendant que le blondinet restait à l'écart. Il flânait entre les étals, cherchant à l'avance vers quel commerçant il se tournerait lorsque ce serait son tour, tout en gardant une oreille attentive en direction de sa coéquipière. Il y avait très peu de chances que tout ça tourne au vinaigre, ils étaient de simples marchands et ils étaient coincés dans un Village militaire de toute façon... Mais, c'était quand même important de suivre les directives et les consignes ! Tout ça, même s'ils avaient dû cacher leurs bandeaux Shinobis pour se fondre plus facilement dans la foule...

__________________________________________________


La jeune Metaru avait jeté son dévolu sur une boutique de vêtements. En tenue de civile, il y avait très peu de chances que sa couverture soit découverte : qui se douterait que des shinobis entraînés se déguiseraient pour soutirer des informations à des marchands potentiellement louches ?! Hum... des marchands véritablement louches, peut-être. En tout cas, Hideko commença sa mission et fit mine de se laisser distraire par les jolies étoffes, jusqu'à ce que le propriétaire de l'échoppe lui propose son aide.

Après un échange des plus classiques pour ce contexte, la Metaru posa innocemment quelques questions pourtant bien préparées. Et si le marchand n'était pas resté de marbre face au charisme naturel de sa cliente, il s'était laissé amadouer un peu plus en entendant le compliment.

- Ah, vous avez l'oeil ! lança-t-il avec un grand sourire. Plutôt un ancien, à vrai dire. Je venais souvent à Kumo avant le... ah, vous savez de quoi je parle.

L'homme adressa un sourire mi-gêné, mi-compatissant à la jeune femme. L'occupation, ce n'était pas un mot tabou et pourtant... c'était la première fois qu'il revenait à Kumo après ces événements et il ne savait pas vraiment comment réagissaient les habitants à la mention de la guerre avec le Teikoku. Puis, il avait entendu quelques histoires...

- Une guerre, ce n'est jamais bon pour le commerce. Comme moi, je suppose que mes collègues ne voulaient pas risquer leur gagne-pain. On ne pouvait pas risquer le voyage sans savoir de quelle façon nous serions accueillis et puis, il y avait quelques rumeurs qui circulaient sur l'insécurité du pays. Mais après avoir entendu qu'un nouveau Raikage avait pris le pouvoir, on est quelques-uns à vouloir redonner une chance à Kaminari !

Finissant sa tirade d'un air triomphant, il adressa un sourire charmeur à la blonde. Après tout, il avait l'habitude d'utiliser son charisme pour inciter la clientèle à acheter, alors il n'avait pas peur de l'utiliser.

- En tout cas moi, je ne regrette pas d'être venu...

_________________
[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Empty
Mar 30 Mar 2021 - 11:09

Le marchand répondit avec complicité et expliqua qu’il avait l’habitude d’aller à Kumo avant… avant quelque chose qu’elle ne comprit pas immédiatement. Elle avait beau se le répéter, rien n’y faisait. Non, elle ne savait pas de quoi il parlait. Avant quoi ?
Son sourire complice se mua en un sourire compatissant, l’événement en question devait avoir été quelque chose de marquant de triste…
Hideko ne comprit où il voulait en venir que lorsqu’il énonça clairement la précédente guerre : il parlait de l’invasion de l’Empire ! De son petit village, Hideko n’avait observé que de très loin les conséquences de cette invasion. Pour elle, ce fut une histoire opposant les seigneurs et dirigeants de ces deux pays, une histoire qui n’avait pas affecté ceux d’en bas, mais au fil du temps elle avait compris qu’il en était tout autre : cette guerre avait particulièrement touché le peuple et ce aux quatre coins du pays. Sa famille ayant, à cette époque, continué à forger des armes, elle était logiquement à l’abri de la crise qui s’en suivit et des menaces des shinobis. Ils vendaient leurs productions à qui désirait les acheter et n’avait donc jamais eu à connaître la baisse des ventes, la ruine et la famine. Hideko n’avait alors pas son mot à dire : seul son géniteur décidait et il décidait de tout.
Ainsi, ces marchands avaient fui Kumo pour s’éloigner de la guerre ? Lorsque l’empire était parti, ils n’avaient pas osé revenir à cause de l’insécurité rampante, conséquence directe de la guerre et de la reprise en main des affaires par l’administration du village. Cependant, lorsque la nouvelle qu’un nouveau Raikage avait été choisi leurs été parvenue, certains avaient décidé de revenir, nourrissant l’espoir de jours meilleurs.
L’élection d’un nouveau Raikage signifiait toujours la fin d’une période de trouble et l’avènement d’une nouvelle période prospère, celui de Raizen ne fit pas exception.
Cet homme possédait sans nul doute un certain charisme, en plus d’un don pour compter les histoires avec un certain air dramatique. Hideko joua le jeu en s’y laissant prendre sincèrement. Il termina sa tirade avec un sourire charmeur, expliquant qu’il ne regrettait aucunement d’être venu. Mais était-ce pour retrouver le village ? Ses clients ? Ou les femmes ? Peut-être les trois.

─ Oh vous savez, pour nous qui sommes restés ici c’était…

De ses paroles transparaissait une profonde tristesse, car bien qu’elle n’ait pas eu à se plaindre du joug de l’empire, il en était tout autrement de celui de son géniteur. Son visage s’assombrit, son ton devint fébrile, comme si la jeune femme n’était pas encore prête pour ressasser de tel événements.

─ Enfin, maintenant nous sommes libres et la situation va mieux de jour en jour. Pourvu que ça dure ! Dit-elle afin de se redonner du courage. Bon ! Du coup je vais vous prendre cette robe.

Hideko fit l’échange et salua le marchand, puis reporta son attention sur un second tisserand un peu plus loin. Elle batifola d’étale en étale, posant ci-et-là quelques questions qui trouvèrent toutes les mêmes réponses.


Plus de deux heures passèrent ainsi avant qu’elle ne se décide à retourner vers son partenaire, ses bras chargés d’achats divers.

─ Suis-moi.

Hideko l’amena dans une contre ruelle, vide de tout commerce afin d’y déposer ses sacs sans attirer l’attention.

─ Voilà, on sera mieux ici pour parler.

Elle marqua un court temps de pause avant de continuer.

« J’ai questionné une bonne dizaine de marchands et ils disent tous la même chose : ils sont partis à cause de l’annexion de l’empire et ont décidé de revenir lors de l’avènement de notre nouveau Kage. Leurs intentions ont donc l’air d’être assez claire et ça me paraît cohérent. Je te raconterai tout ça plus en détail après. »

C’était maintenant à lui de jouer et de récolter des échantillons afin de tester leur marchandise, mais pour cela Hideko avait une autre idée.

─ En ce qui concerne les tests, est-ce que tout ça t’irait ? » Dit-elle en pointant du doigt le résultats de ses emplettes.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kao Kan
Kao Kan

[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Empty
Ven 23 Avr 2021 - 0:38
Leur mission avait commencé il y a de cela, plus de deux heures lorsque Hideko fit signe à Kan de la rejoindre. Ils se rejoignirent dans une ruelle adjacente au marché et relativement déserte pour pouvoir faire le point et discuter des données respectives qu'ils avaient pu amasser. La Metaru lui annonça directement la raison que les marchands avaient donnée pour leur soudain retour à Kumo : tout simplement la fin de l'annexion par le Teikoku et l'élection d'un nouveau Raikage.

- Oh ! Oui, ça me semble aussi cohérent.

Ils avaient été obligés de penser au pire pour assurer leur mission et le bien du village mais heureusement, les marchands ne semblaient pas avoir d'intentions hostiles vis-à-vis des Nuages. Ils auraient pu pousser le vice en doutant de la sincérité de leurs paroles, mais... cela aurait quand même été abusif. Leurs motifs de retour soudain étaient tout aussi logiques que la raison de leur soudaine disparition. Les marchands n'étaient que de simples commerçants et rien de plus !

Ayant couvert ses arrières comme prévu, l'électrique ne fut pas surpris de la voir revenir avec tout un tas d'échantillons sous les bras. Vu la quantité à leur disposition, ils n'avaient probablement pas besoin de refaire un tour des commerces pour en récolter davantage. Et d'ailleurs...

- Oui, ce sera bien suffisant ! D'ailleurs... j'ai aussi pu ramener quelques trucs.

Il montra son propre sac et affichant soudain un air embarrassé, le blondinet se gratta l'arrière de la tête.

- C'était difficile de se promener dans le marché sans se faire accoster par les vendeurs pour goûter leurs échantillons gratuits, alors j'en ai aussi profité pour ramener quelques trucs. J'ai tenté de leur demander discrètement s'ils avaient des produits, uh, spéciaux... mais je me suis fait tirer les oreilles par un vendeur âgé et il m'a passé un savon. Je pense aussi que ces marchands sont tout à fait respectables, huhu.

Il se serait d'ailleurs bien passé de se faire engueuler devant tout le monde, mais ah... qu'est-ce qu'il ne devait pas faire, pour le bien d'une mission !

- Je pense qu'on est bons pour apporter tout ça à l'Institut !

_______________________________________________________


Prévenus à l'avance par les hautes instances Kumojines de la nature de cette mission, une équipe technique avait été assignée d'avance à l'analyse des échantillons que les deux Genin avaient rapporté de leur enquête de terrain. Et après avoir transmis tout le matériel nécessaire aux scientifiques, il ne leur restait plus qu'à attendre d'avoir les résultats des tests pour pouvoir écrire leur rapport. Mais en attendant...

- On en a pour un petit moment avant les résultats, ça te dit de visiter ?

Lorsque Kan venait ici en simple visiteur, on devait souvent lui rappeler de ne pas courir dans les couloirs, de ne pas parler trop fort ou de ne pas toucher au matériel. Mais il se doutait que ces consignes n'étaient pas nécessaires à Hideko...

_________________
[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Empty
Sam 24 Avr 2021 - 21:26

Kan lui répondit par l’affirmative et lui fit même la surprise de lui aussi avoir ramené quelques échantillons récoltés pendant qu’il couvrait ses arrières.
Hideko jeta un œil au sac que tenait son camarade, souriant à sa vue.

─ Parfait ! Comme ça nous nous avons tout ce qu’il faut pour la suite.

Kan avait été prévoyant et ce n’était pas pour lui déplaire. Pourtant, il avait l’air gêné d’avoir ainsi cédé à l’appel des victuailles. Ce n’était en soi pas une mauvaise chose, au contraire : puisque leur mission consistait à récolter des échantillons, il avait profité de la situation pour en récolter de manière discrète et gratuite.
Cependant, sa tentative de mettre la main sur des produits illicites était quelque peu… maladroite, mais qu’importait, tant que sa couverture n’était pas grillée, cela n’était pas un problème. La mission pouvait passer à la seconde phase, celle qui ne dépendait plus que de Kan.


Tous deux se hâtèrent vers l’institut, où une équipe les attendait pour récolter leurs échantillons et effectuer les tests requis. Ce n’était donc pas Kan qui s’en chargeait ? Hideko en fut surprise, s’étant basé sur cette hypothèse dès le début de la mission, mais au final, peu importait.
Il ne leur restait donc plus qu’à attendre le résultat des tests. Pour occuper le temps, Kan lui proposa une visite de l’Institut, ce à quoi elle ne rechigna pas.

─ Oui, pourquoi pas. Dit-elle d’un ton léger.

Hideko ne connaissait rien de ce bâtiment, si ce n’était l’étage où était les chambres d’hôpital, qu’elle connaissait comme sa poche.
Visiter ainsi l’Institut, où elle avait passé tant de temps et où sa petite-sœur résidait encore la mit quelque peu mal à l’aise, bien qu’elle se contint pour ne rien en montrer. Kan lui fit visiter des laboratoires, bibliothèques et autres salles où étaient effectuées des analyses diverses. Tout ce matériel était totalement inconnu de Hideko. A nouveau, tout le poids de son ignorance lui pesa sur les épaules, même si en l’occurrence, c’était normal qu’elle ne connaisse rien à cela.
La science ne l’intéressait pas plus que cela. Elle aimait comprendre les choses, lire, apprendre, mais ne s’était jamais vraiment plongé dans ces livres, se servant de ses connaissances par convenance plus que par passion. Elle n’était pas comme ces gens qui aimaient rester enfermé pendant des heures dans une salle sombre à réaliser des tests, analyses ou autres expérience étrange. Hideko était plus habitué aux salles chaudes des forges, où l’on pouvait sentir le métal calciné et martelé. Plus encore, elle aimait vivre dehors, sortir, s’entraîner. Passer ainsi du temps à l’extérieur était un cadeau dont elle profitait tous les jours, comme un oiseau enfin sortit de sa cage dorée.
Enfin, la visite se termina et ils retournèrent à une sorte de salle d’attente, ou tout du moins ce qui y ressemblait. Là, un membre du personnel vint les trouver un peu plus tard et leur apprit que les tests s’étaient révélés négatifs. Ainsi tout soupçon était donc levé sur la situation, la mission était réussie.
Hideko se tourna vers Kan, le visage souriant.

─ Voilà une bonne nouvelle ! Je m’occuperai du rapport ce soir et je le déposerai.

La compagnie de Kan fut intéressante, aussi, elle chercha une idée pour à nouveau croiser son chemin et quoi de mieux pour se faire que de croiser le fer.

─ Peut-être pourrions-nous nous retrouver un de ces jours ? Pour un entraînement par exemple ? Dit-elle d’un ton légèrement malicieux.
« Sur ce, je te remercie pour ton travail. A la prochaine ! »


Hideko s’en alla, mais ne quitta pas les murs de l’institut. Puisqu’elle était déjà en ce lieu, autant en profiter pour rendre une visite surprise à Aya, avec l’espoir que cela lui donne un peu de baume au cœur.


Le soir venu, Hideko se plaça confortablement devant son bureau, saisit sa plume et commença la rédaction du rapport, tâchant de décrire au mieux le déroulement de la mission.



Sujet :
L’économie représentant un des éléments importants au sein du village, l’attraction de marchands clés représente un des piliers mêmes permettant à la population de demeurer stable et fleurir économiquement. Toutefois, depuis la reprise de Kumo, certaines relations du passé semblent s’être évanouies. Or, depuis peu, un groupe de marchands a demandé le permis de s’installer au village. Si le tout peut paraître anodin, ceux-ci proviendraient possiblement d’une autre région de Kaminari et auraient voyagé durant la dernière année. Sachant que les bruits de couloirs sont maîtres, il serait pertinent d’en apprendre davantage sur la perception de Kumo à l’intérieur de Kaminari voire même à l’étranger.

De plus, les gardes de Kumo ont émis certains doutes sur certains d’entre eux. Bien qu’inoffensifs, ils aimeraient confirmer que ceux-ci ne sont pas louches et par conséquent en apprendre davantage sur ce qu’ils comptent entreprendre sachant qu'un groupe vendant des drogues sous le couvert d'une entreprise a récemment été identifié. Qui plus est, les risques d’empoisonnement ou de sabotage étant à prévenir, il vous est aussi demandé de suivre un protocole scientifique visant à prélever quelques échantillons de leurs marchandises et matériels afin de voir si le tout révélerait le moindre signe de poison ou tout autre élément dangereux détectable par le protocole assez simple prévu par l'institut.

Par conséquent, vous devrez non seulement en apprendre davantage sur la perception de Kumo à l’étranger auprès des autres marchands, mais surtout déterminer s’ils représentent une menace pour le village, et ce, sans brûler votre couverture. Si jamais vous en avez l’occasion, collecter certains échantillons de leurs marchandises serait très utile pour savoir s’ils ne voyagent pas avec la moindre substance représentant un danger.

Au vu de l’état d’urgence du village, mais aussi de ses relations futures, la subtilité est de mise.

Un protocole de vérification assez subtil vous a d'ailleurs été offert pour collecter les échantillons. Toutefois, devant la difficulté que cela peut représenter, la subtilité est votre priorité la plus importante.


Objectifs :
- Établir le contact avec le groupe de marchand
- Déterminer leurs intentions au sein de Kumo
- Collecter des informations sur la perception de Kumo auprès des autres marchands
- Récolter subtilement des échantillons de leurs marchandises à des fin de test
- Faire un rapport à la police de Kumo
- Ne pas vous faire griller


Rapport de mission :
Kao Kan avons mené l’enquête conformément à l’ordre de mission. Afin de lever le voile sur les intentions de ces nouveaux marchands, nous avons établi un plan d’approche. Ma couverture consistait à me faire passer pour une membre du clan Metaru venu faire des emplettes. Pendant ce temps, Kan surveillait mes arrières et a aussi profité de l’occasion pour récolter des échantillons sur des denrées. Durant mes achats, j’ai questionné de manière totalement innocente les marchands présents et nous avons appris que leur récente retour était du à l’élection de Raizen au poste de Kage et à la stabilisation de la situation sécuritaire depuis le départ de l’Empire.
Nous avons donc pu :

- Établir le contact
- Déterminer que leurs intentions étaient simplement marchande
- Apprendre leur opinion sur le village : ils sont satisfaite et soulagés de l’élection du nouveau Raikage et de la stabilisation de la situation.

Par la suite, nous avons amenés les échantillons à l’institut pour les faire tester. Les tests se sont révélés négatifs, clôturant ainsi les soupçons qui pesaient sur ces marchands.


Metaru Hideko

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: