Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan]

Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Empty
Mer 3 Fév 2021 - 11:12

Aussitôt rentrée au village, Hideko était à nouveau mobilisée pour une autre mission. La jeune femme avait deux jours avant de repartir. Aussi, elle se demandait s’il fallait ou non qu’elle aille voir sa petite-sœur. Si Aya apprenait que Hideko repartait aussitôt arrivée, elle aurait beaucoup de mal à l’accepter. Cela lui ferait-elle plus de mal que de bien ? Son état était préoccupant et Hideko voulait lui éviter de se faire du soucis pour elle. Hideko décida donc de ne pas l’avertir mais à la place de lui envoyer une lettre. Dans cette lettre elle écrivit que sa mission prenait plus de temps que prévue mais qu’elle allait bien et rentrerait bientôt. Ainsi, quand Hideko aurait fini cette nouvelle quête, elle pourrait à nouveau consacrer tout le temps nécessaire pour Aya.
Hideko ne pouvait cesser de penser à sa petite-sœur. Ses inquiétudes étaient toutes fondées : l’état psychologique d’Aya ne s’améliorait pas. Pire encore, depuis son départ, elle était comme éteinte. L’hôtesse d’accueil, qui était aussi son amie, lui avait fait passé le mot lors de sa tentative de visite. Ces quelques échanges avec elle motivèrent sa décision de la voir plus tard, au risque que cela ne soit trop tard.


L’académie disposait de petites salles de réunions que pouvaient réserver les shinobis si nécessaire et ainsi pouvoir travailler seul, en toute discrétion sur les sujets qui l’imposaient. Hideko avait réservé la salle A101 pour lire le dossier de mission.
Un groupe de marchand qui s’était installé après la reprise de Kumo avait attiré l’œil des autorités. Ceux-ci seraient originaires d’une autre région de Kaminari. Après un périple d’un an, ils avaient décidé de s’installer au village caché de la Foudre. L’armée y voyait là une opportunité d’en apprendre plus sur l’opinion qu’avait le peuple de Kaminari sur les shinobis et le village. Peut-être pourraient-ils même s’informer sur l’opinion d’habitants de pays étrangers.
Certains gardes avaient aussi alertés leurs supérieurs quand aux risques que faisaient peser ces étrangers sur la sécurité du village. Des criminels vendant de la drogue venaient justement d’être identifiés et il était possible que ces deux groupes soient liés d’une manière ou d’une autre. Le risque de sabotage, d’empoisonnement ou de complot devait aussi être écarté. Pour se faire, une enquête avait été diligentée, confiée à deux genins : Hideko et @Kao Kan.
Il fallait donc s’assurer que ces marchands n’étaient pas à l’origine des nouvelles drogues mises sur le marché noir. Pour se faire, il leur était demandé de suivre un protocole scientifique afin de prélever des échantillons de leurs marchandises et matériels. Testés puis analysés, ces échantillons permettraient de statuer sur leur culpabilité ou leur innocence.
Hideko n’avait aucune connaissance en la matière, mais à la page suivante, elle vit que son camarade était un apprenti de l’institut. Ce dernier devait donc être formé à de tels protocoles, un élément essentiel pour réaliser ces tests. Tout le matériel de test nécessaire avait déjà été fourni à Kan.
La fin de la missive mettait l’accent sur la nécessité de rester sous couverture du début à la fin afin de ne pas éveiller les soupçons.


Discrétion, prise d’information, enquête… Tous ces éléments plaisaient à Hideko, qui y voyait là une bonne expérience pour tester les acquis de sa précédente mission.
Hideko relut une dernière fois le dossier puis le rangea dans son sac et s’en alla chez elle. Le rendez-vous avait lieu demain, sur la place devant l’assemblée calcinée, avant la grande arche qui séparait Kumo du reste du monde.
Cette Assemblée était autrefois le symbole de la puissance et du rayonnement de Kumo. Il s’y rassemblaient les grands dirigeants du village qui y discutaient et y prenaient leurs décisions. L’Empereur du Teikoku l’avait brûlé, détruisant par la même occasion l’image du village. Les symboles disparaissent, laissant au passage leurs lots de cicatrices.


Le surlendemain Hideko attendait patiemment que son camarade du jour arrive au point de rendez-vous.
Coiffée comme à son habitude, elle portait une robe entière foncée qui recouvrait ses jambes ainsi que des chaussures fermées. Personne ne la connaissait, ou plutôt, personne ne savait qu’elle faisait parti du clan Metaru puisqu’elle n’avait jamais eu aucun lien avec eux. Seules les autorités du village et quelques membres du clan, dont Mairu, en avait connaissance. Son histoire, lors de son arrivée à Kumo et sa longue convalescence, avait cependant alimenté les ragots pendant quelques temps. Ainsi la jeune femme aux jambes meurtries elle, était populaire. Sa tenue, qui dissimulait ses cicatrices, lui permettrait de cacher ce petit détail et de passer totalement inaperçue.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kao Kan
Kao KanEn ligne

[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Empty
Lun 8 Fév 2021 - 2:58
Garder un équilibre entre ses obligations envers l'armée de Kumo et celles envers l'Institut était parfois quelque chose de compliqué à gérer pour Kan. Il lui arrivait de mélanger ses emplois du temps ou de sous-estimer le temps qu'il lui fallait pour réaliser une tâche : ce qui le mettait en retard, parfois. Et ensuite, il devait rattraper ses erreurs sur son temps libre. C'était normal pour le début, il devait s'habituer à son nouveau mode de vie. Plus le temps passait et plus l'électrique parvenait à s'adapter, mais il arrivait encore qu'il fasse des erreurs. Rien de trop grave cependant - et heureusement.

Du coup, lorsqu'il était missionné pour une tâche qui concernait l'armée ET l'Institut, tout ce problème d'organisation n'avait aucune raison d'arriver. Et justement ! C'était une mission de ce type qu'il devait réaliser aujourd'hui. Encore mieux même : c'était un travail d'enquête, de couverture et d'infiltration.

A priori, rien de dangereux : seulement des marchands suspects, même s'ils devraient rester sur leurs gardes dans tous les cas. Mais... ça s'annonçait surtout très fun. Avec une pointe de nostalgie, le blondinet repensa à une des missions qu'il avait effectuée avec Kaito, ressemblant un peu celle-ci. Ils avaient vraiment joué le jeu jusqu'au bout, jusqu'au point même de se déguiser pour masquer totalement leur identité... Comme à chaque fois qu'il y pensait, un sourire arriva sur le visage de l'assimilateur. Pfiou, ce qu'ils avaient ri, ce jour-là.

Bien entendu, ce n'était pas Kaito qui serait son binôme pour cette mission, mais une certaine Metaru Hideko. Ils ne se connaissaient pas mais... si c'était une Metaru, c'était obligé qu'ils s'entendent bien, huhu ! C'est donc d'un air enthousiaste que Kan se dirigea vers l'Assemblée Calcinée à l'heure du rendez-vous, puis vers celle qu'il supposait être sa partenaire. Avec un grand sourire, il se présenta.

- Bonjour ! Tu es Hideko-san ? Moi c'est Kao Kan, enchanté de faire ta connaissance !

Le jeune Genin s'inclina pour la saluer. Il essayait de garder une façade professionnelle, mais en réalité, il avait du mal à cacher son engouement pour cette mission. Chose qui se voyait certainement dans son expression radieuse et ses gestes qui trahissaient son excitation. Et puis enfin... il craqua. Tenue approximative : deux secondes. Sautant carrément les politesses habituelles, le blondinet plongea directement au coeur du sujet.

- Hideko-san, j'ai beaucoup réfléchi à un plan ! Pour être encore plus discrets, on pourrait diviser la rencontre avec les marchands en deux parties ! Un de nous deux va discuter pour déterminer leur perception de Kumo, et un qui va acheter des échantillons - et potentiellement des trucs dangereux comme la drogue ! Pendant que l'autre reste en observation mais caché, parce que à deux on est plus suspects ! Puis ensuite, on se retrouve en secret pour rassembler nos informations et faire les analyses ! Qu'est-ce que tu en penses, huhu ?

Ordre de mission, comme ça on l'a direct o/ :
 

_________________
[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Empty
Lun 8 Fév 2021 - 11:47

Depuis qu’elle avait eu le dossier en main, Hideko réfléchissait à l’approche qu’elle pourrait proposer pour parvenir aux objectifs demandés.
La mission pouvait se décomposer en deux parties : la prise d’information et l’analyse des marchandises. Pour se faire elle et Kan devraient travailler de manière cohérente, conserver leur couverture était primordial. Il fallait justement définir quelle couverture ils prendraient pour pouvoir tisser une histoire autour pour la rendre réaliste et convaincante.
Hideko avait menti toute sa vie. Toute sa vie elle avait cachée ses pensées et ses petits secrets à son père. Passée maître en la matière, la jeune femme savait ce qu’elle avait à faire : créer une histoire qui se raccrochait à des éléments tangibles et réels. Le mensonge, aussi beau soit-il, devait contenir une partie de vérité, sans quoi il serait vite décelé.
Tous deux étaient shinobis du village : elle membre du clan Metaru, lui apprenti à l’institut. Tous deux étaient jeunes et inexpérimenté. Kan, âgé de 16 ans, ne pouvait entretenir une relation avec elle, âgée de 22ans, sans que cela ne paraisse étrange. Ils ne pouvaient donc pas jouer un couple de Kumojin se promenant dans le village et découvrant les nouvelles marchandises proposées. N’ayant jamais travaillé ensemble, ils ne pourraient pas non plus compter sur une coordination millimétrée. Ils pourraient cependant s’entre aider, tous deux ayant des points forts et des points faibles différent, afin de garantir leur anonymat. Hideko pourrait être une membre du clan sans réel pouvoir, artisane et cliente désireuse d’en apprendre plus sur les nouveaux arrivants. Kan pourrait quant à lui être un ami, client également, se baladant avec elle. Hideko n’en savait pas plus à son égard et il lui était difficile de créer un masque qui tienne la route avec le peu d’éléments en sa possession. Elle se garda donc de rencontrer son coéquipier avant de se décider.


Kan arriva, la salua et se présenta avec un grand sourire.

- « Bonjour. Je suis bien Hideko, enchanté de faire ta connaissance. »

Il était l’image même de la fougue de la jeunesse. Son engouement était palpable et sa joie ne tarda pas à défiler sur elle.
Kan proposa de diviser la rencontre en deux parties : l’un deux discutant avec les marchands pour apprendre plus sur leur avis concernant Kumo et l’autre effectuant les achats de marchandises. Les deux actions se feraient de manière différées, afin que l’autre puisse observer la scène, dissimulé afin de ne pas éveiller les soupçons. Ils pourraient ensuite se retrouver pour partager leurs informations et effectuer les analyses.
Ce plan tenait la route et prenait en compte le fait que les deux shinobi n’aient jamais travaillé ensemble. La missive n’avait pas établi de chef pour la mission. Aussi, tous deux devaient travailler main dans la main sans rapport hiérarchique défini. Hideko prit quelques secondes pour réfléchir, puis, tout en acceptant sa proposition, décida d’ajouter quelques éléments.

« Je pense que c’est une bonne idée. Mais on devrait peut-être mieux définir les rôles. Par exemple, pour les achats, je pense que tu devrais t’en occuper. Tu es bien plus à même que moi de déterminer ce qu’il serait intéressant d’analyser, vu que je n’y connais rien. Moi je pourrai essayer de récolter des informations au près des marchands en discutant avec eux. Je suis assez douée pour papoter et faire parler les gens. »

Cette dernière phrase fut agrémentée d’un petit sourire sournois.

« Qu’en dis-tu ? Oh et j’approuve aussi ton idée de faire ça l’un après l’autre. Je commence à les questionner, tu observes, puis tu fais les achats et pendant ce temps c’est à mon tour d’observer. Vu qu’on a jamais travaillé ensemble, ça nous permettra d’éviter de faire des bourdes qui pourraient griller notre couverture. Pour ma part je serai une membre du clan Metaru venue faire des emplettes. Et toi ? »

Kan était le mieux placé pour justifier sa présence et se créer sa couverture. Aussi, Hideko désirait que le jeune homme y réfléchisse en avance afin qu’il puisse pleinement jouer son rôle le moment venu.

« Ah et avant d’attaquer les choses sérieuses, je pense qu’on devrait un peu se présenter pour faire plus ample connaissance. Après tout, on va travailler ensemble donc ce serait bien de savoir à qui on à affaire, tu ne penses pas ? »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kao Kan
Kao KanEn ligne

[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Empty
Mer 17 Fév 2021 - 18:46
Le moins que l'on puisse dire, c'était que le jeune électrique était enthousiaste pour cette mission ; sa coéquipière du jour n'était sûrement pas passée à côté de cette information. Au moins, elle ne semblait pas dérangée par son engouement, ce qui n'avait pas été le cas avec tous ses partenaires de missions... Certains avaient préféré calmer les ardeurs du blondinet d'entrée de jeu.

Hideko-san avait donné son accord pour le plan, rajoutant aussitôt les détails manquant et proposant de définir le rôle que chacun des deux Genin devrait tenir pour garder leur couverture. Kan s'arrêta une seconde, réfléchissant. Il avait plutôt pensé le contraire : Hideko pour faire les achats, puisqu'elle était adulte et donc plus encline à acheter et éventuellement se voir proposer des substances illicites... et Kan pour soutirer les informations, car qui se douterait qu'il serait sous couverture avec une tête d'idiot pareille ?

Mais avec ce nouveau point de vue, le plan de la Metaru semblait en effet plus pertinent. Il serait plus à même de savoir quels échantillons récolter et éventuellement discuter de drogues s'il le fallait, vu que c'était aussi un domaine couvert par ses études en sciences ; et si Hideko affirmait qu'elle était douée pour faire parler les gens, alors il lui faisait confiance.

- Oui, c'est bien comme ça ! Et pour ma couverture... uhhh...

Il lui fallait trouver quelque chose de crédible aux yeux d'inconnus, sur un sujet qu'il maîtrisait si jamais on lui posait des questions, mais également une ouverture pour justifier qu'il s'intéresse à des produits... plus exotiques.

- Oh ! Je sais ! Je suis un apprenti pâtissier et je cherche des produits originaux pour mes gâteaux.

L'assimilateur afficha un grand sourire. C'était très proche de la vérité - sûrement la voie qu'il aurait choisie s'il n'avait pas réussi à devenir shinobi. Mais le destin en avait décidé autrement et la Résonance lui avait donné un coup de pouce certain pour s'enrôler dans l'armée. Mais effectivement, sous l'excitation, Kan s'était lancé immédiatement sur l'élaboration du plan de la mission et s'était tout juste présenté à sa coéquipière - et ce n'était pas très poli...

- Oups, pardon Hideko-san ! J'étais trop emballé et... Alors, euh, je suis Kao Kan, je suis Genin et je viens tout juste d'avoir 16 ans ! Je suis apprenti scientifique à l'Institut, je viens de Teitetsu et hum... Oh ! Je suis l'élève de Metaru Mairu-sensei !

Il aurait pu énoncer tous les Metaru qu'il connaissait et son lien avec eux en espérant gagner la confiance de la blonde, mais il ne voulait pas avoir l'air d'en faire trop non plus.

- Sinon, je me bats au corps à corps et je sais faire un peu de Fuinjutsu. Et je peux m'assimiler entièrement en Raiton. Et toi ?

_________________
[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan] Empty
Ven 19 Fév 2021 - 14:23

Kan approuva les ajustements de Hideko et réfléchit à la couverture qu’il pourrait prendre pour justifier sa présence. Après quelques secondes il proposa gaîment de se faire passer pour un apprenti pâtissier en quête de produits exotiques pour ses gâteaux.
L’idée, au premier abord, parut absurde à Hideko, tant cela différait de son occupation réelle ; mais après réflexion elle semblait comprendre où il voulait en venir. La pâtisserie était une profession demandant rigueur et connaissances chimiques, tant la moindre variation dans les quantités, températures ou gestes pouvait tout faire rater. La jeune femme n’était pas la meilleure des cuisinières mais sa mère, elle, occupait en son temps la majeure partie de ses journées ainsi. La jeune femme, alors adolescente, trouvait cela intéressant mais n’avait jamais eu le droit d’en apprendre plus, tant sa double casquette d’artisane et de vendeuse l’occupait à temps complet.
Elle hocha de la tête pour valider l’idée puis écouta attentivement Kan présenter ses capacités, le reste des informations ayant déjà été portée à sa connaissance grâce au dossier fourni avec la missive.
L’adolescent était l’élève de Mairu et se battait principalement au corps à corps et à l’aide de sceaux. Enfin, il possédait la capacité de se transformer en foudre.
Ainsi il était l’un des privilégiés qui apprenait sous la tutelle de Mairu. Cette première information la transporta, s’imaginant elle aussi apprendre de sa cousine, seule membre de son clan qu’elle appelait ainsi. Hideko ne savait rien des capacités de la dame de fer, mais elle ne doutait pas qu’elle devait être redoutable en combat. Kan devait donc être bien formé et malgré son attitude extraverti sérieux dans son travail.
Son style de combat devait ressembler un peu à celui de son maître, Denkou Yuga : corps à corps et sceaux. Ce dernier maîtrisait aussi le ninjutsu et à la différence de Kan, se battait avec des épées, mais fondamentalement leur style devait avoir des points communs. Elle pouvait donc un tant soit peu se l’imaginer.
Enfin il était lui aussi un assimilateur, ce qui n’était pas sans rappeler Saako Hita, assimilatrice de feu contre qui elle s’était entraînée à l’académie. Hideko gardait un souvenir amère de ce combat, tant elle s’était sentie désarmée face à ces êtres capable de transformer intégralement leur corps en leur affinité.


Kan ayant présenté ses capacités, c’était maintenant à son tour de le faire.

─ Pour ma part je suis m’appelle Hideko Metaru et j’ai vingt-deux ans. Je suis aussi genin et je viens tout juste d’intégrer les rangs de l’académie.

Bien que la jeune femme n’aimait pas dévoiler ainsi son inexpérience, elle avait pleinement conscience de l’importance de cette information pour ses coéquipiers.

« Et je suis l’élève de Denkou Yuga. »

Ces derniers mots vinrent simplement en mimétisme à la présentation du jeune homme, n’ayant aucune importance particulière.

« Je me bats principalement avec du Ninjutsu et du Taijutsu. Je me sers de mon fer pour me battre à distance et me protéger, et du taijutsu pour combattre au corps à corps : je suis donc assez polyvalente. »

Une force dont la jeune femme était fière et qui se ressentait à travers le ton de ses dernières paroles.

« J’espère cependant qu’on aura pas à se servir de nos capacités, vu que si c’est le cas c’est qu’on est grillé. As-tu d’autres questions ? »

La jeune femme repensa alors à celle qu’elle même portait et décida de la poser afin de lever le dernier voile avant de débuter la mission.

« Il était indiqué, dans le dossier de mission, que tu disposais de tout le matériel pour effectuer les tests. Tu peux me le confirmer ? »

Mieux valait vérifier deux fois qu’une que tout était prêt avant d’attaquer les choses sérieuses.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

[Mission C] Prise du pouls commercial [Kan]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: