Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer

Rei
Rei

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Dim 7 Fév 2021 - 19:46
C’est une des rares journées où le temps est si plaisant qu’il pourrait faire oublier les aléas de la vie. Sous un soleil en rien timide, Iwagakure no Satô est baigné d’une lumière chassant son obscur passé. Du terrible Dieu Singe qui, du volcan sur lequel est bâtie la cité de la Roche, avait surgi et fauché vos compagnons ; au traître Sen’sei Ketten qui avait tutoyé les Dieux Cardinaux pour vous démontrer l’écart de niveau qu’il y avait entre les Capitaines de l’Homme au Chapeau et vous ; tout appartenait au passé.

D’autant plus que désormais, à l’image de vos blessures refermées et de vos prothèses désormais adaptées, vous pouviez dire que vous vous étiez remis de cette terrible bataille. Et il le fallait, car la Grande Guerre menaçait. Il fallait vous préparer, en tant que ninja d’Iwa, en tant que shinobi de la Coalition et en tant qu’allié d’une humanité menacée dans son époque.

Comment croire que tout était à nouveau sur le point de basculer, au moment précis où vous commenciez à vous relever ?

« Al-alerte ! »

Il aurait fallu que les deux gardes postés aux portes principales du village aient prêté davantage l’oreille pour entendre précisément ce que criait leur comparse. Tout ce qu’ils entendent alors, c’est un bruit, une voix. Ils se tournent vers celui qui, une nouvelle fois, tente de crier de toutes ses forces.

« ALERTE ! »

Le mot est clair. L’urgence est là. Sous leurs yeux baignés de lumière, ils discernent sans tarder le jeune Hibiki. Il est l’un des Iwajins placés dans un avant-poste, avant même d’arriver dans les Crocs Rocheux. S’il est là, jetant toute son endurance dans une course effrénée, cela ne peut vouloir dire qu’une chose : il y a danger.

Mais des dangers, il y en a de toutes sortes. Vous-mêmes, Iwajins, avez probablement affronté le brigand qui tentait de voler un aubergiste, tout comme vous avez vécu l’affrontement contre le Dieu Singe. Les dangers sont aussi nombreux que leur dangerosité est disparate. Une question se pose alors : pourquoi aujourd’hui faut-il que cette dernière soit si élevée ?

Derrière le jeune Hibiki qui arrive bientôt à l’entrée du village, deux silhouettes se dessinent au loin.

« Ils sont deux ! Deux Lieutenants… »

Alors que le soleil arrête de cacher les traits des deux individus qui marchent avec tranquillité vers Iwagakure no Satô, les iris des deux gardes constatent l’effroyable.

« … de l’Homme au Chapeau ! »

Le sang des deux gardes ne fait qu’un tour. Le jeune Hibiki a réussi à s’en sortir. Mais c’est toute Iwa qui est désormais menacée.

« ALERTE GÉNÉRALE ! »

Cris et sons de cloche se mettent à jouer, à l’unisson, une partition terrible. Le village entre en alerte. Et tandis que l’agitation transforme l’atmosphère ambiante, vous faites partie des premiers Iwajins à vous rendre à l’entrée de votre cité. Celle que vous jurez de protéger, face à l’ennemi.

Face aux ennemis.

Car par-delà les gardes qui ont permis de sonner l’alerte, c’est vers l’extérieur de l’entrée principale que vos regards se tournent.

Kojima Reijirô, à gauche, aussi connu sous le nom du Nécromancien. Les rapports de la Coalition Shinobi et l’expérience de ceux qui ont eu à affronter ses alliés vous ont déjà fait comprendre qu’il serait suicidaire de le laisser accéder au cimetière d’Iwagakure no Satô.

A sa droite, Yamanaka Rei. Ancien Empereur du Teikoku et plus que jamais l’allié de l’Homme au Chapeau. C’est ce dernier qui fait le premier pas, alors qu’une cinquantaine de mètres le sépare lui et son comparse de l’entrée du village.

« Désolé, Iwajins… »

Ses mains composent un mudrâ unique.

« … mais je ne peux pas échouer aujourd’hui. »

Un bref nuage de fumée, introduisant l’apparition de dix copies du Lieutenant. Onze Yamanaka Rei vous font face. Un tour de force qui ne peut néanmoins pas vous surprendre…

… dans un combat face à deux des Lieutenants de l’Homme au Chapeau.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Lun 8 Fév 2021 - 13:45
Une belle journée pour aller s’entraîner aux plateaux. C’était ce que s’était dit l’Oterashi après avoir profité de ses quatre heures réglementaires de repos suite à son quart de surveillance. D’un point de vue physique, de ces douleurs chroniques qui lui labouraient les nerfs, il se trouvait au seuil le plus bas, le plus tolérable, et ce fait était suffisamment rare pour qu’il sache l’apprécier à sa juste valeur. Méticuleusement, à l’aide d’un clone de son cru, il avait donc pris le temps de changer ses bandages en suivant la méthode qu’on lui avait enseignée, recouvrant ses plaies et cicatrices abjectes par ces tissus sombres qui cachaient ce qui restait d’humain en lui. Puis, après un crochet au QG troglodyte du Sazori, il s’était envolé vers le plateau le plus proche des Crocs Rocheux en compagnie d’un collègue de son unité, tous deux prêts à échanger des coups au corps-à-corps pour parfaire leur technique et leur efficacité au contact.

Ils se seraient d’ordinaire contentés des petites salles à leur disposition au QG pour cela, mais l’appel du grand air avait cette fois été le plus fort et pendant un long quart d’heure, les deux hommes avaient pu s’échauffer et s’en donner à coeur joie. Jusqu’à ce que, presque comme une fatalité, un imprévu ne vienne tout chambouler. Un imprévu de taille. Le cri, éraillé et epreint de panique, résonna jusqu’aux plateaux les plus proches des Crocs Rocheux, forçant Yanosa et son partenaire à s’interrompre en jetant un œil préoccupé vers l’agitation qui s’intensifiait au loin. Un hochement de tête accordé l’un à l’autre, et chacun d’eux fila alors dans une direction différente, l’Oterashi se ruant comme un beau diable en direction des Crocs pour savoir de quoi il retournait. Tous leurs soldats n’étaient pas dotés du même niveau de sang froid ou de compétence mais malheureusement, Yanosa avait trop foi en leurs équipes pour croire qu’un des leurs avait pu paniquer pour rien.

Lancé à travers les reliefs, le guerrier tellurique se plaça au côté d’un agent de liaison lui aussi en pleine course.

« Situation ?
- ...Alerte maximale. Deux Lieutenants de Tôsen arrivent aux Crocs, je dois prévenir les lignes arrières.
- Compris. »

D’un appui puissant, l’Oterashi infléchit à nouveau sa course, droit en direction des remparts naturels des montagnes au coeur desquels se trouvait le défilé des Crocs. Il aurai tpu vouloir croire à un canular, une supercherie, mais leur cité venait à peine de se relever, et ce n’était certainement pas maintenant qu’il serait enclin à relâcher sa vigilance. En chemin, le Chûnin au corps balafré nota rapidement la position de plusieurs alliés qu’il connaissait bien : la menace était prise au sérieux, et tous devaient déjà être au courant du danger qui se trouvait à leurs portes.

« Je prends la pointe, au plus près. On s’est donné trop de mal ces dernières semaines… Personne ne doit passer. »

Quelques élans plus tard, ils arrivèrent en vue des deux hommes, qui étaient parvenus jusque là sans avoir déclenché la moindre alerte à travers le pays. Les détaillant rapidement tout en se rapprochant, Yanosa écarquilla les yeux en passant leurs traits au crible. Il avait peine à y croire, et se trouva tout à coup autant empli de liesse que d’anxiété : devant eux, selon toute vraisemblance, ne se trouvaient nuls autres que Yamanaka Rei et Kojima Reijirô. De l’aubaine ou de la catastrophe, qu’est-ce qui primait dans cette situation ? L’Oterashi exécuta un dernier saut depuis un surplomb, bientôt suivi par Masami en se plaçant avec elle entre les Lieutenants et Iwa tout en laissant des lignes de tir viables à ses autres coéquipiers qui pouvaient être restés en retrait. De sa tension, il ne laissa rien paraître, impassible sous son apparat de momie.

« Yamanaka Rei… Et si ce n’est pas ce cher nécromancien.. Je vous étriperais bien sur place, mais on va encore me reprocher de manquer de savoir vivre… Alors, motif de votre visite ? »

Sa maîtrise de son propre corps lui était bien utile pour ne pas donner à voir le niveau d’excitation qui ne cessait de grimper en lui, un mélange d’émotions contraires aussi extrêmes que disparates. Sous les yeux du guerrier brûlé, dix Rei apparurent alors.

« Oh. Je vois. Pas de temps pour les formalités, donc. Masami... »

Il joignit les mains, deux bunshin apparaissant à ses côtés en retrait par rapport à lui et Masami. Ça allait commencer, se dit-il, et plus que jamais l’erreur n’était pas permise.


[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Ghostb15

Spoiler:
 

_________________
[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Giphy

Theme


Dernière édition par Oterashi Yanosa le Dim 7 Mar 2021 - 0:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Lun 8 Fév 2021 - 16:18

Masami n'avait subi aucune blessure lors de ma défense du village contre le terrible Yonbi, contrairement à une grande majorité des combattants de ce jour. D'accord, ce n'était pas foncièrement grâce à elle, mais voilà, le résultat était là ! Le monde ninja était menacé par l'homme au chapeau, mais ne s'était-il pas placé comme protecteur des humains incapables d'utiliser leurs chakras ? Du moins, c'était ainsi que l'adolescente l'avait pris, une envie de protéger tout un tas de faibles fainéants à parfaire son corps et son esprit pour le combat. Inimaginable pour l'ancienne prisonnière de Wasure no Kuni, il fallait être fort, il n'y avait pas d'autres alternatives. C'était bien pour cela qu'elle se dirigeait vers les hauts plateaux afin de s'entraîner comme tous les jours. Elle ne se voyait pas comme une génie, elle s'acharnait simplement à la tâche jusqu'à ce que cela fonctionne. Cependant, pour le coup, plusieurs cris de désespoir se firent entendre.

Jiki Masami • « Une alerte ? »

Un peu perplexe, Masami se dirigea rapidement vers les portes du village caché, déjà curieuse et pour savoir si jamais elle allait intervenir ou passer la main. Égoïste comme pas deux, seul son avenir propre lui importait, le sort de tous les autres n'avait aucun poids dans sa vie. À mesure de son arrivée rapide sur les lieux, en hauteur en haut de la porte, la Jiki baissa froidement son regard sur le jeune ninja en train de courir et d'annoncer l'arrivée non pas d’un, mais de deux lieutenants de l'homme au chapeau. Dire qu'ils n'avaient pas pu arrêter le moine, alors deux en même temps, s'en était presque ironique.

Jiki Masami • « C'est vraiment inespéré ... »

Commenta alors simplement Masami avec un léger sourire en coin de sa bouche. Elle était en pleine forme, plus occupée à contenir un démon à queues et elle allait pouvoir faire face à des adversaires de ce type. La châtaigne lança son regard en direction des deux silhouettes au loin, parfaitement calme, elle en était même presque excitée. Le jeune ninja avait réussi à survivre par miracle, ou plutôt par choix des deux autres afin de montrer la voie du village caché sans s'embêter à chercher. Bon, peu importe, il était temps d’agir et de sentir sa force à ce type. Tous les titres et honneur n’entraient pas en compte, ce n’était qu’un homme, enfin deux. Masami pencha la tête légèrement sur le côté au mudra unique afin de créer une dizaine de clones d’un seul coup. C’était une évidence qu’il était un maître en ninjutsu pour procéder à un tel miracle, si on puit dire.

Jiki Masami • « Pas mal … »

Commenta la genin face à cette puissante technique, alors Yanosa débarquant en trombe annonça prendre la tête. Grand bien lui fasse ! Elle agirait comme il conviendrait de toute manière, tant que cela irait dans son sens à elle. L’adolescente s’élança derrière Yanosa en commençant une suite de mudras fixant ses cibles, les douze lieutenants de l’homme au chapeau. Elle n’allait pas s’embêter à chercher à deviner qui était le vrai du faux dans tout cela, elle allait tous les attaquer d’un seul coup et les kamis choisiraient les siens.

Jiki Masami • « Pourquoi Yanosa ? Tu comptes les inviter à boire le thé ? »

Demanda froidement Masami alors qu’elle frappa le sol en s’ayant suffisamment approchée pour la portée de la technique. Ce n’était pas grand-chose si jamais ils étaient aussi puissants que le moine, voir plus, mais cela allait l’aider à prendre la mesure. Il fallait les exterminer, pas question de perdre du temps ou de les laisser s’échapper. La terre risquait maintenant de se fendre de toute part, de se déchainer depuis le sol en direction de toutes les cibles et même en hauteur.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Nihito Meho
Nihito Meho

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Lun 8 Fév 2021 - 20:47

PAS ECHOUER



Le calme avait succédé à la tempête et le repos n’était pas de mise … . Les yeux rivés vers l’horizon, un courant d’air froid s’était posé sur Iwa réveillant une bien désagréable sensation chez le chunin. Cette impression, il la connaissait et il n’arrivait pas à se la sortir de la tête …

L’ombre apparu subitement dans le ciel. Les ailes ébènes au vent, l’animal messager dressé par le djinn était arrivé avec empressement au sommet de la tour de roche. Se posant non sans ménagement sur le bras du chunin, il poussa un cri particulièrement aigu tendant brusquement sa frêle patte au ninja. Nul besoin de connaitre le contenu pour comprendre l’urgence. Ce papier rouge était comme un cri du village et sa présence seule avait suffit à confirmer les craintes de l’homme.

-Du calme, du calme … Ne t’inquiète pas j’ai compris.


S’il avait choisi une voix calme pour apaiser l’animal, son cœur lui ne pouvait rester calme. Il déplia le parchemin avec un manque de précision implicitement lié à sa précipitation et découvrit finalement un message d’une effrayante simplicité …

“Alerte maximal, CROC ROCHEUX. 2 lieutenants de l’homme au chapeau“


Ses mains lâchèrent le papier dans le vide laissant le vent l’emporter au loin. * Pas encore … * Les yeux du ninja se durcirent alors qu’il attrapait sans un mot l’ensemble de son matériel ninja. Que pouvait-il bien penser ? Voyait-il Iwa si affaibli qu’il pensait que deux hommes suffiraient à la prendre ? Pensait-il vraiment que la femme de pierre se laisserait faire sans rien dire ? Ses pas gagnèrent en intensité tandis qu’il s’élançait au travers des hauts plateaux. Il ne serait pas le premier mais il serait là et il comptait bien régler ce « soucis ».

La roche défila sous ses yeux sans aucune pause. Sur la route il avait pris le temps de se calmer, de respirer afin de reprendre entièrement possession de son corps et de ses moyens. L’affrontement qui s’annonçait risquait d’être rude et même si le nombre serait probablement en leur avantage, quelque chose lui disait que les deux loustiques risquaient de ne pas en démordre facilement.

A la limite de sa vision, deux silhouettes apparurent rapidement reconnaissables pour le chunin. Masami et Yanosa à l’accueil … je n’aurai pas aimé être à la place de celui qui frappe. Tous se présenter en première ligne n’était pas une idée et ainsi tout en restant incapable de repérer clairement ses ennemies le jeune homme fonça droit en direction d’un relief non loin.

Les crocs étaient impitoyables et il comptait bien se servir des hauteurs pour prendre les envahisseurs en tenaille. N’étant pas un expert en discrétion, au moment même où il serait remarqué, l’effet de surprise disparaitrait. Cependant cet instant n’était peut-être pas encore venu et il comptait bien en profiter. Placé sur les flancs du champ de bataille, depuis son point en hauteur Mého pouvait maintenant voir les deux intrus. Il n’avait que peu d’info sur eux et pourtant, ce peu d’info avait suffi à réveiller la méfiance chez le jeune homme.
Ce n’était pas du menu frottin et Masami visiblement faisait du Masami … .

Le sol gronda avec violence … Depuis sa position il devait agir de façon judicieuse. Composant quelques mudras, Mého créa deux clones dans l’ombre se préparant à réagir en fonction de ses deux ennemies.

RESUMER:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Hayai Taishi
Hayai Taishi

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Mar 9 Fév 2021 - 0:27
« J’ai fait ce que j’ai pu, mais il était trop endommagé pour simplement faire des réparations. J’ai dû altérer les épaules et l’avant. La robe est un peu plus longue, mais segmentée pour davantage de mobilité. »

Taishi hocha de la tête, mais il n’était pas déçu. La vieille Hoji avait fait du travail exceptionnel dans la réparation de son manteau de clan, pratiquement détruit lors du cataclysme, en même temps que ses jambes d’ailleurs. Qu’elle ait pu recréer un nouveau vêtement était un exploit en soi. Le clan Hayai était dispersé aux quatre vents depuis un moment déjà, sous l’ombre du Chapelier qui s’étendait sur le continent.

« Et l’arrière… Une touche personnelle »

« C’est… Parfait. »
« Sanadare aurait adoré ce morceau. Elle aimait les tenues complexes. »


Il eut un léger sourire, des plus nostalgiques. L’Hayai le voyait, passant sa main sur le tissu renforcé d’un vert incomparable. L’emblème de son clan y était brodé entre les omoplates ainsi que quelques Kanjis. Un travail méticuleux, d’une qualité qui rappelait des décennies d’expérience. Sans cérémonie, Taishi glissa ses bras dans les manches et enfila le manteau qui avait été avec lui depuis le début. Le poids du vêtement était presque… Réconfortant. Le manteau dissimulait admirablement l’état de ses jambes, et semblait plus solide que jamais. Prêt pour la guerre.

Il allait remercier la vieille dame encore une fois quand des cris et des sons de cloche se mirent à résonner dehors. Quelque chose se passait. Il fila dehors avec un dernier mouvement de tête vers Hoji. Il reviendrait la payer plus tard. Pour l’instant…

Il devait trouver l’origine de ce chaos.

***

« … mais je ne peux pas échouer aujourd’hui. »

« Comme t’as échoué à protéger ta propre sœur, Rei ? Ou ton peuple à Yugure, peut-être ? »

L’Éclair Vert freina sa course en relevant la poussière très légèrement alors qu’il rejoignait non seulement Yanosa qui a son habitude se préparait à se jeter dans la mêlée, mais aussi Masami, cette genin au tempérament explosif.

Les yeux verts de l’Hayai sondèrent la situation rapidement alors que Rei venait de se cloner de manière massive, une technique de très haut niveau vu la quantité de clones créés. À ses côtés, un individu que Taishi ne connaissait pas de vue mais qui aux dires de l’Oterashi était un nécromancien. L’Hayai décida de continuer d’attiser l’attention de Rei. La ville était évacuée, alors l’Éclair Vert ne craignait pas les dommages collatéraux, mais s’il pouvait provoquer l’homme de main du Chapelier, ça ouvrirait peut-être des possibilités pour les autres.

« Je suis Hayai Taishi, l’Éclair Vert d’Iwa, et j’ai mis un terme à Ema jadis. Elle aurait honte de ce que tu es devenu. »


Masami venait d’invectiver le Tellurique qui venait de créer des clones à son tour. Elle enchaînait des mudras que Taishi connaissait très bien, car c’était la technique qu’il lui avait apprise jadis. Décidément, elle apprenait vite.

« Savoir-vivre ? Voyons s’ils savent mourir. »

Sachant que la zone sous les pieds de leurs ennemis allait se tordre pour les engloutir, l’Hayai décida lui d’agir depuis le ciel. Le soleil était pleinement dégagé aujourd’hui, ce qui rendait idéal l’utilisation de l’Hikariton.

Taishi enchaîna les mudras et la lumière dégagée par l’astre solaire prit un ton vert foncé avant de soudainement converger sur la zone occupée par Rei, ses clônes et le nécromancien, l’inondant d’une lumière absolument massive. C’était comme si un cylindre d’un vert opaque partant du soleil allait s’abattre sur eux, leur brûlant carrément les yeux et ce alors que le sol sous leur pieds allait les broyer sous la technique de Masami.

Une entrée en matière respectable, et ce alors qu’une arrière-pensée de Taishi lui rappelait que leur apparition ne pouvait être autre chose qu’une diversion. Mais il ne pouvait reculer, pas maintenant.

Il avait un sourire à protéger.

Spoiler:
 

_________________
I survived everything else. I'll survive you too, Invité.

Taishi's Theme II : Daedalus
[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Mar 9 Fév 2021 - 12:09
Le Hyûga avait encore moins de temps que de coutume. Il les enchaînait littéralement les séances de travail de tout bord. Que ce soit avec les membres de son clan, avec les shinobis du Sazori ou pour le projet naissant qu’il pilotait à distance, le conseil iwajin n’ayant plus tenu de session depuis un bon moment. Tous ces éléments le faisaient travailler durement tel un forcené. Il ne lui restait alors que peu de temps pour reposer. Des repos qu’il ne négligeait pas, les prenant correctement, dormant à poings fermés dans sa demeure surveillé dans son sommeil par un Hyûga. Eh oui… Tsuyoshi n’était plus un quidam, un monsieur tout le monde d’Iwa. Plus le temps avançait et plus il occupait une place importante au sein du village. En soi, une chose qu’il avait appelée de ses vœux, mais une chose qu’il n’avait pas nécessairement attendue pour maintenant. Seulement le destin n’attend pas. Il frappe au moment où l’on s’y attend le moins…

Tsuyoshi dormait à poings fermés donc ayant travaillé jusqu’à des heures tardives et n’ayant pas convenablement dormi depuis deux jours. Souhaitant récupérer, une fois n’est pas coutume, il dormait jusqu’à ce moment où, un de ses hommes de main vint le réveiller. Il ouvrit les yeux, saisissant par le même temps de ses sens le monde. Un regard porté sur son cousin, ami et non moins serviteur, le Hyûga saisit tout de suite qu’il devrait faire face à un sérieux problème. Ses sourcils se froncèrent tandis qu’il sautait de son lit.

_ Qu’y a-t-il ?
_ Tsu ! Une attaque ! Les lieutenants ! Tôsen !
_ Fais chier ! Jura le Hyûga. Son regard s’endurcit tandis qu’il filait dans la salle de bain et s’aspergeait de l’eau sur le visage histoire d’être certain d’être bien réveillé. A nouveau il tourna son visage vers son cousin de la branche parallèle tandis qu’il attrapait son équipement de ninja ci et là et qu’il s’habillait à la hâte.
_ Quelle est la situation Chika ? On sait qui c’est ? Où ils sont ? Combien ? Ils sont là depuis longtemps ?
_ Il s’agirait de Yamanaka Rei et de celui appelé le nécromancien… Aucun autre ennemi repéré.
_ Ils ont cru qu’Iwa était un moulin faut croire… Dit-il puis il poursuivit : Veille à ce que les Hyûga prennent les dispositions nécessaires… Surtout le projet…

Tsuyoshi sorti par la fenêtre de son appartement, c’était plus aisé, plus aisé. Activant des mudra, le Hyûga vit tout de suite le monde différemment tandis que sa vision était passée à celle particulière que lui offrait le Byakugan. A la place de quantité d’hommes et de femmes et d’animaux spéciaux, il remarquait des formes de chakra. Il inspira un bon coup tandis qu’un homme du Sazori le rejoignait.
_ Taisho ?
_ Fais en sorte que les unités soient déployées au maximum autour du village. Veille à ce qu’il y ait deux unités d’intervention pour épauler le shishiza. Les meilleurs en détection au centre du village l’œil sur Miyamoto Teruyo, prêts à veiller au grain.

*Tout ça me fait penser qu’il nous faudra prendre nos dispositions et travailler plus en synergie entre Taisho…* Il soupira à nouveau tandis que son subalterne s’exécutait.

Sautant de toits en toits, le Hyûga ne manqua pas de repérer la position de Teruyo. Il ne put s’empêcher de penser au pire. Teruyo était un shinobi sûr de lui dôté de capacités intéressantes mais peut être trop sûr de ses capacités. Le Hyûga s’en voulait à l’instant présent de ne rien savoir de comment le bonhomme gérait son dieu de chakra scellé en lui, quelles étaient les répercussions sur son être. Maintenant qu’une menace telle que celle des lieutenants était apparue à Iwa, tout pouvait arriver, eux qui étaient capable de réveiller seuls les dieux, que pouvaient-ils faire subir à un jinchuuriki et par répercussion à nouveau à Iwa ou du moins ce qu’il en reste.

Le Hyûga soupira à nouveau tandis qu’il filait vers les crocs rocheaux, là où il avait remarqué un attroupement. Arrivé à bonne destination, Tsuyoshi vit le début de cet affrontement : onze copies d’un même ninja, un des lieutenants et un autre à l’œil mauvais, empli de malice. S’il devait parier sur qui était le nécromancien des deux, il n’aurait eu aucun mal. Les iwajins s’étaient lancés eux aussi. Yanosa, Meho, faisaient des techniques similaires de clonage tandis que Masami faisait montre d’une puissance et d’une bestialité époustouflante. Un magnifique combo était exécuté à grâce à la technique de Taishi produite dans un timing plus que parfait.

_ NOUS AVONS AFFAIRE A UN YAMANAKA ! A LA MOINDRE CHOSE BIZARRE VOUS IMPACTANT USEZ DU KAI ! Avait-il hurlé à l’attention de tous au cas où certains ne sauraient pas ce qui les attend face à pareil phénomène.

Tsuyoshi relâcha son souffle. Il ne savait pour quelle raison, son cœur s’emballait. Peut-être était-il conscient que ce combat serait bien plus dur que l’affrontement face au dieu singe ? Comment pouvait-il avoir ce pressentiment ?


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Asaara Kenzo
Asaara Kenzo

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Mar 9 Fév 2021 - 17:24
J'avais enfin réussi à retrouver mes jambes, ça me faisait vraiment plaisir de pouvoir remarcher correctement, je m'entrainais de plus en plus pour devenir plus fort et protéger mes camarades. C'était une belle journée, je me baladai dans les rues d'Iwa, mais je sentais que quelque chose n'aller pas bien, je regardai le ciel, quelque chose va arriver. Quelques secondes plus tard j'entendis des cris, une alerte ! Je cria alors.

- QU'EST-CE QUI SE PASSE ICI ?

Un ninja courrait pour avertir tout le monde de l'alerte, il s'arrêta vers moi.

- Les homme de Tôsen sont aux Crocs !

- QUOI DEJA ? ALLEZ PREVENIR LES AUTRES ! JE PARS REJOINDRE LE FRONT !

OH PUREE LES HOMMES DE L'HOMME AU CHAPEAU ! Ils sont déjà là ? Est-ce que la personne qui a pris la vie de Ryoko-sensei ? Cette bande d'enfoirés auront ce qu'ils méritent, une place en enfer ! Une aura meurtrière s'empara de moi, je voulais tuer ces hommes. Je me mis à courir vers les Crocs, sur la route je composai des mudrats et une armure enveloppa tout mon corps, une fois arrivé je vis mes camarades en face des ennemis, Tsuyoshi-senpai avait l'air d'être là, je me positionna à côté de lui. Je lui dis alors d'un ton plutôt calme.

- Massacrons les Tsuyoshi-senpai.

Un des deux hommes avait fait apparaitre dix clones, c'était assez impressionnant, Masami lâcha une grosse attaque Doton tandis qu'un homme s'occupa d'essayer d'aveugler les ennemis. En les voyant j'avais envie de les éliminer, je ne savais pas si c'étaient eux qui avaient éliminé mon sensei, en tout cas je compte bel et bien la venger. Je serra les dents, ma rage devenait de plus en plus grande, comment garder mon calme quand des meurtriers sont à nos portes ? Je leur dis alors d'un ton énervé.

- Vous allez tous brûler en enfer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7922-asaara-kenzo-le-asaara-maudit-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9329-asaara-kenzo https://www.ascentofshinobi.com/t7686-nagamasa-fujin
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Mer 10 Fév 2021 - 1:40
Ashitaka arriva rapidement. La sensation était encore assez étrange. Celle de courir avec des prothèses. De marcher avec même. Mais elle ne l'empêcherait pas d'agir de son mieux et d'empêcher quiconque de nuire plus longtemps au village. Arrivant donc sur la zone en même temps qu'un bon nombre d'Iwajins, il put remarquer la même chose qu'eux. Un Rei imbu de lui-même accompagné d'une autre silhouette. Il se démultiplia tandis que son camarade restait en retrait.

Mais ce n'était pas normal. En retrait, le Borukan observa avec attention la scène. Il n'aimait pas ça. Pourquoi ces deux acolytes du plus grand meurtrier de masse de cette époque venaient ils ainsi, à deux, de face, pour attaquer le village ? Qu'est-ce que ça pouvait bien signifier ? Ils n'étaient malheureusement pas fous. Sinon ils n'auraient pas été aussi dévastateurs pendant tant d'années. Alors qu'est-ce qui les amenait ici, maintenant ? Pourquoi s'en prenaient-ils au village qui ne recellait plus de divinité renfermée ? Qu'il y ait un Jinchuriki ne les embêtait pas, sinon ils n'auraient pas envoyé un Ketten solitaire pour le libérer. Ça ne faisait aucun sens. Ils voulaient plus de corps d'Iwajins ? Pourquoi les attaquer ainsi au lieu de tenter une approche discrète ? Le village était encore en train de se remettre. Ils ne pouvaient pas non plus simplement vouloir l'extermination d'Iwa, sinon l'Homme au Chapeau aurait sans doute prit la peine de venir lui aussi. Ou ils seraient simplement venus juste après que Yonbi ait été capturé.

S'ils n'avaient pas attaqué ainsi, c'était qu'ils n'étaient pas en mesure de le faire jusque là. Est-ce que quelque chose avait changé ? Ou est-ce qu'ils n'étaient pas véritablement là ? Est-ce qu'ils allaient gaspiller leurs ressources sur une illusion ? Sur de simples doubles ? Quelque chose clochait, mais le rouquin ne savait pas quoi. Il n'était pas expert en déductions, il ne savait pas trouver la faille dans le plan de l'adversaire avant même que celui-ci soit dévoilé. Il essaya donc simplement la première idée qui lui vint, cette dernière se faisant rapidement supportée par un cri de Tsuyoshi. Lui aussi pensait qu'un genjutsu était à l'oeuvre ? Ou estimait-il simplement que la possibilité existait ? Qu'importe.

Enchaînant les mudras sans plus attendre, le guerrier roux purifia son propre chakra, s'assurant de ne pas être prit dans un genjutsu. Il ne comptait pas envoyer tout son chakra dans le vide, il comptait bien être sûr d'avoir véritablement à faire à des assaillants qui se montraient ainsi à deux contre tout un village, en attaquant de front sans chercher à agir plus discrètement dans une période où Iwa était fragile.

Selon s'il voyait un changement ou non, il crierait alors pour avertir ses alliés afin qu'ils soient tous au courant le plus vite possible. Dans le cas contraire, il serait au moins rassuré de cette possibilité.

HRP:
 

_________________
[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Rei
Rei

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Dim 7 Mar 2021 - 18:00
A mesure que vous arrivez, les regards des multiples Rei se plissent. Il semble qu’il y ait quelque-chose chez vous qui dérange le Lieutenant de l’Homme au Chapeau. Est-ce votre comportement, votre nombre ou votre rapidité à vous rendre sur les lieux ? Si vous ne pouvez qu’essayer de le deviner, il ne s’agit en réalité d’aucune de ces hypothèses. En fait, ce sont vos jambes – ou plutôt ce qui a pu en remplacer certaines – qui laissent perplexe votre terrible adversaire. Il souffle en même temps qu’il constate, comme si ses mots accompagnaient une plainte timide.

« Ketten nous avait assuré qu’ils ne pouvaient plus marcher. Notre timing n’est peut-être pas si meurtrier, finalement. »

Il est facile de croire que Rei venait de s’adresser à son tristement célèbre comparse, le Nécromancien. Mais ce dernier ne dit mot et reste de marbre, préférant apparemment rester spectateur de vos arrivées successives tandis qu’il marche vers le côté pour se positionner parmi les clones les plus à votre gauche. Et plus que vos venues, ce sont bien vos paroles qui vont faire réagir vos ennemis, à commencer par Yamanaka Rei, connu pour son tempérament de feu, tendant l’oreille aux vérités provocatrices envoyées par Hayai Taishi.

Mais à la surprise de tous ceux qui connaitraient l’ardente facilité avec laquelle l’Empereur fondateur du Teikoku peut s’emporter, ce dernier ne fait que plisser les sourcils. Avant de relâcher la faible pression qui semble l’avoir un court instant gagné.

« Tu as probablement raison. »

Est-ce que la tristesse a tempéré la colère habituellement si facile à éveiller chez le Yamanaka ? Vous n’avez pas le temps d’y réfléchir et votre surprise se mue en nouvelle source de concentration.

Car presque en simultané, ce sont toutes les copies du Yamanaka et l’original lui-même qui se mettent à composer une unique mudrâ. Raison supplémentaire qui pousse certains d’entre vous à passer à l’offensive plus rapidement que les autres. A l’image de la jeune Masami, frappant le sol pour enclencher une technique avancée du répertoire Doton.

Mais ce n’est pas la zone devant elle qu’elle affecte par son jutsu destructeur. Non, c’est finalement le côté gauche qui se retrouve étrangement ciblé. Si ce n’est peut-être pas quelque-chose de visible pour vous autres, Masami comprend qu’elle a été perturbée dans son orientation et sa visée. Hyûga Tsuyoshi, qui rappelle à quel clan appartient leur adversaire dédoublé, Jiki Masami peut alors comprendre qu’elle vient d’être victime d’une technique du Yamanaka.

Mais même envoyée vers la gauche, sa technique reste de grande ampleur. Et sous les roches naissantes de ce sol martyrisé se fracassent la terre jusqu’à toucher les clones les plus positionnés sur ce flanc… ainsi que Kojima Reijirô, le Nécromancien. Tous sont emportés dans un nuage de fumée résultant du fracas de cette technique Doton.

L’Éclair Vert ne pouvait voir sa technique subir le même sort. En effet, même déviée, la source de la lumière qu’il vient de lancer se préparait à aveugler toute la zone.

Pourtant face à lui, aucune panique ou hâte ne se lisait dans les yeux du Yamanaka. L’un de ses clones avait d’ailleurs déjà les mains au sol.

***

« Rei a raison. Il t’accompagnera, Reijirô. »

Si cela ne semblait pas particulièrement enjouer le Nécromancien, ce dernier savait qu’il n’avait rien à redire.

« Ses pouvoirs te seront utiles, surtout pour gagner du temps. Après tout, il peut presque voir le futur, désormais. »

***

Derrière le clone qui venait de poser ses mains à terre, c’est tout le sol qui commença à se surélever. Un dôme, ou non, la moitié d’une grande sphère de terre se formait, protégeant l’arrière et le dessus du Lieutenant et de ses clones.

Une parade efficace, idéale même, dont un détail vous saute aux yeux et particulièrement à ceux du manipulateur de l’Hikariton, principal concerné par ce contre bienvenu. Le timing était parfait. Pire encore, le clone qui avait initié cette technique de demi-dôme Doton l’avait fait quasiment en même temps que la création du Solar Devastation de Taishi. Et il ne s’agissait pas d’un Genjutsu, vu que le Kai employé par Ashitaka n’avait rien donné.

Les yeux fermés, peut-être par précaution au cas-où le demi-dôme ne suffirait pas, le Yamanaka Rei le plus au centre compose d’autres mudrâs.

D’innombrables petits pieux de terre naissent puis sorte de l’avant du demi-dôme. Leur vitesse est grande mais c’est surtout l’envergure de la technique qui est importante car égale à la largeur de la structure protectrice utilisée. Un enchaînement qui démontre le niveau avancé que votre ennemi a en matière de Doton, concurrençant Masami plus tôt.

D’ailleurs, la technique employée sur le flanc gauche par cette dernière voit son nuage de fumée se dissiper. Si vous arrivez à vous protéger des rafales de pieux de terre envoyées par Yamanaka Rei, vous pouvez alors constater que la Jiki a réussi à faire disparaître les deux clones les plus à gauche.

Et plus impressionnant encore : Kojima Reijirô a aussi disparu. C’est inespéré, il a été vaincu d’emblée ?!
Cela vous paraît trop facile. Vous réfléchissez.
Il devrait rester quelque-chose. Un bras, du sang, un trou béant laissé par une éventuelle technique Doton.

Vous comprenez. Trop tard.

« Motif de ma visite ? »

En faisant écho à la question de celui que l’on connaissait pourtant sous le titre du Clairvoyant, Rei souligne votre premier échec.

« La diversion. »

Aussitôt, vous ressentez la terre qui tremble à de multiples endroits puis des cris lointains, tous venant de… derrière vous. Vous vous retournez pour constater l’effroyable.

Votre village vient de se faire attaquer… de l’intérieur.

Important:
 
Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Lun 8 Mar 2021 - 22:40
Sur les flancs et derrière lui en hauteur, il le sentait, c’était un véritable contingent d’élite qui s’était formé pour faire obstacle à la menace des deux Lieutenants. Un rassemblement hétéroclite mais bourré de talents, propre à faire face même à l’irruption d’une bête à queues si il le fallait. Mais malgré ça… Malgré leur réactivité, malgré l’aplomb que l’Oterashi affichait à la face de leurs ennemis, celui-ci le savait : quelque chose leur échappait. Une donnée cruciale, plusieurs peut-être même, dont ils n’avaient pas connaissance et qui donnaient à cette attaque tout son caractère dangereux et imprévisible. Impassibles aux côté de Taishi et Masami, le Tellurique et ses clones épièrent le moindre geste, la moindre expression sur le visage de chacun des Rei et du nécromancien, observant le mouvement de ce dernier sur le flanc gauche tandis que la Jiki initiait son jutsu dévastateur.

Yanosa plissa les yeux, prêt à analyser la réponse de leurs adversaires… mais dut rapidement tourner la tête vers Masami pour s’assurer qu’elle allait bien, lorsqu’il vit la direction totalement absurde empruntée par sa technique. Un déferlement de roches fracassées du bas vers le haut, dont l’ampleur destructrice alla se perdre sur le flanc gauche de l’ennemi.

« Que- »

Il s’interrompit pour observer le résultat de l’attaque : deux Rei y avaient succombé… ainsi que Reijirô. Ou plutôt, à en juger par l’absence totale de sang, le clone qui avait fait croire à sa présence. Yanosa serra les dents, observant l’Hayai du coin de l’oeil former de rapides mudras. L’un des Rei, lui aussi, en composait à son tour au centre de sa formation de dopplegangers. Une contre-offensive ? Prêt à tout, le guerrier tellurique s’apprêta à défendre l’initiative de son collègue l’Eclair Vert, mais alors que la lumière verte et aveuglante se mettait à descendre du ciel, il réalisa que ce ne serait pas nécessaire. Car en lieu et place d’une offensive… ce fut une défense parfaitement adaptée, au timing ample et impeccable, qui émergea du sol pour faire obstacle au déferlement de rayons, prémunissant tous les Rei de ses effets. Les prémisses du plan ennemi, peu à peu, se mirent alors à se matérialiser dans l’esprit de Yanosa. Une manœuvre aussi parfaite ne devait rien au hasard quand elle était exécutée par l’un des Lieutenants de Tôsen, et alors que l’Oterashi cogitait à s’en rompre les synapses, il dut s’interrompre un instant face à la riposte qui s’annonçait enfin pour de bon.

« En formation basse derrière moi ! » héla l’un des trois Yanosa en s’avançant d’un pas.

Déjà, les pieux rocheux jaillissaient en masse, décrivant une trajectoire de pilonnage direct sur leur position. Un second Yanosa prit immédiatement son envol, s’élevant dans les airs au-dessus de la ligne d’attaque, tandis que le troisième se hâta de faire de la place dans l’ombre du premier en s’engouffrant dans le sol, fusionnant littéralement avec. Le Yanosa en première ligne, lui, fit jaillit dans le même temps un large flux rocheux de son bras et de son buste, qui fila rapidement pour intercepter, il l’espérait, tous les projectiles qui auraient pu toucher l’un de ses deux coéquipiers derrière lui. Le déluge passa, et à son terme, tandis que sa large opposition tellurique retombai au sol décrochée de son corps, le Yanosa resté sur place oeilla ses compagnons à l’arrière.

« Nous sommes onze… « Ils » sont neuf. »

Tandis que cet Oterashi regardait et écoutait à nouveau les Rei avec attention, celui qui avait pris la voie des airs continuait à prendre de l’altitude, se positionnant petit à petit au-dessus du groupe de Yamanaka clonés.

Cinglante, et accompagnée par un brouhaha de cris, de tremblements et de hurlements provenant de l’intérieur du village, la réplique du Rei central envoya un frisson de lucide compréhension parcourir l’échine du guerrier calciné, qui dut prendre sur lui pour ne pas se retourner en direction du centre ville. Là où, certainement, le nécromancien venait de semer la confusion nécessaire au bon déroulement de leur opération en usant de ses talents… et en mettant à nouveau dans la balance la vie des habitants de la Roche.

« ...Et ça se prétend « défenseur de l’humanité ». Quelle farce, lança-t-il d’un ton monocorde. Mais, je m’en fais pas trop. Les hommes et femmes entre ces monts ont déjà triomphé de Yonbi : ce ne sont pas deux zélotes trop confiants qui vont leur faire peur. Taishi, Masami, vous avez vu la même chose que moi… ? Dit-il d’une voix plus faible.

Ce Yamanaka veut nous distraire !… reprit-il, beaucoup plus fort.

….Obligeons-le. »



Spoiler:
 


_________________
[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Mar 9 Mar 2021 - 17:10
Masami sourit légèrement au coin à la remarque de Taishi, mais elle restait totalement concentrée sur sa proie, enfin ses proies vu le nombre de cibles actuels. Il fallait au moins que ces deux types savent mourir, alors qu’il ne savait pas vivre. C’était une remarque judicieuse, et au moins là, personne n’allait râler si jamais elle décidait d’en abattre un ou deux. La châtaigne plissa des yeux en entendant alors cette histoire de Yamanaka. Elle ne savait pas trop de quoi il pouvait avoir question, mais si jamais un truc étrange se passait, elle le ferait bien évidemment. La Jiki tourna la tête l’espace d’un instant en entendant Kenzo promettre mort et désolation à leurs ennemis.

Jiki Masami • « Comme c’est adorable … »

Se contentant de commenter l’adolescente à voix basse en voyant qui avait prononcé les mots. Si jamais cela pouvait le motiver, alors libre à lui, mais déjà s’il s’en sortait vivant après cet affrontement, ce sera déjà pas mal. Ce Rei venait d’avouer qu’ils n’avaient pas d’espion dans la ville, sinon ils auraient été informés que des jambes avaient pu être réparées ou remplacées, mais cela donnait également une autre information très important. Ils n’avaient pas utilisé les soi-disant pouvoir de l’homme au chapeau pour connaitre l’avenir ou peu importe son pouvoir. Ils n’avaient eu aucun moyen de le savoir à part de venir ici.

Quoi qu’il en soit, Masami plissa les yeux en voyant le résultat de son attaque, et rien n’était très normal pour le coup. Etait-ce ce fameux mudra unique ? Après tout avec un adversaire de ce niveau, un simple mudra pouvait créer autant de clone, alors pourquoi pas autre chose. C’était une technique récente, mais ce n’était pas possible qu’elle ait pu se tromper à ce point sur la zone d’effet. Il y avait forcément un truc. Elle avait néccessairement touché quelque chose, et si jamais ce Rei s’amusait à cela, il fallait poursuivre sur les techniques capable de renverser toute la zone de combat. Peu en reste, ce Rei contre attaqua avec une technique assez similaire avec celles dont elle était capable de déployer. De plus en plus intéressant, il fallait simplement éviter les pouvoirs de l’esprit de leur adversaire.

Jiki Masami • « Parce que tu crois que tu as face à toi toutes les forces de notre village ? Ben voyons … et si tu arrêtais de causer pour te battre plutôt ! »

Répondit avec un large sourire Masami. Ce combat était un test très intéressant pour quelques points personnels. Quoi qu’il puisse se passer, elle survivrait, c’était son principal objectif. Elle tourna son regard un bref instant vers le village, une attaque là-bas, et alors ? Elle s’en moquait éperdument, et ce fut sans réaction qu’elle revint regarder ce Rei. Yanosa se porta en avant pour tenter d’arrêter l’attaque massive arrivant dans leur direction, tant mieux. C’était le moment de se concentrer à l’attaque, mais si jamais ils avaient un léger avantage du nombre, cela voulait dire qu’un seul Rei devait pouvoir détourner un seul adversaire.

Jiki Masami • « Je veux voir chaque ninja présent faire au moins une attaque sur une cible ! »

S’égozilla alors fortement Masami qui même du haut de son titre de genin lançait des ordres sans explication. Si jamais son intuition était la bonne, le nombre de Rei n’allait pas arrêter de se réduire avec le temps. On allait voir combien de temps il allait bien pouvoir tenir à ce rythme-là. Suivant les conseils du chef du Sazori, elle fit un kai dans l’espoir de briser la technique qui l’avait détourné. Il n’était pas question de lui faciliter la vie et elle comptait bien avoir toute l’attention de ces Rei. Si jamais Yanosa ne pouvait protéger tout le monde à l’aide de sa technique, elle préférait finir blessée et prendre l’ascendant pour le coup. Elle courra en direction de Yanosa pour se placer derrière, et après l’attaque tellurique ennemie, elle enchaina les mudras alors qu’elle tentait de gagner le plus de terrain possible en visant pour sa prochaine technique un grand cône au centre des troupes ennemis. Le but de cette technique était de simplement magnétisé négativement le plus d’ennemis possibles.

Par la suite, bien décidée à tester rapidement à quelle point sa technique à fonctionner, Masami sortit deux grands parchemins de ses sacoches ninjas, qui rapidement se mirent à s’envoler dans les airs. A la suite, la kunoishi sauta dans les airs et fit apparaitre à l’aide d’une multitude de sceau de fuinjutsu une quinzaine de projectiles afin de frapper au moins une fois chaque Rei voir davantage si affinité.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Nihito Meho
Nihito Meho

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Mar 9 Mar 2021 - 23:39





Nul besoin d’être un grand senseur pour sentir que le nombre de présences au sein des crocs s’étaient rapidement accru. Le passé avait-il finit par rendre la dame de roche bien plus méfiante ? En tout cas force était de constater que pour celui connu sous le nom de Rei, les moyens avaient été mis et il était difficile de ne pas jeter un remerciement silencieux aux eisenins dont les efforts conjugués avait permis de rendre à bien des hommes leurs "efficacités "... L’attaquant lui ne semblait pas aux anges face à cette nouvelle et les quelques mots qui lui échappèrent, laissaient sous-entendre qu’il était peut-être un peu moins bien informé que prévu.

Mého n’avait que faire des longs échanges avec cet inconnu. Si plusieurs Iwajins semblaient d’humeur ”bavarde”, lui était plutôt concentré sur une idée simple : capturer l’étron qui se présentait à leur porte. Les hostilités commencèrent avec une Masami égale à elle-même. Depuis sa position légèrement surélevée le chunin put aisément contempler l’action ne pouvant alors que s’étonner de voir cette dernière ” manquer ” ses cibles ? Quelques choses de bizarres se produisait et la réaction de la jeune Masami confirma son hypothèse. L’unique mudra du Yamanaka cachait décidément quelque chose et lorsqu’une défense parfaitement adapté à l’éclair jailli du sol, le chunin comprit que l’affrontement s’annonçait rude et ce même, avec ce surnombre évident.

Entre les flashs et la poussière, la réponse du Yamanaka ne se fit pas attendre, les nombreux pics fusèrent en direction des forces d’Iwa.

*Invocation ! *

Les pieux rocheux s’enfoncèrent dans la fumée à son niveau et un bruit sourd se fit entendre. Maintenant une dizaine de mettre plus haut le jeune shinobi surplombait encore plus la scène révélant dans une même occasion son allié à la carrure des plus imposantes.

-Tu sais que ça fait mal ton truc ? Ou tu es totalement débile ?


L’éléphant se tenait fièrement dressé ses petits yeux levés en direction de celui qui se tenait paisiblement debout sur sa tête.

-Je t’ai connu plus solide que ça mon ami, tu te fragilise avec le temps …


-J’ai beaucoup de facette … Alors pourquoi m’appelle-tu …


L’animal posa finalement son regard sur la scène qui se déroulait face à lui. La zone de la jeune Masami avait visiblement touché ne serait-ce qu’un minimum le groupe d’opposant et alors que leur nombre se faisait moins nombreux, Mého constata que l’un d’entre eux avait tout bonnement disparu du terrain …

La diversion ? …

L’explosion arracha le chunin à sa réflexion tandis que son corps se crispait sous la nouvelle. Il n’avait point besoin de mots et son camarade éléphant ne se fit pas prier. La trompe de l’animal se gonfla avant d’expulser avec violence un puissant torrent de boue en direction de celui qui venait de parler. L’attaque était de grande ampleur à l’envergure de celui qui la lançait. Les réflexions du chunin étaient simples, si le mudra de leur adversaire lui avait donné un avantage quelconque sur les forces en présences comment réagirait-il face à un nouvel invité ?




Résumé du tour:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Mer 10 Mar 2021 - 14:41
Rien. Pas de dispersion d'une quelconque illusion. Ces enfoirés étaient donc bien là, à les attaquer en plein jour. Tout ça pour quoi ? Les tuer ? Et ça se disait défenseurs de l'équilibre ?

« Des psychopathes meurtriers avides de pouvoir qui se disent défenseurs de l'équilibre... On aura tout vu. »

Dégainant son katana, le guerrier roux observa un instant la situation. Face aux quelques attaques de ses camarades, Rei avait réussi à se protéger en grande partie. Seul Reijiro et deux de ses clones avaient été détruits. Mais déjà, des pics fusaient vers eux tous. Rapidement.

De profil par rapport à leur attaquant, le rouquin se concentra et se mit en mouvement. Précis, il ne chercha pas à détruire les pics qui allaient l'atteindre, simplement à les dévier. Aidé du futon qui accompagnait sa lame, il s'ouvrit un passage pour traverser sans éraflures à travers cette attaque sournoise du meurtrier Yamanaka. Déviant ainsi de quelques degré les pics rocheux avec précision, le guerrier aux yeux ambrés se remit en position, observant à nouveau la scène quelques instants. Il ne pouvait pas prendre le risque de faire la majeure partie de ses attaques, et le tremblement de terre à l'arrière l'inquiétait.

Alors il prit la décision qui lui semblait le plus logique, aller prendre l'information là où elle était. Se tranchant légèrement la main, l'homme enchaîna ses mudras puis posa sa main sur le sol, appelant son camarade majestueux. Arrivant en un instant, Idoku resta en l'air, prenant lui-même les informations actuelles du terrain. Iwa était attaquée, et tout comme Ashitaka avait juré de l'aider à protéger le Mont Autour en cas de besoin, lui avait juré de l'aider pour défendre Iwagakure no Sato.

« Va voir ce qu'il se passe à l'intérieur, s'ils ont besoin d'aide ! »

Un simple hochement de tête de son compagnon lui suffit à savoir qu'il pouvait compter sur lui. Surveillant cependant Rei, il s'assura que ce dernier n'allait pas profiter qu'Idoku lui tourne le dos pour s'en prendre à lui. Le Borukan était donc prêt à protéger ses arrières, quitte à y laisser des plumes.

HRP:
 

_________________
[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Hayai Taishi
Hayai Taishi

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Mer 10 Mar 2021 - 19:12
« Rei… »

L’Hayai serra les dents, perturbé alors qu’il voyait les rayons de lumière couleur émeraude frapper le dôme créé par l’Hijin et ses clones. Une technique parfaitement exécutée, parfaite pour contrer son jutsu. Un peu trop parfaite.

Plusieurs questions s’empilaient dans sa tête, à commencer par le fait que Masami semblait avoir raté sa cible avec sa technique doton.

« Je ne me souviens pas te l’avoir enseigné comme ça, Masami… »

Mais sa voix trahissait une trace d’humour. Une Kunoichi comme cette femme ne pouvait pas avoir maljugé le positionnement de sa technique à un tel degré. Ensuite… Comment Rei avait-il su contrer son Hikariton aussi aisément ? Le fait que Taishi en soit un utilisateur n’était un fait connu que d’uniquement quelques personnes en ce monde. Et même si Rei avait pu s’attendre d’un jutsu similaire pour le frapper depuis le ciel… Sa réaction avait été plus que rapide. Pratiquement instantanée, jutsu pour jutsu.

Et sa provocation n’avait pas eu l’effet escompté non plus, ou presque. De toute évidence, Rei n’était plus l’homme qu’il avait été jadis. Il avait peut-être atteint cette sérénité qui frôle la folie. Ou bien avait-il simplement réalisé qu’il était trop tard pour changer de cap désormais. Taishi avait fait face aux mêmes démons, le passage obligé lorsqu’on survit trop longtemps… Avec trop de sang sur les mains.

Yanosa le tira de sa rêverie alors que leur adversaire ripostait d’un jet de pierres tranchantes. Habitué à combattre avec – ou contre – l’assimilateur, l’Hayai ne se fit pas prier pour se placer derrière lui alors que l’Oterashi contrait avec assurance le jutsu à l’aide de son propre doton. Taishi pu ainsi voir les mouvements coordonnés des clones du Clairvoyant. Décidément, ce Yanosa n’avait lui non plus rien à voir de celui du passé. Restant derrière Yanosa et son clone, Taishi enchaîna les mudras pour déployer son propre doton. Le terrain sous les pieds de Rei et ses clones allait soudainement se ramollir pour les engloutir, visant les immobiliser. Ça ne suffirait pas à l’arrêter, mais l’Éclair Vert voulait surtout tester une théorie mais aussi aider les projectiles de Masami à faire mouche.

Car Masami elle-aussi avait profité de la protection générée par l’Oterashi avant de préparer sa propre réplique, et ce après avoir aboyé des ordres bien au-dessus de son rang. Taishi ne pouvait s'empêcher d'être amusé. Le Taishi d'avant aurait probablement fini par l'inviter à un rencart.

Les temps changent.

La vibration, dans le sol. Les cris depuis la ville. Ce n’était pas une immense surprise en soi ; il aurait été bien plus improbable que cette attaque soit celle d’un suicidaire, surtout de la part de Rei. D’un coup d’aile, la monture de Taishi commença à évoluer sur le flanc de Rei et des clones, à bonne distance de Yanosa qui lévitait, un jutsu que l’Hayai connaissait pour l’avoir vu dans le passé.

Le regard vert de l’Hayai se posa sur Rei et ses clones survivants, mais l’Éclair Vert ne pouvait pas se laisser bercer plus longtemps par le passé.

« Tsuyoshi ! »

Le Junin avait aperçu l’Hyugâ lorsqu’il s’était retourné pour chercher la provenance des cris venant de la ville.

« Que disent tes yeux ? »

L’Homme pouvait voir le chakra et peut-être ainsi percer à jour le phénomène qui avait permis à Rei de lire ses intentions avec tant d’aisance. Mais en attendant, ils devaient garder le contrôle. Peu importe ce qui se tramait dans la ville, Taishi devait avoir confiance que d’autres shinobis s’en occuperait pour le moment. Et l’Hayai ne croyait pas une seconde qu’ils avaient tué le nécromancien, alors il deviendrait rapidement le problème de quelqu’un d’autre.

« Glouba. »

Un bruissement d’aile verdâtre et une masse odieuse de gras, de plumes mais surtout de noblesse se posa sur son épaule.

Le volatile casqué jeta un coup d’œil vers le sol.

« Oh, c’est ton grand ami Rei ! Tu lui as dit que…- »

« Oui. »

« Et que Ema… - »

« Oui ! »


Glouba resta silencieux un instant avant d’hausser les épaules.

« Peut-être que si c’est moi qui l’avais dit… »

Taishi plissa les yeux.

Spoiler:
 

Spoiler:
 

_________________
I survived everything else. I'll survive you too, Invité.

Taishi's Theme II : Daedalus
[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Ven 12 Mar 2021 - 2:55
Tsuyoshi était concentré sur ce qui se passait tant devant lui, que ce qui se passait dans le village. N’ayant besoin de personne pour l’informer, il voyait, comprenait, prenant l’information de lui-même grâce à ses pupilles. Ce don de la nature octroyant cette particularité génétique aux siens était, comme dans ce genre de moments, d’une très grande utilité. Il vit, à nouveau le bordel ambiant, la débandade, les fuites, tous ces civils à nouveau contraints dans leur vie par une énième attaque que subissait le village.

*Quand auront-ils la paix ? Pourquoi toujours Iwa ?* Ne put s’empêcher de penser le Taisho. Il pensait bien évidemment aux civils, à eux surtout, mais aussi à cette ville qui prenait cher depuis peu. Tous ces civils devaient, malgré la présence de la puissance armée Tsuchijine, se sentir pourtant particulièrement vulnérables. N’avaient-ils pas déjà beaucoup perdu ? Le Hyûga ne put s’empêcher de penser à ces longues files d’attente de demandeurs de financements. Ceux qui avaient reçu, déjà, à cause de cette énième attaque seraient le couteau sous la gorge endettés jusqu’au cheveu le plus haut perché sur leur tête.

*Et le projet ?* Sa vision aussi loin qu’elle portait lui ramena l’information dont il avait besoin. Les siens se protégeaient et protégeaient la banque naissante de Tsuchi no kuni. Chikara en personne se chargeait de tout cela en lien avec bon nombre de Hyûga dont les familles avaient mis leurs billes dans l’affaire comme on dit.

Tsuyoshi soupira tandis que devant lui s’enchaînaient les actions. Il était las de tous ces affrontements presque absurdes à ses yeux. Pour autant, son esprit combattif ne s’endormait pas ni ne le poussait au relâchement. Il pouvait être surpris, mais en combat, jamais il ne se relâchait, pas avant que l’ennemi n’ait mordu la poussière. Il soupira à nouveau tandis qu’il remarqua que Masami avait frappé à côté. Chose curieuse… Il constata que Taishi était un manipulateur de la lumière et que son attaque avait été bloquée par l’adversaire. L’ennemi avait été touché au final, deux des clones disparurent notamment ceux de celui que tous avaient considéré comme le nécromancien jusqu’ici…

*Pourquoi n’avais-je pas regardé avec plus d’acuité tous ces clones ?* Le Hyûga serra le poing, l’ennemi ne lui laisserait pas le loisir de faire ce qu’il voudrait. Déjà la riposte était lancée. A vitesse notable, cette contre-attaque marquerait certainement de quelle façon se déroulerait cet affrontement.

Les pics de terre produits par le Yamanaka arrivaient sur sa position après avoir traversé la première ligne composée de Taishi, Yanosa et Masami. Le Sazori était en première ligne, c’était parfait !

_ Attention Kenzo ! Dit alors le Tsuyoshi à l’intention de son élève venu à son niveau.

KAITEN ! Un bond sur le côté, afin de ne pas frapper Kenzo et Tuyoshi fut obligé de tournoyer sur lui-même afin de se départir de l’attaque qui lui était destinée entre autres. Autour de lui, chacun y allait de sa défense, certains de façon plus originale que d’autres. Yanosa avait protégé le duo à ses côté à l’aide d’une flopée de clones tandis que Meho avait révélé son emplacement initial, lui qui pourtant avait pris comme posture de départ une attitude semblant indiquer une volonté de se cacher et de surgir au bon moment… Un éléphant désormais était apparu sur la zone de combat et pas un petit !

Les enchaînements se poursuivirent de part et d’autre chacun y allant de son action, beaucoup invoquant des kuchyoses. Analysant la situation et encore préoccupé par le fait que Teruyo désormais se déplaçait, visiblement en direction des cimetières, Tsuyoshi vit les uns et les autres combattre les morts, les squelettes qui étaient sortis de terre littéralement. C’est à ce moment que Taishi se tourna vers Tsuyoshi et lui demanda ce qu’il voyait.

_ Des morts sont apparus dans le village. Je garde un œil sur Teruyo. Il ne semble pas être la cible… C’est probablement un ou des morts particuliers qui les intéressent. Ceux sauvés par la Godaime certainement. Dit alors le Hyûga. Il réfléchissait en même temps aux différentes options supplémentaires.

Ce pouvait-être aussi leur acolyte qu’ils étaient venus récupérer. Etait-il d’un apport aussi certain dans la guerre à venir au point que deux lieutenants de Tôsen soient aux portes ? A moins qu’il y ait plus d’ennemis que ceux visibles ? Oui mais pour quel but ?

Pour cette dernière question, le Hyûga ne trouvait pour le moment aucune réponse satisfaisante.

_ PRIORITE A LA CAPTURE DE REI ! Hurla d’un ton ferme et déterminé, le Hyûga. Son regard devient dur il inspira un grand coup et lâcha : le nécromancien ne doit pas sortir vivant d’Iwa. Cette dernière phrase était plus pour lui-même car faute de le trouver, pour l’instant, il était inutile de donner pareil ordre.

Cherchant un endroit proche où il pourrait cacher sa prochaine action, Tsuyoshi trouva son bonheur derrière un mur de cloture proche de sa position initiale. Rien qui l’empêcherait de voir les Rei. L’inverse ne serait pas vrai et c’était tout ce qui l’intéressait. Ses mains se mirent à composer des mudra. A son tour, le Hyûga fit apparaître un kuchyose.

_ Besoin de toi ! Yamanaka Rei un ennemi dans la grande guerre des humains… Le Hyûga tendit le doigt dans la direction des Rei qui étaient mitraillés d’actions. Il n’est pas venu seul. Piste son acolyte et lui ne l’oublie pas.

Le regard plein d’intelligence du rat fit comprendre au Hyûga qu’elle avait compris. Nidora prit son chemin à l’opposé de celui emprunté par Tsuyoshi. Elle s’excentra de la zone de combat et s’arrêta afin de renifler discrètement tout en ayant l’œil sur ses cibles. Sa dangereuse efficacité ferait le reste.

Tsuyoshi a nouveau disponible s’apprêtait à coordonner les attaques contre Rei. Il ferait les bons choix ; pour Iwa !


Spoiler:
 


_________________
Spoiler:
 


[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Asaara Kenzo
Asaara Kenzo

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Dim 14 Mar 2021 - 0:31
La guerre, encore et encore, j'en ai vraiment ma claque de ça, ces gars se prennent vraiment pour des protecteurs de l'humanité ? Ils sont vraiment encore plus cinglés que ce que je pensais, il faut réussir à les éliminer le plus vite pour ça, et pour ça je dois effacer toutes traces d'humanité qu'il y avait en moi. Mes camarades passent à l'attaque, mais il y a quelque chose d'étrange, Masami a raté sa cible ? Ce n'est vraiment pas de ses habitudes, à moins que ce soit à cause d'une technique du Yamanaka ? Autre chose, il a répondu au jutsu de Taishi dans la seconde ? Il y a un truc qui ne va pas là, et puis autre chose, il est passé où l'autre guignol ? Je ne crois pas qu'il a pu être tué aussi facilement, où a-t-il disparu ? Ok je verrais ça plus tard car le type au clone a l'air d'envoyer une attaque, c'est pas la peine de crier Tsuyosh-senpai nom d'un chien. Je me met en position défensive et mon armure me permet de rester indemne, cependant elle est détruite, me voilà sans protection. Mes camarades se mettent à l'offensive, il s'est passé quelque chose au milieu du village également, j'ai entendu quelque chose qui venait de là bas.

L'homme en face de nous à plusieurs clones, je ne pense pas attaquer l'original pour le moment mais plutôt les clones du côté droit. Mes camarades s'occupent de Rei alors je peux essayer de diminuer le nombre d'ennemis en attendant. Je me déplace vers le côté droit du front et compose des mudrats, assez rapidement j'envoie un dragon aqueux vers un des clones du Yamanaka. Mais ce n'était pas tout, dans la foulée j'enchaine d'autres mudrats et envoie une vague de sable vers un deuxième clone, j'espère que mes attaques réussiront à les faire disparaitre. Je soupire et dis quelques mots.


- Finissons ça en vitesse.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7922-asaara-kenzo-le-asaara-maudit-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9329-asaara-kenzo https://www.ascentofshinobi.com/t7686-nagamasa-fujin
Rei
Rei

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Dim 28 Mar 2021 - 18:32
Neuf Yamanaka Rei vous regardent. Ou plus précisément, ils regardent les pieux et autres débris de pierre et de terre fuser vers vos positions. Vos diverses protections et esquives se succèdent. Tandis que certains d’entre vous prennent leur envol pour éviter la technique Doton, d’autres s’en protègent si efficacement qu’ils arrivent à couvrir vos alliés. Un premier tour de force collectif qui, pourtant, ne surprend aucune des copies de votre adversaire tant renommé. Quoi de plus normal pour celui qui, avec ses clones, perçaient depuis peu chacune de vos pensées majeures et donc, voyaient quelles techniques et comment vous alliez les utiliser. Il vous faut être perspicace pour comprendre ceci, certains d’entre vous sont sur la bonne voie, mais pourriez-vous contrer une telle omniscience ?

Les regards des différents Yamanaka pointaient dans toutes les directions. Certains d’entre vous préparez déjà des attaques, mais vos adversaires réagissent d’emblée. Vous avez de plus en plus le sentiment que le Lieutenant de l’Homme au Chapeau a ce temps d’avance qui peut créer tant de différence. Est-ce son expérience du combat ? Vous avez pourtant affronté moult épreuves, en témoigne cette nouvelle attaque sur votre précieux village. Mais alors, qu’est-ce ? Vous avez difficilement le temps d’y réfléchir.

Rei lui, semble déjà avoir choisi toute sa stratégie… et les conséquences de cette dernière.

« Je vais devoir sacrifier mes lanciers.(1) »

Semblant se désintéresser ou ne pas se rendre compte de la première technique de l’un des Yamanaka Rei au centre enchaîne les mudrâs, alors même que les projectiles sortis des deux rouleaux de Masami – dont le Kai n’avait rien donné de notable – fusaient vers lui et ses copies.

La terre tremble et se lève sous les pieds des différents Rei. Très vite, c’est une large muraille naissant du sol qui vous fait face. Même si vous ne faites pas tous les rapprochements nécessaires, vous saisissez à quel point cette technique semble être le contre parfait à vos premiers assauts. En effet, outre les projectiles envoyés par la Jiki – qui n’ont naturellement pas pu se redresser suffisamment pour frapper leurs cibles – le marécage Doton créé par l’Éclair Vert voit son utilité bien limitée. A la place des jambes des Lieutenants de l’Homme au Chapeau, c’est la grande muraille sur laquelle ils combattent qui, très lentement, s’enfonce.

Tandis que la muraille finit de s’ériger, les deux Rei aux extrémités achèvent une autre série de mudrâs. Deux piliers de terre sortent, sur chaque côté de ce nouveau rempart de terre faisant face à votre précieux village. Là encore, c’en est trop pour que ce soient des coïncidences.

Car Tantoru, le Kuchiyose invoqué par Meho, venait de projeter une grande quantité de boue vers la position centrale ennemie. Mais positionné sur le flanc, c’est d’abord le pilier de terre qu’elle percuta. Ce dernier fut détruit par la violence de la technique Iwajine, mais ce qui en reste ne suffit pas à inquiéter la muraille ou les Rei du milieu. Pourtant, les débris du pilier brisé, surtout au vu de la violence du choc, fusèrent en partie vers le clone qui venait d’ériger cette protection. Un clone, oui, puisqu’il disparu suite à ses blessures.

Mais ce n’est pas tout. De l’autre côté, c’est un dragon aqueux qui fonce vers les Rei. Là encore, le pilier bienvenu de l’ennemi sert de protection efficace, mais la volonté de Kenzo l’ayant poussé à utiliser une autre technique, l’emporte. En effet, sa vague de sable s’écroule sur le clone de Rei positionné sur le flanc, qui n’a pas le temps d’ériger une autre défense. Il disparaît, réduisant le nombre de cibles ennemies.

Des cibles qu’au moment de regarder, composent les mêmes derniers mudrâs, comme s’ils n’avaient jamais eu de répit. Alors, votre sang ne fait qu’un tour, face à l’urgence d’une offensive adverse qui vous paraît effroyable. Par sa puissance, c’est sûr, mais peut-être parce qu’inconsciemment, vous ne pouvez croire qu’une personne ait suffisamment de chakra pour parachever une telle action.

Non, vous ne rêvez pas.

De leurs poumons gonflés à leur bouche, Yamanaka Rei et ses six clones expulsent d’énormes flammes devant eux. Chacun des copies du Lieutenant de l’Homme au Chapeau a sa cible, et la rapidité d’exécution dénote de l’absence totale d’hésitation.

Le terrain devient alors l’espace de quelques temps le théâtre brûlant d’un enfer qui vous vise.

« A ce rythme-là, même moi, je n’aurai plus de chakra, dit votre ennemi, se préparant déjà à la suite. »

Sur la muraille qu’il avait créée, Yamanaka Rei n’a pas tenté de murmurer ce qu’il vient de dire. Mais combien sont encore en état de l’entendre ?

(1) Les lanciers sont des pièces du jeu de Shôgi, disposées sur les extrémités (et même les coins) du tablier au début d’une partie.

Important:
 
Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Lun 29 Mar 2021 - 23:27
Perché dans le ciel d’Iwa, le véritable Yanosa eut tout loisir d’observer en détail les enchaînements de techniques qui prirent place sur le champ de bataille qu’étaient devenus les Crocs Rocheux. Une partie de lui, en cet instant précis, aurait voulu tourner au moins une part de son attention vers le centre ville, élucider exactement ce qui s’y déroulait, déterminer si son concours aurait pu y être utile, mais il savait pertinemment que c’était hors de question. Rei et le nécromancien avaient déployé avec succès la première partie de leur plan, et leur concentration et implication à tous ici présent seraient nécessaires pour prendre l’ascendant. Reijirô…

Ce chacal, songeait-il, devait avoir un plan ou une confiance en lui sans faille pour espérer s’échapper d’Iwa après s’y être infiltré. Il fallait dire que sa faculté à invoquer de puissants réincarnés invulnérables pesait lourd dans la balance dans cette configuration, et il y avait fort à parier que le rôle de l’ancien Empereur du Teikoku se limite effectivement à la diversion. Même pour un Lieutenant de Tôsen, difficile d’appuyer la fuite d’un comparse tout en garantissant sa propre survie, et tandis qu’il observait tel un rapace épiant sa proie, le guerrier calciné se résolut à supprimer Rei de l’équation. Et ce, au plus vite. Car à ce petit jeu d’attaques et de ripostes successives, l’Oterashi finit d’acquérir la conviction, en détaillant les événements, qu’ils n’arriveraient pas à grand-chose, ou en tout cas pas assez rapidement.

Sous ses yeux, il vit le Yamanaka nullifier les effets de deux jutsu à risque en une seule technique, se surélevant lui et les siens hors de portée tant des projectiles de Masami que du marécage verdâtre créé par Taishi. Une défense parfaite et économe, qui ne pouvait décidément pas être due au hasard. Yanosa savait que les Yamanaka étaient détenteurs d’arcanes liées à l’esprit, et nul doute qu’ils avaient tous sous les yeux une manifestation poussée de ce pouvoir. L’éléphant de Mého, Kenzo : tous deux firent également les frais de cette anticipation mystique, leurs attaques respectives se heurtant à des colonnes de pierre sorties du sol au moment opportun. Les effectifs de Rei, cependant, en furent malgré tout affectés, deux d’entre eux disparaissant sous le coup des débris. L’étau se resserrait… mais le sbire de Tôsen avait-il l’intention de soutenir le feu iwajin encore longtemps ? Le Tellurique en doutait, et ne comptait pas laisser toute latitude à leur adversaire pour battre en retraite à sa convenance.

Tsuyoshi hurla à l’attention de toute leur escouade. Capturer leur invité ? L’idée était ambitieuse… et risquée, surtout quand c’était un manipulateur d’esprit expérimenté dont il était question. Yanosa n’avait pas l’intention de délibérément étoffer le recueil de ses insubordinations, mais il était d’un autre côté hors de question de laisser quoi que ce soit au hasard. Déjà, les sept Rei restants enchaînaient les mêmes mudras de concert, perchés sur leur plate-forme s’enfonçant lentement dans le marécage. En voyant la posture de leurs adversaires, difficile de douter de leurs cibles, et l’Oterashi en faisait indubitablement partie : les doigts de sa main gauche s’animèrent, donnant forme à un second flux d’énergie dans son corps, et lorsque les langues de feu intenses et étouffantes jaillirent dans une synchronisation parfaite, il n’eut qu’à la relâcher. Soudainement alourdi, son corps fila alors rapidement vers le sol, glissant sous la chaleur et la morsure des flammes avant de retrouver sa légèreté aérienne.

Et c’est à ce moment, enfin, que le bunshin qui avait jusque là croisé sous terre refit surface. La copie du Tellurique avait tardé, pour la simple et bonne raison qu’elle avait eu à traverser une couche plus importante de terre, de roche et de boue que prévu pour remonter jusqu’au niveau du sol où se tenaient Rei et ses clones. Inexorablement, le Yanosa s’était toutefois mis en position, et venait donc de jaillir dans le dos du flanc gauche de la ligne entamée de leurs adversaires. Pas de temps mort. Tout en dépendait. A peine son corps remonté des tréfonds, d’innombrables flux de roche fusèrent à toute vitesse de celui-ci pour aller cueillir les sept Yamanaka restants, cherchant à emprisonner les mains, bras et jambes, ainsi que les têtes de toutes ses cibles. De l’une de ses mains toutes deux libres, les mudras s’égrenèrent, canalisant un flux d’énergie dense et puissant qu’il envoya ensuite se diffuser aux extrémités de tous les appendices qui avaient pu faire mouche. Si tant est que le jutsu initial ait fonctionné, les Rei pouvaient ainsi non seulement se trouver immobilisés… mais aussi écrasés, broyés sous le poids insoutenable de leurs entraves de pierre.

Le véritable guerrier sans visage, stabilisé dans les airs au-dessus de l’action menée par son bunshin, guettait quant à lui les initiatives de ses coéquipiers et surtout, la réaction de l’Empereur déchu, qu’il était prêt à éliminer à la première chance ou justification qu’il pourrait lui donner. Déjà, derrière toute la froideur de son coeur, son chakra bouillonnait à l’idée de vaincre, de retourner l’audace et le sentiment d’impunité de Tôsen et de ses Lieutenants contre eux… Mais ceux-ci n’avaient-ils pas déjà compté là-dessus ?


Spoiler:
 

_________________
[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Mar 30 Mar 2021 - 13:36
Meho et une invocation de taille plus tard, Masami hocha la tête doucement. Augmenter le nombre d'adversaires face à ce Rei était une excellente idée et réduire le nombre de ses clones assurément. Elle ne désirait qu'une seule chose, l'abattre sans aucune hésitation. La châtaigne afficha un large sourire envers Taishi à sa petite réflexion mesquine, mais elle n'en rajouta pas davantage, car elle devait rester concentrée sur sa hmmm ses proies. À mesure que le combat continuait, elle allait bien finir par trouver le bon ! Ce que la Jiki ne voulait vraiment pas, c'était de le voir fuir à toutes jambes, et cela lui serait presque trop facile avec autant de clones. Évidemment, s'il en avait encore la force, il pourrait en produire de nouveaux. Cependant, elle désirait plus que tout ne pas lui faciliter la tâche. Malgré les dires de Tsuyoshi, elle se moquait totalement du sort de la ville. Cependant, son exigence de garder Rei en vie l’ennuyait fortement. Le plus simple et le plus radical était de l’abattre et d’en finir définitivement. Ce n’était pas comme s’ils devaient l’affronter à une dizaine pour être au même niveau. Si jamais il s’échappait pour une raison diverse, ils auraient l’air malin. Ce n’était pas souvent qu’ils avaient l’occasion de tuer un élément aussi important pour l’homme au chapeau.

Tout le monde partait du principe que le vrai Rei devait être là, présent, mais il était possible que ce ne soit que des clones face à eux. Le Kai n’avait servi à rien, car leur adversaire avait réagi au quart de seconde. Les Rei avaient pu éviter dans un premier temps les projectiles, mais dans son style de combat, rien ne se perdait vraiment. Le nombre de Rei diminuait petit à petit, et un léger sourire naquit sur le visage de l’adolescente, car sa technique la plus importante avait touché. Elle avait réussi à magnétiser cinq Rei, avec un peu de chance, le vrai devait être dans ce tas-là. Peu important, une gerbe de feu fonçait dans sa direction, et elle enchaina rapidement des mudras afin de créer un mur de roche suffisant pour s’en protéger. Ce n’était pas avec si peu qu’il allait pouvoir inquiéter la genin.

Il fallait empêcher Rei de fuir ou de continuer à gagner du temps. Sans attendre, Masami enchaina d’autres mudras afin de créer une technique bien spécifique au Jiki. Elle créa à ses côtés un pôle magnétique générant un champ magnétique positif. Elle déplaça ce dernier dans le champ de bataille en direction des hauteurs au-dessus des Rei ennemis. Cela eut pour effet de repousser la quinzaine de projectiles envoyés par la technique précédente, ainsi que les Rei magnétisé au tour précédent. Cependant, tel un piège, l’adolescente changea la nature de son pôle magnétique afin qu’il génère un champ magnétique négatif. Cela allait attirer dans les airs non seulement les Rei magnétisés, mais également la quinzaine de projectiles dans sa direction.

Jiki Masami • « LIT BIEN DANS MES PENSEES TOCARD ! PARCE QUE TU AS PERDU ! »

Hurla alors Masami qui affichant un large sourire alors qu’elle s’occupa de lancer une dernière technique à l’aide de mudras. Elle était certaine que les adversaires allaient se protéger par une protection de roche surement, et elle tablait bien dessus. Elle ne voulait lui laisser aucune chance, et plus moyen de faire dans la dentelle maintenant. L’ancienne prisonnière de Wasure no Kuni aurait préférée garder cette technique pour plus tard, mais peu importe s’il en meurt. Elle sortit un des javelots de son grand carquois pour le faire suspendre au-dessus de sa main comme par magie. Cependant, ce n’était que du magnétisme, elle tira le javelot comme un projectile rapide capable d’une portée extrême. Elle comptait bien sur le piège de son pôle magnétique afin de rassembler le maximum d’adversaire pour que son javelot en traverse plusieurs à la fois. Elle espérait bien que ses alliés en profitent évidemment. Sans compter que si son pôle magnétique fonctionnait, cela ne devait pas être une situation très pratique pour combattre à être agglutiné dans les airs. Le javelot devrait être attiré par les Rei en l’air, du moins si le pôle magnétique faisait son office, vu qu’ils étaient de charges magnétiques opposées.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Nihito Meho
Nihito Meho

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Mer 31 Mar 2021 - 21:56

PAS ECHOUER



Encore une fois, ses réponses furent parfaites … Les yeux froidement posés sur leur adversaire, Mého se rendait bien compte que quelque chose ne tournait pas rond. Était-ce un énième dieu qu’ils affrontaient ? La question semblait légitime devant l’énorme quantité de chakra déployer et ce temps de réaction hors de portée d’homme .. Le Yamanaka jonglait entre omniscience et toute puissance avec une facilité presque désolante. Il fallait admettre qu’en duel, il aurait probablement pu vaincre n’importe lequel d’entre eux sans soucis et cette idée était particulièrement dérangeante.

-Fait-chier …

-Il est doué le mec, on ne l’aura pas comme ça …


Quelques mots échangés en coup de vent et voilà qu’une réplique des plus brulantes se dirigeaient dans leur direction. Bien que nombreuses, les flammes avaient des cibles précisent et chaque tir semblait chirurgical. Son clone placé à l’arrière de l’éléphant, Mého compris vite que son dopple et lui était les cibles véritables de cet assaut. Tantoru lui aussi semblait être arrivé aux mêmes conclusions.

Sous ses pieds, il sentit la peau de son invocation changer de texture. L’énorme appendice de l’animal se dressa vers le ciel couvrant soleil et champ de bataille de toute sa longueur. Si l’éléphant n’était pas encore un grand maitre en défense, ce dernier semblait pouvoir encaisser le coup et Mého décida de faire confiance à son compagnon. Les flammes percutèrent le mur de roche avec violence et le cri étouffé de l’animal suffit à lui faire comprendre que ce dernier avait peut-être légèrement sous-estimé les dégâts de leur opposant.

Bien plus grande et imposante qu’un simple homme, la trompe encaissa l’intégralité des dégâts sans flancher et après quelques secondes qui parurent une éternité, cette dernière retomba laissant une légère odeur de cuisson se répandre autour d’eux.

-Ça va aller ?

-Je ne vais pas pouvoir utiliser ma trompe tout de suite … je compte sur toi en attendant.

La bataille faisait rage et Yanosa et Masami semblaient avoir pris les choses en main au corps à corps. Entre immobilisation et combo meurtrier, le chunin comprit qu’il était aussi temps pour lui d’agir un peu plus.

-Dès que tu peux couvre nous, si ça devient trop chaud tu t’en va compris !

Il n’attendit pas la réponse de son camarade et alors qu’il descendait de son compagnon accompagné de son clone, les mains des deux hommes commencèrent à s’activer !

-On vise ceux qui sont restés au sol, double dragon !

La terre gronda à leur pied avant de brutalement se détacher. Les silhouettes sauvages foncèrent gueules ouvertes. Leurs ciblent immobilisées, l’impact des deux bêtes allait être particulièrement brutale et avec cet angle d’attaque, Mého comptait bien écraser littéralement les REI restant sur place. *BOUFFE ÇA !*



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Jeu 1 Avr 2021 - 0:14
Ce premier véritable échange de techniques se fit violent. Un choc entre cet homme absurdement puissant au service d'un fou meurtrier plus puissant encore. Mais tandis que ses camarades s'occupent d'attaquer Rei qui allait sans doute parvenir à se défendre au vu de sa capacité à lancer un grand nombre de techniques à la fois, utilisant des clones visiblement bien particuliers, Ashitaka, lui, décida de s'occuper de protéger ses camarades. Ou du moins ceux qui se trouvaient au sol.

Non loin de Kenzo et de Tsuyoshi, le Borukan aux yeux mordorés enchaîna rapidement les mudras, convoquant son chakra à grande vitesse pour le rassembler en ce qui serait un véritable raz-de-marée. Ou du moins, l'eau aurait sans doute frappé fort si tel avait été son but. Mais décidant plutôt de contraindre sa propre technique pour éviter de nuire à ses collègues, il l'utilisa uniquement pour englober les trois gerbes de flammes qui arrivaient respectivement sur lui, Tsuyoshi et Kenzo. La situation particulière lui donnait un avantage certain en terme défensif face à Rei, quand bien même il savait qu'il ne pourrait pas se permettre de faire de nombreux tsunamis tels que celui-ci.

Frappant le katon qui leur fonçait dessus, ce fut un véritable feu d'artifice qui se produisit, des étincelles jaïssant suite au choc thermique prononcé entre la masse d'eau et la masse de flammes. Laissant ainsi s'échapper une grande quantité de vapeur vers le ciel, l'atmosphère de la zone devenant un peu plus lourde et chaude avec cette humidité ambiante ayant augmenté de manière exponentielle en seulement quelques instants.

S'essuyant le front, l'homme à la chevelure d'un roux vif se tenait de nouveau prêt à défendre ses camarades. Toutefois, dans un cadre idéal, il aurait souhaité parvenir à sauvegarder suffisamment de chakra pour traquer et tuer ce chien de Yamanaka qui avait trahi la Coalition. Il attaquait désormais un village blessé empli de civils sans le moindre remord, lui qui soutenait un soit-disant défenseur de l'équilibre. Si la haine bouillonait dans le coeur d'Ashitaka, il restait cependant impassible en apparence. L'idée qu'Amiko n'aurait pas à subir la folie de ce monstre ainsi que celle de son camarade le soulageait en un sens et lui permettait de tenir. Au moins, elle était à l'abris cette fois-ci.

Mais si ses camarades se déchaînaient, utilisant toutes les attaques qu'ils semblaient posséder, le rouquin, lui, redoutait la réplique qui allait sans doute suivre. Il avait vu Ketten et sa capacité à survivre de manière incompréhensible à des attaques qui auraient tué n'importe qui. N'importe qui, sauf les lieutenants de Sakaze Tôsen. Était-ce réellement ça, des hommes et des femmes qui souhaitaient anihiler le chakra pour "l'équilibre" ? De tous, c'était eux qui détruisaient tout ce qu'ils approchaient. De tous, c'était eux qui saccageaient la balance qui assurait des règles convenables pour tous. Était-ce réellement le but de l'Homme au Chapeau que d'arrêter la présence du chakra dans le Yuukan, ou n'était-ce qu'une folie, une volonté de toute puissance de ce fanatique de sa propre histoire ?

Alors qu'il se tenait sur ses gardes, Idoku était de retour, se tenant au dessus de la zone, survolant le combat à une distance certaine qui éviterait normalement qu'il se fasse cibler. De toute façon, il n'attaquait pas pour l'heure. Non, son but premier était celui que lui avait demandé Ashitaka avant qu'il ne s'envole pour aller observer ce qu'il se passait à l'intérieur des murs de la cité.

« Des dizaines de morts se sont levés à l'intérieur et assaillent les habitants et les shinobis. Je n'ai pas vu le Nécromant ! »

La puissante voix de l'Autour aux larges ailes résonna jusqu'aux shinobis en positions face à Rei. L'information était certes maigre, mais pour l'instant, elle n'était pas désespérée. Les gardes étaient nombreux, leurs alliés avaient déjà affronté des morts-vivants et savaient qu'il fallait plutôt chercher à les immobiliser qu'à les tuer. Ce qui était cependant certain, c'était que les shinobis senseurs qui étaient à l'intérieur devraient pouvoir parvenir à trouver le meurtrier caché qui avait dû développer une grande quantité de chakra pour ainsi faire revenir à la vie tant de morts en si peu de temps. Il ne fallait pas flancher, il fallait affronter Rei jusqu'au bout et le terrasser pour que plus jamais il ne revienne. Il fallait en finir.

HRP:
 

_________________
[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer 59615_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Hayai Taishi
Hayai Taishi

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Jeu 1 Avr 2021 - 23:21
Priorité à la capture de Rei, hein ? Taishi fut amusé par les mots de l’Hyûga alors que le vent du ciel lui battait les cheveux, le grand dindon d’argile manoeuvrant sur le flanc de leur adversaire. Et la présence de… Morts au village ? Taishi ne savait pas trop comment l’interpréter. Mais l’attention de l’Éclair Vert restait sur Rei, analysant sa réaction toujours des plus rapides à leurs attaques combinées. Leur offensive n’avait rien d’improvisée, particulièrement les assauts de Masami.

Rei avait résisté à son marécage de par une muraille, le genre de tactique que Taishi lui aussi aurait employé. Coïncidence ? Une fois peut-être, mais pas deux. De toute évidence, le lieutenant du Chapelier opérait une technique d’anticipation à grande échelle, qui rappelait avec une certaine terreur celle que l’Homme au Chapeau utilisait lui-même.

Comment battre ce genre de capacité, s’il ne pouvait en savoir les détails à ce stade ? Les yeux verts de l’Hayai avait observé avec intérêt le résultat de l’attaque de l’éléphant invoqué par Meho. Volume. Même si Rei pouvait voir les attaques à l’avance d’une manière ou d’une autre, il devait tout de même s’en défendre.

Restait la consommation massive de chakra que ça devait nécessiter. Taishi n’était pas étranger aux rouages qui dictaient la taille d’une réserve d’énergie spirituelle. Un mélange de condition physique et mental, d’expérience, de capacité à optimiser son chakra, et évidemment une dose de talent inné. Taishi avait rencontré Rei à plusieurs reprises à ce stade. Il était sans doute talentueux, assez pour avoir survécu jusqu’à aujourd’hui… Mais pas un prodige pour autant. Il était fort, mais pas à ce stade. Alors ça laissait de l’expérience, de la connaissance accumulée. Mais atteindre un tel stade aurait pris…

Et quand Rei avait-il appris à contrôler sa propre impulsivité, au juste ?

« Ce type est vraiment Rei ? »

Le dindon semblait tout aussi dubitatif que Taishi.

« Apparemment. Je - ! »

Un des clones encore actifs du type venait de souffler un torrent de flamme qui manifestement le visait vu sa trajectoire. Pas seulement lui mais plusieurs autres des shinobis présents. Et ils agissaient individuellement mais de manière coordonnée. Ce genre d’exploit était pratiquement impossible pour de simples clones. Et un type comme Rei, travailler en équipe avec lui-même ? Ça poussait les limites.

« Tiens bon, Glouba. »

L’obèse volaille opina du casque en s’accrochant au dos argileux de son homologue artificiel. La création d’argile fit un tonneau afin de positionner son cavalier face aux flammes qui s’approchaient dangereusement. Ici dans les airs, pas de terre à manipuler pour le protéger. Mais Taishi n’en avait nul besoin. La lumière recommença à prendre un halo verdâtre autour de l’Hayai qui avait rejoint ses mains après plusieurs mudras.

« Daedalus ! »

Les flammes s’écrasèrent sur le dindon volant et ses occupants, mais pas avant qu’un mur courbé constitué de lumière flottant dans l’air les intercepte, se diffusant sur sa surface qui logiquement était incapable de brûler. Glouba fit mine d’essuyer de la sueur invisible sur son casque.

« Plutôt pratique. Et maint- MAIS QU’ES-CE… !? »

Sourire aux dents, l’Éclair Vert venait d’empoigner le gras volatile, comme s’il allait lancer un ballon.

« Il ne te verra jamais venir. Et s’il va voir dans ta caboche, il aura un aneurisme de toute façon. Allez. Je te choisis, Glouba ! »

« /% »?&/* »&!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!....... »


Taishi lança avec force le dindon qui tournoya dans les airs avant de déployer ses propres ailes, faisant maugréer l’Hayai qui oubliait parfois que l’oiseau en surpoids pouvait voler. Avec un peu de chance, Glouba aura compris l’idée derrière.

La monture de Taishi continua sa trajectoire, cherchant à se positionner derrière Rei à bonne distance et altitude afin de l’encercler. Le ciel serait sécurisé, et maintenant…

Les mains de l’Hayai fouillèrent dans les sacoches à sa taille et après quelques instants, il rejeta deux sphères d’argile qu’il laissa tomber vers le sol, celles-ci se transformant pour devenir des copies de l’Éclair Vert qui allaient atterrir dans quelques instants et continuer à consolider le piège qui se refermait sur Rei.

À bien y penser, Taishi n’avait rien d’un traqueur, et n’était pas particulièrement doué pour immobiliser ou retenir qui que ce soit. Mais il savait un ou deux choses quand il s’agissait de tuer.

Et si son vieil ami y était destiné, il jetterait toute la furie du Bakuton et de l’Hikariton sur lui.

Iwa avait ses propres problèmes à l’intérieur du village. Mais il devait à Iwa de rester focalisé sur sa tâche, et en finir une fois pour toute avec ce type.

Spoiler:
 

_________________
I survived everything else. I'll survive you too, Invité.

Taishi's Theme II : Daedalus
[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Asaara Kenzo
Asaara Kenzo

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Lun 5 Avr 2021 - 15:51
Mais ? Qu'est-ce que ? Comment il a fait ça ? Il a réagi à mon attaque en même pas une seconde, heureusement que ma deuxième attaque a eu raison d'un de ses clones, mais c'est quoi ce délire ? Quel genre de technique est-ce qu'il utilise ce mec ? C'est un Yamanaka, donc est-ce possible qu'il puisse lire dans nos pensées ? Ce type est surpuissant, mais une technique du genre doit consommer énormément de chakra, il ne peut pas tenir tout le combat ainsi ? Avec autant de chakra utilisé il aurait déjà dû rendre l'âme plusieurs fois, comment est-ce possible d'avoir autant de chakra en étant un simple humain ? Et puis pourquoi est-ce qu'il n'économise pas son chakra ? Il devrait savoir qu'à ce rythme là il sera vidé dans pas longtemps, est-ce que ça voudrait dire qu'il prépare quelque chose d'encore plus puissant ? Et puis zut on a même pas le temps de réfléchir, le voilà qui attaque, et beh il n'y va pas de main morte celui là. Je me prépare à composer des mudrats mais un tsunami vient contrer l'attaque du lieutenant de l'homme au chapeau. Je me retourne vers Ashitaka-senpai et le remercie d'un signe de la tête, alors où en étais-je ? Ah oui, pourquoi est-ce qu'il ne s'économise pas ? Est-ce qu'il préparerait quelque chose d'encore plus gros ? Et si c'est le cas, comment pourra-t-il tenir le combat ? Ah moins que...

Non, c'est impossible, il faut que je tire tout ça au clair, un être humain a une quantité limitée de chakra, mais est-ce qu'un mort a une limite de quantité de chakra ? Il vient de dire qu'il sera bientôt à court de chakra, mais je ne pense pas qu'il donnerait une telle information si elle était vraie. Il faut que l'on réussisse à frapper l'original pour réussir à savoir si c'est une Edo Tensei que nous affrontons ou bel et bien un Rei vivant, mais pour le moment je ne vais rien tenter. Je recule de quelques pas et observe le combat, j'espère pouvoir avoir un peu plus d'informations en observant ce qu'il va se passer. Cependant si j'ai raison on est mal barrés, j'espère vraiment avoir tord, et puis où est passé ce nécromancien ? Je me déplace alors en direction de mon chef d'équipe avant de lui dire calmement.


- Tsuyoshi-senpai, essayez de trouver le nécromancien, je vous protège entre temps.

Si il réussit à trouver le nécromancien alors on sera peut être capable de tirer tout ça au clair, en attendant il faut que j'observe la réaction de Rei aux attaques de mes camarades.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7922-asaara-kenzo-le-asaara-maudit-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9329-asaara-kenzo https://www.ascentofshinobi.com/t7686-nagamasa-fujin
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer Empty
Jeu 8 Avr 2021 - 2:22
Le Hyûga observait calmement ce qui se passait devant lui. Ce combat titanesque entre les différents shinobis d’Iwa venu faire face à Yamanaka Rei. Un déluge de techniques le tout exécuté à une vitesse impressionnante. Iwa était puissante, les hommes et femmes la composant étant eux-mêmes très forts. Le spectacle, pour peu qu’on puisse l’appeler ainsi, était ahurissant. Meho avait fait appel à son kuchyose : un éléphant de taille imposante qui visiblement ne craignait pas de se prendre des coups. Les deux ninjas du Sazori qu’étaient Yanosa et Masami se la jouaient bourrins et usaient de techniques qui auraient pu ravager un régiment entier. Taishi n’était pas en reste. Lui aussi semblait particulièrement investi à la tâche.

Observant tout ce qui se passait d’un œil presque désintéressé, le Hyûga pensait à mille choses sans pour autant, être insensible à ce qui se jouait là sous ses yeux. Au-delà de cette énième attaque, de cet énième lieutenant de Tôsen frappant à leurs portes, Tsuyoshi essayait de garder la tête froide comme on dit. Contrairement à beaucoup, lui n’était plus seulement dans une position de lame. Il était désormais la main qui tient le katana. Lui devait orienter les coups, les prévoir même s’il en était capable. Pour dire les choses plus clairement, contrôler la situation présente lui importait, mais retourner la situation à l’avantage du village l’intéressait plus que tout maintenant que les dés étaient jetés. Il n’était pas question que de gagner une nouvelle fois. Il fallait tenter de se donner les moyens de pouvoir mener la danse pour la prochaine action qui nécessairement aurait lieu : qu’elle soit une nouvelle tentative de Tôsen et de ses ouailles ou une riposte iwajine et pour cela, les shinobis d’Iwa, il l’espérait, écouteraient ses ordres et feraient de leur mieux, tant que ce serait possible pour capturer Rei. Il suffisait de continuer sur ce tempo et de l’épuiser. Le capturer ensuite ne serait qu’une formalité tout lieutenant qu’il était.

De sa vue panoramique, le Hyûga ne lâchait pas du regard Teruyo. Il en était de même pour son kuchyose qui s’attelait à une tâche des plus cruciales. Alors qu’il venait d’oeiller en ce sens, Tsuyoshi constata que les projectiles de feu produits par les Rei et lui étant destinés venaient d’être contrés par une puissante technique suiton d’Ashitaka. Il hocha de la tête comme pour remercier ce dernier dès lors que leurs regards se croisèrent. Kenzo s’était rapproché de lui et lui avait glissé quelques mots.

_ Je vois que tu t’éparpilles moins… Tu as donc tiré les leçons de l’intervention contre Ketten ? C’est bien… Garde ton chakra. Ce n’est pas fini…

Le Hyûga vit son kuchyose changer de posture. Elle avait réussi assurément, forcément.

_ Kenzo, pourrais-je te confier une mission ? Nous allons débusquer le nécromant et tu devras protéger Nidora, un rat à qui j'ai confié le rôle de pister le nécromant. Un coup d’œil pendant qu’il parlait, à Kenzo puis le Hyûga poursuivit. Rejoins là dans cette direction et suis là, près du tonneau en bois après le muret en bois. Je vous garde à l’œil. fit-il en indexant l'endroit où il pourrait trouver le rat femelle.

Pendant qu’il parlait, Nidora venait de réagir d’une façon telle qu’il eut l’information sans qu’elle n’ait besoin de venir la lui communiquer. Elle avait avancé dans une direction puis s’était arrêté puis avait avancé à nouveau puis s’était figé museau humant l’air frénétiquement et enfin elle s'était retournée vers l'endroit où se trouvait Tsuyoshi. Son Byakugan aidant, ce dernier n'eut aucune difficulté à voir son petit manège et à comprendre.

Essayant d’éviter toute mauvaise surprise, le Hyûga se décala vers la position du Kuchyose le temps que Kenzo rallie sa position. Il voulait s’assurer d’être prêt à réagir au moindre grabuge, simple formalité. Une fois que le duo se serait éclipsé, le Hyûga rejoindrait Ashitaka. Il avait potentiellement quelque chose à lui dire.


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Pas échouer

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Crocs Rocheux
Sauter vers: