Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure

Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Lun 8 Fév 2021 - 16:25

L’alerte générale. D’abord un bruit de fond indistinct avant que la clameur n’enfle petit à petit dans la cité en reconstruction. Les stigmates de la dernière bataille étaient encore largement visibles dans le village, rappelant à chacun, jours après jours, ce que nous avions traversés tous ensemble, et voilà qu’un nouvel appel aux armes se faisait entendre. Le tumulte venant en premier lieux de l’entrée du village gagna petit à petit les rues. Surprise ou incompréhension, bon nombre de personnes, majoritaires les civils venus reconstruire l’antique Iwa furent déstabilisés, courant et fuyant de manière désordonnée. Quant à moi, cette alerte était déjà de mise depuis quelques minutes quand l’information m’atteignit. Silencieux dans le cimetière, me recueillant sur les noms gravés dans la pierre, je pris le partit de rejoindre l’académie proche.

Sur le chemin, quelques genins paniqués ne savaient comment réagir à la situation. Figés sur place, ils semblaient perdus et semblaient attendre une quelconque intervention de ma part lorsqu’ils m’aperçurent, tel un phare dans la nuit. Cette expression était d’ailleurs la bienvenue pour un rassemblement et secouant les jeunes adolescents devant moi, je les mettais au travail.

« Ressaisissez-vous ! On ne sait pas encore ce qui se passe. Toi occupe toi de rejoindre l’entrée à distance raisonnable te reviens ici me dire ce que tu as vu et qui défend l’entrée. Quant à toi, fais le tour du quartier et demande aux chunins et jonins que tu croiseras de me rejoindre sur le toit de l’académie ou d’aller au front. Quant aux genins, dis-leur de me rejoindre directement. Je compte sur vous deux. »

Sur ces paroles peu rassurantes mais nécessaires pour avancer et structurer notre défense si nécessaire, de quelques bonds chargés de chakra, je grimpais sur le toit de ce qui était notamment mon bureau. Passant d’ailleurs devant les fenêtres de ce dernier, un bref instant je me disais qu’il faudrait ranger tout le foutoir que j’avais mis à ma prise de fonction. Mais le sujet n’était pas là. Une fois le sommet de tuiles atteint, après quelques mudras, une sphère lumineuse rougeoyante fit son apparition au-dessus de moi, véritable balise, ce fameux phare dans la nuit destiné à signaler à chacun de proche où se rassembler.

Les yeux fixés sur le village qui se tenait devant moi, je balayais toute la zone du regard, attentif au moindre changement notable, m’attendant à une attaque d’envergure mais aussi à une incursion des plus viles. Debout, le regard grave, je fouillais dans ma besace, affichant une certaine déception en sortant de cette dernière l’objet de mes désirs. Je n’avais pas pensé à prendre quoi que ce soit à manger de frais, il ne me restait qu’un petit gâteau sec dans son sachet. Le goutant rapidement, son gout passé me laissait penser qu’il devait trainer au fond de mon sac depuis plusieurs mois déjà. Au moins il n’était pas moisi.
Spoiler:
 

_________________
[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Mikazuki Naoko
Mikazuki Naoko

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Lun 8 Fév 2021 - 18:09
Protéger Iwa

Une journée comme une autre, rien de bien surprenant et d’anormal dans les environs. Tout le monde donnait du sien pour reconstruire Iwa et aucun danger se profilait dans les environs de leur point de vue. Naoko avait pu avoir un nouveau sensei, Oterashi Yanosa et une autre camarade dans cette équipe toute nouvelle. Cela l’avait un peu rendu triste que d’être séparé d'Hyuga Sayuri, une amie de longue date, elle qui a toujours travaillait à ses côtés. Or, c’est le risque quand on est ninja, les imprévus, les changements, il fallait y faire face tout le monde de leur carrière. Pour ce jour, la Mikazuki était en congé et elle pouvait souffler un peu. La kunoichi profitait de l’absence de son amie pour nettoyer ses quartiers, au dojo des assimilateurs. D’ailleurs, malgré sa journée de repos, elle ne pouvait pas s’empêcher de penser à Yanosa, savoir si son sensei allait bien et s’il allait la convoquer à nouveau pour un entraînement ou une mission. Et de plus, si son état physique s’améliorait avec le temps et s’il prenait soin de lui. Or, c’est un grand garçon et il était inutile de trop s’inquiéter. Une journée bien sympathique et comme d’habitude, elle prépare de quoi nourrir les ouvriers et artisan ainsi de quoi les hydrater. Là où elle vivait, la kunoichi n’avait pas loin du chantier de reconstruction et pour aider du mieux qu’elle pouvait, elle leur offrait le repas. Des individus bien sympathiques malgré un boulot difficile.

Mangeant tranquillement avec certains civils sur le chantier, quelque chose perturbe le kunoichi, sandwich jambon emmental en main. Une alerte venait d’être sonné, un danger approche du village et en temps normal, on ne déclenche pas une alerte pour rien. Cela devait être sérieux et l’Iwajine se lève alors de son banc tandis que les travailleurs du bâtiment regardaient autour d’eux. Naoko devait mettre fin à sa journée de repos pour redevenir une kunoichi d’Iwa. « Restez calme ! Dirigez-vous en lieu sûr et attendez les ordres ainsi que des indications des ninjas d’Iwa. » Crie-t-elle. « Mais vous êtes une Shinobi, que doit-on faire ? » Demande un ouvrier un peu stressé. « Je ne suis que Genin, mais mettez-vous à l’abri, je reviendrai rapidement avec du renfort et des indications. Pour le moment, ne paniquez pas et restez calme pour que tout se déroule bien, sans accident. » Répondit-elle avant de devoir quitter les lieux. La violâtre retourne dans ses quartiers, prenant sa plaque de ninja d’Iwa avant de retourner en ville. Difficile de savoir ce qui se passe, il fallait monter en hauteur. L’Ange monte sur les maisons pour aller sur leur toit et observe le tout. Si l’alerte est donnée, l’ennemi doit être aux portes, mais vu sa position, elle est assez éloignée et il y a des gardes qui s’y trouvent pour les retenir. En tant que Genin, elle doit laisser les plus hauts gradés sur place, gérer la situation et de son côté, elle doit s’occuper de protéger les civils. Or, il fallait qu’elle trouve Oterashi Yanosa pour obtenir ses ordres afin de s’organiser et éviter que tout le monde fasse n’importe quoi ou se marche dessus. Être organisé, c’est ce qu’il y a de plus important dans ce genre de situation, ainsi que du sang-froid. Et dire qu’elle avait mis une robe pour la journée, s'il y a un combat, elle sera abîmée. Tant pis, elle en rachètera une autre, c’est la vie.

Son prochain déplacement, l’hôpital d’Iwa, un lieu important en ces temps difficiles. Une cible parfaite pour l’ennemi, si ce dernier parvient à infiltrer le village. Cela dit, elle veut aussi retrouver Yanosa, mais se concentrer sur quelqu’un d'apte de se battre, ça serait égoïste pour ceux étant incapable de le faire. Au pire, elle le croisera peut-être dans tout cela. S’arrêtant devant l’hôpital, la kunoichi s’approche pour connaître la situation avant qu’un ninja l’interpelle. « Hey toi ! Es-tu une Genin enfin peu importe ton rang, Miyamoto Teruyo, Jônin et Taisho du Manazuru demandent que les ninjas aillent le rejoindre sur le toit de l’académie. » Dit ce Shinobi. « Hein ? N’est-ce pas important de rejoindre des endroits peuplés pour protéger les civils que de se regrouper en un point ? » Demande-t-elle. « Peut-être, mais ça reste les ordres d’un Jônin, tu ferais mieux de t’y rendre rapidement. » Répondit-il avant de retourner à sa mission de messager. Naoko soupire, après tout, elle ne peut pas désobéir à un haut gradé, même si elle ne comprend pas cette logique. Elle s’attendait à de l’organisation sur le terrain et dans chaque zone, mais pas se ressembler pour s’organiser. Du coup, il fallait faire confiance à ceux à l’entrée du village pour retenir l’ennemi. D’un pas décidé, l’assimilatrice se dirige vers l’académie, elle met au moins une dizaine de minutes avant d’y être. Elle y aperçoit quelques ninjas ainsi qu’une personne, sans doute, Teruyo. La Mikazuki se rapproche pour se présenter rapidement sans perdre du temps dans les modalités, vu la situation. « Mikazuki Naoko, Génin d’Iwa, au rapport, Miyamoto Teruyo. » Dit-elle avant de se placer et attendre les ordres.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11264-mikazuki-naoko#97069 https://www.ascentofshinobi.com/t11301-naoko-mikazuki-iwa-no-tenshi#97528 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Kobane Harumi
Kobane Harumi

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Lun 8 Fév 2021 - 18:19
Si jamais Harumi était restée dans son coin lors de l'attaque sur Kiri il y avait plusieurs mois, cette fois-ci, elle serait dans la mêlée. Apte à se battre, encore la clope au bec, elle se dépêcha entendant l'alerte générale. Que se passait-il encore ? C'était fou comme cette ville n'avait pas de chances quand même. La ninja médecin ne se battait pas souvent, mais pour le coup, elle ferait ce qu'il faut pour maintenir les vivants. Elle croisa un jeune lui indiquant de se rendre à l'académie pour protéger la ville. Cela lui allait parfaitement, c'était tout à fait son rôle. La brunette était une des rares ninjas médecin encore présente, Aimi et d'autres étaient partis pour une direction inconnue. Elle était en charge par intérim de la situation médicale. Il était temps de faire parler de son expérience de médecin de guerre.

Ce fut assez aisé de se guider avec la grosse lumière rouge et sans attendre Harumi donna des ordres pour monopoliser une grande pièce en ordonnant de disposer des lits, du matériel médicale pour des blessés d'urgences, car cela allait forcément arriver. L'académie était grande et solide, alors c'était le mieux, des bandages, quelques onctions, de quoi se poser, rien extraordinaire, mais le minimum. Ses talents prendraient le pas sur le reste. Ensuite, elle se dirigea vers le toit afin de rencontrer directement l'homme à la base de cette organisation. Être en hauteur permettrait également de voir venir les problèmes et de réagir.

Kobane Harumi • « Bonjour, je ne suis pas certaine que l'on se soit déjà rencontré, Harumi, ninja médecin en contrat avec le conseil de la ville. Si vous me permettez, je pourrais poser un sceau de fuinjutsu sur chacun afin de soigner tout le monde à distance si nécessaire. Ca vaut aussi pour toi. »

Indiqua alors avec un sourire Harumi qui essayait d'être rassurante en regardant les personnes présentes. Elle posa d'ailleurs le dit sceau sur sa propre personne comme pour donner exemple.




Spoiler:
 



Dernière édition par Kobane Harumi le Mar 9 Mar 2021 - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Yawa Seika
Yawa Seika

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Lun 8 Fév 2021 - 22:52
La terreur ambiante est bien difficile à comprendre, au premier abord, pour Seika. Sortie de l’hôpital depuis bientôt un mois – les médecins refusant de garder une patiente en pleine forme dans l’un de leurs lits sous le seul prétexte que celle-ci n’a pas envie de reprendre ses anciennes activités – la jeune fille n’a fait que deux choses de ses journées : s’exercer à la médecine shinobi, qui reste son seul espoir d’encore réussir quelque chose, et trainer dans les rues, dans à des heures variées, allant du milieu de la journée au plus profond de la nuit. Son aventure avec Masami ne lui a donc pas servi de leçon, de toute évidence.

Néanmoins, durant l’une de ses déambulations au travers du village dévasté, qui ne manque pas de lui retourner l’estomac tant cela lui rappelle l’attaque du Dieu-singe, les choses ne se sont pas déroulées comme prévues. La panique prend les passants, et grâce aux mots disséminés, çà et là, la Yawa parvient à obtenir l’information cruciale : une attaque. Encore ? D’ordinaire, l’adolescente serait partie en première ligne pour mettre sa vie en jeu afin de protéger les autres, mais elle se sait désormais parfaitement inutile pour protéger, en plus d’être devenue une arme dangereuse capable de blesser ses propres amis et camarades Genin. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’avec ses faits d’arme, elle ne soit toujours qu’au plus bas de l’échelle : Hyûga Toph ne laissera pas une incompétente monter en grade.

Une voix la coupe de ses pensées négatives, alors qu’elle réfléchit à l’endroit où elle pourrait se réfugier pour que personne ne risque sa vie par sa faute.

« Toi, là ! Je te reconnais, tu es cette petite qui a impressionné beaucoup de monde lors du tournoi des Genin. J’en déduis que t’es une ninja, alors va vite rejoindre Miyamoto Teruyo à l’académie, il a demandé tous les Genin ! »

Les yeux de la châtaigne témoignent d’un réel désappointement.

« Flemme, je vais aller me planquer quelque part, ça vaut mieux pour tout le monde. »

Le ninja lui lance un regard noir avant de lui mettre un coup de pied au derrière, littéralement.

« Avec des poings comme les tiens, ce serait du gâchis. Alors tu me ravales ton pessimisme et tu te dépêches, sinon je peux t’assurer que tu seras fichée pour insubordination. »

Après un soupir lourd de sens, Seika se décide à se défaire de ce malotru, et n’a pas d’autres choix que d’accepter. Après quelques déplacements rapides – son corps souhaitant sans doute plus que son esprit participer à la défense du village – elle arrive à l’endroit indiqué, où plusieurs personnes sont déjà présentes :

« Bonjour Teruyo-san, et vous autres. Enchantée.. Hum, je préfère préciser tout de suite que je suis incapable de protéger mes camarades, mais si vous avez besoin de quelqu’un qui tape vite et fort, je suis votre femme… Enfin, votre fille, plutôt. »

Pleine de nonchalance, elle se place dans un coin, peu alerte des possibles arrivées extérieures. Si protéger et soigner est son plus grand désir, elle s’en sait incapable et préfère prévenir le Jônin immédiatement.




résumé:
 

_________________
[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Shizen Seiki
Shizen Seiki

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Mer 10 Fév 2021 - 2:46




Menace intérieure



J'étais au village de la Roche depuis peu de temps maintenant, et après l'accueil assez robuste auquel je m'étais conformé, les choses s'étaient rapidement calmés. Je n'avais encore rencontré aucune autre figure d'autorités, et je supposais sans mal que la raison était bien évidemment que ces dernières étaient occupées. Après tout, le village était encore en reconstruction, et de ce que j'avais pu entendre par-ci et par-là, il y avait eu de nombreux blessés lors du réveil de Yonbi. La priorité était de soigner les civils et les shinobis et de reconstruire le village. Mais toutes ces choses...faisaient d'Iwa une cible facile pour ceux qui lui voulaient du mal. Le village avait eu des épreuves à traverser au cours de ces derniers années, voir de ces derniers mois pour être franc. Il n'avait eu de cesse d'être harceler, et il s'en était toujours tiré, face aux plus grandes menaces. La dernière en date cependant les avait bien affaibli...Mais j'avais l'impression que ce n'était pas fini. Quelque chose dans l'air me disait que le destin n'en avait pas fini avec ce village. De l'électricité dans l'air ? Peut-être bien...

J'étais assis sur un des quelques toits de la ville qui tenait encore debout, regardant l'horizon. J'avais passé les derniers jours à aider du mieux que je pouvais les habitants à reconstruire, je ne m'y connaissais pas suffisamment en soins pour offrir mes services à l'hôpital. Mais alors que je comptais me lever pour recommencer une de ses nouvelles journées, l'atmosphère changea radicalement. Par-ci par-là, de l'agitation commença à remuer les rues du village tandis que des ninjas se précipitaient dans tous les sens. Je fronçai les sourcils, mais tous mes sens étaient en alerte. Je me levai promptement, sur mes gardes, et j'entendis une bride de conversation de deux shinobis qui passaient par là. Alerte d'urgence maximale, portes d'entrée, Académie Hashira. C'étaient les quelques mots que j'avais réussi à tirer de cette conversation, mais j'avais l'impression que c'était amplement nécessaire. Devais-je me rendre à la porte d'entrée, ou à l'Académie ? L'Académie était bien plus proche de moi, et si un gradé se trouvait là-bas et réunissait les shinobis, cela semblait être le meilleur endroit où aller.

J'arrivai quelques instants plus tard, et un rassemblait semblait déjà avoir lieu sur le toit de l'Académie. Le seul shinobi que je reconnaissais parmi cette tripotée de bandeaux rocheux était Teruyo. L'un des deux compères qui m'avait accueilli lorsque j'étais arrivé au village, en compagnie de Yanosa. A l'époque, il m'avait fait comprendre qu'il n'était pas un des gradés du village...et pourtant aujourd'hui, tous semblaient se réunir autour de lui. M'avait-il menti alors ? J'en doutais. Il ne semblait pas du type à mentir inutilement. Mais peut-être avait-il été promu récemment ? Cela semblait déjà plus probable. Je fronçai les sourcils, puis je rejoins le petit groupe avec mes mains dans les poches comme à mon habitude. Mon absence de bandeau frontale n'allait pas tarder à se faire remarquer, prenant donc les devant je me présentai aux autres.

-Shizen Seiki, je ne suis pas du village mais je suis là pour offrir mon aide.

Puis adressant un regard vers le Miyamoto, je hochai la tête dans sa direction en guise de salut et de reconnaissance.

-Miyamoto Teruyo...on dirait que ta situation a évolué depuis notre rencontre. Une idée de ce qui se passe ?

Puisqu'il semblait être le gérant des lieux. D'ailleurs, au plus proches de lui ne se trouvaient que des femmes. Certaines plus jeunes que d'autres, et au teint plus sombre, mais d'autres qui semblaient avoir bien plus d'expérience. Mais sur leur visage à tous, je pouvais reconnaître cet air grave qui indiquait que quoi qu'il était en train de se passer, la menace était sérieuse. Mortellement sérieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Sekken Akiko
Sekken Akiko

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Dim 14 Fév 2021 - 20:08
Une attaque sur Iwa ? Deux lieutenants de l'homme au chapeau ? Carrément ? Voilà une nouvelle très alarmante, mais Akiko ne compte pas allez au front. Elle pense que son utilité est bien plus efficace pour défendre le village de l'intérieur. Il y a assez de grands guerriers qui vont s'attaquer aux lieutenants de l'Homme au Chapeau, certainement la petite Toph qui diriger le village, mais aussi de bien plus grands noms d'Iwa, certainement des shinobis bien plus préparer à affronter ces personnes qu'elle qui a vécu dans un monastère pendant un long moment. Alors Akiko décide d'être ici en tant que rempart, dans le but de préserver le plus de vie possible, en d'autre termes, d'agir comme un bouclier plutôt qu'une lance. C'était sa vision des choses, c'était comme ça qu'elle souhaite agir, les autres s'occuperont bien vite de menace, mais il fallait qu'ils aient encore un village derrière eux.

Akiko se dirige vers le groupuscule de jeune gens qui commencent à se rassembler, visiblement supervisé par une bouboule rousse qui, si elle a bien compris, est celui qui est l'hôte de Yonbi, il était en effet de bon augure de l'avoir en soutien plutôt que l'envoyer sur le front. Elle sourit en le voyant, visiblement, tout le monde le prenait comme un chef, ou plutôt comme un phare, ce qui est une bonne chose. Il valait mieux avoir une personne connue qui essaie de rassurer la situation. En tout cas, la Sekken s'approche du groupuscule qui est dirigé par le semi-dieu roux qui est visiblement en train d'être demandé de partout pour savoir quoi faire.

- Eh bien, tu as du succès jeune homme.

Dit-elle en observant Teruyo qui est entouré de tout ces ninjas qui n'attendent que des ordres.

- Sekken Akiko, ex-Jonin. J'ai ouïe dire que tu avais un plan pour défendre le village, j'écoute donc, du moins, si tu acceptes qu'une vieille peau que moi vienne t'aider, fufufu~.

Après tout, elle pouvait facilement être la maman de tout le monde ici.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10414-presentation-musclee-de-sekken-akiko-termine
Kojima Reijirô
Kojima Reijirô

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Dim 7 Mar 2021 - 19:47
« LES ENNEMIS SONT A L’ENTRÉE DU VILLAGE ! CIVILS, ALLEZ-VOUS CACHER ! »

Dans un village qui commence à s’agiter, le jeune Hibiki – l’un des Iwajins qui avait été placé dans l’un des avant-postes à l’extérieur de la cité – crie pour alerter tous ceux qu’il croise de l’urgence de la situation. Le dangereux Yamanaka Rei et le mystérieux Kojima Reijirô représentent une menace inouïe. Il suffit de s’imaginer à quel point Iwagakure no Satô avait eu à faire en affrontant un seul Lieutenant de l’Homme au Chapeau pour comprendre ce que cela pouvait être de faire face à deux d’entre eux.

Autour de lui, la majorité des Iwajins que le jeune Hibiki rencontrait de loin se ruaient vers l’avant de la cité, les quelques autres se positionnaient à des endroits clés dans le grand village qu’ils voulaient défendre. Car même si les ennemis étaient à l’entrée, il ne fallait pas sous-évaluer le risque que la menace soit intérieure.

Le jeune Hibiki le savait bien. En réalité, il le savait mieux que quiconque…

***

Un peu plus tôt…

« Ton nom… »

A moitié mort, le jeune shinobi placé à l’avant-poste ne pouvait certainement pas résister à l’intrusion spirituelle du Yamanaka le plus réputé du monde shinobi.

« Hi… Hibiki… »

Rei avait le renseignement qui lui fallait. Il créa un clone puis se tourna vers son binôme qui le maintenait dans la souffrance, mais en vie.

« Abrège ses souffrances. Et métamorphosons-nous. »

S’il aurait voulu le torturer davantage, s’extasiant toujours devant la complexité du corps humain, le Nécromancien grimaça en exécutant le dénommé Hibiki. Il n’y avait évidemment pas de temps à perdre. Il se redressa et étudia du regard celui qu’il venait de tuer. En composant des mudrâs, il prit l’apparence du défunt Iwajin.

Derrière lui, le clone de Yamanaka Rei avait lui aussi exécuté la technique du Henge. Mais il avait pris l’apparence du Nécromancien.

***

Le jeune Hibiki choisit la ruelle la plus étroite qu’il peut voir pour s’y enfoncer. Ainsi, à l’abri des regards, il peut entamer la deuxième partie du plan.

Il compose des mudrâs, avant d’emmagasiner suffisamment de chakra pour effectuer sa technique la plus dangereuse. C’est d’ailleurs pour cela qu’il ne peut plus maintenir son Henge no Jutsu.

Kojima Reijirô pose ses mains au sol.

« Edo Tensei. »

Des secousses retentissent à différents endroits du village. Les corps enterrés depuis des années à l’intérieur de la cité, avant même que cette dernière ne prenne le nom d’Iwagakure no Satô, sortent de terre. Des plus simples fermiers à certains Iwajins tombés au combat, une armée de morts-vivants se lève.

Que ce soit à la vue de ces zombies ou par la menace qu’ils représentent, des premiers cris se font entendre aux quatre coins du village caché de la Roche.

L’alerte maximale paraît presque insuffisante. Un Lieutenant à l’entrée du village, un autre à l’intérieur. Et une armée de morts réanimés qui, à cette distance, auront sans doute toutes les propriétés les plus avancées du Kinjutsu morbide de l’Edo Tensei.

Kojima Reijirô sait exactement où et comment faire pour passer à la suite de son plan et accomplir son objectif.

Mais vous, Iwajins, comment savoir ce qu’il convient de faire ? Devez-vous tenter de repérer l’ennemi, quitte à abandonner le peuple à un sort terrible s’il vient à faire face aux morts-vivants ? Devez-vous tenter d’affronter les corps réanimés qui ne respectent plus les lois des vivants, quitte à laisser l’ennemi libre d’agir ? Ou peut-être devriez-vous porter assistance à l’entrée du village, pour tenter le tout pour le tout et vaincre Yamanaka Rei au plus tôt ?

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Dim 7 Mar 2021 - 21:44

Les choses, finalement, ne se passaient pas trop mal. C’est sûrement ce que j’aurais pu dire si je n’avais pas désormais une certaine expérience du combat. C’est également ce que j’aurais pu dire si le combat s’était contenté de rester au niveau de l’entrée de notre village. Malheureusement, il n’en était rien. Les choses se passaient mal et j’avais peur que cela aille de pire en pire. La poussière qui s’élevait au loin devant les crocs rocheux, ainsi que le grondement terrestre et les légères vibrations que nous pouvions ressentir sous nos sandales ne laissaient nul doute. Le combat avait bel et bien commencé. Quant à nous, surveillant depuis les hauteurs des toits, nos actes et notre courage allaient être mis à rude épreuve. Face à l’homme au chapeau ou à ses lieutenants, il n’y a nul doute à avoir quant à leur détermination et leur infamie.

Une fois encore, nos ennemis prenaient les devants, ne nous laissant que peu de temps pour nous organiser. Alors que les villageois commençaient à évacuer dans un brouhaha certain, le sol gronda à nouveau. En revanche, cette fois, nulle torsion tellurique ou pieux projetés. Cette fois, les choses étaient différentes. Les morts s’éveillaient à nouveau. Si la surprise était de mise, elle n’était pas totale pour autant. Grace aux échanges que nous avions eus avec les autres villages après la dernière attaque du tout nouveau Ningen, nous en avions appris un peu plus sur ceux qui accompagnaient notre ennemi. Kojima Reijiro était l’un d’eux, un homme passé maître dans l’art de la nécromancie et capable de relever les morts pour s’en servir à sa guise. Si lui était là, cela ne voulait dire qu’une seule chose, il venait sûrement chercher quelques cadavres importants de shinobis de valeur. La panique serait de mise et le village rapidement débordé si nous ne faisions rien pour endiguer cela. Mais avant tout, il nous fallait aussi protéger les nombreuses vies innocentes en péril.

Observant de longues secondes ce qu’il se passait, il me fallait réfléchir rapidement. Aujourd’hui, responsable de cette équipe, responsable du Manazuru, mais ordres se devaient d’être pertinent et juste, ce sans quoi, nous pourrions courir à la catastrophe. Droit comme un « i », le regard fixé sur ce qui se tramait en contrebas, je donnais finalement mes ordres d’une voix claire et la plus assurée possible.

« Ecoutez tous, nous avons peu de temps, je vais tenter de faire bref et concis. Notre ennemi est un lieutenant de l’homme au chapeau qui maîtrise la nécromancie et peut réveiller les morts. Ces morts peuvent se régénérer sans cesse tant qu’on ne les contrôle pas. Scellez-les, emprisonnez-les, enterrez-les ou ce que vous voulez pour les maîtriser. À défaut, réduisez-les en charpie pour gagner du temps et aider les villageois à évacuer une nouvelle fois. »

M’approchant du rebord de la toiture, je créais deux clones avant de poursuivre.

« Akiko, Seika, Naoko, assurez-vous que les villageois soient sains et saufs et occupez-vous des morts-vivants dans les rues. Ils ne devraient pas vous poser trop de problèmes. En cas de besoin, je laisse mes deux clones dans la zone pour vous supporter. Mais si vous voyez que vous êtes débordés et que vous pouvez fuir, fuyez. »

Me tournant finalement vers les deux derniers protagonistes, mais mots étaient adressés à eux.

« Seiki, Harumi, suivez-moi, il nous faut trouver le nécromancien. Pour tous, si vous avez des remarques et idées à ajouter, c’est le moment, sinon, bon courage à tous. »

Attendant la fin des remarques potentielles, je commençais à sauter de toits en toits tout en lançant ma détection. Avec autant de morts, cette dernière devrait être des plus efficaces pour distinguer nos ennemis.

« Seiki, toi qui ne le sais pas, je maîtrise la lumière, et à ce titre, mon panel technique me permet de me dissimuler. Si jamais je disparais et reste muet, sache que c’est pour cette raison. Maintenant, trouvons le nécromancien. Si l’un de vous à un moyen de détection, qu’il l’utilise. Regroupons nos informations pour être certain de le trouver. Compte tenu de ses talents, il y a fort à parier qu’il se rende au cimetière ou dans les cryptes de quelques shinobis d’envergure. Lui et son acolyte à l’entrée ne viendraient pas pour rien. »

Après quelques mudras, je laissais aller ma détection qui me laissait voir les sources de chaleur environnante. Étant morts, les cadavres réanimés seraient d’autant plus faciles à identifier que les autres personnes. Ainsi, dans les autres sources de chaleur, il me fallait trouver celle dont le comportement ne correspondait pas à celui d’un fuyard. Si en plus de cela, il se dirigeait avec conviction vers une zone qui n’était pas celle d’évacuation, alors il y aurait des chances que ce soit notre homme. De cette manière, attendant la réponse de mes deux compagnons, je partageais avec eux les résultats de ma détection.

Spoiler:
 

_________________
[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Mikazuki Naoko
Mikazuki Naoko

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Lun 8 Mar 2021 - 10:31
L’armée des morts-vivants !

Une alerte, l’ennemi était aux portes du village et il fallait s’organiser pour protéger le village à l’intérieur, au cas où l’ennemi y pénètre par divers moyens. Naoko avait déjà demandé à des civils donc les artisans se trouvant dans Iwa, de se mettre en sécurité. La jeune femme s’était instinctivement dirigée vers l’hôpital, là où il y avait des personnes incapables de se déplacer ou de se défendre. Là-bas, un ninja avait demandé à la Mikazuki de se diriger vers le toit de l’Académie du village. En effet, un haut gradé avait convoqué tous ceux de disponibles pour s’organiser afin de sécuriser le village et se préparer en cas d’invasion ou d’attaque surprise. Même si l’assimilatrice trouvait bizarre de les convoquer ainsi malgré l’alerte, au lieu de transmettre l’ordre par un messager, elle s’y rendait tout de même. Elle ne met pas longtemps pour s’y rendre, elle n’était pas loin et en passant par les toits, ça allait plus vite. Sur le toit de l’académie, elle se présente à Miyamoto Teruyo, le Jônin disponible actuellement. La jeune femme se met à quelques mètres face à lui en attendant l’arrivée des autres ninjas. Une femme arrive du nom d’Harumi avec d’autres ninjas. Elle est médecin et utilise l’Iroujutsu. La brune souhaite imposer un sceau pour les soigner à distance si nécessaire, la violâtre hoche la tête et la laisse faire, ça pouvait être utile. Une jeune fille à la chevelure châtaigne débarque, précisant être incapable de protéger ses camarades, mais de pouvoir frapper fort et vite, si nécessaire. Peu rassurant, mais il fallait bien l’aide de tout le monde. Un homme à la chevelure de neige se présente du nom de Shizen Seiki, il n’est pas un ninja du village, mais il souhaite protéger Iwa, une bonne mentalité appréciable.

Une femme de grande taille débarque, il semblerait qu’elle connaît bien Teruyo comme Seiki qui avait été familié avec ce dernier aussi. Sekken Akiko, sa camarade dans son équipe, elle connaissait son identité, Yanosa le lui avait dit avant son premier entraînement avec lui. La kunoichi n’avait pas encore eu la possibilité de la rencontrer et à présent, c’était chose faite. Inutile de se présenter à elle pour l’instant, il fallait écouter le plan du Jônin. Cela dit avant qu’il puisse parler, une secousse attire l’attention de tout le monde. Quelque chose s’était passé, est-ce que ça venait des portes ? Ou dans le village lui-même. Naoko regarde rapidement depuis le sommet de l’académie, il y avait des mouvements de panique en bas. Quelque chose est entrée dans Iwa et va s’en prendre aux artisans qui sont venu reconstruire le village. Soudain, Teruyo prend la parole, se mettant à expliquer la situation ainsi que le nom de leur ennemi. Un des lieutenants de l’Homme au chapeau, Sakaze Tôsen avait envoyé un profanateur de tombe à Iwa. Donc il a réveillé les morts pour envahir Iwa. Il fallait donc les broyer, les neutraliser, les immobiliser bref, il fallait les stopper par tous les moyens possibles. Le Jônin s’adresse à la Mikazuki, Seika et Akiko en leur demandant de gérer les morts-vivants et d’aider les civils à évacuer le village. Cela dit, elles auront deux clones de l’homme au besoin et si ça devient trop compliqué, elles pouvaient fuir.

Naoko hoche la tête et laisse l’homme s’adresser aux autres ninjas qui iront avec lui pour retrouver le nécromancien. Naoko regarde ses partenaires qui iront avec elle. « On va faire court, je me permets de délivrer mon idée, car on n'a que très peu de temps. Je suis une assimilatrice Kamiton, je suis pratique le Genjutsu, le ninjutsu et le Fuuinjutsu ainsi que de la sensorialité. On va n'être que trois enfin cinq qui savent pour gérer cette situation et il doit avoir beaucoup de morts-vivants. » Elle regarde Seika. « On ne se connaît pas, mais au vu de tes propos, tu dois être de type bourrin genre en Taijutsu ou Ninjutsu qui sait. J’ai retenu ce que tu as dit. Va combattre les morts-vivants pour les ralentir, on ne sera pas loin. » Ensuite, elle se tourne vers Akiko. « Tu es la seconde élève de Yanosa-sensei, on a le même sensei, du coup. Je ne connais pas ta force ni tes capacités, mais peu importe, il va falloir évacuer les gens sans que les morts-vivants les tuent. » Dit-elle avant de se tourner vers le village. « Si vous pouvez utiliser le Kage Bunshin ou l’une de ses variantes, faites-le pour qu’ils évacuent les civils un peu partout dans Iwa, ça nous facilitera un peu la tâche. Et dites leur d’emprunter les tunnels d’évacuation. » Dit-elle.

Deux clones de papiers sortent de son corps avant que le reste de son corps se reforme par du papier. « Vous deux, occupez-vous d’évacuer les civils et de les protéger. » Les deux clones hochent la tête et descendent du bâtiment pour aider les gens à évacuer Iwa. Naoko regarde les deux clones de Teruyo. « Vous êtes les clones de Teruyo-sama. Je sais que vous êtes là pour nous soutenir en cas de problème avec l’ennemi, mais pourriez-vous évacuer les civils. Ça s’agite partout et on ne sera pas trop assez pour protéger les villageois enfin les artisans de ses morts-vivants. S’il vous plaît. » Demande-t-elle avant de poser ses yeux sur Iwa. « Pourquoi la déesse Izanami a-t-elle offert un tel pouvoir à de simples mortels ? C’est révoltant. » Fit-elle un peu en colère, n’appréciant pas le spectacle. Elle écoute ses partenaires. « Bien, on va se séparer en restant proche et se regrouper si possible dès que les civils ne seront plus présents. » Dit-elle avant de descendre vers un quartier proche de l’académie, décidant de ne pas trop s’éloigner de Seika et Akiko, afin de leur porter secours en cas de problème. Naoko voit trois morts-vivants. « Hum…du trois contre un et ils sont capables de se régénérer, ça va être compliqué. J’aide les civils à fuir la zone et je me regroupe avec les filles. » Se disait-elle en atterrissant sur le sol, à quelques mètres des zombies. « Fuyez tous vers les tunnels d’évacuation et faites passer le message aux autres civils, je vais les retenir ! » Cri-elle aux civils dans les environs. *Il faut gagner du temps pour qu’ils partent et rejoindre mes deux partenaires. * Pense-t-elle en disant d’être chanceuse d’être une assimilatrice pour cette occasion, mais il ne faut pas qu’elle abuse, elle n’a pas le chakra illimité. Il faut les attirer vers elle, la Genin va devoir y aller un peu fort pour les obliger à l’attaquer. Nao fait un moudra afin de faire apparaître un sceau dans sa main droite. Elle la transforme en petits oiseaux qui se mettent à voler autour des morts-vivants, ils ont un sceau explosif sur eux. « Baku. » Dit-elle en réalisant un mûdra. Des explosions sont provoquées dans la position où se trouvent les revenants.


Résumé du tour:
 



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11264-mikazuki-naoko#97069 https://www.ascentofshinobi.com/t11301-naoko-mikazuki-iwa-no-tenshi#97528 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Kobane Harumi
Kobane Harumi

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Mar 9 Mar 2021 - 18:03
Harumi sourit doucement en entendant cette enfant apparemment assez tourmentée. Elle répondit d’une voix douce et essayant d’être apaisante.

Kobane Harumi • « Ne t’en fais pas, c’est moi et Teruyo qui vont vous protéger. Toi, tu vas essayer de rester en parfaite santé et de remplir les missions que l’on va te donner. »

Finit alors la brunette avec un léger clin d’oeil, mais son état émotionnel était à prendre en compte pour le futur affrontement ou quoi qu’il se passerait. Il n’était pas question d’avoir un poids mort qui serait pire qu’un adversaire. La femme d’expérience qui n’avait pas le bandeau non plus d’Iwa hoche la tête doucement.

Kobane Harumi • « Ne t’en fais pas, moi non plus, mais cela ne nous empêche pas de faire au mieux selon la situation. »

Harumi savait à quel point il était important de soigner l’entente et le moral des troupes. Décidemment, le groupe improvisé ici était tout de même assez particulier. Il n’y en avait pas un pour rattraper l’autre au sujet de situation étrange. Enfin pour le moment, ils se rassemblaient ici sans vraiment avoir de but précis. De grands ennemis aux portes, alors que devaient-ils faire ? La femme médecin plissa des yeux en entendant les cris. Que se passait-il à la fin ? C’était dans toutes les directions en plus, en même temps, comment était-ce possible ? Elle soupira légèrement en entendant qu’ils allaient devoir affronter un nécromancien, et elle savait bien que cela ne servait à rien de frapper les morts, surtout vu leur nombre. Il fallait trouver l’invocateur de cette armée venant d’outre-tombe. De plus d’après ce que disait Teruyo, il n’était pas possible de les vaincre, d’autant plus de procéder à une nouvelle approche. Elle tourna son regard en direction de Teruyo et la brunette hocha la tête légèrement.

Kobane Harumi • « Il est temps de prendre de la hauteur … Je vais informer le groupe aux portes de la situation. Tu sais au moins à quoi il peut bien ressembler ce type ? Si je trouve quelque chose, mon ami tournera dans le ciel, vous allez vite comprendre. »

Indiqua alors la femme médecin qui se mordit un doigt jusqu’au sang. Ils n’étaient pas assez nombreux pour une mission de cette envergure. Il fallait absolument trouver le plus rapidement possible ce nécromancien et l’éliminer. Elle fit quelques mudras et posa sa main sur le sol afin de faire apparaitre un albatros géant. Elle sauta dessus en résumant rapidement la situation.

Kobane Harumi • « Vas y décole, la ville est attaquée par un nécromancien et son armée, il faut retrouver l’homme en priorité. Un autre groupe de ninjas se bat aux portes, il faut les prévenir. Tu peux appeler ton petit frère s’il te plait ? Il a un message à porter. Plus on a de paires de yeux, mieux ce sera vu la situation. Alors si tu le vois hein … fais moi signe ! »

Prenant appui sur le dos de son ami géant, elle écrivit rapidement un mot qu’elle accrocha sur le jeune albatros messager « le village est attaqué par une armée de morts vivants, un nécromancien en ville, on le cherche. Harumi.». Maintenant que ceci était fait, le jeune albatros messager fonça à tir d’ailes en direction des portes de la ville afin de trouver le groupe d’attaquant pour porter le message. Il était temps d’essayer de localiser l’ennemi, ce nécromancien. Il ne devait pas avoir beaucoup de ninjas en ville vu la pagaille. La majorité devait être aux portes ou à tenter d’aider les civiles. L’objectif était de procéder à une technique de localisation de chakra, et des observations en utilisant ses propres yeux, celui de l’albatros géant et la hauteur dans le ciel ainsi que de rapides déplacements.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Yawa Seika
Yawa Seika

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Mer 10 Mar 2021 - 23:21
Arrivée là presque par erreur, ou plutôt presque forcée par un shinobi un peu strict sur les bords à ses yeux, Seika ne comprend pas exactement tout ce qu’il se passe. Des diverses interventions, elle peut déterminer qu’il y a des intrus à l’entrée du village, et qu’il faut s’assurer que rien ne se passe à l’intérieur en parallèle. Un cas classique de préparation contre une possible diversion. Cependant, de son point de vue, il est peu probable que quelqu’un ne passe encore au travers des sécurités, sinon cela trahirait un manque évident de cohésion de la part des ninjas gradés. D’un autre côté, que pourrait-elle mieux faire, elle, du haut de ses cent-cinquante-six centimètres ?

Une phrase la tire de ses pensées. Il s’agit d’une femme s’étant présentée sous le nom d’Harumi, à peu près au moment de son arrivée. Bien qu’en temps normal, sa beauté et ses mots rassurants auraient eu un effet sur la Yawa, au jour d’aujourd’hui, on peut dire que cela ne change pas grand-chose à son état. Si elle a repris goût à la vie et à la médecine, qu’elle continue d’apprendre avec beaucoup de motivation, il n’en reste qu’elle se sent incapable de protéger autrui. Par contre, pour ce qui est de frapper, elle possède un sacré stock de rage à expulser. Il y a d’ailleurs une technique qu’elle aimerait tester, et… elle pourra y penser plus tard.

L’attaque tant attendue semble se présenter, n’en déplaise à la châtaigne qui aurait préféré un peu de tranquillité. De toute sa splendeur rousse, Teruyo donne déjà des directives. Evidemment, Seika est reléguée à la défense des civils, et à leur évacuation, ainsi qu’à l’attaque des « morts-vivants ». Elle esquisse une moue entre la satisfaction et la déception – difficile à s’imaginer en réalité. Si elle apprécie le fait de pouvoir frapper des sacs de chair qui n’ont plus d’âme, elle n’aime pas l’idée de frapper des corps qui pourraient ne jamais céder. Après tout, les informations connues de ces Edo Tensei, qu’elle a brièvement écoutées, n’ont jamais indiqué de manière de les vaincre réellement.

« Je vous suis… »

Dit-elle à ses alliées de l’équipe B. Après avoir écouté cette Naoko, la brune se contente de dire :

« Je tape fort, il n’y a pas grand-chose d’autre à dire. Et j’y vais de ce pas, chef ! »

Obéissant sans la moindre contestation. Ainsi, son rôle consiste simplement à frapper, et non à aider les civils. Preuve que tout le monde a écouté ses propos disant qu’elle ne peut protéger personne et qu’elle tape fort. S’éloignant en quelques bonds de ses coéquipières du jour, la jeune fille rejoint une ruelle où des cadavres ambulants semblent s’affairer. Comme salutations – et n’étant pas très portée sur le combat de groupe – la Yawa lance un kunai doté d’une note explosive, qui se trouve dans la sacoche qui ne la quitte jamais. Le but est de viser leurs pieds et les handicaper, voire pourquoi pas se débarrasser de l’un d’eux, s’ils ne sont pas invicinbles.

« Je ne sais pas si vous me comprenez ou pas, mais veuillez retourner sous terre s’il vous plait. Je ne suis pas mécontente à l’idée de taper des morts plutôt que des vivants, mais vous restez des habitants d’ici, je crois… en fait j’en sais rien, si ça se trouve il vous a récupérés ailleurs. Bref, si vous êtes d’ici, quittez vos enveloppes, vous ne voudriez pas tuer vos propres descendants et familles… ? »



résumé:
 

_________________
[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Shizen Seiki
Shizen Seiki

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Jeu 11 Mar 2021 - 14:13




Alerte : Menace Intérieure



Décidément...Je ne savais pas si j'avais bien fait de rejoindre ce village au final. Je m'étais fait la réflexion que ces derniers devaient être solide comme le roc qui représentait Iwagakure, toutefois cela semblait méchamment attiré le vice en ces murs. Etait-ce par crainte, par méfiance, ou par pur hasard que les catastrophes continuaient de s'enchaîner au village caché de la Roche ? Je ne le savais pas. Mais autant de désagrément en si peu de temps ? Cela relevait presque de la malédiction à ce stade. D'un autre côté, ce n'était peut-être pas une si mauvaise chose que je sois venu ici. Au moins, je pourrais aider ce beau petit monde et en profiter pour endiguer les plans de l'Homme au Chapeau. Après tout, c'était pour cela que j'étais venu jusqu'ici et si je pouvais apporter mon aide tout en bottant les fesses de ces lieutenants de pacotilles, je n'allais pas me priver. Même si je me doutais que cela n'allait clairement pas être aussi facile que ça.

La première alerte avait été donné et mentionnait un ennemi aux portes. Un ennemi qui ne s'avérait pas être n'importe qui au vu de l'état d'urgence immédiat dans lequel il avait plongé le village. Plusieurs shinobis s'étaient dépêchés aux portes pour y bloquer l'entrée à notre visiteur indésirable, mais plus que cela, pour le vaincre. Toutefois, nous n'étions pas dupes. Concentré toutes nos forces à l'avant serait concédé à l'ennemie un moyen facile de nous prendre par surprise sur nos flancs exposés. C'est donc la raison pour laquelle un autre groupe de shinobis mené par Teruyo s'était réuni dans le village, quasiment au centre de ce dernier, pour parer à toute éventualité et pouvoir se déplacer rapidement en cas de soucis. Le danger allait-il venir de l'est ? de l'ouest ? C'était ce à quoi on pouvait initialement pensé, mais à la grande surprise générale, le sol se mit à trembler...à l'intérieur du village. Ils avaient pénétré l'enceinte du village ? A quel moment ? Si ç'avait été le cas, nous en aurions été informés d'une manière ou d'une autre. Les nombreux cercueils et cadavres qui se relevaient d'entre les morts aux quatre coins du village étaient la preuve qu'une échappée avait été effectuée en toute discrétion de la part de nos ennemis.

Sans plus tarder, Teruyo prit la ligne de commandement. C'était d'une part le plus âgé -ou du moins il semblait l'être-, mais aussi et surtout le plus gradé. Tout le monde semblait consciencieusement écouter le Miyamoto, attendant de lui qu'il donne des directives et une manière de procéder. Et c'est bien ce qu'il fit, avec ce qui ressemblait presque à la force de l'habitude -ou l'adrénaline du moment. Il présenta la situation brièvement, donna un nom et un visage à notre ennemi, avant de dispatcher les forces en deux groupes. Un premier qui serait chargé de protéger la ville et les civils des frappes putréfiées des revenants, tandis que l'autre serait chargé de retrouver et vaincre Kojima Eijiro. Et je fus heureux de faire parti du second groupe. La nécromancie était un art que j'exécrais. La mort, comme la vie, était quelque chose de sacrée. Déranger le repos des morts pour les utiliser comme ses propres marionnettes avait quelque chose de profondément malsain. Ce serait un plaisir de participer à la défait de ce nécromancien.

Nous nous élançâmes alors de toits en toits, et alors que nous avancions en compagnie de Teruyo et Harumi, le premier me tint informé de ses capacités tandis que nous nous dirigions vers le cimetière. En effet, je l'avais déjà vu à mon arrivée au village, mais j'avais été accueilli un peu plus...chaleureusement par un autre shinobi du nom de Yanosa. Je n'avais rien vu du talent de mon second hôte. Alors comme ça, c'était un Hikariton user ? Ils n'étaient pas si nombreux que ça à avoir ce Kekkei Genkai. Quant à Harumi, elle mordit son doigt pour y faire apparaître une goutte de sang et invoqua ensuite un gros oiseau qui ressemblait à un albatros. Les recherches avaient commencé. De mon côté, je croisai mon index et mon majeur de chaque main en formant une croix et créai deux clones d'ombres à mes côtés. Puis autant à mes clones qu'à mes compagnons, j'enchaînai à voix haute.

-Je suis un élémentaliste. Je maîtrise les cinq affinités, avec une préférence pour le Raiton. Mes clones vont s'éparpiller un peu pour tenter d'élargir notre zone de recherche. S'ils trouvent quelque chose de suspect, ils disparaîtront pour me laisser savoir. Veuillez m'excuser, je ne suis pas encore au point au niveau de mes techniques de détections.

Sur ces paroles, ces derniers nous encadrèrent en restant à une distance moyenne de nous, mais dans des directions opposées. Ils composèrent tous les deux des mudras, et contrairement à nous qui parcourions les toits, ces derniers rejoignirent le sol pour lancer une détection terrestre. Elle n'était pas très précise, mais avait au moins l'avantage de pouvoir détecter les choses qui se cachaient dans le sol aussi. Ils useraient de leurs yeux pour confirmer les choses qu'ils sentaient, et ainsi différencier des civils, des morts-vivants, ou de notre cible.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sekken Akiko
Sekken Akiko

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Sam 13 Mar 2021 - 0:01
Voilà ce qu’on appelle : “avoir la situation qui nous échappe”. Alors qu’ils sont réunis, en train de parler stratégie et formation, voilà que des morts reviennent à la vie, heureusement, elle ne croit pas voir le cadavre de sa fille, il s’est contenté visiblement de tous les cadavres civils enterrés dans le coin, des zombies peu dangereux, mais immortels. Il doit probablement attendre qu’ils se fatiguent pour pouvoir les affronter avec un bien meilleur avantage de force. Mais ce ne sera pas le rôle d’Akiko, son rôle sera de s’occuper à faire en sorte que les civils ne se fassent pas manger et fassent grossir le nombre de ces zombies, sinon cela deviendra exponentiel et ce sera tout Iwa qui deviendra une armée de zombies à force. En tout cas, les deux autres filles ont déjà pris leur décision.

- Donc retenir les zombies ici pour empêcher que les civils les rejoignent ? Classique.

Dit-elle après avoir incanter une prière, puis elle se tourne vers les deux filles, se craquant les os de ses articulations.

- Je fais un peu de tout, sauf du Genjutsu et du Bukijutsu, et j’ai aucune affinités élémentaires. Je suis moine a la base, du coup, vas-y King Kong, je m’occupe de ta protection.

Dit-elle en poussant le clone de sa force nouvelle en direction du zombie, c’est un singe de lave, il devrait être capable de gérer un régiment de zombie, non ? En tout cas, Akiko invoque sa cloche, une cloche gigantesque, puis, en faisant une pichenette, elle envoie la cloche s’écraser sur un groupe de deux zombies très proches l’un de l’autre.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10414-presentation-musclee-de-sekken-akiko-termine
Narrateur
Narrateur

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Lun 5 Avr 2021 - 17:12
L’Académie Hashira. Tout un symbole. Vous vous y êtes retrouvés, pour constater cette attaque aussi surprise qu’abjecte sur votre village. Tout autour de vous, les cadavres ressortent, et découlent d’une technique que la Coalition Shinobi commence malheureusement à connaître : l’Edo Tensei. Et si vous êtes dans pareille situation, c’est parce que le Nécromancien est là, quelque-part. Cela vous paraît inimaginable qu’il puisse faire revenir à la vie hommes et femmes qui reposaient dans votre sol en étant à des lieues d’ici.

Et vous avez raison. Kojima Reijirô, le Lieutenant de l’Homme au Chapeau le plus mystérieux est quelque-part.

Mais pour certains, votre priorité n’est pas de le retrouver au détriment du danger qui plane sur vos concitoyens. Et à juste titre, s’ils n’ont été que peu à revenir au village depuis le réveil de Yonbi le Dieu Singe, les civils sont à la merci de ces revenants.

Que ce soit Naoko ou Seika et leurs explosifs, ou bien Akiko qui se montre plus « brut » en projetant une véritable cloche sur ces derniers, les premiers cadavres que vous rencontrez font face à vos assauts sans pouvoir s’en défendre. Et avec ces assauts, vous arrivez à diriger une partie des civils vers les tunnels d’évacuation du village qu’ils connaissent malheureusement déjà.

Votre expérience vous forge, et c’est tout un travail d’équipe qui se met en place. Car dans le même temps, certains d’entre vous se concentrent sur le repérage de l’ennemi. Et même dans cette détection, vos différentes qualités se tutoient pour vous guider vers le succès. Grâce à Seiki et ses clones, votre recherche est étendue. Harumi, en plus d’informer les unités à l’entrée du village sur la situation intérieure, survole la cité en distinguant des sources de chakra à ne pas négliger et surtout balaie la zone de l’Académie. Enfin, la maîtrise sensorielle de la chaleur permet à Teruyo d’éviter de mélanger les cadavres de l’Edo Tensei avec les vivants.

Le Nécromancien n’est pas à l’Académie Hashira. Et en plus de cette information, vous décelez des signatures chakratiques « vivantes » qui ont l’air de ne pas fuir à différents endroits du village. Parmi ceux-ci, le cimetière où reposent nombre des vôtres tombés au combat. Est-ce que l’ennemi s’y trouve ? Vous ne pouvez en être sûrs. Ce qui semble néanmoins évident, c’est que nombre de cadavres – dont certains puissants combattants – doivent s’y trouver. Devriez-vous y aller en nombre, ou essayer de couvrir toutes les possibilités au risque de ne pas pouvoir empêcher l’ennemi d’accomplir son objectif ou de s’enfuir en le retrouvant ?

***

Pendant ce temps-là, ailleurs…

« Ah, te voilà… »

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Lun 5 Avr 2021 - 21:04

La panique. C’est sûrement ce que notre ennemi attendait de notre part. Pour autant, il n’en était rien. Si les premiers shinobis, et vu les absents actuels, je me doutais fortement de qui était présent aux portes du village, étaient aux avant-postes pour contrer l’assaut initial de Rei, au final la débandade des civils n’avait pas eu lieu malgré le vent de panique suscité par la réanimation des morts qui courraient dans les rues. Sous les yeux attentifs de mes clones qui observaient toute la zone, mes doppelgänger purent constater avec un certain soulagement et une certaine fierté que Seika et Naoko s’en sortaient sans mal. Si la première usait de son attirail ninja, économisant son chakra pour éviter une fatigue inutile, la seconde profitait des talents de son assimilation pour se défaire de ses ennemis. Plus loin dans le croisement des ruelles, un son de cloche retentit, signe que la moniale entrait en action. Ayant prié et médité de nombreuses années au temple d’Iwa pour m’aider à trouver le repos après le décès de ma femme, le son ainsi produit m’était des plus familiers.

Concentrés à trouver notre ennemi, nos différents moyens de détection nous avaient permis de nous rendre compte que dans la zone où nous nous situions, nulle trace du nécromancien. Stoppant alors mon jutsu et ma course, je me tournais vers mes compagnons de route afin de faire un point rapide.

« Notre ennemi n’est pas dans le quartier de l’Académie, c’est certain. Mais si nous voulons mettre la main sur lui, nous allons devoir nous éparpiller. Impossible de couvrir tout le village avec nos techniques de détection actuelles. Le plus logique voudrait qu’il se rende au cimetière du village. Pour autant, cela n’est-il pas la chose la plus évidente ? Trop évidente peut-être … »

Regardant autour de moi, je projetais une boule de lumière au-dessus de ma tête, une lumière rougeâtre qui attira l’œil de mes clones. C’était un code que nous avions mis au point depuis quelque temps, mais que nous n’avions jamais réellement utilisé, du moins, pas dans les conditions actuelles. Ainsi focalisés sur moi, entre ce que je pouvais dire, malgré le bruit ambiant et ma capacité à lire sur les lèvres, mes ordres arriveraient à passer sans trop de mal.

« Seiki, tu vas te rendre au cimetière avec Akiko. J’ai l’impression qu’elle ne s’en sort pas trop mal. De mon côté, avec Harumi, nous allons aller au Cœur dévasté, j’ai un étrange sentiment. Harumi, Seiki, laissez un clone dans chacun de nos groupes, comme ça en cas de besoin si on trouve le nécromancien, ils pourront avertir l’original et permettre à l’autre groupe de venir en renfort. Seiki, envoie ton second clone avec Seika, Harumi, le tien avec Naoko. »

Me tournant alors vers mes deux clones, je donnais mes ordres avant de me tourner vers Harumi.

« Utilisons ton invocation pour rejoindre au plus vite notre position. »

De l’autre côté, témoins de la sphère lumineuse, les deux clones récitaient leurs leçons aux deux genins. Seika fut la première à entendre les paroles de l’autre Teruyo.

« Seika, rends-toi du côté des Haut-plateaux. Il est possible que certaines personnes aient tenté d’évacuer le village par là. Assure-toi que tout va bien et surtout que notre ennemi n’y est pas. J’en doute fortement, mais une vérification est nécessaire. Je serais en support avec un autre clone qui devrait nous rejoindre rapidement. »

Un peu plus loin, dans un même temps, l’autre Teruyo tenait un discours quelque peu similaire à Naoko.

« Naoko, tu gères bien l’évacuation, bravo. Laisse-donc un de tes clones ici et rejoins les anciens quartiers résidentiels, ceux que l’on n’a pas encore reconstruits. Assure-toi qu’il n’y a personne de caché, alliés comme ennemi, surtout le nécromancien et continue à nettoyer les morts que tu croiserais. Garde un de tes clones avec toi. Tu auras également deux clones en support. Moi et un autre qui devrait arriver. »

Alors que le clone destiné à la protection de Naoko se mettait en route, faisant un rapide détour sur la route, de loin, il interpella Akiko.

« Akiko, rejoins Seiki, vous allez couvrir le cimetière. Il t’expliquera tout en route. » lui hurlais-je avant de poursuivre ma route en compagnie de Naoko.

Finalement, de mon côté, l’original que j’étais, témoins de tout ça, j’espérais que l’on arrive à un résultat rapidement. Le nécromancien était notre priorité absolue maintenant que les civils avaient évacués. En attendant, pendant que nous serions en vol Harumi et moi, je m'attelais à une nouvelle détection, traquant à nouveau ma cible. Les choses devraient être désormais bien plus simple maintenant que les villageois se trouvaient dans les tunnels.

Spoiler:
 

_________________
[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Mikazuki Naoko
Mikazuki Naoko

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Mar 6 Avr 2021 - 10:10
Menace Intérieure


Il fallait protéger les civils, tel était la mission de Naoko qui lui a été donné par Miyamoto Teruyo. La violâtre ne pouvait rien dire et au contraire, la vie d’autrui était importante. En bas, dans Iwa, elle connaissait quelques civils, des amis avec qui elle s’entendait bien. La kunoichi avait le soutien de deux autres ninjas, comme une certaine Seika et Akiko. Ensemble, elles avaient le droit de protéger les civils et de les conduire vers les tunnels d’évacuation, qui de base, ont été construite pour quitter Iwa quelque temps avant l’éveil de Yonbi. Cette fois-ci, ils allaient avoir l’utilité de la fuite et de la mise en sécurité des Iwajins en dehors des habitations pour se cacher dans les zones rocheuses de Tsuchi. Naoko avait créé deux clones de papier pour élargir un peu le périmètre autour et au-delà de l’académie d’Hashira afin d’évacuer le plus de monde possible. S’étant également séparé de son duo féminin, pour améliorer leur chance d’agir rapidement et efficacement pour neutraliser les revenants et faire évacuer les habitants et artisans vers des lieux sécurisés. Nao avait utilisé une attaque sur les trois zombies face à elle, un assaut explosif pour les neutraliser et laissant le temps aux autres de partir sans se soucier d’eux. Cela dit, ce sont des zombies et selon les informations de Teruyo, ils ne vont pas tarder à se régénérer et du coup la Mikazuki en profite pour se replier à son tour quand tout est bon de son côté. En hauteur, l’assimilatrice de papier peut voir une lueur rouge dans le ciel. La kunoichi se demande ce que ça peut bien être. Est-ce que l’un des ninjas d’Iwa a des soucis ? En tout cas, la femme était en train de surveiller l’une des entrées du tunnel avec ses clones.

Patientant un peu, le clone de Teruyo se joint à elle et ce dernier semble avoir des nouvelles pour elle. Ce dernier félicite la jeune femme pour ce boulot, elle hoche la tête positivement en guise de réponse. Cela dit, il fallait qu’elle se déplace vers les anciens quartiers résidentiels, qui sont toujours en reconstruction. Un endroit qu’elle connaissait bien pour y avoir effectué une mission avec Ono Rushia, il y a peu. Il avait donné des ordres précis et apparemment, ils n’ont pas encore retrouvé la trace du nécromancien. En tout cas, ça ne devrait plus tarder s’il dispatche tout le monde à des endroits différents pour le chercher. La jeune femme regarde l’un de ses clones. « Toi, tu restes ici et tu veilles bien à ce que tout le monde entre dedans en toute sécurité. » Dit-elle avant de se tourner vers son second clone. « Suis-moi. On se déplace vers les anciens quartiers résidentiels avec le clone de Teruyo-sempai et celui d’un autre également. » Fit-elle avant de se déplacer vers l’endroit que le Jônin lui avait indiqué afin de s’y rendre le plus rapidement possible. Pour aller plus vite, la kunoichi emprunte la voie des toits, même si certains sont en sale état, vu son expérience militaire, ça ne risque de ne pas trop la freiner dans sa course surtout ayant conscience de l’état du parcours. Il y a peut-être une chance pour elle qu’elle tombe sur le nécromancien et même si les clones sont là, peut-être que ça ne suffira pas. En tout cas, elle devra tout faire pour gagner du temps pour laisser les autres venir dans sa direction.

En arrivant dans les quartiers désolés, anciennement les quartiers résidentiels du village, Naoko se tourne vers son clone. « Prend un peu de hauteur sur cette maison en ruine et utilise une technique de détection sur la zone pour voir, s’il n’y a pas un chakra suspect dans les environs. Le chakra d’un ninja et d’un civil, ça se différencie facilement sauf si il est capable de dissimuler son chakra. » Dit-elle. Le clone de Naoko va se mettre en hauteur et lorsque, c’est fait, elle fait sortir des papillons de papier de son corps. Ces derniers survolent un large périmètre, dans le but de repérer le chakra de tout ce qui s’y trouve. De plus, grâce à son lien avec ses créations, la clone pourra obtenir des informations sur la cible et l’endroit, mais ça risque de prendre un léger temps vu que ça ne sera pas très précis. Pendant ce temps-là, la véritable Naoko va nettoyer la zone de ses morts-vivants. D’un mouvement de la main, la kunoichi envoie deux salves d'affilée d’une dizaine de flèches de papiers chacun en direction de trois zombies, qui semblent être ensemble. Ce n’est pas une technique de zone, mais vue leur rapprochement, elle n’avait pas besoin de gaspiller trop de chakra pour les neutraliser. « Ce ne sont pas des Edo Tensei, enfin je crois. Ils sont faibles. » Dit Naoko au clone de Teruyo et à celui d’Harumi qui venait de les rejoindre. Avec cette attaque, au moins, deux pouvaient être touché et par chance, les trois. Cela dit, si l’un survit, elle n’aura aucun mal à le neutraliser par la suite. Il fallait économiser son chakra, du mieux qu’elle peut, au cas où, elle tomberait sur le nécromancien ou un Edo Tensei vraiment costaud.


Résumé du tour:
 



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11264-mikazuki-naoko#97069 https://www.ascentofshinobi.com/t11301-naoko-mikazuki-iwa-no-tenshi#97528 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Kobane Harumi
Kobane Harumi

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Mar 6 Avr 2021 - 13:48
Harumi plissa les yeux en captant diverses sources de chakra intrigante. Pourquoi des civiles iraient dans un endroit comme le cimetière, pour un nécromancien, c'était assez évident, mais pour d'autres ? L'important n'était pas de combattre les morts vivants, c'était de trouver le nécromancien et de s'assurer de la sûreté des civiles. Si seulement il n'y avait plus que des adversaires, la situation serait plus simple pour la ninja médecin. Les pauvres habitants de la ville étaient malheureusement habitués à des situations de crises comme celle-là. Ils ne manqueront sûrement pas de faire au mieux pour se cacher.

Kobane Harumi • « Je suis bien d'accord, le cimetière est une évidence, mais il faut quand même vérifier. Nos capacités de détections combinées ne laissent que peu de chances à ce type de nous échapper. Plus le temps passe, et plus nous serons efficaces, car moins il y aura de vies dans le village et plus nous serons libres des moyens à employer. »

Indiqua dans un premier temps la femme médecin, non sans hocher la tête par la suite au plan de Teruyo. Elle n’avait rien contre cela, et c’était le mieux que d’avoir une unité aérienne avec la plus grosse force de frappe disponible d’aller où l’on voulait. Elle enchaina les mudras afin de produire deux clones parfaits d’ombre, qui allait aller dans chacun des groupes. Harumi se demanda tout de même si elle allait pouvoir se retenir d’agir afin d’informer l’original. Sans doute qu’elle se permettrait quand même de faire quelque chose avant de disparaitre.

Kobane Harumi • « Ce sera la meilleure idée oui, monte ! »

Harumi attendit que Teruyo vienne sur le dos de l’oiseau géant qui n’était pas très discret, mais ce n’était pas le but en cet instant. Il fallait se rendre au cœur dévasté et elle avait une idée bien précise afin de débusquer cette pourriture de nécromancien. Si jamais il y avait quelque chose qu’elle pouvait détester, c’était bien ce genre de monstruosité. Les clones d’Harumi allaient se mettre en arrière de la formation de ninjas, car elles ne pouvaient pas prendre de risque de se faire détruire par quoi que ce soit, tant que le nécromancien ne serait pas identifié et localiser. Elles restaient attentives tout de même à la situation.

Kobane Harumi • « On reste prudent, la priorité est de localiser le nécromancien, on n’agit pas contre lui directement sans les originaux de Teruyo et moi. Il faut être rapide et minutieux. Cela doit être une simple animation de mort sur une très large zone. Une simple diversion pour son véritable but, qui doit être des ninjas d’élites dont l’homme au chapeau doit avoir besoin pour l’affrontement final. Ici se décide une partie de la victoire ou de la défaite du monde ninja. »

Indiqua alors les clones d’Harumi aux différents groupes. Tous ces jeunes qui se battaient, elle aurait préféré que le monde soit en paix, et quelque part, c’était un de ses échecs en tant qu’ainée. Les clones s’avéraient extrêmement prudent et n’allaient pas au combat, même contre de simples animations mortes vivantes.

Kobane Harumi • « Peut-être que mes clones vont devoir utiliser une technique de localisation une fois sur les différentes places, cela va me couter chère, mais bon, il faut être certains. Rien ne nous indique que le nécromancien ne se cache pas quelque part, enfin, on verra bien hein… »

Indiqua l’original en parlant à Teruyo tandis qu’ils prenaient une vue plus aérienne dans le ciel, direction ce qui restait du cœur dévasté. Cela allait être rapide avec une monture volante de la taille de son albatros. Il était capable de transporter six personnes sur de nombreux kilomètres, en un rien de temps, il serait sur place en hauteur. Il était temps de mettre à profit les dons exceptionnels des albatros dans la traque des odeurs. En effet, c’était un des rares oiseaux à être capable de traquer une proie sur plusieurs kilomètres. Les civiles avaient fuis, il ne restait maintenant plus que des shinobis, des morts aisément identifiables par leurs odeurs et il fallait espérer l’ennemi.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Yawa Seika
Yawa Seika

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Mar 6 Avr 2021 - 19:19
Un combat dantesque semble se profiler entre Seika et le petit groupe de civils ressuscités. Parmi eux se trouve peut-être un ancien ninja de légende, que la châtaigne devra défaire pour sauver la vie des pauvres Iwajins sans défense qui tentent de fuir les lieux par les fameux tunnels aménagés quelques mois plus tôt. Lançant son premier assaut, à savoir un dangereux kunaï doté d’un parchemin explosif bien ficelé à ses trousses, elle provoque une explosion qui disperse littéralement les ennemis… ainsi que leurs corps. Un peu désemparée par le spectacle auquel elle assiste, la jeune fille vient taper un bout de corps du bout de son pied avant de soupirer et de prononcer un mot ressemblant à « beurk » alors qu’un bout de chair calcinée se colle à sa chaussure. Faisant fi de sa déception dans ce combat, et peu impressionnée par le fait d’avoir abattu quelqu’un de déjà mort, ou par l’état des corps – on est élève médecin ou on ne l’est pas hein – elle finit par laisser surgir quelque chose, un semblant de cri de victoire :

« BOUM HEADSHOT ! ET ALORS ? ON FAIT MOINS LE MALIN ?! »

Mais sa parade victorieuse est interrompue par un bruit de bas, au-dessus d’elle. Une goutte de sueur perle sur sa tempe, et elle tourne le visage vers ce qui ressemble à un clone de rouquin. Le fameux père de famille qu’est Teruyo, avec qui elle a pu sauver un pauvre animal blessé, se montre à nouveau. Faisant comme si de rien n’était, la jeune fille écoute les consignes de son supérieur, avant de s’incliner respectueusement en lui répondant :

« Bien Teruyo-senpai, je m’y rends de ce pas avec mes copains clones ! »

Mêlant le geste à la parole, la brune bondit vers les hauteurs à proximité et entame sa course effrénée. Les Hauts-Plateaux ou ailleurs, cela importe peu pour la Genin. Au fond, si elle se tient le plus loin possible de ce Nécrosé, ou nécroman… enfin, de ce Reijiro, elle ne risque pas d’échouer, et c’est « bénéf », comme le dit souvent l’adolescente. Se tournant vers Teruyo-bis – et Seiki-bis s’il les a déjà rejoints – elle pose alors une question mêlée à une affirmation :

« S’agit-il d’un allié de ce Ketten qui a causé des tourments à notre village ? Car si c’est le cas, je crains de ne me retrouver à lui briser les jambes, et plus encore s’il n’abandonne pas ses plans de méchant ! »

Les mots partent, accompagnés d’un sourire rayonnant. Peut-être même que le rouquin et l’autre clone auront même l’impression d’avoir mal entendu, qui sait ? Mais les Hauts Plateaux sont rapidement en vue, et la Yawa revêt une armure de terre en cas d’affrontement à venir. Qui sait, peut-être que dans ce hasard, elle pourrait avoir la malchance inespérément chanceuse de réaliser son rêve : se venger de ces ennemis d’Iwa.




résumé:
 

_________________
[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Shizen Seiki
Shizen Seiki

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Mer 7 Avr 2021 - 11:37




Menace Intérieure



Comme une machine bien huilée et coordonnée, les Iwajins s'étaient mis en marche, suivant les ordres du rouquin pour repousser les hordes de morts-vivants. De notre côté, avec un noyau qui semblait plus consistant, nous nous étions mis à la recherche de celui que nous soupçonnions derrière cette attaque disparate qui visait certainement à diviser nos forces et semer la panique dans nos rangs. Une panique qui, au vu de l'expérience des shinobis de la Roche, n'avait pas vraiment pris. Pendant que certains évacuaient les civils et repoussaient les êtres de chair vidés de sang, notre exploration nous fit rapidement comprendre qu'il allait falloir étendre nos recherches. Mes deux clones revinrent vers moi pour m'informer de l'absence totale d'informations sur la localisation du nécromancien, ce qui était déjà en soit une information. Je hochai la tête tandis qu'au même moment, Teruyo faisait le même constat et reprenait la direction des opérations.

Les détections utilisées par mes camarades du jour avaient pu identifier plusieurs lieux qui pouvaient accueillir notre fripouille, et parmi ceux-là, le cimetière. Un endroit certes peut-être trop évident pour un nécromancien, mais certainement l'endroit le plus sûr pour quelqu'un voulant retrouver les cadavres d'ancien puissants shinobis. Mes instructions furent donc d'aller dans cette direction avec une dénommée Akiko qui, de ce que j'avais compris, faisait parti des moines. Je soupirai. Je ne savais si cela avait été fait exprès, mais me mettre en compagnie d'un moine était peut-être un peu tôt. Ou alors voulait-il tester ma capacité à mettre de côté le passé pour me concentrer sur la tâche en cours ? Mon passé avec ces derniers était plutôt houleux, même si à dire vrai, je n'avais pas grand chose contre eux. L'inverse, je ne savais pas si l'on pouvait en dire autant. Mais de ce que je voyais, Akiko était comme moi une désertrice, alors certainement s'en moquait-elle tout autant que moi ? Ne comptez pas sur moi pour lui poser la question toutefois. Les répartitions se firent rapidement, avec une efficacité presque effrayante me faisant rapidement comprendre pourquoi Iwa avait si bien tenu jusqu'ici, et nous nous dirigeâmes vers les différents points désignés.

En compagnie de la moine et d'un clone de l'une des autres femmes présentes, on se rapprochait rapidement du cimetière. Mes deux autres clones quant à eux voyageaient avec l'original de Teruyo et l'originale de la femme dont je n'avais saisi le nom, ainsi qu'avec la jeune Seika et un clone de Teruyo. La répartition avait été faite de telles sortes qu'il avait concentré le gros de la force de frappe sur les points sensibles, tout en gardant un oeil bien avisé sur les autres points grâce aux clones. Les paroles d'Harumi firent cependant lever un sourcil à mon clone qui s'en était allé avec eux, et ce dernier jugea bon de prévenir la femme et le rouquin, les bras croisés.

-Ne comptez pas sur mon original pour attendre bien sagement que vous arriviez, si on tombe sur le nécromancien. Qui sait ce qu'il prépare...

Tandis que mon second clone avait affaire avec la jeune guerrière brune au large sourire, plein d'entrain à l'idée de casser les jambes du "méchant". Un terme qui ressemblait bien à la jeunesse de la demoiselle, mais qui m'avait toujours semblé assez drôle. Après tout, qui ne disait pas que nous étions nous-même les "méchants" ? Cela avait-il seulement un sens ? Pour ma part, méchant ou gentil, j'agissais selon ce qui me semblait juste. Alors peut-être étais-je le méchant d'une autre histoire, au fond. Toutefois, mon clone ne put s'empêcher d'afficher un très léger sourire pour répondre à la brunette.

-On compte sur toi, la terreur. Mais reste prudente.

Puis se recentrant sur les recherches, nous nous demandâmes tous ce sur quoi nous allions tomber. Est-ce que nous allions finir par retrouver le nécromancien ? Avait-il eut le temps de préparer une petite soupe de cadavres à notre attention ? Et si oui...lesquels ? En attendant, en arrivant sur la zone, je composai de nouveaux mudras pour déclencher à une nouveau une détection pour réduire les chances du nécromancien de passer entre nos filets. Je posai ma main sur le sol pour tenter de repérer les vibrations de ce dernier et de débusquer des présences que l'on ne voyait pas.

Affaire à suivre...


Résumé:
 


Dernière édition par Shizen Seiki le Sam 10 Avr 2021 - 16:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sekken Akiko
Sekken Akiko

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Jeu 8 Avr 2021 - 17:13
Bon, les zombies de cet endroit, c'est réglé, maintenant plus qu'à s'occuper de celui qui manipule les ficelles pour qu'ils reposent de nouveau en paix. Franchement, les nécromanciens c'est rarement des personnes qu'elle apprécie, mais savoir qu'il y en a un qui est suffisamment puissant pour faire apparaitre tout ces zombies qui se trouve à l'intérieur du village, c'est pas vraiment quelque chose qu'elle apprécie savoir. En tout cas, King Kong comme elle aime l'appeler finit par lui donner une autre mission, certainement une bien plus adapté que de gérer un grand nombre de personne en même temps. Il fallait se rendre au cimetière, c'est vrai qu'il faut surveiller l'endroit, c'est généralement ici qu'on trouverait un nécromancien en train de préparer une petite armée immortelle. Enfin, elle sera accompagnée cette fois, peut-être que cette personne pourra gérer plusieurs personnes en même temps.

Enfin, cette personne se prénomme Seiki, de mémoire, c'est un ancien déserteur qui s'est repentit, enfin, de ce qu'elle sait, elle n'a pas tout les détails, et à vrai dire, elle s'en fiche un peu. Si Iwa a décidé de lui refaire confiance, alors elle va pas se mettre le village à dos, et puis, ils ont déjà accepté l'autre gars avec son dindon pervers qui en était un aussi, et ça s'est bien passé, alors si ça marche une fois, ça marchera peut-être une seconde fois. Mais bon, Akiko finit par le retrouver, il a l'air ... sur les nerfs en la voyant, il n'apprécie pas sa présence, ou alors il a été énervé par quelque chose avant. Bon, il faut passer sa colère et rester professionnel, Akiko attend donc qu'il lui fasse un rapport ... qui n'arrive pas. Seigneur, la jeunesse de nos jours ...

- Bon, on m'a dit que tu dois m'expliquer tout en route, je lis pas dans les pensées, alors il va falloir parler petit gars, fufufu~.

Ou alors peut-être est-il intimidé par la présence de la colossale Akiko, et peut-être fait-il une fixette sur sa différence de physique, c'est peut-être le cas. En tout cas, le jeune élémentaliste a peut-être échoué les épreuves des moines, mais ce n'est pas une raison qu'ils soient ennemis, ou alors il y a un conflit dont elle s'en branle totalement entre élémentaliste et moine ? Ca expliquerait son mutisme et son regard sombre, mais cela n'est toujours pas professionnel de laisser ses émotions et les conflits dicter sa façon d'agir.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10414-presentation-musclee-de-sekken-akiko-termine
Narrateur
Narrateur

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Mar 20 Avr 2021 - 19:34
En plein Coeur dévasté…

Il est tout à fait logique de penser que l’ennemi se cache dans la zone la plus désolée de votre village. Surtout, vous ne savez pas quel est son objectif. C’est donc dans un souci de cohérence que vous établissez cette stratégie. Et puisque seul le temps vous fera savoir si le centre du village était bien la zone à sonder, vous pouvez déjà vous réjouir de votre efficacité.

Car oui, entre le Kuchiyose qui vous permet de survoler le Cœur dévasté et la rapidité avec laquelle vous arrivez sur les lieux, vous êtes prêts. Prêts, à l’image de cette détection parfaitement adaptée de Teruyo. Si Kojima Reijirô se cache ici, vous allez rapidement le savoir…

… mais il n’en est rien. A mesure que vous survolez, encore et encore, vous ne décelez aucunement la présence du Lieutenant de l’Homme au Chapeau.

Mais alors, tandis que vous réfléchissez à la meilleure intervention à faire pour stopper les cadavres qu’il y a dans la zone, votre altitude vous permet de remarquer quelque-chose de singulier. Presque tous les morts-vivants se sont arrêtés au même moment. Et dans cette même harmonie, les voilà qui se dirigent tous dans la même direction…

… celle de l’entrée du village, où se battent vos compagnons.

***

Dans les Quartiers désolés…

Avec le Cœur dévasté, les Quartiers désolés forment un lieu également idéal pour toute personne qui désirait se cacher. Mais sans connaître l’objectif de l’ennemi, il est difficile de savoir si se dissimuler est vraiment ce qu’il souhaite.

Alors vous cherchez, sans malheureusement trouver Kojima Reijirô. Supportés de clones, vous arrivez à couvrir plus d’angles, mais cela ne change en rien l’échec de la recherche du Nécromancien. Au contraire, vous vous retrouvez face à une scène d’horreur.

Un cadavre semble s’en prendre à un père et une fille. Cet homme, vous semblez le reconnaître malgré ses quelques blessures : il s’agit de l’un des commerçants d’arme ninja qui vient parfois dans le village.

« Ma fille ! »

Le cri d’un père plein de désespoir, qui vous implore à sauver l’enfant qui est à la merci du cadavre. Mais ce que vous remarquez également, c’est le mur devant lequel le père blessé vient d’hurler. Il cède, et menace de s’effondrer sur le pauvre homme.

Vous n’avez pas trouvé le Nécromancien, mais vous êtes néanmoins en mesure de sauver des vies… ou de les voir s’éteindre

***

Au cimetière d’Iwa…

Kojima Reijirô, aussi surnommé le Nécromancien… Comment ne pas penser au cimetière de votre village ? C’est sans doute l’un des endroits les plus plausibles pour cette traque du Lieutenant de l’Homme au Chapeau. Mais une question – dont vous ignorez probablement les faits – se pose : Hyûga Toph n’a-t-elle pas fait le nécessaire pour empêcher à jamais les cadavres des shinobis les plus renommés enterrés à Iwagakure no Satô d’être ramenés par l’Edo Tensei ?

Cette question trouve partiellement sa réponse avec l’échec de votre recherche. Car malheureusement, lorsque vous arrivez au cimetière du village, vous ne trouvez pas le Nécromancien. A la place, vous tombez face à plusieurs cadavres qui ne semblent pas vous immédiatement vous remarquer…

Hormis un, qui ne fait que projeter du feu tout autour de lui. En le regardant de plus près, vous voyez que les flammes partent d’un rouleau qu’il tient de sa main cadavérique. Sûrement un défunt utilisateur du Fûinjutsu.

Si vous ne l’arrêtez pas et que des civils viennent jusqu’ici, ils seront en danger. Mais peut-être que vous seriez plus utiles ailleurs… ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kojima Reijirô
Kojima Reijirô

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Mar 20 Avr 2021 - 21:26
Avant l’attaque sur Iwagakure no Satô et le réveil du Dieu Singe…

« Mais tu vas la fermer à la fin, Ao ? »

Pourtant, Raonaka Ao n’en démord pas. Et aussi clairvoyant et prévoyant soit leur Maître, il croit dur comme fer qu’une faille persiste dans cette grande étape de son plan.

« Non mais sérieux, vos mecs là… Les « Désavoués » ouais ! Même s’ils sont balèzes comme assassins, vous les voyez réussir à récupérer son corps ? C’est quand même des villages entiers en face.
C’est vrai que les Kirijins t’ont refait les bras.
Alors toi la garce… »

Evidemment que l’ancien Seigneur du Pays de l’Eau aurait souhaité aller plus loin dans sa réplique face à Kâtenshêdo. Mais croiser le regard sombre de son maître le calma. En silence, l’Homme au Chapeau écoutait.

« Bref, c’que je veux dire c’est que si c’est si important de le récupérer, on devrait peut-être
Je m’en occuperai. »

La prise de parole du plus récent des Lieutenants surprit tout le monde, ou presque. Les regards se tournèrent naturellement vers Sen’sei Ketten. Après tout, il connaissait mieux Iwagakure no Satô que personne, et c’était d’ailleurs pour cela qu’il allait diriger cette partie des opérations…

« Si jamais nos alliés échouent, je saisirai la moindre occasion pour m’en occuper moi-même. »

***

Sur les Hauts-Plateaux d’Iwagakure no Satô, quelques minutes plus tôt…

Loin d’être un combattant physique, on pourrait douter de la capacité de Kojima Reijirô à gravir des hauteurs comme les plateaux. Celui que l’on surnomme le Nécromancien connaît bien ses faiblesses. Mais il en allait de même pour ses qualités et atouts. Car lorsque l’on est capables de ramener n’importe quel shinobi à la vie et de le contrôler, c’est un peu comme si le Lieutenant avait abandonné ses lacunes pour les échanger contre tous les pouvoirs du monde. Cadavre avec une invocation pouvant voler ou encore mort-vivant capable d’utiliser du Fûton, les options n’avaient donc pas manqué pour que le Nécromancien atteigne les Hauts-Plateaux sans difficulté et avec rapidité. Le tout en profitant, bien évidemment, du fébrile chaos dans la cité provoqué par son Edo Tensei…

Lors de l’attaque sur Iwa, qui avait notamment provoqué le réveil du Dieu Singe, Sen’sei Ketten avait effectivement pris ses responsabilités. Lorsque, durant sa retraite, il avait vu Ito Luna le suivre, il avait encore fait preuve de clairvoyance. Bien conscient que ses pouvoirs, poussés jusqu’à leur paroxysme, pouvaient lui coûter la vie, il avait préféré cacher ce qu’il avait récupéré. Car s’il mourrait là, les Iwajins auraient eu tout le loisir de retrouver le fameux « trésor » sur son corps. Au moins, en le cachant sur les Hauts-Plateaux – et surtout en combattant Luna plus loin – il y avait une chance de remettre la main dessus plus tard.

Et c’était exactement ce qui s’était passé. En fouillant exactement là où Ketten leur avait indiqué, Kojima Reijirô avait remis la main dessus. Et il l’observait sous tous les angles avec un sourire presque carnassier…

***

« Maintenant qu’ils ont vu l’Edo Tensei, nul doute qu’ils auront pris leurs précautions concernant son corps.
Je ne lui ai arraché qu’un doigt. Ils n’auront sûrement rien remarqué. Une attaque éclair devrait suffire. Ou bien vous le retrouverez là où je l’ai caché… »

Rei soupire. Il redoute ce qui arrivera dans le cas contraire…

« … ou bien nous devrons mettre Iwagakure no Satô à feu et à sang jusqu’à retrouver le reste de son corps. »

***

Rei sera soulagé. Et au fond, Reijirô l’était aussi. Car même si bien moins sensible et même détaché de toute empathie pour les Shinobis de manière générale, le Nécromancien savait bien ce que cela coûterait comme ressources de faire une véritable guerre ici.

Alors oui, il était soulagé. Soulagé de l’avoir trouvé.

« Ah, te voilà… »

Le fameux doigt.

A peine poussiéreux, évidemment cadavérique et dont la base portait encore les tissus arrachés, le Lieutenant de l’Homme au Chapeau y voyait pourtant une merveille.

Il composa des mudrâs sans attendre…

Presque trois minutes plus tard, lorsque Yawa Seika arriva sur place, elle fut aussitôt paralysée. Pourtant, à l’image de son armure Doton qui recouvrait son corps, elle s’était préparée au pire. Mais le pire était encore loin du compte.

Même les clones de Teruyo et de Seiki étaient comme pétrifiés.

Etait-ce parce qu’ils se retrouvaient face au Nécromancien ?
Etait-ce parce que quelqu’un d’autre se tenait à ses côtés ?

C’était tout ça, et plus encore.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nara Alderan
Nara Alderan

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure Empty
Mar 20 Avr 2021 - 22:09
Le noir. Le vide. Le néant.
Puis un souvenir avec des mots…

« J’ai sauvé Hi no Kuni, je peux bien sauver le monde. »

Puis l’obscurité s’éclaircit. Et si tout ceci n’avait été qu’un long rêve. C’est ce qu’il se dit, avant d’ouvrir les yeux.

N’importe quelle personne ramenée à la vie par l’Edo Tensei met longtemps avant ne serait-ce que de commencer à comprendre la situation dans laquelle il se trouve. Mais pas lui. Alors qu’il ouvre les yeux et découvre les visages des trois Iwajins qui lui font face, il sait. Il a déjà analysé. Il a déjà compris. Il a déjà gagné.

Car les trois shinobis de la Roche devant lui sont immobilisés. Tout comme la personne qui se trouve à ses côtés et qui est à l’origine de cette effroyable technique de réincarnation des âmes.

La raison ? Il ne faut pas la chercher ailleurs qu’en bas. Le sol s’est assombri. Car tout comme il a étendu son emprise lorsqu’il était en vie, il a étendu son ombre sur toute la zone.

« Quelle impolitesse. »

Nara Alderan, ancien Daimyô de Hi no Kuni et fondateur du Soshikidan, l’organisation la plus crainte du monde shinobi, est à nouveau debout.

« Je suis mort à Iwa, et c’est pourtant là que je suis ramené à la vie. Il y a de l’agitation dans le village, mais pas suffisamment pour laisser penser à une véritable guerre. C’était une attaque éclair, visant à me récupérer. Et si tu n’as pas attendu pour me réincarner… »

L’ex-Lieutenant de l’Homme au Chapeau se tourne vers le Nécromancien qui, tout comme les Iwajins, est immobilisé par la technique de la Veuve noire du répertoire Kagemane. Le visage du Nara n’exprimait alors qu’un dégoût facilement perceptible pour quiconque.

« … c’est parce que tu crains de devoir te battre tout seul. Des faiblesses en Taijutsu, par exemple ? »

Pourtant, comme il l’avait déjà remarqué, Kojima Reijirô continuait d’afficher un sourire à la fois malsain et admiratif.

« Mais même immobilisé, tu ne me crains pas. J’imagine qu’avec ta technique, tu peux prendre le contrôle de mon corps dès que tu le souhaites ?
Tout à fait. Sache que c’est un honneur pour moi de
Pas pour moi. Contente-toi d’accomplir ton objectif… »

La gigantesque ombre du Nara sembla se modeler sous les pieds du Nécromancien. En disparaissant à cet endroit précis, Kojima Reijirô retrouva la liberté de ses mouvements. Il pouvait alors donner un ultime ordre à tous les cadavres qu’il avait réanimés en pleine cité d’Iwa.

« … et amène-moi auprès du vieux. »

En prononçant ces mots, il adressa un regard aux Iwajins – qui étaient toujours immobilisés – difficilement déchiffrable.

Spoiler:
 
Technique(s) utilisée(s):
 
Revenir en haut Aller en bas

[Arc n°7/Alerte/Iwa] Menace intérieure

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: