Soutenez le forum !
1234
Partagez

Ombre céleste

Nara Aizen
Nara Aizen

Ombre céleste Empty
Ven 12 Fév 2021 - 15:48

Cela faisait un moment maintenant que l’équipe Ten Kinzoku No Kage avait été formé avec Aizen à sa tête. Il n’était pas déçu des deux Genins qui lui avaient été attribués. Ils avaient gagné de l’expérience en tant que coéquipiers depuis lors. Missions, entraînements et apprentissages représentaient leur quotidien. Mais ils leur manquaient une chose essentielle pour devenir une équipe accomplie.

Cette chose à laquelle pensait Aizen serait inédite autant pour ses élèves que pour lui. Les techniques dites combinées étaient l’essence même d’une équipe émérite. L’imagination, la création et l’expérimentation d’une telle chose demandait une entente de tous les instants entre les protagonistes. La confiance de l’un envers l’autre devait être sans faille. La connaissance des forces, faiblesses. Tout devait correspondre afin, dans un moment critique demandant réactivité, de réussir à se synchroniser pour agir de concert.

Ce jour là Aizen avait demandé à Kentoku Akio, un de ses coéquipiers, de le rejoindre dans la partie boisée du village de Kumo, à l’abris des regards. Le Genin devait se demander quel serait le sujet de ce rendez-vous, pourquoi pas sur le terrain d’entraînement habituel ? Le Nara pensait justement que les deux hommes avaient atteint cette entente leur permettant de combiner leurs pouvoirs respectifs en une seule et même technique. Il ne souhaitait pas travailler sur le développement de leur technique secrète aux yeux de tous, ce devait être une chose inconnue et à utiliser en derniers recours afin de retourner une situation à leur avantage.

En attendant Akio au point de rendez-vous au milieu des arbres Aizen réfléchissait. Il savait dans la forme pourquoi il avait fait venir le Genin aux cheveux blancs mais dans le fond il n’avait pas encore d’idée précise. Ce dont il était certain c’était que chacun d’eux devrait faire appel à sa spécialité. Le Taijutsu pour le Genin et sa maîtrise des ombres pour le Chûnin. Néanmoins le Nara ne voyait pas encore comment combiner les deux de manière efficace afin de mettre en déroute un adversaire.

Lorsque Akio approcha Aizen le salua et entra directement dans le vif du sujet.
« Akio, si je t’ai fait venir aujourd’hui ce n’est pas pour un entraînement habituel ou pour t’enseigner une technique de mon répertoire. Cette fois c’est pour concevoir une technique que nous sommes là, mais une technique combinant nos pouvoirs respectifs. Tes portes célestes et mes ombres. »
Les ombres du Nara étaient surtout faites pour immobiliser un adversaire sans pour autant le blesser. Ce qu’on appelait les portes célestes de Akio étaient à l’opposée de cela. Elles étaient faites pour prendre de vitesse et écraser par sa puissance son adversaire, quitte à se blesser soi-même. Deux styles bien différents. Etaient-ils associables ?


FEAT:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Kentoku Akio
Kentoku AkioEn ligne

Ombre céleste Empty
Ven 19 Fév 2021 - 12:13
Une convocation de son chef d'équipe était toujours particulière à appréhender. Se mettre à douter de tous ses faits et gestes des derniers jours, se demander ce qu'on avait fait de mal, se préparer à un test quelconque. Tout pouvait justifier ce genre d'appel. Mais il fallait en être honoré, car cela prouvait que le genin convoqué n'était pas laissé à l'abandon et représentait un intérêt pour son supérieur. Cette fois-ci cependant, pas de lieu public ou encore de terrain d'entrainement, Aizen avait décidé que la réunion aurait lieu dans le bosquet de Kumo. Un terrain particulièrement propice aux ombres d'un Nara et à l'absence de regards indiscrets. Le Kentoku décida de partir léger, sans vraiment de matériel excepté le minimum pour un shinobi. Il était question d'apprentissage, ce qui donna une énergie folle à ce dernier.

C'est d'un pas assuré qu'il traversa les coursives du village, saluant ça et là quelques connaissances. Pas le temps de s'arrêter pour quoi que ce soit, excepté peut-être à une petite échoppe pour se saisir de quelques pommes qui ne seraient certainement pas de trop au moment où il faudrait récupérer ses forces. Bientôt il arriva à la lisière du bosquet, le lieu de rencontre. Il se décida à y entrer et au bout de plusieurs dizaine de mètres, il put enfin apercevoir son Sensei, en pleine attente. Akio s'avança en saluant d'une révérence et de quelques mots rapides avant que le Chûnin prenne la parole pour expliquer cette convocation.

« Une technique combinée... Vous m'en voyez très honoré. »

Il pouvait l'être. Il s'agissait là d'une réelle marque de confiance et la démonstration de l'estime que lui portait son Sensei. Après le moment sentimental vint très rapidement celui de la réflexion concernant l'orientation d'une technique aussi complexe. Portes Célestes et Ombres. Effectivement ça paraissait cohérent, mais au delà des histoires qu'on lui avait raconté et des techniques que Aizen avait utilisé en sa présence, Akio n'avait jamais eu à faire face à un contrôle d'un Nara. Donc plusieurs questions lui vinrent rapidement à l'esprit.

Tout en se déplaçant vers un tronc d'arbre allongé au sol, le Kentoku commença à exprimer sa pensée à son équipier, afin d'acquérir le plus d'information possible sur les diverses contraintes auxquelles ils allaient être confrontés.

« Je connais quelques faits sur votre Kagemane, mais pas suffisamment encore. Pouvez-vous me donner en détail les possibilités de vos ombres ? Notamment la puissance de l'emprise, la rapidité de cette dernière, et si il y a un délai entre la prise de contrôle et l'action que vous demandez à votre proie piégée. »

Plusieurs théories lui venaient déjà en tête, mais il devait acquérir plus de données afin de calibrer sa vision de la chose. Et dire que cette fois ci il n'avait pas pris son carnet. Tout devrait être en visualisation mentale. Il espérait que les réponses de son Sensei lui confirmerait la possibilité de pouvoir tenir une emprise sur un corps en mouvement rapide.

« Par exemple, est-ce que vous pourriez prendre le contrôle de mon corps d'une façon assez souple pour me permettre de me mouvoir, tout en ayant seulement l'usage de mes bras, et ce alors que je suis en état d'ouverture de la quatrième porte céleste ? »

Alors qu'il avait la tête baissée durant ses paroles, la fin de sa phrase coïncida avec un verrouillage de son regard sur son interlocuteur. Allait-il comprendre où il voulait en venir ? En tout cas le visage du Genin avait changé, il était passé de l'excitation à une détermination et à une ambition palpable. L'idée germait vite dans son esprit, mais il devait avoir une confirmation que ses doutes sur les compétences héréditaires des Nara étaient superflues.

Akio en était certain, une technique combinant la vélocité de son Taijutsu à l'expertise en maniement de l'arme de son Sensei pouvait faire de réels ravages. En plus d'être véritablement désarmant pour un quelconque adversaire non préparé à cette éventualité.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Nara Aizen
Nara Aizen

Ombre céleste Empty
Sam 20 Fév 2021 - 15:37

Toujours respectueux, son élève semblait ravi d’apprendre la raison de sa venue dans la partie boisée du village. Mais fidèle à lui-même il laissa cela de côté pour directement se concentrer sur le sujet. Il ne perdit pas de temps et questionna le Nara quant à ses pouvoirs afin d’être certain d’avoir toutes les données correctes pour réfléchir à une technique adéquate0 mais il semblait déjà avoir une idée derrière la tête. Aizen se fit un plaisir d’y répondre fièrement.
« De ce que je sais l’emprise des ombres est totale. Tout du moins je n’ai jamais vu personne s’en défaire mais cela est peut-être possible… Quelqu’un qui aurait beaucoup de force, peut-être ? »
Aizen balaya cette idée d’un vague mouvement de la main et d’un rire franc tant il trouvait cela absurde bien qu’au fond de lui il connaissait cette éventualité.
« La vitesse de mon ombre peut varier en fonction de la quantité de chakra que j’y insuffle cependant il n’y a aucun délai de contrôle une fois cette dernière connectée à un individus. »
Si Aizen ne connaissait pas vraiment les limites de la technique fétiche de son clan c’était parce qu’il était finalement rare d’en avoir recours. La réussite de cette dernière assurait certes quasiment la victoire mais elle imposait à l’utilisateur de rester immobile et concentré sur sa cible quitte à en devenir une lui-même. Il fallait donc l’utiliser que si l’on était sûr de toucher au but et peu d’occasions s’y prêtaient. Aizen avait par exemple voulu en faire usage face à ses deux élèves mais il avait dû rapidement faire machine arrière pour ne pas se prendre le revers de la médaille.

Akio continua à semer des hypothèses sous forme d’interrogation, Aizen commençait déjà à voir où il voulait en venir. Tout ce qu’il disait était pertinent et très vite une idée de technique se dessinait déjà. Mais là encore le Genin posait une colle au chef d’équipe qui répondit sans pour autant avouer ses méconnaissances de façon claire.
« Je n’ai jamais essayé de libérer une partie du corps d’une de mes proies. Mais je commence à voir où tu veux en venir… Tes coups de poings ou pieds après l’ouverture de tes portes peuvent se montrer redoutables mais qu’en serait-il si tu avais ma maîtrise au maniement des armes… »
Aizen réfléchissait. Le jeune homme aux cheveux blancs était un expert du Taijutsu mais le maniement des armes bien que physique demandait d’autres compétences qu’il ne possédait pas. S’ils pouvaient coupler la précision au katana de Aizen avec la rapidité et force brute du Genin alors les dégâts pourraient être dévastateurs. Il avait saisi où Akio voulait en venir. Aizen reprit pour exprimer ses pensées à voix haute.
« Ce que tu proposes, si je te suis bien, ce serait que je prenne le contrôle de ton corps au moment opportun afin de porter un coup dont seul moi ai le secret. Ce coup aurait ma précision mais ses dégâts seraient décuplés par ta force ainsi que ta vitesse. »
Aizen était tout sourire, la proposition était fort réjouissante et une telle technique pourrait surprendre un adversaire et le faire perdre très rapidement. Son élève avait pris l’initiative pour cette fois en dégotant une idée fort intéressante.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Kentoku Akio
Kentoku AkioEn ligne

Ombre céleste Empty
Mar 23 Fév 2021 - 18:09
Explorer des hypothèses qu'un Nara n'avait jamais expérimenté ? Voilà qui rajoutait du piquant dans l'idée que se faisait Akio de leur technique. Il esquissa lui aussi un petit rire assumé quand son Sensei évoqua avec lui la possibilité pour une cible assez forte de se libérer d'une telle emprise. Les portes le permettaient-elles ? Voilà encore une question qu'il conviendrait de creuser en profondeur. En tout cas dans l'esprit de son homologue, la technique se dessinait également avec clarté, et celui-ci paraissait particulièrement emballé par la vision de ce que pouvait donner leur combo.

« Vous m'avez parfaitement compris. Si nous sommes capables, ou plutôt si vous êtes capable, de gérer votre emprise pour me laisser me mouvoir à cent pour cent, tout en gardant la force de donner un coup de lame, combiné à ma puissance et ma vitesse, ça peut devenir très compliqué pour un adversaire. »

Tout était réellement question de dosage. Et pas que finalement. Malgré le niveau d'Aizen, la question de la gestion d'un utilisateur de Portes Célestes par un Kagemane revenait en tête en continu. Le cas de figure avait déjà dû arriver, mais Akio n'en avait eu aucun écho. Pour un tel entrainement, il fallait mettre la jauge le plus haut possible. Tranquillement, le Kentoku posa ses affaires, retira tranquillement sa veste puis vint se placer face à son sensei à environ dix mètres. Il était temps de passer aux tests.

S'échauffant quelque peu les articulations, le cou et les épaules. Un sourire apparu son son visage. Le Nara n'était pas au courant que son élève ouvrait à présent la quatrième porte. L'emprise allait être bien plus complexe qu'il le pensait.

« Testons ça !!! »

Une puissante vague d'énergie vint balayer la proximité du Genin. Les arbres subirent également un souffle comme lors d'une belle bourrasque. C'était l'une des premières fois qu'il ouvrait sa porte maximale depuis son apprentissage, l'énergie parcourant son corps était phénoménal, il se sentait capable de réelles prouesses. Se concentrant de nouveau sur son interlocuteur, il lui annonça la suite du programme.

« Porte de la Blessure ouverte. À vous de jouer Sensei, contrôlez-moi puis essayer de réduire votre emprise à mes bras seulement. C'est la première étape. »

Une telle manœuvre serait également le premier contrôle subit par Akio dans toute sa vie. Le sentiment allait être étrange et allait devoir être rapidement appréhendé et assimilé par les deux équipiers pour le jour où ils auraient besoin d'user d'un tel artifice. Désormais c'était à Aizen de travailler.

Les étapes suivantes étaient assez claires : affiner le contrôle des ombres d'Aizen, développer cette emprise en mouvement, puis ensuite appliquer l'action finale de la technique.

Technique utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Nara Aizen
Nara Aizen

Ombre céleste Empty
Mar 23 Fév 2021 - 20:00

Aizen avait vu juste. Son élève avait donc eu la merveilleuse idée de vouloir combiner les talents d’épéistes du Nara aux capacités surhumaines que procuraient l’ouverture des portes célestes. Le Genin avait l’air bien enjoué à l’idée de commencer mais Aizen doutait de plus en plus de cette possibilité de contrôler que partiellement un adversaire. Il fallait essayer pour en avoir le cœur net. Mais au cas où cela échouait il avait déjà un plan de secours en tête pour arriver à mener cet assaut commun.

Le Genin prit ses distances et Aizen se demanda pourquoi aller si loin. Il comprit lorsque ce dernier débloqua une de ses portes célestes, un vague d’énergie s’échappa de son élève et le Nara pu la ressentir même à une dizaine de mètre. Elle n’était pas dangereuse à cette distance mais s’il avait été plus proche ça l’aurait sans doute envoyé balader. Il ne s’y connaissait pas assez dans les portes célestes pour reconnaître laquelle avait été ouverte par le jeune homme aux cheveux blancs. Ce dernier annonça la porte de la Blessure, la quatrième porte. Déjà ? Se dit Aizen, il avait atteint un niveau nettement supérieur à celui qu’il avait dans leur dernier affrontement. Mais Aizen s’était renseigné et il savait que l’utilisation d’une telle porte n’était pas sans conséquence, il se demandait combien de temps son élève pourrait supporter le calvaire qu’il devait vivre. Pour le moment il n’en montra rien à travers ses paroles et le Nara se força à retenir la sensation de cette porte pour pouvoir la reconnaitre d’un seul coup d’œil la prochaine fois.

C’était à Aizen de jouer, il réalisa le signe du rat puis son ombre se mit en mouvement vers Akio avant de se connecter à la sienne. A partir de ce moment le Genin dû sentir cette sensation particulière que Aizen avait déjà ressenti étant enfant quand ses aînés lui avaient fait découvrir cette technique ancestrale. Ce n’était pas comme une perte de son corps mais c’était plutôt comme être enfermé dans une coquille que représentait son corps. On avait beau envoyer des signaux aux muscles ses derniers ne pouvaient répondre. C’était un pouvoir bien particulier qui ne connaissait sans doute aucune équivalence logique en ce monde. L’incompréhension était telle pour le cerveau que cela pouvait déstabiliser. Aizen testa un peu son emprise en faisant quelques mouvements basiques.

Akio avait beau reproduire les mouvements ils étaient différents et c’était la conséquence de l’ouverture de la quatrième porte. Aizen envoya son deuxième katana, celui qu’il avait acheté au marchand de guerre, à Akio et fit en sorte qu’il l’attrape. Les deux avaient les mêmes armes maintenant. Aizen fonça sur son élève qui fit de même et frappa d’un coup de tranche classique. Les bras du Nara vibrèrent et il dû se décaler au dernier moment pour ne pas se faire blesser.

En effet Akio avait beau être contrôlé par le Nara il gardait sa force décuplée ainsi que sa vitesse bien que cela pouvait sembler paradoxale car c’est Aizen qui initiait le mouvement. Mais ses muscles étaient tellement sous l’effet du chakra libéré par les portes que leur réaction était inévitable et ces derniers augmentaient autant la puissance que la vitesse. Aizen avait compris qu’il devrait être plus prudent. Il continua néanmoins de faire quelques échanges avec Akio tout en essayant de libérer ses jambes.
« Essaie de reprendre le contrôle de tes jambes pendant ce pseudo combat. » Lui annonça son sensei.
Le Nara avait beau essayé il ne sentait aucune différence et n’avait pas l’impression de pouvoir laisser un seul membre de libre à son élève, à tout moment s’il tentait de faire plus il savait que l’emprise complète serait brisée.


Spoiler:
 

Techniques et armes utilisées:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Kentoku Akio
Kentoku AkioEn ligne

Ombre céleste Empty
Mer 24 Fév 2021 - 19:41
Sensation des plus étranges que celle d'être prisonnier de son propre corps, spectateur même. Comme tout bon scientifique qui se respectait, faire des expériences fortes attirait irrémédiablement le jeune Akio. Sentir ses muscles vivre leur propre vie était tout de même des plus rebutant pour quelqu'un habitué à maitriser de A à Z ses actions. C'est ainsi que le corps du Genin s'élança sur son Sensei, dans une parfaite symétrie, avant de frapper d'un coup de katana son sensei, qui dû reculer sous l'impact. Même sous contrôle les portes célestes restaient terriblement efficaces. Mais quelque chose n'allait pas : le contrôle partiel semblait de plus en plus hypothétique.

Obéissant au Nara, le Céleste tenta de se mouvoir librement, mais rien n'y faisait. Impossible de bouger le moindre muscle, la moindre articulation. Pourtant il sentait le flux de chakra parcourir son corps, mais rien de plus. Inexploitable en l'état, Akio aurait juste eu à dire à son supérieur que c'était inutile. Si il sentait qu'en forçant il pouvait s'extirper du contrôle du Kagemane, ça aurait été idiot pour son intégrité physique et chakratique, tant la quatrième porte pouvait s'avérer dévastatrice pour les tissus musculaires de l'utilisateur.

« Imp...impossible en l'état, je ne contrôle rien... »

La déception était néanmoins palpable dans le ton utilisé. C'était un constat d'échec clair, et la rareté de tels moments faisait d'autant plus mal au jeune Genin. Il regarda alors son Sensei dans les yeux tandis qu'il sentait l'étreinte s'alléger. Inutile de garder plus longtemps la porte ouverte. Son utilisation restreinte et sans actions poussées avait permis de conserver le corps de son utilisateur intact. Tout au plus son chakra avait été plutôt bien impacté.

« Je suis déçu, je ne vais pas le cacher. Je sentais qu'en poussant j'aurais pu briser votre technique, mais l'utilité, à part flatter mon égo, était remise en cause. Bon et bien, retour à la case départ. À vous de proposer une façon d'aborder nos compétences. »

Le garçon aux cheveux blancs vint s'asseoir sur le tronc posé, comme précédemment, et tâcha de sauvegarder dans sa mémoire l'impact qu'avait eu l'ombre sur sa personne. Il n'avait pas tout perdu et son savoir s'en était retrouvé renforcé. Il posa doucement la lame de son Sensei à ses côtés, à plat pour ne pas endommager le tranchant. Il ne savait pas s'en servir, tout au plus la théorie et encore. Jamais il n'avait pu s'y exercer. Peut-être qu'un jour il s'y essaierait, mais pour le moment ses poings suffisaient.

Sentant l'énervement palpable dans ses muscles, allant jusqu'à tétaniser son biceps droit, Akio exécuta ce qui ressemblait à une petite méditation, travaillant principalement sur son souffle et son sens de l'ouïe pour venir regagner un état de calme et de concentration maximal. Il n'avait pas la prétention de le faire aussi bien que les personnes proches des samourai comme pouvait l'être Aizen, mais depuis le début de son entrainement pour atteindre les capacités des portes célestes, il s'y entrainait, essayant de concentrer toutes ses pensées en un seul point, brisant par le fait toutes les perturbations alentours.

Le vide fait, lorsqu'il ouvrit les yeux, il était de nouveau "lui". Prêt à écouter ce que son chef d'équipe allait lui proposer comme technique combinée.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Nara Aizen
Nara Aizen

Ombre céleste Empty
Jeu 25 Fév 2021 - 21:48

Aizen ne pouvait ressentir les tentatives de Akio. Une fois sa manipulation des ombres établit le Nara n’avait quasiment aucun effort à fournir pour maintenir son prisonnier. Il lui suffisait simplement de déverser une certaine quantité de chakra continuellement pour maintenir la technique. Le reste se faisait tout seul, lorsqu’il bougeait Akio reproduisait les mouvements malgré lui, tel un reflet. Ainsi Aizen n’avait aucune conscience du corps du Genin alors il ne ressentait pas si ce dernier tentait de se défaire de l’emprise des ombres ou pas.

Finalement il eut sa réponse lorsque son élève lui annonça qu’il n’y parvenait pas, d’un air déçu. Il ne cacha aucunement se déception en l’annonçant et en remettant la suite dans les mains de son sensei. Ce dernier semblait bien défaitiste pour une fois se dit le Nara.
« Ce n’est pas un retour à la case départ, cet essai nous permet d’en apprendre un peu plus et il faudra en faire encore des dizaines avant de trouver ce qui peut nous correspondre. Chaque essai sera un pas en avant car il nous apporte son lot d’informations. »
Aizen préférait éclaircir les choses mais il n’avait pas non plus envie de tourner autour du pot et devait accès sa réflexion sur la première embûche qu’ils rencontraient. Le problème provenait clairement du Nara ou plutôt de la conception même de sa technique. Même lui n’était pas assez orgueilleux pour ne pas l’admettre. Sa technique ne permettait pas de laisser une liberté partielle à sa capture. Peut-être était-ce possible de développer une autre technique le permettant mais cela prendrait trop de temps, Aizen se pencherait sur cette possibilité plus tard. Pour l’heure ils devaient trouver quelque chose d’exploitable avec leurs compétences actuelles. Aizen avant de réfléchir devait analyser le passé qui était représenté par cet échec.
« Voyons ce que nous avons appris de cette tentative. On a pu constater que les bénéfices des portes célestes étaient toujours actifs même lorsque tu copiais mes mouvements. Le problème est que je ne peux pas juste contrôler tes bras et libérer le reste de ton corps. Ce qui voudra dire que malgré ton boost de puissance et vitesse ton corps sera limité par les mouvements du mien qui laisseraient trop place à une contre-attaque adverse sur l’un ou sur l’autre. »
Aizen porta ses doigts à son menton tout en effectuant une moue dubitative. Ils pouvaient mettre un coup d’épée de façon combinée mais cela voudrait dire que Aizen effectuerait tous les mouvements et cela apportait son lot de désavantages en combat réel. Le but aurait été que Aizen ne soit là que pour frapper, Akio devait s’occuper du reste.
« Le timing. » Dit simplement Aizen.
Et si Aizen n’avait pas besoin de se connecter directement à l’ombre de son élève, il pouvait le faire au dernier moment quand il fallait frapper. Mais la vitesse du Genin était telle… Pourrait il trouver un timing pour réaliser un tel exploit ?
« Si je prends le contrôle de ton corps un court instant juste pour frapper l’ennemi, tu seras ainsi libre de tes mouvements avant et après l’attaque. Cette dernière ne durera qu’un court instant et ce sera comme si tu n’avais jamais été privé de tes mouvements. »
Le visage du Nara montrait tout de même que c’était plus facile à dire qu’à faire alors il développa.
« Le problème est que même si je peux rendre mon ombre rapide ce doit être très difficile de trouver l’exact bon moment où je devrais prendre le contrôle de ton corps pour frapper. Si je rate mon coup tu te retrouveras face à un ennemi l’épée à la main et donc démuni. »
La théorie était là. Aizen omettait surement plusieurs points qu’il ne constaterait qu’une fois la pratique entamée. Comme d’habitude il fallait réaliser un essai pour en avoir le cœur net.
« Essayons. »
Conclut simplement Aizen en regardant les nombreux arbres aux alentours qui constitueraient leurs cibles.



_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Kentoku Akio
Kentoku AkioEn ligne

Ombre céleste Empty
Ven 26 Fév 2021 - 22:35
Depuis plusieurs jours déjà, on pouvait constater une nouvelle facette de la personnalité du genin : une lassitude de l'échec, un refus de celui-ci bien plus marqué qu'auparavant. Non pas que ça devienne un obstacle insurmontable, mais il témoignait de la transition entre son statut de Genin et son ambition débordante, peut-être encore hors d'atteinte. Vint les paroles de son Sensei, pleines de sens comme il pouvait s'y attendre. Déjà le Nara abattait un travail de débriefing important pour aboutir à une idée qui avait traversé l'esprit du Céleste au premier abord : Gérer le timing de la prise de contrôle.

En soit cela pouvait être la bonne solution, bien qu'un doute subsistait sur la vitesse de l'ombre de Aizen : pourrait-elle suivre réellement les mouvements du Taijutsuka, à une distance infime, pour pouvoir prendre le contrôle sur une seconde à peine ? Une plus longue durée impliquait une faiblesse dantesque pour l'un et pour l'autre, surtout si la technique était utilisée dans un combat à multiples adversaires.

« C'est complexe comme idée, mais elle se tient. »

Se redressant, Akio commença a faire les cents pas pour expliquer les problématiques potentielles de son point de vue, pour venir corroborer les dires de son supérieur.

« Toute notre chorégraphie de changement de contrôle, ça doit se jouer en comptant les secondes sur une seule main, et encore, en visant large. Imaginons que vous puissiez me contrôler l'espace d'une seconde, je pourrais reprendre la main derrière et enchainer avec une frappe. »

Plusieurs soucis émergeaient, notamment la portée et la vitesse d'emprise. Pour que tout soit optimal, Akio devait agir dans le périmètre d'action proche du Chûnin. Cette technique n'avait aucun sens à longue distance.

« Nous devrons limiter la zone d'action d'une telle technique. Au moins pour pouvoir agir vite en cas d'imprévu. Et notamment pour vous faciliter la tâche dans le Kagemane. Mais vous avez raison, essayons de suite. Débriefons après. »

Le visage du Genin changea, désormais il était empli d'une concentration forte. Il ouvrit à nouveau la quatrième porte et déjà son corps lui faisait comprendre qu'il tirait sur la corde. Heureusement la première fois il n'en avait rien fait. Il vint se placer à environ deux mètres de son Sensei, face aux arbres. L'un d'eux ressortait particulièrement, adoptant une courbure semblable à un organisme humain. Le Kentoku, katana en main, prit ses appuis. Il exécuta un décompte avec sa main gauche, sa main libre. Lorsque celui-ci arriva à son terme, le sol sous ses pieds se fractura sous l'impulsion.

Il se précipita vers l'arbre, sans réfléchir à ce que le Nara faisait dans son dos. Ce dernier avait assez d'expérience pour savoir quand il devrait agir afin de porter le coup. La seule chose qui venait à l'esprit d'Akio était de rester concentré pour porter un coup supplémentaire, si le timing recherché le permettait.

Il avait une pleine confiance en son coéquipier. Il était chargé d'aiguiller le duo, de donner le LA à leur technique, c'était désormais dans son esprit qu'émergeait la technique combinée, après l'échec du Céleste dans ce domaine.

Technique utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Nara Aizen
Nara Aizen

Ombre céleste Empty
Hier à 11:04

Comme à son habitude le Genin commença une réflexion active en analysant l’idée du Chûnin. Lui aussi était bien conscient de la grande difficulté que représentait le timing. Mais cette tâche ne lui incombait pas vraiment. Finalement le seul travail de Akio dans cette manœuvre était de fournir le corps hôte plus rapide et plus puissant. Le Nara quant à lui avait la tâche ardue de réussir à prendre le contrôle du Genin au bon moment puis de lui rendre le contrôle avant qu’il ne soit trop exposé à une contre-attaque. Avant de commencer un nouvel essaie Aizen voulu rassurer son coéquipier sur un point en particulier.
« Ne t’en fais pas pour la distance, mon ombre peut aller assez loin. »
Le problème n’était pas tant la distance à parcourir mais plus le temps qu’il fallait pour le faire. Après ouverture des portes Akio pouvait devenir très rapide, sans doute même difficile à suivre du regard. Il existait néanmoins une solution à ce problème. Si Aizen savait où allait se rendre exactement Akio alors il pourrait faire partir son ombre en avance pour que cette dernière soit au bon endroit au bon moment. En effet le mouvement de l’ombre pouvait être rectiligne, se fichant des obstacles sur le sol et ignorant toute composante de frottement. Si la trajectoire du Genin n’était pas parfaitement rectiligne alors il pourrait le rattraper ainsi. Lorsque la cible représentée par un arbre fut choisie Aizen avait donc la future position du Genin.
« Mon ombre peut être rapide mais surtout elle a une trajectoire rectiligne parfaite, ce qui est souvent moins vrai pour un humain, même pour toi. Si j’anticipe ta position d’arrivée et que je lance mon ombre quelques secondes avant alors elle pourra arriver à la même position que toi au bon moment. »
Partir en avance pour pallier la différence de vitesse. Telle était la solution qu’avait imaginé le Chûnin.

Aizen rangea son sabre. Il devait avoir les mains libres pour exécuter sa manipulation de l’ombre. Lorsqu’il prendrait le contrôle de son coéquipier il mimerait le mouvement qu’il voulait avec ses mains vides. Akio reproduirait le mouvement mais lui vraiment armée. Tel était le pouvoir des ombres.

Les deux shinobis se mirent en position. Lorsque le Genin s’élança Aizen avait déjà commençait sa technique des ombres. Akio rattrape évidemment l’ombre mais lorsqu’il arriva devant l’arbre l’ombre du Nara était sur lui, comme prévu. Les calculs précis du Chûnin s’étaient montraient fructueux. Mais un problème qu’aucun des deux n’avait anticipé survint. Lorsque le Nara prit le contrôle du Genin sa courses n’était pas tout à fait finie et la prise de contrôle de l’ombre fit l’effet d’un mur pour le jeune garçon. Le fait de se faire stopper dans sa course d’une telle manière ne permit pas d’arrêter le mouvement déjà entamé. Au final avant même que le Nara puisse tenter un quelconque coup d’épée Akio se retrouva sur l’arbre et le percuta. Constatant l’échec Aizen libéra le Genin de son emprise et alla s’enquérir de son état.
« Ça va aller ? » Dit-il simplement comme une phrase qui voulait surtout dire : peux-tu continuer ?
Aizen réfléchit rapidement à ce qu’il venait de se passer avant d’ajouter.
« Il faut éviter que je prenne le contrôle de ton corps en pleine course, cela peut donc créer un décalage même d’un mètre que nous n’avons pas le luxe d’accepter dans une situation de combat. Il faut que tu stoppe ta course dans le timing où je vais prendre le contrôle de ton corps. Ainsi quand j’aurais le contrôle je n’aurais qu’à donner un coup d’épée qui dura moins d’une seconde avant de te relâcher. »
Comme il s’y attendait le deuxième essai avait fait surgir une nouvelle difficulté mais rien ne permettant d’entamer ne serait-ce qu’un peu son assurance.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586

Ombre céleste

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: