Soutenez le forum !
1234
Partagez

La voie de la Lumière

Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

La voie de la Lumière Empty
Sam 13 Fév 2021 - 11:37

Kumo 979290lumiere001
Aizen avait adhéré très tôt à ce qui s’appelait les Adorateurs de Lumière. En effet lors de son arrivée à Kumo étant enfant il était autant rejeté par les siens que par les locaux. Traité comme traite pour les seuls agissements de son père, pourtant il était juste né dans la mauvaise famille. Ce culte religieux avait justement substitué sa famille et Kougen était devenu dès lors son seul créateur légitime.

Il l’avait compris très jeune, Kougen était la source de tout, sans la lumière rien en ce monde ne pouvait exister car l’obscurité existait justement grâce à la lumière. Pour les Hommes la nuit n’avait rien de rassurante, ils ne voyaient pas correctement, leurs sens étaient perturbés, le froid s’installait jusqu’en dans leurs os, la fatigue se faisait sentir. Si les humains étaient tant faits pour vivre le jour c’était justement parce que Kougen les avais créés de façon à être conjointement liés. Aizen en était persuadé, sans lumière, la race humaine ne ferait pas long feu et se déchirerait dans une folie meurtrière.

Au-delà de toute attirance et préférence psychologique la lumière était biologiquement nécessaire à beaucoup d’espèces dont l’Homme se trouvait en bout de chaîne. Les avancées scientifiques avaient montré à quel point la lumière du soleil était importante pour le développement de la végétation. Ils avaient découvert et nommés un procédé utilisé par les végétaux se nommant la photosynthèse. Aizen s’était renseigné autant sur le sujet des plantes que celui des minéraux depuis son arrivée à Kumo tant ces domaines étaient vastes et offraient un panel de connaissances utiles dans bien des domaines. Et il avait donc comprit que sans la lumière les plantes ne pourraient vivre et que sans les plantes les autres êtres vivants manqueraient très vite de ce qui s’appelait oxygène, ce qui leur permettait de respirer. Le rôle de la lumière dans l’existence même de tous les êtres vivants n’était plus à démontrer.

Loin de toute croyance fanatique envers une entité imaginaire le culte des Adorateurs de la Lumière prônait la science avant tout. La lumière représentait justement l’aube du savoir des Hommes comme le montrait également la fête de la Lumière chaque premier jour de l’été à Kumo. Ce n’était pas pour rien que quelqu’un d’intelligent était souvent caractérisé comme lumineux. L’obscurité représentait l’ignorance mais cette obscurité cachait des connaissances que seule la Lumière pouvait découvrir au grand jour. Une personne lumineuse était donc une personne pouvant chasser cette obscurité afin d’en découvrir les secrets qui y étaient cachés.

Il existait cinq hôtels au sein de Kumo permettant de rapprocher son cœur et son esprit de la lumière chaleureuse de Kougen. Aizen aimait bien s’y rendre car cela lui permettait de réfléchir plus profondément et il s’y trouvait bien souvent plus clairvoyant. C’était d’ailleurs là-bas qu’il avait rencontrait un membre de ce culte qui l’avait initié à la vérité que ce monde ne méritait peut-être pas encore. Aizen se rendait justement à l’un de ses hôtels.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

La voie de la Lumière Empty
Dim 14 Fév 2021 - 11:26

Kumo 979290lumiere001
Il existait cinq hôtels rendant hommage à Kougen et permettant à ses fidèles de prier. Même si prier n’était pas le mot exact car le culte des Adorateurs de la Lumière n’était pas le genre de religion où l’orgueil aveuglait les Hommes au point où ils pensaient que la divinité soit là pour exaucer leurs souhaits.

Kougen avait donné naissance à tout et ce tout persistait dans le temps grâce à sa divine lumière. Les Hommes devaient vivre pour Kougen et pas l’inverse. Donc un adorateur de la lumière ne venait pas prier au sens premier du terme. Il venait philosopher et s’imprégner de la lumière afin d’avoir les pensées les plus purs permettant d’éclaircir l’obscurité de ce monde.

Aizen se rendit à l’hôtel se trouvant au nord du village. Chaque hôtel arborait une phrase, les cinq misent bout à bout représentaient le plus largement possible la philosophie de ce courant religieux. Aizen se trouvait devant la première d’entre elles.


Il n’y a pas d’émotion, il y a la paix.


Malgré l’aspect métaphysique ce culte prônait la logique, le réalisme et le pragmatisme. La divine lumière, bien qu’immatérielle, était quelque chose de palpable qu’aucun n’aurait pu mettre en doute l’existence. Sa responsabilité dans la pérennité des êtres vivants du monde entier n’était plus à démontrer. Ainsi ce culte ne prônait aucune valeur illogique tel que les sentiments.

Loin des préceptes du Bushido des samurais que Aizen faisait semblant de suivre à la lettre et qui n’engendrerait que des choix illogiques pour qui suivrait réellement ce code. Kougen prônait un état de maîtrise de soi absolu dans lequel on ne pouvait jamais faire le mauvais choix, le choix du cœur plutôt que celui de la pensée.

Pourtant les émotions étaient bien des choses naturelles chez les humains et ne pas en ressentir était rare et révélait un disfonctionnement mental. Car le fait de ne pas en ressentir créait un décalage avec le monde qui vous entourait. Non, le but n’était pas là, le but était de les maîtriser, les contrôler, les enfouir au plus profond de soi afin qu’elles n’obscurcissent pas notre jugement. Sans pour autant les ignorer et ne pas les comprendre, car le monde qui nous entourait était constamment régit par des valeurs sentimentales.

Il n’était possible de trouver la paix intérieure qu’en trouvant cet équilibre. Par définition une émotion éloignait celui qui la ressentait de cette paix. Une émotion était forcément variable, faisant passer d’un état à un autre et pouvant tout chambouler tant elle était instable. Apprendre à ne pas les écouter pour ne pas tromper son esprit. Car quoi qu’on en dise l’humain ne peut rien faire s’il se laisse dominer par ses émotions. Ces dernières sont trop fortes et peuvent prendre le pas sur tout le reste. L’esprit est alors dans le flou, il est trompé par une l’illusion que lui offre ses émotions tant la réalité peut être altérée.

Cette paix intérieure permet de juger de tout sans avoir à se baser sur un mensonge. Car les émotions sont des mensonges. Cette paix permet de se poser devant un problème en pesant le pour et le contre de façon logique, presque mathématique. La seule limite lorsque l’on a réussi à inhiber ces murmures mensongers est son intelligence.

La limite de l’esprit. C’est là que Kougen intervient car plus on est proche d’elle et plus nous pouvons avancer dans les ténèbres. Notre intelligence peut être vu comme une petite flamme timide au milieu de la nuit noire mais si Kougen est à nos côtés alors cette nuit pourra disparaître et notre vision sera plus clair. Les émotions ne sont qu’un brouillard à travers lequel même la plus puissante des lumières ne pourrait passer c’est pourquoi il est du devoir de l’adorateur de ne pas mettre se brouillard en travers de la route de la sainte lumière. Si notre esprit atteint sa limite et ne sait pas quoi choisir alors la lumière saura nous éclairer.

Aizen, seul devant la stèle, répète ce précepte qui le définit du plus profond de son être.
« Il n’y a pas d’émotion, il y a la paix. »




_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586

La voie de la Lumière

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: