Soutenez le forum !
1234
Partagez

Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent

Nara Aizen
Nara Aizen

Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Empty
Ven 26 Fév 2021 - 19:15

Aizen menait la vie dure à ses deux élèves mais plus particulièrement au Metaru qui se nommait Akagi. L’homme de quelques années son ainé avait montré des failles sur le plan comportemental. Le Nara entendait les exploiter bien qu’il ne savait pas encore dans quelle direction il pouvait l’emmener. Il ne connaissait pas encore assez le Metaru pour savoir ce que son avenir pouvait lui réserver. D’autant plus que le Genin n’avait sans doute pas révélé ses véritables intentions au Chûnin. Il avait dit vouloir servir le village et devenir chûnin. Aizen ne croyait que très peu à ce genre de dévouement aveugle. Que voulait-il vraiment en ce monde, à titre personnel ? Qui était-il ? Quel était son histoire ?

Quoi de mieux qu’un affrontement en tête à tête pour tenter de répondre à ses questions. Aizen avait invité le Metaru à le rejoindre sur le terrain d’entrainement habituel dans le but de le pousser dans ses retranchements. Il avait finalement pu n’en voir que très peu, dans son entraînement face à ses deux élèves ils s’étaient entre aidés pour vaincre et avaient bien failli réussir. Le Nara voulait mettre le Metaru en difficulté afin de réveiller ses instincts les plus primaires. Il était aussi curieux de voir si seul il pourrait lui donner du fil à retorde, Aizen ne voulait que des alliés puissants dans son entourage mais il devait garder le dessus au cas où ça tourne au vinaigre. Ce genre d’entraînement pouvait aussi lui permettre de réfléchir à des façons de défaire ses alliés qui pouvaient aussi devenir des ennemis.
« Akagi, tu te doutes de la raison de notre présence ici. Je veux t’affronter seul à seul et voir de quoi tu es capable en combat singulier. Pas la peine de préciser que tu dois donner le meilleur de toi-même. Je ne me retiendrais pas alors tâche d’être vigilant. »
Akagi devinerait sans doute à quoi faisait allusion son sensei, la dernière fois pendant l’apprentissage de l’esquive au corps à corps le Genin aurait pu perdre son bras. Le danger serait encore plus grand pendant cet entraînement. Aizen était partisan de l’entraînement difficile, guerre facile. Comment espérer être au niveau dans un contexte de danger réel si l’entraînement était pris à la légère.

D’ailleurs la leçon valait aussi pour lui-même. Quelque soit le niveau de son adversaire le Nara ne sous-estimait jamais personne et restait toujours sur ses gardes car tout le monde était capable de tuer, un simple coup de kunai bien placé pouvait le permettre. Un Metaru était souvent spécialiste des armes tranchantes donc toute proximité avec lui signifiait un grand danger et ça Aizen en avait pleinement conscience. Il était persuadé que c’était cela qui lui permettait de ne commettre aucune erreur. Se penser être fort était une chose mais l’être vraiment en était une autre. Il allait lui montrer.

Aizen se recula et se mit en position de combat, il laissait l’initiative à son élève cette fois.


Spoiler:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Empty
Lun 1 Mar 2021 - 15:08
Cet été deux cent quatre était particulièrement occupé pour Akagi. Il passait son temps à s’entrainer et à parfaire sa maîtrise des divers domaines de prédilection dans lesquels il souhaitait orienter son nindo. La maitrise du Kinton avant tout et bien sûr du bukijustsu. Ensuite la maîtrise de son chakra affinitaire raïton et enfin la détection d’ennemis. Pour le moment le shinobi n’avait pris que peu de temps pour ce dernier domaine qui pourtant avait une grande importance en combat. Le genin s’était penché sur la question mais pensait intéressant de pousser encore plus loin. Ce n’était cependant pas à l’ordre du jour. Face à lui se tenait son senseï, Aizen.

Le Nara l’avait invité à le rejoindre sur le terrain d’entrainement pour l’affronter en face à face. Akagi commençait à connaitre Aizen, et il comprenait qu’il ne faisait rien sans raison. Il voulait certainement l’évaluer. Le Metaru n’avait pas encore les armes pour battre en un contre un son adversaire du jour. Il y travaillait, Akagi souhaitait devenir puissant et surpasser son senseï était forcément l’une des étapes de la route qu’il traçait. Cependant en ce jour peu de chance qu’Aizen l’ait invité en le considérant comme un adversaire contre lequel il voulait se mesurer. Une évaluation donc.

Lorsque qu’Akagi avait rencontré Aizen, lors d’une mission dans les murs Kumojins, il avait eu l’impression de rencontrer quelqu’un de facile à lire. Clair et direct, il semblait honnête et sans pensée cachée. Depuis que le Metaru avait rejoint l’équipe, il remettait en question son premier jugement. L’homme, comme la plupart des Nara, doté d’un grand intellect semblait plus difficile à lire que l’eut cru le Metaru. L’apprentissage qu’ils avaient passé ensemble avait prouvé à Akagi que son senseï ne connaissait pas l’indulgence. Il semblait exigé un maximum de ses élèves et Akagi commençait à penser que cela ne devait pas s’appliquer forcément que pour eux. De plus la dernière attaque qu’il avait effectué, pour qu’Akagi apprenne à esquiver à grande vitesse, aurait pu lui coûter un bras si le Metaru n’avait pas réussi. Cela prouvait qu’Aizen avait une considération particulière de sa relation avec les personnes qui l’entouraient. Akagi se disait certaines fois qu’il était simplement dur pour qu’il progressa rapidement, mais l'incertitude l'assaillait en repensant au risque d’amputer son élève qu'Aizen avait pris sans sourciller. Décidant d'en avoir le coeur net, Akagi répondit au Nara, après l'avoir salué:

« Une question senseï, Auriez vous réussi à arrêter votre coup de sabre si d’avance je n’avais pas esquivé ? »

Pas besoin de préciser, Aizen savait de quoi il parlait. Comme le pensait le Kumojin, il s’agissait bien d’une évaluation et le Nara le prévenait qu’il n’irait pas de main morte non plus. Super, Akagi sortait à peine de l’hôpital après sa convalescence des suites de son entrainement avec Hideko et voilà que son senseï lui disait clairement qu’il risquait d’y retourner. Le Metaru secoua la tête et sourit. Il n’y avait pas qu’un seul chemin vers les sommets mais plus on voulait que le chemin soit court, plus la route était escarpée. Se battre contre plus fort que soit ne faisait que progresser le genin. Il se mit donc en position, reculant laissant une bonne vingtaine de mettre entre lui et son senseï.

Akagi savait qu’Aizen le dominerait. Aucune chance de gagner de front. Il avait bien appris de son combat avec Ikari. Se jeter sur un adversaire vous dominant dans votre propre art, en l’occurrence le bukijutsu, ne se terminait jamais sans blessure. Si Akagi voulait déstabiliser le Nara, il ne pouvait que jouer sur la ruse. Ruser un Nara serait très compliqué mais Akagi ne voyait que peu d’autres possibilités. Il hésita, la dernière fois que lui et Akio avait perdu de vu leur senseï se dernier s’était caché sous le sol. Cette fois-ci cependant Akagi saurait le localiser, il espérait en partie que son senseï ne sache pas qu’il avait appris une technique de détection basique suite à leur premier affrontement.

Certain du meilleur angle d’attaque Akagi se lança, en utilisant une technique toute droit sortie du panel de son senseï. Plaquant les mains au sol, un impressionnant mur argenté se format entre lui et son senseï. Le genin se demandait si Aizen remarquerait que après leur apprentissage son élève avait finalement réussi à rendre son mur aussi résistant que le sien. Pour le moment le mur servait surtout à gagner du temps et préparer des choses à l’insu de son adversaire. Le genin ne savait pas faire autrement quand lui cachant ainsi le champ de vision de son senseï. Cela lui coûterait du chakra mais de toute façon les options restaient faible. Son mur créé face à lui, il entama les mudras du prochain jutsu résolu à mettre à mal son senseï.
Résumé tour:
 

_________________
Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Nara Aizen
Nara Aizen

Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Empty
Mar 2 Mar 2021 - 17:51

Comme connecté, Akagi comprit immédiatement où le Nara avait voulu en venir. Mais la question du Metaru étonna tout de même le Chûnin bien que, comme à son habitude, il ne laissa rien transparaître à l’extérieure. Pourquoi le Genin posait une telle question ? Aizen établit un tas d’hypothèses mentales très rapidement pour ne pas laisser de temps mort dans la discussion. Le Genin avait-il était blessé que son sensei puisse, sans aucune pitié, tenter de vraiment lui couper le bras ? Voulait-il seulement savoir si le Nara était vraiment sérieux où s’il prévoyait une solution si son élève n’était pas capable de riposter ? Tant de questions si futiles pour un shinobi. Le plus important était le résultat et ça Akagi devait l’apprendre.
« Mais, tu as esquivé. »
Dit simplement Aizen afin de répondre du tac au tac. Il hésita un instant à ne pas fournir plus d’élément de réponse à son élève mais il se dit qu’il lui devait bien ça et qu’il ne ferait qu’ajouter de la distance entre les deux si jamais il était trop froid. Il fallait trouver un équilibre afin que le Genin puisse trouver des repères.
« Je ne vois pas en quoi ce serait pertinent que de revenir sur un élément passé, qui plus est hypothétique. Seul le résultat compte et le fait que tu ai réussi montre à quel point ma méthode est efficace. Ne compte pas trop sur les autres pour te faire des cadeaux, n’envisage pas d’échouer mais sois toujours à l’échec tout de même. »
Aizen restait subtile mais le message était tout de même clair, bien que plus âgé il tentait d’éduquer son élève afin d’en faire un shinobi fiable et sans faille. Il fallait supprimer les émotions. Bien sûr qu’il aurait perdu son bras ce jour là s’il n’avait pas esquivé et cela n’aurait mis en avant sa faiblesse. Valait mieux perdre un bras à l’entraînement que perdre sa vie sur le champ de bataille. Mais dans l’adversité il avait montré qu’il était capable de se surpasser et il avait donc réussi à surmonter cette épreuve seul. Il était donc digne de continuer aux côtés du Nara.

Et c’est ainsi que les hostilités commencèrent, enfin c’était ce à quoi s’attendait logiquement Aizen. Mais au lieu d’attaquer Akagi invoqua son mur d’argent. Aizen jubila en voyant le résultat de leur entraînement, en quelques instants il avait réussi à invoquer un mur aussi imposant que le sien. Il avait donc travaillé de son côté après son enseignement. Mais là où Aizen déchantait c’était pour le moment de l’utilisation de ce dernier. Utiliser une technique si énergivore pour le Genin alors que le Nara n’avait pas attaqué était étonnant. Aizen n’était pas dupe, il voulait se cacher pour préparer un mauvais coup ?

Le problème du plan du Metaru était que pendant qu’il était cachait lui aussi ne pouvait voir les agissements de son sensei. Il était loin d’être idiot au point de foncer vers le mur et de se laisser cueillir par il ne savait quoi. Ce serait donc fourberie contre fourberie. Aizen effectua le signe du multiclonnage et invoqua seulement un clone. L’original effectua d’autres signes juste après avant de s’enfoncer dans le sol. Le but était simple : faire croire à Akagi que Aizen avait simplement attendu patiemment à sa position de départ pendant que l’original commençait déjà à s’éloigner pour prendre par surprise le Metaru plus tard. Le clone dégaina son arme tout de même pour ne pas rester complétement inactifs et ne pas éveiller les soupçons. Si Akagi avait eu du mal la dernière fois en voyant le Nara se cacher qu’en serait-il cette fois alors qu’il ne savait même pas qu’il s’était caché.

Résumé du tour:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Empty
Sam 6 Mar 2021 - 14:08
La réponse du Nara surprit, Akagi. Il éludait en partie le sens profond de sa question, en jouant potentiellement sur un manque de compréhension que le Metaru savait ne pas exister. Tout ce qu’Aizen lui sortit sur le fait de compter sur les autres, le genin le savait déjà. Il ne comptait que sur ses propres forces pour se tailler un chemin vers ses objectifs conflictuels. Sa fierté touchée par ces paroles émanant d’un cadet. Comme si celui-ci pensait qu’il devait éduquer le genin. Certes Aizen était son senseï mais Akagi pensait tout de même avoir vécu assez pour ne pas avoir à entendre ce genre de platitudes. Le Metaru connaissait sa place, Aizen était son supérieur et comme tel il lui devait le respect. Akagi n’avait pas à forcer, l’intelligence en mission, sa capacité de leadership et la pédagogie du Nara n’était pas à mettre en cause. La seule chose qu’Akagi appréciait guère, c’était le manque de prise de recul par rapport à la situation. Si un gamin de dix-huits, dix neufs ans avaient posé la même question, il aurait compris le retour du Nara. Dans le cadre actuel, il se demandait si son senseï avait pris le temps de penser à l’ensemble, au qui posait la question et le pourquoi. Le Metaru pensa d’ailleurs qu’Akio aussi semblait oublier certaines fois qu’Akagi approchait de la trentaine et prenait certaines fois ses aises sur sa façon de lui adresser la parole. Akagi n’était pas porté sur l’étiquette mais de là à se faire sermonner par ses cadets il y avait tout de même un gouffre.

Si on faisait fi de la situation, la réponse du Nara était légitime, vu la question première. Le genin se sermonna intérieurement de ne pas avoir été plus direct avec sa question cependant il avait tout de même obtenu la réponse qu’il cherchait malgré le retour quelque peu évasif d’Aizen. Pour lui seul compter le résultat. Ainsi la fin justifiait les moyens pour le Nara. Il se rappelait que la finalité que son senseï visait n’était autre que les sommets du village. Une pensée traversa Akagi mais il l’a mis de côté, Aizen n’avait qu’été honorable depuis leur rencontre. Rien ne servait de se torturer l’esprit sur des potentialités, les actes importaient plus et jusqu’ici son senseï était irréprochable, si on ne comptait pas sa tendance à mettre en danger ses élèves, qu’il défendait être pour leur apprentissage.

Le Metaru répondit simplement, ne voulant pas perdre plus de temps sur un échange vint :

« Soit »

Son Mur crée devant lui , Akagi ne savait pas plus ce que son senseï que lui savait ce que lui-même faisait. Le Metaru avait choisit de tenter une autre approche que le combat frontal. Son dernier entrainement contre un chuunin lui avait appris durement que cette approche ne serait pas payante. Il enchaina dès la création de son mur avec les mudras nécessaire et créa deux clones de foudres à ses côtés, il continua son enchainement restant dans son idée de suprendre son senseï il créa deux bunshins simple supplémentaires. Aizen savait que son élève maitrisait le bunshin, seulement ce dernier ne devait pas avoir connaissance qu’il avait appris d’un rouleau la maitrise du raïton bunshin. Le genin souhaitait le cacher à se dernier en créant assez de clones pour que son maitre ne s’inquiète pas du fait qu’il s’agisse que de clone inoffensif. Les autres clones étaient position en carré autour de lui à mi-distance.

Enfin le Metaru créa une hache identique à celle dans son dos et donna celle-ci au clone de foudre qu’il croisa alors qu’il échangeait de place au centre du carré. Akagi se retrouvant à l’extrémité droite la plus éloigné du mur et le clone au centre. Akagi envoya rapidement un petit lot de makibishi au second clone de foudre se trouvant devant lui sur la formation. Celui-ci la cachant sous ses vêtements. Les clones de foudres explosaient dans une gerbe d’électricité lors de leur destruction et le genin souhaitait piéger le sol proche de son senseï si d’avance il venait à détruire ce clone au corps à corps.

Le Metaru ne savait pas ce que son senseï allait faire, mais dans tous les cas Akagi souhaitait mettre à l’épreuve différente stratégie à l’entrainement. La plupart de ses combats avaient été violent et frontaux. Ici il essayait de changer d’approche, il allait si ses idées étaient payantes contre un shinobi chevronné ou pas assez évoluées. Dans tous les cas Akagi sortirait grandit de ce combat. Il se disait que plutôt que tomber dans un piège de son senseï autant essayer de lui en tendre un. Tout dépendait des choix de ce dernier. Si il décidait d'envoyer des attaques à distance la stratégie d'Akagi serait mise à rude épreuve. Le Metaru choisit de ne pas essayer d'invectiver Aizen à venir l'affronter sachant pertinemment que le Nara ne se méfierait que plus.
Résumé du tour:
 

_________________
Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Nara Aizen
Nara Aizen

Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Empty
Dim 7 Mar 2021 - 10:08

Rien ne se passait, aucun son, aucun mouvement. En tous cas c’est ce que pensait le clone de Aizen qui n’avait devant lui qu’un mur d’argent et il ne pouvait y déceler aucune activité derrière ce dernier. Il ne pouvait pas savoir ce que l’original voyait alors qu’il s’était déplacé bien sur le côté et qu’il avait la vision de ce qu’il se passait derrière le mur.

Aizen constatait donc la présence de pas moins de cinq Akagi. Le Chûnin connaissait la maîtrise du bunshin du Genin, mais était-ce vraiment que ça ? Le Nara avait appris le kage bunshin à Akio, peut-être que Akio l’avait lui-même enseigné à Akagi ou alors que ce dernier l’avait appris seul. Dans tous les cas la manœuvre était bizarre et il ne pouvait savoir qui était l’original et si les clones étaient inconsistants ou pas. Il aurait pu utiliser une technique de détection mais plusieurs raisons faisaient que ce serait contreproductif. Pour commencer il n’était pas encore assez avancé dans ce domaine et sa détection ne serait qu’approximative. De plus même s’il trouvait l’original dans le tas il ne pouvait transmettre l’information à son clone. Il regarda d’ailleurs son clone, pas besoin de communiquer avec lui pour savoir ce qu’il allait faire. Aizen resta sur le côté afin d’observer la suite des évènements, toujours camouflé dans le sol.

Le clone était patient mais il savait qu’il devait aller se mettre à découvert même s’il y avait surement un piège. L’original n’aurait jamais fait cela mais en tant que clone il savait qu’il pouvait se permettre d’encaisser n’importe quoi, c’était son rôle. Le clone se mit donc à courir et grimpa en haut du mur d’argent afin d’avoir une bonne vision. Il constata la présence de cinq Akagi. Evidemment les mêmes interrogations et pensées que l’original lui virent à l’esprit. Après une rapide analyse de la situation il sut quoi faire. Aizen mettait un point d’honneur à garder pour lui ses techniques les plus puissantes et à ne pas les utiliser en entraînement. Mais Akagi ne lui laissait pas le choix. Ce dernier pouvait très vite prendre l’ascendant si jamais le Nara rentrait dans son jeu. Que ce soit chercher l’original ou les attaquer un par un au hasard rien de tout ça jouerait en sa faveur. Il fallait les attaquer tous en même temps afin d’être sûr d’atteindre l’original dans le tas.

Le clone réalisa donc des mudras avec sa seule main libre, l’autre tenant toujours son katana, et son ombre se mit en mouvement. Elle s’élargit largement devant lui et pris une ampleur que jamais Akagi n’avait dû observer chez les techniques du Nara. De multiples lames d’ombre naquirent dans la zone à l’instar de la technique de moindre ampleur qu’avait déjà pu voir le Metaru. Ses lames d’ombre s’élancèrent en direction de tous les Akagi afin de les transpercer de toutes parts. L’original observait la scène, se demandant comment son élève allait riposter et quel était le plan qu’il avait prévu depuis le départ.

Résumé du tour:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Empty
Mar 9 Mar 2021 - 22:49
Le Metaru attendait patiemment parmi ses clones. Il espérait que le Nara viendrait au corps à corps pour le surprendre avec la combinaison de l’explosion de ses clones de raïton et du lot de makibishi caché sur l’un d’eux. Le Nara engourdie et gêné par les makibishis deviendrait une cible à la portée du Metaru. Seulement cette première idée reposait sur le fait qu’Aizen l’attaquerait de front pour tester ses compétences.

Ce dernier apparu soudain en haut du mur érigé par le Metaru. AKagi n’était pas dupe, il connaissait maintenant quelques techniques de son senseï et ne pouvait être certain que celui se présentant face à lui était bien l’original. Le Nara pouvait très bien avoir envoyé un clone en reconnaissance et lui serait rester tranquillement à l’attendre derrière le mur. Dans tous les cas Akagi ne le laisserait pas approcher facilement. Le choix d’Aizen s’avéra être tout autre, il réalisa des mudras à une main préparant une attaque de ninjutsu à distance. Voyant son adversaire préparer un jutsu, le genin se prépara à contrer ce qu’Aizen lui enverait. Akagi déchanta intérieurement un court instant alors qu’il voyait l’ombre du Nara s’étendre comme pour ne jamais s’arrêter et envoyer une multitude de lame d’ombre. Aizen avait déjà utilisé une technique similaire précédemment sur le Metaru... mais en bien plus petite envergure. Le forgeron n'avait pas pensé possible, aux vues de sa formation, que l’ensemble de ses clones seraient attaquer en une seule fois. Visiblement, il lui restait beaucoup à apprendre. Cette technique impressionna le genin par son envergure. Rien dans sa courte expérience du combat n’équivalait au spectacle qu’il avait devant les yeux à cet instant.

Pas le temps cependant de se laisser impressionner, il fallait réagir s’il ne voulait pas finir embrocher de toute part. Créer un nouveau mur épuiserait rapidement ses réserves de chakra mais lui permettrait de sauver une partie de ces clones. Dans tous les cas il perdrait un clone raïton et les éclairs de sa disparition serait perçu par Aizen. De ce fait Akagi perdrait l’effet de surprise sur cette technique et il ne le souhaitait pas. Une solution s’offrait à lui mais il n’était pas sûr que cela suffirait. Alors que les lames approchaient AKagi se décida, créant un nouveau Mur d’argent derrières les deux clones du front. Protégeant ainsi sa vie et celle de deux clones, un bunshin et un raïton. Dans le même temps le clone bunshin du front sprinta et sauta sur le raïton se faisant toucher par les lames envoyées par son senseï. Akagi espérait qu’ainsi la fumée blanche de la disparition de son bunshin ainsi que l’effondrement de son propre mur sous l’impact de la technique d’Aizen masquerait suffisamment les éclairs envoyés lors de la disparition du clone de foudre.

Akagi sentit ses réserves de chakra diminuer encore, cette technique restait énergivore pour le genin. Serrant les dents ne voulant pas perdre de temps, Akagi chargea en sautant par-dessus les décombres de son deuxième mur pour rejoindre le premier rapidement. Arrivé à la hauteur de celui-ci, il pausa les paumes de ses mains chargées en électricité sur la surface du Mur, l’électrisant complétement afin de toucher Aizen toujours en place sur celui-ci.

Le genin contre le mur regardait derrière lui, ses deux derniers clones s’étaient éloignés l’un de l’autre il formait maintenant un triangle mais bien plus large que la première formation afin d’éviter de se retrouver dans une posture aussi dangereuse que précédemment. Akagi se demanda si le Aizen avait deviné qui était l’originale, il misait sur le fait que peut être son senseï se dirait qu’ayant des clones, son élève ne se rendrait pas en première ligne. Dans tous les cas, le Metaru n’était pas content du déroulement du combat pour le moment, sa stratégie initiale mise en échec par une technique d’envergure, beaucoup d’inconnues faisaient qu’il ne pouvait anticiper le prochain mouvement de son senseï. Déterminer ce qu’Aizen savait maintenant de sa position et de ses techniques lui était aussi impossible, agacé le genin regarda en haut du mur pour constater s’il avait fait mouche. Il avait utilisé beaucoup de chakra pour une stratégie qui reposait sur trop d’inconnu, ça avait été stupide de sa part mais cela faisait partie de son apprentissage. Akagi était du genre à essayer et à faire des erreurs. Par contre il commettait rarement une faute. La différence était simple la seconde avait déjà connu la première. L’inverse n’était pas vrai. Encore un grand précepte appris de son aïeul. Tout homme pouvait commettre des erreurs mais il commettait des fautes par choix. La faute rien d’autre qu’une erreur répété à ses yeux.

Akagi réfléchissait aux possibilités pour la suite du combat tout en prenant electrisant avec rage le mur qui lui faisait face comme représentant l’erreur qu’il avait commise. Il ne devait plus en commettre s’il voulait rester dans la course, ses réserves en chakra déjà bien entammé ne lui permettrait pas de tenir très longtemps s’il les brûlait si rapidement. Si le vrai Aizen n’était pas sur le Mur le genin et ses clones devait être prêt à le voir surgir n’importe où ça aussi le genin s’en rappelait restait à savoir maintenant quel serait le prochain coup de son senseï.
Résumé tour:
 

_________________
Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Pg49_110
KUMO:
 


Dernière édition par Metaru Akagi le Dim 11 Avr 2021 - 9:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Nara Aizen
Nara Aizen

Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Empty
Jeu 11 Mar 2021 - 20:50

Aizen était contrarié mais aussi satisfait. En effet le Metaru se débrouillait si bien que toutes les actions du Nara étaient quasiment reléguées à l’inutilité. Lorsque le clone attaqua la zone de façon massive devant lui il était persuadé, tout comme l’original qui observait, que cela suffirait à faire disparaître les clones et à identifier l’unique réel Akagi. Mais il en fut autrement.

Le Metaru se défendit habillement de nouveau avec son mur d’argent qu’il réalisa de façon identique à celui sur lequel se trouvait le clone. Grâce à cela à la fin de l’attaque il restait encore trois Akagi. Certains se seraient réjouis d’en avoir éliminé deux, pour Aizen il constatait surtout qu’il en restait deux de trop. Le mur ne supporta pas les ombres et s’effondra sur lui-même après avoir été fragilisé par ces dernières. Entre la poussière qu’avait soulevé la chute du mur et les dégâts du passage des ombres d’Aizen il était difficile de voir clairement que ce soit de la position de Aizen ou de celle de son clone. Lorsque qu’un Akagi sortit de la fumée il fonça sur son mur, le clone n’eut pas le temps de comprendre ce qui l’attendait. Lorsque qu’il saisit ce qui lui arriva ses pensées étaient déjà retournées dans l’original car il avait disparu d’un nuage blanc. En effet Akagi avait électrifié son mur et la foudre s’était répandu rapidement jusqu’au clone qui disparu dans le choc électrique.

Aizen trouva habile cette façon qu’avait Akagi d’utiliser de concert son Kinton et son Raiton. Il devait faire attention à éviter de se faire toucher par ce genre de technique. Ayant déjà été touché par la foudre d’Ikari il savait à quel point ce genre de choc pouvait dérégler le fonctionnement musculaire. Et lorsque la fumée disparut complétement Aizen, toujours caché dans le sol, pouvait constater qu’ils étaient encore trois. Trois… Il donnerait donc un adversaire à chacun des Akagi restant. Il ne pouvait se permettre de continuer face à un ennemi dont la position était inconnue. Il ne pouvait pas non plus attaquer au hasard chacun des Metaru devant lui. Il devait les attaquer tous en même temps, et les poursuivre jusqu’à qu’il obtienne la réponse qu’il souhaitait.

Aizen sortit donc du sol sur un des flancs de ce large triangle que venait d’improviser son adversaire. Il réalisa par la même occasion plusieurs mudras puis posa une main au sol. Devant lui naquirent alors trois créatures à l’allure de canidé qui semblaient autant féroces que dangereux. Bien qu’ils ne soient faits que de terre et de roche ils étaient assez animés pour laisser penser à de réels être-vivants. Sur un ordre mental et chakratique les trois bêtes s’élancèrent à la poursuite de leurs proies. Une créature de roche pour chaque Akagi. Aizen scrutait ses cibles, tant qu’il ne les aurait pas tous eu il continuerait de les traquer sans relâche.

Résumé du tour:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Empty
Ven 12 Mar 2021 - 16:08
Akagi relâcha sa technique conductrice pour ne pas gaspiller son chakra. Sur le flanc droit du Metaru, Aizen apparu. Alors qu’il se retournait dans sa direction, les mudras de son adversaire avait déjà été effectué, trois bêtes se formèrent devant lui et s’élancèrent vers les trois Akagi. Encore une nouvelle technique que son senseï ne leur avait pas montré la première fois. Décidément, celui-ci avait plus d’un tour dans son sac. Les canidés étaient sortis du sol et semblaient composés de doton, affinité de son senseï. Akagi se disait que la supériorité de son affinité l’aiderait à se débarrasser de cette menace, mais ses techniques offensives raïton n’étaient pas très évoluées et il n’était pas sûr que cela ferait effet au vu de la férocité de l’attaque employée par son senseï. Aizen lui semblait rester une main sur le sol alors que ses créatures attaquaient. Une idée vint au Metaru, idée partagée par son clone de foudre. Le genin ne pouvait se permettre de perdre trop de chakra, l’explosion de son clone devrait éliminer l’une des menaces, autant que celui-ci attaqua son senseï avant sa disparition.

Les trois canidés arrivaient presque au même moment sur chacune de leur cible. Alors que son dernier bunshin disparaissait sans se défendre face au premier canidé, son clone raïton réalisa les mudras nécessaire et envoya une salve de cinq éclairs vers la main posée au sol d’Aizen. Il disparut, à l’instar du bunshin d’Akagi, relâchant une explosion d’éclairs alors que le deuxième canidé avait sauté et l'avait attrapé à la gorge. Touchant la créature de plein fouet. Le véritable Akagi quant à lui avait décidé de faire autrement. Avant que la créature n’arrive à sa hauteur il avait réalisé les mudras nécessaire sentant la puissance de la foudre coulée dans ses veines le Metaru dégaina sa hache et alors que le canidé se lançait sur lui utilisa la technique apprise avec son senseï pour esquiver celui-ci. Le genin n'étant pas certains que ses éclairs auraient suffit à arrêter le canidé, il avait joué la sûreté.

Les bêtes ne disparurent pas tout de suite, comme si relié à Aizen, il leurs insufflait de la force. Akagi ne savait pas si les éclairs de son clone avaient touché son senseï mais décida de s’élancer vers ce dernier après son esquive. La foudre portant ses pas il serait sur lui rapidement. Le genin ne pouvait plus user de stratégie. Ses réserves de chakra ne lui permettaient pas de créer de nouveaux clones ou de réaliser d'autres ninjutsus supérieurs. Sa technique d’augmentation de vitesse était à elle seule bien trop consommatrice pour le genin. Le temps de tester ses progrès en bukijutsu était venu. Sa vitesse et ses réflexes augmentés, il espérait pouvoir proposer un peu de résistance à son senseï. Akagi réduisit rapidement la distance le séparant d’Aizen, hache à la main. Une aura électrique l’entourant, le genin avait soif de prouver à son senseï qu’il progressait rapidement et qu’il avait faim d’ascension. Montrer au Nara que les mots qu’il avait prononcé lors de leur rencontre d’équipe n’était pas creux et que ses actions prouvaient leurs valeurs.

Résumé du tour:
 

_________________
Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Nara Aizen
Nara Aizen

Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Empty
Sam 13 Mar 2021 - 6:47

Quand une des trois bêtes arriva sur la première version d’Akagi elle passa à travers comme si de rien était pour s’écraser sur le sol, ce n’était donc qu’un bunshin. Le deuxième clone sur lequel fonça la bête était d’une toute autre nature. Alors qu’il réalisa une technique à l’encontre d’Aizen ce dernier sembla bien consistant et disparut dans une explosion d’éclairs. Des clones raiton, Aizen ne s’était pas attendu à cela et il avait bien eu raison de jouer la sécurité avec toutes les copies de son élève.

Des éclairs arrivèrent sur la main d’Aizen et la douleur fut suffisant pour lui faire lâcher son emprise sur la dernière bête. Lorsque cette dernière sauta sur le dernier Akagi, sans doute le vrai, elle redevint de la terre basique et s’écrasa sur le sol passant très proche de Akagi qui venait d’esquiver. Prouvant par la même occasion qu’il maîtrisait bel et bien la technique enseignée par son sensei.

Ce dernier avait d’ailleurs activé une autre technique, il s’était recouvert d’un manteau de foudre. Sans doute pour augmenter sa vitesse, il commença à foncer vers le Nara. Ils allaient donc continuer au corps à corps. Aizen dégaina son katana de sa main saine comme pour accepter l’invitation. L’autre main était douloureuse et surtout engourdie. Comme un fourniment qui l’empêchait de bouger ses doigts rapidement. Cependant pour ce qu’il voulait faire ce serait suffisant car il n’avait besoin que d’un signe.

Il commença tant bien que mal à faire ce signe avec sa main endolorie. Tentant de fermer trois doigts et d’en tendre deux autres. Akagi était déjà sur lui mais Aizen voulait prendre l’initiative face à un adversaire naturellement plus rapide au vu du manteau de foudre. Il attaqua avec son katana d’un enchaînement féroce même si peu puissant. Il visait plusieurs endroits au hasard, bras, torse, etc. Le but de Aizen était d’empêcher que son adversaire utilise l’esquive qu’il lui avait appris. Mais le Nara lui concoctait plusieurs surprises.

Alors qu’il finissait son court enchaînement Aizen fit appel à ses capacités samouraïs résultants d’un entraînement assidu. Sur son dernier coup et au dernier moment il feinta. Le coup principalement armé changea complétement et la trajectoire qui changea du tout au tout pouvait en témoigner. Pendant ce même temps Aizen avait réussi à faire cet unique signe avec son autre main. Le but était de toucher Akagi ou sa hache, qu’il réussisse ou pas à parer les coups était sans importantance. Sa technique activée, si jamais il touchait alors Akagi constaterait sa défaite. L’homme se retrouverait paralysé et il constaterait son erreur en visionnant son ombre reliée à celle de son sensei.

Résumé du tour:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Empty
Dim 14 Mar 2021 - 21:13
Akagi en plein assaut sur son senseï, le vit se faire toucher par les éclairs de feu son clone de foudre. Au même instant les bêtes créées par Aizen disparaissaient dans le dos du genin prouvant que la technique du Nara nécessitait un maintient pour qu’elle continua.

Alors que le Metaru arrivait à la hauteur d’Aizen, celui-ci dégaina son katana prêt à en découdre. Akagi se rappelait de ce que son senseï lui avait appris, toujours bien se concentrer sur son adversaire afin d’anticiper ses actions. Leur entrainement à l’esquive avait enseigné l’importance de l’observation au genin. Alors que le Nara envoya un enchainement d’attaque qu’Akagi para utilisant la vitesse octroyée par sa technique raïton pour ne pas être touché une seule fois. Akagi remarqua que son autre main, visiblement douloureuse bougeait doucement pour essayer de former certainement un nouveau mudra. Le genin ne connaissait pas l’idée d’Aizen, ne sachant quel mudra il utiliserait, mais cela ne pouvait rien présager de bon. Sachant pertinemment ce que pouvait faire un Nara, le Metaru devait trouver quelque chose pour l’empêcher de réaliser celui-ci.

Une seule idée lui vint, laisser tomber la défense et lancer une attaque sur celle-ci. Alors que son senseï envoyait un dernier coup le genin décida lui aussi d’envoyer une salve d’attaque vers la main qui se refermait. Tant pis, le katana du Nara le toucherait certainement mais le mudra de cette main, lui ferait perdre le combat, Akagi en était persuadé. Le Metaru était décidé de prendre chaque entrainement comme un combat réel. En dehors du village, s’il vennait à perdre, sa vie serait prise. Il fallait donc estimer les risques avec précaution.

Ajustant sa prise sa hache partant vers la main brûlée de son senseï. Sa vitesse décuplée par le chakra raïton courant dans les veines du Metaru. Akagi serra les dents à l’avance sachant qu’arrêter de se défendre pour se lance l’attaque ne serait pas sent douleur, il se prépara à l’impact. Il sentit la lame du Nara transpercer sa chair. Sortant de son omoplate gauche, elle l’avait perforé juste à côté de l’épaule. Le Metaru serra les dents sous la douleur. Akagi se demandait s’il n’avait pas fait une erreur de calcul, même s’il parvenait à faire reculer son senseï avec son attaque. La douleur ne lui permettrait certainement pas de continuer longtemps.

Résumé du Tour:
 

_________________
Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Nara Aizen
Nara Aizen

Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Empty
Lun 15 Mar 2021 - 19:15

Aizen attaqua frénétiquement comme prévu le Metaru, souhaitant que ce dernier se concentre sur sa lame pour en oublier son autre main de toute façon légèrement handicapée. Le but était qu’il ne se doute pas qu’à la fin de cet enchaînement le Nara aurait eu le temps de réaliser un mudra qui scellerait l’issue de ce combat. Trop occupé à parer l’assaut de Aizen il pensait que Akagi ne ferait pas attention à cela surtout en ne connaissant pas cette capacité spéciale. Mais pendant l’échange le regard de Akagi qui se baladait était sans équivoque : il avait compris que le Nara préparait quelque chose. Aizen fut surpris, le Metaru avait là retenu une leçon bien essentielle. En plus de se défendre assez habillement grâce à sa vitesse bien supérieure à ce moment il observait Aizen avec attention et surtout cette main qui tant bien que mal progressait vers le mudra désiré.

Il le félicita intérieurement. Néanmoins bien qu’il ait vu que quelque chose se préparait il ne pouvait pas savoir quoi et surtout il n’avait aucun moyen de l’en empêcher. Possédant une seule arme occupée à ce moment il ne pouvait rien faire contre le mudra. Et sa défense s’avérait certes utile face à l’épée mais elle ne servait à rien face à son ombre qui inexorablement prendrait con contrôle. Mais c’est là que le Nara commis une terrible erreur. Alors qu’il réalisa un mouvement digne des samouraïs pour changer la trajectoire de son dernier coup le Metaru n’essaya même pas de le parer. Son arme partit dans une direction totalement opposée. Son arme visait la main formant le mudra ! Comment Aizen aurait pu y penser ? Le Metaru comptait donc se prendre une attaque de plein fouet afin d’empêcher qu’il finisse le mudra avec l’autre main. Un pari risqué sachant qu’il ne savait pas à quoi servait ce mudra mais un pari gagnant.

Mais si Akagi était plein de ressources Aizen l’était aussi. Il n’acceptait pas que son élève soit le premier à échapper à cette technique que le Nara considérait comme imparable, il l’avait conçu lui-même dans ce but. Il savait qu’elle était plus efficace en utilisation défensive et qu’elle comportait des risques en offensive. Il en avait maintenant la preuve par le comportement de son élève, un ennemi pouvait échapper à son contrôle s’il décidait de s’en prendre à la main effectuant le mudra quitte à prendre un coup. Une fois cette faiblesse mis en évidence Aizen se dit qu’il faudrait qu’il réfléchisse à perfectionner l’utilisation de cette technique.

Bien que le Nara ne supportait pas de se faire abîmer les vêtement et encore moins la peau il devait agir. Et il décida d’adopter le même comportement que son élève. En concentrant son chakra dans certains muscles clefs le samouraï se mit rapidement en mouvement, bien que le Metaru soit plus rapide il savait qu’il avait le temps de partiellement éviter et donc de sauver sa main et surtout son mudra. Il y pensa, le Metaru n’hésitait pas à s’en prendre dangereusement à son sensei, s’il avait été plus rapide le Nara aurait pu y laisser tout simplement sa main. L’élève avait-il mesurait les risques de ses actions ou agissait-il de façon impulsive ? Ce n’était pas le moment de répondre à cette question. Le Nara esquiva mais au lieu de faire un mouvement en arrière il fit un mouvement en avant. Ainsi il put enlever son bras de la trajectoire de la hache du Metaru afin que son épaule s’y retrouve. Dans une simultanéité effrayante la lame du Nara vint se planter dans l’épaule du Metaru alors que sa hache en faisait de même dans son épaule opposée. Les deux armes, envoyées avec la même puissance, étaient ancrées avec une profondeur similaire.

Au bout du bras de Aizen, une main tremblotante était refermée dans un mudra finalement terminé. Les ombres des deux protagonistes étaient reliées naturellement car proches mais surtout par la technique de Aizen qu’il avait quand même réussi à maintenir. Le Metaru pourrait sans doute déjà sentir son corps bloqué par ce mystérieux pouvoir désagréable. La technique maintenant activée Aizen relâcha le mudra et retira son épée délicatement car Akagi tel un reflet copia son sensei. Le sang coulait non négligemment et la tunique blanche du Nara se teinta rapidement d’un rouge sanguinolent. Akagi piégé par le pouvoir des ombres et les deux adversaires touchés, le combat se devait de finir ici.
« Tu as su me surprendre Akagi. Je ne me doutais pas que l’on pouvait contrer ma technique ainsi. Prendre volontairement un coup pour attaquer simultanément et ainsi stopper le mudra. Il faut une grande détermination à vaincre pour pouvoir agir ainsi. Si tu sais faire preuve d’une telle abnégation à l’entrainement je ne doute aucunement de ton engagement total en situation réelle. »
Aizen pensait sincèrement ce qu’il disait, comment ne pas compter sur quelqu’un étant capable d’aller aussi loin juste pour faire ses preuves à un entraînement. Il serait sans doute capable de faire encore plus pendant un affrontement réel.

Aizen relâcha son emprise des ombres et toucha sa blessure en la regardant.
« Nous devrions aller nous faire soigner. » Conclut-il simplement.
Au final le Nara n’évoqua pas une quelconque défaite de Akagi, personne n’avait perdu en ce jour : tous deux avaient appris.

Résumé du tour:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Empty
Mar 16 Mar 2021 - 14:56
Les deux combattants transpercés par les armes respectives de leurs adversaires se faisaient face. Seul l’un d’eux cependant pouvait se mouvoir de sa propre volonté. Aizen avait esquivé l’attaque désespérée d’Akagi en mettant en opposition son épaule alors que le mouvement du Metaru n’avait pas fini sa course. Manœuvre dangereuse mais payante, au contraire du pari d’Akagi. Le Nara avait réussi son mudra et Akagi découvrait les effets de celui-ci. Sensation étrange que d’être dans son corps mais de constater que celui-ci ne répondait pas à vos commandes, que telle une marionnette vos mouvements n’étaient votre que d’apparence.

Aizen retira sa lame de l’épaule d’Akagi et part la même occasion la hache qui était dans son épaule. Sa marionnette vivante effectuant le même mouvement. Akagi n’avait pas su ce que le mudra engendrerait comme technique mais la réputation du clan Nara était connu de tous au sein du village. Comment ne pas se méfier d’un clan capable de faire de vous ce que bon leur semblait une fois leurs ombres connectées à la vôtre. Il n’avait jamais été victime du phénomène et il ne voudra ne plus jamais l’être désormais. Cette sensation de perte totale de contrôle lui déplaisait au plus haut point.

Son senseï prit la parole, il semblait satisfait de la prestation d’Akagi sur ce combat. Il relâcha sa technique d’emprise et proposa à son élève de se rendre à l’hôpital pour des soins. Akagi lui restait mitigé. Bien sûr fier d’avoir réussi à prouver sa valeur, il n’en restait tout de même qu’un seul résultat, il avait perdu. Une fois devenu la marionnette du Nara, il n’aurait pas fait un pli de plus, le Nara disposait totalement de son être à cet instant. Le Metaru savait qu’il avait progressé depuis qu’il était arrivé dans cette équipe et qu’elle l’aiderait à atteindre les sommets de son ambition mais une pointe de honte persistait. Aizen devait être de quelques années plus jeune que le Metaru et pourtant il le surpassait dans tous les domaines. AKagi en donnant le meilleur n’avait réussi qu’à l’égratigner et encore uniquement parce que son senseï évaluait son élève et ne l’attaquait pas à cent pour cent de ses capacités.

Akagi s’ébroua, ses pensées négatives ne l’aideraient en rien. Son retard il l’avait accumulé pour des raisons qu’il connaissait et maintenant il devait rattraper celui-ci au plus vite. S'apitoyer sur l’état actuel de sa puissance ne le ferait pas avancer. Le Metaru décida de voir le bon côté des choses. L’entrainement lui avait une fois encore révélé ses faiblesses et il avait découvert un peu plus de la puissance du Nara.

D’un hochement de tête, il acquiesça la proposition de se diriger vers un centre de soin, relachant dans le même temps son manteau de foudre. Alors qu’ils commencèrent à marcher côte à côte, Akagi répondit à Aizen, :

« Entrainement dur, combat facile. J’ai le sentiment que vous avez un mode de pensée similaire.»

Le Metaru faisait référence à la rudesse de l’enseignement du Nara qui portait cependant ses fruits, aucun reproche dans sa voix simplement une constatation. Akagi tenait fermement son épaule pour bloquer au maximum le saignement.

« Cette… prise… prise avec vos ombres… C’est presque une immunité contre le corps à corps. Technique impressionnante senseï. Je dois dire que je réfléchirais à deux fois lors de notre prochain face à face avant de venir vous titiller avec ma hache.. »

Akagi savait qu’il avait encore beaucoup à faire pour progresser et prouver sa valeur mais il appréciait le temps qu’Aizen lui accordait, il décida donc de lui faire part d’une de ses réflexions :

« Je souhaite intégrer le KYUUBU et enchaîner de tels entraînements ne peut que m’être bénéfique pour gagner l’expérience suffisante pour espérer être sélectionné…. Je vais être plus direct, je voulais juste vous remercier pour le temps que vous m’accordez.
J’imagine que vous n’avez pas dû voir d’un bon œil le fait que je sois plus âgé que vous et toujours genin lorsque j’ai intégré l’équipe. Il est facile de penser que je n’ai pas les compétences ou l'envie pour devenir un bon shinobi en se basant uniquement sur mon âge et mon rang. Si ça a été le cas je n’ai rien vu transparaître. J’apprécie cet état de fait. »


Akagi ne voulant pas laisser un malaise s’installer après ce remerciement enchaîna :

« Si on continue ainsi avec l’équipe, on aura une certaine influence au sein de Kumo. Je suis rarement satisfait. Aujourd’hui encore je ne le suis pas complètement avec le résultat de notre combat, mais depuis mon entrée dans l’équipe j'ai l'impression d'avancé doucement vers mes objectifs.»

Akagi se tut ensuite, il ne parlait que rarement autant sans qu'on ne lui demanda, mais il sentait qu’il devait un remerciement au Nara qui jusqu’ici, malgré ses manières rudes d’enseigner, ne faisait que faire progresser son élève. Vu l'age du Metaru, certains se seraient déjà détournés de lui. Il espérait pouvoir lui rendre la pareille un jour.

_________________
Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Nara Aizen
Nara Aizen

Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Empty
Mer 17 Mar 2021 - 19:21

Akagi se permit un petit commentaire qui définissait bien les méthodes de Aizen. Ce qui selon lui devrait être une méthode universelle et répandue tant elle était efficace mais surtout logique.
« Tu commences à me connaître. »
Répondit simplement Aizen dont l’évidence même de cette philosophie n’était plus à prouver chez le jeune homme.

Comment pouvait-on croire créer des combattants efficaces si dans la vie de tous les jours tout était offert sur un plateau d’argent. La guerre n’offrait que la misère, il fallait y être habituée. Car oui même si els shinobis n’étaient pas que ça ils étaient avant tous des combattants.

Il fit ensuite référence à cette technique qu’avait utilisé Aizen. Pour le moment elle avait fonctionné à chaque fois qu’il l’avait utilisé bien que cette fois-ci il ne passa pas très loin d’un échec se retournant contre lui. Il devait l’améliorer mais il en était fier et le Metaru semblait curieux d’en savoir un peu plus.
« Aucune technique n’est infaillible comme tu as pu le prouver aujourd’hui. Mais les entraînements sont aussi là pour ça, je vais apprendre de cette faille et tenter de la colmater. Ce n’est pas pour autant qu’après cela je serais inapprochable. »
La discussion prit alors un virage à quatre-vingt-dix degrés auquel Aizen ne s’était pas attendu. Il n’en montra rien évidemment mais le Metaru arrêta de parler technique pour évoquer ses ambitions et des remerciements… Bien curieux sachant que le Nara ne faisait que son travail comme aurait dû le faire n’importe quel autre chef d’équipe à sa place. Bien sûr lui excellait dans le domaine comme toujours mais ce n’était pas pour ses capacités en tant que chef qu’il le remerciait. Il le remerciait seulement pour l’avoir accepté en tant que personne.
« Intégrer ce genre d’unité spéciale pourrait te permettre d’évoluer encore plus et t’ouvrir la porte de nombreuses missions palpitantes. Malheureusement je n’ai moi-même aucun levier pour t’aider là-dedans si ce n’est t’enseigner ce que je sais. »
Il ne put s’empêcher de penser à Keisuke, actuel chef de cette unité mais surtout membre du clan Nara. Quant à Aizen sa carrière semblait battre de l’aile, il avait beau faire il ne pouvait pas se démarquer car il n’avait accompli encore rien d’exceptionnellement remarquable. Il reprit après avoir balayait cette pensée.
« D’ailleurs tu n’as pas à me remercier, je ne fais là que mon rôle. Ton passé, qui tu étais avant, je m’en fiche. Mon rôle et de te rendre plus fort et si tu l’avais déjà était dès le départ ça aurait été toi le sensei. Toute cette situation est donc normale et ton âge n’est qu’anecdotique dans l’équation. »
La suite fut fort intéressante également. L’ambition de Akagi semblait se rapprocher de celle de Aizen. Il se demandait bien ce que le Metaru recherchait réellement au fond de lui. Être fort, chef de clan, influant, tout cela n’était pas une fin en soi.
« L’influence t’intéresse, le pouvoir t’intéresse aussi ? Pourquoi veux-tu te retrouver en haut de l’échelle ? Je pense que tu devrais prendre du recul sur la situation vis-à-vis de l’équipe. Le village a certes confiance en nous et nos noms ne cessent de remonter à l’oreille des plus hautes instances mais nous ne sommes rien pour le moment. Nous n’avons rien accomplis de notable. Sinon je ne serais pas simple chûnin. Mais effectivement nous progressons et il faut continuer ainsi et viser les hauteurs avec ambition comme tu sembles le faire. »
Ils approchaient de l’entrée du complexe scientifique dans lequel se trouvait l’hôpital. Le bras d’Aizen pendouillait au bout de cette épaule blessée. Le sang coulait et la manche était dorénavant entièrement rouge, le Nara n’y faisait pas plus attention que ça. Une fois pris en charge par les médecins ninjas ce serait qu’un vague souvenir.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Empty
Sam 20 Mar 2021 - 8:34
Aizen lui répondit avec sa sérénité habituelle. Pour le Nara la situation du genin ne donnait pas lieu à des remerciements. L’état-major l’avait désigné senseï du Metaru et il accomplirait la tâche sans s’émouvoir du passif de son élève. Cela montra une nouvelle fois la droiture d’esprit dont savait faire preuve le manipulateur des ombres.

Son senseï sembla intéressé pas se propos concernant ses ambitions et lui signifia qu’il ne pouvait l’aider dans sa quête de promotion au sein du KYUUBU. Le genin ne lui avait pas demandé cela et pourtant de lui-même, il semblait au Metaru tout du moins, il aurait proposé son aide une nouvelle fois à Akagi pour atteindre son objectif. Fier de cet état de fait qui prouvait que son acharnement payait le genin pris le temps de réfléchir aux réponses des questions que son senseï lui posa ensuite. Alors que celui-ci préférait calmer le jeu quant à la position de l’équipe au sein de Kumo, prenant du recul pour délivrer une analyse au combien réel de la situation. En effet pour le moment à eux trois ils n’étaient encore rien, qu’une simple équipe de shinobi lambda. Cependant le Metaru était plus positif quant au fait qu’en continuant à arpenter le chemin qu’ils parcouraient ensemble, Akio, Aizen et lui-même ils connaitraient l’avancement qu’ils méritaient rapidement.

Akagi choisit de répondre à ces remarques avant d’évoquer la finalité de ses ambitions :

« En effet, nous n’avons encore peu de poids mais je pense que notre détermination saura faire réagir notre hiérarchie pour nous donner plus de marge de manœuvre. »

Le Metaru hésita désormais, il ne pouvait confier l’ensemble de sa pensée à son senseï, certes il commençait à connaitre le Nara, comme celui-ci l’avait signifié mais encore trop peu pour lui faire part du conflit qu’il menait concernant ses objectifs de vie, il décida de répondre partiellement à la réponse, en donnant la vérité mais de façon vague :

« Entrer dans le KYUUBU, passer Chuunin, Jonin et Heidan. Prendre les reines de mon clan. Tous ces objectifs qui sont les miens ont en commun mon ambition de pouvoir influer dans les décisions du village. Pouvoir participer aux décisions de celui-ci et orienter sa route voilà la finalité que je cherche. Je souhaite que Kumo retrouve sa grandeur d’autrefois avant tout et mon clan se doit de l’y amener. La place de notre est village est en avant-garde des autres... et pour le moment il se relève difficilement. Et vous pourquoi chercher la plus haute place de notre village ?»

Akagi failli continuer. La place de Kumo n’était en aucun cas à la traine des autres villages et encore moins à leurs côtés. Le reste du monde shinobi se moquait de Kumo, ce village faible qui par le fruit du hasard avait été relâché par son conquérant afin de mieux combattre une menace commune. Le village avait besoin de shinobi puissante et de meneurs avec des idées fortes pour le tirer vers la splendeur et à nouveau faire taire ses détracteurs… d’une manière ou d’une autre.

Ils entraient doucement dans l'hopital désormais et allait être pris en charge, le genin lança un regard à Aizen pour savoir s'il répondrait avant que les médecins ne les séparaient pour les soigner.

_________________
Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Nara Aizen
Nara Aizen

Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent Empty
Sam 20 Mar 2021 - 11:14

Bien que Aizen avait modéré ses propos quant à a la position de l’équipe une au sein de Kumo lui aussi ne doutait pas d’un avenir radieux. La réussite ne sonnait pas à la porte de tout le monde. Elle ne pouvait sourire à celui qui ne faisait rien et ne souriait pas forcément à celui qui s’acharnait. C’était la triste injustice de la vie. Ils enchaînaient les missions, les entrainements, Aizen cherchait un moyen de se démarquer et il ne doutait pas qu’il finirait bien par trouver.
« Je ne peux que te donner raison, notre dévouement finira forcément par payer. » Ajouta simplement Aizen pour appuyer les propos de son élève et montrer ainsi son accord sur la question.
Le Metaru précisa en suite ses ambitions, lui aussi voulait procéder par étape. Il n’y avait que comme cela qu’on pouvait réussir, il fallait gravir les échelons de la hiérarchie petit à petit. C’était ainsi qu’en partant de rien l’on pouvait monter à la tête de cette dernière. Une grande ambition était bien mais une ambition mesurée et réaliste était encore mieux, cela permettait vraiment d’atteindre ses objectifs. Il disait donc qu’il voulait devenir important pour imposer son point de vue à Kumo, aider Kumo à reprendre la bonne route. Ses raisons étaient donc proches de celles du Nara, mais avait-il vraiment les épaules, était-il vraiment celui dont Kumo avait besoin ? Aizen aussi voulait se retrouver en haut de l’échelle afin de guider Kumo. Le village caché des nuages s’était perdu, embourbé dans la faiblesse d’une nation prenant ses aises. Tout devait être revu, ses relations avec l’internationale, la formation de ses jeunes, le rapport de force avec les étrangers. Tout ou presque devait changer et Aizen savait avoir l’intelligence, la carrure et le talent requis pour amorcer de tels changements.
« Le moteur de ma détermination à prendre les plus hautes marches du village est très proche de ce que tu viens d’énoncer. Cela fait trop longtemps que Kumo se complaît dans sa position, une absence quasi-totale de la scène internationale. Nous sommes faibles autant à l’intérieur qu’à l’extérieur et j’entends changer cela. Regarde mes méthodes d’entraînement, n’ai nul doute que si de telles méthodes venaient à arriver aux oreilles de l’administration alors je devrais m’en mordre les doigts. Kumo et ses habitants sont faibles. Le monde est dur, nous ne pouvons simplement rester de notre côté à vivre notre petite vie paisible en espérant que tout se passe bien. La guerre est déjà venue jusqu’à nos portes et ça recommencera. Pourtant est-ce qu’on agit pour autant ? Je n’en ai pas grandement l’impression. »
Les idées du Nara étaient claires sur la question, Kumo ne faisait pas grand-chose et tout ce qu’il faisait il le faisait mal. Certaines nations avaient acquis la puissance de ces soi-disant dieux et Kumo n’était pas parti en quête de ce pouvoir. Il leur avait même échappé à Kaze. C’était un exemple parmi tant d’autres qui démontrait l’attentisme des forces Kumojines, Aizen entendait changer tout cela mais il était encore loin d’avoir ce pouvoir. Il prenait son mal en patience, attendant son heure et progressant étape par étape comme à son habitude.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586

Gronde la foudre lorsque le métal et l'ombre s'entrechoquent

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: