Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

La cohésion, ciment d'une équipe [Ft Akagi]

Kentoku Akio
Kentoku Akio

La cohésion, ciment d'une équipe [Ft Akagi] Empty
Ven 26 Fév 2021 - 23:07
HRP:
 


Cette mission avait chamboulé le jeune Genin. Pas dans sa façon d'être mais dans sa façon de concevoir. Si il savait le monde loin d'être manichéen, il ne l'avait jamais vu de ses propres yeux. Et les paroles des trois hommes interpellés, sur le trajet allant au poste de sécurité du village, continuaient de poser question à la visualisation qu'il se faisait de son environnement proche. Le village était meurtri, et pourtant dans son quotidien tout faisait sens, rien ne dérogeait à l'ordre établi. Akagi paraissait dès lors bien trop ferme, presque sans humanité, un automate sans arrière-pensée, sans perturbation dans son système. Il avançait sur ses rails, ne se posait-il jamais de questions ?

Le rapport fut établi, les trois individus interpellés remis aux autorités, les genins remerciés et payés. Ils se dirigèrent alors vers la sortie quand Akio eut l'idée de resserrer les liens de l'équipe. Après tout ils venaient de recevoir leurs primes, le temps était propice à la détente alors que le ciel s'assombrissait à mesure où l'heure de la journée avançait. Ils n'avaient finalement jamais vraiment fait connaissance, et vu sa réaction, ce Métaru interrogeait le Céleste. C'est alors qu'ils sortaient du poste qu'il entreprit de l'inviter boire un verre.

« Coéquipier, un verre pour s'ouvrir l'appétit ça te dit ? Je t'invite. »

Restant souriant malgré les interrogations qui l'assaillaient, il ouvrit ses bras pour indiquer la direction à prendre. Un petit établissement à trois rues de leur position, ne payant pas de mine de prime abord, sans devanture tape à l'œil. Un lieu réservé aux initiés. Ils servaient d'excellents alcools, cocktails, amuse-bouche et autres réjouissances. Un pré-restaurant en quelque sorte. C'était un lieu qu'Akio fréquentait régulièrement pour se reposer, travailler également quand en après-midi ils servaient des collations et autres boissons rafraichissantes dans une bonne ambiance.

La température extérieure était idéale, il fallait avouer que le climat des montagnes de Kaminari était parfaitement équilibré, loin d'être désagréable même dans ses extrêmes. Le Kentoku indiqua une table ronde en bois à l'extérieur, et passa la tête par delà la porte pour saluer les propriétaires qui lui répondit dans un grand éclat de gentillesse.

« Ce sont des personnes adorables, leur fils a voulu entrer à l'académie en même temps que moi, mais il n'a pas réussi les examens. Depuis il s'avère être un brillant cuisinier. Ils ont rebâti leur fond de commerce après l'occupation. Je te conseille leur ChuHai aux agrumes, un régal. »

Un cocktail à base d'un alcool typique, le shochu, accompagné d'un jus de Yuzu des plus agréables. Le barman vint prendre lui même les commandes, comme il était coutume dans l'établissement. Les deux genins lui donnèrent chacun leur choix et Akio demanda en plus quelques yakitoris et senbei pour égayer leur petit apéritif. Lorsque l'homme parti avec la liste, Akio entama directement la conversation.

« On va profiter de ce moment pour faire connaissance, on ne l'a jamais vraiment fait au final... je ne vais pas tourner autour du pot, vu ta réaction durant notre mission. Comment perçois-tu ton rôle au sein de Kumo ? J'ai en tête le discours que tu avais tenu à Aizen-sama durant notre première rencontre, mais j'aimerais aller encore plus loin. Je t'ai trouvé si dur, humainement parlant. Et ce n'est pas là un reproche, je veux juste te connaitre un peu. J'ai par ailleurs bien compris que tu t'étais adressé en privé au colosse. Que lui as-tu dit ? »

Durant la mission, à la toute fin, Akagi avait demandé à Akio de partir en avant avec Lee et Yoshida, restant quelques instants seul avec le patron de l'entreprise de maçonnerie. Peut-être que ce qu'il s'était passé entre eux à ce moment précis viendrait confirmer ou non le jugement que le Céleste se faisait sur son coéquipier.

Feat :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Akagi
Metaru Akagi

La cohésion, ciment d'une équipe [Ft Akagi] Empty
Ven 5 Mar 2021 - 9:03
Akagi marchait tranquillement vers les portes du poste de police, le sentiment du devoir accompli le comblait à moitié. Il gardait en tête la promesse qu’il avait fait au patron des maçons et voulait tacler le sujet le plus rapidement possible. Cependant quand Akio lui proposa de boire un verre, alors qu’ils sortaient du poste, il accepta volontiers. N’ayant jamais eu l’occasion de discuter avec Akio, ils pourraient échanger et renforcer les liens de l’équipe. De plus il voulait avoir le cœur net quant à ce qu’il avait aperçu dans les yeux du céleste en le rejoignant face aux chefs d’entreprises. Confirmer que celui-ci hésitait quant à la marche à suivre.

Suivant Akio après avoir accepté son invitation ils arrivèrent dans un petit établissement, ou la convivialité kumojin battait son plein. Il passa commande restant sur une bière malgré les conseils d’Akio. Il appréciait particulièrement cette boisson à l’amertume rafraichissante. Il la savourait d’autant plus après une dure journée d’entrainement ou à la fin d’une mission comme en ce jour. Bien sûr, il aimait les nouveautés et il testerait certainement la proposition d’Akio lors de la deuxième tournée, si celle-ci venait. Pour l’instant il voulait surtout se rafraîchir le gosier.

Akio commanda des amuses bouches en plus et lança la conversation. Akagi l’écouta distrait par la cacophonie environnante de l’établissement dans lequel ils s’étaient installé. Cette cacophonie plaisait à Akagi, cela montrait que le village vivait à nouveau. Il se rappelait toujours le temps de l’occupation lorsqu'il passait du temps dans ce genre de lieu. La morosité qui avait saisi l’ensemble des lieux de vies communes des kumojins à l’époque en exact opposé à la scène dans laquelle il se trouvait maintenant.

Son coéquipier finissait sa phrase, ainsi le céleste l’avait trouvé trop dur durant la mission. Cela montrait donc bien qu’Akagi avait eu raison de réagir ainsi. Les sentiments lors d’une mission présentaient un risque d’échec. Akio voulait faire plus ample connaissance et souhaitait comprendre comment le genin percevait son rôle au sein de Kumo. Akagi sourit à son coéquipier et commença :

« Super établissement que tu me fais découvrir ! j’adore ce genre de lieu... Je ne parle pas forcément du bar en lui-même mais de l’énergie festive et de la vie que l’on constate. Je… »

Alors qu’Akagi allait poursuivre, le serveur revint avec leurs commandes et avant qu’Akio ne le fasse, le Metaru paya le serveur. Il était l’ainé et par principe considérait que la première tournée devait être sienne. Il remerciait aussi de cette manière Akio pour lui faire découvrir ce lieu. Le Metaru déclara simplement :

« Merci pour l’invitation »

Le Metaru trinqua et prit une gorgée de bière pour se rafraichir :

« Moi aussi je veux faire plus ample connaissance. Après tout on risque de passer pas mal de temps ensemble, s'arrêtant deux secondes Akagi entra dans le vif du sujet,
J’ai une ligne de conduite qui m’a été transmise par ma lignée qui m’oblige à rester droit dans mes convictions et agir selon ce que l’honneur me dicte. Les Metarus sont fiers et ne se laisse pas marcher sur les pieds, ça tu dois le savoir. Cependant nous savons aussi reconnaître la force et l’intelligence chez autrui,
continua Akagi dans un compliment caché pour Akio.
Je me considère égale avec tous, sauf avec les membres du clan, ma famille, qui auront toujours gain de cause auprès de moi en cas de litige.
Faisant parti de ce clan fondateur de Kumo, en tant que Metaru, je me dois d’être irréprochable en tout instant, comme on me l’a enseigné mon père. Nous sommes toujours sous le regard des habitants de Kumo, tout du moins les civils, ils s'attendent a ce que les Metaru soit au-dessus de tout soupçon.
Je souhaite réellement monter en grade pour faire rayonner mon clan et le village. Les Metarus sont fier de nature comme tu dois le savoir, je le suis aussi. Peut être un peu trop par moment je dois l’avouer, ce qui m’a apporté quelques soucis pendant mes jeunes années d’ailleurs,
faisant signe de la main couverte de son gant qu’Akio savait brûlée. »

Tout son discours était vrai, seulement une nouvelle fois le Metaru ne pouvait dévoiler que sa fierté et son honneur bafoués lors de la prise du Teikoku, menait une lutte intestine contre ses idéaux. Que ceux-ci ne seraient satisfait qu’après avoir vu l’ensemble de l’empire scellé dans un sarcophage de métal alors que ses idéaux pour Kumo ne consistaient qu’en une continuité de paix pour ses habitants et de rayonnement internationale pour son savoir et sa puissance. Etat impossible en cas de guerre. Le genin ne voulait pas y penser de toute façon qu’il choisisse l’un ou l’autre chemin, la route passait par sa propre montée en puissance. Il reprit :

« Concernant notre mission, je ne pense pas avoir été dur. Les circonstances qui ont amené à aux actes perpétrés, peuvent être prise en compte en fonction de la gravité de ceux-ci. Imaginons qu’un tyran, vient à décimer une population entière que notre équipe soit détaché pour l’arrêter. Nous y parvenons et lorsqu’il nous raconte son histoire, nous apprenons que certains membres de cette population avaient violé et tué sa mère, seul être aimant qu’il connût, le lâchant dans un monde torturé dès son plus jeune Age. Est-ce que cela attenue la portée des actes qu’il a commis ? Pour moi non, je comprends mieux le personnage et pourrait même avoir une certaine compassion pour lui mais cela ne change pas les actes qu’il a commis qui reste tout aussi atroce.
Pour notre mission c’est la même chose, à moindre niveau. Je considère que leurs actes mettaient en danger potentiellement des civils et ainsi nous devions rester ferme devant leur agissement, si nous concédions quelque chose, comment le prendrait il ? finalement les règles peuvent s’assouplir etc ? Non, c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres. »


S’arrêtant il reprit une gorgée de sa cervoise :

« Je ne dis pas qu’il faut arrêter tout bambin volant une pomme pour sa pitance… comprends moi bien... mais je pense que tout adulte est maitre de ses actes et les commets en connaissance de cause. De plus nous sommes envoyés par le village pour nos missions et en tant que tel, nous nous devons de montrer que Kumo est juste et inflexible. »

Enfin Akagi hésita, il n’avait pas souhaité qu’Akio sache ce dont il voulait parler avec le colosse pendant la mission car il avait cru le voir hésiter. Maintenant que celle-ci était fini et qu’Akagi avait précisé son état d’esprit durant les missions, il se dit qu’il pouvait bien lui faire part de cette information. Il déclara :

« Concernant ma discussion avec le frère de Yoshida. Je lui ai demandé de me donner quelques informations ; le prénom, nom de sa femme et lui-même, le nom du médicament qu’il souhaitait rapatrier à Kumo pour soigner celle-ci et son adresse. Je lui ai promis de faire venir ce médicament à Kumo en passant par mon clan. Je lui ai dit que j’étais convaincu que Kumo ne laisserait pas tomber une citoyenne et je vais lui montrer. Je ne doute pas que mon clan soit capable de procurer ce médicament et je m’arrangerais avec si un coût particulier est demandé. »

Akagi rélféchit mais il pensait bien avoir répondu à tous ce que le céleste lui avait demandé. Il le laissa répondre puis lui demanda curieux de mieux le connaitre :

« Et toi, Akio, qu’est ce qui t'a poussé à choisir la voie des portes célestes ? tu disais ne pas avoir d’objectif précis pour l’avenir lors de notre rencontre mais tu as quand même choisi de devenir shinobi, il y a donc bien une motivation qui t’y as poussé, non ?
Et encore une chose, j'ai eu l'impression que tu hésitais, quand je suis revenu avec le vieux Lee, face aux deux frères sur le chantier, pour quels raisons ?»


Akagi finit sa bière dans une dernière grande lampée et fit signe au serveur de s’approcher. D’un signe de tête, il demanda à Akio s’il souhaitait lui aussi commander la « petite sœur ».

_________________
La cohésion, ciment d'une équipe [Ft Akagi] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Kentoku Akio
Kentoku Akio

La cohésion, ciment d'une équipe [Ft Akagi] Empty
Ven 5 Mar 2021 - 12:17
Choix de boisson témoignant de sa personnalité, paroles résonnant parfaitement et résumant ses actes, faisant le lien avec ce qu'il savait déjà du Métaru tout en approfondissant le tout. Akio n'était pas déçu de cette invitation qui s'annonçait des plus instructives. Prenant soin de boire tranquillement, il écoutait patiemment son coéquipier exprimer, presque justifier, sa droiture continue, notamment durant la mission effectuée plus tôt. Il se sentait donc investi d'une obligation de perfection dans ses actes, suivant aveuglément les règles, ne distinguant absolument pas l'humanité de la tâche qui pouvait lui être confiée. Il fit une comparaison bancale entre des délits et des crimes, entre les ouvriers ayant besoin d'argent et une vengeance d'un tyran.

Le Céleste ne laissa rien transparaitre, même si cette façon de pensée ne menait nulle part. Il y avait une distinction à faire entre les actes. Et effectivement si il y avait eu des blessés sur le chantier, tout aurait été différent dans sa réaction. Sauf qu'ils prenaient soin de réaliser les sabotages lorsque personne n'était présent, le danger étant de fait réduit. Il évoqua ensuite la discussion avait le frère de Yoshida, qu'il avait proposé d'aider au travers des relations de son clan, afin de pourvoir aux besoins en médicaments de sa femme. Au premier abord cela rassura fortement Akio qui comprit que Akagi n'était pas aussi têtu qu'il le laissait entrevoir, bien qu'il y trouvait encore quelque chose à redire, qu'il garderait pour lui.

La suite de l'intervention du Métaru, entre deux gorgées d'une boisson déjà vide, vint sur les motivations profondes d'Akio. Ce dernier enquilla alors d'un coup la moitié restante de son verre avant d'aborder avec franchise ce qui l'avait mené dans sa position actuelle. Il en profita pour commander une nouvelle tournée de boisson, dont il paya la note directement sur le plateau du serveur.

« La voie des Portes Célestes... Et bien partons du fait que rien ne me destinait à être shinobi. Je suis issu de l'une des premières familles à être arrivée à Kumo, mais aucun n'avait d'affinité avec les arts ninjas. Pas de pouvoir héréditaire comme le votre. À la place, notre famille avait fait de la connaissance sa force, d'ailleurs l'école et l'académie civile sont dirigées par des membres de ma famille. Tu peux y voir le lien avec ma soif de savoir. »

Il s'arrêta pour accueillir les nouvelles boissons. Il prit le temps de remercier le serveur avant de s'affaler un peu plus sur le dossier de sa chaise et de reprendre son monologue.

« J'aurais dû devenir scientifique, mais je sentais deux choses : sans connaissance du monde ninja j'avais comme une bride, et je sentais que j'avais quelque chose à aborder. Donc contre l'avis commun de tous, que ce soit ma famille comme les instructeurs de l'académie ninja, j'ai travaillé et travaillé encore jusqu'à atteindre ce stade de plénitude permettant l'ouverture des verrous. Evidemment j'étais plus âgé que les autres, mais les instructeurs ont vite compris que j'étais en quelque sorte un autodidacte brillant et ont accepté de m'enseigner les rudiments ninjas, et me voilà. »

Il fit alors une pause afin de se restaurer quelques instants en s'accaparant deux yakitoris qui suintaient de marinade sur le plateau.

« Alors oui, sur le chantier, j'ai hésité. Car contrairement à toi je n'ai aucun poids sur les épaules, je n'ai que moi à satisfaire, pas de contrainte d'exemplarité vis à vis des lois. Et je suis plus proche des civils que beaucoup de shinobi de ce village. Si ça avait été mon père, ma mère ? Chaque personne peut apporter et j'ai toujours du mal avec cette impression de supériorité renvoyée par les ninjas. Quand le colosse a abordé ce sujet, j'ai été désarmé car il rejoignait ma pensée. De là à y voir une insubordination, je t'en laisse la responsabilité Akagi d'en alerter les autorités compétentes, moi je n'y vois qu'un libre-arbitre et une fidélité envers ce que je suis et la nation kumojine. »

Akio vint se redresser et poser ses mains croisées sur la table qui les séparait, toisant du regard son camarade du soir. Dans ses yeux était palpable une grande détermination. Il était sans cesse remis en question par les deux branches de la population, civile et shinobi. Il se sentait surtout comme appartenant aux deux.

« Mais ne doute jamais d'une chose : ma confiance, vous l'avez eu, Aizen-Sensei et toi, dès que nos noms furent inscrits ensemble sur le document de l'équipe 1. Dès lors je donnerai ma vie pour vous. Mais ne vient pas jouer sur la fidélité à mon engagement de shinobi, ni à mes convictions, et je ne jouerai pas sur les tiennes. »

À la fin de ses remarques, Akio se détendit à nouveau, reprenant son visage avenant qu'il arborait jusque là, il prit à nouveau son verre, fit un signe vers le Métaru comme pour lui dire "santé" et bu une petite gorgée bienvenue. C'était comme si deux personnalités habitait le corps du genin. Il était ce qu'il était, avec ses défauts criants, mais il ne changerait pas.

« Tout ça ne doit pas cacher une chose : on se complète, on se comprend bien. On est efficace ensemble. Tâchons de rester dans cette optique afin de progresser. »

Il observait encore le shinobi face à lui tandis que ses lèvres se perdaient à nouveau dans son verre. Le posant il reprit une dernière fois avant de laisser la parole à son coéquipier.

« Je dois aussi t'avouer qu'amicalement, j'ai envie de t'être supérieur, toujours. Et que ton raiton d'accélération m'a quelque peu impressionné, je dirais que ta vitesse serait équivalente à la mienne... en seconde porte peut-être ? »

La dernière remarque avait été lancé dans un sourire non dissimulé, fortement provocateur. De quoi agiter quelque peu l'émulsion animant les deux genins. D'autant que ce n'était pas forcément la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Akagi
Metaru Akagi

La cohésion, ciment d'une équipe [Ft Akagi] Empty
Sam 6 Mar 2021 - 15:54
Ainsi donc Akio était devenu shinobi uniquement pour étancher sa soif de connaissance. Cela étant dit, aux vues de son discours il se sentait tout de même investit du devoir de soutient aux citoyens ce qui pouvait être en opposition avec son envie première plus egoiste. Son souhait de gagner en puissance tout autant que le Metaru lui était plus dans la ligne de cette soif de connaissance. Akagi écouta patiemment son jeune coéquipier, qui comme à l’accoutumé présumait connaitre les réactions du frappeur de métal avant qu’elles n’aient lieu. Akagi le laissa finir sans émettre de commentaires particuliers, quelques haussements de sourcils devant certaines allégations puériles de son coéquipier. Rien d’étonnant Akio était jeune et sa vision par définition naïve. Celle-ci serait remise en cause bien assez tôt. Ce n’était pas à Akagi de lui faire quelconque sermon. Il apprendrait de lui-même qu’en le moment serait venu.

Ce qui interloqua cependant le plus Akagi, resta la réponse d’Akio concernant ce qui s’était passé sur le chantier. La vision utopique de son coéquipier devant cette situation étonnait Akagi. Alors que le céleste faisait preuve d’intelligence la plupart du temps, dans ce cadre il faisait fi des potentialités et ne prenait en compte que ce qu’il s’était réellement passé sur la base d’une empathie apparemment exacerbée. Oblitérant totalement la portée des actes des trois coupables en raison d’un sentiment de compassion pour l’un d’entre eux. C’était une faiblesse pour Akagi. Une faiblesse qui pouvait le mettre en mauvaise posture si d’avance, ses sentiments lui faisait si facilement baisser sa garde. Cela rappela la différence d’âge qu’existait entre lui et son coéquipier. Le Metaru se força à se rappeler son état d’esprit avant le meurtre de sa famille, quand il se souciait que de peu de chose sauf de satisfaire sa famille et d’apprendre de son père. A se souvenir son étonnement s’estompa, son camarade était simplement jeune.

Ressassant ce qu’Akio avait dit, tout en buvant goulument la nouvelle boisson devant lui, Akagi se dit que le céleste ne devrait pas bien comprendre le Metaru. Akio semblait croire qu’humainement son coéquipier ne comprenait pas le besoin de protéger les citoyens ou sa famille. S’il savait seulement ce qu’Akagi envisageait juste pour redorer l’honneur de Kumo suite à la prise du Teikoku, ses nuits seraient hantées. Seulement la différence entre Akio et Akagi tenait en un point. Pour le Metaru, comme il l’avait dit à son coéquipier, un homme devait savoir-faire aux conséquences de ses actes. De ce fait s’apitoyer sur son sort après avoir franchi la ligne tracée par les lois de ce monde ne touchait pas le Metaru. En opposé le céleste se sentait apparemment plus libre de devenir juge et juré, si les raisons poussant aux actes étaient dans son code moral. Les lois étaient écrites pour protéger les populations, et elles s’appliquaient à tous même au shinobi. Si on franchissait la ligne qu’importait la raison, il fallait faire accepter la punition sans broncher. Alors qu’Akio rejoignait la pensée du malfaiteur ou non cela n’avait pas d’importance. Akagi la rejoignait aussi mais ne pensait pas que cela donner une carte sortie de prison pour autant. Une différence importante mais qui fondamentalement se complétait.

Le metaru se retint presque de rire franchement, souriant cependant ouvertement alors qu’Akio, lui lança un pique, l’invectivant presque à alerter les autorités kumojin pour le dénoncer de son libre-arbitre. Qu’est ce qui avait piqué le céleste pour lui dire cela. Il fallait que le Metaru clarifie le point, il le ferait une fois qu’Akio aurait fini son monologue.

Son coéquipier changea d’expression, son visage prenant un air très sérieux que le genin lui connaissait peu. Après sa dernière allégation, Akagi ne savait plus à quoi s’attendre. Akio lui servit son engagement pour l’équipe et la confiance qui leur avait donné. Les deux genins se retrouvaient sur ce point. Finissant cependant sur un avertissement pour le Metaru. Décidément, Akagi se demandait pourquoi Akio se sentait l’obligation de lui parler sur ce ton. Le Metaru était loin d’être né de la dernière pluie. Comme-ci le genin n’avait que ça à faire que de s’occuper des convictions des autres.

Akio finit son discours sur une note plus amicale, laissant la possibilité à Akagi de reprendre la parole. Le genin resta dans une position confortable, il était venu se détendre pas s’écharper sur un sujet à débat. Il choisit ses mots pour ne pas froisser son coéquipier mais souhaitait clarifier quelques points. Il lança donc avec sa franchise coutumière :

« Comme toi Akio j’ai tardé à avancer dans ma formation, tu as dû t’en rendre compte de par mon physique, j’approche la trentaine mais je suis encore genin. L’enseignement lent de mon père en parallèle de l’académie y est pour beaucoup. Je fais mention de mon âge car j’ai l’impression que tu me prends régulièrement pour un jeune sorti des jupons de sa mère. Avant que tu le prenne de la mauvaise façon, je précise que je ne me considère pas supérieur car plus vieux. »

Akagi laissa quelque temps à Akio pour qu’il prenne note de ce point qui commençait à taper sur les nerfs de son coéquipier. Recevoir des remontrances ou des demies menaces d’un cadet pour des points aussi puérils l’agaçait. Le Metaru reprit, d’un air plus sérieux :

« J’apprécie ton intelligence et tes convictions sont les tiennes. Loin de moi l’envie de vouloir te faire changer celles-ci. Alors évite de me prendre pour ce que je ne suis pas. Je ne pense pas prêcher ni la bonne parole, ni l’obligation de suivre mes idéaux. Je ne fais que t’exposer ma vision des choses honnêtement et te demandant la tienne. Oui, je ne suis pas en accord avec celle-ci mais encore heureux que nos avis divergent. Si on pensait tous pareil, le monde serait bien moins intéressant. Comme tu la dis justement finalement, nous nous complétons et nous comprenons c’est le plus important. »

Le genin se radoucit, pour le Metaru le sujet était clos et oublié. Ne faisant preuve d'aucune rancune sur des sujets si anodin. Il continua à boire tranquillement :

« Je suis d’accord que nous formons une bonne équipe, et je suis content d’être tombé sur toi comme coéquipier. J’ai le même sentiment, la compétition que tu me sers me pousse à m’améliorer et ça me plait. Tu es un adversaire digne et un jour je voudrais me battre avec toi, je donnerais tout ce que j’ai pour toujours être devant. Bien sûr l’étape d’après est de dépasser Aizen, finit-il dans un sourire carnassier »

Akagi termina sur le dernier point évoqué par son partenaire de mission:

« La vitesse que t’octroie les portes est sans pareille. C’est toi qui m’a poussé à créer ce boost de vitesse, avoua le Metaru. J’ai bien l’intention de pousser ma technique et sa maitrise à son paroxysme. D’ici un face à face avec toi qui sait peut être te surprendrais je encore, fit il taquin sachant pertinemment que prendre Akio à défaut en vitesse tenait presque de l'impossible pour le moment. Estimer maintenant jusqu’à qu’elle porte je pourrais te suivre me parait bien inutile ! »

Akagi lança un sujet dont il voulait parler depuis un moment :

« Pour en revenir sur notre complémentarité. Que dirais tu de travailler ensemble sur une technique pour mettre à mal nos adversaires. Nous sommes coéquipiers après tout il faut que l’on s’entraine ensemble pour créer des enchainements innovants ! Qu’en dis tu ? »

_________________
La cohésion, ciment d'une équipe [Ft Akagi] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Kentoku Akio
Kentoku Akio

La cohésion, ciment d'une équipe [Ft Akagi] Empty
Sam 6 Mar 2021 - 22:01
Dans l'ensemble le dialogue continuait de façon cohérente. Effectivement les mots utilisés par Akio avait provoqué quelques réactions épidermiques mais qui avaient été parfaitement gérées part son coéquipier. Là on pouvait se rendre compte de sa maturité. Juste le point sur son âge, qu'Akio ne considérait pas vraiment comme une vérité. Néanmoins si le Métaru le sentait ainsi, il veillerait dans le futur à ne plus redonner cette impression désagréable. Il n'en avait jamais eu l'intention.

Ainsi il acquiesça tranquillement à toutes les paroles de son camarade qui ne vint pas enchérir de nouveau sur le sujet brulant des convictions, préférant battre en retraite et rebondir sur la petite pique lancé par le Céleste.

« Ah le Raiton... Je déteste cette affinité mais c'est une vraie faiblesse que j'ai. Rien ne m'enchante lorsque j'affronte des utilisateurs de la foudre : Ils sont rapides, agressifs et ils ont l'avantage sur mon Doton. »

En effet rien n'allait. Ces shinobis gommaient l'avantage de vitesse et de réactivité des portes tout en se protégeant de son ninjutsu avec l'affinité forte. Il essayait toujours d'éviter de se confronter à de tels adversaires qui, à niveau équivalent, finiraient toujours par lui être supérieurs. Mais comme l'avait évoqué Akagi, si un combat entre eux devait avoir lieu, il ne se défilerait pas et prouverait sa supériorité.

D'ailleurs ce dernier venait d'évoquer une possibilité des plus intéressantes : Une technique combinée ? Comme lui avait déjà demandé leur sensei ? Akagi était-il au courant de cet état de fait ? Dans le doute, et pour ne pas le vexer, le jeune genin n'allait pas l'en informer.

« Une technique combinée... Ma foi je n'y vois que des points positifs ! »

Une nouvelle commande fut passée, il était clair que les deux coéquipiers risquaient de ne pas finir leur conversation tout de suite. Restait à trouver l'idée géniale qui leur permettrait d'user de leurs compétences dans une cohésion parfaite. Peut-être que son ainé avait déjà une idée ? Après tout c'est de lui que venait la proposition.

« Et as-tu déjà des pistes de travail ? Portes célestes et Kinton ? Doton et Kinton ? Ou bien même Raiton et Portes Célestes ? Les possibilités sont larges. Resterait alors à décider si nous visons du ninjutsu, du taijutsu ou de la sensorialité... enfin si tu es meilleur dans ce domaine que la dernière fois ! »

Akio se déridait à mesure que la conversation avançait. Cette petite blague du niveau de sensorialité était compréhensible du Métaru seulement, faisant écho au premier combat face à Aizen qu'ils avaient livré, où le niveau en sensorialité annoncé par son camarade n'avait pas trouvé d'exemple sur le terrain.

La commande arrivait, même si il n'avait pas encore totalement fini les mets de la précédente. Au moins ils pouvaient voir venir. De toute façon le lendemain, Akio n'avait rien de prévu, donc pas la peine de faire vraiment attention. Du moins pour le moment. La prochaine commande serait surement sans alcool. Il n'avait pas l'habitude de boire beaucoup de toute manière. L'agitation commençait à battre son plein dans le quartier, très animé, tandis que des groupes se succédaient à l'intérieur du commerce.

Le Céleste, de son côté et en attendant la réponse de son camarade, commença à réfléchir à des possibilités de techniques combinées : Une frappe de Kinton portée à plein régime ? Des projectiles de Doton renforcés par une couche solide de métal ? Une défense combinant leurs affinités ? Un manteau de Raiton ou de Kinton lors d'une utilisation de portes célestes ? Les idées ne manquaient véritablement pas.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Akagi
Metaru Akagi

La cohésion, ciment d'une équipe [Ft Akagi] Empty
Mar 9 Mar 2021 - 22:25
Son coéquipier semblait enthousiaste à l’idée de se lancer sur une technique combinée. Le Metaru y avait déjà réfléchi. Des idées d’envergures lui étaient venus à l’esprit, notamment en jouant sur l’affinité doton de son coéquipier et son Kinton mais la technique qu’il imaginait dépassait leurs compétences respectives pour le moment. Akagi avait donc revu à la baisse ses attentes en se repliant sur des techniques plus faciles à créer pour deux genins de Kumo mais qui aurait un impact intéressant en combat.

Deux idées notamment lui parurent à retenir. La première consistait simplement à rendre les techniques d’Akio bien plus mortel encore. Le genin avait réfléchi. Akio étant un fier représentant des utilisateurs des portes célestes, de ce fait ses compétences en taïjutsu dépassaient largement la moyenne. Le Metaru lui fin forgeron, s’imaginait avec enthousiasme ce que les poings de son coéquipier pourraient faire s’il les recouvrait de gants métalliques hérissés de pointes acérées. La création de tel artefact métallique ne poserait aucuns soucis au genin, l’utilisation de ceux-ci serait aisé pour Akio. Le seul bémol résidait dans le manque d’effet de surprise d’une telle technique et au final la combinaison existait que peu car les deux phases de ladite technique seraient hachées, d’abord la pose des gantelets puis leurs utilisations. A moins qu’en discutant ils trouvait ensemble le moyen de faire cette mise en place plus spontanément. Il en parlerait au céleste et verrait bien ce qu’il en pense, peut être avait il mieux ou si cette idée l’intéressait serait il amène de proposer une solution.

La deuxième idée du Metaru consistait en une technique plus classique. Il s’imaginait fondre de concert avec Akio sur une cible et utiliser un enchainement d’attaque dévastateur. Ils réaliseraient celui-ci d’un rythme fluide ou sa hache se mélangerait avec les poings d’Akio, demandant une grande maitrise de leur tempo et une cohésion sans faille. Les deux genins attaquant la cible au corps à corps de deux côtés en enchainant des frappes sur des parties différentes du corps. Akagi représenterais l’enclume et Akio le marteau de cette prise qui ne laisserait aucune chance à leur adversaire. Le genin frissonnait d’envie en s’imaginant utiliser cette technique en parallèle de l’utilisation de son boost de vitesse Raïton et Akio avec, il ne savait trop laquelle mais, des portes d’ouvertes. Cela rendrait l’enchainement encore plus vif et inarrêtable. Tout du moins au corps à corps, et c’était bien le défaut de cette idée. Cela nécessitait que les deux genins soit aux corps à corps avec la cible.

C’est deux idées n’étaient pas les plus impressionnantes, Akagi en avait conscience mais il trouvait tout même qu’elles avaient du charme. Buvant la dernière tournée qu’on lui avait servi. Akagi répondit donc à la demande d’Akio :

« Oui, j’y ai réfléchi. j’ai pensé à pas mal de chose. On pourrait faire des trucs incroyables mais pour le moment je pense qu’il faut qu’on soit réaliste et qu’on reste sur des techs à notre portée.. On pourra si tu veux préparer une tech d’envergure en parallèle… mais en attendant voilà les deux idées que j’ai retenu jusqu’ici… »

Akagi exposa ses deux idées au céleste espérant qu’elles résonneraient aussi en lui. Dans tous les cas le Metaru était ouvert à la discussion :

« Et toi tu as des idées qui te viennent ? Je te prends peut-être au dépourvu, si tu veux un peu de temps pour réfléchir fais signe ! »

_________________
La cohésion, ciment d'une équipe [Ft Akagi] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Kentoku Akio
Kentoku Akio

La cohésion, ciment d'une équipe [Ft Akagi] Empty
Sam 13 Mar 2021 - 0:28
Il avait bien bûché au sujet de cette histoire le Métaru ! Deux façon de concevoir une technique combinée apparaissaient, avec une logique imparable qu'était les limites des genins. Voir trop haut c'était la certitude de posséder une technique énergivore pouvant contraindre l'équipe à commettre des erreurs lors d'un affrontement. Inutile dans ce cas de figure. Les grosses techniques attendraient. Akio répondit en hochant la tête pour aller dans le sens de son camarade. Des idées ? Il n'y avait pas pensé, mais les pistes évoquées étaient déjà prometteuses, il restait maintenant à les affiner.

Se servant un peu de nourriture, il commença à picorer en émettant des bruits comme pour accompagner sa réflexion et préparer sa future prise de parole. Il était vrai qu'une force de frappe conjointe, de deux éclairs, l'un jaune, l'autre rouge, fondant sur leur cible et la détruisant de concert. L'image était ravissante, mais les risques très importants cependant.

« J'aime ce genre d'idée, forcément ça me parle. Ta deuxième hypothèse de travail, cette espèce d'attaque en tenaille, elle est intéressante. Laissons nous le temps d'y réfléchir pour l'affiner et limiter les risques. Tu as l'air d'avoir vraiment axé ta progression sur le corps à corps... »

Une idée venait de traverser l'esprit du genin. Là, à l'instant. La progression d'Akagi lui avait fait repenser à leur premier combat face à leur Sensei et l'aptitude intéressante de faire grandir sa hache. L'idée d'Akio pouvait leur permettre de frapper fort sans vraiment avoir besoin de se rapprocher. Il se leva d'un bon, les yeux brillants témoignant de son gain soudain d'intérêt.

« Ta hache ! Est-ce que tu pourrais modeler sur le haut de son manche un point d'appui plus large ? Et jusqu'à quelle distance tu pourrais l'étendre ? »

Le Genin lui laissa à peine le temps de répondre avant de continuer dans son explication.

« Allongée elle est complexe à bouger ? Imagine toi faisant grandir ta hache au maximum sur ton côté et moi, frappant de toutes mes forces sur le point d'appui proche de la tête. Ca lui ferait faire un arc de cercle énorme et très rapide, capable d'éloigner un adversaire, et d'élaguer un arc de cercle devant nous. Nous ne serions plus vraiment au corps à corps, et une telle technique pourrait être dissuasive en plus d'être offensive. Qu'en penses-tu ? Je m'enflamme peut-être... »

Après tout, il s'agissait d'une idée comme d'une autre. De toute façon il convenait de s'octroyer un moment de réflexion afin de décider quelle était la meilleure technique les concernant. Un vaste panel existait, et pour le moment ils s'étaient machinalement orientés vers de l'offensive brutale. Le serveur du bar vint leur amener une de leur bière maison, qu'ils avaient commencé à produire depuis une petite semaine. Ils n'en avaient pas encore un stock important mais souhaitaient l'avis franc de leurs clients.

Cette dernière vint aider le Céleste à se désaltérer. Mais l'alcool commençait clairement à lui faire comprendre qu'il n'en buvait habituellement que très peu, hygiène de vie oblige. Le Kentoku repensa brièvement à ses parents, à leurs attentes, aux sacrifices qu'il avait fait pour en arriver où il était actuellement et se mis à sourire bêtement. Il était ravi de ce genre de choix. Akagi, à cause des épreuves qu'il avait dû, devait peut-être voir un privilégié quand il regardait le Taijutsuka. Mais ce n'était vraiment pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Akagi
Metaru Akagi

La cohésion, ciment d'une équipe [Ft Akagi] Empty
Dim 14 Mar 2021 - 20:29
Akagi écouta la proposition de son coéquipier et y songea un moment. Intéressante, sa proposition plaisait au Metaru. Cette attaque serait rapide et l’allonge serait intéressante seul bémol qui venait à l’esprit du genin, le degrés de prévisibilité d’une telle technique. Akagi mettait un point d’honneur à créer des techniques les plus imprévisibles possible pensant qu’une technique inattendue avait plus de chance de réussir qu’une technique puissante. Bien entendu il fallait savoir lier les deux mais tel que, la proposition d’Akio manquait ce petit quelque chose d’imprévu qui ferait succombé le Metaru sous son charme.

Mangeant quelques denrées, Akagi répondit à Akio en réfléchissant à sa proposition :

« Faiire un point d’appui sur la hache pour que tu frappes dessus ne pose pas de soucis et l’allonger je le peux.. Je dirais sur une zone moyenne pas plus cependant enfin tout du moins pour le besoin de cette technique. Ton idée me plait bien mais il me manque un je ne sais quoi pour la rendre irrésistible à mes yeux... »

Akagi réfléchissait tout en buvant et ripaillant sentant une chaleur nouvelle se répandre dans son corps. Il comprit qu’un verre de plus ne serait pas forcément la meilleure idée s’il souhaitait conserver ses capacités cognitives au maximum pour la réflexion en cours. Cependant cela faisait du bien de relâcher la pression pour une fois et agréable de passer un peu de temps avec son coéquipier hors du cadre martial. Un autre verre ne le tuerait pas.

Alors que ses pensées se mélangèrent un bruit de verre cassé le fit se retourner lui ainsi qu’Akio. Les éclats de verre au sol firent sourire Akagi, l’ajustement parfait à la technique proposé par le céleste se reflétait sur ces éclats jonchant le sol. Voilà se dont ils avaient besoin. Le Metaru se tourna à nouveau vers son coéquipier et ne se départant pas de son sourire reprit :

« J’ai une idée un saugrenue qui me vient ! Si on faisait comme tu as dit mais au lieu de frapper ma hache tu frappais des blocs d’aciers que j’aurais créer sur une base d’un matériau fragile ?
A l’impact ils se fragmenteraient en des dizaines de petites parties tranchantes envoyées par ta puissance sur l’adversaire ? En imaginant que je peux créer deux de ces blocs tu pourrais les casser l’un après l’autre rendant plus complexe l’esquive et l’anticipation de la direction de l’attaque ! Qu’en penses-tu ?
Les blocs je pourrais les placer n’importe où sur le terrain, ils paraitraient inoffensifs et toi tu pourrais les briser au moment opportun. »

Akagi regarda le Kentoku droit dans les yeux. Voulant apprécier sa réaction. L’idée demandait peut être encore des ajustements mais ils avançaient vers une technique qui définirait leur duo pendant les combats. Le Metaru souhaitait tirer le meilleur de leur deux mondes. Avec la vitesse d’Akio et sa puissance brute enchainer la destruction de ces deux blocs de métal même dispersé sur le terrain serait un jeu d’enfant. Avec la maitrise d’orfèvre d’Akagi créer des blocs déjà imparfait semblant inoffensif mais une fois touchés se transformant en de dizaines de petites lames acérées ne poserait pas de problème. Il suffisait de prévoir dans la matière des amorces de ruptures aux bons endroits et ça le genin savait comment le faire. Les échecs de création en forge ne manquait pas et souvant venait d'un manque de matière ou de bulle d'air présente dans la matière. Au lieu de les prévenir cette fois-ci le Metaru n'aura cas les laisser. Restait à savoir si l’idée intéressait son coéquipier.

_________________
La cohésion, ciment d'une équipe [Ft Akagi] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Kentoku Akio
Kentoku Akio

La cohésion, ciment d'une équipe [Ft Akagi] Empty
Mer 17 Mar 2021 - 19:16
Pas assez tape à l'oeil la technique du Kentoku ? C'est ce que semblait vouloir lui dire son ainé, qui avait évidemment plein d'idée en tête pour faire exploser leurs compétences communes. Il vint alors avec une idée presque sportive : créer des blocs de métal à même d'être explosés et propulsés en divers morceaux par les coups de boutoir du Céleste. Approche cohérente et intéressante, permettant de ne pas être trop exposé vis à vis d'une potentielle contre-attaque. Mais est-ce que cette démarche n'endommagerait pas plus que de raison le corps d'Akio. Ce dernier fit mine d'y réfléchir alors que sa curiosité avait déjà définit la marche à suivre, bien sûr qu'il était d'accord pour essayer une telle action !

Il convenait donc d'user d'un défaut du métal comme d'un atout. Ce qui ferait gagner du temps au métaru lors de la conception des blocs en question. Akio constata avec envie que son camarade n'était pas qu'un homme froid et rigide. Il attrapa une des dernières denrées à leur disposition, la mangeant goulument avant de reprendre en fixant son regard dans celui de son interlocuteur.

« Ton idée me plaît, elle est à distance ce qui nous permet de ne pas trop nous exposer. Mais reste une question cruciale dans tout ça. »

Il laissa mijoter son coéquipier tout en payant l'addition dans un grand sourire, remercié par le patron du bar tandis que des clients quittaient l'établissement. Aucune contrainte pour eux, ils pouvaient rester attablés autant qu'ils le voulaient. Recentrant son attention, il aborda la fameuse question.

« Quand est-ce qu'on commence à s'entrainer, coéquipier ? »

Un sourire bienveillant et excité accompagnait cette interrogation. Akio avait envie de faire progresser l'unité de l'équipe, et rien de tel qu'une technique pour y parvenir. D'ailleurs il avait grand espoir qu'une telle technique puisse surprendre leur sensei durant un futur affrontement. Les techniques combinées étaient des bottes secrètes à même de piéger les plus grands combattants du village. Et le Nara en faisait bien entendu parti.

« Tiens une autre question : comment perçois-tu l'avenir de l'équipe au sein du village ? Et ton avenir ? Pour moi nous sommes clairement un atout en devenir pour le village. En plus nos centres d'intérêts sont vastes, j'ai l'impression qu'on pourrait à terme occuper des postes importants chacun dans notre spécialité. Par exemple moi c'est direction l'Institut dès que je pourrais y postuler ! »

C'était une impression lancinante à dire vrai. De toutes les équipes du village, il apparaissait clairement que l'équipe 1 était des plus actives, et ce dans tous les domaines. C'était de très bonne augure et ça cristallisait un immense sentiment de fierté pour le jeune taijutsuka. Le futur ne pouvait que s'annoncer radieux, bien que ce dernier gardait en tête qu'ils n'étaient qu'au tout début d'un long parcours et qu'une embuche pouvait très rapidement arriver et tout mettre en l'air.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Akagi
Metaru Akagi

La cohésion, ciment d'une équipe [Ft Akagi] Empty
Jeu 18 Mar 2021 - 20:27
Akagi se demandait bien ce qu’Akio pensait être une question cruciale. Le céleste laissant un silence avant de la poser, attisant la curiosité du Metaru. Enfin il lâcha sa question qui faisait écho à sa hâte de pouvoir concrétiser l’idée que conjointement ils avaient initié. L’idée de pouvoir utiliser cette technique en combat réel excitait le Metaru sentant que son équipe progressait à grand pas.

« Dès que possible. Disons qu’en fonction de l’heure à laquelle on finit notre discussion on peut commencer demain ou après demain histoire d’être en pleine possession de nos capacités ! »

Le Metaru se disait que lancés comme ils étaient, il finirait peut-être assez tard et le Metaru ne se lâchant que rarement, il ne tenait pas pas très bien l’alcool. Son cousin Shuuhei le raillait d’ailleurs souvent par rapport à ça durant sa jeunesse le trouvant pas assez amusant. Passant trop de temps à travailler et trop peu à se dérider. Akagi avait appris à se prendre un peu de temps régulièrement bien que cela restait rare, il ne passait plus tout son temps devant les fourneaux du domaines familiales.

La question qui suivit était intéressante, elle portait sur l’avenir de l’équipe et ses propres ambitions. Akio au sein de l’institut scientifique, cela semblait en ligne direct avec ses origines et sa soif de connaissance. Le Metaru aussi en avait des rêves et souhaits. Il répondit donc, sans attendre, à son partenaire.

« Le Kyuubu, je souhaite intégrer cette unité. La protection du village et pouvoir influer dans les choix la concernant m’intéresse beaucoup. Plus loin je voudrais pouvoir participer à sa protection extérieure en anticipant les menaces et les éradiquant au plus tôt.
Concernant l’équipe je pense comme toi, on est bien partie pour devenir une équipe régulièrement sollicité par le village si on continue a être aussi actif et volontaire. Les méthodes d’Aizen sont rudes mais il nous tire vers le haut. Je pense qu’à nous trois nous formons une équipe variée et détonante. Nous nous renforçons en apprenant les uns des autres et la compétition que j’entretiens avec toi ne peux que m’aider... nous aider à avancer. J’espère que les instances du village remarqueront notre soif d’avancement. »


Akagi continua :

« Après au sein de mon clan, je souhaite à terme en prendre les reines. Je pense que ça fait partie de mes plus grandes ambitions. Vu mon parcours cela serait un grand accomplissement. »

Le fait de prendre les reines du clan lui permettrait aussi d’avoir une influence d’un acabit suffisant pour faire pencher les décisions du village vers ses projets personnels. Si sa rage envers l’empire ne diminuait pas d’ici là, il aurait toujours pour objectif de le supprimer de la carte en rançon de l’honneur bafoué de Kumo et son clan. Être le chef du clan Metaru ne pourrait que l'aider à avoir l'influence suffisante pour pousser le village dans cette direction, si sa lutte intestine finissait dans cette direction. Enfin le Metaru finit :

« Bon on a encore beaucoup de chemin avant d’en arriver là ! En tout cas j’ai apprécié la soirée ! Si jamais tu veux remettre le couvert un de ces quatre, n’hésite pas. En attendant on se dit à demain ou le jour d’après pour la technique ? ça te dit ? »

Akagi attendait la réponse de son coéquipier avec impatience, il partirait ensuite chez lui pour se reposer et se préparer à la journée prochaine qui allait sans doute le vider de son énergie.

_________________
La cohésion, ciment d'une équipe [Ft Akagi] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Kentoku Akio
Kentoku Akio

La cohésion, ciment d'une équipe [Ft Akagi] Empty
Sam 20 Mar 2021 - 23:24
Voilà qui correspondait parfaitement au personnage face à lui, c'est avec cette pensée en tête que sourit Akio lorsqu'il entendit que le Métaru souhaitait entrer dans l'unité de la Police, le Kyuubu. Rien qui ne l'intéressait lui. Rester rigide peu importe les conditions, les tenants et les aboutissants. Pas pour lui. La dernière mission en avait été la preuve la plus éclatante. Akio savait que son coéquipier saurait s'épanouir dans ce rôle.

Concernant l'équipe, le regard des deux kumojins était le même. Effectivement l'équipe une était des plus actives, présente en entrainements tous les jours, en mission le plus souvent possible. Aizen était réactif, productif, pédagogue. Difficile oui, parfois illuminé et déconnecté, aussi. Mais c'était là le symbole de quelqu'un croyant fortement en lui, un bon point pour guider deux genins. Enfin il aborda l'envie de guider son clan, en tant que chef. C'était l'ambition la plus noble qu'il avait pu évoquer. Mais peut-être, surement, la plus complexe.

« Que de grands projets. Je te souhaite de les atteindre, du fond du cœur. »

Le Céleste était des plus sincères sur l'instant. L'alcool avait désinhibé les paroles d'Akio. Même si il érigeait le Métaru comme le premier à battre au quotidien, le voir réussir le rendrait plus qu'heureux. En effet battre un chef de clan serait des plus intéressant sur un curriculum vitae. Souriant, il enchaina avec la proposition de technique combinée.

« Concernant l'entrainement, laissons nous une petite journée de repos bien mérité, nous sortons d'une mission, certes pas épuisante mais tout de même. Nos journées sont déjà bien assez pleines ! Et puis je nous vois mal demain à l'aube à enchainer les coups de poings. »

Ce n'était pas prudent, et surtout pour Akio finalement. Il ne savait pas comment un corps ayant eu un apport en alcool réagirait aux contraintes liées à l'ouverture des portes célestes. Puis il profiterait aussi de cette journée off pour se reposer, ranger son chez-soi et peut-être profiter du soleil. Se prélasser, il n'avait pas fait ça depuis longtemps. Deux ou trois livres, des fruits et le soleil. Oui c'était un bon projet.

Se levant de sa chaise, Akio s'étira les bras tout en baillant. Il était clairement usé de sa journée. Il salua alors les gérants de l'établissement une dernière fois avant de revenir s'adresser à son comparse.

« Et bien coéquipier, ravi que ça t'ai plu ! Et on se dit après-demain alors ! Disons les terrains d'entrainement, dix heures du matin ? J'amène la collation ! Bonne nuit ! »

Il salua Akagi très sincèrement avant de tourner les talons et se rediriger vers son habitation, véritablement heureux d'avoir pu crever un abcès qui aurait gangrené l'équipe de l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992

La cohésion, ciment d'une équipe [Ft Akagi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: