Soutenez le forum !
1234
Partagez

La première épreuve [Ten no Ikari]

Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

La première épreuve [Ten no Ikari] Empty
Lun 1 Mar 2021 - 12:13

Comme tous les après-midi, Hideko se trouvait sur les terrains d’entraînement avec les autres genins de son unité, à la suite des cours du matin à l’académie ; mais cette après-midi là était un peu différente des autres. Afin d’évaluer leur progression, chaque soldat devait affronter un chuunin. Ces évaluations avaient lieu quatre fois par an et c’était la première que passait Hideko : d’ici trente minute elle combattrait. De son partenaire de combat elle ne connaissait que son nom : @Ten no Ikari.
Elle appréhendait ce combat car depuis l’entraînement avec son chef d’équipe, Yuga Denkou, Hideko n’avait pas progressé, ou tout du moins c’était là son ressenti ; elle trouvait que durant les deux derniers mois, sa maîtrise des arts shinobis ne s’était pas suffisamment améliorée.
Les mains moites et froides, bien que la température soit élevée, elle était assise sur l’estrade, observant la performance d’un camarade de son unité.
La jeune femme venait d’obtenir le pacte des caracals, mais elle ne maîtrisait pas encore les invocations et ne pouvait donc s’en servir en combat. Elle avait aussi reçu un rouleau possédant une puissante technique Katon de la part de Akio Gentoku, mais elle ne maîtrisait pas encore cette technique. Enfin, elle s’entraînait d’arrache pied pour augmenter son nombre de techniques offensives et défensives, mais ses performances n’étaient pas suffisantes pour les utiliser en combat.
Hideko était à un moment charnier, se situant juste avant un palier de puissance qui elle le savait, lui permettrait de faire la différence durant les entraînements. Cependant, elle ne l’avait pas encore passé : ce contrôle tombait au pire moment.
Pourtant, cela ne faisait que trois mois qu’elle avait intégrée les rangs de l’armée. Contrairement à tous ces frères et sœurs d’armes, la jeune femme n’avait pas exercé ses talents shinobis depuis son plus jeune âge. Elle maîtrisait le Kinton à travers son ancien travail de forgeron, mais rien de plus.
Durant les six mois d’hospitalisation qu’elle avait subie, Hideko avait du faire des exercices de rééducation, encore et encore, jusqu’à parvenir à remarcher et vivre comme avant. De ces exercices avaient résultés une puissante musculature – bien que peu visible – dont elle s’était servi pour rattraper son retard et acquérir ses premières techniques de Taijutsu. Son appréhension était donc légitime, bien qu’en trois mois seulement elle soit déjà parvenu à un niveau équivalent aux jeunes de son unité.


Vêtue de sa tenue de combat : haut à épaulettes court bleu marine, short noir et chaussures en tissus ; sa sacoche solidement accrochée à sa hanche avec tout l’équipement nécessaire. Ses jambes ainsi exposées laissaient toujours apparaître les cicatrices qui les marquaient de part en part.
Sur ses bras et ses mains étaient apparus un nouvel équipement : des gantelets et jambières qu’elle venait tout juste de forger et dont elle avait fait réalisée la structure en cuir.
Cet entraînement serait le premier où elle pourrait se servir de ses nouvelles armes. Bien qu’elle ne possèdait pas encore de techniques adéquates pour les transformer en atout de choix, elle espérait qu’ils lui permettent de faire la différence face à cet adversaire qui se montrerait sans aucun doute redoutable.


Quand son tour fut arrivée, Hideko fut conviée au centre de la petite arène. Elle descendit de l’estrade et rejoignit la terre battue, attendant que son adversaire du jour ne vienne à sa rencontre. Ce combat allait être difficile, mais sûrement pas autant que celui contre Yuga. En capitalisant sur ses récentes expériences, peut-être pourrait-elle prouver de quoi elle était capable.
Ses simples pensées la rassurèrent, une assurance nécessaire pour se préparer à l’épreuve à venir.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

La première épreuve [Ten no Ikari] Empty
Mar 2 Mar 2021 - 1:27




La première épreuve



La journée d'aujourd'hui avait commencé à peu près comme toutes les autres ; je m'étais levé relativement tôt, m'étais douché et j'étais parti pour aller m'entraîner. Ou du moins, c'est ce que je comptais faire initialement. Toutefois, alors que je me dirigeais vers les terrains d'entraînement, je fus intercepté par un shinobi qui semblait être un gradé. Un visage quelconque, mais un air implacable sur le visage et des cheveux bien tressés et plaqués sur son crâne, il me salua d'un mouvement de tête avant de prendre rapidement la parole.

-Chunin Ikari, votre présence est requise à l'Académie. Nous avons décidé d'évaluer le niveau de certains de nos genins face à des chunins, et nous aurions besoin de vos services.

Son ton était aussi formel que son apparence, et si d'habitude je tentais brièvement de mettre les formes dans mon discours -ça ne se sentait pas ? et alors, je ne vous avais rien d'mandé d'abord- cette fois-ci je ne pris même pas la peine. Mes yeux scintillèrent de joie presque immédiatement. Car testé les genins avec des chunins signifiait que j'allais assister à des combats et que j'en apprendrais plus sur les capacités de tout en chacun. Peut-être verrais-je des choses auxquelles je n'avais pas encore été confronté. Et peut-être tomberais-je sur une petite perle qui me ferait autant vibrer que l'électricité. J'allais moi-même participé aux combats et j'allais affronter une genin. Bien évidemment, le but n'était pas de la blesser surtout dans ce cadre aussi surveillé. Mais je ne pouvais m'empêcher de me sentir tout émoustillé et impatient à l'idée de pouvoir affronter un nouvel adversaire.

-Héhé avec plaisir m'sieur l'sérieux ! C'est quand ?

-Eh bien maintenant.

Parfait ! Je n'aurais pas à attendre de longues heures, ou de longues journées, à occuper mon esprit et mon corps comme je le pouvais pour le divertir de l'impatience qui me rongeait le sang. Sans plus attendre, je suivis ce que je devinais être un chunin tout comme moi et nous nous rendîmes à l'Académie. Lorsque j'arrivai sur place, je n'eus pas besoin de plus d'indications pour différencier l'endroit où les genins étaient en train d'attendre sagement leur tour, rempli d'appréhension, de celui plein d'assurance où les chunins étaient présents. Certaines des jeunes pousses de Kumo étaient aussi impatients que je l'étais, et bien plus confiants que leurs congénères, mais ceux-ci représentaient une minorité. Du coin de l'oeil, je repérai une jeune femme à la chevelure bien plus claire que la mienne, ce qui n'était pas forcément commun. Elle était en tenue de combat, mais dégageait un certain stress presque palpable, quoi que plus maîtrisé que bien d'autres. Celui qui était venu me voir pour me demander de l'aide pour cette participation s'approcha de moi avant de me sortir quelques mots.

-Vous avez l'oeil, Ikari-san. Vous avez immédiatement trouvé votre adversaire. Elle s'appelle Metaru Hideko. Tâchez de bien vous occuper d'elle.

-Yosh !

Les différents combats passèrent les uns après les autres, et je les regardai avec grande attention et un certain plaisir à voir les chunins se battre. Lorsque le nom de la jeune femme retentit, celle-ci s'avança pour descendre au centre de l'arène. Pendant un instant, je l'observai de nouveau. Tenue de combat, des épaulières, ses jambes découvertes laissaient entrevoir des cicatrices tandis que ses bras et ses tibias étaient sertis de protections de métal accompagnées de cuir. Une bonne chose, je n'aurais pas à retenir le tranchant de mes coups, ou du moins pas nécessairement. D'un bond, je sautai de ma place et j'atterris sur la place, à quelques pas de mon adversaire du jour. Elle ne semblait pas très sereine, mais suffisamment pour avoir l'air de savoir se battre. Je lui offris alors un grand sourire et je la saluai.

-Yo, Hideko ! Moi c'est Ikari, amusons-nous bien ! Montre moi de quel métal tu te chauffes, haha.

Je lui laissais l'initiative bien évidemment, mais je me mis en garde tout de même, une main sur le fourreau de mon katana.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

La première épreuve [Ten no Ikari] Empty
Mar 2 Mar 2021 - 13:48

Il ne lui fallut pas attendre longtemps avant de voir arriver vers elle un jeune homme, plus jeune qu’elle lui semblait-il.
Ses salutations furent chaleureuses. Il confirma son identité d’un air décontracté, ponctuant ses mots d’un grand sourire. Cherchait-il sûrement à mettre son interlocutrice à l’aise ce qui eût l’effet escompté, Hideko se décontractant un peu face à ce jeune homme. Elle ne se faisait aucune illusion sur le fait qu’il ne lui ferait aucune faveur et elle l’espérait bien. L’air assuré du chuunin Ikari en disait long sur sa confiance en ses capacités.


─ Bonjour Ikari-sensei, je vais vous mon montrer ce dont je suis capable.

Son ton assuré masquait sa gêne, bien que sa gestuelle ne la trahissait. Hideko observa attentivement Ikari, dont la paume de main vint se poser sur le fourreau de ce qui semblait être un katana. Cela la replongea dans le combat contre son chef d’équipe, Yuga Denkou, épéiste se servant de deux lames pour combattre. Bien qu’inexpérimenté, elle ne partait donc pas de zéro face à ce genre d’adversaire.
Hideko se mit en garde. Elle prit une grande inspiration pour se concentrer, son esprit immergé dans le combat à venir, puis lança les hostilités. Ses mains formèrent une série de mudras. Cinq lances en fer se formèrent au-dessus et à côté d’elle, l’entourant en arc de cercle. Aussitôt terminée, elle les projeta sur sa cible. Les armes d’hasts fendirent l’air en direction du chuunin.


Ikari tenterait certainement d’en venir au corps à corps afin de se servir de son épée. Aussi, Hideko avait en tête de le contenir à distance jusqu’à ce qu’il ne parvienne jusqu’à elle. Si tel était le cas, alors elle lui montrerait ce dont elle était capable en Taijutsu. Cela pourrait surprendre son adversaire : un effet de surprise qu’elle espérait concluant ; comme il avait pu l’être lors de sa tentative ratée contre Akagi Metaru.



Situation:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

La première épreuve [Ten no Ikari] Empty
Mar 2 Mar 2021 - 23:36




La première épreuve



Comme je l'espérais, mon sourire et mon air avenant réussirent à détendre un peu l'atmosphère et les épaules de mon adversaire du jour se relâchèrent un peu. C'était une bonne chose. Plus une personne était tendue et stressée, et plus elle avait tendance à réagir tardivement. Ses mouvements se crispaient, et rendaient ses gestes moins précis, moins rapides. Et si la jeune demoiselle allait avoir besoin de quelque chose pour m'affronter, c'était bien de la vélocité. Et en réponse à mon interpellation, elle me salua à son tour et me communiqua son envie de tout donner. J'acquiesçai d'un mouvement de tête avec le sourire, même si je n'étais pas habitué à tant de politesse. A la limite, je pouvais comprendre la construction sociale qui la poussait à me vouvoyer, me voyant comme son supérieur même si je n'y faisais pas aussi attention. Mais senseï ? Pourtant, je ne lui avais encore rien enseigné. Enfin bon, je n'allais pas non plus m'offenser de sa grande politesse.

Avant de commencer le combat, la Metaru m'observa attentivement, décortiquant les différents équipements qui composaient ma tenue. J'avais quelques sacoches accrochées à ma tenue, mais ma main posée sur mon katana du même côté révélait aisément ce qui comptait le plus à mes yeux : Thunderbird. Mon adversaire sembla le remarquer, et si elle le garda en tête, cela ne semblait pas la perturber plus que nécessaire. D'un autre côté, je supposais que ses protections n'étaient pas là pour rien. Ce qui signifiait qu'elle était au moins capable d'un minimum de choses au niveau Taijutsu, ou alors ne les utilisait-elle que pour la défense ? Cela restait encore à clarifier. Dans tous les cas, après une grande inspiration qui permit à Hideko de se recentrer sur elle-même, les hostilités commencèrent. Avec un sourire, je fléchis d'avantage mes jambes, prêt à riposter à son attaque. De mon côté, je plongeais à mon tour un peu plus dans l'instant, mon esprit s'aiguisant sous l'effet de la concentration.

Elle composa des mudras et dans les airs devant elle se formèrent cinq lances de métal sorties de nul part. J'enviais presque cette capacité à pouvoir créer de la matière ex nihilo. Presque. Mais j'étais bien trop fier de mon électricité pour réellement y songer. Alors que les lances terminaient de se former, je courus vers mon adversaire et, de mon pouce, je fis glisser mon katana légèrement hors de son fourreau. De ma seconde main, j'empoignai le pommeau et dégainai le katana serti d'un éclair bleu électrique sur sa lame, puis d'un mouvement fluide, je parai les différents projectiles qui m'arrivaient dessus tout en poursuivant ma course. Etant petit de taille, mon centre de gravité était bas et j'en profitais pour courir en rasant le sol. Mais je savais que je n'allais pas réussir à me rapprocher d'elle ainsi, pas en bougeant de cette manière. J'allais devoir faire diversion. Mon fourreau dans une main, mon katana dans l'autre, je brandis mes deux poings devant moi de manière à ce que les deux parties de mon arme soit à l'horizontal. Et de mes mains jaillirent une dizaine de boules de foudre qui fusèrent vers la demoiselle à la chevelure vénitienne.

-Raiton : Raikyu !

C'était une manière à la fois de tester sa réaction, et tenter de l'occuper pour pouvoir me rapprocher. Je me doutais qu'elle n'aurait aucun mal à éviter cette technique, d'une manière ou d'une autre. Mais allait-elle préférer une défense solide mais statique, à l'image du métal qu'elle semblait pouvoir créer et contrôler d'une certaine manière. Ou allait-elle préférer une défense mobile pour continuer à creuser l'écart entre nous ? Cela déterminerait très certainement ses intentions sur la suite du combat.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

La première épreuve [Ten no Ikari] Empty
Mer 3 Mar 2021 - 10:44

Ikari commença à courir en direction de Hideko, qui aussitôt courut à son tour pour conserver l’espace qui les séparait. Le terrain étant limité, la jeune femme ne pourrait pas se permettre de fuir ad vitam æternam. Il fallait donc trouver une solution pour le dissuader de s’approcher. Lors de son combat contre Akagi, la jeune femme avait déjà expérimenté une telle situation et elle était parvenue à le tenir en respect grâce à une combinaison de bombe fumigène et de makibishis. Elle décida donc de réessayer ce stratagème.
Il tira son épée de son fourreau et para les lances d’un mouvement fluide. Sa maîtrise de sa lame semblait excellente, chaque mouvement visant à modifier la trajectoire des lances était parfaitement exécuté. Les cinq armes d’hast vinrent s’écraser dans la terre quelques mètres plus loin, derrière leur cible.
La lame de Ikari attira l’oeil de Hideko. Elle était-elle même très différente de celles qu’elle avait déjà pu voir : le pommeau était blanc, orné de losanges d’un magnifique bleu ; la garde avait une forme de fleur et la lame, parcourut d’un fin fil bleu, était faite d’un acier assombri. Une vraie œuvre d’art.
Une telle arme ne pouvait qu’attirer son œil expert, elle même forgeron depuis sa tendre enfance et maintenant à ses heures perdues. Cependant, elle n’avait pas la maîtrise suffisante pour réaliser une telle œuvre d’art : ses créations manquaient d’une telle élégance.
Le fourreau dans une main, son épée dans l’autre, Ikari joignit ses deux poings, d’où jaillirent successivement une dizaine de sphères électriques qui fondèrent sur Hideko. La stupeur s'empara d'elle : le chuunin n'eut à faire aucun mudras pour réaliser cette technique. Comment était-ce possible ?
D’une suite de mouvements rapides et correctement exécutés, Hideko esquiva les projectiles tout en continuant sa course. Elle effectua une nouvelle série de mudras pour former une épée en fer. Stoppant sa course, elle se retourna pour faire face à Ikari et projeter son épée sur lui.
Sa main droite plongea aussitôt dans sa sacoche pour y attraper une bombe fumigène qu’elle lança juste derrière l’épée, entre Ikari et elle, afin de brouiller la vue de son adversaire.
Elle créa ainsi un écran de fumé qui lui permettait de gagner du temps, pour un combat qui de toute évidence aller en arriver à l’épée et aux poings.
Sa main droite saisit un lot de makibishis – eux aussi présents dans sa sacoche – qu’elle lança en arc de cercle devant elle, dissimulée par la fumigène.

Situation:
 


Dernière édition par Metaru Hideko le Mer 10 Mar 2021 - 10:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

La première épreuve [Ten no Ikari] Empty
Jeu 4 Mar 2021 - 19:39




La première épreuve



Conformément à la seconde possibilité que j'avais envisagé, le but premier de mon adversaire était de conserver la distance entre nous deux. De ce fait, lorsque je commençai à courir dans sa direction, tout en composant ses mudras, elle courut à son tour dans une diagonale parfaite pour pouvoir garder ses distances avec moi. Elle avait surement avisé mon katana et avait préféré travailler sur la longueur. Là où j'étais le moins bon. Sans la moindre difficulté, je bloquai les hallebardes qui fonçaient dans ma direction et ses dernières ricochèrent sur mon katana dans un bruit métallique avant de se planter dans le sol. Ou de rebondir sur ce dernier pour celles qui n'avaient pas le bon angle. Lorsque je tendis les bras vers mon adversaire et que je lui envoyai quelques boules de foudre, je vis la surprise gagner son visage face à l'absence de signe. Si un sourire élargissait déjà mes lèvres, ce dernier s'agrandit encore un petit peu face à l'incompréhension de cette dernière. Mais elle allait rapidement comprendre la raison pour laquelle je n'avais nul besoin de signes. Tout en gardant cette distance relativement courte mais bien présente entre nous, elle composa de nouveaux mudras, et cette fois-ci ce fut une seule épée qui se forma de son chakra métallique dans les airs.

L'arme fonça à nouveau sur moi, et une fois de plus, d'un mouvement simple, je déviai la lame de mon katana pour qu'elle aille se ficher dans le sol quelques mètres derrière moi sur le côté. Mais dans le même mouvement, la demoiselle à la chevelure épurée qui me faisait face avait sorti une boule que je pouvais reconnaître entre mille : une bombe fumigène. Elle l'avait lancé de telle sorte à ce que la purée de pois soit entre nous, mais elle serait certainement épargnée tout comme moi de ses effets. Excellent. Elle gardait la distance, cherchait à réduire mon champ de vision pour ainsi certainement pouvoir enchaîner avec d'autres techniques. Ou pour se préparer pour la suite avec un certain répit. Peut-être même un piège ? Et cela aurait certainement fonctionné si j'avais été quelqu'un de normal. Face à cette purée de pois, le réflexe d'un shinobi normal aurait certainement été de tenter de dissiper le gaz avant de s'aventurer dans la purée de pois. Ou de reculer pour se prémunir d'attaques surprises. Mais je n'étais pas un shinobi lambda. Aizen avait usé du même stratagème contre moi, à la différence qu'il avait voulu se dissimuler à l'intérieur du nuage ce qui n'était pas le cas ici. Cette fois-ci, ma réponse serait donc légèrement différente elle aussi.

-Raiju no mai, prononçai-je pour moi-même à voix basse, certain que personne d'autre ne l'entendrait.

Et sur ces quelques mots, je me transformai en la foudre elle-même, une foudre d'une couleur bleue électrique. Ma trajectoire quant à elle fut de foncer vers le haut dans le nuage de fumée, en prenant de la hauteur. Elle ne se douterait certainement pas que je prendrais cette direction. Si elle décidait de lancer une attaque, cette dernière serait certainement droit devant elle, au mieux balayant une certaine zone. C'était la stratégie qu'avait adopté Tengoku face à moi. De ce fait, prendre de la hauteur semblait être la chose la plus sure à faire. Qui plus est, le timing serait nécessairement à mon avantage, vu que l'attaque qu'elle lancerait nécessiterait au mieux des mudras. Après avoir pris de la hauteur, je sortis du nuage de fumée en un éclair à nouveau et redescendis pour me positionner juste derrière Hideko. La danse de la bête de la foudre, une succesion de charge que je pouvais utiliser dans biens des situations, et qui constituait actuellement ma signature. Katana et fourreau en main, j'avais décidé de commencé gentiment. Me servant du plat de la lame ainsi que de mon fourreau pour éviter de blesser grièvement mon adversaire, j'enchaînai une dizaine de coups visant ses articulations. L'arrière de ses genoux, l'arrière de ses poignets. Mais le but était surtout de réduire sa mobilité et de l'empêcher de pouvoir esquiver facilement par la suite en visant principalement ses jambes, là où les protections ne risquaient pas d'amortir mes coups. Ou suffisamment peu pour qu'ils aient de l'impact.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

La première épreuve [Ten no Ikari] Empty
Sam 6 Mar 2021 - 19:42

Comment Ikari était-il parvenu à former sa technique sans aucun mudra ? Elle savait que les meilleurs shinobis étaient capable d’effectuer des signes d’une seule main, mais jamais encore elle n’avait entendu parler de shinobi capable de faire des techniques sans aucun mudra.
La stupeur s’évanouit, sa concentration reprenant le dessus. Hideko ne pouvait pas se laisser déconcentrer par si peu. Le combat ne faisait que commencer et elle devait donner son maximum pour prouver ce dont elle était capable.
Les makibishis s’écrasèrent sur le sol terreux et roulèrent sur quelques cimentières avant de se stopper : le piège était en place.
Elle entendit un bruit électrique jaillir d’au-dessus d’elle. Hideko se tourna, puis releva la tête et vit le chuunin tomber derrière elle. Encore une fois, ce fut l’incompréhension dans ce combat où elle allait de surprise en surprise, face à cet adversaire insaisissable.
Par réflexe, elle bondit pour échapper à son attaque, mais elle fut touchée à deux reprise sur l’arrière de ses poignets. La douleur du fourreau et du plat de la lame qui claque ses articulation se fit immédiatement sentir. Son visage se plissa, mais aucun son ne sorti de sa bouche.
Aucun sang ne coula. Ikari avait volontairement éviter de la blesser en utilisant son fourreau et le plat de sa lame. Ne la prenait-il pas au sérieux ? Ou désirait-il juste éviter de la blesser inutilement ? Hideko ne le savait point, elle s’agaça. La colère qui l’avait déjà amenée par une fois à l’hôpital s’alluma à nouveau, son inexpérience, bien que logique, l’agaçait.
Pour montrer de quoi elle était capable, Hideko ne pouvait pas se contenter d’user de ses acquis. Il lui fallait prendre des risques, dépasser ses limites. Elle ne maîtrisait pas totalement encore la technique du rouleau que lui avait offert Akio, mais elle voulait l’utiliser, quitte à prendre des risques.
Un mètre les séparait maintenant. Hideko avait sauté de biais et se tourna en atterrissant sur le sol pour faire face à son adversaire. Elle effectua une série de mudras, un peu plus lentement qu’à son habitude à cause de la douleur. Sa main vint ensuite au contact de sa bouche, formant une ouverture et elle cracha une boule de flamme qui prit la forme d’un dragon. L’impressionnant dragon de flamme fonça sur sa cible, mais quelque chose clochait : il n’était pas aussi puissant qu’il aurait du l’être. Hideko payait sa prise de risque : elle ne maîtrisait pas totalement cette technique et sa puissance s’en trouvait réduite.



Situation:
 


Dernière édition par Metaru Hideko le Mer 10 Mar 2021 - 14:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

La première épreuve [Ten no Ikari] Empty
Mar 9 Mar 2021 - 23:32




La première épreuve



La surprise, c'était visiblement le lot de mon adversaire depuis le début de ce combat. Elle allait de surprises en surprises. D'abord, elle avait été étonnée de me voir utiliser du raiton sans avoir recours au moindre mudras. Mais ce n'était qu'une partie de mes capacités. Je pouvais en réalité faire plus que cela. Et elle allait continuer à s'en rendre compte au fur et à mesure de ce combat. Cela me permettrait aussi d'évaluer sa capacité d'adaptation face à une capacité qu'elle ne connaissait pas encore. Dans un grondement électrique, j'atterris derrière elle, et elle tourna la tête juste à temps pour le constater. Elle tenta de se jeter sur le côté pour esquiver mes coups, mais un peu tard cependant, au vu de la surprise qui l'avait prise de court. La femme à la chevelure vénitienne récolta un coup sur chacun de ses poignets avant qu'elle n'arrive à sauter sur le côté maladroitement.

Sur le côté hein ? Pourtant, il aurait été bien plus facile pour elle de plonger vers l'avant, à l'opposé de la position où j'étais. Pourtant elle avait sciemment évité d'aller dans le nuage de la bombe fumigène. Etait-ce parce qu'elle craignait d'être aveuglée par le nuage et d'y être impuissante ? Ou il y avait-il une autre raison ? Dans tous les cas, c'était une piste à exploiter. Après une brève roulade sur le sol, elle se redressa face à moi à nouveau et commença à composer des mudras en se relevant. Un peu lentement, certainement à cause de la douleur qui devait parcourir ses poignets. Pendant ce temps, je profitai pour prendre une sacoche à l'arrière de mon pantalon contenant une panoplie de makibishis. D'un geste vers l'arrière, je relâchai ces derniers de sorte à ce que ces derniers forment une ligne derrière moi. Une ligne de petites étoiles métalliques dont le bruit peu rassurant m'assurèrent qu'ils avaient bien touché le sol. Maintenant, le piège allait lentement se refermer.

A la fin de ses mudras, Hideko forma une petite sphère de ses deux doigts au niveau de sa bouche, et cracha une grosse boule de flamme prenant la forme d'un majestueux dragon incandescent fonça sur moi. Si je voulais éviter de cramer, il allait falloir que je bouge, et vite. Laissant l'électricité gagner mon corps, changer mon corps, je me déplaçai parallèlement à la ligne d'étoiles ninja pour échapper aux flammes. Et sans réellement prendre le temps de recouvrer ma forme humaine, je fonçai vers mon adversaire. En réalité, je passai devant elle dans un sursaut électrique pour l'entreposer entre le nuage, mes makibishis et moi. Reprenant forme humaine, quelques gerbes électriques parcourant encore mon corps avant de se dissiper, j'empoignai mon katana et mon fourreau et, d'un coup sec, assénai une frappe rapide montante en direction du menton de la genin.

-Haha si tu veux me surprendre il va falloir plus que ça !

J'avais une fois de plus utilisé mon fourreau pour frapper ma partenaire d'entraînement. User de mon katana et surtout de son côté tranchant risquait d'être...bien moins éducatif. Par ailleurs, je voulais voir ce que mon adversaire avait encore dans le ventre. Mais je sentais de plus en plus la foudre courir dans mes veines, et se sentiment d'adrénaline.


Résumé:
 


Dernière édition par Ten no Ikari le Jeu 11 Mar 2021 - 10:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

La première épreuve [Ten no Ikari] Empty
Mer 10 Mar 2021 - 15:25

Cet échec l’enrageait. Cette technique n’était qu’une pâle imitation de qu’elle aurait réellement dû être et bien triste exemple de ses capacités.
Son enchaînement fut si lent que son adversaire eut le temps de relâcher un lot de makibishis. Puis lorsque le dragon arriva enfin sur lui, il l’esquiva, transformant son corps en pure électricité. Cette réalité fut encore plus difficile à digérer que son échec : à nouveau elle se trouvait face à un assimilateur. La peur de se retrouver impuissante comme elle l’avait été face à Hita l’envahit, empoisonnant ses pensées, rompant sa concentration.
Son visage se tendit, ses yeux plissèrent, jurant contre ces êtres hors normes qui défiaient toute raison.

─ Non !

Jurant contre cette situation, elle reprit aussitôt maîtrise d’elle même. Hideko ne pouvait pas commettre la même erreur que contre Hita, pas une seconde fois.
Le dragon de flamme vint s’écraser sur le sol. Ikari vint se placer sur son côté, la jeune femme suivant son mouvement pour lui faire face à nouveau. Puis il se transforma à nouveau en une masse électrique et fonça vers elle. Hideko se tint prête à encaisser l’attaque et elle se rendit compte juste à temps que son adversaire venait de reprendre forme humaine de l’autre côté.
Derrière elle s’étendait sa ligne de makibishis la séparant du nuage de fumée qui commençait à disparaître. Sur son flan gauche étaient disposés les makibishis de Ikari et en face d’elle se tenait son adversaire. Hideko allait se retrouver piéger, elle n’avait plus qu’une seule solution pour fuir et le chuunin le savait pertinemment.
Ikari tenta à nouveau de la frapper avec son fourreau et la jeune femme dut enchainer un rapide mouvement sur le côté pour esquiver le coup. Elle prit ensuite solidement appui sur le sol puis bondit sur son seul flan libre. Encore dans les airs, ses mains effectuèrent une série de signes. Quand ses pieds retouchèrent la terre ferme, ses lances formées furent projetées aussitôt terminée sur sa cible.
Hideko commença à courir pour s’éloigner du piège ainsi disposé : elle devait tout faire pour reprendre le contrôle de ce combat. Ses mains firent une autre série de signe, ses poumons se gonflèrent d’air. De l’expiration naquit une grande boule de feu, toujours aussi réduite qu’elle aurait du l’être, qui prit la forme d’un dragon de flamme.
Hideko suivait attentivement les déplacements du chuunin, envoyant le dragon de flamme sur sa position.
Son sang bouillonnait dans ses veines, enrageant de sa propre faiblesse, mais elle n’allait pas se laisser faire aussi facilement. Hideko n’abandonnerait pas, comme elle n’avait pas abandonnée lors de ses précédents combats. Elle irait jusqu’au bout pour prouver ce dont elle était capable, au village mais surtout à elle-même.


Situation:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

La première épreuve [Ten no Ikari] Empty
Jeu 11 Mar 2021 - 8:42




La première épreuve



La compréhension teinta le regard de mon adversaire en même temps qu'une colère anticipative lorsqu'elle se rendit compte que j'étais un assimilateur. Au vu de son expression, elle semblait avoir une certaine animosité envers moi. Moi ? Ou était-ce contre les assimilateurs de manière générale. Son cri de rage peut indicatif nea m'aida pas à en trouver la raison, mais je me doutais qu'à l'issue de ce combat, j'allais en savoir un peu plus sur les raisons de sa colère. En attendant, nous étions en plein combat, et mon sourire ne risquait pas de se défaire. Alors que le feu du dragon s'écrasait au sol derrière moi, j'étais de nouveau sur les flans de la Metaru. Un coup très rapide de fourreau partait en direction du menton de la genin aux cheveux blancs, mais à ma grande surprise, elle réussit à esquiver ma frappe. Elle était plus vive que je ne m'en étais rendu compte initialement. Très bien. Nous allions pouvoir passer à la vitesse supérieure.

Se rendant compte du piège dans lequel j'essayais de la coincer, mon adversaire tenta tant bien que mal de s'en tirer. Il n'y avait qu'une seule issue possible, et c'est bien évidemment celle que je choisis la Metaru. Mais j'étais tout aussi au courant d'elle du peu d'échappatoire qu'il lui restait. Elle plia les jambes dans un mouvement fluide suite à son esquive et bondit dans les airs en allant sur les côtés. Mais je la suivis sans perdre le moins de temps pour l'empêcher de s'échapper du piège qui se refermait déjà sur elle. Alors que ses mains formaient de nouveaux mudras, la mienne rangeait mon fourreau à ma ceinture pour ensuite saisir une seconde sacoche. De nouvelles lances furent projetées dans ma direction, mais je réussis d'un geste fluide une nouvelle fois à dévier tous les projectiles qui m'étaient lancés. Alors que la jeune Metaru tentait de continuer à s'évader tout en composant de nouveaux mudras, je lui barrai la route en projetant de nouveaux makibishis en travers de son chemin, perpendiculairement à ceux que j'avais déjà envoyés précédemment. Il ne lui restait maintenant plus qu'une seule issue, et elle était derrière moi. Un nouveau sourire étira mes lèvres, alors que d'un simple geste de haut en bas, je découpai les nouvelles flammes que projeta la genin. J'aurais pu lui empêcher d'utiliser ses mudras au vu de la proximité entre nous, mais je l'avais laissé prendre une toute petite distance et je la laissais faire afin de voir où mèneraient ses offensives.

Mais maintenant que je l'avais acculé, et qu'elle était si proche de moi, je voulais tester sa créativité. Juste après avoir découpé un espace dans l'attaque flamboyante de la chevelure vénitienne, je crispai ma main et y concentrai une quantité non négligeable de chakra. Ce dernier se transforma immédiatement en foudre, et je projetai cette dernière sur mon adversaire. Les éclairs formèrent une énorme bête de foudre, à l'allure vaguement ressemblante à celle d'un loup, et fonça vers Hideko.

-Raiton : Raiju no Kiba !

Elle ne pouvait théoriquement fuir d'aucun côté à présent. Par ailleurs, j'étais trop proche d'elle. Ne nécessitant aucun mudra, la foudre s'était formée bien vite autour de ma main pour se projeter vers la genin en observation. Elle n'aurait pas le temps de faire des mudras à cette distance, puis de créer sa protection. Si elle avait pu éviter, ç'aurait été un tout autre problème, elle s'en serait certainement tiré sans le moindre soucis. Mais dans ce cas de figure, qu'allait-elle donc faire ? Sa marge de solution était restreinte...mais elle existait belle et bien. Allait-elle trouver la bonne réponse à cette parade, ou allait-elle se faire foudroyer ? Nous allions très vite le savoir. Les éclairs se dispersaient autour de ma main gauche, tandis que ma main droite tenait fermement mon katana dans l'attente de la réponse de la demoiselle Metaru avec un large sourire. La suite...au prochain épisode.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

La première épreuve [Ten no Ikari] Empty
Sam 13 Mar 2021 - 10:53

Ikari imita Hideko et la coursa afin de ne pas la laisser s’échapper. Il para les cinq lances à l’aide de son épée, puis il se saisit d’un autre lot de makibishis afin de lui couper la route. Les petites pointes de métal roulèrent sur le sol jusqu’à terminer leur course sur la gauche et à l’arrière de Hideko. A nouveau elle se retrouvait bloquée, ne pouvant plus fuir que dans une tranchée : le piège s’était refermé. Que pouvait-elle faire ? Comment pouvait-elle se sortir de cette situation ?
En tant normal Hideko aurait chargé son adversaire afin d’engager le combat au corps à corps, mais face à ces êtres difformes, ces monstres qu’étaient les assimilateurs, c’était impossible. Charger Ikari serait signer sa défaite et cela Hideko le refusait : jamais elle ne s’avouerait vaincu face à un assimilateur.
Le combat n’était plus seulement un combat pour montrer ses capacités, son égo était en jeu, son égo et son honneur. La jeune femme le prenait personnellement, l’amer souvenir du duel contre Hita encore fraichement ancré dans sa mémoire.
Elle resta immobile, déterminée à combattre jusqu’au bout. Son dragon de flamme s’était à nouveau fait tranché, Ikari en ressortit indemne. Prête à esquiver l’attaque qui allait s’en suivre, elle prit appui sur sol alors même qu’il n’avait fait que lever le bras. De sa main naquit une bête de foudre qui fondit aussitôt sur elle. Ses jambes se plièrent, Hideko bondit pour revenir au milieu de la tranchée marquée par les makibishis.
Bien que rapide, elle sentit l’électricité de la bête lui saisir le bras droit. Une douleur la saisit, ses muscles se contractèrent, tétanisés par le choc électrique. Son visage se plissa de douleur, un cri de douleur s’échappa de sa bouche. Les dents serrées, elle le fixa du regard, ses yeux brûlant de toute sa colère.
Son bras gauche était tétanisé. Cela ne durerait pas bien longtemps, mais elle ne pouvait plus effectuer de mudras : elle était définitivement piégée. La seule option qui lui restait était de charger le chuunin. Aussitôt fait, celui-ci se transformerait en électricité et aurait tôt fait de la mettre K.O.
Qu’elle option avait-elle ? La solution ne lui venait toujours pas, Hideko ne trouvait pas de réponse adéquate. En désespoir de cause, elle saisit cinq kunaïs dans sa sacoche et y accrocha cinq parchemins explosifs. Ses armes ainsi chargées, elle les projeta un à un sur son adversaire.
Pendant se temps, la jeune femme reprit sa course en direction de l’autre côté de la tranchée, dans un mouvement de zigzag qui, elle le savait, ne lui ferait gagner qu’un maigre temps. Réfléchissant de tout son possible à une solution, son esprit était embrouillé par la colère. Une colère qui se transformait peu à peu en haine.


Situation:
 


Dernière édition par Metaru Hideko le Jeu 18 Mar 2021 - 19:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

La première épreuve [Ten no Ikari] Empty
Sam 13 Mar 2021 - 18:28




La première épreuve



Si je n'avais pas eu un oeil attentif, je n'aurais certainement pas remarqué l'expression de mon adversaire lentement se modifier. Elle était passée de la surprise, à la colère, à quelque chose qui semblait encore plus primale. De la haine ? Etait-ce ce que lui inspirait les assimilateurs ? Maintenant il ne faisait presque aucun doute qu'elle en avait déjà rencontré auparavant, et ce dernier semblait lui avoir laissé une forte impression. Et pas des meilleures. Mais toute cette colère risquait d'obscurcir son jugement et de lui faire commettre des erreurs. Nous allions voir comment cette dernière allait gérer la situation. Et pour l'instant, elle se débrouillait plutôt pas mal. Alors même que je tendais le bras vers cette dernière, ma main à peine recouvert de la foudre bleue caractéristique de mes techniques, elle avait plié les jambes prête à esquiver. Il ne lui restait que cette solution. Mais dans cette espace exiguë, cela n'allait pas être une mince affaire. Et comme je m'y attendais, entre l'espace restreint et ma technique, elle ne trouva qu'une fenêtre des plus légère et son bras fut touchée par la foudre. Il serait maintenant difficilement utilisable pour le reste du combat.

Mon adversaire semblait s'en être rendue compte, et avec une hargne qui n'était pas seulement due à la détermination, elle piocha des kunais et des parchemins dans sa sacoche d'une seule main. Elle comptais me tenir à l'écart avec des kunais explosifs, et elle avait déjà commencé à zigzagué pour s'échapper du piège que j'avais posé. Mais croyait-elle vraiment qu'elle allait m'échapper ainsi ? Je soupirai tout en fléchissant mes jambes alors qu'elle envoyait le premier kunai. Et dans un éclair, je fonçai sous le kunai qu'elle m'envoyait bien avant qu'elle n'essaie de le faire exploser, faisant une nouvelle fois gronder la foudre pour me retrouver en face d'elle. Une nouvelle fois, je la positionnai entre moi et le piège pour réduire son champ d'action au maximum, ne lui laissant pas le temps d'envoyer un nouveau kunai.

-'Te laisse pas déconcentrer, Hideko-san !

Puis enchaînant sans discontinuer, profitant de ma petite taille, je fis un mouvement circulaire en envoyant ma jambe afin de faucher les pieds de mon adversaire. Ce mouvement, bien que relativement lent, avait pour but de déséquilibrer mon adversaire voir de la faire chuter pour la rendre plus vulnérable pour la suite. Puis me servant du katana qui se trouvait dans ma main droite après avoir terminé mon mouvement circulaire, je donnai un coup en visant le flan de mon adversaire. Ce dernier était certes lent et peu puissant, mais s'avérerait dérangeant si répété à plusieurs reprises. Par ailleurs, un coup d'épée risquait toujours de laisser des traces. Il allait falloir que mon adversaire en montre un peu plus si elle voulait se sortir de cette mauvaise passe. Allait-elle réussir seulement ?


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

La première épreuve [Ten no Ikari] Empty
Mar 16 Mar 2021 - 11:00

La rage était maintenant visible sur son visage, mais Hideko n’en avait que faire. Cette rage, cette colère et cette haine étaient les moteurs qui lui avaient permis de se relever de son terrible accident.
Son bras gauche la faisait souffrir : ses muscles tétanisés ne faisait qu’amplifier la désagréable sensation des fourmis qui parcouraient ses muscles.
Le premier kunaï envoyé volait en direction d’Ikari, mais ce dernier parvint à l’esquiver. A nouveau, il se transforma en une masse électrique et se propulsa en direction de Hideko. Alors en train d’armé son deuxième kunaï, la jeune femme suivit l’éclair du regard, se préparant à l’accueillir. Elle s’immobilisa, prenant solidement appui.
Le chuunin reprit forme humaine devant elle. Il semblait tenter de l’encourager, mais ses paroles ne firent que nourrir le brasier qui brûlait en elle.
Il esquissa un mouvement circulaire au niveau des jambes de Hideko, qui comprit aussitôt ce qu’il cherchait à faire. Contractant les muscles de sa jambe gauche, elle encaissa la balayette, le coup de pied s’écrasant contre sa jambière. Il tenta ensuite d’asséner un coup sur son flan droit, armé de son katana Hideko plaça son bras droit entre son flan et l’arme, encaissant facilement l’assaut.
Le chuunin était ainsi passé de simples coups de fourreau à l’utilisation de son épée, considérait-il maintenant Hideko ? Quoi qu’il en fût, l’attaque à venir allait le prendre par surprise.
Le second kunaï toujours dans sa main droite, sur lequel était apposé un parchemin explosif, elle tandis le bras droit et le plaça devant son adversaire. L’action s’était déroulé très rapidement et elle aussi était très proche de l’explosif, mais elle supporterait l’explosion. Galvanisée par sa colère et son envie irrépressible de gagner, elle prononça, sans douter une seule seconde, le mot qui allait tout déclencher et fit un signe incantatoire.

─ Baku !

Le parchemin explosa et Hideko fut propulsée en arrière sur plusieurs mètres. Soufflée par l’explosion, elle gisait sur le sol pendant plusieurs secondes, tentant de reprendre ses esprits.



Situation:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

La première épreuve [Ten no Ikari] Empty
Jeu 18 Mar 2021 - 21:32




La première épreuve



Si mon adversaire m'avait tenu à distance jusqu'ici, me faisant miroiter une faiblesse quelconque au corps-à-corps, elle venait de me démontrer qu'elle en connaissait au moins les bases. Comme le prouvaient d'ailleurs ses brassards ainsi que ses jambières. D'ailleurs, c'est avec ces derniers qu'elle bloqua et mon balayage, et le coup de katana qui suivit. Elle ne se laissait pas démonter, malgré les émotions visiblement fortes qu'elle affichait à mon encontre. C'était une bonne chose après tout. Elle semblait avoir envie de se battre, de progresser, même si ces solutions s'amenuisaient petit à petit. Pas un instant dans son regard je n'avais vu la moindre lueur d'abandon, la moindre once de résignation. C'était une battante, et ça se voyait. Cela ne faisait que remuer mes instincts les plus profonds et me donner encore plus envie d'en découdre. Mais je devais me contrôler. Ne pas la blesser. Ou du moins pas grièvement. Quel chunin se devait d'envoyer ses subordonnés à l'hôpital pour se rendre compte de leur potentiel ?

Mais si je ne devais pas la blesser moi-même, qu'en était-il d'elle ? Alors que je m'apprêtais à enchaîner au corps-à-corps, elle fit un mouvement dans ma direction en tendant sa seconde main qui tenait un kunai. Mon premier réflexe fut de faire un mouvement sur le côté pour éviter son attaque...qui n'en était pas vraiment une. Elle composa un mudra de sa main qui venait de bloquer mon katana et le sceau qui se trouvait sur le parchemin apposé au kunai commença à luire. Et le temps sembla s'arrêter un instant, ou du moins suffisamment pour que la scène m'apparaisse en clair, comme au ralenti. Elle allait le faire exploser ! Alors qu'elle était à bout portant et tenait même le kunai dans sa main !

-Zut !

Elle était complètement tarée, bien plus que moi ! Avec le mouvement que j'avais initié, je ne pouvais pas faire grande chose pour l'empêcher de se faire exploser, ma seule solution était de m'éloigner pour ne pas me faire prendre à mon tour dans l'explosion. Dans un claquement électrique, je m'éloignai rapidement de mon adversaire et de l'explosion qui retentit juste après. Je ressentis presque le souffle de cette dernière, même si, heureusement, les parchemins explosifs ne produisaient pas des explosions très puissantes. Mais elle l'était suffisamment pour pouvoir faire de sacré dégâts et rendre son deuxième bras inutilisable et la propulser en arrière. Quelque chose me disait cependant que ça ne suffirait pas à l'arrêter. Si on continuait ce match, elle risquait de se blesser plus gravement encore. J'aurais peut-être pu la "sauver" de cette explosion un peu plus tôt si je n'avais pas été pris par surprise. Mais je pouvais l'arrêter maintenant, avant qu'elle ne se fasse plus de dégâts.

N'attendant même pas qu'elle se relève ou qu'elle ait le temps de prendre ses esprits, de nouveau en me transformant en un éclair, je fonçai dans sa direction pour passer derrière elle et me reformer. Et d'un mouvement tout aussi rapide, ne lui laissant absolument aucun répit, je plaçai mon katana au niveau de son cou, appuyant la lame côté tranchant sur la peau albâtre de mon adversaire, ma seconde main posée contre son dos. Si l'acier ne suffisait pas à la calmer, j'étais prêt à tout moment à la paralyser avec la foudre.

-Je pense qu'on peut s'arrêter là, Hideko-san haha ! Tu m'as montré une grande détermination héhé c'était cool ce combat !

Après tout, il allait sans dire que j'appréciais ce genre de combat, et elle avait su me prendre par surprise. Même sous la pression, elle avait tenté de contre-attaqué et ne s'était pas laissé marché dessus. C'était une battante, une guerrière, et je ne pouvais qu'admirer cela. Mais je me devais pour autant lui faire la remarque.

-Toutefois, tu devrais faire attention à ce genre d'attaques ! T'étais pas sûr que ça allait me toucher, et tu as fini clairement en désavantage au final. Tu aurais limite pu utiliser cela comme une feinte plutôt que de le faire réellement exploser. Sans compter toute cette colère...je suppose que ce n'est pas la première fois que tu rencontres un assimilateur hein ?

C'était là mes derniers conseils pour elle. Elle avait bien combattu, et même si je ne critiquais pas ses actes, j'étais aussi là pour lui enseigner ce que je pouvais. Après tout, ces entraînements ne servaient pas qu'à se taper dessus, mais aussi à s'améliorer.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

La première épreuve [Ten no Ikari] Empty
Ven 19 Mar 2021 - 15:51

Plusieurs secondes s’écoulèrent avant qu’elle ne reprenne ses esprits. Tout son corps la faisait souffrir, particulièrement son bras droit qui avait subi le choc de l’explosion de plein fouet. Sa vue était trouble, instable. Elle tenta de se relever en s’aidant de son bras meurtri, mais elle chuta au sol, laissant s’échapper un cri de douleur. Impossible de s’en servir, la douleur était trop importante.
Les muscles de son bras gauche s’étaient un peu détendus, elle ressaya de se lever en s’aidant de ce dernier. Avec grande difficulté, elle se hissa sur ses jambes, oscillant de gauche à droite, comme si elle pouvait tomber à tout instant. Son premier réflexe fut d’observer son bras droit. Qu’elles étaient ses blessures ? Un parchemin explosif n’était pas assez puissant pour souffler un membre, mais il pouvait occasionner de sérieux dommages.
Son bras saignait en de multiples endroits, le reste de ses chairs étant recouvertes par des brûlures. Une partie de ses vêtement – son épaule droite et au niveau du ventre – avaient été arraché par la force de l’explosion. Sa tenue ne tenait plus que par un seul côté, laissant en partie apparaître son corps dénudé. Par réflexe, elle voulut tourner la tête pour voir si c’était le cas de son dos, mais elle n’eut pas le temps de le faire qu’elle sentit la lame du katana de son adversaire se poser sur son cou.
Le chuunin lui demanda de s’arrêter, bien que son ton hésitait entre l’ordre et l’invitation. Sa détermination l’avait pris au dépourvu, mais pour Hideko tous ces compliments étaient vides de sens.
Encore une fois elle avait perdu.
Était-elle parvenu à toucher son adversaire avec cette ultime baroude d’honneur ? Tout portait à croire que non, ce qui ne fit que renforcer l’amertume de la défaite. Les assimilateurs étaient des êtres particulièrement puissants qui ne semblaient souffrir d’aucune faiblesse, des monstres hors du commun.
Son cœur battait à tout rompre, la colère afflua à nouveau dans son sang, mais son corps endolori et meurtri la rappela à l’ordre : elle n’était plus en état de combattre. Incapable de lever les bras plus haut que ses épaules en signe de défaite, elle voulut s’exprimer à voix haute, mais son adversaire ne lui en laissa pas le temps.
Il la mit en garde contre la stratégie qu’elle avait employé, une stratégie quitte ou double qui, en cas d’échec – comme ce fut le cas – mettait Hideko dans une position de grande faiblesse. Ikari avait également ressenti la colère de la jeune femme à son encontre et en déduisit que sa particularité d’assimilateur en était la source.
Elle sentit un léger courant d’air chatouiller son omoplate droit et descendre jusqu’à son flan. Ainsi toute la partie droite de son dos était à l’air libre, exposant ainsi toutes ses cicatrices aux yeux de tous. Un immense sentiment de gêne jaillit en elle, l’envahissant complètement. Hideko resta immobile, ne laissant transparaître aucune marque de faiblesse sur son visage ou dans ses gestes. La défaite était déjà assez difficile à accepter pour s’humilier encore plus ainsi.
Son dos était parcouru de marques, tantôt provoqués par des coups de barres métalliques, tantôt par des coups de martinets dont les traces laissées par les lanières de cuirs étaient clairement identifiables. Enfin, les quelques marques de brûlures, faites à l’aide de tiges en fer incandescentes, terminait ce tableau. Sur ses jambes étaient ancrées les marques des épreuves qu’elle avait du passer après son accident. Sur son dos étaient inscrites celles infligées par son paternel, violent et dominateur, durant toute sa jeunesse.
Hideko resta muette plusieurs secondes. Elle maîtrisa sa respiration afin de reprendre le contrôle d’elle-même, toujours totalement immobile afin de ne pas s’humilier encore plus qu’elle ne l’avait déjà fait. Quand elle parvint enfin à concentrer les quelques forces qui lui restaient, elle s’exprima d’une voix puissante.

─ Vous avez gagné, vous pouvez baisser votre arme.

Quand le chuunin eut agit de la sorte, elle s’éloigna de lui et se retourna. Les professeurs autour du terrain d’entraînement, les élèves sur l’estrade, tout le monde pouvait maintenant clairement les voir.
Les chuchotements ne tardèrent pas à se faire entendre, mais Hideko resta digne. Sa colère brûlait encore de milles feux, elle était la seule chose qui lui permettait encore de tenir. Tenir… elle devait tenir jusqu’à être seule dans les vestiaires. Elle s’inclina légèrement vers son adversaire.

« Merci pour vos conseils. »

Puis elle s’en alla en direction des vestiaires, armée d’une détermination qui n’avait d’égal que ses souffrances.


_________________
La première épreuve [Ten no Ikari] Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

La première épreuve [Ten no Ikari] Empty
Sam 20 Mar 2021 - 21:14




La première épreuve



Je m'étais tant préoccupé des potentielles blessures de la Metaru et de sa détermination à toute épreuve, que je ne m'étais même pas rendu compte que la moitié de ses vêtements ou presque s'en était allée avec l'explosion. Bientôt, lorsque la fumée du fumigène ainsi que la fumée de son explosion finirait par se dissiper, elle serait vue de tout le monde. De là où je me tenais, je ne pouvais voir que son dos, et ce que j'avais devant les yeux faisait froid dans le dos. Des cicatrices diverses et multiples, d'âges différents et surtout de types différents. Cela ressemblait...à de la torture. Pure et simple. Il n'y avait pas d'autres mots pour décrire ce que je voyais. Et je n'étais que derrière elle. Je ne voyais pas l'avant de son corps, et quelque chose me disait que c'était bien mieux ainsi. Mais alors que je m'étais laissé emporter par la vision qui était sous mes yeux, j'en avais oublié que ma lame était toujours entreposée sur sa gorge. Une situation qui, en plus de son dé-vêtement, devait être assez gênante. D'ailleurs elle ne tarda pas à me le faire savoir, et sans attendre plus longtemps je retirai ma lame pour la ranger dans son fourreau.

-Gomen ! dis-je avec un sourire d'excuse.

Je fis quelques pas de recul, et elle fit de même avant de se retourner vers moi, me laissant voir clairement les dégâts qu'avaient subis son bras et ses vêtements. Par ailleurs, la fumée commençait à se dissiper, et je pus rapidement apercevoir les makibishis que la demoiselle avait placé dans son fumigène. D'où sa réticence à aller dans cette direction. Mais ce n'était plus le sujet du jour, il allait falloir qu'on laisse place aux autres qui...commençaient à entrevoir l'état peu avantageux de la demoiselle et commençaient à parler. Avant qu'ils n'aient le temps de trop en voir ni de trop en dire, je sortis une bombe fumigène de ma sacoche et la jeta au sol, entre nous et les spectateurs. Dans un petit "pop" que je trouvais amusant, un gros nuage de purée de pois violette se créa entre les indésirables et la vénitienne. Elle devrait avoir un peu d'intimité tout de même. Pour une raison qui m'échappait totalement, les femmes se sentaient parfois vulnérable et gênée lorsque leur thorax apparaissait nu à la population. Pour ma part, cela ne faisait aucune différence. Mais j'avais appris à ne pas penser qu'à moi.

D'un mouvement fluide, je retirai la sorte de petite cape que je gardais toujours par-dessus mon haut à longues manches, et sans laisser à mon adversaire du jour le temps de protester, je la lui passai autour du cou pour pouvoir couvrir les parties de son haut qui ne...couvraient plus grand chose. Je m'arrangeai pour ne pas le faire trop brutalement, malgré la rapidité du geste, afin de préserver sa peau exposée d'un contact désagréable au vu de ses blessures. En penchant la tête sur le côté, je me rendis compte qu'au vu de ma petite taille, cela ne serait probablement pas suffisant. Alors je retirai mon haut et le passai par dessus ses épaules. Je me doutais qu'elle allait protester, qu'elle n'accepterait pas facilement le geste que je venais de faire. Elle semblait être de ceux qui considéreraient cela comme de la pitié, ou une marque de faiblesse, une humiliation supplémentaire. Alors pour devancer ses propos, je pris la parole.

-C'est une marque de respect pour moi. Et puis, faut que t'aille te faire soigner, j'voudrais pas que t'attire trop l'attention. Alors considère que c'est un ordre que d'accepter ! Tu devrais t'dépêcher avant que les autres ne le vois !

Et sur ce, avant que le nuage de fumée ne s'estompe, je commençais déjà à m'éloigner. Avant de m'éclipser, je fis un signe de main à la Metaru.

-A bientôt ! On se reverra !

Puis sans crier gare, je me changeai en foudre pour m'éloigner rapidement de la foule et des yeux indiscrets, et disparaître dans un ultime grondement de tonnerre.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

La première épreuve [Ten no Ikari]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: