Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5]

Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Empty
Lun 1 Mar 2021 - 19:15
Débusquer le rat dans sa tanièreSi l'île de Kaiba est réputée pour sa pratique de la piraterie, elle est cependant depuis peu le théâtre d'une activité particulièrement importante de ce côté-là. Ce ne sont pas tant les pirates eux-mêmes qui se multiplient, mais les exactions d'une petite bande qui sont de plus grande envergure. Et il a été impossible de trouver ladite bande dans les lieux connus qui servent de base aux marins habituellement. Il semble donc qu'ils aient réussi à dénicher un refuge dont eux seuls gardent le secret. Votre mission est donc de vous rendre sur Kaiba, et d'explorer l'île pour trouver le lieu mystérieux. Mais prenez garde: vous serez sans doute sous bonne surveillance dans toutes vos actions ...

Rendez-vous sur l'île de Kaiba
Investiguez et explorez l'île à la recherche de la cachette
Signalez son emplacement pour une opération ultérieure
Faites votre rapport




Misaki prit une grande inspiration. L'air salé et parfumé au poisson du Port Naragassa envahit les récepteurs olfactifs de la genin. Aujourd'hui allait être un grand jour dans sa carrière de kunoichi. Pour la première fois depuis l'arrivé de Ken dans l'équipe numéro cinq, les membres la composant allaient partir en mission. La toute première mission de ce regroupement de shinobi allait être marqué par de l'exploration et de la piraterie. C'était définitivement quelque chose qui intéressait l'adolescente. Elle qui rêvait d'aventure et de chasse aux trésors.

Le point de rencontre lui était assez familier, c'était le même que lorsqu'elle était partie en mission avec Tokage et Arukisa. Mission qui avait failli se solder par sa propre mort. Un peu anxieuse et encore clairement marquée par ce moment traumatisant de sa vie, elle s'était rendu au coeur du port à reculons. Elle devait rejoindre les autres membres de l'équipe devant une embarcation qui allait les amener discrètement sur l'île de Kaiba.

À son arrivé au point de rendez-vous, elle ne put qu'esquisser un sourire en apercevant un visage familier. En effet, le capitaine du bateau qui allait les mener droit dans la gueule du loup était le même qui avait fait office de transporteur pour la mission sur l'île d'Aato. Elle n'avait pas vraiment prise le temps d'échanger avec lui précédemment, ce n'était pour elle qu'un visage parmi tant d'autre, mais elle préférait quand même un visage connu. Elle s'installa un peu à l'écart, ne voulant pas déranger le marin tandis qu'il préparait l'embarcation pour le voyage périlleux qui les attendait.

Elle était la première arrivée au point de rencontre que leur avait fournit Arukisa, leur chef d'équipe. En attendant ses coéquipiers, la fille des glaces se perdit dans son esprit enfantin et pleine d'imagination. Elle se voyait déjà embarqué dans une enquête fantastique où elle allait affronter vent et marré à la recherche de la tanière secrète d'un groupuscule de pirate possèdent un trésor perdu aux artéfacts maudits. Elle se voyait déjà rouler sur l'or et les cadavres des brigands et ressortir victorieuse de cette mission avec la gloire qui lui était dû. Comme si elle avait oubliée que leur mission n'était pas de traquer les pirates ou de mettre fin au groupuscule. Non, ils allaient seulement devoir les traquer, trouver l'endroit de leur tanière et faire un rapport détaillé sur la localisation de la cachette.

Elle était tellement perdu dans ses pensées qu'elle ne remarqua même pas l'arrivé de ses deux coéquipiers. Ce n'était pas quelque chose d'inhabituelle chez elle que de partir dans la lune et l'épais brouillard qui s'était lever sur l'archipel ne l'aidait pas à porter attention à son entourage. Ce même brouillard allait cependant être une bénédiction cachée, car ils allaient s'en servir pour passer inaperçu et rejoindre l'île aux criminels.


_________________
[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Empty
Lun 8 Mar 2021 - 13:21
[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Aos_4910

La dernière fois qu’Arukisa avait arpenté l’île de Kaiba, elle n’avait cessé de se brouiller avec tous les pirates locaux. Cet endroit était définitivement le repaire de toute la racaille maritime de Kiri. On pouvait presque la qualifier de zone de non-droit tant le banditisme était encore présent là-bas. Parmi les terres de l’archipel, elle était le fief d’un nombre important de corsaires belliqueux et de gangsters de renom. Une épine dans le pied de Mizu qu’il fallait encore contrôler régulièrement pour instaurer la domination de la Brume. Néanmoins, la gladiatrice prenait presque un malin plaisir à s’y rendre. Non seulement elle appréciait cette ambiance populaire et en constante ébullition, mais surtout elle savait qu’elle ne s’y ennuyait jamais. Il suffisait de patienter quelque temps à certains endroits pour y trouver du grabuge. D’ailleurs, c’était pour ça qu’elle était envoyée avec son équipe. Ils devaient débusquer et localiser une nuisance qui commençait à faire trop de bruit.

Cette mission était sa première avec Ken. Une action en lieu hostile qui lui permettrait de le voir à l'œuvre sur le terrain. Son passé tumultueux faisait de lui un membre prometteur pour les shinobis de Kiri. Quant à Misaki, elle avait brillamment participé à la protection d’Eri, il fallait maintenant voir ce qu’elle donnait dans un environnement parfois inhospitalier comme celui de Kaiba. Les pirates n’aimaient pas vraiment la présence des shinobis et n’hésitaient pas à le montrer parfois, surtout avec les jeunes femmes. Elle risquait de se retrouver bousculée et allait devoir faire preuve de sang froid et de cran pour ne pas se laisser marcher dessus par cette ambiance pleine de testostérone.

Le chemin jusqu’au point de rendez-vous fut de courte durée. Son lieu de vie était tout proche du port Naragasa. Le trajet lui permit tout de même de croiser quelques têtes connues qu’elle salua au passage. La jônin avait ses habitudes sur les quais. Friande de produits marins, elle arpentait souvent le marché en quête de denrées fraîches et exotiques. De ce fait, elle connaissait la plupart des pêcheurs qui fournissaient les étalages des commerces.

Quand la Rose arriva sur place, elle reconnut l’embarcation d’un capitaine qu’elle avait déjà croisée. Les passeurs pour les missions de shinobis étaient souvent les mêmes. Le salaire pour ce genre de tâche devait être attrayant. D’un pas énergique, elle s’avança vers Misaki qui l’attendait déjà. Cette matinée estivale était couverte d’une purée de pois typique de Kiri. L’horizon marin était à peine visible.

- Salut Misaki ! Dit-elle en observant les flots. Ah les charmes de Mizu… Heureusement qu’on a de bons marins ! Ajouta-t-elle en saluant de la main le capitaine. Dès que Ken arrive, on embarque. Si on peut arriver discrètement, ça nous aidera. On fera un point sur la mission pendant le voyage.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] 63971_s



Dernière édition par Gozan Arukisa le Dim 14 Mar 2021 - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Okogoto Ken
Okogoto Ken

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Empty
Jeu 11 Mar 2021 - 2:02
Inspirant grandement face à l'énorme porche du porte Naragasa informant de l'entrée de ce dernier, Ken soupira ensuite. Les souvenirs de son avenir en ces terres lui reviennent à chaque fois qu'il revient sur ce lieu et à chaque fois, le même frisson parcours son corps. Celui d'une peur insatiable anéanti par un second frisson bien plus chaud, le réconfortant de la survie des siens. Mais que fait-il sur un lieu lui rappelant la mort de nombreux membres de son clan ? Pourquoi s'infliger une telle contrainte alors qu'il pourrait gentiment se pavaner dans les ruelles de Kirigakure no Satô tout en se délectant de la nourriture traditionnelle locale ?

Premièrement, il en est obligé de par le caractère missionnaire qui l'y conduit. Mais dans un second temps, il se force à passer cette barrière traumatique pour grandir mentalement, une chose que son père aurait souhaité. C'est certain. S'il se terre éternellement dans ses ressentiments apeurés, l'Okogoto ne pourra jamais évoluer comme il se doit. De plus, comment ne pourrait-il pas profiter d'un lieu aussi parfait pour lui. Le port, la faune aquatique, l'océan ... Il est dans son élément le plus parfait.

Expirant alors un grand coup pour se résoudre à combattre définitivement la peur de perdre les siens une nouvelle fois, l'épéiste passe l'entrée de manière impassible, prêt à faire face à ses démons. Et rejoignant les membres de l'équipe numéro cinq, Ken se contente de les saluer, attendant pour grimper à bord du navire devant les amener sur une île du nom de Kaiba.

« Kon'nichiwa Arukisa-sensei, Misaki-chan. »

Son regard froid croise celui des deux femmes par la suite, naturellement. Mais son air insociable comme ténébreux, elles commencent à en avoir l'habitude. Ken semble être la parfaite représentation de son passé sentimentale.

« Hâtons-nous. Nous avons des criminels à débusquer. »

Ordonne t-il ? Peut-être bien, au premier abord. Mais si l'on réfléchit un minimum, on peut savoir que ce genre d'individu, Ken se fait un plaisir de les traquer? Après tout, ce sont des hommes de ce genre qui ont faillis réduire son clan à l'état de poussière ... Un état d'âme ? Il n'en aura aucun lors de cette exploration.


Spoiler:

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11168-okogoto-ken-refonte https://www.ascentofshinobi.com/t11198-okogoto-ken-dossier-shinobi-en-cours#96395 https://www.ascentofshinobi.com/u1222
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Empty
Sam 13 Mar 2021 - 1:23

Ce fut son enseignante qui la rejoignit en premier. Jusqu'à date, cette mission débutait exactement de la même façon que la dernière qu'elle avait effectuée avec la rose rouge. Elles s'étaient données rendez-vous devant le même bateau qu'elles allaient aujourd'hui utilisée. Un homme s'était joint à elles pour la mission, à la différence que cette fois-ci, l'homme en question était membre de l'équipe numéro cinq du village caché de la brume. Finalement, elles allaient se mettre en direction d'une île de l'archipel du pays de l'eau. Il y avait une autre grosse différence face à la dernière fois, l'île qu'ils allaient rejoindre n'avait définitivement pas la même culture, quoi que la mission était tout aussi excitante. D'un côté, des ruines perdues aux contenu traumatisant, de l'autre des pirates arborant un trésor perdu – enfin, croyait-elle. -

L'arrivé de Ken fit sourire la Yukijine. Elle ne s'était pas encore habituée par le changement pourtant si marqué de l'apparence de Ken. En effet, la première fois qu'elle l'avait rencontré, il avait les yeux marqués par quelque chose et semblait s'en être débarrassé. Elle remarquait aussi un petit changement dans son attitude. Son regard était désormais froid et venait lui rappeler le petit côté edgy d'un de ses confrère sabreur ; Naragasa Otsuge. Elle n'était pas au courant de ce qu'avait bien pu vivre l'Okogoto dernièrement et peut-être s'était-elle laissée trop marquée par l'attitude charmeur et bienveillant qu'il avait adopté lors de leur première mission ensemble.

***

Ensemble, ils embarquèrent sur le bateau qui allait les mener, espérons-le, à bon port. Comme la dernière fois, Misaki s'était installée sur la proue du bateau. Elle aimait particulièrement se perdre dans ses pensées en regardant la coque de l'embarcation percer les vagues devant eux. La seule chose qu'elle regrettait était le paysage qui se voulait absent. Si la journée avait débuté avec la brume caractériel et ayant donné son nom au village caché dont elle résidait, celle qui se levait présentement se voulait plus rare et beaucoup plus dangereuse. En effet, cette fine couche se transformait en un épais nuage bloquant la vue. Impossible de voir le paysage et par où ils s'en allaient. Ils étaient à la merci la plus complète des compétences du capitaine de l'embarcation. Si elle ne doutait pas du talent de celui-ci, une petite anxiété naissait dans le coeur de la Yukijine.

Déçue de ne pas pouvoir admirer l'archipel du pays de l'eau, la jeune genin rejoignit son équipe qui s'était rassemblé près des commandes du navire. Il était maintenant temps de discuter des tenants et aboutissants de la mission. C'était la première fois que l'adolescente allait être confrontée à une traque. Elle qui souhaitait devenir une chasseuse de déserteur, les compétences et les enseignements qu'elle allait obtenir dans la réalisation de cette mission allait lui être d'autant plus important. Elle était à l'écoute de son enseignante et prête à retenir et décortiquer le plus d'information possible. L'adolescente avait des capacités sur le plan de la sensorialité et était prête à se rendre utile. Encore marqué par sa dernière mission, elle s'était jurée qu'elle n'allait plus être un fardeau pour ses coéquipiers.

_________________
[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Empty
Mar 16 Mar 2021 - 19:22
Le dernier membre de l’équipe complèta le trio. Arukisa grimpa sur le navire et informa le capitaine de son désir de partir immédiatement. Kaiba n’était pas très loin de Kiri, ils pouvaient encore espérer profiter de la couverture naturelle que constituait la brume épaisse qui les entourait en arrivant.

Poussée par de légers vents marins, l’embarcation s’enfonça dans les profondeurs inconnues de l’archipel. Une ambiance presque lugubre et intimidante accompagnait leur progression. Le bateau glissait sur une mer presque plate. On entendait le bruit des flots traversés par le bois de la proue, quelques mouettes perchées sur le haut du mat, mais c’était tout. Avancer dans une telle atmosphère relevait presque de la folie tant on avait l’impression de se diriger tout droit vers un destin funeste. A tout moment, on pouvait s’attendre à voir sortir du brouillard un vaisseau fantôme venu vous emporter vers les fonds marins dans le plus grand des anonymats. L’anxiété pouvait vous prendre rien qu’en observant les volutes de brume tournoyer autour du navire tels des monstres marins prêt à l’engloutir. Cette épreuve était le quotidien des marins de Kiri. Et en observant le calme olympien du capitaine et de ses hommes, ils étaient parfaitement habitués à évoluer dans ce milieu effroyable.

La chef d’équipe profita de ces instants d’accalmie pour faire un premier briefing de la mission. Sur le pont, près du capitaine avec qui elle avait un peu échangé, elle fit signe à ses élèves de la rejoindre pour leur partager ses plans.

- La mission qu’on nous a donné est une mission d’exploration et de filature, comme le stipule l’ordre, on doit seulement préparer le terrain pour une future intervention. Kaiba est une île réputée pour sa piraterie, c’est pas aussi tranquille que dans le reste de l’archipel. Dit-elle de but en blanc. Les corsaires sont nombreux et surtout ils se sentent encore assez chez eux pour ne pas hésiter parfois à défier les shinobis. Attendez-vous à vous faire bousculer mais ne répondez pas à toutes les provocations, sinon… on ne s'en sortira pas. Et si jamais ça va trop loin, ne donnez jamais le premier coup. Jamais. Insista-t-elle. N’oubliez pas que nous sommes des shinobis. Je ne suis pas la plus à cheval sur l’image mais sur cette île on est encore plus observé qu’ailleurs et ils n'attendent qu'une faute de notre part pour mettre le feu au poudre.

Arukisa venait de faire un court préambule sur l’ambiance qui régnait sur cette terre encore indomptée par Kiri. Dans la plupart des coins de l’archipel, les shinobis étaient respectés et leur présence appréciée. Sur Kaiba, dernier fief de l’ancienne piraterie, ils étaient seulement tolérés. Le port principal était sous contrôle mais le reste de l’île restait encore très hostile.

- Pour trouver le repaire de cette bande, on va devoir être discret et bien choisir à qui s’adresser. Les civils ordinaires sont assez imprévisibles. Certains se rangent du côté des shinobis tandis que d’autres, par choix ou par peur, sont à la solde des pirates. Il faut qu’on trouve au moins une piste ou une information pouvant nous mener à l’un des membres de cette bande. Une fois qu’on aura ça, on le prendra en filature. Mais ça, c’est le plan idéal. Termina-t-elle. Des questions ?

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] 63971_s

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Okogoto Ken
Okogoto Ken

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Empty
Dim 21 Mar 2021 - 21:43
Voguant désormais sur les flots Mizujin, le trio s'avance donc vers l'île de Kaiba, actuellement en proie à la miséricorde d'une population criminelle en tout genre. Si de nombreux pirates se permettent d'envahir cette île encore trop peu apprivoisé par les shinobi de la Brume, l'île reste habitée par des civils Mizujin souhaitant une paix durable sur leur lieu de vie. Du moins, c'est ce dont a pu se documenter l'Okogoto avant de prendre la mer.

Le regard froid de par les révélations qui lui ont été faites lors d'une réunion de clan, Ken se montre désormais inatteignable émotionnellement parlant vis-à-vis de ses camarades. Même si de son côté, Arukisa reste son maître et représentant, ce n'est pas pour elle qu'il parvient à penser cela. Mais plutôt en ce qui concerne Misaki ...

Depuis de nombreux jours, à chacune de ses rencontres l'épéiste peut ressentir une certaine attirance envers la yuki et ressent étrangement le même ressentiment venant de la part de la belle. Toutefois, n'ayant aucune connaissance de ce type de sentiment ni même de comment cela se traduit réellement, Ken s'en débarrasse naturellement.

Même si ces derniers reviennent éternellement au galop.

Il avait changer de coupe de cheveux, avait finalement réussit à retirer cette malédiction qui cachait ses iris ambrés cependant, le genin reste sur sa faim. Quelque chose lui manque, comme si ... un faim insatiable le rongeait. Est-ce les effets néfastes de la possession de Peau de Requin ? Il l'a d'abord pensé. Mais cela vient de plus loin. Bien plus loin ... En arrivant sur cette île, après les instructions bien ficelées de la senseï, l'Okogoto ressent cette faim de plus en plus forte. Est-ce son souhait d'abattre les criminels de ce monde qui ressurgit violemment ? Son rythme cardiaque s'intensifie un bref instant et paraissant stressé, le prédateur parvient à se calmer.

« Bien, allons-y. »

Touchant le ponton d'amarrage, la coque du navire annonce leur arrivée sur l'île et prenant l'initiative d'ouvrir la marche, Ken compte bien cacher ses pulsions meurtrière le plus longtemps possible. Son héritage génétique semble lui rappeler ses principales valeurs; celles de la violence et du chaos.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11168-okogoto-ken-refonte https://www.ascentofshinobi.com/t11198-okogoto-ken-dossier-shinobi-en-cours#96395 https://www.ascentofshinobi.com/u1222
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Empty
Lun 22 Mar 2021 - 16:50

Le port de l'île de Kaiba était en pleine éffervescence. Le port était en pleine activité, au plus grand étonnement de l'adolescente. Elle ne s'imaginait pas tomber face à une population si grande de corsaire, pirate et marin. Elle avait plus l'image d'une ville fantomatique et délabré. Un port où des citoyennes fermaient les volets de leurs fenêtre en te jetant un regard à glacé le sang. Un endroit où les raclures en tout genre venait martyriser les pauvres petits habitant sans défense. Définitivement, son imagination lui jouait des tours et son regard pétillait d'excitation. La Yukijine n'avait eu que trop peu l'occasion de sortir du village et chaque expédition avait quelque chose d'excitant et de motivant.

[Misaki] - On ferait mieux de se séparer et d'essayer de récolter quelques informations. Donnons-nous rendez-vous dans une heure devant le navire.

Dit-elle à l'attention des deux autres membres de son équipe. L'île était bien trop grande pour espérer trouver le repaire simplement en ce promenant et l'idée de se séparer dans ses terres au potentiel dangereux n'était pas non plus envisageable. Quoi que les deux genins de l'équipe serait sans doute capable de s'en sortir, elle commençait à bien connaître son enseignante et la fille des glaces ne pouvaient simplement pas imaginer un seul scénario dans lequel la Jônin accepterais de courir un tel risque. À sa façon, elle avait été marquée par la mort de son dernier élève et il n'y aurait rien que Misaki aurait bien pu lui dire pour la convaincre de séparer le groupe sur une plus grande distance et de se lancer dans la gueule du loup.

Avant de mettre un pied en dehors du bateau, Misaki rangea son bandeau de shinobi dans son sac. Il valait mieux ne pas trop se faire remarquer. Enfin, elle était accompagné de Ken et de son arme géante. Difficile de passer inaperçu quand Samehada patientait dans le dos du sabreur. Elle descendit à son tour du bateau tout en saluant le capitaine qui les avait mené à bon port. L'odeur typique du port Naragasa se faisait aussi sentir ici, elle n'allait pas trop être dépayser -encore fallait-il qu'elle quitte le pays pour l'être-. Quelques personnes leurs jetais des regards curieux ici et là, mais sans plus. Misaki était en hypervigilance et portait une attention particulière aux alentours.

***

La recherche d'information n'avait pas été très fructueuse du côté de la genin. Les gens ne semblaient pas très collaborant et d'autres avait exiger des sommes monétaires que l'adolescente avait refusée de payer. Elle ne souhaitait pas avoir recours à ses ressources financières avec ce genre de personne. Impossible de connaître la véracité des informations qu'elle aurait reçu et les chances étaient définitivement contre elle. Elle se serait retrouver sans le sous et sans informations. Elle espérait profondément que ses collègues allaient avoir plus de chance qu'elle.

Ce n'est qu'en retournant en direction de ses coéquipiers qu'elle tomba sur une situation à son avantage. À l'écoute des conversations autour d'elle, Misaki pu entendre un marin, en train de vider une cargaison, avoir une discutions avec un autre membre de son équipage. Les deux hommes en question échangeait sur la présence d'un nouveau groupe de pirate dernièrement et des ajustements qu'ils avaient eu à faire. Les deux exprimaient leurs frustrations face au délais que ça occasionnait et à la surcharge de travail que ça l'occasionnait. Elle s'arrêta dans sa lancée et resta quelque peu en retrait.

[Marin #1] - Avec tout ça, on repart déjà dans trois jours. La nouvelle route nous à prit 2 jours de congé.
[Marin #2] - Ouais et en plus, on est pas plus payer. C'est vraiment de l'esclavagisme
[Marin #1] - Ça donne envie de se trouver autre chose...
[Marin #2] - Ouais ! En plus, y'a ce connard de Takeru qui se vante à tout les soirs au bar d'avoir dénicher une job hyper payante.
[Marin #1] - Faudrait lui demander comment on peut appliquer ! Hahaha.
[Marin #2] - T'essaie pas. C'est une enflure, il garde tout ça pour lui. C'est probablement juste du vent.

Un sourire avait prit naissance sur le visage de la genin. Elle allait peut-être être capable de tirer quelques informations utile de ce Takeru. Sans perdre de temps, elle rejoignit ses coéquipiers afin de les informer de sa trouvaille.

_________________
[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Signamisakigif
~ Thème ~


Dernière édition par Yuki Misaki le Mar 30 Mar 2021 - 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Empty
Mar 23 Mar 2021 - 22:46
- Faites attention à vous, n’oubliez pas qu’on est pas en terrain conquis ici. Répéta la jônin avant de quitter ses élèves.

La proposition de Misaki était la plus judicieuse. Non seulement ils couvriraient plus de terrain et glaneraient plus d’informations en se séparant mais en plus de cela ils passeraient plus inaperçus. Trois shinobis qui se baladent ensemble au port de Kaiba, ce n’était pas commun. La nouvelle aurait vite fait le tour des quais. En s’éloignant les uns des autres, ils avaient plus de chances de se fondre dans la masse.

Arukisa enfila son chaperon sur sa tête et se faufila à travers la foule des docs. Mikazuki repliée pour plus de discrétion, elle avait un plan en tête pour tenter de parvenir directement à la source du problème. Les pirates cotoyaient souvent les mêmes lieux : les tavernes et les receleurs. Pour ce qui est du premier endroit, la gladiatrice n’avait que peu d’espoir d’obtenir un seul renseignement des propriétaires. Les corsaires étaient leur gagne-pain, jamais ils ne collaboreraient. Ils buvaient jusqu’à plus soif et passaient des nuits entières attablés en ces lieux. Cependant, les receleurs étaient nombreux dans les environs et tous n’avaient pas les faveurs de cette nouvelle bande. Si la Rose trouvait l’un de ceux qui étaient lésés depuis leur arrivée, elle obtiendrait sûrement ce qu’elle cherchait. La question était de savoir où les trouver. Fort heureusement, la kunoichi connaissait une personne avec le bras assez long pour obtenir ce genre d’information. De ce fait, elle avait demandé au préalable à Kanon Eri une liste des receleurs du port de Kaiba ainsi que leur localisation.

La jônin fut surprise de voir que certains noms dans la liste correspondaient à des commerces dont la devanture et l’activité de façade dénotaient complètement avec ce qui se tramait en arrière-boutique. Comme quoi, Kiri n’avait vraiment pas la mainmise sur cette île. Le Kyoi devait vraiment surveiller cet endroit. Cependant, ce n’était pas la mission du jour.
Les recherches furent mitigées. Quand certains refusaient de donner des renseignements, d’autres niaient complètement leur statut caché. Aru’ ne voulait pas recourir à la force et faire du grabuge, il ne fallait surtout pas attirer l’attention. Finalement, c’est dans le sous-sol d’un marchand de tonneau qu’elle trouva de quoi faire avancer l’enquête. Au milieu des barils, un homme proprement habillé et au physique soigné venait d’admettre qu’il avait entendu parler de cette nouvelle bande.

- Pff bien sûr que j’ai entendu parler d’eux… Ils se surnomment les Sabres rouges. Depuis qu’ils sont dans les parages, j’ai perdu la moitié de mon chiffre d’affaires ! Pesta le malfrat.
- Qu’ont-ils contre vous ?
- Ces vauriens m’évitent car je ne leur propose pas assez. Ils veulent plus, toujours plus. Croyez-moi, ils préparent quelque chose. Dit-il en plissant les yeux.
- Justement, je veux savoir ce qu’ils manigancent. Où est-ce qu’on peut les trouver ?
- Personne ne le sait exactement. Les rumeurs disent que c’est à l’Ouest de l’île. Quand ils ont voulu traiter avec moi, c’est un homme avec un aileron de requin tatoué sur la main gauche qui est venu me voir. C’est tout ce que je peux vous dire.

Arukisa hocha la tête et remonta dans la boutique principale. Ce n’était pas une grande avancée mais elle ne ressortait pas bredouille de l’heure qui venait de s’écouler. D’ailleurs, il était temps de rejoindre son équipe pour partager ses informations.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] 63971_s

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Empty
Mar 30 Mar 2021 - 14:48

L'échange d'information avec les membres de l'équipe numéro cinq avaient révélé quelques informations contradictoire. D'une part, une partie de la population – principalement les commerçants – n'appréciaient pas spécialement l'arrivé d'un nouveau groupe ayant potentiellement prit refuge à l'ouest de l'île. S'ils avaient bien les moyens de se permettre des achats ici et là, c'était plutôt l'attitude qui accompagnait le groupe qui mettait les gens en état d'alerte. De l'autre part, ils étaient bien apprécié des marins à la recherche d'un boulot lucratif.

Le groupe portant le nom de Sabre Rouge semblait être celui que cherchais l'équipe militaire du village caché de la brume. Ils sont apparu dernièrement, ils offrent un moyen rapide de se faire une grosse quantité d'argent – et c'est souvent des activités illégales dans ce temps là – et surtout, les différents marins font tout ce qu'ils peuvent pour ajuster leurs itinéraires afin de ne pas tomber nez-à-nez face à ce groupe. Il ne restait plus qu'à trouver l'emplacement de leur repaire et le tour était joué. Cependant, ça n'allait pas être une mince affaire. En effet, le groupe de shinobi ne pouvaient pas simplement fouiller l'ouest de l'île de fond en comble, ils en auraient pour plusieurs semaines voir même mois et ça c'était si et seulement si le groupe était bel et bien à l'ouest.

[Misaki] - Les deux marins dont je vous parlais ont parlés d'un certain Takeru. Peut-être pourrions-nous discuter avec lui ?

Affirmait-elle à ses deux coéquipiers. L'idée était assez simpliste, mais c'était la seule piste que le groupe avait pour le moment. Cependant, si effectivement il s'était trouvé un emploi payant avec ce nouveau groupe, il n'allait pas les balancer aux autorités kirijine. Il allait d'abord perdre son emploi et il s'attirerais les foudres de ce groupe dont la violence et l'agressivité semblait être partie prenante de leur modus operandi.

[Misaki] - Peut-être que l'un de nous pourrait se déguiser en marin et aborder ce fameux Takeru ?

Les shinobis avaient une technique assez vitale pour ce genre d'infiltration ; le Hengen. Si ça ne permettait pas de passer inaperçu face à un autre shinobi, cette technique était assez infaillible quand il s'agissait d'interagir avec des civils. Il y avait cependant un problème plutôt majeur quant aux plans en question. Ken et Samehada ne passaient absolument pas inaperçu. La grosseur de cette arme était problématique pour ce genre de mission. Même sous le Hengen, cette arme légendaire ne disparaitrait tout simplement pas. Si elle avait quelque chose d'imposant et d'utile pour intimider voir même dissuader des potentiels agresseurs, face à un groupe de bandit qui n'en auraient absolument rien à foutre, ça rendait les choses plus difficile...

_________________
[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Empty
Jeu 1 Avr 2021 - 19:35
Misa revenait avec une piste plus prometteuse que sa sensei. Un marin un peu vantard et bavard qui se trémoussait devant ses camarades d’avoir trouvé un bon filon pour se faire de l’or, c’était le jackpot pour l’équipe 5 de Kiri. Une bonne partie des pirates n’était pas très futée et tomberait facilement dans le panneau si l’un d’eux l’abordait et le faisait un peu parler. En trainant dans les tavernes le soir tombé, ils avaient de grandes chances de profiter de leur alcoolisme notoire pour obtenir ce qu’ils voulaient.

- On va essayer ça oui, c’est notre meilleure chance. On va attendre la tombée de la nuit, une fois que tu auras reconnu les marins qui discutaient, on essaiera de repérer ce Takeru. C’est toi qui l’abordera avec le Henge. Ken et moi sommes reconnaissables avec nos armes. Je serais dans le coin, je me mettrais à l’extérieur de façon à t’observer par une fenêtre. Si jamais tu as le moindre soucis, tu me fais signe, compris ? Dit-elle en l’attrapant par les épaules. Essaie de te fondre dans la masse, d’adopter leur attitude, de parler comme eux. Expliqua-t-elle en essayant de mimer trivialement et de façon plutôt comique le comportement du corsaire de base.

Prendre une apparence ne suffisait pas, il fallait aussi comprendre le comportement de celui qu’on copiait. Pour la Yuki, entrer dans ce monde de corsaire rempli de testostérone, de vulgarité et de beuverie n’était pas forcément une tâche aisée. Une nouvelle fois, elle allait découvrir que les bases académiques n’étaient que des outils primaires, l’utilisation en mission, même pour une technique aussi sommaire, demandait de réelles compétences d’infiltration.
Avant de la laisser partir, la jônin leva son doigt telle une mère interpellant sa fille.

- Hey, bois pas trop. Ajouta-t-elle en souriant. Vas-y, prends de l’avance, je te rejoins.

Dans un sens, c’était une chance que Mikazuki soit reconnaissable. Arukisa ne tenait absolument pas l’alcool. Ses derniers déboires festifs s’étaient terminés par une main transpercée par un bout de verre.

La kunoichi resta un peu en retrait, attendant que Misaki prenne quelques distances. Elle se tourna vers Ken. Depuis leur arrivée, celui-ci ne semblait pas concerné par la mission. Il avait l’air préoccupé par quelque chose. Une mission en terre hostile comme celle-ci demandait une concentration et une application de tous les instants. Aru’ fit la moue, elle prit une décision qui ne lui plaisait guère mais elle n’avait pas le choix.

- Je vois bien que tu n’es pas avec nous Ken. Je ne sais pas ce qui te préoccupe mais si ton esprit est ailleurs, il vaut mieux que tu restes près de l’embarcation en attendant notre retour. On discutera de ça une fois rentré à Kiri. Dit-elle avant de remettre sa capuche et de retourner vers les commerces, prête à seconder la Yuki.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] 63971_s

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Empty
Lun 5 Avr 2021 - 18:47

« Attends, il faut que je boive de l'alcool ? »

Pensait-elle un peu perturbée. Était-elle prête à une infiltration du genre ? Arukisa avait imiter un comportement typique d'un pirate et, bien que caricatural, soulevait un immense – dans sa tête – problème. Les corsaires et mâle en tout genre avait cette horrible habitude d'être sec, brute et physique. Sauf que le Henge était une technique tellement de base que le moindre choc, le moindre coup, suffisait à annuler la technique. On ne parlait pas ici d'un petit coup d'épaule, mais si un tarla décidait de mettre une droite à Misaki et que son poing connectait avec la genin, la supercherie serait rapidement rompu. Bon... Elle anticipait quand même le pire. Son anxiété avait la fâcheuse manie de prendre le dessus et de lui faire assumer le pire. Arukisa avait cependant raison. Samehada et Mikazuki étaient des armes trop unique et volumineuse pour passer inaperçu.

Timidement et en avalant un peu de salive, Misaki réalisa les quelques mûdras nécessaire à cette technique de transformation basique. Un léger écran de fumé la recouvrit temporairement et, une fois dissipé, un homme à la carrure alpha avait prit la place de la fille des glaces. Un bandeau rouge sur la tête, des yeux noir comme l'âme d'Otsuge, une balafre sous l'oeil et une barbe mal rasé était probablement les caractéristiques les plus rapidement remarquable. Elle portait un chandail en lin ouvert au niveau d'un torse poilu. Des muscles d'hommes virile avait prit la place des petits bras triste et chétif de Misaki. Un pantalon ample et pâle protégeait des éléments une paire de jambe musclé et romanesque.

[Misaki] - Ne vous en faite pas pour moi, Arukisa-Senseï.

Lui répondit-elle d'une voix grave et quelque peu perturbante. C'était spéciale d'entendre la timide Misaki au langage bien éduquer parler avec une voix roque et pleine de testostérone. Elle faisait là référence au commentaire sur l'alcool, si elle n'en était pas une grande consommatrice, elle n'en était pas à sa première gorgée. En effet, les événements claniques étaient bien souvent accompagné d'alcool et elle avait eu la chance de s'entraîner à boire de l'alcool, car il n'était pas rare que des rencontres politiques importante se fasse sous le jouc de la boisson. L'idée était ici de l'habitué à tolérer l'alcool afin de ne pas faire pencher la balance des négociations une fois complètement saoule.

Misaki se racla la gorge et se mit en marche en direction du bar qu'ils avaient identifié. Elle avait abandonné son cheminement habituelle en y ajoutant un léger boitement. Pas qu'elle avait imiter une jambe de bois, mais l'effet conscient d'ajouter ce léger détail lui rappelait qu'elle était métamorphoser et éviterait qu'elle ne se trahisse en abandonnant inconsciemment son personnage. En entrant dans l'établissement, elle échangea quelques regards avec des patrons qui, simplement curieux de voir qui venait de pénétrer dans le bar, retournèrent rapidement à leurs consommations. Misaki tituba en direction du bar où elle commanda « la même chose » que le client qui venait tout juste de terminer sa demande.

***


Cela faisait maintenant deux heures que Misaki sirotait la même chope, aux mécontentements du propriétaire qui aimerait bien qu'elle – qu'il – dépense un peu plus. Elle soupirait mentalement et s'apprêtait à se lever afin d'aller voir dans un autre bar, quand les deux marins qu'elle avait rencontré entrèrent dans l'établissement. Ils passèrent quelques commentaires avant d'aller s'installer à une table. Le barman leurs apportèrent quelques rafraichissement et ils discutèrent dans leur coin haut et fort. Jusque là, aucun signe de ce Takeru. Les deux hommes semblaient cependant garder un oeil sur la porte d'entré de l'établissement.

Ce n'est que trente minutes plus tard qu'une situation attira l'attention de la genin. Alors qu'un homme entrait dans l'établissement, l'un des deux marins donna une tape à son interlocuteur en lui indiquant l'arrivé de ce personnage aux comportements typiquement douchebag. Elle voyait bien qu'ils attendaient qu'il s'installe avant d'aller le déranger. Misaki leur coupa l'herbe sous le pied et abordait le corsaire au moment même où il posa ses fesses sur le banc. C'était une erreur de sa part. Elle n'avait même pas encore confirmé qu'il était la bonne personne, mais elle ne voulait pas attirer ses suspicions en l'abordant après les deux autres idiots.

[Misaki] - Takeru ?

Grognait-elle en le fixant d'un regard sévère et sérieux. À son tour, il la toisait.

[Takeru] - T'es qui ?

Lui répondit-il entre les dents. Misaki imposa sa présence en s'asseyant directement devant lui.

[Misaki] - Hideyochi. Répondit-elle
[Takeru] - J't'ai jamais vu. Comment tu sais je suis qui ?
[Misaki] - J'suis arrivé aujourd'hui. T'es populaire dans mon équipage.
[Takeru] - Ah ouais ?
[Misaki] - Ouep.

Misaki répondait volontairement de courte phrase. L'idée était de paraître le plus homme possible. Et les mâles, ça parle pas – dans sa tête -.

[Misaki] - On dit que tu saurais où trouver une job payante. Dit-elle en faisant signe au barman de lui apporter deux chopes.

L'homme était resté silencieux. Misaki était restée silencieuse. Une fois le barman arrivé avec l'alcool, elle saisit la choppe et... l'engloutit au grand complet, COMME UN HOMME. Le regard sévère de son interlocuteur se changea rapidement en amusement. La tactique de Misaki avait fonctionné, mais a quel prix ? Si une consommation sur deux heures trente n'était pas problématique, une en quinze secondes allait l'être. Elle avait maximum cinq ou dix minutes avant que les premiers signes d'intoxication apparaisse. Elle devait terminer la discutions là, avant qu'il ne soit trop tard... et elle savait qu'elle allait se faire chicaner en sortant du bar.

[Takeru] - 20%
[Misaki] - Quoi ?
[Takeru] - Je prend 20% de tout ce que tu fais.
[Misaki] - Non.
[Takeru] - À prendre ou fous le camp.
[Misaki] - 10%.

Il se leva.

[Takeru] - Ce n'est pas une négociation.

Misaki grogna et fixa le vide afin de donner l'impression de réfléchir. Elle s'en fichait bien de la quote qu'il voulait bien. Elle voulait juste des infos.

[Takeru] - Et je dois d'abord en parler avec mon boss.

Elle grogna de nouveau.

[Misaki] - 20% les deux premières payes, puis on descend à 15%.

Il lui tendit la main. Misaki la lui serra. GENTLEMAN AGREEMENT.

[Takeru] - Revient demain avec 500 pièces. C'est... une taxe d'entré. Maintenant fous le camp.

Sur ses quelques mots, Misaki sorti de la taverne en titubant, réellement cette fois-ci. Elle n'osait pas croiser le regard sévère de son enseignante.

_________________
[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Empty
Jeu 8 Avr 2021 - 23:37
Postée sur un toit, à l’abri des lueurs qui éclairaient les rues, la jônin observa de loin son élève rentrer en scène. Capuche baissée, elle n’entendait évidemment rien des conversations mais elle pouvait au moins garder un œil bienveillant sur Misaki. Son accoutrement de corsaire était idéal pour se fondre dans la masse. Son attitude semblait la bonne, elle rentra sans soucis dans la taverne.
Silencieuse, patiente, spectatrice du déroulement des opérations, Arukisa prenait son mal en patience. La passivité était certainement son plus grand ennemi. Ce n’était pas pour rien si elle exécutait rarement des missions d’espionnage ou d’infiltration. Son sens de l’observation était celui d’une jônin mais son impatience et son dynamisme hystérique ne jouaient pas en sa faveur. La Rose avait besoin d’action ! Or, l’agitation ne mit pas longtemps à se manifester. Quand elle observa la Yuki ingurgiter une pleine choppe comme du petit lait, elle fut effarée. Comment un corps si frêle pouvait supporter tout cela d’un coup ? Misaki avait enfreint ses recommandations, pour le bien de la mission assurément, mais sur l’instant, la Rose fut prise d’un léger sentiment de jalousie voire de honte. La raison était simple : elle était incapable d’en faire autant. Quelques gorgées alcoolisées et elle sentait les vapeurs monter jusqu'à son cerveau. Elle jeta un regard froid de biais à son élève, un jugement immature qui se dissipa très rapidement quand elle s’aperçut que son geste l’avait menée à se rapprocher de sa cible. Aru’ descendit un pied de son perchoir pour mieux observer la scène tout en restant discrète.

- Allez vas-y Misa, montre-leur qui c’est le bonhomme ! Chuchota-t-elle.

****

Passant son épaule sous le bras de la manieuse de glace, Arukisa l’aida à reprendre ses esprits le temps que les effets de l’alcool se dissipent. Quelques minutes s’étaient écoulées à peine depuis son cul-sec, elle ressentait fortement les conséquences de son sacrifice. La jônin ne lui en voulait pas. Il fallait parfois donner de sa personne pour réussir une mission. Au contraire, en l’écoutant balbutier ses informations glanées, elle lui tendit une gourde d’eau qu’elle avait préparée au préalable. Elle se doutait avant son intervention que celle-ci mènerait sûrement à un concours de beuverie afin de prouver sa ténacité. Le langage pirate dans toute sa splendeur. Le duo se mit à l’écart, dans une ruelle sombre.

- Tiens, bois un peu d’eau. On va patienter un peu le temps que tu redescendes. Je vais le faire suivre dès qu’il sortira. On va se reposer et on les débusquera demain.

A peine quelques temps après, le dénommé Takeru termina son breuvage d’une traite et quitta la taverne. Arukisa se mordit le doigt jusqu’au sang et invoqua son compagnon chiroptère. Dans un nuage de fumée, Hakubo sortit de son domaine et se mit à virevolter dans la pénombre. Avec sa taille minuscule et la noirceur de sa peau, on le distinguait à peine. Un parfait espion qui passerait inaperçu dans l’obscurité nocturne.

- Suis cet homme et reviens vers moi quand tu auras trouvé son repaire. Dit-elle à la chauve-souris en pointant du doigt discrètement l’homme qui ne se doutait de rien.

Appliqué, le volatile s’appliqua à sa mission. Hakubo était capable de retrouver Arukisa n’importe où. D’ailleurs, leur prochaine étape serait de trouver une chambre pour la nuit. Les auberges, ce n’est pas ce qui manquait sur les quais. Encore fallait-il en trouver une qui n’était pas mal famée et qui ne servait pas de maison close clandestine pour les pirates…

****

Aux aurores, Arukisa fut réveillée par les battements d’ailes légers d’Hakubo. La nuit avait été très courte. Le sommeil en milieu marin n’était pas vraiment reposant. Cette sensation de balancement constant était dérangeante quand on n'en avait pas l’habitude. Prestement, la Rose se leva et enfila sa robe de combat qu’elle avait quittée pour dormir. D’un geste léger, elle secoua l’épaule de Misaki, espérant qu’elle se soit remise de sa folle soirée.

- Misa, Misa… Dit-elle doucement. On doit partir, Hakubo est revenu.

Spoiler:

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] 63971_s

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Empty
Sam 10 Avr 2021 - 15:36

Il n'avait vraiment pas fallu très longtemps pour que les effets de l'alcool se fasse sentir chez elle. Heureusement pour elle, Arukisa se voulait protectrice et aidante face au risque calculé qu'avait prise la genin en engloutissant le liquide alcoolisé d'un trait. Elle s'attendait à se faire réprimander, mais ce ne fut absolument pas le cas, sans doute une fausse impression dû à son anxiété générale. Elle titubait et avait de la difficulté à marché en ligne droite. Son enseignante venait se porter sous son bras et l'aidait à se déplacer jusque dans une ruelle. Là, elle reprit forme normal dans un éclat de fumé. Elle colla son dos contre le mur d'un bâtiment et se laissa porter jusqu'au sol. Même lorsqu'elle ne bougeait pas, le décors tournait dans tous les sens. Impossible pour elle de viser correctement dans cette situation, elle croisait les doigts pour qu'elle n'ait pas besoin de se défendre ici et maintenant, car elle serait d'une incapacité totale.

Elle accepta avec joie la gourde que lui offrait son enseignante. Espérant diluer le liquide dans son estomac – ne sachant pas que malheureusement pour elle, ça n'était pas aussi simple. - Essayant de se concentrer pour voir droit, elle pu apercevoir son enseignante réaliser quelques mûdras, incapable de distinguer lesquelles, elle aperçu une petite créature parfaite et mignonne apparaître devant la gladiatrice. Sous les effets de l'alcool et complètement sans filtre, la genin formait quelques mots à peine compréhensible.

[Misaki] - M...Moi... aussi... J'...J'veux faire ça.

Dit-elle en pointant l'invocation. L'alcool frappait fort, beaucoup plus que ce que ça aurait dû. Est-ce que le barman avait offert un plus grand concentrer dans l'espoir que l'état d'intoxication lui donne plus envie de boire et de dépenser dans son établissement ? Était-elle seulement complètement incapable de tolérer une aussi grande quantité d'alcool en si peu de temps ? Peu importe, le résultat n'était pas très beau.

Arukisa envoyait son invocation s'occuper de la traque de l'homme qu'elle avait rencontrée tandis que les deux femmes partaient à la recherche d'un établissement pour y passer la nuit. Elle avait fini par trouver un endroit et s'était loué une chambre. À peine rentrée dans la pièce, Misaki s'était écrasée sur le lit et il ne lui fallu vraiment pas longtemps pour sombrer dans les bras de Morphée. L'alcool l'avait assommée.

***

Le lendemain matin, elle fut réveillée par Arukisa. En ouvrant les yeux, elle anticipait déjà le mal de tête qui allait venir, mais rien. Une seule consommation n'était pas assez pour créer une céphalée et elle s'était quand même hydraté dans la ruelle. Bien contente de ne pas avoir à payer le prix de son intoxication de la veille, la genin se leva du lit pour faire face à cette petite créature qu'elle trouvait vraiment mignonne.

Arukisa avait fait suivre l'homme de la taverne par Hakubo, son invocation. La suite de la mission n'allait pas être bien difficile s'il suffisait de suivre la chauve-souris jusqu'au repaire des pirates. Encore fallait-il que l'homme soit aller jusqu'au repère... Misaki prit quelques minutes pour se préparer et avec son enseignante, elle se mise en route. Suivant le chiroptère, les deux femmes partirent pour une marche d'au moins une heure. La route allait complètement dans le sens inverse du lever du soleil, indiquant que les deux kunoichis se déplaçaient vers l'ouest, ce qui venait corroborer les quelques informations qu'elles avaient reçu.

[Misaki] - Désolé pour hier...

Murmurait-elle à son enseignante. Bien qu'Arukisa n'ait rien dit, Misaki ressentait le besoin de s'excuser pour son comportement de la veille. Elle pour qui les apparences étaient d'une importance cruciale, elle s'était rendu compte de son laisser aller lorsqu'elle est seule avec la Gozan. Signe de l'évolution de leur relation, elle avait quand même le sentiment d'avoir franchit une ligne comportementale et avait le sentiment qu'elle avait peut-être trop laisser tomber les apparences dernièrement.

Les deux échangèrent quelques mots sur le sujet, mais fut interrompu par deux silhouettes qui arrivaient dans leur direction. Rapidement, les deux militaires du village caché de la brume se cachèrent dans quelques buissons. Une chance que le terrain n'était pas complètement dépourvu de feuillage. Silencieuse, Misaki observait les deux pirates poursuivre leurs chemin en direction de la ville dont elles venaient. Ils ne semblaient pas les avoir remarqué et c'était là, un indice de plus indiquant que les deux kunoichis étaient dans la bonne direction. Elles s'échangèrent un regard et reprirent la route, cette fois-ci en silence, trop concentrer sur ce qui les entouraient pour discuter.

***

Quelques minutes de marche semi-rapide et les deux femmes pouvaient apercevoir un début de sentier créer dû à la répétition de pas. Rien de bien officielle, les alentours commençaient tout juste à présenter des signes d'usures. Elles avaient rejoint la côte Ouest de l'île. La côte était abrupte et faisait au moins une trentaine de mètre de hauteur. De par où elles arrivaient, il y avait deux chemins possible. Le premier, ayant plein de traces de pas menaient vers une plage qui semblait se glisser sous une ouverture à même la côte. Le second, très peu utiliser, menait au dessus de ce qui semblait être une caverne. Il faisait trop clair pour aller explorer le chemin qui semblait être bien souvent emprunté. Deux jeunes adolescentes feraient vraiment tâche dans le paysage et se feraient repérer immédiatement.

Misaki aurait bien pu réaliser un Henge, en prenant l'apparence d'un des deux pirates qu'elles avaient croisée l'instant d'avant et aller fouiller elle même cette caverne, mais ça aurait fait étrange de revoir un gars seul revenir sans son confrère. Ça attirerait trop l'attention. Pas le choix d'attendre la tomber de la nuit où elles passeraient plus inaperçu.

***

La suite de la journée avait été passé accroupi au dessus de la caverne à observer les mouvements des pirates et à collecter de l'information. Les deux kunoichis échangèrent sur ce qu'elles remarquaient et certaines choses sortaient de l'ordinaire. Misaki avait profité de l'avantage des hauteurs pour compter le nombre de pirate qu'elle pouvait apercevoir. Réalisant quelques mûdras à chaque fois qu'elle apercevait un nouveau visage, elle avait enregistrer la signature chakrique d'au moins vingt personne différente.



Elles avaient pu observer deux navires apparaîtrent comme si de rien n'était. Comme s'ils étaient sortie de la terre elle-même, indiquant une crevasse assez grosse pour laisser passer des embarcations. Les choses se compliquèrent alors qu'un troisième navire venait tout juste de pénétrer à même ce qui se présentait comme étant le repère que cherchaient les kunoichis. À l'affut du moindre mouvement, Misaki et Arukisa avait pu voir un demi-douzaine de nouveau pirate sortir accompagné de quatre personnes, quatre adolescent d'à peu près 14 à 16 ans, menotté aux mains et aux pieds.

[Misaki] - Senseï...

Dit-elle alors qu'une colère sans nom commençait à faire son apparition dans la psyché de la genin. Il y avait deux possibilités à la présence d'enfant menottés et les deux possibilités fâchait la Yukijine. C'était soit de l'esclavagisme, soit du trafic d'humain.

[Misaki] - Est-ce que vous voyez la même chose que moi ?

L'ordre de mission était clair. Les forces kirijines ne devaient qu'observer, localiser et ensuite rapporter aux autorités compétente la localisation du repaire. Elles étaient face à un dilemme et c'était ça, qui frustrait la genin. Elle qui, au fond d'elle, voulait venir en aide aux adolescentes, savait que si elle agissait sur cette émotion, la réussite la mission était en jeu. S'il fallait que des kunoichis agissent si près du repaire, ça lancerait un signal d'alarme aux pirates qui abandonnerait sans aucun doute cet espace, ruinant la possibilité de mettre fin à ce réseau... D'autant plus qu'il y avait trop de pirate pour que les deux kunoichis, aussi compétant soit-elle, puisse intervenir et garantir qu'aucun ne s'échapperaient. Elles ne connaissaient pas le terrain. Difficile de dire s'il n'y avait pas des tunnels secret d'où certains pourraient fuir. Que faire ?

_________________
[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Signamisakigif
~ Thème ~


Dernière édition par Yuki Misaki le Sam 17 Avr 2021 - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Empty
Mer 14 Avr 2021 - 15:58
Pendant le trajet, le duo avait échangé quelques banalités tout en suivant la piste d’Hakubo. Arukisa avait trouvé les mots pour tenter de rassurer son élève concernant son écart nocturne. Elle ne lui en tenait pas rigueur, elle avait fait ce qu’il fallait pour le bien de la mission. C’était en accord avec les convictions de sa sensei. Parfois, il fallait se mettre en danger, outrepasser les règles et fermer les yeux sur certaines choses pour arriver à ses fins. Leur différend concernant le sort d’Eri en était la preuve. Bien que ce ne soit pas équivalent en termes de conséquence, Misaki avait su prendre sur elle et pardonner sa sensei. La Rose lui devait bien ça.

La découverte faite par le chiroptère semblait être la raison de leur venue sur l’île. La baie qui s’étendait au pied de leur perchoir comportait une taverne en bord de plage que la jônin avait déjà vu en parcourant l’île auparavant. Une partie du littoral peu fréquentée par les civils et par conséquent moins sécurisée. Les shinobis passaient également rarement par cet endroit. Entourée par une falaise qui faisait office de protection, un chemin unique menait jusqu’au bas, à l’entrée de la gargote et au littoral. Cependant, plusieurs transformations dans le paysage marin sautèrent aux yeux de la Rose. Formant une barrière naturelle, plusieurs rochers ressortaient des flots, rendant difficile l’accès par bateau. D’ailleurs, on pouvait constater plusieurs débris de bois et des longs tissus provenant certainement de voiles brisées sur la plage. Les cadavres de plusieurs navires ayant chaviré étaient éparpillés contre les défenses minérales affutées prêtes à empaler n’importe quelle coque. Un véritable cimetière marin s’étendait devant elles. Voilà la raison qui expliquait pourquoi les patrouilles kirijins n’avaient pas pris le risque de s’avancer jusqu’à la baie et découvrir l’apparition étrange de cette grotte dans la falaise. Seuls des marins expérimentés pouvaient naviguer entre ses pieux, et il fallait une bonne raison de vouloir s’y aventurer. Être caché des autorités en était une. Les pirates comptaient parmi leurs rangs des hommes quasiment nés sur la mer, progresser dans ce parcours épineux ne les repoussait pas quand le jeu en valait la chandelle. Cette entrée fortifiée était un positionnement ingénieux pour se défendre en profitant du terrain avant même que leurs ennemis aient atteint la caverne.
L’entrée du repaire était assez grande pour permettre la navigation des navires corsaires. Un chemin de fortune longeait la paroi, offrant un accès pédestre. Devant, un homme semblait monter la garde et surveiller le passage.

Devant tous ces changements incompréhensibles à première vue, Arukisa en vint à la même conclusion qui expliquait tous les ébranlements naturels récents : le réveil de Sanbi. L’invocation récente de Sanbi et ses assauts dévastateurs avaient provoqué de réels changements dans la géomorphologie de l’archipel. Il était certainement la cause de la remontée de ses rochers menaçants et de l’éboulement de la falaise.

La nuit venue, l’approche furtive des kunoichis fut interrompue par un événement imprévu. Le défilé de ses enfants menottés ne présageait rien de bon sur la cruauté des trafics qui se déroulaient dans cet endroit. Les hommes qui s’en prenaient aux enfants étaient de la pire espèce et ne reculaient souvent devant rien pour assouvir leur soif de richesse. La Rose soupira de dépit, à défaut de pouvoir intervenir. Elle sentit dans les mots de Misaki le même déchirement qu’elle ressentait. Un choix qui au final n’en était pas un. Elles risquaient de compromettre leur mission en intervenant pour les libérer. Malgré le visage apeuré et meurtri de ses prisonniers, il fallait retenir ses pulsions momentanées pour se concentrer sur leur objectif.

- On ne peut pas intervenir Misaki. On serait immédiatement repérées pour la suite de la mission. Répondit-elle avec aigreur. Il faut se dépêcher pour qu’on puisse revenir avec des renforts, c’est la meilleure chose à faire. Mais c’est une opportunité pour entrer. Suis-moi. Termina-t-elle en observant le cortège plonger dans l’obscurité de la nuit en se dirigeant vers la plage.

La gladiatrice descendit le long du chemin en restant accroupi tandis qu’elle pouvait suivre de ses yeux les torches entourant les prisonniers. A pas feutrés pour ne pas informer de sa présence, elles arrivèrent à quelques mètres du garde qui surveillait le chemin menant à l’intérieur. Elles prirent soin de ne pas entrer dans la zone illuminée par la lueur de sa torche. De cette position, on pouvait déjà entendre les vaguelettes venir cogner contre la roche de la grotte. En pleine nuit, aucune lumière n’informait de cette alcôve, certainement pour ne pas être aperçu du large. Aru’ fit signe à Misaki de se rapprocher d’elle. La Rose observa la vigie avant de composer une série de mudras et de frotter ses mains l’une contre l’autre.

- A l’aide ! Entendit l’homme en provenance de la plage.

Le garde avança sa torche vers les flots et afficha un visage déconcerté, confus parce qu’il venait d’entendre. Il avança de quelques pas et tenta de regarder au loin. La gladiatrice répéta une nouvelle fois son stratagème.

- Ils s’échappent ! Entendit-il cette fois.

Ni une ni deux, il quitta son poste pour accourir au secours de ses confrères. La ruse de la jônin avait fonctionné. Tout ce dont les kirijins avaient besoin, c'était de quelques secondes de battement pour se faufiler dans le clair-obscur de la grotte pour observer de plus près le repère des Sabres rouges. Arukisa ne manqua pas cette opportunité. D’une main, elle composa un signe et déploya ses ailes ténébreuses. Elle attrapa Misaki par la taille et décolla du sol. La Yuki était aussi légère qu’une plume et son vol serait à peine handicapé. D’un battement, elle s’élança discrètement dans les cieux pour s’enfoncer dans la grotte. Sous cette forme, le duo pouvait progresser sans prendre le risque de prendre le chemin emprunté par les piétons. De plus, en pleine nuit, elles avaient peu de chances de croiser un navire. Par précaution, elle longea le plafond pour rester dans la zone la plus obscure et profiter du rayonnement de la lune qui éclairait un peu les eaux sombres.

Au bout du tunnel créé par la puissance de Sanbi, on distinguait une immense caverne perforée par d’immenses faisceaux provoqués par la luminosité de l’astre de la nuit. Le renfoncement ne diminuait pas à mesure de leur progression. Pendant son envolée, Arukisa pouvait sentir les embruns marins percuter son visage ainsi que l’odeur de la pierre saline. Tenant fermement son élève, elle se dirigea vers un petit promontoire en surplomb de la cavité finale. En atterrissant, elle reposa doucement Misaki, replia ses appendices et observa le repère enfin découvert.

Un petit port de fortune avec plusieurs quais pouvant accueillir des navires se tenait devant elle. Sa composition et son architecture primaire laissaient à penser qu’il était construit avec des matériaux de vaisseaux détruits, on pouvait constater que ce n’était que le début des aménagements. Une poignée de loups de mer faisaient les cent pas en surveillant des esclaves construire le reste de cette cité pirate naissante. En balayant la zone, Arukisa repéra plusieurs cahutes qui semblaient servir de logement ainsi que d'entrepôts pour des marchandises. Une barque contenant des tonneaux faisait des trajets entre un navire et le quai pour décharger son contenu. En hauteur, des canons dirigés vers l’entrée de la cachette étaient disposés de façon à bombarder n’importe quel vaisseau intrus. Cette nouvelle bande était bien organisée.

- Enregistre le plus d’informations possibles Misaki. Cet endroit pourrait devenir un sérieux problème si nous ne les arrêtons pas avec une opération bien ficelée. Ils sont prêts à se défendre visiblement.

Spoiler:

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] 63971_s

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Empty
Sam 17 Avr 2021 - 16:51

L'apparition des ailes de chauve-souris avait un je-ne-sais-quoi de fascinant pour la genin. Ce n'était pas la première fois qu'elle assistait à la réalisation de cette technique, mais ça n'enlevait absolument rien à la maîtrise que devait avoir son enseignante. Il s'agissait là de technique bien loin de son répertoire, bien loin des apprentissages qu'elle avait fait jusque là. Ce n'était pas quelque chose qui était abordé dans les cours à l'académie et elle n'avait jamais eu la chance d'ouvrir le sujet avec son enseignante. Peut-être étais-ce quelque chose qu'elle allait faire un jour ou l'autre ? Dans tous les cas, aujourd'hui n'était pas propice à ça, mais pas du tout.

Arukisa était parvenu à trouver une formation rocheuse assez large pour accueillir les deux adolescentes de petite taille. C'était assez large pour qu'elles puissent s'accroupir, mais sans plus. Ce n'était pas la position la plus confortable et le moindre mouvement menaçaient de les faire plonger dans le vide. Si ce n'était un problème pour la jônin, Misaki n'avait pas la capacité de se créer des ailes à volonté et l'atterrissage feraient non seulement mal, mais signerait l'échec de la mission. Par chance, la fille des glaces était capable de maintenir une stabilité positionnelle sur de longue période de temps, apprentissage fait alors qu'elle était toute jeune et qu'elle se devait d'apprendre les règles de bien séance et les postures axé sur l'apparence. Elle sous-estimait les apprentissages fait dans son plus jeune âge, alors qu'elle n'était dédiée qu'à être la femme trophée d'une alliance quelconque.

Le paysage qu'elle avait devant elle dépassait son imagination. La réalité venait de lui donner une gigantesque claque au visage. Tout n'était pas rose, tout n'était pas parfait. Les hommes étaient capable d'atrocité innommable et elle avait un bel exemple sous les yeux. Le port, encore en construction, puaient la débauche, la criminalité et le vice. Elle qui avait une vision archaïque et arrêter de ce genre de personne ne pouvait s'empêcher de ressentir colère et dégoût à mesure qu'elle enregistrait les visages des êtres qui subiraient peut-être un jour son courroux. Incapable d'agir autrement que de mémoriser l'état des lieux et ses habitants, Misaki réalisait furieusement les quelques mûdras nécessaire à la réalisation de cette même technique qu'elle avait utilisée toute la journée.



S'il ne s'agissait pas d'une technique très chakravore, l'accumulation commençait à avoir raison des réserves de la genin. Ce qui jouait cependant en sa faveur, c'était que les deux membres de l'équipe numéro cinq allaient devoir rester sur ce perchoir pendant au moins 24 heures, lui offrant amplement le temps de récupérer un peu de chakra entre chaque utilisations.

***

Plusieurs raisons avaient poussées les deux kunoichis à rester aussi longtemps en surplomb. Premièrement, elles voulaient être certaine d'obtenir le plus d'informations possible sur la nature des activités qui se déroulaient dans ce port de fortune. Sans doute que cet endroit avait plus de débauche à offrir dans le jour, tandis que la majorité de la population de corsaire était réveillé.

Deuxièmement, les réserves chakrique de la genin étaient misent à rude épreuve dans la réalisation d'une technique lui permettant d'obtenir un décompte exacte et complet du nombre de tête qui allait devoir tomber. Si elles étaient resté seulement la nuit, elle n'auraient pas eu la chance d'enregistrer les signatures chakrique de tous les pirates.

Troisièmement, elles allaient devoir attendre que la population se soit rendormit pour pouvoir repartir ni vu ni connu. D'autant plus que la position qu'elles occupaient était avantageuse pour avoir un aperçu complet des activités qui se déroulaient sous leur yeux, cette même plateforme offrait une sorte de protection oculaire pour les pirates qui n'avaient pas d'intérêt à lever la tête au ciel.

Finalement, mémoriser parfaitement un endroit prenait du temps et surtout, les deux jeunes filles n'avaient pas la capacité de voir dans le noir. La visibilité qu'offrait le jour allait leur permettre un regard plus exhaustif sur le port et sur ses activités.

***

Une fois la nuit retombée et bien installée, les deux kunoichis repartirent à l'aide des ailes de la gladiatrice. Les deux jeunes femmes avaient tout un rapport à produire sur l'état des activités pirates de l'endroit. Il était impossible de mettre fin au réseau à l'aide de navire de guerre. La position défensive de cet endroit était bien trop important pour que le moindre navire survivent à un affrontement avec les canons et les récifs. De cette position protectrice était né un véritable réseau criminel. Esclavagisme, trafic humain, vols de marchandise, attaque de navire, meurtre. Il s'agissait là de la pointe de l'iceberg qui était en train de se créer. Une intervention rapide était plus que nécessaire, car il serait difficile d'éradiquer cet endroit de la carte une fois qu'il serait bien établi.

Les deux kunoichis se mirent en direction du village portuaire où se trouvaient Ken et le vaisseau qui allait les ramener au village. Le trajet s'était fait avec une sorte de presse bien involontaire des deux kunoichis. Elles comprenaient, sans même échanger le moindre mot, de la nature pressante que venait de prendre la fin de leur mission. Le temps jouaient contre les autorités kirijines et si elles pouvaient gagner quelques minutes, voir même quelques heures en revenant le plus rapidement possible, c'était ce qu'elles feraient.

_________________
[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Signamisakigif
~ Thème ~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] Empty
Lun 19 Avr 2021 - 10:31
En complète infiltration, l’équipe numéro cinq passa donc la journée à observer la base en construction. Leur promontoire offrait une couverture certaine mais elles se trouvaient dans l’impossibilité de le quitter tant qu’ils faisaient jour. Autant exploiter cette attente pour examiner plus minutieusement les lieux.

C’est Misaki qui fut chargée de retenir les signatures chakratiques des pirates qui déambulaient dans le lieu. Ses capacités sensorielles étaient bien supérieures à celles de son enseignante qui ne maîtrisait que très peu ce domaine. Obtenir ne serait-ce qu’une bribe d’informations sur l’identité et le nombre des occupants les aiderait à mieux se préparer pour la suite. Les marins ne restaient visiblement pas dans la base, tout comme ce Takeru, certains retournaient au port principal de Kaiba. S’il était possible de les reconnaître et de les appréhender là-bas ou en dehors de cette caverne, les shinobis prendraient moins de risque.

Quant à Arukisa, elle opta pour une observation plus poussée de la physionomie du lieu. En pleine nuit, elles n’avaient pas remarqué certains détails de ces nouvelles fondations. Les quais étaient au nombre de quatre, chacun pouvant accueillir un navire de grande taille. D’ailleurs, elle remarqua que le roulement des embarcations était assez important dans la journée. Cet endroit jouissait déjà d’une certaine réputation auprès des corsaires de Mizu. Les différents pavillons illicites défilaient sous leurs yeux. Une tour de garde surplombait légèrement l’entrée de la grotte. Deux archers surveillaient le passage et une cloche en métal permettait de sonner l’alarme en cas d’intrusion. Une chance qu’elles aient réussi à briser leur vigilance lors de leur arrivée. En surplomb des constructions, la Rose compta huit lance-harpons dont la disposition permettait de couvrir tous les angles de la caverne. Un système de galerie à même la roche permettait de circuler et de s’y rendre rapidement. Seulement, elle nota que seulement la moitié était occupée en permanence. Probablement un manque d’effectifs pour le moment, il fallait vraiment exploiter cette faille et agir rapidement. La place était accessible par seulement deux voies. Le passage marin, extrêmement surveillé, et Aru’ nota la présence de brèches dans le plafond de la caverne, assez grandes pour laisser passer des humains et laisser pénétrer la lumière du soleil. Cependant, la hauteur de celles-ci ne pouvaient être franchies par un saut basique.
Les bâtiments semblaient avoir plusieurs fonctions. A cette distance, elles ne pouvaient observer l’intérieur. Seulement, en analysant les déplacements de marins, on pouvait aisément comprendre que certaines bâtisses servaient à stocker des marchandises et d’autres des armes. Les armureries étaient un point stratégique à maîtriser pour une future intervention.

****

La nuit tomba, laissant la voie libre aux kirijins pour s’éloigner de ce nid à rats. La vue de ses esclaves travaillant dans des conditions désastreuses dégoutait Arukisa qui se sentait, comme son élève, frustrée de ne pas pouvoir intervenir immédiatement. Faisant de nouveau appel à sa technique bestiale, elle emporta la Yuki avec elle pour cette fois s’évader vers le haut. En prenant de l’altitude, elle pouvait mémoriser correctement une dernière fois la topographie de la zone. Quand elle sortit de la brèche, elle put constater qu’une maison abandonnée, et manifestement partie en feu vu les traces de suie sur les murs, se trouvaient à la sortie de la caverne. Une information qui permettrait de localiser facilement cette entrée.

Le cœur de la mission touchait à sa fin. Il fallait maintenant retourner au port pour rentrer à Kiri. Comme souvent, Arukisa profiterait du voyage marin pour rédiger son rapport.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5] 63971_s

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures

[Mission B] - DÉBUSQUER LE RAT DANS SA TANIÈRE [FT. Équipe 5]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission C] - DÉBUSQUER LE VER DANS LE FRUIT [Feat. Kayuri Namue]
» [Mission A] Mission périlleuse dans une crique pas si idyllique que ça
» [Equipe#10] Que des numéros 10 dans ma team!
» Classe verte dans les marais [PV Équipe 8]
» Une nouvelle étape dans l'équipe Hogo [Yuga]

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: