Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

RP Solo ✘ Retrouvailles ✘ Un père et sa fille réunis

Zaiki Minako
Zaiki MinakoEn ligne

RP Solo ✘ Retrouvailles ✘ Un père et sa fille réunis Empty
Jeu 4 Mar 2021 - 10:39
Plus tôt dans la journée. 

“Yo p'tit cul !”

Un petit affrontement entre rival se fait dans cette zone d'entraînement assez éloignée pour que Minako évite de faire des dommages collatéraux en essayant de créer des techniques sonores. Le combat se résout par une égalité, comme toujours. Takeba Koyama ne l'entend pas de cette oreille, il la plaque au sol avec une poigne assez forte. Sur le dos, elle a ce torse luisant devant elle. Elle en a marre, car tout ce qui est amour et autre action qui entre dans ce domaine ne l'intéresse pas du tout. Elle prend son fourreau de katana et le met à la gorge de son adversaire. Lui, s'en fiche et l'embrasse avec fougue. Minako fait comme si elle acceptait la situation, puis plante ses doigts dans les yeux de Takeba avant de prendre appui sur son torse pour le pousser. S'ensuit un coup de pied dans les parties intimes de celui-ci. 

“ Toujours autant de résistance. J'aime ça. Un jour, tu finiras dans mon lit, ne t'inquiètes pas, p'tit cul. ”

“ Parle moi plutôt du groupe. Il m'intéresse. Si tu arrives à me convaincre, je peux vous rejoindre.”

Étonné, il fait les yeux ronds. Il aurait réussi à attirer la donzelle ? Il s'est senti tellement nul car il n'arrive ni à la battre ni à la draguer suffisamment pour en faire sa petite amie qu'il pensait depuis quelque temps à abandonner son rôle de chef, et voilà que Minako est intéressée par leur gangster. Il l'a prend par la main et l'emmène dans un immeuble désaffecté. Celui dans lequel Minako a dormi dans les combles depuis qu'elle s'est fait chassé de la maison.
C'est ainsi qu'elle fait la rencontre des autres membres et qu'il lui explique le topo. S'ensuit une nouvelle tentative de drague qui se résout par un échec de Takeba. 

Ce soir-là.

Minako se retourne, fâchée, sentant une présence dans la ruelle. En effet, ce soir-là, elle a l'impression que quelqu'un la suit. 

“ Montre toi, Takeba. Je sais que tu me suis, qu'est-ce que tu me veux encore ? ”

Un homme sort de l'ombre, ce n'est pas la personne à laquelle s'attend la jeune fille. Il s'agit d'un grand homme, musclé, aux cheveux blonds tombant jusqu'aux épaules. La jeune fille le reconnaît facilement, son visage lui étant familier. Elle a espéré revoir cette personne depuis le départ de celle-ci.

“ Je ne sais pas qui c'est mais ce n'est pas moi, ma petite Mina. ”

“ Papa ? Je… Depuis quand ? ”

“ Je t'ai cherché partout depuis que je sais que tu es parti de chez ta mère. J'ai été la voir ce soir pour avoir de tes nouvelles et… ”

“ Ne cherche pas. Je ne retournerai pas là-bas. Je me sentais tellement mal à l'aise avec elle, elle a bien fait de me virer de la maison. ”

Un silence pesant règne entre les deux interlocuteurs. Kaito demande à sa fille de venir chez lui, dans un petit appartement non loin de leur lieu de rencontre. Il lui explique qu'il était en instance de divorce avec Junko et qu'il comptait laisser sa fille avec sa mère. Il s'est rendu compte qu'il s'est trompé sur toute la ligne.

“ Dis… Tu es un ninja, tu pars peut-être en mission et donc tu es souvent absent mais je sais que tu es un meilleur parent que maman donc… Bah je préfère être avec toi, papa. ”

“ Ma fille… Dis moi plutôt, tu as ton bandeau alors raconte moi un peu tes aventures. ”

Minako lui raconte en premier lieu ce qu'il s'est passé avec un chûnin du village : le matin venu Mitsai a fait une bêtise en l'insultant, du coup la jeune kunoichi a dû raconter ce qu'il se passe dans sa tête, et lors d'un duel contre ce même homme l'après-midi, Mitsai a repris le contrôle de son corps quand son ocarina s'est cassé. 

“ Ah… Excuse-moi ma chérie. Je me souviens que tu me parlais d'une amie imaginaire qui n'arrêtait pas de t'embêter. Ah ah ah, je m'en souviens. Quand tu étais petite tu imaginais une sœur jumelle pour jouer, et après tu parlais d'un petit monstre que tu as nommé Mitsai qui faisait des bêtises à ta place. Je n'ai jamais pris cette info au sérieux car les enfants sont imaginatifs. Excuse-moi, j'aurai dû m'attarder davantage sur cette Mitsai. ”

“ T'inquiète pas ! Tu sais de temps à autre j'essaye de discuter avec elle, c'est pas facile mais… Bah elle n'est pas méchante ! Tout ce qu'on veut c'est réussir à cohabiter en paix dans ce même corps, tu sais c'est comme les frères et sœurs siamois, c'est bizarre mais on dirait ça. ”

Ensuite, Minako lui explique sa journée avec son nouvel ami, Ken, en racontant que le boulanger, son oncle, l'a aidé car elle avait si faim qu'elle se sentait malade au point de s'évanouir. Et surtout, la kunoichi en herbe a hâte et espère qu'ils seront camarades dans la même équipe. 

“ Bah en fait, il est musicien aussi ! Je me disais que si je suis en équipe avec lui, on ferait un excellent duo de ninja musicien et… Je suis sûre qu'on peut s'améliorer ensemble et on pourra peut-être devenir les meilleurs du village. Qui sait ! ”

Kaito sourit, il est heureux de voir que sa fille a l'air enjouée sur ce travail, car avant, Minako restait assez fermée et obéissait à sa mère, poings fermés. Il est content de voir que son enfant puisse grandir et avoir une indépendance propre. Lui, il sait que peu importe ce que Minako fait, il l'aimera toujours, en tant que père. 

“ Il commence à se faire tard.. Je n'ai qu'une chambre, mais tu peux passer la nuit, mais où tu vas… ? ”

“ Oh t'inquiète pas, je peux dormir dans la salle à vivre, un sac de couchage, un oreiller ça me suffit ! Quand je serai en mission je n'aurai pas autant de confort qu'à la maison alors je vais m'entraîner comme ça. Je dois aussi m'entraîner à manger des petites rations quand j'aurai des missions super longues. ”

“ Oh… Hé bien soit. On parlera de tout ça demain tu veux ? ”

“ Oui ! Hé hé.. bah bonne nuit pôpa ! ”

“ Bonne nuit ma fille. ”

Les deux individus se couchent, chacun de leur côté, dans des pièces séparées. Kaito compte faire en sorte que sa fille puisse avoir de l'intimité, donc il pense à un futur logis avec une chambre supplémentaire. Il pense que le petit appartement du rez-de-chaussée sera suffisant car personne n'y habite. Il verra ça le lendemain dans la matinée. Le marchand de sable arrive pour endormir le père et sa fille, doucement.

Le début de journée se passe tranquillement. Le père et la fille boivent une tasse de thé ensemble. Ils discutent du futur projet de changement d'appartement, et ensemble, décident de faire des démarches pour effectuer ce changement de logis. Cela va prendre un certain temps afin que tout cela soit officialisé. En attendant, Minako montre à son père ce qu'elle peut faire au combat sur un terrain d'entraînement.

“ Effectivement, cet homme qui a jugé ta manière de te battre n'a pas tort. Je vais te montrer ce que c'est un véritable enchaînement entre l'illusion et le corps à corps. Prends de la graine ma fille. ”

Kaito, de quelques mudra, semble faire apparaître deux boules d'énergie puis les lancent sur la jeune fille, qui essaye de s'échapper. Il l'a rattrape et la plaque au sol, de manière sereine. L'illusion des boules d'énergie s'est estompée au moment où Minako s'est retrouvée au sol.

“ À toi de trouver ton style de combat pour enchaîner tes techniques de manière efficace. ”

Minako se relève puis elle réfléchit. Elle sait qu'elle peut combiner illusion et kendo. Avec de la motivation et de l'acharnement, elle sait qu'elle peut le faire. Ils prennent une pause pour manger un peu puis se promènent un peu.

“ Tu penses qu'un jour je pourrai rencontrer ton ami ? ”

“ Oui papa, je serai heureuse de te le montrer. ”

Ils s'échangent un sourire avant de préparer leurs affaires pour déménager à l'étage inférieur. Ils n'ont pas grand chose à descendre, vu le peu d'immobilier que le père a pu s'acheter. Les murs sont peints d'une couleur vert pâle, sauf la chambre de la jeune fille, peinte en vieux rose. Minako compte s'acheter un petit bureau et de quoi ranger ses vêtements au fur et à mesure grâce à l'argent du travail. Elle y dépose ses affaires dans un coin de sa chambre, y compris son katana. Elle rejoint son père dans la salle à vivre. 

“ Je vais partir en mission, je vais devoir te laisser pour un moment, ça ira Mina ? ”

“ Oui. Je vais en profiter pour décorer un peu la maison si tu veux bien. ”

“ J'espère que tu feras un bon travail, je compte sur toi. J'ai mis un double des clés sur la table pour toi. Bonne journée à toi ma grande. ”

L'appartement a l'air tellement plus vide quand on est seul. Qu'est-ce que je peux faire du coup ?

La demoiselle réfléchit. Elle ne sait pas du tout quoi faire, ni quelles décorations iraient bien où. Elle s'assoit en lotus en imaginant quoi faire, puis elle se souvient d'une histoire que son grand-père lui racontait. 

« C'est l'histoire d'une araignée qui veillait sur un peuple en tissant des toiles capables de capturer les cauchemars des enfants. Le problème est que cette araignée ne pouvait pas en créer autant aussi rapidement pour les enfants. L'araignée a demandé aux mères d'en fabriquer elles-mêmes pour leur progéniture, et c'est ainsi qu'est née la légende du dreamcatcher. »

Minako a l'idée de passer l'après-midi à la confection de deux dreamcatcher, afin de les accrocher dans chacune des deux chambres. Après avoir été chercher de quoi en faire, elle se met au travail, en commençant par faire du crochet pour faire la toile, afin de l'accrocher au cercle. Ensuite, elle y accroche des plumes et des fausses fleurs pour le décorer. Elle en a fait un orange avec des fleurs jaunes et des plumes marron pour le mettre dans la chambre de son père. Pour sa part, elle en a fait un violet, avec des plumes blanches et des fleurs roses fuschia. 

Après avoir accroché les dreamcatcher, Minako regarde à la fenêtre, se demandant de quelle couleur elle voudrait les rideaux. En blanc pour laisser passer un peu la lumière, un peu partout. Elle a l'idée de décorer les murs d'éventails décoratifs. Dans sa chambre, elle a un paravent pour la cacher quand elle s'habille, au cas où on l'empêche d'avoir son intimité du matin. Elle se repose après avoir longuement travaillé là-dessus, espérant avoir prochainement enfin une mission. Elle est tellement heureuse d'avoir une vie comme elle l'entend qu'elle a un sourire quelque peu niais. 

Elle s'assoit, en pensant qu'elle n'a pas entendu Mitsai depuis un moment déjà, se demandant si elle est encore là. Elle ne comprend pas trop pourquoi elle ne l'entend plus. Minako entre en état de méditation pour essayer de parler à son alter, mais rien n'y fait, Mitsai n'a pas l'air de vouloir parler pour le moment. Notre kunoichi ne comprend pas, et s'inquiète un peu. Elle se rassure en se disant que Mitsai finira bien par lui donner des nouvelles.

Un nouveau départ pour Minako commence à partir de ce jour-là. La demoiselle peut certainement avoir davantage confiance en elle et ses capacités et ainsi avoir de meilleures relations avec autrui. Et surtout, elle pense qu'elle se sent mieux grâce à ce nouvel ami, Ken.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako

RP Solo ✘ Retrouvailles ✘ Un père et sa fille réunis

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: