Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Ghostbusters [Rang C - Ft Hideko]

Kentoku Akio
Kentoku AkioEn ligne

Ghostbusters [Rang C - Ft Hideko] Empty
Dim 7 Mar 2021 - 23:52
Ordre de mission:
 


Un ordre de mission était parvenu jusqu'à Akio, apporté par le service postal shinobi de Kumo. le Céleste était plus qu'heureux. Enfin un peu d'activité utile au village, pas d'entrainement ici, de l'action. Etudiant tranquillement la missive, il commença à notifier les choses les plus intéressantes, comme le fait que le suspect soit à première vue un shinobi, comme pouvait en témoigner l'usage des mudras avant sa disparition. Deuxième chose, sa coéquipière, qu'il était particulièrement heureux de retrouver : Hideko. Cette kunoichi l'ayant aidé à parfaire une technique d'entrave. Il n'avait pas encore eu de ses nouvelles concernant le combat amical auquel le jeune homme l'avait invité.

Une mission en ville, aucun équipement particulier à prendre au contraire des missions à l'extérieur. Concernant un possible déguisement, un Henge pouvait suffire, néanmoins face à un shinobi, il serait vite décelé. C'est pourquoi les vêtements utilisés seraient des plus simples, équivalent à ceux des marchands que l'on pouvait croiser habituellement sur les places de marché de Kumo. Le reste ? Un carnet, un crayon, et une nouvelle coupe de cheveux. Plus besoin de les attacher désormais.

Le rendez-vous était prit pour le début de soirée près de la place publique, à l'abri des regards pour ne pas risquer de croiser le suspect sans être préparé. Le Kentoku se dépêcha de se rendre au point évoqué où l'attendait déjà la Métaru. Il approcha tranquillement, puis fit une révérence des plus respectueuses, accompagné d'un sourire des plus sincères.

« Hideko, ravi de te revoir. Comment vas-tu depuis l'entrainement ? Le rouleau t'est utile ? »

Le rouleau, c'était un dragon de Katon que le Céleste lui avait remis comme remerciement pour l'enseignement qu'elle lui avait octroyé. Si la vision sociale de la mission était des plus réjouissante, il n'en restait pas moins que c'était une mission de rang C à ne pas prendre à la légère. Aussi, le genin décida de prendre les devants en donnant son avis en première lecture.

« Alors, mes doutes se cristallisent pour le moment sur un shinobi, mais je ne me ferme aucune piste. Il s'avère que le village souffre encore des dégâts de l'occupation, les gens ont besoin d'argent. Il y a tentative d'extorsion. Mais il convient de prendre du recul car pour le moment aucune victime n'est à déplorer. »

Pourtant impossible de prendre le coupable à la légère. Il était menaçant et semblait redoubler d'activité ces derniers temps. Les témoignages s'accumulaient. Il convenait d'établir de suite une marche à suivre afin de comprendre pourquoi il agissait de la sorte.

« Donc, arrête-moi si tu as des doutes, mais je pensais nous faire passer pour des marchands en acceptant sa demande. Voir où ça nous mène. »

C'était la marche à suivre la plus simple. Dans cette mission un point positif : les deux coéquipiers se connaissaient et n'avaient pas à passer des dizaines de minutes à se présenter leurs compétences et leurs défauts.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

Ghostbusters [Rang C - Ft Hideko] Empty
Mar 9 Mar 2021 - 10:21

Comme les trois premières fois, Hideko avait été conviée après les cours théoriques du matin pour le briefing de la nouvelle mission qui lui avait été attribuée. Bien qu’elle commençait à y être habituée, Hideko ressentait toujours cette même fierté à la découverte de sa nouvelle attribution. Chaque mission, chaque entraînement, chaque journée la rapprochait un peu de son objectif.
Plusieurs tentatives d’extorsions de fonds avaient eu lieu à l’encontre de marchands du village. Un homme leur avait proposé une augmentation de leur clientèle en échange de l’application d’une taxe s’élevant à trente pourcent des gains générés. Que cela puisse être intéressant ou non n’était pas le sujet : cet homme agissait en toute illégalité, voulant créer un marché noir en dehors de toutes les législations appliquées par les autorités. Hideko et Akio avaient été missionnés pour enquêter sur cet homme afin de déterminer son profil et soumettre ces informations à la police.
Son partenaire ne lui était pas inconnu : Akio avait déjà conviée Hideko une première fois pour un apprentissage. La jeune femme lui avait enseigné une technique d’entrave similaire à ses chaînes, que Akio pouvait utiliser avec son Doton. En échange il lui avait offert un rouleau contenant une technique de feu, sur laquelle elle avait ardemment travaillé pour l’apprendre et pouvoir l’ajouter à son propre inventaire de techniques.
Hideko nota que les ordres ne stipulaient aucunement l’arrêt du criminel. Les deux shinobis devaient se contenter de le traquer et d’établir un profil détaillé de l’homme en question.
Toute la journée durant elle décortiqua le dossier et réfléchit avec attention pour établir un plan.


Le lendemain matin elle se dirigea vers le point de rendez-vous qui leur avait été attribués. Vêtue d’un longue robe bleue royale d’un tissu fin, elle portait son bandeau à son épaule, mais n’avait pas pris sa sacoche shinobi dans l’idée de ne pas se faire remarquer. Elle avait cependant accroché son équipement sur des lanières de cuirs fixés sur ses cuisses, élégamment dissimulées par sa robe.
La missive abordait deux approches différentes pour les deux shinobis : se faire passer pour des marchands ou collaborer avec l’un d’entre eux. Bien que ces approches ne soient pas contraignantes, elles étaient néanmoins pertinente et Hideko décida de les suivre. La jeune femme ayant été une marchande d’arme et forgeron toute sa jeunesse, ce rôle lui convenait parfaitement. Elle avait aussi déjà utilisé cette couverture à plusieurs reprises durant ses précédentes affectations, ce qui ne faisait que renforcer son expérience et sa crédibilité en la matière. Hideko avait donc en tête de proposer à Akio de se faire passer pour des marchands. Bien qu’elle ne soit pas non plus complètement fermée à une autre idée, elle comptait bien essayer de le convaincre de suivre son idée.
Arrivée sur les lieux, elle n’aperçut pas Akio et décida donc de l’attendre patiemment. Après une dizaine de minutes, le jeune homme apparut au coin d’une rue. Reconnaissable grâce à sa chevelure blanche – comme celle de Hideko – elle eut un moment de doute quand elle vit qu’il s’était coupé les cheveux. Mais plus il s’approcha, plus ses doutes s’estompèrent.
Quand il l’eut rejoint, il fit une révérence des plus respectueuse et la salua avec un sourire chaleureux. Hideko fit de même, s’inclinant en signe de respect avec un sourire amical.

─ Bonjour Akio, je suis aussi ravie de te revoir. Je vais bien merci, et toi ? Tu as pu maîtriser ta nouvelle technique d’entrave ?

Tous deux devraient s’affronter un jour, ne serait-ce que pour éprouver leurs apprentissages respectifs l’un avec l’autre.

« Et pour le rouleau il m’a été très utile, j’ai beaucoup travaillé pour apprendre cette technique et je la maîtrise plutôt bien maintenant ! »

Le ton de Hideko laissa transparaître la fierté qu’elle ressentait, sans pour autant paraître prétentieuse.
Akio prit les devant en donnant son avis sur la mission. En ce qui concernait le criminel, le jeune homme penchait pour un shinobi, comme le laisser penser la missive, sans se fermer totalement aux autres possibilités. Bien qu’il y ait eu tentative d’extorsion, il insistait sur le fait qu’aucun acte violent n’avait été commis, signe qu’il s’agissait peut-être plus d’une détresse due aux dégâts de l’occupation qu’à un homme fondamentalement mal intentionné.
N’étant arrivé au village qu’après le départ de l’Empire, Hideko n’avait pas vécu ni ressenti les effets de ladite occupation. A cette époque elle vivait encore à Ogi, le village où sa famille était installé, entre Kumo et Teitetsu. L’empire, le village de la foudre, le daimyo, pour elle ils étaient tous pareil, seul le nom changeait.
Akio proposa de se faire passer pour des marchands afin de l’attirer pour accepter sa demande et voir où cela pouvait les mener. Ce plan correspondait en tout point avec celui qu’avait eu Hideko, cela ne pouvait donc que la satisfaire.

─ Eh bien il semblerait que nous ayons eu la même idée ! Donc ça me convient parfaitement.

Elle rit de bon coeur, tant la situation était cocasse, avant de continuer plus sérieusement.

« J’ai été commerçante toute ma vie, enfin plutôt commerçante et forgeron : j’avais la double casquette. Donc je connais bien le métier de marchand. Ce sera très facile pour moi de me faire passer pour une marchande d’arme Metaru en difficulté face à la baisse de la clientèle. »

Plus qu’une couverture, ce serait pour elle comme reprendre de vieilles habitudes.

« Je pense donc qu’on devrait profiter de cet atout pour se faire passer pour des marchands d’armes. Si tu as des questions en la matière n’hésite pas, je peux te donner quelques astuces qui te permettront de faire comme si tu l’avais toujours été. »

Restait à définir la manière dont ils allaient procéder pour l’attirer.

« Que penses-tu de louer un petit stand, avec tout le matériel nécessaire, sur la place marchande. Je peux facilement créer des armes pour le remplir et delà on pourrait attendre notre homme. En lésinant sur la qualité de la marchandise, vu qu’en plus nous serions nouveau, je pense qu’on aura peu de client ce qui pourrait attirer notre homme. »



Dernière édition par Metaru Hideko le Sam 20 Mar 2021 - 13:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kentoku Akio
Kentoku AkioEn ligne

Ghostbusters [Rang C - Ft Hideko] Empty
Mer 10 Mar 2021 - 15:45
Après avoir tenté de prendre les devants dans l'organisation de la mission, la belle surprise fut qu'Hideko avait la même pensée que le le jeune homme. D'ailleurs encore un nouveau point positif lorsqu'elle annonça avoir grandi dans une famille de marchands, maitrisant de ce fait toutes les ficelles de cette situation. Désormais il était clair que le genin se mettrait au service de sa coéquipière tant la réussite de leur couverture ne tenait qu'à elle. La métaru rassura d'ailleurs le Céleste en lui expliquant qu'elle l'aiderait à avoir les réflexes de la vente. Ce à quoi Akio répondit avec un grand signe affirmatif de la tête.

Le monde des marchands lui était inconnu, et c'était là une grande première pour lui, un saut dans un domaine qu'il n'avait même pas effleuré. Toutes les propositions d'Hideko étaient juste et c'est d'un pas décidé que le Genin alla à la rencontre du responsable de la place marchande pour obtenir un petit stand. Celui-ci n'était pas loin d'une des embouchures de la place : beaucoup de passage mais loin de l'émulsion provoquée par toutes les denrées en vente. Parfait pour justifier d'une difficulté à vendre.

« Bien, voilà donc notre étal ! Je te laisse le soin de le remplir grâce à ton Kinton ! Je vais aller faire un tour auprès des autres marchands pour essayer d'en apprendre un peu plus ! Si tu as le temps, essayes d'en faire le même, je reviens dans quinze minutes ! »

Lui annonça-t-il dans un geste amical. En effet il ne serait pas des plus utile au binôme à faire la plante verte en attendant qu'Hideko puisse créer un stock suffisant d'objets et d'armes pour être crédible. Autant mettre ce temps à profit. Il prit donc son carnet, un crayon qu'il plaça derrière son oreille comme aurait pu le faire un badaud souhaitant prendre des notes et se dirigea vers des stands au hasard.

L'un des premiers était rempli de fruits et légumes de la région. Un maraicher surement. Souvent ces personnes avaient beaucoup de succès, notamment car ils permettaient aux plus sédentaires de pouvoir se fournir en fruits et légumes sans effort. La marchande, une femme plutôt âgée, commença à haranguer le genin en le voyant arriver.

« Madame bonjour, je suis désolé je ne veux rien vous acheter mais plutôt vous demander quelques informations. »

« Si vous n'achetez rien, je ne suis pas intéressée ! »

Akio agrippa deux belles pêches semblant particulièrement juteuses, les paya pour apaiser la commerçante et obtenir potentiellement quelques informations sur le fameux fantôme.

« Vous avez sûrement entendu parler de ce fameux "fantôme" qui déambule le soir venu entre les stands les moins vendeurs, que pouvez-vous me dire sur ce dernier. »

« Pas grand chose jeune homme. Nous on arrive bien à vendre, par contre c'est vrai que quand on reste un peu plus longtemps le soir pour atteindre notre objectif, on tremble un peu. J'ai déjà entendu des cris d'autres marchands, mais jamais de blessures ou de menaces. À mon avis c'est un jeune ninja qui s'amuse. »

« Quelqu'un de votre connaissance aurait assisté à l'une de ses manifestations ? »

« Peut-être Takashi, le tailleur. C'est vrai que c'est pas la saison pour vendre des vêtements en laine. »

Remerciant la femme, Akio nota patiemment chaque détail et se rendit ensuite vers le tailleur que cette dernière lui avait indiqué. Il prit le soin de ranger les fruits achetés dans sa sacoche pour ne pas les abimer. L'étal du marchand de vêtement était situé à plusieurs dizaines de mètres, presque à l'opposé de celui qui avait été loué par le duo de shinobi. La foule se faisait dense à l'approche de certains commerçants, notamment l'un d'eux, vendant des jouets en bois visuellement de bonne facture.

En se frayant un chemin à travers la foule, Akio prit soin d'observer chaque stand ayant du succès afin d'y voir de potentiels points communs mais rien ne lui venait : marchand d'arme, instruments, jouets ou bien panier en osier. Que du fait main, voilà le seul point commun. Il parvint ensuite au stand du dénommé Takashi qui paraissait désemparé, assis sur sa chaise tandis que deux clients étaient à son étal, mais plus par curiosité que par intérêt.

« Monsieur Takashi ? Excusez-moi de vous déranger, je suis à la recherche d'information concernant le fantôme. On m'a dit que vous l'aviez vu ? »

« Excusez-moi, mais pourquoi je vous parlerais ? »

Akio tendit alors son poignet où il portait un ruban de shinobi de Kumo retravaillé en bracelet, comme pour montrer qu'il était là pour en enquête. Sans pour autant le prononcer à haute voix et potentiellement faire capoter l'opération si le fantôme était en fait un client du marché. Retrouvant alors un sourire de soulagement, l'homme face à lui s'exprima de façon décomplexée.

« Une ombre, plus grande que vous. Je dirais un mètre quatre vingt dix, minimum. Il était de dos. Il est apparu pour moi mais j'ai eu peur, j'ai crié, il s'est évaporé dans un nuage blanc. Il ne restait que quelques marchands. »

« Un nuage blanc et une disparition ? Une technique de déplacement instantanée me parait improbable, pas à ce niveau. Peut-être une fumigène ninja pour couvrir un départ précipité. »

« Depuis je m'efforce de partir plus tôt. Je n'ai pas beaucoup de succès ces temps-ci, mais ça contraste avec mon chiffre d'affaire durant l'automne ou l'hiver, c'est normal, je ne m'en inquiète pas et je ne suis pas prêt à faire n'importe quoi pour vendre. »

Une réaction qui l'honorait. Akio prit soin de tout notifié et continua à enquêter à droite et à gauche, même auprès de certains clients, pour obtenir un peu plus de précision. Puis il revint au stand où Hideko avait parfaitement travaillé. Il était en retard de cinq minutes par rapport à son annonce initiale, mais il savait comment se faire pardonner. Plongeant la main dans son sac, il en sortit l'un des fruits acheté plus tôt et le proposa à la Métaru.

« Ce sera pas de trop vu le temps que l'on va attendre. Tiens mes notes. »

Il tendit le carnet à sa collègue, avec les annotations qu'il avait pu tirer de ses discussions avec les personnes présentes au marché.

Notes sur le carnet:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

Ghostbusters [Rang C - Ft Hideko] Empty
Sam 13 Mar 2021 - 0:27

Akio acquiesça les propos de Hideko. La feuille de route établie, tous deux se mirent en ordre de marche.
La première chose à faire était de louer un stand pour pouvoir se faire passer pour des commerçants. Akio prit les devants et se dirigea vers le responsable de la zone marchande. Celui-ci accepta de leur louer une étale pour la journée : un petit stand à l’une des embouchures de la place. Bien que de passage, l’endroit était éloigné de l’effervescence des commerces de la place centrale : il correspondait donc parfaitement à ce qu’ils recherchaient.
La place se composait de cinq entrées distinctes se rejoignant en une zone pavée avec en son centre une fontaine. Quatre arbres se dressaient fièrement aux quatre coins, abritant les passants et les commerçants du soleil brulant estival. Les stands étaient disposés sur les quatre côtés en deux rangées parallèles. Bien que l’effervescence journalière n’ait pas encore battue son plein, il y régnait déjà une ambiance chaleureuse et vivante, comme s’il s’agissait là d’un cœur battant, les routes étant ses artères et les stands ses fibres musculaires.
Les deux genins se dirigèrent vers le stand indiqué par le responsable. Akio proposa ensuite à la jeune femme de préparer les armes en métal à exposer tandis qu’il se chargerait d’enquêter auprès des autres commerçants.

─ Excellente idée, faisons comme ça. Même si je doute avoir le temps de tout finir d’ici là.

Le jeune homme s’en alla, armé de son carnet, pour enquêter sur l’objectif de leur quête. Hideko se plaça derrière le stand puis commença son œuvre. Dans un premier temps, elle effectua une série de signes, et créa devant elle une épée ; puis elle répéta l’opération jusqu’à en fabriquer une dizaine, veillant à y ajouter quelques défauts. Hideko disposa les épées face à la rue sur des râteliers d’armes, la lame dirigée vers le bas, afin que tout le monde puisse les observer et ainsi attirer l’œil du client.
Dans un second temps elle modula une dizaine d’armes d’hast et les plaça plus en arrière, mais la pointe vers le haut. Il était important de pouvoir saisir les armes par la poignée pour pouvoir les tester et pour se faire de ne pas avoir à se baisser, mais cette problématique ne s’appliquait pas aux armes d’hast, puisqu’elles étaient munies d’un long manche. Les armes étant plus grandes, les passants pourront ainsi toutes les voir d’un seul coup d’œil, en les ordonnant ainsi.
A peine eut-elle finit de tout moduler qu’elle vit Akio revenir vers elle. Sortant un fruit de son sac, il le tendit vers la jeune femme en même temps que son carnet. Dessus étaient annotés les informations de ses premières recherches, que la jeune femme lut attentivement.

─ Donc pour l’instant on a un homme de grande taille, qui se donne un air mystérieux pour impressionner ses victimes… Pas de quoi vraiment nous aider…

Elle se frotta le menton en signe de réflexion puis continua.

« Tu as pu interroger toutes ses victimes ? Pour ma part comme tu peux le voir derrière tout est prêt, donc il n’y aurait plus qu’à attendre la fermeture de ce soir pour voir si notre homme vient nous rendre visite. Mais bon, ça reste très hypothétique et je pense qu’il faudrait que l’on trouve plus d’informations. »

Elle relu une seconde fois les notes sur le carnet et porta plus particulièrement son attention sur la troisième annotation.

« Je vois que certains marchands pensent que ce sont des concurrents qui font appel à cet homme pour faire peur à leur concurrent… Qu’en penses-tu ? Devrait-on creuser dans cette voie là ou plutôt chercher ailleurs ? »


Techniques:
 

_________________
Ghostbusters [Rang C - Ft Hideko] Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kentoku Akio
Kentoku AkioEn ligne

Ghostbusters [Rang C - Ft Hideko] Empty
Dim 14 Mar 2021 - 11:23
L'étal de marché avait fière allure, déjà quasiment plein. Le métal métaru était une vraie prouesse, et Kumo pouvait se sentir honoré de pouvoir les compter parmi les membres les plus éminents du village. Devant les notes du genin, parti à la pêche aux informations, Hideko tiqua instantanément sur le fait qu'il pouvait y avoir un concept de concurrence entrant en cause dans cette affaire. Pour Akio c'était une possibilité à ne pas éluder, cependant cela paraissait un peu trop alambiqué, la personne engagée pouvant facilement se retourner contre ses payeurs si il avait bien des capacités de shinobi.

Est-ce qu'il avait bien interrogé toutes les victimes ? Malheureusement non étant donné que ceux ayant été impactés le plus, et donc ayant le plus d'informations sur le coupable, ne revenaient pas exercer leurs métiers de commerçants. Impossible de les retrouver donc, obliger de se fier seulement aux témoins.

« Non, seulement les témoins, les victimes n'étant pas revenues. Et mon avis sur la concurrence est que ça me parait trop risqué, pour ceux employant notre coupable. On ne peux pas occulter cette possibilité mais il faut considérer d'autres hypothèses. »

Akio s'arrêta pour récupérer ses notes, relire ses écrits et remettre ses réflexions en ordre.

« Je réfléchissais à l'usage d'un Kage Bunshin. Ca pourrait expliquer ces disparitions dans des nuages blancs opaques très soudaines. Il pourrait ainsi très bien se faire passer pour un client lambda tout en essayant d'influencer certains commerçants. En apparaissant visage découvert, en civil, impossible de l'identifier comme suspect, le plan parfait. »

Mais si cette théorie était la bonne, alors il faudrait considérer le coupable d'une toute autre façon. En effet le multiclonage était une technique de haut niveau, un shinobi la maitrisant était forcément dangereux. Le visage d'Akio changea du tout au tout, comme pour faire montre d'une concentration nouvelle. La légèreté ce n'était plus d'actualité désormais.

Des clients approchaient de l'étal, rapidement le genin tenta de faire bonne figure pour paraitre crédible, mais la qualité de travail, loin d'être irréprochable comme le voulait le duo, ne plaidait pas en la faveur des pseudo-vendeurs. Et la vente n'eu pas lieu, chose parfaite pour éveiller l'intérêt du personnage recherché. Le Kentoku tourna la tête vers sa camarade en laissant apparaitre un sourire gêné mais assumé. Ce n'était vraiment pas sa nature, heureusement dans cette mission, pas besoin de savoir vendre.

Concernant le mobile du malfaiteur, là c'était encore flou. Mais tout ça témoignait au moins d'un certain appât du gain. En effet la proposition d'aide aux commerçants s'articulait autour d'un bon pourcentage de revient sur l'argent collecté. Quelqu'un en difficulté financière ? Chez les civils ce n'était pas rare depuis l'occupation. Chez les ninja en revanche, ça serait peut-être bien une première. Un groupe alors ? Ayant une connaissance dans les forces militaires de Kumo leur permettant cette manœuvre ? Tout ça était encore flou, mais il fallait quadriller au maximum la zone. S'isolant du regard de la foule, Akio effectua un multiclonage pour faire apparaitre deux nouveaux protagonistes. Ces derniers effectuèrent un Henge pour s'éloigner de l'apparence de l'original avant de partir par les toits vers des positions éloignées, pour trianguler la place marchande.

Revenant à sa position il débriefa sa manœuvre avec la Métaru.

« J'ai fais deux clones, déguisés, ils sont allés s'installer à deux positions équidistantes de la nôtre. Désormais je triangule la place. Mes clones ont pour ordre de disparaitre dès qu'ils s'apercevront de quelque chose afin que je puisse récupérer leurs observations instantanément. Que devrait-on faire de plus selon toi ? »

En effet, que suggérait sa camarade genin pour la suite ? Elle avait sans doute un autre regard que le taijutsuka.

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

Ghostbusters [Rang C - Ft Hideko] Empty
Mar 16 Mar 2021 - 12:09

Akio expliqua s’être contenté d’interroger les quelques témoins des apparitions de la personne qu’ils recherchaient. De-même, il ne croyait pas en la possibilité qu’il ait pu être engagé par d’autres marchands jaloux de l’arrivée de nouveaux venus.

─ D’accord. Dans ce cas, concentrons nous sur d’autres hypothèses, sans pour autant exclure celle-ci comme tu l’as si bien dit.

Elle ponctua sa phrase par un léger sourire et tendit le carnet de note à son interlocuteur. Celui-ci le reprit et le relu, puis après quelques secondes de réflexions, émit l’idée de l’utilisation d’un clone d’ombre pour expliquer le nuage blanc provoqué lors de la disparition du criminel.
Hideko ne possédait pas la technique du clonage d’ombre. Habituellement, cette technique était enseignée à l’académie aux jeunes adolescents, mais Hideko, ne l’ayant rejoint que tardivement, n’avait jamais suivi cet apprentissage et ne la possédait donc pas. Cette lacune était un signe de son intégration tardive et un manque dont elle avait parfaitement conscience.
Le jeune homme renchérit en expliquant que le clone pourrait ainsi se faire passer pour un client en changeant son apparence afin que l’original ne puisse être reconnu à posteriori. Son idée était pertinente et corroborerait les témoignages ainsi que les informations du dossier de mission.

─ En plus cela expliquerait l’utilisation du mudra afin de faire disparaître le clone. S’il utilisait un fumigène il devrait le lancer par terre et ce serait clairement reconnaissable.

Le criminel devait certainement faire du repérage avant d’approcher ses cibles. De plus, cela irait dans le sens de l’hypothèse de Akio. En partant de cette idée, les deux shinobis devaient se préparer minutieusement. Si leur cible changeait d’apparence et utilisait un clone, alors ils ne disposerait d’aucune description physique à donner à la police. Enfin, la technique des clones d’ombres étant d’un assez haut niveau, cela signifierait que leur adversaire pourrait se montrer difficile à appréhender, surtout en pleine rue.
Si c’était le cas, alors Hideko pourrait user de sa détection afin de localiser la direction où se tient l’original.
La jeune femme fut interrompue dans ses réflexions par l’approche de premiers clients.

─ Bonjour ! s’exclama-t-elle gaîment.

Ils la saluèrent en retour mais ne s’attardèrent pas lorsqu’ils aperçurent la qualité plus que discutable des produits proposés. En avait-elle trop fait ? Aurait du t’elle négliger qu’une partie des armes produites ? Hideko doutait de son approche, mais elle n’en montra rien, conservant son masque accueillant de bonne vendeuse.
Son collègue lui adressa un sourire gêné, ce à quoi elle répondit en plissant les lèvres, elle aussi faisait mine d’être gênée.
Akio s’éloigna puis revint quelques secondes plus tard, expliquant qu’il avait lui-même crée deux clones qu’il positionna pour trianguler la place.

─ C’est une bonne idée, mais ils doivent rester discret, surtout en disparaissant et faire comme s’ils étaient de simples clients.

Elle marqua une courte pause avant de continuer dans sa pensée, s’exprimant à voix basse afin de n’être audible que de son camarade.

« On part donc sur l’hypothèse d’un shinobi, ce qui veut dire que nous aurons certainement à faire à quelqu’un d’expérimenté et qui pourrait se montrer dangereux. S’il utilise bel et bien un clone, il doit être un peu en retrait afin de surveiller toute la place, donc nous devons redoubler de prudence. »

Un second groupe s’approcha du stand. La jeune femme les accueillit avec un grand sourire. Les trois hommes regardèrent les armes exposés et hésitèrent à les acheter, soulignant les quelques défauts. Hideko, en bonne commerçante, tenta de les convaincre, sans succès. Tous trois repartirent entre les stands et la jeune femme continua ses explications.

« J’ai une technique qui me permet de détecter une cible ainsi que la direction où elle se trouve. En prenant ça en considération, voilà ce que je te propose. »

Elle prit sa respiration, s’exprimant toujours à voix basse sans détacher son regard de la foule.

« De toute manière nous allons certainement devoir attendre ce soir pour agir. Si notre couverture est assez crédible, nous serons logiquement approché par notre homme. Je pense que nous avons deux options : soit nous acceptons son offre et on le piste à partir de là, soit on la refuse, sans pour autant apparaître comme des shinobis et le pister par la suite. J’activerai ma technique de détection et nous le suivrons aussi discrètement que possible. »

Un homme commença à s’approcher d’eux, mais reparti aussitôt à la vue des armes exposés. Hideko fit une moue déçue.

« Nous n’avons pas été missionné pour l’appréhender : nous devons simplement récolter des informations sur lui afin de les donner à la police pour qu’elle puisse par la suite agir. »

Ce petit rappel n’avait que pour objectif de conclure sa proposition.

« Qu’en penses-tu ? »

Un nouveau client, un homme de grande taille, s’approcha d’eux, l’air très intéressé par leur marchandise.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kentoku Akio
Kentoku AkioEn ligne

Ghostbusters [Rang C - Ft Hideko] Empty
Mer 17 Mar 2021 - 10:08
La récolte d'informations. Il est clair que le duo n'était pas là pour faire la justice. Ils devaient juste comprendre un peu plus en profondeur les réelles motivations du suspect. Peut-être que cela donnerait lieu ensuite à une nouvelle mission. Peu importe, là n'était pas la question immédiate. Akio écouta sa collègue tranquillement, détachant sa concentration de la Métaru pour essayer d'enlever l'air sérieux de leur discussion vis à vis des clients et badauds circulant dans le marché. Elle lui donna des conseils pour ses clones, mais ceux-ci étaient déjà parti et impossible de leur transmettre quoi que ce soit. Ils avaient reçu leurs ordres et agissaient désormais en autonomie totale.

Le Genin apprécia les diverses idées venant de sa camarade et ne pu s'empêcher de sourire lorsqu'elle évoqua une technique de détection. Etait-elle plus élaborée que celle qu'avait appris le jeune homme ? Il le saurait bien assez tôt, alors qu'un homme plutôt imposant s'approchait des armes étalées sur le présentoir. Instinctivement, Akio observa les mains du possible client et s'approcha pour entamer la discussion, comme le ferait un bon vendeur.

« Bonjour monsieur ! Que puis-je pour vous ? »

Le gaillard leva tranquillement les yeux vers Akio, semblant comprendre que ce dernier le jugeait. Il vint rejoindre ses mains derrière son dos. Le Genin pu juste comprendre qu'il semblait habitué d'user de ses poings.

« Oh trop rien, je jugeais de la qualité de votre marchandise. Les clients ne se bousculent pas on dirait ? »

Etrange affirmation que celle-ci, bien suspecte par ailleurs. Les aurait-il observé depuis leur arrivée ? Le Kentoku vint renchérir dans le but de lui soutirer de nouvelles paroles.

« Oh bah on débute dans le milieu, mais c'est vrai que ce n'est pas simple. »

L'homme vint soupeser l'une des lames crées par Hideko, effectua quelques mouvements amples et sembla vouloir sonder le métal de l'objet. Il annonça tranquillement que c'était un ouvrage métaru mais qu'il manquait de travail, annonçant ensuite que c'était l'œuvre d'un débutant, prétextant qu'un œil averti ne viendrait jamais acheter quoi que ce soit à ce stand. Il reposa alors la marchandise en s'éloignant, laissant quelques éclats de rires ricocher ci et là.

La fin de journée sonnait, le soleil se couchait. Peut-être était-ce le suspect qui cherchait sa future victime ? En tout cas le plan avait fonctionné car les armes crées par Hideko étaient pleines de défauts, voulus, afin de paraitre faibles et donc des cibles faciles à convaincre. Le temps passa et les refus de certains clients face aux offres du duo ne manquaient pas. Ils parvinrent à vendre deux épées simples et une arme d'hast. La pénombre recouvrait maintenant le village et de nombreux vendeurs se pressaient de ranger, comme paniquer par ce qui devait arriver. Akio commença à faire de même, très lentement et de façon négligée, pour témoigner de son moral au plus bas quand il se redressa brusquement. Comme piqué par quelque chose.

« Hideko, mon clone au nord vient de disparaitre. Il a vu une personne se déplacer de façon très légère sur les toits environnants. Notre suspect n'est plus très loin de passer à l'action. »

Le bunshin disparu avait transmis quelques informations intéressantes à son original, comme le fait que l'homme se déplaçant était beaucoup plus petit que la personne qu'ils avaient rencontré en fin de journée, bien plus svelte, plus rapide. Une foulée particulière également. De fines chevilles. Une femme ?

Akio, faisant mine de ranger le stand, commença à laisser trainer ses yeux sur les hauteurs mais pour le moment il ne percevait rien. C'est en se retournant qu'il pu se rendre compte de la large silhouette approchant, à environ une trentaine de mètres. Elle était en tout point identique à l'homme qui était venu voir leur marchandises. D'un geste adressé à la Métaru, Akio lui fit comprendre qu'ils allaient enfin pouvoir accélérer dans leur enquête.



Dernière édition par Kentoku Akio le Mer 17 Mar 2021 - 15:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

Ghostbusters [Rang C - Ft Hideko] Empty
Mer 17 Mar 2021 - 15:05

L’attention des deux shinobis se tourna immédiatement vers le nouveau venu. Akio l’accueilli chaleureusement et lui proposa son aide. L’homme, imposant par sa carrure et sa taille, jeta un regard rapide sur les armes, puis répondit à son interlocuteur qu’il en jugeait la qualité. Sa remarque sur le faible nombre de client de nos marchands du jour ne passa pas inaperçu, Hideko fit un sourire gêné, un brin agacé par cette remarque déplacée.
Son camarade se justifia par leur récente arrivée sur la place, allant dans le sens des paroles du client.
Ce dernier se détourna d’eux et saisit une première épée. Il la saisit par le manche et fit quelque mouvement simple, la soupesant et l’analysant sur toutes les coutures.

─ Il n’y a pas de doute, c’est un ouvrage Metaru, n’est-ce pas ?

Hideko sourit à ce qu’elle prit naturellement pour un compliment.

─ Oui ! Vous avez l’œil expert. Dit-elle un petit sourire en coin.

─ Mais la qualité n’y est pas. Elle n’est pas équilibrée et n’est pas suis aiguisée qu’elle devrait l’être, ça manque clairement de travail…

Un silence gênant ponctua sa charge.

« C’est un travail de débutant, rien de plus. Un œil averti ne viendra jamais acheter quoique ce soit chez vous. »

Hideko esquissa un sourire gênée et resta muette. L’homme reposa l’arme sans aucune délicatesse, la jetant presque devant lui, puis s’en alla, riant aux éclats. La jeune femme vint replacer proprement l’objet et regarda l’air contrarié son camarade.
Tous les clients qu’ils pouvaient rencontrés étaient de potentiels suspect, mais cet homme là sortait du lot. Il avait de toute évidence une certaine expérience dans le maniement des armes, comme en témoignait ses gestes. De même, il savait juger de leur qualité et du travail accompli en ce sens. Ses accusations visaient-elles à tester la réaction des deux genins ? Si tel était le cas, Hideko espérait être restée crédible. Sa gêne au regard de ces armes de mauvaise qualité était sincère, de même que la colère qu’elle avait ressenti à l’encontre des accusations profanées par l’homme. Elle s’était exprimée sincèrement, ce qui, elle l’espérait, renforcerait sa crédibilité.
Akio ne donna pas son avis concernant les propositions de Hideko, happé par l’arrivée soudaine de cet homme. La jeune femme ne réengagea pas la conversation, préférant reporter cette prise de décision à plus tard, si l’opportunité se présentait.


Les client s’enchaînèrent durant toute la journée : femmes, hommes et groupes de diverses origines. Tous deux parvinrent à vendre quelques armes : deux épées et une lance ; pas de quoi rentabiliser leur journée, mais cela allait parfaitement dans leur sens, rendant leur couverture d’autant plus crédible.
Certains éveillèrent les soupçons de Hideko, d’autres moins, mais elle prit soin de mémoriser autant que possible les conversations et descriptions physique qu’elle avait eu avec ces personnes.
Le soleil se couchait peu à peu et eut tôt fait de disparaître, laissant place à la lune et aux éclairages nocturnes.
Plusieurs commerçants commencèrent à ranger leurs affaires. La panique pouvait se lire dans leurs mouvements pressés et maladroits, témoignant d’un réel stress par rapport à cette histoire de fantôme. Akio commença à les imiter d’un air nonchalant et Hideko fit de même, comme fatiguée par cette longue journée de vente peu fructueuse.
Soudain, le jeune homme se redressa brusquement. Hideko le regarda, l’air étonné : un de ses clones – celui positionné au nord – venait de disparaître et de lui transmettre des informations concernant une personne suspecte se déplaçant sur les toits.
Les seules personnes qui agissaient ainsi étaient des shinobis. Était-ce leur suspect ? Si tel était le cas, cela irait dans le sens de l’hypothèse qu’ils avaient émis.
Tous deux étaient encore en train de ranger le stand quand Akio fit signe à sa comparse que l’homme qui les avait interpellé sur la qualité de la marchandise, plus tôt dans la journée, semblait se diriger vers eux.
Elle le fixa du regard, l’air inquiet, attendant qu’il ne parvienne jusqu’à elle.

─ Bonsoir, vous désirez quelque chose ?

Sa taille imposante renvoyait une image de puissance. Du haut de son mètre cinquante, Hideko ne se laissa pas démonter en bonne Metaru qu’elle était censée être.
Il lui répondit de sa voix grave.

─ Vous savez que vous n’arriverez jamais à rien en vendant cette camelote, mmh ?

Hideko eut l’air irritée, mais cette irritation laissa rapidement place à une gêne à peine voilée : il avait raison.

─ Je ne vous permets pas !

─ Mais moi je me permets et vous savez que j’ai raison, alors arrêtez votre petit jeu.

Akio, qui n’intervint pas, semblait laisser l’initiative à sa collègue pour interagir avec le suspect. Hideko, l’air agacée, ne réagit pas et fit mine de l’ignorer. L’homme revint à la charge.

« Je peux vous aider, vous savez, en vous apportant un peu plus de clientèle… »

Suspicieuse, Hideko plissa les yeux. Relevant légèrement la tête, elle fit mine d’être intéressée.

─ Comment ça ?

─ Je peux vous amener des clients qui accepteront d’acheter vos armes. Vous êtes une Metaru, je me trompe ? Donc vous devez vous même les forger… Cela pourrait vous aider le temps de vous faire la main… et d’améliorer votre technique.

Son ton manipulateur alla avec une légère gestuelle des mains qui visait à mettre en confiance son interlocutrice. Hideko se tourna vers son camarade et hocha légèrement la tête en signe de refus, sans se faire remarquer par l’homme derrière elle. Tandis qu’elle jouait le rôle de la marchande convaincue par cette offre, elle l’invitait à jouer la voix de la raison.

─ T’en penses quoi ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kentoku Akio
Kentoku AkioEn ligne

Ghostbusters [Rang C - Ft Hideko] Empty
Jeu 18 Mar 2021 - 12:12
De loin, Akio observait la scène se déroulant sous ses yeux. Il laissait le loisir à sa comparse de gérer les affaires commerciales avec celui qui était clairement coupable désormais. Ne laissant rien transparaitre, le genin s'approcha de sa coéquipière pour intervenir dans la discussion, prenant la place que lui avait laissé sa camarade en lui demandant son avis.

Prenant un ton déterminé et feignant l'envie, il regarda l'inconnu face à eux en faisant une légère révérence, pour appuyer la future décision du duo.

« Nous vous remercions, nous acceptons votre offre. Nous souffrons financièrement, et votre proposition est une véritable bouffée d'air frais ! »

L'homme se redressa, souriant. Il commença a expliquer les principes de cet accord. Qu'il fallait compter une semaine pour que les prémices de résultats soient visibles. Au fond Akio était soulagé, en effet une fois la police de Kumo prévenue, elle prendrait surement le relais sur l'étal pour laisser le piège prendre. Il annonça le pourcentage de revenu qu'il souhaitait obtenir pour l'accord et il s'élevait à trente pourcent des bénéfices du duo. C'était semblable à ce qu'il avait été indiqué en préambule de la mission. Faisant demi-tour, le mystérieux personnage s'éloigna et d'un geste disparut dans un nuage de fumée.

Le deuxième clone d'Akio s'était déplacé vers l'étal très discrètement. Observant la scène. Tout à coup Akio tiqua. Son clone venait de disparaitre. Il avait repéré la silhouette des toits s'en allant vers la sortie sud. le Kentoku demanda rapidement à sa camarade d'user de sa technique de sensorialité afin de le traquer. Le duo s'élança alors à la poursuite du vrai suspect.

Ils ne devaient pas intervenir pour attraper le coupable, seulement obtenir le plus d'informations possible. S'en suivrait une nouvelle mission, coordonnée par les forces de police afin d'aller à son encontre et de l'arrêter une bonne fois pour toute. le Céleste demanderait à être affecté à cette quête, il tenait à mettre un point final à toute cette histoire.

Ecoutant sa camarade, le duo fondait au travers des ruelles, traquant leur cible. Bientôt ils arrivèrent dans un quartier d'habitation dense, où de nombreuses personnes s'était regroupées. Impossible désormais de courir. S'arrêtant quelques secondes, le Céleste se tourna vers Hideko afin de connaitre la direction de leur cible.

« L'enfoiré... Il ou elle sait comment se faire oublier. Tu as la direction ? On doit savoir où l'inconnu s'est arrêtée. Après ça on aura assez d'informations pour aller prévenir les autorités. »

Akio se résumait les données en tête : Une personne svelte, visuellement proche d'une femme, rapide, maitrisant le clonage avancé. C'était un shinobi de bon niveau, sans aucun doute. Rien ne devait être pris à la légère dans cette affaire. Le jeune homme commença à observer autour de lui, les passants les regardaient avec de plus en plus d'insistance. Ils devaient rapidement se mettre en mouvement pour ne pas trop attirer les regards.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

Ghostbusters [Rang C - Ft Hideko] Empty
Jeu 18 Mar 2021 - 15:24

Akio prit les devants et accepta l’offre de leur interlocuteur, ajoutant qu’ils souffraient financièrement et que sa proposition leur serait d’une grande aide.
La jeune femme se dit qu’il en rajoutait peut-être un peu trop. Après tout, cela ne faisait qu’un jour qu’ils s’étaient installé sur le marché : ils ne pouvaient pas déjà avoir des difficultés financières, bien qu’elles auraient été inévitable si la situation se poursuivait ainsi. Cependant, cet homme ne pouvait pas non plus connaître leur situation. Plusieurs situations pouvaient étayer les propos de Akio : ils pouvaient avoir changé de place et déjà souffrir financièrement de précédents ratés. Le criminel semblait s’être crée une zone de confort en sévissant toujours sur le même marché. Aussi, bien qu’il doive le connaître – ainsi que les marchands qui le composaient – relativement bien, il ne pouvait avoir connaissance de leur passif.

─ Parfait ! Marché conclu dans ce cas ! Dit-il en s’exclamant. Vous commencerez à voir le nombre de vos clients augmenter d’ici une semaine.

Hideko feignit d’être soulagée, tout comme son camarade. Toute l’attention se portait sur l’inconnu.

« En échange vous devrez trente pourcent de vos bénéfices, c’est compris ?

─ C’est d’accord. J’espère que vous tiendrai vos promesse ! Dit Hideko pour conclure.

L’homme se retourna et sans alla sans un mot de plus, se hâtant de quitter la place. Quand il fut parti, Hideko continua à ranger l’étale. Elle regarda son camarade, s’exprimant à voix basse.

« On dirait bien que tout s’est passé comme prévu… Comme ça tu as préféré accepter son offre ? On verra bien où... »

Le jeune homme lui coupa la parole et l’informa que son deuxième et dernier clone venait de disparaître : il avait repéré une silhouette féminine se déplaçant sur les toits. Il lui demanda d’activer sa technique, ce qu’elle fit sans attendre : la traque pouvait commencer.



─ Suis moi ! Si elle s’éloigne trop je vais perdre sa trace !

Laissant tout en plan, il s’élancèrent dans la rue à leur droite. Intérieurement, Hideko se désolait de ne pas encore totalement s’entendre avec Atsuo, l’un des caracals avec lesquels elle avait pactisé. Ce dernier était un chasseur hors-pair dont les sens aiguisés en feraient un traqueur particulièrement efficace, mais l’heure n’était pas aux regrets.
Hideko sentit la direction d’où émanait le chakra de leur cible, la signature même que celle qu’avait laissé leur interlocuteur quelques instants plus tôt. Elle ouvra la marche, courant à travers les ruelles pour suivre sa piste.

« Par ici ! »

Zigzaguant de gauche à droite, elle suivit tant bien que mal la signature de chakra. Tantôt elle accéléra le pas afin de ne pas se faire distancier, tantôt elle ralentit afin de ne pas trop s’en rapprocher.
Leur course les amenèrent jusqu’en bas du village, dans le quartier pauvre, particulièrement dense. Les rue, se rétrécirent à vue d’œil, étaient bondées de monde et il leur était désormais impossible de garder le même rythme. Ils s’arrêtèrent en plein milieu, bloqué par les passants. Hideko se concentra afin de ne pas perdre sa trace. Akio était inquiet, à juste titre, mais la jeune femme n’allait pas se laisser avoir si facilement. Elle connaissait bien ses quartiers, elle qui n’avait jamais vécu dans le confort des autres quartiers comme les autres membres de son clan.
En priorité, il fallait se mêler à la foule.

─ Je ne l’ai pas perdu, ne t’inquiète pas. Fais comme si de rien était, suis-moi calmement.

Hideko se fraya un chemin, sa petite taille l’aidant grandement à passer entre les personnes qui se dressaient devant elle.
L’émanation de chakra la conduisit jusqu’à un immeuble. Hideko releva la tête, observant le bâtiment qui se dressait devant eux. Haut de plus d’une dizaine d’étages, elle sentit que la signature provenait des étages se situant au milieu, sans parvenir à savoir précisément d’où elle provenait. Pour cela, il aurait fallu qu’ils se rapprochent mais cela était trop dangereux : ils risquaient d’attirer l’attention sur eux et de tout faire capoter.

─ Viens.

Hideko saisit Akio par le bras et le conduisit jusqu’à un petit passage perpendiculaire à la rue. Le renfoncement était parfaitement adapté pour y réaliser des affaires à l’abri des regards trop curieux.

« La signature vient de l’immeuble que tu as vu, quatrième, cinquième ou sixième étage, je ne sais pas exactement. Ma technique me permet de savoir de qu’elle direction elle provient, donc je sais qu’elle vient de cette immeuble, mais je ne peux pas savoir où. »

Elle marqua une pause, réfléchissant à la marche à suivre, puis continua.

« Je ne sais pas qui on traque. Explique moi ce que tes clones ont vu. Ensuite, je pense que le mieux c’est que tu monte sur les toits d’un immeuble en face de la rue et que tu essayes de la trouver en vérifiant les appartements à travers les fenêtres, en restant discret. Pendant ce temps je vais retourner au stand pour tout ranger et ne pas attirer l’attention. Nous devons conserver notre couverture, sans quoi nous risquons de faire fuir notre cible. Oh, et tu pourrais me passer un de tes clones ? Histoire qu’on revienne ensemble, ce sera plus crédible. »



Dernière édition par Metaru Hideko le Sam 20 Mar 2021 - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kentoku Akio
Kentoku AkioEn ligne

Ghostbusters [Rang C - Ft Hideko] Empty
Sam 20 Mar 2021 - 8:50
Le duo se fondait parfaitement dans la foule. Rester en mouvement permettait de ne pas attirer outre mesure l'attention, et pour une traque c'était parfait. Guidé par la sensorialité d'Hideko, les deux genins se retrouvèrent rapidement dans un bâtiment de plusieurs étages à caractère d'habitation. Rapidement Akio fut tiré par le bras dans une ruelle adjacente, lieu qu'avait choisi sa camarade pour débriefer ses informations et établir la suite du plan. Chaque parole prononcée faisait sens, aussi le Kentoku n'y trouva rien à redire. il s'occuperait de la collecte supplémentaire d'informations tandis que sa coéquipière retournerait sur la place du marché pour ranger l'étal. D'un mudra il fit apparaitre un nouveau clone qu'il délégua à l'utilisatrice de Kinton.

« N'oublies pas le fonctionnement des clones Hideko. Au moindre soucis tu lui dis ce qu'il se passe et tu le frappes. Il disparaitra et je récupérerai ses connaissances. Je récolte les informations et je te rejoins. »

Un geste amical de la main plus tard et le Céleste était déjà sur les toits faisant face au bâtiment. Il prit soin, malgré l'obscurité grandissante, de rester caché derrière quelques murets et autre cheminée pour gagner en discrétion. Son regard balaya les fenêtres éclairées par des mouvements de flammes. Le suspect était entré depuis plusieurs minutes. Braquant sa vision sur les étages identifiés par la Métaru, il commença à étudier le comportement des silhouettes qu'il distinguait.

Une famille tout ce qu'il y avait de plus banal, un jeune couple dégustant un plat. Un jeune shinobi semblant s'exercer à des mouvements. Pour le moment rien. Jusqu'à ce qu'il distingue une étrange danse lumineuse au cinquième. Des bougies s'allumaient et s'éteignaient rapidement, comme si l'on voulait conserver l'obscurité. Akio fixa encore plus intensément les baies vitrées jusqu'à entrevoir la même silhouette svelte que son clone avait pu apercevoir sur les toits plus tôt. Derrière elle, dans la même pièce, deux autres, plus imposantes.

« Elle n'agit pas seule... Sous la menace ou en équipe, ça reste à déterminer. »

Akio griffonna rapidement sur un petit carnet les informations qu'il avait obtenu afin de les rapporter aux autorités. Mais la tournure des évènements commença à déraper lorsque l'une des deux personnes imposantes empoigna la plus fine, qui lui donna rapidement un objet dans la main. S'en suivit le départ des deux masses, laissant dans la pièce la seule supposée kunoichi. Semblant éreintée, elle se laissa tomber sur un fauteuil avant de frapper dans le mur juste à côté.

Son comportement indiquait qu'elle était clairement victime d'un mauvais plan. Peut-être dépassé par les évènements, ou bien qu'elle avait demandé de l'aide aux mauvaises personnes ? Akio commença à réfléchir, se disant qu'Akagi aurait sûrement arrêté tout le monde sans savoir qui était la vraie victime de l'histoire. Se rapprochant du bord du toit, le jeune Kentoku observa la sortie du bâtiment pour tenter de bien mieux voir les deux gros bras. Ce qui ne se fit pas attendre.

L'un des deux était reconnaissable : il s'agissait de l'homme du marché. Mais il avait une démarche différente, moins assurée, plus brutale. Peut-être que le Henge du clone du marché était basé sur le modèle de ce lourdaud. L'autre était un peu plus fin, un tatouage étrange ornait son épaule, visible de part le gilet sans manche qu'il utilisait. Une tête de salamandre. Rapidement le Genin nota sur son carnet les détails et les suppositions avant de se décider à repartir vers le marché.

Un dernier coup d'oeil au travers de la fenêtre du cinquième pour s'apercevoir que la silhouette paraissait prostrée, au fond de son fauteuil, n'ayant pas encore bougé depuis tout à l'heure, le poing toujours enfoncé dans son mur. Direction le marché pour débriefer. Puis enfin le duo irait faire son rapport, espérant être affecté à la suite de l'enquête.

Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

Ghostbusters [Rang C - Ft Hideko] Empty
Sam 20 Mar 2021 - 14:11

Akio valida son idée et créa un clone en ce sens. Il lui rappela le principe d’utilisation des clones d’ombres : si elle désirait lui faire rapidement passer un message, elle n’avait qu’à le dire au clone et à le frapper pour le faire disparaître. Toute son expérience et les informations en sa possession retourneraient instantanément à l’original.
Son collègue l’informa qu’il la rejoindrait une fois qu’il aurait récolté les informations qui leur manquait.

─ Très bien, on fait comme ça. Bon courage !

Elle lui rendit son salut en agitant la main puis s’en alla vers la place où se tenait leur stand, accompagné du clone.
L’excitation de la traque s’atténua peu à peu. Bien que concentrée, la fatigue de la journée commença à se faire sentir, de légers maux de têtes faisant leur apparition.


Arrivée sur les lieux, elle vit une place déserte, dénuée de tous ses marchands ; tous avaient déjà terminé de ranger leurs étales, ne restait plus que celle du duo.

─ Je te laisse t’occuper des épées. Emballe les et place les sous le comptoir, je vais faire pareil pour les armes d’hast. Ensuite on fermera tout à clé et on terminera par les volets afin de tout verrouiller.

Le clone acquiesça et se mit à la tâche sans attendre. Hideko fit de même, attrapant une à une les arme d’hast afin de les emballer dans un tissu protecteur puis les ranger proprement dans un long meuble.
Une à une, les arme furent délicatement rangées, la jeune femme veillant à ce qu’elles ne puissent être abîmées par l’humidité ou par les chocs. Elle expliqua la démarche au clone afin qu’il suive le même procédé. Bien que de piètre qualité, la nature de commerçante de Hideko lui dictait de prendre soin de ses créations.
Le soleil terminait de se coucher, les éclairages nocturnes prenant le rôle de ce premier pour illuminer la place marchande. Hideko termina en premier de tout ranger. Quand le clone eut terminé, tous deux sortirent, laissèrent tomber les volets, les verrouillèrent puis firent de même avec la porte d’accès. Tout était en ordre.

─ C’est tout bon. Je vais te frapper pour en informer l’original, ok ?

Le clone acquiesça, bien que peu réjouit à l’idée de recevoir un coup. Hideko concentra son chakra dans sa jambe droite et décocha un puissant coup afin de le dissiper. Aussitôt, elle vit Akio sortir de la ruelle à sa droite et se diriger vers elle. Arrivé à son niveau, elle engagea la conversation.

─ Parfait timing ! Tu me fais ton rapport ?

Attentive, Hideko écouta son interlocuteur parler de la femme qu’il avait remarqué ainsi que des deux hommes. Ainsi leur cible semblait être sujette à un chantage… mais si elle était une shinobi, il aurait été étrange qu’elle ait accepté de bonne grâce. Ces deux hommes devaient pouvoir faire pression sur elle d’une manière ou d’une autre afin de l’obliger à agir ainsi.
Bien qu’ils soient parvenus à faire la lumière sur toute cette affaire, ces dernières révélations entraînaient encore plus de questions. Leur mission accompli, ils devaient faire un rapport détaillé ce concernant afin que le village puisse décider de la marche à suivre.

─ Bon, on dirait que toute cette affaire est plus importante qu’elle ne le laissait penser au début. Je te propose qu’on s’arrête là et qu’on fasse notre rapport au village afin qu’ils puissent décider de la marche à suivre. Qu’en dis-tu ?

Akio expliqua avoir eut la même idée que sa compagne, ce à quoi elle répondit par un sourire espiègle. Tous deux se saluèrent et partirent de leur côté.


Quand Hideko fut rentrée chez elle, elle s’attela directement à la rédaction du rapport de mission. Aurait-elle le temps de rendre visite à sa petite sœur ce soir ? Elle en doutait fortement mais voulait quand même essayer. Chaque fois qu’elle ratait une occasion, Aya lui en voulait et se refermait pendant plusieurs jours. Communiquer avec elle était si difficile depuis qu’elle avait craquée… mais Hideko ne devait pas se laisser déconcentrer, la mission primait. Toutes les informations accumulées dans la journée étant encore fraîches dans sa mémoire, elle ne voulait pas perdre de temps et risquer d’oublier un détail.
La jeune femme se plaça devant son bureau, puis armée de sa plume, commença son rapport.



Sujet :
Quelques rumeurs récentes circulent au sein du village. En effet, de nombreux témoignages de marchands révèlent avoir vu un homme apparaître tard en soirée. Ayant été remarqué aux alentours de minuit lorsque les dernières personnes quittent la place publique, celui-ci aurait pour habitude d’approcher les marchands une fois isolés pour leur faire une offre banale, mais étrange. En effet, ceux-ci ont révélé aux autorités la proposition d’un pacte pouvant multiplier leurs richesses. Aux premiers abords, le tout ressemblait à une demande de partenariat. Toutefois, certains révèlent s’être vu offrir une taxe de 30% contre l’accroissement de leur clientèle. Perplexe, plus les négociations se poursuivaient ou plus un refus se manifestait, plus celui-ci devenait hostile, allant même jusqu’à proférer certaines menaces avant de disparaître.

La police de Kumo étant très attentive à ce genre de phénomènes, au début, la présence de cet individu ressemblait à un mythe, mais elle est graduellement devenue de plus en plus réelle. Si les intentions de l’individu ne sont pas claires, l’appel aux autorités dont certains ont fait preuve en haussant la voix a constamment provoqué une réaction sans retour : une disparition soudaine suite à l’utilisation de quelques mudras.

Mythe ou réalité? De nombreux discours sur son apparence s'opposent, ce qui ne rend pas la tâche aux autorités simples. N’ayant toutefois causé aucun méfait, le Kyuubu aimerait vous mandater à investiguer sur le tout afin de trouver des éléments servant à l’identifier. Or, le plus important demeure la compréhension de ses réels objectifs, une tâche pas facile. Quitte à vous faire passer pour un marchand ou collaborer avec l’un d’entre eux, avoir un premier contact pour identifier ses vraies intentions est votre priorité.


Objectifs :
- Discuter avec les marchands afin de récolter quelques témoignages
- Élaborer un plan afin de l’attirer
- Obtenir des informations sur lui
- Déterminer ses motifs
- Faire un rapport à la police de Kumo


Rapport de mission :
Akio Kentoku et moi-même avons mené l’enquête conformément à l’ordre de mission sur le criminel sévissant sur la place marchande. Nous avons établi un plan d’approche simple et interrogé en même temps les marchands afin de recueillir leurs témoignages. Voici ce que Akio a pu relever :

- Homme grand, 1m90, aucune information sur le visage ou les cheveux. Disparait dans un nuage blanc. Impossible déplacement instantané. Fumigène shinobi ?
- Aucune certitude sur le caractère shinobi du Fantôme. Peut très bien faire semblant d'user de mudra pour se crédibiliser.
- Certains imaginent le Fantôme comme un homme de main embauché par des concurrents pour déstabiliser/décrédibiliser d'autres marchands.

Nous avons décidé de nous faire passer pour des commerçants en louant une étale au responsable de place. Ayant moi-même étant commerçante, ce fut facile de se refaire passer pour tel et d’expliquer à mon camarade comment agir. La disparition soudaine de notre cible nous a fait penser à un clone d’ombre plus qu’un fumigène, les mudras qu’il doit composer pour se faire – comme indiqué dans le dossier de mission – renforçant cette hypothèse.
A la fin de la journée un homme nous a accosté et nous a finalement proposé le marché proposé aux autres commerçants. C’est un homme de grande taille – confirmant les témoignages – au visage carré et à la carrure imposante. Il est très masculin et facilement reconnaissable. Nous ne sommes pas capable de faire un portrait robot mais nous pouvons y contribuer avec une personne ayant ces capacités si nécessaire.
Nous avons accepté son offre et avons ensuite suivi une femme se déplaçant par les toits, pensant que c’était elle l’origine du clone couplet au henge. Grâce à ma technique de sensorialité, nous avons pu la suivre jusqu’à un immeuble en aval du village. Akio est resté dissimulé afin de trouver précisément son appartement pendant que je suis revenu sur la place pour terminer de ranger le stand louer afin de conserver – si nécessaire – notre couverture.
Akio a pu trouver l’appartement où vit cette femme et a aussi pu y observer deux hommes qui semblaient la manipuler, comme en témoignait son comportement.
En conclusion, l’affaire semble être plus importante qu’elle ne l’était au premier abord. La coupable semble elle-même être une victime, mais il faudrait plus enquêter ce sens afin de confirmer cette hypothèse et aussi chercher du côté des deux hommes, qui peuvent n’être que les hommes de mains d’un groupe plus important.


Metaru Hideko



Elle le rangea dans une grande enveloppe et laissa cette dernière sur son bureau, puis s’en alla sans attendre vers l’hôpital. Le rapport ne serait à rendre que le lendemain, en attendant, elle avait plus urgent. Bien que les horaires de visites soient passés, peut-être qu’elle pourrait s’infiltrer dans l’hôpital afin de la voir un peu…

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Ghostbusters [Rang C - Ft Hideko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: