Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive

Denkou Yuga
Denkou Yuga

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive Empty
Mar 9 Mar 2021 - 10:59
Alors qu'il était de retour de sa mission, Yuga se posait évidemment nombreuses questions sur celle-ci. Une famille royale qui tentait de conquérir le pays de manière pacifiste, il ne comprenait pas tout mais cela n'égayait rien de bien pour le village caché des nuages. Enfin, le rapport avait été rapidement fait auprès des instances dirigeantes. Désormais, en tant qu'officier du Kyubuu, le gamin devait être prêt à l'entrée des portes.

Après tout, c'était son travail de veiller à la sécurité des Kumojins mais également des Kaminarijins. Pour le moment, c'était une nouvelle mission qui l'attendait avec sa seconde élève, Metaru Hideko. L'équipe Hogo était prête à repartir.

La mission était de faible rang, consistant à quelque chose d'assez simpliste. Mais, pour commencer, il ne voulait pas perturber sa jeune élève. La mission était de se rendre à Hidshu puis à vérifier les clôtures afin de les solidifier mais également de convaincre le gestionnaire du village à faire confiance à l'Institut Scientifique Kumojin.

Arrivant aux portes du village, le chûnin vit également Hideko arrivée. Il avait déjà quelques idées concernant le renforcement des clôtures.

- Comment vas-tu, Hideko ? Remise de notre petit entraînement ?

Il souriait, ravi de pouvoir effectuer cette petite mission.

- Et bien, c'est parti pour notre première mission, tu as pu lire l'ordre de celle-ci ?

Lui demanda-t-il, alors.



Spoiler:
 

_________________
[Mission D] La meilleur offensive est la défensive E73a
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7024-denkou-yuga https://www.ascentofshinobi.com/t9749-ten-no-senshi-yuga#82778 https://www.ascentofshinobi.com/u978
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive Empty
Mer 10 Mar 2021 - 11:53

La nouvelle qui venait de tomber ravissait Hideko : Yuga était enfin de retour au village et tous deux étaient déjà réquisitionnés pour effectuer leur première mission d’équipe.
Son retour devait être récent, la jeune femme n’en ayant pas eu connaissance avant la lecture de la missive. Contrairement aux autres fois, où elle avait du se rendre à l’académie pour recevoir un briefing de mission, le dossier lui avait été direct posté dans sa boîte aux lettres. Yuga devait certainement lui avait reçu le fameux briefing en question et lui expliquerait ce qu’il en ressortait en temps voulu.
Le soleil couchant descendait peu à peu dans le ciel, la chaleur journalière laissant place à la fraîcheur nocturne. Hideko se trouvait sur son bureau, le dossier ouvert devant elle, lisant avec attention toutes les informations inscrites.
Hidshu, grand village de chasseur situé à l’ouest du pays, avait demandé l’aide de Kumo pour se protéger des effets de la résonance. Hideko avait entendu parlé de ce phénomène, dont elle avait pu observer les effets dans son entourage et sur l’environnement.
Cependant, elle ignorait l’envergure de toute cette histoire et les origines de ce phénomène extraordinaire. Elle décida donc d’aller à la bibliothèque afin de se renseigner, une fois la lecture du dossier achevée et se rencontra dessus.
Ce phénomène avait causé un accroissement de l’agressivité des crocodiles, naturellement présent dans les deux affluents qui bordent Hidshu. Leurs tentatives d’attaques répétées sur le bétail avait endommagé à de multiples reprises les clôtures en bois le protégeant. L’objectif de la mission consistait au renforcement de ces clôtures afin que les bêtes ne soient plus menacés par ces prédateurs ; le village étant le principal fournisseur de bétail du pays, préserver son activité était vital.
Les autorités d’Hidshu avaient déjà fait appel au village à plusieurs reprises et celui-ci avait proposé d’envoyer des membres de l’institut pour endiguer le phénomène. Bien que rationnelle, cette proposition n’avait en aucun cas convaincu les villageois. Ceux-là préféraient voir ces bêtes disparaître plutôt que de se protéger d’avantage contre leurs assauts, mais ce n’était pas le choix du village.
Yuga et Hideko avait donc pour objectif de solidifier les clôtures afin de convaincre Taka, le chef du village, du bien-fondé de l’idée.
La jeune femme était toute désignée pour une telle mission : grâce à sa maîtrise du métal elle pourrait aisément consolider la structure en bois des clôtures.
Les objectifs de la mission étaient simple, correspondant à une mission de rang D. Bien que la jeune femme ait déjà effectué des missions de plus haut rang avec d’autres personnes, c’était une mission du plus faible rang qui lui avait été attribuée avec son chef d’équipe. Les raisons d’une telle décision lui échappaient, mais pour autant cela ne la dérangeait pas.
Aussitôt sa lecture terminée elle prit se releva, prit sa sacoche et sortit de chez elle. Veillant à bien fermer la porte à clé, Hideko se mit en route vers la Grande Bibliothèque afin de se renseigner sur la résonance.


Hideko n’en revenait pas. Comment pouvait-elle avoir ignoré tout cela ? Son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine. Choquée, elle était immobile, la dernière édition du kunaï émoussée entre les mains.
Assise sur un banc entre les rayons de deux bibliothèque, elle relu plusieurs fois le même passage, n’y croyant pas ses yeux : Sendai Yahiko était empereur du Teikoku ? Ce Sendai Yahiko ? Sa photo correspondait parfaitement, il n’y avait pas d’erreur possible. Comment était-ce possible ? Loin de l’avoir oubliée, son absence au sein du village ne l’avait pas surprise : nombreux étaient les shinobis qu’elle n’avait jamais rencontré. S’informer sur un membre du village en tant que genin était impossible. Hideko n’avait pas donc essayé d’en savoir plus son égard. Elle aurait dû essayer.
Ses mains lâchèrent le journal, qui retomba lentement sur le bois. Son dos vint se poser contre l’arrière de sa chaise.

─ Deux ans. En deux ans il est passé de simple genin à Empereur. Comment ? Comment.

Le choc était tel qu’elle resta ainsi plus d’une dizaine de minute, tenta en vain de répondre à cette question. Face à cette réalité insurmontable, elle savait qu’elle n’y parviendrait pas seule : elle devait le contacter. En avait-elle le droit ? Non, jamais elle n’aurait l’autorisation de contacter l’empereur en tant que simple genin de Kumo. Le passif entre le village et l’empire était trop gros, trop insurmontable, mais elle devait trouver une solution.
L’article portant sur le Pays de la Foudre attira aussi son attention. Chacun des mots inscrits se grava dans sa mémoire, mais le cœur n’y était pas. Cela faisait trop, trop pour une seule soirée.


Plus d’une demi-heure passa ainsi : ce fut le froid qui arracha Hideko de sa torpeur. La jeune femme se releva légèrement et replia le journal. Enfouissant ces réalités au fond d’elle-même, elle se releva et alla ranger l’exemplaire qu’elle avait emprunté.

─ Ce n’est pas le moment, je dois me concentrer sur la mission.

Fuyant une vérité trop dure à accepter, elle vint se rasseoir sa chaise et ouvrit le second exemplaire qu’elle avait prise : le numéro quatre. Quelles sombres vérités allait-il lui apprendre ?
Ouvrant le journal numéro trois, elle lu avec une attention toute particulière chacun des mots inscrits sur le papier. La découverte de l’accord mondial entre les seigneurs termina de lui glacer le sang. Comment tous ces hommes avaient-ils pu commettre un tel crime contre leur peuple ? Contre tous ces gens ? Hideko ne se faisait pas d’illusion, elle ne s’en était jamais faite : seigneurs, empereurs, roi, reines, ils étaient tous pareils. Le système pouvait changer, leur nom varier, tous agissaient aussi égoïstement les uns que les autres. Ces hommes de pouvoirs n’en avaient que faire des pauvres gens qui se battaient pour survivre. Ils ne désiraient qu’une seule chose : conserver leur pouvoir, protéger leur tête.
Cette nouvelle résonna avec le dernier article du kunaï émoussé numéro dix : la famille seigneuriale ne serait qu’une usurpatrice et son fils serait en collusion avec l’Homme au chapeau. Usurpateur ou non, cela ne fit que renforcer sa colère à l’égard de toutes ces têtes dirigeantes, tous ces hommes qui tentaient pas tous les moyens d’obtenir les pouvoirs, quitte à sacrifier pour y parvenir.
Aucune information ne portait sur la résonance. Tout ce que Hideko trouva entre ces lignes n’étaient que scandales et sombres vérités.
En entrant dans la Grande Bibliothèque, Hideko espérait en ressortir moins ignorante des phénomènes qui avaient bouleversés cette terre. En réalité, elle en était ressortie désabusée, médusée par tout ce qu’elle avait pu lire.


La nuit fut pénible : ses pensées la tourmentèrent des heures durant, remuant encore et encore toutes ce qu’elle avait appris la vieille, sans parvenir à s’apaiser.
Le lendemain matin, Hideko n’avait quasiment pas dormi. Le corps ankylosé, les yeux fermés, elle restait allongée sur son lit. Une violente migraine, qui avait naquit à peine rentré ne l’avait pas quitté pendant tout ce temps.
Le rendez-vous était donné et la jeune femme ne pouvait pas le manquer. Face à toutes ces horreurs, elle essaya de se raccrocher à son devoir, à sa mission. Péniblement, Hideko s’assit sur son lit et resta encore assise plusieurs minutes durant avant de se lever.


Arrivée devant les portes du villages, elle patienta contre un mur, son esprit perdu dans ses innombrables pensées. Aussi, elle ne vit pas arriver son chef d’équipe qui la surprit en lui adressant la parole.
Les traits tirés par la fatigue, elle lui adressa un sourire forcé et lui rendit son salut.

─ Bonjour Yuga-senseï, je vais bien merci, et vous ?

Un salut glacial, mais ce fut tout ce dont elle était capable. Lui semblait ravi de la revoir pour effectuer cette première mission en équipe ; elle ne parvenait pas à ressentir la joie et la satisfaction qu’elle avait toujours ressenti à cette simple idée.

─ J’ai pu lire l’ordre de mission oui.

Hideko savait qu’elle attirait sans doute l’attention de Yuga : ce dernier s’inquiéterait certainement de l’état de son élève. Tout ce qu’elle voulait était éviter une conversation qu’elle n’avait aucune envie d’engager, au risque d’y couper court.
Tous deux se mirent en route vers Hidshu, l’élève suivant les pas de son maître. La tête baissée, elle lui adressa des regards furtifs. Ses poumons s’emplirent d’air, comme pour concentrer son courage afin de lui faire face.

« Je m’excuse pour mon attitude, j’ai veillé jusqu’à tard hier pour étudier sur la résonance, sans vraiment en apprendre plus sur le sujet d’ailleurs. »

Si jamais Yuga creusait plus elle pourrait toujours sortir l’excuse de son inquiétude pour sa petite sœur. Cela était vrai, bien qu’en rien en rapport avec son état actuel.
Hideko enfouit tout ce qu’elle venait d’apprendre au fond d’elle-même. Un shinobi devait être capable de se concentrer sur la mission et uniquement la mission ; c’était ce qu’on leur avait toujours répété et Hideko agit ainsi.



Dernière édition par Metaru Hideko le Mer 24 Mar 2021 - 12:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Denkou Yuga
Denkou Yuga

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive Empty
Ven 12 Mar 2021 - 14:21
A peine était-il arrivé qu'il repartait déjà. Les missions s'enchaînaient, il fallait donc continuer à travailler dur pour le bien du pays. A croire que son importance au village était décuplée désormais qu'il était devenu chûnin. Enfin, cette mission était de bas niveau et il ne semblait pas y avoir de danger particulier si ce n'était se creuser les méninges.

Accompagné d'Hideko, ils allaient devoir solidifier les clôtures et cela ne semblait pas si compliqué que ça. Yuga avait déjà quelques petites idées pour réussir. Lorsqu'il arriva aux portes, il constata l'arrivée de la Metaru et lui demanda comment elle allait, ainsi que si elle avait lu l'ordre de mission.

La jeune femme blonde avait le visage creusé et rempli de cernes, elle semblait réellement fatiguée.

- Oui, ça va.

Le Denkou et la Metaru prirent alors la route en direction d'Hidshu. Yuga tourna sa tête vers son élève, cette-dernière s'excusa alors de son comportement et le guerrier céleste eut un petit sourire.

- Ne t'inquiète pas, tant que tu restes en forme pour la suite des opérations, tout ira pour le mieux. Mais, fais attention, c'est une mission de rang D si ça avait été une mission au-dessus, ça aurait été plus compliqué.

Il lui offrit un sourire.

- Si tu as lu l'ordre de mission, tu as déjà des idées de ce qu'on pourrait faire ?

_________________
[Mission D] La meilleur offensive est la défensive E73a
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7024-denkou-yuga https://www.ascentofshinobi.com/t9749-ten-no-senshi-yuga#82778 https://www.ascentofshinobi.com/u978
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive Empty
Dim 14 Mar 2021 - 13:48

Yuga lui fit un léger rappel à l’ordre : tant qu’elle restait opérationnelle ce n’était pas un problème, mais s’il s’agissait d’une mission plus importante son état pourrait poser problème.
Il avait raison, mais ignorait tout de la situation de Hideko. Le sourire qu’il lui adressa allégea sa remontrance et il passa aussitôt sur un autre sujet : l’ordre de mission. Le chef d’équipe désirait savoir si elle avait une idée de la manière dont ils pourraient procéder.

─ Oui. On pourrait consolider les clôtures, renforcer la structure comme demandé dans la missive, en y ajoutant des accroches en acier. L’acier est plus résistant que le fer et s’oxydera moins vite, mais il est plus difficile à manipuler, demande de plus grandes températures pour être modelé. Me concernant, cela me demandera donc plus de chakra. Je peux préparer les clôtures seule, cela me prendra un peu de temps mais ce sera efficace et nous permettrait de les rendre résistantes aux assauts des crocodiles.

Hideko réfléchit à une solution complémentaire qui pourrait mettre à contribution son chef d’équipe et la main d’œuvre disponible au village. Après quelques secondes de réflexion, une idée lui vint.

« De ce que je comprends les clôtures sont simplement installés sur le sol. On pourrait aussi les relever avec de petits murets en pierre, ce qui les rendraient plus difficile accessibles aux bêtes sauvages. Et je doute qu’elles parviennent à détruire un muret de pierre assez épais. Cela pourrait mettre à contribution tout le village pendant que je forgerai les accroches nécessaires. »

Les clôtures seraient ainsi relevées et fixées sur le muret, une double solution permettant de répondre à la problématique posée.
La jeune femme désirait elle aussi connaître les solutions auxquelles son chef d’équipe avait pensé, ainsi que son avis.

« Et vous ? Aviez-vous réfléchi à autre chose ? Et que pensez-vous de mes propositions ? »

Elle ne s’était pas attardée sur la manière de convaincre les locaux à accepter l’aide de l’institut scientifique. Les arguments ne seraient pas trop difficiles à trouver, mais elle avait surtout besoin de connaître quelles étaient les raisons précises de la réticence des villageois d’Hidshu à l’égard de l’organisation.
Ses habitants étaient connus pour être un peu rustre. Aussi, ils préféraient certainement croire à une solution active et radicale plutôt que de laisser des scientifiques faire leurs affaires ; des affaires qu’ils ne comprendraient pas. Il devait donc probablement s’agir d’ignorance et l’ignorance pouvait être solutionnée, à condition d’apporter les arguments et d’avoir à faire à un interlocuteur assez réceptif.
Le mal-être que Hideko ressentait ne la quittait pas un instant. Bien qu’elle était parvenu à enfouir toutes ces pensées au fond d’elle-même, ces dernières ne cessaient de refaire surface. Yuga avait raison : avec une mission de rang D ce n’était pas un problème, mais s’il s’agissait d’une mission plus importante, demandant plus de réflexion et de concentration, la tâche serait d’autant plus complexe.
Depuis son arrivée au village, Hideko avait toujours ardemment désiré combler ses lacunes culturelles. Consciente de son ignorance, de la maigreur de ses connaissances, elle avait travaillé d’arrache-pied pour en engranger le maximum. Aussi, elle était parfaitement consciente qu’elle n’y parviendrait pas en quelques mois, mais le simple fait d’en apprendre plus tous les jours la satisfaisait.
En ce jour, elle ne ressentit que du regret et de la déception. Était-ce le prix à payer pour sortir de son ignorance ? Le monde entier était-il aussi corrompu que ce qu’elle avait pu lire ? Bien qu’elle ne se soit jamais fait d’illusion, jamais elle n’avait imaginé l’étendu des secrets qui le composait, et ce n’était que la partie immergée de l’iceberg.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Denkou Yuga
Denkou Yuga

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive Empty
Jeu 18 Mar 2021 - 12:07
Sur le chemin pour se rendre jusqu'au petit village, Yuga souhaitait savoir comment Hideko voyait cette mission. Il fallait dire que les capacités du Denkou ne permettait pas de rendre plus solide la structure de cloture, mais il pouvait de son côté tenter de convaincre le chef et gestionnaire du village à écouter l'Institut Scientifique. C'était pourquoi, il demandait à la blonde si elle avait des idées quant à ce qu'ils pourraient faire.

De son côté, il pensait évidemment à la création du métal, pouvoir de son clan. Malheureusement, les créations Sendai ne permettaient pas de rester dans le temps et il ne maîtrisait pas les affinités primaires.

Hideko proposait de remplacer le fer par de l'acier. Elle se proposait donc à le faire, bien que cela demanderait évidemment plus de chakra qu'à l'accoutumée. En plus de cela, Hideko pensait surelever les clôtures par un muret de pierre.

- Je vois. Ton idée est la même que la mienne, je n'ai pas les capacités pour solidifier la clôture mais tu sembles avoir réfléchi. Nous allons partir sur ça, le temps que tu prépares les clotures, j'irai me rendre auprès du gestionnaire pour tenter de le convaincre de faire confiance à l'Institut Scientifique.

Et, évidemment, il viendrait l'aider une fois que cela serait fait. Alors qu'ils marchèrent toujours dans la direction d'Hidshu, Yuga put remarquer que Hideko ne semblait pas dans son assiette. Etait-ce la fatigue ou y avait-il autre chose derrière cela ?

Il préférait s'assurer que tout allait pour le mieux.

- Que se passe-t-il, Hideko ? Tu n'as pas l'air d'être dans ton assiette, tu veux m'en parler ?

Lui demanda-t-il alors.

_________________
[Mission D] La meilleur offensive est la défensive E73a
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7024-denkou-yuga https://www.ascentofshinobi.com/t9749-ten-no-senshi-yuga#82778 https://www.ascentofshinobi.com/u978
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive Empty
Jeu 18 Mar 2021 - 13:00

De prime abord, Yuga réagit à la proposition de la jeune femme en expliquant que son idée et celle de son élève se rejoignait, mais que lui n’avait pas les capacités de solidifier la structure contrairement à elle. En tant que Sendai, il était capable de donner forme matérielle au chakra, mais cette consistance, temporaire, disparaissait au bout d’un certain temps. Le métal des Metaru était quant à lui solide et le restait pour longtemps, en témoignait la réputation qu’ils s’étaient forgés dans l’artisanat de l’armement et des outils.
Pendant qu’elle se concentrerait sur la structure des clôtures, lui irait à la rencontre du gestionnaire afin d’essayer de le convaincre de faire confiance à l’Institut Scientifique et de laisser ses membres s’occuper des problèmes causés par la faune locale. Hideko se dit qu’il s’agissait certainement d’une tâche plus complexe que la sienne – convaincre ces gens – bien que pour sa tâche à elle, elle était la seule qui puisse la réaliser.
Les tâches distribuaient, il ne restait maintenant plus qu’à arriver à bon port. Hideko investiguerait la structure des clôtures pour ensuite la renforcer tandis que Yuga essayerait de convaincre Taka de faire confiance à l’institut avant de la rejoindre. Enfin, ils pourrait, avec l’aide du village, créer un petit murer afin de s’assurer que les crocodiles ne puissent plus accéder aux clôtures, bien qu’elles seraient à ce moment là renforcées.
Perdue dans ses pensées, elle en fut arrachée par la question de son chef d’équipe. Le jeune homme avait naturellement vu que quelque chose n’allait pas et il s’en inquiéta.
Hideko resta muette un instant, réfléchissant à sa réponse. Devait-elle être honnête ? Pouvait-elle confier ses craintes et ses peurs à son chef ? Était-ce seulement le moment ? A ces deux premières questions, elle ne trouva pas réponse, mais à la dernière elle se dit que ce n’était effectivement pas le moment de discuter de tout ce qui l’avait bouleversée : politique internationale, corruption généralisée et un ancien ami, son premier ami, devenu empereur de l’ennemi jurer du pays de la foudre.
Aussi, elle décida de remettre ces réflexions à plus tard. A regret, elle usa de la réponse toute faite qu’elle s’était préparée un peu plus tôt.

─ Je vais bien… c’est l’état de ma sœur qui me préoccupe…

Hideko ne pouvait pas se contenter de si peu, sans quoi Yuga serait incapable de comprendre sa peine et de croire à ce demi-mensonge.

« Comme je vous... »

Elle comprit alors qu’elle le vouvoyait depuis le début de la journée ; cette distanciation étrange ne faisant que renforcer l’image préoccupée qu’elle renvoyait d’elle-même. Elle se reprit.

« Comme je te l’avais expliqué, ma sœur et moi avons survécu de l’accident qui a mené à la mort de mes parents, mais elle est toujours à l’hôpital. Physiquement ça va, mais mentalement… »

Hideko ne s’étendit pas plus sur le sujet, mais ses parole et son ton attristée parlait d’eux-même. La situation était en réalité plus complexe que ça : ce n’était non pas l’accident en soi qui avait causé ces profondes blessures psychologiques à Aya. Tandis que Hideko avait pu s’échapper, Aya, elle, avait été enlevée et traitée comme une esclave destinée à être vendu à des nobles comme concubine, au mieux. Bien que n’ayant pas subi de sévices sexuels, d’après les informations que lui avaient donné les médecins et Anzu Metaru, elle restait brisée psychologiquement. Plus le temps passait, plus Hideko la voyait descendre, ne sachant quoi faire pour l’aider à se relever.
Elle ne se cherchait aucune excuse, ni pour cette vérité, qui n’était en réalité que la partie émergée de l’iceberg, ni pour tout le reste.

« Mais encore une fois, ça va aller, je mènerai à bien cette mission et je ne me laisserai pas déconcentrer. Tu as ma parole. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Denkou Yuga
Denkou Yuga

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive Empty
Lun 22 Mar 2021 - 13:15
Pour que leur duo fonctionne au maximum du possible, Yuga et Hideko devaient apprendre à se connaître, mais également à se faire confiance du mieux possible. Il avait donc évidemment remarquer le fait qu'elle n'allait pas forcément très bien, en plus de sa fatigue supposée. Elle avait veille tard, mais disait-elle la vérité quant aux raisons qu'elle avait donné ? Le Denkou commençait à en douter.

Alors qu'ils continuaient de marcher, Yuga prit les devants et lui demanda ce qu'il se passait. Elle n'était clairement pas dans son assiette, semblait totalement à l'ouest alors il lui fallait lui demander pour en être sûr et certain. Elle avait décidé de parler, heureusement.

Sa soeur. Oui, elle lui en avait parlé assez rapidement. Que se passait-il avec cette dernière ? Il se rappela alors qu'elle avait parlé d'un accident qui avait mené à la mort de ses parents et où seul Hideko et sa soeur avaient survécu. Néanmoins, bien que physiquement elle allait bien, mentalement cela n'était clairement pas le cas.

La Metaru avait le ton triste, mais elle n'alla pas plus loin. Peut-être ne souhaitait-elle pas en parler dans l'immédiat, ce qu'il pouvait également comprendre. Yuga avait subi également un traumatisme à Iwagakure no sato et en parler lui faisait toujours autant de peine et de mal.

- Je comprends, si un jour tu souhaites m'en parler, tu sais que ma porte est ouverte, je tenterai de t'aider le mieux possible.

Lui dit-il alors pour finir et mettre donc une parenthèse à cela. Il hocha simplement à la tête, les deux kumojins arrivèrent enfin à destination d'Hidshu. Il regarda longuement le village, les clotures étaient visibles et l'état n'était pas énorme.

Du travail, il y en aurait.

- Tu vas faire les clôtures directement ? Je vais m'occuper du gestionnaire, ça te va ?

Le Denkou prit les devants, marchant alors pour s'engouffrer dans le village sommaire et se dirigeait vers le bâtiment principal qui semblait être la sorte de mairie de celui-ci. Il espérait ne pas devoir batailler trop pour lui faire comprendre l'intérêt et le soutien de l'Institut Scientifique.

_________________
[Mission D] La meilleur offensive est la défensive E73a
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7024-denkou-yuga https://www.ascentofshinobi.com/t9749-ten-no-senshi-yuga#82778 https://www.ascentofshinobi.com/u978
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive Empty
Mer 24 Mar 2021 - 12:27

Yuga rassura sa partenaire et lui tendit la main, afin que si jamais elle en ressentait le besoin, ou qu’elle se sentait prête à se confier, elle puisse trouver une oreille attentive.
Hideko n’avait toujours comptée que par elle-même. Aussi, elle n’était pas habituée à se confier, à avoir un ami proche ou une personne de confiance qui soit la pour la soutenir. La seule personne qui lui ait jamais fait ressentir cela fut Yahiko, mais leurs rencontres ne furent que peu nombreuses et souvent très brèves, sans parler de ce qu’il s’était passé lors de la dernière.
Hideko secoua la tête afin de faire disparaître ces pensées parasites, elle devait se concentrer sur la mission et uniquement la mission. Une fois de retour, elle disposerait de tout le temps nécessaire pour chercher les informations tant désirées à la Bibliothèque.


Le voyage dura encore plusieurs heures avant que les deux shinobis ne parviennent enfin à destination : le village d’Hidshu.
Situé au delta de l’un des quatre principaux fleuves de Kaminari, les battisses, champs et troupeaux s’étendaient sur les deux rives, mais le village en lui-même était petit et sommaire, simplement délimité par des portiques à chaque entrée.
La description qu’on faisait de ses habitants, des gens au caractères bien trempé, se ressentit à peine avoir foulé leur terre : deux hommes étaient en pleine discussion houleuse sans que personne ne semblait s’en étonner ou s’en offusquer. Jamais encore Hideko n’avait voyagé vers l’ouest, sa famille s’étant contenté de naviguer à l’est de Kumo, ou Shitaderu à l’époque. Dans chaque village où elle avait pu vivre la jeune femme avait déjà ressenti des différences culturelles, bien que tous se ressemblaient de par leur appartenance au pays de la Foudre. A Hidshu, les différences étaient encore plus marquantes, bien qu’encore une fois l’architecture, l’apparence des habitants et bien plus encore ne laissaient pas de place au doute. En était-il à travers tout le pays ? Comment était-ce plus loin ? Par delà la frontière ? Par delà les mers ? Hideko était réellement ignorante du monde et de ses habitants et chacun de ses découverte renforçait se sentiment, ainsi que sa volonté d’en découvrir toujours plus pour combler se vide.


Une fois entrés, ils se dirigèrent vers les berges et y virent les clôtures, abîmés en plusieurs endroits. Les villageois avaient tenté ci-et-là de les réparer avec plusieurs lattes de bois, mais ces réparations sommaires ne résisteraient pas bien longtemps face aux bêtes qui les assaillaient.
Leurs pas les avaient menés jusqu’à une petite place où ils marquèrent une pause. Yuga proposa à Hideko de s’attaquer directement aux clôtures pendant qu’il tenterait de convaincre le gestionnaire du bien fondé de l’aide de l’Institut. La jeune femme acquiesça, bien qu’un peu déboussolé par ce que sa tâche impliquait.

─ Très bien, bon courage. Dit-elle simplement, puis il s’en alla.

S’occuper des clôtures signifiaient en amont convaincre les villageois de créer un muret pour ensuite pouvoir placer les clôtures au dessus. Le responsable n’était-il pas la personne la plus adaptée pour se charger de regrouper la main d’œuvre ? Si tel était le cas, Hideko devait de toute manière faire autrement. Habituée à se débrouiller, comme tous les habitants des villages du pays, avec ses propres moyens, cette situation ne lui était pas totalement inconnue.
Tout d’abord elle devait aller à la rencontre des habitants afin de cibler les clôtures les plus attaquées, pour ensuite leur demander de l’aide afin de faire le murer en regroupant des pierres pendant qu’elle ferait les structures en métal. Rien d’insurmontable… en tant normal. Les habitants étaient pour une partie des chasseurs, n’étaient-ils pas tous occupés en ce moment même à ramener du gibier ? La seule manière de répondre à cette question était d’aller directement au contact de la population locale.


Hideko se dirigea vers la berge, empruntant la ruelle juste devant elle afin d’y rejoindre une maison dont la clôture était-elle aussi endommagée. Elle s’arrêta devant la porte et y toqua deux fois avec force, puis attendit. Plusieurs secondes s’écoulèrent sans que rien ne se passe. La maison était-elle abandonnée ? Tout du moins, personne ne semblait y être. Personne non plus dans les rues. Était-ce l’heure creuse ? Hideko n’avait de toute évidence pas d’autre solution pour trouver de l’aide.
Elle répéta donc l’opération à plusieurs reprises jusqu’à ce qu’enfin quelqu’un ne lui réponde. La porte s’ouvrit, une femme d’une quarantaine d’année apparut, l’air contrariée.

─ Qui êtes-vous ? Dit-elle froidement

Hideko, bien que surprise par cet accueil quelque peu glacial, garda sa contenance.

─ Bonjour madame, je suis Hideko Metaru, shinobi de Kumo. Je viens vous aider à renforcer les clôtures afin de vous protéger des monstres qui attaquent vos bêtes.

─ Ah ben c’est pas trop tôt ! S’exclama-t-elle avec force. Ça fait plusieurs fois déjà qu’on a émis une demande ! Et puis faudrait surtout nous en débarrasser de ces bêtes là ! Mais vous et vos principes… mais tu es une Metaru ? C’est bien ça, tu vas pouvoir au moins nous aider concrètement !

─ Oui… mais pour ça j’ai besoin de l’aide de plusieurs villageois, vous pouvez essayer de regrouper quelques hommes forts ainsi que ceux comme vous dont les clôtures sont abîmées ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Denkou Yuga
Denkou Yuga

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive Empty
Lun 29 Mar 2021 - 10:28
Yuga donna ses ordres et indications à sa partenaire, cette dernière semblait donc comprendre tout ce qu'il se passait. Elle allait réparer la clôture à l'aide de sa capacité spéciale de maîtriser le métal, l'acier tandis que lui irait discuter avec le gestionnaire du village. Malheureusement, sa capacité à maîtriser le chakra pur était plus que compliqué étant donner que ses créations ne restaient dans le temps et sa maîtrise des affinités se réduisaient à un rien.

En tout cas, le Denkou pouvait compter sur Hideko pour le coup. Il savait et reconnaissait ses capacités. Yuga prit une grande inspiration et arriva au niveau du bâtiment central. Le shinobi des Nuages ne savait pas à quoi s'attendre face à celui qu'il aurait en face de lui. Apparemment, il s'agissait d'un homme plus que entêté.

Yuga toqua à la porte et fut invité à pénétrer dans le bâtiment, assez sommaire. Il n'y avait qu'une pièce, menant directement à un bureau.

- Bonjour, je suis Denkou Yuga, le Tenace. Chûnin de Kumo, je viens vous voir concernant la clôture.
- Ah. On ne vous attendait plus depuis des semaines. Des semaines que nous faisons parcourir des parchemins à votre Raikage.

L'homme était âgée d'une cinquantaine d'années, une barbe mal taillée et des cheveux courts, poivre et sel. Son regard se fixait dans celui du Denkou.

- J'entends bien... Ma partenaire, une Metaru, va de ce pas se charger des clôtures. Quant à moi, je suis là pour vous expliquer l'intérêt de faire confiance au village et à l'Institut Scientifique.
- Mais, que va m'apporter l'aide de l'Institut si votre Metaru solidifie ces clôtures ?
- Les clôtures seront toujours sommaires, vous savez... Monsieur Taka mais qu'importe, l'Institut peut vous aider à la gestion des crocodiles.

Il allait falloir trouver des arguments plus que fiable.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7024-denkou-yuga https://www.ascentofshinobi.com/t9749-ten-no-senshi-yuga#82778 https://www.ascentofshinobi.com/u978
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive Empty
Lun 29 Mar 2021 - 17:10

La bonne volonté de la jeune femme transparaissait ouvertement dans son ton : elle désirait réellement aider ces gens du peuple si longtemps ignoré par les responsables. Elle connaissait très bien leur position car elle aussi avait été à leur place par le passé, mais la réponse qu’elle reçu la prit par surprise.

─ Non mais tu veux pas non plus rentrer et boire un coup pendant qu’on bosse à ta place ?

Du visage de Hideko disparu toute gaîté.

« Ça fait des mois qu’on vous demande de l’aide et maintenant vous voulez qu’on bosse à votre place ?! Vous rigolez ? » La femme ria d’un rire jaune.

Cette réponse lui glaça le sang, toutes ses illusions partirent en éclat.

« Débrouillez-vous toute seule ! »

La femme claqua la porte devant Hideko, la laissant seule devant le porche. Elle resta de marbre plusieurs secondes, les yeux écarquillées, complètement prise de cours.

─ Euh… Ok ? Dit-elle hébétée.

Devait-elle allez voir quelqu’un d’autre ? Un responsable ? Tout ce qu’elle risquait de recevoir en agissant ainsi, c’était le même genre de réponse. Surtout, elle n’avait aucune envie d’avoir à nouveau affaire avec ces gens-là, complètement obtus, parfaitement fidèles à leur réputation.
Hideko allait devoir se débrouiller seule. Quand bien-même !
Prenant son courage à deux-mains, elle partit d’un pas agacé mais déterminé vers les berges.


Des vagues vinrent lécher le bout sa chaussure, elle se tenait face au delta, là où le courant semblait le moins, son flux formant un tourbillon contraire au reste à cause des deux fleuves qui s’y rejoignaient.
Elle observa les clôtures qui s’étendaient de chaque côté. Comme pour celles qu’elle avait vu en arrivant, elles avaient été endommagées, vraisemblablement par les attaques de crocodiles. Des réparations de fortunes avaient été faites ci-et-là, rien qui ne soit assez solide pour résister aux assauts répétés des bêtes affamés. Les enclot étaient vides, les troupeaux broutant dans les plaines, comme ils avaient pu l’apercevoir en approchant du village.
Puisqu’il fallait bien commencer quelque part, Hideko s’attaque à l’enclot qui lui semblait le plus endommagé. En premier lieu, elle devait faire un muret. S’il ne pouvait pas être en pierre, alors il serait en fer.
Elle recula sur le chemin afin d’entrer dans l’enclot par le portique ouvert, puis se dirigea vers le clôture abîmée. Tout le sol était boueux à cause du poids des bêtes et l’humidité apportée par les fleuves. Ses chaussures de tissu s’enfoncèrent à chaque pas, l’eau eût tôt fait d’y rentrer pour lui glacer les pieds : pas de quoi l’arrêter ni la freiner. Ses yeux fixés sur toute la longueur où elle s’étendait, elle prit une profonde respiration afin de se concentrer. La tâche ne serait pas facile, mais elle pouvait y arriver.

─ Go. Murmura-t-elle pour s’encourager.

Dans un premier temps, elle se dirigea vers le coin droit de l’enclot, puis y déficha les deux barrières en bois du côté afin de les désolidariser. Elle fit de même avec l’autre coin puis revint au centre. Ses mains firent une série de mudras puis frappèrent le sol boueux. Un mur de fer surgit de dessous la clôture, face à la rivière, la prenant en partie dans sa structure. Hideko le fit pousser jusqu’à une trentaine de centimètres avant de s’arrêter. Son œuvre terminée, elle retourna sur les deux coins afin de replacer les barres en bois dans le muret, formant un trou à la bonne taille dans sa structure, afin de resolidifier le tout.

─ Et maintenant, les accroches en fer.

Cette tâche là serait moins difficile, mais beaucoup plus répétitive : Hideko s’approcha d’un premier pan de clôture, constitué de deux pieds en bois et de deux barres les joignant. Elle fit une série de signe et apposa sa main sur les jointures afin d’y mouler des accroches en métal et de les consolider. Elle fit de même pour chacun des pans.


Une heure s’était écoulé, une heure avant qu’elle n’en parvienne enfin à bout. Elle se recula au milieu du terrain, observant les résultats de son travail. Sa concentration disparu progressivement, laissant la place au froid qui mordait ses chevilles. Satisfaite du résultat, elle se dirigea vers un second enclot afin de continuer et ce jusqu’à ce qu’elle est terminée. A elle seule, il lui faudrait plus d’une journée pour se faire, mais peu importait, seul le résultat et son engagement à aider ces gens comptait.


Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Denkou Yuga
Denkou Yuga

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive Empty
Mar 30 Mar 2021 - 12:53
L'Institut Scientifique avait clairement son utilité dans la situation actuelle pour le village d'Hidshu. En effet, quand bien même Hideko solidifiait parfaitement la clôture, celle-ci n'allait probablement pas être incassable face aux crocodiles qui se montraient de plus en plus nombreux. Il y avait un sérieux problème et les progrès rudimentaires du village n'allaient pas les aider plus que cela.

Quoiqu'il en était, Taka ne semblait pas du tout faire confiance à tout ce qui toucher à la science. Yuga n'y était pas commun, mais il savait que les progrès de l'Institut pouvait fortement aider le village. Il fallait convaincre le gestionnaire du village.

Soutenant le regard du quinquagénaire, le Denkou cherchait ses arguments pour convaincre le gestionnaire de faire confiance à Kumo et son Institut Scientifique. Il devait trouver les bons mots, ceux étant capable de le mettre en confiance et de le convaincre.

- L'Institut... Cela fait des mois que nous attendons votre support, mais...
- Permettez moi de vous interrompre. Cela fait des mois que le village de Kumo vous appelle à faire confiance à l'Institut Scientifique, mais vous refusez. Pourquoi refusez-vous encore et toujours cette proposition d'aide ?
- Que va m'apporter l'Institut ? Eradiquer les crocodiles ?
- Je ne pense pas qu'éradiquer une espèce soit du fait de l'Institut. Cependant, ils feront en sorte de comprendre le pourquoi du comment les crocodiles s'attaquent à vos clôtures, et plus vite ils comprendront, plus vite les solutions seront trouvées. A force, Hidshu pourrait être qu'un village détruit par cette espèce.

Yuga essayait de jouer sur cette corde assez sensible, le bien-être du village et des villageois. Il espérait pouvoir le convaincre en jouant sur ce terrain là.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7024-denkou-yuga https://www.ascentofshinobi.com/t9749-ten-no-senshi-yuga#82778 https://www.ascentofshinobi.com/u978
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive Empty
Mer 31 Mar 2021 - 12:54

Hideko examina la structure des clôtures du second enclot. Tout comme pour le premier, des réparations de fortunes avaient été faite en urgence pour empêcher les crocodiles d’y pénétrer, mais elles ne tiendraient pas longtemps face à la puissance destructrice de ces bêtes.
Les clôtures semblaient avoir été brisées dans le sens de la longueur, comme si les animaux avaient tentés de passer dessous de force, ou encore de les casser d’un coup de tête, de queue ou de gueule. Ne sachant rien de leur comportement, elle ne pouvait que conjecturer ce qu’il avait bien pu se passer.
Comme pour le premier, elle commença par désolidariser la clôture faisant face au fleuve de celles sur chaque côté. Cela fait, elle concentra son chakra pour créer un long muret à la base de la première, veillant à ce qu’il prenne dans sa structure le bas des piliers en bois. Enfin, elle commença à réparer le corps de la structure à l’aide de d’accroches en fer.
Pendant cette tâche répétitive, Hideko rejoua dans son esprit la rencontre avec cette femme du village. La colère passée, elle comprenait pourquoi elle avait réagi ainsi. Qui aurait fait autrement ? Hideko était une shinobi du village, le même village qui avait été appelé à de nombreuses reprises à l’aide pour se débarrasser de ces nuisibles de crocodiles. Pourquoi l’administration du village avait-elle refusé leur demande ? S’ils tuaient tout ceux dans la zone, ils ne reviendraient pas avant un moment, voir jamais. La solution que le village avait choisie s’expliquait, mais elle manquait de rapidité d’action. Pendant ce temps, ces villageois souffraient de voir leurs bêtes dévorées.
Soudain, elle se rappela l’un des points soulevés dans la mission : les villageois avaient spécifiquement demandé la réparation des enclos de l’une des plus grande ferme.
Hideko s’arrêta, une vague de froid envahit son être.
Comment avait-elle pu oublier un élément aussi important ? Elle n’eut pas à chercher une réponse bien longtemps : la fatigue liée à ses dernières découvertes en était la cause évidente. Son chef d’équipe lui avait pourtant demandé de rester attentive. Que devait-elle faire ? Avant tout, vérifier qu’elle était la ferme la plus grosse. Comment faire ? Le mieux aurait été de demander au responsable, mais il était occupé avec Yuga… Autant que possible, Hideko préférait ne pas avoir à se dénoncer tout de suite, sans savoir si oui ou non elle avait commis une erreur. Elle devait prendre du recul sur la situation afin de réfléchir.
La jeune femme s’extirpa de la gadoue et sortit de l’enclot. Observant les alentours, elle chercha le point le plus élevé afin d’avoir une vue d’ensemble sur les enclos environnants.

─ Trouvé.

Elle se dirigea d’un pas pressé vers la bâtisse en question, puis bondit, prenant appui sur le mur, jusqu’à atteindre le toit. De là elle regarda attentivement comme s’étendaient les différentes fermes.
Les deux enclos par lesquels elle avait commencé semblaient être la limite d’un ensemble bien plus grand, coincé entre le fleuve et les habitations. Ses yeux suivirent l’enchainement d’enclos jusqu’à arriver à un dernier bien plus grand, situé après le village, qui se terminait sur plusieurs bâtiments. Une ferme ? Elle regarda avec attention toutes les autres fermes qui entouraient le village. De toute évidence c’était le cas et il lui semblait même que c’était la plus grande.
Dans son malheur, Hideko s’était en réalité trouvée très chanceuse. Rassurée par cette nouvelle réconfortante, elle alla terminer le second enclos sur lequel elle avait travaillé.

─ Enfin terminé… dit-elle en soupirant.

Avant de continuer, Hideko désirait marquer une pause, pas temps par lassitude, mais surtout à cause du froid qui ne cessait de progresser. Le soleil, fièrement dressé en haut du ciel, illuminait ces terres de toute sa puissance, mais l’été avait beau battre son plein, l’eau des fleuves et des rivières restait toujours aussi fraîche et il en était de même pour les berges.
Aussi, elle décida d’aller rejoindre Yuga afin de lui faire un rapport de son avancement, ça et voir où il en était rendu dans ses négociations avec le responsable.
Hideko se dirigea vers la mairie du village puis, veillant à déposer ses chaussures boueuse à l’extérieur, y pénétra afin de rejoindre son chef d’équipe.

─ Yuga ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Denkou Yuga
Denkou Yuga

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive Empty
Jeu 1 Avr 2021 - 17:13
Il se rendait compte que le gestionnaire du village n'allait pas être si facile à convaincre, mais Yuga devait lui faire comprendre certaines choses notamment le fait qu'il s'agissait du bien de sa communauté essentiellement. Mais, le guerrier céleste n'avait jamais été doué à tout ce qui toucher donc à la diplomatie et discussion en général (du genre, négociation). Non, son domaine de compétence restait le combat et la protection.

Il n'était pas doué pour ça. Qui plus était, le maire du village ne semblait pas également très enclin à vouloir discuter et même apprécier les shinobis. Peut-être qu'il préférait l'Homme au Chapeau et son refuge de l'Humanité.

Yuga essayait donc de faire comprendre que l'intérêt était de sauvegarder l'humanité au sein de son village de prime abord. Il semblait le comprendre aux discussions du jeune garçon. Alors qu'il allait reprendre la parole et continuer à tenter de convaincre Taka, il entendit son nom être appelé.

Tournant sa tête, il découvrit la blonde, Hideko. Peut-être était-elle plus douée pour parlementer avec l'homme et avait donc plus de cordes à son arc. L'invitant à se joindre à eux, il fit les présentations.

- Hideko, je te présente monsieur Taka, monsieur Taka, voici une genin de Kumo, Metaru Hideko.

Il se tourna vers la genin.

- Hideko, si tu as d'autres arguments concernant le fait que l'Institut Scientifique peut être un réel apport pour Hidshu, je t'en prie.

Il lui apporta un sourire avant de retourner son regard vers le gestionnaire et chef du village d'Hidshu.

_________________
[Mission D] La meilleur offensive est la défensive E73a
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7024-denkou-yuga https://www.ascentofshinobi.com/t9749-ten-no-senshi-yuga#82778 https://www.ascentofshinobi.com/u978
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive Empty
Sam 3 Avr 2021 - 15:03

Elle entendit des voix – dont celle de son chef – émaner d’un couloir qui courrait à sa droite. Elle s’y dirigea jusqu’à trouver la pièce où les deux hommes se tenaient.
Tous deux étaient assis dans deux fauteuils qui se faisaient face, Yuga étant de dos de là où venait d’arriver Hideko. Les discussions avaient l’air de battre leur plein. Une certaine tension planait dans l’air, une tension qui ne lui échappa pas.
Yuga présenta son interlocuteur comme étant Taka, responsable du village ou l’homme que l’on pourrait appeler le chef du village, puis il la présenta.

─ Enchanté de faire votre connaissance. Dit-elle en s’inclinant légèrement vers Taka.

Yuga invita la jeune femme à faire part de ses arguments au sujet de l’intérêt de l’intervention de l’Institut pour régler les problèmes dont souffrait Hidshu. De toute évidence, celui-ci n’était pas parvenu à convaincre son interlocuteur, qui devait rester obstinément opposé à une telle intervention.

─ D’accord. Tu me permets ?

A travers cette question Hideko demanda à son chef d’équipe si elle avait toute autorisation de parler librement. Elle-même comprenait parfaitement le refus de Taka et des villageois : à leur place elle aurait aussi refusé l’intervention de l’Institut. Elle l’avait justement été durant sa jeunesse. Le village ne comprenait pas leur réaction alors qu’elle était parfaitement logique : les études de l’institut prendraient du temps, temps pendant lequel ces gens allaient encore souffrir de l’attaque des crocodiles. De plus, leur solution avait l’avantage d’être simple : tuer tous les crocodiles de la région préviendraient leur retour avant un bon moment. Pour autant, cela était une vision à court terme, moyen terme tout au plus. Enfin, ce n’était qu’une solution locale. Quid de si d’autres villages subissaient les mêmes troubles de la faune sauvage ?
Pour mener à bien la mission que leur avait confié le village, les deux kumojins devaient convaincre Taka sur la nécessité de faire confiance à l’Institut. Pour se faire, Hideko avait déjà sa petite idée et pour commencer, elle allait remettre les choses à plat.

─ Je ne sais pas de quoi vous avez parlé jusqu’à maintenant, mais sachez, monsieur Taka, que je comprends vos griefs.

Cette entrée en scène choqua les deux hommes qui lui faisaient face. Taka paru agacé : comment une shinobi pouvait-elle prétendre les comprendre ?

« Je n’ai jamais été à votre place précisément, mais j’ai moi aussi vécu dans un village : le village d’Ogi. Oh bien sûr il est bien moins important et connu que le votre, mais justement, nous étions encore plus ignoré des autorités à cause de cela. Nos demandes ont rarement été acceptés et nous avons bien souvent du nous débrouillé tout seul. »

Hideko n’était shinobi que depuis moins de six mois : un iota par rapport à toute la vie de simple citoyenne qu’elle avait mené jusqu’alors.

« Mais maintenant que je suis shinobi, je comprends l’approche du village. Vous souhaitez que l’on tue ces crocodiles et c’est justifié. Est-ce que cela résoudra le problème ? Probablement oui, si on les tue vous serez tranquille pendant un moment et vos bêtes ne seront plus menacés. »

Nouveau temps de pause. Hideko vit du coin de l’œil le visage étonné de son chef d’équipe. Pour sûr, tout ce qu’elle avait dit jusqu’ici n’allait pas dans son sens, mais peu importait la manière.

« Mais tout ça ce n’est qu’un seul côté de la pièce. D’autres crocodiles viendront peut-être plus tard, alors vous aurez à nouveau le même problème. Quand bien même ce ne seront pas des crocodiles, ça pourrait être des fauves, des loups ou bien d’autres animaux encore. Et ce n’est pas seulement vous qui en souffrirez, mais tous le monde à Kaminari. C’est pour cela que l’intervention de l’Institut est indispensable. »

Ces derniers mots furent prononcé avec détermination.

« Les scientifiques doivent enquêter sur le sujet pour prévenir tout problème à venir, car si ça a commencé par vous, ici à Hidshu, ça ne fait aucun doute que ça recommencera, ici et ailleurs. C’est pour cela que leur intervention est nécessaire, pour ne régler le problème pas seulement qu’à court terme, mais à long terme et pour tout le monde. »

Ses propos étaient sincères et c’était sur cette sincérité que comptait Hideko pour convaincre le chef du village.

« Et en attendant, nous allons consolider les enclos afin que les crocodiles ne puissent plus dévorer votre bétail. J’ai déjà commencé par deux des enclos de la plus grande ferme, comme vous nous l’avez demandé. Mais ces fortifications, elles aussi, ne dureront qu’un temps. Par contre je peux vous assurer qu’elles dureront le temps nécessaire, le temps que le village ait trouvé une solution à l’évolution de la faune sauvage. Et ci ce n’est pas le cas, je reviendrai moi-même vous aider. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Denkou Yuga
Denkou Yuga

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive Empty
Mer 7 Avr 2021 - 13:53
Hideko arrivait. Il lui parla alors afin de lui faire comprendre où il était et qu'elle pouvait évidemment le rejoindre. Lorsqu'elle était arrivée, Yuga décida de faire les présentations entre la Metaru et Taka, le chef du village. Ou gestionnaire, peu importait. Il proposa à la Metaru de prendre la parole pour faire comprendre à Taka, l'intérêt de faire confiance au village et à l'Institut Scientifique.

Il hocha doucement la tête, laissant alors la place à la Metaru. Il se recula légèrement, lui laissant alors tout le loisir de parler librement. Evidemment, le Denkou se demandait ce qu'elle pourrait dire de plus. Lui n'avait clairement jamais été douer dans tout ce qui touchait à la diplomatie et négociatin, mais Hideko était peut-être plus à même de réagir là-dessus.

Les propos de la Metaru étaient intéressants, elle touchait un point sensible en parlant du village d'où elle venait. Un village que Yuga ne connaissait pas, il faut dire qu'il avait toujours vécu à Kumo, ou Shitaderu à ses débuts.

Elle semblait donner des arguments valables tout en assurant que les enclos dureraient le temps de l'étude et qu'elle reviendra si ce n'était pas le cas.

- Merci, Hideko.
- Vos propos me touchent, je vais réfléchir à cela, je vous laisse terminer ce que vous avez commencer.

Le guerrier céleste s'inclina légèrement puis quitta les lieux. C'était une bonne chose de faite d'avoir réussir à convaincre le gestionnaire du village.

- Bien, en quoi puis-je t'aider Hideko ? Mes capacités ne me permettent pas de créer mon chakra pur dans la durée, mais je peux t'aider à autre chose, peut-être..

Pour finir ces enclos, il n'était clairement pas d'une très grande aide.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7024-denkou-yuga https://www.ascentofshinobi.com/t9749-ten-no-senshi-yuga#82778 https://www.ascentofshinobi.com/u978
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive Empty
Mer 7 Avr 2021 - 15:08

Hideko observa les réactions des deux hommes qui lui faisaient face, des réactions qui ne se firent pas attendre bien longtemps.
Son chef d’équipe la remercia pour son plaidoyer, était-il parvenu à le rassurer quand à la justesse de sa démarche ? Probablement. Le chef Taka dit avoir été touché par ses propos, il avait besoin de temps pour y réfléchir, temps pendant lequel il invitait Hideko à poursuivre sa démarche de consolidation des clôtures.
Ainsi le message était clair : sa réponse était conditionnée à la qualité de sa démonstration, elle ne pouvait donc faillir à cette tâche sans quoi l’engagement prononcé n’aurait plus aucune valeur.
Yuga et Hideko s’inclinèrent tous deux pour saluer le responsable puis partir de la pièce et se dirigèrent vers l’entrée pour sortir des lieux.
Ce premier demanda à sa camarade s’il pouvait l’aider dans sa tâche. Il était vrai qu’avec sa capacité de chakra pur, Yuga ne pouvait pas consolider directement les clôtures puisque ses techniques étaient temporelles : ou bout d’un certain temps le chakra qui composait ses créations disparaissait.
Cela était loin d’être l’unique point où il pouvait lui apporter son aide et Hideko avait déjà son idée en la matière.

─ Oui, j’ai déjà une idée. Je vais continuer à consolider les clôtures, mais il faudrait d’abord vérifier toutes celles du champ principal, celui où l’on doit intervenir.

Elle marqua une courte pause puis continua pour s’expliquer.

« Peut-être que les crocodiles n’attaquent pas à tous les endroits mais sur certaines zones seulement ? Je me suis posé la question en faisant un petit tour et je voulais vérifier cette idée. Si c’est le cas alors je n’aurai pas à consolider toute la bordure fluviale du champ, mais seulement les zones attaquées et un peu plus et ça me ferait gagner beaucoup de temps. En fonction je pourrai finir ce soir… dans le cas contraire, si les attaques sont situées sur toute la longueur, alors il me faudra au minimum un jour de plus pour finir... »

La perspective de ce travail répétitif ne l’enjaillait guère, mais tel était son devoir et c’était la seule manière d’aider ces gens.

« Qu’en dîtes-vous ? »

Yuga acquiesça sa proposition et Hideko, une initiative dont elle n’était pas peu fière : c’était la première fois qu’elle en faisait preuve.

« Je vais continuer sur le troisième enclos que j’avais repéré, tu pourras m’y retrouver. »

Tous deux se séparèrent : Hideko se dirigeant vers l’enclot qui faisait suite à celui qu’elle avait quitté pour le rejoindre, Yuga partant de l’autre côté pour faire le tour par l’autre bout de la clôture.


De retour dans la boue, la jeune femme procéda de la même manière que pour les deux fois précédentes.
Le soleil était encore bien haut dans le ciel et ses rayons lui permirent de ne pas céder au froid tandis que ses pieds la boue fraîche qu’ils avaient quittés quelques instants plus tôt.
A peine eut-elle fini de le terminer qu’elle entendit la voix de son chef d’équipe l’appeler sur le côté. Yuga semblait être resté à l’extérieur de l’enclot et il avait raison : s’il ne lui était pas nécessaire de mettre les pieds là-dedans, alors mieux valait-il qu’il ne le fasse pas. 
Hideko se tourna vers lui et l’écouta, de ses observations découlerait le reste du planning de la journée, voir des journées suivantes.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Denkou Yuga
Denkou Yuga

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive Empty
Mer 7 Avr 2021 - 16:41
Heureusement que Hideko était présente, elle avait su trouver les mots justes et exact pour permettre de convaincre Taka, bien qu'il se disait que son argumentaire avait également eu son effet. Il était temps désormais de repartir à la construction de cet enclos, de ce qu'il avait compris, tout était à refaire entièrement.

La solidification de l'enclos demandait des ressources solides que malheureusement Yuga ne possédait pas. Il ne pouvait pas maîtriser les affinités primaires, et les création de chakra pur ne permettaient pas de rester dans le temps. Yuga n'avait pas toute les qualités requises pour cette mission pourtant d'un rang assez bas à ce qu'il avait déjà pu faire ou vivre.

Il demanda tout de même s'il pouvait apporter son aide pour les enclos, malgré son manque d'affinité permettant une solidification. Elle proposait de vérifier l'ensemble de la clôture actuelle afin de préciser si les attaques de crocodiles étaient ciblées ou non.

- Entendu, je vais faire le tour de l'enclos.

Aussitôt dit, aussitôt fait, le Denkou s'en alla et fit le tour des enclos. Il ne remarqua pas énormément d'attaques, tout était ciblé. Il avait fait un tour rapide, Yuga arriva jusqu'à Hideko après avoir fait le tour.

- J'ai pu voir que l'enclos un peu plus à l'ouest avait été attaquer. C'est le seul, tu veux que je fasse quelque chose d'autre ?

La mission touchait enfin à sa fin.

_________________
[Mission D] La meilleur offensive est la défensive E73a
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7024-denkou-yuga https://www.ascentofshinobi.com/t9749-ten-no-senshi-yuga#82778 https://www.ascentofshinobi.com/u978
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive Empty
Mer 7 Avr 2021 - 18:52

Yuga lui indiqua qu’un seul autre enclos, de l’ensemble qui composait la ferme, était endommagé et qu’il se situait plus à l’ouest. Ainsi leur mission touchait à son terme : dès que Hideko aurait réparé ce dernier enclos il ne restait plus qu’à entendre la décision du responsable du village et rentrer au village ; c’était dans ses mains que reposait le destin de leur mission et sa réussite, partielle ou totale, mais surtout de la sécurité du bétail et des habitants.
Fort de cette bonne nouvelle, le chef d’équipe proposa à nouveau son aide. Se sentait-il inutile ? Il était normal qu’il puisse se sentir moins utile dans cette situation que sa camarade.

─ Oui, je vais attaquer le dernier enclot dont vous parlez, tu l’y amènes ? Là-bas je te dirai ce que tu peux faire pour m’aider. Lui répondit-elle avec attention.

Tous deux se dirigèrent donc vers le terme de leur quête. Quand ils y parvinrent, Hideko commença à indiquer à son chef d’équipe la marche à suivre pour renforcer l’enclot. Dans un premier temps elle observa les marques pour vérifier qu’elles n’étaient présentes que sur la partie fluviale de la clôture. Ce fait confirmé, elle désolidarisa l’un des bords de la clôture qui faisait face au fleuve avec l’autre et Yuga l’imita pour lui faire gagner du temps.
Ensuite, Hideko se concentra pour faire jaillir d’en dessous un muret en métal qui, comme pour les trois précédentes fois, permettrait de surélever la structure afin de la rendre plus difficilement accessible aux crocodiles.
Enfin elle forgea des accroches en métal, qu’elle passa à moitié à son chef d’équipe pour qu’il l’aide à les installer, la faisant ainsi gagner un temps non négligeable.

─ Je les ai un peu modifiées pour que vous puissiez les clipser sur les clôtures. Vous les placez comme cela.

Elle prit une première attache et la plaça à la jointure entre un pilier et une barre, puis continua d’un côté tandis que son chef prit l’autre.
Le renforcement terminé, tous deux retournèrent vers le bâtiment servant de mairie afin de revoir une dernière fois le responsable et entendre sa décision sur l’intervention de l’institut.
La fatigue commençait sérieusement à se faire sentir : la courte nuit de la veille, le voyage, le renforcement des clôtures, son plaidoyer, la chaleur de l’air ambiante et la fraîcheur de l’eau ; Hideko n’avait pas ménagé ses efforts et elle avait grandement besoin de repos.
Ses gestes se faisaient plus lent et le renforcement de la dernière clôture, bien qu’aidée de son chef d’équipe, fut plus difficile et lente que les trois première.
Tous deux n’eurent pas à entrer dans la bâtisse : leur interlocuteur se tenait devant, comme s’il attendait le retour des champs. Allait-il annoncer une bonne nouvelle ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Denkou Yuga
Denkou Yuga

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive Empty
Ven 9 Avr 2021 - 18:07
Yuga était donc revenue en lui annonça qu'un seul enclos, un peu plus à l'Ouest, était endommagé et demandait donc réparation rapidement avant la fin de leur mission. Evidemment, le jeune guerrier céleste pensait à la décision que prendrait Taka quant au soutien de l'Institut Scientifique. Il n'y avait plus de raisons à ce qu'il refuse, finalement.

Pour simple aide, Yuga amena donc la jeune Metaru jusqu'à l'enclos endommagé qu'il avait pu remarquer, mais évidemment il souhaitait faire plus qu'autre chose. Elle venait à créer un petit muret en métal permettant de supporter les clôtures de la même matière, néanmoins elle avait modifié cette clôture pour permettre au chûnin de l'aider.

Prenant les crochets, il regarda attentivement comment elle venait de faire avant de faire exactement de même. Ce n'était pas aussi compliqué qu'il ne l'aurait pensé, mais il fut satisfait de pouvoir aider un minimum son élève.

A croire qu'il avait l'impression d'être lui-même l'élève pour le coup. Une fois fini leur travail, le Denkou et la Metaru allèrent jusqu'à la mairie du village afin de revoir Taka et savoir exactement ce qu'il avait décidé.

Une fois que les deux kumojins furent là, Taka arriva, sourire aux lèvres.

- Vous avez réussi à me convaincre, veuillez prendre cela et le remettre à l'Institut. Merci de votre aide.
- Nous sommes ravis de pouvoir apporter notre aide, au revoir, Monsieur Taka.

Yuga sortit de la mairie en compagnie d'Hideko, se tournant vers elle.

- Désolé, tu as fait tout le travail... J'espère que ce sera différent la prochaine fois.

Yuga soupira avant de retourner en direction d'Hideko.

_________________
[Mission D] La meilleur offensive est la défensive E73a
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7024-denkou-yuga https://www.ascentofshinobi.com/t9749-ten-no-senshi-yuga#82778 https://www.ascentofshinobi.com/u978
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive Empty
Ven 9 Avr 2021 - 18:54

La nouvelle qui tomba fut en effet celle qu’ils attendaient : Taka venait d’accepter l’intervention de l’Institut et leur remit en ce sens un parchemin. Que contenait-il ? Peu importait puisqu’il était destiné aux autorités du village et que Hideko ne pourrait certainement pas avoir accès à ces informations, aussi banales soient-elles.
Hideko s’inclina en signe de respect et s’exprima après que son chef d’équipe l’eut fait.

─ Aurevoir Monsieur, merci de nous avoir écouté.

L’homme les quitta, rentrant dans le bâtiment d’où il était sorti : les deux shinobis pouvaient rentrer, leur mission était un succès.
Yuga interpella sa camarade et s’excusa qu’elle ait dû endosser la majeure partie des responsabilités de la mission, mais la jeune femme, elle, n’en était aucunement troublée.

─ Ne t’excuse pas, on est une équipe, non ? Dit-elle innocemment.

En réalité, la jeune femme était fière, fière d’être parvenu à prendre de l’initiative et fière d’avoir réussi ce qu’elle avait entrepris, fière d’avoir pu aider ces gens.
Il y a moins d’un an, à ce moment de la journée, elle se trouvait dans l’atelier de son père ou sur le stand en train de vendre leur production, comme toutes les autres journées. Elle lui aurait obéi sagement, puis une fois la journée terminée, serait rentré à la maison, aurait fait le dîner, dîner, le ménage puis serait sans un mot revenu à sa chambre. Ce rythme elle le connaissait par cœur, elle l’avait pratiqué pendant plus de dix ans et pas une seule fois il avait changé.
Hideko ne pouvait décider de rien, elle ne pouvait pas voir d’amies, ni n’en avait : elle devait se contenter d’obéir et de faire ce qu’on lui disait de faire.
En ce jour, tout ce pourquoi elle se battait, tout ce pourquoi elle avait tant souffert prenait forme, car telle était la liberté qu’elle avait ardemment désiré, puis refusé avant d’enfin avoir pu la saisir.
Elle le savait, ce n’était que le début, mais ce début la lui plaisait. Ce n’était pas sans oublier ses découvertes de la veille, découvertes qui lui traversèrent à nouveau l’esprit et qui vinrent assombrir la joie qu’elle ressentie, mais cela aussi elle devait le faire. Car de cette liberté nouvellement acquise se présentaient de nouveau défis, parfois plus difficiles que d’autres à surmonter. Sortir de son ignorance en était un auquel il était temps de s’atteler.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

[Mission D] La meilleur offensive est la défensive

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: