Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

[Alerte] Dompter la Tempête

Maître du Jeu
Maître du Jeu

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Sam 13 Mar 2021 - 0:22

Dompter la Tempête

Contexte et situation

Ville de pêcheur on ne peut plus modeste, Mitshu était l'endroit parfait pour tout bon habitant qui souhaitait prendre un peu de répit. Chaque individu ici pouvait se détendre et se reposer, tantôt trempant leur canne à pêche dans une eau stable et limpide, tantôt allongeant leurs jambes sur une herbe fraîche mais agréable. Paysage de rêve en été, ce lieu semblait être un petit paradis dans un Yuukan victime des conflits pour le chakra.

"Après le calme venait la tempête", un célèbre adage qui prenait tout son sens en cette journée. Si l'été avait été on ne peut plus chaud et agréable, présentant une humidité très faible sur de nombreuses semaines, cette journée était l'exception qui confirmait la règle. En quelques minutes seulement, le ciel se couvrait de cumulonimbus sombres et inquiétants. De nombreuses teintes de gris, toujours plus obscures les unes que les autres, vinrent peindre la beauté du paysage mais pire que ça : ils ne firent pas que l'assombrir, ils firent apparaître aux yeux de tous les prémices de l'apocalypse à venir.

Les villages aux alentours avaient pu avoir les échos de funestes nouvelles. Car en peu de temps, Mitshu n'était devenu plus que l'ombre de lui-même. L'ancien paradis s'était transformé en un enfer. Depuis l'apparition de cette tempête qui ne disparaissait pas malgré les journées qui passaient, de nombreuses maisons furent détruites par de puissants éclairs provenant de Mère Nature, comme si elle souhaitait punir les vivants de leurs jouissances. De plus, de plus en plus de cadavres furent découverts tranchés, et s'il était impossible les premiers jours de savoir qui en était l'auteur, le nombre de meurtres a resserré l'étau.

Le Village de Kumo, véritable symbole de puissance de Kaminari no Kuni, était en mesure d'intervenir. Non, il le devait.

Règles et informations

  • Cette alerte se déroule en été de l'année 204.

  • Cette alerte se déroule dans le village de Mitshu, à l'Est de Kumo, sur la côte.

  • Seuls les personnages se trouvant dans le pays et étant libresPar « libre », nous entendons que votre personnage ne doit pas déjà participer à un événement ou RP bloquant, et donc avoir son champ « Actuellement » vide. peuvent intervenir en postant un premier RP à la suite.

  • Trois personnages au maximum peuvent intervenir.

  • Le temps pour arriver sur le lieu de l'alerte est de 36 heures. Passé ce délai, l'alerte se poursuivra avec ou sans participants.
Revenir en haut Aller en bas
http://ascentofshinobi.forumactif.com
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Sam 13 Mar 2021 - 1:00

L’intuition avait toujours représenté un phénomène déterminant chez le Meikyû. Laissant ainsi son instinct prendre le dessus sur sa facette rationnelle de temps à autre, il n’était ainsi pas rare qu’il tente de confirmer celle-ci.

Considérant le tout comme étant plus ou moins un ressenti sur une fréquence sur laquelle peu de gens semblaient résonner, le voilà qu’il venait de sortir de sa tanière pour une des rares fois depuis très longtemps.

Se faisant plus ou moins harceler par ses ancêtres depuis un bon moment pour laisser tomber la paperasse afin de retourner dans les feux de l’action, voilà que le Meikyû se dirigeait vers ce qui ressemblait plus ou moins au nid de la guerre. Mentalement prêt, bien qu’il savait que chaque situation d’intervention mettait sa vie en danger, aussi fou soit-il, il avait toujours été de ceux qui préféreraient guider en étant sur les premières lignes du champ de combat, un péché qui saurait tôt ou tard lui coûter la vie.

Quoiqu’il en soit, de nature à mener et témoigner par l’exemple, il se laissait ainsi porté par l’héritage de ses ancêtres qu’il avait rendu sien. Plus que prêt, devant l’inconnu, il n’y avait pas de place pour les hésitations. Au contraire, il se devait de garder la tête haute et solide devant la protection de ses valeurs et des enjeux que courait le village de Matshu.

Si sa présence n’était pas connotée de son chapeau emblématique ni de son chapeau personnel, son épaule gauche était tout de même ornée par un brassard qui représentait le symbole de la foudre, un doux euphémisme devant le cataclysme qui s’était élevé sur cette région maritime.

Ayant ainsi quitté son siège en remettant Kumo entre les mains de la garde et des autres shinobis en qui il avait confiance, il espérait sincèrement que les mesures de sécurité qu’ils venaient d’entreprendre les aideraient en cas d'alerte. Autrement, il y avait fort à parier qu’il faudrait faire attention,chose qu'il remettait entre les mains des autres shinobis du village.

En ce jour, devant la manifestation possible d’un Dieu au regard de la catastrophe naturelle qui percutait Matshu, il se devait d’agir au regard du déploiement de la majorité du village sur d’autres missions.

N’ayant que très peu d’informations, les violents frissons et les appels de Hachiman s’élevant en lui ne présageaient rien de bon. Entre le mariage électrique de la scène et les quelques corps tranchés, la catastrophe ressemblait de plus en plus à de possibles homicides. Or, quoi qu’il soit, rien ne serait laissé à l’oubli.

Raizen, mets-toi sur tes gardes, ça ne sent pas bon ici.

-Soyez sur vos gardes et faites attention à la tempête et aux orages.

Activant son ancêtre de la guerre, il avançait en déployant sa voix devant le spectacle mortifiant:

-Que se passe-t-il ? Mettez-vous à l’abri.

Activant par le fait même Hachiman par défaut, Raizen dévoilait déjà une concentration importante, il était prêt pour la guerre, quelle que soit la source de cette catastrophe


Spoiler:
 

_________________
[Alerte] Dompter la Tempête J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 


Dernière édition par Meikyû Raizen le Sam 13 Mar 2021 - 1:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Kawashima Kyōhei
Kawashima Kyōhei

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Sam 13 Mar 2021 - 1:23
Un coup de vent. Une tempête. C’était ce que vivait le petit village portuaire de Matshu depuis quelques jours déjà, mais pas seulement. Des cadavres, par dizaines avaient été retrouvés dans et autour du village. Vous n’aviez pas le choix, vous Kumojins. Après tout vous aviez juré de protéger ce village, ce pays. Mourir ? Cela ne te faisait pas peur, tu étais prêt à cette éventualité depuis des lustres déjà, lorsque le Teikoku accompagné de son chien de Fidèle avait osé mettre leurs pieds sur vos terres.

Des combats, tu en avais réalisé quelques-uns depuis. Et toujours, la même finalité. Un de tes coéquipiers ne survivait. Aujourd’hui, cela allait être différent. Aujourd’hui, tout le monde rentrera. Tu te déplaçais rapidement en direction du village accompagné de deux autres shinobis. La situation devait être particulièrement préoccupante, voire très grave, car ni plus ni moins que Raizen, Yondaime Raïkage se déplaçait à tes côtés.

Tes pensées étaient chamboulées, tu te tenais tranquillement dans les ruelles de Kumo il y a à peine quelques heures et te voilà, déambulant à toutes allure dans l’est du pays à la recherche d’une menace, puissante. Tu pensais d’abord à tes camarades morts à tes côtés, que ce soit Isami, ou même Tengoku. Une petite pensée pour Sharrkan ensuite, tu n’avais pu lui écrire depuis bien longtemps. Il devait certainement s’inquiéter. Tu remédieras à ça à ton retour, tu t’en faisais la promesse.

— Ça n’annonce rien de bon ! Reste sur tes gardes Raizen, il ne peut rien t’arriver !

Donner des ordres au Raïkage ? Pourquoi pas, après tout tu lui donnais un ordre logique, celui de survivre.

_________________
[Alerte] Dompter la Tempête E23l

Merci Mido pour le vava o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207 https://www.ascentofshinobi.com/u1126
Metaru Mairu
Metaru Mairu

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Sam 13 Mar 2021 - 2:09
Dompter la Tempête

feat. @MEIKYÛ RAIZEN - @KAWASHIMA KYŌHEI

Comme si les Dieux désiraient mettre à l'épreuve son amour pour sa patrie, deux jours à peine après son retour d'une mission à Iwa, la voilà qui était de nouveau loin du Village Caché qu'elle chérissait tant. Elle n'avait même pas eu le temps de profiter des retrouvailles avec les siens qu'elle avait été forcée de les quitter et, cette fois, pour une mission bien périlleuse. C'était la gravité même de la situation qui avait poussé la Metaru à accepter la requête du Raïkage de l'accompagner sur le lieu où s'était déclaré un évènement ressemblant fort à une apocalypse.

Se tenant à quelques mètres du Raïkage dont la présence en ce lieu qui sentait la mort ne lui plaisait guère, Mairu était aux aguets. Murée dans un silence qui en disait long sur son état d'âme, tous ses sens étaient en alerte. Ses oreilles guettaient le moindre bruit suspect alors que son regard doré, après s'être levé vers un ciel en fureur, ne cessait de balayer les alentours, s'attardant quelques secondes sur les endroits les plus alarmants.

Des corps coupés un peu partout mais aucun ennemi potentiel en vue. La situation ne laissait cependant aucun doute sur le fait que les trois shinobi présents pourraient embrasser le même sort que les malheureux qui jonchaient le sol s'ils se montraient impudents ou incompétents.

« - Le ciel est en colère mais son courroux ne me semble pas naturel ! Finit par lâcher Mairu qui de nouveau levait la tête. Croyez-vous que ça soit l'œuvre d'un démon à queues, Yondaime-sama ? »

Le Meikyu était certainement celui des trois qui connaissaient le mieux les monstres qui étaient à l'origine des plus grands désastres que le Yuukan avaient connus. Calamité que venait d'essuyer Matshu et qui risquait fort de se répandre sur tout Kaminari …

_________________
[Alerte] Dompter la Tempête E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 


Dernière édition par Metaru Mairu le Sam 13 Mar 2021 - 2:21, édité 1 fois (Raison : Corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Narrateur
Narrateur

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Sam 13 Mar 2021 - 17:18
Kumo n'avait pas lésiné sur les moyens et seul le futur saurait vous dire si vous aviez eu raison d'envoyer autant de puissants ninjas sur les lieux. Objectivement, une question devait orchestrer votre esprit : comment interpréter le danger ? Était-ce une simple catastrophe météorologique qui s'abattait sur Matshu et qui ruinait les ressources matérielles et humaines du village, ou était-ce l’œuvre d'un être vivant puissant, capable de répartir son chakra sur des journées entières pour faire s'abattre sur une pauvre population tranquille des pluies, des vents et des orages à ne plus en pouvoir ?

La seconde option paraissait folle et irréalisable mais la première semblait naïve et décevante. Après tout, un tel cataclysme ne s'était pour ainsi dire jamais produit dans le pays de la Foudre et s'il fallait souvent une première fois à tout, vous refusiez très sûrement de croire que ce n'était que le fruit de la nature. Par contre, où se situait la vérité ? Existait-il d'autres options qui expliquaient un tel déchaînement ? Vous ne pouviez le savoir, mais quelques indices vous tapaient toutefois à l’œil.

Tout d'abord, vous pouviez globalement comprendre que Matshu était l'épicentre de la tempête. Quelques éclairs apparaissaient déjà de temps en temps à plusieurs kilomètres de la ville, mais vous aviez pu constater que plus vous vous approchiez du bourg de pêcheurs, plus la météo était défavorable. Ces mêmes éclairs pouvaient d'ailleurs être dangereux, car malgré les arbres et autres habitations, il arrivait que certains d'entre eux frappent le sol, le fouettant de sa colère. Vous pouviez alors légitimement craindre qu'elle vous tombe dessus.

Mais les éclairs de plus en plus fréquents, le vent qui devenait toujours plus puissant et la poussière qui s'élevait de ce souffle n'étaient pas les seules choses que vous remarquiez. L'avis d'urgence vous avait prévenu d'habitations explosées... mais également de corps humains, appartenant aux habitants du village, qui jonchaient les terres de la Foudre. Ces macchabées, également de plus en plus présents au fur et à mesure que vous vous approchiez du village, pouvaient être classés en deux catégories.

La première était ceux que la foudre avait frappé indubitablement. Des traces noires de brûlure étaient visibles sur leur corps, quelques convulsions tout juste perceptibles étaient également notables pour les cadavres les plus fraîchement tués... certains avaient même le corps troué à certains endroits par les éclairs. Ce qui vous choquait le plus, c'était qu'il ne s'agissait pas d'un ou deux habitants tués par la foudre, non. Des dizaines et des dizaines, répartis sur tout le territoire que vous aviez franchi pour arriver à Matshu, jonchaient les terres fertiles qui vous menaient au village.

La deuxième catégorie étaient ceux qui avaient été tués à l'arme blanche. Si vous n'osiez exactement deviner laquelle était-ce, soucieux de ne pas enfermer votre esprit dans des hypothèses qui n'étaient pas vérifiables, vous pouviez en tout cas deviner que c'était le même outil qui avait été utilisé pour tous ces meurtres. De toutes évidences, il devait s'agir d'un katana, mais pouviez vous en être sûrs ? Le corps de tous ces habitants n'avaient subi qu'une seule tranche. Précise et dévastatrice à ne pas en douter, vous pouviez alors comprendre que c'était là l’œuvre d'un habitué. Il maîtrisait son arme, connaissant l'anatomie du corps humain, suffisamment pour le frapper là où cela faisait mal... là où ça le tuerait inévitablement.

Dans cette macabre progression vers le village, vous finîtes par arriver à une des entrées de celui-ci. Vous luttiez alors contre le vent qui exerçait une certaine pression sur votre corps et vous vous étiez potentiellement protégé contre les éclairs qui menaçaient de vous frapper, comme ils auraient frappé n'importe qui ici. Il aurait été dommage de mourir maintenant, surtout si vous étiez inquiet du sort qui vous attendait.

Et alors que vous vous avanciez prudemment dans Matshu, un cri se fit entendre au loin. Un appel à l'aide, plus exactement, qui orientait complètement votre attention... car il était le seul que vous aviez entendu jusque là.

-"AU SECOURS ! NE NOUS TUEZ PAS, JE VOUS EN SUPPLIE !"

Derrière quelques habitations et malgré le bruit constant d'une météo massacrante, la voix d'un homme arrivait difficilement à vos tympans. Probablement la seule personne qui était hors de son domicile, d'ailleurs. La météo était si embêtante que vous ne pouviez utiliser vos sens naturels pour percevoir quoi que ce soit d'autres, mais des techniques pouvaient faire la différence.

Cela dit, même en sachant ce qu'il arrivait à ce pauvre homme que vous ne voyiez pas, était-il sage d'aller à son secours ? Peut-être était-il plus important de chercher d'autres indices qui pouvaient vous mener sur la piste de votre adversaire ?

Vous séparer ? Rester ensemble ? Kumo s'apprêtait à devoir faire quelques choix qui, à l'allure manichéennes, ne pouvaient sauver tout le monde de la complexité de la situation.

Et comme cela ne suffisait pas, vous pouviez entendre les nuages gronder au dessus de votre position. En un rien de temps, un éclair s'abattit sur la position de Mairu en menaçant de l'éliminer. Il ne s'agissait probablement pas d'une technique, vous pouviez largement la mettre hors de danger... mais cela marquait on ne peut mieux le début de la menace qui vous attendait.


Dernière édition par Narrateur le Dim 14 Mar 2021 - 1:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Dim 14 Mar 2021 - 1:07

Force était de constater qu’ils allaient bel et bien dans le nid de la guerre. Catastrophe naturelle similaire à celle de Kaze, quelque chose d’étrange semblait toutefois rendre les circonstances encore plus rudes qu’elle ne l’était vraiment.

Devant la colère de la nature, aussi dangereux soient les shinobis, tous pouvaient y passer, c’était aussi simple que cela et ils savaient que de ne pas être prudent pouvait leur coûter respectivement la vie, d’ou l’activation de son sceau de guerre en cas de nécessité.

Matshu étant l’épicentre visible de cette mascarade naturelle, Raizen désirait tout de même confirmer certains éléments, notamment sa source. En effet, s’ils arrivaient à découvrir qu’est qui était la source provoquant tout cela, il était possible qu’il puisse la détruire d’un seul geste… Cependant, les nombreux cadavres et tranches visibles un peu partout laissaient plus ou moins sous-entendre qu’il y avait autre chose. Se pouvait-il que la tornade soit animée et découpe les gens au passage ?

N’ayant pas vraiment le temps de pousser davantage sa réflexion, une voix lointaine se fit entendre tandis qu’ils avançaient dans ce qui semblait être un cataclysme.

Or, au moment où il désira composer des mudras pour activer sa sensorialité, quelque chose de plus urgent capta ses sens.

En effet, la foudre venait de s’abattre et aussi capricieuse soit-elle, elle ciblait Mairu. N’attendant pas son reste, à défaut de ne pas avoir de paratonnerre sur commande, le Meikyû manifesta une défensive à base de vent visant à servir de protection contre la matérialisation de la foudre.

Se servant par le fait même de l’avantage naturel du vent contre la foudre pour effectuer son geste défensif, il prit tout de même les précautions nécessaires.

-Mairu, esquive et attention !

Ne sachant quelle était la force réelle de la foudre, il préférait prévenir que guérir afin de lui permettre, si sa défensive n’était pas assez puissante pour encaisser la foudre de lui laisser le temps de bouger sur le côté. Privant dès lors l'éclair de ce qu'il lui fallait pour survivre, son bouclier risquait probablement d'être suffisant sachant qu'il était puissant et rapide.

Naturellement, le métal était une meilleure amie de l’électricité et de la foudre, mais aussi sa plus grande ennemie, l’idée de positionner une tige de métal en hauteur pour servir de paratonnerre temporaire lui traversa l’esprit afin de minimiser les risques jusqu’à ce qu’ils puissent en trouver la source.

-Je vous conseille fortement de revêtir une armure quelconque, cette catastrophe ne me semble pas vraiment naturelle, donc je préfère guérir que prévenir. Les tranches dans les corps me laissent perplexe. Quelqu’un ou quelque chose profite ou génère peut-être ce chaos pour faire des ravages. Quoiqu’il en soit, je propose de se diriger vers la voix et de rester aux aguets. La foudre a tendance a généralement à se concentrer sur des éléments uniques. Si nous remarquons qu’elle nous prend pour cible, nous pourrions opter pour un paratonnerre en métal à distance en hauteur et loin de nous afin de servir de protection à distance vu qu'il va généralement vers ce qui l'attire le plus en hauteur afin de rejoindre le sol le plus rapidement possible.

Effectuant d’autres mudras une fois Mairu mise hors de danger, il utilisa ses sens de détection afin de détecter la provenance de la voix. Si personne n’avait d’objections, c’était là qu’ils comptaient se diriger…

-Si vous n’avez pas d’objection, restons groupés pour le moment et dirigeons- nous vers les voix en détresse, mais soyez paré à toute éventualité et déplaçons nous en étant à couvert. S'il y a un ennemi, il est fort probable qu'il soit armé donc restez aux aguets. Ce pourrait être l'oeuvre d'un démon à queue, mais j'ai une doute au regard des corps que je vois au sol. Qui plus est, nous le verrions si c'était le cas à moins qu'il soit scellé en quelqu'un ce qui peut être possible. Dans tous les cas, cette créature est chaotique.

S’orientant ainsi avec sa détection chakratique pour se guider, Raizen aurait bien aimé se simplifier la tâche en prenant de la hauteur, mais plus haut il était et plus la foudre avait de chances de le prendre pour cible…

Par chance, il avait l’avantage de bien connaître l’élément qu’était la foudre. Pour l’avoir étudié afin d’élaborer certaines de ses techniques qui reprenaient plusieurs de ses principes, il était ainsi à l’aise avec ses failles, ses forces, mais aussi ses faiblesses.


Spoiler:
 


_________________
[Alerte] Dompter la Tempête J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 


Dernière édition par Meikyû Raizen le Mar 16 Mar 2021 - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Kawashima Kyōhei
Kawashima Kyōhei

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Mar 16 Mar 2021 - 15:37
Vous traversiez des plaines jonchées de cadavres. Tantôt brûlés, tantôt découpé nettement. Rien de bon ne se présageait des alentours et la tempête très active et puissante qui couvrait la zone n’arrangeait rien. La pluie brouillait vos visions, la foudre couvrait vos paroles et le vent vous empêchait d’avancer correctement. De toute ta vie, tu n’avais jamais vu pareil déchaînement de la nature.

Avançant de manière groupée, vous arriviez tout même au village de Matshu et contrairement auparavant ou les cadavres se faisaient plutôt rares, ils étaient ici légion. Vous progressiez gentiment dans le village à la recherche du moindre indice, de la moindre menace, mais rien. Du sang, une odeur de chair brûlée mélangée à celle de la terre humide et rien d’autre de bien probant. Si ce n’était que les cadavres tranchés l’étaient tous d’une manière nette précise.

Cependant, une fois un peu plus à l’intérieur du village, une voix se faisait entendre. Une voix masculine, appelant à l’indulgence, mais surtout à l’aide. Ton regard passait rapidement du visage de Raizen à celui de Mairu. Malgré la tempête, vous l’aviez tous entendu, ce cri de détresse. C’était plus ou moins ce même moment que la foudre choisissait pour s’abattre sur vous. Plus précisément sur la Metaru. N’ayant le temps de réagir, tu t’éloignais d’elle de quelques mètres, laissant Raizen s’en occuper. Sans même réfléchir il avait réagi aux quarts de tours, créant une barrière de protection de vent, protégeant ainsi Mairu.

Une armure, tu avais bien ça dans ta besace. Il avait raison, il vous fallait vous protéger des éléments. Sans attendre, tu concentrais ton chakra afin de revêtir une protection de terre. Celle-ci te protégera efficacement et normalement contre toutes les attaques lancées dans ta direction. Normalement.

— C’est une bonne idée, on ferait mieux d’avancer dans cette direction ! On ne devrait pas attendre plus longtemps à présent.

Tu devais crier afin de te faire entendre dans ce vacarme ambiant. Tu ne pensais pas qu’il y allait y avoir une objection de la part de la Metaru face à la proposition de Raizen, mais tu ne pouvais jouer les cavaliers solitaires dans une situation pareille. Forcé d’attendre la décision de Mairu, tu te tenais prêt à avancer afin de parcourir la distance qui vous séparaient de la voix entendues il y a quelques instants.


Infos:
 

_________________
[Alerte] Dompter la Tempête E23l

Merci Mido pour le vava o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207 https://www.ascentofshinobi.com/u1126
Metaru Mairu
Metaru Mairu

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Ven 19 Mar 2021 - 14:20
Dompter la Tempête

feat. @MEIKYÛ RAIZEN - @KAWASHIMA KYŌHEI

A peine venait-elle de parler qu’une voix en détresse se fit entendre au lointain. Celle-ci était à peine audible, à cause des vacarmes de la tempête qui régnait toujours en maître sur les environs, mais la voix était bien présente. Mairu n’eut pas cependant le temps de se concentrer sur la plainte car, alertée par ses sens et la voix du Raïkage, celle-ci dû abandonner en un éclair sa position qu’une foudre vint aussitôt frapper de plein fouet.

Indemne, certainement grâce à la barrière de vent que Raizen avait réussi à dresser à temps pour la protéger, Mairu était cependant quelque peu choquée. Bien qu’elle eût réussi à garder son sang-froid, son cœur battait la chamade tant elle avait cru que c’était la fin. Avait-elle été visée intentionnellement ou bien était-ce un pur hasard ? La Dame de Fer optait plutôt pour la première option. La jeune femme ne voulait pas croire qu’elle avait attiré la foudre parce qu’elle était la Dame de Fer. Après tout, au moment où la foudre avait frappé, elle était bien en chair comme ses deux compagnons. Elle n’avait manifesté aucun métal sur elle, ni à proximité.

Levant de nouveau la tête vers le ciel enragé, Mairu apostropha ensuite ses compagnons qui s’apprêtaient déjà à rejoindre la voix en détresse.

« - Attendez s’il vous plaît ! »

La Metaru composa quelques mudra pour manifester deux clones. Un des êtres éphémères s’éloigna rapidement pour aller dresser une tour de métal à un endroit bien dégagé et loin de la position des kumojin. L’édifice montait assez haut, dépassant les bâtiments encore débout et même les arbres aux alentours. De par sa composition et sa hauteur, la tour métallique sera une cible parfaite pour la foudre. Du moins, si l’orage qui continuait de gronder était bien naturel. Si celui-ci continuait de frapper ailleurs, surtout s’il visait encore l’un d’entre eux, alors il n’y a plus aucun de doute sur le fait que celui-ci était contrôlé, au du moins, anormal.

Aussitôt la tour dressée, le double de Mairu avait abandonné celle-ci mais ne les rejoignit pas. La créature éphémère resta à bonne distance de sa création et resta sur place pour surveiller ce qui se passera à cet endroit.

« - C’est bon ! Nous pouvons y aller ! Si cet orage est naturel, nous devrions être à l’abri de la foudre ! »

Fermant la marche, le second clone de Mairu ne cessait de guetter l’arrière.

Le Raïkage leur avait conseillé de se revêtir d’une armure, chose que fit immédiatement Kyohei, mais, contrairement à son camarade, la Dame de fer ne pouvait se protéger qu’avec son métal. Et, il était hors de question pour la Metaru de se balader avec cet élément dans l’environnement actuel. Elle pensait que ce serait risqué même si elle avait compris que c’était pour éviter de se faire découper comme la grande majorité des cadavres qui les entouraient.

Raizen avait raison, tout ce chaos n’était pas l’œuvre d’un démon à queues. Du moins pas uniquement. L'ennemi - en supposant qu’il fût seul - était armé d’une arme blanche ou possédait une technique véritablement tranchante. Et, à en juger par les découpes nettes et létales, celui-ci savait où frapper pour ne laisser aucune chance de survie à sa cible. Un samouraï ou un sabreur certainement …


HRP:
 

_________________
[Alerte] Dompter la Tempête E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 


Dernière édition par Metaru Mairu le Ven 19 Mar 2021 - 14:51, édité 3 fois (Raison : Corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Narrateur
Narrateur

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Sam 20 Mar 2021 - 18:24
Il valait mieux prendre ses précautions. C'était ce que vous vous étiez dit face au cauchemar qui se déroulait sous vos yeux et qui n'appartenait pas seulement au passé. La foudre n'épargnait personne, pas même votre groupe, et si vous pouviez voir de vos propres yeux qu'elle frappait avec fréquence et avec hargne des maisons, suffisamment pour les détruire, vous constatiez également qu'indubitablement, en étant maintenant sur le terrain, vous pouviez également en être les cibles. Mairu avait alors été visée par l'un de ces éclairs, mais vous aviez étrangement pu le voir arriver... Comme s'il n'était pas si naturel.

Alors le Raikage fit honneur à un titre qu'il n'avait pas volé, et dans une défense qui se voulait largement efficace, l'éclair semblait s'effacer d'un seul coup en percutant le souffle condensé, comme s'il n'avait jamais existé. Mairu était alors hors de danger même si elle avait tâché de modifier sa position de base, et vous pouviez alors légitimement vous demander pourquoi un éclair se voulait si prévisible, si visible, si lent... même si sa dangerosité était la même qu'un coup de la nature. De la même manière, comme vous vous étiez justement questionné, avait-il frappé la Metaru intentionnellement ?

Vous ne pouviez trouver la réponse mais vous deviez progresser. La voix de l'homme qui criait au loin n'était pas tombée dans les oreilles de sourds, et vous partagiez vos actions en plusieurs temps avant d'aller le rejoindre. Si la Dame de Fer avait tâché de créer deux clones pour former un paratonnerre au loin visant à éloigner le danger du ciel mais aussi pour surveiller vos arrières, Kyôhei écouta les conseils avisés de son supérieur hiérarchique et s'entoura d'une armure de pierre. Un pari risqué tant la terre était l'adversaire naturel de la foudre, mais peut-être que cela valait-il mieux que de ne pas se protéger du tout. Enfin, le Meikyû utilisa une technique de détection qui allait trouver son utilité... car elle allait lui donner plusieurs informations qu'il allait devoir trier pragmatiquement.

-"R...Raikage-sama... Aidez-moi... !", parvint une autre voix à vos oreilles suite à un grand bruit provenant d'une détonation.

La première source de chakra qu'il avait pu percevoir était celle d'une personne visiblement à terre, derrière vous à quelques mètres seulement. Vous n'aviez alors pas pu la voir en arrivant car elle n'était tout simplement pas dans votre angle de vue, mais le constat était clair : la femme mourante était prise dans les décombres de sa maison, détruite par la foudre, et vous implorait de la sortir de là. Son corps enseveli jusqu'au cou ne laissait apparaître qu'une tête désespérée et abattue. Son seul bras libre, tendu vers vous, vous implorait de lui permettre de continuer à vivre. Pourtant, vous saviez qu'elle n'avait sûrement rien à vous apporter, pas de quoi vous aider, aucune information qui pouvait vous faire progresser. Mais quelle posture pouviez vous prendre face à un habitant de votre pays qui côtoyait la mort de près?

L'enfer était impitoyable.

Le Raikage put également trouver de nombreuses sources de chakra qui se situaient dans des bâtiments, à l'abri. Depuis le début du cataclysme, bon nombre de pêcheurs et autres villageois n'avaient eu d'autres choix que de tenter de se couvrir du mieux qu'ils le pouvaient, priant pour ne pas subir le même sort que cette dame et que tant d'autres. Il vous fallait alors avoir une force psychologique certaine, parce que même si vous pouviez entretenir des instincts héroïques et tout à fait humain... vous réalisiez qu'il était impossible de sauver tout le monde. A chaque seconde qui passait, une nouvelle victime pouvait être à déplorer, une nouvelle victime que vous ne pouviez aider. Vous étiez en vie, mais impuissant face à un tel désastre.... pour le moment.

L'Ombre de la Foudre pouvait alors finalement repérer la raison pour laquelle il avait employé cette technique. Un homme courait à quelques ruelles de vous, celui qui avait crié, mais aucune source de chakra ne le poursuivait. Vous avait-il appelé, ou était-ce simplement le fruit de son désespoir qui l'amenait à implorer une aide divine ? Cet homme s'approchait pourtant étrangement de votre position, courant à une allure importante comme si la Mort elle-même le poursuivait. Et plus loin, dans un bâtiment qui devait ressembler à une espèce de taverne, derrière la position de l'homme qui courait vers vous, deux autres sources de chakra restèrent immobile. Le Raikage pouvait alors penser que ce qu'il fuyait se situait probablement dans cette taverne.

Que vous ayez choisi d'aider la femme ensevelie ou non, l'homme arriva à votre position. Par hasard, ou l'avait-il intentionnellement voulu ?

-"RAIKAGE-SAMA !", commença t'il en souriant de désespoir. "Dieu merci vous êtes ici. Je vous en supplie, vous devez nous aider... Là bas, dans la taverne..."

Dans un premier temps, un premier éclair se rendit visible, coupant la parole à l'homme, et visa cette fois-ci la position du Raikage, le même éclair qui avait tenté d'attaquer Mairu précédemment. Dans un deuxième temps, quelques instants après, un deuxième éclair apparut au dessus de la position de l'homme qui vous appelait à l'aide... le menaçant de l'éliminer lui aussi alors qu'il se situait à quelques mètres de vous. Vous connaissiez alors leur fonctionnement, vous permettant de mieux vous en défendre, mais ils marquaient toujours, avec le gros vent soufflant puissamment, la détresse de la situation.

Et tristement, vous comprîtes que le paratonnerre de la Metaru, bien qu'il ai pu attirer certains éclairs et qu'il ai permis de sauver nombre d'habitations, n'était pas suffisant contre l'intensité et le nombre des décharges de Dame Nature. Cela ne les empêcherait pas de vous viser vous... et tout aux alentours.

Car bien que vous puissiez être surpris de la colère de la Foudre qui, à vos yeux, semblait vous viser, vous n'étiez pas les seuls. Plus le temps passait, plus des maisons étaient frappées, détruites, recouvrant toujours plus d'habitants sous les décombres.

...

L'enfer était véritablement impitoyable.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Lun 22 Mar 2021 - 8:11


Si cet orage est naturel… c’était bien le cas de le dire.

Tandis que Mairu faisait preuve de beaucoup d’ingéniosité en positionnant un paratonnerre un peu plus loin, le Meikyû avait cette étrange impression au regard du chaos qui se profilait devant lui. Étrangement, plus il s’engouffrait dans le village et plus une conclusion macabre, voire sinistre, traversait l’ensemble de ses lippes. Lui donnant un léger goût amer, cette situation était aussi catastrophique que celle qu’ils avaient traversée à Kaze voire pire.

Ayant autant de variables, contrairement à Kaze, ils ne savaient pour le moment pas du tout à quoi ils risquaient de faire face. Contribuant ainsi à l’inconnue qu’était la situation de nombreux stimulus percutèrent soudainement ses sens à une vitesse folle, beaucoup trop importante pour qu’il puisse réagir comme il le voulait.

Ainsi, s’il commença à se questionner sur la nature même de l’éclair au regard de sa lenteur, d’autres éléments importants étaient prioritaires…

Dès lors, une voix résonna, appelant à l’aide suite à une détonation alors que quelqu’un venait de gagner le sol, pris au piège dans le déluge de sa maison. Puis, comme si ce n’était pas suffisant, ses sens se heurtèrent à de nombreuses sources de chakra. Cachées dans de nombreux bâtiments, plusieurs personnes semblaient s’être posées à l’abri, un réflexe adéquat par rapport à la situation. Puis, alors qu’il baladait ses sens pour percevoir le terrain et prendre des décisions, il se heurta finalement à un homme courant à cela quelques pas de là où ils se situaient. N’ayant aucune source de chakra à sa poursuite, seuls deux corps frôlaient les sens du shinobi derrière la position que l’homme venait de laisser.

-Quelqu’un arrive, préparez-vous ! Je détecte aussi deux hommes dans un bâtiment derrière l'homme. Les autres citoyens semblent cachés dans les bâtiments.

Ne pouvant s’empêcher de se demander si les deux hommes dans la taverne étaient vivants, il eut aussitôt sa réponse tandis qu’un villageois s’approcha, criant à l’aide avant de se faire… violemment cibler par la foudre à nouveau. Or, contrairement à la dernière fois, il n’y avait pas un, mais bien deux coups d’éclairs qui venaient subitement de s’approcher d’eux.

S’apprêtant ainsi à se porter volontaire pour aider l’homme en question moyennant plus d’information, Raizen dut opter pour un arbitrage assez imposant dans la situation suivante.

Faisant ainsi un pas prompt sur le côté, Raizen effectua un bond de manière à esquiver l’éclair qui percuta le sol. S’étant habitué à la vitesse de celui-ci, il savait dorénavant un peu mieux de quelle manière il pouvait jauger l’offensive alors qu’il s’était rapproché un peu plus de l’homme qui leur parlait. Or, alors qu’il s’apprêtait à communiquer avec l’homme en question, ses iris se posèrent soudainement sur le second éclat de foudre le visant.

Cet éclair n’était pas naturel.

Élevant de nouveau une barrière assez prompte en direction de la foudre afin de sauver l’homme en question, le Meikyû commença soudainement à entrer en action.

-Attention !

Ayant déjà dépensé beaucoup de chakra alors qu’ils étaient pourtant si loin de la source du problème, Raizen ne pouvait toutefois lésiner sur les moyens au regard de la problématique dans laquelle ils étaient.

-Que se passe-t-il dans la taverne ? Est-ce là la source du problème et surtout mettez-vous à l’abri, cet éclair n’est pas naturel et semble anormalement visé les gens vivants.

Posant des questions tout en donnant des directives et en étayant ses pensées, le cerveau du Meikyû fonctionnait à une vitesse très importante. Se devant de prendre des décisions et des arbitrages de manière assez prompte, il composa quelques mudras afin de multiplier ses opportunités d’action tandis que son regard évaluait l'homme qui avait demandé de l'aide en quête d'indices.

Faisant ainsi apparaître un deux clones, il indiqua au premier d’aller sortir la dame des décombres avant de garder l’autre à une distance de deux mètres de lui pour converser avec l’homme tandis que le vrai avait pris les devants. Faisant confiance à son clone, il savait pertinemment que celui-ci serait en mesure de se désinvoquer en cas de danger. De plus, si l’homme en question s’avérait plus dangereux que prévu, ils n’auraient qu’à rebrousser chemin.

Levant la tête vers les cieux, Raizen tentait indirectement de déterminer s’il y avait un noyau ou une certaine source qui coïncidait avec l’emplacement que représentait la taverne. Après tout, s’il y avait bien une chose de clair, c’était bien son désir de vouloir faire taire cette tempête à sa source. Préférant prendre le taureau par les cornes, il savait être réactif. Or, être proactif et prévenir était important.

-Allons en direction de la taverne et continuez de faire attention aux éclairs. J’ai l’impression que nous sommes pris pour cible et que les éclairs se dirigent naturellement vers les humains, ce qui est un signe d’anormalité. Ils ne sont pas rapides, mais ils demeurent tout de même dangereux. Si vous avez des idées pour parer les éclairs de plus grande envergure, n’hésitez pas. Pour le moment, les éclairs ne sont pas rapides, donc nous devrions pouvoir les esquiver.

Prononçant ses quelques paroles alors qu’il réalisait qu’il ne pourrait tout faire pendant cette catastrophe, il communiqua explicitement ses attentes.

-Restons groupés afin de localiser la source du problème. N’hésitez pas à utiliser des clones pour multiplier vos champs d’action, il semble y avoir quelque chose qui cloche. Quant au reste, je vous fais confiance, n’hésitez pas si vous avez la moindre idée et écoutez vos instincts ! Quelqu'un peut prendre le relai sensoriel, il faudrait trouver le noyau.

Serrant son poing alors qu’il venait clairement d’ouvrir la porte aux propositions de ses alliés, Raizen devait s’assurer de les guider sans pour autant les restreindre dans leur créativité. Après tout, ils n’étaient pas dans un schéma dans lequel ils étaient suffisant pour pallier au problème. Ils étaient clairement en sous-nombre.

Ainsi, ils devaient rester concentré sur l’objectif central qu’était d’identifier la source pour la désamorcer et ainsi minimiser les dégâts. Né dans le chaos et vivant du chaos, il connaissait les méfaits de la guerre et la tristesse de ce qu'elle pouvait causer. Alimenté par les humains ou mères Nature, le tout revenait au même et il fallait maximiser la sécurité sans pour autant se diviser au point d'en minimiser les effets. Ainsi, il avait opté pour l'option la plus efficace dans le cadre actuel.

Dès lors, Raizen se dirigeait vers la fameuse taverne en compagnie des autres tandis que ses clones étaient restés pour aider et en apprendre davantage.. En attendant, il tentait de valider le lieu qui ressemblait le plus au noyau de la tempête afin de voir s’il y avait un quelconque lien avec l’emplacement de la taverne...

Spoiler:
 






_________________
[Alerte] Dompter la Tempête J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Kawashima Kyōhei
Kawashima Kyōhei

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Jeu 25 Mar 2021 - 22:33
Heureusement pour vous, personnes n’avaient été blessé durant la première altercation avec la foudre. Vous vous appétiez à partir lorsque la Metaru demandait quelques instants. Créant quelques clones, celle-ci en envoyait un créer un pylône de métal afin de tenter d’attirer le plus de foudre possible. Est-ce que cela allait fonctionner ?

Vous avanciez dorénavant en direction de la voix entendue précédemment et rien n’était visible, si ce n’était que les cadavres s’accumulaient, que les maisons étaient de plus en plus détruites et que la vie semblait avoir fui la zone.

Ensuite, une nouvelle voix, derrière vous cette fois. Une voix de femme en détresse. Raizen n’hésitait pas bien longtemps avant de créer des clones. Tu suivais ensuite, en faisant de même. Tu n’avais pas de Kage Bunshin dans ton répertoire, mais tu pouvais créer des clones empoisonnés, toujours utile en cas d’un éventuel combat.

Quelques instants plus tard, Raizen nous informait de ce qu’il avait pu repérer des alentours. Une source chakratique arrivait dans notre direction, tandis que la plupart des citoyens étaient terrés dans leurs habitations. Ne pouvant te permettre de gaspiller ton chakra, tu décidais de ne pas maintenir ton armure pour l’instant, cette chose était bien trop énergivore.

Mal t’en prenais, car c’était ce moment-là que choisissait la foudre pour à nouveau s’abattre sur vous. Cette fois-ci, la foudre se formait lentement en dessus de Raizen ainsi que de l’homme qui venait d’appeler à l’aide. Comme auparavant, le Raïkage te surpassait, ne te laissant aucune chance d’agir, pas de risque d’échec comme cela. Tu étais prêt à te sacrifier s’il le fallait, mais mal réagir et foirer ton coup, non, tu préférais laisser faire les autres dans cette situation. Il était certes beaucoup plus puissant que toi, mais il ne fallait pas non plus qu’il ne se vide de tout son chakra trop rapidement !

La taverne, la direction dans laquelle Raizen avait repéré deux sources de chakra et cet homme nous y envoyait tête baissée. Tu trouvais ça bizarre, mais tu ne pouvais pas vérifier ces dires. Accompagnés de tes deux clones, de Mairu et son clone ainsi que Raizen – ses clones s’occupaient de l’homme et de la femme – vous vous rendiez en direction de cette fameuse taverne…

— Je ne peux malheureusement pas prendre ton flambeau… je ne maîtrise pas encore la sensorialité et ses aspects.

Encore une fois, un échec pour toi. Tu n’étais décidément pas vraiment utile pour cette offensive. La mort se situait tout autour de toi et tu ne faisais qu’observer. Que faire acte de présence. Comme à tes habitudes. Spectateur de ta propre vie. Secouant la tête, tu te reconcentrais sur votre situation actuelle. La foudre n’avait pas cessé et au fond de toi tu avais l’impression de te jeter dans la gueule du loup.

— Je la sens pas cette taverne. Il était bizarre le type un peu, surtout avec les informations que t’as ressenties Raizen. On devrait être méfiant quand on arrivera là-bas. Mais c'est tout de même la bonne idée, on est obligé de s'assurer qu'au mieux, tout va bien dans cette taverne...

Avançant toujours dans la direction de la taverne, la tempête faisait toujours rage. Les gouttes d’eau s’écrasaient sur ton visage avec puissance, fouetté par le vent tes cheveux frappaient tes yeux dans une sensation des plus désagréables, mais tu te tenais prêt. Pour Kumo.


Infos:
 

_________________
[Alerte] Dompter la Tempête E23l

Merci Mido pour le vava o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207 https://www.ascentofshinobi.com/u1126
Metaru Mairu
Metaru Mairu

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Dim 28 Mar 2021 - 19:18
Dompter la Tempête

feat. @MEIKYÛ RAIZEN - @KAWASHIMA KYŌHEI

Rapidement, la Metaru remarqua que la tour de métal que son clone avait érigée derrière eux n'avait pas servi à grand-chose. Peut-être que celle-ci attirait les foudres qui menaçaient de frapper autour d'elle mais pas toutes celles de la zone environnante comme l'avait espérée Mairu. L'édifice métallique ne protégeait donc guère les kumojin comme escompté. Des éclairs continuaient en effet de frapper autour d'eux alors que les shinobi s'avançaient, suivant le Raïkage qui avait déployé une technique pour détecter la source de la voix qui appelait au secours. Et, plus ils avançaient, plus les tonnerres grondaient forts, tel un avertissement de ne pas s'aventurer plus loin. La Heidan conclut alors que tout ceci n'avait rien de naturel. Elle en était persuadée à présent. Ce chaos était l'œuvre d'un machiavélique personnage ou d'un groupe sans scrupule ou peut-être même d'un démon à queues, un des fléaux de ce monde.

Alors que les trois kumojin se concentraient sur la voix d'un homme, celle d'une femme se fit soudain entendre derrière eux. Tous purent aussitôt découvrir une femme ensevelie jusqu'au cou sous la décombre de sa propre maison, certainement. L'infortunée avait reconnu le Raïkage qu'elle implorait de lui venir en aide, son unique bras libre tendu vers les kumojin. Mais, aucun de ces derniers n'eut le temps de réagir que le Yondaime averti ses compagnons de l'arrivée d'un homme vers leur position alors que deux autres étaient restés immobiles dans un bâtiment derrière celui qui avançait. Le Raïkage fit également le rapport des présences de nombreux autres êtres dans les maisons aux alentours. Certainement des malheureux habitants qui se mettaient à l'abri mais, malheureusement pour eux, leurs propres domiciles pourraient bien leur servi de tombes; comme c'était le cas déjà des nombreux de leurs voisins.

Un homme en panique finit par se présenter devant le groupe des kumojin et leur révéla une information intéressante. L'inconnu était certainement innocent mais Mairu interpréta sa présence et ses paroles comme un piège visant à les mener vers un guet-apens.

Un éclair chercha soudain à frapper Raizen mais qui réussit à esquiver à temps. Puis, un second s'abattit sur la position l'homme qui était venu à leur rencontre mais cette fois encore, fidèle à son titre, le Meikyu, sauva l'inconnu de la même manière qu'il avait protégé la Metaru.

Il était à présent évident pour tous que les éclairs étaient contrôlés.

La Metaru laissa le Yondaime secourir la femme ensevelie. Tâche qu'il avait confié à un des deux clônes qu'il avait matérialisé et qu'il laissa ensuite derrière eux alors que le groupe, agrandi par deux clones de Kyohai, avait décidé d'avancer tous ensemble en direction de la fameuse taverne.

« - Il est clair que nous avançons vers un guet-apens, fit soudain Mairu qui était restée silencieuse et observatrice jusque là. Désolée Raïkage-sama mais je n'ai pas de technique de détection aussi développée que la vôtre. »

A la place de déployer la technique réclamée par le Yondaime, la Heidan effectua des mudra pour faire apparaître deux autres clones mais, aussitôt nés, ces derniers avaient effacé leur chakra puis disparurent chacun de leur côté. Ils avaient pour mission de contourner, à couvert, la taverne de chaque côté, pendant que le groupe avançait à découvert vers le bâtiment.

« - Nos ennemis nous observent peut-être alors tâchons de rester discrets ! »

Mairu se précipita ensuite pour aller couper le chemin à Raizen devant qui elle se planta fièrement.

« - Quant à vous ! Economisez votre chakra et n'oubliez pas que nous sommes là pour vous épauler et non pour vous regardez agir seul ! »

Sans attendre la réponse du Meikyu, la Metaru poursuivit le chemin vers la taverne …

HRP:
 

_________________
[Alerte] Dompter la Tempête E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 


Dernière édition par Metaru Mairu le Dim 28 Mar 2021 - 19:20, édité 1 fois (Raison : Corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Narrateur
Narrateur

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Mer 31 Mar 2021 - 17:33
Le Raikage montrait une nouvelle fois qu'il était un homme sur lequel on pouvait compter. Réagissant plus vite que tous, d'une manière intelligente et efficace, il put tirer d'affaire la jeune femme qui, avec ses blessures, restait complètement immobilisée au sol. Ses jambes étaient alors broyées par les roches, lui rendant impossible tout déplacement. Elle avait également un bras inutilisable, brisé à l'humérus droit, qui rendait également impossible toute mobilité musculaire. Le clone qui s'était alors occupé du sauvetage avait un choix humain mais également stratégique : devait-il continuer de s'occuper de la femme dont les blessures était importantes, au risque de diminuer vos forces attaquantes, ou devait-il la laisser en autonomie malgré son impossibilité de se mettre à l'abri ?

-"M... mon mari... mon fils... ils sont encore en dessous."

Le premier clone devait alors une nouvelle fois faire face à un dilemme.

L'autre clone du Raikage, quant à lui, comblait un besoin essentiel : celui de partager les attentions. Un des choix essentiels que vous aviez du faire était de vous séparer ou non, entre les différents membres de votre petite escouade, et cette astuce vous avait permis de rester soudé tout en récupérant des informations qui allaient pouvoir vous aider. La duplication allait alors vous permettre d'en savoir un peu plus sur l'origine de tous ces maux, même si de nombreux secrets restaient encore à élucider. Toutefois, après vous avoir révélé les quelques secrets que seule la duplication connaissait, l'homme totalement effrayé tenait à être soutenu.

-"Me faut retrouver ma famille ! Je ne sais pas où ils sont. Je... j'étais là, parti boire un coup avec mon ami malgré ce temps désastreux, mais le gars est entré avec du sang sur son arme. Quand je suis sorti effrayé à l'idée qu'il me tue, j'ai vu tous les bâtiments éclatés. Je ne pouvais que prier, vous comprenez ? La foudre qui s'abat sur ces roches, les gens en dessous... On a fait quoi, pour mériter ça ? J'ai rien demandé moi ! J'ai toujours été sage, travailleur, je n'ai jamais fait de mal à personne. Un pêcheur comme un autre ! Une fois, j'ai arnaqué un pauvre monsieur... mais les affaires allaient pas trop bien... J'étais obligé pour nourrir ma fille ! Vous savez ce que c'est d'avoir un enfant ? J'y tiens plus que tout, je vous le promets. Je ne peux pas vivre si elle n'est plus de ce monde, je dois m'assurer qu'elle aille bien. Si la maison s'est écroulée et que je perds tout... je ne pourrai pas m'en remettre. Raikage-sama, je vous en supplie, aidez moi à les retrouver. J'habite pas loin d'ici moi ! S'ils sont morts... je... Par là bas s'il vous plait !"

Pendant ce long monologue digne d'un homme désespéré, et dieu savait que l'homme continuerait à parler si vous souhaitiez l'accompagner jusqu'à sa demeure, les clones ainsi que votre petite troupe avaient eu largement le temps d'arriver à bon port. Malgré leurs avances et leurs dissimulations, ils ne furent effectivement remarqués par personne car personne ne les attendait au dehors de la taverne. Visuellement, de dehors, il n'avait pas eu l'air d'avoir été impacté par la foudre. Les roches étaient restés solides et semblaient tenir contre l'impétueux vent qui vous déséquilibrait de sa force. Les fenêtres de la taverne étaient malheureusement embuées et les innombrables gouttes de pluie qui les recouvrait vous empêchaient de voir l'intérieur de la grande pièce. Vous n'aviez alors que l'opportunité d'entrer par la porte principale, sauf si vous vouliez pénétrer la taverne d'une autre manière.

Vous vous teniez alors, tous ensemble, face à cette bâtisse qui vous paraissait étrange. Mais si de l'extérieur elle semblait si calme et innocente, vous vous demandiez légitimement ce que vous risquiez en entrant à l'intérieur.

Et étrangement, cette fois là, la foudre n'avait jamais ciblé personne de votre groupe.

Informations:
 
Revenir en haut Aller en bas
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Sam 3 Avr 2021 - 7:36

Trop de stimulus…

Telle était la nouvelle conclusion que Raizen venait de poser. Bien que divisé son attention en se multipliant avait été visiblement très efficace, il y avait beaucoup trop d'informations à prendre en considération en même temps. Représentant par le fait même un scénario quasi apocalyptique, il était bel et bien étrange d’y trouver un certain degré de mystère dans de tels événements.

Étrangement, c’était comme si toutes les conditions jouaient en leur défaveur, un peu comme s’ils affrontaient réellement un cataclysme réel et vivant. Encore plus cauchemardesque que lors de son affrontement contre le Dieu du désert, le contrôle semblait être aussi loin de sa portée que le noyau de cette tempête.

Pendant ce temps, alors que la situation ne semblait en aucun cas vouloir s’améliorer, il devait faire face à différents dilemmes et défis qui représentaient d’importantes conséquences au fait d’avoir maintenu l’unité ensemble. Que ce soit la jeune femme qui avec ses blessures était dans un état cauchemardesque, que ce soit sa famille coincée sous les débris ou l’appel à l’aide du principal contributeur d’information, rien ne semblait jouer en leur faveur. Or, telle était la réalité du terrain.

Se devant de prendre des décisions et faire certains arbitrages aussi rudes que difficiles, le rappel à la raison que venait de lui faire Mairu lui permettait de garder la tête froide, un réel atout dans ce moment aussi particulier.

Prenant ainsi une respiration en simultané, plus qu’une coïncidence, ses clones représentaient de multiples visages d’une même facette chez le Meikyû. Surnommé le Salvateur, l’ancien Héros de Kaze avait toutefois toujours renié ses affiliations héroïques pour la simple et bonne raison qu’il était tout sauf un héros. Se devant ainsi de prendre des décisions déchirantes, ce court moment durant lequel il prit une brève respiration fut nécessaire pour qu’il puisse filtrer la situation dans un temps éclair.

Ainsi, le premier clone à agir fut celui qui venait de parler à l’homme ayant fui la taverne. Ayant misé sur sa démarche pour y obtenir le plus d’information possible, Raizen venait d’avoir des informations beaucoup trop capitales pour ne pas les relayer de manière assez prompte à l’équipe. Apprenant par le fait même qu’à l’intérieur de la taverne, il y avait deux personnes, le barman était supposément devenu silencieux dès qu’un autre homme était arrivé. Portant des accoutrements inconnus, celui-ci portait une armure noire et violette accompagnée d’un casque étrange. Très peu bavard, son épée ensanglantée avait été rangée dans son fourreau au moment où l'homme en question s’était enfui.

Concordant ainsi avec les nombreuses tranches qu’il y avait sur des innocents, cette coïncidence était trop importante pour être réelle. Qui plus est, étrangement, bien qu’imperceptible, le noyau de la tornade semblait étrangement s'aligner avec la présence de la taverne, un élément qui lui donnait envie d’enterrer son bourreau d’une simple offensive cataclysmique. Malheureusement, il ne pouvait risquer la vie d’un innocent pour de l’information non confirmée.

-Merci pour l’information, elle nous permettra de venir en aide à votre famille, mais surtout de trouver la source de ce cataclysme. Toutefois, si nous désirons mettre un terme à cette tempête, il vous faudra nous faire confiance. Nous retrouverons votre famille. Toutefois, pour le moment, je vous demanderais de vous abriter pour votre sécurité. S’ils sont pris en dessous des débris, ils seront possiblement épargnés par la foudre. Je reviendrai une fois que tout sera terminé.

Terminant ses paroles à une vitesse éclair, le clone ayant les informations les plus importantes se dissipa, portant ainsi instantanément les informations et son expérience à son hôte qui fit signe aux deux autres.

-L’homme à l’épée est dans cette taverne, il possède une armure noire et un casque violet. Il est entré avec une épée ensanglantée et se trouve présentement avec le tavernier. Il semblait assez étrange et bien que difficile, le cataclysme semble avoir au sein de son noyau cette taverne bien que ce ne soit pas totalement certain.


Dévoilant un sérieux important, le Meikyû ne témoignait étrangement d’aucune hésitation. N’ayant pas forcément le temps de réfléchir plus qu’il ne le voudrait, il était totalement sur ses gardes sachant que ce moment pouvait autant être excessivement dangereux qu’un point tournant.

-Soyez prudents sur la suite et surtout, envoyez vos clones à l’intérieur par précaution en reconnaissance. Il faudra désarmer le suspect et être prêt à toute éventualité.

Souffla-t-il de manière suffisamment sourde pour ne pas être trop apparent et intercepté par quelqu’un à une bonne distance.

Serrant ainsi son poing alors qu’il s’apprêtait à devoir agir, si le désir sincère de sceller la taverne d’un bref sceau lui traversa l’esprit, il ne pouvait s’empêcher de se dire qu’il ne pouvait les priver de ce qui semblait visiblement représenter une protection pour le possible tavernier. Songeant promptement à utiliser des fumigènes, ne sachant pas du tout à qui ils avaient affaire, il semblait préférable de ne pas créer un terrain quelque peu désavantageux pour eux. Ainsi, le Meikyû se devait de trouver une solution en comptant sur les autres.

Pendant ce temps, le dernier clone restant de Raizen venait tout juste de commencer à bouger les débris perturbant la jeune femme. S’il était vrai qu’il y avait peu de chance qu’elles s’en tirent, il ne pouvait toutefois laisser quelqu’un dans une mauvaise situation ainsi. De ce fait, tant que son clone était debout, il comptait tenter de la mettre à l’abri.

Ainsi, le clone tentait le plus efficacement possible de déloger la jeune femme de sa position avant de lui dire :

-Nous irons les chercher, tenez bon.

Son objectif était donc clair, la sortir de là le plus tôt possible pour l’amener à l’abri sous la plus proche habitation, ni plus ni moins.

Aux allures héroïques, aucune technique n’avait été utilisée par son clone sachant qu’avant même que Mairu ne le lui dise, il savait qu’il avait dépensé beaucoup trop de chakra pour un cataclysme dont il n’avait aucune idée sur sa durée…

Pendant ce temps, le vrai Meikyû venait de compléter une combinaison logique de trois mudras. Si sa première technique visait à effectuer une détection visant à détecter la présence approximative des deux individus au sein de la taverne ou toute autre présence cachée dangereuse, elle servait surtout à soutenir les deux autres techniques.

En effet, alors que Raizen était à couvert sur une des parois de la taverne, hors de portée de la fenêtre embuée, il termina des mudras avant de libérer un corbeau. Semblant vivant aux premiers abords, celui-ci était pourtant mort…

Faisant ainsi apparaître pour la première fois une facette de son champ de technique qui était inconnu aux yeux de tous, si ceux-ci étaient habituellement des porteurs de lettres ou de messages vocaux, il l’utilisait principalement à titre d’agent de reconnaissance. Envoyant dès lors le corbeau se réfugier dans la taverne de manière subtile à la première occasion, il espérait que l’aspect sombre de la créature la rend peu détectable ou tout à faire naturelle. En effet, afin d’éviter d’être surpris, l’information étant la pièce maîtresse de toute chose, il devait s’assurer qu’ils ne couraient pas un risque en entrant à l’intérieur dans une possible embuscade. Ainsi, il termina ses mudras en connectant sa vision personnelle à celle de son corbeau de manière à déterminer ce qu’il y avait à l’intérieur.

Entamant ainsi l’action, il laissait à ses coéquipiers le loisir de faire preuve d’initiative dans cette entrée dans la matière qui pouvait être aussi avantageuse que dangereuse. Ainsi, que ce soit Kyohei ou Mairu, il savait qu’ils allaient tous les deux approcher la situation avec précaution, surtout au regard de ce qu’il leur avait dit.

Communiquant dès lors avec le langage des signes pour les informer qu’ils devaient rester discrets, mais qu’ils pouvaient avancer, tout allait fort probablement se jouer dans les instants à venir...

Spoiler:
 










_________________
[Alerte] Dompter la Tempête J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Kawashima Kyōhei
Kawashima Kyōhei

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Mar 6 Avr 2021 - 13:06
La taverne n’était vraiment plus très loin, il ne vous restait que quelques mètres à parcourir avant d’y arriver. Les informations fusaient, celles que le clone de Raizen venait de vous rapporter te semblait particulièrement intéressante. Un homme à l’allure bizarre était entré dans le bâtiment juste avant que celui resté avec le clone du Yondaime ne s’enfuît. Cet homme, il portait une armure, un casque et surtout un sabre ensanglanté. Levant les yeux au ciel en écoutant les dernières paroles du Meikyû, tu remarquais comme lui un semblant d’œil de la tempête, fixé dans la zone où vous vous trouviez.

Raizen se plaçait au plus près de la taverne, tes clones eux, se tenaient vers la porte principale de celle-ci, prêt à entrer au top départ. Quant à toi, tu te tenais quelques mètres en arrière, derrière un débris duquel tu pouvais jeter quelques coups d’œil au bâtiment délabré.

Ton regard passait de Raizen à Mairu, et même si cette information te semblait logique, tu préférais le répéter encore une fois.

— Mes clones sont faits de poison et libèrent donc du poison à la destruction, faites attention, ne restez pas trop proche d’eux s’il vous plait.

Tu marquais une courte pause avant de reprendre.

— Ils vont entrer en premier, si ça ne vous dérange pas.

Les choses étant dites, tu te tenais prêt. Ton regard planté sur un Raizen qui devait, comme l’avait si bien dit la Metaru « économisez votre chakra », tu attendais le top départ. Celui-ci réalisait quelques mûdras et un corbeau qui semblait mort était créé par le Yondaime. Uh, intéressant. Depuis longtemps et sans même réellement le savoir tu étais intéressé par ce pouvoir. Mais tu n’étais pas ici pour ça.

Une fois le Raïkage et son corbeau en place, tu lançais le début des opérations. Tes deux clones se tenaient l’un à droite, l’autre à gauche de la porte qui s’ouvrait vers l’intérieur, les gonds sur la droite. Le clone de gauche donc, entrouvrait la porte afin de jeter un coup d'œil à l’intérieur du bâtiment afin de s'assurer une entrée des plus discrètes possibles.

Le deuxième lui, patientait à la porte, la poussant un peu plus, le premier entrait ensuite, seul. Prêt à sauter sur le semblant de samouraï à la première occasion afin de tenter de le désarmer et sinon se positionner afin de garder un maximum de visuel sur la zone, s'appuyant contre les murs afin de ne laisser aucun espace dans son dos.


Infos:
 


_________________
[Alerte] Dompter la Tempête E23l

Merci Mido pour le vava o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207 https://www.ascentofshinobi.com/u1126
Metaru Mairu
Metaru Mairu

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Sam 10 Avr 2021 - 1:23
Dompter la Tempête

feat. @MEIKYÛ RAIZEN - @KAWASHIMA KYŌHEI

Le trio de kumojin, accompagnés de trois clones, avaient réussi à atteindre la taverne suspecte sans encombre. De l’extérieur, le bâtiment était en piteux état. Celui-ci paraissait sur le point de s’effondrer à tout moment et pourtant, malgré le vent dont la force avait pourtant rendu l’avancée des shinobi bien difficile, la bâtisse ne bougeait pas. Et plus étrange encore, celle-ci était épargnée par les orages qui ne cessaient pourtant de gronder et de frapper aux alentours. Et, en levant la tête vers le ciel toujours en colère, on pouvait remarquer que la taverne semblait se situer au centre de la tempête.

Se pourrait-il que l’être derrière ce chaos se trouve à l’intérieur de la mystérieuse taverne ? La question effleurait en tout cas l’esprit de Mairu qui croyait à présent fermement que tout ce qui se passait était l’œuvre d’un être bien réel et non de la mère nature.

Le Raïkage informa ceux qui les accompagnaient de la présence de deux hommes à l’intérieur de la taverne dont un avec une armure sombre et une arme ensanglantée. Certainement que ce dernier était le coupable de tous ces innocents découpés mais il était bien trop tôt pour l’affirmer.

Raizen envoya un corbeau s’infiltrer dans la taverne alors que Kyohei y fit entrer discrètement un de ses clones, comme l’avait suggéré le Yondaine. Mairu à son tour ordonna à son clone qui les accompagnaient d’investir également le mystérieux bâtiment. Puis l’originale monta discrètement sur le toit de ce dernier. Chose que la jeune femme savait être risquée mais elle avait une idée derrière la tête et elle jugeait que celle-ci valait le coup de courir le risque. Et puis, ils ne pouvaient tous s’attrouper devant la taverne au risque d’essuyer une attaque qui pourrait les achever tous en même temps.

Si rester ensemble était une excellente stratégie pour venir jusqu’en ce lieu, à présent la meilleure chose à faire, selon la Heidan, était de se disperser pour mieux encercler l’endroit suspect. C’était donc dans cette optique que les deux autres doubles de la Metaru – ceux dont le chakra était toujours effacé – étaient restées chacune de leur côté. Une s’était postée à l’arrière de la taverne alors que l’autre était du côté gauche du bâtiment. Toutes deux étaient près d’une fenêtre mais restait bien cachée pour ne pas être vu de l’intérieur.

« - Vous empestez la mort ! Seriez-vous le responsable de tous ces corps si parfaitement découpés ? »

Ces propos directs mais lâchés d’une voix plutôt sereine et loin d’être agressive sortait de la bouche du clone de Mairu qui avait investi la taverne. Contrairement au clone de son camarade, celui de la jeune femme s’était approché tranquillement de l’homme à l’armure. Puis, l'être éphémère s'était arrêté près du comptoir, à une distance d'environ un mètre du guerrier en armure que le clone de la Dame de Fer ne quittait pas des yeux.

Pendant ce temps, le clone de Mairu qui était resté en arrière, avait abandonné son rôle de guet de la tour métallique pour aller venir en aide à ceux qui étaient ensevelis un peu plus loin après avoir constaté que les foudres continuaient de frapper sur les bâtiments encore débout et qui se relevaient encore occupés par des malheureux habitants …

HRP:
 

_________________
[Alerte] Dompter la Tempête E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 


Dernière édition par Metaru Mairu le Lun 12 Avr 2021 - 13:08, édité 2 fois (Raison : Corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Narrateur
Narrateur

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Dim 11 Avr 2021 - 15:28
La taverne serait elle le climax de votre mission, ou n'en serait elle qu'un relai ? Dans cette atmosphère pesante et apocalyptique, où les éclairs grondaient et continuaient de passer à côté de vous sans vous viser, où le vent soufflait à vous en arracher les cheveux, où les débris des maisons détruites volaient en tout sens, vous vous apprêtiez à entrer dans le lieu que vous redoutiez le plus. Pour vos originaux, il n'était plus question de penser à la veuve et à l'orphelin, vous deviez prendre vos responsabilités et trouver l'origine de la tempête, malgré toutes les morts qu'elle engendrait dans toute la bourgade de Matshu.

Votre petit groupe s'était alors organisé de manière précise, reposant sur des arguments qui pouvaient être justifiés et légitimes. Se posant sur le toit de la bâtisse, Mairu pouvait y trouver des trous causés par les éclairs. Ayant percé le bâtiment avec une force surprenante, deux ouvertures de taille moyenne furent crée dans le plafond et lui permettait d'avoir la vue sur l'intérieur d'une brasserie qui prenait petit à petit l'eau, la pluie s'infiltrant logiquement. Sa discrétion et l'attention de l'inconnu qui toisait du regard les deux duplications la rendait également discrète, et sans aucun problème, elle pouvait si elle le voulait glisser un œil discret sur la situation sans pour autant se faire repérer.

Elle avait également fait en sorte, avec votre Raikage, d'encercler la bâtisse. En effet, qu'il s'agisse de l'Ombre de la Foudre ou des deux duplications qu'elle avait préparé quelques minutes plus tôt, tous trois se tenaient aux abords des pavés qui constituaient le bâtiment, attendant sûrement une action quelconque pour intervenir. Car vous souffriez tous d'une situation que vous ne maîtrisiez pas : l'homme que vous soupçonniez ne pouvait être obligatoirement le criminel que vous recherchiez, et il allait vous le faire comprendre, mais il était également accompagné d'un Tavernier innocent qui avait eu le courage -ou l'inconscience, de venir travailler malgré les tumultes.

Et ce n'était pas tout. Raizen avait également dû réaliser qu'autour de la taverne, de nombreuses habitations renfermaient des civils innocents qui se protégeaient -principalement par l'espoir, ce qui limitait votre champ de technique... sous peine de les assassiner, selon la technique que vous comptiez employer.

Les deux clones de Kyohei ainsi que celui de Mairu ouvrirent la marche, bien que l'un des deux clones resta sur le pas de la porte. Faisant grincer cette porte dans un bruit qui ne pouvait absolument être discret, tant le silence qui régnait dans la bâtisse était maître, vous attirâtes les regards des deux êtres sur vous. Et si l'entrée en matière du clone du Kawashima pouvait être perçue un peu étrangement, tant il était toujours bizarre d'observer quelqu'un entrer dans une pièce sans s'annoncer, elle fut rattrapée par le naturel de la kunoichi qui perça le silence de sa voix amicale mais pas dénuée de doute.

Le Tavernier n'osa prononcer le moindre mot. Il plongeait simplement ses pupilles dans les votres, regardant la jeune femme s'approcher avec des yeux qui semblaient appeler à l'aide. Parce que comme beaucoup, il avait peur de la mort. Comme beaucoup, il soupçonnait l'homme qui était assis seul à une table d'être le responsable de tous ces meurtres et le sang qu'il avait pu voir sur son sabre ne l'avait pas rassuré.

Pourtant, l'épéiste qui venait d'être soupçonné ne s'indigna pas. Vous ne pouviez voir son visage par le masque qui le recouvrait, mais vous compreniez par sa posture droite qu'il ne s'était pas laissé démonter. Au contraire, étonnamment, c'était d'une voix calme et mature qu'il allait vous répondre. Vous pouviez alors retrouver une certaine sagesse dans son ton, comme s'il respirait l'expérience et le professionnalisme.

-"Quelle odieuse manière de s'adresser à un Samouraï dont la principale préoccupation est de protéger son pays, jeune femme."

Le tavernier quarantenaire se tut, ne désirant que disparaître de cette situation qui l'effrayait au plus haut point. Mais le Samouraï ne montra aucune animosité, au contraire. L'excellence engendrait la compétence, la compétence engendrait la confiance... la confiance engendrait la tolérance. Elle se trompait, il ne lui fallait alors que la remettre sur le droit chemin de la vérité.

-"Sakamoto Tsunenaga, pour vous servir. Je reconnais m'être effectivement trompé en éliminant quelques innocents, mais n'y voyez un quelconque acte criminel... Je suis à la recherche de la source des maux de cette bourgade. Comprenez y que la complexité de la situation m'imposait quelques rudes choix. Que je regrette, évidemment."

Vous pouviez alors comprendre une triste réalité : cet homme devait sûrement être jugé pour les innocents qu'il avait effectivement découpé, mais cela ne s'était pas fait sans raison. Il recherchait activement le responsable de cet étrange météo, qui devait également être le responsable des autres morts à l'épée. Parce que le Samouraï vous avait fait comprendre qu'il était certes le responsable de quelques victimes tranchées à l'épée, mais qu'il était loin d'être le responsable de la centaine d'autres qui étaient également découpés précisément par le même type d'arme.

-"Sentez-vous l'énergie étrange circulant dans l'atmosphère ? Quelle est-elle ? Je pense que c'est elle qui cause tous ces éclairs. Elle ne peut pas être naturelle, je ne peux pas y croire. Cela fait plusieurs jours que je suis à la recherche du responsable, mais je peine à le trouver. Peut-être pourriez-vous m'aider ?"

D'un coup, son air s’aggravait quelque peu. Il doutait, comme n'importe qui qui se devait d'alimenter sa paranoïa pour éviter que la naïveté ne l'emmène à l'échec. Il se leva alors, dégainant son arme et la pointant vers vous, sans toutefois vous attaquer. Il ne se contentait que d'un air suffisant, qui visait simplement à s'assurer que vous n'étiez pas les fautifs. Même s'il croyait également qu'il était peu probable que deux personnes soient les dirigeants de cet enfer.

-"Mes doutes et mon désespoir ne doivent pas laisser percevoir des failles. Qui êtes-vous, et qu'êtes-vous venu faire ici ? Si vous êtes à l'origine de cet infâme enfer météorologique, je vous éliminerai maintenant."

De chasseurs, vous passiez à chassés. Mais il existait sûrement un terrain d'entente, parce que vous recherchiez visiblement les mêmes choses : résoudre les problèmes de Matshu.

Le tonnerre frappa une autre fois, proche de la taverne. Un éclair plus puissant, plus fort, plus rapide que tous ceux que vous aviez pu rencontrer... comme si vous vous approchiez de la vérité.

-"Comme j'aurai dû éliminer l'homme qui a prit la fuite."

Celui que vous aviez croisé quelques instants auparavant, qui vous avait rencontré étrangement et qui était, aux yeux du Samouraï, un suspect important qu'il n'avait pas pu suivre.

________________________

A plusieurs mètres de cette scène, le clone de Raizen réussit à découvrir les décombres de la jeune femme. Il découvrit alors les jambes brisés de cette dernière, rendant impossible tout mouvement. Il se décide alors à la sauver, mais où l'emmener pour s'assurer de sa sécurité ?

Quant au clone de Mairu qui s'était éloigné du paratonnerre, longeant les ruelles à la recherche de citoyens à sauver de l'horreur, elle trouva une silhouette assise au sol, adossée à un mur, entièrement encapuchonnée et vêtue de noir. Ses vêtements lui empêchaient de prendre l'eau, mais il lui donnait également une posture étrange. Qui était-il... et qu'est-ce qu'il faisait là ? La capuche qui recouvrait entièrement son visage ne l'aidait pas à récolter un quelconque indice.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Mer 14 Avr 2021 - 20:58

Partageant sa vision avec son corbeau, son premier réflexe fut littéralement d’envoyer celui-ci dans un endroit sombre qui lui permettait tout de même d’avoir une vue d’ensemble sur la situation.

Lui permettant ainsi de voir ce qu’il se passait, Raizen était étonné par l’approche relativement amicale ou plutôt conversationnelle de Mairu sachant qu’appréhender l’individu suspect semblait être la première manière de faire au regard du danger. Toutefois, le tout sembla porter fruit jusqu’à celui-ci manifeste son arme.

N’attendant pas son reste, le Meikyû bien qu’inapte à partager l’ouïe de son corbeau en déduit qu’il se passait quelque chose. Pire encore, l’homme qu’ils avaient chassé semblait moins hostile qu’il ne l’aurait cru, ce qui expliquait la raison pour laquelle un des hommes dans la taverne avait pu s’enfuir…

Qu’est qui expliquait qu’il en ait tué certains , mais qu’il ait laissé fuir l’homme en question ?

Cédant partiellement son grade de Kage pour retourner à ses réflexes du Kyuubu, l’ancien membre des forces policières de Kumo ne fit preuve d’aucune attente.

Gardant son calme, il se devait d’être prompt et de faire un arbitrage important. Malgré tout, en dehors d’une attaque coordonnée, ils risquaient possiblement d’être à désavantage, surtout s’il était l’hôte de la foudre qui semblait avoir établi pour noyau un vaste lot de maisonnée. Qui plus est, un combat éclatant pouvait rapidement prendre de mauvaises tournures et avoir de mauvaises répercussions, un élément à éviter dans le cas suivant…

Composant ainsi quelques mudras, il effectua deux nouveaux clones. Si l’un d’entre eux se positionna de manière un peu plus éloignée de la taverne, mais hors de portée d'une fenêtre pour garder une certaine distance tout en étant subtil, le second entra dans le lieu de beuverie sans broncher.

Une fois qu’ils avaient compris que ce n’était pas un guet-apens, il était beaucoup plus simple d’agir. Lui permettant dès lors de confirmer ce qu’il avait vu, il semblait être arrivé juste à la fin de leur dialogue, un échange dont il n'avait malheureusement pas pu capter les points clés et saillants.

Or, ce n’était pas pour autant que le tout allait déroger de sa norme.

-Bonjour, ici Meikyû Raizen, que se passe-t-il ici ? Est-ce que tout le monde va bien?

Faisant preuve d'observation au moment où il entra dans l’emplacement, le Meikyû se trouvait en posture inquisitrice se permettant ainsi de tout remettre en question en prétendant ne pas avoir vu ce qu'il se passait. Toutefois, sa plus grande ruse se situait dans l’usage de son nom, une manière comme une autre de capter l’attention de la plupart des Kaminarijines dans ce genre de contexte. Bien qu’il détestait utiliser son grade, c’était une manière comme une autre d’attirer l’attention sur lui lorsque nécessaire. Qui plus est, s’il vivait dans une grange loin de cette planète comme lui donnait l’impression cette armure, il y avait fort à parier que l’arrivée d'un troisième individu soit suffisante à attirer son attention.

-Je vous demanderais de vous calmer et de baisser vos armes. Comme vous devez vous en douter, nous sommes plutôt présents pour calmer cette tempête, mais aussi découvrir l’hôte des meurtres perpétrés à la lame au sein du village à titre de membres des corps armés de Kaminari.

Mettant dès lors en évidence son bandeau se situant autour de son bras, encore une fois, Raizen adoptait une position d’autorité au regard du contexte actuel.

-Je vous prierais donc de laisser le barman quitter les lieux en sécurité sachant que nous avons quelques questions pour vous :

N’ayant aucune difficulté à faire preuve d’un caractère tranchant, bien que Raizen était un fin négociateur, il faisait attention à sa manière d’approcher le tout. Ayant besoin d’être prompt, mais précis, le Meikyû savait qu’il ne pouvait attendre que la foudre frappe.

-Pouvez-vous vous identifier, enlever ce casque et m'indiquer d'où vous venez ? J’aimerais savoir à qui nous avons affaire…Pour le moment, tout porte à croire que vous êtes l’auteur des meurtres perpétrés à l’extérieur et possible source de la tempête... Ainsi, je vous demanderais de calmement répondre à nos questions et déposer votre arme. Devant l'urgence de la situation et la tempête à l'extérieur, je préfère aller droit au but.


C’était le calme avant la tempête, l’avertissement avant les hostilités. Avec un peu de chance, celui-ci se devrait de coopérer. Avec moins de chance, les hostilités allaient voir le jour. Toutefois, il ne semblait y avoir aucune raison pour laquelle il ne ferait preuve de coopération devant ce comité d'accueil. Mieux encore, cela laissait aussi du temps à Raizen pour analyser l'arme et l'armure de l'individu, cherchant ainsi le moindre indice allant de traces de sang aux moindres indices pertinents. Il prenait tout de même des précautions, notamment d'approcher la situation calmement. Bien que rien ne lui portait à croire cela, la coincidence entre la sortie de son arbre et un éclair qui avait frappé brutalement les alentours était une anomalie comme une autre à confirmer.

Le corbeau humain ayant remplacé le petit crave dans la taverne, son invocation cadavérique se désagrégea silencieusement jusqu'à devenir néant. Il avait certes une approche diplomatique, mais ce n'était pas pour autant qu'il n'était pas prêt à tout moment d'appréhender l'individu. Simplement, il semblait y avoir trop d'éléments plus ou moins étranges à confirmer. Lui donnant ainsi le bénéfice du doute avant la sentence, il espérait sincèrement que cet homme coopère.

Pour ce faire, le Meikyû n'avait pas du tout hésiter à s'avancer jusqu'à se trouver à proximité de l'individu en question tout en gardant une distance respectable et restant loin de Kyohei.

---------------------------------------------

Pendant ce temps, venant tout juste de déloger la dame des débris, le Meikyû avait l’impression de faire face à une mission beaucoup plus intense qu’il ne l’aurait espéré. Se permettant ainsi de la prendre dans ses bras, il se fit rassurant alors qu’il était dans le feu de l’action.

-Tenez bon !

Se dirigeant par la suite en direction d’une habitation se situant à l’opposé de là où le groupe se situait, bien que le cône s’éloignait de l’original, il préférait éviter d’aller en direction de ce qui semblait visiblement être le noyau de la tornade en fonction des informations que Raizen avait reçu. Après tout, si quelque chose venait à se produire là-bas et se répercuter dans les alentours, il était fort possible qu’ils se retrouvent de nouveau dans une situation particulière.

Ainsi, le clone de Raizen optait du mieux qu’il le pouvait pour la direction d’un abri.

Certes, les maisonnées pouvaient être cible de coup de foudre. Toutefois, la foudre avait tendance à rejoindre l’élément lui permettant d’atteindre le sol le plus rapidement possible. Ainsi, avec un peu de chance, bien que destructrice, celle-ci aurait le temps de frapper les habitations à de nombreuses reprises avant d’atteindre les innocents s’y abritant. Telle était son approche…

Spoiler:
 





_________________
[Alerte] Dompter la Tempête J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Kawashima Kyōhei
Kawashima Kyōhei

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Sam 17 Avr 2021 - 21:10
Ton regard – ou plutôt celui de ton clone – parcourrait toute la salle de fond en comble. Tu te retrouvais rapidement à quelques mètres des deux hommes qui se tenaient dans la salle. Le samouraï semblait calme, tandis que le tavernier lui, semblait terrorisé. Restant sur tes gardes, tu t’apprêtais à réagir au moindre geste brusque de l’individu armé.

Même si les deux hommes avaient directement remarqué ton entrée dans le bâtiment tant la porte grinçait fort, tu n’en étais pas moins satisfait de l’effet de surprise. De plus, la manière très directe du clone de la kunoichi avait eu le don de rediriger l’attention ailleurs que sur ta personne. Tu profitais de cette prise de température pour te retirer de quelques pas afin de t’adosser au mur.

Ton regard était ensuite attiré au sol, sur lequel à deux endroits différents l’eau ruisselait fortement, ce qui te faisait lever les yeux afin de remarquer que la foudre avait percé le toit à deux endroits. Étrange, toi qui pensais que la bâtisse prête à s’effondrer se trouvait au centre de cette tempête et surtout qu’elle était épargnée, il n’en était rien. Ni au centre et encore moins épargnée, celle-ci menaçait réellement de s’effondrer à n’importe quel moment.

Sakamoto Tsunenaga. Un nom absolument inconnu au bataillon. De plus, il se disait protecteur du pays ? Depuis quand de simples mercenaires samouraï protégeait-ils le pays ? Pourquoi diable alors ces soi-disant protecteurs du pays n’étaient pas là pour stopper l’armée Hijin lors des événements que tout le monde connait ?

La discussion était elle plutôt calme, bien que l’homme posait bien trop de question à ton goût. Il terminait même sa tirade en menaçant de son sabre le clone de Mairu. S’était certainement le geste de trop.

Redressant le torse, tu faisais un pas en avant.

— On va rester calme. » Tu prenais ensuite ta respiration avant de continuer. « Vous vous dites protecteurs du pays ? Jamais entendu parler de samouraï à la solde de Kaminari… qui est donc votre chef ?

Une simple petite question, tu aurais bien voulu dire deux ou trois choses de plus, mais c’était le même moment que choisissait le Yondaime pour faire son entrée dans le bâtiment. Celui-ci reprenait ensuite avec une longue tirade donc seul lui avait le secret, bien que le samouraï pouvait lui tenir la dragée haute.

Ton clone n’écoutait pas très attentivement Raizen, préférant se concentrer sur les paroles du samouraï afin d’y trouver un quelconque indice. Il avait parlé de plein de choses, mais rien que vous n’aviez déjà découvert, ressenti. Si ce n’était peut-être le fait qu’il considérait l’homme s’étant échappé de la taverne comme suspect. Ce qui toi, te paraissait le plus étrange dans cette histoire, c’était le fait qu’il se considérait comme un protecteur du pays, mais à la solde de qui ? Un simple mercenaire à la solde d’un dirigeant local ? Soit, tu avais une dernière question pour l’homme si celui-ci daignait toujours répondre après sa petite conversation avec le Raïkage.

— Par ailleurs, vous avez parlé de l’homme qui avait fui la taverne. Pourriez-vous nous dire pourquoi était-il suspect ?

Tu plantais ton regard dans le siens, attendant sa recette.


Infos:
 


_________________
[Alerte] Dompter la Tempête E23l

Merci Mido pour le vava o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207 https://www.ascentofshinobi.com/u1126
Metaru Mairu
Metaru Mairu

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Mar 20 Avr 2021 - 17:42
Dompter la Tempête

feat. @MEIKYÛ RAIZEN - @KAWASHIMA KYŌHEI

Arrivée sur le toît de la taverne, Mairu remarqua que celle-ci n'était pas épargnée par l'orage comme ils le pensaient. En effet, la Metaru constata que la foudre avait frappé par deux fois, laissant des traces de brulure et deux trous dans la toiture. Les ouvertures étaient assez grandes pour que la jeune femme puisse voir à travers. Accroupie, elle jeta alors un coup d'œil à l'intérieur du bâtiment et aperçut son clone s'approcher du guerrier à l'armure. La Heiden suivit ensuite toute la scène qui se déroula en-dessous, sans pour autant entendre ce qui se disait.

Le regard de la Metaru se durcit soudain lorsqu'elle vit le mystérieux samouraï pointé son arme en direction de son clone mais la Dame de Fer retrouva vite sa sérénité lorsqu'elle perçut Raizen intervenir. La jeune femme ne pouvait toujours pas entendre les discussions mais supposa que le Yondaine était intervenu pour tenter de comprendre la situation.

Le guerrier en armure ne semblait pas vouloir attaquer ; du moins pas dans l'immédiat. Peut-être avait-il peur face au nombre d'adversaires qui lui faisaient face ? Voilà ce que se disait Mairu qui décida ensuite de cesser d'épier à travers le trou dans la toiture.

La Heidan se redressa avant de lever la tête pour surveiller les orages qui ne cessaient de gronder. La taverne pourrait de nouveau être frappée, avec elle comme cible.

Tout en sachant le risque qu'elle encourrait, la Metaru était montée sur le toît en se disant que si le mystérieux samouraï à l'intérieur de la taverne était l'auteur de cette tempête étrange, il ne prendrait certainement pas le risque de la foudroyer alors qu'elle se trouvait sur le bâtiment dans lequel lui-même se trouvait et qui pourrait s'écrouler sous l'impact de la foudre. Les traces de brulure déjà présentes auraient pu très bien avoir été causées avant l'arrivée du guerrier en armure. Il les avait provoquées, et sans trop de violence afin de laisser la bâtiment intact, pour faite fuir ceux qui étaient dans la taverne avant d'investir l'endroit. Restait cependant à savoir, pourquoi le tavernier était resté, lui ? Et, pourquoi cette taverne et non un autre lieu ?

Comme si elle connaissait beaucoup de choses en orage, la Dame de Fer essaya d'analyser, depuis son perchoir, le cataclysme qui continuait de frapper. La hauteur lui permettait de visualiser tout ce qui se passait aux alentours, aussi bien dans le ciel que sur la terre ferme. Peut-être réussirait-elle à déceler quelque chose qui leurs avait échappé jusqu'à présent ?

Dans la taverne, le clone de Mairu s'attelait à informer le Raïkage de la situation alors que lui et Kyohei étaient intervenus sans lui accorder le temps de rétorquer au samouraï qui s'était pourtant adressé à elle en premier. L'être éphémère aurait pu très bien laisser le mystérieux guerrier en armure couverte de sang se présenter de nouveau au Meikyu mais le double de la Dame de Fer tenait à résumer la situation de façon subjective. Une façon de partager ses opinions sur cette rencontre de plus étrange.

« - Cet homme se dit se nommer Sakamoto Tsunenaga, un samouraï protecteur de Kaminari. Il dit être à la recherche de la personne derrière la tempête et les corps découpés dehors dont certains sont ses œuvres car notre cher samouraï s'est trompé ! »

Le timbre du clone était acerbe alors dans son regard doré posé sur le samouraï reflétait une froideur non dissimulée.

« - Quel genre de protecteur êtes-vous donc pour attaquer au hasard, sans prendre le temps d'identifier vos véritables ennemis !? Et, tuer des innocents ne semble guère vous perturber ! Pour vous, cela semble être tout à fait normal ! »

De nouveau, le clone de Mairu marqua un bref silence avant de poursuivre sur un ton toujours aussi virulent.

« - Vous insinuez que l'homme qui a fui est suspect. Vous vous appuyez sur quoi exactement pour affirmer cela ? Parce qu'il a déguerpi en vous voyant ? … Je pense que n'importe quel civil apeuré aurait fait pareil en vous voyant; vous qui n'hésitez pas à découper le moindre être qui vous trouvez suspect ! »

Sakamoto Tsunenaga avait donné d'autres informations utiles, dont la présence d'énergie étrange autour d'eux mais, pour l'heure, le clone de la Heidan avait jugé plus important d'établir la motivation réelle de cet étrange samouraï qui se disait être en ce lieu pour la même raison que les kumojin : découvrir le coupable de l'apocalypse qui frappait Matshu.

Pendant ce temps, le clone qui était parti à la recherche des habitants en détresse, croisa sur son chemin un être de tout noir vêtu et encapuchonné. Ce dernier était adossé contre un mur et ne paraissait point apeuré par ce qui se passait. Le double de la Dame de Fer trouva l'attitude du personnage bien étrange et quelque peu suspicieux. Ainsi, l'être éphémère décida de s'arrêter à une distance raisonnable.

« - Bonjour ! Je suis une kunoïchi de Kumo. Auriez-vous besoin d'aide ? »

Bien que le clone était méfiant, sa voix se voulait rassurante …

HRP:
 

_________________
[Alerte] Dompter la Tempête E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 


Dernière édition par Metaru Mairu le Mar 20 Avr 2021 - 17:47, édité 2 fois (Raison : Corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Anciens Samouraïs
Anciens Samouraïs

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Mer 21 Avr 2021 - 0:45
De son sabre pointé sur vous naissait un compréhensible besoin de calmer les tensions. L'allure droite, la posture immobile et ce qu'il dégageait pouvait vous intimider légèrement. Pourtant, l'homme qui vous faisait face n'était pas inquiet, comme s'il était on ne peut plus confiant vis à vis de ses capacités. Cette confiance pouvait être presque inquiétante, car en cas de conflit... alliez vous faire le poids ?

A l'intervention de l'homme qui se présentait comme Meikyû Raizen, qu'il ne connaissait ni d'Adam ni d'Eve, il lui adressa tout juste un regard. Visiblement pas impressionné d'une quelconque manière par l'unique ombre de l'ensemble du Pays de la Foudre, malgré les nombreux hauts faits du légendaire shinobi qui s'affichait devant lui et malgré l'image imposante qu'il dégageait, Sakamoto Tsunenaga n'avait pas peur. Au contraire, il maintenait son image droite, confiante... charismatique.

Mais à vos yeux, vous ne vîmes qu'un homme qui courba légèrement le bras. Il montra son envie de collaborer avec vous comme s'il vous faisait quelque part confiance. D'un mouvement habile, il rangea la lame qu'il venait de sortir, dans une rotation et une précision clairement maîtrisée, et il se tournait vers vous. Sans bouger, évidemment alerte à l'idée que vous puissiez lui sauter dessus et surtout après les suspicions que vous lui avez partagé, il comptait participer à sa manière.

-"Il m'est impossible de retirer le heaume qui orne mon titre, Meikyû Raizen. Là est le symbole même de mon appartenance au pays de la Foudre et ne pas dévoiler mon faciès fait également parti des règles auxquelles je dois me plier."

Se tournant lentement vers le barman, dont le visage blanchit à la simple idée d'être observé par l'imposant Samouraï, il lui accorda également une petite réflexion à voix haute.

-"Vous pouvez partir, messire. Un noble tavernier tel que vous ne devrait être mêlé à de tels soupçons. Vivez, je vous prie, vous êtes libres."

D'un geste lent, le tavernier ne réunit aucune de ses affaires et avança petit à petit dans sa propre salle, se dirigeant vers la porte, croisant lentement le sabreur en ne le quittant pas du regard, toujours terrifié par celui-ci qui s'était une nouvelle fois retourné vers vous.

-"D'où je viens ? Si je suis l'auteur des meurtres ? Permettez-moi d'êt-"

Sa phrase fut tranchée, coupée par une détonation dont vous vous rappelleriez. Car malgré le regard de Mairu qui scrutait le ciel, l'éclair n'avait pu être stoppé. Brisant le plafond, pénétrant dans la taverne à la vitesse de la lumière, déchirant le ciel et la terre de sa toute puissance... il frappa d'une force colossale Tsunenaga, dans un fracas plus qu'audible.

Il s'effondra au sol. Inconscient.



[Alerte] Dompter la Tempête 74z5
L'Esprit du Tonnerre, l'un des Esprits des Anciens Samouraïs

Durant quelques secondes, vous pouviez ressentir de l'incompréhension. Car rien ne s'était calmé. Dehors, la foudre frappait toujours, la tempête tonnait toujours, le vent continuait de secouer la fragile bâtisse de toute ses forces et vous réalisez que rien n'était encore terminé. Le Sakamoto n'était-il pas le coupable, ou n'était-il pas mort ?

Durant ces quelques secondes, rien ne se passait. L'homme était inerte, au sol, sans un bruit, sans un mot. Le calme régnait alors dans la taverne silencieuse quelques instants, jusqu'à ce qu'une première parole sortit de la bouche de l'homme allongé au sol, dans un chuchotement personnel mais que vous pouviez entendre si vous restiez discret.

-"Arrêtez-vous... ne me hantez pas. Je ne fais que mon travail, alors pourquoi m'habiter... ?"

Sa main, d'un mouvement réflexe, recommença à se crisper. Doucement, l'homme au centre de toutes les attentions se releva, des éclairs visibles parcourant son corps par bribes comme s'il les avait absorbé et apprivoisé. Il se tourna vers un endroit où il n'y avait strictement personne, observant une silhouette invisible comme s'il y avait quelqu'un. Mais à vos yeux, il n'y avait que du vide.

-"Que me dites-vous ? Alors c'est eux..."

Sans mudra, une boule électrique commença à apparaître au niveau de son ventre. Grandissant à vue d'œil, elle se transforma en un vaste cercle plein d'éclairs se répartissant sur le sol de la taverne, puis sous vos pieds, sortant du lieu où vous étiez en continuant de ramper sur la terre. Et d'un seul coup, c'était une gigantesque déflagration qui ravagea l'entièreté de la taverne, partant du sol et s'élevant vers le ciel comme s'il entrait en contact avec les Dieux. Vous emportant avec, clones comme originaux furent visés par une vaste décharge intense qui s'élevait vers le cieux, un nombre d'éclairs innombrables qui se libéraient de son corps pour se hisser au plus haut.

Et dans un cri digne des plus féroces guerriers, vous pouviez entendre la folie d'un homme qui avait perdu la raison. D'un homme douteux, il était devenu dangereux. Et de vos vies, vous alliez le comprendre.

Dans ce nouveau cauchemar qu'il venait de créer, alors que vous aviez tâché de vous défendre autant que possible, il vous criait.

-"DE VOS CADAVRES EMERGERONT MON POUVOIR, INCONNUS ! ET DE MON POUVOIR EMERGERA MON CONTRÔLE LE PLUS ABSOLU !"

Pourquoi était-il cinglé ? Pourquoi s'en prenait-il à vous ? A qui parlait-il ? Que lui arrivait-il ? Pourquoi avait-il besoin de contrôler ?

A toutes ces questions, vous ne pouviez y trouver aucune réponse.
Car le mystère entourait subtilement l'Esprit du Tonnerre.

__

Un peu plus loin, deux clones entendirent évidemment la gigantesque détonation et ne purent rester de marbre. Mais si l'un, duplication du Raikage, s'attelait à aller mettre à l'abri une innocente, l'autre, duplication de Mairu, fut également interpelée par la voix de l'inconnu encapuchonné.

-"La foudre... je sais comment l'arrêter."

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Ven 23 Avr 2021 - 22:18

Trop de paroles…

Pour une fois, le Kazejine auteur de nombreuses paroles se voyait impatient, visiblement perplexe par la docilité dont ils faisaient preuve. Naviguant ainsi entre l’incertitude d’être tombé sur la bonne personne dans ce cataclysme, tous ses nerfs se retenaient de mettre cet homme en arrêt. Or, le mettre en arrêt alors qu’il n’était possiblement pas le coupable était une erreur qu’ils ne pouvaient pas faire, surtout au regard des enjeux actuels…

Ainsi, Raizen demeura attentif, que ce soit son clone qui était à l’intérieur du bâtiment et qui épiait l’homme en question ou le vrai Raizen qui était gardait un oeil sur les entrées sans forcément être visible par la fenêtre embuée. Après tout, il n'avait aucun intérêt à se rendre visible même s’ils étaient dans une embuscade.

Ainsi, alors que son clone écoutait les nombreux signes négatifs qui indiquaient en quoi l’homme en question était particulièrement louche, alors qu’il s’apprêtait à réagir pour le mettre totalement en état d’arrêt, celui-ci fut soudainement foudroyé d’un puissant éclair qui le percuta de plein fouet.

Si le vrai Raizen fut alerté par le puissant éclair en prenant du recul face à la paroi pour ne pas être pris par la conductibilité de l’éclair, mais aussi pour vérifier que Mairu allait bien, son clone quant à lui faisait face à une tout autre situation.

Le calme menant souvent aux temps plus ombrageux et à la véritable tempête, des paroles familières au Meikyû furent entendues tandis qu’il entendait soudainement deux mots qui étaient bien connus de son clan. Que ce soit la hantise ou le fait d’habiter un corps, les Meikyûs étaient un clan connu pour leur utilisation des sceaux ancestraux qui appartenaient à des esprits. Ainsi, il était plus que surpris d’entendre de telles paroles, surtout que cela ne présageait rien de bon.

Similaire à ce qui lui serait fort probablement arrivé s’il n’était pas arrivé à maîtriser les ancêtres qui ne faisaient qu’un avec son âme, son corps et son esprit, cette métamorphose semblait totalement différente. Beaucoup plus puissante et malsaine, Raizen avait bel et bien l’impression de faire face à un esprit qui lui faisait penser à l’essence même des dieux…

Ainsi, au moment même où une étincelle électrique apparut au niveau du ventre de l’homme en question, le clone de Raizen s’exclama :

-Il est possédé, tout le monde a couvert , protégez-vous !

N’ayant le temps que de prononcer ces brèves paroles alors que des éclairs commençait à jaillir, il disparut sans attendre son reste, ramenant l’information à Raizen qui n’attendit pas. Entendant le cri de son clone et après avoir vu l’éclair tomber, sans attendre un moindrement son reste alors qu’une lumière électrique était visible, il composa quelques mudras afin de déployer un mur de vent imposant dans la direction de la taverne. Ne voyant que l’éclat des éclairs s’illuminer et s'agrandir, en une fraction de seconde, une déflagration retentit devant son bouclier qui lui servait visiblement de fière alliée depuis le début de ses événements alors qu’il venait tout juste de reculer… Étant aux extrémités de la zone, son mur de plusieurs mètres intercepta la propagation du champ électrique afin d'éviter que le tout ne se propage jusqu'à lui et explose. Voilà tout ce qu'il pouvait faire sachant qu'il n'était pas en position adéquate pour aider Mairu. Ainsi, il avait empêché la propagation de la technique dans sa direction en étant prompt dans son approche.

Toutefois, une chose était claire, la créature qu’ils devaient affronter n’était pas saine. Ayant totalement l’image qu’on pouvait se faire d’un démon, il habitait toutefois le corps d’un être humain. Or, était-ce réellement un démon ? Se pouvait-il qu’il soit un Meikyû ayant perdu le contrôle sur son esprit ?

N’ayant jamais entendu parler d’un esprit apte à manifester des éclairs, il lui faisait plutôt penser à une pâle version de La Foudre de Kumo. Ten no Ikari…

Un sabre, des éclairs ne nécessitant aucun mudras, tous les éléments étaient réunis pour lui faire penser à l’enfant de foudre. Ainsi, s’ils étaient bel et bien des combattants similaires, il avait une idée de son style de combat, bien qu’il ne pouvait en être certain.

Quoiqu’il en soit, autant Raizen était étonné, autant il était plus qu’en colère alors que son clone se tenait un peu plus loin, observant ainsi la situation. Connaissant assez bien le style de combat de Mairu, mais aussi de Kyohei, l’heure n’était plus aux paroles. Ils devaient agir...

-Vous ne contrôlez pas vos pouvoirs et êtes possédés par vos propres démons. Comptez-vous réellement céder votre pseudoappartenance à Kaminari en cédant aux instincts primaires du pouvoir qui vous possède Sakamoto Tsunenaga ? Est-ce cela le symbole d’un défenseur de Kaminari ?

Marquant une pause tandis que Raizen préparait son mauvais coup à travers une provocation qui servait à alimenter la dualité interne de la victime et de sa hantise, il n’eut même pas le temps de respirer qu’il sentit la colère de l’esprit en lui se manifester. Comme s’il venait soudainement de rencontrer une âme soeur, cette folie était toutefois étrange, voire différente… On aurait dit une longueur d'onde qu'il ne connaissait pas vraiment.

Lui faisant étrangement penser à celle qui s’était emparée de lui lors de son combat à Kaze, l’esprit en lui était cependant trop animé pour lui communiquer quoique ce soit… comme s’il était enflammé par une rivalité d’antan que Raizen ne pouvait comprendre.

-Je peux vous aider à contrôler vos pouvoirs, mais pour cela, il faudra vous faire violence et lutter contre la puissance qui vous habite au risque de vous perdre !

Même si ses paroles ressemblaient à celles d’un allié, le Meikyû venait de terminer ce qui ressemblait en tout point à une attaque beaucoup trop hostile pour être bien intentionnée. Au contraire, il n’avait aucune intention de retenir ses coups face à l’adversité.

-Immobilisez le et privez-lui de son sabre , tout en restant loin de lui ! Il a perdu la raison face à ses démons !

Repensant à une technique qu’il avait jadis apprise, un éclair traversa son esprit. Dépendant de la source de son mal, il avait possiblement une idée pour l’exorciser. Toutefois, il se devait de maîtriser la situation avant tout, ce qu'il fit en observant l'apparence de l'homme en question en quête d'un moindre indice.

Libérant ainsi une puissante tornade élémentaire à base de futon. Si celle-ci était importante dans sa longueur, elle avait le mérite de ne saisir uniquement ce qui était dans sa direction. Ainsi, alors que le Meikyû s’était déplacé de manière à ne pas prendre Mairu dans sa technique verticale, il espérait ainsi le déstabiliser en le faisant décoller… Après tout, tous n’étaient pas faits pour le combat aérien et ce n’était fort probablement pas son cas… Ainsi, s’il voulait tant maîtriser le pouvoir du divin, il allait lui offrir une offensive digne du divin.

Une fois fait, le Meikyû fit quelques bonds arrière de manière afin d’être à mi-chemin entre son clone aux côtés de Kyohei, Mairu et l’homme en question. Leur permettant ainsi d’avoir une formation en barrière sans respectivement être trop collés et courir certains risques, les hostilités étaient bel et bien lancées.

En attendant, son dernier clone vivant qui s’était éloigné en avait profité pour s’approcher de Kyohei.

-Je suis un clone.

Lui murmura-t-il tandis afin de le garder informé.

-------

Au même moment, un peu plus loin, le premier clone qu’il avait fait venir pour aider la dame poursuivit sa route de manière à la mettre à l’abri. Il cherchait d’ailleurs un endroit dans lequel des gens étaient cachés de manière à s’assurer qu’elle soit entre de bonnes mains afin de retourner chercher son mari et son fils.

-Nous arrivons presque, comment allez-vous? Si vous en avez la force, dites-moi à quoi ressemblent votre fils et votre mari, vous serez bientôt en sécurité.

Espérant sincèrement pouvoir trouver des gens sur qui il pouvait compter pour la mettre en sûreté, le clone de Raizen n’attendait que cela pour retourner sur place afin de déterrer les deux hommes sous un bâtiment. Après tout, il avait beau entendre le début de certaines hostilités qu’il se doutait que Raizen saurait le rappeler en cas de besoin. Ainsi, il s’occupait du mieux qu’il le pouvait de l’aide aux personnes.

-Abritez-vous et mettez-vous à couvert !

Quoiqu’il en soit, cette situation était réellement catastrophique…


Spoiler:
 

_________________
[Alerte] Dompter la Tempête J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Kawashima Kyōhei
Kawashima Kyōhei

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Lun 26 Avr 2021 - 14:40
L’homme se tenait devant vous d’une manière étrange. Ses paroles ne te semblaient pas des plus sensées que tu aies entendu dans ta vie, mais elles avaient le mérite d’être. Cet homme était décidement des plus étranges. Comme s’il vivait dans un autre monde. Un heaume qui orne son titre ? Son appartenance au pays de la foudre via ce casque ? Qu’est-ce qu’il pouvait bien baragouiner.

Rapidement après et durant une de ses phrases, l’homme fut frappé de plein fouet par un éclair et s’effondra au sol, complètement… mort ? Non. Il parlait. Son corps était même parcouru de foudre et il se relevait tel un mort vivant. Étais-ce lui aussi un maître en nécromancie ?

Toujours parcouru par la foudre, l’homme se relevait de plus en plus, proférant des paroles étranges et plutôt menaçantes. Au même moment, la foudre qui se tenait dans son corps se regroupait afin de former une boule jaune, explosive. Une phrase du Meikyû venait jusqu’à tes oreilles, mais tu ne pouvais rien faire. La technique que l’homme venait de réaliser explosa, détruisant tout sur son passage. Ne laissant absolument aucune chance à tes deux clones. Tu te retrouvais maintenant seul, accompagné par tes deux compères Kumojins.

N’ayant rien pour faire pour les aider, tu te contentais d’observer, comprendre. Raizen se tenait sur le côté du bâtiment et lançait une technique futon soulevant beaucoup de choses sur son passage. Plus ou moins au même moment, un clone de Raizen s’approchait de toi afin de te faire un très rapide topo de la situation. Tu n’hésitais pas bien longtemps avant de toi aussi lancer les hostilités.

Réalisant quelques mûdras, tu créais devant toi un dragon bicéphale. Cette monstruosité d’eau s’avançait en direction de ton ennemi qui se trouvait encore en l’air à ce moment-là. Les deux têtes tournoyaient les unes autour de l’eau jusqu’au moment de l’impact, à quelques mètres du samouraï, elles se séparaient afin d’éviter une éventuelle défense, venant saisir l’homme par la droite et la gauche déposant ainsi une grande quantité de mucus sur celui-ci, l’empêchant totalement de se mouvoir.

Ne souhaitant pas en rester là, tu continuais ton assaut. Tu ne pouvais pas prendre le risque de lancer une technique de gaz dite « de zone ». Concentrant ton chakra, tu réalisais quelques mûdras afin de créer une dizaine de projectiles corrosifs que tu lançais en direction de ton adversaire. Le momentum, vous l’aviez et tu voulais absolument capitaliser le plus de points possibles pendant ce cours instant. Sans attendre, tu réalisais une nouvelle fois quelques mûdras, crachant un gaz nécrotique, tu le dirigeais en direction de ton adversaire tout en maintenant un mûdras afin que ce gaz ne s’éparpille pas. Tel un démon, ce nuage s’accrochait aux chairs et vêtements du samouraï.

Est-ce que ton petit combo, aidé par celui de Raizen et éventuellement encore Mairu allait avoir l’effet escompté ? Tu l’espérais.


Infos:
 

_________________
[Alerte] Dompter la Tempête E23l

Merci Mido pour le vava o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207 https://www.ascentofshinobi.com/u1126
Metaru Mairu
Metaru Mairu

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Jeu 29 Avr 2021 - 2:11
Dompter la Tempête

feat. @MEIKYÛ RAIZEN - @KAWASHIMA KYŌHEI

Son regard doré scrutant le ciel en colère permit à Mairu de voir un éclair tomber dans sa direction. Sans perdre de temps, la jeune femme se précipita vers le rebord du toit pour s'éloigner de la zone d'impact de la foudre. Sans même un regard en arrière, ni chercher à comprendre si cette fois encore l'éclair avait frappé au hasard ou avait cherché à la viser, une fois le rebord de la toiture atteint, la Metaru effectua un saut périlleux avant dans le vide. Agile telle la féline cachée en elle, la Dame de Fer se réceptionna majestueusement sur ses deux jambes sur le sol puis elle poursuivit sa course sur quelques mètres avant de s'arrêter et se tourner vers la taverne.

Se tenant à présent vers la droite et à une dizaine de mètres devant Kyohei, Mairu vit une lueur suspecte sortir de la taverne de la calamité. Celle-ci ne cessait de grandir. Et, avant qu'elle n'atteignît sa position, la Metaru érigea un mur de métal qui s'échappait de son corps devant elle. Puis, une déflagration retentit et le mur métallique fut parcourut d'une forte décharge électrique. Électricité dont la Dame de Fer aurait pu être victime si elle n'avait pas su se protéger à temps.

Le clone de Mairu qui était à l'intérieur de la taverne ainsi que les deux qui étaient restés aux aguets à l'extérieur s'étaient faits emporter par l'exposition électrique. Récupérant les souvenirs de son clône qui avait conversé avec le samouraï, la Metaru apprit instantanément ce qui s'était passé à l'intérieur de la taverne qui n'était à présent qu'un tas de gravats. Et la kunoïchi aux yeux dorés serait certainement parmi les décombres si elle n'avait pas suivi son instinct qui lui avait murmuré d'abandonner immédiatement le toit.

De sa position, la Metaru suivit avec attention l'intervention du Raïkage. Puis, suivant l'ordre de ce dernier, Mairu vint renforcer la technique d'immobilisation aquatique de son camarade. La Dame de fer fit émerger de son corps une grande quantité de métal liquide qui vint encercler leur cible qu'une technique du Yondaine venait d'exposer dans les airs, tel un sacrifice. Le métal fluide se durcit ensuite instantanément autour de l'ennemi, enfermant avec celui-ci le nuage de poison que Kyohei venait de lui lancer.

Vu la technique que leur adversaire avait déployé, Mairu était certaine qu'il s'agissait d'un assimilateur de la foudre. L'ennemi serait donc très difficile à capturer, sans même parler de l'abattre. La Metaru doutait que leurs techniques allaient le retenir bien longtemps alors la Heidan se préparait déjà à intercepter des offensives à venir ; tout en réfléchissant à un moyen de remporter le combat.

***

Le clone de Mairu ne sut pas cacher sa surprise en entendant les propos de l'être encapuchonné. Toujours méfiant, le double ne réduisit que d'un mètre à peine la distance qui le s'éparait du mystérieux personnage avant de s'arrêter de nouveau.

« - Si vous connaissez comment arrêter cette foudre alors c'est moi qui aie besoin de votre aide. Dites-moi comment faire s'il vous plaît ? Et, qui êtes-vous ? » …

HRP:
 

_________________
[Alerte] Dompter la Tempête E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 


Dernière édition par Metaru Mairu le Sam 1 Mai 2021 - 2:33, édité 1 fois (Raison : Corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Anciens Samouraïs
Anciens Samouraïs

[Alerte] Dompter la Tempête Empty
Lun 3 Mai 2021 - 3:39
[Alerte] Dompter la Tempête 1wzq
L'Esprit du Tonnerre, l'un des Esprits des Anciens Samouraïs

La bête vous était révélée, s'affichant à vos yeux marqués par la surprise de la situation. De nombreuses questions pouvaient légitimement se poser à votre esprit soumis à tout le suspens de l'apocalypse : pourquoi était-il devenu fou ? Comment les éclairs pouvaient-ils rendre fou ? Était-ce seulement la première fois qu'il perdait les pédales ? Est-ce que cet état second expliquait qu'il ne se souvienne pas de tous ceux qu'il avait tué ? Enfin, était-il un véritable coupable de tout ce qui l'animait, lui qui paraissait habité ou contrôlé par un esprit tiers ?

Le constat était pourtant évident : coupable ou non, c'était ce corps là qui agissait. C'était lui, qu'il fallait arrêter, malgré toute la prestance et l'expérience qu'il dégageait. Vous n'étiez pas non plus les ninjas les plus démunis, vous deviez avoir les compétences de l'arrêter et si ce n'était le cas, vous saviez qu'il était sûrement plus sage de se replier, en recherchant des renforts, pour éviter que le pire ne se produise. Parce que dans ce monde cruel, qui se dessinait autour de vous avec toutes les habitations qui s'effondraient les unes après les autres par la foudre, tuant des innocents qui priaient pour de l'aide, et dans lequel vous étiez complètement impuissant, il n'y avait pas toujours la place pour le courage.

Parfois, fuir était une marque de déshonneur, mais était la véritable bonne solution.

Mais en voyant le désastre, en voyant également que vous étiez accompagné par des ninjas que vous saviez valeureux et compétents, peut-être préféreriez-vous vous dire que l'échec n'était pas une option. Malgré la mort de l'innocent tavernier, malgré le fait que toute la bâtisse fut complètement annihilée par la technique précédemment utilisée, révélant toute la démence d'un Samouraï mystérieux, vous deviez réussir.

Votre propre Raikage prit alors les devants, se protégeant habilement de la propagation de la technique éclair par un mur de vent qu'il avait rapidement dressé. Couplé aux informations qu'il avait pu récupérer suite à la détonation de l'éclair qui avait transpercé le plafond, il avait pu agir et se reculer avant de prendre un peu de distance avec le danger. Sûrement avait-il raison, contre un Samouraï pouvant rendre ses offensives surprenantes tant elles ne demandaient aucun mudra.

La kunoichi, précédemment perchée sur le toit de la bâtisse qui s'était faite pulvériser quelques secondes plus tard, avait également eu une intuition importante. En s'échappant du plafond, sûrement alerte à l'idée d'être touchée d'une manière ou d'une autre par le même éclair qui avait frappé le Sakamoto, elle put prendre le temps de voir la technique arriver vers elle, et dressant un mur de métal, elle put empêcher la foudre d'atteindre son niveau. Cela la protégea alors de l'affolant théâtre diabolique qui s'élevait tout autour d'elle, la privant de tous ses sens pour ne laisser qu'un brouhaha inaudible causé par les éclairs qui dansaient dans leur course vers le ciel.

Et l'heure vint à la contre-attaque. Votre Raikage prit les devants, envoyant une tornade droit sur votre adversaire qui n'essayait même pas de l'esquiver. Il était prit dans sa tête, prit dans ses pensées, son visage couvert tournée vers vous. Vous ne pouviez alors voir son visage, mais vous pouviez deviner par sa posture ce à quoi il pouvait ressembler. Ses yeux, rougis de colère, ne vous lâchèrent pas une seule seconde. Sa mâchoire, crispée, laissait apparaître des dents vengeresses derrière ce masque de fer. Il vous en voulait, et aucune de vos techniques ne l'effrayait, comme s'il se savait supérieur.

Alors lorsque la tornade vint jusqu'à lui pour le percuter, il se laissa emporter. Les projectiles Dokuton, filant à grande vitesse vers lui, comptèrent bien le ralentir et le blesser particulièrement, mais alors qu'ils s'approchèrent de leur cible, vous pouviez remarquer un détail logique et attendu.

Le Samouraï avait disparu.

Ou presque. Dans ce torrent de vent qui se mêlait aux grandes intempéries, seules quelques bribes d'éclairs qui s'envolaient et qui se dispersaient furent visibles. Cela vous dévoilait alors deux effrayantes cartes maîtresse de l'homme qui vous faisait face. Car lorsque les assauts s'achevèrent, les parcelles de foudre se dirigeant vers le sol doucement pour rassembler totalement l'homme, vous compreniez également une réalité incompréhensible. Il n'était pas sensible à la roue élémentaire, aucune marque de la technique Fuuton de votre Raikage n'était visible sur son accoutrement et sur sa santé.

Son corps et ses pièces d'armures se reformant sous vos yeux, une fois complètement rétablis, vous montrèrent cependant un détail que nous ne pouviez rater : dans son armure, des projectiles Dokuton de Kyohei avaient pu trouver leur cible... mais avaient-ils eu l'effet escompté ?

Vous ne pouviez le savoir, car l'air du Samouraï n'avait pas changé. Aucun de ses mouvements n'était ralenti ou ne semblait impacté, il ne maintenait qu'une posture de combat offensive portée vers vous trois. Et de toute sa folie, influencée par les provocations de Raizen mais aussi par la foudre qui lui avait tapé sur la tête, il vous répondit, même s'il semblait plus se parler à lui-même.

-"MAIS OUI ! J'AI COMPRIS ! C'EST COMME CELA QUE J'OBTIENDRAI LE CONTRÔLE ! NE ME LE RÉPÈTE PAS !"

Des éclairs s'échappèrent alors de son corps penché vers le ciel, ses bras écartés, démonstratifs de toute la démence qui l'animait. Recouvrant rapidement les nuages d'un chakra qui lui échappait en grande masse, il cria une nouvelle fois avant d'abattre la colère des dieux sur vos corps préparés.

Préparés à vous défendre de cette immense zone, de cette immense déflagration aux allures divines, dont les éclairs on ne peut plus épais ravagèrent complètement le village de Matshu.

-"MOURREZ POUR MOI ! POUR LE PAYS DE LA FOUDRE ! LA GUERRE A ASSEZ DURÉE !"

Et dans ces paroles, c'était des habitations détruites par la foudre. Dans une vaste zone, toutes les maisons s'effondrèrent, toutes les âmes s'envolèrent. Il ne restait alors plus que vous... si vous vous étiez correctement défendus, dans un rayon important.

Le désastre était total. L'enfer était incommensurable.

~

Aux alentours, le clone de Raizen, celui de Mairu ainsi que les deux habitants concernés, furent également visés par la titanesque technique du Samouraï. Une seule question taraudait alors les deux duplications... est-ce que cela valait la peine de sauver des vies qui pouvaient ne pas leur être utile, au risque d'utiliser du chakra qui pouvait servir contre Sakamoto Tsunenaga ?
Important:
 
Revenir en haut Aller en bas

[Alerte] Dompter la Tempête

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: