Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Alerte] Dompter la Tempête

Aller à la page : Précédent  1, 2
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 Empty
Mar 25 Mai 2021 - 4:14


Quelle était cette soudaine sensation qui parcourait le corps de Raizen ? Observant l’ascension de son adversaire, étrangement, celui-ci était en mesure de s’assimiler, une règle qui semblait déroger à ce qu’il avait pu percevoir par le passé. Se pouvait-il que l’homme en question soit quelque chose de différent, quelque chose de plus brutal voire d’inhumain ?

N’en sachant rien, il aperçut ainsi celui-ci dévier les règles usuelles des assimilateurs qu’il connaissait, descendant ainsi de l’ascension qu’il lui avait offert sans aucune blessure. Frustrant, le Meikyû n'avait qu’une seule envie, tout détruire.

Sentant au plus profond de lui une colère sourde se manifester et rugir à travers tout son être, en voyant de nombreux éclairs se former, il comprenait que quelque chose de grave se préparait, quelque chose de beaucoup trop important pour qu’il puisse demeurer les bras croisés.

Apercevant par le fait même le ciel montrer des signes de colère tandis que l’homme en question avait acheminé sa colère vers les cieux, le meikyû n’hésita en aucun cas, agissant quasiment instinctivement…

Alors qu’il s’apprêtait à effectuer quelques mudras, son souffle s'estompa alors qu’instinctivement son poing se serra. Étrangement tout avait changé, de la lueur dans ses iris à son non-verbal, sa personnalité était devenu relativement différente.

Représentant le verso du visage que le Samurai dévoilait, Raizen était mieux placé que quiconque pour comprendre les émotions qui lui traversaient l’esprit. Cette rage, cette furie et ce désir de perdre le contrôle ne lui étaient pas distantes. Au contraire, lors de la chute de Kumo, une quantité importante de sentiments similaires lui avaient traversé l’esprit, le dominant sur bien des aspects. Toutefois, il avait su combattre ses démons, les comprendre, mais surtout les accepter.

Pourtant, à l’instant, Raizen était particulièrement animé. Devant le nombre de vies importantes en danger, il se devait d’utiliser ses cartes les plus intenses, se laissant ainsi plonger dans l’hymne du combat qui l’appelait au plus profond de son être. Ainsi, devant l’incertitude qui nourrissait ses veines et son corps d’adrénaline, seule une parole transperça ses lippes tandis qu’il manifestait l’étendue de son dur labeur. Ainsi, il dévoilait les motifs pour lesquels il avait peaufiné sa résonance à son paroxysme, le résultat de l’acceptation de ses démons.

Puisant ainsi dans l’essence même qu’était l’âme du clan Meikyû, il était dorénavant l’heure d’y aller le tout pour le tout et d’élever fièrement la barrière ancestrale de son clan.

Si cet homme représentait ce qui semblait visiblement être un savant mélange de tous pour un, Raizen était tout le contraire. Né dans l’essence même de l'égoïsme, il avait jadis eu un choix à faire : celui de suivre la voie de l’individualisme ou de la collectivité. Choix difficile, il avait longtemps renié les origines même de l'héroïsme malgré son titre d’Héros de Kaze, se rassurant à l’idée qu’il ne serait jamais de ceux à se laisser en reste. Pourtant, en ce jours, on pouvait étrangement voir tout le contraire, comme à Kaze…

Se laissant ainsi emporté par l’hymne même du chaos, l’ensemble de ses ancêtres hurlaient en cœur, comme s’ils l’appelaient tranquillement à le rejoindre. Était-ce ainsi qu’il affronterait la mort ? Était-ce ainsi que le Meikyû tomberait au combat ?

Tant de questionnements et pourtant aucune réponse ne parvenait à rejoindre l’esprit de Raizen tandis qu’il était littéralement dans une zone qu’il avait jadis frôlé, abordé puis finalement accepté. Dès lors, il pouvait entendre ses ancêtres se manifester, prêt à l'accompagner, dans la vie, comme dans la mort...

One for all

Incarnant l’opposé même du Samurai, sans même le savoir, ils amorçaient l’éclat d’un affrontement entre les héritiers de Kaminari qu’ils représentaient contre un ancêtre qu’il ne reconnaissait pas, une dualité qu’il ne connaissait que trop bien à titre de membres du clan Meikyû.

-A-V-A-L-O-N

Dès lors, alors qu’une multitude d’éclairs s'apprêtaient à causer un carnage sur la ville de Matshu, seul son poing armé d’une longueur d’onde maximale se déploya en direction du ciel. Défiant ainsi la colère et la puissance divine et projetant ainsi dans les airs une frappe à onde de choc défensive, le tout parcouru une légère distance avant de venir se confronter directement aux nombreux éclairs qui tombaient sur une large zone. Confrontant ainsi les éclairs d’une onde défensive puissante et opaque, le Meikyû se permettait non seulement de défendre les gens sur une grande portée, mais il se permettait surtout d’imposer à la foudre de rencontrer une zone d’impact suffisante pour venir la briser sur toute la zone au-dessus d’eux, couvrant dès lors une large zone suffisante pour couvrir ses camarades, sa propre personne et l'ensemble du village, comme un bouclier défensif, l'objet de son dur labeur.

Représentant un moment similaire à celui qu’il avait exécuté pour briser l’offensive du Susano, cette fois-ci, la synchronisation avec ces ancêtres était différente. Beaucoup plus forte et contrôlée, elle lui permettant ainsi de manifester sa puissance de manière défensive à portée sans entrer en contact direct avec l’offensive adverse. Rendant clair qu’il ne perdrait aucun doigt, son poing était élevé dans les airs, triomphant et ne dévoilant aucune faille alors qu’un désir profond de protection se manifestait pour couvrir ses camarades, mais aussi l’ensemble des habitants de Matshu du meilleur de ses aptitudes.

Laissant par le fait même un silence planer, sans attendre son reste ou quoique ce soit du genre, le Meikyû se mit à composer les quelques symboles qui signifiaient le début de la sentence qui risquait de tomber sur son opposant.

-Sakamoto Tsunenaga !

Étrangement, le ton de Raizen avait changé. D’un calme trop froid pour être son timbre actuel, une aura sombre et tranquille s’émanait de sa personne. Froide, mais pourtant contrôlée, cette colère sourde n’augurait rien de bon...

N’ayant pas vraiment le temps de réfléchir, seul l’instinct était à prendre considération dans un tel combat. Si réfléchir longuement pouvait parfois offrir de nombreuses réponses, parfois le flot du moment pouvait aussi se révéler enrichissant. Ainsi, contre une créature qui n’avait aucun point faible visible ou notable, il ne pouvait réellement retenir ses coups…

Que ce soit l’électricité comme source de puissance ou le fait qu’il soit hanté voire possédé, il y avait de nombreux signes qui dévoilent le fait qu’il soit possiblement victime de schizophrénie ou possédé par une quelconque entité. Ainsi, il se devait de procéder en deux temps : calmer l’homme question pour mieux le maîtriser...

Dès lors, sans attendre, une multitude de corbeaux furent libérés d’un sceau à une vitesse importante. Détenant une quantité de neurotoxines importantes visant à lui provoquer un arrêt cardiaque. Bref et efficace, il en avait assez vu. Si cet homme n’arrivait pas à se contenir et à faire face à ses démons, il allait l’aider en l’incapacitant.

Ne sachant pas par quel miracle il avait résisté à sa maîtrise du vent malgré son aptitude à se transformer en foudre, les projectiles inusitée de Kyohei lui avaient toutefois mis la puce à l’oreille. Peu importe la forme dans laquelle il se situait, le poison était inévitable. Ainsi, il comptait sur ses acolytes pour restreindre les mouvements de l’homme en question afin de lui permettre de faire mouche avec efficacité.

-IL N’Y A AUCUNE GUERRE AU PAYS DE LA FOUDRE! AUCUNE MIS À PART CELLE QUE TU INCARNES EN ATTAQUANT DES INNOCENTS. SORT DE CETTE ILLUSION ET CESSE CE COMBAT.

Dans un accent de rage et de colère sourde, Raizen venait de prononcer des paroles courtes, mais vives tandis qu’il réalisait que cet homme était possiblement coincé dans sa tête ou plutôt dans une illusion. Si le ton du Meikyû était fort et ferme, il ne criait pas forcément. Pourtant, il cherchait bel et bien à communiquer à l'entité première à qui il avait parlé, celle avant que la foudre ne s'abat sur lui.

-En position défensive, rapprochez-vous. Immobilisons-le, sans quoi il continuera son carnage. Soyez prêt à toute éventualité ! Il n’est pas invincible et son corps reste matériel !

Incitant ses camarades à s’approcher de lui pour former une formation triangle mieux équipée à se parer aux offensives adverse tout comme à fuir en cas d’ultime nécessité, une idée lui traversa l’esprit.

Ainsi, alors que Raizen venait de signaler les prémisses de sa première offensive, son clone aux côtés de Kyohei venait d’attendre que le reste de l’équipe renchérisse de différentes manières avant de sortir de sa tanière. S’approchant ainsi de la cible en passant par le côté gauche, son objectif était simple : briser le monde illusoire dans lequel Tsunenaga était plongé. Ainsi, si d’une main il maudissait en composant des mudras, de l’autre il bénissait.

Misant ainsi sur leur travail d’équipe collectif, il tentait de s’approcher à la fin de la mêlée profitant de la fin de l'action pour venir surprendre le samurai, scellant par le fait même l’essence de son mal.

Scellement des âmes : Exorcisme

Y allant le tout pour le tout, Raizen ne savait pas s’il était schizophrène ou autre, mais il trouvait tout de même important de tester la disruption de l’entité qui possédait possiblement cette créature.

-Si être un samurai incarne la voie du bushido, perdre le contrôle de la sorte et se laisser habiter par ses démons n’est pas digne d’un samouraï ni de la voie du bushido.

Spoiler:



_________________
[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:


Dernière édition par Meikyû Raizen le Lun 31 Mai 2021 - 15:29, édité 2 fois (Raison : Spécifie la position défensive pour que ce soit communiqué irp)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Kawashima Kyōhei
Kawashima Kyōhei

[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 Empty
Jeu 27 Mai 2021 - 12:47
Guerre. Destruction. Morts. Voici quelques-uns des mots qui te venaient en tête en ce moment précis. Si tout le monde avait survécu à l’explosion de foudre, la suite ne s’annonçaient pas forcément aussi rose. Cependant, votre assaut concentré avait révélé bien des choses…

La technique futon du Raïkage n’avait pas fait grand-chose au Samouraï qui s’était dispersé, transformé en foudre. Cependant, lorsque celui-ci se reformait, vous pouviez remarquer quelque chose de plus intéressant, tes projectiles dokuton étaient plantés dans son corps, il n’était donc pas parvenu à les éviter. Le poison pouvait ainsi être une possible solution contre l’homme à l’armure.

Pendant ce même temps, l’homme semblait se parler à lui-même, être en proie à un combat interne, comme contrôlé par une entité supérieure. Ne sachant pas vraiment quoi faire pour lui à ce moment précis, tu préférais rester sur tes gardes, écoutant les paroles insensées du bretteur.

La foudre autour de l’homme semblait s’agiter sous sa colère, libérant une grande quantité de celle-ci. La matière jaune s’accumulait en dessus de vous avant de s’abattre sur vous avec une puissance folle. Prêt à vivre tes derniers instants, tu pensais à Sharrkan. Tu lui avais promis des lettres afin de le tenir aux courants des dernières choses concernant Kumo… Tu n’avais malheureusement pas tenu ta promesse.

Pourtant, au même moment, le Yondaime se levait en milieu de votre groupe. Le bras en l’air hurlant le nom d’une technique surpuissante. La technique fulgurante du Samouraï était plus qu’impressionnante, mais celle réalisée par le Meikyû pour vous protéger l’était encore plus. Une onde de choc gigantesque était créée par Raizen, vous protégeant ainsi tous les trois. C’était donc ça, le pouvoir d’un Kage ? Impressionnant.

Les idées rapidement rappelées sur terre après les derniers faits, tu écoutais ton Kage, prenant place sur sa gauche un peu décalée derrière lui. Il était temps de répliquer. Écoutant les ordres du Raïkage, tu concentrais ton chakra afin de tenter d’immobiliser l’homme. Quelques mûdras plus tard, la terre aux alentours de l’homme commençait à bouger afin d’ensevelir ses jambes, tentant ainsi de l’immobiliser. Ne souhaitant en rester là, tu voulais recommencer la technique qui avait précédemment fonctionné.

Concentrant une nouvelle fois du chakra et réalisant quelques mûdras, tu réalisais une dizaine de projectiles corrosifs qui prenaient la direction de du Samouraï. Les corbeaux venaient d’arriver sur l’homme lorsque ta technique partait dans la direction de votre cible.

— Je ne vais pas le laisser respirer ! Lançais-tu à tes confrères tout en réalisant une nouvelle fois des mûdras.

Cette fois-ci, une quantité moyenne de poison était créée et dirigée en direction de ton adversaire dans un unique but. Vaincre. Car vous ne pouviez laisser un homme pareil en liberté dans votre pays.

Infos:

_________________
[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 E23l

Merci Mido pour le vava o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207 https://www.ascentofshinobi.com/u1126
Metaru Mairu
Metaru Mairu

[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 Empty
Lun 31 Mai 2021 - 15:58
Dompter la Tempête

feat. @MEIKYÛ RAIZEN - @KAWASHIMA KYŌHEI

L’enfer sur terre. Voilà ce que pensais la Dame de Fer face à la scène chaotique qui s’offrait à ses yeux.

Sur terre comme dans le ciel, tout présageait la fin. Une fin que celui qui était responsable de tout ce chaos rendait inéluctable par des propos et des gestes imprégnées d’une folie meurtrière. Il y avait aucun doute, le samouraï dont les kumojin faisaient faces avait perdu toute lucidité. Mairu s’interrogeait sur la nature exacte de cet être qu’ils affrontaient. Était-ce une créature venue de l’enfer pour tous les anéantir ou bien était-il tout simplement un humain possédé par un esprit malsain. La Metaru n’était guère superstitieuse mais la jeune femme se demandait présentement si le diable lui-même n’avait pas pris possession de Sakamoto Tsunenaga.

L’hystérique en armure lança une attaque qui aurait pu anéantir Matshu tout entier mais le Raïkage intervint pour intercepter le cataclysme avant que celui-ci ne tomba sur terre par une technique que Mairu ne connaissait que trop bien, l’ayant déjà vue déployée par Raizen lors de leur affrontement contre le Dieu du Désert à Kaze. Une technique qui avait coûté deux doigts au Yondaime mais cette fois, le Meikyu pouvait repousser l’offensive qui les menaçait sans prendre le risque de rentrer en contact avec.

Exécutant l’ordre de leur kage, Mairu se rapprocha de lui et se plaça légèrement en arrière à sa droite. Puis, la jeune femme attendit que ses comparses exécutèrent tour à tour leurs techniques avant d’armer un bras en direction de la cible. Un objet fila ensuite, à toute vitesse, en direction du samouraï fou. En percutant ce dernier, la cible sera certainement disperser par la force de l’impact s’il ne s’en protègera pas et ce, que les techniques de ses complices eussent les effets escomptés ou pas.

***

Pendant ce temps, le clone de la Dame de Fer attendait avec patiente la réponse de l’être encapuchonné. La duplication espérait cependant que le mystérieux personnage lui fournirait une réponse rapidement car le temps leur était compté …



HRP:

_________________
[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Anciens Samouraïs
Anciens Samouraïs

[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 Empty
Mar 8 Juin 2021 - 14:39
[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 1wzq
L'Esprit du Tonnerre, l'un des Esprits des Anciens Samouraïs

Criant sa folie, désireux de faire connaître au monde le désespoir qu'il ressentait en voyant autant de luttes et d'injustices -ce qui devait vous paraître complètement absurde, tant il était le noyau même du problème de Kaminari, Sakamoto Tsunenaga imposait à Matshu le poids d'une technique on ne peut plus puissante, dévastatrice, qui, à tous les coups, tuerait tellement de personnes qu'il en récupérerait leur puissance. Là était tout l'intérêt du Samouraï déchu qui vous l'avait fait comprendre un peu plus tôt : en annihilant ses adversaires, il serait en position d'obtenir un pouvoir qui calmerait ses démons une bonne fois pour toutes...

Mais votre Raikage, résolu à garder son sang froid et à sauver tous ceux qu'il pouvait sauver, ne comptait pas laisser faire votre ennemi du jour. Il n'était pas là question de mettre à l’abri une jeune femme désespérée, il n'était pas non plus question de protéger un jeune homme normalement innocent de quelques coups de foudre... l'enjeu était tel que sans une technique suffisante, c'était l'ensemble de la petite bourgade qui serait détruite, et toutes les vies qui ne demandaient qu'à pêcher et vivre humblement disparaîtraient en un clin d'oeil.

Ainsi, en propulsant l'onde de choc de son poing, à la manière d'un héros qui ralliait la foule d'un salut solennel, Raizen contra l'ensemble des éclairs qui fondaient vivement sur le village. Sauvant nombre de vies, dont celles de sa protégée et de l'encapuchonné que Mairu avait questionné, il pouvait se satisfaire de voir que rien n'avait été détruit bien que l'atmosphère était toujours pesante.

Et l'heure sonnait à la contre-attaque. Vos actions s'assemblèrent et se suivirent dans un tempo intéressant, car il n'y avait rien de mieux dans une situation de surnombre que d'attaquer sans relâche afin que votre cible ne puisse complètement se défendre, malgré la toute puissance qu'elle pouvait dégager. Dans ce cas là, vous aviez déjà eu une ébauche d'une manière de le vaincre, car si Tsunenaga n'avait encaissé la tornade du Raikage, il avait cependant prit de plein fouet certains projectiles de Kyohei, des projectiles empoisonnés qui rongeaient lentement sa peau derrière son armure de samouraï. A vos yeux, la solution semblait alors être là : utiliser le poison pour contrer son assimilation, comme si le Samouraï avait un point faible unique et bien différent de ce que vous aviez l'habitude de voir. Mais aviez vous raison ?

...

-"Ridicule...", se parlait-il à lui-même en voyant la terre se déformer, provenant de la toute première technique du Kawashima.

Dans la tête du Samouraï élitiste, comment une technique aussi faible pouvait le gêner, lui qui était si puissant ? Sa démence n'était pas son seul défaut, depuis le coup de foudre, c'était également un certain narcissisme couplé paradoxalement à un besoin de pouvoir, de toujours plus, qui l'animait, comme s'il n'était plus le sage que vous aviez rencontré au tout début. Sans craindre une seule seconde qu'elle puisse ne l'embêter, il regardait avec arrogance l'enchaînement de vos techniques... avant de disparaître une nouvelle fois, dans quelques éclairs qui s'éparpillaient alors que les corbeaux de votre supérieur ne viennent à son contact.

Mais lorsqu'il se reforma, le constat était une nouvelle fois différent de ce que vous aviez pu voir. Vous ne pouviez savoir si les corbeaux de Raizen avait fait effet, mais vous pouviez voir des parties de son armure complètement trouées par l'acide de Kyohei, une nouvelle fois, rongeant sa peau étrangement grisâtre. Un nouveau constat effrayant qui montrait qu'il n'avait pas l'air bien humain. En plus de ça, une nouvelle fois, des projectiles du Kawashima furent plantés dans son corps, et enfin... il lui manquait son bras gauche.

-"Ggh", expira t'il de douleur, le souffle court. Une douleur qu'il ressentait vivement, tant il avait perdu son bras et tant son corps se désagrégeait légèrement à cause de l'acide.

Vous pouviez le voir respirer lourdement, mais sa posture montrait clairement qu'il ne comptait pas abandonner. Ses yeux analysèrent avec attention vos trois corps, mais ils fixèrent évidemment l'homme qui lui posait le plus problèmes. Car si ses techniques offensives n'avaient jamais fait mouche, la puissance qu'il dégageait était non seulement dangereuse pour lui, mais elle était également on ne peut plus intéressante.

Alors sans prêter attention au clone qui, d'un mouvement habile et subtil, venait de poser sa main pour effectuer une technique inefficace, Tsunenaga se tourna vers son adversaire prioritaire, ignorant presque les deux autres qui avaient pourtant eu un impact important sur sa santé.

-"Meikyû Raizen, vous serez le premier dont j'absorberai la puissance. Voyons ce que vous valez sans vos camarades."

Chargeant de la foudre dans son corps, vos yeux pouvaient, avec frayeur, regarder son corps s'approcher très vivement et dangereusement de Kyohei... Car à la première occasion, vous attaquant tous les trois au corps à corps et dans un angle qui ne permettait pas à une quelconque protection de vous protéger en même temps, il relâcha avec puissance et très grande vitesse sa plus puissante technique.

Celle qui, en un clin d'oeil, vous priverait de tous vos mouvements pendant un long moment.

~

Dans une ruelle, le clone de Mairu s'adressait à un homme encapuchonné. La voix tremblante, suite à ses questions et à la terreur qu'il venait de ressentir en voyant autant d'éclairs qui s'apprêtaient à s'abattre sur lui, il se décida à se mettre debout. Sauvé par son Raikage, même s'il ne le savait pas, il s'apprêtait à dévoiler le secret, très personnel, avec lequel il comptait s'extraire du problème de Matshu.

Prenant la main de la clone Metaru, il commença à courir pour s'enfuir.

-"La seule issue de secours, c'est la fuite ! COUREZ AVEC MOI, IL N'Y A PLUS D'ESPOIR !"

Et un peu plus loin, un homme et un enfant apeurés retrouvèrent le clone de Raizen ainsi que la femme blessée. Ils fondirent évidemment en larme en voyant qu'elle était vivante, scène touchante dans cet enfer vivant, et se tournèrent vers le Raikage.

-"Merci, Raikage-sama ! Nous nous occupons du reste, sauvez nous de cet ennemi, je vous en supplie !"

Ils savaient que le temps n'était pas à la discussion, le Raikage avait bien plus important à faire.

Important:
Revenir en haut Aller en bas
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 Empty
Ven 11 Juin 2021 - 14:00

Ayant dit ce qu’il avait à dire, Raizen observait calmement le fruit de leur offensive. Était-ce trop peu ou pas assez ? Pour le moment, l’avenir semblait rempli de mystère alors que l’homme en question demeurait toujours vivant, dévoilant une facette de lui de plus en plus détestable.

Se mordant l’intérieur de la lèvre devant un tel spectacle, la concentration du Meikyû était littéralement à son paroxysme tandis qu’il ne laissait rien de manière arbitraire dans l’atmosphère. Devant la totalité des vies qui dépendaient de sa personne, mais aussi le niveau de dangerosité d’un tel combat, sa vie était clairement en danger, comme la vie de leur unité.

Ainsi, si la fuite pouvait s’imposer, les enjeux demeuraient tout de même pertinent, peut-être trop pour quelqu’un qui ne se considérait pas comme un héro. Préférant de loin être perçu comme le zéro, c’est-à-dire l’absolue par laquelle aucune équation ne semblait pouvoir assimiler, il devait avouer avoir perdu cette place.

En effet, étant visiblement plus cryptique que lui, ce Samurai semblait sans faille jusqu’à présent alors qu’il réapparaissait de nouveau. Lui donnant un violent pincement au coeur, même devant la disparition du bras de celui-ci et l’ouverture de son armure, Raizen n’arrivait à comprendre ce qu’il se passait.

Cet homme avait beau s’être assimilé que leurs offensives semblaient toutefois avoir fait mouche. Pourquoi était-il debout et par quelle malchance n'avait-il perdu qu’un seul et unique bras ? Comment respirait-il et marchait-il ?

Réalisant de nouveau qu’il n’était qu’un petit joueur dans la chaîne alimentaire, il eut une pensée pour son frère qui aurait fort probablement fait qu’une seule et unique bouchée de cet énergumène de par ses attributs. Pourtant, pour sa part, il n’avait en aucun cas ce loisir… se devant ainsi d’être confronté à la triste réalité qu’était un combat désavantageux.

Ils avaient certainement le nombre, ce qui était encore fortement heureux. Toutefois, à tout moment, leur unité pouvait tomber tout comme à tout moment ils pouvaient triompher. Représentant ainsi deux antipodes, bien que la réflexion était tentante, dans le vif du moment, Raizen ne pouvait écouter que ses pulsions.

Gardant un oeil bienveillant sur ses alliés, il avait fait l’erreur ou plutôt été victime d’un nombre excessif de dangers dès son arrivée. Ainsi, il se devait de faire attention à sa consommation chakratique et laisser davantage briller ses coéquipiers. C’était d’ailleurs la raison pour laquelle il leur avait demandé de se disposer différemment, sachant pertinemment que cet homme n’avait aucun contrôle réel sur ses aptitudes et qu’il allait chercher à les abattre tous un à un.

Ainsi, alors que celui-ci réapparaissait et devant l’absence d’impact notable sur sa personnalité, l’homme en question décola, laissant étrangement derrière lui un clone. Ne semblant s’en préoccuper, cet homme était possiblement plus lucide qu’il le pensait dans sa folie ou peut-être était-il attiré par l’appât du gain.

Rapide et prompt comme l’Ikari, il n’était pas surprenant de voir ce qu’il tentait de faire : Infiltrer leur unité pour mieux briser leur formation.

-Ralentissez-le! Je m’occupe du mur, il commence à ne plus pouvoir tenir !

Toutefois, à la vitesse il y avait évidemment un remède et en ce moment précieux, Raizen comptait laisser parler le moment, laissant ainsi ses alliés freiner le Samurai dans sa course afin de réduire la proximité de son offensive. En effet, en le freinant dans son geste, ils avaient l’ultime possibilité d’étouffer une grande partie du danger qu’il représentait, un peu comme une bombe à retardement qui se heurtait à un obstacle avant d’atteindre le centre d’une armée pour mieux exploser.

-À couvert !

Effectuant un mudras habile d’une main, en voyant l’homme en question surgir dans leur direction, Raizen se contenta de se positionner adéquatement afin de libérer d’un sceau une rapide muraille. Prompt dans son utilisation, mais aussi dans sa vitesse de déploiement, son objectif était simple : Lui faire payer le prix de sa vitesse, grâce à leur travail d’équipe. Ainsi, si les autres se chargeaient de le ralentir, il saurait totalement arrêter ce qu’il concoctait, motif pertinent de la raison pour lequel il s’était mis en tête de leur unité.

Agissant ainsi comme pilier de soutien pour ses coéquipiers, Raizen fit apparaître un mur en angle de manière à freiner l’énergie qui les aurait ravagé. Certes, cette technique était puissante et plus vaste que son mur, mais un peu comme à Kaze face au déferlement de la puissance du Dieu du désert et ensuite du Susano, en étant à couvert, ils pouvaient essuyer en grande partie cette offensive.

Profitant ainsi de sa protection imparfaite, mais imposante envers cette bombe électrique, il espérait sincèrement que cette muraille saurait essuyer une bonne partie de l’électricité qui semblait brasser l’air, prête à venir saisir chaque personne ciblée par cette offensive bloquée par le rempart natif de Kaze.

Ainsi, alors que le temps n’était plus présent pour la moindre réflexion, seule l’impulsivité prenait le dessus tandis qu’il croisait les doigts pour ne pas que l'électricité passe outre le rempart qu’il avait déployé.

-Ne lâchez pas vos offensives ! Il m’a l’air inhumain, mais il n'est pas invincible il faudra l’empêcher de se mouvoir davantage. Ensemble, nous réussirons.

Reportant finalement son attention sur son intuition, un éclair de sang fit surface alors que derrière le mur, il lui réservait une surprise de taille.

Dès lors, une violente ombre s’imposa, signe d’apocalypse et de fin des temps. Dès lors, il invoqua l’arbitre du premier cercle du haut de ses 7 mètres. Grand Corbeau d’élite et Fils de Spero.

Armagheddon…

N’hésitant en aucun cas à cibler rapidement le samurai déchu, son regard perçant se fit sentir alors qu’il lâcha un violent croassement visant le samurai. Assimilé ou non, celui-ci allait goûter à l’éveil du corbeau.

-Abandonne ce combat et cette guerre. Plus tu combattras et plus tu t'entêteras à vouloir combattre la puissance par la puissance, plus les démons provenant de tes propres ambitions te dévoreront ! Reviens à la raison et abandonne ta quête, autrement, la réalité se retournera contre toi !

Lui faisant dès lors voir la pire chose qui pouvait arriver dans le contexte suivant, l’objectif de Raizen et de son corbeau était bel et bien précis en ce moment. Si cette technique avait pour vocation principale d’immobiliser la cible, elle avait un côté pervers dans son aptitude à faire voir la pire chose qui aurait pu se produire pour le principal concerné. Un élément qui faisait étrangement écho avec les paroles de Raizen.

Devant tant de mystères, le mieux était de se laisser aller par la tendance et de participer aussi au mystère…

Et si l’espace d’un instant, le samurai imbu de sa personne se rendait compte que le trio était trop fort et qu’il ne servait à rien de poursuivre ce combat ? Et s’il se rendait compte que poursuivre les hostilités revenait à ne pas arriver à contrôler ses démons ? Lui qui avait des objectifs aussi flous que irréels. Et si ceux-ci tournaient mal d’un seul coup et qu’il se rendait compte qu’il était impuissant face à une telle situation ? Tant de possibilités, tant de mystères et pourtant, en ce jour, il faisait face à la sentence de sa propre conscience, prisonnier de ses propres idéaux, de sa propre avarice et de son propre péché.

Ainsi, Raizen espérait qu’il comprenne alors que l’Avalanche que ses partenaires lui réservait était bel et bien réelle… Lui qui avait longtemps développé ces aptitudes afin de voir au-delà des apparences misait tout sur cela, se disant que cette créature était beaucoup moins en bon état qu’elle le laissait sous-entendre vu tout ce qu’elle s’était prise. Elle était résistante, mais elle avait tout de même un point faible, comme toute chose. Que ce soit son corps, son âme ou son esprit, tous tomberaient d’un seul coup !

-------------

Pendant ce temps, le clone satisfait d’avoir aidé les gens qu’il pouvait acquiesça de la tête

-Je vous laisse vous occuper du reste, restez à l’abri et au moindre doute, privilégiez votre protection. Si des combattants ou des renforts arrivent, indiquez leur notre position. Pour les Eisei-nin, guidez les vers les blessé. Autrement, merci de votre confiance !

Fonçant dès lors en direction de l’endroit dans lequel le gigantesque corbeau de 7 mètres venait d’apparaître, il espérait sincèrement arriver à temps. Pourtant, il savait qu’il ne pouvait se mettre à dépenser du chakra sans percevoir un signal lui autorisant le tout. Après tout, ce combat durait depuis très longtemps et au regard de la consommation initiale de son hôte, il savait que chaque once de chakra comptait dans ce marathon qui pouvait aussi être un sprint.

Pendant ce temps, l’autre clone qui avait été visiblement ignoré était paralysé par l’offensive de zone ayant eu lieu, mais il demeurait sachant que l’offensive adverse ne lui avait infligé aucun dégât, lui offrant un autre angle de vue sur le samurai alors que celui-ci lui faisait maintenant dos.

Spoiler:


_________________
[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Kawashima Kyōhei
Kawashima Kyōhei

[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 Empty
Lun 14 Juin 2021 - 14:17
L’imposante défense de Raïkage avait parfaitement fonctionné. Tout avait été protégé, sans encombre. De plus, vos assauts avaient l’air d’être efficace, dans une moindre mesure. Du moins, vous pouviez observer sa peau grisâtre, des trous dans son armure et surtout, plus important, le fait qu’il manquait un bras au Samouraï ! Aviez-vous réellement une chance ? Car même s’il semblait bien touché par tes attaques, il ne semblait pas le moins du monde perturbé.

Enfin, soit. Il ne criait plus. Bref, vous deviez en terminer, et vite. Raizen avait déjà utilisé beaucoup de chakra. Pour ta part tout allait bien et tu n’avais pas l’impression que Mairu avait été trop dépensière non plus.

Même si vos attaques avaient fait mouches, il contre-attaquait. Rapidement, et semblait te viser. Tout de foudre vêtu, il chargeait votre groupe. Ne pouvant respecter les ordres du Meikyû pour ralentir votre adversaire, tu te contentais de revêtir une armure de terre, espérant ainsi échapper à tout assaut mortel.

Devant toi, Mairu et Raizen s’étaient chargé d’arrêter le fou. Mais était-ce vraiment efficace ? Celui-ci explosait quelques instants à peine après. Dégageant de fortes décharges électriques sur toute la zone. Protégé par ton armure, tu sentais malgré tout, sa foudre te traverser de part en part. Les choses s’accéléraient ensuite. Raizen invoquait son Kuchiyose. Et toi, tu avais appris quelque chose. S’il te visait en premier, c’était peut-être car il te considérait comme sa plus grande menace ? Tu allais donc continuer, tout simplement. Attaquer sans relâche.

Comme votre ennemi ne semblait que peu se soucier de tes techniques qui avaient fait mouche jusqu’à présent, tu allais recommencer. Réalisant quelques mûdras, tu générais du poison sous forme liquide que tu envoyais sur ton adversaire, visant sa tête, avant d’enchaîner avec de nouveaux mûdras, que cette fois-ci créait à nouveaux les dix projectiles rapides, qui prenaient une nouvelle fois la direction de la tête de Samouraï. Si tes techniques ne semblaient pas dévastatrices en direct, tu espérais que celles-ci l’affaiblissent assez pour arrêter ce monstre !

Infos:

_________________
[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 E23l

Merci Mido pour le vava o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207 https://www.ascentofshinobi.com/u1126
Metaru Mairu
Metaru Mairu

[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 Empty
Jeu 17 Juin 2021 - 1:24
Dompter la Tempête

feat. @MEIKYÛ RAIZEN - @KAWASHIMA KYŌHEI

Une fois encore, Raizen avait réussi à protéger un grand nombre de personnes. Le Yondaime Raïkage était parvenu à sauver les survivants de Matshu par sa technique d'onde qui avait réussi à dissiper la puissante offensive de votre ennemi.

Après s'être reformé, l'assimilateur de foudre revela un corps dénué d'un bras mais surtout qui présentait une couleur bien douteuse. Une peau grise ? Mairu se demanda à cet instant s'ils n'avaient pas affaire à un edo tensei. Ce qui pourrait expliquer bien des chose. Mais la jeune femme n'avait pas le temps de pousser plus loin sa réflexion, et encore moins le temps d'aborder le sujet avec ses comparses.

Après des propos teintés de haine envers le Raïkage, l'ennemi chargeait dans votre direction. Sans même attendre l'ordre de Raizen, Mairu avait déjà expluser de son corps une poutre de métal. Executée sans mudra et dotée d'une vitesse fulgurante cette technique avait pour but de freiner quiconque qui tenterait d'approcher la Dame de Fer sans sans consentiment. Et, plus la cible allait vite, plus l'impact sera explosif.

Avant même que les kumojin ne puissent être spectateurs du résultat de l'attaque de la Metaru, un mur s'était dressé entre le trio et leur adversaire fait de foudre. Par précaution, Mairu s'était assimulée. Bien que faite de métal, son corps étant imbibé de chakra, celle-ci n'avait donc pas la propriété conductrice d'un simple métal et devrait donc pouvoir la prémunir des ressidus de foudre que le mur du Yondaime n'aurait pas pu arrêter.

Obéissant à Raizen cette fois, Mairu tendit les mains en direction de leur redoutable adversaire. De ses membres supérieurs jaillit aussitôt une quantité importante de métal liquide qui se solidifierait au contact avec la cible ; l'emprisonnant ainsi dans un bloc d'acier duquel il serait très difficile de s'extraire sans une technique adéquate ...

***

« - Si vous voulez fuir alors fuyez ! Fit le clone de Mairu tout en libérant sa main de celle qui l'empoignait pour l'amener. Je n'abandonnerai jamais mon pays ! S'il le faut, je me battrai jusqu'au bout pour tenter de le sauver ! Je ne pourrai jamais vivre en paix avec moi-même, sachant que j'ai abandonné lâchement ma Patrie sans avoir combattu jusqu'au bout pour elle ! »

Après ces quelques mots bien patriotiques, la duplication de la Dame de Fer commença à s'éloigner en direction de son originale ...


HRP:

_________________
[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Anciens Samouraïs
Anciens Samouraïs

[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 Empty
Mer 23 Juin 2021 - 23:09
[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 1wzq
L'Esprit du Tonnerre, l'un des Esprits des Anciens Samouraïs

Par ses jambes, le Samouraï filait dans l'espace avec une rapidité dantesque. Reposant sur des capacités qu'il avait travaillé toute sa vie, tant elle correspondait à une époque dans laquelle il était l'élite, ses impulsions furent telles qu'il arriva en un rien de temps au niveau du Jônin qu'il ciblait. Pour autant, il n'était pas le centre de toutes ses intentions. En apparaissant devant celui qui l'avait le plus endommagé malgré ses techniques plus fourbes que puissantes, il cherchait à obtenir un angle qui lui permettrait de toucher tout le monde dans une technique qu'il avait imaginé depuis le début du combat. Car le Sakamoto, bien qu'il n'était le plus habile par son Ninjutsu, avait des qualités de curiosité, de réflexion et de savoir-faire qui faisaient de lui un danger certain.

Mais qu'en était-il pour les ninjas que vous étiez ? Bien décidés à ne pas vous laisser prendre dans un assaut qui pouvait effectivement changer la donne, vous vous étiez rapidement adaptés à la situation et si la poutre de Mairu fut esquivée habilement par ses réflexes et sa rapidité toute aussi impressionnante, l'apparition détonante de votre Raikage vous permis de gagner le temps nécessaire pour établir vos protections. Se formant avec une vitesse bien moins impressionnante que la charge de Tsunenaga ou que le mur de votre supérieur hiérarchique, vous pûtes toutefois éviter l'irréparable et les particules de foudre réparties dans les airs percutèrent le métal de l'une, la roche de l'autre, et passèrent au dessus de la tête de votre dirigeant.

Et à l'heure de la contre-attaque, vous pûtes prendre un avantage certain. La gigantesque invocation de Raizen, apparaissant comme une Faucheuse pour l'assimilateur de foudre, fit sonner dans son esprit une sonnette d'alarme sans précédent. Parce que soumis à l'ultime Genjutsu de l'animal, vous pouviez le voir se mettre à genou au sol, se tenant la tête de mains tremblotantes, presque moites.

-"NON ! ARRÊTEZ ! VOUS NE POUVEZ ME- AAAAH !"

Une nouvelle fois, c'était un homme de vertus que vous voyiez déshonoré. Évidemment soumis à des voix qui ne lui appartenaient pas, évidemment victime d'un mal que vous ne pouviez comprendre, la folie du Samouraï avait de quoi vous faire de la peine. Mais plutôt que de vous laisser tenter par une once de compassion qui pouvait vous porter préjudice, vous ne prîtes un seul instant pour hésiter et vous préférâtes lancer des offensives qui tentèrent une bonne fois pour toute de faire mouche.

Et elles firent mouche. En partie. Le premier à attaquer fut le manipulateur de poisons, envoyant des techniques similaires à celles qu'il avait déjà utilisé auparavant. Fusant avec une vitesse importante sur une cible totalement immobile et inoffensive, elles le percutèrent sur l'ensemble de son corps, l'affaiblissant toujours plus sans qu'il ne puisse s'assimiler. C'était alors une déferlante de liquide toxique qui s'abattit sur son corps déjà meurtri par vos précédentes techniques, et si vous aviez pu comprendre qu'il n'était pas constitué normalement, les dégats furent quand même largement remarquables.

Son armure, bien entamée par l'acide, laissait entrevoir une peau également atteinte de causticité. Rongée de plus en plus profondément, ce qui ne l'empêchait pas vraiment de combattre et de se mouvoir même s'il ressentait la douleur, elle laissa apparaître de nombreux creux non seulement au niveau de son torse, de ses abdominaux, mais également au niveau de ses cuisses elles aussi ouvertes.

Les projectiles se plantèrent également en lui, dans son corps toujours agenouillé, creusant à nouveau des trous toujours plus profonds. Vous ne pouviez cependant voir un quelconque organe, comme s'il était fait d'une terre grisâtre dont vous ne pouviez comprendre la provenance.

-"Aaaaaaargh.."

Son souffle grave que vous pouviez tout juste percevoir à cause des intempéries qui ambiançaient le village de Matshu vous montraient également qu'il ressentait la douleur. Mais si cela semblait positif, ça eu également pour effet de sortir votre adversaire de la puissante illusion dont il était victime. Et si la technique de Mairu aurait effectivement pu toucher sa cible, de la même manière que pour les techniques de Kyohei, le résultat fut légèrement différent. Car la douleur des deux techniques précédentes, éveillant le Sakamoto, eu pour effet de lui redonner conscience en la réalité.

Et par cette simple conscience, il éveillait une capacité que vous commenciez à bien connaître, également à redouter. Alors que le métal commençait tout juste à s'approcher de lui, manquant de le percuter avant de se solidifier, ce furent de nombreux éclairs qui se répartirent pour se défaire de l'emprise de métal, ces mêmes éclairs qui se dirigèrent hors de tout danger, changeant de position sans pour autant se distancier de vous.

Tsunenaga reprit forme sous vos yeux, toujours agenouillé mais bien conscient. Il semblait toujours abasourdi par ce qu'il venait de vivre, tant le choc mental qu'il avait vécu avait été puissant, mais il ne montrait toujours pas de signe d'abandon. Pire que cela, malgré son état déplorable, son esprit semblait plus décidé que jamais à l'idée de vous exterminer.

Ses yeux valsèrent entre ses différents adversaires. Vous jugeant de son regard de guerrier, il analysa les quelques caractéristiques qu'il connaissait de vous. Le corbeau, véritable adversaire coriace possédant des capacités qui l'effrayaient, devait être éliminé. La dame de métal, qui n'avait eu pour le moment l'occasion d'endommager le Sakamoto, fut presque ignorée par ce dernier, d'autant plus maintenant qu'il avait l'information sur ses capacités défensives qu'il avait jugé proche des siennes. Et si l'armuré était celui qui avait endommagé le plus son corps, il avait également profité de la polyvalence remarquable de celui qui devait être votre chef.

Le choix était fait. Sa cible allait payer.

-"Je ne sais pas qui vous êtes.. gh... aussi puissants puissiez vous demeurer... Je jure pour Kaminari de vous défaire une bonne fois pour toutes."

Profitant de sa proximité avec vous, il s'apprêtait à relâcher une de ses attaques les plus rapides et les plus efficaces, visant à en éliminer plusieurs d'entre vous. Dont ce maudit corbeau qu'il maudissait du plus profond de ses entrailles de terre.

En relâchant ses trois dragons de foudre, visant Kyohei, Raizen et son invocation, il comptait bien emporter au moins l'un d'entre vous en enfer.
Important:
Revenir en haut Aller en bas
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 Empty
Sam 26 Juin 2021 - 0:28

Quelques secondes…
Voilà tout ce qu’il leur avait manqué pour sceller à jamais l’issue de ce combat. Ainsi, devant la manifestation du genjutsu du corbeau, semblait-il que le poison de Kyohei avait plus ou moins fait mouche, lui infligeant ainsi une douleur lui permettant de sortir de son immobilisation étrangement juste à temps pour se défaire de l’immobilisation qu’avait tentée sa camarade.

Résonant telle une rythmique désagréable, la sueur commençait à perler sur le front du Meikyû tandis qu’il trouvait le destin joueur en ce jour. Après tout, après s’être pris une panoplie d’offensives, tant au niveau des jets empoisonnés qu’avec ses corbeaux, cet homme était non seulement en mesure de bouger, mais sa coordination semblait miraculeusement avoir été épargnée, comme si sa sensibilité était particulière.

Qui plus est, seuls un bras et sa poitrine avaient disparu, comme si leurs offensives précédentes n’avaient en rien été utiles…

Frustrant, la concentration demeurait tout de même de mise au regard de la problématique. En effet, s’il y avait bien un élément qui était dorénavant clair parmi tous ses mystères, c’était bel et bien le fait que cette créature ressentait la douleur, mais n’en semblait en aucun cas impactée. Qui plus est, elle n’était sous le joug d’aucune illusion. Autrement, elle n’aurait en aucun cas pu tomber sous le cri foudroyant du corbeau.

Or, devant cette énigme que représentait un tel combat d'envergure, la porte de sortie semblait tranquillement se profiler : hypnotiser, immobiliser et sceller l’esprit. Telles étaient les éléments qui traversaient l’esprit du Meikyû tandis qu’il réalisait qu’ils n’avaient en aucun cas affaire à une créature humaine. Au contraire, celle-ci ressemblait de plus en plus aux réincarnations dont lui avait parlé la Coalition. Or, qui était-il dans ce cas et se pouvait-il qu'il ne soit pas fou?

-Je pense que nous avons affaire à la résurrection d'un ancien Kaminarijine, il n’est clairement pas vivant et n’est clairement pas de notre époque, comme s'il était mort pendant une guerre passée. Cette entité a été ressuscitée et est probablement à détruire, nous devons revoir notre approche l’empêcher de se mouvoir et le résonner puisque je pense qu'il pense sincèrement que nous combattre protégera Kaminari alors que nous voulons la même chose...

N’ayant pas forcément le temps de bavarder, une offensive venait dans leur direction tandis que leur opposant venait de prêter serment sur sa vie de les défaire une bonne fois pour tout.

Doux euphémisme, ses paroles eurent un impact prompt et immédiat, transcendant Meikyû Raizen dans la totalité de son être. Invoquant ainsi chacune des onces d’énergie qu’il avait, de tout son être, le Meikyû se révoltait contre une telle finalité.

Atteignant dès lors son paroxysme, zone à travers laquelle lui et ses ancêtres ne semblaient faire qu’un, le miracle qu’il avait précédemment réalisé en brandissant son poing dans les airs n’était plus.

Au contraire, cette sensation était tout autre, comme s’il sentait le doux fruit de l’héritage prendre tout son sens en lui. Cette fois-ci, c’était le pouvoir cultivé de génération en génération à travers le savoir Meikyû qui se manifestait.

Arrachant un violent frisson chez le Meikyû, la voix de ses trois ancêtres résonnait. Que ce soit son âme, son esprit ou son corps, tous les trois étaient en transe, quasi dirigés par une puissance instinctive qu’il gardait conservée en lui depuis tout ce temps.

Transcendant la totalité de son être, le fils du vent effectua un bond d'esquive , diagonale arrière important tandis qu’il préparait déjà ses mudras avant de déployer une barrière visant à protéger le fils de son corbeau.

Si Spero avait jadis donné vie pour protéger un élément cher pour Raizen lors de l’événement de Kaze, c’était maintenant à Raizen de le protéger pour préserver quelque chose qui était cher : la protection de Kaminari.

-Citoyens de Kaminari ! Mettez-vous en sécurité, si cela tourne mal, n’hésitez pas à prendre tous les moyens nécessaires pour vous protéger !

S’il fut en mesure d’esquiver le dragon électrique venant à sa rencontre, il n'avait pas dit son dernier mot sachant que son esquive arrière en diagonale venait aussi de lui ouvrir une porte défensive.

Si ceux-ci avaient été l’un à côté de l’autre, le tout n’aurait pas forcément été possible. Or, dans le cas actuel, ce combo impliquant le bas de son corps et le haut de son corps lui permettait une combinaison simultanée tandis qu’il misait sa prise d’initiative défensive pour ouvrir la porte aux autres et protéger Sozokujin.

Risqué, même partiellement, c'était tout ce dont il avait besoin, car si Sozokujin était féroce, sa présence était dorénavant obligatoire.

En effet, ne lâchant prise, le corbeau croassa avec fermeté dans le but d’intercepter à nouveau l’esprit du samurai. Ainsi, rapidement, sans hésitation, sans aucune retenue, aucune gêne, le crave profitait de ce moment pour faire ce qu’il faisait de mieux : aider l’équipe à protéger le village.

Dès lors, son croassement fut prompt et vif comme l’éclair de manière à saisir de nouveau cet être imbu de lui-même alors qu’on venait tout juste de lui demander de prendre le temps de regarder autour de lui pour constater l’objet de son échec, mais aussi regarder son propre corps cadavérique au cas où il ne l'avait pas remarqué. L'illusion servant à l'immobiliser en lui faisant voir les paroles que Raizen lui communiquait, son but était à nouveau de réitérer que s'il poursuivait, la pire chose qu'il désirait voir se produirait et qu'il devait par conséquent cesser ce combat pour protéger un moindrement Kaminari.

-Pour Kaminari

Ainsi, la situation risquait de défiler à une vitesse éclair tandis que cette fois-ci, ceux-ci ne comptaient pas faire la même erreur.

Se rebellant ainsi, le cri de l’ainé de sa famille se fit entendre accompagné d’un doux murmure lui remémorant la voix de son fraternel.

Douce brise mortelle aux allures funèbres, c’était l’heure de la transcendance, l’heure de son éveil.

Flashback:

-Ne le blessez plus davantage, il faut l’empêcher de tuer plus de Kaminarijine ! Tenez bon et calmez le en priorité, sinon plus d'innocents risquent d'y passer!

Lâchant le tout pour réitérer la nécessité de l’immobiliser sans le blesser pour ne pas rompre l'illusion, Raizen enchaîna malgré l’impact de la technique qu’il venait d’encaisser.

-Meikyû Raizen, Kawashima Kyohei, Metaru Mairu. Nous représentons Kumogakure no Sato, vestiges de l’ancienne Shitaderu et village de Kaminari. Nous sommes les protecteurs et héritiers de Kaminari et en ce jour, nous venons protéger les terres de Matshu que tu mets en danger !

Serrant son poing en prenant une grande respiration, Sozokujin ne se fit pas attendre…alors qu’il savait comment interagir devant son partenaire, car ils avaient tous vu que Sozokujin était le premier à avoir réellement mis le samurai en état de danger. Ainsi, Raizen ne pouvait que compter sur l’instinct de Mairu pour faire ce qu’elle pouvait faire de mieux dans sa position : suivre ses derniers ordres.

-Regarde ton corps Nobunaga, regarde-toi et regarde ce que tu provoques au village, à la Kaminari que tu tentes tant bien que mal de protéger ! Nous ne portons pas le symbole de la Foudre sur nos épaules et notre front pour rien et je ne sais pas de quelle époque tu as été déterré, mais nous œuvrons pour protéger ces terres depuis bien des années. Nous avons repoussé les envahisseurs en l’an 203 et maintenant Kaminari n’a plus aucun ennemi si ce n’est du combat actuel que tu mènes contre nous !

Parlant à une vitesse phénoménale alors que Raizen était en plein dans le feu de l’action, il venait de réaliser que cet homme était fort probablement une réincarnation quelconque au regard des informations partagées par la Coalition. Ainsi, cela expliquerait le fait qu’il soit encore vivant tout comme cela expliquerait qu’il soit littéralement invincible à tout.

Puis, si les informations qu’ils avaient eues étaient véridiques, il y avait fort à parier qu’il était impossible de le défaire de manière traditionnelle. Ainsi, il fallait voir au-delà des apparences et remettre en question le réel du faux et le faux du réel.

-Je t’ai fait voir le fruit de ce qui allait continuer de se produire si le tout continuait. Ainsi, au nom de Kaminari et de tous les habitants, je te demande à titre de protecteur de Kaminari de cesser le combat ! Nous pouvons t’aider et sauver Kaminari, mais ce ne sera pas en poursuivant ce combat et au nom de ma vie et de mon honneur à titre de chef de village, j’ai juré de protéger les tous les habitants de Kaminari, quels qu’ils soient, et ce, coûte que coûte !

Il poursuivit :

-Je t’ai donné un avertissement que tu n’as pas compris. Regarde le village de Matshu au sein du pays que tu tiens à protéger. Tu es la seule menace de Kaminari et nous sommes les seuls qui se dressent dans ton chemin pour protéger la population ! Je ne sais pas de quelle époque tu viens, mais en ce moment, tous tes gestes vont à l’encontre de ce que tu dis ! Arrête toi pour Kaminari /Tsunenaga !

Étant temps de fermer les livres, Mairu comme Kyohei avaient dorénavant le luxe d’immobiliser cette créature afin de clore son traumatisme et mettre un terme à cette guerre..

Pendant ce temps, son clone était arrivé, prêt à tout moment à poser un geste pertinent pour contribuer à ce combat tandis que la situation commençait de plus en plus à devenir particulière. Or, la voix de Raizen tonnait suffisamment dans le décor pour qu’il puisse comprendre ce qu’il s’y passait comme une bonne partie de la population encore présente. Toutefois, il préférait garder cette position le temps d'agir à titre de secours alors qu'il était dans le dos de l'adversaire, car en ce jour, c'était à ses deux camarades de briller.

Raizen Meikyû, Maître ayant transcendé l’art des sceaux et maîtrisant la mort se trouvait en compagnie de ses alliés face à une équation qui sans le savoir alliait un esprit. Or, la mort comme les esprits le connaissaient et si ceux-ci étaient impossibles à vaincre de par leur puissance, il fallait donc les calmer et les apaiser de manière à ce qu’ils puissent regagner leur paix.

Ainsi, alors qu’il venait d’encaisser l’offensive servant à protéger son corbeau, ses mains étaient dressées vers l’avant alors qu’il faiblissait de plus en plus...

Les gardant levés devant lui Raizen incarnait en totalité un signe de paix et de protection. Que ce soit à travers la parole et ses gestes, le héros de Kaminari et l’ombre de la foudre incarnait en tout et pour tout le réel esprit du protecteur de la Foudre et quoiqu’on en pense, il avait tout essayé et serait à jamais inégalé dans la voie qu’il avait décidé d’entreprendre.

Fils du vent adopté par la foudre, il faisait ainsi face à la foudre des ancêtres de sa terre d'accueil.

Saurait-il les accepter tous les trois comme les protecteurs légitimes du pays de la Foudre ? Eux qui avaient déployé tant d’énergie et d’efforts à sauver des innocents, les évacuer et les protéger au risque de sacrifier leur vie, ils ne pouvaient échouer devant quelqu’un qui clamait haut et fort vouloir protéger Kaminari.

La moquerie avait assez durée et il était temps de triompher, car un plus grand combat les attendait et existait, ils ne pouvaient se permettre d’échouer maintenant, pas tant qu’il avait encore du souffle.

Victoire, victoire, victoire, victoire, victoire ... telles étaient les éléments que l'esprit du Meikyû ne cessait de hurler tandis qu'il manifestait en totalité leur réussite, ne voyant en aucun cas leur échec comme une possibilité. Pour Kaminari, ils allaient triompher.

Spoiler:





_________________
[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Kawashima Kyōhei
Kawashima Kyōhei

[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 Empty
Dim 27 Juin 2021 - 23:46
La foudre transperça çà et là ton armure. Un léger picotement te parcourais le corps, mais rien d’alarmant. Tes membres bougeaient toujours et tu avais pleinement repris. Ne souhaitant utiliser trop de chakra inutilement, tu préférais te séparer de ton armure. Étais-ce réellement une bonne idée ? Tu ne le savais pas vraiment, mais tu ne voulais pas prendre trop de risques, ton énergie n’était après tout, pas infinie. De plus, le Raikage avait déjà beaucoup donné, tu préférais donc ne pas prendre trop de risques.

Cependant, même si tes techniques semblaient avoir fait mouche, le coup de grâce tenté par Mairu n’avait pas fonctionné. Son corps grisâtre semblait bien mal en point, mais il n’abdiquait point. Après tout, il se disait samouraï. Tu n’en attendais pas moins d’un bretteur de ce renom.

Tu te tenais prêt à réagir au quart de tour et tu faisais bien. Dès l’amorce de sa technique, tu réalisais très rapidement un mûdras afin d’ériger entre ton adversaire et toi un mur de terre afin de stopper le dragon de foudre qui prenait ta direction. Si tout se passait bien, celui-ci devrait venir s’écraser contre ton mur et tu pourrais continuer tes assauts. Mais comme l’avait demandé Raizen, il était temps de stopper ses mouvements.

Même si tu avais voulu le détruire, tu allais accepter les ordres de ton Chef. L’immobilisation était peut-être une bonne idée après tout, même si elle comportait des risques. Mais ces risques, Raizen les avaient forcément calculés, non ? Dans tous les cas, là n’était pas le temps à remettre en question les décisions de ton Kage.

Réalisant donc quelques mûdras, tu patientais avant d'activer ta technique. Tu patientais car tu savais que Mairu allait agir. Tu souhaitais profiter du timing parfait pour en terminer avec cet homme. Dès que la technique de la Metaru allait partir, tu allais toi aussi lâcher les chevaux, agitant le sol sous les pieds de ton adversaire afin d’empêcher l’homme immobilisé totalement par le métal de se mouvoir, pour renforcer la combinaison. Attendant dorénavant la suite des événements. Tu plantais ton regard dans celui du Sakamoto, prêt à en découdre définitivement avec lui si nécessaire.

Infos:


_________________
[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 E23l

Merci Mido pour le vava o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207 https://www.ascentofshinobi.com/u1126
Metaru Mairu
Metaru Mairu

[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 Empty
Mer 30 Juin 2021 - 22:23
Dompter la Tempête

feat. @Meikyû Raizen - @KAWASHIMA KYŌHEI



Alors que le samouraï ne semblait pas avoir dit son dernier mot, celui-ci se positionna de manière à projeter trois dragons. Mais, cette fois, la Dame de Fer n'était pas ciblée. Certainement que Sakamoto ne la considérait pas comme un danger pour lui. Après tout, aucune des techniques de la Metaru n'avait réussi à l'atteindre, contrairement à celles du Raïkage et de son camarade Kyohei.

Ne se laissant pas perturbée, Mairu profita de l'opportunité d'être ignorée, d'être considérée comme le maillon faible du groupe pour faire apparaître deux nouveaux clones. Aussitôt nées, les duplications passèrent à l'action. La première synchronisa avec le cri du corbeau du Raïkaïge pour réitérer la technique utilisée précédemment par l'originale. Au même moment, la seconde sprintait vers la même cible, évitant la trajectoire du métal liquide de sa double. Sans perdre de l'élan, le clone traversa l'ennemi, laissant derrière lui du métal qui renforcerait la technique d'emprisonnement de la cible du premier clone.

Comprenant qu'ils n'avaient pas affaire à une créature humaine mais certainement à un monstre immortel, Mairu avait donc décidé de miser sur l'immobilisation. Et puis, c'était ce que désirait le Yondaime qui semblait en savoir beaucoup sur la créature qu'ils combattaient depuis bien trop longtemps à présent. Il était primordial d'en finir rapidement avec cette bataille qui n'avait que trop durée. Si cela continuait, les kumojin allaient perdre le combat par manque de chakra. Et, il était hors de question pour la Heidan de perdre ainsi.

Comme pressentant la détresse de l'originale et le danger imminent qui menaçait Kaminari tout entier, le clone de la Dame de Fer qui se trouvait à l'autre bout du village accéléra en direction du champ de bataille ...

HRP:

_________________
[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:


Dernière édition par Metaru Mairu le Mer 30 Juin 2021 - 22:38, édité 1 fois (Raison : corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Anciens Samouraïs
Anciens Samouraïs

[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 Empty
Sam 3 Juil 2021 - 17:10
[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 1wzq
L'Esprit du Tonnerre, l'un des Esprits des Anciens Samouraïs

Vous l'aviez alors remarqué. Le Samouraï qui vous opposait était bien moins dérangé que lorsqu'il avait prit la foudre, et ses cris s'étaient au fur et à mesure transformés en des paroles qui pouvaient être plus censées que celles que vous aviez déjà entendu plus tôt. Vous pouviez alors vous interroger sur de nombreux éléments à son sujet, que ce soit sur son identité ou sur sa provenance, sur ses pouvoirs particuliers ou sur ses discours étranges. Et si Mairu et Kyohei avaient préféré rester plus discret pour laisser leur Raikage assumer pleinement ses actions et ses choix, ils purent remarquer également que ses actions allaient être aussi efficaces que ses paroles.

Malgré ses dragons à la vitesse foudroyante, chacune des cibles eu la protection nécessaire. Qu'il s'agisse de Raizen pour lui et pour son corbeau ou du Kawashima, vous fûtes tous capable d'ériger des murs ou des défenses suffisamment rapides et importantes pour assurer votre survie. Parce que cette attaque, en plus d'être rapide, était également potentiellement mortelle et vous saviez que la moindre perte d'un ninja de votre groupe pouvait être fatal pour le groupe. C'est ainsi par cette confiance, par les informations dont vous disposiez les uns sur les autres et plus globalement par ce travail d'équipe que vous pûtes sortir de là sains et saufs.

Mieux que cela, vous alliez même pouvoir contre-attaquer.

En reprenant un schéma identique au précédent, vous aviez facilement pu comprendre ce qui avait pêché et comment vous pouviez rattraper cette erreur. Les dégâts de Kyohei, auparavant source d'espoir, étaient tombés dans la désuétude et vous deviez améliorer votre manière de procéder. Vous aviez compris que les dégâts pouvaient être une solution, bien que complexe au vu de la résistance et de la consistance de votre adversaire, mais que vous en aviez une encore plus évidente et plus efficiente : l'immobilisation.

Alors en reprenant l'immobilisation surpuissante d'un corbeau digne de son invocateur, vous fîtes mouche une nouvelle fois. Tsunenaga, complètement ignare au sujet de cet art shinobi, fut la cible parfaite de cette offensive et sombra une nouvelle fois dans le même cauchemar qu'il avait vécu précédemment. Et qu'il s'agisse de la terre qui se ramollissait sous ses genoux posés au sol, l'entravant complètement dans des gestes qu'il ne pourrait de toutes façons plus effectuer, ou de la grande masse de métal qui le recouvrait dorénavant, vous n'aviez pu écouter que quelques paroles. Perceptible derrière ces couches épaisses provenant de la Metaru, elle répondait aux sages dires de votre Raikage.

-"Kumo... Shitaderu... J'ai passé ma vie à protéger mes terres, ne me faites pas croire que je suis responsable de ce désastre."

Complètement recouvert, seul le clone de la Metaru pouvait écouter ces dernières élocutions qui étaient tout juste audibles, tant le Sakamoto se parlait à lui-même.

-"Sauf si... Oh, je comprends."

Complètement recouvert, l'homme n'était plus capable de vous causer le moindre tort. Vous aviez alors l'opportunité parfaite de le sceller une bonne fois pour toutes, mais décideriez-vous d'agir ainsi ?

Important:
Revenir en haut Aller en bas
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 Empty
Lun 5 Juil 2021 - 23:56

Perlant sur son front, le Meikyû était parcouru d’autant d’adrénaline que de sueur alors qu’il venait d’encaisser l’offensive adverse sans aucune égratignure. Dès lors, Raizen fut aux premières loges pour assister à la synergie de ses partenaires.

Que ce soit Mairu ou Kyohei, tous deux semblaient avoir plus que compris le mot d’ordre tandis que Raizen n’était qu’un témoin devant la puissance et la versatilité de ses camarades. En effet, s’ils s’étaient tous rendu compte malgré la forte résistance de leur adversaire que celui-ci était doté d’un point faible comme toute personne, tout n’était qu’une question de savoir frapper au bon moment, un élément qu’ils avaient tous dû apprendre de manière aussi difficile que radicale pendant cet affrontement.

Faisant ainsi preuve d’un effort collectif, si Raizen s’était assuré de la protection, ses coéquipiers quant à eux avaient éternellement scellé l’issue de cette confrontation radicale. Ainsi, épuisé, le Meikyû s’approchait peu à peu, réalisant que le samouraï était figé dans une immobilisation à base de métal signé l’Heidan du village de Kumo. Légèrement enfoncés dans le sol grâce à l’immobilisation de Kyohei, tous les éléments étaient d’actualité pour qu’ils puissent mettre un terme à ce combat.

Or, le temps était bien souvent une inconnue importante à prendre en considération. Puis, si celle-ci leur avait précédemment joué un tour, cette fois-ci, ils devaient s’assurer qu’elle soit leur alliée plutôt que l’inverse. Après tout, ils étaient respectivement attendus à participer à des éléments urgents comme la reconstruction de ce village et un retour au village qui se faisait plus que nécessaire.

Ne sachant pas s’il avait fini par manquer la réunion à laquelle il devait se rendre, il préféra mettre cette pensée de côté pour se concentrer sur le moment présent.

Ainsi, l’homme qui mariait l’âme, le corps et l’esprit avaient une tâche assez intéressante dans le moment actuel. En effet, si Raizen était l’hôte d’esprits et manipulateur de cadavres, il allait devoir faire un élément qu’il n’avait jamais fait jusqu’à présent. Similaire aux anciens ayant scellé initialement les sceaux Meikyûs, il comprenait de plus en plus Tsunenaga et le besoin de le sceller.

Ancien protecteur de Kaminari, celui-ci s’était réveillé, faisant face à une ère ou plutôt une structure qu’il ne connaissait pas. Ainsi, bien que son savoir se devait fort probablement être riche et important, prendre la chance de le garder sous son essence spirituelle en ce monde était autant un synonyme de torture que de risque. Après tout, Raizen aurait aimé discuter avec lui des racines de Kaminari ou plutôt de la source même de son mal, aussi bien il devait être conscient de l’état actuel de l’équipe, mais aussi du village.

Ainsi, à titre de gardien des ancêtres et collectivement protecteurs des terres de Kaminari, le meilleur moyen de rendre hommage à un tel esprit était de lui permettre de retourner là où il devait réellement être, lui donnant ainsi la chance d'œuvrer dans son réel domaine…

Après tout, si celui-ci avait été réinvoqué, il n’était pas surprenant qu’il pense être en pleine guerre. Bien qu’exterminer de nombreux innocents n’excusait rien, ramener une telle âme troublée était aussi pervers que malsain.

Bien que Raizen n’avait jamais été en faveur du courant conservateur de son clan, il avait tout de même le respect nécessaire de comprendre les esprits pour mieux honorer l’essence de leur potentiel qui lui avait été légué. Ainsi, même s’il avait été en mesure de le faire, invoquer Hachiman sans son consentement ne faisait aucunement partie de son code de conduite. Comme toujours, tout était une question de longueur d’onde.

-Sakamoto Tsunenaga, j’ose croire que ce désastre n’était en aucun cas ce que tu voulais provoquer et promets de mettre un terme à l’auteur de ta réincarnation. Ainsi, en guise de respect, tu pourras dorénavant reposer en paix et nous regarder veiller sur ce pays du haut de ton domaine.

Inspirant profondément alors que Sozokujin ne lâchait rien, Raizen fit entendre sa voix.

-En formation triangle, nous allons devoir nous synchroniser si nous voulons pouvoir lui offrir la paix qu’il recherche et éviter qu’il souffre davantage, je n’ai pas l’impression qu’il faisait tout cela de son plein gré… nous en discuterons après.

Alors que son clone qui n’avait pas été foudroyé par la paralysie s’approchait, celui-ci posa calmement sa main sur le samurai afin d’y poser un sceau qu’il n’activera qu’en dernier recours s’il remarque qu’il manque un petit quelque chose pour sceller l’issue. Levant la main, celui-ci s’écarter avant de donner le signal.

-Rapidement et en synchronisation.

Laissant dès lors l’essence même de son sceau Meikyû remplir l’essence même de ses veines, pour une des rares fois, Raizen allait manifester l’étendue de sa puissance.

Accompagné de nul autre que Hachiman, c’était l’heure de manifester l’essence même de sa puissance et de puiser dans ses ressources pour mettre un terme à ce combat alors que Sozokujin tenait tant bien que mal.

Utilisant ainsi son lien avec son esprit pour accompagner plus tard Sakamoto, il était l’heure.

Laisse moi t’aider

Puisant ainsi dans sa puissance ancestrale, le Meikyû s’arrêta sur une page particulière de son livre. Ainsi, des portes des enfers, la créature qui avait suffisamment causé de tort à sa terre natale venait d’élire un domicile en enfer, là où étaient enfermés tous les Yokais de ce monde. Pourtant, gardien de la vie comme de la mort, Raizen lui accordait une ultime chance de regagner le repos, mais surtout et avant tout, de se réincarner en esprit protecteur pour Kaminari.

Dès lors, une violente aura se manifesta soudainement tandis qu’il se laissait totalement posséder par son ancêtre primaire. Atteignant dès lors un état total de synergie et naviguant sur la même longueur d’onde, ils comptaient offrir en synergie un repos éternel à Tsunenaga.

Si Mairu et Kyohei s’en étaient pris au corps, Sozokujin à l’esprit, Raizen n’avait plus qu’à sceller l’âme.

Disruption de l’Apocalypse et des âmes : Négociation

Fermant dès lors son livre alors que son offensive parcourait une vitesse vertigineuse, accompagnée des siens, tant dans leur fatigue que dans leurs efforts, sauver tous les kaminarijines prenait un tout nouveau sens sachant qu’il fallait parfois se permettre d’offrir la paix à une entité qu’ils auraient pu dans d’autres circonstances considérer comme l’un des leur. S’assurant ainsi une bonne fois pour toute de mettre un terme à tout cela, si sa frappe risquait de toucher le corps extérieur de sa cible, armée d’une onde de choc pertinente, elle comptait surtout contribuer à le faire imploser au même moment ou le reste de sa personne se ferait simplement carbonisé.

Foudroyant dès lors l’Esprit du Tonnerre, l’objectif était simple : lui permettre de regagner la paix sans qu’il le ressente au regard de leur synchronisme et de son corps déjà en lambeaux en détruisant son corps de part et d’autre.

Spoiler:





_________________
[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Metaru Mairu
Metaru Mairu

[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 Empty
Jeu 8 Juil 2021 - 0:55
Dompter la Tempête

feat. @Meikyû Raizen - @KAWASHIMA KYŌHEI

En traversant l'homme qui n'en était plus vraiment un en réalité, le clone de Mairu put entendre les propos qui se déversaient tels des murmures de la bouche de l'ancien samouraï. La duplication de la Heidan comprit alors que Sakamoto avait été peut-être réellement un serviteur de Kaminari jadis. Seulement, aujourd'hui, il était une ménace pour le pays qu'il avait protégé autrefois. Celui qui avait été le protecteur du Pays de la Foudre dans le passé représentait actuellement un fléau qui pourrait bien mener la patrie qu'il avait chérie de son vivant à la destruction.

Il était évident que Sakamoto était une victime. Il n'y avait plus aucun doute sur le fait qu'il avait été ramené parmi les vivants pour être contrôlé. Manipulé telle une vulgaire marionnette, sa résurrection avait un objectif bien précis : la destruction de Kaminari. Révélation qui menait vers une question cruciale : qui était donc derrière le retour à la vie de Sakamato ? Pour espérer protéger le Pays de la Foudre, il était primordial de trouver la réponse à cette question. Mais, pour l'heure, il fallait en finir avec la bataille en cours.

Acceptant la décision de son kage, Mairu se rapprocha de la cible immobilisée, afin de former le cercle sollicité par son supérieur hiérarchique, alors que le clone qui avait traversé Sakamoto resta presque dos-à-dos avec ce dernier. Tête baissée, le double de la Metaru semblait prier pour l'âme du samouraï et s'apprêtait à l'accompagner dans le repos que les kumojin se préparaient à lui offrir et dont il méritait grandement.

Synchronisant son offensive avec celle des autres, Mairu fit pleuvoir de son corps des armes blanches en tous genres sur Sakamoto. Avant que les attaques de ses alliés ne le touchèrent, le clone de la Dame de Fer campé auprès de l'ancien gardien de Kaminari fit surgir de son dos une poutre qui toucha le samouraï de plein fouet en même temps que les autres assauts dont il était la cible.

" Répose en paix Gardien de Kaminari, lâcha le clone de la Dame de Fer qui disparaissait, ayant essuyé des attaques destinées à Sakamoto. "

Pendant ce temps, le premier clone de Mairu avait rejoint le champ de bataille alors que celui qui était resté auprès de la Heidan se préparait à immobiliser de nouveau Sakamoto si jamais ses alliés ne parvenaient pas à l'envoyer vers le repos éternel ...


HRP:

_________________
[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Kawashima Kyōhei
Kawashima Kyōhei

[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 Empty
Sam 10 Juil 2021 - 19:10
Vaincre.

Voilà en un seul mot ce que vous veniez d'accomplir. En effet, vos assauts répétés et synchronisés avaient eu raison de celui qui s'appelait Samouraï et Défenseur du Pays de la Foudre, mais tu ne le considérais pas comme tel. Du moins, plus en l'état, pas aujourd'hui. Il l'avait certainement été, fut un temps.

Du moins c'est ce que tu ressentais chez lui. Une véritable histoire, quelque chose d'étrange, d'inexplicable.

Cependant, tout n'était pas encore terminé. Même si l'homme ne pouvait désormais plus se mouvoir, il faut encore en finir. Le terrasser, une bonne fois pour toute. Tu avais eu peur il y a quelques instants, lorsque Raizen avait donné l'ordre d'immobilisation plutôt que d'attaque, mais cette fois-ci, il voulait détruire. Sous ses ordres, au Raikage, vous aviez vaincu. Du moins, tu en étais persuadé. Tu comprenais une nouvelle fois pourquoi tu n'étais que chûnin comparé à lui.

Malaxant ton chakra, tu réalisais quelques mudras. Enchaînant ainsi trois techniques, de concert avec tes compères. Trois fois la même, à la suite. Un jet de poison, qui devrait ronger ce qui restait du corps du Samouraï, de la tête aux pieds.

Spoiler:



_________________
[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 E23l

Merci Mido pour le vava o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207 https://www.ascentofshinobi.com/u1126
Anciens Samouraïs
Anciens Samouraïs

[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 Empty
Lun 12 Juil 2021 - 14:09
[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 1wzq
L'Esprit du Tonnerre, l'un des Esprits des Anciens Samouraïs

Dans son voile solide aux couleurs d'obsidienne, le Samouraï restait silencieux. Pouvait-il seulement parler ou se refusait-il d'échanger d'une quelconque manière avec vous ? Vous n'en saviez rien, et vous ne comptiez surtout pas prendre le risque de voir votre adversaire se déchaîner une nouvelle fois. Vous décidâtes, en synergie avec vos camarades et avec la puissante invocation de votre supérieur hiérarchique, d'adopter une formation particulière. Dangereuse si le Sakamoto réussissait à se sortir de là seul, mais vous aviez confiance en l'illusion du sombre volatile. Vous l'entourâtes alors de vos trois corps, accompagnés par certains clones qui attendaient également une opportunité pour potentiellement briller, mais vous aviez décidé de ne pas y avoir recours.

Votre priorité fut alors la complémentarité et l'addition des forces, fidèle à une maxime bien connue qui s'illustrait parfaitement lors de cet événement, et c'était dans cette optique que vous attaquiez en même temps en visant votre cible. Entourée de cette masse de métal qui semblait le protéger, vos offensives furent bien trop puissantes. Éclatant ce qui le tenait immobilisé, elles finalisèrent leur trajet sur son corps déjà bien meurtri par votre affrontement et votre position en triangle permis même d'écraser ses entrailles entre les différentes forces qui s'exerçaient sur lui.

Alors dans un grand fracas, qui aurait pu être bien plus sanglant s'il avait été seulement humain, vous pûtes voir son corps se désarticuler, totalement soumis aux projectiles, poutres, ondes de choc et liquides toxiques qui l'atteignaient fatalement.

Ses membres, qui s'étaient détachés les uns des autres et qui reposaient sur le sol complètement inertes, commençaient à disparaître à la manière de poussière qui s'envolait et disparaissait dans le vent. Rapidement, vous pouviez constater que la pluie cessait petit à petit jusqu'à laisser un silence béant qui marquait la fin de cette horreur. Le ciel, rapidement, se découvrait de ses nuages endiablés pour laisser place au beau bleu que vous aviez l'habitude de contempler.

Vous n'aviez pas pu arracher un mot supplémentaire à l'homme que vous aviez commencé à comprendre, comme s'il avait pu trouver la rédemption, mais vous aviez toutefois réussi votre objectif.

Vous aviez tous les trois réussit à vaincre une menace qui, si vous aviez échoué, aurait plongé votre pays dans le chaos.

Important:
Revenir en haut Aller en bas
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 Empty
Mar 13 Juil 2021 - 5:54

Critique, ce moment était excessivement particulier. Alliant un mélange d’espoir final à une prise d’initiative risquée, Kyohei, Mairu et Raizen faisaient respectivement face à un dilemme des plus dangereux : Immobiliser jusqu’à nouvel ordre en courant le risque d’affronter un nouveau cataclysme pour possiblement en apprendre davantage sur lui ou tenter le tout pour le tout afin de défaire la créature au risque de possiblement échouer et de ne pas pouvoir mettre un terme à la vie du samurai comme prévu.

Difficile, Raizen avait pourtant choisi, un élément que ses coéquipiers n’avaient désapprouvé signe qu’ils étaient tous sur la même longueur d’onde. Assertif comme directif, l’analytique s’était soudainement métamorphosé, laissant malgré lui l’esprit de la guerre ne faire qu’un avec lui le temps d’un moment, incarnant la réalité même qui réitérait la raison pour laquelle il était à ce jour encore en pleine ascension vers un jour peut-être le summum de son potentiel.

Dès lors, tout s’arrêta. L’espace d’un instant, son souffle même fut coupé, pris dans une temporalité distincte qui ne lui appartenait plus. Épris dès lors d’un violent frisson, seul le rythme chaotique de leur synergie fit surface, les élevant respectivement à une combinaison digne de la trinité qu’ils formaient depuis le début.

Si Raizen avait été le bouclier de l’équipe et Kyohei le pourfendeur, Mairu s’était quant à elle distinguée par sa capacité à s’adapter, immobilisant ainsi la créature pour leur ouvrir cette dernière et ultime ouverture en combinaison avec le corbeau du Meikyû.

Dès lors, ce fut une résultante des plus anti-climatique qui fit surface, dissipant dès lors l’Esprit comme s’il n’avait jamais existé. Bannissant ainsi celui-ci des terres qu’il avait jadis protégées et foulées, seule la poussière qui s’élevait dans les cieux rappelait sa présence au même rythme que les échos nombreux que le Meikyû arrivait dorénavant à percevoir…

Effectuant dès lors un ensemble de signes, Raizen murmura quelques paroles lui rappelant une prière qu’il avait jadis apprise. Demandant dès lors à ses ancêtres d’accompagner et d’accepter Sakamoto Tsunenaga dans l’Antre des Esprits Meikyûs, le maître des sceaux lui offrait sa bénédiction en tant qu’âme ayant possiblement regagné une certaine paix à la dernière seconde de son retour.

Puis d’un seul coup, épris d’une sensation qui ne lui appartenait pas, le Meikyû lâcha bruyamment un cri qui allait se propager dans l’ensemble du périmètre alors qu’il venait de lever la main vers le ciel qui retrouvait son bleu naturel...

-AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH!

Soupirant brièvement suite à ce cri aussi barbare que puissant, il venait de chasser la totalité des émotions négatives qu’ils avaient vécue lors de cet affrontement, acceptant d’être marqués à tout jamais par cet esprit qu’il conserverait en mémoire du début jusqu’à la fin.

Se retournant dès lors vers Mairu et Kyohei alors que le Meikyû s’était approché du sable pour y poser un sceau visant à sceller ses restes et son sabre sous forme solide ou de poussière après l'avoir examiné, il ajouta :

-Aussi difficile cette décision a-t-elle été, vous avez respectivement géré cette situation avec excessivement de brio Kawashima Kyohei et Metaru Mairu. Sans vous, Matshu se serait fort probablement écroulé. À moins que vous ayez des impératifs, nous devons dorénavant rassurer la population et faire l’état des lieux sachant que nous devrons envoyer une équipe afin d’aider le village. S’il a été en grande partie épargné lors de nos affrontements, il a aussi été frappé en amont de plusieurs turbulences particulières. Il faudra aussi s’occuper de soigner de nombreux blessés.

Soupirant, il déposa finalement sa main sur l’épaule de Kyohei et de Mairu afin de leur témoigner sa gratitude personnelle. Après tout, sans eux, il y serait passé, plusieurs fois plutôt qu’une.

Dès lors, alors que Sozokujin s’écroulait finalement après avoir déployé la totalité de ses forces pour les aider, il se courba finalement devant le trio Kumojine alors qu'il avait ramené ses ailes autour de l'unité tel un ange gardien aux plumes sombres avant de retourner dans son domaine. Raizen allait donc devoir faire sans sa voix de corbeau…

Gardant ainsi les restes de son énergie pour ne pas perdre connaissance à son tour, il commença soudainement à prendre la parole à haute voix.

-Habitants de Matshu, vous pouvez désormais sortir de vos abris. La tempête est passée et la menace ayant provoqué une telle catastrophe a été freinée. Si cela représente un bref moment de réjouissance et le calme après la tempête, nous demandons à tous de bien vouloir participer à la recherche de possibles victimes, de blessés ou de gens coincés dans les débris afin que les premiers soins leur soient attribués d’urgence. Au moment où nous nous parlons, un corbeau voyageur vient d’être envoyé en direction de Kumo afin d’aller chercher de l’aide afin de vous aider. Or, pour le moment, je déclare la situation neutralisée. Matshu est maintenant sécurisée et la tempête n'est plus !

Terminant ses propos, chose dite chose faite, il livra un message visant à demander des renforts à Kumo à un corbeau libéré d’un sceau avant de le faire s’envoler en direction de Kumo aux yeux de tous.

Si la colombe était généralement un synonyme de pureté, cette fois-ci, le corbeau démontrait à nouveau qu’il fallait voir au-delà des apparences. En ce messager funèbre aux ailes noires se trouvait un message d’espoir pour le futur, offrant ainsi un regard meilleur sur la population qu’il fallait sécuriser.

Représentant une image particulière importante de la situation, si Mairu comme Kyohei et sa propre personne étaient tous dans un état de santé impeccable, leur niveau de fatigue était quant à lui totalement différent, tout comme le niveau de risque, de danger et de stresse qu’ils venaient d’assumer. Après tout, n’ayant en aucun cas droit à l’erreur, c’était le genre de moment infaillible durant laquelle chaque seconde aurait pu inverser le balancier qui avait finalement penché en leur faveur.

Ainsi, ils vivaient respectivement pour voir un autre jour, saisissant ainsi de leur main cette chance nouvelle qui leur était offerte d’influencer le futur.

Étant en mesure de sentir un changement quelconque, ce pressentiment était plus que réel alors qu’à nouveau, il se sentait plus connecté à ses ancêtres. Or, cette fois-ci, plus personnellement, son identité n’alliait plus seulement les esprits du vent. Adoptant par le fait même l’esprit de la Foudre, plus que jamais, le concept d’héritiers s’incarnait en lui jusqu’à la prochaine passation qui ne semblait pas être aujourd’hui.

Secouant dès lors l’Antre des Esprits, une nouvelle porte s’était ouverte pour Raizen alors qu’il faisait un nouveau pas dans un domaine dans lequel sa longueur d’âme ne faisait que s'amplifier. Bref écho de son âme, il résonnait d’un air tout nouveau qui symbolisait encore le progrès qu'il avait à faire, pour Kumo, pour Kaze, pour Kaminari, pour le Yuukan et finalement : pour ses ambitions.

Spoiler:



_________________
[Alerte] Dompter la Tempête - Page 2 J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578

[Alerte] Dompter la Tempête

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Dompter le Feu
» Dompter l'indomptable [PV : Shuuhei]
» [Mission C] Dompter la créature [Pv : Yuki Misaki]
» Tempête de sable ₪ Kô
» Après la Tempête [libre]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: