Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Ekko Snow
Kōfu kinban , l'Exil des Samouraïs EmptyAujourd'hui à 9:13 par Ekko Snow

» [Iwa] Daiki Iranos
Kōfu kinban , l'Exil des Samouraïs EmptyAujourd'hui à 8:57 par Daiki Iranos

» Renaissance ✘ ft Akio et Ken
Kōfu kinban , l'Exil des Samouraïs EmptyAujourd'hui à 8:22 par Zaiki Minako

» Tester ses pairs [Ft Sugimoto Kenzo]
Kōfu kinban , l'Exil des Samouraïs EmptyAujourd'hui à 4:00 par Sugimoto Kenzo

» 果し合い Hatashiai [Miyuki]
Kōfu kinban , l'Exil des Samouraïs EmptyAujourd'hui à 0:55 par Kogami Akira

» L'hégémonie de la violence
Kōfu kinban , l'Exil des Samouraïs EmptyAujourd'hui à 0:43 par Kogami Akira

» 征服者 Le conquérant — Akira
Kōfu kinban , l'Exil des Samouraïs EmptyAujourd'hui à 0:19 par Kogami Akira

» Barrière divine - 3eme édition
Kōfu kinban , l'Exil des Samouraïs EmptyHier à 23:36 par Kentoku Akio

» Rendez-vous à O.K Iwa
Kōfu kinban , l'Exil des Samouraïs EmptyHier à 22:59 par Oterashi Yanosa

» A l'aube d'une nouvelle ère
Kōfu kinban , l'Exil des Samouraïs EmptyHier à 22:26 par Han Musashi

Le Deal du moment : -49%
Roborock S5 max
Voir le deal
274 €

Partagez

Kōfu kinban , l'Exil des Samouraïs

Yamanaka Kiyon
Yamanaka Kiyon

Kōfu kinban , l'Exil des Samouraïs Empty
Mer 17 Mar 2021 - 23:51
Suite de l'Alerte

Il était temps de dresser un bilan de cette après-midi d'Été 204 pour Yamanaka Kiyon. L'Homme avait été appelé en renfort vers l'Île d'Obon pour participer à une investigation spéciale. En effet, une recrudescence de meurtres de civils a poussé les habitants à un confinement au centre de l'Île. Leur protection était assurée par les quelques shinobis déjà sur place, mais après avoir affronté la menace en question, l'Épouvantail éprouvait quelques états sceptiques quant à l'efficacité de l'armée présente face à l'Esprit de la Côte. Les kirijins devaient leur triomphe à une grosse part de chance, et ils le savaient. Pour l'occasion, il avait intégré une Unité toute aussi spéciale que leur enquête : Kaguya Shitekka, Ninja supérieur et Héros de la Brume, actuelle figure de proue du clan Kaguya avec Wutu-Fuku et Takahashi Miya, Irounin de Kiri qui ne se complaisait pas d'un poste fixe à l'Hôpital. Elle n'avait pas peur de se mouiller et de mettre sa vie en danger pour le bien du plus grand monde comme le prouvait sa participation émérite à la défense du pays face au Second Éveil du Dieu de l'Eau et, aujourd'hui, à la neutralisation de Zukei Toshiro. D'après le Spectre du Kyoi, les shinobis venaient de faire face à un Edo Tensei, un revenu d'entre les morts. Cette réflexion activait les méninges de Kiyon tandis qu'il s'efforçait de faire perdurer la léthargie du Samouraï. Tant de questions le bousculaient.

Si la Crise d'aujourd'hui a prouvé quelque chose quant aux Revenants, c'est qu'ils n'étaient pas immunisés aux arts illusoires. Ce postulat amenait des considérations plus profondes. Puisque le genjutsu était l'affaire des cinq sens, les Damnés seraient donc, par extension, « sensibles ». Les cinq sens ont-ils retrouvé toute leur efficacité ? Qu'en est-il de leur odorat, comment sentent-ils s'ils n'ont plus besoin de respirer ? D'autres questions, encore, le préoccupaient. Qu'adviendrait-il si le Yamanaka procédait à une Transposition sur l'Esprit de la Côte ? Il ne faisait aucun doute que l'issue d'une telle technique n'aurait aucun point de comparaison à son usage ordinaire, mais à quoi assisterait-il ? Kiyon se ferait-il éjecter ? Est-ce qu'il expulserait l'esprit du Réprouvé ? Les souvenirs pre-mortem lui seraient-ils accessibles ? C'est peut-être à Kiri qu'il trouverait quelques pistes de réponses, si on le laissait se charger de l'interrogatoire. Si tant est, encore, que le Samouraï était encore des leurs. Car rien ne confirmait que le shinobi ne maintenait pas son illusion pour rien, dans le vide, et que l'âme de Toshiro ne les avait pas simplement quitté. Et quel maintien, d'ailleurs. Si l'Épouvantail s'enorgueillait de son affinement des arcanes illusoires, la situation actuelle lui était en tout point inédite. Jamais il n'avait eu à mobiliser tant de concentration, alliant pression face au danger que représentait le Samouraï, incertitude de l'état de sa conscience, durée étendue du contrôle du sort, vigilance face à un éventuel réveil d'une cible aux réflexes surdéveloppés et effort logistique de déplacement, sans parler de la régulation de sa consommation de chakra. Il s'épuisait. Des gouttes parcouraient son front. Mais quel bien maigre prix à payer pour la sauvegarde du Pays de l'Eau. De plus, quoi qu'on en dise, le Blond n'était pas seul. L'assistance de Miya portée à chacun des éléments précédemment énoncés constituait un soutien inestimable. Seul, il n'aurait pas pu porter ce trajet. Les dons de cette dernière se révélaient inestimables, ainsi que l'expertise de cette dernière dans ce domaine.

C'était dans la même embarcation qu'à l'aller qu'ils firent leur retour. Et à mesure que le soleil orangé commençait à passer derrière les bâtiments les plus élevés du Village, le navire approchait de sa destination. Arrivant au point d'accostage, Kiyon demanda à Shitekka de prévenir les autorités compétentes de l'avancement de leur mission et de mobiliser une escorte renforcée. Le Mizukage devait être mis au courant de la situation. C'était à lui de décider du sort de ce prisonnier.


_________________
Kōfu kinban , l'Exil des Samouraïs Wcl1
- #4a836c
Signature © Aditya
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10917-yamanaka-kiyon-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10957-yamanaka-kiyon-carnet#94051 https://www.ascentofshinobi.com/t11777-shinrin-songshu-terminee#102548
Takahashi Miya
Takahashi MiyaEn ligne

Kōfu kinban , l'Exil des Samouraïs Empty
Dim 21 Mar 2021 - 21:50
Le samouraï avait été neutralisée. Votre adversaire qui menaçait d’embrasser sa pleine puissance et de tout saccager avait fini par tomber dans l’illusion entravante du Yamanaka. Son corps livide qui perdait en vigueur jusqu’à rester inanimé au milieu de la technique osseuse de Shitekka, tu t’éloignas de ce dernier pour retrouver les morts autour de lui. Maintenant que vous aviez le contrôle sur cette menace, tu pouvais laisser tes instincts de guérisseuse s’exprimer pleinement. Sortant de ta poche dorsale un rouleau, tu vins le placer au sol pour en libérer le contenu. De nombreux sceaux – tous identiques – qui se succédaient. Attachant tes cheveux, un simple mudra suffit pour que des housses blanches et stériles apparaissent sous vos yeux, empilées soigneusement. Il fallait que vous quittiez l’île, il fallait que vous retrouviez le village et ses ressources. Et vous ne partiriez pas sans le corps inanimé du samouraï, ni le cadavre de ses victimes. Alors, avec ta délicatesse caractéristique, tu enveloppais ses individus que seuls les shinobis de la morgue seraient capables d’identifier. Et tu nettoyais la scène, silencieuse, le sable qui avait profondément absorbé le liquide cramoisi comme seul vestige de ce massacre. Tu frottas tes paumes sanguinolentes contre ta tunique, dirigeant le déplacement des corps jusqu’à l’embarcation du retour. Et tu murmuras, aux côtés de tes camarades, les quelques mots que tu ne pouvais prononcer avant.

Il semble tellement déconnecté de ce monde…

Que ce soit physiquement ou par ses agissements, il n’avait rien d’humain. Il serait même un Edo Tensei. Et pourtant, tu n’avais pas peur. Tu te faisais confiance et tu leur faisais confiance pour la suite. Tu t’installas dans votre moyen de locomotion avant d’appliquer tes doigts contre la colonne de Kiyon. Pour éviter que le samouraï ne se réveille lors du trajet, le blond se devait de maintenir son jutsu. Et contrairement à toi, le Yamanaka avait dû puiser dans ses réserves de chakra de manière non négligeable. Une chance que tes dons médicaux te permettaient de transférer ta propre essence directement dans le système circulatoire d’un autre shinobi. Une lueur bleutée entoura tes mains et traversa la peau du garçon pour qu’il puisse garder son emprise sur le samouraï suffisamment longtemps. Et tu regardais vos reflets dans l’eau qui s’assombrissait au fur et à mesure que vous vous approchiez de la côte. Votre travail n’était pas terminé puisqu’il y avait encore de nombreuses questions sans réponse.

A peine accostés, tu sortis du bateau pour rejoindre l’équipe médicale de soutien. Aussitôt, tu changeas d’attitude, passant de la jeune fille discrète à la médecin assurée.

Les corps dans les sacs sont destinées à la morgue. Le dernier reste avec nous jusqu’à ce que le Mizukage ait pris une décision.

Tous se chargèrent de transporter les corps sur des chariots spéciaux, tu en accaparas un – entre deux signatures de procédure – pour y placer Zukei Toshiro.

Il faudra l’analyser de la tête aux pieds, une fois qu’il aura parler.

Il fallait espérer qu’il parle. Et cela n’était pas certain.

technique utilisée:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Kōfu kinban , l'Exil des Samouraïs Empty
Lun 22 Mar 2021 - 0:59
Kōfu kinban , l'Exil des Samouraïs Xhvf

Obon avait regagné sa quiétude d'antan. Au prix du sang d'innocents et de la sueur des Kirijins, le tempétueux et énigmatique Esprit de la Côte avait été maîtrisé. La dépouille du spadassin avait conduit Shitekka et les siens à devoir l’extrader vers leur cité pour en apprendre davantage à son sujet. Si ce plan paraissait plein de sagesse, il n'apparut pas évident au prime abord pour le Gardien de Saroruncasi. Lors du climax, il se tenait effectivement prêt à sceller toute velléité fatale du samourai en apposant sa main au sol. Shitekka n'aurait eu aucun regret ainsi à engloutir l'homme dont le sabre commandait les eaux dans une mer infinie de fange et de sable. La sécurité de l'Archipel prévalait sur tout. Même à ses principes moraux.

Par deux fois Shitekka avait ainsi hésité à en finir définitivement avec le sabreur fou. La première, quelques secondes avant que sa conscience ne s'abandonne dans la vision apaisante du Genjutsu de Kiyon. La seconde, au moment de juger son devenir. Le squelette du Kaguya bouillonnait d'envie de faire justice aux victimes d'Obon. Le sable écarlate autour des dépouilles continuait de rappeler au balafré la cruauté avec laquelle ils furent soustraits de leur vie. Cette vision érubescente lui évoqua l'arène souillée qui dominait le cœur du Domaine Kaguya. Un lieu saint pour les Guerriers de l'Os afin de faire montre de leur violence héréditaire au combat. À son tour, il avait hésité à perpétuer cette tradition sanguinaire. À céder à ses pulsions d'enfant de l'os, les mêmes qu'il réfrénait sans cesse depuis des années.

Sa main, garnie d'autant d'os que d'armes de guerre, approcha une ultime fois le dénommé Zukei Toshiro, hésitante à retirer cette vie qui méritait de s'exiler à nouveau en outretombe. Shitekka sonda l'énergie occulte de son adversaire, grava dans sa mémoire ce chakra surnaturel qui émanait, comme pour se forcer à passer à l'action. Cette même main tremblante céda finalement à la raison.
À ce stade, il ignorait si c'était par lâcheté, ou par lucidité.

Ainsi le vaisseau de la Brume entama sa route vers le village caché. Le véhicule funéraire fit la course avec le soleil avec pour arrivée le port Naragasa. Finalement, l'astre coruscant atteignit l'horizon après le navire, duquel débarquèrent le trio de shinobis. Quelques minutes auparavant, le Spectre du Kyōi décida de recourir à la technique qu'il avait tant travaillé. Sa signature de chakra s'effaça, puis réapparut, encore et encore, jusqu'à ce qu'il parvienne à sculpter dans ces oscillations invisibles la trace d'un message. Véritable bouteille à la mer, ce signal à destination de l'Ombre de l'Eau cherchait à le prévenir d'une arrivée imminente, en plus de résumer leur situation. L'équipe de Shitekka ramenait un corps revenu d'entre les morts, et nul doute que Nobuatsu Saji avait tout intérêt à déployer une équipe pour percer le secret de la renaissance de Zukei Toshiro.

Sur les quais du Port Naragasa, l'agitation gagnait les alentours de l'embarcadère où mouillait le navire de l'escouade. Dans une aire réservée à la flotte militaire de Kiri, le Kaguya et les siens retrouvèrent le plancher des vaches après un bref séjour dans le domaine de l'Esprit de la Côte. Impossible pour eux de ne pas frissonner à l'idée d'errer en pleine mer, à la merci de ce samourai pour qui l'eau était une extension de son sabre. Il suffisait d'un simple réveil, pour qu'à leur tour, ils sombrent dans un sommeil abyssal. Heureusement, le mirage onirique du Yamanaka parvint à éteindre le feu enragé qui animait ce cadavre ambulant.

Les multiples marins disponibles s'affairèrent à transporter les corps des victimes d'Obon. Assistés par une équipe médicale, elle-même secondée par Miya, les dépouilles quittèrent le navire pour rejoindre la morgue. Un chariot fut dépêché pour transporter la précieuse cargaison qu'était Zukei Toshiro. Shitekka insista, au même titre que les autres transports, que la chariote se fasse discrète. En aucun cas sa vue ne devait inspirer la crainte auprès des citoyens. Nombreux étaient encore les habitants qui faisaient leur deuil, et se remémoraient amèrement l'attaque du Sanbi sur leur village. Malgré cette mise en scène, le Kaguya tint à conserver sur place le corps endormi de Toshiro. Il s'interposa, et fit écho à la remarque de Miya.

« S'il parle, lui, ou son esprit. Yamanaka Kiyon, ou l'un des siens si possible, serait en mesure de sonder son esprit, à la recherche des informations dont nous avons besoin. Du reste, son corps et son chakra s'occuperont de parler à sa place. »
Au même moment, il s'inquiéta de son message éthéré transmis plus tôt auprès de Nobuatsu Saji. Shitekka se demandait s'il l'avait bien intercepté, ou s'il était tout simplement présent. Par précaution, il décida de transmettre un second message auprès de ses acolytes Spectres du Kyōi. Certains avaient par le passé travaillés avec lui et Saji afin d'apprivoiser ce langage du chakra. Shitekka insista sur la nécessité de faire venir un groupe spécifique. Un expert médical afin d'ausculter cet esprit revenu d'entre les morts, semblant avoir pris possession d'un cadavre. Un vétéran en matière d'interrogatoire, fusse-t-il à même de sonder l'âme de ce démon, ou d'apaiser sa conscience pour mener un entretien plus humain. Et enfin Nobuatsu Saji en personne, ou un représentant de l'Ombre de l'Eau, afin que les autorités de la Brume prennent connaissance de l'arrivée de l'Esprit de la Côte, et prennent les décisions qu'un simple Jōnin et Spectre ne sauraient commander.
« J'ai contacté des renforts, révéla discrètement le membre du Kyōi auprès de Miya et Kiyon, sans jamais n'avoir montré un signal adressé à quelque renfort. Si tout se passe bien, ils ne devraient pas tarder à arriver. En attendant… Kiyon, et aussi Miya, vous vous sentez capables de maintenir cet homme dans cet état ? »


tl;dr:
 

_________________
Kōfu kinban , l'Exil des Samouraïs Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Kōfu kinban , l'Exil des Samouraïs Empty
Dim 11 Avr 2021 - 23:55
Un navire avait été aperçu aux abords du Port Naragasa, arborant les couleurs de Kiri. Les personnes qui descendirent du pont amenaient avec eux plusieurs corps soigneusement enveloppés dans des draps, et cachés à la vue du grand public, on aurait pu croire à première vu qu’ils transportaient de la simple marchandise mais il n’en était rien. Il s’agissait là de corps humains, tombés sous le couperet d’un homme qui avait été responsable de plusieurs meurtres sur l’île d’Obon qui jouit d’habitude d’une paix relative. Les Kirijins de retour de la mission venaient faire leur rapport en ayant conscience que de transporter un tel cargo avait pour risque de mettre en danger la population de Kiri, même s’il était encore pour l’instant sous l’emprise d’une illusion qui l’avait plongé dans les bras d’Orphée, il n’en demeurait pas moins que maintenir un tel genjutsu demanderait une consommation excessive de chakra pour laisser le temps nécessaire à un examen du prisonnier. Après avoir reçu le message de son confrère du Kyôi, le Nobuatsu se dépêcha sur place sans son escorte habituelle puisqu’il se déplaçait non pas de manière officielle mais en tant que chef de l’unité spéciale.

C’est une grosse prise que vous nous avez ramené.

Il lui suffit de voir le sac dans lequel ils avaient enveloppé le corps pour se rendre compte de l’efficacité avec laquelle le trio avait neutralisé l’individu en question. Félicitant l’équipe pour leur travail, le Nobuatsu considéra plusieurs options en pesant à la fois l’opportunité et le risque qui y était respectivement associé. Le dénommé Zukei Toshiro était apparemment un maître de la lame, et appartenait à une époque datant d’avant l’apparition du chakra, au vu de son incompréhension vis-à-vis des jutsus utilisés par ses adversaires. Lui-même semblait découvrir sa capacité à malaxer le chakra et à produire des jutsus essentiellement basés sur le style samouraï, il était apparemment capable de combiner cela à du Suiton afin de produire des lames aqueuses. Ce qui était du jamais vu par rapport à son expérience des utilisateurs de l’affinité.

Une question qui se posait aussi était: le clan existait-il toujours et protégeait-il encore les habitants de l’île d’Obon? Cela n’avait plus l’air d’être le cas étant donné le carnage qui avait été provoqué sans intervention de leur part. Après tout l’ère des samouraïs était révolue et il celle des shinobis avait pris le dessus, quoiqu’il existe encore à ce jour des samouraïs capables d’effectuer du Ninjutsu comme les ninjas.

Même si je ne doute pas des capacités de Kiyon pour maintenir notre prisonnier dans son état de sommeil, au moins le temps de l’interroger, il ne pourra pas le faire indéfiniment. Je pense qu’il est plus sûr de le reconduire en dehors des murs de la Brume avant qu’il ne se réveille. Une équipe sera chargée de localiser un périmètre non-loin de Kiri qui permettra de garder le captif sous contrôle — en forêt ou en montagne, au cas où celui-ci redeviendrait un danger, car si ce que vous me dites est vrai, alors nous n’avons pas encore une bonne mesure de ce qu’il est réellement capable puisque son cas est très semblable à celui des Edo Tensei ramenés à la vie par le Nécromancien. Le fait qu’il parle d’avoir agi par légitime défense ne peut occulter la possibilité qu’il soit tout de même sous l’influence, même à une plus faible mesure, de celui qui l’a ressucité, même si tout semble indiquer qu’il n’est pas aussi “docile” que les autres Edo Tensei que nous avons rencontré jusqu’ici.

Il se rappelait de Yuki Sôsuke qui parvenait à parler mais dont le corps agissait contre sa volonté, il ne savait pas encore si c’était un cas à part ou si cela concernait l’ensemble des cadavres réanimés par l’Edo Tensei. Son cas était d’ailleurs différent du manipulateur de Mokuton invoqué par le Nécromancien sur l’île d’Ue, celui-ci semblait au contraire agir de sa propre volonté ou du moins, accepter pleinement sa condition de serviteur. Il était encore trop tôt pour se prononcer sur une généralité, mais au moins ils avaient des pistes.

Bon travail, tous les trois. Le Kyôi et l’Han’en prendront le relais. Vous pouvez vous joindre aux opérations si vous avez encore de l’énergie à revendre. Shitekka, vu que tu es le plus haut gradé de ton équipe je te confie le sort du prisonnier et la décision de le laisser en vie ou non en fonction des informations obtenues.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Contenu sponsorisé

Kōfu kinban , l'Exil des Samouraïs Empty
Revenir en haut Aller en bas

Kōfu kinban , l'Exil des Samouraïs

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: