Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Mille et un visage, Mille et une forme [Apprentissage - Ft METARU HIDEKO]

Metaru Akagi
Metaru Akagi

Mille et un visage, Mille et une forme [Apprentissage - Ft METARU HIDEKO] Empty
Sam 20 Mar 2021 - 18:40
Mille et un visage, mille et une forme



De nouveau sur le terrain d’entrainement de Kumo, Akagi semblait le plus clair de son temps sur celui-ci. Bien qu’il s’était détendu dernièrement s’accordant une courte pause le temps d’une soirée avec son coéquipier, le genin sentait qu’il accumulait les heures d’entrainement sans réellement souffler et son organisme allait saturé s’il continuait ainsi. La gloire ne venait pas au fainéant lui rabachait son ancien, le Metaru en était conscient. Cependant il promit à son corps de lui laisser un ou deux jours de repos une fois qu’il aurait fini cet entrainement. Aujourd’hui Akagi allait apprendre d’une personne qu’il avait récemment rencontré et combattu.

Sa cousine Hideko avait une nouvelle fois été missionné par le clan mais cette fois pour lui apprendre une technique. Cependant la mission envoyée par le clan émanait d’une demande directe du genin. Il souhaitait garder le contact avec la jeune membre de sa famille maltraité pendant son enfance afin de lui montrer que la famille ne rimait pas uniquement avec abandon et torture. De plus il doutait encore qu’en demandant directement celle-ci eut accepté. Aussi l’ayant combattu, il savait que c’était une kunoichi d’une bonne trempe qui saurait lui apprendre quelques rudiments de l’utilisation de son chakra. Akagi cherchant toujours à surprendre ses adversaires cherchait à diversifier son style de combat. Bien qu’il voulût laisser une part prédominante au bukijutsu, il souhaitait pouvoir s’appuyer au besoin sur d’autres techniques. Il avait appris par l’intermédiaire des fiches du clan que sa cousine savait utiliser le henge no jutsu. Son coéquipier Akio l’avait une fois utilisé lors d’une de leurs missions et cet atout bien pratique pouvait se révéler mortel si bien utilisé en combat.

Attendant sa cousine, Akagi réalisa quelques passes d’armes pour se chauffer afin de s’éclaircir les idées et se focaliser déjà sur son flux de chakra.

Lorsque Hideko arriva son ainé était couvert de sueur, il avait enlevé sa cape préférant évoluer torse nu en cet été deux cent quatre. Les chaleurs kumojin rendant étouffant tout port de vêtements. Une fois n’était pas coutume il avait même enlever son gant de fer recouvrant habituellement sa main gauche. Laissant à l’air libre ses cicatrices. Il finit un dernier enchainement et porta son attention sur Hideko, il s’approcha d’elle d’un pas volontaire et assuré et lâcha d’un sourire:

« Bonjour cousine, content de te voir remise de notre entrainement. »

En effet la dernière fois qu’ils s’étaient vu remontait à la sortie d’hôpital d’Hideko, Akagi y était resté un peu plus longtemps, pour recouvrir de ses blessures plus conséquentes. Akagi décida de ne pas tourner autour du pot, sachant que sa cousine était réservée, autant entrer dans le vif du sujet pour ne pas laisser place à un silence pouvant être gênant en repensant à leurs derniers échanges. Sa cousine s’était confier sur son enfance et lui, choqué des révélations de celle-ci, s’était confondu en excuse pour son clan bien que plaidant une non connaissance de la situation. Akagi continua donc :

« Alors apparemment tu maitrises la transformation d’apparence ? Je suis très curieux d’apprendre cette technique... Je sais que tu as reçu une demande émanant du clan pour me l’enseigner. Mais je te le demande quand même, Es tu partante de me transférer ton savoir ? »

_________________
Mille et un visage, Mille et une forme [Apprentissage - Ft METARU HIDEKO] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

Mille et un visage, Mille et une forme [Apprentissage - Ft METARU HIDEKO] Empty
Mer 24 Mar 2021 - 16:16

A peine rentrée de sa première mission d’équipe que Hideko eut la surprise de découvrir une missive envoyée de la part du clan. Après l’entraînement organisé par ce dernier entre elle et Akagi, un de ses membres, les anciens lui demandaient maintenant de lui enseigner une technique de bas rang.
Assise devant son bureau, les traits tirés par la fatigue, Hideko relu plusieurs fois la lettre qu’elle tenait entre les mains.

─ Sérieusement ?! Ils me font chier ! Cria-t-elle de colère.

Cela faisait la seconde fois que le clan lui envoyait une demande officielle. Pouvait-elle refuser ? Certainement, mais quelles seraient les répercussions ? La première fois elle avait hésité à décliner l’offre, mais s’était finalement ravisée par crainte. Cette même crainte n’était cependant plus d’actualité ; la colère qu’elle ressentait n’avait d’égale que sa fatigue et sa frustration.
Plus que tout autre chose, Hideko désirait aller à la bibliothèque afin de continuer ses recherches. A peine avait-elle entre ouverte la porte de la vérité qu’on essayait ardemment de lui empêcher de l’ouvrir ; une coïncidence qui la mettait dans une rage folle, surtout que c’était son clan qui en était le responsable.
Elle envoya voler la lettre ainsi que toutes les affaires sur son bureau. Son visage déformé par la colère, elle balaya tout devant elle. Le souffle rapide, les poings serrés, elle releva, puis se retint de se défouler d’avantage. Debout, elle observa toutes les affaires éparpillées sur le sol et resta ainsi plusieurs secondes afin de se calmer, jusqu’à ce qu’enfin elle ait repris le contrôle d’elle-même.
Plus encore que la colère, sa fatigue la dépassait. Hideko avait avant tout besoin de se reposer afin de récupérer des entraînements et des missions qui s’étaient enchaînés ces derniers jours.
Bien qu’elle avait envie de les envoyer balader, Hideko se sentait redevable envers son camarade : c’était à cause d’elle que tous deux avaient terminé à l’hôpital. Ce conflit intérieur ne fit que l’épuiser davantage, l’amenant à se résigner.
Sa quête de vérité devra attendre.
Désabusée, la jeune femme ramassa chacune affaires éparpillées pour les replacer sur le bureau, puis alla directement dans sa chambre afin d’y trouver un peu de repos, bien que son état le lui empêcherait certainement.


Le lendemain matin, Hideko se dirigeait vers les terrains d’entraînements, lieu de rendez-vous qui était indiqué sur la lettre.
Les traits tirés, elle avait néanmoins pu se reposer un peu. Assaillie par la fatigue, son esprit et son corps étaient tombés dans les bras de Morphée sans montrer aucune résistance.
Vêtue d’un long pantalon gris et d’un tee-shirt à manche courte bicolore – gris et marron – elle portait à sa ceinture sa sacoche shinobi et à son bras droit son bandeau. Certaines mèches partiellement regroupé en une queue de cheval qui tombait sur le reste de sa chevelure, elle marchait d’un pas agacé. La chaleur était déjà pesante alors que le soleil n’avait pas encore atteint son zénith ; l’été lui semblait sans fin, la jeune femme attendant avec impatience l’arrivée de jours plus frais.
Quand elle parvint aux terrains, elle repéra sans difficulté Akagi qui s’entraînait torse nu. En temps normal et si ce n’était pas un membre de son clan, la jeune femme aurait pu ressentir une certaine attirance envers lui. Ses yeux se portèrent tout de suite sur la cicatrice qu’il portait à sa main et qu’il avait décidé de mettre à nu pour son entraînement. Cela n’était pas sans lui rappeler leur dernière discussion.
Tandis qu’elle s’approchait de lui, son élève du jour la repéra et termina ses derniers enchaînements avant de venir à sa rencontre d’un air déterminé. Il la salua et releva être content de la voir remise des blessures de leur précédent entraînement. Cette petite remarque piqua la jeune femme, mais elle savait que venant de sa part, ce n’était pas une critique, mais une attention sincère. De plus, elle avait pu en sortir avant lui, sa jambe ayant cicatrisée plus rapidement que les côtes d’Akagi. Ce dernier en vint directement au sujet de l’apprentissage : il désirait apprendre la technique de changement d’apparence, ou Henge no jutsu. Une technique relativement simple et pouvant se révéler très utiles dans de multiples situations. Bien que le clan lui ait fait une demande officielle, Akagi lui demanda son accord, ce qui, si elle se présentait à lui, était inutile.

─ Bonjour Akagi. Dit-elle non sans un peu d’agacement. Si je suis venu ici c’est que j’ai déjà accepté la demande du clan, donc bon…

Leurs retrouvailles partaient d’un mauvais pied, mais il lui était difficile d’intérioriser complètement tout ce qu’elle ressentait. Elle était néanmoins rassurée de savoir qu’il avait pu récupérer des blessures qu’elle lui avait infligée.

« Je suis contente de voir que vous aussi vous avez récupéré. »

Le souvenir de leur dernière discussion était encore bien présent, celle-là même où elle lui avait confiée une partie de ses blessures et de son passé. Pourquoi avait-elle agit ainsi ? Jamais encore elle n’avait montrée ses cicatrices à quiconque, jamais volontairement. Le seul qui depuis en ait eut connaissance fut Ikari, car elle s’étaient retrouvée en partie nue lors de la première épreuve. Ces souvenirs dérangeants renforcèrent sa gêne.

« Ce n’est pas une technique très compliquée, il faut juste bien comprendre comment cela fonctionne. Est-ce que vous avez déjà eu les cours théoriques sur le sujet ? Qu’est-ce que vous connaissez de cette technique et de ses principes ? »

En sachant cela, Hideko pourrait adapter le niveau de son cours et ainsi être plus efficace. Plus elle le serait, plus vite elle pourrait en être débarrassé.


La technique en question:
 


Dernière édition par Metaru Hideko le Mar 30 Mar 2021 - 10:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Mille et un visage, Mille et une forme [Apprentissage - Ft METARU HIDEKO] Empty
Lun 29 Mar 2021 - 20:03
Akagi ne répondit pas à la remontrance à demi-caché de sa cadette. Il connaissait un peu le caractère bien trempé de la jeune femme au cheveux blancs et prendre le temps de relever ce genre de chose ne lui ferait qu’en perdre. De plus des paroles plus douces suivirent les premières, effaçant directement cette première remarque. Sa cousine lui demanda s’il avait déjà suivi les cours théoriques concernant cette technique basique qu’était le henge. Cela mit quelque peu dans l’embarras le genin. En effet il était dans la salle de classe lors de ces cours théoriques mais n’y avait jamais prêté attention, trop occupé à l’époque à rêver de sa gloire future et du maniement du Kinton qui lui était interdit par son père.

D’un sourire penaud tout en se frottant l’arrière du crâne le Metaru répondit, essayant de faire passer son âge pour l’excuse de son oubli :

« Je n’ai pas vraiment le souvenir des cours théoriques. Ils datent un peu pour moi»

Si le genin excellait désormais dans la maitrise de son don héréditaire, qu’il se débrouillait à force d’entrainement au maniement du bukijutsu et qu’il accélérait sa compréhension des mécanismes de la détection. Il restait cependant toujours un ignare en matière de camouflage et, alors qu’il développait ses talents, avait toujours besoin d’une orientation pour les nouveaux domaines d’utilisation du chakra de type neutre qu’il ne maitrisait pas. Une fois cette orientation reçue, il foncerait et avancerait rapidement. Cependant dans le cas de l’utilisation du chakra neutre, Akagi avait besoin de soutient car il maitrisait encore trop peu ce domaine. Le genin avait beau se creuser les méninges sans connaitre les mudras, il ne les trouverait pas seul ainsi il avait besoin d’une première information de sa tutrice du jour. Il lui demanda:

« Montre moi les mudras et la technique, Hideko, peut être pourrais-je faire un essai ensuite. Pour le moment je ne vois pas comment la lancer ne connaissant pas les mudras requis. »

Akagi attendait de pied ferme que sa cousine se transforme en quelque chose ou quelqu’un. Son coéquipier avait réalisé cette technique à son côté mais il n’avait pas eu le temps de voir les mudras trop occupé à analyser son interlocuteur au moment où Akio effectuait ceux-ci. Le Metaru voulait l’apprendre pour l’utiliser en combinaison de sa technique de clonage, s’il parvenait à transformer un clone en objet, il pourrait plus facilement toucher ces adversaires avec ceux ci ajoutant un élément de surprise sur le champ de bataille. Akagi se surprit, en attendant la réponse d’Hideko ou sa démonstration, à s’imaginer des combos avec cette technique de transformation d’apparence. Une question lui vint alors que son esprit vagabondait :

« Tu pourrais me dire qu’elles sont les limites de cette technique ? je veux dire, y a t-il une limite de temps ? Est-ce facilement détectable ? »

_________________
Mille et un visage, Mille et une forme [Apprentissage - Ft METARU HIDEKO] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

Mille et un visage, Mille et une forme [Apprentissage - Ft METARU HIDEKO] Empty
Mar 30 Mar 2021 - 10:23

Akagi lui répondit avec gêne que les cours en questions s’étaient passés il y a longtemps et que ses souvenirs n’étaient donc plus si frais. Était-il si vieux que ça ? Il avait pourtant semblé à Hideko qu’Akagi avait autour de la trentaine, mais il était vrai que cette technique était normalement enseignée à l’adolescence, soit il y avait plus de 15 ans pour sa part. Hideko devait donc reprendre les bases.
Son élève du jour désirait connaître les mudras nécessaires à l’activation de la technique afin de faire un essai. Sans même savoir comment contrôler le flux de chakra et dans quel but ? Le résultat s’annonçait coloré. Pour Hideko ce n’était pas la bonne manière de procéder : savoir quels mudras étaient nécessaires à l’activation d’une technique de servait à rien tant qu’on ignorait quel était l’objectif à atteindre lors de la manipulation son chakra, mais rien ne valait un échec pour l’étayer.

─ Comme vous le voudrez. Les mudras sont les suivants : chien, ours puis mouton.

En même temps qu’elle les prononça, elle forma les mudras avec ses mains sans y injecter son chakra.

─ En ce qui concerne les limites de la technique : vous reprendrez votre apparence au moindre coup et n’importe quelle technique de détection pourra vous repérer. A contrario, vous garderez votre nouvelle apparence autant de temps que vous le voudrez, sans avoir à la maintenir. Vous pouvez vous transformer en quelqu’un d’autre ou en un objet quelconque.

Son utilisation comme ses limites étaient simples, en faisant une technique redoutable si efficacement utilisée, mais facilement décelable sinon. Il s’agissait néanmoins de la technique de rang D la plus difficile à maîtriser.
Pour conclure, rien ne valait un exemple et Hideko réfléchit donc à une apparence qu’elle pourrait prendre, comme le lui avait demandé Akagi. Faute d’idée, elle décida d’aller au plus simple.

─ Henge no jutsu.

Dans un nuage de fumée, Hideko se transforma en Akagi.

─ Vous pouvez vous déplacer, bouger, faire tout comme d’habitude. Par contre tous les détails vont compter. La manière de marcher d’un homme et d’une femme son très différentes.

Hideko commença à se déplacer en arc de cercle autour d’Akagi, marchant comme à son habitude avec un léger déhancher et de manière assez souple. D’un œil extérieur, cette façon de marcher pour un homme pouvait paraître très étrange, très efféminée. Puis, elle changea du tout au tout, solidifiant le bas de son corps afin de se concentrer sur un léger mouvement de balancier au niveau des épaules. Elle modifia aussi sa voix, afin de coller au mieux à celle d’Akagi.

─ Vous devrez faire à attention à la façon dont vous marchez, dont vous parlerez, dont vous respirez. Chaque détail compte et plus vous en saurez sur la personne dont vous comptez prendre l’apparence, mieux ce sera et plus les personnes autour en sauront, plus ce sera difficile.

Convaincue qu’Akagi aurait besoin de comprendre comment contrôler son chakra pour faire la technique efficacement, Hideko décida de s’arrêter là dans ses explications et reprit son apparence initiale.

« A vous de jouer. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Mille et un visage, Mille et une forme [Apprentissage - Ft METARU HIDEKO] Empty
Mer 7 Avr 2021 - 11:26
La technique comportait quelques failles en effet, n’importe quelle technique de détection pouvait l’annuler et une simple attaque pouvait suffire à déstabiliser l’illusion. Cependant elle disposait d’atout incroyable pour une technique de si bas niveau. Pas besoin de maintenir celle-ci, pas de limite de temps à l’utilisation. C’était tout bonnement incroyable, en utilisant cette technique avec du multi-clonage pourrait se dissimuler efficacement même en plein combat sans éveiller les soupçons de l’adversaire.

Le Metaru regarda attentivement sa cousine qui réalisait la technique face à lui et lui expliquait qu’une bonne interprétation n’était pas facile. Oui en effet si il décidait de se transformer en quelqu’un d’autre, il devrait prendre en compte le moindre afin de rendre le henge crédible mais dans le cas où il se transformait en un simple rocher ou en buisson, la problématique se posait moins. Cependant sa cousine avait raison autant s’entrainer directement sur l’exercice le plus difficile afin de parfaire sa maitrise et de prendre en compte tous les paramètres de la technique dès le début.

Sous ses yeux Hideko devint lui et tout en lui expliquant ce qu’il devait faire elle se déplaça afin d’appuyer ses propos d’un exemple. Sa cousine était donc bonne tutrice en plus d’être bonne combattante. Entendre la voix d’Hideko sortir de ce qui ressemblait à sa boucher et la voir se déplacer de sa démarche gracieuse avec le corps du grand Metaru roux avait quelque chose d’hilarant et déconcertant à la fois. Akagi retint un rire. Conitnuant son explication Hideko changea sa démarche et le ton de sa voix se rapprochant grandement de celui du genin et Akagi du bien le reconnaitre celle-ci se débrouillait à merveille pour imiter son ainé. Enfin elle lui intima d’essayer.

Akagi choisit d’applaudir d’abord et de glisser, cherchant toujours à dérider un peu la jeune Metaru :

« Bien joué cousine, ton interprétation était impressionnante. »

Retrouvant son sérieux le genin se déplaça et se rappela les signes utilisés par sa cousine. Il réfléchit aussi à comment malaxer son chakra afin de changer son apparence. Il savait comment créer une image de lui-même et la faire apparaitre à côté de lui, maitrisant le bunshin no jutsu. Maintenant il devait créer une image à nouveau mais la faire coller à ses membres directement et que celle-ci se déplace en suivant ses mouvements. Cette image devrait être celle qu’il choisissait aussi et non plus un reflet de lui-même. Le metaru se dit qu’il aurait du demander plus de détail à sa cousine mais la fierté le poussa à réaliser un premier essai sur la base de ses connaissances et de voir le résultat.

Réalisant les mudras, il visualisa sa cousine et s’imagina créer une image qui se placerait sur lui tel un manteau. Il lança le jutsu. Face à Hideko, Akagi fut recouvert d’une image d’elle-même déformée et bossue. Le visage à moitié coulant comme fait de boue et l’autre moitié presque réussi si ce n’est la couleur des cheveux qui était resté celle d’Akagi. En plus de l’illusion ratée, celle-ci était figée. Si Akagi ne bougeait pas, il était bien recouvert par celle-ci mais dès qu’il fit des mouvements avec ses membres, ceux-ci sortaient de l’illusion et apparaissait au grand jour. Le Metaru savait qu’il s’était raté mais il ne savait pas à quel point. Il avait remarqué que l’image ne suivait pas ses mouvements mais ne savait pas que son interprétation d’Hideko était plus qu’hideuse. Il relâcha la technique retrouvant son apparence et demanda :


« Bon clairement problème de réglage, j’ai utilisé ma connaissance du bunshin pour malaxer le chakra afin de créer une image, par contre elle ne suit pas mes mouvements… Au niveau de l’apparence comment j’étais ? Ton visage me semblait pas… Satisfait du résultat, je dirais.
Pourrais tu me donner plus de détail concernant le flux de chakra et sa préparation pour réussir la technique ?
»

_________________
Mille et un visage, Mille et une forme [Apprentissage - Ft METARU HIDEKO] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

Mille et un visage, Mille et une forme [Apprentissage - Ft METARU HIDEKO] Empty
Mer 7 Avr 2021 - 15:49

Akagi l’applaudit, comme si la réalisation de cette technique de faible rang était un exploit en soi, alors que cela n’en était absolument pas un. Plus encore que la technique, il semblait que ce soit l’interprétation qu’elle avait fait de lui qui l’avait impressionné. A cela elle décida de faire preuve d’humilité et de ne rien dire de plus qui serait futile : elle commençait à avoir l’habitude des petites piques, bien que sincères, de son camarade.
Hideko observa en retrait le visage de son élève du jour se muer au rythme de ses réflexions. Après plusieurs secondes, il semblait s’être décidé sur la manière d’attaquer le sujet et se mit en position. Il fit les trois sceaux qu’elle avait énoncé et un nuage de fumée apparu tout autour de lui. Dissipé, ce dernier laissa apparaître une Hideko au visage déformé et au dos bossu. Pour sûr, son premier essai était un échec, comme elle s’y attendait, mais il était tout de même parvenu à montrer quelque chose, contrairement à ce qu’elle avait pensé.
Quand il commença à bouger, Akagi sortir de son illusion comme si son corps et son illusion étaient deux choses différentes. Il le remarqua immédiatement et sa sortie de l’illusion de Hideko laissait cette dernière vidée de toute vie : plus aucune respiration, plus aucun mouvement naturel, comme si cette image déformée de sa personne était figée dans le temps et dans l’espace.
Hideko resta stoïque face à cette scène mais elle ne pouvait s’empêcher de ressentir un léger malaise.
Akagi mit fin à son essai et lui demanda si l’apparence de son illusion était réussite, en plus de remarquer le problème de désynchronisation de sa personne avec la technique. Il avait remarqué l’ai légèrement dégoûté de Hideko quand elle avait vu cette image défigurée d’elle-même, une image qu’elle portait déjà sur son corps.
Enfin, il lui demanda des explications sur la gestion du flux de chakra et sa préparation pour réussir la technique. Ainsi il revenait à l’essentiel, car c’était là le vrai problème.

─ Votre image de moi était difforme.

Son ton totalement détaché contrastait avec son air agacé. Néanmoins, s’agacer plus encore ne servirait à rien : cela n’aiderait pas Akagi à atteindre son objectif et s’il n’y arrivait pas alors cela retomberait sur elle. Plus encore qu’une punition dont cette fois-ci elle se fichait éperdument, elle refusait d’avoir à accepter un tel échec.

« Je ne sais pas comment vous avez fait pour créer votre illusion de moi, mais de toute évidence vous êtes parti de la mauvaise idée. »

Car c’était de là que tout partait.

« Avant de parler de flux de chakra, il est important de parler de la préparation pour la technique, comme vous me l’avez demandé. L’apparence que vous voulez prendre, que ce soit un objet ou une personne, ne doit pas vous recouvrir, vous dissimuler : vous devez la devenir. Si vous voulez devenir un rocher alors vous devez essayer de devenir un rocher et si vous pensez que rester totalement immobile en dissimulant toute respiration est facile, alors vous vous trompez. »

Chaque illusion apportait son lot de difficulté et il fallait bien s’y préparer afin de ne pas se faire détecter trop facilement.

« Pour une personne, vous devez donc essayer devenir cette personne. On a tous une image mentale de soi-même, cette image doit devenir celle de votre cible, vous devenez votre cible. »

Ce concept pouvait être difficile à appréhender au premier abord, mais il était le fondement de la technique, sans quoi il était impossible de la réaliser.

« Ensuite il faut contrôler son chakra pour qu’il infuse tout le corps et si nécessaire la zone autour nécessaire pour prendre l’apparence de l’objet ou de la personne. Si vous devez vous transformer en une personne ou un objet plus petit il faut uniquement contrôler son chakra dans son corps pour le transformer. Si l’objet ou la personne est plus grand, alors il faut en plus l’injecter dans la zone ambiante, la différence entre le corps et la limite à atteindre du nouvel objet, pour créer l’illusion en plus dans cet espace. »

Hideko marqua une pause, consciente que pour un profane ces explications pouvaient paraître complexe.

« Le chakra va ensuite permettre la transformation en donnant vie à l’image mentale dont je parlais plus tôt. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Mille et un visage, Mille et une forme [Apprentissage - Ft METARU HIDEKO] Empty
Ven 16 Avr 2021 - 0:26
Akagi écouta patiemment les explications précises d’Hideko. Comme à l’accoutumée sa cousine ne répondit pas à sa boutade sur son interprétation. Le genin ne lui en tenait pas rigueur, il savait la jeune femme rigide envers lui et son clan. Peut être même qu’il tenait face à lui quelqu’un de plus rigide que lui-même. Parangon de droiture et d’ordre le Metaru se demandait à qui allait l’allégeance de sa cousine, en quoi croyait elle.

Chaque être croyait en quelque chose que ce soit en être supérieur, en la science, en sa propre omnipotence pour certain. Tout un chacun plaçait ses buts et croyances dans plusieurs entités, personnes ou idées qui les menaient sur le chemin de leur destinée. Cette dernière croyance assez répandue, d’un destin tracé à l’avance écœurait Akagi au plus haut point. Excusant tous les comportements, absolvant les pires fautes et ne récompensant pas la bravoure. Non, pour le Metaru, le destin n’était pas prédéfini. Uniquement l’ensemble des actes d’un Homme menaient à forger celui-ci. Chaque coup porté par le marteau de ses décisions servait à modeler les embranchements s’ouvrant sur le chemin de son futur.

Sa cousine ne faisait pas exception, des buts, croyances, idéaux elle devait en avoir et alors qu’elle lui expliquait patiemment le fonctionnement d’une technique apprise aux aspirants shinobis, Akagi se demanda s'il ne tenait pas l’un des piliers qui servaient aux fondations de son chemin à elle. Akagi n’avait pas demandé au clan de mandaté Hideko pour lui apprendre cette technique basique sans un objectif. Il souhaitait apprendre à mieux connaitre sa cousine. Leur échange après leur entrainement restait gravé dans sa mémoire et il avait toujours du mal à imaginer que le clan ait pu laissé les choses ce faire. Akagi n'avait pas encore pris le temps d'aller voir les anciens, son agenda plutôt chargé mais il le ferait. En attendant, passer du temps avec elle au travers d’entrainement, apprentissage, lui permettait de l’observer. N’étant pas bavarde de nature, il arriverait difficilement à apprendre à la connaitre elle, son nindo et son point de vue sur des sujets divers et variés durant une soirée de camaraderie comme il avait pu le faire avec son coéquipier, Akio. Il espérait donc pouvoir l’observer et déduire des quelques échanges qu’ils ont son état d’esprit et ses valeurs. L’une d’elle semblait doucement ce détachée. L’exemplarité.

Akagi pensait que sa cousine serait totalement abasourdie en apprenant qu'à son niveau il ne puisse réaliser un simple henge, il s’attendait à ce qu’elle le conspue à chaque échec pour son ignorance. Au lieu de cela, celle-ci s’attachait à apprendre de son mieux la technique au metaru. Cela dénotait avec son comportement distant et piquant qu'elle avait montré lors de leur première rencontre. Pour le genin cela ne pouvait pointer qu’une chose. L’envie de bien faire et de prouver qu’elle était à la hauteur de toute les tâches qu’on lui confiait. Elle voulait prouver des choses au clan qu’elle haïssait en étant exemplaire. Tout du moins Akagi le ressentait ainsi, de sa simple observation. Avant la fin de l’apprentissage il lui dirait quelques mots pour vérifier ses théories mais d’abord la pratique.

Réfléchissant aux informations qu’Hideko lui avait transmis, Akagi saisit la théorie. Il prit alors le temps de bien observer sa cousine, il fit le tour d’elle la regardant sous toutes les coutures. La connaissant un peu, elle devait être quelque peu gêné de cet examen, il lança donc en toute franchise pour l'apaiser:

« je ne fais qu’exécuter tes conseils, cousine, m'imprégner du modèle.. et j’ai fini ».

Il ferma les yeux et se retrouva dans sa pièce mentale. Entièrement vide, totalement noir comme dans le néant. Entièrement vide si ce n’était le miroir qui lui faisait face le reflétant . Akagi se concentra pour remplacer son image par celle d’Hideko. Il recréa l’image la Metaru sur la base de son inspection poussée, plaçant chaque mèche de cheveux là où il l’avait aperçu, chaque cicatrice recouvrant la précédente au bon endroit. Comme s’il sculptait de toute pièce la figure du miroir, il prit son temps afin d’arriver à un résultat sans fausse note.

Cette image créée l’homme à la main brûlé, fit couler le chakra en lui, malaxant celui-ci pour que la figure dans le miroir prenne sa place dans la réalité et que lui se retrouve dans le miroir. S’imaginant devenir l’image de celle qu’il souhaitait représenter. Enfin il réalisa seulement les mudras que sa cousine lui avait appris. Se parant de fumée Akagi disparu quelques courts instants à la vue de sa cousine et réapparut quand celle-ci se fut dissipée. Avant d’ouvrir la bouche, le genin regarda ses mains et les déplaça. Pas de faux raccord cette fois-ci. Les mouvements de son corps ne déformaient pas l’image. Enfaite Akagi ne voyait plus son corps mais bien celui d’Hideko.

Plutôt fier de lui, le roux ne savait toujours pas si son visage était digne de ce nom, peut être y avait il encore un défaut dans sa technique. Essayant d’imiter au mieux Hideko, il lança :

« Alors… hmm Hmm.. Alors comment suis-je ? as-tu l’impression d’être face à un miroir ? »

Akagi attendait la réponse d’Hideko mais décida d'ajouter sous cette forme avant qu'Hideko ne rende son jugement :

« Je ne te l’ai pas dit, mais c’est moi qui t’ai fait demander pour cet entrainement, via le clan. J’ai préféré que tu ne le sache pas car je ne savais pas si tu accepterais de moi directement. Je n’aime pas les cachoteries et donc je souhaitais que tu le saches.
Le clan n’a que faire de l’apprentissage d’une technique si basique et ne te tiendra en rien rigueur si je ne l’apprend pas. Cependant moi, j'en ai besoin.»


Akagi voulait voir comment aller réagir sa cousine, elle semblait vouloir prouver des choses aux clans. Leur entrainement commun et son exemplarité pendant cet apprentissage anodin le prouvait. Dès lors que le genin avait clairement mis en avant que le clan ne suivait pas leur entrainement, allait elle le mener à terme ou non. Le Metaru souhaitait connaitre la façon d’être de sa cousine et les actes valaient mille mots.
Il s’exposait à la possibilité de ne pas apprendre une technique qui l’intéressait en ce jour mais avec les bases acquises, il ne se faisait pas de mouron sur ses capacités à apprendre le reste en autodidacte. Gardant l’apparence de sa cousine, il la regardait intensément. Celle-ci se voyait sous son propre regard interrogateur, une première Akagi imaginait. Il renchérit, comme si rien n'avait changé:

«Alors cousine, comment je suis dans tes bottes?»

Les valeurs humaines de sa cousine comptaient au yeux du genin et si celle-ci décidait d'arrêter l'entrainement sous prétexte que le clan ne l'obligeait pas à s'y contraindre.. Akagi connaitrait un peu mieux sa cousine et ses motivations. Dans le cas contraire, le nuage du mystère planant au dessus de sa personnalité resterait plus dense mais elle serait déjà plus humaine et prompte à l'entraide qu'Akagi ne l'avait estimé.

_________________
Mille et un visage, Mille et une forme [Apprentissage - Ft METARU HIDEKO] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

Mille et un visage, Mille et une forme [Apprentissage - Ft METARU HIDEKO] Empty
Dim 18 Avr 2021 - 13:13

A la suite de sa longue tirade explicative, Akagi resta muet et fit le tour de Hideko, l’observant sous toutes les coutures, comme il l’expliqua à posteriori. Cette situation la mis quelque peu mal à l’aise, bien qu’elle n’en montra rien. Avoir un regard aussi insistant sur sa personne, comme si cet homme cherchait à la déshabiller la dérangeait au plus haut point. Toutes ses marques, toutes les cicatrices qui zébraient son corps, surtout celles parcourant son dos, étaient un secret qu’elle avait toujours gardé pour elle. Akagi fut le premier à qui elle avait montré un morceau de l’ampleur des souffrances qu’elle avait vécu, celui-là même qui l’auscultait sous toutes les angles.
Ensuite, il se positionna devant elle, puis ferma les yeux et entra dans une profonde concentration. Pendant plusieurs secondes il resta complètement immobile, seule sa respiration vint, toujours au même rythme, perturber sa concentration.
Enfin, il réalisa les trois mudras et activa la technique. Un nuage de fumée emplit l’air. En disparaissant, le nuage dévoila une image à s’y méprendre de Hideko qui se trouvait là, en lieu et place où se tenait jusqu’alors Akagi.
Il modifia sa voix jusqu’à atteindre un timbre un peu près équivalent à celui de Hideko, puis lui demanda si la transformation était concluante. Avant qu’elle n’ait pu répondre, il lui avoua que ce n’était non pas le clan qui l’avait convié à cet enseignement, mais Akagi lui même qui avait demandé au clan d’émettre une demande officielle pour la forcer à venir.
Pourquoi ?
La jeune femme ne peut retenir une mine sévère. Elle n’aimait pas être manipulée : elle détestait cela même, surtout par un homme, comme son père l’avait tant fait par le passé.
Elle avait envie de le frapper, le frapper pour lui faire regretter son geste, le frapper pour le faire payer.
Akagi expliqua qu’il craignait qu’elle n’ait refusé son invitation si elle était directement venu de lui. Aurait-ce été le cas ? Hideko ne le savait pas. Certes elle n’avait pas envie de fréquenter les Metaru, mais par la forces des choses elle avait fait la connaissance d’Akagi et bien qu’il ne l’ait agacé à maintes reprises, elle ne le détestait pas non plus.
Elle pouvait passer outres ses petites piques, mais elle ne pouvait pas passer au-dessus de ce genre de magouilles, quelques aient été ses raisons.
Hideko ne réagit point, tentant de contenir la colère qui grandissait en elle, mais son interlocuteur lui demanda à nouveau son avis, alors qu’il revêtait toujours son apparence.
Elle l’avait convoqué pour qu’elle lui enseigne la technique du Henge no Jutsu et elle l’avait fait. Maintenant, elle voulait partir, mais avant cela.

─ Ton imitation est convaincante. Tu as besoin de quelques ajustements, mais tu maîtrises la technique. Dit-elle d’un ton particulièrement sec.

Hideko posa un regard lourd sur Akagi. Fronçant les sourcils, elle s’approcha de lui jusqu’à arriver à moins d’un mètre de distance. Elle pointa le doigt dans la direction de son interlocuteur, puis le poussa à l’aide de ce même doigt et s’exprima d’un ton autoritaire.

« Mais la prochaine fois que tu me manipules ainsi pour m’utiliser, quelques soient tes raisons, bonnes ou mauvaises, c’est pas deux côtes que je briserai. Compris ?! »

Sur ces derniers mots, Hideko s’en alla. Serrant le poing de toute ses forces, elle se retint de le frapper. Son comportement la ramena dans de sombres souvenirs : ceux d’un passé qui n’était que souffrances et soumission. Un passé contre lequel elle s’était promise de se battre : plus jamais elle ne se soumettrait, plus jamais on ne la manipulerait impunément.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t10834-kumo-equipe-3-hogo https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Mille et un visage, Mille et une forme [Apprentissage - Ft METARU HIDEKO] Empty
Ven 23 Avr 2021 - 19:00
Le visage d’Hideko s’assombrit suite à sa remarque sur sa demande faite à travers le clan pour l’apprentissage de la technique. Il était clair qu’elle n’apprécia pas la nouvelle. Les paroles qui s’en suivirent furent empreintes d’une violence que le genin avait déjà aperçu chez sa cousine, la fois ou son pied lui déchirait les côtes. Les reflets de sa haine parcourait son visage à ce moment-là. Cette fois-ci c’était des paroles cinglantes qui diffusait sa rancœur. Akagi savait qu’elle n’apprécierait pas mais il ne pensait pas que sa réaction serait aussi violente. Peut être une plaie du passé qu’il avait ravivé par l’intermédiaire de cet acte.

Akagi ne pu savourer le fait d’avoir appris une nouvelle technique pas cette fois, sa cousine semblait réellement atteinte par ce que le Metaru avait fait. Lui-même n’appréciait pas les manigances et avait accepté de passer par ce biais uniquement car il était convaincu que sa cousine n’accepterait pas de le rencontrer sinon. De plus ce disant que cela restait une méthode officielle de demander de l’aide en passant par le clan, il ne voyait pas cela comme un réel coup monté. Cependant il comprenait en partie la réaction de sa cousine et alors qu’elle commença à partir les poings serrés, il ajouta quelque chose :

« Cela n’arrivera plus jamais, tu as ma parole. Je sais que tu n’as pas confiance en celle-ci mais tu le constateras par toi-même… si nous sommes amenés à nous rencontrer encore. La ruse je ne m’y complais pas.»

Il savait que celle-ci ne le regarderait pas mais il espérait qu’elle entendrait tout de même ses paroles. Le genin était quelqu’un qui se considérait franc. Le seul point qu’il ne discutait pas ouvertement était sa rancœur envers le teikoku et ses plans pour l’avenir car lui-même ne savait pas où et quand son cœur et son esprit se joindrait pour choisir le chemin à prendre. Pour le reste, Akagi décida de ne pas se tracasser outre mesure. Il essayait de prendre contact avec Hideko, mais décida que le problème venait peut être de là. Autant rester naturel et si d’avance l’avenir lui permettait d’apprendre à connaitre sa cousine afin de l’aider à sortir de son passé qui semblait encore la hanter tant mieux. Dans le cas contraire il n’essaierait plus de forcer les choses et agirait avec elle comme avec tout un chacun.

La seule chose qu’il s’était promise de faire cependant et qu’il allait faire de ce pas restait de demander aux anciens metaru des informations concernant la famille d’Hideko et cette figure paternelle qui aurait été intouchable par le clan. Sur cette pensée Akagi partit d’un pas ferme et rapide vers le quartier Metaru afin d’entendre l’histoire que le clan avait à lui servir et la comparer avec celle que Hideko lui avait donné.


_________________
Mille et un visage, Mille et une forme [Apprentissage - Ft METARU HIDEKO] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi

Mille et un visage, Mille et une forme [Apprentissage - Ft METARU HIDEKO]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: