Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Une fille changée, une amitié brisée et deux proches confrontés à une cruelle destinée.

Zaiki Minako
Zaiki Minako

Une fille changée, une amitié brisée et deux proches confrontés à une cruelle destinée. Empty
Mar 23 Mar 2021 - 14:52
Pendant que Minako est en mission.

Kaito est entré dans sa demeure après avoir donné son rapport de mission. Il n'a qu'une envie, se reposer un peu. Voyant le message de sa fille lui disant qu'elle est en mission, l'homme sait qu'elle n'est pas à la maison. Cependant, il a bien entendu du bruit en passant devant la porte de la chambre de Minako. En passant de nouveau à côté de la chambre de son enfant, il entend des gémissements masculins. Son instinct de père lui dit qu'il doit entrer voir ce qu'il se passe. Violemment, il ouvre la porte et croise le regard avec l'intrus, qui squattait la chambre de sa fille, nu, sur le lit de celle-ci. Sans hésiter une seule seconde, le père prend la tête du jeune homme et le fracasse contre le mur, le frappant ensuite d'une grande force. En l'étranglant, il le menace. Ce regard glacial fait peur au jeune homme.

“Tu n'as pas intérêt à revenir, et surtout… Ne t'approche jamais de ma fille… Ou je te tue.”

Kaito jette le garçon nu dehors, et ensuite lui lance ses vêtements, le regard qui veut dire «Cours, vite.» Il va, ensuite, nettoyer la chambre de sa fille avant qu'elle découvre le sang sur le mur et les saletés sur son lit. Il essaye ensuite de se reposer, en vain, ayant peur que le garçon rencontre Minako sur la route et qu'il lui fasse quelque chose.

Ma fille n'a pas la même carrure que ce c***d. Elle… Fais attention, ma petite Mina.

Il en fait des cauchemars horribles qui impliquent un groupe qui agresse son enfant. Kaito se réveille en sueur. Sa fille ne lui a pas dit où elle devait aller, ce qui est normal car un ninja doit respecter le code du secret professionnel. Il en est fier, d'un côté, se disant qu'elle est sur la bonne voie pour intégrer la police. Aussi, il sait que du coup, l'intrus ne peut pas savoir où elle se situe actuellement. D'un autre côté, il a peur pour elle. Cette peur, totalement explicable du fait de sa relation paternelle pour elle, lui fait vivre un horrible moment. Il essaye de rationaliser, se disant que Minako doit travailler avec un ou une collègue plus expérimenté qu'elle et que sa jeune fille est en sécurité.

Après la mission de Minako.

“Oh ma fille. Tu es là, tu es entière. Ma fille. Ça va ?”

Kaito accueille son enfant en la serrant fort contre lui, larmoyant. Minako ne comprend pas ce qui peut faire que son tendre père agisse de la sorte. Elle n'a fait qu'une mission de rang D, pourtant.

“Euh oui, ça va, ma mission s'est bien passé, même si j'aurai préféré ne pas faire de garderie…

_ J'en suis si heureux, ça me fait du bien de le savoir..

_ Mais… Papa ? Qu'est-ce qu'il y a ?

_ J'ai appris une terrible nouvelle, ma fille. Une personne, enfin.. Pendant que tu étais en mission, un intrus est entré dans ta chambre pour une sombre raison, je l'ai fait fuir en pensant seulement à me reposer, et il s'est introduit chez ta mère… Elle... Elle a été tuée…”

Les yeux de Minako s'écarquillent. Comment diable peut-on s'en prendre à deux femmes qui restent tranquillement chez elles et qui ne dérangent personne ? Il est évident que Minako déteste sa mère, mais jamais elle ne voulait que cette femme meure. Elle se demande qui est l'imbécile qui a commis ces meurtres, et s'il s'est fait arrêté. La tristesse est présente, sans pour autant que la jeune fille ne pleure, car ses sentiments pour Junko ne sont pas si positifs que ça.

Elle et son père vont à la morgue, pour reconnaître officiellement le corps. Ensuite, ils ont eu l'identité de l'homme arrêté pour exhibition, délit de fuite et double meurtre avec préméditation : Takeba Koyama, l'ami de Minako. Notre protagoniste a eu un choc immense, elle qui lui faisait confiance, malgré son côté forceur. Le père et la fille rencontrent l'homme dans sa cellule. Le regard entre les deux rivaux se croisent, puis la jeune fille lui donne un soufflet. Sa main claque suffisamment la joue de l'homme pour que le son résonne dans la cellule.

Comment oses-tu ôter la vie de deux personnes. Ce n'est pas dans les principes de notre groupe d'amis d'agir de la sorte. Tu nous a détruit, toi et tes actions.

Ce regard plein de tristesse donne un coup à Takeba. Lui qui pensait bien agir, il s'est trompé. Il a fait souffrir sa meilleure amie de la pire des manières. Le duo de ninjas rentrent chez eux, un silence morbide s'est installé avec eux. Ils n'ont pas assez d'argent pour payer deux funérailles, ils ne savent comment faire. Ils réfléchissent ensemble, et mis à part donner le corps aux étudiants en médecine, ils n'ont pas d'idée.

Ils décident qu'ils doivent nettoyer et revendre la demeure familiale de Junko ainsi que le magasin de vêtements. Minako se rend compte que sa mère n'a pas fini son travail pour le membre du clan Nara. 3 tenues ont pu être créées mais celles qui sont à réparer n'ont pas encore été restaurées. La jeune ninja récupère les 11 tenues et le matériel nécessaire.

En rentrant chez elle, elle se met au travail dans sa chambre, car, ne pouvant dormir de la nuit, les 8 tenues à réparer l'occupe. Des larmes coulent sur ses joues. Minako se sent trahie par son meilleur ami, elle se sent blessée, réellement, elle qui voulait renouer un lien avec sa mère, aussi infime soit-elle. Koyama le lui en a empêché, et ce pour toujours. La jeune fille a perdu sa mère, sa grand-mère, et un ami. Elle finit par s'assoupir, assise devant son bureau, les vestes pliées lui servant d'oreiller mouillé par les larmes de la jeune fille.

***

Minako rêve qu'un être humanoïde ressemblant à une yurei, qui se présente à elle sous le nom de Mitsai'Kimju. Les deux femmes sont dans un désert, en pleine nuit, éclairées par les étoiles scintillantes. La créature du nom de Mitsai'Kimju lui explique qu'elle veille sur la jeune Minako depuis toujours, et qu'elle restera toujours présente pour elle, telle une guide. La dernière chose que la demoiselle entendra avant de se réveiller est : « Je reste près de toi, je veille sur ton cœur. Aie confiance en ton ancêtre. »

***

Kaito, inquiet de ne pas voir sa fille debout de bonne heure, toque à la porte de sa chambre. Étant donné qu'il n'y a rien eu, l'homme entrouvre la porte, et il voit la belle Minako dormant sur le travail qu'elle faisait.

Ma fille, tu es si gentille. Je suis fier de toi. Je te promets que je prendrai soin de toi ma chérie. Tu es ma seule famille, maintenant. Je ne t'abandonnerai pas.

Il la laisse se reposer et s'assoit sur le canapé, pensif. Il sait à quel point sa fille se donne corps et âme au travail qu'elle a sous la main, malgré les mauvaises nouvelles qui lui sont arrivées, au point où elle n'a pas le temps de prendre soin correctement de ses cheveux. Il aimerait pouvoir l'aider, mais il se demande si son enfant acceptera de le laisser faire, lui qui a fait plusieurs métiers avant de devenir ninja travaillant au sein de la police, dont celui de coiffeur. Il n'a pas fini d'imaginer ce qu'il pourrait faire pour sa fille qu'il l'entend marcher.

Minako, dans son yukata noir aux lycoris rouge, baille et va dans la cuisine se préparer un thé vert, et elle dit bonjour à son père. Ses cheveux sont tout ébouriffés et beaucoup trop longs par rapport à sa petite taille. Bien qu'ils soient magnifiques, ça se voit qu'ils sont abîmés. Elle sert son père puis se sert une tasse et boit tranquillement en se brûlant la langue au passage. Une fois qu'elle se sent un peu mieux réveillée, la jeune demoiselle se dirige vers la salle de bain, et elle prend sa douche. Son lavage de cheveux est très long et compliqué.

Junko n'a jamais voulu que je me les réarrange comme je voulais, soit-disant pour que je sois selon elle belle. Mais je ne me sens pas bien dans ma peau. Je veux lui montrer que je peux en prendre soin sans qu'ils aient une trop longue longueur selon moi. Mais je ne peux pas me les couper toute seule, ce ne sera pas droit. Je ne veux plus mettre mes perles dans mes cheveux. C'est n'importe quoi ces bijoux, ça dérange pendant les combats.

La jeune fille a choisi de porter un seifuku noir aux bordures blanches, avec un ruban rouge en dessous du col, et une jupe plissée noire longue jusqu'aux genoux, et des tabis noirs. Elle rejoint son père, qui, voyant que son enfant s'est lavé les cheveux, lui propose de lui faire des soins du cuir chevelu. Celle-ci réfléchit un instant puis accepte. Kaito examine et d'après ses calculs, il doit lui couper une bonne moitié de sa longueur initiale et réarranger sa frange. Il prend plaisir à s'occuper de sa fille, car cela lui rappelle le temps où elle était toute petite.

Je l'ai emmené voir une fois Grisou. Minako était vraiment intenable et avait l'air d'adorer ma sensei. Je me demande si Grisou-sensei serait contente de voir ma fille de nouveau.

Le père de la jeune fille est étonné de voir à quel point ses cheveux sont fatigués et se sent un peu trahi car Junko était censée mieux savoir comment s'entretenir et ainsi l'apprendre à sa fille, en dehors de la couture. Il termine ce qu'il a commencé, mais il doit aller acheter des soins capillaires chez un apothicaire. En attendant qu'il revienne, Minako nettoie le sol de ses cheveux coupés.

Je suis sûre que maman aurait été furieuse de voir qu'autant de longueur est tombée.

La demoiselle se regarde dans le miroir, en pensant que sa chevelure qui arrive aux omoplates lui va nettement mieux, et que sa frange est faite de manière plus nette. Elle trouve qu'elle ressemble vraiment à une poupée, avec ses cheveux noirs corbeau, sa peau pâle comme du porcelaine et ses yeux saphirs.

“Je suis rentré.”

Kaito explique à sa fille comment utiliser son soin capillaire, ainsi que des instructions pour qu'ils reprennent une vitalité correcte. Elle doit en mettre tous les jours jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de ce produit. Minako est heureuse d'apprendre à soigner ses cheveux et ne le cache pas. Elle commence à mettre son soin le soir car il ne faut pas qu'elle aille au soleil pendant 4h après avoir mis le soin dans les cheveux.

La journée s'est bien passé, malgré que les deux personnes doivent faire quelques trucs avec les papiers administratifs. Ils rendent le local du magasin vidé à monsieur Sato et mettent en vente la maison à un prix raisonnable, maison qui va avoir un nouveau propriétaire une semaine plus tard. Ils ont trouvé une petite demeure suffisante pour que Rukina habite seule.

Pendant ce temps, Minako continue à soigner sa chevelure et sa peau. Les produits naturels ont un effet flagrant sur elle. Notre protagoniste en herbe se sent mieux dans sa peau maintenant et ça se voit. La jeune fille a pu réparer, laver et repasser tout le travail de sa mère. Tout est prêt pour les clients qui n'ont pas pu avoir de nouveau leurs vêtements. Kaito est fier de sa fille. Il voit bien que son enfant a l'air d'avoir davantage confiance en elle.

Ta beauté et ta joie de vivre sont revenues, comme le jour où je t'ai présenté pour la première fois à Grisou-sensei. Je suis vraiment heureux de te retrouver, ma fille.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako

Une fille changée, une amitié brisée et deux proches confrontés à une cruelle destinée.

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: