Soutenez le forum !
1234
-41%
Le deal à ne pas rater :
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à 9.99€ – Livraison ...
9.99 € 16.99 €
Voir le deal

Partagez

Griefs claniques ft. Sendai Mayumi

Sendai Eien
Sendai Eien

Griefs claniques ft. Sendai Mayumi Empty
Sam 27 Mar 2021 - 12:05
Griefs claniques ₪ Sendai Mayumi


Cela ne faisait que peu de temps qu’il était devenu shinobi… Pourtant, Eien avait finalement compris ce que cela impliquait, et surtout, il avait fait une progression fulgurante, le chakra n’était pas si difficile à utiliser. Si bien qu’acquérir le grade de genin fut beaucoup plus simple qu’il ne l’aurait espéré, le plus surprenant dans tout ça, c’est que certains le qualifiaient déjà de génie… Alors qu’il n’avait aucun fait d’arme dans son palmarès.

Et puis, être reconnu… Il n’en avait strictement rien à faire. Il ne vivait que pour lui, et pour accomplir ses objectifs.

C’est justement dans le but de mettre toutes les chances de son côté, devenir plus fort dans l’unique but s’assurer une réussite à tout ce qu’il entreprendra qu’il se rendait au complexe shinobi. Il n’aimait pas trop exhiber ses techniques aux yeux de tous… Mais quoi qu’il en soit, il avait besoin d’un partenaire d'entraînement. Il avait des nouvelles techniques à tester, et il était certain qu’une personne valait mieux qu’un mannequin d'entraînement… Dans quelques cas bien précis.

Arrivant sur place, il fut rapidement informé qu’il ne restait plus qu’un terrain d'entraînement de disponible, et qu’une jeune femme y siégait, dans l’attente d’un partenaire avec lequel combattre.

— Bon bah… J’ai pas trop le choix alors. Dit-il en se grattant la tête, se rendant sur le terrain après avoir suivi les indications des employés.

Le terrain était plutôt grand, il avait l’air d’une arène, avec quelques arbres entourant la zone de combat… De quoi se dissimuler. Et la jeune femme se trouvait en son centre, arrivant jusqu’à elle, il avait bien l’intention de faire vite, il ne voulait pas perdre son temps dans des bavardages incessants, il pourrait perdre toute son envie de se battre...

— Salut ! Je suis Eien. Dit-il avant de tendre une main froide, accompagné d’un sourire qu’il était tout autant. Euh… J’ai cru comprendre que tu cherchais un camarade d’entraînement… Du coup, me voilà quoi.

Baillant quelque peu, Eien recula un peu, mettant entre elle et lui une distance moyenne, celle d’un début de combat.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11556-over-the-top-sendai-eien#100370 https://www.ascentofshinobi.com/t11679-sendai-eien-les-chroniques-d-un-homme#101717
Sendai Mayumi
Sendai Mayumi

Griefs claniques ft. Sendai Mayumi Empty
Lun 29 Mar 2021 - 0:55




Assise en tailleur à même l’herbe fraîche qui tapissait le sol de toute leur verdure, Mayumi profitait de ce moment de plein-air pour s’entraîner au centre de ce tout verdoyant, bordée par la présence d’imposantes entités sylvestres. Seule au beau milieu de ce vaste terrain d’entraînement adjacent au Complexe Shinobi, la genin s’évertuait à parfaire sa maîtrise du chakra pur depuis l’aurore, suivant les conseils que lui avait donné son médecin traitant, peu de temps avant sa sortie de l’hôpital général du village.

En attendant qu’un possible adversaire ne daigne se joindre à elle pour quelques échanges de coups amicaux, l’immaculée aux yeux d’églantine s’échauffait donc par la visualisation et la projection du fameux mélange d’énergies, habilement malaxé en ce que ses prédécesseurs, les autres Anciens, avaient fièrement baptisé chakra, des siècles auparavant. Si la Sendai savait depuis son plus jeune âge comment modéliser et matérialiser son chakra pur - ce qu’elle avait appris en compagnie de son paternel au pays des neiges éternelles - certains détails lui échappaient visiblement toujours. Des détails qui, selon toute vraisemblance, lui portaient, depuis des lustres déjà, fortement préjudice, et menaçaient désormais de l’emporter dans la tombe, comme son père avant elle…

Lorsque, enfin, des bruits de pas vinrent corrompre la douce musicalité que produisaient le bruissement de feuilles d’arbre et le doux sifflement d’une brise marine qui embaumait l’air ambiant d’un léger parfum iodé, la femme à la chevelure d’argent se détourna de son activité du moment, pour se concentrer pleinement sur le garçon d’apparence banale qui s’approchait d’un pas décidé. Arrivée à proximité, celui-ci la salua d’une simple poignée de main, ce à quoi elle répondit, muette, en reluquant d’abord brièvement la main du shinobi d’un air curieux, avant que ses prunelles cristallines ne remontent l’étendue du bras jusqu’à se plonger dans le regard du prénommé Eien, tel un saumon remontant le courant d’une rivière. Puis, soupirant intérieurement, quelque peu embêtée par l’approche du jeune homme, la genin s’imposa un sourire, et serra la main de son potentiel adversaire du jour de sa dextre, d’un mouvement à la fois souple et gracieux.

«Je suis Mayumi, genin du village. » répondit-elle simplement, en premier lieu, de sa voix habituellement sibylline. «Eien, c’est ça ? Enchantée de te rencontrer. C’est exact, je cherchais quelqu’un avec qui combattre. Un camarade d’entraînement, comme tu l’as si bien dit… N’attendons pas plus, si tu le veux bien. Tu es prêt ? »

Le sourire délicat qui ponctua sa question disparut aussitôt, se muant en un faciès sérieux, davantage approprié pour le duel qui allait à présent débuter. Sans attendre une quelconque réponse de son adversaire du moment, l’ancienne yukijine recula quelque peu, creusant encore plus la distance avec son opposant, et composa aussitôt les signes incantatoires nécessaires au lancement d’un jutsu simple, mais amplement suffisant pour lancer les hostilités. Malaxant ainsi son chakra, celui-ci, d’une teinte rosée presque translucide, se matérialisa sous la forme d’une dizaine de flèches chakratiques, capables de perforer la chair de son ennemi. Ceux-ci furent alors aussitôt projetés en ligne droite, directement contre le jeune Eien. Ceci fait, la genin se mit en garde, prête à recevoir la contre-attaque à venir.

La bataille débutait. Une bataille qui, elle ne le savait pas encore, allait être le théâtre d’une découverte des plus inattendues.




Résumé:
 

_________________
Griefs claniques ft. Sendai Mayumi M197
Merci à Yami & Aimimii pour le kit ! <3
Theme of Mayumi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10219-sendai-mayumi-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t9375-sendai-mayumi-la-belle-eglantine https://www.ascentofshinobi.com/u1301
Sendai Eien
Sendai Eien

Griefs claniques ft. Sendai Mayumi Empty
Mar 6 Avr 2021 - 23:55

Griefs claniques ₪ Sendai Mayumi


Non il n'était pas prêt, c’était ce qu’il avait envie de répondre, mais elle avait l’air si enjouée de pouvoir se battre contre quelqu’un… Eien n’était pas aussi cruel que de lui refuser cette petite valse, il se contenterait de mettre fin au combat quand cette jeune femme l’aura assez amusé et qu’il se sentirait assez divertit. Il savait pertinemment que sa force de frappe pouvait égaler celle de certains chuunin, alors il se retiendra… Dans une certaine mesure.

La voyant composé des mudras, Eien rapproche ses mains l’une de l’autre, prêt à lui aussi composer les sceaux d’une technique, lui permettant ainsi de réagir plus rapidement à l’action qu’elle s’apprêtait à effectuer. Écarquillant les yeux, avant de se resaisir, Eien remarqua que la jeune femme matérialisa à ses cotés une dizaines de petites flèches faites de… de chakra pur. Pourquoi cette femme possédait-elle un don similaire à celui du Sendai ? Avait-il un lien de sang ? Impossible...

Ce n’était pas pour autant qu’il allait se démonter. Terminant les mudras requis à l'exécution de sa technique, mains tendues face à lui, un mur de chakra pur, affrontant le rosée par un mur violacé. Voyant les projectiles s’écraser face à sa défense, Eien prépare déjà les mudras de sa prochaines technique.

— On va essayer de faire doucement.

Créant cette fois ci deux projectile, semblables à ceux qu’il avait affrontés précédemment, Eien les projette sur la jeune fille. Une simple manière de savoir si elle avait de bonnes défenses, nécessaire dans le panel technique de tout ninja se respectant.

Sortant sa lame, il se dirigea à la suite de sa technique vers son adversaire, courant sur le flanc gauche de son adversaire, il était prêt à saisir le prochain moment de faiblesse qu’elle laisserait entrevoir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11556-over-the-top-sendai-eien#100370 https://www.ascentofshinobi.com/t11679-sendai-eien-les-chroniques-d-un-homme#101717
Sendai Mayumi
Sendai Mayumi

Griefs claniques ft. Sendai Mayumi Empty
Mer 7 Avr 2021 - 3:45





Sans attendre leur reste, les carreaux d’énergie concentrée fendirent l’air de leur silhouette élancée, foulant à toute vitesse la distance qui séparait l’immaculée de son adversaire. Si Mayumi ne plaçait pas réellement ses espoirs dans cette technique qui se voulait des plus basiques, l’idée d’imposer le momentum en ouvrant ainsi le bal l’emballait fortement, et elle n’hésita pas à souligner le plaisir qui l’habitait, à cet instant, d’un franc sourire dessiner à même les traits délicats de son visage angélique.

Quelle ne fut pas sa surprise, cependant, de voir son opposant user d’une matière étrangement semblable à la sienne pour se protéger de l’assaut des projectiles chakratiques, qui percutèrent sans ménagement l’étendue de la structure défensive sans jamais atteindre le corps du shinobi. Aussitôt, la perplexité s’empara de la kunoichi, qui plissa les paupières comme pour mieux saisir la complexité de ce qui venait tout juste de se produire sous ses yeux. Pouvait-il seulement s’agir de chakra pur, ou alors avait-elle affaire à une toute autre capacité, aux caractéristiques pourtant identiques à ses pouvoirs innés? Ses prunelles cristallines ne pouvaient la tromper à ce point. Du genjutsu, alors? Non, c’était impossible, ou, plutôt, improbable. Le doute n’avait pas sa place ici, mais tout de même... Avait-elle réellement découvert, par le plus grand des hasard, la présence d’un autre enfant de chakra sur ce terrain d'entraînement en plein cœur de la cité brumeuse? Si près d’elle? Elle en resta d’abord bouche-bée, paralysée par le choc d’avoir enfin mis la main sur un membre de son éparse et si mystérieux clan ainsi que par son cœur qui palpitait au point de menacer de lui sortir de la poitrine tant cette nouvelle la rendit fébrile.

Mille-et-une questions traversaient à présent son esprit. Un esprit désormais embourbé, déstabilisé au point de lui faire baisser sa garde… Et oublier la contre-attaque du jeune Eien, qui profita de l’occasion pour projeter, à son tour, une duo de flèches, qui s’enfoncèrent bientôt sans la moindre résistance dans l’abdomen de la belle églantine. Prise au dépourvu, celle-ci recula de quelques pas sous l’effet de la douleur tandis qu’elle crispait les mâchoires, s’invectivant intérieurement pour son moment d’absence qui aurait pu, elle devait l’admettre, s’avouer fatal. Par chance, les entailles s’avéraient superficielles et sans grandes conséquences. Les projectiles, quant à eux, disparurent peu après l’atteinte de leur objectif, et confirmèrent, de par leur éphémère existence, ce dont l'héritière des Anciens se doutait depuis leur premier échange de coups : Eien était, tout comme elle, un Sendai.

« Tu es un Sendai, toi aussi..? »

Une simple question rhétorique, à laquelle la genin ajouta un unique mudrâ, faisant instantanément apparaître deux êtres tangibles identiques à ses côtés. Sans plus attendre, l’originale recula de quelques pas tandis que le tandem de Mayumi factices effectuaient, simultanément, les signes incantatoires de jutsus différents.

Celui à sa droite modélisa alors un fouet de chakra pur, à la fois souple et solide, qu’il envoya valser pour se saisir de la jambe droite du Sendai et ainsi le faire trébucher. Celui de gauche, un peu plus près de son opposant, fit au même moment naître, à même la terre et les rochers qui composaient le sol, les contours d’un imposant golem, qui s’approcha alors de son adversaire d’un pas lourd, mais puissant. Lorsque la créature animée arriva à la hauteur du manieur de chakra pur, frappant de ses paumes chacun des flancs du jeune homme, la Mayumi originale balança une unique bombe fumigène au milieu de la scène. Celle-ci, en entrant en contact avec la surface du sol, explosa d’un coup, répandant un voile opaque de purée de pois mauve dans les airs pour perturber la vision du genin. Cet enchaînement allait-il porter fruit? Elle ne pouvait en être certaine. Aussi, par simple mesure de précaution, la Sendai en chair et en os recula davantage, les mains prêtent, à proximité l’une de l’autre. Cela suffirait sans doute à prévenir une possible contre-attaque de son nouveau cousin. Peu importe ce qu’il ferait, à présent : la belle églantine était prête à l’accueillir.


Résumé:
 


_________________
Griefs claniques ft. Sendai Mayumi M197
Merci à Yami & Aimimii pour le kit ! <3
Theme of Mayumi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10219-sendai-mayumi-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t9375-sendai-mayumi-la-belle-eglantine https://www.ascentofshinobi.com/u1301
Sendai Eien
Sendai Eien

Griefs claniques ft. Sendai Mayumi Empty
Lun 19 Avr 2021 - 0:28

Griefs claniques ₪ Sendai Mayumi


Voyant ses projectiles atteindre son adversaire, Eien esquisse un petit sourire, soit elle n’avait pas été assez rapide pour éviter une attaque aussi faible, soit elle avait jugé l’attaque trop faible et estimé qu’elle pouvait l’encaisser et poursuivre le combat sans grande difficulté, intéressant. Enfin soit, continuant sa course vers son adversaire, le Sendai à le temps de la voir se ressaisir avant de lui poser une question, perturbant le Sendai qui s’arrêta dans sa course.

— Tu te permets de parler dans un combat ? Tu dois avoir drôlement confiance en tes capacités.

Face aux copies, Eien continue sa course sans leur donner une seule réponse, néanmoins malgré le regard froid de façade, il était réellement perturbé par la découverte d’une cousine, qui elle aurait, serait élue par le chakra. Tellement perturbé qu’il ne remarqua pas être enlacé par une espèce de fouet… Ou tentacule étrange fait de ce chakra rosé, avant de se faire violemment balayé au sol par la force physique de son adversaire… Finalement, c’était lui qui l’avait sous-estimée. À partir de maintenant, il ne rigolait plus.

Lorsqu’une créature, faite de terre, s'approcha du corps du jeune Genin, il comprit qu’elle ne mentait pas. Qu’elle était véritablement une Sendai. Alors si c’était ainsi, il lui montrerait ce qu’il était capable de faire quand on maîtrisait parfaitement son don. Un talent naturel que ses entraînements quotidiens avaient fini par parfaire. Peinant à se relever, Eien, voit la bête se rapprocher de plus en plus rapidement de lui. Avant qu’un écran de fumée ne finisse par les séparer.

Où était-il ? Par où il attaquerait ? Le jeune homme n’avait finalement pas le temps de se poser la question… Il devrait sortir de ce nuage au plus vite, prenant appui sur ses jambes, du mieux qu’il le pouvait, le Sendai effectuant un grand bond en arrière… Subissant malgré lui, une attaque dans les côtes, suffisantes pour le laisser échapper un cri douloureux, qu’il étouffa à la seule force de sa volonté.

Sortant du nuage de fumée, Eien finit par sortir de ce nuage de fumée, déterminé à réduire en bouillie ses adversaires… Ils étaient plusieurs, il ne perdrait pas son temps à les faire disparaître tous en même temps. Exécutant une rapide séquence de mudra, Eien laissait apparaître dans le ciel une diversité effroyable d’armes, contondantes, tranchantes, perforantes sous les yeux, probablement terrifiés de son adversaire. Il ne lui laisserait plus aucune chance. D’un claquement de doigts, les armes prirent tous une direction différente pour aller s’abattre sur le corps de son adversaire… Ainsi que de tous ses clones.

Se contentant d’attendre la potentielle riposte de son adversaire, Eien se prépara simplement, générant à ses côtés deux copies parfaites de lui-même. Elle avait voulu jouer sur le nombre, elle finirait par s’en mordre les doigts, croulant sous les différents coups des clones d’ombres.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11556-over-the-top-sendai-eien#100370 https://www.ascentofshinobi.com/t11679-sendai-eien-les-chroniques-d-un-homme#101717
Sendai Mayumi
Sendai Mayumi

Griefs claniques ft. Sendai Mayumi Empty
Mar 27 Avr 2021 - 0:03





Ou peut-être est-ce pour en masquer l’absence, pensa douloureusement, pour elle-même, la Sendai observant la scène. Bien qu’il était vrai, au premier abord, que celle-ci semblait détenir une confiance aveugle en ses talents innés pour la manipulation du chakra, il allait sans dire qu’elle se drapait d’un voile de mensonge. Face à sa propre vulnérabilité, face à l’impuissance qui avait guidé chacun de ses pas, chacune de ses décisions, depuis son départ brutal du pays des neiges éternelles, l’immaculée faisait bien piètre figure. Lever la tête bien haute, paraître, à chaque instant, au-dessus de la mêlée, imperturbable, comme si rien de pouvait l’atteindre, jouer à être plus grande que soi… elle connaissait bien ces stratagèmes. Elle les fréquentait quotidiennement. Elle les utilisait jour après jour. Dans ce présent duel, qui l’opposait à un autre membre du clan éparse et mystérieux des Anciens, son masque s’était pourtant légèrement fissuré. À vrai dire, il était déjà parsemé de craquelures et de failles, laissant transparaître, ça-et-là, son véritable visage aux yeux d’un monde qui la répugnait par sa cruauté et sa malveillance. Depuis son triste réveil, depuis qu’elle s’était extirpée, par la simple force de sa volonté, des griffes du néant, sa vie avait complètement changée - sa vision des autres, et de la vie, aussi. Comment en aurait-il été autrement, après pareil traumatisme ? Après avoir côtoyé la mort dans toute son intimité, et sous nombre de formes différentes?

Ses prunelles rosées fixèrent le théâtre de volutes mauves s’élevant au-devant tandis que son esprit se baladait dans les méandres de son esprit perturbé par la découverte d’un cousin, si près d’elle depuis si longtemps. Si la kunoichi ne voyait absolument rien de ce qui se tramait par-delà le rideau opaque, le fracas qui suivit l’assaut du golem de terre et de pierre fit esquisser un pâle sourire sur ses fines lèvres. Un sourire qui s'effaça promptement en même temps que se dessinait, de par l’immensité de la voûte céleste, une quantité effroyable d’armes d’énergie pure en tous genres, issuent, elle n’en douta pas un seul instant, de son cousin élu lui aussi par le chakra. Elle déglutit péniblement, serrant poings et dents alors que chacun de ses muscles semblait se tendre à la vue de ce sombre présage. C’était impossible. La puissance de cet autre genin dépassait donc à ce point la sienne ? Comment avait-elle pu le sous-estimer ainsi, dans de telles proportions ? Frustrée par ce constat, bouillant intérieurement face à son incapacité à surpasser sa propre faiblesse, ses yeux terrifiés se posèrent sur son vis-à-vis, apparaissant doucement au milieu de la purée de pois qui se dissipait naturellement.

Contemplant brièvement l’idée erronée que sa vie allait peut-être lui être arrachée dans les prochaines secondes, l’enfant de chakra ferma les paupières, puis expira longuement. Pas question de se laisser ainsi entraîner dans l’autre-monde sans la moindre résistance. Ouvrant brusquement les yeux, elle fronça les sourcils, d’autant plus déterminée à assurer sa survie. Aussitôt, les mains de la véritable Mayumi se joignirent, valsant à un rythme effréné tandis que la copie de droite faisait de même, ouvrant, de son côté les bras vers les cieux. Bientôt, l’immaculée se recouvrit d’une épaisse couche protectrice imitant l’apparence des cerisiers par un doux matin de printemps, puis protégea son visage et sa tête entre ses bras, alors que près d’elle tournoyait une sphère chakratique, vide en son centre de toute substance, prête à absorber, en partie, du moins, l’agression à venir.

Et, au dernier instant, la tempête s’abattit sur sa pauvre victime.

Les coups et frappes vinrent de partout. Au milieu de cette tornade de projectiles et d’armes de toutes les formes et de toutes les provenances, l’armure se fractura peu à peu. Le clone de gauche disparut le premier, ne laissant, comme témoin de son passage, qu’un fin nuage de fumée blanche. Celui à droite ne fit pas davantage long feu, submergé sous ce torrent chaotique qui le percuta de plein fouet, à peine limité par l’absorption de chakra du jutsu composé à la hâte. Lorsque la protection de la dernière représentante du trio céda, plusieurs longues secondes suivant le début de l’assaut infernal, la kunoichi ne put étouffer ses hurlements. Ses vêtements se déchirèrent par endroit, tout comme son corps frêle et sa peau désormais marquée de partout par la technique de son adversaire. Transpercée à de multiple reprises par des aiguilles, lacérée par des lames tranchantes et sonnée par de véritables coups de massue, l’immaculée, qui ne l’était plus, souillée de toutes parts par son propre liquide carmin, manqua de peu de sombrer dans l’inconscience. Quand, enfin, l’attaque s'estompa, aussi rapidement qu’elle avait débuté, il ne restait que peu de choses de la vaillante kunoichi d’origine.

Presque vidée de son chakra, le corps meurtri, comment ferait-elle pour poursuivre le combat, à présent? Elle ne savait guère, d’autant que son corps peinait à répondre aux commandes. Par elle ne sut quel moyen, elle trouva malgré tout la force de se relever. Titubant, le corps prit de tremblements incontrôlables, une forte impression de chaleur semblait émaner de tout son être tant la douleur était intense, omniprésente. Haletante, crachant du sang, l’éclat éteint de ses prunelles cristallines ne trouva pas la force de se poser sur son adversaire, usant du sol comme seul appui pour ne pas s’effondrer complètement, tandis qu’elle composait finalement quelques brefs, mains interminables, mudras. Deux flèches, à l'apparence diffuse, imprécise, se matérialisèrent devant la survivante, qui les projeta faiblement contre le Sendai.

Était-ce là la dernière attaque de la condamnée ? Peut-être bien.
Résumé:
 

_________________
Griefs claniques ft. Sendai Mayumi M197
Merci à Yami & Aimimii pour le kit ! <3
Theme of Mayumi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10219-sendai-mayumi-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t9375-sendai-mayumi-la-belle-eglantine https://www.ascentofshinobi.com/u1301
Sendai Eien
Sendai Eien

Griefs claniques ft. Sendai Mayumi Empty
Sam 29 Mai 2021 - 0:32

Griefs claniques ₪ Sendai Mayumi


Voyant le déluge s’acharner sur la pauvre jeune femme, Eien se dit sans doute qu’il y est aller beaucoup trop fort, malheureusement pour elle... Il n’avait à aucune moment, songer laisser cette femme se reposer un seul instant. Ils étaient là pour un combat d'entraînement, à l’issue de celui-ci, l’un des deux devrait avoir le sentiment d’avoir progressé.

Ce n’était pas par plaisir qu’il agissait ainsi, mais par nécessité. Une armure de chakra, il n’y avait plus de doute… En plus de cette capacité à aspirer le chakra, Eien n'avait plus aucun doute sur les ascendances de son vis-à-vis. Etait-ce à cause de ça, qu’il était inconsciemment plus sévère ?

Voyant les deux clones de son adversaire disparaître, le Sendai s’avança d’un rapide pas, il allait réduire à néant la distance qui les séparait. Traversant même l’offensive de sa cousine, Eien ignorait la douleur, ne gardant dans son esprit que cette leçon qu’il s’apprêtait à inculquer à la jeune femme. L’homme pouvait s’éveiller à une force insoupçonnable lorsque sa vie était mise en danger.

— Les prochains coups seront donnés avec l’intention de tuer. Arrivant face à l’églantine, le Sendai prononce sa sentence. Irrévocable. Esquive.

Tenant fermement sa lame en main, Eien dégaina avec une simplicité presque affligeante, avant de feinter une attaque envers sa cible, cette attaque, qu’il avait annoncée mortelle, était finalement bien inoffensive, il visait en réalité la tête de son adversaire.

Son second lui, visait son estomac. Bien plus que la puissance des coups, c’était face au stress qu’elle devait dorénavant réagir...

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11556-over-the-top-sendai-eien#100370 https://www.ascentofshinobi.com/t11679-sendai-eien-les-chroniques-d-un-homme#101717
Sendai Mayumi
Sendai Mayumi

Griefs claniques ft. Sendai Mayumi Empty
Sam 29 Mai 2021 - 1:53






Tout au long de cette échauffourée entre les deux enfants aux chakra pur, Mayumi en avait vu de toutes les couleurs. D’abord confiante face au jeune garçon s’étant rapidement révélé comme l’un de ses lointains cousins claniques, elle avait initialement imposé le rythme au duel, prenant d’ailleurs, lors d’un assaut magistralement orchestré à l’aide d’un duo de défuntes copies, le pas sur son adversaire Sendai. Et pourtant, son opposant n’avait pas flanché, tirant brillamment partie de la couverture de volutes mauves issue du fumigène usé par la jeune femme pour perpétrer une contre-attaque infernale, digne d’une vision de plus apocalyptique. Par cette action, Eien avait servi toute une leçon de modestie à la belle églantine. Un difficile apprentissage sous l’égide d’un violent torrent de lames et d’armes chakratiques, abattus sans aucune pitié contre sa personne et celle de ses doubles tangibles.

Désormais haletante, couverte de blessures diverses et presque à court d’énergie, Mayumi peinait à relever les yeux sur son partenaire d’entraînement, tant le contrecoup de cette effroyable pluie avait été brutal, sans appel, autant physiquement que psychologiquement. De peine et de misère, la genin avait tenté de projeter quelques flèches rosées contre son adversaire, mais celui-ci, fort d’une attaque en tout point triomphante, avait fait fi de cette faiblarde tentative tandis qu’il chargeait à pleine vitesse en direction de l’ancienne kirijine, son clone dans son sillage.

La panique parut submerger les traits fatigués de la kunoichi aux mèches d’argent alors que son vis-à-vis annonçait le plus sérieusement du monde son intention d’attenter à ses jours. D’une voix rauque, à peine audible, la kirijine souffla :


« Tu es… complètement fou, Sendai..! »

Et dévia, d’une main recouverte d’une étrange membrane imitant la teinte de ses prunelles, l’attaque portée contre ses yeux, redirigeant maladroitement l’objet métallique en direction de la seconde offensive. Si cela n'eût pas complètement l’effet escompté, du fait du mauvais état de la réfugiée des terres enneigées, la combinaison de cette tentative de détournement et la distance plus importante entre son corps et la lame du clone de son adversaire - qui n’avait point usé de charge - lui laissa amplement le temps pour se reculer d’au moins deux pas, amoindrissant, ne serait-ce que d’un tantinet, l’impact de cette frappe contondante à l’endroit de son estomac. La douleur, cependant, fut assez importante pour lui arracher un léger cri étouffé et la renverser sur le dos, la respiration brièvement coupée.

Là, voyant sa défaite imminente, mais désireuse d’éviter une honteuse raclée sans, au moins, tout donner contre le gamin au chakra pur, la Sendai usa de ses dernières ressources pour tenter un ultime assaut. Elle cracha donc un peu de liquide carmin, serra les dents, puis, se redressant péniblement, prit appui sur ses bras meurtris pour effectuer un balayage des jambes du clone à proximité avec ses propres membres inférieurs, en vue de le faire trébucher ou de le neutraliser. Portée par l’élan de son mouvement, elle s’étira de tout son long… et frappa timidement de sa paume ouverte, la jambe du véritable Eien, absorbant, au passage, une quantité non négligeable de son énergie vitale. Dépouillée de toute force, elle s’effondra au sol, prise d’une quinte de toux peu ragoûtante, annonciatrice d’un macabre destin...

Par cette conclusion, elle avait espéré, non, elle avait voulu lui faire comprendre - tout comme à elle-même, peut-être - que même face à une inévitable débâcle, face au trépas, la condamnée trouverait toujours un moyen, quel qu’il soit, de survivre. Car c’est ce qu’elle était, au fond, depuis sa plus tendre enfance… Une survivante.




Résumé:
 

_________________
Griefs claniques ft. Sendai Mayumi M197
Merci à Yami & Aimimii pour le kit ! <3
Theme of Mayumi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10219-sendai-mayumi-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t9375-sendai-mayumi-la-belle-eglantine https://www.ascentofshinobi.com/u1301
Sendai Eien
Sendai Eien

Griefs claniques ft. Sendai Mayumi Empty
Dim 30 Mai 2021 - 22:48

Griefs claniques ₪ Sendai Mayumi


Lame face à chair, un petit sourire se dessina brièvement sur le visage du shinobi de la brume lorsqu’il vit son adversaire du jour parer sa technique à l’aide d’une protection faite de la matière qu’ils étaient la seule à pouvoir créer. Elle avait peut-être remarqué que ce n’était qu’une feinte, qu’il ne voulait pas vraiment attenter à ses jours… Quoi qu’il en soit, le combat n’était pas encore terminé.

Elle n’était pas prête à abandonner, et pour le plus grand plaisir de Eien, elle répliqua à ses assauts, bien que fortement atteinte par son assaut à l’estomac. Se relevant avec brio, tournoyant et usant de ses jambes pour atteindre la copie du Sendai, qu’elle fit disparaître sans lui laisser le choix.

Si elle voyait dans cette action une quelconque manière de montrer qu’elle était toujours présente dans la mêlée, Eien lui, n’y voyait seulement qu’une brèche, qu’elle lui offrait sur un plateau d’argent. Armé de son épée, il para habilement la technique de paume de son adversaire.

— J’augmente la cadence, tiens toi prête. Dernier avertissement, le calme avant la tempête. Esquive.

Lame en main, Eien l’abattit fortement, le plus rapidement possible sur le corps de son adversaire, avant de s’arrêter, au dernier moment, avant l’impact. Celle qu’il avait face à lui n’était plus consciente, l’euphorie du combat lui avait presque fait faire l’impardonnable. Voyant le corps de la jeune femme s’écrouler sur le sol, Eien pose un dernier regard sur celle-ci. Avant de quitter les lieux.

Demandant à son clone restant de l’amener en lieux sûr, à l’infirmerie… Et de lui dire de le retrouver une fois qu’elle serait rétablie. Après tout, elle aussi portait la marque du chakra.

Leurs destins étaient liés, qu’elle le veuille ou non.

Sourire sur les lèvres, Eien part avant que sa fatigue ne soit remarquée par les autres shinobis de la brume. Elle s’était bien battue… Mais personne ne devait le savoir.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11556-over-the-top-sendai-eien#100370 https://www.ascentofshinobi.com/t11679-sendai-eien-les-chroniques-d-un-homme#101717
Contenu sponsorisé

Griefs claniques ft. Sendai Mayumi Empty
Revenir en haut Aller en bas

Griefs claniques ft. Sendai Mayumi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Complexe Shinobi
Sauter vers: