Soutenez le forum !
1234
Partagez

Projet lumière P.1 [Mission C/Libre/Kentoku Akio/Metaru Akagi]

Nara Aizen
Nara Aizen

Projet lumière P.1 [Mission C/Libre/Kentoku Akio/Metaru Akagi] Empty
Lun 29 Mar 2021 - 14:47

Il avait été écouté. Ce fut fatalement ce que conclut Aizen lorsqu’il reçut cette missive. Son projet naissait enfin au sein de l’enceinte de Kumo. Il prenait racine dans cette mission pour laquelle le Nara était naturellement convié. Lui et ses deux élèves : Kentoku Akio et Metaru Akagi. Akio lui avait dit qu’il avait évoqué son intérêt pour les sciences aux oreilles du Raikage, des oreilles pour le moins attentives se dit Aizen au vu du résultat. L’intelligence du Genin était d’une rare grandeur et Aizen était à la fois curieux et hâtif de savoir ce que son analyse du sujet pourrait donner. Quant au Metaru, ce dernier ne semblait pas avoir une quelconque attirance pour les sciences. Néanmoins sa qualité de Metaru le rendrait indispensable pour cette mission si jamais ils comptaient exploiter des alliages. Une équipe donc tout à fait pertinente et leur première mission au complet.

Quant à son propre avis… Aizen avait réfléchi à son projet et il fallait avouer qu’il avait sans doute emprunté un mauvais chemin. Son idée était du génie, le résultat serait révolutionnaire. Mais il s’était trompé sur la marche à suivre, il s’était entêté sur les lucioles, voulant reproduire leur système bioluminescent naturel. Mais au final il n’avait pas tellement avancé de ce côté. La technologie disponible ne pouvait permettre de savoir comment les lucioles procédaient de plus peut-être que leur système n’était pas reproductible en dehors de leur corps. Bien que le Nara ait trouvé une piste pendant ses expériences il doutait fort de pouvoir élaborer un résultat à la hauteur de ses attentes. De plus l’idée ne plaisait pas non plus au village, au final tout allait dans le sens d’un abandon de cette idée semblant saugrenue.

Mais créer la lumière ça Aizen était persuadé que ce serait possible. Lorsqu’il fermait les yeux il imaginait déjà le Yuukan tout entier briller sous la chaleureuse lumière de son invention. Il resterait vivant pour l’éternité, à travers Kougen. Et il était persuadé aussi qu’un tas de méthode pourrait lui permettre de parvenir à ses fins. Le challenge résidait dans le fait de trouver la meilleure de toutes. Un tas de contraintes entraient en jeu et le village ajoutait en plus les siennes. L’éthique, il ne pouvait s’empêcher d’être dégouté en lisant ce mot. Ce mot ne lui évoquait rien d’autre que de la faiblesse, de la régression.

Et des idées il en avait, dont une qui lui trottait dans la tête depuis qu’il avait vu ce forgeron travailler devant la foule Kumojin. La missive appuyait cette idée et donnait envie au Nara de l’explorer. Les minerais… Cela commençait à faire plusieurs fois que les minerais revenaient dans la vie du Nara. Dans celle de Akio aussi et pour Akagi ce serait un euphémisme de l’évoquer. Aizen les attendait patiemment dans un des ateliers au complexe scientifique spécialement prêté pour l’occasion. Ayant sans doute eu le même dossier complet avec toutes ses notes le Nara ne perdit pas une seule seconde et interrogea ses élèves.
« Akio, Akagi ; que pensez-vous de cette idée de vouloir reproduire le système de bioluminescence des lucioles afin d’éclairer nos terres ? »
Est-ce que ses élèves étaient-ils arrivé à la même conclusion que le Nara mais en un temps bien plus court ? Est-ce qu’ils seraient langue de bois ou est-ce qu’ils descendraient l’idée principale qui finalement était sans doute pas la meilleure.


Ordre de mission:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Kentoku Akio
Kentoku Akio

Projet lumière P.1 [Mission C/Libre/Kentoku Akio/Metaru Akagi] Empty
Jeu 1 Avr 2021 - 19:24
Le projet d'Aizen était donc en marche ? C'est ces mots qui vinrent à l'esprit de son jeune élève quand il prit connaissance de sa convocation aux premières démarches scientifiques. Il était ravi d'y avoir été convié. En effet au delà de l'intérêt purement intellectuel de la mission, elle remplissait à merveille son curriculum vitae pour pouvoir postuler par la suite à l'Institut. Il était donc question d'éclairer l'obscurité de Kaminari la nuit venue, tout en se débarrassant des encombrantes et dangereuses flammes qui jusque là faisait leur office.

Un cas de figure intéressant, un progrès dans une logique claire. Il était temps de passer la vitesse supérieure et de rendre au village ce qui lui appartenait : la réputation d'être à la pointe des sciences. Se sentant très impliqué, Akio se remémora certains cours que lui avait prodigué son père sur des matières, des techniques permettant une émanation lumineuse. Il était curieux de connaitre dans quelle optique était le Nara, afin d'axer sa recherche dans une direction précise. À moins que ce ne soit à lui, jeune genin, de prendre les devants et de dicter le tempo du groupe. Groupe qui serait d'ailleurs complété par le troisième membre de l'équipe une, Akagi, surement dans un rôle plus "artisanal" que réfléchi.

Se préparant en rédigeant quelques idées juste pour se fixer en tête certaines connaissances. Akio emmena dans ses affaires plusieurs ouvrages sur la luminescence. Il était donc attendu dans un des laboratoires du village. Il savait pertinemment que son Sensei serait déjà là, après tout c'était lui l'instigateur de l'idée.

Entrant dans le complexe, il était étonnant de voir comment le Céleste se retrouvait dans ce dédale. Aucune hésitation. Cela faisait déjà plusieurs fois qu'il y était convié afin de faire avancer certains projets. Il arriva alors près de l'atelier indiqué sur la convocation et y entra sans vraiment s'arrêter. Il salua Aizen avant de poser chacun de ses ouvrages sur une table adjacente. Il ne serait pas question de les feuilleter, juste de s'y référer en cas de doute ou de méconnaissance. Déposant ses affaires, Akio écouta la première intervention de son supérieur en tiquant quelque peu sur l'évocation de l'objectif. Se tournant vers le Chûnin, il donna sa vision des choses :

« Sensei, j'ai lu vos travaux sur la bioluminescence et en l'état, ça ne me semble pas viable. De part l'éthique comme l'efficience. Le système biologique est équilibré et l'exploiter peut devenir très complexe. De plus selon vos écrits ce n'est pas assez puissant et permanent pour des quantités raisonnables. Nous devrions nous rabattre sur quelque chose de plus... »

Il marqua une pause, réfléchissant à la prochaine marche dans la création de leur concept.

« Théorique dirons-nous. Plusieurs cheminements s'offrent à nous, parmi lesquels celui le plus connu dans les hautes études civiles : La phosphorescence. Pour faire simple il s'agit d'une matière captant la lumière pour ensuite la rendre une fois plongée dans l'obscurité. Un phénomène physique très complexe se mettant à l'œuvre. Mais d'autres idées et hypothèses existent, elles sont justes moins connues et donc nécessiteraient plus de travail... »

Et de ces hypothèses, il en connaissait certaines. Des théories, des débuts d'expérience, des témoignages amenés par le bouche à oreille jusque dans sa famille où les repas devenaient enjoués à l'évocation de certaines de ces thèses encore non expérimentées.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Projet lumière P.1 [Mission C/Libre/Kentoku Akio/Metaru Akagi] Empty
Mer 7 Avr 2021 - 16:01
Une mission projet, Akagi lisait l’ordre de mission assis sur une des chaises de la forge familiale. Une mission projet avec ses deux coéquipiers. Intéressant, pouvoir mener à bien un projet pour Kumo l’attirait toujours mais qui plus était avec son équipe au complet. Contexte parfait pour améliorer la cohésion de celle-ci et montrer leur capacité de travail en groupe à l’état major Kumojin. Cependant le Metaru restait perplexe, sur le papier. Akio et Aizen paraissait légitime, le Metaru savait faire partie d’une équipe aux côtés de deux êtres dotés d’une intelligence hors norme. Le Nara faisait honneur à la réputation de son clan dans ce domaine et le céleste lui avait dédié sa vie au savoir. Akagi ne se sentait pas inférieur, il se pensait lui-même intelligent mais cela ne restait pas comparable aux génies de son équipe. Ses connaissances dans le domaine de la lumière n’était pas étendue, n’ayant jamais eu l’intérêt d’appronfir le sujet. L’état-major l’avait surement choisi pour ses capacités de création, sa maitrise du Kinton. Fier artisan expert en métaux et en forge. Le genin était décidé cependant d’apporter sa pierre à la réflexion, même si, cela ce limiterait à de la prise de recul et d’objectivité ou du simple bon sens. L’esprit très organisé du Metaru pouvait aider à faire le tri. Joint à l’ordre de mission, les notes des recherches effectuées par Aizen sur la bio-luminescence. Akagi les lut avec attention.

Le Nara semblait avoir pousser l’examen en profondeur afin de découvrir le fonctionnement de cette luminescence. Le Metaru restait tout du moins perplexe sur l’intérêt pour l’apport de lumière à Kumo. Son esprit ne savait pas comment réaliser cette luminescence sans devoir capturer et détruire tout une flore de luciole et encore la ressource s’épuiserait forcément. La solution ne semblait pas être là mais l’idée pouvait être intéressante si ce phénomène pouvait être reproduit.. comment le Metaru ne savait pas. Il en discuterait surement pendant la mission. Akagi relut le rapport avant de le déposer et de sortir de la forge.

~~~~

Aizen demanda leur avis sur ses recherches. Akio rebondit instantanément, à l’aise sur le sujet semblait-il. Il balaya rapidement les recherches de leur senseï à coup d’argument clairs et chirurgicaux. Enfin il proposa directement d’autres pistes de réflexion, notamment la phosporescence. Autre domaine que le Metaru ne maitrisait pas forcément. Cependant une chose intriguait Akagi. Avant même de parler d’idée, ne fallait il pas poser les bases de problèmes pour trouver la solution adéquate. Il comprenait qu’Akio entrait rapidement dans le vif du sujet mais lui avait besoin tout d’abord d’établir clairement la problématique avant de tenter de la résoudre.

Il répondit donc à Aizen une fois que son coéquipier eut fini :

« Je donnerais difficilement un jugement connaissant peu le domaine de la bioluminescence ou de la phosphorescence. J’ai lui vos notes Aizen-senseï et à brûle pour point sans connaitre le domaine je dirais comme Akio que cela parait compliqué si nous devons nous baser sur les lucioles comme ressource pour y arriver, à terme la source se tarirait… sans parler des arguments émit par Akio. Par contre je n’ai pas les connaissance suffisante pour dire si on serait capable de reproduire et booster le phénomène. »

Il s’arrêta reprenant son souffle et enchaina :

« Akio tu proposes d’autres solutions.. tes connaissances sont impressionnantes mais de mon côté je propose avant de proposer diverses idées de bien poser la problématique.
L’état major nous a donné quelques pistes, si je reprends.»


Akagi regarda ses coéquipiers et leur émis la liste des contraintes de l’état major avec quelques ajouts de son cru:

« Nous devons donc trouver un élément permettant :
D’être remplaçable facilement
Autosuffisant
Non perturbateur pour la faune, tout du moins peu perturbateur, on verra sur ce point.
D’éclairer pendant treize à quatorze heures, si nous prenons le cas extrême durant l’hiver à Kaminari.
D’être peu couteuse. »


Akagi passa son regard d’Aizen à Akio:

« Avez-vous d’autres contraintes en tête? Est ce que la phosphorescence permet d’éclairer sur une période aussi longue sans changer de source ? la bioluminescence ? y a-t-il un élément permettant de répondre déjà à la problématique de temps d’éclairage ? Si ce n’est pas le cas pouvons-nous imaginer quelque chose qui perdurerait dans le temps ?»

Akagi ne savait pas répondre à toute ses questions, à défaut d’avoir les réponses et les connaissances, il voulait orienter le débat pour s’assurer que le problème était attaqué dans le bonne angle. Se précipiter sur une solution sans avoir discuter de la problématique ne rimait à rien.

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Nara Aizen
Nara Aizen

Projet lumière P.1 [Mission C/Libre/Kentoku Akio/Metaru Akagi] Empty
Mar 13 Avr 2021 - 16:53

L’éthique, Aizen en avait plus qu’assez d’entendre ce mot dans la bouche de tous les Kumojins et s’il ne pouvait rien dire face à ses supérieurs ou à des scientifiques bien en place comme Suzuri Mai, il en était tout autre chose avec ses coéquipiers mais d’abord subalternes. L’air sévère il comptait bien leur faire savoir qu’il ne voulait plus entendre parler de cet argument allant à l’encontre de son étude.
« Je ne veux plus entendre parler d’éthique, comme les scientifiques du complexe vous avez mal interprétés mon étude dont les notes sont pourtant claires. Il n’a jamais été question d’exploiter une quelconque ressource animale ou autre ressource non renouvelable pour mon projet. L’utilisation des lucioles ne se restreint qu’à la compréhension de leur système. »
Il prit un des dossiers fournis par le village avec la copie de ses notes et reprit son sourire habituel. Il jeta le tout à la poubelle de la salle et reprit.
« Mais vous avez raison, cette idée n’est pas assez ambitieuse et pose déjà problème avant même de naître vraiment. Cette mission existe surtout pour imaginer une autre solution plus pertinente et exploitable. Je pense qu’au final de ce projet la luciole aura complétement disparu des lignes du projet, même au départ, un nouveau départ. Tout ce qui subsiste est cette envie d’éclairer Kaminari tout entier, remplacer le soleil dans la nuit obscure pour avoir un pays dans lequel se déplacer la nuit ne serait plus un problème. »
Le Nara ne citait qu’un argument parmi tant de nombreux autres qui imposaient la création d’une telle invention. Seul un fou aurait pu remettre en cause cette idée. Il se tourna ensuite vers Akio, un sourcil relevé, il était étonné par la proposition du Genin.
« La phosphorescence ? C’est la première piste que j’avais étudié et que j’ai vite abandonné. J’ai même cru au début que la bioluminescence et la phosphorescence résultaient d’une même action mais mes études ont prouvé le contraire. Cela dit deux gros inconvénients empêchent l’utilisation d’une telle méthode bien qu’elle soit exploitable facilement avec certains minerais et plantes. »
Aizen leva d’abord un pouce pour signifier le premier problème.
« La puissance émise par la phosphorescence est très faible, encore plus que celle d’une luciole d’après moi. »
Il leva ensuite son index pour exprimer le second problème.
« Il faut que le matériau phosphorescent ait capté la lumière pour pouvoir la rendre une fois la nuit tombée, le système serait certes autonome mais hors de notre contrôle. »
Nul besoin d’en dire plus, il ne doutait pas que son élève était assez intelligent pour comprendre l’erreur de sa proposition. Il ne lui en voulait pas, cela faisait des mois que Aizen étudiait le problème et lui n’était mis sur le sujet que depuis la réception de l’ordre de mission. Aussi, en répondant à Akio, il répondait par la même occasion à Akagi qui posait des questions pertinentes.
« En effet Akagi un bon nombre de contraintes sont à prendre en compte. Mais nous devons choisir sur quelle base nous partirons et d’après moi ce ne sera ni la bioluminescence ni la phosphorescence. Mais quoi alors me direz-vous… »
Il était comme hanté par la vision du forgeron travaillant le fer rouge sur la place de Kumo, pourquoi n’y avoir jamais pensé avant.
« Le système utilisé actuellement est archaïque et présente un bon nombre de défauts. Le feu a besoin de consumer un carburant qu’il faut se fournir et remplacer sans cesse. Que ce soit du bois ou de l’huile le problème reste le même. De plus la lumière émise est irrégulière et pas très puissante donc il faut la multiplier pour que ce soit efficace rendant encore plus grand le danger inhérent à la nature même du feu. Pourtant je ne pense pas que cette idée soit à complétement écarter, nous éclairons en faisant brûler mais il n’y a pas que ça qui émet de la lumière… »
Il se tourna de nouveau vers Akagi comme pour confirmer ses prochaines paroles.
« Akagi, lorsqu’un forgeron classique travaille l’acier, il le fait chauffer à blanc pour le rendre modelable. J’ai pu observer qu’à haute température l’acier pouvait émettre beaucoup de lumière. Evidemment en l’état ce n’est pas une solution exploitable. Mais j’aperçois certains avantages, comme le fait que l’acier ne se consume pas lors de ce phénomène. Bien sûr pour le moment ce n’est qu’une ébauche d’idée et il faut se renseigner sur la viabilité d’un tel système. Il reste beaucoup d’inconnus mais je serais d’avis de partir sur cette base, qu’en dites-vous ? »
Voilà l’idée qui le trottait depuis qu’il avait vu ce maître d’arme travailler de façon artisanale, il n’attendait plus que la réaction de ses élèves qui étaient les premiers à qui il parlait de cette nouvelle piste.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Kentoku Akio
Kentoku Akio

Projet lumière P.1 [Mission C/Libre/Kentoku Akio/Metaru Akagi] Empty
Mer 14 Avr 2021 - 13:57
Voilà donc que les différents rôles au sein du trio s'affichaient au grand jour : à Aizen les idées, à Akio la réflexion scientifique, à Akagi de jouer les garde-fous. C'était plus ou moins le schéma attendu et il n'y avait donc aucune surprise à le retrouver en action. Au final Akagi serait, de part sa rationalité et sa distance avec la matière scientifique, celui qui baliserait le chemin. Et c'était parfait ainsi.

Le Nara, dès le départ et à peine après les remarques d'Akagi, commença à monter le ton pour bien faire comprendre à ses deux subalternes que l'évocation de l'éthique l'horripilait. À ces mots Akio ne pu réprimer un petit sourire en coin. Son étude soit disant basée sur le fonctionnement des lucioles auraient impacté quoi qu'il voulait en dire la faune locale, pour la simple et bonne raison que ça n'aurait pas été avec un ou deux spécimen que la science aurait pu évoluer, ni avec des centaines tant l'insecte en question était petit et les quantités de matières infimes. Des recherches et des démarches, cela prenait un temps et des ressources considérables, souvent même bien trop importante par rapport à l'apport initial de la découverte. C'était ce qui faisait le sel d'un tel domaine. Se reconcentrant un peu dans les échanges, Akio commença à prendre des notes pour structurer la pensée globale du groupe, et plus particulièrement la sienne.

Le Chûnin balaya l'idée de la phosphorescence avec des arguments des plus cohérents. Il expliqua d'ailleurs avoir pensé directement à cette idée. En effet elle était la plus simple à mettre en place. Akio notifia son accord par un signe de tête. Il était clair que l'équipe une allait devoir pousser la réflexion bien plus loin. Réflexion qui éveilla très rapidement l'intérêt du Céleste lorsque son supérieur évoqua pour la première fois le métal chauffé à blanc, utilisé dans le travail métallurgique des forgerons. Un mouvement du regard rapide sur son camarade, à même de répondre à toutes les interrogations du groupe concernant la méthodologie, et Akio revint le poser sur le chef d'unité, avant d'expliquer en quelques mots ce qu'il savait de la physique thermique des métaux. Et surtout d'aborder un phénomène que connaissait particulièrement bien Aizen.

« Le phénomène d'incandescence, bien sûr. C'est une idée des plus intéressante pour un postulat de départ ! Je sais de part certains livres que j'ai lu que chaque métal à une température de fusion plus ou moins grande, faisant varier également son incandescence selon un principe évident : plus haute température, plus de dégagement lumineux. À savoir que l'incandescence passe par plusieurs états avant d'atteindre le "chauffé à blanc". Cela va nécessiter pas mal d'expérimentation. Heureusement nous comptons un Métaru parmi nous. »

Il effectua une pause, avant d'aborder l'un des problèmes qui allait être critique si jamais ils partaient sur cette base de travail.

« J'aurais cependant quelques problématiques à traiter : Il faudra faire en sorte d'atteindre ce point d'incandescence puis de le faire perdurer, et ce dans une atmosphère stabilisée, contrôlée. Aizen-Sama, vous vous rappeler forcément de ces roches, de ces minerais creux contenant du gaz ? Un prototype reprenant ce principe pourrait nous permettre de garder sous contrôle l'objet lumineux. Ensuite il faudra trouver un moyen pour conserver un afflux énergétique puissant et constant pour le garder en état incandescent pendant toute une nuit. »

Akio stoppa son intervention. Il avait déjà donné assez de grain à moudre à l'équipe. De son côté il commença à réfléchir, sans rien laisser transparaitre, à un moyen de garder sous contrôle le dégagement de chaleur qui ressortirait du phénomène tout en imaginant quelle forme tout ce projet pourrait avoir. Au final c'était encore flou, et ils auraient besoin de temps pour mettre au point le moindre concept. Cependant il était clair qu'atteindre un tel niveau ne pourrait que faire rayonner Kumo, et Kaminari, dans tous les sens du terme.

Il se tourna alors tranquillement vers l'autre Genin dans la pièce. Le spécialiste du métal. Akio savait que les membres de ce clan pouvaient donner des caractéristiques diverses et variées à leurs métaux, et il attendait d'Akagi qu'il puisse également réaliser de telles prouesses afin de donner corps à leurs idées. C'était d'ailleurs la première étape : savoir quel métal servirait de base à l'expérience numéro une : chauffer à blanc.

« Akagi, le métal est ton domaine de prédilection. Eclaire-nous. Connais-tu un métal que tu pourrais copier capable de remplir le cahier des charges ? Quelle forme adopter ? »

Le Céleste avait bien des idées, mais il viendrait affiner celles de son camarade plus tard. le Métaru serait plus instinctif, avait plus de pratique dans ce domaine que ne pouvait offrir la science apprise par Akio. Il garderait donc pour une fois la théorie au chaud, laissant parler la pratique d'abord.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Projet lumière P.1 [Mission C/Libre/Kentoku Akio/Metaru Akagi] Empty
Ven 16 Avr 2021 - 23:53
L’incandescence donc. Voilà ce que proposais d’étudier Aizen comme piste prioritaire. Ce phénomène si par contre était connu du genin. Le fer rougeoyant lors de tout travaux de modelage en forge était un matériel que le Metaru maitrisait et comprenait. Cependant une première constatation restait dans un des commentaires d’Akio. Comment faire arriver à température la matière pour que son energie interne émette se rayonnement en plus de sa chaleur. En forge l’homme utilisait un procédé simple et connu depuis des temps immémoriaux, le feu. Hors le feu était déjà la source de lumière actuel durant les nuits noirs. Akagi se demandait bien où voulait en venir ses compagnons.

Bien entendu dans ce cadre la réflexion se tournait vers lui afin de discuter du matériel à utiliser afin d’avoir la plus grande luminescence. Heureusement pour lui, Akagi était versé dans les divers métals et leurs caractéristiques. Ils savaient d’hors et déjà la matière qui avait le plus haut point de fusion et donc qui dégagerait le plus de lumière et de chaleur comme l’avait justement fait remarquer Akio. Cependant qui disait plus haut point de fusion, disait aussi plus d’énergie à dépenser pour atteindre ce point de fusion. Le genin réfléchissait. Il décida d’apporter quelques éléments de réponses tout en réfléchissant de son côté.

« Si nous parlons de matériel à proprement parler et que nous nous focalisons uniquement sur la luminosité émise, je dirais que le matériel à produire doit avoir un point de fusion extrêmement élever comme tu en faisais mention Akio. Cependant il doit aussi garder ses propriétés mécaniques à haute température, si celui-ci se déforme déjà avant d’entrer en fusion nous n’en tirerons rien, il ne doit donc pas se déformer rapidement et sa température de recuit comme on dit dans le métier doit aussi être élevé sinon on toucherait facilement à ses propriétés mécaniques en abaissant leur capacités. l'objectif est de garder les capacités dudit métal à la plus haute température possible. La température de fusion ne devra forcément jamais être atteinte.

Ce genre de métal n’est pas utilisé en forge traditionnelle pour des armures ou des armes, car trop difficile à fondre… J’en ai déjà vu une sorte de poudre grisâtre, notre clan à déjà essayé d’en utiliser mais peine perdu, le matériel une fois forgé ne vaut pas les efforts nécessaire pour le créer.

Cependant créer un métal avec des propriétés de ce type pour notre besoin serait réalisable, il suffirait que je me prenne le temps de définir la bonne structure cristalline en recopiant les propriétés de cette matière grisâtre.

Quant à la forme Akio pour notre prototype, je vais me positionner en artisan pour le coup, je sais travailler mon métal et quoi vous procurez pour avoir le plus haut point de fusion. ça ne sera pas simple mais réalisable. Cependant comment atteindre ce point de fusion et quelle forme doit avoir le métal pour permettre une meilleure diffusion, je ne saurais vous le dire.

Un conseil cependant, il faut limiter au maximum la quantité de ce métal à utiliser, plus vous en utiliserez plus l’énergie nécessaire pour le faire chauffer sera importante. Imaginer le foyer d'une forge et sa haute cheminée, son soufflet puissant pour aviver le feu.. tout ça, certaine fois pour uniquement fondre de quoi faire une épée..
Et plus il sera chaud, plus il conduira la chaleur facilement vers le quelconque autre matériau qui servira à tenir celui-ci.. Perdant ainsi en efficacité de rayonnement. Vous n’imaginez pas à quel point un métal chaud conduit bien la chaleur..,
fit il regardant sa main gauche.., Je pense qu’avant que je me mette à essayer de créer un métal de la sorte, il faut que l’on détermine comment on le chaufferait... »

Akagi finissant sa tirade, réfléchissait toujours en même temps. Une idée lui vint, basé sur ses entrainements personnels. Il avait toujours été ravi d’avoir pour affinité le Raïton, lui permettant de combiner avec sa capacité héréditaire car le premier était conduit par le second. Un amalgame intéressant et il s’attachait à créer des techniques novatrices sur ce concept. Aizen avait déjà fait les frais de l’une de ses techniques lors de leur dernier entrainement, enfin l’un de ses clones plutôt. Akagi avait remarqué pendant ses entrainements et le combat et que le fait de faire passer du Raïton dans le métal le rendait plus chaud… peut être était-ce une piste. Il décida de faire part de cette remarque à ses coéquipiers.

« Juste comme ça, je ne sais pas si on peut en faire quelque chose, mais j’utilise mon affinité raïton en combinaison avec le kinton via des techniques où le métal conduit ma foudre. Aizen vous vous rappelez surement de notre dernier entrainement. J’ai remarqué que le métal chauffait lorsque j’utilisais le raïton dessus.. Cela peut être une piste ? »


Akagi regarda tour à tour Akio et Aizen, cherchant à voir si l’idée leur paraissait intéressante. Lui-même se disait que la lumière par incandescence paraissait lourde à mettre en place mais c’était peut être l’une des seules idées permettant d’assurer un éclairage sur le long terme. Il espérait cependant que les deux génies qui lui servait de coéquipier auraient une idée pour tacler cette problématique de chauffe dans un premier temps. Le raïton chauffait le métal qui le conduisait, soit mais comment créer du raïton en continue sans épuiser la ressource militaire la plus importante du village, les shinobis.

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Nara Aizen
Nara Aizen

Projet lumière P.1 [Mission C/Libre/Kentoku Akio/Metaru Akagi] Empty
Sam 17 Avr 2021 - 18:03

Aizen fut ravi de voir avec quel entrain ses élèves se jetaient dans la réflexion pour développer cette idée en quelque chose de plus concret. Il avait beau se sentir supérieurement intelligent il était conscient de ne pas avoir toutes les connaissances du monde et il était satisfait de partager cette mission avec le puit de science qu’était Akio et le fin connaisseur en métallurgie qu’était Akagi. A eux trois il ne doutait pas de trouver la voie vers quelque chose de grand dont le Yuukan tout entier hériterait plus tard. Et son nom serait ainsi figé dans la lumière pour toujours. Néanmoins, les pieds sur terre comme à son habitude, il voulut recarder le groupe, et lui-même par la même occasion, afin d’éviter tout emballement les précipitant vers un cul de sac sur le long terme.
« Je vois que l’idée de l’incandescence du métal semble parler à tout le monde. Nous pouvons alors partir sur l’étude de ce principe pour voir sa viabilité pour le projet qui est le nôtre. Mais ce n’est que notre première idée du jour et il se peut que ce ne soit pas forcément la solution la plus adapté voir que cette idée soit irréalisable. Il ne faudra pas hésiter à s’arrêter si à un quelconque moment le tout nous semble finalement infaisable. Vaut mieux reconnaître une erreur et tout recommencer de zéro plutôt que de s’embourber dans quelque chose qui n’aboutira jamais. Il va falloir faire preuve d’un grand discernement et c’est bien pour cela que trois esprits valent mieux qu’un. »
Une fois ce rappel nécessaire évoqué de façon amicale le Nara se pencha sur tout ce que venait de dire ses coéquipiers. En quelques minutes, en quelques idées, il avait déjà l’impression d’avancer grandement. Bien plus que pendant ses semaines de recherche en solitaire. Ainsi, afin de ne pas perdre le fil des informations accumulées jusqu’ici, le Nara prit le tableau le plus proche pour noter tout ce qui avait été dit.
« Je vais noter les grandes lignes de nos idées et les contraintes inhérentes à celles-ci. »
Dit-il alors qu’il commençait à gribouiller sur le tableau.
« Le but de cette mission n’est pas de mettre au point l’invention que je convoite tant. Le but est de réfléchir à une ou plusieurs solutions viables qui respecteraient toutes les contraintes imposées par le village. Notre réflexion doit nous permettre d’anticiper par avance tout blocage qui pourrait avoir lieu lors des premiers possibles tests. »
En effet cette mission n’avait pas pour but l’expérimentation mais la réflexion. Bien qu’ils pourraient se permettre, grâce à la présence du Metaru, à s’autoriser quelques essais à petite échelle dans les locaux qui étaient prévus pour ce genre de choses. Aizen se recula pour observer ses notes afin de voir s’il n’avait rien oublié d’important.

Spoiler:
 
« C’est très brouillon mais nous écrirons quelque chose de plus structurée une fois que nous aurons avancé car pour le moment je vois une limite bloquante qu’il va falloir élucider si nous voulons continuer sur cette idée. »
Le Nara se tourna vers le connaisseur de métal du groupe.
« Akagi, cette idée d’utiliser la conductivité naturelle du métal pour le chauffer à blanc tombe à pic. Je ne savais même pas cela possible et nous aurons tout le loisir de vérifier ce phénomène plus tard mais je te fais confiance pour le moment. Cela dit que ce soit la chaleur ou la foudre qui est choisi pour alimenter notre système il convient de se demander comment générer cette énergie ? C’est le problème principal qu’il nous faut résoudre d’entrée de jeu. »
Aizen se tourna de nouveau vers le tableau afin d’avoir les yeux rivés sur les principaux axes de réflexion et de mieux structurer ses idées.
« En effet, nous devons procéder par étape. Trouvons d’abord comment créer une source d’énergie capable de reproduire ce phénomène d’incandescence. En suite trouvons quel matériau, qu’il soit naturel ou qu’il résulte d’un mélange de plusieurs autres, est le plus adaptée. Il faudra ensuite trouver comment mettre en corrélation la source d’énergie et le matériau choisis de façon massive afin d’éclairer une ville entière ou un pays. Le tout peut sembler flou pour le moment mais il convient de se concentrer sur ce premier point qui n’est pas des moindres. »
Aizen s’avança pour de nouveau écrire au tableau.
Spoiler:
 
Enfin il se tourna vers ses camarades pour conclure son intervention et leur laisser la parole à la suite.
« Concentrons-nous sur cette première étape et si nous y arrivons au bout avec des solutions concrètes alors on pourra s’engager sans peur sur cette piste puis réfléchir au reste. »
Il était rare que dans un projet scientifique la première étape soit la plus déterminante et pourtant c’était bel et bien le cas ici. Sans cette source permettant la reproduction du phénomène recherché le groupe ne pouvait réfléchir à la mise en place en bonne et due forme de ce phénomène. Les solutions existaient que ce soit de faire chauffer le métal via la chaleur par exemple mais aucune à ce jour ne permettait de correspondre au cahier des charges, ils devaient l’inventer de toute pièce.



_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Kentoku Akio
Kentoku Akio

Projet lumière P.1 [Mission C/Libre/Kentoku Akio/Metaru Akagi] Empty
Lun 19 Avr 2021 - 12:18
Que cette convocation prenait une tournure intéressante ! Se sentant parfaitement dans son élément, Akio pouvait sentir son cerveau fourmiller de pistes plus originales et novatrices les unes que les autres. Akagi, en Métaru qui se respecte, indiqua à ses coéquipiers quelques informations précieuses sur le comportement du métal à haute température, comme l'information au sujet d'une poudre grisâtre que son clan avait décidé de laisser au ban, le retour sur investissement n'étant pas assez élevé pour justifier de s'y intéresser. Aizen, en bon chef d'équipe et initiateur du projet, vint fixer les directives et les priorités : d'abord arriver à fournir une source d'énergie des plus efficaces et durables pour chauffer le métal.

Si Akagi arrivait avec son idée de conductivité du Raiton, il convenait de garder à l'esprit que monopoliser des utilisateurs de raiton pour un tel système était hors de propos, de même que le stockage de la foudre, aux retombées contrôlables mais à la fréquence trop imprévisible, il fallait se reposer sur quelque chose de plus courant, de moins humain. De plus naturel ?

Se levant d'un bond, Akio vint vers le tableau de son supérieur avant de lui emprunter sa place et de dessiner grossièrement un schéma du pays de Kaminari. Il tenait quelque chose, aussi juste en dessous du premier point rédigé par le Nara, il vint y apposer son écriture en nommant une force naturelle : l'eau.

« C'est encore qu'une idée floue et elle a des inconnues : Nos fleuves. Je vais toucher à des idées de conversion d'énergie, arrêtez moi si vous ne suivez pas. Les fleuves de Kaminari sont vigoureux, forts et nombreux. Leurs courants en mouvement produisent une énergie que nous connaissons, Aizen-Sama : l'énergie cinétique. Dès lors, si nous pouvions envisager un moyen de la convertir en énergie mécanique, par un principe d'hélice peut-être, en chauffant par frottement un métal réceptif, il pourrait créer de la chaleur et donc devenir thermique... Ou bien autre chose, je dois me poser et y réfléchir, c'est une idée de base... »

Il avait réalisé tout un schéma de conversion d'énergie, difficilement compréhensible pour quelqu'un d'étranger aux phénomènes physiques. Il espérait que ses deux coéquipiers avaient bien compris sa démarche lorsqu'il se retourna vers eux, cherchant l'approbation de leurs regards. C'était pour tout dire une idée saugrenues, mais il se rappelait de ces meuniers qui, pour réaliser leurs farines, venaient moudre des grains de céréales sous des presses entrainées par des moulins à eaux. Il voulait le même principe, en plus fort, en plus constant. Et n'entrainant pas des presses mais peut-être des bobines qui chaufferait afin de produire alors de l'énergie thermique, plus facilement stockable et utilisable. Chauffage, lumière, cuisson. Plusieurs idées pouvaient germer d'une telle application.

Le Céleste s'éloigna quelques secondes du tableau, pensant au bond technologique et de confort qui impacterait Kaminari si jamais ces idées pouvaient être menées à leur terme. Alors il se reconcentra subitement sur le tableau et les indications qui y étaient inscrites, cherchant à percer de nouveau les questionnements. Il reprit la parole pour évoquer l'étape du stockage, qui était encore une donnée nouvelle et à sa connaissance, très peu abordé dans les ouvrages scientifiques.

« Le stockage, rien que l'idée est avant-gardiste car elle se confronte à la problématique d'un blocage d'une énergie. On l'a vu de notre côté, lors de notre entrainement : l'énergie cinétique se dissipe par la force des choses. Une énergie mécanique s'arrête lorsque le mouvement n'est plus. L'énergie thermique par contre... Dans l'ordre des choses elle est assez semblable au chakra. Notre corps par exemple arrive à stocker des deux. C'est je pense l'énergie la plus à même d'être conservée. Mais comment... »

Il laissa le temps de parole à ses camarades, se recentrant sur ses multiples pensées. Une fois n'est pas coutume il ne chercha pas à écrire quoi que ce soit. Son cheminement de pensées était clairement établi et il n'avait pas besoin de rails guidant son intellect, le bridant dans une seule direction. Il commença à tenter d'élucider un principe physique encore inconnu. Il était cette fois-ci l'instigateur et non plus l'homme cherchant à apprendre de l'instigateur. Ce changement de rôle pesait lourd sur ses épaules car entrait en compte l'avis externe que pouvait devenir le regard de sa famille. Elle qui avait des grands projets civils pour lui, que diraient-ils si leur descendance devait revêtir l'habit du personnage ayant révolutionné la vie dans leur pays ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Projet lumière P.1 [Mission C/Libre/Kentoku Akio/Metaru Akagi] Empty
Mar 20 Avr 2021 - 15:22
Après son intervention, les paroles fusèrent. Aizen recadrant la pensée du groupe pour se pencher sur une première question primordiale dans la course à l’incandescence marquant la grille de départ. Question au combien difficile, créer une source d’énergie permettant de porter un métal à une température suffisante pour émettre un rayonnement lumineux. Akagi s’attendait à rentrer dans des débats techniques mais la direction prise par l’équipe à cet instant n’était clairement pas la plus simple mais pourtant les retombées s’ils arrivaient à leur fin seraient gigantesques. Akio fidèle à lui-même fourmillant d’idée proposa directement un embryon de solution mettant en avant la capacité de l’eau à générer de l’énergie mécanique via les moulins. Malin encore une fois le Kentoku réfléchissait avec fulgurance et précision.

AKagi suivait sa réflexion assez aisément, les principes mécaniques ne lui étant pas étranger proche de son domaine de prédilection. Cependant le Kentoku parlait de stockage. Akagi avait du mal à comprendre ce point pourquoi cherche à stocker cette énergie thermique ? l’objectif n’était pas de la stocker mais de l’utiliser pour chauffer le métal. Restait à trouver la transition entre les deux. Akagi réfléchissait cherchant dans ses connaissances personnels quelque chose qui pourrait les aider à avancer. L’énergie mécanique s’arrêtait lorsque le mouvement s’arrêtait en utilisant le courant d’un fleuve il s’assurait une énergie mécanique perpétuelle mais avec une puissance limitée. Il devrait soit dimensionner la consommation d’énergie en fonction de la puissance ressortie grâce au fleuve soit trouver une façon de booster l’énergie de celui-ci. Multiplier le nombre de « moulin à énergie » ou augmenter d’une quelconque façon la force du courant. Il restait cependant la transition d’énergie mécanique à une énergie thermique et l’acheminement de celle-ci depuis le fleuve jusqu’à Kumo dans un premier temps puis Kaminari et peut être à terme le Yuukan tout entier. Akio pensait au stockage qu’évoquait son coéquipier, de par son expérience de forgeron Akagi savait qu’un métal chaud incandescent à l’air libre perdait rapidement son rayonnement, tout du moins trop vite pour l’utilisation qu’ils voulaient en faire. Une idée lui vint totalement en marge de celle proposée par Akio. Les anguilles électriques, peut-être qu’en faisant l’élevage de celle-ci il pourrait réutiliser leurs énergies résiduelles et créer un courant électrique assez fort transportable par conduction.

Akagi décida de répondre rapidement au première réflexion d’Akio et d’Aizen, ne faisait pas part de toutes ses réflexions déjà trop en aval de la première problématique :

« La puissance du courant permettrait d’entraîner une énergie mécanique nous aurions donc un élément tournant à une vitesse à peu près continue dans le temps. Comme tu le dis Akio. Cet élément rotatif pourrait aussi chauffer un métal en effet mais par contact ou frottement uniquement donc proche du fleuve. Je me dois de te faire un retour Akio, par expérience un métal chauffé perd rapidement son rayonnement une fois à l’air libre. L’énergie thermique à une inertie certes mais elle n’est pas assez importante pour que nous chauffions le métal proche d’un fleuve pour ensuite l’acheminée à bon port. Je ne vois pas de moyen de stockage empêchant le métal de se refroidir, le chaud va toujours au froid sauf si stocker dans un environnement aussi chaud mais vous voyez la problématique…

Non si on utilise l’énergie du fleuve, qui est une bonne source d’énergie mécanique, il faut que l’énergie engendrée soit transportée jusqu’à délivrer son potentiel thermique là où il doit être utilisé… Mais comment transformer l’énergie mécanique en une énergie transportable, sachant que la chaleur ne l'est pas transportable… »


Akagi s’arrêta n’ayant pas la réponse et il reprit le front plissé, il réfléchissait à haute voix :

« Si nous partons sur une énergie type raïton on pourrait la transporter via des éléments conducteurs, en utilisant une isolation pour éviter les pertes, jusqu’à son point d’utilisation. Ça me parait plus réalisable que le transport d’un métal chaud ou d’une énergie thermique. Pour créer cette énergie basé sur la foudre, je n’ai pas d’idée particulière pour le moment sauf une… l’élevage d’anguille électrique… enfin sans certitudes quant à l’utilisation de leurs potentielles énergies »


Le Metaru continuait à réfléchir. La foudre entraînait des dégâts réels, mécanique quand elle frappait, si elle arrivait à créer une énergie palpable l’inverse devrait être vrai aussi. L'énergie mécanique devait pouvoir engendrer la foudre mais comment ?

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi

Projet lumière P.1 [Mission C/Libre/Kentoku Akio/Metaru Akagi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Complexe scientifique
Sauter vers: