Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

MLB | Mort sur le Nil | Yasei Shoki

Kaguya Mei
Kaguya Mei

MLB | Mort sur le Nil | Yasei Shoki Empty
Jeu 1 Avr 2021 - 6:29

MLB - Mort sur le Nil


Il y a sur le sol du port toutes les nuances de ce monde. La rouille et son odeur presque acide, la terre et la pierre qui vieillissent sagement sous les crocs des océans. Le sel, qui avait la fâcheuse habitude de s'accrocher comme une âme désespérée aux rocs bordant les pavillons. Et enfin le bois, trop habitué à hurler comme un ancêtre à chaque nouvelle vague, grinçant tantôt sous leur poids, tantôt sous le vôtre.

Tu faisais donc chanter ce vieillard alors que le soleil se cachait derrière une brume épaisse qui renforçait tout le dramatique de la situation. On envoyait une gosse immature sur un lieu morbide, enquêter sur quelque chose de grave alors que tu comprenais à peine ce que le mot sérieux pouvait signifier.

L'endroit te dégouttait ; ni les voiles ni la houle ne confortaient ton humeur maussade ; Tu n'avais pas été entraînée à faire face à un meurtre ou un suicide, et l'inconfort te ferait probablement agir comme une novice ingérable. Un rien t'irritait, et tu voudrais dédramatiser en envoyant bouler le premier venu, mais les règles étaient strictes ; si tu faisais encore parler de toi, le clan ne serait plus aussi docile avec toi.

Tu regrettais d'un coup la légère brise qui faisait siffler les feuilles éternelles d'Hayashi. La magnificence de ses arbres, la grandeur de sa faune. Son silence ; sa mélodie. Sa patience. Ton train de vie en tant que civile était normé par un tout autre univers. Manger dormir, se lever et ne penser qu'au jour même, aux maigres contraintes qui y étaient liées.

Ici, tout n'était que devoir et ambition : une plaie qui infectait peu à peu tes humeurs et ta santé mentale.

Tes yeux divergent sur le port en attendant que ton « maître » de mission se pointe, te donne les ordres, pour au final se charger de tout. Tu saurais jouer les parfaites potiches intéressée par la cause, attendant que l'heure tourne pour t'excuser car d'autres priorités bien plus grandiloquentes t'attendant au domaine familial (dans lequel tu ne vivais même pas). On t'avait rattachée au village avec une muselière, et désormais on te demandait de donner la patte et renifler les dangers pour ces messieurs-dames. S'ils étaient si inquiets par cette mort : ils pouvaient enquêter eux-mêmes !

Ton pied se venge sur une barre en bois qui longe les quais et qui tremble sous le coup sans pour autant tomber. C'est à ce moment précis que la brume révèle une ombre, de plus en plus foncée, de plus en plus grande. L'homme en question s'arrête devant toi, et tu daignes le saluer en penchant au strict minimum la tête. Ton regard le jauge de haut en bas.

- Vous êtes en retard chef

Tes yeux se plissent sous un sourire forcé. La diablesse se réveillait petit à petit, prenait la température ambiante ; l'impertinence serait une arme affûtée, la meilleure pour tes sortir de ce contexte qui ne te plaisait pas.



Dernière édition par Kaguya Mei le Jeu 1 Avr 2021 - 13:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11575-kaguya-mei#100540
Yasei Shoki
Yasei Shoki

MLB | Mort sur le Nil | Yasei Shoki Empty
Jeu 1 Avr 2021 - 12:02
Nommé Chûnin de la Brume pratiquement un mois jour pour jour après son arrivée, pour avoir démontré une certaine force et un sérieux irréprochable dans ses missions, Shoki n’avait eu de cesse de se demander « Pourquoi ? » depuis. S’il ne doutait pas de sa force, il doutait un peu plus de la confiance que pouvait accorder ce village, ce pays, à des parfaits inconnus. L’homme à leur tête était soit un imbécile fini, soit grandement confiant en la cheffe de clan qu’était Yasei Reikan. De son côté, le brun du désert n’était pas du genre à encenser des inconnus, et préférait garder un avis mitigé, voire négatif, de cette Ombre que tous adulaient.

S’il était déjà un shinobi confirmé depuis quelques semaines, le Yasei n’avait pour autant pas encore été à la tête d’une mission. En effet, de peur d’être nommé au grade supérieur bien trop vite et d’obtenir des responsabilités auxquelles il n’aspirait aucunement, notre protagoniste avait préféré se retirer quelques temps pour parfaire son ninjutsu et son taijutsu, à des sommets encore plus élevés qu’auparavant. Ce fût seulement à ce moment qu’il se posa une question existentielle : « Comment affronter des personnes puissantes si mon nom ne résonne pas aux quatre coins du monde ? ». L’idée même de progresser dans les rangs de cette nouvelle mère patrie devint alors nécessaire, d’où son intention ferme de cesser d’éviter de faire son travail : être un shinobi.

Et pour son retour dans les activités, l’intendance du village, géré par la fameuse Ginette de la compta, d’après ce qu’il avait pu comprendre des rares personnes auxquelles il avait parlé, il fût assigner à une mission de rang B, aux côtés d’une seule et unique Genin. Le nom était Kaguya Mei, et le jeune homme se permit de lire toutes les informations détenues sur cette personne, à côté de l’ordre de mission. Il y avait donc écrit… Rien, en fait. Il semblait que Shoki avait à faire à un bête oubli, et il ne connaitrait donc rien d’autre que le nom de celle-ci, qui faisait écho à l’un des trois… non, quatre grands clans de la Brume, aux côtés des Sabreurs, Yuki et Yasei, désormais.

« Bah… De toutes façons je ne compte pas m’intéresser à sa vie donc bon… »


Avant de se rendre sur les lieux, et comme le temps lui était donné pour se faire, il se permit un rapide entrainement, prenant ainsi sa tenue faite pour, composé d’une sorte de « jogging » noir et d’un débardeur de la même teinte.

Lorsqu’il eût terminé, il prit la direction du port pour tenter d’élucider le mystère de ce mort sur Le Nil. D’aucuns pourraient trouver cela cocasse, pour un enfant du désert. Se hâtant au mieux, il arrive néanmoins plus tard que l’heure prévue, et Mei le lui fît remarquer. Le second degré n’était pas vraiment de la partie, du côté de Shoki, qui jaugea la gamine du regard avant de la saluer, politesse oblige :

« Bonjour gami… Mei. Je suis Shoki. Tu as des choses à dire avant que l’on ne commence ? Enfin, je ne suis pas le genre de Chûnin dont tu as l’habitude, si toutefois tu as déjà accompli des missions avant, donc quoi que tu puisses me dire sur toi ou tes capacités je n’en ai que faire. Allons-y. »

Il ne prêta même pas attention à ce qu’elle pourrait rétorquer. Ou, tout du moins, il n’y répondit pas, sans pour autant capter les propos de l’adolescente, alors qu’il prenait la direction du navire. Comme le nom était connu, il n’était pas difficile de trouver le bateau, ou plutôt la péniche, concernée. Dans un élan de galanterie, ou par habitude de ne jamais laissé quelqu’un dans son dos, il laissa la Kaguya entrer sur les lieux du crime en premier…



_________________
MLB | Mort sur le Nil | Yasei Shoki W2o6
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11020-presentation-d-un-enfant-des-betes-yasei-shoki
Kaguya Mei
Kaguya Mei

MLB | Mort sur le Nil | Yasei Shoki Empty
Jeu 1 Avr 2021 - 18:13

MLB - Mort sur le Nil


Ton sourcil se hausse de moitié quand ton nom est remplacé par un adjectif qui puait l'arrogance. Heureusement, le shinobi s'arrête en cours de route et daigne finalement t'appeler par ton prénom. Sa nonchalance en disait long sur son caractère. Il se présentait à demi-mot, te faisait bien comprendre que ton rôle ici ne l'intéressait pas ; ce qui t'arracha derechef un large sourire. Par-fait.

Tu ne demandais rien de plus qu'un de ces vaillants loups solitaires qui aimaient tout gérer par eux-même. Ça t'enlevait de l'équation et te permettrait de flâner au mieux possible.

- Ça tombe bien, je n'ai ni l'habitude des Chunins, ni celle de faire des missions. J'espère en apprendre beaucoup de vous.

Sourire angélique qui en disait long « moins j'en fais au mieux la mission se portera ». Tu ne mentais sur aucun détail, novice en tout point, envoyée sur un front qui ne portait même pas tes valeurs. L’exécution était donc un calvaire silencieux, que tu préférais maquiller sous les airs d'une ignare sans expérience.

- En vous attendant -non parce que j'ai eu le temps quoi- sur le port j'ai entendu un paquet de gens dire qu'ils ne comprenaient pas pourquoi Mr Tokage aurait pu être tué ainsi c'était le genre de marin sans histoire -fiiiin ils pensent que c'est lui parce que c'est sur son bateau mais j'en sais pas plus. En plus information graaave bizarre ils ont dit que sa cabine pouvait se verrouiller que de l'intérieur et donc ils disent qu'un meurtre ce serait bizarre non HEIN vous en pensez quoi vous HEIN

Le mode moulin à parole était activé, parce que l'ennui avait déjà gagné sur ta patience. Alors le temps que tes pas te fassent enjamber les pontons et traverser ceux-ci jusqu'à la péniche, il te fallait bien tuer le silence et raconter les croustillantes anecdotes entendues sur le terrain. C'était aussi probablement une manière pour toi de d'évacuer le stress qui grimpait à mesure que vous vous rapprochiez de l'antre des horreurs.

- Parce que du coup ils disent tous que le plus logique serait qu'il se soit simplement suici-

Ton mot est coupé court : on venait de vous ouvrir la porte des enfers, avec une vision panoramique sur toute la pièce... Entièrement recouverte de sang. Les murs ressemblaient tableaux de maîtres torturés, dont les nuances de carmin tachaient jusqu'au plus haut sommet et plus reclus des recoins de la pièce. Une scène d'horreur, de mise à mort, comme une bête secouée, évidée de son sang jusqu'à la dernière goutte.

Ça n'avait rien d'un suicide. Ça empestait la rouille et la revanche.

Tu reste muette, complètement inapte de voir ça avec des yeux d'adulte. Tu n'oses même pas regarder le visage de celui qui jonchait le sol, laissé là comme un déchet, un parasite.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11575-kaguya-mei#100540
Yasei Shoki
Yasei Shoki

MLB | Mort sur le Nil | Yasei Shoki Empty
Ven 2 Avr 2021 - 9:40
Aucun mot ne sortit en réponse à l’enchainement incroyable de paroles de la jeune fille. Shoki écoutait, même pas un peu surpris ou concerné par le fait que Mei ne semblât pas habituée aux missions, ou aux supérieurs hiérarchiques. Il ne se contenta que de réponses faisant comprendre à la Kaguya qu’il entendait, sans pour autant prononcer le moindre mot. Des « Hm hm », qui ne se voulaient aucunement irrespectueux, mais juste polis. De son côté, la Genin pourrait bien le prendre de la façon qu’elle le souhaitait, c’était après tout son droit le plus basique, dans ce monde.

Lorsqu’on les conduisit à la scène de crime, et comme attendu par le Yasei, se fût la demoiselle qui entra la première, alors qu’elle achevait d’énoncer une piste qui était somme toute assez logique. Mais la façon de s’interrompre de la Mizujine interpella Shoki, dont les sens animaux semblèrent déceler une sorte de danger, du fait de plusieurs critères. Le premier était bien sûr l’attitude étrange de Mei, qui le poussa à s’interposer avec un éventuel agresseur encore sur les lieux, d’une façon purement instinctive, bien loin de son désintéressement habituel. Il remarqua alors d’autres détails, lorsqu’il vit la scène – affreuse, ne le nions pas – se déroulant sous ses yeux. Le second détail à l’alerter avait été l’odeur, et le dernier le bruit. L’odeur du sang, des viscères éparpillées dans ce lieu de violence. Le bruit d’un liquide, rougeâtre, qui s’était retrouvé agité par l’ouverture de la porte.

Si la vue de tout cela ne laissait bien évidemment pas le Kazejin indifférent, il pût néanmoins retrouver prestement ses moyens, du fait de certains traumatismes qu’il avait vécus. Certaines personnes se retrouvent au contraire plus choquées que la moyenne, dans ces cas-là, mais pour lui, d’avoir vu sa génitrice se faire massacrer devant ses yeux, avant de massacrer les responsables à leur tour, l’avait plutôt vacciné – toutes proportions gardées – de ce type de vues.

« J’ignorais que la scène était aussi cauchemardesque. Tu peux prendre un instant avant d’entrer dans la pièce, si tu le souhaites… Ou simplement me laisser l’analyser. Ceci n’est pas fait pour être vu par… n’importe qui. »

Laissant temporairement son ton à la limite de l’inexpression pour un ton un peu plus compatissant, le Yasei offrit une opportunité de se retirer, momentanément ou définitivement, à la Kaguya. Pour sa part, il s’engouffra dans cet enfer, tentant d’éviter au mieux de marcher sur du sang ou des morceaux de corps humain. Lorsqu’il franchit le cadre de la porte, une sensation étrange le parcourut. Comme s’il avait traversé une bulle d’une finesse incroyable, pour se retrouver dans un espace un poil plus effroyable que précédemment. Une fois au centre de ce lieu terrible, il observa dans un premier temps ce qu’il y avait autour de lui. Aucune entrée, à part la porte, dont on disait qu’elle ne se verrouillait et déverrouillait que de l’intérieur. Alors comment avait-on pu l’ouvrir pour observer le massacre ? Son regard se posa sur l’homme qui les avait menés ici. Un vieillard, d’une soixantaine d’années, aux cheveux blancs, assez courts, et dont le corps semblait avoir été sculpté par des années de combats et d’entrainements. Les cicatrices sur son visage témoignaient de combats enragés, au cours de son existence, ou d’une malchance inouïe.

« Comment avez-vous pu ouvrir cette porte, si elle ne se ferme et ne s’ouvre que de l’intérieur ? »

S’il ne pouvait deviner la réponse, autant demander directement. Après tout, cette dernière ne semblait pas avoir été forcée, et vu son épaisseur, il aurait fallu la faire exploser, pour la forcer…

« Je rejoignais mon vieil ami, Tokage, avec qui je comptais pêcher ce matin, mais il n’était pas réveillé, et la porte était fermée. Lorsque j’ai frappé, il n’a pas répondu, alors j’ai insisté, car cela ne lui ressemblait pas… La porte s’est alors ouverte comme par magie, et j’ai bien cru que mon cœur allait s’arrêter lorsque j’ai vu cette horreur. »


Les yeux de Shoki se plissèrent, vu son apparence, le vieillard avait dû en voir de bien pires, mais cela ne remettait pas pour autant en question ses informations. Le Yasei chercha alors sa subalterne du jour, afin de s’assurer qu’elle allait mieux, et si elle souhaitait retenter sa chance.





_________________
MLB | Mort sur le Nil | Yasei Shoki W2o6
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11020-presentation-d-un-enfant-des-betes-yasei-shoki
Kaguya Mei
Kaguya Mei

MLB | Mort sur le Nil | Yasei Shoki Empty
Ven 2 Avr 2021 - 17:33

MLB - Mort sur le Nil


Tu ne peux supporter la vue du massacre plus longtemps. Ton visage vrille et veut se perdre au large mais ne trouve que du brouillard à observer. Tu t'en contentais : tout mais plus cette vision d'horreur à laquelle tu n'étais pas préparée. Ce village était géré par des fous ; comment pouvaient-ils envoyer une novice contempler la représentation même de leurs propres vices ? Comment pouvaient-ils seulement croire que tu serais d'une quelconque aide dans ce contexte ? La vérité devait être simple : par pur sadisme. C'était ainsi qu'on forgeait les nouvelles recrues, par le froid, la terreur et le dégoût. On voulait te briser pour te reformer à leur goût ; et tu entendais d'ici les murmures de ton clan, ravis de te voir ainsi jetée dans les abysses de l'Homme.

Tu n'as plus le cœur à faire de longs discours, à vouloir décourager ton tuteur, ou bien même blaguer comme tu savais si bien le faire. Pour le moment, ton esprit se concentrait simplement à retenir la bile qui remontait lentement le long de tes tripes. La marée n'était pourtant pas sauvage, mais tu avais l'impression d'avoir vogué sur cette péniche pendant des heures dans un océan endiablé. A t'en faire tourner de l’œil ; à t'en décrocher le cœur.

Heureusement une brise légère et les paroles du gradé te ramènent petit à petit à une forme de stabilité. Il venait de percer à jour un aveu qui ne tenait pas debout : le fait que la porte ne s'ouvre que de l'intérieur, et son geste trahissant des mots à l'instant. Tes yeux évitent l'intérieur mais s'attardent sur la poignée et sa serrure. Intactes. Tu n'irais pas à dire qu'elle semblaient comme neuves ; mais les seules traces de rouilles s'apparentaient plus à un jeu de l'âge qu'à autre chose. Rien à voir avec quelque chose qui aurait été forcé... ou ouvert par magie.

Tes pupilles se plissent et tu dégaines un kunai comme un chien enragé qui ne savait que montrer les crocs pour faire pression. Le vieux était ta cible ; et il avait sursauté et levé les mains en l'air en réaction à ton geste.

- La magie ça existe pas croûton ; ton histoire tient pas debout. AVOUE QUE T'ES MÊLÉ A CA SINON ...

Tu avais rapproché la lame du vieillard, qui lui avait reculé comme il pouvait ; collant son dos au rebord du bateau. Un pas de plus et il tomberait à la renverse, et il finirait peut-être comme il le méritait ; englouti par les eaux et leur courroux.

- Je .. je pitié … Je ne sais rien de plus je vous jure !

L'ancêtre tremblait sous la menace mais il continuait d'affirmer qu'il n'avait rien à voir avec le crime.. Le voir ainsi te fait un instant regretter ton impulsivité, mais tu ne voulais pas céder pour autant, persuadée qu'il était lié de prêt ou de loin à ce meurtre.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11575-kaguya-mei#100540
Yasei Shoki
Yasei Shoki

MLB | Mort sur le Nil | Yasei Shoki Empty
Dim 4 Avr 2021 - 12:53
Le duo d’inspecteurs de la brigade criminelle de Kiri… Enfin, la Chûnin et le Genin tous deux novices dans leurs rôles respectifs avançaient dans l’inconnu avec cette enquête. Shoki avait pu poser une question intéressante à l’homme qui avait trouvé le corps, et celui-ci répondit d’une façon plutôt amusante, en invoquant la magie… Mais ces mots ne consternèrent pas seulement le change-forme, car avant qu’il ne pût dire quoi que ce soit, sa subalterne du jour bondit sur le pauvre civil qui n’avait rien demandé. Sa main esquissa un geste étrange, qui ne ressemblait pas à une forme de défense. En réalité, on aurait presque dit un signe incantatoire. Mais comme il ne se passait rien, Shoki laissa ce détail de côté. Après tout, pourquoi un simple citoyen sans chakra ferait un signe tel que celui-là ?

« Mei… Je ne pense pas qu’il nous mène en bateau… Hum… »

Le mot employé était plutôt ironique, mais comme c’était involontaire, le Kazejin préféra ne pas le relever de lui-même. Alors qu’il allait dire autre chose, pour éventuellement que la Kaguya ne relâche son emprise, un bruit proche du râle d’agonie s’éleva dans leur dos, à tous les deux. L’homme prit en joue blêmit au possible alors qu’il regardait dans le dos du duo improvisé. Aussitôt, Shoki pivota pour constater de la situation…

« Euh… »

Il murmura ce seul mot, alors qu’il assistait à une scène improbable. Le cadavre – qui n’était pas en état d’être autre chose – tentait de bouger le seul bras qui lui restait, alors que sa bouche, dont la partie inférieure était quasiment détachée se mouvait avec difficulté pour articuler une phrase à peine audible, et encore moins compréhensible :

« Ai…ez… oi… »

Soupirant un bon coup, l’enfant du désert se demanda comment cela était possible. Une attaque de ce Reijiro, nécromancien de renom et allié de l’homme au chapeau ? Mais que ferait-il ici en particulier ?

« Il va falloir… Immobiliser le cadavre, Mei. Pour ça, il faudra que l’on rentre tous les deux dans la pièce, et que l’on trouve une façon de… ne pas trop le brusquer… Enfin, j’en sais rien moi, j’ai pas l’habitude d’affronter des morts. »

Il avança, prenant le déplacement de son alliée pour acquis, et franchit la porte. Son regard traversa de nouveau la pièce, et il avait désormais un regard nouveau sur les lieux. Notamment, sous le cadavre, où se trouvait une sorte de sceau. S’il ne l’avait pas vu au premier abord, c’était probablement parce qu’il ne pensait pas une seule seconde qu’un shinobi pourrait être impliqué. Mais là, tout était différent. Le corps, dont les membres séparés semblaient se relier petit à petit, comme attirés par le sang répandu de partout, allait bientôt pouvoir bouger pour de vrai. La bouche, quant à elle, reprenait forme également. Se tournant vers la jeune fille, Shoki lui donna ce qui s’apparentait à un ordre :

« Trouve une façon d’empêcher son bras gauche de revenir à son corps. Bloque-le comme tu peux ! »

De son côté, il utilisa un jutsu pour immobiliser le bas de son corps avec son chakra doton, sans écraser les parties déjà fragilisées de son organisme.



_________________
MLB | Mort sur le Nil | Yasei Shoki W2o6
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11020-presentation-d-un-enfant-des-betes-yasei-shoki
Kaguya Mei
Kaguya Mei

MLB | Mort sur le Nil | Yasei Shoki Empty
Dim 4 Avr 2021 - 14:25

MLB - Mort sur le Nil


Alors que ton alarme interne semblait s'être emportée sur le vieillard, ton acolyte de fortune sembla dénier un quelconque lien avec le meurtre. Pourtant, même le plus élitiste des stratèges ne pouvait pas évincer ce type de l'équation. Il restait suspect, d'une manière ou d'une autre. Mais avant que tes menaces n'aillent plus loin, Shoki semble être obnubilé par autre chose ; Tu ne pouvais le voir, mais tes oreilles ne mentaient pas. Une voix meurtrie, lacérée, avait peiné à parler au sein de la cabine. Et tu pouvais être sûre qu'il ne s'agissait ni du gradé, ni d'une tierce personne. Parce qu'une voix telle que celle-ci … tonnait comme la mort elle-même.

Une bataille entre l'âme et les enfers ; un équilibre qui poussait quelque chose à surpasser le réel, à transcender les règles. L'appel à l'aide était décousu, tristement macabre. Tu oses à peine te pencher pour observer ce que tu craignais avoir deviné : le corps meurtri bougeait, comme un animal en fin de vie, comme un monstre privé de ses sens et laissé à l'abandon.

- Qu'est-ce que

C'était la première fois que tu voyais ça. Kiri était décidément un endroit frôlant l'hérésie. Shoki te demande d'immobiliser le cadavre comme s'il s'agissait d'une manœuvre de routine ; tu le regardes d'un air de dire qu'il était fou à lier. Cette phrase n'avait aucun sens, sa demande n'avait aucun sens, ce pays n'avait aucun foutu sens.

La nausée refait surface et manque de te faire repeindre les murs d'une nouvelle saveur. Tu voulais bien t'exécuter, mais avec quoi ? Comment ? Dans quel genre d'école on apprenait à dompter les morts qui vous suppliaient de les aider ?

Tu te rappelles finalement avoir été gracieusement récompensée pour ton grade de Genin avec la sacoche qu'ils offraient à leurs élèves en guise de carotte. Avec dedans tout le parfait petit matériel du débutant.

Tes mains tremblotent donc jusqu'au fil d'acier et peinent à s’exécuter en réel. Tu t'imaginais la scène comme s'il s'agissait d'une action banale, mais devoir immobiliser de la chair encore ensanglantée à un poteau te semblait presque irréel. L'effort te parait surhumain, au premier tour, tu sens sous tes doigts la peau glacée qui se débat pourtant comme si elle était encore de ce monde. L'idée te glace le sang, te fait paniquer. Au lieu de finir l'action, tu crises et saisis le bras tout entier avant de courir le jeter à la mer, non sans un léger hurlement de détresse.

L'après te laisse un sentiment d'accalmie, mais aussi de gêne ; tu n'avais pas géré la situation comme escompté... mais surtout, tu n'avais qu'une envie ; te barrer loin de ce bateau maudit.

- Je referai pas ça deux fois. C'est quoi cette MERDE

A deux doigt d'exploser ; ton corps bouillonne d'une énergie difficile à canaliser. Énergie qui pourrait être salvatrice comme dévastatrice ; mais cela dépendrait de la suite des événements.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11575-kaguya-mei#100540
Yasei Shoki
Yasei Shoki

MLB | Mort sur le Nil | Yasei Shoki Empty
Dim 4 Avr 2021 - 16:47
La scène surréaliste qui se déroulait devant les yeux ébahis des protagonistes de cette mission était à placer dans le livre des records, sans aucun doute. Après plus d’un mois d’absence, le retour à la compétition pour Shoki était sportif, et il fallait maintenant agir d’une manière étonnante. S’il pensait un jour demander à une adolescente de l’aider à immobiliser un cadavre éparpillé sur le sol d’un compartiment de péniche… Mais les faits étaient là, et Mei s’exécuta tant bien que mal, avant de carrément s’éclipser quelques secondes pour balancer le bras on ne sait où. Enfin, le « plouf » que le Yasei entendit par le hublot ne laissa pas présager grand-chose.

A son retour sur la scène du crime, la Kaguya put s’apercevoir que cette scène hautement improbable venait de s’arrêter, comme si tout ceci n’avait été qu’une…

« Illusion. »

Le Chûnin ne pouvait plus penser à autre chose, dorénavant. Mais était-elle seulement terminée ? Ou bien le duo se trouvait-il toujours piégé ? Reliant ses mains en un mudra, le Kazejin fit l’incantation spécifique dans ce genre de situation : Kai. La pièce ne bougea pas, alors qu’il regardait tout autour de lui comme s’il allait voir un élément en particulier. Si rien n’avait bougé, par rapport à une seconde auparavant, il y avait bien une différence…

« La porte, pourquoi elle est fermée… ? »

Mêlant le geste à la parole, il s’en approcha, et tenta de l’ouvrir, à plusieurs reprises. Mais il semblait que cela n’était pas possible. Se raclant la gorge, il annonça alors, comme si cela était normal :

« On est coincés je crois, et comme je viens d’utiliser la technique du Kai, je doute que ce soit une illusion… Des idées ?»

La solution de briser la porte était envisageable, mais impliquait un risque : en se ratant, les Kirijins pourraient bien endommager le navire, et mourir noyés alors que le bateau est amarré. Une fin bien ridicule.

« On peut, au choix, tenter de forcer la porte, ou réellement enquêter sur le meurtre avant cela. Après tout, nous sommes coincés ici pour l’instant, alors autant chercher des indices… »

Son premier intérêt se porta sous le cadavre. Pour sa part, Shoki avait déjà choisi, et il comptait inspecter ce Fuinjutsu précédemment repéré sous la dépouille. Il en effleura la surface, lorsque des chaînes en surgirent, dans plusieurs directions. Le bout de ces chaînes était sous la forme d’une pointe, capable de transpercer la chair, sans que la vitesse ne permît d’atteindre l’autre côté d’un corps. En bref, le but était de se bloquer dans la chair et de forcer la personne à s’arracher la peau sur un certain diamètre pour le retirer.

D’un bond vif, le jeune homme évita la chaîne qui allait dans sa direction, n’évitant pas une profonde entaille au niveau de son épaule droite, néanmoins. Il ne put pas s’intéresser au sort de sa camarade, car sitôt que son pied toucha le sol, environ un mètre à sa gauche, un autre sceau s’activa, laissant une chaîne barbelée s’enrouler sur sa jambe gauche, l’immobilisant totalement.

« Ok… Il ne faut plus… bouger, ni toucher à rien. »

Informa-t-il son alliée, si celle-ci n’était pas morte de l’assaut du piège, tout en tentant de réprimer la douleur qui le lancinait. Quelqu’un avait voulu s’amuser avec eux, de toutes évidences… D’ailleurs, le bras restant ainsi que la tête du défunt s’étaient écrasés à deux coins opposés du corps, propulsés par les deux chaînes qui n’avaient pas pris la direction des ninjas de la Brume.



résumé:
 

_________________
MLB | Mort sur le Nil | Yasei Shoki W2o6
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11020-presentation-d-un-enfant-des-betes-yasei-shoki
Kaguya Mei
Kaguya Mei

MLB | Mort sur le Nil | Yasei Shoki Empty
Mer 7 Avr 2021 - 16:20

MLB - Mort sur le Nil


Ton retour dans la cabine t'arrache une moue déconcertée. Tout semblait être revenu à la normale, mais tu ne savais pas si tu t'en réjouissais ou si l'idée d'avoir été bernée t'inquiétait plus qu'autre chose. Vous étiez comme deux souris piégées dans un labyrinthe ; obligés de vous y enfoncer pour y trouver plus de réponses. Tu sens un courant d'air siffler dans ton dos, et le temps que tu te retournes, la porte était déjà verrouillée de l'extérieur ; tout le contraire de ce qu'on vous avait annoncé.

Un excès de colère et de panique te font donner un violent coup d'épaule dans l'espoir de démettre la porte de ses gonds ; mais c'est plutôt ton épaule qui fut démise. Ronchonnant des mots incohérents à la limite du satanique pour faire taire la douleur, tu finis par reprendre ton calme et observer avec un regard inquisiteur la pièce. Shoki semblait en avoir analysé une partie, mais pas assez pour éclaircir le trouble dans lequel vous étiez.

Son attention se porte sur l'oublié, et réveille soudainement une armada de projectiles macabres ; s'extirpant du corps comme pour vous confronter une énième fois à l'horreur de son supplice. Cette fois-ci il ne hurlait pas, mais vous le feriez à sa place. Cibles improvisées, futurs condamnés. Vous étiez tout ce que cette pièce voulait que vous soyez.

Tu as a peine le temps d'enchaîner quelques mudras dans le but de contrer les chaînes qui plongeaient vers plusieurs points. Une dizaine de petites sphères aqueuses avaient suffit à stopper l'extrémité des chaînes dans leur mouvement, avant de disparaître et laisser retomber les armes au sol... ainsi que les morceaux de chair qu'elles trimballaient comme des trophées.

- PUTAIN DE MERDE

C'était la seule façon que tu avais d'extérioriser; sans quoi tu sombrerais probablement dans une démence juvénile et hystérique. Tu fixes Shoki dont la jambe avait été piégée ; et qui faisait signe de ne plus bouger. Mais cette idée voulait aussi dire que vous resteriez prisonniers dans cette scène horrifique, au proie d'un jeu dangereux.

Peu pour toi.

- Pas question de rester une seconde de plus dans ce merdier

Tes mains font germer mudras et flammes aussi ardentes que ta vocation à être libérée. Cette fois-ci, l'équivalent de ta technique Suiton vient frapper à mainte reprise la porte, jusqu'à ce que celle-ci cède sous les crocs de leur chaleur, et se mette aussi au passage à brûler ce qui l'entourait.

Tu avais potentiellement condamné le navire et l'enquête qui y était liée ; mais c'était un mal pour un bien. Parce que ce lieu ne vous avait pas appelé pour y résoudre l'affaire, mais pour faire de vous ses prochaines victimes. Depuis le début ; le mort n'était qu'un leurre ; et vous les proies.

Ta ruée vers l'extérieur se fait sans hésitation ; tu cherches avec fougue le vieillard. Disparu.
Puis, l'idée te revient que ton coéquipier était piégé à l'intérieur, et que tu lui avais potentiellement rajouté un ennemi. Il fallait qu'il s'extirpe de là avant que la fournaise ne l'étouffe et que le navire ne succombe ; tantôt aux flammes comme à la houle.

- Tu vas réussir à sortir hein ? Depuis le début cet endroit n'est qu'un putain de traquenard et on se fait mener en... bateau par quelqu'un qui doit bien s'amuser de nous voir galérer comme ça. Ce con de vieux a disparu. Jt'ai dis qu'il avait l'air louche PUTAIN j'aurais juste dû lui foutre une raclée !

Ton buste s'était penché comme pour entrapercevoir quelque chose dans la cabine ; sans pour autant t'en rapprocher. Shoki prenait son temps pour montrer qu'il avait les capacités de s'en sortir, mais tu ne t'inquiétais pas plus que ça... Peut-être à tord ?

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11575-kaguya-mei#100540
Yasei Shoki
Yasei Shoki

MLB | Mort sur le Nil | Yasei Shoki Empty
Lun 12 Avr 2021 - 8:21
Ce compartiment du navire s’apparentait de plus en plus à un piège mortel. Peu importe la force dont l’on pouvait être investi, les traquenards étaient sans doute la meilleure façon de défaire son adversaire. Si l’idée de se libérer avait traversé l’esprit de Shoki, ce qui occupait le plus ses pensées était de comprendre pourquoi quelqu’un massacrerait un pauvre homme juste pour le plaisir de piéger des shinobis venus enquêter. En réalité, son raisonnement était que la cible n’était pas précise. Des shinobis, des civils, peu devait importer au psychopathe qui était responsable de ce cauchemar, il voulait juste s’amuser à effrayer ses opposants comme il le pouvait.

« Ne panique pas, Mei, il faut… »

Avant que le Yasei ne pût finir sa phrase, la Kaguya avait déjà détruit la porte, ce qui n’était pas si mauvais… En fait, cela aurait été une bonne chose si elle n’avait pas, par la même occasion, menacé l’intégrité de la scène du crime, qui était accessoirement un… bateau.

« Oh bordel… »

Voyant qu’elle s’en allait sans s’inquiéter de son équipier pris au piège, il comprit qu’il devrait se défaire de l’étreinte par ses propres moyens. Sans aucun signe préalable, le brun changea d’apparence, un faible instant, augmentant par la même occasion l’épaisseur de sa peau, ainsi que la largeur de sa jambe. Si les barbelés pénétraient son pelage, aggravant probablement la blessure dans le même temps, il parvint à élargir l’étreinte, avant de reprendre forme humaine et d’ôter rapidement sa jambe. Celle-ci saignait assez pour l’obliger à se servir d’une manche de son pull pour bander la plaie. Il restait encore le problème de l’incendie qui allait tout emporter dans son sillage… Mais Mei était de retour.

« Ah, tu as oublié quelque chose dans le compartiment peut-être ? »

Les flammes avaient déjà commencé à recouvrir plusieurs pans de mur, et la chaleur faisait suer le Yasei, malgré son habitude de la chaleur dans le désert ardent… Il se hâta de bondir hors de là, et invita la jeune fille à le suivre, sauf si elle voulait mettre fin à ses jours pour oublier les choses répugnantes qu’elle avait pu voir. Une fois sur le pont, le Kazejin chercha du regard l’autre vieillard, celui qui était bien vivant – en théorie – car il demeurait le principal suspect de cette vaste et macabre farce.

« Bon, il est où ce vieux, ça commence à me gonfler cette histoire. »

Marmonna-t-il, tandis qu’il observait les environs. Sur le quai se tenait celui qu’il cherchait, et il semblait lui faire un coucou de la main… Ou pas, dur à dire. Ce qui était certain, c’était que le ciel était anormalement nuageux. Et au fond, on pouvait capter que quelque chose partait de ladite main… vers le ciel… Oh… Se tournant vers le navire, Shoki cria, à l’attention de Mei :

« Sors de là et vite, je pense qu’il n’y aura bientôt plus de bateau… »

Il fallut ensuite environ dix secondes au vieillard pour arrêter d’envoyer son chakra raiton vers le ciel. Il serra ensuite le point avant de diriger son bras vers l’embarcation. En théorie, la Kaguya avait pu s’en tirer, mais ce n’était pas le plus important pour le Yasei qui avait déjà bondit sur le vieil homme pour lui asséner un coup puissant. Il s’agissait là d’une morsure, dont le but était de priver l’ennemi d’un bras. Il ne serait pas arraché, mais au moins inutilisable, si l’attaque touchait…



résumé:
 

_________________
MLB | Mort sur le Nil | Yasei Shoki W2o6
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11020-presentation-d-un-enfant-des-betes-yasei-shoki

MLB | Mort sur le Nil | Yasei Shoki

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Port Naragasa
Sauter vers: