Soutenez le forum !
1234
Le Deal du moment :
Xiaomi Mi Days sur eBay : 15% de réduction
Voir le deal

Partagez

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken]

Koei no Honryū
Koei no Honryū

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Empty
Dim 4 Avr 2021 - 16:16





ゴキブリ皆殺し




L’été avait inéluctablement commencé dans la région de l’Eau, tant et si bien que le trafic sur les côtes se voulait aussi dense que possible. Plus de marchandises et de marchands que de plaisanciers, cependant. Honryū fit craquer sa nuque lentement en penchant la tête latéralement, son faciès suivant le mouvement pour observer dans ce sens singulier l’agitation du dojo. Elle frémit. Depuis son retour, elle n’avait cessé de démontrer une joie très démonstrative accompagnée de requêtes continuelles. Manger, principalement.

Mais il n’était pas l’heure de se sustenter, ni pour lui et ni pour elle. Après avoir longuement conversé avec elle en son for intérieur, bien qu’elle parla toujours un langage compliqué à traduire dans celui du Yukan, il put vite se faire un topo des expériences de la monstrueuse et il lui fit un des siennes.

Bien moins au fait d’exprimer le réconfort et les bons souvenirs qu’elle provoquait, logée là entre ses épaules, il se contenta de gratouiller le flanc bandé puis reprit sa route vers le lieu de rendez-vous convenu avec son élève -s’il pouvait réellement le nommer ainsi. Le Sabreur n’avait jamais eu la fibre pédagogique, mais certains événements et similitudes l’avait poussé à prendre sous son aile le Chien Errant.

Pour l’instant, il s’avérait à la hauteur du peu d’espérance que pouvait avoir un type dans son genre ; Honryū se voyait d’abord comme un tuteur avant d’être un maître à penser et à faire.

Bientôt, il atteignit la Caserne et enleva de ses attaches l’immense sabre plus imposant que lui manche compris pour le laisser tomber devant lui. À la simple crispation de sa mâchoire, elle comprit le message et resta là, inerte. Tous les chakras à l’usage dans les parages avaient le don de chatouiller le gouffre sans fin qu’était son estomac mais le respect qu’elle témoignait à son manieur fut pour l’instant plus fort.

Sa canine vint sans qu’il s’en rende compte chatouiller la cicatrice sur ses lèvres. Il tira de la poche de son pantalon un calepin orné d’une écriture qui n’était pas la sienne. S’il visait juste, Ryūken était prêt pour signer, peut-être autant que lui. Une épreuve qu’ils devraient surmonter ensemble.






_________________


Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Unknown
泣いて 暮らす も 一緒、笑って 暮らす も一緒
So long as my body doesnt relent ; This blade shall never know the meaning of mercy —
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11573-men-are-better-governed-by-their-vices-than-by-their-virtues-honryu
Ryûken
Ryûken

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Empty
Dim 4 Avr 2021 - 17:00
Fait assez rare pour être souligné au sein du pays de l’Eau, voilà une semaine que la pluie avait laissé place au beau temps. Une occasion rêvée pour le bâtard de se déplacer à l’aide des toitures du village, évitant ainsi les ruelles trop bondées et les ralentissements insupportables qu’elles pouvaient provoquer. L’adolescent au besoin inépuisable de dépenser son énergie bondissait ainsi d’une bâtisse à l’autre, vérifiant constamment l’itinéraire qu’il prenait grâce à la carte du village que lui avait confié son mentor.

Le complexe shinobi repéré au loin, ses jambes s’activèrent pour l’y mener aussi rapidement que possible. Cette impatience - caractéristique du Chien Errant – répondait à son jeune âge où la raison manquait encore, et comme preuve, manqua de le faire trébucher d’un rebord de plusieurs mètres de haut. Heureusement, ses compétences shinobi lui permirent évidemment de rattraper la bourde et de reprendre son trajet normalement.

Un sourire déformait son visage à l’approche de ce rendez-vous imposé par l’Ombre du Torrent, qu’il ne voyait plus que rarement depuis leur arrivée au village quelques semaines plus tôt. Comme ce dernier lui avait expliqué, les responsabilités dues à son grade et ses quelques projets sur la planche demandaient une préparation coûteuse en temps. Mais Ryûken ne lui en voulait pas, habitué et éduqué par un père bien plus absent. Il était logique que le Jônin ne puisse consacrer l’ensemble de ses journées à la formation de son disciple.

Mais c’est aussi la raison qui rendait chacune de leurs entrevues agréables. Le Genin profitait de tous les instants à ses côtés pour apprendre le maximum, allant jusqu’à calquer quelques traits du caractère de son aîné, adopté comme modèle depuis plus d’un an déjà. Le jeune âge, bien que balancé par une éducation difficile, laissait tout de même certaines traces de naïveté ou d’insouciance au sein du nouveau citoyen de la Brume.

Arrivé en trombe et assurément repéré par Honryū, une pirouette artistique conclut l’atterrissage du cadet muni d’un simple sabre d’entraînement présent à sa ceinture.


- Salut ! J’espère que j’suis pas en retard ?

Ses prunelles céruléennes jonglèrent entre l’Homme et la Bête enroulée sous sa pile de bandages. La curiosité le démangeait, dévorant de l’intérieur chacun de ses organes jusqu’à ce qu’il soit obligé de poser la question qui chatouillait ses lèvres. Ce n’était pas la première fois que Ryûken s’intéressait à l’arme du Sabreur, mais il ne semblait pas vouloir lâcher l’affaire.

- Tu veux bien m’dire c’que tu caches là-dessous ? demanda-t-il alors en pointant l’épée du doigt.

_________________
"Venge."

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Unknown
© Aditya

"Tolère."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11578-pas-le-temps-pour-les-regrets-ryuken https://www.ascentofshinobi.com/t11586-ryuken-dossier
Koei no Honryū
Koei no Honryū

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Empty
Dim 4 Avr 2021 - 17:32





ゴキブリ皆殺し




Le corps frêle s’il n’était pas faiblard du jeune garçon vint ébrouer l’air. Samehada l’avait senti depuis quelque temps déjà et en bonne accompagnatrice, en avait informé son maître. En y prêtant vraiment attention, il put peut-être la voir se dandiner un peu avant de reprendre sa forme basique, imposée par Honryū qui n’aimait pas se faire remarquer ; trait qu’elle avait dû adopter à contrecœur. Elle était du genre à aimer l’attention et les regards, à se bercer et se galvaniser de peur, l’admiration. Tout son contraire ; deux faces d’une même pièce qui formaient un duo explosif une fois lâchés au combat.

Il répondit à son salut par un simple mouvement de tête qui se voulait plus énonciateur de la bonne réception de sa présence qu’une sincère salutation. Non pas une question de respect ou d’intérêt mais plutôt un côté sauvage qu’il n’avait jamais vraiment dompté.

Du côté de la petite balafre ornant sa bouche, un rictus naquit à la question que Ryūken s’évertuait à poser encore et encore, trouvant presque toujours de nouveaux moyens d’arriver au même but ; comment lui en vouloir ? Plus jeune que lui au côté de son propre maître, il avait usé de mêmes subterfuges et nourrissait la même curiosité pour la Squale et le contenu des bandelettes finement serrées.

« Certainement pas un vulgaire sabre d’entraînement. » Piquant et sur un ton presque joueur qui détonnait avec son accalmie latente jusqu’alors, ses yeux se posèrent sur le fourreau de son disciple, avant de remonter se planter dans le regard clair de celui-ci.

« Alors ton projet de rejoindre la caste avance ? Avec ton niveau de kendo, ce serait presque honteux de ne même pas avoir réussi à pénétrer le dojo. » Il ne pouvait qu’avouer la virtuosité du jeune homme quand il s’agissait de manier l’acier ; comme si toutes ses tares dans les autres domaines shinobis l’avait poussé à atteindre l’excellence dans un seul et même domaine.

Il éprouvait presque quelque chose semblable à de la fierté. Pas celle qu’on ressent quand on prend la tête du général ennemi, ni celle après une mission qu’on jugeait impossible.

Celle qui embaume le cœur d’avoir transmis avec autant de talent qu’il fut un jour le cas pour sa propre personne, celle d’être le maillon d’une chaîne faisant abstraction de l’hérédité et de la caste. Mais Honryū n’était certainement pas homme à le prendre dans ses bras ou lui offrir des friandises.






_________________


Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Unknown
泣いて 暮らす も 一緒、笑って 暮らす も一緒
So long as my body doesnt relent ; This blade shall never know the meaning of mercy —
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11573-men-are-better-governed-by-their-vices-than-by-their-virtues-honryu
Ryûken
Ryûken

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Empty
Dim 4 Avr 2021 - 18:23
Le sourire inépuisable du garçon s’étendit légèrement suite à la réponse reçue, respectant sans broncher l’envie de garder « l’identité » de son arme secrète pour l’instant. Il finirait bien par la découvrir un jour, et s’il devait progresser jusqu’à forcer Honryū à l’utiliser pour rivaliser lors de leurs entraînements communs, ce serait une victoire d’autant plus grande. Voilà un objectif intéressant qu’il se fixa dès lors. Comme par réflexe, le Genin entreprit quelques mouvements d’échauffements tout en reprenant la discussion, presque certain que celle-ci se solderait sur un échange martial. Il fallait se tenir prêt à croiser le fer.

- J’te rappelle que c’est toi qui me l’a filé. Et d’ailleurs il commence à rendre l’âme j’crois...

Et ce n’était sûrement pas Ryûken, fauché comme les blés, qui allait investir dans l’achat d’un nouveau sabre. Il espérait bien obtenir ce qu’il souhaitait derrière cette phrase prononcée « innocemment » : un katana flambant neuf et de meilleure facture, si possible. Sans insister plus longtemps, le bâtard releva son regard - qui avait suivi celui de son mentor sur son fourreau - pour recroiser ses pupilles noir ébène. Il plaqua sa main gauche sur son épaule droite pour entamer de lentes rotations tout en répondant à l’interrogation de son interlocuteur.

- Mon projet ? C’est toi qui me pousse à le faire ! dit-il dans un bref rire, conscient qu’il se devait de rejoindre le Dojo pour espérer continuer son apprentissage auprès du Jônin.

- Je dois affronter le Gardien demain. J’compte bien lui botter les fesses avec cette fraude qui me sert d’épée. Je n’échouerai pas.

L’esquisse omniprésente jusque-là disparut l’espace de sa dernière phrase, prononcée dans un sérieux qui résonna jusqu’à son mentor. Au-delà du côté expressif et joueur se cachait le disciple qui ne comptait pas décevoir son aîné. Cette fierté qu’il pouvait ressentir ne lui suffisait pas, Ryûken en voulait plus, beaucoup plus. Aller jusqu’à l’impressionner, le surprendre, dépasser les attentes que l’Ombre du Torrent pouvait avoir à son égard. Mais ces objectifs ne seraient pas atteints sans un travail acharné et une écoute attentive des conseils du plus vieux.

- Alors, du coup… On s’entraîne ? Ou tu m’as appelé pour autre chose ? Qu’est-ce que tu lisais d’ailleurs avant que j’arrive ?

Toujours le même intérêt pour les sujets auxquels il n’avait pas les réponses, le moulin à parole fit craquer sa nuque dans un geste étrangement similaire à celui qu’avait pu avoir son précepteur. Geste conscient ou inconscient, coïncidence ou pas, ce mimétisme rappelait celui que pouvait avoir un petit frère.

_________________
"Venge."

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Unknown
© Aditya

"Tolère."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11578-pas-le-temps-pour-les-regrets-ryuken https://www.ascentofshinobi.com/t11586-ryuken-dossier
Koei no Honryū
Koei no Honryū

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Empty
Dim 4 Avr 2021 - 18:50





ゴキブリ皆殺し




Contrastant par son immobilisme au début de mouvements du freluquet qui semblait déborder d’une énergie propre à la jeunesse, le Torrent replongea ses yeux dans le carnet de bord de son propre maître tout en tendant l’oreille pour se préparer aux mots qui allaient sans aucun doute du gosier de son jeune acolyte.

« T’as qu’à prendre soin de ton matériel, tu sais comment on fait non. Si tu galères avec quelque chose de si simple, est-ce que tu vas t’en sortir avec plus corsé ? » Plus près de la constatation que du véritable reproche, affûter et entretenir sa lame faisait partie intégrale du quotidien d’un Sabreur. Chacune était différente et si l’acier avait besoin de soins particuliers alors pour ceux plus spéciaux, c’était une autre paire de manches… Sa partenaire par exemple, demandait une attention plus que particulière… Et des précautions. Ses multiples cicatrices en témoignaient.

La détermination de Ryûken avait tout de respectable et son propre faciès témoigna de l’once de respect éprouvé à ce moment précis, si on savait lire dans le marbre parfait de ce dernier.

Doucement, il s’accroupit à côté de Samehada et posa sur les bandelettes le plat de sa main sans qu’il ne se passe rien en apparence. Puis il laissa terminer la jeune pousse de shinobi et une fois ses interrogations prononcées à haute voix, il savoura quelques secondes de silence ; les dernières avant un moment. Les jeunes étaient presque tous pareil - au moins ceux de la trempe de Ryûken. Plus on ouvrait le robinet et plus ça devenait trop peu.

« Tu peux voir ça comme un entraînement, si ça te chante. Mais rien qui ne demande un effort physique. » Il fit claquer le petit livret et relia le cuir qui l’enveloppait pour le fermer. « Que sais-tu des techniques d’invocations dans leur ensemble ? »

Il planta encore une fois le doré de ses pupilles dans le cyan des siennes, curieux de savoir ce qu’il avait pu engranger à leur sujet. Peut-être apprendrait-il lui-même ? Le fessier sur ses talons, il ôta sa main de la Dévoreuse.





_________________


Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Unknown
泣いて 暮らす も 一緒、笑って 暮らす も一緒
So long as my body doesnt relent ; This blade shall never know the meaning of mercy —
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11573-men-are-better-governed-by-their-vices-than-by-their-virtues-honryu
Ryûken
Ryûken

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Empty
Dim 4 Avr 2021 - 19:58
Les sourcils du jouvenceau se froncèrent légèrement suite aux paroles de son mentor, laissant apparaître une légère grimace sur son visage déçu. Il pouvait dire adieu à son nouveau sabre… Et devait donc se contenter de cette lame de seconde zone pour son combat du lendemain. Tant pis, il fera avec. Son style de Kenjutsu purement offensif, hérité de son père, ne laissait rarement ses armes en bon état longtemps. Mais Honryū ne mentait pas en relevant le manque d’entretien que Ryûken portait à son matériel. Il était dur de changer la nature d’une personne, et malgré cette dernière année passée en sa compagnie, le Torrent n’avait pas encore eu la chance de gommer tous les défauts de son disciple.

- Hm… J’galère pas.

Une réponse idiote relevant simplement de l’égo mal placé du Genin. Bien qu’il acceptât les critiques, le Bâtard n’avait pu se résoudre au silence. Un autre aspect de sa personnalité qui ne semblait pas vouloir changer malgré le temps. Mais ce faux air fâché ne dura qu’un semblant de secondes, avant de disparaître dans une moue semi-amusée. Au fond, le Chien Errant jouait simplement de la complicité qui le liait à l’homme qui l’avait trouvé en pleine campagne, bien différente du lien qu’il partageait autrefois avec son père.

L’échauffement basique conclut, l’épéiste en herbe observa son interlocuteur et suivit sa silhouette du regard. Il respectait ainsi le silence imposé par ce dernier, attendant impatiemment les réponses qu’il comptait lui apporter. Un air surpris défigura le cadet l’espace d’un instant. La désillusion, due à l’absence d’entraînement martial, fut vite remplacé par l’intrigue quant au sujet apporté sur la table.


- Les techniques d’invocation…

Le visage de l’adolescent se ferma légèrement et ses yeux s’élevèrent en direction de quelques oiseaux traversant le ciel, signe d’une réflexion profonde, avant que l’attention du Genin ne revienne à celle de son senseï.

- Tu parles des Kuchiyose ?

De but en blanc, il aborda le sujet qui lui venait instinctivement à l’esprit. Ses années auprès de son paternel lui avaient beaucoup appris à ce sujet-là. Lui qui ne se baladait jamais sans son fidèle compagnon animal, lié par le sang grâce au contrat auquel Ryûken était promis avant… Le dramatique évènement.

- Si c’est le cas, je connais l’existence de ces créatures… mystiques ? J’en ai côtoyé longtemps. Je sais aussi qu’un Homme peut s’y lier. Mon père en avait un. Mais pourquoi cette question ?

Plus aucun sourire n’ornait le visage de l’orphelin, sans pour autant qu’il ne paraisse triste ou particulièrement affecté par l'énonciation du paternel. Les évènements encore récents restaient un sujet que Ryûken préférait éviter au quotidien.

_________________
"Venge."

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Unknown
© Aditya

"Tolère."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11578-pas-le-temps-pour-les-regrets-ryuken https://www.ascentofshinobi.com/t11586-ryuken-dossier
Koei no Honryū
Koei no Honryū

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Empty
Lun 5 Avr 2021 - 20:59





ゴキブリ皆殺し




Il haussa les épaules, comme s’il n’en avait cure, ce qui se rapprochait passablement de la vérité. Honryū acquiesça d’un simple signe de tête à la supposition de son disciple qui n’était pas assez attardé pour se tromper - même s’il y avait matière a. Après tout, qui savait exactement de quoi retournait le ninjutsu dans toutes ses applications.

« Je pose les questions. Tu comprendras en temps voulu. » Plus bourru que vraiment strict ou désagréable, il avait une idée bien arrêtée de comment la discussion allait se passer, même si ce n’était jamais chose aisée avec le Bâtard.

Honryū n’était pas homme à s’épandre en explications longues mais force était de constater que cela s’imposait. L’éducation était à ses yeux l’un des trois piliers de la réussite ; un squale n’apprenait pas à chasser seulement par son patrimoine génétique.

Il laissa encore une fois une seconde ou deux puis entonna.

« Bien. Tout d’abord, tu dois comprendre le principe même. Quand tu invoques quelque chose et plus précisément un animal mystique, pour reprendre tes mots, tu utilises du Jikûkan, du ninjutsu spatio-temporel. C’est une arcane très hasardeuse et surtout très ardue à appréhender. » Pendant que ses lèvres se mouvaient, son doigt dessinait dans le sol une montagne et un peu plus loin, un bonhomme. Il était vraiment mauvais en dessin.

« Tu te sers de ton chakra comme vecteur. Et il apparaît. Cela semble impossible ? C’est parce qu’il y a un chaînon entre ces étapes ; un pacte. Un de ceux qu’on signe avec son sang. Une fois que c’est fait, il n’y a plus de retour en arrière, pour eux comme pour toi. Tu saisis ? C’est une décision autrement plus importante que de décider si tu vas assister à un cours de Fûinjutsu ou de Genjutsu. »

Lui-même malgré son âge réfléchissait encore. Mais le temps de la réflexion était passé ; comme celui de la préparation. Samehada récupérée, il allait commencer son ascension de la chaîne alimentaire Kirijine.

« Parle-moi du style de combat que tu aimerais développer, dans les grandes lignes. Je ne parle pas de domaines en particulier, mais ton point de vue sur la voie d’un shinobi ; de TA voie. »





_________________


Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Unknown
泣いて 暮らす も 一緒、笑って 暮らす も一緒
So long as my body doesnt relent ; This blade shall never know the meaning of mercy —
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11573-men-are-better-governed-by-their-vices-than-by-their-virtues-honryu
Ryûken
Ryûken

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Empty
Mar 6 Avr 2021 - 22:42
Un soufflement s’échappa du nez de Ryûken, visiblement ennuyé par cette idée de rester silencieux. Mais son éducation difficile auprès de son paternel l’avait habitué à se taire et écouter, surtout lorsque son interlocuteur intimait de le faire. Bien qu’il ne craignait pas du tout le Torrent, les vestiges des réactions sévères d’Ashikage avaient laissé leurs traces chez le garçon qui savait se tenir à carreaux lorsque nécessaire.

Les paroles du Jônin, qui s’enchainèrent sans qu’il ne les interrompe, vinrent instruire l’adolescent intrigué par le sujet de conversation. S’il souhaitait retrouver ses compagnons à écailles disparus en même temps que son père, et peut-être en apprendre plus sur son décès par la même occasion, le jeune homme se devait d’assimiler les notions transmises par son mentor. Ainsi, ses yeux alertes accompagnèrent les mouvements de son senseï, puis ses genoux se fléchirent pour l’aider à visualiser ses œuvres d’art.


- Un pacte ? Et comment on fait ce pacte ? Et attend c’est quoi ça, un bonhomme ? Tu rigoles.

L’apprenti épéiste ne put s’empêcher de rire brièvement, réfléchissant tout de même aux mots que venaient de prononcer son précepteur. Même s’il ne comprenait pas totalement cette histoire de « Jikûkan » qui servait de « vecteur » … Ou bien l’inverse ? Peu importe, il avait saisi le principe global. La seule zone d’ombre restait ce fameux « Ninjutsu »… Le pire cauchemar du petit bonhomme depuis son arrivée chez les citoyens de la Brume. Le bâtard avait en effet d’énormes lacunes à ce niveau-là.

- Mais du coup, le Jikûkan… C’est comme les signes bizarres que vous faites avec vos mains, c’est ça ? Il va falloir que tu m’apprennes.

Suite aux derniers mots du manieur de Peau de Requin, la discussion fut marquée par une pause inhabituelle du Chien Errant. Un silence trahissant une réflexion qu’il n’avait jamais pris le temps de faire, puisque pour lui son style de combat résonnait comme une évidence. Ses modèles maniaient des sabres, et ce domaine représentait une vraie passion transmise par son père. La question ne se posait pas.

- Me battre au sabre, évidemment. Je ne sais pas créer d’incendie comme tu peux le faire, ni même cacher ma présence aux ennemis… Je n’ai qu’une voie et c’est celle du sabre. Et je n’ai d’autres choix que de faire confiance en ma lame.

Ses mots découlaient principalement de la philosophie inculquée par Ashikage. Conscient du potentiel de son fils quant au maniement de l’épée, ce dernier s’était concentré uniquement sur son point fort pour le développer un maximum en délaissant le reste de l’arsenal shinobi. Un pari qui finirait peut-être par payer un jour ?

- Je suis rapide, précis, et je n’ai pas peur de combattre. Dans quelques années, je serai le meilleur bretteur du pays. Même si ça implique de te mettre à la retraite.

Sa phrase s’était soldée par un léger rictus empli de taquinerie, mais son culot cachait en réalité ses véritables pensées. Peut-être qu’il n’allait jamais surpasser ses modèles, mais tel était son but. C’est ce qui le poussait à se lever tous les jours.

_________________
"Venge."

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Unknown
© Aditya

"Tolère."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11578-pas-le-temps-pour-les-regrets-ryuken https://www.ascentofshinobi.com/t11586-ryuken-dossier
Koei no Honryū
Koei no Honryū

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Empty
Jeu 8 Avr 2021 - 17:39





ゴキブリ皆殺し




Etrangement Honryū lui lança un regard noir quand il s’en prit à son ‘oeuvre’ ; on ne pouvait avoir tous les talents et l’art dans ses formes appliquées n’étaient pas vraiment l’un des siens. Mais qu’à cela ne tienne, il continua l’échange. « ... Pas différemment qu’avec un autre homme. C’est un accord entre deux partis. »

Sa paume faillit frapper son front. Ryūken avait des facilités mais aussi d’énormes lacunes et il avait parfois tendance à l’oublier, le traitant comme il se traiterait lui-même. « C’est un type de Ninjutsu oui. Les signes avec les mains, ça s’appelle des mūdras, baka. » Il attrapa pendant sa phrase une pincée de terre qu’il jeta au visage du jeune homme.

Il le laissa s’expliquer sur ses ambitions, qui restaient étonnamment raisonnables dans le fond, même si la forme se targuait d’un jeune égo n’allant pas sans rappeler celui d’un certain Torrent.

Son rire se mêla à celui du Chien Errant après ses derniers propos. Evidemment, ce ne fut que de courte durée car le temps n’était certainement pas au one man show.

Doucement, le grand brun balafré se leva et épousseta l’arrière de ses cuisses. Il claqua des doigts et Samehada sauta par un mystérieux procédé manche dans sa main.

« C’est bien possible, un meilleur bretteur disons. Mais les combats et surtout ceux à morts ne sont pas des duels d’honneur ou chacun prend son arme et guerroie dans les règles d’un entraînement au dojo. Tu devrais le savoir, vu où je t’ai trouvé. » Ils n’avaient presque jamais parlé de ce jour-là. Peut-être restait-il un abscès à crever mais Honryū et la psychologie ne faisaient jamais bon ménage. Du tact ? Il en avait à revendre, tant il n’en utilisait que de façon épistolaire, au grand maximum.

« Tu penses pouvoir vaincre le Mizukage ? Tu serais carbonisé avant même d’atteindre son corps à corps, crétin. Faire confiance à sa lame est une chose ; te montrer apte à la manier en est une autre. Sur le terrain du Kendo, je te l’accorde, tu es doué ou quelque chose comme ça. Mais tu es un shinobi à peine passable. Et d’une façon ou d’une autre, il va falloir arranger ça. Comme je te le disais, tu vas devoir te montrer digne devant l’espèce que tu convoites ; mais avant cela, tu devras te montrer digne devant moi. La condition est simple, petit homme. »

Honryū positionna ses doigts en un simple mūdra, celui du tigre.

« Prouve que tu n’es pas irrécupérable. Prouve à toi-même et à moi que nous ne perdons pas notre temps. Prouve à Kirigakure no Satô que tu es plus qu’un Mizujin paumé qui convoite un trésor dont la valeur le dépasse. »

D’entre ses doigts glissa un petit morceau de papier, trempé. Il en attrapa un dans sa poche et le lança vers le gamin. « Insuffle ton chakra dedans. »




_________________


Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Unknown
泣いて 暮らす も 一緒、笑って 暮らす も一緒
So long as my body doesnt relent ; This blade shall never know the meaning of mercy —
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11573-men-are-better-governed-by-their-vices-than-by-their-virtues-honryu
Ryûken
Ryûken

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Empty
Ven 9 Avr 2021 - 16:43
L’élève s’écarta avant de dépoussiérer son visage à l’aide de sa main, riant au méfait accompli par son professeur. Il était vrai que le jeune homme collectionnait les lacunes, contrebalançant l’avance qu’il avait dans bien des domaines sur ses concurrents Genin. Soudain il devint très sérieux et changea son faciès en une grimace étrange, imitant en réalité son aîné de manière comique.

- Et comment j’étais censé deviner, bakaaa.

Voilà ce qui caractérisait le lien qui unissait nos deux protagonistes, bien plus puissant qu’une platonique relation mentor-disciple. Ils s’étaient rencontrés au détour d’un drame immense, menaçant de s’entretuer au premier coup d’œil, et partageaient aujourd’hui leur quotidien comme deux frères vagabonds le feraient. Chacun respectait l’autre et connaissait les barrières à ne pas franchir, que ce soit dans l’autorité pour l’un ou dans l’insolence pour l’autre. Bien sûr, il arrivait très couramment qu’ils se prennent la tête pour un rien, mais comme en famille les embrouilles ne duraient jamais bien longtemps.

- Hm.

Un simple signe de tête accompagna son onomatopée. Pour une fois, le gamin se voyait privé de réponses et préférait ne pas rebondir sur l’énonciation du funeste évènement. Mais Honryū avait raison. Le Chien Errant ne pouvait croire en la défaite de son père au sabre. Il n’avait jamais vu personne maîtriser la lame comme Ashikage le faisait, délaissant complètement le Ninjutsu pour manier deux sabres à la fois. Peut-être était-ce là sa faiblesse ?... Un épéiste ne pouvait égaler un shinobi ? La leçon que tentait de lui enseigner le Torrent semblait en tout cas pointer vers cet horizon.

Les mots, difficiles à encaisser, s’encrèrent pourtant dans la tête du jeune homme. Il comptait prouver qu’il n’était pas irrécupérable. Ryûken avait conscience des efforts qu’il devait fournir pour rendre la pareille à son destin. Celui qui avait mis cet homme sur son chemin alors qu’il venait de tout perdre. Koei no Honryū était apparu comme une seconde chance, peut-être la dernière, et l’adolescent comptait lui rendre son investissement en devenant bien plus qu’un « Mizujin paumé ».

Ainsi, le Bâtard récupéra le papier tendu par son sauveur, qu’il fixa de longues secondes avant de s’exécuter. C’était la première fois qu’il essayait d’insuffler son chakra à l’intérieur d’un objet autre que son sabre et la sensation différait complètement. Il souffla un bon coup, le regard focalisé sur le bout de papier pincé par son index et son pouce. Doucement, l’énergie naturelle du garçon vint infuser sa main puis plus précisément la feuille tenue entre ses doigts, tandis qu’il se demandait à quoi pouvait bien servir cet exercice.


_________________
"Venge."

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Unknown
© Aditya

"Tolère."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11578-pas-le-temps-pour-les-regrets-ryuken https://www.ascentofshinobi.com/t11586-ryuken-dossier
Koei no Honryū
Koei no Honryū

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Empty
Sam 10 Avr 2021 - 19:32





ゴキブリ皆殺し




Bien que l’imitation simiesque avait de quoi provoquer un rire chez la cible, il se contenta de rouler des yeux. « Tu es au village depuis quelque temps, je ne sais pas, par envie d’apprendre ? Tu sors de ta chambre pour autre chose que jouer au Sabreur ? » La réponse silencieuse qu’il reçut après confirma que son poulain n’était pas simplement qu’un tête brûlée. Cependant, il lui restait bien des épreuves à surmonter et des démons à exorciser s’il souhaitait devenir au moins la moitié de celui qu’il aspirait être.

Mais le temps était un allié plutôt qu’un ennemi, dans la prime jeunesse de Ryūken et celle tout aussi relative d’Honryū. Comprenant bien que son discours n’était pas clair aux yeux du chérubin, il laissa le jeune homme digérer le constat. Les mūdras n’étaient pas essentiels et il avait lui-même emporté la victoire par la seule force de sa lame contre ses égaux mais là n’était pas question ; serait-il un bon senseï s’il le laissait se brider de la sorte ?

Il le laissa réaliser l’excercice mais pour l’instant, le bout de papier censé montrer les affinités élémentaires du jeune garçon semblait profondément endormi, tout comme son coiffeur au vu de sa tignasse indomptée. Un peu blasé, Honryū frappa du plat de la main le crâne chevelu de son petit comparse pourtant bien déterminé.

« Met la feuille contre ta paume. Et l’autre par-dessus. Pense à quand tu manies ton… Ton sabre. » Il fit des guillemets avec ses doigts, comme pour marquer le fait qu’un bout d’acier sans personnalité n’était pas digne d’être qualifié au même titre que sa propre Épée. « Imagine que c’est son manche que tu tiens. Que tu effectues une coupe. »

Il bâilla.

« Et bouge toi, j’aime pas attendre. »



_________________


Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Unknown
泣いて 暮らす も 一緒、笑って 暮らす も一緒
So long as my body doesnt relent ; This blade shall never know the meaning of mercy —
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11573-men-are-better-governed-by-their-vices-than-by-their-virtues-honryu
Ryûken
Ryûken

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Empty
Mar 13 Avr 2021 - 22:18
La question du mentor eût l’effet d’un flop, plongeant la scène jusqu’ici dynamique dans un long silence. En réalité, Ryûken cherchait actuellement une réponse à donner au Torrent et réfléchissait aux différentes activités auxquelles il s’était attelé depuis leur arrivée au sein du village caché de la Brume. Aucune ne vint. Le gamin soupira, prenant conscience qu’il ne faisait que de « jouer au Sabreur ». Koei no Honryū avait encore une fois raison.

- Tsss.

Il répondit comme son aîné aurait pu le faire, d’une simplicité bien étrangère à ses habituelles tirades qui ne finissaient pas. Cependant l’adolescent avait déjà oublié cette discussion pour se plonger dans l’exercice confié par son senseï. Papier en main, Ryûken suivit les instructions et le plaqua contre sa paume après avoir encaissé le taquet, échangeant un bref regard noir avec son tyran. Mais il ne pouvait se montrer insolent s’il ne réussissait même pas à s’occuper de cette vulgaire feuille. Mais qu’attendait-on de lui, au juste ? L’apprenti sabreur ne comprenait pas le but d’infuser son chakra dans cet objet anodin.

- T’es marrant. Tu crois que je réfléchis à ce que je fais quand j’effectue une coupe ? C’est naturel, ça s’explique pas.

Elevé depuis la naissance à l’art du sabre, ses muscles et son organisme avaient enregistré et automatisé la majeure partie de son maniement de l’épée. Ryûken était un combattant d’instinct, loin de toute théorie ou maîtrise des sciences shinobi, et l’exercice ridiculement simple lui posait plus de problèmes que prévu.

Il se concentra alors, fermant les yeux pour mieux imaginer son arme au creux de ses mains. Comment faisait-il, déjà ? Lentement, le chakra voyagea au travers de ses canaux pour atteindre la cible confiée précédemment par le Jônin. Sa paume recouverte par la seconde, Ryûken eût l’impression que rien ne se passait pendant de longues secondes. Il ouvrit les yeux, presque en colère après ce qu’il pensait être une mauvaise blague du porteur de Samehada.


- Tu te fous d’moi, c’est ça ? Très drôle Honryū. J’sais pas pourquoi j’t’écoute encore en fait. Allez, tu peux rigoler.

Mais tandis qu’il écarta ses mains l’une de l’autre, deux bouts de papier bien distincts chutèrent sur le sol sous son regard ébahi. Ils étaient plus petits que celui confié initialement, et… semblaient tranché dans leur diagonale ? Ses sourcils se surélevèrent, avant que ses yeux ne reviennent à l’expert en quête de réponses.

_________________
"Venge."

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Unknown
© Aditya

"Tolère."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11578-pas-le-temps-pour-les-regrets-ryuken https://www.ascentofshinobi.com/t11586-ryuken-dossier
Koei no Honryū
Koei no Honryū

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Empty
Ven 16 Avr 2021 - 23:09





ゴキブリ皆殺し





Le Chien Errant n’avait visiblement pas envie de rébellion au sens littéral du terme et se plia à la demande du grand brun balafré malgré un manque évident de confiance dans sa pédagogie branlante ; à raison. Si c’était une première de passer par ce rituel pour le chérubien, il en était de même pour Honryuu. Lui le vivait du prisme de l’enseignant et malgré parfois quelque similitude avec son propre comportement d’antan, Ryûken restait plein de surprises.

Mais étant un homme de terrain et d’action, toujours dans l’improvisation pour sauver sa propre vie, imaginer un axe pour apprendre à quelqu’un qui ne savait rien ne se montrait pour l’instant pas un énorme challenge.

Il lui évita encore une réflexion et le laissa mettre corps et cœur à la tâche en ignorant sa rhétorique fallacieuse. C’était là l'œuvre de sa jeunesse explosive.

Le Torrent observa scrupuleusement le papier dès que les doigts du Bâtard se déployèrent, Samehada sentant que l’expérience avait été un succès. L’odeur de mistral qu’elle fit transiter ne pouvait que confirmer ce qu’il avait devant les yeux. Il était un manieur de l’affinité Fūton, une bonne nouvelle pour un Sabreur, qui plus est un qui ne pouvait décemment pas utiliser de signes incantatoires. Au moins pourrait-il la cumuler à son maniement de la lame s’il avait la moitié du talent que lui prédisait le Jōnin.

« Bah voilà. » Il souffla sur les deux morceaux sectionnés pour qu’ils s’envolent au vent. « Terre, Eau, Foudre, Vent, Feu. T’as déjà vu des shinobis se battre. Chacun a ses propres affinités et certains en ont même plusieurs. D’autres peuvent même fusionner plusieurs d’entre elles pour des résultats… Surprenants. » Il se plongea un instant dans ses souvenirs de Mizu et d’outre-mer. Pas longtemps mais assez pour que son regard cuivré se perde un instant dans le paysage que dessinait l’horizon. « Bref. La tienne, c’est le Vent. Tu comprends ? Concentre-toi. » Il n’allait pas se répéter, vu combien c’était ennuyant d’expliquer ce genre de principes de base.

« Un bon allié pour un Sabreur. À toi de le faire ployer selon tes désirs, je vais pas écrire ton répertoire de jutsu. Soit, tu as réussi l’épreuve alors t’es “digne” d’en entendre plus. » Honryuu tourna le dos à son jeune ami l’espace d’un instant et découvrit l’énorme bouche de Samehada qui vomit instantanément un énorme rouleau, avant de vite cacher à la vue de son élève cette vision d’horreur déjà dissimulée par sa propre carrure.

« Voilà un peu de lecture. C’est des récits, des échanges épisto.. Des lettres. Bref, du savoir que j’ai obtenu à prix coûtant. Tu abîmes, je t'abîme. Essaie de te faire une idée sur tout ça, sur le pacte qui semble le plus légitime à tes yeux. Plus simplement... »

« Donne-moi ensuite les caractéristiques que tu recherches chez un allié de tous les combats. Un ami de tous les instants. Une entité à laquelle tu seras éternellement reliée. »

Il fit un pas vers lui.

« Tu es plein de lacunes. Cherche celles que tu ne pourras jamais combler. » Étonnamment, ça ne sonnait pas comme un reproche mais comme un véritable conseil.



_________________


Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Unknown
泣いて 暮らす も 一緒、笑って 暮らす も一緒
So long as my body doesnt relent ; This blade shall never know the meaning of mercy —
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11573-men-are-better-governed-by-their-vices-than-by-their-virtues-honryu
Ryûken
Ryûken

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Empty
Dim 18 Avr 2021 - 19:07
A l’aide de ses prunelles céruléennes, Ryûken suivit les bouts de papier s’envoler au gré du souffle de son sensei. Son attention revint tout de suite au professeur qui venait d’entamer un monologue qui s’apparentait étrangement à une… leçon ? Trop précieux pour être ignorés, les enseignements de son aîné restaient généralement concis ou mêlés à une forme d’activité pratique, cohérents avec son caractère plus silencieux qu’excentrique. Légèrement surpris par la forme, le fond n’en restait pas moins intéressant. Pour une fois que le maître se montrait bavard, le disciple se complaisait dans un mutisme qui lui était d’habitude étranger. Les protagonistes venaient d’échanger les rôles.

L’adolescent se gratta la joue en signe de réflexion tant qu’il réfléchissait aux paroles du Torrent. Le vent ? Qu’allait-il bien pouvoir faire de ce nouvel allié ? Aux vues de ses paroles, Honryū ne semblait pas décidé à lui mâcher le travail. Il allait devoir trouver sa propre voie. Son mentor ne faisait que lui transmettre des outils, c’était au Chien Errant d’en faire des armes. Il souffla du nez, conscient du long chemin qui lui restait à parcourir avant d’atteindre un huitième du talent de son nouveau « supérieur hiérarchique ». Il allait devoir charbonner dur pour mériter cette place au sein de l’équipe neuf.

Un air curieux apparut sur ses traits lorsque le balafré lui tourna le dos, poussant le jeune homme à se pencher légèrement sur sa droite pour tenter d’apercevoir quelque chose. Mais c’était peine perdue, l’épéiste expert revint à lui dans l’instant et souleva de nouvelles questions dans la foulée. D’où pouvait-il bien sortir l’énorme rouleau qu’il tenait dans ses mains ?


- Des échanges episto ? C’est quoi ? demanda-t-il innocemment en tendant sa paume droite pour le récupérer.

Lui qui s’attendait à un cadeau de la part de son aîné se voyait grandement déçu. De la lecture… Un cauchemar éveillé pour l’adolescent plein d’énergie qu’il était encore. A quoi bon perdre du temps à étudier lorsque l’on pouvait s’entraîner ? Ryûken n’osa pas poser cette question à voix haute, conscient de la réponse qu’il recevrait en pleine face, assurément plus violente qu’une simple explication.

Le tout nouveau Kirijin le déroula lentement pour simplement observer le début, pour observer de ses propres yeux quel enfer il allait devoir affronter. Au pire, il fera semblant de l’avoir lu pour faire plaisir à son senseï. Affichant un sourire malin, fier d’avoir trouvé cette faille dans l’éducation du manieur de Peau de Requin, le Bâtard prit quelques secondes pour réfléchir à ses dernières phrases. Pour lui, la question ne se posait pas. Il savait déjà quel animal l’attendait pour signer son pacte.


- Je veux récupérer le pacte de mon père, celui des Serpents de la Grotte Ryûchi. J’y étais promis. Et puis… J’en connais quelques-uns, ils veillaient sur moi petit. Je compte les retrouver et prouver ma valeur auprès d’eux.

Une légère tristesse traversa le visage du plus jeune avant qu’il ne se ressaisisse, forçant un bref sourire pour se remonter le moral.

- Et j’suis pas plein de lacunes, c’est toi t’es plein d’lacunes ! Jamais content, rabat-joie, radin, pas très beau… commença-t-il alors à énumérer en dépliant un doigt de sa main libre à chaque nouveau défaut.

_________________
"Venge."

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Unknown
© Aditya

"Tolère."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11578-pas-le-temps-pour-les-regrets-ryuken https://www.ascentofshinobi.com/t11586-ryuken-dossier
Koei no Honryū
Koei no Honryū

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Empty
Lun 19 Avr 2021 - 16:53





ゴキブリ皆殺し





L’espace d’un instant, il eut envie d’étrangler ce petit rejeton d’il ne savait exactement où pour son ignorance. En restant si souvent à son contact il avait peu à peu simplifier son langage déjà bien familier mais parfois quelque bribe de langage soutenu refaisaient surface pour son plus grand déplaisir. N’ayant pas pour vocation d’être professeur de langue, l’autochtone Mizujin éludait souvent ces questions. Cette fois, il passa encore au-dessus pour se concentrer sur le cœur de la discussion.

La lecture fut de plus courte durée qu’il ne l’espérait. Et pour cause.

Bien content de ne pas avoir à patienter plusieurs heures dans le silence -bien que cela ressemblait à un soulagement aux côtés de Ryûken- ses propos arquèrent son sourcil droit et il alla plonger le mordoré de ses prunelles dans l’océan des siennes, l’air plus surpris que véritablement choqué. Un jeu d’entrecroisement des toiles de la destinée ?

Il n’avait pas beaucoup de souvenir de l’énorme rouleau appartenant au Torrent premier du nom. Difficile de remettre les patronymes déjà inscrits dessus, à vrai dire il n’avait jamais vraiment pu voir son contenu.

« C’est marrant. C’était aussi le Kuchiyose de mon maître. » Pour la première fois depuis bien longtemps, il laissa s’afficher sur son faciès pâle un ersatz de sourire. Réel, tangible, non dissimulé derrière une moquerie ou autre chose de même acabit. La force d’une nostalgie qui l’étreignait dans la future conquête dudit pacte. Mais là n’était pas son heure de gloire mais celle de son poulain ; il réfléchirait à qui lier son sang très exactement plus tard. Fallait-il encore que Samehada soit d’accord…


« T’as oublié violent. » Lâcha-t-il avec son dépit habituel revenu d’entre les limbes de ses réminiscences tout en balayant les mollets du jeune garçon occupé à compter les défauts de son senseï avec sa propre jambe.

Il s’accroupit ensuite et toisa le garçon plein de poussière. « Parle-moi de ce que tu sais du Ryûchidô, Ryûken. Dis moi que tu as ne serait-ce que la moindre idée de ce dans quoi tu veux t’embarquer. » Il savait très bien que quand le gamin avait une idée ancrée dans la tête c’était peine perdu pour l’en faire changer. Alors il s’attendait plus à voir les trous encore à combler pour assurer telle entreprise.

Dans un coin de sa tête, il cherchait déjà sous quelle latte du plancher de la pièce lui étant réservé au Dojo des Sabreurs il avait caché les effets personnels de l’exilé.



_________________


Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Unknown
泣いて 暮らす も 一緒、笑って 暮らす も一緒
So long as my body doesnt relent ; This blade shall never know the meaning of mercy —
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11573-men-are-better-governed-by-their-vices-than-by-their-virtues-honryu
Ryûken
Ryûken

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Empty
Ven 23 Avr 2021 - 0:08
Ce fut le tour du jeune homme d’hausser les sourcils, véritablement surpris par l’air que venait de prendre son senseï à l’annonce de ses mots. Pour une fois, son mentor laissait transparaître un semblant d’émotion, une sincérité palpable et non dissimulée derrière son habituelle ironie. Il avait lui aussi suivi les préceptes de quelqu’un qui l’avait visiblement marqué. Ryûken hésita un instant à en demander plus, triturant sa lèvre inférieure à l’aide de ses incisives en guise d’indice, avant qu’un vif ratissage d’Honryū ne lui fasse mordre la poussière. Trop naïf, l’adolescent toussa légèrement tout en se redressant.

- Aïe, bordel…

Ainsi, le pacte des Serpents du Ryûchidô n’appartenait pas seulement à son père ? Le Chien Errant se souvenait de plusieurs discussions qu’ils avaient tenu à ce sujet, toujours curieux d’en apprendre plus quant à ces créatures mystiques et intrigantes. Mais Ashikage savait préserver ses secrets. Et pire que le Torrent à ce niveau-là, le paternel du garçon ne faisait pas partie du groupe des bavards. La seule langue qu’il avait pris le temps de lui transmettre était celle du Sabre. Une éducation par la force et la rigueur, loin des longues tirades qu’aimait tenir le Bâtard depuis qu’il s’était fait libérer de son joug par le meurtre du Mizukage.

Tandis qu’il massait sa cuisse engourdie par sa chute, le Chien Errant prit le temps de réfléchir quelques instants avant de répondre à l’interrogation du plus vieux. Que savait-il du Ryûchidô ? Un lieu aussi énigmatique qu’imaginaire à ses yeux. Existait-il vraiment ? Ne faisait-il pas partie de ces comtes que l’on racontait à son enfant pour l’aider à s’endormir ? Même s’il ne doutait pas de l’existence des Serpents Légendaires qu’il avait eu l’occasion de côtoyer, leur histoire restait une zone d’ombre qu’il n’avait pas eu le temps d’éclaircir.


- C’est l’endroit où ils vivent ? Les serpents qui parlent viennent de là. Mon père me disait que ce lieu se trouvait à Mizu, que c’était l’une des raisons qui l’avaient poussé à venir ici, par le passé.

Les informations, maigres et imprécises, revenaient au compte-goutte à l’esprit du jeune shinobi. Cela faisait un an que l’adolescent avait préféré tirer une croix sur sa vie passée plutôt que d’y replonger, mais cet échange l’obligeait à se remémorer certains souvenirs. Il fuyait encore la nostalgie et le deuil de son père. Un soupir plus tard, Ryûken vint se mettre en tailleur après avoir dépoussiéré son kimono. Il continua de soutenir le regard du Sabreur confirmé.

- Eux me connaissent sûrement plus que l’inverse. Certains d’entre eux se chargeaient de veiller sur moi quand j’étais petit. Il y en avait plusieurs. Je sais qu’une épreuve m’attendait. Ils attendaient que je sois prêt, prêt à les honorer.

L’endeuillé baissa les yeux sur le sol, où d’un doigt il dessina le serpent dont il se rappelait, un léger sourire au visage. Il aurait aimé suivre cette voie qui lui était tracée, bien qu’il ne regrettait pas non plus sa vie actuelle.

- Mais je ne sais pas où chercher. Pourquoi ne sont-ils jamais venus d'eux-mêmes ? Je me dis que je ne suis pas encore assez fort. Pas assez méritant.

Il finit de tracer la langue du reptile, avant de relever la tête les yeux presque humides. Non, il ne comptait pas pleurer ni montrer un signe de faiblesse, mais nul doute que ses pensées actuelles n’étaient pas des plus joyeuses. Il restait un gamin perdu à la suite du décès de son seul parent, et raccroché au Phare qu’il avait trouvé au milieu de la tempête. Peut-être qu’Honryu ne réalisait pas encore l’attache qu’il représentait.

_________________
"Venge."

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Unknown
© Aditya

"Tolère."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11578-pas-le-temps-pour-les-regrets-ryuken https://www.ascentofshinobi.com/t11586-ryuken-dossier
Koei no Honryū
Koei no Honryū

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Empty
Ven 23 Avr 2021 - 22:30





ゴキブリ皆殺し



« Ils ne font pas que parler. Certains d’entre eux sont sûrement plus forts que moi. » Un aveux de faiblesse pas avéré mais bel et bien vrai, si il en décantait toutes les informations réunies jusqu’alors. Il ne se sous-estimait jamais, pas plus qu’il ne se leurrait sur sa propre force contre laquelle il se mettait en antagoniste de multiples façons.

« Ce sont des animaux dotés du don de chakra, il est donc normal qu’eux aussi puissent exceller dans les domaines qui font de nous des shinobis. » Il écouta ensuite le gamin lui raconter des bribes de son passé. Parfois à la faveur d’un feu de camp ou d’un entraînement, il s’ouvrait ainsi. Ryûken n’était à vrai dire à l’instar de Honryû pas un grand sentimental et ces moments prouvaient ce lien qui n’avait jamais peiné à se créer entre eux. Un de ceux qui transcende la chair et le sang.

Ses pupilles dorées plongées dans celle de l’enfant, il pouvait comme à son habitude voir le vrai Torrent. Un homme abrupt mais juste et calme qui ne jugeait ni ne dénigrait ses pairs. « Et tu l’es ? Prêt. » Ses paupières se froissèrent quelque peu pour donner à son regard un air presque félin, telle une panthère cherchant à déceler si sa proie pouvait se débattre.

« Il y a bien une épreuve, un acte de foi. » Il posa lui aussi les yeux sur le dessin. Il était vraiment très doué dans le fait d’illustrer une créature existante et la faire passer pour une chimère sortie de l’imagination d’un enfant mentalement retardé de huit ans…

« Ne te leurre pas. Si ces reptiles te couvaient, c’était simplement car il respectaient un ordre, une consigne. Quand tu qualifies une personne de serpent, ça ne part jamais d’un bon sentiment et c’est pour une raison. »

Il ne lâcha pas le Bâtard du regard et rien sur son faciès ne rappela quelque émotion proche de la moquerie. Le stoïcisme incarné. « On n’est jamais assez fort. Sois-le assez pour accomplir tes objectifs et ce sera bien suffisant, gaki*. »

Il bailla et jeta un regard à Samehada. Ses yeux étaient devenus les miroirs de toute autre émotion. Ryûken ne pouvait savoir ce qu’il communiquait à cette dernière mais c’était un ordre froid et implacable, une mission à laquelle elle ne pouvait échouer.

Ne le blesse pas.

« J’ai l’dos en compote, attrape mon épée et suis-moi. On va aller manger. T’as une paie de genin maintenant, il serait temps de m’inviter tu crois pas ? »

Il se retourna vers le gamin et le dépassa, un sourire en coin, discret mais visible.

litt. diablotin, garnement



_________________


Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Unknown
泣いて 暮らす も 一緒、笑って 暮らす も一緒
So long as my body doesnt relent ; This blade shall never know the meaning of mercy —
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11573-men-are-better-governed-by-their-vices-than-by-their-virtues-honryu
Ryûken
Ryûken

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Empty
Lun 26 Avr 2021 - 19:53
D’une ignorance propre à son âge, Ryûken pensa sur l’instant que son mentor le faisait marcher, très loin d’imaginer la puissance que pouvaient atteindre les plus redoutables Kuchiyose du Yuukan. Des animaux qu’il avait évidemment côtoyés mais rarement vus combattre, si ce n’est contre quelques bandits de pacotilles qui venaient s’en prendre à lui pour faire pression sur son père. Une époque révolue et qui ne lui manquait pas vraiment.

La question de l’aîné ne trouva pas de réponse claire dans le regard de son disciple. S’il ne pouvait se l’admettre, l’adolescent doutait encore et malgré toute la confiance qu’il avait en lui, cette quête du pacte représentait quelque chose de très important à ses yeux, bien plus qu’une simple volonté d’acquérir un compagnon animal ou de la puissance. C’était une véritable chasse. Une chasse de son passé, de sa vie perdue dans l’incendie du Dojo provoqué par l’attaque du Cavalier de Feu. Ces serpents représentaient peut-être son seul héritage.


- Je sais.

Répondit-il simplement, le regard plongé dans celui de son sauveur, voix tremblotante et couvant une gêne au fond de la gorge trahissant peut-être l’apparition d’un sanglot. Le garçon se racla la gorge puis se mit à sourire, se relevant tout en effaçant son dessin d’un balayage du pied. Il comptait bien accomplir chacun de ses objectifs, et les paroles de son mentor, maintenant encrées dans son esprit, allaient le guider jusqu’à ce qu’il puisse y parvenir.

Comme si l’Infréquentable avait tout compris, comme s’il avait pu lire en lui et déceler la moindre émotion, celui-ci sut agir en conséquence et panser ses plaies en lui offrant un sacré cadeau : une preuve de confiance inestimable. Ainsi, Ryûken se mit à rire et fila soulever l’Espadon qui lui servait de Sabre. Tentant tout de même un coup d’œil entre les bandages après quelques minutes suffisantes pour rattraper son senseï, le garçon reçut un taquet qui le remit vite en selle.


- Aïe ! Déjà que c’est pas simple à porter ! Oui, oui, promis j’regarde pas… Mais non j’regarde pas j’te dis… Hein ?! Comment ça j’ai l’air d’un clown avec une épée plus grande que moi ? Allez, compte pas sur moi pour payer ton dessert, baaaakaa.

Ainsi s’en allèrent les deux frères, après une discussion plus importante qu’on ne pouvait l'imaginer.

_________________
"Venge."

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Unknown
© Aditya

"Tolère."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11578-pas-le-temps-pour-les-regrets-ryuken https://www.ascentofshinobi.com/t11586-ryuken-dossier
Contenu sponsorisé

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken] Empty
Revenir en haut Aller en bas

Squale et squamate ◈ ACTE I [FT. Ryūken]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Complexe Shinobi
Sauter vers: