Soutenez le forum !
1234
Partagez

A l'orée des flots | Yuki Misaki

Kaguya Mei
Kaguya Mei

A l'orée des flots | Yuki Misaki Empty
Dim 4 Avr 2021 - 21:33

A l'orée des flots


Tes poings se perdent en boucle dans un vide qui faisait un piètre adversaire. Depuis ta récente promotion, les entraînements claniques fusaient à tout va mais te dégouttaient encore plus de la vie d'apprenti shinobi. L'ambiance au domaine était trop catastrophique pour que les échanges avec des gosses de trois fois moins ton âge ne se soldent pas sur des humiliations quotidiennes. Ils avaient étés entraînés pour n’éprouver aucune pitié et l'intimidation, la moquerie, les supercheries étaient des outils de déstabilisation qu'ils utilisaient sans même le calculer.

Alors te voilà, condamnée à errer dans les rues du village en quête d'un endroit plus clément ; ou ta solitude serait une compagnie diablement plus enrichissante que la leur. Seul hic de ces excursions ; difficile pour toi de progresser quand tu n'avais pas d'autres repères que ce que tu pouvais observer de loin ou lire -et dieu savait que ton amour pour la lecture était timide-. Ta condition te différenciant grandement des autres Kaguya, ils avaient accepté que tu cherches ailleurs pour optimiser tes compétences ; mais tu devais être honnête... Tu n'avais aucune idée de la démarche à suivre pour progresser à la vitesse de leurs espérances. Pire ; tu n'en avais nullement l'envie ou la motivation.

Deux trois coups suffisent à t'ennuyer et ta danse combative prend fin aussi rapidement qu'elle avait commencé. Toute cette mascarade prendrait-elle un jour fin ? Tu avais beau avoir suggéré à maintes reprises que ton cœur n'aspirait ni aux arts combatifs, ni à volonté globale du village ou à ses intérêts propres. « Volonté de l'eau » ? Volonté à l'eau.

Tes yeux s'arrêtent alors sur l'océan et son immensité ; tu avais dérivé si loin dans tes pensées que tu te retrouvais presque prête à prendre le large. Le premier pas est toujours le plus dur ; il effleure l'eau et s'y pose comme les surhommes que les shinobis prétendaient être. Le deuxième accélère la cadence, t’entraînes dans une course vers l'horizon comme pour qu'il t'engloutisse.

C'est là qu'une voix vient rompre tes idéaux ; tu ignores ce qu'elle dit ou ce qu'elle veut, mais tu sais déjà qu'elle s'adresse à toi. Une vague de taille moyenne te fait basculer avec une certaine fluidité vers la côte ; et ton premier réflexe est d'observer au loin la silhouette qui t’interpelle. Elle est plutôt fluette et te fait penser à une poupée de cire qui n'allait en rien avec le décor usé par le sel et les âges du ponton sur lequel elle se trouvait.

- Tu veux quoi ?!

Sur la défensive, tes mots sont agressifs, prêts à en découdre avec celle qui t'arrachait à ton moment de liberté.

@Yuki Misaki

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11575-kaguya-mei#100540
Yuki Misaki
Yuki MisakiEn ligne

A l'orée des flots | Yuki Misaki Empty
Lun 5 Avr 2021 - 4:40
les derniers rayons de soleil de l’été perçaient une magnifique journée déjà bien entamée. Les congés étaient une denrée rare chez les shinobis et les kunoichis d’un village caché. Pourtant si importante, la vie militaire qu’amenait cette vocation aux tendances meurtrières poussaient ses membres à consacrer temps et effort à un perfectionnement de soi afin de ne pas tomber au combat. Après tout, se permettre du repos pourrait, en bout de ligne, signer son propre arrêt de mort. D’autant plus que l’homme au chapeau était sur le point de lancer les premiers assauts menant à une grande guerre.

Pour Misaki, une journée de repos était un luxe qu’elle avait décidée de se payer. Premièrement, parce qu’elle avait donné beaucoup à son village et à son développement personnel. Elle avait enchaîné apprentissages, missions et affrontement en tout genre. Allant du combat amical, au duel mortelle ayant marqué sa psyché d’un trauma parfois paralysant. Elle avait faire des rencontres officielles avec son enseignante et un coéquipier qui, finalement, avait décidé de quitter l’équipe pour une raison qui lui était encore inconnue. Elle avait développé son panel de technique et son perfectionnement personnel avait atteint un niveau qu’elle n’aurait jamais pu espérer et tout ça, à cause de son enseignante ; Gozan Arukisa.

Elle s’était permit une petite journée afin de se remettre des intenses émotions des dernières semaines et quoi de mieux qu’une marche sur le bord de l’océan. L’odeur du port Naragasa avait un petit je-ne-sais-quoi d’apaisant pour la Yukijine. Elle qui avait grandi dans ce village depuis l’âge de 6 ans, elle s’était habitué aux effluves réconfortantes qui émanait des différents commerces et embarcation du port du village caché de la brume.

Vêtu d’une simple robe d’été rayé aux tissus criant son existence dans une famille riche et d’un chapeau de paille ornée d’une coquette boucle bleuté, la genin arpentait le bord de l’eau quand, distraite par la présence d’une femme marchant sur l’eau, une rafale de vent déchapeauta l’adolescente et envoyât l’accessoire se poser près de la femme mystère. Misaki hurla alors, tout en envoyant la main à ce qui semblait être une kunoichi de par ses capacités à se mouvoir sur l’océan.

[Misaki] – Heeeeeeeey !

Aucune réponse…

[Misaki] – HELLLLLLLO !!! Critait-elle encore plus fort

La dame sorti quelque peu de sa stupeur et dévisageait l’adolescente aux traits angélique. D’un ton sec, elle demanda à la pauvre petite Misaki. Elle qui sentait alors une dose d’anxiété grimpé dans sa gorge, lui répondit d’une voix saccadé.

[Misaki] – Je… voulais…. Juste mon chapeau.

Hélas, son action ne servait plus à rien puisqu’elle aurait probablement gagné plus de temps à aller le chercher lui-même, qu’à essayer d’interagir avec la bête. Elle partit alors à courir en direction de son bien et, en marchant sur l’eau à son tour, éclaboussa son interlocutrice sans s’en rendre compte. En récupérant l’objet, Misaki se retourna pour apercevoir que la suite des événements allait prendre une tournure qu’elle aurait préférée éviter…

_________________

#19bcf5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki
Kaguya Mei
Kaguya Mei

A l'orée des flots | Yuki Misaki Empty
Mer 7 Avr 2021 - 23:03

A l'orée des flots


Si tes yeux pouvaient lancer des éclairs ; ils le feraient probablement sans même chercher à s'auto-modérer. L'angélique semblait avoir comprit que ton humeur avait basculé à l'instant ou sa voix t'avait arrachée à tes rêves d'évasion. Alors, quand elle avait réclamé son chapeau, que tu n'avais aperçu que sur le tard, ta tension monta en flèche. Au point de t'en rendre aigrie ; machiavélique... et sournoise.

Ton visage devient alors tout le contraire ce qu'il venait d'afficher : Souriant à outrance, avec des traits tellement tirés qu'ils transpiraient les faux semblants.

- Oh ouiiii, ton chapeau hmm ? Ouiii ouiiii pardonnn je ne l'avais pas vuuuuuuuu

Tu t'étais petit à petit rapprochée de la demoiselle et avait tendu une main vers le bien tant convoité, comme pour le réclamer.

- Ah c'est si dommage, si je l'avais rattrapé à temps il ne serait pas tout trempé maiiiiiis.... Est-ce que je peuuuuux ? …

Tu prends avec délicatesse son trésor, toujours un sourire affligeant recouvrant ton visage. Tu le secoue tout d'abord comme pour le dépoussiérer, mais seules quelques gouttes s'échappent et rendent ton action utile. D'un coup, une flamme s'échappe de tes doigts et vient recouvrir la coiffe dans sa totalité.

Ton sourire se transforme en un métamorphe démoniaque, habité par la satisfaction d'observer le tissu fondre sous la chaleur. La vapeur fait remonter l'odeur de brûlé à mesure que la matière s’embrasait et devenait poussière. En quelques secondes, tu venais de ruiner son précieux chapeau, et tu tirais une profonde satisfaction à observer le désarroi de l’inconnue.

Tu ne peux retenir un petit rire sadique lorsque le dernier centimètre disparaît sous les flammes, te forçant même à lâcher prise sous peine de te brûler. La dernière envolée s'échoue donc sur l'eau, pousse un dernier petit crachat avant de s'enfouir à jamais sous l'océan.

- Oh, oups.

L'erreur était humaine ? Pas pour toi. Tu feignais une moue choquée, mais ne pouvait t'empêcher de montrer sarcastiquement toutes tes dents. C'était le juste retour des choses pour t'avoir ainsi harponnée à ce village des enfers.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11575-kaguya-mei#100540
Yuki Misaki
Yuki MisakiEn ligne

A l'orée des flots | Yuki Misaki Empty
Jeu 8 Avr 2021 - 0:28

Profondément surprise, Misaki était restait bouche-bé des actions de son interlocutrice. Avec un regard et un sourire machiavélique, la Kaguya avait complètement détruit le bien de la Yukijine. C'était gratuit, ce n'était absolument pas nécessaire et c'était particulièrement provocant. Si en temps normal, l'adolescente ne lui aurait offert aucune réaction, les événements des dernières semaines portaient lourd sur la psyché de la genin et elle était loin d'être dans un été normal.

Il n'était vraiment pas difficile de lire la colère qu'éprouvait la jeune Yuki. Au prise d'une émotion intense, sa nature chakrique se dévoilait malgré elle. Toujours sur l'eau, elle ne marchait désormais plus sur du liquide. Une quantité infime de chakra Hyôton s'expulsait involontairement de la jeune genin, qui était devenu glacial au toucher et qui rependait des petites quantités de glace sur ce qu'elle marchait. Rien de bien méchant, rien de bien utilisable, mais assez significatif pour indiquer qu'elle n'allait pas bien. Pas en ce moment, pas après avoir failli y rester en pleine mission, pas après avoir vu un trauma paralysant ressortir lors d'un affrontement avec Tokage et surtout pas après avoir appris que son plus grand désir, celui de traquer les membres de son clan ayant déserté à Iwa n'allait jamais être réalisable dû à un stupide traité.

Cet acte ignoble et intimidant venait d'être la goûte d'eau qui avait fait déborder le verre métaphorique de la fille des glaces. Sauf qu'elle n'était pas du genre à exploser de colère, non, elle était bien trop calculé pour ça, bien trop politiquement entraîner pour se laisser aller d'une façon aussi barbare. D'autant plus que si elle sautait à la gorge de la dame devant elle, elle pouvait dire aurevoir à ses projets d'intégrer la Kenpei.

[Misaki] - Je te propose un pari. Si je gagne, tu me rachète un chapeau. Si tu gagne, je te paye un repas au restaurant de ton choix.

Lui dit-elle en la fixant d'un regard froid et perçant. Il était clair qu'il ne s'agissait pas d'un choix, mais d'une couverture. De toute façon, à voir le comportement de la dame en face d'elle, ce n'était pas un défi qu'elle refuserait. Les duels amicaux était permis et encouragé entre shinobi de la brume sanglante et elle venait de se créer une couverture parfaite.

Sans attendre la réponse réel de sa comparse, Misaki manifestait clairement son désir en réalisant quelques mûdras. Elle put sentir la température diminuer à mesure qu'un tas de glace s'accumulait dans le fond de gorge. D'un coup, elle projette un unique projectile en direction de celle qui venait de devenir son adversaire.


Résumé du tour:
 

_________________

#19bcf5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki
Kaguya Mei
Kaguya Mei

A l'orée des flots | Yuki Misaki Empty
Dim 18 Avr 2021 - 15:41

A l'orée des flots


Tu puisais ta fierté dans les traits désormais durcis de l'angevine. La douceur avait quitté son visage pour ne laisser place qu'à une colère froide, maîtrisée malgré elle. Tu aurais bien continué de te moquer de son sort pendant quelques minutes encore, mais elle te proposa un pari qui cachait surtout des airs de revanche. Parce qu'elle ne te laissa même pas le temps d'analyser la proposition : parce que dans ta foutue malchance, il avait fallu qu'elle soit également une shinobi ; parce qu'elle avait d'ores et déjà lancé une offensive à ton encontre.

Un pic de glace avait germé et fonçait vers toi comme pour t'embrocher le cœur et lui rendre sa réelle nature ; un cœur de glace, indifférent aux maux d'autrui. Tu n'as pas d'autres choix que de répondre à son duel par la seule rétorque qui soit équivalente ; des mudras, et une dizaine de petites sphères d'eau naissantes qui germent ici depuis le sol aqueux avant d'engloutir totalement l'attaque.



Ce temps d'accalmie te permet de penser sérieusement au deal ; pour sur, si tu gagnais, tu lui ferais payer le plus côté des restaurant du coin ; le genre qui n'était clairement pas dans tes moyens.

- Deal blondinette, j'ai déjà une idée du restaurant où je vais pouvoir me goinfrer grace à PFFTOI

Pendant que tu parlais, tes mains avaient effectué discrètement un mudra ; et de ta bouche avait germé un senbon aqueux. Tu avais délibérément choisi de l'expulser en parlant, désireuse de créer un effet de surprise par ce geste.



L'offensive vole donc juste qu'à sa cible ; son cœur. Pour rendre la pareille, pour montrer que toi aussi tu pouvais le faire, combattre, être quelqu'un, t'enfuir de ce néant si TU le désirais. Sans le savoir, Misaki était bien tombée, parce qu'elle assouvissait une soif de confrontation inavouée ; parce que ta colère et le traquenard que réprésentait Kiri faisaient germer ce besoin de défoulement. Qu'il soit verbal ou combatif. Justifié ou non.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11575-kaguya-mei#100540
Yuki Misaki
Yuki MisakiEn ligne

A l'orée des flots | Yuki Misaki Empty
Dim 18 Avr 2021 - 16:07

La technique utilisée par la Kaguya avait un attrait intéressant. C'était sympa de voir une bulle se saisir du projectile. Ça avait un petit effet calmant aussi, pas assez pour sortir l'adolescente de sa trance guerrière, mais cette avait définitivement un potentiel pour épater des enfants à une fête d'enfant. Peut-être étais-ce là le futur qui attendais l'élémentaliste suite aux duels avec Misaki ?

Misaki était bien curieuse de connaître le restaurant qui intéressait la dame devant elle. Elle ne lui avait pas laisser le choix de la réplique et avait entamée les hostilités, mais le pari ne semblait pas déplaire à son interlocutrice qui avait profiter des quelques mots qu'elle lui adressait pour envoyer un subtile senbon aqueux. L'effet de surprise couplé à la discrétion de la technique avait eu raison des défenses de la Yukijine.

Se rendant compte trop tard de l'existence de la menace qui se dirigeait contre elle, elle n'aurai pas eu le temps de réaliser le moindre mûdra pour se défendre. La seule chose qu'il lui serait possible serait d'esquiver la technique, mais le projectile aurait continué sa course en direction d'une mère de famille. Elle réalisa tout de même une esquive, mais seulement dans l'objectif de positionner son épaule dans la ligne de mire. Le senbon se logea, causant une douleur et un léger saignement.

Misaki réalisait ensuite les quelques mûdras nécessaire à l'activation de sa prochaine technique. À la fin de la séquence, elle cracha une quantité de glace qui forma un chemin de pique cristallisé qui filait en direction de son adversaire. La nature Hyôton des techniques de Misaki rendait possible la réalisation d'une telle technique, même sur une surface aqueuse. Sauf que contrairement à son habitude, le chemin n'était pas rattaché à rien ne resterait pas très longtemps sur le terrain du combat et irait s'échouer sur la plage.

Misaki enchaînait ensuite la réalisation de nouveau mûdras et crachait dix projectile en direction de son adversaire. Si elle se doutait bien que la technique que lui avait montrée la Kaguya l'instant d'avant serait bien suffisante à les arrêter, elle avait un plan en tête qu'elle aurait peut-être l'occasion d'exploiter, si elle venait à réitérer la même défense.

Résumé du tour:
 

_________________

#19bcf5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki

A l'orée des flots | Yuki Misaki

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Port Naragasa
Sauter vers: