Soutenez le forum !
1234
Partagez

Les supercroquettes | Avec Kaguya Mei

Meikyû Sakumo
Meikyû Sakumo

Les supercroquettes | Avec Kaguya Mei Empty
Jeu 8 Avr 2021 - 20:07
PNJ
Dans l'appartement de Lionel


Ma copine me réveilla en tambourinant sur des djembés dans un rythme calme et régulier. Lorsqu'elle libéra une de ses mains pour agrémenter le tout avec de la flûte, j'avais l'impression qu'elle voulait me réveiller dans un rituel chamanique. Quelques minutes plus tard j'avais une mauvaise impression, une étrange impression comme si grâce à une technique de détection ninja j'étais capable de compter le nombre de personnes dans l'appartement. Curieusement j'en comptais que quatre : Cécilia, Robot notre toutou, Vroom-vroom notre poisson rouge et moi-même. Conclusion, il manquait quelqu'un à l'appel : notre cher et tendre chaton tigré.

> Pixel ? Piiixeeel ? Miamamaw~

Aucune réponse, Cécilia leva un sourcil et Robot aboya : Vwooof !

En allant dans la cuisine j'y découvris avec étonnement que la fenêtre me parlait avec une douce et fraîche voix qui me caressa le visage... Et là ! Que vois-je par terre ! La boîte en plastique, ouverte, avec toutes les supercroquettes de Robot éparpillées comme si elles voulaient retrouver leur liberté. Je fis rapidement le lien, Pixel le Gourmand avait touché à cette spéciale nourriture faite pour mon chien ninja puis il avait fuit par la fenêtre ouverte.

Que faire alors que ma femme et moi travaillons aujourd'hui ? Est-ce que Pixelounet va réussir à revenir seul après avoir mangé ça ? Certainement pas.





PJ
À l'extérieur des geôles, Sakumo



Adossé à un fier et solide acacia, je lézardais au soleil tandis que l'ombre s'amusait à me cacher progressivement de lui, à mesure que les heures défilaient. Songeur, je ne les voyais pas passer. La mélodie du ruisseau et le bruissement des feuilles me charmait et m'invitait à procrastiner, quand tout à coup, un joli papillon se posa sur mon nez.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11604-meikyu-sakumo
Kaguya Mei
Kaguya Mei

Les supercroquettes | Avec Kaguya Mei Empty
Dim 18 Avr 2021 - 15:29

Les supercroquettes


Les jours commençaient à s'aligner les uns aux autres et te faisaient redouter une forme d'habitude à ce quotidien. Petit à petit, les souvenirs s’effaçaient et étaient remplacés par de nouveaux réflexes. Chaque détail oublié te plongeait dans un état indescriptible par les mots ; mais ton caractère insaisissable en était définitivement la résultante. Tu étais une bête qu'on avait baladé ça et là ; dont l'environnement avait radicalement changé, au point que son métabolisme même doive s'adapter. Une monstruosité qui devait survivre malgré tout, malgré sa propre conscience. Parce que son adaptation était inné. Tu te dégouttais à survivre mieux que tu l'avais imaginé. La nourriture était à ton goût ; l'environnement n'avait de toxique que ses habitants, qui étaient clairement faciles à éviter. L'horizon était drastiquement différent, mais pas désagréable comme tu aimais souvent le dire.

Le mal du pays n'était jamais apparu, ou plutôt ; il s'était éclipsé bien plus rapidement qu'escompté. Une idée que ton fort intérieur n'osait pas assumer. Une frustration naissante, mélange de culpabilité et d'amertume, te pousse à vadrouiller tel un chien errant dans les rues de Kiri ; à en explorer les moindres recoins pour peut-être trouver une chose qui ferait taire cet état d'être. Peut-être en voyant le pire visage que ce village avait à montrer ; alors ton habitude se retransformerait en une profonde rancœur.

Les goêles sont donc naturellement la visite idéale. Crimes, préjudices, folie. L'endroit idéal pour nourrir ses inquiétudes et questionnements. Ton regard voyage plus vite que ton cœur et décrit avec précision les recoins cachés des ruelles esseulées. Ici, peu de silhouette à l'horizon, juste des gardes, quelques chats errants et...

Un type qui avait trouvé ça logique de faire sa meilleure sieste sur un arbre qui jalonnait les geôles. La jambe ballottant dans le vide, le reste du corps affalé sur le tronc ; les yeux mi clos. Il avait l'air bien serein pour quelqu'un qui se trouvait à quelque mètre d'un asile ou les criminels ne demandaient qu'à s'échapper et sévir sur le village.

- Ça va tranquille ? T'as pas trouvé plus glam' pour faire ta sieste ?

Ton regard juge l'arbre de haut en bas. Cette rencontre aurait du s'arrêter à cette simple remarque, mais tu entends alors les feuilles s'agiter et s'éventrer avant de laisser apparaître une énorme boule de poils hérissés. Juste au dessus du nonchalant venait d'apparaître une espèce d'animal surexcité qui semblait bien motivé à lui atterrir sur le visage... Peut-être pour dévorer le papillon qui s'était posé sur lui ?

- Attenti- !

Tu aurais bien voulu le prévenir davantage ; mais le monstre poilu était déjà sur lui ; griffes et crocs déployés.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11575-kaguya-mei#100540
Meikyû Sakumo
Meikyû Sakumo

Les supercroquettes | Avec Kaguya Mei Empty
Jeu 10 Juin 2021 - 17:18
PJ

À l'extérieur des geôles

Tombant de l'acacia, mon coeur, surprit, sonna à travers ma cage thoracique en imprimant jusque dans mes os les vibrations d'un tambour tempétueux. Auparavant immobile et profondément endormi, ma soixantaine de kilos furent surpris et entamèrent une belle chute. La première réaction sur mon visage fut la surprise qui se transforma en un sourire plein de rancoeur qui, s'il pouvait s'exprimer envers le fautif, dirait : je vais le choper celui-là ! Sous l'assaut aiguisé du vil félin je tombais comme une bûche ou comme le meilleur des abrutis et le bougre, c'est en me griffant salement au visage, cisaillant mes bandages, qu'il avait entamé les présentations.

Désormais dans les griffes intangibles du vide, je voyais mes bandages déchirés flotter dans l'air comme si j'avais les serpents de Méduse.

- Ahaaa... !

Soudain...

Bruit:
 

... ma chute cessa et je m'évapora dans les airs car il s'agissait là, preuve de prudence, d'un clone de moi-même. C'est alors, cachés pas d'épais bras de feuilles que, quelques mètres plus haut, je me réveilla et sauta aussitôt de l'arbre au risque de me péter la cheville.

Alors que l'un des deux gardes se précipita vers l'intérieur des geôles pour aller chercher mille ryos symbole d'un pari perdu me concernant, je tomba alors nez à nez avec une jeune inconnue au yeux bleus et de mon âge. Alors que j'allais commencer les présentations je vis au loin, s'échapper de mes griffes, le vilain matou qui passa habilement entre les jambes du seul garde pour aller précipitamment se cacher à l'intérieur du sinistre bâtiment. Forcé de monter la garde l'homme grimaça et resta cloué sur place, contraint d'attendre son collègue.

- Salut ! dis-je en tendant amicalement la main, Je m'appelle Sakumo, tu m'observais ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11604-meikyu-sakumo

Les supercroquettes | Avec Kaguya Mei

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Geôles
Sauter vers: