Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio]

Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] Empty
Sam 17 Avr 2021 - 16:48
Missive:
 

Le soleil commençait à peine à se coucher, la chaleur de la journée laissait peu à peu à une fraîcheur que tous accueillaient à bras ouvert. Cet été plus que tous les autres lui paraissaient sans fin, mais peut-être était-ce justement parce qu’elle se rendait maintenant compte du temps qui passait. Car avant, Hideko ne comptait ni les jours, ni les mois, ni les années ; peu importait que le calendrier puisse avancer, puisque sa vie, elle, restait toujours la même vie ennuyante et éreintante qu’elle avait toujours connu. Ce passé là était révolu.
Alors en partance pour son appartement, après une journée remplie de cours et d’entraînements, Hideko fut convoquée à l’accueil de l’académie. Cette invitation ne souffrait d’aucune question : il s’agissait là d’une mission qui lui été attribuée. Les missions s’étaient enchaînées ces derniers temps : à peine avait-elle le temps d’en finir une et de se reposer un peu qu’elle s’en voyait attribuer une nouvelle ; cette vérité ne la peinait aucunement, car elle y voyait là l’opportunité d’acquérir de l’expérience, se démarquer et gravir les échelons.
Le premier jour, celui de son entrée dans les rangs shinobis, elle se demandait comme elle pourrait bien faire pour rattraper son retard par rapport à tous ces adolescents et adolescentes, ces hommes et ces femmes qui étudiait la voix du ninja depuis leur tendre enfance. Son acharnement à étudier et s’entraîner quotidiennement, saisissant toutes les opportunités qui se présentait à elle pour en bénéficier, tout cela portait finalement ses fruits, mais elle était encore loin, très loin de son objectif.
Surtout, la réponse qu’elle avait reçu à sa première lettre avec Yahiko lui avait apporté un nouvel objectif : celui de le revoir. Pour se faire elle n’avait d’autre choix que de gravir les échelons afin de pouvoir sortir du village : à cette fin, elle y userait de la même détermination et du même acharnement que depuis ses débuts.
Vêtue d’une robe légère d’un bleu clair qui laissait passée l’air, profitant ainsi de la moindre brise pour se rafraîchir, elle se dirigea vers la salle de réunion qui lui avait été indiquée à l’accueil. Arrivée devant la porte en bois, elle tourna la poignée et salua les deux shinobis présents. Tour à tour ils se présentèrent puis ils lui expliquèrent en quoi consistait son attribution et qu’elle ne fut pas son heureuse surprise d’apprendre qu’elle ferait partie de l’équipe chargée d’enquêter sur le groupuscule qui faisait chanter les commerçant. A une première occasion déjà elle avait pu mener l’enquête, épaulée dans cette tâche par Akio.
Akio… elle lui devait des excuses pour son comportement lors de leur dernier entraînement. Encore une fois elle n’avait su contrôler sa rage, encore une fois elle avait grièvement blessé un camarade. Comble du malheur, elle avait refusé son invitation à posteriori et s’était en allée sans un mot. Pourtant, le jeune homme n’avait pas mérité un tel traitement : c’était elle, sa faiblesse, qui l’avait enragée à ce point. Hideko le savait, il s’agissait là de son plus grand point faible. Sa propension à perdre le contrôle et se déchaîner contre son adversaire l’amènerait à courir des dangers inconsidérés. Elle devait parvenir à se contrôler, à déchaîner cette rage de vaincre, ce brasier qui brûlait en elle, tout en gardant le contrôle sur lui. Comment faire ? Pourquoi était si en colère ? Contre qui l’était elle ? Contre quoi ? Ça elle ne le savait pas, mais elle savait où elle devait chercher.
Elle écouta avec attention les explications de ses supérieurs, puis lu le dossier qu’ils lui tendirent. En plus de @Kentoku Akio, qui était encore une fois de la partie, les deux genins se verrait confiés à une jonin. Qu’elle ne fut pas sa surprise quand elle entendit le nom de @Metaru Anzu prononcé. Ainsi celle qui avait sauvé sa petite sœur allé à nouveau croiser sa route. Se souvenait-elle encore de Hideko ? Elle aurait tôt fait de le découvrir.


La réunion se poursuivit pendant plus d’une heure, puis Hideko fut libérée. Aussitôt, elle se hâta vers l’hôpital afin de rendre visite à Aya, car ce jour n’était pas un jour comme les autres : elle voulait demander rendez-vous avec les médecins en charge de sa petite-sœur. Il était temps pour Aya de rentrer chez elle, temps pour les deux sœurs, seule survivante de leur tragédie, de se retrouver. Elle le savait :les négociations seraient âpres, mais Hideko n’accepterait pas un refus ; Aya devait venir habiter chez elle, sans quoi elle ne parviendrait jamais à se rétablir complètement.
Sa pause attendrait, elle devait aussi aller rendre visite à Aya avant que l’heure pour se faire ne soit passée.
D’un pas pressé, elle longea le fleuve puis prit le premier pont sur sa gauche afin de rejoindre l’hôpital. L’imposant bâtiment était accroché aux sommets du village, dominant ce dernier de toute sa puissance.
Quand elle y fut finalement arrivée, elle se présenta directement à l’accueil. Une jeune eiseinin du nom de Miya se tenait derrière le comptoir, chargé d’accueillir les nouveaux arrivants et de les aiguiller dans le dédale qui composait l’hôpital. Hideko elle n’avait pas besoin de cela : elle connaissait le chemin pour rejoindre la chambre d’Aya sur le bout des doigts. Aussi, elle avait fait la rencontre d’une grande partie du personnel médical et se faisant ne prenait plus la peine de se présenter. Tout juste hochait-elle la tête afin de saluer l’hôte ou l’hôtesse de son arrivée.
Contrairement à ses habitudes, elle alla à la rencontre de Miya et lui fit par de sa demande. Celle-ci fouilla dans ses fiches, puis informa Hideko qu’il était possible de les rencontrer à la fin de la semaine.
La date était fixée, le sort en était jetée. D’ici là, elle devait se préparer au mieux afin de les convaincre de lui rendre Aya. Il en allait de sa survie.



Le lendemain matin, Hideko se prépara : vêtue d’une robe noire courte et proche du corps, elle se chaussa avec une paire en tissu lui permettant une grande mobilité, tout en lui permettant de rester totalement discrète ; elle fixa son armement à l’intérieur de sa roche dans un repli prévu à cet effet et enfila ses jambières et ses gantelets au cas où le combat se montrerait nécessaire ; sa chevelure nouée en une multitude de tresse, elle sortir de son appartement et se dirigea vers la place de Kumo, lieu de rendez-vous du petit groupe.
Ayant marché d’un pas pressée, elle du reprendre son souffle une fois arrivée sur les lieux. L’excitation de la veille avait perduré jusqu’en cette chaude matinée, matinée durant laquelle allait s’amorcer une mission chère à ses yeux.
Ses deux camarades ne tardèrent pas à arriver. Dans un premier temps, Akio apparu à l’une des entrées de la place. Hideko le salua afin de le guider jusqu’à lui puis, lorsqu’il fut à sa portée, ouvrit la discussion.

─ Bonjour Akio, comment vas-tu ?

Le jeune homme commença à lui répondre, mais la jeune femme ne lui en laissa pas le temps et renchérit.

─ Je voulais m’excuser pour la dernière fois...

Devait-elle s’excuser de l’avoir blessé ? Il pourrait ressentir cela comme un insulte, car ce serait ainsi que Hideko prendrait un telle comportement. Aussi, elle décida de se contenter de s’excuser pour son comportement.

« Je suis parti sans un mot, ou presque… et je n’aurai pas du. »

Elle s’inclina légèrement en signe de respect, puis se releva, l’air gênée.

« Je m’excuse. »



Dernière édition par Metaru Hideko le Jeu 22 Avr 2021 - 11:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kentoku Akio
Kentoku Akio

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] Empty
Lun 19 Avr 2021 - 15:57
Une mission de rang B venait d'être assigné au Genin, et pas n'importe laquelle. Cette mission il la voulait depuis le départ. Elle constituait la suite de l'enquête sur le groupe extorquant des marchands sur la place du village. Enquête qu'il avait mené de main de maitre avec l'aide d'Hideko. D'ailleurs elle était elle aussi de la partie, comme une certaine Anzu, encore une Métaru, Jônin qui plus est. Fallait-il vraiment dépêcher une gradée aussi importante pour une mission comme celle-ci ? Certes le danger était clairement présent, mais un Chûnin aurait pu suffire. Commençant à préparer ses affaires, Akio lu les remarques que ses supérieurs avaient pu écrire sur l'ordre de mission, ainsi que les réels objectifs qui allaient être les leurs. Toujours pas d'intervention... C'est une petite pointe de déception qui commença à surgir au fond de lui. Il fallait ici approfondir les connaissances de la police de Kumo en s'assurant les services de la jeune femme que le Céleste avait observé dans un immeuble d'habitation comme d'une source.

Un autre questionnement travaillait le Kentoku, et celui-ci concernait la façon d'être d'Hideko, dont le comportement lors de l'entrainement avait frôlé l'irrationnel et le très limite, tant sur le déferlement de puissance que la réaction sociale : elle avait détalé sans avoir pris la peine de s'installer avec son camarade pour prendre une collation pourtant bienvenue. Quelle allait être la Métaru lui faisant face ? Il le saurait bien assez tôt et se décida à sortir de chez lui pour se rendre tranquillement sur le lieu du rendez-vous qui n'était autre que la place marchande.

Tee-shirt blanc léger, veste noire à peine sorti de chez lui qu'il fut saisit par la chaleur ambiante. Nous n'étions qu'en matinée et déjà s'en était presque insoutenable.

Il avança jusque sur la place et fut le second arrivé. En effet au loin, impossible de se tromper à la couleur de la chevelure, Hideko était déjà présente. Elle lui fit signe pour le guider jusqu'à elle. Akio ne se fit pas attendre et pressa le pas jusqu'à l'atteindre pour la saluer mais elle prit l'initiative.

« Bah écoute.. »

Même pas eu le temps de répondre que la Métaru enchainait sur des excuses par rapport à son comportement. En effet si celui-ci n'était pas commun et quelque peu irrespectueux, le Céleste ne lui en tenait pas rigueur. Tout le monde avait des démons à combattre, et lors de leur affrontement il était clair que la demoiselle avait croisé les siens.

« Ne t'excuse pas pour si peu Hideko, vraiment ! J'ai bien compris que quelque chose n'allait pas. Puis quelques aspirants intéressés par le taijutsu sont venus me voir après, j'ai distribué la nourriture, répondu à quelques questions puis je suis parti me faire soigner. D'ailleurs... »

Il marqua un temps d'arrêt, prenant faussement un air grave et toisant sa comparse du regard.

« J'ai quelques nouvelles techniques dans mon sac, et la prochaine fois je te le dis, nous ne connaitrons pas le même résultat. Bref ! J'ai hâte d'en apprendre encore plus sur cette affaire, elle me tient à cœur. Je suis certain qu'on peut et qu'on doit aider cette jeune femme. »

Cessant alors de monopoliser la parole, le Kentoku commença à regarder autour de lui dans l'espoir de découvrir la silhouette de leur chef d'équipe du jour. Il avait hâte de voir une kunoichi de ce niveau en action. Et espérait que cette mission permettrait de dévoiler le potentiel danger que courrait Kumo. Si un groupe agissait dans l'ombre pour mettre à mal son organisation, les forces militaires que représentait notre trio se devait d'agir rapidement.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Anzu
Metaru Anzu

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] Empty
Mar 20 Avr 2021 - 15:27
Une nouvelle mission lui a été attribuée, c'est du moins ce qu'elle a compris de l'homme qui est parti en courant en laissant la missive derrière lui après avoir manqué de se faire aplatir par un boulet, quelle idée aussi de ne pas passer par la porte d'entrée comme tout le monde pendant qu'elle fait ses expérimentations ? Enfin, la missive lui indique tout ce qui s'est produit jusque là, mais ça lui paraît encore incomplet, heureusement, les deux personnes avec qui elle doit travailler pour cette mission se sont occupés de la précédente qui a conduit à celui-ci, elle va pouvoir avoir un peu plus d'informations de leurs parts, et puis, ça lui permettra de pouvoir les juger sur comment faire un rapport oral à un supérieur, il faut croire qu'elle commence à se sentir l'âme d'un examinateur à force.

Elle finit par arrivé après avoir retirer la poudre qui s'est trouvé sur son corps dans une tenue plus confortable, plus ouvert aussi que son nouvel habit, mais qui lui permet une bien plus grande liberté au niveau des mouvements que son yukita. Elle a cependant toujours avec elle son ombrelle, encore ouvert la couvrir contre le soleil. Elle s'approche du lieu de rendez-vous, reconnaissant bien évidemment cette Metaru dont elle a sauvé sa soeur, mais pas le jeune homme qui l'accompagne. Sans doute un autre Genin, d'où sa présence ici pour une mission de plus haut rang, une mission rang B nécessite la présence d'un Chunin ou d'un Jonin, et il faut croire que personne n'a envie de se bouger pour aider ces deux personnes. Elle soupire, c'est encore pendant ses expérimentations qu'elle se fait appeler, enfin.

- Hideko, Akio.

Dit-elle pour dire bonjour et avoir leur attention, pendant qu'elle les observe tous les deux, deux jeunes gens inexpérimentés mais pleins de potentiel, au moins, elle n'est pas tombé sur des idiots.

- Je serais celle qui vous accompagnera pendant cette mission. Maintenant, avant qu'on débute cette mission, y-a-t-il autre chose que vous voulez me dire ou qui ne figure pas sur cette missive ?

C'était bref, mais une mission rang B est bien loin d'être une mission très facile à prendre en main.

_________________

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/u784
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] Empty
Jeu 22 Avr 2021 - 12:01

Akio ne semblait pas lui en tenir rigueur, tout du moins c’était ce qu’elle croyait et cela la soulageait. Le jeune homme était loin d’être un sot, aussi espérait-elle qu’il puisse comprendre que dans ce monde, chacun porte son fardeau et que pour certain il était plus difficile que d’autres de le porter.
Aussi, il lui annonça avoir ajouté un certain nombre de techniques à son panel, ce à quoi elle sourit. Elle aussi s’était durement entraîné depuis leur dernière rencontre, elle aussi avait fait de nombreux progrès et ne se laissait plus surprendre par la même stratégie deux fois. La prochaine fois qu’ils combattraient, sa victoire serait sans appel ; elle y ferait preuve de la même détermination, de la même rage de vaincre, mais s’en perdre le contrôle d’elle-même.
Hideko devait laisser le passé au passé et aller de l’avant. Maintenant qu’elle avait trouvé des réponses à ces questions, d’innombrables autres questions s’étaient posées : c’était sur cela qu’elle devait se concentrer, ça et récupérer Aya.
Akio ne s’attarda pas plus sur le sujet et réorienta la conversation vers leur mission du jour, expliquant que cette affaire lui tenait à cœur, désirant aider la jeune femme. Hideko, elle aussi, désirait l’aider et la libérer de la cage dans laquelle elle s’était retrouvée. Elle connaissait ça mieux que personne.
Une voix féminine appela Hideko, venant de sa gauche, une voix qui ne lui était pas inconnue : c’était celle d’Anzu. La jeune femme était arrivée, les choses sérieuses allaient pouvoir commencer.


Hideko était particulièrement contente de savoir que ce serait Anzu qui les accompagnerait : cela lui donnerait l’occasion de faire plus ample connaissance avec celle qui avait sauvé Aya.
La jonin ne prit pas la peine de se présenter, expliquant qu’elle serait en charge de les accompagner durant cette mission. Allait-elle logiquement prendre la direction des opérations ? Ou allait-elle leur laisser ? Sa phrase laissait planer le doute alors qu’Hideko pensait que Anzu prendrait logiquement le rôle de chef. Enfin, elle s’enquit d’informations supplémentaires qui n’auraient pas été inscrites dans la missive.
Hideko prit la parole, d’un ton affirmé.

─ Bonjour Anzu-san. Je ne sais pas qu’elles sont les informations qui vous ont été données, donc je vais vous résumer en deux mots notre première mission, qui a amené à celle que nous allons réaliser maintenant.

Elle marqua une pause, prenant le temps d’ordonner sa pensée afin d’être le plus clair possible.

« Le village avait reçu des plaintes concernant un homme qui se présentait aux marchands en difficulté pour leur proposer un marché : une augmentation de leur clientèle contre 30 % de leurs bénéfices. En cas de refus, il pouvait devenir violent. Nous avons menés l’enquête, Akio et moi-même et avons trouvé que la situation est plus complexe qu’il n’y paraît. »

Les faits étaient posés, place aux résultats de leur enquête.

« Il s’est avéré que cet homme était un henge, couplé à une clone. Nous l’avons compris grâce au nuage de fumée qui se produisait quand il disparaissait des lieux. Nous avons ensuite repéré une femme suspecte se déplaçant sur les toits, femme que nous avons suivi. »

Hideko prit soin de raconter le plus fidèlement possible les faits, parlant du travail effectué comme d’un tout, d’un travail d’équipe minutieusement abouti.

« Notre hypothèse était la suivante : cette femme devait être la shinobi responsable de ces chantages. »

Cette idée directrice résumait le résultat de leurs réflexion et justifiait la suite de leurs actions.

« Nous l’avons vu rentrer chez elle, puis nous avons vu 2 autres hommes d’aspect musclés qui semblaient la faire chanter, comme l’indiquait son comportement avant et après qu’ils soient partis. L’un de ces deux hommes était justement identique au Henge de la femme. »

Tous les faits étaient posés, ne restait plus que la fin de leur réflexion, réflexions que Hideko avait émise dans son rapport et qui semblait avoir été jugé plausible par les autorités, puis que la mission qu’on venait de leur confié se basait dessus.

« Notre idée est donc que cette femme doit elle-même être victime du chantage d’un groupe plus important dont font partie ces deux hommes. »

Ses explications furent succinctes mais aussi complètes et ordonnées que possible. Aussi, elle espérait que cela permettrait à Anzu de saisir les événements et la situation dans laquelle ils évoluaient.

« Voilà, vous avez toutes les informations en notre possession. »

Avant que l’un de ses deux collègues n’intervienne, Hideko voulait éclaircir la personne qui porterait la responsabilité de la mission.

─ Si je me peux me permettre une dernière intervention, vous avez dit que vous nous accompagnerez pendant cette mission. Vous voulez dire que vous allez la dirigé, non ?

Sa question était clairement dirigée afin de ne pas froisser son interlocutrice : elle proposait une échappatoire, Anzu pouvant simplement répondre par l’affirmative si elle le désirait sans pour autant sentir son autorité remise en question.



Rapport de la précédente mission:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kentoku Akio
Kentoku Akio

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] Empty
Dim 25 Avr 2021 - 19:16
La Jonin d'expérience arriva alors, de façon très contrôlée, presque froide. Akio la regarda sans pour autant la dévisager. Tout semblait montrer l'étendue des responsabilités des plus hauts gradés du village. Cette dernière commença par expliquer brièvement son rôle avant de demander si les deux genins possédaient des informations intéressantes ne figurant pas sur l'ordre de mission. C'est Hideko qui se décida à donner tous les détails possibles en possession du duo, ce à quoi Akio ne trouva rien à redire. Le résumé était clair, concis. La Métaru termina sur une question innocente en direction de sa supérieure, demandant si elle accompagnerait ou dirigerait. Si la logique était respectée, alors la réponse serait superflue. Le Céleste prit alors la parole pour venir préciser certaines notes et interrogations.

« Si je puis me permettre, je suis resté plusieurs minutes à observer la femme en question et les deux hommes l'interpellant. Ils étaient dans le logement de celle-ci, qui semblait véritablement abattue. Plus que ça, je suis presque certain qu'à leur départ, elle a versé des larmes, je la voyais sangloter. »

Il s'arrêta brièvement pour mieux structurer ses pensées, relisant une nouvelle fois l'ordre de mission.

« Elle habite dans un immeuble, clairement surveillé par le groupuscule. Des salamandres, j'en ai vu plusieurs peintes sur certains murs là-bas. Si chantage il y a, nous devrons fortement nous méfier : la femme est kunoichi, elle sait se défendre. Ne surtout pas prendre cette affaire à la légère. »

En effet le groupe suspecté des multiples faits similaires dans la capitale semblait avoir fait du quartier en question sa base d'opération. Une telle façon de faire n'évoquait à Akio que les manœuvres d'un groupe mafieux. Ce n'était pas bon du tout et ils devaient mettre un terme à ces agissements. Continuant alors ses paroles, il en vint à la suite des actions du trio.

« Ce que je vous propose, c'est de vous emmener sur le toit d'où j'ai pu observer la femme en question. De là-haut nous aurons un angle intéressant sur le bâtiment ainsi que sur certaines rues du quartier. »

En attendant leur réponse, il commença à faire une projection intérieure pour se rappeler où avait-il perçu les fameuses salamandres, pour le moment suspectés d'être le signe de reconnaissance du groupe. Il était persuadé l'avoir vu sur la façade de l'immeuble d'habitation, ainsi que sur l'un des terrains d'entrainements, au niveau des structures des gradins. Des lieux importants ou bien simplement des signes d'un mouvement grandissant ? À l'heure actuelle, il était encore trop tôt pour tirer des conclusions.

Décidé à mener le groupe sur le lieu d'observation, Akio ouvrit la marche. Se déplaçant aisément dans les artères du village, on sentait à mesure où on s'approchait du quartier un changement d'ambiance. Tant dans les effluves que dans les visages, les regards devenaient de plus en plus froids, les habitants croisés, distants. Moins d'enfants jouaient dehors. Bientôt le Céleste bifurqua dans une impasse à l'abri des regard. Il commença à courir le long du bâtiment avant d'atteindre le toit. Plat, ce dernier se voyait marquer en de certains endroits par de la peinture écaillée. Face à eux s'étendait un bâtiment aux balcons assombris par un soleil à l'opposé. C'est là qu'il pointa son doigt, en direction d'un appartement au cinquième étage.

« Là, c'est où j'ai pu observer notre potentiel victime de chantage. Mais visiblement elle n'est pas chez elle... »

Au travers du vitrage, pas de signe de vie. Cependant plusieurs objets semblaient renversés à l'intérieur. Est-ce qu'elle avait rencontré des problèmes ? Jetant un regard furtif dans les rues du quartier, Akio pu s'apercevoir que personne ne les avait vu monter. Un point pour eux. Sur l'entrée du bâtiment, une grande salamandre était peinte.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Anzu
Metaru Anzu

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] Empty
Sam 15 Mai 2021 - 23:18
Anzu écoute ce que disent les deux Genins, d'abord Hideko qui résume ce qu'ils ont fait durant cette mission, qu'ils sont venus à la base pour une histoire de plainte sur un chantage, celui d'un homme qui a imposer un échange louche sur l'augmentation du nombre de client pour des marchands contre une grosse partie des bénéfices, beaucoup trop grosse pour que ce soit rentable ou même légal. Ce genre de taux n'est pas légal même pour une affaire de visibilité ou de recherche de clientèle, il y avait des limites, ce taux est une vraie fraude à lui tout seul, et pourtant elle est certaine que des marchands ont fini par acceptés sous la pression ou la menace, voir par nécessité. Enfin, ils sont là pour régler cette affaire, et même si l'homme en question est en vérité une kunoichi qui elle-même subit un bizutage, il fallait s'en occupé. Qu'une menace soit fait sous une autre, cela ne change rien à sa nature, sa peine ne sera peut-être pas aussi lourde, mais c'est une peine quand même. Akio rajoute des infos supplémentaires, puis leur indique un potentiel point de vue à utiliser.

- Quelle subisse un chantage ou non, elle subira les conséquences de ses actes. Et pour ta question, je risque de me faire tirer les oreilles si je vous laisse diriger l'équipe, alors je vais devoir être à la tête de ce groupe.

Elle soupire, puis suit donc Akio en faisant en sorte de ne pas trop attiré l'attention, alors qu'elle commence à observer la maison qui serait la demeure de leur chanteuse qui se fait chanté. Elle observe la demeure, visiblement, elle est vide, mais il vaut mieux être sûr de ce fait avant de tenter quelque chose. Anzu active un sceau sur son oeil, alors qu'elle inspecte la maison avec celle-ci pour voir si rien de suspect s'y trouve. Elle ne constate aucunes traces de créations chakratiques, mis à part une chose étrange.

- Cette salamandre painte à l'entrée du bâtiment, elle rejette du chakra. Difficile de dire pourquoi, mais éviter de vous en approcher, cela pourrait être un genre de sceau qui réagit à la présence de chakra. Les Suzuris utilisent souvent ce genre de procédé pour piégé ceux qui passent près de leur "création".

Elle observe ensuite la fenêtre, puis commence à enchaîné les mudras pour commencer la création d'un oiseau de chakra, semblable à un vrai. L'oiseau ressemble à une pie, et si les deux genins ne l'ont pas vu se faire fabriquer devant leur yeux, ils penseront que c'est une vrai, commençant déjà à piailler.

- Je vais faire inspecter l'intérieur de l'appartement, pendant ce temps, essayez de trouver d'autres indices et vérifiez que personne ne nous a vu.

Elle fait voler la pie vers la fenêtre ouverte de l'appartement, tandis qu'elle pose un doigt sur un oeil fermé - celui qui ne brille pas du sceau - pour partager la vue de l'oiseau et pouvoir le contrôler plus librement. Visiblement, il y a eu des traces de luttes, et la jeune femme semblait avoir été prise au dépourvu vu que de la nourriture cuisinée est encore présente dans l'assiette. Elle parvient même à voir un peu de rouge par terre, vu l'absence de bouteille de vin, elle peut penser que c'est du sang, l'oiseau entre dans le bâtiment, puis pose ses pattes dans cette flaque écarlate, avant de continuer l'inspection.

Techniques utilisées:
 

_________________

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/u784
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] Empty
Mar 18 Mai 2021 - 20:05

Akio ajouta quelques informations à ses explications, donnant quelques précisions sur le comportement de la femme, potentielle victime, ainsi que l’immeuble dans lequel elle logeait. Il ajouta aussi avoir remarqué des salamandres peintes sur les murs, était-ce là la signature du groupe ? Ou d’un autre gang ?
Aussi, il proposa à Anzu de les mener jusqu’au toit duquel il avait fait toutes ses observations. Hideko acquiesça son idée d’un hochement de tête, puis tous trois partirent vers les lieux, déambulant dans le village, descendant à travers ses ruelles afin d’atteindre le quartier bas. Pendant la marche, Anzu s’exprima sur leur cible : selon elle, elle devrait subir les conséquences de ces actes, qu’elle subisse un chantage ou non. Ces propos, d’une extrême froideur, génèrent Hideko, était-ce donc là le sens de la justice de sa bienfaitrice ? Que ferait-elle si cette femme n’avait pas eu d’autres choix ? Si un membre de sa famille, voir son enfant, était pris en otage ? La condamnerait elle avec la même sévérité ? De tels propos n’étaient pas sans lui rappeler ceux qu’avaient tenus son géniteur pendant toutes ces années. Peu importe les raisons, une faute et une faute et la même peine, la plus dure, doit toujours être appliquée, mais pour Hideko, ce n’était que pure cruauté et pure idiotie.
Pourtant, elle ne pouvait s’arrêter de trouver des excuses à Anzu. Peut-être avait-elle vécu une situation similaire ? Peut-être y avait-il une raison à une telle froideur ? Étayant un tel jugement ?
Elle fut quelque peu déçue quand Anzu confirma être la chef d’équipe. Elle ne doutait aucunement de ses capacités, qui devaient être bien supérieures aux leurs, mais peut-être que cela leur aurait servi d’expérience ? Une formidable expérience, en compagnie d’une jonin telle que Anzu. Que cette dernière prenne la place qui lui est due représentait aussi un intérêt majeur, car tous deux pourraient l’observer faire et apprendre à son contact. Aussi, sa légère déception disparut aussi vite qu’elle n’était apparue.
Au fur et à mesure qu’ils descendaient dans le village, l’atmosphère changea. Les gens, l’ambiance, la propreté, l’état des bâtiments, tout changea, tout devint plus froid, plus abîmé, comme si ce village là était différent de celui dans lequel elle vivait. Pourtant, Hideko ne vivait pas comme tous les autres membres du clan, Metaru, nobles privilégiés qui vivaient dans le quartier, tout en haut du village. Non, elle vivait dans le village, avec le peuple, comme elle l’avait toujours fait.
Son esprit se perdit quelques instants dans ses souvenirs : Kamui habitait à un peu plus à l’est, dans la bordure plus sécure du quartier bas. Cela faisait quelques semaines déjà qu’elle ne l’avait pas vu et elle espérait que tout aille au mieux pour elle. Pour sûr, quand elle aurait un peu plus de temps, elle passerait lui rendre visite.
Quand ils arrivèrent en haut du toit, Akio indiqua l’appartement dans lequel s’était passé toute la scène. Hideko y jeta un coup d’œil, qui se renforça lorsqu’elle vit que plusieurs objets semblaient renversés ou brisés.

─ Quelque chose cloche. Dit-elle, prudente.

De toute évidence, la mission allait prendre une tournure plus critique bien plus rapidement qu’escompté. Anzu, prit la parole et commença par leur indiquer de ne pas s’approcher des salamandres peintes, expliquant qu’il pouvait s’agir de sceaux piégés, réagissant à la présence de chakra, comme ceux dont étaient capable de faire les Suzuri.
Elle fit une série et un oiseau, à s’y méprendre avec un vrai, mais entièrement fait de chakra. Ce dernier prit son envol et se dirigea vers l’appartement. Pendant qu’Anzu inspecterait l’intérieur du bâtiment, elle demanda aux deux genins de trouver d’autres indices, tout en vérifiant que personne ne les voit.

─ C’est compris. Akio, on se sépare ? Je vais inspecter l’extérieur du bâtiment, en commençant par le toit.

Hideko prit son élan et s’élança sur un toit voisin, limitrophe de l’immeuble, afin de pouvoir l’observer et s’assurer de l’absence de sceaux ou autres pièges. Arrivée sur les tuiles, elle veilla à être le plus discrète possible, marchant sur la pointe des pieds afin de ne faire aucun bruit. Elle observa avec attention le toit. Aucun signe de sceau. Elle s’y élança et y atterrit. De là, elle commença à en faire le tour, afin d’observer les ruelles qui l’entouraient. Il y en avait trois, la rue principale, une rue perpendiculaire et une ruelle parallèle, toute petite, qui était de l’autre côté. La première et la seconde paraissaient normales : ci-et-là des détritus étaient entassés et d’autres saletés. Puis, quand elle termina son tour, se penchant du haut de l’immeuble sur la petite ruelle de l’autre côté, elle vit plusieurs gouttes de sang au sol, ainsi que d’autres objets qui semblaient détruits, comme si quelqu’un y avait été lancé dessus. Cependant, elle vit aussi là, peinte contre un mur, une salamandre.
Deux entrées permettaient d’y accéder : une porte à l’arrière de l’immeuble et la ruelle parallèle. La salamandre se trouvait à se coin là, informant ceux qui ont apposés ce sceau de quiconque tenterait d’entrée par l’arrière. Hideko, prudente, prit un instant de réflexion sur la marche à suivre.
Le mieux qu’elle puisse faire était d’invoquer Atsuo, qui, grâce à son odorat puissant, pourrait peut-être traquer la victime grâce au sang qui était projeté sur le sol et le mur, mais était-ce son sang ? Rien ne pouvait le confirmer, mais à minima, il devait s’agir du sien ou de l’un de ses assaillants, s’ils s’étaient débattus. Ce territoire appartenant à ces brigands, il aurait été très étonnant que d’autres personnes, d’autres gangs, s’y soient aventurés.
Tous connaissaient les règles ici et ceux qui ne les connaissaient pas les apprenaient vite.
Hideko effectua un mudra, concentrant son chakra dans ses pieds et commença à descendre perpendiculairement au mur.



Puis, une fois arrivée en bas, elle fit se coupa le doit à l’aide d’un kunaï et effectua une seconde série de mudras

─ Kuchiyose no Jutsu : Atsuo !



Le Caracal apparut dans un nuage de fumée, se tenant sur ses quatre pattes, devant elle.

─ Bonjour Hideko, tu m’invoques dans un endroit… Bien étrange cette fois-ci.

Il huma l’air et grimaça.

─ Bonjour Atsuo. J’ai besoin que tu sentes ce sang qu’il y a là. Elle désigna les projections du doigt. Nous recherchons une femme, une criminelle suspectée dans une de chantage, mais qui serait elle-même victime de chantage par un autre groupe.


Tous deux revinrent sur le toit où se tenait Anzu, de par le toit du bâtiment d’en face. Là, Hideko s’adressa à sa supérieure, lui faisant un compte rendu de la situation.

─ Madame, voici Atsuo, c’est un Caracal.

Elle désigna Atsuo de la main et ce dernier salua la jonin d’un très discret hochement de tête, puis elle continua.

« J’ai inspectée le toit et l’arrière du bâtiment et à l’arrière j’ai vu plusieurs projections de sang, ainsi qu’une salamandre peinte que nous avons évité. Je pense que ce sang appartient à notre victime ou à ses agresseurs, si elle s’est défendue. Ce territoire étant le leur, il est peu probable qu’un autre gang y soit venu régler ses comptes. J’ai invoqué Atsuo afin qu’il mémorise son odeur et qu’il nous aide à le retrouver. Si nous arrivons à retrouver sa piste, d’une manière ou d’une autre, Atsuo pourra nous indiquer où elle se trouve, ou où se trouvent ses agresseurs. »


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kentoku Akio
Kentoku Akio

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] Empty
Dim 23 Mai 2021 - 13:52
Avoir un senseur dans le groupe était un luxe que le trio pouvait se payer. Akio regarda Anzu réaliser tout un cheminement technique afin d'obtenir le plus de détails possibles : Un oiseau, une étude du bâtiment et déjà les premières conclusions tombaient : Les peintures de salamandres n'étaient pas de simples dessins mais imbibés de chakra. Evoquant la possibilité que ce soit des pièges Suzuri, Anzu demanda alors aux deux genins de mener l'enquête autour de l'immeuble en faisant attention de ne pas éveiller les soupçons.

Si il était clair que quelque chose n'allait pas dans l'appartement, il convenait de ne pas tirer de conclusions hâtives. Hideko, paraissant plus à l'aise que son comparse taijutsuka, prit l'initiative en sautant par delà le toit où ils étaient postés afin d'atterrir sur une habitation plus proche de leur objectif. Akio lui resta quelques instants en place. Il était démuni en ce qui concernait les techniques de dissimulation... Soupirant légèrement il sauta de leur lieu d'observation pour se réceptionner dans la ruelle qui leur avait permis de grimper à l'abri des regards. Là il se décida à l'aide d'un Henge à adopter un visuel plus proche des personnes qui résidaient dans le quartier.

L'objectif du Kentoku était de repérer d'autres salamandres dans les rues environnantes, notamment l'artère la plus commerciale, celle croisant l'entrée de l'immeuble. Pour ne pas se faire confondre par le sceau Suzuri, il se plaça à l'opposé de la porte d'entrée, fixa cette dernière en continuant d'avancer. Curieusement, il n'y avait personne même à l'entrée, pas de gros bras comme la dernière fois, ce qui fit hausser un sourcil au genin. Des attroupements se formait ci et là, certains tournaient dans divers dégagements obscurs. L'ambiance était pesante. Rapidement le jeune shinobi senti un réel inconfort à marcher dans la rue marchande. Sa confiance tomba rapidement. Rarement il s'était senti comme ça. Un Genjutsu ? Peu probable mais dans le doute, Akio tourna dans une ruelle vide, sorti un kunai et se piqua la main. Rien ne changea mais son Henge disparu. Il le relança alors rapidement. L'air ambiant était oppressant. Ressortant de la ruelle, face à lui il pu apercevoir deux hommes discutant entre eux, tournant leurs regards frénétiquement à la recherche d'inconscients trop curieux.

Faisant mine de s'habiller après avoir fait une petite commission à l'abri des regards, la gêne générée lui permis de leur faire détourner les yeux et leurs talons. Ils s'enfoncèrent à l'arrière d'une boutique jouxtant l'artère principale. Sur la nuque de l'homme à droite, une salamandre également dessinée, paraissait plus agressive que celle placée sur le bâtiment. Le Céleste se demanda si l'aspect du dessin ne désignait pas le rang hiérarchique du groupuscule. Faisant mine de chercher quelque chose dans sa poche pour justifier le volte face, Akio commença à re rebrousser chemin, jusqu'au toit où étaient encore postées ses deux camarades.

Remontant en haut, il comprit qu'Hideko venait également de finir son inspection. Il ne pu cependant entendre que la fin de son intervention. À ces côtés, le fameux Atsuo. Son caracal qui lui avait été d'une grande aide lors de l'affrontement avec le Taijutsuka. Reprenant son apparence d'origine, le genin fit un signe amical à l'animal avant de prendre la parole.

« L'ambiance est pesante en bas... Beaucoup de monde, des mouvements de population aucunement logique. J'ai pu apercevoir pas mal de guetteurs et surtout, à environ deux cent mètres, un restaurant accolé à une ruelle, là deux hommes discutaient, dont l'un semblant très vigilant, salamandre dans le cou... »

Il s'arrêta quelques secondes avant d'émettre l'hypothèse qu'il avait dégagé de son observation.

« Elle n'avait pas le même aspect que celle-ci. » Il désigna d'un signe de tête le dessin sur la devanture du bâtiment. « Elle paraissait dessinée de façon plus agressive, colérique. Je me demande si ça n'a pas un lien avec une possible hiérarchie ou bien avec des lieux particuliers. Sur le restaurant en revanche, je n'ai rien vu de tel. Si salamandre il y a, elle est cachée. Et je parierai qu'elle se trouve dans l'allée annexe. »

Après son discours, il vint se poster plus proche de ses comparses. Il posa ses yeux sur le restaurant plus en amont en attendant les ordres de leur supérieure. Plusieurs possibilités s'offraient au groupe.

Techniques:
 



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Anzu
Metaru Anzu

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] Empty
Lun 21 Juin 2021 - 20:26
L'oiseau ne vit rien de suspect, du moins, à travers celui-ci, Anzu ne parvient pas à trouver d'autres informations que cette tâche de sang et ces signes de lutte. Elle remarque cependant qu'une légère trace de sang semble se diriger vers la porte. Au vu de la distance entre chaques gouttes, elle comprend que la personne blessée a dû se précipité vers la porte d'entrée. Les indices sont clairs : il y a eu une attaque dans cette appartement, mais malgré avoir blessé la jeune femme, cette dernière c'est enfui, les autres ont dû la poursuivre tandis qu'elle saignait. Elle vient ramener son oiseau, ce dernier vol en direction de la violette, tandis qu'elle le laisse se poser sur son doigt, recouvrant ce dernier d'une substance écarlate sentant le fer. Le sang n'est très frais, mais elle estime que l'attaque a dû se produire hier au grand maximum. Difficile d'avoir une estimation plus précise, mais elle suppose que ces ravisseurs ont dû vouloir agir plus rapidement.

Elle soupire, puis elle voit les deux chunins qui finissent par arriver, la première, Hideko, lui présente son chat sauvage, capable de pouvoir pister les gens à l'odeur. Elle l'observe, il est vrai qu'un animal possédant un fin odorat capable de suivre une trace est bien utile pour ce genre de situation. Elle lui annonce qu'il y a des projections de sang derrière, ainsi qu'une salamandre qu'ils ont esquivé comme elle leur a indiqué. Enfin, Akio finit par venir, leur indiquant un certain endroit où se trouve des gens tatoués du même genre de salamandre, mais plus colérique, demandant s'il s'agit d'une hiérarchie ou autre chose.

- Soit cela peut en effet signifié qu'il y a une certaine hiérarchie, soit désigne la fonction du porteur du tatouage, une salamandre énervée peut très bien être un signe d'appartenance équivalent aux larbins que signifier qu'ils s'agissent de gros bras. Difficile à dire pour l'instant, il va falloir fouiller ce nid à salamandre.

Elle observe ensuite sa cousine ainsi que son compagnon félin, avant que la pie aux pattes ensanglantées viennent les poser devant le félin.

- J'ai pu voir des traces de lutte dans l'appartement, la jeune femme a été prise par surprise et s'est défendue après avoir été blessée, puis s'est enfuie. Il est possible que les projections de sang que tu as vu soit tout aussi bien ceux de ses agresseurs que celle de la personne qu'on recherche. Mais une chose est sûre : cela a commencé chez elle. Elle a été blessé là-bas, puis elle s'est enfui, on a dû la poursuivre jusqu'à derrière le bâtiment où elle a dû se résigner à se battre.

Elle pointe ensuite la création qui était calme malgré l'apparition d'un prédateur naturel devant lui.

- Le sang de cet oiseau possède sur ses pattes ont bien plus de chance de donner une piste précise vers la jeune femme qu'on recherche. Si on estime qu'elle s'est battue derrière, il est possible que le sang a dû se mélanger et rendre la piste plus floue. Nous allons suivre la piste de cette jeune femme, et on commencera en étant assez loin du restaurant. S'ils nous voient en train de suivre un caracal qui se dirige vers un endroit qu'ils gardent, nous risquons de se faire repéré, alors tentons de garder l'avantage de l'anonymat.

Plus donc qu'à suivre ce que le Caracal aura pisté.

_________________

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/u784
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] Empty
Lun 28 Juin 2021 - 12:22

Alors qu’elle terminait de donner son compte rendu à Anzu, Akio les rejoignit et quand elle eût terminé, pris la parole afin de faire part à son tour de ses observations. Le jeune homme, qui salua Atsuo, tous deux ayant pu se rencontrer lors de leur dernier affrontement, expliqua avoir vu deux hommes, deux guetteurs à deux cent-mètres de leur positions, dont l’un possédait un tatouage de salamandre sur le cou. Ce tatouage différait des autres de part le message qu’il envoyait : une salamandre plus agressive, comme menaçant d’attaquer sa proie. Était-ce là signe hiérarchique ? Ou de puissance physique ? Anzu pensa de même, sans pour autant pouvoir conclure sur la réelle nature de cette différence.
Grâce aux informations de Akio, tout portait à croire que ce groupuscule possédait le restaurant où les deux guetteurs étaient installés, mais rien ne l’assurait concrètement non plus.
Anzu vint conclure ce temps d’observations en expliquant la scène qui s’était déroulé dans l’appartement : la femme avait dû être attaquée par surprise et s’était défendue contre ses agresseurs. Aussi, elle supposa qu’elle avait réussi à s’enfuir, mais qu’elle avait été blessée dans l’affrontement. Cette supposition était primordiale pour le reste de leur traque car elle changeait complètement leur approche de toute cette affaire. Si elle avait réellement réussi à semer ses agresseurs, la victime devait s’être caché quelque part, en quête d’un abri pour se soigner et récupérer et vu l’étendu de la tâche de sang, la blessure devait être sévère et cette femme ne devait pas être allée bien loin. Anzu attira ensuite l’attention sur son oiseau, dont les pattes avait baignées dans le sang qui tapissait le sol de l’appartement. Ce sang, s’il venait uniquement de la femme qu’ils traquaient, pourrait les mener jusqu’à sa cachette et ils devaient faire vite avant que le groupe des salamandres n’y parviennent avant eux, car ce n’était qu’une question de temps.

─ Atsuo, tu sais ce que tu as à faire.

─ Oui. Lui répondit-il de sa voix féline.

Le caracal s’approcha de l’oiseau de chakra d’Anzu et huma ses pattes gorgées de sang, mémorisant cette odeur.



Aussitôt fait, il s’éloigna et s’adressa aux trois shinobis.

─ Suivez-moi, je vais remonter la piste. Dit-il simplement.

Atsuo, sans aucun élan, bondit de toute sa puissance jusqu’au toit voisin. Là, il avança jusqu’au bord, puis descendit jusqu’à la ruelle où le combat avait eu lieu. Veillant à ce que ses camarades ait eu le temps de le suivre, il renifla les odeurs des projections de sang sur le mur, les mémorisant à leur tour avant de commencer sa traque.




Le caracal suivit ainsi l’odeur, veillant à ne pas entrer dans les ruelles bondées afin, comme l’avait dit Anzu, de rester discret. Un tel animal dans un rue du village ne passerait pas inaperçu, contrairement à chien et il devait donc faire de son mieux pour ne pas se faire remarquer. L’ambiance dans les rues était pesante, comme l’avait décrit Akio ce qui étonna Hideko qui avait pourtant l’habitude de se balader dans de ce coin du village. Ne vivant pas dans l’enceinte du clan Metaru, mais non loin de là dans le centre-ville, ce monde qui se présentait à elle était loin de lui être inconnu. Tout cela renforça l’idée que quelque chose devait s’être passé, quelque chose d’assez bruyant et marquant pour que cela affecte tous les habitants du coin.
Aussi, il continua de pister l’odeur en marchant sur les toits, balcon et en empruntant les ruelles abandonnées, toujours en veillant à ne pas perdre la trace jusqu’à ce qu’enfin, la piste ne les mène jusqu’à un bâtiment abandonné, non loin du restaurant qu’avait justement signalé Akio.

─ On n’est jamais aussi bien caché que sous le nez de ses adversaire, mmh ? Murmura Hideko. Elle est donc dans ce bâtiment, Atsuo ?

─ Je ne sais pas pourquoi, mais l’odeur de sang s’arrête ici. Elle a donc peut-être réussi à s’y cacher ou alors elle a pu se faire capturer avant d’y arriver.

Un dilemme se présentait donc à eux et Hideko prit les devant afin de proposer une solution à ses deux collègues.

─ Je pense que nous devrions commencer par fouiller ce bâtiment. Peut-être pourriez-vous le faire en toute discrétion Anzu ? Cela nous permettra de déterminer si oui ou non la victime a réussi à s’y cacher.


_________________
[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kentoku Akio
Kentoku Akio

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] Empty
Lun 2 Aoû 2021 - 12:10
Ecoutant calmement les paroles de ses coéquipières, Akio gardait par ailleurs sa concentration sur les rues en contrebas. Son regard allant et venant en suivant les pérégrinations de personnes paraissant en tout point de vue suspectes. Laissant simplement son souffle parler pour lui, il ne réagissait nullement aux échanges. Les réflexions allaient bon train et la sensorialité utilisée dépassait en tout point son niveau, il n'avait aucun intérêt à interagir actuellement avec Anzu ou Hideko. Jusqu'à ce que cette dernière, au travers de son camarade quadripède, se lance dans la traque d'une piste que l'équipe du jour se mit à suivre le plus discrètement possible.

Evitant la foule au maximum, le trio s'en alla d'un bond sur le toit adjacent avant de descendre rapidement dans une petite ruelle sombre à l'abri des regards indiscrets des badauds. Akio se taisait, toujours. Suivant calmement les indications directionnelles du guide invoqué. Allant et venant dans les plus obscures artères du quartier, les shinobis parvinrent jusqu'à proximité du lieu évoqué au préalable par le Céleste. Celui-ci se risqua à laisser dépasser une tête discrète, son regard balayant la zone. Zone qui paraissait encore plus calme que lors de sa première observation. Il revint proche de ses coéquipières pour écouter ce qu'avait à proposer Hideko.

Une nouvelle observation, une prise de risque mesurée... Au fond de lui, le jeune homme soupira. Dans les deux choix qui se proposaient à lui, l'un était idiot, l'autre était couard... La logique frappa à nouveau pour lui faire emprunter le premier embranchement.

« Bien, le plan me semble cohérent. Je vous laisse faire pour la sensorialité, vous êtes bien mieux armées que moi sur ce plan. J'attendrais vos indications futures. Je vais prendre un peu de hauteur... »

Le Genin ferma les yeux en effectuant un petit signe approbateur de la tête avant de décamper en direction des toits, restant à l'affut d'un geste de ses camarades ou bien d'un mouvement suspect nécessitant une intervention rapide et franche. Légèrement désabusé par la tournure des évènements, il sentait bien que son efficacité dans l'état actuel des choses était bien moindre, et il l'acceptait, difficilement certes, mais il l'acceptait.

En face d'Akio, posté contre un rebord encerclant le toit du bâtiment où il s'était installé, du mouvement agitait le calme apparent des rues. Un mouvement de foule léger, témoignant de l'avancée musclée d'un groupe ayant apparemment des envies d'en découdre. Poussant les étals posés ci et là, l'un des protagonistes frappa la mémoire du Taijutsuka : la masse de muscle de leur mission précédente. Il menait une petite équipe de quatre hommes à l'aspect menaçant et bientôt ils s'engouffrèrent dans le bâtiment abandonné leur faisant face, non sans avoir enfoncé la porte d'un mouvement d'épaule brutal. Le plus petit du groupe restant devant la porte, pour monter la garde.

Ne sachant pas ce qu'il y avait dans cet espace clos, il était hors de question d'intervenir tête baissée. Il laissa son regard tomber sur la chef d'unité, Anzu, dont la sensorialité avait déjà largement fait ses preuves. Il fallait éclairer chacun sur ce qui allait les attendre à l'intérieur. Ensuite alors, ils pourraient intervenir de façon efficiente, en minimisant les risques et en maximisant leur chance.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Anzu
Metaru Anzu

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] Empty
Sam 14 Aoû 2021 - 16:50
La piste s'arrête donc ici, face à ce restaurant, Anzu n'est pas surpris que la piste ne continue pas, l'odeur du sang de la personne qu'elle recherche doit s'être dissimulé dans les multiples odeurs du bâtiment de restauration. Elle observe le bâtiment en se frottant le menton, il fallait donc qu'ils cherchent à l'intérieur ? Cela risquait d'être long, ce genre de bâtiment a "l'inconvénient" de posséder plusieurs sous-étage souvent dissimulés partout ainsi que plusieurs entrées et sorties et des civils qui viennent à l'intérieur tous les jours, rendant les recherches difficiles, surtout en essayant d'être discret. Ce n'est pas comme trouver une aiguille dans une botte de foin, mais plus tenter de récupérer une pièce dans une mare remplit de poissons en tout genre et essayer de ne pas les perturber. Heureusement, la tâche est bien plus facile lorsqu'on connait l'emplacement de la personne qu'on recherche, donc avant de fouiller l'endroit, il faudra récolter des informations divers.

- Je vais analyser la zone, profites-en Akio pour tenter de trouver au moins un duo de personnes susceptibles de pouvoir entrer dans l'arrière boutique du restaurant sans attirer l'attention si tu observes là-haut. Restes ici pour me couvrir Hideko, je ne pourrais pas bouger pendant un moment.



Elle commence par fermer les yeux, puis commencer à analyser le chakra sur une longue zone, regroupant une bonne partie du village sans soucis, pouvant sans difficulté différencier leur quantité de chakra. Elle reste ainsi un moment, se concentrant sur le bâtiment en face, observant les différentes sources qu'elle détecte, reconnaissant un léger conflit vers le bas du restaurant. Afin de confirmer ce qu'elle a détecté, elle réactive son sceau au niveau de l'oeil et le pose vers la source du conflit qu'elle a détecter.



Elle peut ainsi voir qu'il y a différentes salamandres peintes dans le bâtiment, puis elle remarque la présence de deux personnes, l'une utilisant visiblement du chakra pour immobiliser la seconde, avant que son chakra disparait subitement, laissant à la place une salamandre qui se fait guidé jusqu'à un endroit situé sur le même étage. Au vue de la disparition de ce chakra, elle pense qu'il s'agit d'un sceau posé sur leur "cible" qui l'empêche d'utiliser son chakra, et visiblement, elle a été enfermé dans un endroit où elle ne peut pas sortir vu le sceau qui ne bouge plus.

- On n'a plus beaucoup de temps, notre cible vient d'être scellée, puis capturée. Akio a-t-il trouvé quelque chose ?

_________________

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/u784
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] Empty
Dim 22 Aoû 2021 - 12:48

Akio prit la parole en premier, acquiesçant le plan de Hideko, mais non sans quelques réserves. Anzu reprit la main et demanda à Akio d’essayer de retrouver deux personnes qui pourraient entrer dans le restaurant, sans se faire remarquer et Akio s’effectua aussitôt, bondissant sur un toit afin d’avoir un point de vue de l’ensemble de la zone. Quant à Hideko, elle avait la charge de protéger la chef d’équipe qui devrait rester immobile, probablement le temps d’analyser la situation avec ses techniques.
Une erreur frappa cependant l’esprit de Hideko : ce n’était pas le restaurant que Atsuo avait indiqué, mais le bâtiment abandonné qui se trouvait juste à côté, mais était-ce réellement une incompréhension de la part de sa chef d’équipe, ou avait-elle une autre idée en tête ? Mieux valait prévenir que guérir.

─ Atsuo indiquait que l’odeur venait du bâtiment abandonné juste à côté, juste pour préciser. Se contenta-t-elle simplement de dire.

Hideko se mit ensuite à côté d’Anzu, Atsuo se plaçant de l’autre côté, encerclant ainsi la jonin afin de lui servir de garde du corps. S’en suivit une attente durant laquelle elle resta attentive aux alentours, veillant à ce que personne ne s’approche, tout en jetant des coups d’œil intéressés à Anzu, curieuse de connaître les techniques qu’elle devait être en train d’utiliser, des techniques de sensorialité d’une puissance qu’elle était très loin de posséder.
Soudain, elle s’arrêta et informa Hideko qu’ils devaient se hâter d’intervenir, car leur cible venait d’être scellée et capturée. Ainsi elle avait réussi à leur échapper tout ce temps ? Elle s’était probablement cachée dans ce bâtiment abandonné, peut-être dans l’idée que la meilleure des cachette était celle sous les yeux de ses ennemis, mais une idée qui devait s’être retournée contre elle.
Hideko fit alors un bond vers Akio afin de lui demander de revenir vers eux, puis tous deux rejoignirent Anzu.

─ Anzu a trouvé notre cible, elle vient de se faire capturer et sceller. Est-ce que tu as pu trouver quelque chose de ton côté Akio ?

Elle se tourna vers Anzu et prit les devants.

« Si je ne m’abuse, vous cherchez à avoir deux personnes pour pouvoir prendre leur apparence, n’est-ce pas ? »

Puis sans attendre la réponse, elle reporta son attention sur Akio, qui lui aussi devait avoir comprit là où elle voulait en venir, dans l’attente de sa réponse.


_________________
[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kentoku Akio
Kentoku Akio

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] Empty
Dim 22 Aoû 2021 - 20:47
Hideko arriva, communiquant au Genin ce qu'il venait de se passer dans le bâtiment. Grâce à Anzu, le trio était au fait du scellement de la victime à l'intérieur du lieu clos. Avaient-ils vraiment le temps pour se déguiser afin d'intervenir ? Le jeune garçon tira une mine refrognée, soulignant sa désapprobation sur la marche à suivre. Le temps était compté. Et de toute manière, les yeux du Céleste n'avaient vu aucun duo susceptible de correspondre à une couverture.

« Le temps nous manque, et je n'ai aperçu aucun duo qui nous offrirait un Henge satisfaisant. De plus les suspects sont adeptes des arts shinobis, un Henge pourrait s'avérer plus que risqué. »

Il marqua un temps d'arrêt, fit craquer sa nuque. Son regard figé sur celle qui était la cheffe de l'équipe. Le fond de sa pensée était claire : l'heure n'était plus à la réflexion. Aussi peu impulsif était-il, Akio se rappela de l'embuscade qu'il avait mené avec Akagi sur une précédente mission : il avait enfermé les coupables dans le local qui était leur base, entrainant un affrontement rapide dont ils étaient sortis vainqueurs.

Il se releva, fit volte face pour venir placer son pied sur le rebord du toit. Il tourna sa tête vers ses camarades pour attendre le feu vert afin de fondre à la rescousse de la jeune femme.

« Il y a un réel problème... On n'arrivera pas à conclure cette mission en respectant les ordres. L'informatrice est déjà sous leur coupe... Notre mission devient une mission de sauvetage. »

Prise de conscience froide, l'adrénaline contenue dans le corps du genin redescendit aussi vite qu'elle était montée. Encore une fois la sensorialité allait devenir cruciale pour la suite. Akio se baissa avant de revenir tranquillement auprès des kunoichis.

« Elle est repérée et identifiée, elle ne peut plus servir d'informatrice au sein de l'organisation. Cependant on peut encore sauver une possible victime possédant une vraie connaissance de criminels importants. Elle doit vivre. »

La voix, le regard, le corps d'Akio témoignait de son envie de bien faire. Et il était désormais évident que la mission ne pouvait plus être menée à bien comme convenu au départ. Cette femme allait mourir si le groupe ne faisait rien. Les poings serrés, le jeune garçon n'attendait que les ordres pour enfin agir.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Metaru Anzu
Metaru Anzu

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] Empty
Mer 25 Aoû 2021 - 23:12
Elle le sait, mais elle préférait à la base être sûr que le bâtiment à côté n'est pas rempli de shinobi. Mais elle a compris cependant grâce à sa détection de zone que le bâtiment abandonné et le restaurant est lié par sous-terrain, et elle avait des suspicions à cause de quelques détails. Mais soit, elle est parvenue à détecter leur "cible" et voilà qu'Akio "panique". Elle soupire en l'entendant pressé le groupe, tandis que son ombrelle vient lui frapper sèchement mais juste assez pour le rappeler à l'ordre. Une telle émotivité soudaine et une telle hâte est dangereuse, et il valait mieux qu'il se remette de ses esprits.

- Il ne faut jamais se hâter lors de ce genre de mission, c'est ainsi qu'on se trouve à devoir faire plus de victimes que prévu.

Elle pose le regard sur le bâtiment, puis elle commence à soupire avant de se mettre à sortir un rouleau avec les inscriptions de l'Antre du Dragon qu'elle confie à Akio puisqu'elle l'avait sous la main. Elle finit ensuite par se diriger vers le restaurant, tandis que la violette continue de regarder les différentes personnes qui arrivent et viennent par la porte de service.

- Ce que contient ce rouleau est suffisamment puissant pour détruire un pan de mur sans soucis et l'utiliser est le même mudra qu'un parchemin explosif. Vous allez l'utiliser pour attirer l'attention tout les deux pendant que je m'occupe de m'infiltrer et de retrouver notre cible. J'ai sa position et le sceau utilisé pour sceller son chakra et je suis capable d'esquiver la plupart des sceaux qui piègent l'endroit.

Lui donner son prototype de "canon" est peut-être dangereux, mais elle avait peur que leur technique manquait de puissance, alors autant rajouter un peu d'artifice à tout ça.

- Vous aurez de la résistance, donc faîtes attention, mais surtout, préparez-vous à fuir si jamais vous êtes en difficulté.

Dit-elle avant de commencer à dissimuler son chakra.

_________________

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/u784
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] Empty
Mer 1 Sep 2021 - 17:07

Anzu n’eut le temps de lui répondre – ni ne prit cette peine – qu’Akio prit la parole et pressa le groupe à intervenir. Cette précipitation qu’il instiguait, cette hâte dont il faisait preuve, surprit aussitôt Hideko, car n’attendait nullement un tel comportement de la part de Akio. L’homme était quelqu’un de posé, surtout, quelqu’un doté de grandes capacités d’analyses, dont elle n’aurait pas pensé que les situations de ce genre le motiveraient à prendre des risques inconsidérés. Où était-ce là un trop plein de confiance ? Non, il n’était pas de ce genre.
La reste de sa première intervention fut quant à elle riche en information : il n’avait aperçu aucun duo dont ils pourraient prendre l’apparence, rendant cette approche caduque. Ainsi l’affrontement était inévitable ?
Cette idée était loin de lui déplaire : déjà l’excitation des combats à venir grandissait en elle, déjà elle se voyait écraser ces hommes sous son acier : elle n’en ferait qu’une bouchée.

L’assurance qu’affichait Akio continua de l’étonner : il avait changé depuis leur dernière mission commune, plus encore depuis leur dernier entraînement ; il continua ainsi à presser le groupe à agir, usant d’arguments de poids afin de pousser à l’action, mais Anzu ne se laissa pas perturber. Elle coupa court à ses velléités et las, elle soupira, mais force était de constater que la situation nécessitait une action, bien qu’elle ne voulût pas agir hâtivement.
Elle donna à Hideko et Akio un parchemin contenant un canon de sa conception. Ses ordres étaient clairs : faire diversion de l’autre côté du bâtiment pendant qu’elle s’y infiltrera de l’autre côté afin d’extraire leur cible. Une adaptation de son plan originel, plus agressif, contraint par le temps. Surtout ? Une transgression des ordres de mission, car il n’était là plus question d’en faire un agent double, mais de procéder à une extraction forcée.
Hideko se saisit du parchemin, puis acquiesça aux dernières consignes de leur chef d’équipe.

– A vos ordres, bonne chance. Lui dit-elle en guise de salut.

Elle tourna la tête vers Atsuo.

« Reste en renfort et intervient si nous devons prendre la fuite. Je te ferai signe si besoin. »

« Compris. » Répondit-il simplement.

Elle rejoint Akio au bord du toit, puis tous deux bondirent à l’arrière du restaurant, prenant soin d’esquiver la salamandre qui y était inscrite. Elle positionna le rouleau au devant le mur, puis fit apparaître le canon et se recula afin de ne pas être prit dans le souffle, se plaçant un peu plus en hauteur, perpendiculaire sur le mur du bâtiment à l’arrière. D’un seul signe, elle forgea son armure : du métal s’écoula de son corps, recouvrant ses vêtements et sa peau et en quelques secondes seulement, une armure complète l’eût entièrement recouverte.



Elle était prête.

« Prêt ? » Demanda-t-elle à Akio.

Puis quand il lui eût répondu, elle activa le parchemin et une puissante explosion retentit. Tous deux bondirent à l’intérieur de la brèche. Un épais nuage de fumée emplissait l’air, brouillant leur sens. Le chaos régnait : certains criaient à l’attaque, tandis que d’autres hurlaient de douleur, pris dans le souffle de l’explosion.
Hideko se mit en première ligne, protégée grâce à son armure d’acier, puis engagea le combat avec un premier homme qui lui fit face.


_________________
[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Kentoku Akio
Kentoku Akio

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio] Empty
Lun 6 Sep 2021 - 22:01
Renvoyé dans les cordes par la chef d'équipe, qui n'hésita pas à le réprimander sur sa potentielle précipitation. Le Céleste fixa d'un regard sombre la femme à l'ombrelle. Était-ce vraiment lui qui faisait fausse route alors que la cible de la mission était véritablement en danger ? Ses yeux allèrent jusqu'à Hideko, et ils témoignaient des doutes qu'Akio émettait sur son jugement. Avait-elle vraiment les épaules pour une gestion pareille ? Il préférait se taire, pour le moment, alors qu'elle en vint à remettre à la Métaru un concept scellé de canon afin de faire diversion en détruisant l'un des murs du bâtiment face à eux.

Alors le Genin glissait sur une route dangereuse mais Anzu s'alignait avec sa volonté d'agir ? Impossible de suivre son raisonnement. Mais il acquiesça au plan d'action proposé et suivit tranquillement Hideko vers la position suivante, prêt à l'action. La Jônin conseilla également aux deux coéquipiers de fuir en cas de problème. C'était logique mais ils n'avaient pas le choix, il fallait réussir ou bien la taupe était perdue.

- Quand tu veux Hideko.

Le canon posé, un mouvement de sa comparse et le mur face à eux explosa. Tout à coup tout semblait au ralenti. Haletant, le souffle de l'explosion envoyant vaciller des débris de partout, Akio observa face à lui. Hideko sous armure de fer était en première ligne. Lui, malgré la puissance de ses portes célestes, ne voulait absolument pas s'en servir. C'était trop dangereux dans l'instant et la fière guerrière pourrait facilement gérer le gros du travail, Akio resterait donc en position de soutien, pour mieux pouvoir relayer la principale arme du duo en cas de conflit qui s'éternisait.

Hideko se plaça dans la brèche. À l'intérieur, trois hommes se tournèrent vers le lieu de l'attaque, l'un fut comme repoussé, désormais tombé sur le dos. Deux hommes se placèrent en position de combat standard, sans pour autant effectuer des mudras. Akio effectua quelques mudras avant de propulser sur chaque adversaire deux pieux de Doton. Ce qui suffirait à les handicaper. Le troisième larron, lui, exécuta des mouvements avec ses mains.

- Hideko attention !

Le Céleste enchaina à son tour des mouvements avec ses mains, puis frappa le sol avec son pied, alors qu'une boule enflammée de belle envergure sortait déjà de la bouche de leur adversaire. Cette dernière balaya la toiture et fusa vers le duo kumojin. Un mur de doton s'opposa au flux brûlant pour couvrir sa comparse. L'impact fut lourd, et l'obstacle de roche ne suffit pas à couvrir le diamètre de l'offensive. Akio tenta d'esquiver mais fut touché au bras gauche dans son mouvement. Roulant au sol, il éteignit son bras en le frappant avec sa main droite. La douleur était bien là, mais sur son visage, aucune grimace de visible. Fixant son homologue, le Kentoku lança :

- À nous d'attaquer. Le troisième, on le prend vivant.

Les deux autres n'étaient pas si intéressants, des hommes de main tout au plus. Le troisième, utilisateur de Katon, c'était différent. Un personnage maitrisant des arts shinobi ne devait pas être pris à la légère, et le Kyuubu serait particulièrement intéressé par son cas.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992

[Mission B] Les fantômes de Kumo [Anzu, Akio]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: