Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Prémices du Senbazuru : Pénétrer les terres [Yahiko, Hanae, Ayuu, Kenzo, Shimaenô]
RÉVEIL AGITÉ ! [OUVERT] EmptyAujourd'hui à 14:22 par Sendai Hanae

» Médecine Ancestrale [Meikyû Jotaro]
RÉVEIL AGITÉ ! [OUVERT] EmptyAujourd'hui à 13:20 par Asaara Ôji

» Le mal du pays. [Ouvert]
RÉVEIL AGITÉ ! [OUVERT] EmptyAujourd'hui à 13:19 par Oterashi Yanosa

» Absence d'un trio
RÉVEIL AGITÉ ! [OUVERT] EmptyAujourd'hui à 12:37 par Gôgon Medyûsa

» Absence Yahiko
RÉVEIL AGITÉ ! [OUVERT] EmptyAujourd'hui à 12:27 par Gôgon Medyûsa

» Passe d'armes [Sakura]
RÉVEIL AGITÉ ! [OUVERT] EmptyAujourd'hui à 11:57 par Metaru Hideko

» 02. Valider un Combat/Entraînement
RÉVEIL AGITÉ ! [OUVERT] EmptyAujourd'hui à 11:36 par Okita Sakura

» 思い出 Omoide [Kaya]
RÉVEIL AGITÉ ! [OUVERT] EmptyAujourd'hui à 11:18 par Kogami Akira

» 強力 Puissance — Akira
RÉVEIL AGITÉ ! [OUVERT] EmptyAujourd'hui à 11:00 par Kogami Akira

» La Voie de l'Alchimie [Kisuke]
RÉVEIL AGITÉ ! [OUVERT] EmptyAujourd'hui à 1:04 par Nomura Ieyasu

Le deal à ne pas rater :
Sortie Nike : les nouvelles baskets Air Max Plus
169.99 €
Voir le deal

Partagez

RÉVEIL AGITÉ ! [OUVERT]

Saako Hita
Saako Hita

RÉVEIL AGITÉ ! [OUVERT] Empty
Mar 20 Avr 2021 - 19:19

RÉVEIL AGITÉ !



Fatigue … Faim … Souffrance … Les sensations négatives se bousculaient dans le corps d’Hita tandis qu’elle reprenait doucement conscience. Où était-elle ? Que s’était-il passé ? Sa mémoire lui faisait défaut et plus que sa mémoire, c’était l’entièreté de son être qui semblait être prit dans un épais brouillard.

-Vous pensez qu’elle se réveillera ? Une inquiétude profonde se lisait dans la voix de cette personne.
-Impossible à dire, les dégâts externes et internes sont graves. Nous l’avons stabilisé mais sans moyen pour la réalimenter … Je crains que nous ne puissions rien faire de plus pour elle.
-Réveillez-là non ?!
-…….

*Qui sont-ils ? De qui parlent-ils ? * Les yeux toujours clos, prisonnière d’un monde de ténèbre, les yeux de la jeune fille refusaient de répondre à ses efforts. Elle ne pouvait pas parler, pas bougé et à mesure qu’elle reprnait conscience de son corps, elle ne pouvait qu’arriver à une conclusion : il était lourd, très lourd … *Je suis fatigué*

********************************

-Ouvrez la bouche madame ! Faites un effort …

La voix grave réveilla brutalement la Kunoichi. Son monde n’avait pas changé et pourtant elle était cette fois bien plus consciente. Il était facile pour cette personne de lui donner des consignes. Incapable de bouger ou de répondre, la jeune fille n’était cependant pas en mesure de répondre aux ordres et alors que sa conscience vacillait déjà, elle senti ses lèvres s’ouvrir sous la pression de ce qu’elle put reconnaitre comme une cuillère.


-Allez-y doucement, il ne faudrait pas qu’elle inhale par accident.
-On doit la réalimenter non ?
-Chaque chose en son temps …n’oubliez pas que même si elle ne bouge pas, elle doit probablement souffrir.
-Elle est si jeune ...

Les voix étaient les mêmes que la dernière fois ... Avec le temps, Hita avait fini par comprendre qu’elle était le centre de leurs inquiétudes et pourtant elle était toujours incapable de comprendre pourquoi. Il fallait qu’elle ouvre les yeux, qu’elle comprenne ce qui s’était passé. Pourquoi était-elle si engourdit ? Pourquoi n’arrivait-elle pas à bouger … Elle avait une mission à accomplir ! La réalité frappa tel un coup de tonnerre. Sa mission … L’explosion … Atorasu …

********************************

-Ça fait cinq jours maintenant ! Des nouvelles ?

*Qui est-ce ? Une nouvelle voix ?*

-Des nouvelles du reste de son équipe ? Le jeune Ikari était épuisé si je me rappel bien et son autre camarade à lui aussi été hospitalisé … De son côté, il faut qu’elle mange et vite. Nous ne pouvons que l’hydrater doucement et sans nourriture elle finira par se dégrader à nouveau.

Si la jeune SAAKO ne voyait pas les personnes autour d’elle, la situation lui était cependant bien plus claire. Elle devait bouger, elle devait ouvrir les yeux, elle n’avait pas le choix.

-Attendez, je crois qu’elle bouge !

********************************

Assise sur son lit, le corps couvert de bondage c’était avec précaution que la jeune fille rapprochait la cuillère de ses lèvres. Cela faisait 48 heures qu’elle avait recommencé à bouger et outre la fonte musculaire évidente, la chose la plus marquante restait l’importante quantité de bandage qui couvrait bien quatre-vingts pourcents de sa surface corporelle.

Face à elle se trouvait l’eisenin qui l’avait prise en charge depuis son arrivé. Appuyé contre un mur, le regard qu’il portait sur elle était à la fois lourd et triste.

-Ça va je suis vivante pas la peine de me fixer comme ça.

La cuillère échappa à la jeune fille qui tenta de la rattraper. Un cri de douleur lui échappa alors que son corps la ramenait brutalement à sa réalité.

-Vous n’êtes pas encore guéris, loin de là. Les techniques de soins on énormément puisé dans vos propre réserve … Il vous faudra des mois pour récupérer une forme physique voir plus …
- Je sais …
- Nous avons cependant autorisé les visites et tu devrais être apte à sortir dans quelques jours, pour les bandages comptes bien deux semaines encore.

La jeune fille ne répondit pas à son soignant. Entre fatigue et exaspération, il tourna simplement la tête préférant plonger son regard dans l’infini des nuages …



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9465-presentation-de-l-incandescente-hita-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9641-dossier-de-la-petite-hita#81715 https://www.ascentofshinobi.com/u888
Kao Kan
Kao Kan

RÉVEIL AGITÉ ! [OUVERT] Empty
Ven 23 Avr 2021 - 20:13
Lorsqu'il avait entendu la nouvelle, Kan s'était bien sûr précipité à l'hôpital. Les rumeurs parlaient d'une mission dangereuse, d'une explosion, de Genin entre la vie et la mort ; si ces informations étaient en soit terrifiantes, l'angoisse avait atteint son paroxysme en entendant les noms des shinobis concernés. Atorasu... Ikari... Hita. Non, ils ne pouvaient pas... Non. Impossible.

Ikari avait été le moins blessé ; épargné par l'explosion, il avait puisé dans ses dernières ressources pour sauver la vie de ses coéquipiers. Mais il portait de lourdes blessures morales, même si l'objectif de la mission était rempli. Atorasu avait été touché par l'explosion, mais son armure lui avait permis d'encaisser une partie des dégâts. Après un moment de récupération et de soins, il s'en sortirait.

Mais Hita... ne s'était toujours pas réveillée. Les jours passaient sans que la flammèche n'ouvre les yeux ; et les médecins n'arrivaient même pas à être certains que cela arriverait. Le temps ne jouait pas non plus en sa faveur... chaque heure passée diminuait les chances que l'assimilatrice ne se réveille un jour.

Les visites étaient bien sûr interdites à cause des importantes blessures, mais cela n'empêchait pas Kan de venir prendre des nouvelles plusieurs fois par jour. L'hôpital et le Complexe Scientifique se trouvaient au même endroit, alors il n'hésitait jamais à faire un détour pour rendre visite à sa coéquipière, ou plutôt... harceler le personnel hospitalier. Ils n'avaient pas plus de réponses que la fois précédente, mais le blondinet trouvait toujours de nouvelles questions à leur poser.

Ce n'était pas pour les déranger mais simplement, l'électrique était inquiet ; il ne pouvait rien faire de plus de toute façon. Et à force de traîner dans les couloirs, certains membres de l'hôpital l'avaient pris en pitié et acceptaient de passer du temps avec lui. L'électrique avait d'ailleurs été surpris d'apprendre que bon nombre de médecins et d'infirmiers étaient shinobi, ou avait en tout cas suivi une formation militaire.

Ainsi, au bout de cinq longs jours, Kan fut un des premiers au courant lorsque Hita se réveilla enfin. Toujours interdit de visite, il fut néanmoins grandement soulagé par cette bonne nouvelle et s'empressa d'en informer leur sensei.

___________________________________________________

- Hey Hita... !

Après en avoir finalement eu l'autorisation, le blondinet entra dans la chambre d'hôpital de sa camarade. On l'avait prévenu des nombreux bandages qui la recouvraient, mais le voir en vrai était une autre chose que l'imaginer. Pourtant, il fit le nécessaire pour que cela ne s'affiche pas sur son visage. A la place, il afficha un grand sourire - sincère, parce qu'il était vraiment content de la voir en vie. Il faillit demander par réflexe comment elle allait, avant de se rappeler que ce n'était peut-être pas la meilleure chose à demander en ce moment. Après être sûr qu'il avait bien le droit, Kan entra avec les bras chargés. Il déposa le tout à côté du lit d'hôpital.

- Uh, je t'ai apporté quelques trucs. Des biscuits et des bonbons, mais euh... les docteurs ont dit que tu ne pouvais pas encore en manger à cause de ta gorge... Et une couverture, parce qu'il fait souvent froid dans les hôpitaux, mais là il fait encore chaud vu qu'on est en été. Hum. Et puis...

Un peu embarrassé, il sortit d'un sac un grand nounours en peluche avec un nœud papillon autour du cou.

- Pour ne pas que tu te sentes seule, jusqu'à ce que tu puisses sortir.

Hita avait beau répéter qu'elle était une combattante et que seule la victoire importait, elle restait quand même une adolescente de 15 ans ayant vécu un événement traumatisant et étant passée très proche de la mort. Alors peut-être qu'elle lui jetterait la peluche au visage, mais... ce n'était pas grave.

_________________
RÉVEIL AGITÉ ! [OUVERT] Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Ten no Ikari
Ten no Ikari

RÉVEIL AGITÉ ! [OUVERT] Empty
Dim 25 Avr 2021 - 16:38




Réveil agité



Cela faisait plusieurs jours que je venais quotidiennement dans cet hôpital. Je n'avais pas l'habitude de passer autant de temps entre ces murs déprimants, cette atmosphère aseptisée et d'un calme parfois dérangeant. Mais les choses avaient changé depuis ma dernière mission. Une mission qui avait tant coûté...J'étais parti avec mon habituelle jovialité, pensant que ma flexibilité et ma vitesse pourraient m'aider à protéger mes coéquipiers, mais je m'étais bercé d'illusions. Ma première mission en tant que chef d'équipe, et bien que celle-ci soit un relatif succès, le tribut a payé avait été lourd. Et ce n'était pas moi qui l'avait payé, non. Sinon je ne serais pas celui qui se tiendrait dans les couloirs de l'hôpital, mais j'aurais été sur un lit. Ceux qui l'avaient payé à ma place, c'étaient mes coéquipiers. Atorasu et Hita. Et cette dernière avait été bien plus touchée que son aînée.

Maintenant que je côtoyais assez régulièrement le complexe scientifique et l'étage réservé à l'hôpital, le personnel commençait un peu à me connaître. D'un autre côté, peu de gens marchaient de manière presque frénétique dans les couloirs, et vu que je ne portais pas de tenues blanches et médicales et que je ne rentrais jamais dans les chambres, j'avais fini par me faire remarquer. Pour passer le temps et échapper à mes pensées noires et ma culpabilité, j'observais les médecins et laissais cours à ma curiosité. Leur travail était impressionnant. J'avais vu des shinobis arrivés dans des situations critiques, et s'en sortir. J'avais vu des patients souffrir le martyr, et être soulagés. Et je me fis à la réflexion que j'aurais bien aimé être capable de faire les mêmes choses. Mais la foudre semblait être un instrument de destruction, et plus qu'offensif, alors serais-je un jour capable de faire tout ça ? Lorsque j'avais demandé à un des médecins qui passaient comment ils arrivaient à soulager ainsi les patients, elle m'avait simplement répondu :

-Nous avons des médicaments capables de bloquer les signaux de la douleur qui circulent jusqu'au cerveau. Mais j'ai pas trop le temps de t'expliquer tout ça, je suis débordé. Peut-être un autre fois ?

J'avais hoché la tête distraitement, sans très bien comprendre toute l'étendue de ce que mon interlocutrice venait de dire. Mais cela m'avait intrigué. Je ne pensais pas que le métier de médecine était réellement fait pour moi. Mais mes parents m'avaient toujours dit qu'il me fallait observer mon environnement, et que même si celui-ci était différent, je pouvais toujours trouver de quoi m'améliorer. M'inspirer de ce qui m'entourait pour pouvoir devenir meilleur. Toutefois, je n'eus pas le loisir d'y penser plus longtemps, une eisenin s'approcha rapidement de moi avec un sourire. Je la reconnus aussitôt, car c'était celle qui s'occupait de ma coéquipière, Hita. Une lueur d'espoir dans mes yeux, je la regardai en attendant patiemment de ses nouvelles.

-Alors m'dame ?!

-Elle s'est enfin réveillée, et elle est stable. Vous pouvez allez la voir.

-Merci m'dame !

Je m'apprêtais à m'élancer vers la chambre de l'Incandescente lorsque la ninja médecin me retint par le bras. Un sourire doux étirait ses lèvres, presque maternel, et je m'arrêtai en conséquence pour la regarder avec une lueur d'interrogation.

-Vous ne comptez tout de même pas rentrer les mains vides ? Vous n'avez rien apporté pour votre amie ?

Je la regardai d'un air penaud, ne comprenant pas vraiment où elle voulait en venir. Amener quelque chose pour elle...? Ce n'était pas une fête, ni son anniversaire que je sache. Alors pourquoi...? Voyant ma confusion, elle ne put s'empêcher de rire doucement et de me dire d'attendre, et sur ces quelques mots elle s'en alla plus loin. Toujours perdu, je me demandais bien de quoi elle pouvait parler lorsqu'elle revint un instant après avec un petit bouquet de fleurs. L'odeur des fleurs me parvint rapidement au nez, une odeur agréable mais légère. D'une main hésitante, j'acceptai le bouquet de fleur et retournai un regard toujours plein de questions à la médecin.

-Lorsque l'on va voir quelqu'un à l'hôpital, qui plus est pour s'excuser, il est toujours de bon ton de leur ramener un petit quelque chose.

Sans rien dire, je finis par acquiescer d'un mouvement de la tête, puis de me tourner vers la chambre de la Flamboyante avec mon bouquet de fleur. Comment savait-elle que je comptais m'excuser ? Etait-ce l'expression de culpabilité qui rongeait mon visage depuis la dernière semaine qui leur avait mis la puce à l'oreille ? Ou avaient-ils entendu le résultat de ma mission et avaient fait le rapprochement entre les deux jeunes genins hospitalisés et le chunin qui leur rendait visite tous les jours ? Peu importait, à vrai dire. Je finis par toquer à la porte de la chambre de la demoiselle, et attendis qu'on me permette d'entrer avant de tourner la poignée, franchir le seuil de la chambre et m'avancer.

En voyant les bandages qui recouvraient la quasi totalité du buste et des bras de la jeune femme de quinze ans, mon coeur ne se fit que plus lourd. Je baissai les yeux quelques instants avant de les remonter pour croiser ceux de la jeune fille. Mes mains et mes jambes commencèrent à trembler faiblement, je n'avais que rarement été pris d'une telle émotion. Je finis par avancer et déposer le bouquet dans un vase à fleurs rempli à moitié d'eau.

-Salut Hita...J'suis content d'voir que ça va mieux...

Je m'arrêtai un court instant, et baissai à nouveau les yeux. Le poids sur ma poitrine m'écrasait le coeur. Et je finis par fermer les yeux, et m'inclinai profondément face à elle, mes mains plaquées sur le côté de mon corps dans une posture rigide et formelle. Mes yeux se remplirent d'eau à l'image du vase, mais aucune fleur ne pourrait soulager le fleuve qui couvait sous mes paupières.

-Je suis désolé ! Si désolé ! Je deviendrai plus fort, je te le promets, pour que plus jamais mes coéquipiers ne soient blessés ! Je suis désolé !

Une larme finit par franchir la barrière de mes paupières closes et s'échoua sur le sol, mais je restai dans ma position, incliné, sans bouger. Je n'avais même pas remarqué la présence de mon compère assimilateur, Kan. Ou alors mon esprit et ma culpabilité avaient complètement oblitéré sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Saako Hita
Saako Hita

RÉVEIL AGITÉ ! [OUVERT] Empty
Sam 1 Mai 2021 - 10:15

RÉVEIL AGITÉ !


Assise sur son lit, la jeune fille fixait lascivement le ciel. En général à cette heure-là, elle aurait dû être sur le terrain d’entrainement avec son équipe ou, plus simplement chez elle en train de dormir. Malheureusement, la vie n’était pas un long fleuve tranquille et elle en était consciente. Tout son corps en était conscient … Il criait de douleur à chaque instant et en cette période particulièrement complexe, seuls les antidouleurs ainsi que les régulières sessions de soin, lui permettait de supporter l’éveil. A vrais dire, même dans cette configuration, le moindre mouvement était un amer rappel à la réalité de celle dont la vie n’avait tenue qu’à un fil quelques jours plutôt. Cette journée était une journée particulière … Quelques heures plutôt, l’homme qui avait pris la vie de la jeune fille sur ses épaules lui avait annoncé que les temps critiques étaient passés. Qu’aujourd’hui, maintenant à l’abri de la mort elle aurait besoin de soutien et que pour cette raison, il avait ouvert les visites.

Des visites … Si ses bandages le lui avaient permis, elle aurait lâché et un discret sourire amer à l’annonce de ce mot. Qui donc aurait bien pu lui rendre visite, elle n’avait pas de famille. Son équipe n’avait été formé que depuis une poignée de jour et elle n’avait probablement fait qu’une impression médiocre à leur rencontre … Et enfin, elle avait mis en jeu la vie des dernières personnes qu’elle avait croisé au cours d’une mission qui aurait pu être une mission de routine. Elle était seule et préférait le resté. Devoir supporter leur regard était une idée insupportable et l’étreinte silencieuse de la peur commençait déjà à se refermer sur sa gorge.

La porte s’ouvrit doucement la sortant brutalement de sa torpeur. Était-ce déjà l’heure des soins ? Kan ? Les yeux de la jeune fille laissaient transparaître un étonnement non dissimulé. Son coéquipier qu’elle avait brûlé quelques jours plutôt venait de franchir le seuil de sa chambre … Venait-il la narguer ? Au fond c’était logique, quel retour de karma impressionnant pour l’assimilatrice. Prête à tout pour gagner, elle avait réussi à finir calciner sur plus de cinquante pourcents de sa surface corporelle.

-Salut Kan …

Sa voix était à moitié étouffer. Elle n’avait parlé que très peu durant une longue période. Par-delà la souffrance s’était la sécheresse qui s’attaquait à ses cordes vocales. Les bras du genin était chargé et étonnamment, ces derniers étaient chargés de cadeaux. Chocolat, biscuit, bonbon, couverture … peluche ? Celui qui était connue comme le candide venait encore de faire preuve de sa grandeur d’âme et la lumière dégagée par l’assimilateur de foudre venait encore d’éblouir celle qui n’avait même pas réussi à envisager une telle possibilité. Incapable de s’alimenter avec autre chose que des bouillis et de l’eau, cette dernière ne put lui offrir qu’un regard mélancolique.

-Je pense que tu devras gardes la nourriture Kan … Je ne peux pas encore manger.

Quelques secondes s’écoulèrent entre les deux ninjas tandis qu’elle l’observait d’un regard à la fois intrigué et triste.

-Merci pour les cadeaux et … Merci pour la peluche.

L’étrange ourson jetait un regard accusateur à celle qui était visiblement incapable de montrer son affection. En temps normal, elle aurait ajouté quelques mots mais la porte s’ouvrit brusquement frappant presque son premier visiteur.

Encore un assimilateur de foudre ? Décidément cette chambre était sous tension et celui qui venait d’y pénétrer avec énergie l’était tout au temps. Ikari avait un regard presque paniqué tandis qu’il posait ses yeux sur elle.

-Heu oui ça va.

Perdu entre ses deux interlocuteurs, la jeune fille ne savait pas trop comment réagir. Finalement, ce fut Ikari qui reprit la parole pour lui lancer un flot d’excuse.

-Ikari, c’est ma faute … Je vous ai mis en danger. Nous étions déjà au courant qu’il était capable d’user de gaz indétectable … Dès la première fois j’aurais pu vous tuer tous et dans la panique je n’ai pas réfléchi. Nous avons échappé au destin une première fois mais porté par mon inconscience ….

Sa voix s’interrompis brutalement tandis qu’elle cherchait sa salive. Parlé autant n’était pas bon mais il fallait qu’elle vide son sac.

-J’ai encore une fois jouer avec l’inconscient et j’ai perdu. A cause de moi Atorasu aussi a été blessé je suis au courant je suis un danger … Kan ici présent peut en témoigner.

L’effort de son monologue avait accentué sa fatigue et sa voix encore fragile s’affaiblissait de seconde en seconde. Heureuse d’avoir pu exprimer sa pensée, c’était le cœur serré qu’elle observait maintenant les deux hommes qui lui faisait face. Comment avait-il pu avoir envie de la visité ? Elle n’était qu’une source de problème pour eux …



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9465-presentation-de-l-incandescente-hita-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9641-dossier-de-la-petite-hita#81715 https://www.ascentofshinobi.com/u888
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu Atorasu

RÉVEIL AGITÉ ! [OUVERT] Empty
Dim 2 Mai 2021 - 9:25
Les plus fins observateurs auraient pu observer une petite fleure en forme de Rose sur la table de chevet d’Hita. Celle-ci n’était pas faite d’une tige piquante et verte et de quelques pétale rose écarlate, mais elle était faite entièrement de fils. Elle avait une forme particulièrement particulière, la personne qui l’a faite avait sûrement pris du temps à la faire; les détails étaient présents ainsi que l’expression de tumultueux sentiments aussi. En la regardant, n’importe qui pouvait y voir qu’une simple rose, alors que d'autres pouvait y voir une véritable déclaration d'amour, mais ce n’était ni pour faire ressentir un amour passionné ou pour faire l’objet de décor qu’elle était là, accompagnée de rien d’autre qu’un simple fils qui dépassait de cette dernière montrant par où le créateur de cette rose avait fini ce magnifique objet... posé auprès d’Hita.

Peu importe l’utilisation de la rose, elle resterait intacte avec le temps, que ça soit au gré du vent, dans une poche ou au fond du grenier, elle n’aura ni besoin d’eau, ni de soleil pour survivre. En revanche il suffira d’un simple craquement volontaire pour qu’elle se dématérialise et ne redevienne que tas de fils. Le créateur n’avait pas forcément voulu exprimer autant de chose dans une simple fleure mais tout ceci s’exprimer de manière inconsciente, ceci était ce que quelques personnes pouvaient ressentir en la voyant.

Ne pouvant bouger de son manoir, Atorasu avait envoyé son valet de maison, son vieil ami, Shuyōna, pour déposer cette fleur à l’accueil de l’hôpital de Kumo. Cela allait faire quelques jours qu’elle y était, là, pour Hita. Elle était là pour Hita comme Atorasu qui serait là pour elle à n’importe quel moment. En regardant cette fleur, on pouvait s’imaginer, non pas un grand homme masqué qui faisait peur aux enfants, mais un grand homme qui serait là pour te protéger, à n’importe quel prix.

_________________
RÉVEIL AGITÉ ! [OUVERT] Xakk

By Celle qu'on Aime Tousssi

Masuku nashi ∥ マスク無し
The theme of Atorasu according to Mayumi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Contenu sponsorisé

RÉVEIL AGITÉ ! [OUVERT] Empty
Revenir en haut Aller en bas

RÉVEIL AGITÉ ! [OUVERT]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Complexe scientifique
Sauter vers: