Soutenez le forum !
1234
Partagez

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha ♯ Acte premier, Sélection Naturelle

Koei no Honryū
Koei no Honryū

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Empty
Mer 21 Avr 2021 - 18:57





隊九 - 捕食者
Kyūtai - Hoshokusha
Team #9 - Apex Predators



C'était aujourd'hui un jour spécial pour Honryuu, qui n’avait après tout jamais vraiment exercé en tant que professeur dans le sens littéral du terme. Et comme à son habitude, le Sabreur ne comptait pas faire comme les autres.


Sortant à peine de la caserne où son équipe avait été officiellement reconnue, chose assez étrange puisqu’il n’avait pas vraiment choisi de sa propre initiative de la fonder, il se rendit au lieu de rendez-vous que les deux jeunes hommes avaient dû recevoir par coursier sous la forme d’un rouleau scellé portant le sceau du Sabreur.

Le crépuscule avait juste terminé de laisser apparaître l’astre solaire et le début de sa course zénithale quand le Balafré se positionna près de la Grande Porte, au sud-ouest du Dojo des Sabreurs, la plus éloignée de son fief. Ce choix n’était pas anodin. Le jour passé, il s’était occupé de la montagne de préparatifs et cette rencontre serait sans nul doute la première d’une longue lancée… S’ils survivaient.

N’était pas l’élève du Torrent qui voulait et il comptait bien faire le ménage dans les rangs, aussi maigres furent-ils.

Adossé là contre l’énorme madrier en bois qui encadrait la porte ornée de kanjis, gardée en permanence par un duo de kirijins ou plus, le porteur de Samehada s’arrogea le droit à une cigarette, ne doutant pas qu’il aurait besoin de la nicotine pour contenir ses pulsions meurtrières. Séparément les deux olibrius étaient de véritables plaies alors ensemble, il s’attendait au pire.

Il se demanda ce que le Sendai avait bien pu trouver à lui ramener, comme indiqué lors de leur dernier entretien. Était-il fait du bois qu’il soupçonnait ou avait-il à faire à un enfant sorti d’un moule bien éloigné du sien ?

Samehada sembla s’agiter en reconnaissant le chakra de l’un d’eux sans vraiment vouloir lui dire lequel. Elle appréciait à sa manière les gamins, les voyant par le prisme d’Honryuu avant celui du simple Prédateur, ce qui prouvait une certaine forme de respect envers son maître.

Il ne pouvait pourtant pas nier que le Sendai réveillait en elle ses bas instincts… Un chakra si pur et non transformé qui revenait à l’essence même de son appétit. Un en-cas particulièrement alléchant.

Aujourd’hui, le Chien de Chasse et le Négligent allaient découvrir qui se cachait derrière le sobriquet de Torrent Impétueux. Et celui de Peau de Requin…




_________________


隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Unknown
泣いて 暮らす も 一緒、笑って 暮らす も一緒
So long as my body doesnt relent ; This blade shall never know the meaning of mercy —
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11573-men-are-better-governed-by-their-vices-than-by-their-virtues-honryu
Sendai Eien
Sendai Eien

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Empty
Jeu 22 Avr 2021 - 5:04

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha ♯ Acte premier, Sélection Naturelle ₪ Koei no Honryu, Ryuken


Le grand jour. Un soleil que Eien n’aurait préféré pas voir se lever aujourd’hui, car sa signification était claire, il faisait dorénavant officiellement partie de l’équipe 9, et devait agir en tant que tel. Voilà un fardeau que le Sendai n’aurait préféré ne jamais porter, ne jamais faire partie d’une équipe. Mais son objectif était clair, simple, monter en grade, en puissance et en influence. Trouver un moyen, un remède pour permettre à sa sœur cadette, de pouvoir ouvrir les yeux après tant d'années. Et pour progresser sur cette voie, ne serait-ce que d’un pas, il était prêt à faire tous les sacrifices.

Se jeter dans la gueule du requin affamé était bien moindre comparé à tout ce qu’il était prêt à faire. Du moment que son sensei restait le prédateur, le plus fort, et qu’il parvenait à faire de lui un combattant de sa trempe, tout devrait bien se passer.

Sa grande crainte concernait son coéquipier, il espérait que celui-ci soit à la hauteur, il ne le connaissait pas encore après tout et il ferait tous les efforts du monde pour ne pas le juger hâtivement, une base saine pour une équipe saine. Et si ça ne marche pas ? Tant pis, il aura au moins eu le mérite d’essayer.

Quant aux objets qu’on lui avait ordonnés de remettre, il ne les avait bien évidemment pas. Sans aucune surprise, il allait pouvoir voir de plus près le style de son professeur, sa tolérance face à l’échec mais également sa capacité à être patient, car du temps il allait en perdre avec Eien.

Après une brève préparation, Eien prit la route, s’il n’avait pas rempli sa mission, il pouvait au moins avoir le mérite d’arriver avec quelques minutes d’avances pour compenser. Finissant lui aussi par arriver devant la batisse, s’arrêtant devant le porteur de peau de requin.

— Bonjour, Honryu. S’inclinant légèrement, il se relèva avant de croiser ce regard qu’il redoutait tant. Je ne les ai pas.

Frappe-le. Renvoi-le. Les punitions étaient multiples et toutes plus cruelles les unes que les autres. Il ne voulait pas s’étaler sur le sujet, il laissait à l’imagination de son professeur tout le loisir de choisir quelque chose. Il n’avait pas forcément d’égo, un luxe que seuls les plus forts pouvaient se permettre d’avoir, mais il avait un instinct de survie. Alors il ferait en sorte de survivre à cette journée. Ne pas les avoir aujourd’hui ne signifiait pas qu’il ne les ramènerait jamais, car Eien finissait toujours par remplir sa tâche.

Déglutissant, il n’aimait vraiment pas cette sensation qu’il ressentait lorsqu’il était seul avec cet homme, celle de n’être qu’un repas. Encore plus au vu de sa récente vérité et des émotions que devait ressentir le torrent, les frissons lui parcourèrent l’échine un à un.

— Alors, qui est le dernier coéquipier ? Une manière d'avouer son mal-être, il ne voulait pas non plus montrer à cet homme qu’il était en position de pouvoir. Et qu’avez prévu pour cette journée ?

Qui sait ce qui pouvait passer par la tête de cet homme, et puis, si au coucher du soleil la famille du jeune homme n’était pas endeuillée, il avait sûrement réussi sa tâche.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11556-over-the-top-sendai-eien#100370 https://www.ascentofshinobi.com/t11679-sendai-eien-les-chroniques-d-un-homme#101717
Ryûken
Ryûken

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Empty
Ven 23 Avr 2021 - 0:10
Le grand jour. Un soleil que Ryûken s’impatientait de voir se lever, car sa signification était claire, il faisait dorénavant officiellement partie de l’équipe 9 ! Et cela ne faisait qu'accompagner la récente conquête de ses sabres légendaires, suite logique de sa carrière shinobi au sein deu village. Levé avant l’aube pour être certain de ne pas arriver en retard, le shinobi de la Brume s’était préparé pour la rencontre tant attendue avec son futur coéquipier. Bien qu’il ne comptait pas l’abattre sur place, ce nouvel arrivant constituait une menace : un potentiel disciple qui allait prendre du temps à Honryū. Le Chien de chasse, jaloux comme il était, refusait de partager son enseignement avec un pleutre. Il espérait donc que ce dernier ait des choses à apporter au trinôme, ou au moins qu’il n’allait pas le ralentir dans sa progression.

Après une brève sèche de cheveux, l’apprenti Sabreur s’échappa de son domicile par la fenêtre de sa chambre pour éviter de réveiller la famille de civils qui lui louait gracieusement une chambre. Il ne les côtoyait que rarement, mais il préférait ne pas s’attirer d’ennuis inutiles à la veille d’une journée qui allait sûrement être sportive. Le garçon connaissait le Torrent mieux que personne, et lorsqu’il prenait la peine de marquer une convocation de son sceau personnel, cela ne sentait pas bon. Mais alors pas bon du tout. Le shinobi prit la route de son Dojo préféré sans perdre plus de temps.

Sur le chemin, le Bâtard fut évidemment distrait par certaines activités ou marchands qui fleurissaient au coin de certains quartiers. Encore fraîchement débarqué au sein du village, Ryûken découvrait doucement les joies de la société et de ses commerces, s’arrêtant souvent pour simplement observer l’écosystème ambiant. D’ailleurs, un stand de brochettes épicées venait de transformer son ventre en orage. Il l’observa quelques secondes en bavant des yeux, avant de se rappeler que son portefeuille trônait sur le bureau de sa chambre. Il soupira, échauffa sa nuque, puis sauta du toit afin de piquer deux énormes encas avant de détaler comme un ahuri dans la ruelle.

Ainsi commença une course poursuite de quelques minutes dans laquelle Ryûken s’empiffrait tout en rigolant. Peut-être même que le Négligé et le Torrent l’avaient vu détaler dans la rue passant devant le Dojo sans s’arrêter. Quelques secondes plus tard, l’infatigable bonhomme apparût par le toit de la bâtisse, rejoignant nos deux interlocuteurs en pleine discussion. Il avait évidemment semé le vieux monsieur qu'il s'était amusé à faire tourner en bourrique pour s'échauffer.


- Oooii ! fit-il en exécutant une parfaite pirouette pour les rejoindre à terre

Finissant sa brochette qu’il engloutit comme un sauvage, ses yeux s’écarquillèrent en remarquant la présence d’Eien. Il avala l’énorme morceau de viande d’une traite en manquant de s’étouffer, puis arbora un sourire des beaux jours.

- Tu t’fous de ma gueule ?! Me dis pas que t’es chez nous Eien ?

Il rigola une demi-seconde avant de remarquer l’air d’Honryu. Ce dernier, sans un mot, venait de transmettre tout ce dont Ryûken avait besoin pour se calmer. Mais il savait aussi dompter la bête… Il sacrifia alors sa seconde brochette en la tendant vers le carnivore, en guise d’offrande pour éviter une mort certaine. Sa propre faim attendra.

- Tiens, j’t’ai pris une brochette Senseï !

_________________
"Venge."

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Unknown
© Aditya

"Tolère."


Dernière édition par Ryûken le Sam 24 Avr 2021 - 17:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11578-pas-le-temps-pour-les-regrets-ryuken https://www.ascentofshinobi.com/t11586-ryuken-dossier
Koei no Honryū
Koei no Honryū

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Empty
Ven 23 Avr 2021 - 22:30





ゴキブリ皆殺し



Ce fut d’abord le Sendai qui pointa le bout de son nez. Nul doute que le Chien de Chasse n’était pas loin, le Torrent connaissant sa propension à ne jamais laisser passer une occasion d’apprendre, soit l’essence de leurs derniers échanges.

« T’as été tellement préoccupé par le fait de s'immiscer dans les quartiers de Saji que t’en a oublié mon fruit et l’objet qui représente Kirigakure. » L’air aussi expressif qu’un rond de serviette, il toisa Eien sans dire un mot de plus. Il aurait bien mangé un fruit…

Le porteur de Peau de Requin sentit bien que le gamin n’était pas à l’aise d’avoir échoué, ce qui lui en disait un peu plus sur le spécimen. Pouvait-on vraiment s'autoflageller si on ne se donnait même pas les moyens d’essayer ? Visiblement pour le jeune brun, oui. Il ne marqua pas sa ‘déception’ si même on pouvait appeler ça de la sorte. Il n’espérait rien d’Eien et le garçon allait devoir lui prouver sa valeur s’il voulait être traité avec au moins un peu d’intérêt de la part de l’Infréquentable.

« Tu l’aurais su si tu m’avais apporté ce que j’avais demandé, maintenant attend. Tu vas avoir la réponse à ta première question d’une minute à l’autre. » À sentir cette somme abstraite et grandissante balloter, il n’eut aucun doute sur sa dernière affirmation. Et comme d’habitude il se donna en spectacle. Au moins, il n’avait pas glissé sur une tuile cette fois.

Visiblement les deux garçons se connaissaient. Tant mieux, ça faciliterait certaines choses.

Il attrapa sans se faire prier la brochette qu’il engloutit avec presque autant de voracité que son disciple juste avant, gardant la brochette dans le coin de sa bouche.

« Pas besoin de présentations, du coup. » Il les regarda l’un après l’autre. Sacré équipe, qu’ils formaient…

« Le bateau que vous voyez là-bas. C’est le Ubazame*. Sur son pont, je tolérerais pas de conneries. C’est un navire respectable avec un capitaine qui l’est tout autant. Faites en sorte de faire honneur à votre village et votre senseï. » Il n’attendit pas plus et se dirigea vers ledit navire. Un galion à la taille conséquente capable de fendre les flots à très grande vitesse dont les voiles énormes ne pendaient pas encore au vent. Déjà, quelques quidams s’affairaient à le remplir de vivres. Avec un peu de jugeote on pouvait deviner qu’une si grande embarcation n’avait pas pour vocation à aller sur les petites îles voisines.

Une fois monté à bord, il s’adossa au baldingage et attendit que la mauvaise graine en fasse autant. Il salua son vieil ami à la tête de cette caravelle et jaugea la dizaine d'hommes occupée aux différents préparatifs. La sensation d’avoir la mer et son immensité sous les pieds avait quelque chose de jouissif pour le Torrent.

« La traversée prendra quelques jours tout au plus si le temps est clément. Si vous êtes malades en mer, c’est par-dessus la rambarde. Sur ce. » Il s’éloigna et partit discuter avec un homme aux avants-bras tatoués en laissant les gamins en plan. Quelque part, dans l’esprit de Honryuu, une voix riait. D’un rire véritablement machiavélique…

litt. Requin-pélerin.



_________________


隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Unknown
泣いて 暮らす も 一緒、笑って 暮らす も一緒
So long as my body doesnt relent ; This blade shall never know the meaning of mercy —
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11573-men-are-better-governed-by-their-vices-than-by-their-virtues-honryu
Sendai Eien
Sendai Eien

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Empty
Sam 24 Avr 2021 - 9:37

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha ♯ Acte premier, Sélection Naturelle ₪ Koei no Honryu, Ryuken


Un souffle de soulagement en voyant que sa réaction n’était pas disproportionnée, néanmoins, cet homme avait réussi à frapper un ego, quasiment inexistant chez Eien. Il avait réussi à le pousser à la réaction, le Sendai ne resterait pas sans réponse, et rien ne pouvait lui faire obstacle lorsqu’il se donnait les moyens de réussir.

Malgré tout, un sourire se dessina rapidement sur le visage du jeune garçon, le simplet qu’il était avait déjà tourné la page, pour finalement se concentrer sur l’arrivée de son nouveau compagnon, qu’il connaissait déjà amplement.

— Non, j’y crois pas c’est toi Ryuken ? Toujours aussi surpris, agréablement. Je suis rassuré, on peut faire une équipe de qualité, la plus forte de Kirigakure no Sato ! Il croyait en ses dires, après tout, n’était-il pas destiné à monter en grade et en puissance rapidement ? Lui qui était élu par le chakra, béni de la marque des Sendai.

Arquant les sourcils lorsque son professeur fit la mention de Bateau, Eien se demandant quelle rencontre avait-il organisée, pourquoi devaient-ils quitter le village, partir aussi loin de celui-ci ? Une tentative de désertion ? Si les jeunes genins survivraient aux assauts des membres des unités spéciales de la brume, peut-être deviendront-ils dignes d'intérêt aux yeux du manieur de la bête.

Quoi qu’il en soit, il ne saurait rien avant d’être arrivé, alors autant vivre l’instant présent.

— C’est rare que je monte sur un bateau Dit-il, contemplant alors avec les yeux d’un enfant l’Ubazame. Mais quelques jours c’est trop long… Pourquoi nos experts shinobis n’ont toujours pas inventés le Jikkukan Ninjutsu...

Quoi qu’il en soit, le mal était fait et Eien ne pouvait pas faire plus qu’attendre, il aurait bien demandé à s'entraîner avec Ryuken, après tout ils n’avaient jamais confronté leur style de combat. Mais le Sendai s’était précipité sur le rebord du bateau pour y régurgiter son petit-déjeuner. Heureusement qu’on ne lui avait pas apporté de brochette, son coéquipier était prévoyant.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11556-over-the-top-sendai-eien#100370 https://www.ascentofshinobi.com/t11679-sendai-eien-les-chroniques-d-un-homme#101717
Ryûken
Ryûken

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Empty
Dim 25 Avr 2021 - 16:15
L’Hyperactif ne put qu’observer sa pauvre brochette disparaître sous les crocs acérés de son mentor, se demandant s’il comptait épargner le pauvre bâton qui dépassait à peine de sa bouche. Tant pis, cette moitié de petit-déjeuner allait sûrement lui suffire jusqu’au repas que leur avait assurément préparé leur senseï en cette si belle journée ! Après tout, n’étaient-ce pas là toutes les responsabilités d’un maître d’équipe ? Comptait-il enfin assumer le statut qui l’incombait maintenant que Kiri avait officialisé son rang ? Aucune chance, mais Ryûken gardait tout de même un infime espoir au fond de lui.

Le gamin de la bande hocha la tête aux paroles de son nouveau coéquipier, même s’il n’avait pas vraiment besoin de lui dans l’équation pour former la meilleure équipe du village. Pour l’instant, Eien n’était rien d’autre qu’une pièce en trop, c’était à lui de faire ses preuves et de changer l’avis du Genin à son égard. L’équipe 9 maintenant au complet, elle put donc prendre la direction de ses futures aventures en s’élançant vers un bateau amarré plus loin.

Et pas n’importe quel navire ! Un véritable galion conçu pour conquérir les océans, le genre de vaisseau dont rêvait n’importe quel enfant à l’imagination un peu trop débordante. C’était le cas de Ryûken, qui se voyait déjà déployer les voiles et attaquer d’autres embarcations tel un véritable loup de mer. Il s’empressa de monter à bord en doublant son mentor, débarquant sur le pont les yeux remplis de magie. Les consignes de son senseï, emportée par le vent, avait à peine été entendue par le jeune homme plein d’énergie. Il disparut dans la foulée.

L’adolescent revint quelques dizaines de minutes plus tard, dégouté de ne pas avoir pu explorer l’embarcation dans son intégralité. De vieux monsieur à l’air ringard et ravagé par le temps l’avaient stoppé net, lui demandant une autorisation de son supérieur hiérarchique pour aller plus loin. Mais Ryûken, loin d’être suicidaire, préférait laisser le Torrent tranquille tant qu’il semblait occupé. Et puis ses yeux venaient de toute manière d’observer quelque chose de bien plus intéressant.

S’accrochant à une corde qui partait du mat jusqu’au rebord, l’adolescent la descendit telle une tyrolienne avant de se rattraper aux filets présents sur les extrémités du bateau pour éviter de tomber à l’eau. S’accrochant à l’aide de l’arrière de ses genoux pour se maintenir la tête à l’envers, le visage amusé du garnement apparut dans le champ de vision d’Eien.


- Oh bordel on dirait un fantôme, ça va pas ? Me dis pas que t’as accepté un truc à manger de la part d’Honryū ?

Ryûken se mit à rire brièvement en pensant aux qualités culinaires de son aîné, avant de s’accrocher au cordage à l’aide de sa main gauche pour se remettre à l’endroit. Positionné sur la face extérieure du vaisseau, ses yeux d’aigle se portèrent sur l’horizon caché par la brume environnante.

- Foutu pays, on voit que dalle… J’espère qu’il nous emmène pas aussi loin pour se débarrasser de nous.

L’adolescent échangea un regard complice avec son camarade, jaugeant son état à l’aube de cette escapade improvisée. Le Chien Errant ne savait pas s’il devait redouter ou s’impatienter quant à la suite des évènements, mais il ne se faisait aucun doute que ces prochains jours leur réservaient bien des surprises.

- Un p’tit conseil, ne le déçoit pas.

Le Bâtard s’éclipsa suite à ses mots, rejoignant le mat qu’il escalada pour en atteindre le point culminant du bateau. Le vent agitait sa chevelure et creusait son sourire déjà béant, épanoui.

_________________
"Venge."

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Unknown
© Aditya

"Tolère."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11578-pas-le-temps-pour-les-regrets-ryuken https://www.ascentofshinobi.com/t11586-ryuken-dossier
Koei no Honryū
Koei no Honryū

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Empty
Dim 25 Avr 2021 - 19:11





ゴキブリ皆殺し



Les dernières parties de leur arrangement ficelées, il attrapa le bras du second et il en fit de même pour sceller leur accord, le grand brun laissant tomber dans la poche de l’autre une coquette somme. Ces détails réglés, il demanda à l’un des mousses d’indiquer leur cabine partagée au duo de chérubins et s’en alla siéger vers la barre en allumant une cigarette. L’air marin plein les poumons, il n’arrivait pas vraiment à lâcher l’horizon des yeux. Une sensation qu’il adorait par-dessus tout ; celle d’être libre.


[...]

Le jour suivant - alentours de Mizu no Kuni. 5h09


« On s’réveille là-d’dans ! » Lâcha-t-il sans crier même si son timbre rauque et son ton autoritaire ne l’en éloignait pas beaucoup, tout en arrachant de sur les lits les semblants de couvertures. Puis il tourna les talons et atteignit le pont sur lequel étaient posés deux fruits. Une banane somme toute bonne à la consommation et un fruit du démon abîmé par le temps. Sans en expliquer plus, il les laissa se départager pour la sustentation. La nuit d’avant, ils n’avaient eu droit qu’à un gruau digne des gêoles Yuki.

« Il est encore tôt alors vous allez frotter le pont. Ensuite, on passera aux choses sérieuses. » Puis encore une fois, il leur tourna le dos et alla s’installer sur les marches menant vers le poste de commandement et tira de sa poche un petit carnet relié de cuir.

S’ils avaient été attentifs, ils pouvaient remarquer -fait assez rare pour être souligné- qu’Honryuu ne portait pas Samehada.

Fendant les flots à une allure qui tenait ses promesses, les minutes puis les heures passèrent avec leurs lots de péripéties, digne des deux compères pour enfin atteindre un moment où l’astre zénithal tenait les engagements d’une véritable matinée ensoleillée. Il fit signe à l’homme guidant le bateau et dans un grincement tonitruant, il fit glisser l’ancre vers les fonds marins, arrêtant la traversée. Étant les seuls passagers, ils avaient le droit à des luxes inhabituels en temps normal.

D’un bond, le Torrent sauta vers les flots et exécuta dans le même temps le mudra nécessaire au Kage Bunshin pour se subdiviser en deux entités de plus, identiques. Impossible vu la vitesse et l’imprévisibilité de son saut d’avoir eu le Jônin en visuel et de deviner qui était le vrai.



Il attendit un petit instant d’être rejoint.

« Bienvenue sur le terrain d’entraînement. Si vous êtes mouillés, vous êtes éliminés. Si vous criez ou que vous levez deux doigts, j’arrête ce que je fais ; mais vous êtes éliminés. Si vous touchez le bateau, vous êtes éliminés. J’ai sur moi... » Les trois Honryû eurent le même sourire. « Un objet. Il vous faudra le récupérer. Est-il fragile ? Pouvez-vous m’attaquer ouvertement sans le briser et donc potentiellement perdre ? Est-il vivant ? À vous de le découvrir. Celui qui échoue perd le droit de dormir en cabine, ce sera le pont. Celui qui réussit apprend un nouveau jutsu de son choix et choisit le repas. »

Les deux gamins devaient trouver un moyen. Les pistes étaient plus ou moins données, ainsi que de quoi les appâter. Trouver lequel des Honryuu portait sur lui l’objet de leur convoitise, puis le subtiliser. Il n’avait rien laissé au hasard.

L’important n’était pas tant ce qu’il avait dit ; mais ce qu’il avait omit.




_________________


隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Unknown
泣いて 暮らす も 一緒、笑って 暮らす も一緒
So long as my body doesnt relent ; This blade shall never know the meaning of mercy —
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11573-men-are-better-governed-by-their-vices-than-by-their-virtues-honryu
Sendai Eien
Sendai Eien

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Empty
Lun 26 Avr 2021 - 22:54

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha ♯ Acte premier, Sélection Naturelle ₪ Koei no Honryu, Ryuken


La tête par-dessus bord, Eien était à deux doigts de finir à l’eau… Cela faisait tellement longtemps qu’il n’avait pas pris le bateau et son estomac le lui faisait très sûrement regretter, il n’aimait pas ça et il se faisait très clairement comprendre. La prochaine fois, il irait sur cette île à la nage, il ne prendrait pas le risque de subir une nouvelle fois les fureurs de son ventre. Alors qu’on lui accordait une pause dans son supplice, Eien pouvait entendre la voix narguante de Ryuken.

Un moyen de le réconforter comme un autre. Il n’était pas en position de refuser et se devait, d’écouter son camarade jusqu’à la fin, peu importe ce qu’il avait lui dire.

— J’ai tendance à beaucoup manger quand je stress Affalé sur le rebord du bateau, un petit rire était néanmoins audible malgré l’état du Sendai. Je dois sûrement avoir des gènes Akimichi.

Ou allaient-ils, et surtout pourquoi ? Une multitude de questions traversait l’esprit de Eien alors que son estomac se remettait à peine. Tous les Sensei de la brume étaient-ils pareils, ou était-ce seulement lui… Quoi qu’il en soit, il devait faire avec. Maintenant qu’il ne savait ni où il se dirigeait, ni quand il allait devoir faire, Eien se devait de montrer une attitude exemplaire. Finir abandonné ou six pieds sous terre sur une ile dont personne ne connaît l’existence…

Non Merci.

— Le décevoir ne me fait pas plus peur que ça finalement. Son air se fit plus sérieux qu’auparavant, il regardait l’horizon. Les blessures ne me font pas peur. Si on menaçait de s’en prendre à elle, il en serait tout autrement.

Ce moment intense fut rapidement brisé par les bruits de ventre de Eien, finissant sa nuit sur le pont avant de retourner dans sa loge.

₪₪₪

Sa fatigue était clairement visible, pire, elle était palpable. Mais il ne disait rien, se contentant de se tenir droit, tel un mort-vivant quand le manieur de peau de requin se décida à réveiller son équipe. Se préparant du mieux qu’il pouvait, il alla rapidement en direction du pont.

Les plus attentifs à sa situation pourront remarquer qu’il tentait de rattraper sa nuit en même temps qu’il s'attelle à la tâche.

Finissant son travail, il eut l’ordre de rejoindre Honryu, marchant sur l’eau comme tout shinobi ayant un minimum de maîtrise de son énergie, afin de se placer en face de la bête. Apparemment, il s’agissait d’un exercice, il n’avait pas tout compris, les explications étaient bizarres et Eien était beaucoup trop fatigué pour tenter de les comprendre.

Récupérer un objet ? Ne pas se faire toucher par l’eau. Rien de plus simple. Eien s’imaginait déjà engloutir son repas, et surtout, enfin pouvoir passer une nuit complète dans un lit bien chaud…

… Son regard se posa finalement sur Ryuken. Que devait-il faire de lui ? Aucune idée, il était autant un potentiel allié qu’un gêneur.

— On a aucune chance de réussir de face, je vais faire diversion, contourne le pour le prendre de revers. Le reste sera au plus talentueux. Je préfère te voir réussir plutôt que nous échouons tous les deux, tu m’as toi même conseillé de ne pas le décevoir.

C’est sur ces mots que le Sendai se rua sur son professeur, faisant mine de dégainer sa lame afin de venir au corps à corps. D’un ingénieux bond en arrière, il révéla un Kunai lui-même paré d’une bombe fumigène. Lancée dans un mouvement fluide, elle atterrit aux pieds de l’Honryu centrale, libérant une véritable purée de poids qui prit possession de la zone.

Effectuant des premiers mudras, Eien recula d’un autre bond pour ne pas être pris dans le feu de la technique. Continuant dans sa lancée par une nouvelle salve de mudra, il généra haut-dessus de ses cibles un véritable défilé d’armes, toutes plus dangereuses les unes que les autres. Il était fatigué, mais pas idiot, il avait parfaitement remarquer que son professeur ne possédait pas son épée, peu importe ou elle pouvait se trouver en ce moment, cela allait lui porter préjudice à cet instant.



Il ne savait pas forcément où se trouvaient ses adversaires à cause de ce brouillard généré par ses soins, alors il se contentait de frapper de façon à ce que, ou qu’il soit, il se sente menacé. Honryu était-il lui même sujet à ses propres règles ? Ils n'allaient pas tarder à le savoir. Il finirait mouiller vu toute l'eau qui allait éclabousser, suite à ce déluge de chakra pur...

Il espérait que, de son côté, Ryuken avait accepté cette alliance temporaire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11556-over-the-top-sendai-eien#100370 https://www.ascentofshinobi.com/t11679-sendai-eien-les-chroniques-d-un-homme#101717
Ryûken
Ryûken

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Empty
Mar 27 Avr 2021 - 16:12
De gigantesques flammes dansaient devant les prunelles embrumées du jeune Ryûken. La tête lourde, il n’entendait que des échos de ses proches hurlant à l’aide, agonisant en espérant se sortir de ce brasier infernal. Mais tous étaient condamnés. Et le garçon, impuissant, assistait à la scène sans pouvoir avancer. Quoi qu’il puisse tenter, ses pas le ramenaient en arrière et le tiraient hors de la scène d’une force indomptable. Même sa voix, pourtant habituée à déblatérer sans cesse, ne pouvait briser le joug du démon qui s’en prenait à lui. Puis vint subitement celle de son mentor.

Le plus jeune des membres de l’équipage se réveilla dès l’appel d’Honryū, qui l’avait de nouveau sauvé de l’un de ses habituels cauchemars. L’un de ceux qui ruinaient ses nuits et l’empêchaient d’apprécier son sommeil. Il soupira puis s’essuya les yeux, laissant quelques perles de sueur dévaler son visage au passage, avant de rapidement sortir de son lit, se préparer, puis enfin fuir l’antre de ses tourments. Le Sabreur en oublia de saluer son coéquipier, déboussolé par ce réveil et pressé de passer à autre chose. Il arriva sur le pont en premier et ne se gêna pas pour engloutir les deux derniers fruits qui trônaient sur un tonneau, bien loin d’être éduqué et habitué aux valeurs du partage. Premier arrivé premier servi, n'est-ce pas ?

Après les algues du port puis les égouts de la ville, leur sensei leur demandait maintenant de récurer le pont du navire ? Ryûken commençait à se demander s’il n’avait pas lui-même décider des deux premières missives partagées par les genin de l’équipe 9. Il en était capable, après tout, bien plus fourbe et vicieux qu’il ne le laissait paraître. Cela avait pu l’amuser, en plus de créer un premier lien entre ses deux élèves. Sans rien dire, le bambin prit son balai et commença à frotter jusqu’à ce que tout brille. Peu de sommeil, des efforts titanesques pour laver l’immense pont du navire, la journée commença donc sur les chapeaux de roue.

Quelques heures passèrent avant qu’un bruit de chaîne ne vienne résonner sur le vaisseau, attirant le regard curieux du Chien Errant jusque-là perdu sur l’océan. Ils s’étaient éloignés de Kiri et sa Brume étouffante, leur permettant d’observer un peu plus loin qu’à l’accoutumée. L’encre se planta dans les fonds marins et permit au navire de s’arrêter en plein milieu d’une mer plutôt calme. Le sourire du petit bonhomme apparut dans l’instant, persuadé qu’une activité les attendait dès lors.

Tournant la tête pour observer le Torrent, il ne put voir que le début de sa pirouette agile lui permettant de rejoindre les flots. Ryûken courut alors jusqu’à la rambarde de l’embarcation pour savoir ce qu’il mijotait. Son mentor venait de se démultiplier et n’eût besoin d’aucune parole pour être rejoint par ses élèves, bien conscients de ce qu’il attendait d’eux. Quelques secondes plus tard, l’épéiste en herbe se retrouvait déjà pieds sur l’eau, à enchaîner différents étirements afin de s’échauffer. Il écouta les consignes d’une oreille attentive.

Un exercice des plus intéressants qui galvanisa directement la tête brûlée. Les règles étaient simples, concises, tout ce qu’il fallait pour passer un entraînement agréable. La compétition, ajoutée par la présence d’Eien et la récompense en cas de succès, représentait la cerise sur le gâteau. Comme d’habitude, une belle esquisse vint déformer les joues du Bâtard, avant qu’il n’ôte la tunique beige aux armoiries d’un clan inconnu qui surplombait son kimono. À sa ceinture se dévoilèrent ses nouveaux et plus précieux alliés, deux sabres à l’apparence toute opposée.


"Fait gaffe gamin, il veut juste te faire dormir sur le pont."
"Coopère, profite de cette diversion Ryûken."

Ryûken ferma les yeux pour tenter se concentrer, encore loin d’être habitué aux deux voix distinctes qui s’entremêlaient dans ses pensées. Il aurait aimé leur dire de se taire et de le laisser agir, mais d’un côté, les Esprits de Fuzen et Fuse ne faisaient que de mettre des mots sur ses doutes. Le choix lui appartenait toujours. Il allait devoir apprendre à coexister au côté de ces entités, et à adapter son jugement selon la situation en écoutant l’un ou l'autre.

- Je ne le décevrai pas. A toi de faire de même.

Il n’en dévoila pas plus sur ses intentions. Même s’il était évident que les deux bonhommes allaient être forcés de coopérer, la victoire n’appartiendrait qu’à l’un seul d’entre eux. Sans réfléchir plus longtemps, le cadet s’élança aux côtés de son acolyte dans la direction de leur senseï avant de se décaler précipitamment pour changer sa trajectoire. Prêt à l’accompagner pour tenter de récupérer l’objet de leur convoitise, le genin se stoppa net lorsque le Sendai fit de même, observant la suite de ses actions l’air décontenancé par la puissance de son jutsu. D’une part, il était impressionné par la qualité de son assaut, mais d’un autre, celle-ci mettait en péril la réussite de leur « mission ».

- Qu’est-ce que tu fous ?! Il a dit que l’objet pouvait être fragile. Hurla-t-il alors dans sa direction, furieux.

"Je t’avais prévenu, ne soit pas naïf."

Fuzen marquait un point sur ce coup-là. Le chien de chasse en profita pour enfin desceller ses sabres de leur fourreau, exposant leur lame affûtée au reste des participants de cette rixe. Armé de ses artéfacts manipulés d’une ambidextrie parfaite, le Chien de Chasse de perdit pas plus de temps et se rua vers la position du Jônin en décrivant un large arc de cercle autour de lui, histoire de le repérer avant d’agir et de le prendre à revers. Que pouvait-il bien préparer sous cette énorme volée d’eau soulevée par la technique du Sendai ?

Spoiler:
 


_________________
"Venge."

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Unknown
© Aditya

"Tolère."


Dernière édition par Ryûken le Mer 28 Avr 2021 - 18:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11578-pas-le-temps-pour-les-regrets-ryuken https://www.ascentofshinobi.com/t11586-ryuken-dossier
Koei no Honryū
Koei no Honryū

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Empty
Mar 27 Avr 2021 - 17:04





ゴキブリ皆殺し





Étonnamment pas de question de Ryûken quant au jutsu qu’il pourrait apprendre, son niveau de dangerosité, s’il pouvait heurter la carapace de Sanbi… Tant mieux, il prenait les choses au sérieux et visiblement le nouveau venu aussi. Tout deux sortis du bateau, lui et ses clones attendirent qu’ils donnent le top départ.

Il écouta sans réagir les deux jeunes hommes converser rapidement pour établir un plan, pas assez loin et sans aucun moyen de dissimuler la stratégie. À moins que ce ne fut qu’un simple écran de fumée tel celui qui allait suivre pour présager quelque chose d’inédit prévu à l’avance ? Avaient-ils un coup d’avance sur lui ? Dur à croire. Il était assez imprévisible pour cela.

Quand Eien commença à se précipiter sur lui, il ne broncha -ni ses clones- pas d’un iota et leva un sourcil en le voyant se prémunir d’un bond et d’une fumigène directement vers lui. Les trois Honryû étant totalement collés, il n’y avait donc encore une fois qu’une fois sorti de la purée de poix, les places se soient échangées, rendant l’original -s’ils pensaient savoir lequel c’était- encore plus dur à repérer.

Un seul des Torrent s’écarta en même temps que le gamin lança la petite bombe pour ne pas être pris dans sa fumée pour aller vers sa gauche, toujours trop excentré pour être à portée d’Eien mais ayant un visuel correct. Il fut plus lent que le Torrent, ce qui présageait par l’intermittence de temps une petite surprise, peut-être ? Deux jutsus ? Une information qu’il faudrait transmettre à l’original si jamais ce n’était pas bel et bien lui.

Les deux autres Honryû sortirent avec un laps de temps un peu plus élevé de la fumée pour admirer ce qui se tramait dans le ciel. Toute une panoplie d’armes shinobis érigées en chakra ayant pour unique but de le blesser. Mais se rendait-il compte qu’avec un jutsu de telle amplitude, il risquait de mouiller Ryûken autant que lui-même ?

Le Jônin garda à l'œil son disciple tandis que dans le duo restant, l’un des deux se colla à l’autre pour être totalement mitoyen avec lui sans pour autant faire quoi que ce soit. Et celui en première ligne se pencha alors pour avoir le ciel en visuel tandis que l’autre posa un genou à terre en tenant son dos de telle façon à lui donner une vision parfaite sur la voûte céleste. L’Impétueux avait déjà dans l’interstice commencé à signer à une vitesse qui prouvait bien sa maestria dans le domaine du Ninjutsu. Alors que le chakra pur semblait commencer à pleuvoir, l’eau derrière lui se mit à bouillir et à se mettre en branle, tournant à haute vitesse autour de lui en faisant le même bruit que les flots d’une chute à la hauteur vertigineuse. Orienté de la sorte, sa technique prit source sous ses pieds et vint tournoyer comme un maelstrom pour le protéger de l’assaut de zone. Peut-être un peu trop puissante, c’était après tout une mise en jambe ; et il n’avait aucune raison de se retenir…


Quand les flots retombèrent, la spirale aqueuse s’interrompit en découvrant les deux Honryû totalement secs. La remarque de Ryûken qui s’était placé derrière lui était exacte mais il ne s’époumona pas à donner de plus amples informations. Un sourire naquit sur le visage des trois maîtres, toujours en simultanée.

« Yo Eien ! Tu penses être le s... » Sa phrase se coupa alors que sa propre fumigène venait d’éclater et le clone en retrait vint se jeter à l’intérieur.

La fumée se dissipa peu à peu. Revenus au point de départ, les trois versions de Honryû. Oh mais il n’avait pourtant pas chômé, dans son manteau de poussière et de brume…



Spoiler:
 





_________________


隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Unknown
泣いて 暮らす も 一緒、笑って 暮らす も一緒
So long as my body doesnt relent ; This blade shall never know the meaning of mercy —
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11573-men-are-better-governed-by-their-vices-than-by-their-virtues-honryu
Sendai Eien
Sendai Eien

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Empty
Mer 28 Avr 2021 - 15:51

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha ♯ Acte premier, Sélection Naturelle ₪ Koei no Honryu, Ryuken


N’ayant véritablement aucune idée de ce qu’il devait faire dans cette situation, si son adversaire avait été atteint par sa technique, s’il avait pu renverser la situation. Que devait-il faire… Foncer dans le tas ? Attaquer son professeur sans relâche, il en doutait, il s’exposait à se faire éliminer si bêtement. Il n’allait pas céder à la facilité, bien que la majorité de ses techniques ne soient utilisables qu’au corps à corps. Il devait réfléchir, vite… Bien, et surtout correctement.

Que faire… Que faire… Ce n’était pas qu’il ne supportait pas la pression, mais à chaque mouvement, ses maux de ventre le menaçaient de reprendre de plus belle. Mais l’enjeux était bien trop important pour baisser les bras après si peu de temps. D’un pas rapide, Eien recula rapidement, prenant ses distances avec cette fumée qu’il avait lui-même provoquée.

Un Honryu se présenta alors soudainement devant lui, le narguant quelque peu, intact, cela voulait dire qu’il avait dû réussir à se défendre de la technique du Sendai. N’ayant même pas le temps de terminer ses paroles, un nouvelle fumée, remplaçant l’ancienne, prend possession de la zone…

Décidément, les artifices, tous les shinobis veulent s’y mettre. D'habitude très friand de ce genre de stratégie, Eien était peu enjoué à l’idée de rejoindre son professeur dans une valse de lames à l’intérieur de ce nuage, ils viendront plus tard.

Prenant ses distances, Eien était en train de composer quelques mudras, tandis que l’Honryu devait sûrement entendre de brefs respirations, très rapidement étouffés par la technique que le Sendai venait de finir d’employer. Tendant ses mains, un véritable vortex de chakra se créa, prêt à absorber une grande partie du chakra de quiconque, osait se trouvait dans sa zone d’effet.



Visant précisément l’endroit où il avait vu s’engouffrer son professeur, couvrant le fumigène, la technique avait pour seul objectif d’affaiblir son adversaire. S’il était un clone, il disparaîtrait, s’il s’agissait du véritable, il lui retirerait une quantité non négligeable d’énergie spirituelle... Et s’ils étaient tous parqués au même endroit, Eien ferait d’une pierre trois coups.

Comptant maintenir sa technique aussi longtemps que nécessaire, il ne pouvait néanmoins pas assurer la sécurité de son camarade, Ryuken. Espérant qu’il ne soit pas pris dans le feu de son attaque, sans visuel, il était beaucoup trop difficile de savoir qui il avait atteint.

Mitigé, devant sa propre incapacité à faire face à cette situation et à son originalité, Eien attends.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11556-over-the-top-sendai-eien#100370 https://www.ascentofshinobi.com/t11679-sendai-eien-les-chroniques-d-un-homme#101717
Ryûken
Ryûken

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Empty
Mer 28 Avr 2021 - 19:29
Loin d’être un grand stratège, Ryûken ne profita pas de sa position d’observateur pour créer une stratégie imbattable ou préparer un plan des plus vicieux, bien au contraire. Ce court laps de temps ne fit qu’agrandir son impatience d’enfin pouvoir se défouler après ce long voyage en mer. Il souhaitait avant tout se dégourdir les jambes. La fumée enveloppant son Jônin - évidemment encore intact – et ses clones se dissipa enfin, lui laissant tout le plaisir de leur rendre un sourire tout aussi communicatif. Sa passion pour l’art martial surpassait tout le reste.

Ainsi, le Sabreur ambidextre fit tournoyer ses sabres avec aisance, faisant danser ses lames jusqu’à ce qu’elles s’arrêtent pour former sa garde. Son regard, plongé dans celui d’une des trois copies de son mentor, s’embrasait à mesure que les secondes s’écoulaient. Plus de doute, le Chien Errant allait passer à l’action.

Ses semelles intensifièrent leur consommation de chakra, propulsant le gamin à haute vitesse jusqu’à la cible choisie précédemment : le Torrent de la triade qui se trouvait être le plus proche de lui. Ses pas rapides et agiles parcoururent les flots sans en faire décoller une goutte, soulignant toute la maîtrise qu’avait l’adolescent dans ses déplacements, et son premier assaut ne se fit pas attendre. Ryûken éleva sa première lame sombre avec célérité en guise de simple feinte, camouflant dans son mouvement le véritable danger : un coup de pommeau de la part de Fuse directement destiné à la tempe droite de son professeur.


"Attention à ses clones, Ryûken."

L'Esprit de Fuse venait de faire remonter un détail plus qu'important aux pensées de son utilisateur. Les yeux alertes de la tête brûlée parcoururent les alentours dans la seconde, repérant évidemment les deux autres entités du manieur de Peau de Requin. Dans un demi-tour, le jeune genin de la Brume s’en prit directement au second Honryu d’un enchaînement de coups d’estoc dans le seul but de le blesser superficiellement, afin de faire disparaître un potentiel clone sous sa cascade d’attaques à haute célérité.

La Bête était lâchée, se déchainant au milieu des deux itérations de son senseï sans peur ni retenue. Certains l’auraient jugé fou, à raison, mais cette témérité représentait l’école du Sabre de Ryûken. Il devait profiter de son talent brut pour palier à ses nombreuses lacunes, et parfois, celui-ci permettait à lui seul de faire la différence. Mais il ne représentait encore rien d’autre qu’un diamant à polir par l’entraînement, par ce genre d’exercice que son mentor adorait inventer. Et le garçon, aussi confiant était-il, ne doutait pas que l’addition à payer pour sa prise de risque allait être salée.

Tant pis, l’Infatigable avait défié l’Infréquentable de face et sur son propre terrain, se jetant dans la gueule du loup de son propre chef. Conscient des risques et de sa vengeance imminente, il restait sur ses gardes tandis que ses lames enchaînaient les assauts plus fluides les uns que les autres. Cela faisait une éternité que Fuzen et Fuse n’avaient pas été manipulés avec tant d’élégance, fendant l’air et parfois quelques gouttes destinées à mouiller le jeune homme. Il agissait par pur instinct, affamé par le combat et sa récompense promise.


Spoiler:
 

_________________
"Venge."

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Unknown
© Aditya

"Tolère."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11578-pas-le-temps-pour-les-regrets-ryuken https://www.ascentofshinobi.com/t11586-ryuken-dossier
Koei no Honryū
Koei no Honryū

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Empty
Mer 28 Avr 2021 - 23:47





ゴキブリ皆殺し





L’échec des premières tentatives n’avaient visiblement pas refroidi les ardeurs de ses deux élèves, bien au contraire. Animé d’une vigueur qui était propre à la jeunesse et malgré quelques grossières erreurs, le premier Genin entama l’offensive de façon curieuse. Loin de lui ou du moins pas assez proche pour réellement l’impacter par ce mystérieux procédé, il entendit son souffle puis put apercevoir ses signes quand le crachin brumeux se dissipa. La formation en triangle dirigée vers le fatigué indiquait encore une fois un indice. Une occasion non saisie. L’un des deux clones déjà en pointe se mit en avant et mima une charge qu’il n’effectua pas ; le chakra qui le composait étant immédiatement absorbé par la technique Sendai. Les deux Honryuu restants esquissèrent le même sourire satisfait. Les arcanes de ce clan méconnu semblaient prometteuses entre les mains d’Eien et il avait hâte d’en découvrir plus quand il aurait un peu de plomb dans la tête. Ils étaient maintenant à nombre égal.

Ryûken faisait danser son métal nouvellement acquis. Et quand il s’agissait de ce genre d'exercice, il avait face à lui un amateur avéré de la discipline. Attaquant la formation par l’arrière il put déceler l’usage de son chakra pour fondre sur lui, préparant sûrement un enchaînement ou une taille plus conséquente que ce qu’il avait l’habitude de proposer. Le duo de senseï mit de façon synchronisée chacun sa main au niveau de sa taille pour se saisir d’un kunaï par l’orifice situé à l'extrémité non coupante en le faisant tourner dans les paumes de leurs mains.

Malheureusement pour Honryû, son premier coup se traduisit par une simple attaque au pommeau. Trop aguerri pour se faire berner par tel mouvement, le porteur du Squale ne s’embêta pas à la parer et se contenta de mouvoir son épaule pour recevoir le coup du pommeau. Il avait été giflé plus fort, par le passé. Par des femmes. Mais nul besoin de l’indiquer au gamin pour lui faire perdre son sang-froid ; il avait déjà l’air assez préoccupé à en juger par son regard sur lui et son itération. Grâce à ce coup cependant, il pouvait maintenant savoir qui était le vrai ; il n’avait pas disparu une fois touché.

Mais le clone maintenant avéré visé par la rafale de coup du disciple devenu Sabreur à part entière ne comptait pas se laisser faire effacer de la sorte ; il para simplement avec sa courte lame chacun des assauts avec aisance, tout en se plaçant de sorte à ce que dès que l’enchaînement serait fini…

À cet assaut qui se voulait presque dangereux, il avait plusieurs réponses à donner à son premier disciple. Plusieurs voies à prendre, et certaines d’entre elles lui interdisaient tout bonnement de continuer l’entraînement. Il les biffa dans son esprit. Le but n’était pas de les éliminer aussi vite. Ils n’avaient pour l’instant même pas compris le véritable but de l’entraînement… Atterré mais déterminé à leur faire comprendre de la manière forte s’il le fallait, son corps se contracta. Le Torrent de Kirigakure no Satô passait à l’action.

Il tourna sur son propre centre de gravité et vint frapper du plat de la paume le thorax de Ryûken pour le faire reculer à peine à moitié aussi loin qu’il l’était avant de charger. Dans l'interstice, son autre main armée entraînée par la rotation vint toucher le même pommeau joueur qui avait osé toucher son enveloppe pour lui faire quitter sa main. Puis il combla de quelques pas la distance le séparant au Chien Errant en augmentant celle avec l’Ensommeillé. Ses doigts se croisèrent pour exécuter un jutsu qu’ils connaissaient bien... Le désarmement opéré, il laissa cependant l'arme flotter à la surface de l'eau sans chercher à s'en emparer et mit un coup de sa botte pour le pousser vers Ryûken.

« VOUS VOUS FOUTEZ D’MOI PAS VRAI ?! » Sa voix tonitruante retentit jusqu’aux cabines du navire. Il prit une inspiration et lança le kunaï dans sa main de façon à raser Eien. Il n'avait pas crié, à proprement parler. Malgré le fort ton de sa voix, il paraissait aussi calme qu'un ruisseau occupé à suivre son court.


« Aucune communication. Vous voulez la jouer perso ? Alors faites-le correctement et utilisez les failles laissées par chacun. Soyez des shinobis. Vous attaquez chacun à votre tour ; c’est d’un ridicule... » Il s’arrogea une cigarette qui termina dans son bec, là entouré de son armée de clones au nombre de trois. « De la demi-mesure, au bas mot. Attaquer l’autre ? Vous avez même pas assez d’couilles pour ça ? »

« Réfléchissez… DÉCIDEZ VOUS. » Lâcha-t-il sur un ton qui semblait même ébranler les mousses en train d’observer au bastingage. « Je suis las d’attendre et la patience c’est pas mon fort.. » Il exhala d’un petit nuage de fumée. « Eien. Tes jutsus sont puissants mais mal utilisés ; le problème ne vient pas de ton catalogue mais de la façon dont tu t’en sers... » Il tourna d’un quart afin que Ryûken puisse voir un côté de son visage. « Quant à toi… Même après l’épreuve des lames, tu restes ce gamin irresponsable. N’as-tu donc rien appris ? Tu n’es pas digne des Sept. La gamine Yuki qui t'a botté l'cul ferait une meilleure manieuse pour eux. En situation réelle, venir dans le cercle sans intentions meurtrières, c'est la mort pour toi. » Il ne se nuança pas. Ce qu’il cherchait à faire était somme toute simple ; évident, même. Le Genin aux deux sabres -ou un, selon la manière de voir les choses- savait ce que son maître entendait par là. Entrer dans la zone vitale de quelqu'un était un risque et aussi la façon la plus rapide de gagner et de tuer. Il avait osé la pénétrer comme si ce n'était rien pour essayer de le heurter simplement... Qu'est-ce qui ne tournait pas rond chez ce gosse. Eien était plus discipliné, peut-être trop. En somme, chacun était un opposé du problème.

L’entraînement n’avançait à rien dans cette direction, il les exhortait donc à réfléchir avant d’agir et à adapter la stratégie. En un contre un contre un, ils n’avaient même pas l’ombre d’une chance de le toucher, encore moins de lui prendre ce qu’il portait précieusement contre son torse, bien à l’abri de son kimono….




Spoiler:
 




_________________


隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Unknown
泣いて 暮らす も 一緒、笑って 暮らす も一緒
So long as my body doesnt relent ; This blade shall never know the meaning of mercy —
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11573-men-are-better-governed-by-their-vices-than-by-their-virtues-honryu
Sendai Eien
Sendai Eien

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Empty
Jeu 29 Avr 2021 - 20:29

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha ♯ Acte premier, Sélection Naturelle ₪ Koei no Honryu, Ryuken


Sentant que peu à peu, il avait su rentabiliser sa technique pour affaiblir son adversaire, Eien se décida à mettre fin à son utilisation dans le seul but d'économiser un peu plus son chakra. Il ne voulait pas tomber à cours d'énergie, il devait redoubler d'effort pour continuer le combat et pouvoir tenir aussi longtemps que celui-ci l'exigeait. Il espérait simplement que tout cela n'était pas une mascarade et que, Honryu faisait subir un véritable entraînement à ses élèves et qu'ils ne servaient pas uniquement de défouloir dont il disposait à son bon vouloir.

Faisant rapidement son inventaire, touchant sa sacoche ninja dans l'unique but de voir ce qui lui restait, un sourire se dessina rapidement sur le visage du Sendai. Tout était au point… Son sourire démentiel ne lui quittait plus, il avait hâte de voir le visage de son professeur se déformer par la surprise…

Mais il n'en fut rien, il était bien trop occupé à combattre Ryuken, son élève préféré. Observateur, Eien se contentait de regarder, avec chacun de ses yeux, le déroulement de leur combat. Malheureusement, les choses ne se déroulèrent pas comme prévu, ils avaient en face d'eux un Honryu mécontent. Il les prenait de haut, les narguait, les forçant même à se bouger, son panel technique était mal utilisé ? Peut-être… en tout cas, ce n'était ni ce qu'il avait daigné montrer durant cet entraînement, ni le kunai que le Sendai venait d'éviter d'un vif mouvement de tête, ni les clones naissant de l'eau qui pouvait faire croire au Sendai que vaincre le torrent, était vraiment impossible.

Il n'avait besoin qu'un peu de temps, et faire perdre du temps à son entourage, c'était sa spécialité.

— Hahaha ! Alors c'est vrai Ryuken ?! Toi qui m'as dit de ne pas le décevoir, tu t'es fait battre ? Dans quelles conditions ? Elle était forte ou c'était toi le souci ? Faisons une pause et racontez moi tout ! Pouffant de rire pendant un bon moment, Eien finit par retrouver son calme. Quoi qu'il en soit, j'ai déjà décidé de la manière dont...

Deux clones sortirent de l'eau, le premier saisissant les pieds du torrent à l'aide d'un fil de fer récupéré à sa création, dans le nuage de fumée, celui qui n'avait pas disparu après avoir subi les coups furieux du chien de chasse, avant de brutalement tirer ses membres inférieurs vers lui, dans les profondeurs. De son côté, le second, émergeant, enserra Honryu et plus particulièrement ses mains, vecteurs de mudras en plaçant ses bras sous ses aisselles avant de les remonter dans une violente prise contraignante. Lui aussi tirant, forçant le torrent à s'enfoncer dans les profondeurs.

Ils pouvaient bien se noyer ou se mouiller un peu, ils n'étaient que des clones. Mais.. qu'en de Koei no Honryu ? Pouvait-il tenir indéfiniment dans l'eau ?

— Ryuken !!! Avec moi ! Il ne lui laissait pas le choix, s'il voulait gagner, il devait suivre le négligent et se donner corps et âme dans la bataille.

Prenant appui sur la surface liquide, Eien se dirigea vers le second Honryu, celui qui avait été présent depuis le début de la bataille et non pas ces gêneurs, ces clones aqueux. Libérant dans sa course un Kunai, vêtu d'un parchemin explosif droit vers ces copies d'eau, il obligeait ainsi les différents torrents à se défendre séparément.

Arrivant au niveau du clone, Eien dégaina sa lame, faisant danser son Wakizashi non pas pour mettre un terme à la vie du clone, mais pour le forcer à se focaliser sur lui… Laissant des brèches que Ryuken pourrait utiliser à bon escient.

Nombreux étaient ceux qui avaient sous-estimé le Négligent, alors pourquoi était-ce, lui qui avait hérité de ce surnom, face à toutes ces personnes qui le négligeait, par arrogance ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11556-over-the-top-sendai-eien#100370 https://www.ascentofshinobi.com/t11679-sendai-eien-les-chroniques-d-un-homme#101717
Ryûken
Ryûken

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Empty
Jeu 29 Avr 2021 - 22:39
Peut-être que la passion avait pris le pas sur le but de cet entraînement, guidant Ryûken jusqu’au corps à corps de son mentor dans le but d’échanger de simples coups dans une chorégraphie qui le faisait vibrer. Car c’est ce qu’il aimait par-dessus tout : Frapper, esquiver, contre-attaquer tout en restant assez agile pour ne pas se faire attraper. Le Bâtard testait ses limites à chaque nouvelle leçon de son professeur, sans pour autant chercher à le vaincre pour de bon. Et cette forme d’hésitation, ou plutôt de retenue dans chacun de ses gestes, lui couta cher.

En effet, l’Infréquentable ne perdit pas un instant pour punir son insolence. Tandis que l’original venait d’encaisser le coup de pommeau à l’aide de sa simple épaule, le clone fit jouer son kunai pour annihiler l’initiative du garçon. Une fois réduite à néant, le Torrent profita d’une faille d’une demi-seconde dans la garde de l’Ambidextre pour pivoter sur lui-même et fracasser sa jeune cage thoracique d’un plat de la main sec et robuste. Le gamin fut expulsé sur deux petits mètres, se rattrapant malgré le souffle coupé pour ne pas chuter dans l’eau synonyme de défaite instantanée, puis posa ses prunelles sur Fuse qui venait d’être déliée de son emprise encore trop frêle.

Un sentiment horrible s’empara de lui, délivrant une multitude de frissons dans l’ensemble de son corps et le paralysant sur place. Il venait de se faire humilier. Et pire que cela, Koei no Honryū eût la maladresse évidente de lui jeter son arme comme s’il ne la craignait pas. C’était le cas. Qu’avait-il à craindre d’un garnement stupide trop faible pour garder son arme en main ?


"Ramasse Fuse et venge-toi. "

La voix surprit l’adolescent mais l’obligea à reprendre contenance. Du bout de sa lame toujours tenue par sa main gauche, le genin souleva Fuse hors de l’eau et la fit tenir en équilibre pendant quelques secondes, afin de l’égoutter. Il n’allait pas perdre bêtement. Infusant un peu de fûton dans sa lame, il dégagea le reste des molécules d’eau puis remit la main sur la Sainte épée. Dualité ainsi reformée, le téméraire ne détourna pas les yeux de son senseï visiblement remonté contre lui. Il écouta chacun de ses reproches, chacune de ses moqueries, et ne lui rendit qu’une moue nerveuse en guise de réponse.

Soudain, les paroles d’Eien vinrent s’ajouter au discours difficile à encaisser du Jônin. Elles le poussèrent à bout, déliant enfin sa langue dans un ton plus qu’acidulé. L’égo du Genin n’acceptait toujours pas sa défaite contre la jeune Misaki, pourtant conscient de ses fautes lors de ce duel.


- FERMEZ-LA ! Je l’aurais tuée sur le coup si je l’avais voulu. J’AI décidé de la laisser parce que je ne pouvais pas me blairer l’autre conne sur son piaf à la con.

En parler lui faisait réaliser des choses. Son style de combat, orienté sur le corps à corps, ne lui permettait pas ce genre de cadeaux. Son aîné avait raison. Pourquoi ne réussissait-il pas à terminer ses combats ? Peut-être simplement par peur de blesser, ou plutôt de tuer. Une vérité qu’il n’osait pas encore s’avouer, préférant se réfugier derrière de bêtes excuses. Depuis tout petit, le Sabreur en herbe avait vu un nombre de meurtres conséquents, et connaissait les conséquences de cet acte ignoble. Peut-être qu’un traumatisme hantait le fond de son esprit. Mais à nouveau, ses pensées furent interrompues par l’intervention de ses nouveaux Guides.

"Montrons-leur ce que nous valons, tue-les."

"Gagne Ryûken, gagne en restant fidèle à tes principes."

"Fais-nous don de ton chakra."

"Pas encore Fuzen, il n’est pas prêt, beaucoup trop jeune."

"Hahaha Fuse… Je n’ai pas senti quelqu’un d’aussi prêt depuis bien longtemps."

La peur qui s’immisçait en lui depuis tout ce temps venait d’être chassée par les remontrances de celui qu’il estimait comme son frère. Le doute s’envola, laissant la nervosité de ses traits s’effacer pour une étrange quiétude. Le gamin semblait avoir réfléchi. Mais surtout, il avait fait son choix, et aujourd’hui, il ne comptait plus retenir ses coups. Ses paumes se cramponnèrent aux poignées de ses sabres, l’une se levant face à son visage tandis que l’autre se rabattit contre sa jambe gauche. Une posture bien loin de celles que l'on prenait pour se battre.

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle 5Q5fiHw

Soudain, son chakra s’exfiltra de sa peau pour venir nourrir l’Esprit généreux qui habitait son artéfact d’un blanc épuré de tout défaut. Fuse résonna. L’énergie créée se mêla à celle du porteur, revenant à son corps dans une puissance démultipliée par l’opération et transformant le simple mortel en une incarnation bénie par la lame. L’aura de chaleur emplit son corps et son âme, avant d’agir sur l’environnement en repoussant légèrement l’eau présent aux pieds de l’Élu. Un instant, les protagonistes purent l’imaginer voler. Un sourire, fin, déforma l’extrémité de ses lèvres.

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle JmWgwG3

"Tue."
"Épargne."

Un pas, ou bien dix - car il fallait être plus que concentrer pour dorénavant les compter -, mena le genin à une vitesse vertigineuse jusqu’à ses premières cibles : les deux itérations visées par le parchemin explosif du Sendai. Profitant de la diversion créée par son camarade, le Chien Errant en pleine chasse laissa son fûton habiter ses lames pour mener un enchaînement de deux coups dévastateurs à leur égard, histoire de les éliminer sur le champ sans qu’aucune pitié ne vienne interférer. Sans profiter d’un moindre temps de repos, son instinct le guida naturellement jusqu’à la silhouette de l’Original qui venait de se sortir d’un sacré pétrin orchestré par le Négligé.

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle TjiwkW5

Sa célérité lui permit de se projeter sur son flanc sans problème, et ses yeux décidés furent la seule et unique alerte qu’Honryû reçut avant la suite des évènements. Son chakra fusionna avec Fuzen. Chargeant la lame maudite de l’énergie nécessaire à l’exploitation de son plein potentiel, Ryûken délivra l’un de ses plus beaux katas à une vélocité sans précédent, essayant non pas de découper son professeur mais simplement de le toucher. Ne serait-ce qu’une fois.

Là résidait le secret du Sabreur qui ne souhaitait pas tuer.


Spoiler:
 

_________________
"Venge."

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Unknown
© Aditya

"Tolère."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11578-pas-le-temps-pour-les-regrets-ryuken https://www.ascentofshinobi.com/t11586-ryuken-dossier
Koei no Honryū
Koei no Honryū

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Empty
Ven 30 Avr 2021 - 0:09





ゴキブリ皆殺し





Si le Torrent ne doutait que rarement cette fois, il savait bel et bien à quoi s’attendre après avoir agi de la sorte. Un test, un seul ; qui révélerait le meilleur de chacun. Ou le pire ; ou rien de tout cela s’ils n’étaient pas de la trempe qu’imaginait le Jōnin. C’était un véritable test, un de ceux qu’il avait lui-même passés dans son anamnèse trouble. Moins dangereux et non vécu au centre d’un réel conflit armé contre des individus qui voulait sa mort mais tout de même, un travail de surface et de profondeur sur le bois duquel ils étaient tirés.

Pour Eien, une invitation à la réflexion et à l’investissement personnel pour celui qui semblait ne donner que la moitié de ce qu’il pouvait réellement, ne pensant qu’à lui et à son but profond. Comme si le fait d’être Genin depuis peu et manieur de l’énergie chakratique novice faisait de ses aptitudes actuelles quelque chose dont il pouvait se contenter. Un enfant surdoué et blasé par son propre talent aux arcanes de base tant et si bien qu’il était déjà capable d’user du savoir-faire de son clan avec aisance ; aux nuits troublées par un mal plus profond qu’il ne le laissait paraître. Peu enclin à se donner du mal quand la majorité du temps, il lui suffisait d’user d’arcanes surpuissantes contre ceux qui n’étaient pas armés contre. Celui qui avait tant à prouver et si peu de cœur à l’ouvrage quand il le fallait vraiment.

Pour Ryûken, des tirs de sommation et un précipice devant lequel il fut mis sans autre forme de procès ; la triste et dure réalité de son état et de son passé tumultueux aux côtés d’un meurtrier. La compréhension des mes qui s’étaient liées à la sienne dans un rituel hostile et brumeux à l’instar de leur village, qui n’était que le premier pas d’une longue quête où le but restait aussi incertain que parfois incompréhensible. En somme, une secousse et un peu de lest sur les chaînes qui empêchaient l’aiglon de prendre son envol. Même s’il ne le conceptualisait pas de la sorte, il était le tuteur et le responsable de Ryûken. Pour autant aujourd’hui, cet Honryû n’était pas présent. Les bras métaphoriquement ouverts vers ce qui se préparait, il engageait le jeune homme sur le sentier qui était le sien. Au milieu de l’océan incroyablement calme, le Torrent venait de tenter l’étincelle dans un brasier dormant depuis trop longtemps. Même s’il n’avait pas parlé après les invectives, il aurait pu aisément deviner ce qui se tramait dans son esprit en construction. Le Bâtard comprenait. Lentement, mais le cheminement s'était déclenché, mettant des mots sur une réalité qu’il préférait ignorer.

Et pour la première fois depuis la réunion des trois individus,

L’Ombre du Torrent devint Impétueuse.

[...]
Plus tôt, dans l’écran de fumée.

Stupide celui qui ne se préparait pas en conséquences avant de tirer les moustaches des tigres endormis. Là, camouflé et pourtant au centre des attentions, il fit pulser son chakra dans l’eau sous ses voûtes plantaires. Sa partenaire devait entrer en scène d’un moment à l’autre. La vraie récompense, même s’ils ne le comprendraient peut-être pas ; ce serait celle-là. La chance qu’un des Sept se dévoile un peu plus, comme réciproquement, il les forçaient à en faire de même. Comme l’animal éponyme dont elle tirait son sobriquet, Elle s’approcha, assoiffée et excitée de voir les marmots faire montre de leurs énergies respectives. Connectée à Honryû, chaque émotion le transperçant devint autant de raison que de se plier au petit stratagème. Elle pénétra le nuage et éviscera un clone qui disparut, avant de prendre sa place d’un contact de la paume de son manieur. Ils l’ignoraient, mais déjà, elle était là.

[...]

Par l’air sur leurs visages respectifs autant que par la stature adoptée par leurs enveloppes et les mots utilisés, il comprit que ce qui venait serait d’un tout autre calibre à gérer. Malgré les petites piques suivant la route des siennes, Eien avait bel et bien compris comment être utile et il surprit même le senseï par son ingéniosité et le temps de latence. Une action déclenchée en amont pendant la perte de vision qu’il avait patiemment temporisée jusqu’à maintenant. Quand les deux spécimens sortirent de l’eau, le véritable Honryû visé était prêt, il était né pour ce genre de situations. Sa botte s’enfonça un peu dans l’eau mais le premier clone fut éliminé d’un lancer de kunaï entre ses deux pupilles. Le second fut immobilisé puis éliminé par l’un des Bunshin Suiton qui sauta tête la première entre lui et son maître en explosant sous l’eau, laissant le Eien de rechange couler enseveli de mucus visqueux.

Désormais au nombre de trois, les Honryû restèrent prêts. Prêts à essuyer un assaut digne d’un vrai affrontement où le deux versus un représentait un désagrément utilisé sciemment par ses comparses.

Quand il lança le kunaï explosif, l’itération du Torrent mima son mouvement à la fraction de seconde près en lançant à son contact un autre explosif, le choc entre les deux créant une explosion qui fit chanceler les flots et leva quelques gouttelettes.

Eien arrivait au contact du bunshin spécial de Honryû dans le but de le lacérer. Soit. Mais le réel danger venait de l’autre côté ; cette botte n’ayant pour but que d’ouvrir une brèche pour l’arrivée du second fauteur de trouble.

La pulsation de chakra émise en aura autour de Ryûken fit tordre les traits du visage du clone là depuis le début, découvrant un sourire carnassier qui ignora même complètement l’assaut du Sendai pour tourner la tête pendant l’enchaînement, chose fatale qui ne le fit… Pas disparaître. Le véritable Honryû lui rendit son sourire.

Le Chien Errant chargea et le Jōnin recula instantanément en laissant sur son sillon son dernier clone qui fut bonnement et simplement coupé en deux par l’attaque venteuse. Quel chemin parcouru depuis la découverte de son affinité primaire ; en si peu de temps. Quel prodige. S’il n’était pas aussi gâté que Eien, son génie de l’entraînement lui octroyait un avantage incroyable sur les autres Genin. Par l’effort et la compréhension du Bukijutsu, il le dépasserait peut-être même un jour. Mais là n’était pas le moment à des conjectures. Il arrivait.

Il croisa son regard, plus déterminé qu’aux habituels entraînements. La morsure du Yaken ; pas celle qui mord la main qui le nourrit ; mais celle qui montre les crocs grandissants continuellement, profitant de l’ouverture.

Chaque muscle de Honryû se contracta, d’excitation ou dans un but précis, dur à définir. Il tendit en reculant la main vers le clone que Eien venait de trancher et de la fumée on put déceler un linceul blanchâtre et bosselé dont sa dextre vint saisir le manche sans même le regarder. Samehada venait de rentrer dans l’équation et avec elle un inextinguible envie de goûter à ce que Fuzen et Fuse pouvaient faire de mieux. Malgré qu’il ne fut pas à l’instar des deux autres hommes un Sabreur, le gamin savait manier l’acier, en plus d’un Ninjutsu dévastateur et polyvalent.

Avec cette transe étrange dont il ne savait rien sauf les conséquences, Honryû trouvait presque un adversaire à sa taille dans le maniement de la lame avec vélocité en la personne du Nobuatsu.

Sans s’avouer vaincu pour autant, la pointe d’un de ses pieds le projeta avec rapidité hors d’atteinte du début de l’enchaînement mais le garçon ne comptait pas le laisser s’en tirer à si bon compte et le talonna en continuant.


Etrangement, Samehada ne semblait pas ravie d’avoir à parer les assauts, comme si le goût extirpé de la lame ébène et hostile était semblable à un mets faisandé. Un frisson traversa son échine ; s’il était ne serait-ce que touché par le sabre de son élève, il essuierait plus qu’une simple coupure. Bénir et maudire. Tout semblait plus clair, dans le feu de cet assaut partagé.

L’échange terminé, il mit quelques mètres de distance entre lui et ses deux élèves qui purent constater que le linge habituellement si calme venait de se rompre d’un coup d’un seul pour laisser apparaître Peau de Requin sous son plus simple appareil, gorgé du chakra dévoré pendant l’échange martial.



« Messieurs, je vous présente 鮫肌 - Peau de Requin. »

Peu avaient pu la rencontrer nue sans connaître un destin tragique peu après. Un signe de confiance et de respect envers ceux qui venaient de prouver qu’à deux, on pouvait ébranler même le plus grand bretteur de tout Kirigakure no Satô ; même si il ne l’était sûrement pas.

Se tortillant sur elle-même comme un animal content de sortir de sa cage et finalement nourri, l’énorme mâchoire plantée au bout se mit à japper de contentement en affichant… Un sourire ?!

« Un bel échange. » Pas plus ou pas moins mais Ryûken connaissait bien le Torrent. De sa bouche, c’était presque un louange. Ses yeux descendirent sur sa main gauche. Quelques gouttes de son sang se coagulaient sur une petite plaie subie pendant le déchainement du manieur de la Dualité. Déjà, il lui sembla ardu de mouvoir son petit doigt et son annuaire. Était-ce la malédiction et la noirceur du chakra pressenti précédemment à l'œuvre ? Sans la capacité d'absorption de sa propre Lame Légendaire, il aurait certainement perdu l’usage de sa main après cette simple entaille.

« Tsssk. Gaki. » Lâcha-t-il à demi-mot avant de faire craquer sa nuque, se servant de sa main-libre pour attraper contre son poitrail un simple bout de papier replié sur lui-même. Il le jeta derrière lui et tourna le dos au duo. Dorénavant, il avait deux disciples qui feraient bientôt trembler Kirigakure no Satô et peut-être même le pays de l’Eau tout entier, si tant était que cela se limite à ses frontières. Là, flottant dans l’eau, on pouvait lire tandis que l'encre se mêlait à l'eau ;

狂人 走れば 不狂人 も 走る
Vous êtes deux petits cons

« C’est terminé. Vous pouvez aller déjeuner. Il n’y a pas de vainqueur mais pas de perdant non plus. » Il leva sa main tenant l’énorme Déchireuse vers les cieux, affichant sa blessure et posa Samehada sur son épaule. Pas moyen de replier ce foutu doigt. « Allez manger quelque chose. On reprend après. »

Tu es sur la bonne voie, Eien. Je suis fier de toi, Ryûken. Des mots qu’il ne savait pas dire mais qui trépignait de sortir dans son larynx enroué par son incapacité à démontrer la justesse de ses sentiments. C’était une très belle journée.




Spoiler:
 




_________________


隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Unknown
泣いて 暮らす も 一緒、笑って 暮らす も一緒
So long as my body doesnt relent ; This blade shall never know the meaning of mercy —
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11573-men-are-better-governed-by-their-vices-than-by-their-virtues-honryu
Sendai Eien
Sendai Eien

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Empty
Ven 30 Avr 2021 - 20:55

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha ♯ Acte premier, Sélection Naturelle ₪ Koei no Honryu, Ryuken


Sentant que peu à peu, il avait su rentabiliser sa technique pour affaiblir son adversaire, Eien se donnait corps et âme pour que dans chaque coup, chaque mouvement de son corps, chaque contraction de ses muscles, soit fait dans l'unique but de vaincre. D'effacer se sourire, cette mauvaise manie collant à la peau du torrent, de les sous-estimer. Et après tant d'efforts, alors qu'il n'avait qu'une envie, celle de dormir, de se reposer, d'arrêter ce combat lui ayant coûté tant d'énergie. Il avait enfin pu sentir son sabre atteindre le double de Honryu.

Visage neutre, Eien dissimulait sa joie alors qu'il pouvait à peine percevoir, Ryuken, s'affairer à les rejoindre à une vitesse plus que élevée, si le Sendai n'avait pas été dans cette euphorie, cette extrême concentration, cette vitesse aurait certainement suffi à le dépasser. Cet enfant était tout bonnement incroyable, le sous-estimer était bien là dernière chose à faire et le Négligent avait bien fait de le pousser à bout.

Le torrent tranché, quant à lui, reprit sa véritable forme, celle d'une arme, d'un véritable fléau vivant. Était-ce donc ça, les armes légendaires de la brume ? Était-ce par peur, ou par réflexe, mais Eien se déplaçait instinctivement, reculant ses mains, puis son corps dans un mouvement fluide, rapide. Malheureusement, il avait quand même été atteint, cette arme avait peur aussi goûter, un très court instant à la chair de son bras. Plus de peur de que de mal, mais cette blessure avait néanmoins touché le Sendai dans son ego, auparavant inexistant. Malheureusement, son instinct d'enfant avait rapidement pris le dessus, peut-être que sa soeur, une fois rétablie, pourra succéder au torrent ?

— Tropoooppp beeeeelleeeeee ! Elle se manie comment ? Je peux la toucher ? Elle va me mordre ? Observant la lame organique avec les yeux d'un enfant -restant quand même assez loin pour éviter un retour de bâton au cas où ses propos finissent par dépasser les limites mentales du torrent- Et toi aussi Ryuken ! Montre moi tout !

Se grattant la tête, Eien continuait d'afficher un sourire béat alors que le torrent annonçant son départ, sa mine se fit plus sérieuse.

— Désolé pour les provocations, je voulais vraiment savoir ce que tu donnes et je ne suis pas déçu. Il marqua une courte pause, effectuant des mudras. Mais je veux vraiment que le gagnant ait un nom.

Ce n'était pas le colosse tout entier, mais juste sa colonne vertébrale ainsi que ses côtés qui servaient de protection, armée de son épée spectrale, il était prêt à se défendre de n'importe quel assaut.

— Outrepasse cette défense. Cause moi ne serait-ce qu'une blessure et la victoire est a toi.

Les règles avaient été donnés, il ne restait plus qu'à lancer les dés.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11556-over-the-top-sendai-eien#100370 https://www.ascentofshinobi.com/t11679-sendai-eien-les-chroniques-d-un-homme#101717
Ryûken
Ryûken

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Empty
Ven 30 Avr 2021 - 23:02
Le Chien de chasse ne fit qu’une bouchée du clone qui lui barrait encore la route, le découpant sur son passage pour fuser à la rencontre de l’Originel. Et dès lors, la suite des évènements n’importait plus, car Ryûken venait de pousser son mentor à dégainer son Sabre. En plein échange l’adolescent laissa toutefois sa curiosité de côté et se concentra uniquement sur le maniement de ses lames, enchaînant les frappes de Fuse pour ouvrir une faille tout en cherchant à en profiter avec Fuzen. Puis vint le graal. Une giclée de sang qui n’échappa pas au genin, une plaie qui brillait comme une victoire inespérée. Le Béni échangea un dernier coup croisé plein de sa puissance sur les écailles invincibles de Peau de Requin, avant que son professeur ne bondisse en arrière et mette ainsi fin à la joute.

C’est à cet instant que les pupilles de l’Impatient se mirent à scintiller de plus belle, détaillant la silhouette monstrueuse de la créature en cherchant à deviner les secrets qu’elle pouvait renfermer. Une brave bête qui le terrorisait autant qu’elle l’épatait. Comme quoi, Samehada échangeait déjà un point commun avec son maître. Ryûken écouta les paroles de ce dernier en toute humilité, hochant simplement la tête sans réussir à réprimer son air plein de fierté. Il ne pouvait que savourer l’attitude du Torrent à son égard, qui trahissait bien plus de sentiments que ce qu’il osait avouer à l'oral. Enfin, le rejeton d’Ashikage avait fait ses preuves.

En lisant le bout de papier, un franc sourire vint étirer ses lèvres d’amusement tandis que ses pupilles valsèrent jusqu’au Sendai. Pas de vainqueur ? Sans même qu’il n’ait à proposer quoi que ce soit, Eien prit les devants et lui proposa un ultime défi de son propre chef. Comme quoi, l’équipe 9 commençait déjà à se comprendre sans même avoir besoin de se parler. Et les deux disciples semblaient décider à conclure ce qu’ils avaient commencé, allant jusqu’à braver les consignes du vieux loup de mer qui venait de rabattre la Déchireuse sur son épaule, s’en allant en direction du navire.


- Te fout pas d’moi Ei…

Ses yeux s’écarquillèrent en observant la gigantesque quantité d’énergie déployée par l’Élu du chakra. Celle-ci se modela, formant après quelques instants un titanesque esprit protecteur autour du Négligé. L’immensité de sa création ainsi que sa potentielle puissance firent frissonner le Sabreur en éternelle quête d’adrénaline. Il mourrait de peur. Mais son courage la consuma dans l’instant, le poussant à prendre une garde bien plus offensive que celles transmises au Grand Dojo de Kiri. Un ultime assaut l’attendait.

Transcendé d’une aura démultipliant ses capacités physiques, Ryûken doubla encore sa célérité en accumulant du chakra dans ses geta abîmées dont les fixations volèrent en éclat dès sa première foulée. Soulevant l’eau sur son sillage, l’Intrépide se propulsa en direction du terrible Susanoo en imbibant chacune de ses lames de sa propre énergie affinitaire. Le fûton vint dessiner un manteau autour de ses sabres affûtés, démultipliant ainsi leur danger, puis accompagna sa folle traversée de la Créature titanesque dont il découpait les « entrailles » jusqu'au Créateur. D’un violent revers de Fuse dont la puissance se voyait décupler par l’énergie cinétique du garçon en pleine ruée, Ryûken fracassa la joue du Génie et l’envoya valser sur plusieurs mètres.

Tandis que le Sendai, inanimé, entamait sa descente jusqu’aux tréfonds de l’océan, la silhouette presque carbonisée du sabreur en herbe laissait échapper des vapeurs de fumée dues à son acte suicidaire. Il venait d’exploser le plafond que lui avait bâti ses limites. Lentement, le Bâtard rangea ses lames dans leur fourreau pour les sécuriser, avant de sombrer à son tour dans les limbes de son esprit.


Spoiler:
 

_________________
"Venge."

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha  ♯  Acte premier, Sélection Naturelle Unknown
© Aditya

"Tolère."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11578-pas-le-temps-pour-les-regrets-ryuken https://www.ascentofshinobi.com/t11586-ryuken-dossier

隊九 - 捕食者 ◈ Kyūtai - Hoshokusha ♯ Acte premier, Sélection Naturelle

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Port Naragasa
Sauter vers: