Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Voler pour survivre [MISSION C / FT Amatera Hatoma]

Metaru Akagi
Metaru Akagi

Voler pour survivre [MISSION C / FT Amatera Hatoma] Empty
Ven 23 Avr 2021 - 16:51
Voler pour survivre


Ordre de mission:
 



Akagi lisait l’ordre de mission une nouvelle fois alors qu’il se rapprochait du lieu de rendez vous prévu avec son coéquipier du jour. Un certain Hatoma. Ce nom lui disait vaguement quelque chose étant tous deux genins, cependant il ne connaissait rien de plus de la personne qu’il allait rencontrer. L’objectif de cette mission et le contenue de l’ordre ravivait la colère du Metaru. La marque du Teikoku, tel était la seule chose que le genin pouvait voir. Cette marque semblait indélébile encore ça et là dans le village. Comme si l’empire gardait son emprise sur la cité des nuages. Kumo renaissait retrouvait peu à peu de sa superbe, ce sentiment mettait du baume au coeur du genin mais la vision de ces marques laissés par leur ennemi, ce genre de mission lui rappelait la triste vérité. Kumo la superbe devait encore faire du chemin pour retrouver sa splendeur et asseoir sa domination sur le monde shinobi. Cela passait aussi par une augmentation de la puissance militaire du village qui avait aussi perdu en troupe depuis la prise teikokujin et les incidents liés à l'homme au chapeau. Le monde vibrait au rythme de tension sans précédent qui rendait le chemin du village vers sa renaissance encore plus ardu.

Les idées sombres les sourcils froncés Akagi s’arrêta au lieu de rendez vous proche de l’échoppe d’un des marchands qu’ils devaient rencontrer avec son coéquipier. Il se trouvait dans un quartier commercial de la cité Kumojin, anciennement très fréquentés et animés par les va et vient des voyageurs et de marchands venant de tous les continents pour apporter leurs produits dans la cité florissante de Kaminari. Désormais malgré un regain d’activités le quartier restait l’ombre de lui-même reprenant des couleurs doucement et surement mais encore une fois le passage de l’empire du pays du feu avait laissé sa marque... Cette marque que le Metaru ne supportait plus de constater.

Ainsi non content d’avoir assujeti la cité à leur domination, après leur départ ils avaient laissé la jeunesse de Kumo, le fer de lance de l’avenir dans le désarroi et la famine. Les obligeants à mener des petits larcins à devenir les prochains caïds des rues pour pouvoir survenir à leur pitance. Le genin cherchait à se vider l’esprit pour être dans les meilleurs conditions mais la situation lui était intolérable et il avait du mal une fois n’était pas coutume à se calmer.
En attendant son coéquipier qui l’identifierait facilement avec les informations reçus par l’état-major et sa stature. Ses années de travail dans la forge familiale ayant développé une musculature importante qu’elle transparaissait peu sous la cape qu’il portait en ce jour. Akagi comme à son habitude était arrivé en avance au lieu de rendez-vous pour observer les environs. Il s’adossa à l’échoppe du premier marchand après lui avoir acheté un fruit pour passer ses nerfs dessus.

Il attendait son coéquipier mais en même temps prenait déjà des informations, laissant les conversations des quelques passants lui venir aux oreilles. Captant, çà et là, quelques cris de mécontentement ou appel à la consommation. Pour cette mission il n’avait pris que peu d’équipement afin de ne pas intimider et avait même décider de cacher son bandeau qui habituellement était visible sur l’un de ces bras. Il voulait discuter librement et éviter la méfiance des commerçants envers lui pour une simple histoire d’appartenance à l’état-major kumojin. Le Metaru espérait gagner l’inscousiance des marchands vis-à-vis des informations qu’ils lui donneraient et éviter d’effrayer les orphelins qu’il croiserait. Si la situation le nécessitait il utiliserait son insigne pour intimer le respect et entrer dans un interrogatoire plus cadrer.

_________________
Voler pour survivre [MISSION C / FT Amatera Hatoma] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Amatera Hatoma
Amatera Hatoma

Voler pour survivre [MISSION C / FT Amatera Hatoma] Empty
Dim 25 Avr 2021 - 19:20
Je ne peux m'empêcher d'être affecté par la mission d'aujourd'hui, on me demande de trouver un groupe de personnes qui visiblement violent pour survivre. Il y a peu mes parents et moi-même nous trouvions encore dans les champs, la pauvreté, ça me connaît. Même si ces jeunes font preuve d'une certaine violence, je ne peux que comprendre leur situation. C'était peut-être pour ce genre de situation que Nara Aizen m'avait dit qu'il était impossible de rendre le sourire à tout le monde et que les intérêts du village passent avant tout. Aujourd'hui encore un autre shinobi va m'aider dans cette tâche. C'est sans la moindre conviction que j'entame cette mission, mais le village doit passer avant tout et c'est une notion qu'il faut absolument me rentrer dans la tête. Ces derniers jours, tandis que mon entraînement avance petit à petit, je me rends de plus en plus compte du fardeau d'être un shinobi. Les personnes que j'ai rencontrées, parlent de mort, de sacrifice au nom du village et de guerre. Pourtant, malgré tout cela, ma motivation reste intacte.

Après quelques minutes de marche j'arrive sur les lieux, non loin d'une étale se trouve un homme aux cheveux bruns. Il semble bien plus âgé que ma personne et pourtant il est genin si j'en crois les instructions fournies par le village. C'est sans plus d'hésitation que mes pas m'approchent de ce dernier, tout en laissant ma main se balancer de gauche à droite pour le saluer. Malgré ses vêtements il est facile de voir sa musculature impressionnante, l'homme ressemble à un roc. Ses yeux semblent dénués d'émotion, sa prestance ferait presque froid dans le dos.

« Bonjour, je suis Amatera Hatoma, jeune genin et votre coéquipier pour cette mission. »

Mon visage se veut amical, affichant un large sourire, un sourire non forcé et plein de bonnes intentions. La main tendue vers ce dernier en signe de respect j'attends sa réaction avec impatience. Mon regard se perd ensuite sur les alentours, sur les étals, sur les marchands. Il est facile de s'apercevoir, même pour un novice, la suspicion et l'ambiance tendue qui règne dans les alentours. Les marchands d'habitude joyeux, semblent plus concentré sur les personnes qui s'approchent de leur stand.

« Je dois avouer que c'est la première fois que je vois ces lieux faire preuve d'une telle hostilité. Pourtant, je traîne souvent par ici. »

Il est dur de prendre parti pour l'un ou pour l'autre. D'un côté on me donne des voleurs qui s'emparent des biens d'autrui pour survivre et de l'autre de pauvres marchands ne cherchant qu'à nourrir leur famille. S'il n'y avait pas eu mention de violence dans la missive, j'aurais d'ores et déjà pris position.

L'homme qui m'accompagne est assurément plus âgé et fera sûrement preuve davantage de sagesse quant à cette affaire. Il est donc bien plus sûr de suivre ses instructions et de tenter de remplir la mission du mieux que je peux.
Revenir en haut Aller en bas
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Voler pour survivre [MISSION C / FT Amatera Hatoma] Empty
Mar 27 Avr 2021 - 13:13
Alors qu’Akagi examinait les alentours, il remarqua un jeune homme s’approchant de lui. Un sourire sur les lèvres et un entrain certain dans sa démarche vers le genin, il lui tendit la main tout en se présentant. Le Metaru habituellement amical et ouvert n’était pas dans de bonne disposition mentale et voir le genin lui tendre la main tout sourire alors que la mission, sur laquelle ils allaient travailler de concert, ne faisait qu’écho à la faiblesse du village et à la voix inaudible du bas peuple implorant de l’aide. Non la situation ne prêtait pas à sourire. Si on y regardait bien même des actes répréhensibles pouvaient être un appel à l’aide. Akagi se savait droit. Si le village l’avait mandaté à arrêter les criminels peu importait les raisons il l’aurait fait, mais en ce jour l’état-major magnanime avait senti cet appel de détresse transparaissant à travers les actes rustres d’une bande d’enfant et d’adolescent dans le besoin. Non, le Metaru ne pouvait apprécier cette nouvelle rencontre en ce jour comme à l’accoutumé, pas avec son passé et la marque du Teikoku qui transpirait de tous les pores de cette mission.

Le Metaru regarda durement le jeune homme se présentant à lui. Lui serra la main en guise de réponse et lâcha d’un ton sec :

« Metaru Akagi, ton partenaire aujourd’hui. »

Akagi n’en voulait pas réellement au jeune genin face à lui, il décida de ne pas faire de sermon après tout chacun avait sa propre histoire et celle d’Akagi résonnait à travers la mission du jour. Cependant sa réponse courte et sèche ferait comprendre que son humeur sombre n’accepterait guère les platitudes et autres échanges de bienséance.
Son jeune partenaire fit part de son étonnement vis-à-vis du quartier. Le fils de clan, faisant fit de sa remarque, lança :

« Cache ton insigne, évitons d’ajouter à la tension. Commençons par interroger les marchands. Pour couvrir le périmètre rapidement, tu t’occuperas des marchands des étales placées sur la gauche de cette rue et je prendrais ceux de droite. On se retrouve au bout une fois l’exercice terminé et on debrief.»

Un peu malgré lui, Akagi gardait un ton sec et parlait par phrases très directives, au contraire de ses habitudes plus participatives. Ajoutant à l’impression d’énervement. Hatoma ne lui avait rien fait cependant et le Metaru cordial à l’accoutumé soupira de son propre comportement en fermant les yeux. Il se frotta ceux-ci comme cherchant à chasser en partie ses sentiments négatifs. Comme quoi même proche de la trentaine, il restait dur de savoir prendre du recul vis-à-vis d’autrui et d’une situation quand celle-ci réveillait des souvenirs douloureux. Avant qu’ils se séparent, Akagi posa donc sa main sur l’épaule du rouquin et lança dans l’objectif d’adoucir leur rencontre :

« Enchanté »

Se séparant Akagi commença à interroger les marchands dont les étales étaient situées sur la droite de la ruelle comme indiqué à son coéquipier. Cherchant des réponses à des questions simples sans trop orienter le sujet. Il pensait que certains marchands protégeraient ses enfants malgré les pertes que ça engendraient à leurs commerces dans un soucis de solidarité envers des membres du peuple ayant subit les mêmes maux. Akagi resta cordial et récupéra tranquillement les informations reçues sans pousser l’interrogatoire pour le moment. Il préférait faire un premier sondage général et retourner auprès des marchands qu’il lui aurait semblé le plus irrités dans un premier temps afin de récupérer des informations plus précises auprès de ceux les plus enclins à la dénonciation.

Sur son chemin Akagi, retint le nom de deux marchands notamment. Le premier marchand, vendait fruit et légumes, semblait particulièrement touché par les rançons des jeunes kumojins. Il avait donné plus de détail que le Metaru n’en avait demandé. Il s’était dit dépouillé par le même duo de garnements chaque semaine, il avait beau se préparer à leur venue, ils étaient trop malins et semblaient réussir à l’observer à son insu. Profitant du moment opportun pour voler ses biens. Une fois le marchand avait réussi à en attraper un et dans l'instant deux adolescents jusque là cachés l’avait battu avec des gourdins. Depuis il évitait de poursuivre les fauteurs de trouble.

Le second était un boucher, peu de problème de vol de viande apparemment. Ce dernier estimait que les enfants évitaient de s’approcher de lui et ses longs couteaux. Cependant il avait noté la disparition d’un hachoir et de deux couteaux effilés. Le boucher ne semblait pas ému par cette perte outre mesure et cela fit tiquer Akagi sans le montrer à son interlocuteur. Un boucher était habituellement attaché à ses instruments aiguisés. Le genin décida de garder cette information dans un coin de sa tête alors qu’il finissait d’interroger les marchands de son côté de la rue. Une autre pensée lui vint. Le groupe, que les genins recherchaient, serait donc surement armé.

Finissant son tour, Akagi se plaça en bout de rue attendant que son compère le rejoigna pour débriefer et entamer la suite de la mission.

_________________
Voler pour survivre [MISSION C / FT Amatera Hatoma] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Amatera Hatoma
Amatera Hatoma

Voler pour survivre [MISSION C / FT Amatera Hatoma] Empty
Dim 9 Mai 2021 - 15:19
L'homme semble prendre bien à cœur cette histoire, son air, sa réaction le prouvent. Son ton se veut sec et inamical. Je me sens presque coupable de cet état, peut-être aurais-je dû être moins amical. Il tend tout de même sa main pour serrer la mienne. Ses paroles sont claires, précises et pleines de sens. Il faut cacher son insigne pour éviter d'être reconnu par les malfrats, peut-être travailles-t-il en groupe. Ma nouvelle rencontre me suggère de prendre la droite de l'allée, tandis que lui s'occupe du côté opposé. J'accepte d'un simple acquiescement, il ne faudra pas fâcher cet homme d'avantage au vu de sa carrure impressionnante. Finalement, avant de partir, l'homme aux cheveux bruns tente de se montrer un point amical. Une fois son dos tourné un sourire s'affiche sur mon visage, je comprends qu'il ne m'en veut pas, c'est cette histoire qui doit le toucher.

Le premier marchand à ma droite possède une belle étale, bien rangée, proposant vraisemblablement des produits locaux. L'homme est grand, possède des bras musclés, un visage bien carré qui pourtant affiche un sourire presque amical. Tranquillement je m'avance vers lui, il m'accueil avec vivacité, sa voix est forte et résonne probablement dans toute la rue. La discrétion n'est visiblement pas une option avec cet homme, je vais directement aux faits lui demandant s'il avait été ou avait vu des victimes de vol et agression dernièrement. Le visage de l'inconnu se ferme, il me ferait presque peur. Sa voix devient agressive quand il m'indique que non, mais que si jamais cela se passerait sous ses yeux il interviendrait sans hésiter. Après un court instant, le marchand change à nouveau de visage, se veut plus discret, il approche son visage du mien pour chuchoter tranquillement.

« Par-contre la marchande un peu plus loin aurait été victime d'une agression pas plus tard qu'hier. »

Si cet homme semble faire preuve de discrétion c'est probablement, car nous avons à faire à une bande bien plus organisé qu'il y paraît. Je comprends l'envie d'Akagi-san de faire preuve d'une discrétion totale sur cette affaire.

Après un bref moment et après avoir acheté un petit truc à consommer pour éviter d'attirer les soupçons et surtout par faim, je m'avance vers l'étal indiqué par mon interlocuteur. Immédiatement je remarque des marques de luttes, des bouts de bois cassés, des traces de destruction sur l'étal de la dame. Cette dernière, debout derrière son bien est accompagnée d'un homme qui se veut menaçant. Je prends le temps d'observer d'un peu plus loin ses réactions et sa clientèle. Elle semble inquiète, apeurée à chaque fois que quelqu'un de plus jeune s'approche, moins quand il s'agit d'une personne âgée ou trop jeune. Je décide d'aller la voir après un petit moment, histoire qu'Akagi-san ne pense pas que je ne fais rien. Une fois proche de la dame l'homme à ses côtés me fixe dans les yeux, dans sa main droite une espèce de gourdin, il est clairement là pour défendre cette dame.

« Excusez-moi, j'ai entendu dire que vous aviez été victime d'une agression et d'un vol. Je suis là pour enquêter sur cette affaire, je suis mandaté par le village, pouvez-vous m'en parler ? »

« C'est de votre faute. S'élance dans un premier temps, assez remontée la personne âgée. Vous, les shinobis, vous êtes censés protéger le village et ses habitants, votre incapacité a menée à ces incidents.»

Elle a raison, la guerre, les querelles, les conflits, appelez ça comme vous le souhaitez, mais ce sont ces évènements qui ont amené les villageois à se comporter de la sorte. Aizen-Sama m'avait brièvement parlé de ce genre d'évènement et je m'étais davantage renseigné à la bibliothèque quant à ce sujet. Je devais tenter de rassurer la dame, sinon il me serait impossible d'en tirer la moindre information.

« Vous avez raison, c'est notre faute, permettez-moi d'en assumer les responsabilités au nom du village. Cependant, soyez rassurée, mon collègue et moi-même feront tout ce qui est en notre pouvoir pour que cela s'arrête et que vous puissiez à nouveau vivre sans peur. »

Quand je prononce ces paroles mon corps se courbe en signe de respect et surtout pour m'excuser auprès de cette dame. Immédiatement cette dernière sors de derrière son étale pour se mettre à mes côtés avant de poser ses mains sur moi pour m'aider à redresser mon corps.

« Excusez-moi, je me suis un peu emportée, vous n'avez rien à voir avec tout ça vous jeune homme. Je suis rassuré que certaines personnes prennent cette histoire à cœur, je vais tout vous raconter. »

La dame me raconte son agression avec détail, elle a refusé de donner aux Hommes ce qu'ils désiraient, ces derniers l'ont donc tabassée et s'en sont pris à son étal. Ils semblent travailler en groupe et semble organisé. Elle me raconte ensuite les avoir vus s'enfuir vers ce qu'ils avaient pour l'habitude de nommer les bas quartiers. Un endroit aux ruelles étroites, sombre même en journée, idéal pour se cacher et s'enfuir.

Une fois ses mots terminés, je la remercie avant de me diriger vers Akagi-san qui semble m'attendre. Une fois à sa hauteur je prends la parole immédiatement, j'ai envie de commencer ce rapport, lui montrer que j'ai bien travaillé et que cette mission, moi aussi je la prends très à cœur.

« D'après ce que j'ai récolté comme informations ils sont très organisés, ils savent quand attaquer. On peut supposer que quelqu'un dirige ou simplement qu'il s'agit d'une bande assez petite très organisée. Ils semblent repérés leur proie, ne s'en prenne pas à des personnes qui semblent se défendre facilement et au vu des réactions de la marchante que j'ai rencontrée, je dirais qu'ils sont plutôt jeunes. Entre jeune pré-ado et jeune adulte je dirais. Et ils semblent venir de ces ruelles bien sombres. »

Je finis ma tirade en montrant du doigt l'endroit indiqué par la vieille femme à Akagi-san. Attendant patiemment sa réponse et ses directives.
Revenir en haut Aller en bas
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Voler pour survivre [MISSION C / FT Amatera Hatoma] Empty
Mar 11 Mai 2021 - 16:41
Akagi attendit que son coéquipier finisse son interogatoire des différents marchands. Quand celui-ci arriva à son niveau, il lui fit directement un rapport clair et précis des informations qu’il avait récolté. Akagi lui fit son retour. Certaines infos se recoupaient. Lui aussi avait le sentiment que la bande était organisé aux vues de dire du marchand de fruits. Il informa Hatoma que le groupe était sûrement armé de couteau récupéré chez le Boucher. Il poussa plus loin en lui disant que ce dernier n’avait pas semblé attristé par cette perte. Rien ne prouvait que l’homme fût de mèche avec les jeunes bandits des quartiers mais tout du moins qu’ils aient récupéré ses couteaux ne semblait pas le faire sourciller ce qui était étrange pour un boucher. Akagi continua :

« … Le groupe est donc armé de deux couteaux et d’un hachoir à minima. Le marchand de fruit m’a expliqué être dépouillé par le même duo constamment. Peut être que chaque marchand ciblé par la bande à son duo de voleur désigné ? Si on récapitule nos infos ;
On peut déjà estimer la bande à un minimum de quatre jeunes. Deux adolescents aux alentours de la quinzaine et deux plus jeunes entre dix et douze ans. Rien n’indique cependant qu’ils ne sont pas bien plus nombreux. Il faudra donc qu’on reste aux aguets.
La bande semble bien organisé est choisie ses proies avec intelligence, évitant les personnes dangereuses pouvant riposter et s’attaquant aux marchands plus faible ou plus tolérant vis-à-vis de leurs conditions de vie.
La bande semblerait s’être établie dans les bas quartiers.
Le boucher est à garder à l’œil car potentiellement en contact avec les jeunes garnements.»


Le Metaru réfléchit, si d’avance le boucher travaillait avec les enfants d’une quelconque façon et si celui-ci avait une once d’intelligence, le genin serait grillé et tant qu’il serait dans les parages, il y avait fort à parier que les attaques cesseraient. Akagi était tenté de vérifier ce point il proposa à Hatoma de s’éloigner. Ils marchèrent dans quelques ruelles avant qu’Akagi tourne dans une impasse sans âme aux alentours. La proximité avec les bas fond de Kumo se faisait sentir, ici l’opulence des quartiers Metaru semblait bien lointaine. Akagi sentit un pincement au cœur en se disant que de tel différence de classe existait à Kumo désormais. Là où l’ensemble de la population jouissait d’une vie agréable avant la prise du Teikoku, il voyait désormais de plus près l’impact réel sur la vie économique et sociale de son village.

« Je veux vérifier deux choses. »

Le genin créa un clone de foudre de lui-même puis enchaina des mudras pour se transformer en un jeune adolescent. Il ramassa de la boue au sol et se l’étala sur les vêtements qu’il avait fraichement créer. Il expliqua ensuite ses idées à Hatoma.

« Je vais laisser mon clone ouvertement dans la ruelle marchande, je veux vérifier si le boucher est de mèche d’une quelconque façon avec la bande de jeune qui sévit dans les parages. Comme il sait que je les cherche désormais, il se méfiera de moi et devrait passer le mot si j’ai vu juste.
En parallèle toi et moi nous irons dans les ruelles sombres.
Peux-tu te transformer ? si ce n’est pas le cas change de vêtements sur des choses plus crasseuses tu parais assez jeune cela ne posera pas de soucis. Si tu dois allez chercher des vêtements nous pouvons aller dans les ruelles sombres uniquement demain cela laissera du temps à mon clone de faire son effet dissuasif si j’ai vu juste.
Ensuite on trainera dans les ruelles des bas quartiers comme deux jeunes kumojins, pour voir si nous tombons déjà sur d’autres adolescents. Si on fait choux blancs on pourra essayer une autre approche. Comme par exemple une filature après un larcin chez l’un des marchands mais comme dit précédemment je veux d’abord vérifier si le boucher est dans le coup aussi. Pour ça je pense qu’il faut que mon clone reste sur place un ou deux jours comme nous savons déjà que les crimes sont plutôt de faible envergure mais récurrent.
Que penses tu de ce plan, Hatoma ? »


Akagi regarda son coéquipier de mission, déjà prêt à s’élancer dans les ruelles sombres avec lui. Tout dépendait maintenant des capacités de celui-ci pour connaitre le timing de la mission, dans tous les cas cela ne posait pas de problème pour celle-ci. En attendant de faire le changement d’apparence le clone d’Akagi révèlerait si le boucher trempait dans cette affaire ou non. Celui-ci partit se positionner dans un coin de la ruelle principale, rendant sa présence discrète mais pas suffisamment pour ne pas être vue. Le clone changerais d’endroits régulièrement et irait parler avec divers marchands afin de maintenir l’illusion qu’il était ici logiquement pour affaire et pas uniquement pour espionner le boucher. Cela permettrait à Akagi de continuer à récupérer des informations pendant le temps où lui-même serait dans les ruelles des bas quartiers. Il attendait désormais le retour de son coéquipier, était-il en phase avec lui sur la marche à suivre ou avait il un autre chemin à proposer ?
Technique utilisées:
 

HRP:
 

_________________
Voler pour survivre [MISSION C / FT Amatera Hatoma] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi

Voler pour survivre [MISSION C / FT Amatera Hatoma]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: