Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

midsummer // feat. Hikaru Tawamure & Hanae Hideto

Soejima Yenno
Soejima YennoEn ligne

midsummer // feat. Hikaru Tawamure & Hanae Hideto Empty
Mar 27 Avr 2021 - 18:52
Midsummer
Nom feat. Hikaru Tawamure & Hanae Hideto

midsummer // feat. Hikaru Tawamure & Hanae Hideto 210503020151650127


Le morceau de bois que le petit brun serrait entre ses doigts servait à la fois à délimiter les zones, grâce à un tracé précis contre la terre trop sèche ; puis évidemment, il servait d'arme, un sabre très probablement. C'est cet été-là, marquant par une chaleur étonnamment délicate, qu'un lien singulier se tissait doucement entre les enfants du village. Quatre d'entre-eux semblait alors prendre un malin plaisir à se chamailler et à s'inventer des histoires plus rocambolesques les une que les autres, ils semblaient ne jamais réellement se quitter d'ailleurs, à l’exception évidemment de l'heure de la soupe, puis de la nuit, quoi-que...

midsummer // feat. Hikaru Tawamure & Hanae Hideto Mini_2104201126183893

« C'est là l'entrée ! »
« Mais tu dis vraiment n'importe quoi Yenno ! »

Les douze coups approchaient mais il était manifestement encore l'heure de jouer un peu au cœur de ce tout petit village du feu. C'était cette fois-ci chez Ameko que les morceaux de tissus se transformaient petit à petit en un palais majestueux. Visiblement en pleine forme, des chuchotements cachés par leurs minuscules mains, les petits soldats n'étaient pas d'accord sur le côté de la cabane qui devait représenter la grande porte. Si la logique de la brunette était de la placer du côté de l'engawa, son camarade lui, semblait la préférer du côté de la porte coulissante, donnant sur le couloir intérieur de la maison.

« T'es aussi bête qu'un caillou toi, on pourrait s'enfuir au moins ! » s'exclama la Hijine, la voix fluette toujours étouffée par la discrétion.

Yenno n'était pas réellement du genre à mentir à ses parents sauf lorsque ses copains la poussaient à le faire, sa présence chez son amie ce soir-là avait alors été établie entre les géniteurs des filles. Contrairement aux garçons, qui n'étaient pas officiellement invités par la famille Fujii, à passer la nuit ici.

« Il faudrait découper pour faire la porte. »

Incroyable mais vrai, Tawamure dans sa plus grande discrétion, avait réussi à trouver une paire de ciseaux qui devait traîner sur le bureau, ou dans un tiroir...

« On va se faire gronder ! » lança t-elle en attrapant la paire de ciseaux des mains de son ami.

Les yeux rivés sur la chevelure ébouriffée de Tawa, l'adorable fillette arrondit ses joues doucement puis, lui attrapa le bout d'une mèche de cheveux.

« Par contre... Je te ferais bien une petite coupe... »

© Laueee

_________________


midsummer // feat. Hikaru Tawamure & Hanae Hideto 210307060546440087


Dernière édition par Soejima Yenno le Lun 3 Mai 2021 - 13:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8486-soejima-yenno#72095 https://www.ascentofshinobi.com/t11739-dossier-soejima-yenno#102226
Hikaru Tawamure
Hikaru Tawamure

midsummer // feat. Hikaru Tawamure & Hanae Hideto Empty
Jeu 29 Avr 2021 - 3:31
« Par contre... Je te ferais bien une petite coupe... »
« … »

Une petite coupe ? Le garçon à la crinière désordonnée pris quelques secondes pour y penser.
Alors que les « pour » et les « contres » défilaient à une vitesse folle dans sa tête, son corps lui cessa tout mouvement pendant ce temps.

Si attendre une réponse face à un masque à l’expression figée avait très souvent été déstabilisant (ou au moins agaçant) pour ses potentiels compagnons de jeu, cela n’avait pas dissuadé Yenno, Hideto et Ameko de se lier à lui pour autant. Compassion ou simple curiosité ? Dans tous les cas, la patience dont ces trois-là faisaient preuve lui avaient permis de s’intégrer convenablement depuis son arrivée au village.

« D’accord. » annonça-t-il, croisant les jambes et pliant les genoux pour s’asseoir en tailleur d’un même geste.

La nature extrêmement curieuse du garçonnet pouvait à certains moments s'assimiler à une grande docilité. Suivre Hideto dans une aventure au risque d’une réprimande, accompagner sa mamie au marché, laisser Yenno lui couper les cheveux ; tout cela était rendu acceptable par son envie de voir ce qui arriverait en se laissant faire.

Tout en maintenant sa tête (plus ou moins) droite, il tira à lui le sac de toile usée qui ne le quittait jamais bien longtemps.
Il en tire un masque vierge, une petite poche de poudre, une soucoupe et un pinceau à la pointe colorée par une précédente utilisation. Il déverse délicatement une partie du contenu de la poche dans la soucoupe, avant de relever la tête face à la petite fille aux ciseaux.
Les deux s’observent un instant, chacun envisageant les possibilités offertes par l’autre, capilairement d’un côté, artistiquement de l’autre. Inspiré par son échange avec la coiffeuse amatrice, il tend distraitement la pointe de son pinceau dans son dos, en direction d’un Hideto en pleine architecture textile.

Son complice, habitué à la présence du petit peintre et ayant déjà assisté à l’opération, approche sa bouche de l’outil sans hésitation, humidifiant la pointe en l’attrapant de ses lèvres. Celles-ci se décorent d’un léger dépôt à la couleur ocre. Et à en juger la manière dont l’assistant improvisé se lèche les babines, l’épice à l’origine de ce pigment n’est pas désagréable.

Tawamure, qui n’a pas détourné son attention de la petite Hijine lui faisant face, ramène le pinceau à lui, l’orientant horizontalement puis verticalement au niveau du nez de sa muse du jour, comme pour diviser son visage en quatre morceaux.
Il trempe le pinceau humidifié dans la soucoupe pour y accrocher la poudre orangeâtre, avant de dessiner d’un geste délicat un premier trait arqué au milieu du masque blanc.

Si les « mesures » et les observations des caractéristiques physiques de son sujet semblaient rigoureuses, il s’agissait plus là d’un rituel préparatoire, et l’œuvre qui en suivaient n’en été que rarement représentative. Et ce premier trait semblait effectivement annonciateur d’une nouvelle œuvre aussi abstraite qu’à l’accoutumée..
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11678-hikaru-tawamure
Hanae Hideto
Hanae Hideto

midsummer // feat. Hikaru Tawamure & Hanae Hideto Empty
Sam 1 Mai 2021 - 14:41
Une maison, quelques fleurs dans l’eau.

La lumière de la lune s’écoulait au travers les arbres, perçant dans un rayon fluet le château de linge, des paroles muettes, un instant hors du temps entre quatre enfants. Les mots qu’ils s’échangeaient, étaient comme une langue étrangère, une langue douce, sans le vocabulaire amer et morose qui composait celui des adultes.

Toutes les couleurs sombres et maussades s’effondre dans cette bulle hors du temps, les ombres sont effacées par la lumière. Inconsciemment Hideto, souhaitait que ce moment dure éternellement, tendis que dans son fondement même, germait doucement, en secret un profond attachement pour ses camarades.

Un certain, peut être un peu plus spécial ?

Le jeune garçon détournait le regard de sa camarade, avant de se faire surprendre par ses autres copains de jeu. Ce dernier ne comprenait pas vraiment ce qu’il ressentait, cependant l'enfant avait une étrange sensation au ventre tandis que son corps semblait s’embraser.

Assis en tailleur, gonflant légèrement les joues tout en savourant l’étrange mélange composant les couleurs de Tawamure, le jeune garçon tapa ses mains sur ses genoux comme un vieux ferait avant de prendre la parole d’un air boudeur.

Les gâteaux de Yenno étaient empoisonnés !


Il pointa du doigt cette dernière tout en haussant le ton.

Maintenant avec tes gâteaux de malheur, mon ventre me fait des sensations bizarres ! On dirait que j’ai des centaines de fourmilles qui marchent dans mon ventre en brulant !


Ce dernier s’approchait de Yenno, afin de lui faire face yeux dans les yeux.

C’était un gâteau aux fourmilles ! Avoue le ! HEIIIN ?!


Collant son front face à celui de son amie, tout en lui faisant une grimace furieuse, Hideto se retournait d’un coup tout en posant ses mains sur ses hanches d’un air victorieux.

Maintenant qu’il est tard dans la nuit, je vais invoquer les esprits de la forêt avec le super jutsu secret que j’ai appris, pour qu’ils viennent te hanter et te faire faire pleins de cauchemars !


Soudain, le garçon se rendit compte d’une chose, se retourna une nouvelle fois en pointant du doigt la brunette.

JE SUIS SUR QUE TU COUPE LES CHEVEUX DE TAWAMURE POUR NOUS LES FAIRE MANGER LA PROCHAINE FOIS !


D’un coup de pied gentil, ce dernier bouscula Tawamure sur le côté.

C’est un piège Muremure, je t’avais dit que c’était une sorcière ! Mon cœur et mon corps brûle, mon ventre est plein de fourmille !


Hideto prit un air dramatique, tout en tombant à genoux.

Si je meurs ce soir..


Hideto se laissa tomber en arrière sur le dos.

Je veux que vous sachiez..


Il fermait les yeux lentement, relâchant ses muscles.

Yenno, est la plus mauvaise cuisinière de toute la nation du feu !


Il fit mine d’être mort, jusqu’au moment où un miracle lui rendit vie.

Tawamure, est tombé sur les fleurs du jardin d’Ameko en voulant escalader, c’est pourquoi elles sont toutes écrasées !


Avant de finalement mourir dans une grossière representation, tel un acteur kabuki.
Revenir en haut Aller en bas
Soejima Yenno
Soejima YennoEn ligne

midsummer // feat. Hikaru Tawamure & Hanae Hideto Empty
Lun 3 Mai 2021 - 14:38
Midsummer
Nom feat. Hikaru Tawamure & Hanae Hideto

midsummer // feat. Hikaru Tawamure & Hanae Hideto 210503020151650127


Les deux artistes annoncèrent leurs spectacles, chacun à sa manière. Si l'amusement était l'une des première raison de leurs cabrioles, il y en avait assurément d'autres plus timides, plus secrètes. La curiosité de la petite Hijine la poussait incessamment à éprouver de doux sentiments envers ses amis, tantôt vaches, tantôt remplis d'émotion innocente. Le charme du jeu de Tawamure ne cessait jamais d'amuser la mignonne, tant son approche du monde et des aventures était originale. Elle l'observait alors effectuer son rituel qui devenait doucement, une habitude bien rodée. Si peu de personnes n'étaient capable de déchiffrer les traits bruts qui prenaient vie sous le pinceau, il en ressortait tout de même quelques indices récurrents que la brune tentait d'analyser en silence, à chaque fois. Son emblématique fossette ne la quittait alors plus un instant lorsqu'elle admirait son saltimbanque de camarade.

Elle leva soudain un sourcil, après les complaintes du plus grand dramaturge du groupe.

« Comme d'habitude, toujours le même à se plaindre ! Tu n'avais qu'à pas en manger ! »

Son esprit entendait les doléances du maigrichon en tâche de fond alors qu'elle ne quittait pas du regard le masqué de la bande, les yeux embrumés par l'excitation de lui donner tête nouvelle. Entre ses doigts, les lames se frottaient inlassablement dans un geste répétitif qui marquait sans aucun doute, l'impatience.

Ces mots-là était de trop, la voix abrutissante du comédien lui fît sortir de ses gonds.

« Abruti ! Je veux juste qu'il n'ai plus les cheveux dans les yeux, je suis sur que ça le gène avec les masques. Et puis, jamais je ne mettrais des fourmis dans le four, toi par contre... »

Elle connaissait très bien les dessous de ce cirque. Hideto, bien que pratiquement du même âge qu'elle, demeurait bel un bien un garçon dans toute sa splendeur. La maturité et l'esprit d'analyse qu'elle adorait développer naturellement par une immense curiosité n'atteignait pas encore celle du petit soldat. Les yeux brillants pour sa meilleure amie, cela se voyait comme le nez au milieu d'une figure. Une fois au sol, après sa tirade, Yenno lança un regard complice à sa "sœur" puis lâcha les ciseaux pour courir en sa direction.

« Amekooo, t'as pas aimé mes gâteaux toi ? T'as mal au ventreuux ? » Dit-elle avant de baragouiner une autre phrase dans un rire camouflé entre ses mains.

« Trop délicieux les biscuits de Yen ! Il en reste dans la cuisine d'ailleurs... » s'exclama la gourmande copine.

« Qui veut un biscuiiit ? Par contre faut pas faire de bruit ! »

En enjambant quelques oreillers, Yenno se trouva de nouveau devant Tawamure qui comme à son habitude, était toujours aussi calme et concentré. Elle lui fît un clin d’œil en ramassant les ciseaux puis les posa sur le coin du bureau comme pour lui faire comprendre qu'elle n’abandonnerai pas sa mission.



© Laueee

_________________


midsummer // feat. Hikaru Tawamure & Hanae Hideto 210307060546440087
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8486-soejima-yenno#72095 https://www.ascentofshinobi.com/t11739-dossier-soejima-yenno#102226
Hikaru Tawamure
Hikaru Tawamure

midsummer // feat. Hikaru Tawamure & Hanae Hideto Empty
Lun 10 Mai 2021 - 18:31
Absorbé par son labeur, Tawamure ne semble pas faire attention au débat culinaire.

Libéré de « l’étreinte » de la petite coiffeuse, il agite la tête, profitant de ne plus avoir à la maintenir en place pour détendre sa nuque.
Posant son pinceau, il ramène son œuvre au niveau de son visage. Son regard oscille entre celle-ci et la personne représentée. Satisfait du résultat, il tend le masque aux traits désordonnés à son camarade allongé sur le sol, confiant en la capacité de celui-ci d’en apprécier la ressemblance « frappante » avec Yenno.

Sans ce concerter, le groupe avait formé un cercle en s’asseyant pour apprécier les quelques biscuits préparés avec soin. A cette occasion, le masque du petit troubadour s’était vu glissé au travers de son visage, laissant sa bouche apte à accueillir les sucreries.

Les disputes mouvementés d’Hide et Yenn, la présence appaisante d’Ameko, l’euphorie d’un fort de couettes et la douce chaleur d’un soir d’été. Il y avait de quoi tirer bien plus qu’un simple masque de ce groupe, de cet instant. Les yeux de Tawamure parcoururent le cercle d’un regard circulaire, s’attardant sur chacun de ses camarades.

Inspiré, il se libéra les doigts en insérant le biscuit qui y restait entre ses dents, avant de présenter le dos de sa main au centre de la ronde, invitant ses petits compagnons sans un mot.

Lorsque toutes les mains furent entassées, il fit parcourir la sienne d’un flux de chakra, appelant les autres à faire de même.
Usant de leurs apports combinés, il entama une floraison depuis son poing. Une tige trouva son chemin entre ses doigts, se faufilant entre ceux d’Hideto, s’enroulant autour de l’annuaire de Yenno, avant de finalement se terminer en un bourgeon au-dessus de celle d’Ameko.

S’épanouissant du chakra des quatre enfants, celui-ci finit par éclore. Au milieu du petit cercle avait poussé une fleur singulière ; quatre pétales de couleurs différents, fruit de quatre sources distinctes.

C’était la première fois qu’une telle plante prenait vie sous les doigts de l’enfant masqué. Pour lui, cela ne faisait aucun doute : il tenait sous yeux sa plus belle création. Non. Leur plus belle création*.

Finissant de mastiquer le biscuit dans sa bouche, il articula avec fierté et émotion :

Notre fleur.



*(plus que le fort de couettes. C'est dire.)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11678-hikaru-tawamure

midsummer // feat. Hikaru Tawamure & Hanae Hideto

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: