Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

C'est beau la folie (Mission rang C, Hanae Hideto)

Sugimoto Kenzo
Sugimoto Kenzo

C'est beau la folie (Mission rang C, Hanae Hideto) Empty
Jeu 29 Avr 2021 - 22:48
Des nuages d’un gris presque argenté couvraient les cieux, bloquant tout soleil qui aurait pu ajouter une touche de joie de vivre au paysage de la campagne Hijin, remplissant l’air d’une humidité palpable et faisant craindre à tous les pluies qui pourraient sans aucun doute s’abattre sur les terres du feu dans une ironie naturel. Originaire d’un pays ou quasiment tout les jours étaient ainsi, Kenzo se sentait empli d’une mélancolie, un petit sourire nostalgique transperçant un visage habituellement moqueur tandis qu’il lisait un livre sur la cuisine des montagnes du Teikoku, relaxant son esprit avant la mission qui l’attendait.

Car c’était une ambiance glauque qui entourait ladite mission. Se fiant à son expérience et à ses instincts premiers, le Sugimoto croyait fort bien avoir affaire à du Genjutsu, art ninja qui n’était jamais agréable à affronter quand il était utilisé par un maître. Mais plus que cela, l’ancien mercenaire craignait de devoir affronter des innocents et des civils, ne désirant nullement avoir a blesser ceux ne le méritant pas. Heureusement pour lui, il disposait d’un arsenal solide pour empêcher ce genre d’individus d’agir, ce qui apaisait légèrement son esprit. C’est avec un corps dont la jambe sautillait et un esprit empli de prudence et d’appréhension que Kenzo allait rencontrer son collègue.

Il allait faire équipe avec un jeune homme nommé Hanae Hideto, un autre soldat n’ayant pas encore joint d’unité, tout comme lui. La seule différence majeure devait être leur expérience, ce que le Sugimoto s’amusait déjà à penser à utiliser pour taquiner son collègue, aidant a se préparer a la mission. Être trop nerveux et rigide ne lui ferait aucun bien, il se devait d’être naturel et d’être l’hilarant adulte qu’il était toujours. C’est pourquoi il afficha son plus grand sourire taquin quand son camarade arriva sur les lieux.

« Et bien dis-donc, ne serais-tu pas ce cher Hideto-kun, mon collègue pour cette mission si glauque? Allez, souris, tu en auras besoin. Tu as l’air si jeune, combien de cordes ont-ils été ajoutés à ton arc depuis l’automne de ta naissance? Tu ne dois pas avoir plus de vingt printemps de vu! Mais ou ai-je la tête, je ne me suis même pas présenté! Je suis Sugimoto Kenzo, ex-mercenaire, ex-vagabond, nouvellement soldat tout comme toi, heureux de faire ta connaissance! »

L’ambiance était lancée, Kenzo espérait maintenant que sa camarde serait réceptif à son masque d’enthousiasme qui, il le croyait sincèrement, était très contagieux. Il ne comprenait pas les rabats-joies refusant ses grands sourires et sa nonchalance quand c’était le cœur même de son attitude interpersonnelle. Attendant la réponse de son camarade, il se mit a tirer légèrement sur sa barbichette, affichant un sourire qui pourrait frustrer beaucoup de gens.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11571-sugimoto-kenzo
Hanae Hideto
Hanae Hideto

C'est beau la folie (Mission rang C, Hanae Hideto) Empty
Ven 30 Avr 2021 - 14:38
« Les destins nous conduisent, le rôle de chacun est fixé dès la première heure de sa naissance. Il fait souvent sortir un grand désastre d'une petite cause, tout comme il peut créer la plus belle des bénédictions d'un simple être. Bonne ou Malchance, Hideto, le destin semble t'offrir de l'encre sans réserve. »

Lorsque Hideto était encore un enfant, ce dernier repensait souvent à ces mots qui au travers les nuits lui offraient un certain réconfort ainsi qu'une source pour son imagination qui semblait infini, toutes ces paroles semblaient bien troubles pour le jeune garçon, Les notions de destin ou bien même de ces histoires héroïques lui échappait totalement surtout concernant le jeune enfant qu'il était, il avait beau avoir une certaine prestance ce dernier n'arrivait pas à voir en lui un héros, même s'il s'amusait parfois loin des regards indiscret à en rêver, une histoire dont il serait le personnage principal, plus qu'un simple spectateur devant le rideau qu'étais sa vie, mais bien le premier rôle, un véritable acteur.

Et ainsi devant ces images purs produit de son imagination, l'enfant fermait ses yeux, le sourire aux lèvres afin de poursuivre ces dernières dans le monde des rêves.

Le rêve de l'enfant, rejoignait maintenant la réalité des choses, ouvrant le rideau sur le premier acte sur l'épopée épique qu'attendait Hideto.

Le jeune homme avait rejoint les rangs du Teikoku, lui permettant ainsi une certaine chance de pouvoir découvrir des contrées toutes plus surprenantes les unes que les autres. Il n'eut pas simplement l'occasion de découvrir des paysages somptueux, mais aussi des histoires qui accompagnaient parfaitement ces derniers. Ces récits pouvaient revêtir différents habilles, offrant ainsi toujours une nouvelle saveur, parfois hautes en couleurs, pleines de sentiments positives, rire, joie, rêverie, offrant alors une nouvelle façon de voir le monde, ainsi que la vie offrant une toute nouvelle philosophie de vie plus positives.

Hideto semblait tout de même, plus méfiant malgré sa philosophie habituelle, il souhaitait certes découvrir des nouvelles choses cependant il avait conscience des enjeux de sa mission. Les habitants d’un village tous touchés par un maux commun, cela pouvait être d’une origine banal, comme une maladie, ou bien une plante dans l’eau n’étant pas bonne comme à des conclusions beaucoup plus funeste.

Le ton était sérieux, c’est pourquoi il ne serait pas seul sur cette affaire, mais en compagnie d’un homme d’expérience. Le jeune homme avait une certaine pression et volonté de bien faire qu’il camouflait parfaitement sous un masque assez neutre, facilement joyeux tel un acteur kabuki. Cependant, cela ne l’avait pas empêché de faire des recherches sur son camarade d’infortune, et cela jusqu’à très tard le soir.
En parlant du loup.

Hideto affichait un certain sourire en écoutant la présentation de son compagnon. Il parlait énormément, mais semblait très enthousiaste et sympathique, malgré le fait que la mission soit assez lugubre voir sinistre.

Le rookie d’un mouvement amical tapa l’épaule de son ainé, tout en prenant la parole avec une voix convivial.

Eh bien, Kenzo-san ! Il semblerait que vous êtes très enthousiaste à l’idée qu’on réalise une mission tout les deux. J’espère que nous ferons de notre mieux afin de la conclure dans les meilleurs conditions.


Hideto marquait un temps de pause. Avant de reprendre d’un air un peu plus enfantin afin de taquiner son camarade lui ayant fait plusieurs remarques sur son âge.

Ojisan, avez-vous des informations complémentaire concernant l’opération ? Compte tenu de votre grand âge, vous avez surement plus d’expérience que moi !


Le jeune homme avançait en direction de l’objectif sans lui laisser le temps de répondre, puis d’un mouvement ample se retourna vers son ainé.

Au fait, je suis Hanae Hideto et je suis sur que nous allons faire une bonne équipe, Kenzo-san !


Tout en tendant le poing.
Revenir en haut Aller en bas
Sugimoto Kenzo
Sugimoto Kenzo

C'est beau la folie (Mission rang C, Hanae Hideto) Empty
Dim 2 Mai 2021 - 19:41
Enfin! Un collègue qui voyait le génie de la personne et de l’apparence de Kenzo! Un jeune homme qui avait la fougue de devenir lui aussi un grand maître du style et du charme! Un apprenti digne de ce nom. La satisfaction qui emplissait l’âme même du Sugimoto était palpable à son rire très bruyant qu’il lâcha en réponse a son cadet, lui passant un bras amicalement autour des épaules et commençant à marcher ainsi vers le village. Il était après tout important pour deux soldats de bien s’entendre et de se développer dans l’esprit de la camaraderie puissante de la masculinité!

« Je suis toujours enthousiaste, mon jeune Hideto, à voir la jeunesse de proche, pour aider à leur développement! Tu vois, des gens comme toi, vous n’avez pas l’expérience de vie si profonde que j’ai pu avoir dans ma longue existence. Qui peut vous guider et vous montrer le chemin du style et de la beauté si ce n’est les gens plus âgés, qui ont marché ce chemin? Personne! Oh tragédie de laisser des jeunes gens se débrouiller a tâtons dans l’obscurité de l’existence! »

Kenzo versa une larme forcée, montrant toute la tristesse et la compassion immense qu’il éprouvait pour ces âmes perdues sur lesquels il possédait dix a quinze ans de vie. Une lumière dans l’abysse existentiel, tel était son rôle pour cette relève si importante! Lui qui avait passé sa vie avec des ninjas âgés qu’il avait connu presque toute son existence, ce changement agissait comme un baume sur son cœur meurtri.

« Mais voici ce que mon âge avancé m’indique sur cette mystérieuse mission se dressant devant nous, camarade. Il y a un puissant Genjutsu a l’œuvre, c’est plus clair que jamais. Ça, ou un animal ninja particulièrement vicieux. Je n’ai après tout jamais vu une bourgade entière se comporter tels des sauvages dans mes voyages à travers le Yuukan, ce qui doit vouloir dire que ça n’a rien de naturel. Il y a quelqu’un derrière tout ça, j’en suis sûr. Mais tu as sûrement toi aussi un avis particulier sur la chose et je suis convaincu qu’il serait pertinent que tu me le partages. »

Puis, un air sérieux, non caractéristique, s’empara du visage pourtant si farceur de Sugimoto Kenzo, qui alla cogner son poing contre celui de son camarade avant de rétracter son bras de ses épaules, posant ses deux mains sur ses propres hanches.

« Il n’y a plus de temps à perdre. Un village d’innocents en danger nous attend. En tant que soldats du Teikoku, nous sommes le seul rempart contre le mal qui peut attaquer les gens de Hi. Allons-y! »

Et d’un pas déterminé il se dirigea, avec son camarade dans son dos, vers le village en question! Un héro était demandé et il allait monter sur ce piédestal.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11571-sugimoto-kenzo
Hanae Hideto
Hanae Hideto

C'est beau la folie (Mission rang C, Hanae Hideto) Empty
Lun 3 Mai 2021 - 20:11
Hideto gardait tant bien que mal un visage neutre face aux performances de son compagnon, il savait pertinemment que tout cela était une façon amusante de démontrer une certaine camaraderie. Il ne pouvait cependant pas exclure l'hypothèse que Kenzo soit lui aussi sous l'emprise du genjutsu, ce comportement étrangement dynamique ne pouvait pas simplement être la manifestation d'un esprit sain.

Voyant cette larme perler sur le visage du roi vagabond, Hideto ne pouvait retenir ses lèvres guidées par son sourire prendre du territoire sur le royaume de son visage. Kenzo était marrant, vraiment très marrant, cela en devenait presque effrayant. Il retenait tout de même un rictus de lui échapper, cela ne ferait pas sérieux de rire aux éclats durant les premières secondes d'une rencontre.

Il faut dire que vagabon-san ne l'y aidait pas vraiment.

Rapidement, la voix directrice de Kenzo le fit sortir de ses pensées. Tout en suivant son compagnon d'infortune, Hideto réfléchissait à un certain plan d'action ou peut être une alternative au problème qu'il décida de partage à haute voix.

Vagabon-san..

Hmm.. Ojisan, une de mes théories serait peut être une contamination de l'eau commune, par un poison ou plante. C'est certes une solution assez terre à terre et moins impressionnante, cependant dans le cas contraire, où nous confirmons la présence d'un genjutsu global plusieurs questions traversent mon esprit.


Hideto s'arrêtait net, tout en observant son camarade alors que la troupe était à deux pas du village.

D'un air plus sérieux que précédemment, ce dernier reprit la parole tout en observant son ami dans les yeux.

Dans le cas où c'est bien un Genjutsu, comment nous pouvons savoir que nous même nous sommes pas dans ce genjutsu, maintenant que nous sommes aux portes du village ? .


Ce dernier saisi son menton de ses doigts, tout en faisant mine de réfléchir.

Comme pouvons-nous savoir que vous existez bien, que j'existe bien ça se trouve nous sommes que des illusions l'un pour l'autre.. Votre engouement et votre jeu d'acteur, n'est peut-être qu'une performance de mon esprit ? .


Il marqua une courte pause, tout en semblant encore plus pré occupé.

Si potentiellement nous y somme pas nous même, comment sortir d'un genjutsu, quelle est la solution ?
Revenir en haut Aller en bas
Sugimoto Kenzo
Sugimoto Kenzo

C'est beau la folie (Mission rang C, Hanae Hideto) Empty
Hier à 0:10
Bien que ce n’était pas quelque chose d’inattendu, il s’avéra que le camarade de Kenzo soit beaucoup plus terre a terre que ce dernier, suggérant des causes plus naturelles et moins en lien avec le chakra qui imprégnait le Yuukan. Une erreur de débutant! En tant qu’ancien mercenaire, le Sugimoto avait appris une chose : Toujours assumer que le chakra était en cause des problèmes. Cause de douleurs, cause de bienfaits, peu importait! Si c’était hors du commun, il y avait de bonnes chances qu’un ninja ou qu’un être surnaturel manipule le tissu de la réalité en sa faveur!

Mais il ne pouvait en voir au jeune soldat, clairement sorti des entraînements brefs offerts aux nouveaux venus de l’armée impériale. Après tout, il avait du potentiel et il se devait d’être éduqué, non pas réprimandé, par ses prédécesseurs. Tel était le destin des soldats possédant le don extraordinaire de manipuler les énergies invisibles appelés chakra par les mortels de ce monde. Par sa grande expérience et ses sens développés de guerrier, il avait pleinement conscience qu’il avait à ses côtés un spécimen d’une relève qui prendrait la place des officiers actuels dans quelques mois. Qui de mieux que le grand, le puissant, le sublime maître des liens pour guider cette vague?

Le jeune soldat lui amena ensuite des suspicions qui semblaient très raisonnables ; dans le cas d’un Genjutsu, comment savoir qu’ils n’y étaient pas pris? Kenzo ne put s’empêcher de ricaner doucement avant de pincer le bras de son camarade, lui causant une légère douleur.

« Premièrement, quand on est pris dans un Genjutsu, réaliser que nous y sommes est la première étape. Ensuite, si une source extérieure au Genjutsu te cause de la douleur, tu en es libéré. Autrement, tu peux utiliser la technique du Kai. Comme ceci. »

Utilisant le mudra simple de la technique populaire auprès des ninjas du Yuukan pour combattre les utilisateurs des arts illusoires, le Sugimoto bouleversa le flux de chakra dans son corps, se libérant de potentiels Genjutsu le touchant. Il confirma par la même occasion, par le non-changement de l’environnement ou de ses sens, qu’il était dans le monde réel.

« Je peux même te refrapper, si tu veux, maintenant que je me suis libéré de toute forme de Genjutsu potentiel… et mon attitude? Ah, ce n’est pas causé par des jutsus illusoires, uniquement par mon esprit surdoué et ma personnalité hors du commun. Tu t’y habitueras, jeune Hideto. »

Tapant deux fois dans ses mains, le ninja reprit la direction du village, y étant presque rendu, son jeune camarade le suivant (en tout cas, il l’espérait, puisque se retourner pour vérifier serait hors de sa personnalité!). Ils marchèrent quelques minutes, Kenzo ne semblant nullement impatient d’arriver à leur destination, commentant sur les plantes, arbres et la température ambiante comme s’il prenait une marche simplement pour le plaisir… Jusqu’à ce qu’ils arrivent devant le village ou deux hommes armées de fourches leurs bloquèrent le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11571-sugimoto-kenzo

C'est beau la folie (Mission rang C, Hanae Hideto)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: