Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Lettre à Minako

Hanae Hideto
Hanae Hideto

Lettre à Minako Empty
Sam 1 Mai 2021 - 17:18
Les doux rayons du soleil d'été s'écoule au travers les arbres, perçant la pénombre dans la pièce. Un sentiment de nostalgie envahissait le jeune homme, le trainant par le bras vers un monde auquel il avait tourné le dos il y'a bien longtemps maintenant.

Étrangement, il ne pouvait pas détourner le regard, une fois les lettres en face de lui.

Voilées par les doux souvenirs, son visage devint soudain souriant. Toutes les couleurs sombres et maussades se mettent à changer, la barrière qu'il avait dressé contre ses souvenirs s'effondre et s'amasse au fond de son cœur.

Une main sur le stylo, l'autre conte sa joue ce dernier décidait de répondre, même s'il paraissait indiffèrent d'apparence, son léger sourire trahissait ce chamboulement qui occurrait dans son corps en écrivant ces lignes.



@Hanae Hideto a écrit:
A cet instant, une impression de nostalgie brûle dans mon cœur. Les jours agonisant ne fanent jamais, les souvenirs d'amour et de joie, que l'on peut ressentir émanant encore de vos échanges avec ma mère eux aussi.

Une douce odeur de cassis émane des lettres, me remémorant des souvenirs enfouis scellés sous la peine et la douleur. Je me revois encore debout sur la pointe des pieds, au bord d'un bureau que je ne pouvais atteindre. Recherchant l'attention du doux visage souriant de ma mère, tendis qu'elle était en train de vous écrire.

Je me souviens encore de ses paroles, lorsque curieux, je lui demandais pourquoi elle écrivait toutes ces lettres.

« Même si nous sommes loin l'une de l'autre, nos cœurs sont liés »

Enfant, cela me rendait heureux et nourrissait mon cœur rêveur. Somnolant dans l'après-midi, au milieu de la verdure tout seul, au bruit des bagues poussées par le vent qui s'étend au loin comme un flot et disparait, j'imaginais à quoi vous pouviez ressembler vous et le village caché des nuages. Je voyais notre rencontre, le sourire heureux de ma mère sur son visage devenir encore plus grand, nourrissant mon âme de bonheur.

Encore aujourd'hui, je peux ressentir cette douce et agréable chaleur dévorant mon cœur.

Hélas, le rêve que je chérissais n'était qu'un château de sable s'écroulant sous mon étreinte. La fin de l'hiver 201, durant le premier examen shinobi international à Shitô. Le Shoshikidan venait d'exprimer toute sa cruauté en attaquant la capitale d'Hi no kuni, où nous vivions depuis un peu plus d'un an maintenant.

Etions nous voués à rencontrer cette ombre funeste ?

Jamais je ne saurais la réponse.

Les assauts des criminelles étaient incessants, les combats faisaient rage poussant les troupes alliés à se retirer.

Je ne saurais vous en dire plus, ou du moins je n'oserai..

J'aimerai cependant vous remerciez, par vos lettres, de m'avoir permis de revivre cette douce nostalgie qui envahi mon cœur, ressentir cette douce odeur que ma mère portait et qui m'accompagnait chaque jour.

Elle repose en paix aujourd'hui, j'ai pris soin d'offrir à mes parents une décente sépulture et je suis sur qu'elle serait heureuse de vous savoir en forme et de voir à quel point vous lire m'as apaisé.

J'espère sincèrement que vous et votre famille, êtes heureux en pleine forme.. Mes souvenirs sont flous, mais je me souviens d'une certaine Minako qui était de 3 ans ma cadette, aujourd'hui elle doit être un beau brin de femme.

En souhaitant que cette lettre vous trouves dans les meilleures conditions.

Hanae Hideto, fils de Hanae Yukari.
Revenir en haut Aller en bas
Zaiki Minako
Zaiki Minako

Lettre à Minako Empty
Dim 2 Mai 2021 - 14:53
Minako et son père sont dans leur logis, sirotant une tasse de thé. Ils ont une lettre qui était adressée à Junko. Cependant, cela fait déjà deux jours que celle-ci s'est éteinte. Elle n'ose pas l'ouvrir. Hésitante. Cependant, encouragée par Kaito, lui indiquant qu'il le faut, afin d'y répondre potentiellement, elle le fait. Elle lit la lettre. Un jeune homme, apparemment, qui écrit au nom d'une certaine Hanae Yukari. Les souvenirs de la ninja musicienne sont encore floues.

Il me semble que Junko et Yukari étaient amies. Enfin je crois. Ça ne m'étonnerait pas. Dans mes souvenirs, maman vient de Hi. Donc… bah qui sait ?

Minako lit de nouveau ce manuscrit, au cas où un détail lui échapperait. Quelque chose bouleverse son esprit.

Ce garçon… il a perdu sa mère lui aussi ? Il aurait aimé parler à Junko, avoir une réponse d'elle.

Minako verse des larmes. Des larmes de tristesse. Son cœur a été comme arraché, arraché par son ami, son tendre ami, Takeba, qui a tué sa mère. Comment diable pourrait-elle répondre à ça ? Après s'être calmée, dans les bras de son père, Minako va dans sa chambre, et écrit. Plusieurs essais avant d'en arriver à ce qu'elle envoie en destination de Hideto.

Citation :
Monsieur Hanae Hideto,

Je me nomme Zaiki Minako. J'ai bien reçu votre beau manuscrit. Je suis désolée pour votre mère et j'espère qu'elle repose en paix. Les actes du Shoshikidan sont de l'ordre de l'incompréhensible, et j'espère que cela ne se reproduira plus. Nous avons tous souffert à cause de cela.

Je suis heureuse que ces lettres que ma mère a envoyées à la vôtre vous fasse du bien. Je suis désolée d'écrire à la place de Junko, celle-ci s'est malheureusement éteinte, il y a deux jours avant la réception de cette lettre. Qui sait, son esprit est parti rejoindre celui de votre mère ? Dans mes souvenirs, elles étaient amies. Je me souviens encore de son grand sourire à chaque réception de lettre. Ces rares sourires qui s'affichent sur son visage. C'était tellement beau. Je ne cessais de lui demander, lorsque j'étais enfant, quand irons-nous voir son amie à Hi. Nous manquions d'argent, nous ne pouvions pas venir. Je me souviens, j'étais encore à l'académie ninja lorsqu'il y avait ces fameuses tensions entre Kumo et Teikoku. Cette revanche qui nous est tombée dessus, tel un cheveu sur la soupe, nous a fait perdre des amis très cher, dans notre pauvre quartier. J'espère désormais que tous ces actes cruels ne reprendront pas. Que plus personne n'agira comme celui qui vous a volé votre mère, que plus aucun être innocent ne perdra la vie dans de telles circonstances.

J'espère que vous allez réussir à surmonter ce deuil et que vous avez autour de vous des personnes dignes de confiance. Surtout… ne restez pas seul, ne souffrez pas seul. N'intériorisez rien, au risque de renvoyer une mauvaise image, de vous aveugler par la haine.. Je vous souhaite un bon courage.

J'espère que cette lettre arrivera à destination. Bonne journée, Zaiki Minako.

Minako pose son stylo. Elle se sent mieux maintenant qu'elle a écrit. De la manière la plus sincère possible.

Maman, j'espère que tu ne m'en veux pas d'avoir lu ta lettre. Je sais que ça ne se fait pas. Mais bon. Me voilà rassurée. J'imagine que tu dois être avec cette Yukari que je ne connais pas. Soyez heureuse dans votre plan astral, c'est tout ce que je souhaite.

« Maman… Tu me manques… Takeba est un enculé… »

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako
Hanae Hideto
Hanae Hideto

Lettre à Minako Empty
Mer 5 Mai 2021 - 23:43
Le jeune homme trouvait que le sort s’acharnait étrangement ou bien ce n’était qu’une cause des nombreux conflits que les dirigeants assoiffés de pouvoir recherchaient en permanence ? Il savait pertinemment la réponse, le destin n’avait rien avoir là-dedans, cette notion n’existe sans doute même pas.

Cependant, ce n’est pas des choses qu’il devait aborder dans ces lettres, il ne connaissait pas son interlocutrice, de surcroit, elle n’avait pas besoin de ces discours révolutionnaire pour le moment.

Il devait lui apporter une aide, un soutient qu’il n’avait jamais pus recevoir par sa criante de retourner à son village d’origine et d’être couvert de honte par sa survie.

Une nuit calme, Hideto décida de répondre au courrier.

Hideto a écrit:
Chère Zaiki Minako.

Je suis sincèrement désolé pour la perte de votre mère et vous présente toutes mes condoléances. Il semblerait que le sort s'acharne sur nous, j'espère en prévision de plus beaux horizons. Il est difficile de surmonter les étapes que le monde nous juge capable d'encaisser, cependant je suis pertinemment convaincu que vous allez être capable de triompher face à ces sentiments dérisoires qui nous hantent sans répit lorsque nous perdons un proche.

Vous en faites pas pour moi, mon cœur n'est plus nourri par la haine et étrangement, il ne l'a jamais été, la douleur elle par contre fut ma seule famille, mon compagnon dans ces moments de solitude. J'ai chéri cette douleur comme un membre de ma famille, comme l'être aimé parce qu'elle me permettait de me sentir vivant, de combler ce trou dans mon fondement, dans mon âme tout simplement dans mon cœur.

Le temps passe et les douleurs s'effacent, cela fait maintenant trois ans qu'ils ne sont plus à mes côtés et à ma façon j'ai appris à l'accepter.

J'aimerai au travers cette correspondance, vous apportez mon expérience avec toutes ces choses, afin de j'espère soulager votre cœur en proie à de lourde charge émotionnelles.

J'ai suivi ce chemin de la rédemption, plusieurs fois maintenant et j'espère pouvoir vous apportez une solution pour un chemin plus rapide vers la fin de ce tunnel rempli de sentiment morose.

Quoi qu'il arrive, vous ne serez jamais seule.

C'est une promesse.

Hanae Hideto.

Revenir en haut Aller en bas
Zaiki Minako
Zaiki Minako

Lettre à Minako Empty
Sam 8 Mai 2021 - 11:07
Minako a écrit a écrit:
Monsieur Hideto

Je suppose, comme vous l'aviez décrit sur votre expérience, que le temps peut apaiser nos cœurs meurtris par la perte d'être proches ? Je pense qu'en effet, c'est un fait. Ayant déjà perdu mes grands-parents par le passé, j'ai compris qu'il faut du temps pour l'accepter. Seul mon père et ma grand-mère maternelle sont à ce jour encore de ce monde, actuellement. Ma grand-mère est actuellement très malade, mais elle est prise en charge par les médecins. Elle est entre de bonnes mains. Mon père, lui, va bien. Il travaille tellement dur. Je l'admire, et j'espère être aussi forte que lui, aussi bien mentalement que physiquement.

Ma sœur et moi, sommes heureuses de pouvoir correspondre avec vous, car nous sommes liées indirectement grâce à nos parents. Nous aimerions connaître cette manière dont vous avez réussi à surmonter cette épreuve, aussi difficile soit-elle. Vous dites que vous chérissiez la douleur telle un membre de votre famille ? Voilà un étrange concept. C'est ma foi sympathique de la personnifier. Il faudrait donc personnifier toutes ces sensations désagréables comme la douleur et la mort et faire comme si elles étaient de la famille pour se sentir bien ? Il me semble que mon père se faisait la même réflexion.

Nous vous remercions pour le temps que vous souhaitez nous accorder afin de surmonter cette perte.

Nous espérons que cette lettre arrivera à destination. Zaiki Minako.

Minako pose son stylo. Elle ne sait pas si ce qu'elle écrit est pertinent, mais elle ne sait pas quoi dire. Elle regarde le ciel nocturne à travers la fenêtre.
Nous avons de la chance de pouvoir admirer les étoiles. Qui sait, en grimpant sur les montagnes, ce sera davantage spectaculaire ? Qui sait, au fur et à mesure des échanges, je verrai ce jeune homme pour de vrai, et je l'emmènerai sur ce spot que j'adore ? Bref.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11345-zaiki-minako-o-presentation https://www.ascentofshinobi.com/t11399-dossier-shinobi-o-zaiki-minako
Hanae Hideto
Hanae Hideto

Lettre à Minako Empty
Mar 11 Mai 2021 - 16:20
Hideto était vraiment surpris par les annonces de Minako, cette dernière avait une sœur ? Il n’en était pas conscient sa mère n’avait jamais mentionnée ce détail. Cela lui paraissait très étrange à moins que cette dernière soit sa cadette, il faut dire que le jeune garçon qu’il était n’accordait pas toujours énormément d’attention à son environnement et d’autant plus à ce qu’on lui racontait.

Afin d’en avoir le cœur net, il décida de mentionner ses interrogations en premier lieu dans sa réponse.


@Hanae Hideto a écrit:
Chère Minako.

Il est évident que je suis heureux de recevoir de vos nouvelles et celle de votre famille, même si ces dernières ne sont pas forcément toutes roses. Une certaine surprise m'as envahi en apprenant que vous aviez une sœur, cette dernière est votre cadette ? Mes souvenirs sont un peu flou, mais des paroles de ma mère résonnent encore dans mon esprit nettement, cette dernière m'indiquait que votre mère avez une fille et que nous pourrions jouer tous les deux lorsque nous nous rencontrerons.

Je pensais que vous étiez fille unique, cependant cela me remplis de joie de savoir que vous n'êtes pas seule et que vous avez toujours une base solide à laquelle vous raccrochez.

Hélas, il semble bien trop tard pour réaliser ce rêve de ma mère, de nous voir jouer ensemble , toutefois vous rencontrez toutse les deux un jour serait un véritable plaisir.

Concernant votre grand-mère, nous souffrons tous d'un mal incurable qui s'appelle l'espoir. Espoir de libération et d'indépendance. Espoir d'une vie normale ou nous ne serons ni héros, ni victime. Espoir de voir nos proches vivre sans danger. Espoir pour une femme enceinte de donner naissance à un bébé vivant, dans un hôpital. Espoir que nos poètes verront la beauté de la couleur rouge dans les roses plutôt que dans le sang.

L'espoir est une puissance sans nom qui nous guide depuis la nuit des temps, elle nous pousse toujours vers l'avant et est notre lueur dans le noir. Lorsque vous êtes seule, c'est elle qui vous tend la main et vous guides vers la lumière.

Tant qu'il y'a de l'espoir, il y'a de la vie.

Vous devez garder confiance, j'espère que votre grand-mère s'en sortira encore plus forte qu'avant !

Pour en revenir à vos questions, personnifier la douleur n'est pas la clé, mais une solution sommaire afin de retrouver l'espoir. Elle est loin d'être la meilleure, c'est même dans une situation désespéré que cette dernière occure.

A ce moment la j'avais besoin de quelque chose pour pouvoir avancer, pour ne pas simplement me laisser mourir aux côtés des cadavres froids de mes parents.

C'est la lueur d'espoir qu'il me restait dans le fond insondable qu'incarnait la douleur de mon cœur.

Minako, contrairement à moi au moment des faits, vous avez un entourage, une famille, une sœur, vous devriez vous en occuper et livrer vos sentiments moroses, ouvrir votre cœur à ces derniers afin qu'ils vous aident à chasser toutes ces idées.

Je serais l'un d'eux s'il le faut.

D'ailleurs, que faites-vous à Kumo ? Comment est la vie la bas ?
Revenir en haut Aller en bas

Lettre à Minako

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Courrier et presse :: Lettres
Sauter vers: