Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

[Mission B] - Les Sabres Rouges

Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] - Les Sabres Rouges Empty
Lun 3 Mai 2021 - 17:39

Le déferlement prévisible et répétitif des vagues qui venaient terminer leurs courses contre les structures du port Naragassa avait un petit je-ne-sais-quoi qui apaisait la genin. Les effluves de poisson, de sueur de marin et d'eau saline apportait confort et béatitude dans l'esprit de la Yukijine qui, en cet instant et en ce moment, paniquait intérieurement. Elle était là, devant le bateau qui allait la conduire, de nouveau, à l'île de Kaiba. Cette mission d'infiltration et de cueillette d'information, réalisée par l'équipe cinq du village caché de la brume, venait de prendre un autre tournant pour l'adolescente.

Plus tôt dans la semaine, Misaki, Ken et son enseignante, Gozan Arukisa, avaient été chargé d'enquêter sur l'apparition d'un groupuscule corsaire dans cette île aux passées lié à la piraterie. Ça avait un petit quelque chose d'étrange, pour la genin, que de voir le rapport rédiger par son équipe fait partie intégrale de son nouvel ordre de mission.

Si elle était stresser en ce moment, c'est parce qu'elle allait devoir éradiquer ce groupe de bandit des mers une bonne fois pour toutes et ce, sans son enseignante. En effet, en recevant l'ordre de mission, il était indiqué qu'elle allait se joindre à Hayame Atsumi, Jônin qu'elle avait eu la chance de rencontrer auparavant et Sendai Mayumi, genin avec qui elle était en train de noué un fort lien d'amitié. La route de la Yukijine semblait rencontrer de plus en plus cette adolescente au chakra rosé, ce n'était pas quelque chose qu'elle détestait, bien loin de là, mais elle s'en voulait encore des blessures qu'elle lui avait occasionné en perdant le contrôle lors de leur duel. Si c'était chose du passée et qu'elle avait pu aborder le sujet autour de takoyaki, Une petite partie de l'adolescente se sent encore redevable face à cette collègue qu'elle avait mise en danger.

Attendant sagement l'arrivée de ses deux collègues, Misaki laissait aller son imagination autours des tenants et aboutissants de cette mission et de ce qu'elle exigerait d'elle. L'adolescente, n'ayant absolument aucun talent pour l'infiltration – même que ses techniques tournent carrément dans l'autre sens – commençait dore et déjà à réfléchir à une approche. Elle avait encore en tête la disposition des bâtiments dans cette base de fortune, elle avait encore d'enregistrer les signatures chakriques des pirates qui se trouvaient sur place, il y a de cela quelques jours. Elle s'imaginait déjà que cette information ne serait plus valide, la rotation du personnelle de cette base pirate devait être bien trop importante pour que ça soit encore d'actualité. Enfin, elle le saura une fois arriver là.

Ses pensés furent interrompu par le capitaine du bateau qui allait les conduire sur l'île. Il s'agissait du même homme qui l'avait accompagné la première fois qu'elle allait là, mais aussi lors de sa mission B avec Tokage. Mission qui avait bien failli lui coûter la vie. Le capitaine et la genin échangèrent quelques plaisanterie, quelques rires. Elle commençait à s'en faire un ami. C'était un vieux monsieur gentil, quoi qu'il puait un peu...

Il ne lui fallu pas attendre très longtemps avant l'arrivée de ses deux collègues. Voyant Atsumi au loin, elle lui avait envoyer là main avant de la saluer, un gros sourire au visage.

[Misaki] - Atsumi-Senseï ! S'exclamait-elle en inclinant légèrement son dos vers l'avant

Comme à son habitude, deux longues mèches de cheveux dorée tombèrent le long de sa joue.

[Misaki] - Ça fait plaisir de vous revoir!Poursuivait-elle avec sincérité.

Et alors que Mayumi arrivait, elle lui accordait le même sourire qu'à sa précédente collègue.

[Misaki] - Mayumi ! Comment vont tes blessures ?

Étais-ce là une façon pour Misaki de se déculpabiliser? Ou bien, voulait-elle savoir si sa partenaire était apte à 100% à réaliser cette périlleuse mission que les attendait?



_________________

#19bcf5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki
Sendai Mayumi
Sendai MayumiEn ligne

[Mission B] - Les Sabres Rouges Empty
Mar 4 Mai 2021 - 4:54





Affalée contre le moelleux de son matelas, le corps recroquevillé tel un vulgaire foetus, Mayumi s’abandonnait à la contemplation du silence et du vide, étouffée par le torrent d’émotions qui la submergeait depuis sa précédente mission. Son regard, duquel on avait arraché tout éclat, se perdait dans la lassitude et le teint morne recouvrant la chambre par cette grise journée. À l’image de son for intérieur, déchiré de toutes parts, brisé en un millier de morceaux de verre aussi tranchants que des lames de rasoir, il lui semblait que le temps lui-même avait été dépouillé de toute joie, de toute sa lumière. Comme autrefois. Comme en ce jour, où, ne laissant derrière elle que les flammes dévorant sa dernière demeure en Yuki no kuni, elle avait fui sa terre natale à la recherche d’un faible espoir, par-delà les mers.

Clignant lourdement des paupières, elle expira bruyamment son mal-être.

Cela faisait quelques jours, tout au plus, que sa mission auprès de son sensei, Kaguya Shitekka, et de son coéquipier au sein de la huitième formation de la cité Brumeuse, s’était soldée par l’assassinat d’un riche entrepreneur mizujin. Une aventure macabre, aux péripéties aussi peu ragoûtantes qu’obscènes. Ce qu’elle s’était crue brave et courageuse d’oser faire fi de ses principes, sur le moment, de s’imposer des œillères face à un geste qui la répugnait au plus haut point, sans y être préalablement, et convenablement préparée : Arracher la vie à autrui. Pour le bien du village, elle avait plongé tête première dans la part d’ombre figurant au plus profond d’elle-même. Pour le bien de civils innocents, elle s’était détournée, l’espace d’un instant peut-être, de ce qui animait chacune de ses actions depuis ses débuts en tant que kunoichi, préférant le sang à la justice, le meurtre à la préservation de la vie. Et aujourd’hui, la réfugiée en payait le triste prix, pataugeant au milieu de cette étendue dysphorique, détachée d’une part de soi, comme étrangère à sa propre personne et à un monde pourtant si… familier.

Son poing vint violemment percuter le matelas, le déformant légèrement à l’impact.

À présent, l’enfant de chakra doutait, prisonnière d’une colère sourde… mais envers qui, ou quoi? Et quelle route emprunter, dorénavant? Comment redonner au monde sa couleur d’antan, ses teintes aussi vives, mais pourtant si agréables pour ses prunelles rosées ? Comment surmonter l’épreuve ? Était-ce là le destin qui attendait tous les guerriers de l’ombre, ceux bravant les interdits pour le plus grand bonheur de tous? Tant de questions, si peu de réponses. Cela ne lui plaisait pas. Pas du tout.

Sans crier gare, un bruit vint l’extirper de ses sombres élucubrations. Quelqu’un toquait à sa porte. Son corps, comme épris d’une envie soudaine d’extrême lenteur, se glissa péniblement hors des couvertures jusqu’à ce que, de sa dextre gracile, il en vint à ouvrir à cet inconnu qui posa aussitôt sur la jeune femme un œil dubitatif, presque désapprobateur. Elle soupira.


« Sendai Mayumi, genin? Cela fait deux jours que nous essayons de vous contacter. Voici pour vous : vous êtes attendue au port Naragasa dans trois heures, exactement. Soyez à l’heure et préparée, c’est une mission d’importance. »



[...]



La brise saline caressait la peau délicatement rougie de ses joues tandis que l’immaculée déambulait sur les quais bordant le port de Kiri la grande à la recherche du navire dont la missive faisait mention. Virevoltant au gré des vents, ses mèches argentées se plaisaient à la chatouiller ou à lui masquer la vue tout au long de son déplacement. Elle huma alors quelque peu le parfum environnant, sans pour autant parvenir à le sentir. Elle observait les lieux, les immenses entrepôts et la foule circulant à proximité des étales des marchands, sans pour autant les voir. Elle percevait les hurlements des marins, le bruit du dur labeur quotidien et des vagues se brisant contre les bâtiments amarrés, sans pour autant les entendre. Quelque chose clochait, évidemment. Dire que la kunoichi n’était pas dans son assiette aurait été un euphémisme. Elle espérait seulement que cela ne serait pas visible de ses coéquipières ou que cela n’affecterait pas ses capacités.

Quand, enfin, son attention vint se poser sur la silhouette d’une kunoichi qui ne lui était pas inconnue, discutant avec un homme qui, lui, l’était, la kirijine alla sans tarder à sa rencontre. Visiblement, elle était la dernière arrivée… et en retard? Elle soupira à nouveau, puis s’imposa un timide sourire, mal à l’aise. Cela ne lui ressemblait pas.

La voix de la Yuki vint rapidement la sortir de sa torpeur. Au moins, pensa-t-elle, elle pourrait compter sur la présence rassurante de la splendide représentante de ce célèbre clan kirijin. Une amie rencontrée au détour d’une véritable chasse au pervers dans les rues du village, qui comptait désormais énormément à ses yeux.


« Oh, Misaki, je… Oui, oui ça va, je crois… Contente d’être en ton agréable compagnie, une fois de plus. »

Fit-elle, en se frottant maladroitement le bras droit parasité de tremblements légers alors qu'une discrète quinte de toux ponctuait ses derniers mots. La maladie, comme toujours. Ses billes rosées se détournèrent ensuite vers la seconde femme à la chevelure blonde, celle qui guiderait la formation dans la réalisation de leurs objectifs. D’une brève inclinaison de la tête - ce qui n’était pas coutume pour la rescapée, qui préférait d’ordinaire la courbette complète  - elle salua ensuite sa supérieure hiérarchique. Et d’une voix aussi monotone que dénuée de vie, elle se lança dans de biens maigres présentations.

« Vous êtes Atsumi-sensei, je présume..? Enchantée de vous rencontrer. Je suis Sendai Mayumi, Genin. Pardon pour le retard… Quand partons-nous? »

Demanda-t-elle sans plus attendre. Avec un peu de chance, cette nouvelle aventure, et en si bonne compagnie, aurait tôt fait de l’éloigner de sa tourmente. Du moins, c’est ce qu’elle espérait.

_________________
[Mission B] - Les Sabres Rouges M197
Merci à Yami & Aimimii pour le kit ! <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10219-sendai-mayumi-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t9375-sendai-mayumi-la-belle-eglantine
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

[Mission B] - Les Sabres Rouges Empty
Sam 8 Mai 2021 - 16:21
Feuilletant avec attention le rapport très complet sur sa mission, Atsumi fronça légèrement les sourcils. Ce n'était pas la première affaire de ce genre qu'elle devait traiter, et cette histoire d'esclavagisme commençait à devenir un peu trop omniprésente au sein de l'archipel à son goût. Cette « tendance » cachait-elle une véritable pratique courante sous-jacente ? Elle devait en avoir le cœur net.

Parmi les deux genins qui lui avaient été attitrés pour la mission, un nom ne lui était pas inconnu. La jeune Misaki avait déjà bénéficié d'un moment avec elle au cours duquel Atsumi lui avait transmis quelques ficelles de sa maîtrise en sensorialité. L'autre nom ne lui disait trop rien, mais ce n'était pas la première fois qu'elle travaillait avec des têtes inconnues, tout se passait toujours bien et les genins étaient toujours très content du rôle qu'il jouait dans les missions. Rien de différent pour cette fois, donc.

Terminant d'emballer un sac contenant le strict nécessaire, la demoiselle noua ses cheveux en un chignon serré qui apportait un peu de dureté à son visage plein de douceur. Elle quitta sa maisonnette dont elle était si fière de façon à arriver pile à l'heure. C'était ainsi, elle n'était jamais en avance, jamais en retard.

Pour cette fois, l'heure du rendez vous avait été fixée en début de soirée, afin d'arriver de nuit et de tenter une approche subtile. Se glissant avec discrétion dans les rues encore bien animées du village, elle arriva au port à temps. Une silhouette se dessinait déjà au loin, celle de Misaki.

« Tout le plaisir est pour moi Misaki »
dit-elle, en lui posant une main sur l'épaule. « C'est l'occasion parfaite de mettre tes nouveaux talents en pratique. »

Enfin, elle se rendit compte que la deuxième genin ne se présentait pas, du moins pas dans l'immédiat. Tout personne arrivant après Atsumi était automatiquement en retard, puisqu'elle était pile à l'heure. Patientant un petit instant en échangeant quelques banalités avec la Yuki, elle aperçut enfin leur coéquipière. Difficile de dire si il sa nonchalance était innée, mais elle ne semblait pas dans le meilleur état.

Décidant de faire l'impasse pour le moment, elle lui retourna formellement ses salutations, ne mentionnant pas ce retard.

« Enchantée, Mayumi. Nous partons de suite, le bateau est prêt, on attendait plus que toi. » dit-elle, d'un ton neutre, leur indiquant à toutes les deux d'un geste de la main d'embarquer en premier.

Indiquant d'un geste de la tête au capitaine de partir, elle se rapprocha des deux genins afin de leur faire un petit briefing.

« Bien. Je suppose que vous avez lu l'ordre de mission, mais je vous ai quand même apporté quelques documents pour vous renseigner d'avantage. » dit-elle, en leur tendant une petite feuille comprenant un court résumé de la situation ainsi que des représentations de l'endroit.

« Nous devons à la fois libérer un maximum d'esclaves en vie, et s'assurer de démanteler correctement ce réseau. Ce n'est pas la première affaire de ce genre que je traite, plusieurs choses me laissent penser que cette base n'est pas unique dans l'archipel. »

« J'aimerais tenter une approche par voie terrestre en toute discrétion mais tout va dépendre de la situation une fois sur place. Est-ce que l'une de vous à une remarque ou une question ? » dit-elle, sur un ton très sérieux.

_________________




Dernière édition par Hayame Atsumi le Lun 10 Mai 2021 - 15:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Narrateur
Narrateur

[Mission B] - Les Sabres Rouges Empty
Lun 10 Mai 2021 - 14:52
Prêtes à braver les flots pour débouter la menace pirate, vous embarquez donc sur le vaisseau affrété par l'administration kirijine pour votre voyage jusqu’à Kaiba. La brise marine est au-rendez-vous, la mer est peu agitée, les marins connaissent leur rôle à la perfection, la traversée ne devrait pas être très longue.

A bord, vous remarquez inévitablement la présence d’un inconnu. Un musicien masqué, portant un chapeau étrange, est posé contre le bastingage. Il porte une tenue sombre contenant des lames à l'intérieur de la veste et tient un violon entre ses mains. Un signe de tête entre lui et le capitaine vous informe que sa venue n’est pas anormale. Au milieu du trajet, celui-ci se met à jour de son instrument. Doté d’un talent certain, il accompagne magnifiquement les travaux des mousses qui vous entourent. Sa mélodie donne réellement l’impression d’embarquer pour une aventure pleine de trésors cachés et de corsaires véreux. D’ailleurs, les matelots semblent apprécier sa présence, cette touche d’originalité égaye un peu leur travail difficile.

Spoiler:
 

Au bout de quelques minutes, il lâche son outil de travail dans les airs et étrangement, celui-ci reste en lévitation. Ce phénomène est d’autant plus impressionnant que l’archet continue de frotter sur les cordes. La ritournelle se poursuit donc. Autour de vous, à l’exception du capitaine, vous pouvez remarquer que les marins n’ont absolument pas réagi à ce qui vient de se passer. Au contraire, ils ont l’air de poursuivre mécaniquement leur tâche. Les yeux écarquillés, leur mouvement semblent légèrement robotiques, comme si leur corps effectuait des mouvements paramétrés à l’avance.

L’artiste se dirige vers vous.

- Je suis un membre du Kyoi. Je viens vous informer que notre unité met à disposition un vaisseau infiltré pour votre mission. Arrivé à Kaiba, un capitaine et son équipage peuvent tenter de vous faire entrer discrètement par la voie maritime. Si c’est la voie que vous choisissez, celui-ci vous attendra à l’emplacement 37 du port. Cette information marque la fin de mon message et il n’y aura pas plus d’échanges entre nous pour ce jour.

Aussitôt ces informations livrées, le mystérieux message retourna à sa position initiale afin de reprendre son instrument toujours dans les airs. Dès lors qu’il reprit la main sur la mélodie, les matelots changèrent de comportement et eurent de nouveau des attitudes plus naturelles.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[Mission B] - Les Sabres Rouges Empty
Lun 10 Mai 2021 - 18:02

Une légère brise faisait virevolter les cheveux de la Yukijine au vent. Elle essaya de coincer ses mèches plus rebelle derrière son oreille tandis qu'elle écoutait le message du représentant du Kyoi. Si, de prime abord, elle était bien méfiante de cet homme, le tout se calma alors qu'il s'identifiait. Suite à un court discourt, il mit fin à la conversation en leur demandant de ne pas discuter avec lui.

Elle aurait bien appréciée pouvoir remercier l'homme venant de remettre une information importante. Si ce n'était pas bien grave, son petit côté civiliser la démangeait. L'opportunité de pouvoir infiltrer directement la caverne par le biais d'un navire avait un je-ne-sais-quoi d'intéressant, mais comportait sans doute un très grand lots de risque. En effet, tous les yeux seraient tournés sur l'embarcation et son contenu. Après, si le Kyoi était dans le coup, il était clair pour la genin que l'équipage et son contenu auraient toutes l'apparences de corsaire et tout le tralala. Ils ne faisaient pas les choses à moitiés, ce Kyoi.

[Misaki] - J'ai vais être complètement franche avec vous. Dit-elle en catimini à ses deux coéquipières. Dans un monde idéal, j'aimerai à la fois détruire la base ET éliminer le chef. Voir même tous les corsaires et pirates de la base.

Un désir ambitieux, certes, mais pas complètement irréaliste. Il était clair pour Misaki que de seulement détruire la base ou de seulement éliminer le chef n'était pas, individuellement, des solutions viables. Une base, ça se reconstruit. Un chef, ça se remplace. Il fallait, au minimum, détruire la base ET éliminer le chef. Elle désirait cependant éliminer aussi les corsaires et pirates insignifiant de la place. Pourquoi ? S'agissait-il d'un désir égoïste de vengeance pour les esclaves ? Sans doute inconsciemment. Consciemment par contre, elle se le justifiait moralement de la façon suivante.

[Misaki] - Je crois qu'il est important d'envoyer un message haut et fort que d'installer un tel repaire au pays de l'eau vient avec un risque inimaginable ; la fureur de la brume. Elle agrémentait le tout en tapant dans une de ses mains avec son poing.

Misaki déroulait ensuite un parchemin sur lequel un plan très sommaire de la côte avait été peint. Petit geste que Misaki avait posée avant le départ du groupe et basé sur ses souvenirs de la place. On n'y retrouvait aucun bâtiments, aucune tour, seulement un contour très léger de la côte vu de haut. S'il ne s'agissait pas là d'un plan détaillé des environs, bien loin de là, c'était un support visuel qui allait servir à agrémenter la suite des dires de la fille des glaces.

[Misaki] - Il y a trois entrée possible. Selon moi, tous ont des avantages et tous ont des inconveignants. À l'aide de son indexe, elle pointait une sorte de crevasse peint à côté d'une maison. Premièrement, il y a cette brèche dans la pierre. C'est par là que nous nous sommes échappées avec Arukisa. À l'intérieur de la caverne, il y a une petit paroi rocheuse à peine assez grande pour deux personnes de petites tailles, mais impossible d'effectuer le moindre mouvement sans courir le risque de tomber dans le vide. C'est un point d'accès sans le moindre garde, mais il faut être capable de voler pour y avoir accès. On pourrait toujours essayer de marcher sur les mûrs, mais ce ne serait définitivement pas quelque chose de facile et sans technique pour amortir une éventuelle chute, on irait droit vers notre mort. Si nous lançons une attaque de là, il serait très facile pour eux de simplement quitter par bateau ou à pied, mais c'est sans doute l'approche la plus discrète.

Misaki avait passée plus d'une journée couchée sur la plateforme rocheuse qu'elle décrivait. Alors qu'elle enregistrait les signatures chakriques des pirates, elle réfléchissait déjà à comment elle pourrait bien prendre d'assaut cette caverne, avenant le cas où elle aurait la chance de mettre fin à ce règne barbare. Pointant ensuite le point d'entrée par lequel les bateaux arrivent, elle poursuivit ses explications.

[Misaki] - Nous pouvons aussi pénétrer par la voie maritime, mais il s'agit sans doute là du point d'entrée le moins subtile des trois. Tous les yeux sont tournés sur cette entrée et les tours à harpons aussi d'ailleurs. C'est d'ailleurs là que le principal des forces corsaires se trouve, occupé à décharger les différents navires qui accostent, il y a toujours du mouvement dans ce coin. C'est direct et si on parvient à entrer subtilement, c'est une bonne place pour après ça faire tomber le chaos, mais ça nous coupe beaucoup au niveau de la discrétions. La nuit par contre, il fait assez noir pour rendre une infiltration beaucoup plus facile. Le problème étant que, la nuit, il est quasiment impossible de naviguer les récifs qui protège l'entrée maritime et un bateau en pleine nuit serait probablement immédiatement suspect. Quand nous étions là, aucun navire n'est partie ou n'a accosté pendant la nuit. Elle pointait ensuite le côté de la côte où une genre de plage était peint. Ça, c'est l'entrée terrestre. C'est par là que nous étions entrée avec Arukisa. Il y a des patrouilles et même une vigie avec deux gardes en pénétrant à l'intérieur de la caverne. Ils peuvent très facilement sonner l'alerte et le moindre faux pas se retourneraient contre nous. Le jour, cette endroit est probablement aussi vivant que le port Naragassa. Il y a des va-et-vient constant autant par voie terrestre que aquatique.

Elle croisa ensuite les bras.

[Misaki] - Pour ce qui est du plan que j'ai a proposer, il faut garder en tête deux choses. Je l'ai créé alors que j'étais couchée sur la plateforme et je ne savais pas, à ce moment-là, qui allait faire partie de cette mission. Je ne savais même pas si j'allais être moi-même de la partie. Il faut dire que j'ai été bien chanceuse sur ce point. Il faut aussi garder en tête qu'une approche discrète est particulièrement difficile pour moi, on tombe vraiment dans une zone de faiblesse de mon côté. Mon Hyôton n'est pas une Kekkai Genkkai qui fait dans la dentelle. Impossible pour moi de cacher mes techniques. Dit-elle en faisant référence à sa première rencontre avec Atsumi. Ni de les faires disparaitre après leurs créations. Ajouta-t-elle en envoyant un sourire à l'Églantine. Mes techniques, une fois lancée, restent sur place tant qu'elle n'auront pas fondu et elles sont assez voyante. Elle prit une grande inspiration avant de poursuivre. Personnellement, je préconise une approche directe et chaotique. Poursuivait-elle en pointant à la fois l'entrée maritime et l'entrée terrestre Je pourrais envoyer un clone entrer directement soit sur l'eau, soit sous l'eau en pleine nuit. Difficile à voir, surtout sous l'eau, il pourrait réaliser une technique pouvant répandre une grande quantité de glace qui engloberait le sol de la caverne et même l'eau, piègent les gens et les navires à l'intérieur du quai. Le clone pourrait ensuite disparaître ajoutant un peu de chaos à la situation du point de vue pirate. Profitant de cette distraction, nous pourrions pénétrer par voie terrestre et abattre les deux vigies pendant qu'ils ont leur attention tournée sur ce qui se passe de l'autre côté de la caverne. Je peux nous créer une paire de patin à glace afin d'annuler l'impact négatif de ma technique sur nous, mais je dois être près de vous, d'où le clone. À partir de là, ça nous laisse le champ libre pour le reste de la mission. Les esclaves ne pourraient certes pas s'enfuir, mais c'est la même chose pour les pirates, à moins qu'ils possèdent la capacité de manipuler le chakra et de se mouvoir sur mon terrain. Si tel est le cas, ça nous faciliterait sans doute aussi l'identification du chef.

Au final, la décision appartenait à Atsumi. Peu importe ce qu'elle choisirait, Misaki ferait du mieux qu'elle peut pour suivre la jônin. Elle ne possédait, cependant, qu'une seule technique discrète et encore. Il s'agissait d'une technique à vocation meurtrière apprise par Tokage.


Résumé:
 

_________________

#19bcf5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki
Sendai Mayumi
Sendai MayumiEn ligne

[Mission B] - Les Sabres Rouges Empty
Mar 11 Mai 2021 - 19:29





Si la Sendai avait l’habitude des petites barques de pêcheurs et autres constructions maritimes du genre de par ses premières années en territoire mizujin auprès des vaillants habitants d’un hameau pittoresque et isolé au nord de l’île principale, naviguer sur pareille embarcation la plongea rapidement dans de biens sombres élucubrations. La taille du navire, la brise saline, les mouvements ondulatoires de la houle, les vagues se fracassant contre la coque du bâtiment… Autant de choses aussi insignifiantes, de prime abord, eurent soudainement l’audace de faire surgir d’entre les abysses de sa conscience le souvenir d’une effroyable traversée depuis le pays des neiges éternelles. Peut-être était-ce là l'œuvre d’un quelconque mécanisme de défense psychologique, mais ni la musique, ni le brouhaha ambiant ne semblaient parvenir à attirer l’attention de la belle églantine appuyée contre le bastingage, l’esprit plongé dans un état évident de stupeur, comme insensible à toutes choses égayant d’ordinaire le moindre de ses sens. Et pourtant...

Le court briefing de la jônin à la crinière blonde, suivi du discours du pseudo-artiste en parures sombres, ramenèrent bientôt l’immaculée sur terre, dans l’ici et maintenant. Se tapotant légèrement les joues pour s’assurer de sa présence mentale parmi ses coéquipières, la genin inspira longuement avant de poser toute son attention sur les documents offerts par Atsumi, puis sur le plan élaboré par la princesse des neiges. Hochant distraitement la tête, ses méninges en ébullition - une première, en ce triste jour - elle fit mine de songer brièvement à une toute autre approche que celle préconisée par la belle aux prunelles céruléennes. Entrer en force et tout bousiller ? Peut-être. C’était une manière efficace de voir les choses, rapide d’exécution, mais cela comportait son lot de risques, et la possibilité de voir nombre d’innocents massacrés, ce que refusait catégoriquement l’Églantine. Elle balaya l’idée d’un bref mouvement de tête. Leur fallait-il opter pour la discrétion? L’antre des pirates, cependant, lui paraissait fortement gardé. Comment faire fi de leurs défenses, les contourner efficacement? Il devait sans doute y avoir un moyen de combiner les forces de chacune des voies, tout en minimisant les risques pour leur vie, comme celle des esclaves.


« Je suis d’accord avec Misaki... sur presque tous les points. »

Les prunelles de la malade dévièrent vers l’horizon tandis qu’elle déposait sa dextre contre l’épaule de celle qu’elle aimait déjà plus que tout. Prise d’une nouvelle quinte de toux qui la déstabilisa l’espace d’une seconde, elle se racla finalement la gorge, avant de se lancer.

« Si… Si cette base n’est, en effet, pas la seule, comme vous l’avez suggérée, Atsumi-sensei, je crois que l’idéal serait de capturer le chef de ce repère, histoire de l’interroger éventuellement. Peut-être pourra-t-il nous guider vers d’autres emplacements..? Sa vie est sans doute plus précieuse pour Kiri qu’on ne pourrait le croire. C’est pourquoi... »

Le fine courbe de son menton vint se coincer entre le pouce et l’index de sa main gauche, alors qu’elle plaquait son bras droit contre son abdomen, tout juste sous sa poitrine.

« J’abonde aussi dans le même sens que vous, Atsumi-sensei : il nous faut aussi choisir l’approche discrète... en donnant l’assaut sur un autre front. Ne mettons pas tous nos œufs dans le même panier, et utilisons tout ce qui s’offre à nous. Deux idées me viennent à l’esprit. Je m’explique... »

Se replongeant dans le silence histoire de mettre de l’ordre dans ses idées, son regard passa d’une blonde à l’autre, puis vint s'échouer sur le rivage que formait la silhouette de ses doigts. Ce qu’elle allait proposer à ses partenaires mènerait-il à la mort d’une ou de plusieurs autres personnes? La discrète présence du Kyôi ne laissait rien présager de bon, et cela l’angoissait plus que tout. Anxieuse, Mayumi inhala à nouveau un peu de cette brise marine, comme pour tamiser cet obscur sentiment qui semblait poindre en elle…

« Ma première idée est d’utiliser ce que nous offre le Kyôi pour concentrer toute leur attention sur la voie maritime, tandis que vous, Atsumi-sensei, pénétrerez par la voie terrestre et contournerez leurs défenses, suggéra-elle en mimant les contours d’un navire. Misaki, J’ai combattu avec toi. Je sais que tes capacités ne passeront pas inaperçues. Je propose que l’on pénètre ensemble le repère des Sabres rouges par l’intermédiaire du navire, en dissimulant notre intrusion sous le couvert d’une livraison de marchandise. Quelques caisses, des bouteilles d’alcool, pourraient suffir, je crois. Si on y cache des parchemins explosifs, ce serait peut-être possible de détruire une partie de leurs entrepôts et d’attirer l’attention de toute la bande sur la déflagration. Tu auras alors le champ libre pour utiliser ta glace et piéger un maximum de pirates. Pendant ce temps… L’éclat rosé de ses iris se tourna vers la jônin. Atsumi-sensei s’occupera de cibler la tête dirigeante et de libérer les esclaves, dans l’ombre. »

Mayumi expira bruyamment par les narines. Elle n’était pas totalement satisfaite de son plan, mais ne pouvait imaginer mieux dans les circonstances. Son état, mental comme physique, l’affligeait d’un millier de maux tous plus énergivores les uns que les autres. Son attention vacillait entre les dernières lueurs du jour, agrémentant l'horizon de timides nuances multicolores, et la présence rassurante de sa Yuki bien-aimée.

« Ou alors. Tout en utilisant une fois de plus ce que nous offre le Kyôi, nous pourrions emprunter les trois passages, simultanément. Misaki ira de son approche, tandis que vous, Atsumi-sensei, passerez par la voie terrestre. Pour ma part, je suis en mesure de créer un oiseau chakratique. Ce ne serait pas difficile de passer par la voie des airs, même si j’épuiserais beaucoup de ma réserve de chakra. J’irai libérer les esclaves, tandis que Misaki s’occupera du groupe de pirates et, vous, de leur chef. Qu’en pensez-vous? »



Résumé:
 

_________________
[Mission B] - Les Sabres Rouges M197
Merci à Yami & Aimimii pour le kit ! <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10219-sendai-mayumi-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t9375-sendai-mayumi-la-belle-eglantine

[Mission B] - Les Sabres Rouges

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: