Soutenez le forum !
1234

Partagez

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Mar 4 Mai 2021 - 12:49
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Xhvf

Dans les derniers instants précédents le crépuscule matinal, la cité des héros se fortifiait de ses enceintes de brouillard. Au loin, les premières lueurs coruscantes du seigneur des cieux perçaient à travers l'horizon. Le corps qui gisait dans cette chariote aux portes de la Brume, lui aussi, semblait se jouer de l'autorité des ténèbres.

A la faveur de la pénombre, les agents de la Brume se rassemblèrent sans inquiéter les citoyens de la cité de Kiri. Seules les écharpes nuageuses arpentaient les ruelles à l'aube de l'aurore. Ses fils et filles les plus fidèles, celles et ceux qui se fondirent le plus profondément dans l'obscurité de la Brume, veillaient sur trois soldats. Les ombres du Mizukage, les Spectres du Kyōi, ne cessaient de redéfinir le périmètre qui entouraient Takahashi Miya, Yamanaka Kiyon et Kaguya Shitekka.

Les vainqueurs d'Obon furent mandatés par leur chef suprême pour en finir avec l'Esprit fou de la Côte qui menaça la tranquillité des insulaires. Alors que l'orient devenait de plus en plus imminent, ils se dirigèrent conjointement vers les marais qui portaient les stigmates de batailles anciennes. L'enfant de Saroruncasi tirait lui-même une charrette couverte d'un linceul. Derrière ce tissu d'un blanc maculé, se trouvait un corps pas tellement mort. Avec ses traits endormis, Zukei Toshiro se jouait du trépas depuis voilà plusieurs jours. Extirpé du royaume des morts, il fut contraint à l'exil dans celui des songes, le temps que son sort soit décidé. La figure mortifère du samourai commandant aux flots s'inscrivait durablement dans l'esprit du Kaguya, alors que le groupe arriva en face des marécages brisés. Les autorisations fournies par Nobuatsu Saji facilitèrent les contrôles à la sortie du village.

Dorénavant loin de toute oreille trop curieuse, il était temps pour les agents de la Brume de se concerter. Les mains du Spectre lâchèrent doucement prises sur la charrette, alors que ses iris de rapace se posèrent sur les silhouettes de ses acolytes.

« Bon, que faisons-nous à présent ? »
Une fois l'attention de ses pairs retenue, il se lança.
« Mizukage-nispa nous a mandatés pour en apprendre davantage auprès de cet… homme, Zukei Toshiro. Mais le choix nous appartient quant à l'endroit où on pourra lui tirer les vers du nez sans risquer que la mer nous tombe sur la tête. Pour éviter que l'interrogatoire tourne au drame, je propose de nous enfoncer au cœur de l'île. C'est logiquement l'endroit le plus éloigné de l'océan. Histoire d'être plus en sécurité, l'idéal serait de s'aventurer en altitude, loin des cours d'eau et d'éventuelles habitations. On devrait pouvoir trouver un refuge de pèlerins en montagne assez facilement pour ensuite questionner ce samourai. »
Sa proposition formulée, Shitekka préleva de son œil inquisiteur l'approbation qui naissait ou non sur les traits de ses acolytes, avant de poursuivre son rôle de chef d'escouade.
« Kiyon, en ta qualité de Yamanaka, est-ce que tu pourras assurer l'interrogatoire ? Tes dons claniques nous seront précieux pour conduire l'interrogatoire, que ce samourai le veuille ou non. Miya, quant à toi, je compte sur toi pour surveiller l'état de notre homme. En ce qui me concerne, je m'engage à vérifier son chakra pour évaluer le risque qui nous attend. »
Le souvenir de cette source intarissable d'énergie pénétra l'esprit du guerrier. Après Sanbi, jamais le balafré n'eut vécu pareille expérience terrifiante. Maintenant accoutumé à l'impensable, il formula un unique mudra, avant que son troisième œil ne se pose sur le cadavre endormi. En réalité, ses perceptions s'étendirent tout autour du cortège mortuaire. Une précaution digne du ninja paranoïaque qu'il était, alors qu'il veillait à ce qu'aucun intrus n'attente au succès de leur mission.



_________________
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Yamanaka Kiyon
Yamanaka Kiyon

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Jeu 6 Mai 2021 - 16:30
L'Archipel du Pays de l'Eau était un endroit atypique dans lequel ses habitants devaient constamment s'adapter à quelques phénomènes. Caprices de la nature et autres aléas, la dense brume qui parfois remplissait les rues de la Citadelle bleue lui faisait revêtir le nom par laquelle elle était connue : Kirigakure no Sato; le Village caché dans la Brume. Mais alors que les premières lueurs roses commençaient à transpercer ces quelques effluves humides, quelques shinobis, eux, étaient dressés avant que le soleil ne soit entièrement levé.

Parmi eux, Miya, Shitekka et Kiyon fondaient à travers les toitures et ruelles de la ville jusqu'à rejoindre une charrette contenant un joyau tout aussi tranchant que précieux : Zukei Toshiro. Une relique d'un temps ancien en plus d'être un possible vaisseau contenant des données sur l'ennemi de la Coalition : le Ningen. Aucune relation n'avait été établie entre le Relevé et les sbires de l'Homme au Chapeau. Jamais n'avaient-ils été évoqués et aucune allégeance n'était avérée. Pourtant, il était fait établi que la méthode offensive d'assauts par mercenaires relevés était facture de Kojima Reijiro.

« Alors pourquoi ? Pourquoi avoir envoyé Zukei Toshiro sur les côtes d'Obon ? Aussi puissant soit-il, jamais cette offensive isolée n'aurait suffi à faire plier la Brume, ils devaient bien le savoir. Pourtant elle ne cachait aucune diversion. Alors quel intérêt à le faire venir ? Saboter l'un des Greniers du Pays ? Il y avait tant de moyens plus efficaces et plus discrets que cet attentat ... Je suis encore dans le flou quant aux objectifs de notre Samouraï. »

Ces considérations perturbaient Kiyon tandis qu'il avançait jusqu'aux Marécages Brisés avec le reste de son groupe. Entourés de Spectres du Kyoi et de membres de l’Hémicycle, le Yamanaka se sentait dans la confidence et dans les affaires importantes de la Cité. Depuis cet affrontement sur la Côte, il sentait enfin qu'il avait un rôle à jouer. Mais il était très loin d'être la seule pièce de ce puzzle qui ne tournait pas autour de lui mais plutôt de la structure que formait le trio Shitekka-Miya-Kiyon. Cette équipe officieuse avait fonctionné de manière très organique malgré l'improvisation au point où le Mizukage a décidé de leur refaire confiance pour l'escorte de l'otage ainsi que son interrogatoire.

En ce sens, la tête désignée de cette Unité prit la parole et exposa l'ébauche de son plan à laquelle l'Épouvantail se raccrochait :

- Nous devons absolument éviter le moindre point d'eau, pour sûr. L'éloigner des établissements civils me paraît également relever du bon sens. J'approuve donc l'idée, mais nous devons appliquer les mesures les plus extrêmes possibles. Nous avons tous vu de quoi était capable cet homme, sa dangerosité n'est pas à sous-estimer. Il serait donc à placer sur le point le plus en hauteur de toute l'île, selon moi. Tant mieux s'il s'agit du centre de Mizu, mais si ce point se trouve sur une autre île nous devrons nous contenter de l'île centrale. Trop l'éloigner du champ d'action du Village de Kiri serait dangereux, je pense, si une action rapide devient nécessaire.

L'Enfant de l’Ostéogenèse confia ensuite son rôle à chacun des acteurs de l'Unité. Une assignation à laquelle le Maître-Esprit ne put qu'acquiescer. Il était confiant quant à la logique de son assignation et, soyons honnêtes, il appréciait mener les interrogatoires, un domaine dans lequel tout son art pouvait s'exprimer tant au niveau illusoire que dans les arcanes claniques.

- Bien.

Maintenant que les choses étaient établies, il ne se déroulait plus que l'expectation du réveil de leur butin de guerre, le Samouraï. Ce sentiment tendu arracha de quoi déglutir à Kiyon. L'avenir de quelque chose se jouerait en fonction de ce qui serait tiré de cette mission, il ne savait pas quoi mais il en avait conscience. Par souci de sécurité et de polyvalence, il prit quand même le temps de mobiliser deux clones et les poser à ses côtés, de manière à ce que son champ de vision balaye deux autres angles. Le Chunin faisait confiance aux shinobis du Kyoi qui l'entouraient pour monter la garde mais mieux valait mettre toutes les chances de son côté. Surtout que personne n'était à l'abri d'une trahison ou d'une dissimulation au sein des rangs même des sentinelles aux côtés de l'Unité.



_________________
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Wcl1
- #4a836c
Signature © Aditya
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10917-yamanaka-kiyon-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10957-yamanaka-kiyon-carnet#94051 https://www.ascentofshinobi.com/t11777-shinrin-songshu-terminee#102548
Takahashi Miya
Takahashi Miya

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Dim 9 Mai 2021 - 20:25
Après avoir combattu l’Esprit de la Côté, l’équipe Kirijine à laquelle tu étais affectée retrouva les terres brumeuses du village. Et si vous sortiez de l’affrontement sans grosse égratignure, vous ne vous présentiez pas les mains vides puisque c’était bien votre adversaire que vous rameniez chez vous. Cela pouvait paraître risqué, surtout lorsque vous connaissiez grâce aux talents sensoriels du Kaguya la puissance chakratique de ce dernier. Peut-être que cette puissance était capable de détruire tout le village. Peut-être qu’en une fraction de seconde, l’espoir de trouver des réponses pouvait devenir un véritable cauchemar. Quelque chose qui était peu probable puisque cet adversaire avait été soigneusement mis hors d’état de nuire par les techniques claniques du Yamanaka. Tu pris en charge la transport des corps inanimés des malheureuses victimes, indiquant les quartiers de la morgue où ils seraient inspectés de la tête aux pieds. Et tu eus une pensée pour les familles qui avaient vu partir un de leurs proches pour l’île commerciale d’Obon et qui allaient apprendre la macabre nouvelle. Mais ils pouvaient avoir confiance en vous pour leur rendre justice. Vous aviez juste besoin du point de vue et de l’aval du Mizukage avant de poursuivre votre mission.

Conformément aux indications du Nobuatsu, vous alliez déplacer l’Esprit de la Côté dans l’espoir de lui soutirer les informations que vous n’aviez pas pu avoir lors de votre première rencontre. Mais avant, tu décidas de prélever – en t’assurant de ne pas troubler son sommeil – des fragments de sa peau cadavérique et des liquides qui la couvraient, curieuse de pouvoir les exploiter ou non à tête reposée. Tu pris soin aussi de lui administrer un calmant, accompagnant le jutsu de Kiyon pour éviter le moindre risque lorsque vous parcouriez les ruelles du village. Ruelles que vous ne parcouriez pas seuls puisque dorénavant, vous étiez accompagnés d’une équipe des forces spéciales de Kiri, le Kyōi. Des silhouettes que tu n’avais jamais vues auparavant, que l’on t’avait juste mentionnées au Complexe Shinobi. Tu écoutas attentivement les consignes du Jōnin, faisant rapidement abstraction du groupe qui vous entourait. Déjà lors du transport, tu contrôlais l’état de votre prisonnier. Il n’y avait aucun intérêt à ce vous transportiez un corps sans vie en dehors du village, encore moins pour l’interroger. L’organisation et la coordination militaire de Kiri s’entremêlant avec les forces médicales de l’Hôpital générale, c’était principalement pour cela que tu avais décidé de devenir une kunoichi. Un rappel qui te fit sourire, malgré le sérieux de la situation.

Outre le fait que tu avais rencontré un Edo Tensei pour la première fois, tu n’avais jamais foulé les terres des marécages brisés avant ce jour. Des circonstances complétement inédites mais qui forçaient vos capacités d’adaptation. Un exercice auquel tu n’étais peut-être pas préparée mais tu allais faire de ton mieux. Restant suffisamment proche de celui qui se nommait Zukei Toshiro, tu pus observer le tremblement de ses paupières. Doucement, tu rompis le silence qui t’était pourtant caractéristique, prévenant tes camarades.

Ca y est, il va bientôt se réveiller.

Par réflexe, tu fis un pas en arrière, tes yeux fixant toujours le visage mortifère du Samouraï. Et tu espérais que, cette fois, il vous permettrait d’en savoir plus sur ce qui l’anime, sur ce qu’il souhaite. En somme, sur ce qu’il est.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Anciens Samouraïs
Anciens Samouraïs

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Mer 12 Mai 2021 - 22:46

Le jour n’était pas encore levé quand la brume stagnait encore dans le village. Si l’air offrait un parfum iodé, nul vent pour souffler ce brouillard encore lourd, réduisant considérablement le champ de vision de n’importe quel voyageur s’aventurant sur les routes humides de l’île. Rassemblées à l’entrée du village, Kaguya Shitekka avait été désigné comme leader de cet escapade mystique aux objectifs d’une importance capitale. Accompagné de celui et celle avec qui il avait su lutter contre le monstre endormis, deux autres silhouettes encapuchonnées firent leur apparition.

Les yeux masqués dans l’ombre, le visage camouflé sous leur écharper sombre, les deux hommes, dans une série de mouvements fluides et silencieux, ils rejoignirent eux aussi le groupe, se présentant à leur tour.

« Lui, c’est Iwazaki Hanzo, moi c’est Yuki Tetsuo. Notre mission c’est de vous permettre de réaliser la vôtre. Nous serons vos yeux et vos oreilles pour le trajet et pendant toute la durée de l’interrogatoire. Nous sommes sous tes ordres Shiteka, mais si jamais nous sommes amenés à agir, écoutez nos directives. »

Sans plus de cérémonie, saluant le groupe, les deux hommes laissèrent place à une volute de fumée grisâtre.

Maintenant que les présentations d’usage et les objectifs de la mission rappelés à chacun, vous vous mettez en route. Après quelques minutes de marche en dehors du village, si la brume commence à se dissiper, c’est pour être remplacée par une petite pluie qui de part sa fraicheur commence à vous glacer le dos. Au-dessus de vos têtes, le ciel gris menaçant s’étant à perte de vue. Rien ne laisse présager que la météo vous sera plus favorable dans les heures à venir. En revanche, en observant les nuages et leurs mouvements, vous vous rendez rapidement compte que le ciel s’assombrit lourdement sur les cimes de l’île, là où vous souhaitez vous rendre.

Quelle sera donc votre décision ? Continuer votre route ou opter pour d’autres options.

Quant à vos actions, Shitekka, tu es en mesure de confirmer que pour l’heure, vous êtes seuls avec votre ennemi. Tu détectes d’ailleurs un léger flux de chakra émanant du samouraï.
Kiyon quant à toi, grâce à tes clones vous couvrez sans mal un large champ de vision. A plusieurs reprises tu détectes des mouvements dans les environs, mais ce ne sont que des animaux de passage, surement effrayé par l’approche de votre groupe.
Miya, si tu pensais que le tremblement de paupière était un signe annonciateur d’un réveil imminent, finalement il n’en était rien. Peut être un mauvais rêve … ou peut être autre chose.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Sam 15 Mai 2021 - 21:27
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Xhvf

Bientôt, la brume viendrait des cieux. Et l'emprise de Kiri sur le reste de l'île reviendrait à Ame.

Mais pour l'heure, Shitekka s'étonna de l'introduction des deux Spectres du Kyōi. Les deux hommes, malgré leurs apparats masquant toute identité, n'hésitèrent pas à faire part de leur nom d'usage envers les trois Kirijins. En bon loup dans la bergerie, le Spectre balafré joua la comédie et accepta professionnellement la main tendue de Tetsuo et Hanzo. Mais l'incompréhension demeura pour celui qui vit ses confrères révéler leur identité réelle.

Après une mise au point auprès de ses pairs, l'enfant de Saroruncasi et les siens se mirent en route. Malgré le temps capricieux qui offrait aux soldats une douce averse estivale, ils se dirigèrent vers les hauteurs de l'île de Mizu. Le Jōnin espérait trouver aussi vite que possible une halte, un temple abandonné, bref, la moindre construction alpine qui permette à Kiyon d'entamer l'interrogatoire auprès de l'Esprit de la Côte. Mais la nue assombrie invita ses spectateurs à revoir leurs plans. S'ils continuaient ainsi à s'acharner en quête d'un refuge, le ciel deviendrait un allié insoupçonné pour le samourai qui domptait l'océan. Alors que l'environnement demeurait absent de toute menace, à l'exception de l'armée de gouttes qui déferlaient en cascade sur les trois guerriers, Shitekka se tourna vers les siens.

« Changement de plan, on dirait. Avec la pluie qui s'annonce, l'Esprit de la Côte n'aurait aucun mal à se reconvertir en Esprit de la Pluie et nous mettre en difficulté. À défaut de trouver un refuge en montagne, je propose de profiter des reliefs pour trouver une grotte, à l'abri de l'humidité et de l'averse, pour poursuivre notre mission. »
Shitekka exploita l'identité révélée par ses pairs du Kyōi pour leur transmettre quelques informations invisibles. En quelques mudras, sa signature de chakra se mit à pulser dans le silence éternel de cet espace infini. Une alternance cryptique entre disparition et émission de son aura qui traduisait un code, un message. Le même que Tetsuo et Iwasaki furent amenés à apprendre et utiliser auprès de Nobuatsu Saji, des mois auparavant. Après avoir fait part du changement de cap auprès des deux Genzōs, il glissa avec une once de mystère:
« Je viens de prévenir les deux ninjas qui nous accompagnent, afin qu'ils nous guident vers un endroit plus approprié. »
Aucun mot pourtant ne s'était échappé d'entre ses lèvres à l'égard de Tetsuo et Iwasaki. Aucun son, aucune odeur. Aucun geste, sinon les signes incantatoires qui permirent ce tour de force qu'il s'appliqua à garder pour lui et les autres Spectres.

À défaut de connaître la réaction de ses semblables, le Kaguya songea à un moyen de s'assurer que l'Esprit de la Côte ne causerait aucun trouble, ondée ou non. De sa sacoche, il préleva une note explosive, qu'il s'empressa d'apposer avec précaution sur les vêtements du non-mort. L'étiquette n'aurait rien d'encombrant si toutefois l'homme d'un autre temps venait à se réveiller. mais il suffisait dorénavant d'un simple geste de la main pour qu'une détonation ramène Toshiro parmi les trépassés. Ceci fait, Shitekka observa Miya et Kiyon, comme pour leur indiquer simplement qu'il en avait fini avec le Samourai, et que leur route pouvait reprendre.



_________________
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Yamanaka Kiyon
Yamanaka Kiyon

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Lun 17 Mai 2021 - 11:40
Le pas était enclenché, la plus extrême des vigilances était à présent demandée à chacun. Ce que Kiyon tentait dans la mesure de ses capacités de respecter. Un clone balayait tout ce que son champ de vision permettait de couvrir sur la gauche du groupe, un autre se chargeait de toute la droite. L'original, lui, regardait en face mais se consacrait surtout à des regards plus discrets centrés sur l'objet de leur voyage et l'intérieur du cercle que formaient les shinobis. En outre, il surveillait parmi les rangs. Dans la même idée, il formula quelques signes qui d'un oeil extérieur ne donnèrent naissance à aucune parole ni aucune technique visible. Pour Shitekka et Miya, par contre, l'objet de cette incantation fut bien plus concrète comme le marquait l'irruption de la voix de Kiyon dans leur esprit. Le Télépathe leur transmis une succincte considération qui laissait une place rapide à une éventuelle réponse de ses interlocuteurs, toute aussi discrète :



« Ici Yamanaka Kiyon. Restez vigilants quant à Hanzo et Tetsuo, ne les retirez pas immédiatement de l'équation des variants à considérer pour la sécurité de la mission. Je ne sais pas si c'est par attitude défensive abusive de ma part, mais je ne leur fais pas confiance. Pas encore. Ne les considérez pas d'office comme étant nos alliés. Terminé. »

Puis, la pluie vint à tomber. L'Épouvantail disposait dans son attirail d'un large tissu qui pouvait faire office de cape auquel avait été raccroché par couture une sorte de capuche. Sortir cet accoutrement et s'en vêtir lui aurait permis d'être épargné des quelques gênes que ces gouttes pourraient engendrer, entre baisse de température qui tendait les muscles et gouttes sur le visage qui n'optimisaient en aucun cas l'acuité visuelle, cette cape était un outil dont il aurait bien aimé se prémunir. Mais, malheureusement, il n'en possédait qu'un exemplaire et non trois. Or, être le seul parmi ses clones à se prémunir de l'averse lui aurait automatiquement fait perdre cette inhérente confusion externe qu'on mobilise lorsqu'on fait appel au clonage, à savoir la suprême question : qui est l'original ? Il n'en fit donc rien et se contenta de supporter ces quelques gouttes.

Mais plus qu'une tension musculaire et qu'une vision plus ou moins amoindrie, ce mauvais temps posait une problématique bien plus globale que les considérations propres à l'état de Kiyon. Le voyage jusqu'aux cimes s'en verrait bien plus ardu et le terrain redevenait favorable à l'Esprit de la Côte. Hors de question, pour le chunin, de renégocier en express le lieu de détention du Réprouvé. Aucun autre lieu ne pouvait être plus valide, et au vu des nouvelles conditions du voyage, il ne lui apparaissait qu'une issue : remettre le voyage à un autre jour.

Mais cela fut sans compter sur Kaguya Shitekka. En effet, si le Yamanaka refusait de voir de meilleure cellule que les sommets de l'Île principale, il n'était pas allé assez loin dans son analyse pour considérer les quelques grottes de ce pays. Au final, cette option était préférable à celle qu'ils avaient initialement prévues. Cela prive Toshiro du ciel ouvert qui peut lui devenir favorable lorsqu'une telle averse se met à déferler, mais surtout c'est éminemment bien plus facile à garder qu'un sommet. Il suffira de faire sceller l'entrée et d'y laisser les autorités compétentes monter la garde. Oui, définitivement, cette pluie était à remercier au final. Sans elle, l'Unité serait sûrement restée sur ce qu'elle avait prévue au départ sans chercher à renégocier ou considérer de meilleurs lieux. Kiyon avait un peu honte de ne pas y avoir pensé au début mais surtout d'avoir considéré pendant un instant qu'il était plus sage de faire demi-tour. Voilà la différence qui était faite entre un chunin et un jonin. Celui né parmi les flammes avait encore du chemin à faire.

- Une grotte ? Oui, ça me paraît même plus adapté que ce qu'on prévoyait initialement. Il faudra peut-être y déloger d'éventuels habitants, mais ça ne devrait pas être une difficulté. Une fois le lieu scellé il sera bien plus facile à garder que les sommets. J'approuve.

Sous ces quelques considérations, le Maître-Esprit emboîtait le pas avec le reste de l'Unité vers leur nouvelle destination, à moins que Miya n'ait autre avis à formuler. Il n'oublia pas, cependant, de porter le bec de son kiseru à ses lèvres et d'en cracher un nuage de fumée pour la première fois depuis le début de cette mission. Ce geste lui demandait une certaine logistique au vu des gouttes tombantes, mais rien de bien insurmontable.

_________________
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Wcl1
- #4a836c
Signature © Aditya
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10917-yamanaka-kiyon-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10957-yamanaka-kiyon-carnet#94051 https://www.ascentofshinobi.com/t11777-shinrin-songshu-terminee#102548
Takahashi Miya
Takahashi Miya

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Jeu 20 Mai 2021 - 21:08
Alors que vous vous déplaciez vers un endroit sûr pour votre prochain interrogatoire, tu pus entendre des mots, des phrases. Paroles qui te firent ralentir le pas quelques instants, cherchant l’émetteur de ces dernières. Pourtant, il n’y avait rien autour de vous. Ce n’était qu’une fois avoir balayé ton champ de vision que tu te souvins des capacités claniques de Kiyon. Les Yamanaka, maîtres de l’esprit, qui pouvaient aussi bien lire les souvenirs qu’en implanter. Au-delà de ce moyen de communication que tu expérimentais ici, tu restais concentrée sur son contenu. Il vous rappelait d’être prudents, que vos accompagnateurs n’étaient peut-être pas dignes de confiance. Vigilance qui t’avait quitté avant que Kiyon n’intervienne. Le fait qu’une section spéciale de Kiri vous accompagne ne t’avait pas semblé incohérent, surtout depuis votre affrontement avec l’Esprit de la Côte. Mais être attentif ne vous coûtait rien, quand bien même vous faisiez confiance aux rangs militaires du village. Ou pas. Malgré tes talents d’observation, tu ne pouvais pas surveiller en même temps l’état de celui qui se nommait Zukei Toshiro et les shinobis qui vous accompagnaient. Tu laissais cette tâche à tes deux camarades, pleinement concentrée sur ta mission.

Alors que tu crus voir les paupières du cauchemar d’Obon s’agiter, tu t’approchas du prisonnier pour inspecter son état. Une complète léthargie. Sans une auscultation médicale ou même l’intervention d’un Yamanaka, on pouvait facilement conclure qu’il était mort. Signalant ton erreur à tes camarades, tu repris la marche à leurs côtés. Malgré cette accalmie, il pouvait se réveiller à n’importe quel moment. Et quand cela arriverait, vous devriez être prêts à agir. Ton regard balayant une énième fois l’enveloppe cadavérique de Toshiro, tu repris la parole.

Dans l’optique où il n’est pas coopératif, avez-vous réfléchi à des façons de le faire parler ?

Contrairement à toi, Shitekka et Kiyon devaient avoir de l’expérience concernant les techniques d’interrogatoire. Pour autant, tu n’étais pas complétement naïve. Tu te doutais que la force pouvait être une alternative. Et aussitôt, tu te situais au milieu de croyances contraires. Le respect de la hiérarchie et le code moral, les ordres militaires et l’éthique familiale. Tu verrais au moment venu mais tu ne te sentais pas de prendre part à un interrogatoire sanguinolant. La première fois que tes obligations de kunoichi et tes valeurs médicales se confronteraient, au lieu de s’associer. Un moment que tu redoutais, en somme.

D’accord.

A défaut d’éprouver une certaine méfiance envers les membres de Kyōi depuis la mise en garde de Kiyon, tu faisais confiance aux déductions du Kaguya et du Yamanaka. Tu t’abstenais d’ailleurs de commenter son usage du kiseru – entrave qui n’aurait jamais eu lieu dans d’autres conditions –, pensant alors qu’il s’agissait pour lui d’une manière de se préparer au reste de la mission. Plus vous montiez en altitude, plus la pluie qui tombait sur vous s’accentuer. Ou peut-être était-ce l’effet de l’atmosphère qui se refroidissait. En tout cas, tu espérais que vous alliez bientôt arriver à destination. Pour vous éloigner de toute source d’eau et pour empêcher que l’Esprit de la Côte ne déchaine toute sa puissance.


Dernière édition par Takahashi Miya le Mer 26 Mai 2021 - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Anciens Samouraïs
Anciens Samouraïs

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Dim 23 Mai 2021 - 19:30

Alors que vos échanges se poursuivaient sur les décisions à prendre suite à la pluie qui avait fait son apparition, votre choix s’était porté sur une autre option que la visite des sommets de Kiri. Le déluge pluvial que vous redoutiez était donc en quelque sorte évité en prenant le parti de rejoindre une grotte. Mais, encore faudrait-il parvenir à trouver un tel endroit où vous abriter. La pluie redoublant d’efforts, sous les trombes d’eau qui tombaient désormais sur vous, votre approche de la situation vous permit toutefois de trouver relativement rapidement une solution.

Malgré les balbutiements de la technique employée par Shitekka, vos deux escortes parviennent à vous indiquer une nouvelle direction à suivre après de longues minutes de marche dans le froid, à trainer le chariot dans la boue qui se forme peu à peu, rendant l’avancée parfois compliquée, voire glissante. Malgré tout, transi d’humidité, vous parvenez finalement à trouver votre destination. Cependant, compte tenu de l’environnement forestier des lieux, le trou terrestre n’était-il pas la demeure de quelque chose d’autre ?

Votre exploration rapide et partielle de l’antre rocheuse laisse apparaitre plusieurs embranchements, des veines caillouteuses qui serpentent ici et là. Quant à votre groupe, il est désormais contraint d’abandonner son chariot pour progresser à l’intérieur, portant votre ennemi, d’une manière ou d’une autre. Dans cette optique, l’un de vos accompagnateurs vous vient en aide pour transporter votre « colis ».

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Dim 23 Mai 2021 - 22:56
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Xhvf

L'odeur de l'humidité précéda l'averse.

Alors que le ciel leur tombait sur la tête, les trois janissaires de la Brume poursuivirent leur escapade. Malgré la remarque de Kiyon, Shitekka s'abstint de tout commentaire. Le Spectre du Kyōi préférait laisser planer le doute plutôt que de griller sa connivence avec les deux individus susmentionnés par le Yamanaka. Quand bien même l'aigreur de leur intervention précédente continuait de hanter ses pensées.

« S'il ne parle pas de lui-même, alors je pense que Kiyon ici présent sera en mesure de s'en charger, de gré ou de force. Autrement, si nous n'avons pas d'autres solutions, il sera plus simple de le laisser repartir rejoindre ses aïeux, ajouta le balafré à l'interrogation de son acolyte irounin. »
Après avoir abandonné la route vers les cieux, le groupe interrompit son ascension devant une caverne, indiquée par l'un des émissaires du Kyōi. Un semblant de soulagement s'empara de la petite assemblée échappant à la moiteur de Mizu qui dévorait leurs vêtements. Leurs pieds boueux les trainèrent vers un croisement de différents tunnels minéraux après une brève introspection dans la cavité rocheuse. L'humidité céda à l'obscurité progressivement.

Le relief particulier de la cavité imposait à l'escouade d'abandonner le véhicule qui transportait le Samourai dormant dans le bois. Un brin d'organisation s'imposait. Shitekka racla sa gorge, avant de se tourner vers Kiyon et Miya.

« Il semblerait qu'on soit arrivé. Bon travail. Reste maintenant à s'installer dans cette grotte pour procéder à l'interrogatoire. Pour ça, va falloir qu'on explore un peu l'endroit, et trouver l'espace le plus adéquat pour qu'on soit suffisamment à l'aise pour maintenir un avantage sur cet homme. Si on reste ici face à la pluie, c'est trop risqué. »
Alors que ses perceptions s'étendaient vers les trois issues révélées par leur première exploration, Shitekka s'empressa de composer quelques mudras. Dans un écran de fumée, deux sosies du Jōnin virent prêter main forte au groupe. Les deux clones fouillèrent dans les bois à proximité, et avec du bois sec et le matériel contenu dans la sacoche de Shitekka, ils parvinrent à constituer quelques torches pour braver les ténèbres caverneuses.
« Je vais envoyer chacun de mes clones dans une direction différente. Miya, si tu disposes de la technique, est-ce que tu peux envoyer un clone sur la gauche ? Kiyon, de ton côté, je compte sur toi et ton clone pour transporter notre homme. En ce qui concerne Hanzo et Tetsuo, tu n'as pas à t'en faire, je préfère qu'ils gardent l'entrée. On est jamais trop sûrs. »
En réalité, Shitekka faisait entièrement confiance envers ses équipiers du Kyōi. Il préférait néanmoins instaurer un sentiment d'assurance auprès de ses acolytes pour cette mission tout en invitant les deux Spectres à faire office de sentinelles si jamais une menace quelconque venait à pointer le bout de son nez à proximité de l'entrée de la grotte. Une fois toutes les précautions d'usage prises, le Kaguya dirigea ses deux clones vers l'intérieur de la grotte. Le premier se dirigea sur le chemin de droite, alors que le second s'enfonça vers le sentier qui faisait face à l'entrée.

Spoiler:
 

_________________
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Yamanaka Kiyon
Yamanaka Kiyon

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Mar 25 Mai 2021 - 22:54
- J'ai ce qu'il faut pour le faire coopérer Miya, ne t'en fais pas.

Sous ces quelques mots, Yamanaka Kiyon rangeait son instrument à tabac pour ne pas non plus en abuser en mission. En guise de ponctuation, il adressa un sourire à sa camarade. Une esquisse qui lui fit clore ses paupières un instant, un sacrifice de sa vigilance pour le bien de l'entretien des liens qui commençaient à se tisser entre chacun des membres de cette unité. Même s'ils n'avaient pas spécialement eu le temps de parler et d'échanger l'un avec l'autre, les passes d'armes, les défenses de chacun au profit de tous ainsi que les soins et dons de chakra parlaient parfois plus fort que mille mots.

Le Yamanaka se mettait à apprécier la compagnie de Miya et Shitekka, mais il ne faudrait pas baisser sa garde trop longtemps. Cette petite attention amicale était déjà de trop. Si son regard changeait de point de concentration pour revenir sur l'objet de sa surveillance, sa bouche n'avait pas quitté la discussion :

- Mais je préfère utiliser les méthodes conventionnelles avant de devoir me forcer un passage. Je ne veux pas dépendre uniquement de mon héritage clanique. Si l'Esprit m'est bien utile, je ne dois pas négliger mon cerveau et apprendre à me forger des compétences qui solidifieront mon indépendance.

Hors de question pour l'Épouvantail d'écourter ses interrogatoires en utilisant bêtement un jutsu Yamanaka. Il se targuait de disposer de tels atouts dans sa manche, ne vous méprenez pas. Mais plus que cette expertise, il chérissait la versatilité et il n'était pas encore arrivé au stade où il pouvait affirmer avec assurance ne pas avoir besoin de son héritage clanique. Mais il y travaillait, il était important pour lui que lorsque Kiri faisait appel à lui pour remplir une mission, elle ne cherche pas que l'expertise de "Yamanaka" mais aussi de "Kiyon".

- Mais nous verrons en temps venu, bien sûr. Et en fonction des directives de Shitekka, bien entendu.

Il se tut ensuite, clôturant sa prise de parole qui avait bien trop duré dans une situation où il ne fallait détourner l'attention de personne ainsi que rester discret sur ses propres capacités au cas où les murs auraient des oreilles. Ou, dans le cas présent, si les gouttes de pluie avaient des oreilles. En tout cas, à défaut de savoir s'ils étaient sous écoute malvenue, la petite équipe d'élite avait trouvé son refuge bienvenu. Une grotte creusée au milieu d'une zone loin, il semblerait, d'activité rurale ou de passages, bref, de civils. Une aubaine, l'emplacement était bon. Il semblait difficile à assaillir à l'avenir mais cela impliquait donc qu'il serait peut-être tout aussi difficile pour l'unité de se l'approprier. À voir ce que cette cave minérale avait à leur réserver. Peut-être qu'au final il n'en serait rien.

Une fois que le groupe fit son entrée dans son nouveau lieu d'expédition, ils firent face à un creusé de galerie tricéphale. Trois directions, un choix à faire, lequel serait le bon ? Le Spectre (dont le reste de ses partenaires ignoraient l'état) prit la décision de lancer une exploration étendue sur les trois issues possibles et en simultané. Un choix qui d'ordinaire pourrait nécessiter la séparation des troupes et donc impliquer sa fragilisation. Une idée risquée, donc, surtout au vu du colis qu'ils devaient protéger fermement. Mais impliquer les clones dans cette affaire fit en sorte d'annihiler toute idée de fragilisation quelconque.

Ainsi, sous les directives de Shitekka, l'échange se fit entre les membres du Kyoi et Kiyon qui prit la charge et le poids du Samouraï ensuqué. Le contact de la main de ce dernier sur la sienne pour se mettre à le porter arracha de quoi déglutir au Chunin. Sa peau était froide et rendue glaciale par la pluie mais hors de toute considération climatique, il était surtout question d'avoir à proximité immédiate et risquée celui dont le Kaguya avait relégué l'information de sa montée astronomique en puissance lors du scellement de leur affrontement sur la côte d'Obon. Parfois, le Yamanaka n'en revenait pas d'avoir joué un rôle aussi central dans l'appréhension de cette menace, au même titre que Miya et Shitekka.

Cet effleurement réveillait les souvenirs de la brutalité de cet affrontement. Cet être dont le simple lever du petit doigt aurait pu suffire à balayer les cheveux des Kirijins sous une rafale causée par sa seule puissance. Un monstre. Il n'y avait pas d'autres mots. Et le voilà endormi sous son étreinte. Quelle horrible situation. En cet instant précis, le réveil imprévu de ce dernier signifierait sans le moindre doute la mort de Kiyon. Purement et simplement. Malgré cette pression, malgré l'impression de sécurité que pouvait procurer le fait d'enfin être à l'intérieur de cette grotte, le shinobi devait rester des plus vigilants. Premièrement parce qu'il ne faisait toujours pas confiance (ou du moins pas automatiquement) à Tetsuo et Hanzo, mais aussi et surtout parce que cette grotte pouvait être traître. Un effondrement, la faune sauvage, des bandits, des renégats, des assassins, l'Homme au Chapeau ou tout simplement une plénitude entière. Rien ne pouvait leur indiquer ce qui leur était réservé.

Sous ces quelques considérations et lorsque les torches de Shitekka permirent au groupe de disposer d'une clarté de vision supplémentaire, le Chunin adressa quand même un regard vers le "plafond" de l'entrée dans laquelle il se trouvait. Les nombreux récits parfois de mission, parfois fantastiques, avaient gravé dans son inconscient cette image d'araignées énormes qui regardaient de leurs yeux affamés leurs proies innocentes qui ne soupçonnaient pas leur présence.

Une fois que la répartition des directions de chacun fut actée, Kiyon assigné à stationner dans l'entrée aux côtés du Shitekka originel et de Zukei Toshiro s'assurait encore une fois de la création d'un canal de communication entre lui et un élément de chaque couloir afin d'optimiser la réception des informations découvertes en chemin et les transmettre à tous. À haute voix pour que le Jonin qui était à ses côtés puisse également l'entendre, il déclarait à ses camarades dupliqués :



- Bonne chance. Je m'assure de la communication entre chaque couloir et l'entrée. N'oubliez pas de regarder également au-dessus de vos têtes, soyez sur vos gardes.

Décidément, l'Épouvantail faisait une fixette sur les plafonds de grotte. Un traumatisme passé, peut-être ? Il ne cherchait qu'à s'assurer de la sécurité de chacun, en tout cas. Il serait dommage que l'exploration d'un des couloirs se voit avortée prématurément lorsqu'un coup d’œil aurait suffit.


Résumé:
 

_________________
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Wcl1
- #4a836c
Signature © Aditya
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10917-yamanaka-kiyon-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10957-yamanaka-kiyon-carnet#94051 https://www.ascentofshinobi.com/t11777-shinrin-songshu-terminee#102548
Takahashi Miya
Takahashi Miya

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Mer 26 Mai 2021 - 20:27
Dans votre ascension des hauts paysages de Mizu no Kuni, tu questionnas tes camarades de mission sur les techniques qu’ils allaient employer pour interroger Zukei Toshiro. Peut-être avaient-ils déjà une idée de ce qui pourrait et de ce qui ne pourrait pas fonctionner. Car tu te doutais qu’ils s’agiraient d’une première pour eux. Non pas leur premier interrogatoire, mais la première fois qu’ils essayeraient de soutirer des informations à un individu de la sorte. L’Esprit de la Côte, ancêtre Samouraï aux allures monstrueuses revenu d’entre les morts. Peut-être était-il plus résistant que les autres, du fait de son statut de réincarner. Ou au contraire, peut-être y était-il plus sensible. Il fallait que vous vous heurtiez à l’inconnu, encore une fois, mais tu espérais cette fois-ci que cela se ferait sans trop d’agitation. Dans les cas où il montrerait de la résistance, les talents claniques de Kiyon sembleraient être la meilleure option. Rassurée par son intervention, tu leur fis part de ta première intuition lorsque vous l’aviez rencontré pour la première fois, ne perdant pas la silhouette endormie du regard.

Sur l’île d’Obon, lorsque nous lui avions posé nos premières questions, il semblait… confus. Peut-être qu’il ne sait rien ?

N’attendant pas forcément une réponse, tu savais que l’interrogatoire allait vous en apporter, qu’il allait éliminer certains doutes. Des flashs de votre premier affrontement avec le samouraï ressurgirent alors, tu te souvenais de sa capacité à contrôler des masses importantes d’eau grâce à son sabre. D’où l’intérêt de trouver un endroit aride pour la suite de la mission.

En suivant les membres du Kyōi, vous découvriez la grotte dans laquelle l’interrogatoire aurait lieu. Le Kaguya parvint à vous fabriquer des torches pour que vous vous déplaciez et installiez sans vous soucier de son obscurité. Sauf que cette grotte avait son originalité, l’antre se divisant en trois chemins. Il fallait que vous vous organisiez pour tout explorer et tu comptais sur les bonnes décisions du Jōnin pour trouver une solution. Limitant les risques si jamais mauvaise surprise il y avait, vous enverriez des clones pour explorer le lieu à votre place. Acquiesçant au plan de Shitekka, tu composas quelques mudras avant qu’apparaisse une copie identique de ta personne. Les mêmes traits du visage, les mêmes vêtements et matériels. Ton autre se tenait prête, attendant le signal avant d’entamer son expédition. Toi, tu restais auprès de tes camarades de mission à attendre vos clones, espérant que cette grotte soit utilisable.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Anciens Samouraïs
Anciens Samouraïs

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Dim 30 Mai 2021 - 10:43

A l’extérieur, la pluie s’abat de plus belle sur la région. C’est un véritable rideau d’eau qui s’écoule devant l’entrée de la grotte. Finalement, votre décision de vous mettre à l’abris au lieu de rejoindre le sommet de la montagne semblait la plus opportune. Si quelques flaques d’eau s’accumulaient à l’entrée, créant quelques amas de boue ici et là, le reste de la grotte semblait être un refuge adapté à votre situation actuelle. La terre charriée par vos pas laisse petit à petit place à quelques chemins caillouteux pour se transformer en un véritable passage rocheux.

Les torches allumées vous offrent désormais un éclairage suffisant. L’air ambiant qui circule faisant vibrer les flammes vous donnent par moment le sentiment que les ombres réfléchis sur les murs rocailleux sont vivantes. Il n’en est rien n’est-ce pas vous vous dites …

Votre exploration des lieux se fait petit à petit mais surement. Chacun de ceux destiné à prendre l’un ou l’autre des chemins s’enfonce alors dans l’obscurité, seule une flammèche pour le guider dans les ténèbres. Désormais seuls, les sens en alerte, vous sentez l’humidité des lieux. La terre humide et la pierre mouillée offrent leur parfum si reconnaissable, si délectable pour certains. Par moment, quelques bruits de gouttes tombant d’une stalactite frappe le sol dans une petite marre insignifiante. D’un autre côté, quelques bruissements se font entendre. La lueur de vos torches dérange les rares locataires de lieux. Araignées, scolopendres et autres grouillant s’enfuient sur votre passage.

Finalement, chacun de vous arrive au bout de la route. Si Shitekka semble bredouille, Miya, tu tombes sur un petit coffret posé sur un monticule de pierres empilées. La boite en bois semble usée, rongée par l’âge et l’humidité. Un parchemin et un sceau maintiennent le tout fermé. Etrangement, ce dernier ne semble pas affecté par l’environnement.

A l’entrée, rien de nouveau, si ce n’est que les yeux du samouraï roulent dans leurs orbites, paupières fermées. Il se pourrait qu’il ne tarde pas à se réveiller.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Dim 30 Mai 2021 - 23:22
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Xhvf

Au loin, la cacophonie de l'averse confortait le groupe dans son choix de s'engouffrer dans la grotte. En parallèle, le clapotis de l'humidité qui s'écoulait le long des stalactites avait quelque chose d'apaisant. Malgré l'omniprésence de l'élément sous la coupe de Toshiro, Shitekka avança avec assurance vers le fond de la cavité. Les deux clones explorèrent prudemment le couloir minéral qui se dessinait dans l'obscurité, torche en main. Outre le métronome aqueux qui donnait le rythme de l'exploration, le Kaguya demeura par deux fois attentif au moindre son. L'examen des trois chemins demeurait absent de toute découverte à base de chakra : il restait à ce que l'œil confirme l'absence de tout risque.

Seuls quelques grouillants occupaient la caverne, chassés de leur domicile au gré de la lueur du feu. Les trois clones débouchèrent sur le fond de la grotte, ce que confirma Shitekka au moyen de sa détection de chakra. Lorsque les clones revinrent, il était temps de passer à l'ultime étape de cette mission : organiser l'interrogatoire. Chacun exposa brièvement le contenu de sa balade en intérieur. Le groupe s'approcha des trois sentiers, tandis que le balafré de Saroruncasi se chargea de prendre la parole.

« On touche au but, enfin. L'endroit est sûr, à priori. Maintenant qu'on a cette garantie, y a plus qu'à. Je vous propose qu'on s'installe dans la cavité du milieu, explorée par Miya, pour poser nos questions au samourai. Les deux Spectres resteront à l'entrée. Quant à nos clones, histoire de pas trop effrayer le samourai à son réveil, le mieux serait de les stationner dans le couloir, pour qu'ils prêtent renfort au besoin. Le reste change pas : Kiyon mène la danse, Miya surveille le moindre battement de paupière de travers, et moi je veille à ce que son chakra ne s'affole pas comme la dernière fois. »
Le double de Miya avait ramené de son exploration un coffret en bois, peu affecté par les conditions locales. Le regard rapace de l'Urumi se posa sur le dit objet pour mieux le scruter.
« C'était au fond de ton chemin, c'est bien ça ? On ferait mieux de l'inspecter après l'interrogatoire. Ce n'est pas notre priorité, et on est jamais trop sûr de ce que contient cette boîte. »
Les préparatifs enfin achevés, l'escouade emboita enfin le pas vers la salle d'interrogatoire improvisée. Shitekka ouvrait la marche, suivi par Kiyon et Miya. Comme convenus, les clones demeuraient en retrait, afin d'éviter d'offrir un spectacle d'incompréhension au samourai, mais aussi pour disposer de ressources supplémentaires en cas d'incident. Sur le chemin, le Kaguya s'assura que leur objectif demeurait encore endormi pour inspecter le parchemin qu'il avait apposé sur ce dernier. Le Jōnin l'avait placé à un endroit non visible par son porteur, qui ne puisse être senti également, de sorte à maintenir un avantage invisible sur ce dernier. Sur place, les torches furent installés de sorte à optimiser l'éclairage du lieu. L'enfant de l'os profita des derniers instants de silence du samourai pour inspecter le chakra qui s'écoulait dans son corps non-mort, puis de le surveiller comme le lait sur le feu.

Spoiler:
 

_________________
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Yamanaka Kiyon
Yamanaka Kiyon

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Lun 31 Mai 2021 - 2:27
L'humidité de la grotte n'était pas si prononcée que ça. Mais, même pour des gens qui avaient l'habitude de vivre à travers la Brume, on ne pouvait ignorer sa présence. Les doigts devenaient froids, les rhumatismes se réveillaient et la température baissait. Mais a priori l'étendue de leurs craintes se limiterait à ces quelques paramètres. La galerie n'était pas habitée, aucun piège particulier n'était à déjouer, tout avait l'air de bien se dérouler ... pour l'instant.

Kiyon ne pouvait pas mieux bénir les cieux. Portant l'Esprit de la Côte sur ses bras, il gardait la tête haute mais intérieurement il ne faisait pas le fier. Ce monstre de puissance, en un claquement de doigt, pourrait écourter sa vie. Un shinobi se devait de se préparer à sa mort dans la mesure où il l'affrontait chaque jour. Mais tenir une sorte d'incarnation de la Mort sur soi, c'était vraiment quelque chose auquel personne ne pouvait être préparé.

Les quelques clones revinrent de leur expédition, pour la plupart bredouilles mais Miya eut quand même la chance de ramener un coffre au reste de son unité. Le Yamanaka n'avait pas la moindre idée de ce qu'il pouvait contenir, mais quoi qu'il puisse en être il rejoint les directives de Shitekka sur la mise en second plan de cette piste. Elle serait à explorer plus tard. En parlant d'exploration, la petite équipe se sentait à présent suffisamment en confiance pour s'enfoncer au fond d'une des galeries qui s'offrait à eux. Le couloir n'était pas bien grand et voir cette file de clones suivre leurs propriétaires pouvait donner une image assez amusante. En tout, ils étaient neufs. Bien de monde dans cette cave.

Portant toujours Zukei Toshiro, lorsque le fond du chemin central fut atteint, le kirijin déposa à genoux sa cargaison au sol. Maintenant débarrassé, il fit un signe du regard à un de ses clones en retrait dans le couloir. Ce dernier s'avança, puis d'un autre signe de main et sans échanger de mot, le Kiyon originel s'enfonçait parmi les ombres du couloir alors que le clone prit sa place aux côtés du Samouraï endormi. Le moindre de ses duplicatas disposait des mêmes capacités que leur propriétaire, il serait tout à fait capable de mener cet interrogatoire. Cependant, au moindre accident si l'Esprit de la Côte s'illustrait d'un réveil trop énervé, personne n'aurait à déplorer une fin de mission par mort prématurée de l'Épouvantail.

- Je pense que nous sommes prêts. Je vais le réveiller. déclarait-il alors que l'originel surveillait les choses de loin, dissimulé dans les ombres aux côtés des autres répliques du reste du groupe.

Quelques signes furent formulés par l'alliance de ses mains. Lui qui visait le statut d'expert en arts illusoires connaissait bien cette combinaison, le Kai. La Rupture qui permettrait au Samouraï d'émerger de son sommeil. Une fois l'incantation terminée, le shinobi déposait sa main sur le front du Réprouvé. La manche azur de son kimono traînait sur les côtés de son crâne tandis que ses ongles peints et anormalement longs menaçaient de percer la chair décrépie de cet être antique. De l'autre main, il formula un mûdra unique :

- Kai !

Ça y est. Yamanaka Kiyon (ou plutôt son clone) avait sorti l'Ancien Samouraï de sa torpeur.


Résumé:
 

_________________
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Wcl1
- #4a836c
Signature © Aditya
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10917-yamanaka-kiyon-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10957-yamanaka-kiyon-carnet#94051 https://www.ascentofshinobi.com/t11777-shinrin-songshu-terminee#102548
Takahashi Miya
Takahashi Miya

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Mar 1 Juin 2021 - 11:14
Cette grotte ne semblait pas différente des autres. Une obscurité caractéristique qui empêcherait quiconque de s’y aventurer sans moyen d’éclairer son chemin, une humidité qui rendait de moins en moins praticable au fur et à mesure qu’on avançait, des insectes agités que des inconnus visitent leur lieu d’habitation. Pour le moment, ton clone ne trouvait rien d’inhabituel, d’interpellant, si ce n’est les stalactites qui pourraient s’effondrer et être potentiellement dangereux. Le lieu ne semblait pas habité par quelqu’un et il n’y avait pour le moment aucune trace qui pourrait témoigner d’un quelconque passage dans ce chemin. Mais, alors que le clone poursuivit son aventure, il put trouver un objet curieux, au dessus d’une structure rocheuse particulièrement robuste. Un coffre en bois qui, au vu de son état et de la couche de poussière à sa surface, devait être ici depuis de nombreuses années. A cela s’ajoutait des notes qui scellaient son contenu, rendant l’objet encore plus intriguant. Le mystère te donnait envie de savoir ce qu’il pouvait renfermer. Si tu étais seule, tu aurais certainement tenter de briser le sceau. Mais tu n’oubliais pas pour autant les conditions dans lesquelles tu te trouvais. Tu étais en mission avec des shinobis au dessus de toi dans la hiérarchie militaire de Kiri, tu n’agirais pas sans leur accord. Et peu importe, tu t’éloignerais des enjeux de la mission : l’interrogatoire de l’Esprit de la Côte.

Le clone attrapa le coffre d’une main avant de revenir auprès de tes camarades. Profitant de la connexion télépathique de Kiyon pour annoncer ta trouvaille, en arrivant le clone leur montra l’objet, respectant le fait de s’en occuper plus tard. Le clone garda le coffre avec lui et toi, tu participais au plan énoncé par le Kaguya. Une partie du groupe – formée par le Shitekka original, un clone du Yamanaka et toi – se rendrait au fond de la galerie que ton clone venait d’inspecter, galerie où vous commenceriez véritablement la mission. Les membres du Kyōi, eux, garderaient l’entrée pendant que vos clones et le Kiyon original formaient un entre-deux. Ainsi, les différentes unités se formèrent et se déployèrent dans l’espace, faisant face à Zukei Toshiro.

Le clone du Yamanaka rompit l’illusion dans laquelle le samouraï était plongée. Tu te plaças entre les deux, attentive au moindre geste de ce dernier. Shitekka analysa son chakra pour prévenir un quelconque incident. Vous sembliez organisés, sûrement grâce à la précédente alerte dont l’issue avait été en votre faveur. En espérant maintenant que l’interrogatoire soit fructueux.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Anciens Samouraïs
Anciens Samouraïs

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Sam 5 Juin 2021 - 23:08

Miya, ton exploration terminée, en décidant de récupérer le petit coffret, faisant la taille d’une petite boite à musique, en la soulevant, tu la trouve étrangement lourde pour les dimensions qu’elle offre, t’obligeant à la transporter à deux mains. Compte tenu du poids de l’écrin, c’est quelque peu essoufflé que tu arrives devant tes camarades. La découverte de ton trésor n’étant pas jugé prioritaire, par tes pairs, il est laissé de côté pour l’heure, la tâche qui vous attend désormais étant bien plus primordiale.

Shitekka, de ton côté, tu as su organiser les lieux avec cohérence suite à ton exploration conjointe avec la jeune Miya. En faisant déplacer le corps du samurai dans un endroit plus profond de la grotte et en restant en retrait de la zone de réveil de votre prisonnier, tu as assuré une première ligne de défense efficace, tant pour la menace intérieure que vous vous apprêtez à réveiller que pour les menaces extérieures qui pourraient intervenir et qui sous la surveillance de vos deux comparses toujours aussi discrets.

Kiyon, quant à toi, à l’entrée, c’est le calme plat. La pluie battante frappant sur le sol, les rochers et les arbres offre une mélopée pluvieuse. Ce serait presque enivrant si la situation ne nécessitait pas toute la vigilance nécessaire dont tu fais preuve. Après avoir déposé ton colis dans un endroit sûr, ton clone prend donc le relais et libère le samouraï de sa torpeur.

Vous doutez quelques secondes de la réussite du shinobi quand l’Esprit de la Côte se redresse brutalement, les fesses toujours posées dans la terre humide. Il porte son regard à sa hanche rapidement avant de lever les yeux vers vous. Vous sentez dans son regard morbide un mélange de peur et de colère.

« Encore vous ? Où est-il ? Qu’en avez-vous fait ? Répondez ! »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Kiyon
Yamanaka Kiyon

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Dim 6 Juin 2021 - 17:30

Qu'en avez-vous fait ? En suivant le regard de Zukei Toshiro, on comprenait à quoi il faisait allusion. Kiyon, en tout cas, prenait également grand soin de s'attarder sur les mouvements de son nouvel enquêté ce qui le guidait au moins sommairement sur ses intentions. Aussitôt éveillé, son nouvel interlocuteur se faisait brusque. Malgré l'appréhension dû au simple fait de ce que représentait la personne en face de lui, il ne sursautait pas. L'Épouvantail gardait un regard ferme sans pour autant frôler l'air inquisiteur ou accusateur. Conscient que chacun n'obtiendrait ce qu'il cherche qu'avec une série de concessions, le Chunin ne tardait pas à répondre aux interrogations du Samouraï. Il s'installa en position assise, les genoux au sol et les tibias repliés, mains devant lui, avant de s'exprimer :

- Votre sabre est en sécurité. Il n'a ni été vendu, ni été brisé et encore moins utilisé par quelqu'un d'autre à l'heure actuelle. lui confia t-il. Il reprit ensuite en portant une main au centre de sa poitrine. Malgré ce que vous avez pu vouloir me reprocher lors de notre première rencontre, je suis quelqu'un qui tient en haute estime l'honnêteté et la transparence. Je tiens donc à vous informer que votre sabre vous a été confisqué. Mais comme je vous l'ai dit, il est en sécurité. Nous cherchons juste à discuter. Vous reconnaîtrez que si nous vous avions laissé votre sabre, vous l'auriez dégainé et attaqué, n'est-ce pas ? Ne serait-ce pas ce que vous venez d'essayer de faire ? Nous n'aurions alors pu avoir la moindre discussion avec vous, Zukei Toshiro.

Les derniers mots du shinobi furent ponctués par un geste de main qu'il tendait à paume ouverte vers le Samouraï en question, avant de la rabattre sur sa propre cuisse, là où elle siégeait à l'origine. Dans la mesure des réactions du Réprouvé, Kiyon poursuivit :

- Encore une fois, nous souhaitons juste avoir une conversation avec vous. Me tromperais-je si j'affirmais qu'une partie de la situation vous échappe ? Que le monde n'est pas tel que vous vous en souveniez ? Que d'immenses zones d'ombre se dessinent à mesure que vos pas s'avancent depuis ... récemment ?

Sous ces mots, il laissa une petite pause dans le rythme de son intonation pour permettre à ces quelques considérations de faire leur bout de chemin dans l'esprit de celui de la Côte, reprenant les rênes de l'interrogatoire qui jusque-là semblait plus prendre des airs de conversation à l'étiquette pointue.

- Sachez qu'il en est de même pour nous. De nombreuses questions se sont élevées depuis que nous vous avons rencontré. Je pense alors qu'il serait sain pour chaque partie de s'échanger quelques informations. Vous avez des questions, nous en avons également. Vous voulez des réponses, nous aussi. Travaillons ensemble et aidons-nous, ce n'est qu'ainsi que chacun progressera.

La logique était du côté de l'argumentaire du Kirijin. En tout cas, c'était ce qu'il se plaisait à penser. Il était temps pour lui de solidifer sa position en faisant appel à des choses plus concrètes qui prouvaient la bonne foi des shinobis présents sur place.

Si tout son discours pouvait frôler la manipulation, il n'avait pas à mentir. La vérité était en face de lui. De plus, il ne pensait pas avoir quoi que ce soit à se reprocher, dans la mesure où Kiyon considérait que chaque prise de parole comportait une partie plus ou moins grande et plus ou moins consciente de manipulation. Et ce, dans chaque contexte.

- Aucune chaîne ne vous retient, il s'agit juste de vous et nous. Nous sommes donc entièrement transparents avec vous et n'exerçons aucune pression. Je ne soulève pas non plus la menace de la bonne santé de votre sabre, je ne vous fais pas chanter au risque de le briser, par exemple. Je crois sincèrement que nous allons pouvoir résoudre tout cela comme des adultes, alors acceptez-vous que nous coopérions ensemble le temps de disperser le brouillard qui obscurcit nos questions ?

Le Maître-Esprit avançait ses pions. Il avait confiance en sa capacité à rapidement obtenir ce qu'il désirait et voilà qu'était venu le temps du coup final qui amènerait, selon lui, à la coopération de Zukei Toshiro :

- Enfin, si je devais évoquer un dernier argument en la faveur de notre partenariat, je vous rappellerais l'issue de notre dernière rencontre.

Kiyon refusait de parler de "Défaite du Samouraï" ou de "Victoire des Kirijins", mais c'était bien là ce qu'il sous-entendait.

- Et pourtant, vous voilà face à nous. J'ignore ce que les autorités ont pu faire en notre absence mais je pense que vous pourrez me confirmer qu'aucune torture ne vous a été faite, n'est-ce pas ? Vous savez comment la Bataille d'Obon s'est terminée, vous savez que si nous l'avions voulu vous ne seriez plus des nôtres. Pourtant vous êtes en vie et dépourvu de la moindre chaîne.

Ayant avancé ses derniers arguments, il était temps pour le Chunin de clore sa prise de parole et d'espérer que tout se déroulerait comme il l'avait prévu :

- Je pense vous avoir montré que nous ne vous voulions, en somme, aucun mal. Alors je vous le demande encore une fois, Zukei Toshiro. Pouvons-nous coopérer au nom des intérêts de chacun ? Nous ne vous demandons que des réponses en échange des questions que vous pourriez, vous aussi, avoir.

Voulant faire montre de son honnêteté, le shinobi plongeait la tête en avant pour s'incliner, signe du respect qu'il mettait sur le nom de son interlocuteur.


Résumé:
 

_________________
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Wcl1
- #4a836c
Signature © Aditya
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10917-yamanaka-kiyon-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10957-yamanaka-kiyon-carnet#94051 https://www.ascentofshinobi.com/t11777-shinrin-songshu-terminee#102548
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Mer 9 Juin 2021 - 12:00
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Xhvf

Les préparatifs de l'interrogatoire enfin achevés, l'entretien avec l'Esprit de la Côte put démarrer. Si un instant de doute occupa l'esprit de Shitekka, le réveil initié par son acolyte du clan Yamanaka fit disparaître toute inquiétude. Le regard morbide du coupe-gorge s'accoutumait au clair-obscur de la caverne, tandis que l'œillade du Jōnin essayait de la fuir. La simple existence de ce samourai revenu d'entre les morts constituait une aberration à l'ordre des choses pour l'Urumi. Un non-mort, défiant le trépas. Il était des fantômes condamnés à ne pas rejoindre la demeure des dieux après leur mort, pour avoir commis des crimes irréparables. Une erreur éternelle sans interagir avec quiconque sur le plan terrestre. Il était des damnés qui sombraient dans les enfers urumis. Mais jamais l'enfant de Saroruncasi n'avait croisé pareille créature.

Plutôt que de se confronter au non-mort, Shitekka préféra rester en retrait comme prévu. Il se posta contre la paroi de la petite salle éclairée par les torches, et observa longuement le déroulement de l'entretien. Kiyon tâcha d'imposer un climat de calme auprès du samourai, à priori affolé par son propre sort. Une situation compréhensible pour celui qui se réveillait à deux reprises après des éons de sommeil éternel.

Si le balafré se focalisait exclusivement sur le chakra de sa cible, cela ne l'empêchait pas de tendre l'oreille de temps à autre. Shitekka découvrait que les qualités d'interrogateur de Kiyon allait au-delà de son simple bagage héréditaire. Plutôt que d'atteindre sa cible par la force de son esprit, le blondin faisait des mots son arme principale. Une stratégie honorable, peu coûteuse en chakra également. Le Kaguya n'avait pas la patience de son homologue expert dans les arts illusoires, et admirait en silence sa capacité à converser avec celui qui écourta la vie de quelques citoyens d'Obon.

Tout dépendait dorénavant de la coopération du principal intéressé de cette mission. Shitekka lorgna du regard sa silhouette une dernière fois. Il attendait le faux pas, comme la confidence. Il ne baissait pas sa garde, et répétait inlassablement la scène où il composerait le mudra scellant définitivement le sort du maître de l'eau d'une explosion fatale. Les muscles tendus, il affûta une énième fois ses perceptions pour s'assurer qu'aucun intrus ne troublerait la discussion, pas même l'Esprit de la Côte en personne. La seconde vie de Toshiro reposait dorénavant entre les mains des trois Kirijins, et sa réponse au laïus de Kiyon déterminerait l'étendue de cette renaissance.


Spoiler:
 

_________________
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Takahashi Miya
Takahashi Miya

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Jeu 10 Juin 2021 - 17:02
Cette fois-ci, les paupières de votre prisonnier s’entrouvrirent. L’interrogatoire pouvait commencer. De là où tu étais, tu pouvais voir précisément les étapes de son réveil, de ses mouvements de visage à son dos qui se redressait complétement et ce, en quelques secondes. Il pouvait être agité, délirer, même vous attaquer. Le fait de faire face à un revenant rendait tout imprévisible, y compris les réactions et réflexes qui s’appliquaient en temps normal. Quand bien même tu ne disais pas un mot, rien qu’analyser sa posture t’apportait déjà des réponses sur sa physiologie. A défaut de pouvoir écrire tes observations, tu les mémorisais assez aisément, pour pouvoir plus tard en faire part à tes camarades et à tes supérieurs.

Sur le côté et entre l’Esprit de la Côte et le clone de Kiyon, tu te faisais plutôt discrète. Même son affolement ne perturbait pas ta quiétude. Tu pouvais facilement comprendre sa colère. Comme tout Samouraï, qu’il vienne de temps beaucoup ancien ou non, il était attaché un son sabre. Leur serment faisait de leur arme le prolongement de leur âme, leurs envies et leurs croyances. Cette frustration que tu ressentirais très certainement si on t’enlevait tes capacités curatives, une des finalités du plan de votre antagoniste principal. Ressentant de la compassion, tu fus satisfaite de la première intervention du Yamanaka, qui se valait autant rassurante que lucide. Lui laisser son arme ou même l’apporter avec vous aurait été un trop gros risque, surtout après que vous ayez vu de quoi il était capable sur l’île d’Obon.

L’interrogatoire prenait des formes d’échange d’informations, une conversation où Kiyon exprimait clairement vos intentions. Il choisissait les bons termes, les bonnes tournures. Une justesse dans l’expression qui posait le cadre et qui témoignait de son expérience dans le domaine. A vrai dire, tu n’avais jamais assisté à un interrogatoire, ni à aucune situation s’y rapprochant. Mais, tu pouvais te douter des méthodes mises en place. Alors, tu analysais celle de Kiyon mais surtout, tu regardais les réactions du Samouraï. Et même si tu étais intéressée par la conversation, tu n’oubliais pas ta part dans cette mission. Ton regard était porté sur le corps de Zukei Toshiro et à ses mouvements, arborant un visage compréhensif et sans une once de jugement. Et tu espérais qu’avec les paroles de Kiyon, le Samouraï soit dans le même état d’esprit.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Anciens Samouraïs
Anciens Samouraïs

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Dim 13 Juin 2021 - 15:32

Shitekka, grâce à ta technique de détection, tu es non seulement en mesure de prévoir l’utilisation de chakra de ton adversaire à travers son intensité, mais ta maitrise de la sensorialité te permet également d’en ressentir davantage. Est-ce le fait d’avoir déjà affronté cet adversaire qui te fait réagir ainsi, tu ne saurais vraiment le dire, pour autant, tu as également le sentiment que les émotions du samouraï transitent également dans son chakra, te permettant de suivre les évolutions de votre prisonnier au fil des échanges.

Spoiler:
 

Si Miya reste en observation et Shitekka affute ses sens, le gros du travail qui suit est donc réalisé par toi Kiyon. D’ailleurs, au simple regard de votre prisonnier, avant même qu’il ne parle à nouveau, tu as la nette sensation d’avoir fait mouche avec ton explication. Si sa main s’était portée à sa hanche, cherchant effectivement son sabre comme tu l’as deviné, après t’avoir écouté et balayé du regard la pièce, le samouraï repose sa main baladeuse sur le sol caillouteux de la grotte.

« Seul un samouraï pourrait savoir l’importance que revêt sa lame. Tu n’es pas samouraï. Comment en sais-tu autant ? »

Spoiler:
 

« Quant à prévoir ce que j’aurais fait … c’est présomptueux de ta part. Tu dis vouloir discuter ? Mais regarde-nous ? Au fond d’un trou, enchainé ! Un lieu idéal pour faire en sorte que je sois oublié ! »

Spoiler:
 

Zukei leva alors lentement sa main droite décharnée vers une stalactite au-dessus de sa tête, récupérant une gouttelette d’eau qu’il porta à sa bouche. Il passa ensuite cette même main cachectique sur les murs, raclant l’humidité avant de la faire glisser entre deux doigts qu’il frotta entre eux.

« Tu souhaites discuter ? Alors accepte de répondre à mes questions et je consentirais peut-être à discuter avec vous. Mon clan était le protecteur de ces terres, qu’avez-vous fait d’eux vous qui estimez devoir incarner ce rôle de gardien ! Depuis quand de simples shinobis sans honneur peuvent se targuer d’un tel honneur ? »

Spoiler:
 

A mesure que vos discussions avancent, Kiyon, tu ressens que malgré la pertinence apparente de tes paroles, la situation a tendance à t’échapper. C’est d’autant plus vrai après tes dernières paroles. Était-ce bien raisonnable de rappeler à un samouraï le déshonneur de la défaite qu’il venait de subir ?

« Je ne serais plus des vôtres ? Je ne devrais plus l’être. Je fais honte à mon clan. Mais je sais une chose, si vous ne m’avez pas achevé et amené ici, c’est que vous avez besoin de moi, bien plus que je n’ai besoin de vous en réalité. »

Spoiler:
 

Prenant le temps d’observer ses mains à la pénombre de votre éclairage, il se toucha le visage avec délicatesse malgré la situation dans laquelle il était. Son chakra était fluide, ne fluctuant aucunement, signe précurseur d’une éventuelle attaque.

« Je … ne devrais pas être ici … Dis-moi ! Quelle est donc cette sorcellerie que vous utilisez ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Kiyon
Yamanaka Kiyon

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Mer 16 Juin 2021 - 1:24
- Comment en sais-je autant ?

Se refusant de forcer le chemin vers ses réponses, les négociations avaient débutées pour Yamanaka Kiyon. S'il avait entamé sa démarche empli de confiance, la réaction de l'Esprit de la Côte le fit retomber de quelques mètres. Après tout, dans la vie les choses ne se passaient jamais forcément comme on l'entendait. Et si le kirijin s'efforçait de se rappeler ce détail, il restait humain et faillible. Ainsi, il arrivait quelque fois que son ego n'embrume ses prédictions.

Si les choses prenaient la direction du pire des scénarios, il n'était pas encore trop tard pour sauver les meubles. Ne se décontenançant pas, le shinobi persistait dans la même approche. Si cette dernière avait échoué une fois, il pouvait mettre cela sur le dos des doutes qui assaillaient son interlocuteur. Il y avait peut-être moyen, en l'éclaircissant, d'obtenir sa collaboration. Au pire des cas, le jeune homme savait qu'il pouvait encore jouer une carte maîtresse de son éventail de techniques afin de forcer l’ataraxie du guerrier. Poursuivant sa première prise de parole, il répondit à la première question de Toshiro :

- Nous nous sommes rudement affrontés. Je vous avais moi-même complimenté sur votre maîtrise du sabre lors de notre rencontre. Voir l'étendue de ce que vous êtes capable de déployer avec cette arme ainsi que le réflexe que vous venez d'avoir de porter votre main à votre ceinture suffisent à faire comprendre l'importance que vous accordez à votre lame.

Si le Village caché dans la Brume cherchait des réponses, rien n'interdisait l'Unité d'également en apporter au Samouraï déchu. L'Épouvantail ne serait pas avare si cela lui permettait d'acquérir ce qu'on était venu lui demander de cueillir. Ainsi, il se plia avec docilité à la suite de questions qui incombaient le Réprouvé tout en encaissant la cascade de reproches en essayant de ne pas perdre son sang-froid. Tout en essayant d'ignorer le souvenir de ces cadavres innocents laissés sur la plage d'Obon, l'Altère-Esprit tentait de rester mû de toute son empathie afin de ne pas mal interpréter les paroles amères d'un être qui n'était juste, en somme, perdu.

Mais quelle tâche bien ardue lui avait été confiée. S'il voulait continuer dans cette voie, il allait devoir jouer de bien des pincettes. Tant de paramètres pouvaient causer un important choc émotionnel pour le Samouraï. Le temps passé depuis sa mort, son éveil, l'histoire de son clan ... Le fait était que sa famille n'était plus active au sein du Pays de l'Eau. Comment, alors, annoncer la disparition de tout un héritage à quelqu'un qui mettait tant d'honneur sur son nom ? Une situation bien épineuse dans laquelle Kiyon allait devoir s'embourber, mais il tenterait de jouer de la plus grande des délicatesses.

- Le Grand Clan Zukei a sombré lorsque la délinquance s'est emparée de la Nation de l'Eau. Réseaux illicites, pratiques barbares et sanglantes, l'Archipel a longtemps été paralysée et volée de tout son potentiel. Jusqu'à ce que les Shinobis de trois grandes familles ne s'unissent et s'attèlent à la purge du Pays à partir de l'An 195. Nous ne prétendons pas faire mieux le travail du clan Zukei, malheureusement, il a bien fallu quelqu'un pour les remplacer. Vous n'avez pas revu vos semblables depuis votre retour parmi nous, n'est-ce pas ? Contrairement à votre famille, nous sommes tâchés par le déshonneur. Mais cette tâche aurait été encore plus grande et bien plus rouge si nous avions refusé de prendre la relève de la Protection de l'Archipel. Bien que je ne puisse m'exprimer au nom de tous, sachez que je m'engage à vous permettre de nous enseigner les clés pour nous laver de ce déshonneur et continuer à protéger l'Archipel. Nous avons le même but, alors agissons ensemble.

Un bien grand tissu de mensonges que voilà. Le Kirijin n'avait aucune idée de comment le Clan Samouraï s'était éteint. Mais dire qu'il n'avait jamais entendu ce nom avant qu'il ne sorte de la bouche de Toshiro sur Obon n'était clairement pas la bonne solution. Alors autant redorer les armes de sa famille, même s'il ne pouvait nier sa disparition. Sans mentir, Kiyon était peu sûr que l'annonce de cette disparition soit sans conséquence sur la stabilité de l'Esprit de la Côte. Mais au moins, il reconnaitrait les torts des shinobis tout en soulignant le partage de leur objectif au nom de l'Archipel. Nier le manque d'honneur des siens n'aurait, pour lui, jamais pu fonctionner.

- Je n'ai jamais nié cela. C'est la première chose que je vous ai dite. Nous avons besoin de vous, Sieur Toshiro. Car vous détenez des réponses qui nuiraient aux ennemis de l'Archipel. C'est là où nous nous rejoignons et c'est en ce sens que nous avons besoin de vous. À ce propos ...

Venait maintenant la partie la plus délicate de cette entrevue. Le Décharné avait l'air de réaliser la situation qui l'impliquait, la condition dont il avait été maudit. En regardant ses mains, il assurait ne pas devoir être ici. L'Unité entrait dans la situation la plus tendue de l'interrogatoire. Bon sang, pourquoi Kiyon n'avait-il pas tout simplement extrait les informations dont il avait besoin ?

- Nous souhaitions que vous vous en rendiez compte vous-même avant de vous l'annoncer. Vous semblez comprendre que vous ne devriez pas être parmi nous, et qu'une sorcellerie est derrière ce fait. Il est vrai. Et c'est justement contre leurs auteurs que nous nous dressons. Vous comprenez, maintenant, pourquoi nous avons besoin de vous ? Laissez-vous nous aider à vous le prouver, quel est votre dernier souvenir, Sieur Zukei ?

Si précédemment le Yamanaka avait eu l'impression d'avoir un semblant de contrôle sur la situation, ce n'était plus du tout le cas. À présent, il ne pouvait qu'enchaîner les manœuvres risquées sans avoir la moindre idée de si cela allait fonctionner ou non. À vrai dire, il pensait tout-à-l'heure que sa méthode avait été la bonne, pourtant la collaboration de leur interlocuteur semblait s'être éloignée. Peut-être qu'en prévoyant un peu moins son argumentaire un résultat plus favorable serait obtenu ?


Spoiler:
 

_________________
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Wcl1
- #4a836c
Signature © Aditya
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10917-yamanaka-kiyon-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10957-yamanaka-kiyon-carnet#94051 https://www.ascentofshinobi.com/t11777-shinrin-songshu-terminee#102548
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Ven 18 Juin 2021 - 11:42
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Xhvf

La prise de parole du Samourai fut des plus remarquables. Non pas que son élocution caractérisait son rang de noble d'un temps ancien. Mais elle reflétait plutôt une tension certaine qui fut confirmée par le suivi de son aura par Shitekka. Le ninja senseur s'attelait effectivement à anticiper la moindre tentative du guerrier de se rebeller contre ses ravisseurs. Il n'attendait que cela. Un geste déplacé, une attitude trop agressive, une fluctuation brutale dans sa signature de chakra… et le Kaguya donnait le signal pour faire taire définitivement l'Esprit de la Côté. Curieusement, ce suivi affûté lui octroya la possibilité d'estimer la sensibilité émotionnelle du captif.

Dès lors, il comprit. Chaque intervention du spadassin ne fit qu'accentuer ses craintes. L'homme avait de quoi se méfier de cet environnement sombre et lugubre, entouré par des assassins aux pouvoirs magiques. Tantôt Zukei Toshiro appuya sur sa condition de captif, tantôt il essaya de se placer dans une position d'égalité pour faire peser ses revendications et ses interrogations auprès du Yamanaka. Sa hargne ne fit que grimper, si bien que Shitekka commença à s'inquiéter de ce qu'il percevait. L'espace d'un instant, il se questionna : devait-il faire part de ses perceptions auprès de Kiyon ? Devait-il l'inquiéter à son tour de cette bombe humaine qui menaçait d'exploser à tout instant ?

Le Jōnin fixa son acolyte à la crinière dorée quelques secondes, afin de se raviser. Il existait, se disait-il, une fenêtre de tir à exploiter. En bon joueur de jeux d'argent, il désirait pousser à l'extrême limite cette partie de poker invisible qui se jouait entre le Yamanaka et sa cible. Il fallait sortir, si nécessaire, l'atout dans sa manche à l'ultime moment, de peur de révéler son jeu et de griller sa mise. Cet atout, le Ninjutsu, il le considéra davantage avec Miya que Kiyon, tandis qu'il échangeait quelques regards insistant envers la kunoichi médicale. Les deux se trouvaient alors dos au non-mort. Et la démarche du balafré de Saroruncasi semblait claire : si l'interrogatoire venait à s'envenimer, alors Miya et Shitekka devraient intervenir pour que Kiyon fasse montre de ses dons héréditaires dans les meilleures conditions. Ou sinon… écourter l'interrogatoire comme la vie du Samourai.

Du reste, l'enfant de l'os continua d'observer patiemment le dénouement de cet interrogatoire, et la pugnacité dont fit preuve le Yamanaka. En dépit de l'agitation de son interlocuteur, il n'hésita pas à lui répondre pour tenter de calmer le climat de tension extrême qui s'installait progressivement. Si le calme du Kaguya demeurait presque paradoxal, le chakra qui bouillonnait en lui semblait indiquer le contraire.


Spoiler:
 

_________________
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Takahashi Miya
Takahashi Miya

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Sam 19 Juin 2021 - 16:26
Les interventions du Yamanaka apportait certes des réponses à votre prisonnier, mais surtout de nouvelles questions, si bien que tu trouvais que l’interrogatoire était inversé. Il poserait d’abord ses questions avant de vous aider à en apprendre plus sur ce qu’il est, sur celui qui l’a ramené à la vie. Néanmoins, ses propos étaient vagues, similaires à ceux que vous aviez pu entendre lors de votre premier affrontement. Tu ne comprenais pas toutes ses allusions, certainement parce que tu ne connaissais pas autant l’histoire des samouraïs que Kiyon, mais grâce à ses rappels, tu pus poser un contexte et tenter de saisir leur sens. Une famille de valeureux guerriers, éclatée par la brume sanglante lorsque cette dernière dominait le territoire de l’Eau. Les shinobis comme les samouraïs avaient perdu énormément, pertes aussi bien humaines que matérielles. Et cet élément là, Zukei Toshiro ne semblait pas s’en souvenir… Ou peut-être n’avait-il jamais vécu cette période. Il s’en rendait compte, de sa condition de revenant. L’Edo Tensei, vous ignoriez encore énormément de choses concernant cette technique. Vous connaissiez son nom, vous connaissiez son principe, vous saviez qu’il y avait un puissant shinobi derrière cette dernière…

Aussitôt, une crainte germa. Et si, l’auteur de la réincarnation avait le moyen de rester connecté avec son invocation. Et si, l’invocateur gardait une emprise sur son pantin et pouvait même percevoir ce qu’il y avait autour de ce dernier. Et si l’idée de vous reclure pour interroger votre prisonnier sans danger était en fait un piège que vous veniez vous-même de construire. Une crainte qui n’avait certainement pas lieu d’être, surtout avec les éléments en ta compagnie. Entre les talents claniques de Kiyon et les dons sensoriels de Shitekka, une menace serait très vite identifiée. Et puis, il y avait les soldats du Kyōi qui surveillaient l’entrée. Vous étiez bien entourés, en somme.

Observant aussi bien les réactions de tes camarades que celles de l’interrogé, tu pus constater l’agitation de ce dernier. De concert avec le Kaguya, vous pouviez intervenir si l’Esprit de la Côte se montrait trop menaçant. Car dans cet état, il ne serait pas en mesure de vous aider. Mais tu espérais que cela n’arriverait pas, tu espérais que les paroles de Kiyon suffirait à le calmer, à l’inciter à coopérer.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Anciens Samouraïs
Anciens Samouraïs

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Mer 23 Juin 2021 - 20:41

Si le samouraï n’exprima aucun mot quand Kiyon lui donnait quelques explications quant à ses connaissances sur ce que le mort-vivant érigeait comme un art de vivre, de par tes talents d’interrogateur et peut être aussi du fait d’être un Yamanaka, tu parviens tout de même à comprendre, par de fins regards de ton interlocuteur et de petits gestes de mains, qu’il est satisfait de ta réponse, gardant pour autant un visage sévère. C’était là un nouveau pas en avant. Il en restait encore quelques-uns pour rallier votre ennemi, ou du moins le faire parler davantage.

Silencieux à mesure que Kiyon déblatère sa longue logorrhée, le regard de votre prisonnier s’assombrit pourtant à mesure que l’histoire du clan Zukei et de Kiri lui est comptée. Comme avant, il n’y a pas besoin de paroles pour comprendre que ce qu’il entend le touche, d’une certaine manière du moins. Pour autant, en parlant de laver le déshonneur qui entache les shinobi, une lueur vindicative se réveille dans son regard.

« Vous êtes désormais les maîtres de cet archipel, mais vous n’avez rien appris. Servir son maître est un honneur et de ce que je vois, vous ne servez que vous-même. Vous sauriez ce qu’est vraiment l’honneur en ayant servi fidèlement comme j’ai pu le faire il y a si longtemps. Cela vous aurait appris plusieurs choses, notamment à mesurer vos paroles et savoir comment vous adresser à quelqu’un qui vous surclasse socialement. Faire l’éloge d’un côté et chercher la connaissance de l’autre. Quelle vilénie. Si j’accepte de discuter avec vous, la seule chose que je serais ravi de vous enseigner sera la manière de laver votre honneur … en vous ouvrant le ventre vous-même comme un vrai samouraï sait le faire. »

Dans cette position, Toshiro avait eu un regain de fierté. Il s’était redressé, avait légèrement bombé le torse et son argumentaire c’était faite d’une voix ferme et déterminée. Pour autant, malgré ce qu’il venait de dire, il continuait à réfléchir quelques secondes avant de reprendre la conversation.

« Maintenant, je ne répondrais qu’à une seule question tant que vous n’aurez pas répondu à la mienne. Je vous la repose donc, pour la seconde et dernière fois. Quelle est donc cette sorcellerie que vous utilisez ? Et puisque je n’ai qu’une parole, je répondrais à votre question. Mon dernier souvenir est celui de ma mort, un duel contre un ennemi que je croyais de valeur. J’avais l’avantage, mais ses hommes m’ont attaqué dans le dos et je suis tombé au combat. Une mort honteuse … »

Le Zukei baissa la tête quelques instants avant de la relever de nouveau, la fierté allumant ses yeux morts.

« J’attends ma réponse … »
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Kiyon
Yamanaka Kiyon

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Sam 26 Juin 2021 - 15:48
L'ambiance était toujours tendue. Rien de bien étonnant à cela, vu la personne dont Kiyon avait la charge de l'interrogatoire. Mais il savait qu'il ne devait lâcher, qu'il ne pouvait lâcher, qu'il fallait persister. C'était en creusant qu'on trouvait des mines d'or, il ne pouvait se permettre, alors qu'il venait seulement de creuser, de faire demi-tour. Se défiler ne mènerait à rien, de toute manière. Le Maître-Esprit disposait bien de quoi cueillir les informations nécessaires dans son arsenal technique mais à quoi bon ? Quelle valeur aurait-il en tant qu'enquêteur s'il lui suffisait de tendre la main ? Les choses, cela dit, semblaient s'arranger.

Le ton quelque peu cinglant du Samouraï demeurait, mais des pas venaient d'être franchis et Kiyon continuerait de jouer la carte de la sympathie. Après les accusations de Toshiro, le clone croisait les bras avant de manifester un semblant d'accord avec les valeurs exprimées par le Relevé :

- Je ne peux dire que vous mentez ni que vous vous trompez. Il est vrai que nos rangs ne contiennent pas forcément les individus les plus vertueux que le monde ait à offrir. dit-il en acquiesçant d'un unique geste lent, avant de nuancer. Mais en général, ceux qui ne servent qu'eux-même ne vont pas bien loin. Je ne suis, d'ailleurs, moi-même pas bien haut dans toute cette hiérarchie, donc bien loin de moi l'idée de me dire plus valeureux qu'autrui. Mais si nos méthodes manquent clairement d'honneur, nous essayons de nous racheter avec nos valeurs. Ceux qui attaquent dans le dos montent rarement en grade et ceux qui n'abandonnent pas leurs camarades au seul nom du respect de l'ordre de mission sont honorés. Ceux qui périssent, d'ailleurs, au nom de ces mêmes camarades et civils sont honorés pour des générations.

Il y avait un peu de vrai dans ce que disait Kiyon, mais une dose égale voire supérieure de faux y avait également été versée. C'est dans ces subtils mélanges de vrai et de faux que le Yamanaka nageait pour construire ses mensonges et son jeu d'acteur lorsque nécessaire.

- Mais ça ne suffit pas. Nous sommes d'accord. Je rêverais de laver mon honneur comme vous le proposez, mais c'est car nous nous sommes levés qu'aujourd'hui les civils du Pays de l'Eau n'ont pas à craindre de se faire extorquer du jour au lendemain par une bande organisée. Si nous nous ouvrons tous le ventre alors l'Archipel connaîtra le même état chaotique et sanglant que ce que je vous ai conté plus tôt. Alors au lieu de m'ouvrir le ventre et accéder aux portes d'une renaissance vertueuse, je brûlerai dans les flammes des enfers pour l'éternité si cela signifie qu'au long de ma courte vie j'ai pu participer à la paix qui règne aujourd'hui dans notre pays. Le plus grand déshonneur n'est-il pas celui de prioriser son salut au prix de celui de tous les autres ? Comprenez qu'en l'absence du Grand Clan Zukei, nous n'avons d'autres choix.

Sous ces mots, le shinobi déposa ses deux bras alignés horizontalement sur le sol. Déjà assis, il s'étala tête sur ces mêmes bras pour s'incliner et accompagner à ses excuses la manifestation physique de sa culpabilité. C'est dans ce laps de temps que le Réprouvé laissa planer un silence avant de poser ses questions pour lesquelles Kiyon redressa son buste afin d'y apporter quelques réponses :

- Cette sorcellerie s'appelle le Chakra. déclara t-il sans faire attendre le Samouraï. Et grâce à vos derniers souvenirs je peux affirmer qu'il est aussi derrière votre présence ici. Un rituel nécromancien, je crois. C'est une technique interdite.

Les kirijins savaient déjà que le Samouraï avait été relevé, mais en affirmant que les réponses de Toshiro en amenaient d'autres de leur côté, il laissait penser l'idée d'une interdépendance entre la collaboration de chacun et que donc, implicitement, celle du Samouraï était nécessaire s'il souhaitait se donner les moyens de ses propres ambitions.

- C'est pour ça que nous avons besoin de vous. C'est contre les auteurs de ce rituel que nous nous dressons. Le "chakra" dont je vous ai parlé, est le carburant qui permet la réalisation de ce genre de techniques abjectes. Mais ce n'est pas le chakra qui a fait naître le déshonneur, on ne l'a pas attendu pour que des sbires se mettent à attaquer dans le dos. Par contre, seul le chakra peut se dresser contre lui-même. Sans le chakra, nous ne pouvons venir à bout d'une utilisation malsaine du chakra. La Nécromancie est l'arme qu'utilise notre ennemi. Il relève nos cimetières, nos camarades tombés, nos amis, nos familles dans le but de nous faire tomber et de, plus largement, faire tomber le chakra, justement. Je vous laisse vous faire votre propre opinion sur la question, mais quel que soit l'objectif, qu'il soit vertueux ou non, je ne peux excuser de telles méthodes et c'est ce contre quoi nous nous dressons. C'est pour en apprendre plus que nous vous posons toutes ces questions.

Une petite bouffée d'air frais ne ferait pas de mal. Le Yamanaka monopolisait beaucoup du temps de parole dans cette petite cave. Mais à la manifestation audible de ses paroles, le Kiyon originel rajoutait l'expression spirituelle d'autres paroles. En effet, alors que le clone discutait avec le Relevé, l'Épouvantail effectuait quelques signes pour notifier ses camarades du plan qui se déroulait à l'intérieur de son cerveau.

« Shitekka, Miya. Ici Kiyon. Tout ce que je dis n'est pas forcément vrai, alors ne vous étonnez pas d'inexactitudes dans le discours de mon clone. Tout n'est que stratégie. J'obtiens le maximum d'informations possibles. Si toutes les portes se referment ou que la discussion n'a plus rien à apporter, on confirmera les informations collectées avec une petite fouille de son esprit. Tenez-vous donc près à l'immobiliser dès que nous atteindrons cette partie de l'interrogatoire. Pour ce qui est de son sort après ça ... c'est à Shitekka d'en décider. »

Sur cette question, Kiyon avait bien son avis. Mais ce n'était pas à lui d'en décider car ce n'était pas le référent de cette mission, mais surtout peut-être que les prochaines informations qui seront récoltées détermineront d'elle-même la nécessité ou non de garder Zukei Toshiro en vie.


Résumé:
 

_________________
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Wcl1
- #4a836c
Signature © Aditya
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10917-yamanaka-kiyon-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10957-yamanaka-kiyon-carnet#94051 https://www.ascentofshinobi.com/t11777-shinrin-songshu-terminee#102548
Contenu sponsorisé

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon Empty
Revenir en haut Aller en bas

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Marécages brisés
Sauter vers: