Soutenez le forum !
1234
Partagez

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Takahashi Miya
Takahashi Miya

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon - Page 3 Empty
Sam 28 Aoû 2021 - 13:15
Malgré la distance que tu avais mise pour ne pas déranger le Yamanaka dans sa technique, tu pouvais clairement observer les conséquences de sa technique sur son corps. En effet, son aventure mentale ne laissait pas son corps indemne puisque son nez se mit à saigner. Aussitôt, tu te levas et t’approchas de lui pour inspecter son état. Cela semblait être le témoin d’un concentration intense ou alors de la difficulté de sa tâche. Tu ne connaissais pas suffisamment son clan pour savoir si c’était une réaction normale ou non. Pour autant, Kiyon semblait vouloir poursuivre sa quête d’informations et l’interrompre pourrait être encore plus grave. De même, tu ne savais pas si utiliser une technique médicale pour soigner son saignement allait le perturber. Tu pus alors compter sur l’intervention du Kaguya pour savoir quoi faire. Peut-être que le Yamanaka manquait encore de chakra. Et comme ce dernier semblait décidé à l’idée de continuer son périple de l’âme, il fallait que tu l’aides. Acquiesçant aux paroles de Shitekka, tu composas à nouveau des mudras, les mêmes que ceux précédents. Un halo bleuté recouvrit tes paumes que tu posas directement contre le dos du Yamanaka. Un transfert de chakra que tu espérais suffisant.

Ton clone, lui, hésitait à parler du coffre que vous aviez trouvé plus tôt aux shinobis qui vous accompagnaient. D’un côté, peut-être que ces ninjas pouvaient vous aider à prendre une décision le concernant. Pourtant, le discours prononcé par Kiyon au tout début de la mission t’avait rendu méfiante vis-à-vis de ces derniers. Ce coffre pouvait très bien être un piège, une mise en scène pour vous arrêter dans votre mission. Et, Shitekka avait clairement expliqué que ce coffre n’était pas la priorité. Ainsi, ton clone se contentait de le garder. Au vu des risques, un coup d’œil curieux ne valait nettement pas le coup.


Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Anciens Samouraïs
Anciens Samouraïs

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon - Page 3 Empty
Lun 30 Aoû 2021 - 21:28

Ambiance sonore :

Médecin alerte, Miya pouvait clairement voir dans quelle situation était le Yamanaka. Autant physiquement que mentalement, il était évident que le chasseur d’esprit donnait de sa personne pour tenter d’obtenir la moindre bribe d’information. Ainsi, en l’absence d’ordres précis malgré les interrogations hasardeuses et angoissées de Shitekka, la jeune fille se résoud à rendre une fois encore quelques doses chakratiques à votre interrogateur. Si a priori, cela ne lui fait pas particulièrement de mal, vous n’avez pas le sentiment que cela lui fasse non plus un bienfait particulier. Au moins, vous êtes certains d’avoir gagné un peu de répit dans votre exploration spirituelle.

Comme un animal en cage, impuissant à ce qui se passe devant ses yeux, le Kaguya n’a nul autre à faire que songer. Songer à ce qui se passe. Songer à ce qu’il pourrait faire. Songer à ce qu’il adviendrait de Kiyon. Songer, encore et encore sans pouvoir se rendre réellement utile. Parler et questionner semble être une bonne idée, mais qui pour l’heure ne se révèle être qu’une façade pour ne pas dévoiler son impuissance totale face au chunin qui prend tous les risques pour le groupe. Ainsi, dans les faits, à l’heure actuel, le jonin en charge de cette opération n’est finalement pas en mesure d’agir et de protéger ses subordonnés. Pire que cela, cette situation est la conséquence même de ses actes et il ne peut l’oublier. Est-ce pour cela qu’il agit de cette manière envers Kiyon ?

Mais l’acte principal se jouait dans les méandres d’un esprit mort. Bien déterminé à vouloir récupérer la moindre parcelle d’information, le psychomancien sacrifiait bien plus que sa propre santé. Enfermé dans la noirceur la plus totale, les fragments de mémoires explorés il y a peu n’étaient désormais plus visibles. Seule l’abysse restait présent. L’abysse et ces miasmes noirâtres telle une mélasse épaisse, une mélasse qui à chaque mouvement progressait sur le corps du Yamanaka. Était-il trop tard pour tenter quoi que ce soit ? Surement. A chaque pas, à chaque tentative d’avance ou de reculer, à chaque moment de chaque instant, ces miasmes glacés grimpaient sur le corps, empêchant tout mouvement de l’âme spirituelle ainsi embourbée.

Les bras agrippés, ensevelis dans cette masse collante jusqu’au coup, Kiyon n’a d’autre choix que de subir. Doucement, petit à petit, il sent arriver cette étrange fin. Recouvrant sa tête, ce bourbier d’ébène termine sa course par son visage blafard, entièrement recouvert avant que … avant que les flots suintants ne s’engouffrent dans sa gorge, au plus profond de son être. Kiyon perd alors totalement pied.

Au même instant, alors que le corps tremblant et froid, saignant abondamment des narines semblait être pris d’une sorte de convulsion depuis quelques secondes, le Yamanaka s’écroule, inconscient.

« Uuuuummh ! »

Soudainement, reprenant une longue inspiration comme après une noyade, Kiyon se redresse brusquement de son absence momentanée, l’esprit lourd, encore embrumé par ce qu’il vient de se passer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon - Page 3 Empty
Lun 30 Aoû 2021 - 23:17
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon - Page 3 Xhvf

Il y eut le silence assassin qui pesait sur les consciences éveillées de Miya et Shitekka. Puis le secours nébuleux de l'Irounin à l'encontre du psychonaute perdu. Un don de chakra qui s'évanouissait dans l'âme échouée de Kiyon dans les méandres de l'Esprit de la Côte. L'état de ce dernier ne faisait qu'empirer, en dépit du soutien de son acolyte. Le Jōnin, en dépit de ses responsabilités, continuait de s'inquiéter de la tournure de cet interrogatoire, initialement en leur faveur. Tout était à leur avantage : le choix du terrain, les forces en présence. La simple participation du Chūnin Kiyon, maître des arts illusoires et héritier du savoir du clan Yamanaka, suffisait à elle seule à constituer un avantage considérable pour parvenir à l'objectif de la mission. Mais il n'en était rien. Des minutes que le Kaguya s'impatientait au rythme du sablier d'eau qui s'écoulait le long des stalactites. Des minutes que le mutisme lugubre de Kiyon, et la dégradation de son état, ne faisaient qu'amplifier les doutes de son chef d'escouade.

L'effondrement de Kiyon fut dès lors accueilli avec une étrange pointe de doute. Sitôt au chevet du Chūnin, Shitekka confia le corps gelé de son partenaire de mission au bon soin de Miya. Son regard furieux fustigeait la kunoichi de lui porter les premiers soins, quitte à recourir à l'art de l'Iroujutsu. Le réveil bancal de Kiyon sonnait la fin de l'interrogatoire; une fin qu'attendait nerveusement l'enfant de Saroruncasi, sans jamais pouvoir imaginer la forme de ce dénouement. S'il s'inquiéta de la santé de son acolyte, Shitekka lorgna aussitôt sur la carcasse de l'Esprit de la Côte. Le calcul était rapide : le Yamanaka était à bout, incapable de poursuivre l'interrogatoire. Pire encore, si ses forces venaient à manquer, au même titre que son chakra, les chances de maintenir Zukei Toshiro dans le monde des rêves s'annihileraient dans le même temps. Dans le même temps, le sisam d'outre-tombe était on ne peut plus vulnérable. Ecroulé au sol, encore dans l'inconscient. Il n'y aurait pas d'autre meilleure fenêtre de tir pour neutraliser définitivement l'Esprit de la Côte. Le risque de lui voir se réveiller s'avérait trop grand.

« Écartez-vous ! »
Le Kaguya laissa quelques brefs instants à Miya et le clone du Yamanaka pour s'écarter. Sans laisser le temps au samurai des temps anciens de reprendre ses esprits, il fit appel à son chakra. L'adrénaline inondait son corps, ignorant totalement la fatigue en cet instant. L'urgence de l'action prenait le pas sur le reste. Alors son squelette, chargé d'un chakra belliqueux, se plia aux volontés de son commandeur. Le bras droit du balafré effleura l'arrière de la tête du condamné.

Soudainement, son bras se mua en une arme de guerre. Son radius surgissait avec fracas, agrandi par le don du Shikotsumyaku pour lui donner les proportions d'un bélier. Et sans crier gare, le tronc d'ivoire ainsi généré se logea à bout pourtant dans le crâne du guerrier inconscient. L'ampleur de la technique vint jusqu'à menacer le cou voire même le haut du poitrail. Quelques instants après, son bras gauche répliquait avec la même brutalité, cette fois pour transpercer le dos du guerrier. Shitekka ne réfléchissait plus au moment de libérer l'Esprit de la Côté de sa prison de chair. Ses dernières pensées se concentraient sur l'idée d'écraser la tête de son adversaire comme une vulgaire pastèque, le condamnant à jamais au silence.

Après cette violente offensive sans somation, Shitekka haleta bruyamment. Plus que la perte de son chakra, le palpitant qui galvanisait tout son corps redescendant progressivement. Ses yeux injectés de sang lorgnaient sur ce qu'il espérait être une charogne belle et bien inerte pour de bon. L'Urumi en lui aurait espéré que l'esprit de la Côte regagne enfin le domaine des Kamuys pour de bon en paix. Mais lorsque le Jōnin se tourna vers Miya et ses clones, la hargne qui envahissait son verne trahissait sa nature de Kaguya. Une nature profonde qu'il se refusait habituellement à accepter.

« Faites attention ! aboya le Jōnin. … rien ne nous dit qu'on en a fini avec lui. »
Aussitôt le Kaguya de sang mêlé se tourna vers son ennemi, le bras braqué vers ce dernier. Le reste de son chakra continuait de bouillonner en lui. Il observait avec ardeur la carcasse, ou probablement ce qu'il en restait. Face aux pouvoirs surnaturels de celui qui menaça de submerger l'île d'Obon, le Jōnin préférait attendre pour vérifier si Zukei Toshiro avait besoin d'une ultime aide pour le ramener enfin dans le monde des morts. Il s'écarta de quelques pas, incitant Miya à escorter Kiyon en lieu sûr, prêt à partir dans une direction ou l'autre en fonction du bon vouloir de l'escrimeur des temps anciens.


tldr:
 

_________________
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon - Page 3 Tekka_signa_end

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Yamanaka Kiyon
Yamanaka Kiyon

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon - Page 3 Empty
Jeu 2 Sep 2021 - 23:38
Des méandres de la psyché du Samouraï antique venaient la défaite de Kiyon. Lui, spécialiste de l'esprit des autres avant d'avoir pu connaître le sien s'était retrouvé face à ce qui ne saurait être sondé. À force d'insistance et de détermination à servir sa patrie, il ne put atteindre ce qui ne pouvait être cherché et ne reçut qu'une invitation à venir se coucher, certes périodiquement, dans les limbes d'un sommeil qui aurait bien pu être fatal si des complications avaient été à envisager.

Toujours était-il qu'au cours de son voyage, l'état extérieur de l'enveloppe de l'Argonaute retranscrivait bien la détresse dans laquelle se retrouvait son soi intérieur. Quelque chose de sombre mais à la fois compact, évasif et éthéré sapait l'avancée de ses mouvements jusqu'à venir l'enrober et l'envahir d'une sensation des plus dérangeantes. Alors même qu'il en avait fait l'expérience concrète au sein du Colisée de l'Île d'Asosan, cette sensation ressentie à la fin de son voyage dans l'esprit de Zukei Toshiro était considéré, pour lui, comme étant la chose la plus proche de l'asphyxie qu'il puisse avoir vécu. Ce fut donc au prix de ce mal-être intense que le Chunin fut éjecté de son navire qui traversait les esprits. En l'instant, il avait vécu de quoi l'effrayer d'un jour à nouveau plonger dans les souvenirs d'autrui.

Alors qu'il quittait le domaine normalement réservé à ce Sabreur venu d'un autre temps, Kiyon sombrait dans un autre plan. L'inconscience fut sienne mais il put en ressortir vivant mais épuisé grâce aux efforts attentionnés de Miya, la kunoichi décidément bien utile à cette unité. Quoiqu'un vide en terme de réserve chakratique, le shinobi put ouvrir ses deux yeux à temps pour voir l'Enfant de l'Os mener et donner l'ordre de son offensive. Pour ce que ça valait et entre deux rafales osseuses, le Yamanaka saisit un kunai de sa réserve pour le lancer en plein dans le corps fiché de la défunte relique. Il ne s'attendait pas à porter le coup fatal mais au moins, hey, il aurait agi, visant entre deux étoiles que son saut entre conscience et inconscience lui faisait voir.

Haletant à grosses bouffées, il restait assis avec un seul oeil grand ouvert conformément aux directives de Shitekka invitant à rester attentif à un éventuel mouvement de Zukei Toshiro. Durant ce flottement, il sentit quand même nécessaire de préciser à son escouade qu'il n'a :

- ... rien pu en tirer. Son esprit n'était qu'un miasme étouffant. J'ai pu assister à quelques combats dont un de son vivant mais vraiment rien de plus exploitable que ça ...

_________________
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon - Page 3 Wcl1
- #4a836c
Signature © Aditya
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10917-yamanaka-kiyon-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10957-yamanaka-kiyon-carnet#94051 https://www.ascentofshinobi.com/t11777-shinrin-songshu-terminee#102548
Takahashi Miya
Takahashi Miya

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon - Page 3 Empty
Dim 5 Sep 2021 - 17:41
Tu profitas de ces quelques instants silencieux pour te remémorer tout ce que vous aviez fait avant d’arriver dans cette grotte. D’abord votre arrivée sur l’île d’Obon et vos découvertes macabres, mais surtout votre affrontement avec l’Esprit de la Côte, bien décidé à rajouter vos noms dans la liste de ceux dont il avait ôté la vie depuis qu’il était revenu d’entre les morts. Pourtant, vous aviez réussi à l’arrêter et aviez vu l’opportunité d’en savoir plus sur lui, sur la méthode par laquelle il était revenu et surtout sur son nécromancien. Des attentes sûrement beaucoup trop grandes puisque pour le moment, vous n’aviez pas pu en tirer quelque chose. Tu pouvais clairement ressentir la frustration de la situation et même la déception que chacun pouvait laisser percevoir. Après, l’interrogatoire n’était pas terminé et même si vous n’en appreniez pas davantage, vous aviez au moins pu rencontrer et discuter avec un ancien Samouraï, avec le mérite de l’avoir neutralisé. Maintenant, il était de votre ressort de ne pas perdre votre avantage, de ne pas perdre le contrôle que vous aviez sur votre prisonnier. A tout moment, il pouvait se réveiller avec les mêmes pulsions sanguinaires que sur l’île marchande. Un risque beaucoup trop grand et que vous ne pouviez accepter. Alors, quand Kiyon quitta le voile spirituel qu’encadrait sa technique clanique, le Kaguya décida d’attaquer. Les dons du Yamanaka étaient votre dernière chance de mener à bien l’interrogatoire, la seule raison pour que vous laissiez le Samouraï encore vivant – ou plutôt mort-vivant.

A cet instant, tout s’accélérait. Tu te t’éloignas le plus possible de votre prisonnier, aidant Kiyon à se décaler lui aussi. Spectatrice du déchaînement osseux de Shitekka qui semblait bien décidé à en finir, le Samouraï se trouvait attaquer de tous les côtés. Même le Yamanaka participa à l’offensive, malgré son séjour éprouvant dans l’esprit de Zukei Toshiro. Toi, de ton côté, tu rappelas ton clone pour qu’il t’aide à transporter et ausculter Kiyon. Une fois en sécurité, tu repris le chemin pour retrouver le Kaguya. A ce moment, tu commençais à ressentir de la fatigue. Cet interrogatoire devait s’arrêter une bonne fois pour toute, et tu étais prête à réagir s’il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Anciens Samouraïs
Anciens Samouraïs

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon - Page 3 Empty
Mar 7 Sep 2021 - 22:08

Les temps des mots était révolu depuis un temps déjà. Vous aviez brisé ce moment en trahissant votre parole donnée au samouraï et en le forçant une nouvelle fois à plonger dans un sommeil sans rêve et sans repos. Avide d’information, les paroles du Zukei n’étaient pas suffisantes à votre gout et en quête de bien plus, vous aviez alors opté pour une exploration mentale à vos risques et périls. Cependant, les risques n’étaient pris que par un seul d’entre vous, celui dont les capacités spirituelles étaient au parangon de ce domaine. Mais les méandres d’un esprit mort ne sont pas aussi simples à explorer que celui d’un être seulement inconscient. Kiyon s’en était rapidement rendu compte glanant seulement quelques bribes d’informations avant d’être submergé par un néant abyssal.

Par chance, le Yamanaka s’était réveillé de sa transe, dans un état de fatigue absolu mais bel et bien vivant malgré la crainte qu’auraient pu avoir ses compagnons d’infortune. Aidé par Miya à de multiples reprises, permettant à l’explorateur spirituel de continuer son voyage grâce au chakra offert, le réveil était désormais pénible. Quant au maître des os, inutile pendant cette phase, voilà que par un élan d’orgueil, il agissait avec une violence non dissimulée. Faisant démonstration de ses talents martiaux et de son héritage clanique, la masse osseuse se fracassa à de nombreuses reprises sur le crâne décharné du samouraï encore inconscient.

Le déferlement de rage et de fureur ne put laisser aucune chance à celui qui n’avait aucun moyen de se défendre. D’une certaine manière vous aviez tenu votre parole, vous l’aviez libéré. Certes, pas dans le sens que le samouraï attendait, mais les précisions n’étaient pas dans les termes de votre contrat.

Vous voilà désormais avec la dépouille de celui que vous aviez affronté. Il ne représente désormais plus la moindre menace. Votre mission se termine donc sur l’éclatante, au sens propre comme au figuré, démonstration de force du jonin de votre groupe. Il ne vous reste plus qu’à faire part de vos résultats à qui de droit.

Sortant désormais de la grotte, tant bien que mal pour l’un d’entre vous, vous croisez le clone de votre eisenin semblant tenir un coffret étrangement lourd pour sa taille et scellé par un sceau. A l’extérieure, la pluie avait cessée de s’abattre sur la zone, comme si cette dernière n’était qu’un acte de plus soumis à la volonté de votre ancien ennemi. Vos gardes sont là à vous attendre et préparent le chemin du retour.

Pour autant …

Kiyon, alors que tu allais effectuer tes derniers pas dans la grotte, tu sens un nuage sombre dans ton esprit, comme un étau qui se resserre dans tes pensées.

* Traitre … *

Tu y a songé l’espace d’un instant en te retournant dans la grotte mais non, ce n’était nullement les paroles du mort que vous ne pouviez laisser sur place. Ces paroles étaient pourtant là …

… dans ton esprit.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon - Page 3 Empty
Mer 15 Sep 2021 - 22:45
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon - Page 3 Xhvf

Toute la tension accumulée depuis des heures dans cette grotte fut relâchée en cet unique instant de sauvagerie. La chair nécrosée se mêlait aux fragments des os de Shitekka, instruments de mort, qui après la sentence se délitaient en morceaux grossiers. Une chair broyée avec violence. Un sang épais, sirupeux, se répandait le long du charnier. Toute trace de vie avait à priori quitté l'enveloppe charnelle de Zukei Toshiro. Pourtant, les trois Kirijins demeuraient extrêmement attentifs. Figés dans l'attente d'un bouleversement, avec cette patience alerte qui avait érodé leurs nerfs depuis des heures déjà dans cette caverne. L'Esprit de la Côté n'était pas n'importe qui; il incarnait, ou plutôt réincarnait, un devoir séculaire perdu dans les flots du temps jusqu'à revenir non sans confusion dans le présent.

Alors, lorsque la carcasse du samurai des temps anciens resta inanimée durant de longues minutes, ils surent. Zukei Toshiro n'était plus. Le kunai qui vint se loger sur son corps demeura intact. Aucun tremblement surnaturel ne l'ébranla, jusqu'à alerter son propriétaire d'un quelconque danger, sinon celui qui se jouait dans ses méandres. La mission prenait dès lors fin. Pourtant, Shitekka fixa longuement la dépouille du spadassin. Ce n'était plus par crainte de le voir se relever pour menacer l'Archipel, non. L'homme réalisait dorénavant le massacre dont il avait été l'auteur.

Le tremblement tant redouté ne provenait pas de ce cadavre, mais bien de son propre corps. Celui-là même qui façonna au sein de sa chair l'arme qui délivra l'exécution de Zukei Toshiro. Le Jōnin constata la brutalité de ce meurtre. Ce crâne écrasé sans hésitation. Cette dépouille déshumanisée, par la seule volonté destructrice d'un homme. En comparaison, le kunai projeté par Kiyon incarnait, par son enveloppe d'acier et la technique qui nécessitait sa conception, une approche bien plus élaborée que la mise à mort brutale que réalisa instinctivement le Kaguya.

Maintenant que tout danger fut écarté, l'homme réalisait vraiment ce qu'il avait accompli. Il avait ôté une nouvelle vie, en dépit de ses préceptes spirituels. Son âme s'était obscurcie d'un cran encore, comme lorsqu'il libéra de leur souffrance morbide quelques sorcières blanches. Cette mise à mort, ce n'était pas le Jōnin de Kiri qui l'avait accompli. Ni le Sans-Visage du Kyōi. Pas moins l'enfant de Saroruncasi. Une pensée fit frissonner le corps entier du meurtrier. Une conclusion qu'il ne désirait pas formuler. Mais qui sonnait pourtant comme une évidence.

Son corps ne mentait pas à ce sujet. Ainsi, alors que la vie de Zukei Toshiro venait de s'éteindre pour une seconde fois, il se tourna vers ses acolytes pour annoncer le départ. Ce n'était plus le visage tendu mais calme du chef d'escouade qui se présenta à eux. Mais bien une œillade injectée de sang, aux traits distordus par l'abjection de l'acte cruel accompli qui se présenta à eux. Celui d'un sanguinaire, en somme.

« Partons. »
Les trois émissaires de la Brume quittèrent la petite cavité, puis la grotte. Un des clones de Shitekka resta stationné dans le couloir qui conduisait à la dépouille de l'Esprit de la Côté. Ce dernier, suivant la volonté de son créateur, fit détonner le parchemin explosif qui se trouvait sur la dépouille. Le clone assista immobile à la déflagration qui fragilisa la structure minérale, laquelle s'effondra sur le corps du Protecteur de Mizu. L'initiateur de cette sépulture vulgaire fut emporté par quelques gravats, avant que le souvenir de cet enterrement ne revienne à Shitekka. Éprouvé par l'expérience de l'ensevelissement de son propre être, Shitekka reprit son souffle contre le rebord de la grotte, avant de confirmer ce qu'il venait de se produire auprès de ses acolytes.
« Cette fois, plus personne ne pourra profaner sa dépouille. Que son enveloppe ne fasse plus qu'un… avec le ramat. Et que son être retrouve… enfin le chemin vers la demeure des kamuys. »
Le visage du guerrier s'apaisa, alors que sa gorge se nouait en appelant les esprits à veiller sur le samurai des temps anciens. Le vif souvenir de la mise à mort se dissipait peu à peu, ou du moins, l'effroi qu'il suscitait mentalement. Dehors, la pluie se poursuivait doucement. La fraîcheur refroidissait les nerfs des trois guerriers qui entamaient le chemin du retour vers Kirigakure no sato. Bien que tracassé par la fin pénible de cette mission, Shitekka en profita pour inviter Miya à faire expertiser le contenu du coffret une fois au sein de la Brume. Peu inquiété par la présence ou l'absence de ses confrères du Kyōi, il poursuivit silencieusement la marche.

En réalité, au fond de lui, le Kaguya serrait les dents et le poing. Cette pensée continuait de le hanter. Une pensée qui engendrait une anxiété telle que seuls la fatigue, et l'humidité ambiante parvenaient à la dissimuler, tant elle éprouvait spirituellement le Jōnin.

Car ce qui tourmentait l'homme, ce n'était en rien le fait d'avoir mis fin à la mission par sa faute.
Ce n'était pas d'avoir tué de sang-froid avec tant de barbarie un corps inconscient à la merci de tous.
Ce n'était pas d'avoir cédé à cette pulsion qui relevait de sa condition de Kaguya.

Non. Ce qui terrorisait le plus l'enfant de Saroruncasi, c'était d'admettre contre son gré que cette exécution était le meilleur choix possible.

L'unique, en réalité.
Envers et contre toutes ses convictions morales.

_________________
[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon - Page 3 Tekka_signa_end

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

[A/KIRI] L'Esprit tourmenté d'Obon ✢ Takahashi Miya • Yamanaka Kiyon

Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Marécages brisés
Sauter vers: