Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Guider la nouvelle génération [Miho]

Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

Guider la nouvelle génération [Miho] Empty
Mer 5 Mai 2021 - 15:32

L’heure était enfin venue, le rendez-vous, tant espéré et craint à la fois, arrivait.
Hideko marchait hâtivement vers l’Institut, l’air préoccupé, bien que déterminée.
Cela faisait plusieurs semaines déjà qu’elle préparait son appartement, au cas où le personnel hospitalier désirerait voir si les lieux correspondaient aux besoin de la petite fille.
Ne disposant que d’une seule chambre, elle avait installé un second lit de l’autre côté de la pièce. La seule armoire qui la meublait avait été doublée, afin que la seconde et nouvelle armoire puisse accueillir les vêtements d’Aya.
Dans les autres pièces, elle avait adapté ci-et-là des aires pour qu’elle puisse jouer ou autre chose. Bien qu’habitant encore dans un petit espace, elle avait fait de son mieux pour l’aménager selon les besoin de sa petite-sœur.
Elle était vêtue d’une tenue de sortie, une robe sombre au tissu fin ainsi qu’un haut cachant ses épaules. Les doutes qui l’habitaient ne la quittèrent pas un instant. Y parviendrait-elle ? Se montrait-elle convaincante ? Délivrerait-elle Aya de cette spirale infernale ?
C’était dans les nombreux étages de l’Institut, au 6ème plus exactement, que se trouvait Aya et ce serait au 5ème que se déciderait son sort.
Hideko avait les mains moites, en plus d’être froide, malgré la chaleur lourde qui régnait encore en cette fin d’été. Son stress était palpable, bien qu’elle fasse son possible pour le dissimuler. Ce qu’elle entreprenait-là était important : c’était la première fois qu’elle se battait pour Aya, la première fois qu’elle faisait de réels efforts pour elle. Hideko était la seule famille qui lui restait, le seul point de repère et Hideko, aussi, n’avait plus qu’elle ; elle devait la protéger et la prendre sous son aile.
Arrivée devant l’imposant bâtiment, elle s’arrêta quelques instants. Serrant le poing, elle prit une profonde inspiration, se concentrant sur le combat à venir, car c’était ainsi qu’elle le voyait. Puis, elle entra et se dirigea directement vers la salle où on lui avait donné rendez-vous.


Le lendemain, ce fut une Hideko heureuse mais inquiète qui se dirigeait vers l’académie. Là, elle devait rejoindre une jeune recrue dénommée @Bakuhatsu Miho pour lui faire visiter le village afin de l’aider à s’intégrer. Il devait donc s’agir d’une étrangère ayant rejoint les rangs de l’armée des nuages. D’où venait-elle ? Quelles étaient les raisons qui l’avaient poussé à partir ainsi loin de chez elle ? Elle aurait certainement les réponses à ses questions une fois qu’elle l’aurait rencontré, elle ne manquerait pas de les lui poser.
Lors du rendez-vous de la veille, elle était parvenue à obtenir ce qu’elle désirait tant : récupérer Aya, mais pour se faire, elle avait du faire des concessions. Aussi, avait-elle accepté plusieurs compromis : amener Aya à l’Institut pour effectuer des visites de contrôle toutes les semaines, dégager plus de temps pour s’occuper d’elle, la rescolariser, ne jamais la laisser seule pour une nuit et bien d’autres encore. Elle était, certes, très heureuse de pouvoir enfin s’occuper d’Aya, mais elle doutait que sa fonction de shinobi ne lui permette de réussir sa part du contrat. Que se passerait-il si elle échouait ? La reprendraient-ils ? Il en était hors de question. Aya n’était pas encore au courant : c’était elle qui allait lui annoncer la bonne nouvelle ce soir. Aussi, elle attendait ce moment avant grande impatience, quoi que pas sans un brin d’appréhension.
La chaleur, en cette fin d’été, était toujours aussi pesante. Aussi, pour mieux y résister, elle était vêtue d’un haut en cuir bleuté et d’un short court en tissu beige, sa sacoche shinobi solidement harnaché sur ses hanches et son bandeau sur son bras droit. C’était la seconde fois qu’elle faisait visiter le village, la première ayant été avec Xin Han, un moine du Pays du Feu et légèrement décevante, tant elle avait espéré en apprendre plus sur ces terres que Yahiko dirigeait d’une main de fer.
Quand elle parvint à l’académie, elle vit une jeune fille aux cheveux verdâtres l’attendre devant l’entrée. Était-ce elle ? Elle la salua d’un hochement de tête en entra dans le bâtiment, pour aller directement à la rencontre d’un shinobi qui se tenait à l’accueil et lui faire part des raisons de sa venue. Celui-ci lui répondit que l’objet de sa mission n’était autre que cette jeune femme à l’extérieur. Elle le remercia, puis ressortit aussitôt et s’approcha de Miho.

─ Bonjour. Dit-elle avec sympathie. Je m’appelle Hideko Metaru, vous vous appelez Miho Bakuhatsu, c’est bien ça ? Je suis la genin en charge de vous faire visiter le village et de répondre à toutes vos questions.

Hideko essaya d’être le plus agréable possible, tant elle savait que les premières rencontres de ce genre pouvaient mettre mal à l’aise : la première personne qu’elle avait rencontrée fut le Raikage. En y repensant, avec le recul, elle se disait qu’elle avait été bien trop incorrecte avec lui, faute à son ignorance de l’époque.

« Vous me suivez ? Je vais commencer par vous faire visiter les bâtiments importants et ensuite on passera devant les commerces et autres lieux essentiels. A moins que vous n’en connaissiez déjà un peu ? »

Cibler au mieux le profil de cette jeune femme lui permettrait d’adapter son discours et sa visite à ses besoins.

« Vous venez tout juste d’arriver à Kumo, c’est ça ? D’où venez-vous ? »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Bakuhatsu Miho
Bakuhatsu Miho

Guider la nouvelle génération [Miho] Empty
Dim 9 Mai 2021 - 4:06
Que la lumière illumine cette pièce ! Cria Miho en ouvrant les rideaux dans un mouvement théâtral. Wow, il fait beau !

Miho-chan, l'heure avance vite. Fit Amatera Yume en plissant le regard, les rayons lui arrivant droit dans les yeux. Son mal de crâne semblait lui revenir.

Ah ! Oui, je vais me dépêcher. Je n'aurais pas dû paresser, tout à l'heure...

La femme rigola, reportant ensuite son attention sur la petite plante qu'elle arrosait. Toute souriante, la plus jeune s'éloigna pour finir de se préparer. Hier, on l'avait prévenue qu'une certaine personne allait enfin lui faire visiter le village. La Bakuhatsu était très excitée à cette idée. Une nouvelle rencontre et une visite guidée ! J'espère qu'on va bien s'entendre. S'il te plaît, ma grande, ne soit pas bizarre et ne dit pas n'importe quoi. Après avoir jeté un rapide coup d'œil à l'horloge sur le mur, Miho positionna ses goggles sur son crâne. Allons-y, c'est bientôt l'heure. Sur ce, elle lança quelques mots à Yume avant de passer le pas de la porte et de la refermer derrière elle.

J'y vais, à plus tard !

Alors qu'elle trottait dans les rues de Kumo, la Genin saluait joyeusement les passants, affichant un sourire grand jusqu'aux oreilles. Elle était de très bonne humeur, même si elle n'appréciait pas particulièrment la chaleur du jour. À chaque pas, ses mèches vertes dansaient. Ses yeux brillaient. Miho avait sur le dos les premiers vêtements qu'elle avait vu dans sa petite garde-robe : un t-shirt rougeâtre et une jupe noire, courte et plissée. Elle n'avait pas vraiment l'habitude de mettre des jupes, mais ça allait faire l'affaire pour aujourd'hui. En chemin, la grande tête en l'air s'était perdue. Il a même fallu qu'elle demande les directions pour se rendre à l'endoit du rendez-vous.

Une fois arrivée, elle soupira longuement, découragée. Si je continue comme ça, je vais devoir m'acheter une carte ou... Un truc du genre. En espérant que cette visite va vraiment m'aider... Et que mon guide ne soit pas exaspéré ! Miho se figea en voyant une belle jeune femme passer, cette dernière l'ayant saluée d'un mouvement de la tête. Les joues teintées de rose, la rescapée n'avait fait que lui sourire et la suivre du regard. Ensuite, en attendant son guide, la tête verte s'occupait à observer des petits oiseaux posés sur une branche d'arbre. Lorsque la kunoichi aux cheveux blancs fut dehors à nouveau, l'adolescente sentit son cœur faire un bond dans sa poitrine. Roh la la, j'veux être jolie comme ça, moi aussi ! Admiration ou légère envie ? Très probablement un mélange des deux. Suite à sa question, Miho hocha la tête, comme fascinée. Ses joues étaient encore rosées. C'est bien elle ! Oh, "vous"... Elle est si polie avec moi, en plus !

Enchantée, Metaru Hideko-san. Dit-elle en faisant une petite courbette, se voulant respectueuse. En répétant le nom de la jeune femme en entier, la Bakuhatsu était plus susceptible de le retenir. Je vous suis. En avançant à ses côtés, gardant une certaine distance entre elles deux pour ne pas entrer dans sa bulle personnelle, l'esclave libérée l'écoutait attentivement. Elle n'allait pas se laisser distraire, il était important de porter attention en cet instant. Pas vraiment, je me suis retrouvée perdue un peu plus tôt, hé hé... Eh oui, j'ai un 'super' sens de l'orientation, ainsi qu'une capacité 'extraordinaire' à retenir certaines informations. Lui répondit Miho en rigolant. En fait, je sais surtout où je réside et où se trouve l'hôpital, puisque j'y suis restée pendant un bon moment. Cela fait déjà, euh... Environ trois ans que je suis arrivée à Kumo, mais je n'ai jamais osé visiter par moi-même. Disons que je restais dans mon propre coin au lieu d'en découvrir d'autres... Ou j'en ai peut-être oublié. Je connais aussi quelques endroits pour m'entraîner.

La jeune fille fit une courte pause avant de reprendre sur un ton plus sérieux.

Je vais faire de mon mieux pour mémoriser les chemins que l'on va emprunter et l'emplacement des lieux que vous allez me montrer... La prochaine question de son interlocutrice lui fit perdre un peu son sourire. À vrai dire, je suis née à Tetsu no Kuni et j'ai passé quelques années là-bas, jusqu'à mes... Hum... Sept ans, si je me souviens bien. J'ai passé le reste de mon enfance et le début de mon adolescence à Kaze no Kuni. Au souvenir de ce pays désolant et de Youhei – son ancien maître – Miho déglutit. Elle devait sauver sa mère de l'emprise de cet homme. Un jour, maman... Après avoir toussoté pour s'éclaircir la gorge, la verte tourna encore la tête vers Hideko. Ahem... Les Amatera m'ont accueillis chez eux une fois que je fus en état de quitter l'hôpital. Ils sont très gentils ! D'ailleurs, je suis consciente que ça fait parti de votre travail, mais je tiens déjà à vous remercier. Fit Miho en lui souriant sincèrement. Cette dernière appréciait le fait que la Metaru ait accepté de prendre du temps pour l'aider et elle ne comptait pas le cacher. Alors... Merci, Hideko-san !


Spoiler:
 

_________________
#c74c97
××× ain't nothin' gonna break-a my stride. i'm runnin' and i won't touch ground ! ×××



code : anaëlle.
break my stride - matthew wilder.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11666-throw-a-stranger-an-unexpected-smile-bakuhatsu-miho
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

Guider la nouvelle génération [Miho] Empty
Lun 10 Mai 2021 - 15:04

Du petit trait d’humour de la jeune recrue transparaissait son malaise, un malaise tout à fait compréhensible étant donné leur position respective. Il y a peu elle se trouvait encore à la place de sa collègue, elle pouvait donc comprendre ce qu’elle ressentait. Cependant, Hideko s’étonna de l’effet qu’elle procurait, de l’image qu’elle renvoyait. Jamais encore on ne lui avait dit qu’elle était intimidante ou impressionnante.
Qu’elle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle découvrit que Miho avait passé un long moment entre les murs de l’Institut, à l’hôpital. Ainsi les deux jeunes femmes partageait un destin commun : toutes deux avaient souffert de blessures nécessitant une hospitalisation longue. Pour Hideko, c’était une partie de son passé sur lequel elle n’aimait pas s’étendre, bien qu’elle l’acceptait pleinement. La preuve étant les nombreuses cicatrices qui marquait ses jambes et qu’elle exposait sans aucune gène. Ces marques là, elle n’en avait aucune honte : elle en était même fier, puisqu’elles étaient la preuve des difficultés qu’elle avait surmonté, de la nouvelle vie qu’elle avait saisie. Celles sur son dos, portaient un souvenir bien plus sombre, un souvenir qu’elle en gardait que pour elle-même. Qu’en était-il pour Miho ?
La jeune femme disait être longtemps resté sur ses acquis et n’avait donc pas pris la peine de visiter et découvrir le village plus que cela. Son hospitalisation avait-elle durée si longtemps ?
Miho détourna légèrement le sujet et dit connaître les terrains d’entraînements, ce qui ne fut pas sans éveiller l’envie de combattre de Hideko. Peut-être, si l’occasion se présentait, elles auraient toutes deux l’occasion d’échanger quelques coups à la fin de la visite. Plus encore que cette envie de combattre, les propos de Miho avaient piqué sa curiosité. Cette dernière expliqua être née au Pays du Fer, puis y avoir ensuite résidé au Pays du Vent. A l’évocation de ce souvenir, son ton se fit plus triste, comme s’il lui pesait lourd sur le cœur. Que s’était-il passé au Pays du Vent ? Ou était-ce au Pays du Fer ? Quelque soit son histoire, elle était venue seule en ce pays là puisque c’était la famille Amatera qui l’avait recueilli. Amatera… Hatoma Amatera?

─ Je t’en prie. Répondit-elle aux remerciements de Miho. Mais comme tu le dis bien, cela fait partie de mon travail et je compte bien tout faire pour bien le mener.

Avait-elle perdu ses parents ? Ou l’avaient-ils abandonnés, comme Ikari avait pu en souffrir ? Car lui aussi disait venu du Pays du Fer, une terre qui semble avoir de bien étranges traditions.
Hideko remarqua que sa jeune collègue se tenait derrière elle, était-ce là un signe de respect ? Ses pas les menèrent à l’entrée du village, là où elle allait commencer la visite, afin d’évoluer à l’intérieur comme si Miho venait tout juste d’arriver.

─ Est-ce que tu connais Hatoma Amatera ? Un jeune homme aux cheveux roses. Est-ce sa famille qui t’a accueilli ?

Il était fort probable que ce soit le cas : il ne devait pas y avoir tant de famille que cela qui portait ce nom au village ; aussi, cela n’étonna guère Hideko quand Miho le lui confirma. De ce qu’avait pu en voir, ce jeune garçon possédait un cœur pur, naïf. S’il en était de-même pour sa famille, alors ce n’était pas surprenant qu’ils aient accepté de prendre Miho sous leur aile. Des gens bons que les Amatera et rares étaient ceux que l’on pouvait qualifier de réellement bon en ce monde.


Tous deux arrivèrent à l’Arche Grise, porte d’entrée du village taillée à même la roche. Hideko s’arrêta devant et commença ses explications, faisant face avec Miho au tunnel devant eux.

─ Bon, commençons. Ce que tu as devant toi c’est l’Arche Grise, ou plutôt le tunnel qui y mène. Il débouche, de l’autre côté sur une arche en métal qui marque l’entrée du village. C’est par là que tu es passée la première fois.

Hideko se retourna afin de faire cette fois-ci face au village.

─ Et voici Kumo. Le village a été construit sur ce flan de montagne. Il est donc assez escarpé et on peut clairement voir là et là – elle leva le doigt en traçant deux lignes devant elle, une première à sa gauche, une seconde à sa droite – les séparations naturelles faites par les deux rivières qui le traversent. Il y a trois principales zones : là où vit le peuple, là où vivent les marchands et là où vivent les nobles. Plus en bas, c’est là que vit le peuple. Plus en haut, c’est là que vivent les nobles.

Ainsi était agencé le village : tout son fonctionnement résidait en la démarcation de ces trois zones.

─ Commençons par le quartier le plus au sud, ce n’est pas le plus gai mais c’est là qu’est le mur des lamentations, là où le peuple et les guerriers sont morts pour nous protéger tous.

Touts deux se mirent en marche vers la partie la plus en aval du village. Bien qu’étant du clan Metaru, Hideko n’avait jamais profité de sa richesse et de son pouvoir et elle ne se considérait donc pas comme un noble.

─ N’hésite pas à me dire si tu as des questions… d’ailleurs, si je m’en permettre une, pourquoi as-tu décidé de t’engager dans l’armée ? Pourquoi devenir Shinobi ?


_________________
Guider la nouvelle génération [Miho] Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Guider la nouvelle génération [Miho]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: