Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission C] - De Précieuses Analyses (Feat. Metaru Hideko)

Hyûga Rin
Hyûga Rin

[Mission C] - De Précieuses Analyses (Feat. Metaru Hideko) Empty
Dim 9 Mai 2021 - 0:25
« Tsssk. Elle est en retard cette salope. »

Réfléchissait-elle, le regard sévère et les bras croisés. En fait, cette kunoichi avec qui Yukari allait devoir se coltiner cette mission n'était pas réellement en retard, elle n'était juste pas là au moment où l'eisei-nin arrivait. Soupirent bruyant, comme pour s'assurer que la planète en entier était au courent de son état émotionnel, elle attendait cette jeune adulte du nom de Metaru Hideko. La colérique n'avait encore jamais eu l'occasion de discuter avec cette représentent du clan de l'acier et l'idée de se farcir une mission aussi inintéressante avec une représente merdique d'un des « grand clans » de Kumo ne lui plaisait absolument pas. Après, il n'y avait pas tant de chose qui lui plaisait en partant. À part peut-être exploser les testicules d'un Teikokujin, ça, ça avait un petit je-ne-sais-quoi qui avait le don de mettre la kunoichi de bonne humeur.

Malheureusement pour elle, ou plutôt pour cette Hideko, la genin était dore et déjà dans une humeur de merde. En effet, son petit spectacle qu'elle avait décidée de faire, alors qu'elle était sur le point de rejoindre l'équipe de Sendai Yahiko, lui avait vallu une expulsion des forces militaires du village caché des nuages. Elle avait bien essayer de s'adapter à la vie civil, sans le moindre succès et avait fini par être capable de rejoindre de nouveau les rangs de l'académie militaire. Les hautes instances avaient acceptés de la reprendre, en lui imposant une sorte de probation. Pourquoi avoir accepter de reprendre un élément aussi explosif ? Sans doute que ses dons de médecin et la facilité avec laquelle elle manipulait l'iroujutsu devait avoir une certaine valeur, alors qu'une grande guerre était sur le point d'éclater.

Faisant les cents pas, Yukari sortie de sa besace un parchemin sur lequel on y voyait le sceau officiel de l'académie du village. Déroulant ce morceau de papier à l'aide de sa dextre, la femme aux cheveux rose relu, pour une troisième fois, cet ordre de mission qui lui avait été imposé. Elle aurait bien envoyer chier le message lui délivrant ce document officiel, mais s'était retenu en repensant aux conséquences possible d'un tel geste sur sa probation. Frustrée, elle s'était mise en route en essayant de mentaliser des images positives d'arc-en-ciel et de jolie papillon afin de se calmer... sans grand effet.

Elle était donc là, en train de faire des va-et-vient devant les tombes du cimetière du village. Il s'agissait là du point de ralliement entre Yukari et sa partenaire du jour. N'ayant absolument aucune idée de l'apparence physique de sa comparse, elle ne pouvait qu'espérer que celle-ci parviennent à faire un plus un et à aborder, pour son plus grand malheur, la colérique genin. Elle était assez facile à remarquer. D'abord parce qu'elle brassait pas mal d'air et que juste son attitude attirait l'attention, ensuite parce qu'elle avait les cheveux rose pétant, un chandail en cachemire rose assez unique en son genre. Sur son pantalon noir, il y avait quelques tâches de peinture ici et là, trahissant l'un des rares passe-temps qu'avait la jeune adulte.

Tout en faisant passer son piercing de langue entre ses dents – gestes inconscient pour essayer de s'apaiser -, elle toisait du regard le peu de passant qui osait passer dans son champ de vision. Clairement à la recherche de sa partenaire, elle n'en pouvait plus d'attendre. Ruminant insultes et moqueries, elle tapait de plus en plus du pied quand, finalement, quelqu'un vint à sa rencontre.

De prime abord, il s'agissait d'une jeune dame ayant à peu près la même âge qu'elle. De long cheveux blanc noué en trois endroits offrait à la colérique quelques souvenirs de son bref ancien chef d'équipe, aujourd'hui empereur du Teikoku. Elle serra des dents en repensant à cet idiot ayant trahi le pays de la foudre. Avant même que son interlocutrice n'eut la chance de prononcer le moindre mot, l'eisei-nin l'accueillit d'un ton colérique et d'un regard perçant.

[Yukari] - Bon... enfin ! Il était temps.


_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission C] - De Précieuses Analyses (Feat. Metaru Hideko) Empty
Lun 10 Mai 2021 - 15:42

Assise dans un bureau de l’Académie, Hideko tenait entre ses mains le dossier de mission, celui-là même qui venait tout juste de lui être confié.
Une autre mission qui venait s’ajouter à son panier déjà bien garni. Hideko n’avait pas arrêté un seul instant depuis son entrée dans les rangs. Travailleuse acharnée, elle faisait preuve d’un zèle sans pareil afin d’atteindre ses objectifs.
Elle et une dénommée Hyakuzô Yukari avaient été missionnées pour effectuer des analyses de l’eau en deux points du village, afin de s’assurer qu’aucun élément toxique n’y soit présent. Pour se faire, ils devaient tout d’abord se former sur la méthode à appliquer avec l’équipe scientifique, puis relever les échantillons et effectuer eux mêmes les tests grâce à la procédure qui leur serait indiqué. Une fois fait, un rapport devrait être rédigé pour statuer si oui ou non des éléments toxiques y sont détecté.
Jamais encore Hideko ne s’était vu confiée ce genre de mission, ou plutôt une fois, avec Kan, mais elle ne s’était pas occupée de la partie scientifique. Elle s’était uniquement contenté de fournir les articles à analyser et d’écrire son rapport. Aussi, cette mission semblait être une progression logique sur la maîtrise de ce genre d’expérience scientifique. Le village désirait-il former ses troupes en ce sens ?
Son œil se posa sur les quelques éléments portant sur sa collègue du jour, une Eisenin du même âge qu’elle : c’était bien la première fois qu’elle rencontrait une genin de son âge, outre Akagi qui était une exception en la matière ; des traits physiques particuliers qui la différenciait des autres, la reconnaître devrait donc être aisé.
La mission s’avérait simple, tant qu’ils se contenteraient de suivre le protocole qui leur serait soumis, une mission tranquille, qui changeait de toutes les dernières traques et interventions qu’elle avait du mener.


Le lendemain matin, Hideko se dirigeait au point de rendez-vous indiqué. Le soleil montait dans le ciel, illuminant le village de toute sa puissance. Bien que la fraîcheur soit encore au rendez-vous, en cette matinée estivale, la chaleur lourde et pensante de la journée ne tarderait pas à prendre sa place.
Vêtue d’un haut bleu à épaulette et d’une courte robe en tissu, ses cheveux étaient nouées en trois points, d’un blanc immaculé et attirait, se faisant, toujours les regards de quelques impolis qui s’attardaient tantôt sur les nombreuses cicatrices de ses jambes, tantôt sur son visage. Sa sacoche shinobi vint parfaire ce cet attirail, ainsi que ses protections au niveau de ses mollets et de ses poignets.
Le lieu de rencontre avait été fixé au cimetière du village : une bien étrange décision pour un rendez-vous. Là, elle y vit une jeune femme aux cheveux roses, comme ceux de Hatoma, correspondant à la description particulière qui était faite de Yukari dans le dossier. Elle s’approcha d’elle et allait la salua respectueusement, mais fut coupé net par son accueil agressif.
Hideko fronça les sourcils et ne répondit pas immédiatement, laissant un court silence s’installer afin de la déstabiliser, sans perdre une seule seconde sa composition.

─ Bonjour Yukari Hyakuzô, je suis Hideko Metaru. Dit-elle respectueusement.

Elle inclina légèrement la tête puis continua.

« Allons directement à la rencontre de l’équipe scientifique, nous aurons tout le temps de parler en route. »

Hideko se mit aussitôt en marche. Elle devait garder son calme, sans quoi cette mission pourrait s’avérer particulièrement pénible, mais elle savait qu’avec son sang chaud, elle ne tarderait pas céder et à répliquer.

« Vous êtes une Eisenin, n’est-ce pas ? Connaissez-vous les procédure que l’on va devoir appliquer ? »

En tant qu’eisenin, Yukari était bien placée pour avoir des connaissances sur les poisons et leurs effets.

« Vous devez posséder un certain nombre de Jutsu médicaux, comme ceux permettant de contrer le genre de poison que l’on pourrait rencontrer… Non ? »

Elle ouvrit ainsi la porte ouverte à sa collègue, afin qu’elle puisse faire preuve de ses talents et de ses forces. Malgré la mauvaise première impression qu’elle lui avait faite, si le village avait décidé de l’assigner à cette mission, c’était qu’elle devait posséder les qualités requises.



Mission:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Hyûga Rin
Hyûga Rin

[Mission C] - De Précieuses Analyses (Feat. Metaru Hideko) Empty
Lun 10 Mai 2021 - 17:23

Choisissant de volontairement ignorer la salutation de la Metaru, Yukari se mise en marche en direction du premier point d'eau. Il y avait deux points majeurs au coeur du village. Le premier se trouvait à quelques pas du cimetière – et ça énervait particulièrement la genin qui trouvait l'idée tellement conne d'enterrer des morts près d'un point d'eau potable.- Pour elle, c'était comme si l'architecte du village avait volontairement décidé de risquer la vie des habitants des nuages. Le second, beaucoup plus important, était tout près des terrains d'entraînement. Encore là, elle trouvait particulièrement conne l'idée d'installer des terrains d'entraînement aussi près d'un autre des grands points d'eau du village. Elle se voyait déjà en train de devoir plonger sous l'eau afin d'aller collecter les kunais et shurikens dont le métal pourraient empoissonner la population. C'était comme si, à l'époque de la création du village caché, quelqu'un quelque part avait juste décider d'installer les choses là où elles sont, juste parce que... Sans prendre en considération les impacts de leurs choix. Elle se consolait en se disant qu'au moins, la raffinerie était bien loin des étendus aquatique.

Sur le chemin, Hideko abordait avec intérêt les capacités de La Colérique. Yukari était restée particulièrement surprise par les paroles de son interlocutrice. Comment pouvait-elle bien savoir quels étaient ses capacités ? De son côté, c'était assez facile de deviner qu'une représentante du clan de l'acier, connu pour sa maîtrise du métal, avait elle aussi hérité de ce don héréditaire. Par contre, la genin aux cheveux rose ne faisait partie d'aucun clan. Orpheline, même, il était impossible de savoir qu'elle faisait partie de l'élite médicale. La seule chose qu'elle voyait, était que quelqu'un avait dû inscrire dans le rapport de la mission remit à Hideko, que Yukari était une manipulatrice de l'Iroujutsu. Elle serra les dents en pensant au fait que quelqu'un ait écrit un renseignement aussi personnel, dans un rapport remit à une genin. C'était tout bonnement inacceptable aux yeux de la genin, mais que pouvait-elle bien y faire ? Aller se plaindre ? À quoi bon...

[Yukari] - En effet, je suis une Eiseinin. Elle sortie, à l'aide de sa dextre, un petit calpin de sa basace et le lança à son interlocutrice. Les façons de faire sont la-dedans.

Yukari terminait ainsi la discutions. Elle portait sous silence ses capacités dans l'iroujutsu. D'abord parce qu'elle en était au début de son apprentissage et ne possédait pas les capacités que lui attribuait sa partenaire de mission, son congé forcé de deux ans n'ayant pas aidé au développement de ses propres techniques. Ensuite, parce que parler pour parler ne l'intéressait tout simplement pas. D'autant plus qu'il s'agissait de discutions personnelle sur la nature même des talents de Yukari. Il falait aussi dire qu'elle était aussi un peu gêner de n'être qu'une incompétente Eiseinin et qu'elle était trop fier pour admettre qu'elle n'était qu'au début de son parcours dans cette profession.

[...]


Il ne fallut pas plus de quelques minutes aux deux kunoichis pour traverser la rue séparant le point d'eau et le cimetière. Voyant que, de l'étendu aqueuse, elle pouvait voir les tombes des morts du village, elle soupira, repensant à la bêtise du positionnement et de l'impact que des corps en décomposition pourrait avoir sur l'eau qu'elle buvait. L'équipe scientifique était composé de deux personnages en plus des deux genins. Un homme, d'une cinquantaine d'année était venu à la rencontre des deux militaires. Il était accompagnée par une adolescente un peu plus jeune que les deux kunoichis. Elle se présenta en mettant l'emphase sur son statut de stagiaire à l'académie scientifique du village caché des nuages.

[Scientifique] - Bonjour à vous deux. Voici vos outils pour la collecte des échantillons. Dit-il avec un grand sourire et en remettant à Hideko et Yukari une pochette et un carnet. Afin d'être bien certain qu'aucune partie de l'étendu est infecté, nous allons prendre de multiple échantillons. Vous trouverez, en première page du carnet, un dessin avec les endroits d'où vous aller récupérer un peu d'eau. Nous avons tous nos endroits, mais puisque vous pouvez marchez sur l'eau, vous verrez que pour le deuxième point d'eau. Dit-elle en ouvrant au milieu son propre carnet. Nous allons avoir besoin d'un gros coup de main de votre part pour les petites îles près du terrain d'entraînement.

Yukari soupirait lourdement. Elle appréciait que le scientifique ait déjà prit la peine de répartir les tâches, mais cette mission n'était rien d'autre qu'une corvée pour elle. L'idée d'en plus devoir baby-sitter une stagiaire, c'était beurk.

[Scientifique] - Dans le sac, vous trouverez des gants, s'il vous plait toujours en mettre avant un prélèvement et il est important de ne pas toucher l'intérieur de la bouteille ou l'intérieur du bouchons pour ne pas le contaminer. Il est très important de noter précisément l'emplacement d'où provient l'échantillons.

_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission C] - De Précieuses Analyses (Feat. Metaru Hideko) Empty
Mar 11 Mai 2021 - 11:25

Pour seule réponse, Yukari lui confirma être une Eiseinin et lui balança un petit calpin, indiquant que toutes les explications y étaient inscrites. Quel mauvais poil avait bien pu la piquer ce matin ? Et de quelles explications parlait-elle ? Celles sur les poisons qu’ils pourraient rencontrer ? Les procédures ? Hideko tourna légèrement la tête vers son interlocutrice, l’air contrarié. Cette dernière resta muette, son visage fermé. Voilà un bien mauvais départ pour une mission, tout ce que voulait éviter Hideko. Ce comptait par dessus tout était de la mener à bien, mais cela pourrait s’avérer plus difficile avec si peu de coopération. Elle espérait qu’avec le temps, Yukari se calme un temps soit peu. N’étant pas son supérieur, elle n’avait pas de légitimité pour lui donner des ordres. Tout au plus pouvait-elle lui proposer son aide, mais si elle commencer à agir n’importe comment et mettait en péril leur travail, alors elle n’hésiterait pas à intervenir.
Tenant le calepin d’une main, elle le feuilleta, tandis qu’elles se dirigèrent vers le premier point d’eau, où se trouvait aussi l’équipe scientifique. Leur marche, bien que courte, fut lourde de par la tension entre les deux femmes. Celle-là possédait un sacré caractère, mais n’avait-elle jamais appris à prendre sur elle ?
Alors qu’elle s’approchèrent de la source, les silhouettes de deux personnes, probablement les deux scientifiques, se dessinèrent au bout de la route. Quand ils les virent arriver, un homme, ayant la cinquantaine, vint à leur rencontre. Il était accompagné par une jeune femme, plus jeune que les deux shinobis, une adolescente. Tous deux se présentèrent : l’homme, du nom de Takeshi Kisuke, était un scientifique et sa collègue, qui était son apprentie, s’appelait Kirin Fumi.

─ Enchantée, Hideko Metaru. Répondit-elle respectueusement.

Kisuke leur remit une pochette et un carnet et leur expliqua qu’ils devaient prendre plusieurs échantillons à divers endroits de la source afin de s’assurer que toute la zone soit saine. Pour la seconde source, qui se trouvait près des terrains d’entraînements, elles s’occuperaient du prélèvement des eaux au centre, près des deux îles. De part leur faculté à pouvoir marcher sur l’eau, il était logique qu’elles se voient attribuer cette tâche.
Yukari soupira lourdement, ce qui fit tiquer quelque peu Hideko. Allait-elle arrêter de se plaindre ? Son agacement, à elle aussi, était palpable, dirigée contre sa collègue. Elle espérait qu’elle puisse à minima mener à bien sa tâche. Déjà elle se voyait la remettre à sa place et Yukari y répondre avec agressivité. Avec un tel caractère, il était certain que l’eiseinin ne se laisserait pas faire. Aussi, Hideko devrait ruser plus que la confronter frontalement, au risque de devoir faire tout le travail seule. De plus, elle n’avait, aucune envie de se lancer dans une scène publique. Peut-être la clé de tout cela était de comprendre la source de l’agacement de Yukari ?
Kisuke leur donna les dernières consignes et tous deux, lui et Fumi, partirent en direction de leur premiers points de prélèvements. Hideko se tourna vers Yukari.

─ Bon, ça ne semble pas bien compliqué. Je m’occupe de cette moitié là, sur la gauche et je vous laisse vous occuper de l’autre. Si jamais vous avez besoin d’aide, faite-moi signe.

Puis, elle s’en alla effectuer son premier prélèvement, sur le bord de la source. Elle saisit le carnet et commença par noter l’emplacement exact du prélèvement, puis elle enfila les gants qu’ils leur avait fourni et effectua un premier prélèvement en prenant de l’eau avec la bouteille. Veillant à ne toucher ni le bouchon, ni l’intérieur de la bouteille, comme indiqué, elle la referma et s’en alla vers le second point et répéta la même opération jusqu’à terminer toutes ses prélèvements. Quand elle eut terminé, elle retourna vers Yukari, afin de s’enquérir de son avancée.

─ Avez-vous terminé ?

Elle jeta un rapide coup d’œil aux alentours avant de renchérir.

─ Que pensez-vous de cette mission ? C'est votre première du genre ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Hyûga Rin
Hyûga Rin

[Mission C] - De Précieuses Analyses (Feat. Metaru Hideko) Empty
Mar 11 Mai 2021 - 16:17

La seule réaction que le commentaire d'Hideko avait pu générer chez Yukari, alors qu'elle lui indiquait la section dont elle allait s'occuper de prélever les échantillons fut un simple pouce approbateur. Ce geste pourtant si riche en affection paternelle, pouvait être perçu d'une façon si condescendante dans cette situation. Pourtant, ça ne se voulait pas être ni provocant, ni passif-agressif. Dans tous les cas, ça n'avait pas été effectué consciemment dans cette optique. Femme de peu de mot, Yukari ne voyait pas meilleure réponse à sa compagne. Un tout petit geste qui en disait pour tellement. Peut-être même un peu trop en réfléchissant à la tension qu'il y avait entre les deux kunoichis et à comment un tel geste pourrait être perçu et analyser par la représentent de l'acier.

Alors qu'Hideko se mettait en action et prélevait son premier échantillons, Yukari foulait dans les choses apportés par l'équipe scientifique. Dans son propre sac, il y avait une dizaine d'éprouvette pour la collecte d'eau de sa section. C'était, selon elle, bien trop peu. Elle était donc à la recherche d'extra éprouvette et, à son plus grand bonheur, en récupéra une dizaine de plus. Son objectif était bien simple, il valait mieux être parfaitement certaine que le point d'eau ne représentait absolument aucun danger et il valait mieux aller au-delà des attentes face à une mission si emmerdante et pourtant si importante pour la santé et la sécurité du village caché des nuages.

Enfilant sa paire de gant, elle pu voir qu'elle avait un léger retard sur ses comparses. Hideko en était déjà à sa deuxième collecte, tandis qu'elle n'avait même pas encore commencé la sienne. Bon après, elles n'étaient pas nécessairement pressé et Yukari fonctionnait sous un adage bien simple : « Si quelque chose mérite d'être fait, ça mérite d'être bien fait. » Collectant sa première quantité d'eau, elle indiqua son emplacement sur l'éprouvette et dans son calpin avant de s'avancer sur le lac grâce à cette fameuse technique chakrique. Elle alla quelques pas plus loin collecter un second échantillons.

Bien que ce n'eut pas été demandé par le scientifique, Yukari trouvait important – probablement même en vain – d'aller collecter un peu d'eau tant sur le bord de la terre, qu'un peu plus loin dans l'étang. Pourquoi ? Pour absolument aucune bonne raison. Ce n'était sans doute qu'une dépense énergétique inutile, mais c'était important pour Yukari. Elle avait beau se plaindre de la tâche, trouver son retour dans les forces militaires bien lourd et haïr ce genre de mission, elle n'allait cependant pas offrir autre chose que l'excellence.

[...]


Alors que tous avaient terminés leurs collectes, Yukari en avait à peine fait la moitié. Hideko vient la rejoindre, lui demandant si elle avait terminée. Considèrent qu'elle avait les mains dans ses gants, qu'elle était penchée pour une collecte et qu'elle avait encore des éprouvettes vides en sa possession, il était assez facile de voir que non, elle n'avait pas fini. Était-ce là une question rhétorique pour essayer d'entamer une conversation quelconque ? Peut-être que la genin avait un talent pour citer l'évidence et voulait se moquer de Yukari ?

[Yukari] - Non. Ça sera pas long.

Ça aurait pu être une réponse bien pire que ça. Concentrée sur la tâche, elle n'avait pas envie d'être distraite par une joute verbale qui aurait sans doute résulter d'une quelconque insulte qu'elle aurait bien pu envoyer à sa collègue, qui très franchement ne le méritait pas. Jusqu'à présent, elle avait bien réagit aux attitudes de la genin et le fait qu'elle ne morde pas à ses provocations avaient amoindrit le désir de La Colérique de jouer avec les nerfs de sa coéquipière.

Poursuivant sa tâche, elle avait refusée toutes formes d'aide provenant des deux scientifiques et de Hideko. Oui, son désire d'aller au-delà de la demande lui prenait plus de temps, mais il n'était pas question que quelqu'un touche à sa partie du travaille. La stagiaire en avait d'ailleurs fait les frais. Voulant bien faire, elle s'était saisit d'un échantillons et avait essayé de collecter un peu d'eau dans la section de fille aux cheveux roses. S'en était suivi un tirade d'insulte accompagnée d'un lancé de roche booster à l'hyperforce aux pieds de l'adolescente. Le cailloux s'était enfoncé dans le sol, alors que la fille reculait d'un pas, apeuré par la situation. Un regard sévère s'étaient dessiné sur le visage du scientifique qui tourna la situation à la blague afin d'apaisé l'atmosphère lourd qu'elle venait, une nouvelle fois, d'installer. En guise d'excuse, Yukari avait prononcé ce qui allait sans doute être sa plus longue phrase de la mission.

[Yukari] - Je tire mon propre poids. Pas besoin de m'aider. Si vous êtes pas capable de rester là à rien faire, foutez le camp au deuxième point d'eau. Je vous y rejoint.

Elle avait prononcée ses quelques mots sans même regarder les réactions de ses interlocuteurs. Concentrée sur sa tâche, elle faisait le rapidement qu'elle pouvait, mais ne voulait pas non plus faire une erreur, car poussée par une pression sociale. La stagiaire avait murmuré un petit mot à l'attention de Yukari, espérant que celle-ci ne l'entende pas, mais malheureusement pour elle, sans nécessairement bien comprendre ce qu'elle lui avait dit, elle pouvait dore-et-déjà le deviner. Les gens finissaient tous par le dire ou le penser de toute façon. Elle avait même décidée de dire tout haut ce que probablement tout le monde pensait tout bas.

[Yukari] - Ouep ! Je suis une bitch ! Faites avec.

_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission C] - De Précieuses Analyses (Feat. Metaru Hideko) Empty
Mer 12 Mai 2021 - 11:54

Encore une fois, elle eut pour seule réponse une courte phrase l’informant que Yukari n’en aurait plus pour longtemps. Tant qu’elle finissait toute cette mission à temps pour aller voir Aya à l’hôpital, cela ne la dérangeait pas d’attendre un peu.
Elle avait déjà eu affaire à des gens qui étaient peu causant, comme son chef d’équipe, Yuga, ou encore ce moine Nukenin, Han, mais jamais encore de personnes peu causante et peu avenantes. Avait-elle quelque chose contre elle ? Contre le village ? Contre cette mission ?
Sur ce dernier point, elle fut rassurée de voir que Yukari prenait le plus grand soin lors des manipulations pour prendre les échantillons. Cette femme avait peut-être mauvais caractère, mais elle apportait un soin particulier à son travail.

─ Voulez-vous un peu d’aide ? Demanda-t-elle gentiment.

Yukari refusa, comme elle s’y attendait et les deux scientifiques se confrontèrent au même refus lui proposèrent à leur tour leur aide. Cependant, Fumi insista et commença à récolter un échantillon dans la zone de Yukari. Cette dernière vit rouge et insulta Fumi, déployant des trésors d’imagination dans les différents noms d’animaux qu’elle lui jetait. Pour sûr, Yukari pouvait parler quand elle le voulait, bien qu’en l’occurrence, ce ne soit guère poétique.
Elle conclut son attaque par un lancer de roche d’une puissance qui surprit Hideko. Comment pouvait-elle déployer une telle force ? Était-ce donc cela, la prouesse physique dont étaient capable les shinobis maîtrisant l’Iroujutsu ?
Fumi recula et cria de peur. Kisuke juge sévèrement Yukari, puis il détendit la situation à l’aide d’un trait d’humour, bien que son regard en dise long sur ses pensées. Hideko, bien que surprise, n’intervint pas. S’il y avait bien quelque chose qu’elle avait apprise avec la rencontre de ce fameux Nara Joben, c’était qu’à tous intervenir, cela causait plus de chaos et empirait plus la situation que ça ne la calmait. Elle décida donc de garder son calme et de se tenir à distance de tout cela. Tant que la mission n’était pas en péril, cela ne la concernait pas.
Yukari expliqua qu’elle ne souhaitait aucune aide, qu’elle désirait réaliser seule sa tâche, tirer son propre poids. Si d’avis les scientifiques s’impatientaient, elle les invita à aller s’attaquer au deuxième point d’eau.
Tirer son propre poids, voilà des mots qui raisonnèrent dans l’esprit de Hideko. Tout comme Yukari et bien d’autres personnes, elle aussi tirait son propre poids. Les cicatrices visibles sur ses jambes, mais aussi et surtout celles dissimulées dans son dos, en étaient témoins.
Fumi jura à voix basse, pas assez puisque Yukari l’entendit et répliqua. Une pute ? Voilà donc comment les gens la traitaient ? Voilà ce qu’ils pensaient d’elle ?
Pour sûr, son physique, tant sa façon de s’habiller que sa coiffure et son anneau métallique planté dans sa langue, étaient peu commun. Vulgaires, ils devaient bien souvent recevoir un jugement sévère, jugement que Yukari devait subir. Hideko, quant à elle, n’aimait pas sa tenue, ni sa façon de se tenir ou de parler, mais elle ne jugeait pas un livre sur sa couverture : elle ne voulait pas reproduire les même comportements qui l’agaçaient tant chez son père.
A cette dernière injective, les deux scientifiques s’en allèrent vers le second point, demandant à Hideko s’ils voulaient venir avec eux.

─ Je vais rester là, nous vous rejoindrons quand nous aurons fini ici.

A quoi bon les rejoindre, puisqu’il faudrait là aussi attendre Yukari et qu’elle prendrait certainement encore du temps pour y faire ses prélèvements. Non, Hideko préférait rester là à observer Yukari, jeune femme curieuse qui ne manquait pas de piquer sa curiosité. Hideko n’était pas non plus la plus sainte des shinobis. A de maintes occasions déjà elle avait invité des shinobis et des hommes à aller se faire voir, mais elle veillait à la manière de le faire. Bien qu’elle la trouve vulgaire et sans gêne, elle enviait cette liberté dont elle profitait. Hideko, elle, avait grandit dans sa cage dorée, loin de Kumo, loin de toute famille, seule, avec pour seul repère son géniteur violent. Aucune parole de travers, aucun geste agressif n’était toléré, au risque de se faire violement, très violemment réprimander. Toute sa vie elle avait courbée l’échine, jusqu’à l’accident qui l’avait libéré. Depuis, elle s’évertuait à vivre, se battre, devenir plus puissante afin de protéger cette liberté chèrement acquise.
Hideko, debout à côté de Yukari, la jaugea du regard.

─ Ce n’est pas étonnant que les gens vous traitent ainsi si vous vous comportez comme ça. Lui dit-elle sans une once d’agressivité. Mais vous avez perçu son geste comme de l’agressivité. L’agressée agresseur et l’agresseur agressée, qui se venge par des messes basses.

Elle pensait là aux mots de Fumi, qui avait traité Yukari de catin.

« Il n’est guère agréable de se faire traiter de catin, tout comme il n’est guère agréable de se faire rabrouer ainsi. »

Hideko laissa s’échapper ses pensées à voix haute, sans filtre, puis continua sur un autre sujet.

« Mais ce qui m’intéresse surtout, c’est la force que vous venez d’employer. C’est la fameuse force prodigieuse que peuvent déployer les Eiseinin, n’est-ce pas ? »

Cette puissance n’était non pas sans lui rappeler celle qu’avait déployée Akio lors de leur entraînement, bien que les deux cas diffèrent par bien des aspects et cette force, cette puissance, l’intéressait.

« Et que pouvez-vous faire d’autres ? A part soigner et cogner fort. »

Les paroles de Hideko se voulaient sans aucune agressivité. Elle ne machait pas ses mots avec son interlocutrice, mais elle lui témoignait le même respect qu’à tous les autres, sans lui porter de jugement.


_________________
[Mission C] - De Précieuses Analyses (Feat. Metaru Hideko) Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Hyûga Rin
Hyûga Rin

[Mission C] - De Précieuses Analyses (Feat. Metaru Hideko) Empty
Mer 12 Mai 2021 - 20:15

En silence, la genin écoutait les quelques paroles que lui envoyait son interlocutrice. Il n'y avait pas grand chose à dire de son côté, voyant là un monologue réprobateur auquel elle restait indifférente. S'il ne semblait pas l'atteindre plus que ça, les mots de la représentante du métal étaient entendus et mémorisés. En particulier la partie concernant l'agresseur agressée et l'agressée agresseur. Étais-là une graine qui venait de se planté dans la psyché de La Colérique ? Est-ce que cette graine verrait-elle le jour, sous la forme d'une germination métaphysique ? Ou bien mourrait elle, asséchée par les importantes défenses que levait la Hyakuzô ?

S'en était suivi d'autres questions, toujours plus de questions, sur ses capacités en tant qu'Eiseinin. N'avait-elle pas comprise le message ? Yukari ne souhaitait pas en parler. Elle qui n'avait découvert le chakra et la nature de ses capacités que très ressèment n'avait pas la possibilité de se vanter de quoi que ce soit. Tout ce qu'elle s'avait faire était de traité des blessures mineurs et d'user de l'hyperforce. Elle était encore très loin de pouvoir porter le titre de médecin ninja. Cette fois-ci, elle choisit de répondre à la Metaru, espérant qu'elle lâcherait le sujet une bonne fois pour toute.

[Yukari] - En théorie... frapper fort, frapper précisément, soigner les blessées et étraire les corps étranger, tant les poisons que les objets. Dit-elle en bouchonnant son dernier échantillons.En pratique... Je n'ai découvert le chakra qu'il y a quelques années. Frapper fort semble être ce avec quoi j'ai le plus de facilitée.

C'était comme si la vie lui avait offert un cadeau, se sentant trop coupable des ignominies qu'elle lui avait vivre plus jeune. Elle lui avait fait le don de l'hyperforce, qui allait si bien avec son caractère intimidant et explosif. Que pouvait-elle bien rêver de plus, en terme de capacité spéciale ?

[Yukari] - Oh et si tu raconte ça à quelqu'un, je te pête une jambe.

Ajouta-t-elle en ricanant. Yukari était difficile d'approche, rejetant, solitaire et exécrable. Aussi tôt se découvrait-elle un peu vulnérable, aussi tôt se devait-elle d'être rejeté. Elle n'en voulait pas à l'assistance de la juger ainsi, puisque c'était aussi comme ça qu'elle se percevait. Comment pouvait-elle bien être apprécié des autres, alors qu'elle n'avait même pas été aimé et apprécie dans la vie. Comment pouvait-elle être douce et gentille ? Alors que la vie lui avait apprit à être rude et hostile. Elle n'avait pas mauvais fond. C'était une genin désirant aider et soigner les maux du monde, mais elle vivait avec de multiple traumas. Peut-être que si la Métaru était au courant du vécu, elle comprendrait pourquoi il était tout simplement impossible pour Yukari d'être autre chose qu'une salope aux comportements de merde. C'était justement parce que c'était une catin au caractère explosif qu'elle était encore vivante. Elle n'était pas ainsi, simplement pour protéger son estime. Elle était ainsi, car pour elle, il s'agissait d'une question de vie ou de mort. Sa survie, non, son existence en dépendait.

Rangeant ses quelques biens, Misaki saisit son sac de sa dextre et l'enfila autour de son épaule. Elle indiqua à sa partenaire de se mettre en route, alors qu'elle effectuait elle-même ses premiers pas en direction des terrains d'entraînement.

[Yukari] - Je vais vous laisser vous occuper des échantillons. J'ai autre chose de prévu.

Il était clair pour elle qu'un nettoyage de l'étendu d'eau s'imposait. Elle n'osait même pas imaginer la quantité d'armes et autres outils métallique en tout genre qui baignait au fond de l'étang, trop près des terrains d'entraînement. Elle était bien certaine que, petit à petit, les vestiges relâchaient de petite quantité de métaux pouvant empoisonnée cette source d'eau buvable.

_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission C] - De Précieuses Analyses (Feat. Metaru Hideko) Empty
Ven 14 Mai 2021 - 15:38

Sa persévérance, ou plutôt son caractères têtu, finirent par payer. Yukari expliqua qu’en plus de ces deux aspects, les Eiseinins pouvaient frapper avec précision et extraire les corps étrangers. Était-ce possible de frapper un organe directement ? Ou les muscles, os et autres parties du corps ? Car cela pouvait s’avérer être un atout de poids en combat. Aussi, elle se dit qu’elle devrait prendre le temps, un jour ou l’autre, de creuser le sujet et de se renseigner à ce propos. Peut-être l’iroujutsu serait une voie intéressante dans laquelle s’engager ?
Yukari avoua n’avoir découvert le chakra qu’il n’y a quelques années. Ses capacités devaient donc être limités, était-ce pour cela qu’elle n’avait pas répondu à ses questions ? S’était-elle sentie gênée par son incapacité à maîtriser ce que Hideko lui considérait comme acquis ?
Pour sûr frapper fort correspondait bien à Yukari et à son caractère enflammé et il en serait de même pour Hideko, sans nul doute. Elle pouvait justement comprendre la malaise de Yukari en ce qui concernait sa récente maîtrise du chakra, puisque pour sa part, elle était encore plus récente. Ou plutôt, elle maîtrisait le chakra depuis sa tendre enfance, mais ne s’était engagé dans la voie du ninja et donc de sa maîtrise qu’il n’y a quelques mois. Ses lacunes étaient immenses, lacunes qu’elle s’évertuait corps et âme à combler.
Si d’aventure elle racontait cette histoire à quelqu’un d’autre, Yukari la menaça, en rigolant, de lui briser une jambe. Hideko sourit, mais ne renchérit : bien que ce soit aussi dit avec humour, elle ne doutait pas que Yukari était tout aussi sérieuse et tenterait de mener à bien sa menace. Aussi, elle préféra retourner sur un sujet qui l’intéressait plus.

─ Je vois, très intéressant ce que vous me racontez là. Je vais essayer de m’y pencher de plus près, un de ces jours et puis, ça correspondrait plutôt bien à mon style de combat, à moi aussi.

Yukari ayant enfin terminé ses prélèvements, toutes deux se dirigèrent vers la seconde source. Alors qu’elles marchaient vers les terrains d’entraînements, Yukari fourgua à Hideko son sac contenant tout le matériel de prélèvement et lui dit qu’elle avait autre chose à faire. Comment ça autre chose ? Hideko, stupéfaite, fut tenté de réagir, mais se garda de répondre. Mieux valait observer ce qu’elle allait faire avant de réagir. Si elle s’évertuait autant à bien faire le travail, ce n’était sûrement pas pour partir maintenant vaguer à d’autres occupations avant la fin de la mission. Tout du moins, elle l’espérait.
Arrivées au second points, Hideko fit un signe de mains aux deux scientifiques, quelque peu surpris de la voir porter les deux sacs, puis s’approcha de la rive. Là, elle se posa et observa Yukari et qu’elle ne fut pas, encore, sa surprise de voir que Yukari plongea tête la première dans l’étang ; mais qu’est-ce qu’elle faisait ?
Elle resta debout, là, observant Yukari nager jusqu’au fond et remonter quelques secondes plus tard, des armes rouillées dans la main. Ce n’est qu’alors qu’elle compris cette autre chose qu’elle avait prévue. Hideko, étant un membre du clan Metaru, pouvait facilement récolter ces armes, en infusant son chakra dedans afin d’en prendre le contrôle, mais devait-elle le faire ? Ou devait-elle laisser Yukari ? Il était stupide de perdre du temps et de l’énergie ainsi alors qu’elle pourrait le faire de manière plus efficace. Aussi, elle décida d’intervenir.
Les deux sacs toujours arrochés à l’épaules, elle fit un mudra et concentra son chakra dans ses pieds, puis s’approcha de Yukari en marchant sur l’eau. Quand cette dernière fut remontée de sa deuxième plongée, elle l’interpella.

─ Je vois mieux où vouliez en venir. Que direz-vous d’échanger nos rôles ? Les armes et le métal, ça me connaît. Je peux en prendre le contrôle et toutes les sortir d’un coup ou deux. Pendant ce temps, vous pourriez commencer les prélèvements et quand j’aurai fini, je vous rejoindrai.

Sa solution leur permettait de gagner du temps et à Yukari de ne pas s’épuiser à plonger et remonter les bras remplis d’armes.
Yukari accepta, ce qui n’était pas sans lui plaire. Satisfaite, elle tendit ses deux sacs à sa collègue puis s’approcha du bord. Là, elle fit une première série de mudras puis, se concentrant, frappa le sol de ses mains.



Un grand mur de métal, taillé d’un sol bloc et ressemblant à une grande plaque, jaillit du sol, grimpant dans le ciel à une hauteur certaine. Voilà pour la cible, cible qu’elle n’aurait plus qu’à désagrégée par la suite, puisqu’il s’agissait de son propre métal. Ensuite, elle revint sur l’eau et se plaça au milieu du quart sud est de l’étang. Elle fit une seconde série de mudras, infusant son chakra au-dessous d’elle afin de prendre le contrôle des armes qui gisaient au fond de l’eau et les propulsa contre son mur.



Hideko répéta la même opération trois fois, pour les trois quarts restants de l’étang puis, quand elle eut enfin terminée, se dirigea vers son mur et les armes infusées de son chakra afin de toutes les désagrégées, comme si le métal retournait à la terre et qu’il n’avait jamais existé.



P.S.:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Hyûga Rin
Hyûga Rin

[Mission C] - De Précieuses Analyses (Feat. Metaru Hideko) Empty
Ven 14 Mai 2021 - 17:33

Difficile, même pour Yukari, de refuser l'aide de sa comparse. Si elle n'avait que faire du temps que lui prendrait la réalisation de cette mission, que ce soit des heures, des jours voir même des semaines, elle ne pouvait qu'être d'accord avec l'échange des rôles proposés par la représentante du métal. Ça ne faisait pas son affaire, ne voulant normalement pas accepter l'aide des autres, il fallait dire que l'affinité de la genin à manipuler la matière s'avérait être un sacré atout pour la tâche ingrate que Yukari s'était imposée. Réalisant un unique mûdra, Yukari se releva sur l'eau et marcha en direction de la terme ferme, les deux sacs maintenant en sa possession.

[Yukari] - Amuse-toi !

Lui avait-elle dit alors qu'elle sortait les éprouvettes pour les échantillons d'eau d'un des deux sacs. Préfèrent éviter le contact avec les deux scientifiques, Yukari débuta la collection des échantillons de cette deuxième étendu d'eau. Cette fois-ci, elle allait devoir se contenter des endroits préalablement identifié par l'équipe qu'elle accompagnait, n'ayant pas assez d'éprouvette pour faire tous les prélèvements qu'elle avait en tête. Elle avait décidée de débuter sa collecte par les petite îles présent en plein milieu de l'étendu aqueux. De toute façon, les deux représentant de l'institut était dore-et-déjà bien avancé dans la collecte des eaux ne nécessitant pas la technique de marche sur l'eau. Avait-elle réellement prit autant de temps que ça lors de sa première collecte ? Peut-être étais-ce dû à ses plonger à la recherche des armes rouillés qui baignaient au fond du lac ?

[...]


Les besaces pleines, le groupe était maintenant en direction du complexe scientifique du village caché des nuages. Si la collecte des eux avaient été une tâche qui avait dérangée Yukari de par sa simplicité et parce que c'était tout simplement ennuyant, l'analyse des échantillons était quelque chose qu'elle attendait avec grand plaisir. Elle avait émit elle-même quelques hypothèses quanta la qualité de l'eau et avait bien hâte de pouvoir voir si elle avait raison ou tord.

Elle voyait deux problèmes quanta la contamination des points d'eau potable du village. Le premier provenait de sa proximité au cimetière et que, lors de la décomposition d'un corps, les fluides organiques pouvaient se déplacer à même le sol et aller contaminer les eaux à proximité. Il était possible qu'il ne s'agissait pas là d'un problème dans le ici et maintenant, le village étant probablement trop jeune pour que ce phénomène se soit produit. C'était définitivement quelque chose qui allait se produire, dans un futur plus ou moins rapproché et le village allait devoir, tôt ou tard, faire quelque chose par rapport à ça.

Le deuxième problème qu'elle voyait n'en n'était plus un. En effet, l'oxydation du métal au fond de l'eau créait des particules de rouille pouvant causer divers problèmes de santé. Les actions de la représentante du métal venait de régler le problème, dans le ici et maintenant, mais encore une fois, ça ne réglerait rien sur le long terme. Le village allait devoir penser à une façon de corriger le tir face aux échecs dû à une construction mal réfléchie des installations du village. Ériger une simple barrière serait suffisant, quoi que peu esthétique.

Pénétrant dans l'établissement, le vieux monsieur qui les accompagnaient remit aux deux genins un cahier dans lequel elles trouveraient les instructions pour l'analyse des différents échantillons. La tâche allait être longue et elle n'était encore qu'aux débuts de leurs aventures. D'autant plus que Yukari avait ramener beaucoup plus d'éprouvette pleine d'eau qu'il en était nécessaire. Elle ouvrit le carnet et prit quelques minutes pour lire les directives. C'était quelque chose qu'elle savait dore-et-déjà faire, mais un petit rafraichissement de ses connaissances n'était pas quelque chose de négatif.

[Yukari] - Si t'a besoin d'un coup de main, compte pas sur moi.

Dit-elle à sa partenaire de mission.

_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission C] - De Précieuses Analyses (Feat. Metaru Hideko) Empty
Sam 15 Mai 2021 - 21:43

─ Enfin terminée. Dit-elle en soupirant.

Non pas que cette tâche était particulièrement difficile, mais les analyses allaient probablement se révélées longues et si elle trainait trop, l’heure des visites passerait et elle louperait ainsi sa visite quotidienne à Aya, sa petite-sœur.
En ayant ainsi terminé de nettoyer la source, elle vit que sa collègue et les deux scientifiques avaient eux aussi fini d’effectuer leurs prélèvements. Cela signifiait donc qu’il ne leur restait plus qu’à réaliser les tests de qualités en suivant les consignes du cahier d’instructions.


Tous les quatres quittèrent les lieux et eurent tôt fait de rejoindre l’Institut, à quelques pas de là, le terrains d’entraînements se situant juste de l’autre côté de la rivière qui les en séparait.
Hideko n’avait encore jamais réalisés d’analyses, aussi voyait-elle cette expérience comme une formation, une opportunité d’en apprendre un peu dans ce domaine particulier où excellait le village des nuages.
Le fait que la première source ait été potentiellement polluée par les armes rouillées était l’un des points qui la préoccupait. Aussi, elle espérait que les analyses permettraient de l’éclaircir en déterminant si oui ou non cela mettait en danger la population : c’était la seule chose qui importait.
Quand ils parvinrent à l’Institut, le petit groupe se dirigea vers une salle qui leur avait été affecté. Les deux scientifiques et Yukari eurent tôt fait de se mettre au travail, laissant Hideko là, face à toutes ces choses qui lui étaient inconnues, se débrouiller seule. Quelque peu gênée par la situation, surtout quand sa camarade lui indiqua de ne pas compter sur elle, elle resta immobile quelques instants avant de se reprendre et se rapprocha des deux scientifiques.
Là, elle demanda à Kisuke de l’initier sur le protocole. Bien qu’elle puisse que toutes les instructions soient indiquées sur le carnet, rien ne valait une explication en directe afin de parfaitement comprendre comment elle devait faire. L’homme prit alors le temps de lui expliquer et quand il lui eut montré comment réalisé les tests avec un premier échantillon, il laissa Hideko faire de même avec un second échantillon.
Hideko prit alors le second échantillon avec des gants puis, suivant les instructions du carnet et du scientifique, le débouchonna et déposa une goutte d’eau sur plusieurs réceptacle sur lesquels étaient apposés des réactifs ou d’autres éléments qui permettaient de déterminés, en fonction d’un changement prédéfini ou non, la présence de substance nocive. Quand elle eût terminé, elle rebouchonna le second échantillon, annota sur le verre toutes les indications nécessaires du lieu et du numéro, comme elle l’avait fait dans le carnet et le plaça à une place prédéfinie sur une sorte de réceptacle en métal qui permettait de les conservés. Quelques secondes plus tard, elle pu apercevoir certains réactifs changer de couleurs tandis que d’autres restaient totalement transparents. Elle reprit le carnet et détermina la signification de chaque changement de couleur, réaction qu’elle annota sur le carnet, puis elle montra le tout au scientifique. Keisuke lui indiqua les quelques erreurs qu’elle avait commise, mais lui confirma la bonne mise en pratique des instruction, signifiant qu’elle pouvait maintenant faire le travail seul. Après quelques derniers réglages, Hideko partit donc vers un plan de travail libre, où elle posa ses échantillons et commença ses tests.
Après quelques heures, alors que le soleil commençait à se coucher, les deux scientifiques et Yukari avaient fini. Hideko, quant à elle, moins à l’aise avec ce genre de travail, avait encore quelques échantillons à analyser, mais les résultats qu’elle avait obtenus laissait déjà entrevoir un problème, surtout sur ceux prélevés sur la première source, non loin du cimetière.
Derrière elle se tenait une conversation agitée entre les trois protagonistes, conversation portant justement sur les résultats des analyses et bien qu’elle n’eût pas encore totalement terminée, elle y apporta son grain.

─ J’ai les mêmes résultats que vous, les testeurs ont révélés un niveau de toxine dans la première source, pas assez haut pour rendre malade les gens, mais tout de même préoccupant.

C’était sans parler de la proximité entre la source et le cimetière, comme le soulignait si bien Yukari. Était-ce là le signe d’une mauvaise organisation du village ? Ou plutôt le résultat d’un développement mal-contrôlé ?
Dans tous les cas, l’information devait être remontée au plus vite vers les autorités, car bien qu’il ne s’agisse pas d’un problème urgent, mieux valait prévenir que guérir. Hideko interpella sa collègue.

─ Yukari, pouvez-vous vous charger du rapport ? Je pense que ce serait pertinent, étant donné que vous maîtrisait le sujet.


_________________
[Mission C] - De Précieuses Analyses (Feat. Metaru Hideko) Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Hyûga Rin
Hyûga Rin

[Mission C] - De Précieuses Analyses (Feat. Metaru Hideko) Empty
Dim 16 Mai 2021 - 17:16

[Yukari] - Pas de problème.

Dit-elle en quittant la présence des deux scientifiques. Comme elle s'en doutait, la première étendu d'eau avait été contaminé par les fluides biologiques des corps en décomposition. Ce qu'elle n'avait pas bien estimée, par contre, était la vitesse à laquelle cette matière potentiellement dangereuse se répandait jusqu'au point d'eau.

[Yukari] - Je m'en occupe, mais j'ai une job pour toi.

Rajoutait-elle en la prenant à part. La représentent de l'acier possédait un talent qui, au plus grand déplaisir de Yukari, pouvait être utile dans cette situation. En effet, bien qu'elle déteste l'admettre, elle était bien impuissante face à ce problème.

[Yukari] - J'ai vu les murs que tu peux créer. Afin de ralentir la contamination du point d'eau. Voir stopper même, selon ce que t'es capables de faire. Il faudrait créer un important et mince mur de métal qu'il faudrait ensuite enfouir entre le cimetière et le point d'eau. Il faudrait que ça soit une méga pièce, car les fluides pourraient s'infiltrer entre les espaces de plusieurs murs. Si tu penses pas être capable, je suis certaine que tu connais quelqu'un de ton clan qui le serait.

Pour l'une des premières fois depuis le début de cette mission, Yukari souriait à sa compagne. Elle accompagna la fin de ses dires d'une tape amicale dans le dos booster à l'hyperforce qui fit sautiller la Metaru quelques pas vers l'avant.

La Colérique tournait ensuite les talons afin de retourner dans le laboratoire. Là, elle se saisit d'un pinceau, d'encre et d'un parchemin et y débuta son rapport. D'un coup nette et certain, elle inscrivit un résumé exhaustif des actions posées lors de cette besogne. Ce rapport avec quelque chose de particulier. Si Hideko venait à le lire, elle douterait sans doute de qui l'avait écrit. En effet, Yukari était minutieuse, exhaustive et respectueuse dans la rédaction de son rapport. Une vrai professionnelle dont on ne se douterait jamais de l'ampleur de son caractère, en lisant seulement ce qu'elle y écrivait.

_________________
~ Thème~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin

[Mission C] - De Précieuses Analyses (Feat. Metaru Hideko)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: