Soutenez le forum !
1234
Partagez

まんせいてき - Chronique du Serpent

Yasei Masamune
Yasei Masamune

まんせいてき - Chronique du Serpent Empty
Mer 12 Mai 2021 - 18:25
いち - Premier Chapitre : Une parmi tant d’autres

Automne 195
Kaze no kuni
_______________________________________________

Spoiler:

La chaleur du sable lui brûlait la peau. Les rayons du soleil perçaient ses paupières fermées et amenaient avec eux une dose rayonnante de lumière. Cela faisait que quelques secondes que noter héros était allongé sur le sable, sur le dos, essayant de reprendre son énergie et son souffle. En redressant doucement la tête, il plantait son regard sur l’homme qui était responsable de l’état lamentable dans lequel il se trouvait actuellement. Replaçons les choses dans leur contexte : Nehebkau, métamorphe ayant le totem du serpent du peuple Hyksos était en train de combattre contre un homme nommé Anzou. Cet homme qui avait un âge assez avancé n’était autre que son père adoptif, le premier chaman du peuple Hyksos qui vivaient dans les différentes grottes de Kaze no kuni, là où jamais la chaleur ne disparaissait qu’importait la saison. Ce combat était un entrainement, ou plus précisément une correction d’Anjou à Nehebkau. Anzou était un vieil homme, un religieux dédié aux dieux. Mais avant ça, il avait été autre chose, il avait été un grand guerrier du peuple Hyksos, et beaucoup lui devaient la vie. Guerrier hors pair, il n’avait aucun égal dans la totalité de la tribu et maintenant encore, il donnait de nombreux conseils sur la façon dont le peuple devait se conduire, religieusement et géopolitiquement.

L’avantage était que de par son attachement à Nehebkau, il ne donnait son enseignement qu’à lui. Après un drame personnel, Anzou avait totalement refuser de se battre et s’était voué aux dieux. Mais après maintes et maintes demandes de son fils adoptif, il finit par accepter. Et depuis, Nehebkau mangeait des quantités monstrueuses de sables et perdait bien trop de sang pour un jeune de son âge. Les entraînements de son paternel se déroulaient dans des situations de combats, en situation réelles donc. Même les apprentissages de techniques etc se situaient dans ce genre de configuration. Cela augmentait la difficulté de l’apprentissage, et tout se faisait dans la douleur, mais étant un membre de la tribu des Hyksos, Nehebkau avait l’habitude. Ayant terminé de se reposer, il se redressait lentement avant de se mettre de nouveau en garde.

« Tu es trop prévisible dans tes actions.. Et tu gaspilles bien trop de chakra dans des attaques irréfléchies. Si tu continues de cette façon dans un combat où ta vie est en jeu, tu mourras de façon médiocre. Dit Anzou avec les sourcils froncés, mélange de colère et de concentration sur le combat en cours. L’homme n’avait jamais donné moins de cent pour cent dans chacune des choses qu’il avait accomplies, donc ce combat n'était pas, du côté de Nehebkau, à prendre à la légère. Sans quoi, il pouvait également mourir. Même s’il savait que son père maîtrisait sa force. Appliques toi, et attaque ! » Continuait-il en se mettant en garde.

Debout, maîtrisant son souffle, notre reptile avait son regard fixé sur son adversaire, ainsi que tous ses sens en alertes. Il se mit à courir de plus en plus rapidement en direction d’Anzou, en frontale. Mais bien entendu, il devait avoir une stratégie. Posant ses mains l’une contre l’autre pour concentrer son chakra, il effectuait une charge rapide en direction de son adversaire. Cela permettrait de le surprendre sur la timelapse pendant laquelle il était censé atteindre Anzou. Provoquer une surprise qui permettrait de le déstabiliser et ainsi prendre le dessus en taijutsu. Dans l’espace d’une seconde, il arrivait donc au contact de son paternel qui ne bronchait pas, se battant en parant tous les coups de son fils adoptif, essayant avec facilité de lui en rendre. Moins à l’aise en Taijutsu pur que son adversaire, Nehebkau perdait l’effet de surprise. Il lui fallait donc changer de stratégie pour quelque chose qui viendrait lui redonner l’avantage. Concentrant de nouveau son chakra, il tentait une immobilisation physique.

« C’est vain.. Criait Anzou en retournant la situation et en projetant notre reptile en l’air. En l'air, et voyant que son père composait une série de mudras, il fit de même, préparant une défense alors même qu’il se trouvait toujours en l’air. Son paternel était extrêmement réactif et ne plaisantait dans aucune de ses actions. S’il utilisait du ninjutsu, ça ferait forcément mal. Katon : Zenkôoku ! » Hurlait son père avant de prendre une grande inspiration. Terminant par la signe du tigre, il crachait alors une immense quantité de flammes qui prirent la forme d’une vague gigantesque se dirigeant vers son adversaire. C’était une grande technique de zone. Retombant au sol bien avant l’arrivée de la vague de flammes, il posait les mains sur le sol. Un tremblement de terre se fit entendre alors qu’un serpent géant vint faire irruption sur le côté droit de Nehebkau. Le serpent gigantesque se mit alors à tourner autour de son utilisateur, formant comme un mur protecteur. Le feu vint s’écraser contre les parois du corps du serpent de terre, pendant que son invocateur continuait d’agir. Les flammes gigantesques brûlèrent le corps du serpent qui se transformait rapidement en cendre. Alors que celui-ci s’émiettait sur le sol, laissant le champ de vision libre, le reptile vit que son père n’avait pas changé de place depuis le début du combat.

Il venait d’utiliser une technique consommant beaucoup de chakra. Le vieil homme devait très certainement ressentir une vague de fatigue, c’était le moment ou jamais. Essuyant une goutte de sueur qui perlait au niveau de ses yeux, Nehebkau concentrait de nouveau son chakra dans ses jambes avant d’attaquer au corps à corps. Au moment où de nouveau Anzou propulsa son fils dans les airs, un bruit vint d’en dessous. Un clone s’extirpait du sol en essayant d’administrer un coup de poing dans le bas de la mâchoire de l’adversaire qui esquivait d’un simple mouvement de la tête en arrière. Le clone vint frapper dans le vide, mais profitant de cette diversion, il cracha un petit liquide mauve dans les yeux du paternel. Rappelons-le, notre héros avait le totem de l’invertébré au sang-froid, et comme chaque serpent, il pouvait cracher un venin au visage de ses victimes. Ici, le poison provoquerait une brûlure au niveau des yeux et viendrait flotter le regard d’Anzou. Celui-ci émit une plainte douloureuse avant d’avoir un geste de recul en se frottant les yeux. Visiblement, la stratégie avait fonctionné. Retombant sur le sol, notre héros et son clone repartirent au Taijutsu.

« Encore ! » S’encourageait le reptile en voyant que pas mal de ses coups atteignaient la cible. Pendant une minute entière Anzou tint bon en repoussant le maximum d’attaques, mais beaucoup passaient et l’homme avait finalement reculé. Voyant le moment opportun, le clone vint frapper au niveau du ventre, assez fort de façon à ce que l’adversaire n’accompagne le mouvement de levé. A ce moment là, le véritable Nehebkau vint abattre son poing en crochet dans la figure de son paternel qui décollait sur quelques mètres avant de s’écraser sur le sable chaud, à son tour. Rares étaient les attaques qui passaient, mais le moral était au maximum quand c’était le cas.

Au loin, Anzou se redressait et se dirigeait en marchant vers son fils, l’air mitigé. « Je crois que les félicitations sont de rigueurs. Dit-il en essuyant sa lèvre ouverte par les coups de Taijutsu de son fils et du clone. Ta stratégie était bonne et ton timing excellent. Mais encore une fois, tu gaspilles bien trop de chakra lors de tes attaques. Je viens d’utiliser une technique à la limite du rang S et pourtant mes réserves sont à peine entamées. Toi par contre, tu es vidé, je me trompe ? »

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11753-yasei-masamune-termine#102315

まんせいてき - Chronique du Serpent

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maladie Chronique [SOLO]
» Chronique d'entraînement [HIGURE M.]
» La Chronique des Anciens [Pv : Syoto & Bogi]
» [SOLO] Chronique I : Reconquête de Mizu no Kûni
» Chronique des bases du Ninshû : Premier Chapitre [Yuki Misaki]

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: