Soutenez le forum !
1234
Partagez

Trancher les cieux

Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Trancher les cieux Empty
Mer 12 Mai 2021 - 20:47

Comme de nombreuses fois Aizen se retrouvait seul ce matin-là sur un des terrains d’entraînement du village. Il aimait bien profiter de la légère fraicheur de la nuit encore présente à l’aube des matins d’été.

Il aimait souvent se retrouver ici pour s’exercer aux techniques qu’il maîtrisait déjà. Ou parfois il travaillait seulement des mouvements basiques, les répétant en boucle comme une danse minutieusement chorégraphiée. Il était important de réviser sans cesse ses basiques et ses connaissances déjà acquises. Se complaire dans son oisiveté technique ne pouvait emmener qu’à une seule chose : la régression.

Néanmoins le Nara ne voulait pas simplement maintenir ses capacités, il voulait les élever. Éviter la stagnation était une chose encore plus difficile. Il fallait sans cesse se remettre en question et tenter d’innover. Et ce dernier point pouvait passer par la composition de nouvelles techniques. Ce type d’entraînement était bien plus rare pour le Chûnin tant il était difficile. Recopier une technique connue était plutôt simple quelque soit son niveau le seul facteur à prendre en compte était le temps. Mais créer une technique de toute pièce demander un autre niveau d’investissement. Même pour une technique faible encore fallait-il trouver si oui ou non cette technique était possible.

En effet l’imagination humaine était sans limite. C’est ainsi que souvent le Nara se retrouvait coincé à cause de ses idées. Il voulait parfois mettre au point des techniques mais était obligé d’abandonner le projet en se rendant compte qu’elles étaient impossibles à mettre au point. Il n’était pas question de volonté, certaines choses étaient impossibles en ce monde et ceux qui disaient le contraire du haut de leur candeur n’était que des idiots pour lui.

Et justement ce jour là il se retrouvait en ces lieux afin de mettre au point une nouvelle technique, si toutefois cette dernière était possible. Le Nara s’était drôlement amélioré durant ces derniers mois, il avait notamment réussi à s’approprier les pouvoirs des arts samouraïs mais avait aussi apprit à manipuler le chakra Futon. Et un point commun existait entre eux : la capacité à trancher. Le Nara avait bien assimilé cette technique avec son katana mais il s’était rendu compte que cette utilisation n’était peut-être pas la plus efficiente. En effet il avait bien remarqué qu’augmenter le tranchant de son arme différenciait grandement de sa capacité à trancher le chakra. Pourtant il aurait aimé pouvoir faire les deux sans distinction, d’un même mouvement, d’une même technique.

Il pensa alors au Futon. Affinité qu’il ne maîtrisait que depuis peu, ses talents en Ninjutsu lui avait permis de rapidement évoluer sur le sujet si bien qu’il le maîtrisait presque aussi bien que le doton. Pourtant ces deux affinités étaient très différentes et surtout ne permettaient pas de faire la même chose. En ce jour l’idée du Nara était simple : associé son chakra Futon à son katana afin de créer une tranche de vent qui saurait couper n’importe quel obstacle, il voulait pouvoir trancher les cieux eux-mêmes.

Et ainsi il s’exerçait sur le terrain d’entrainement et il visait le vide devant lui. Pas besoin d’objet cobaye pour le mouvement car le chakra futon était clairement visible à l’œil nu et pour le moment il ne voyait rien. De loin les rares passants à cette heure-ci aurait pu croire que le jeune homme s’entraînait à donner de simples coups d’épée. Mais un œil averti aurait pu voir qu’il en était tout autre chose. La seule chose qui pouvait témoigner du chakra futon présent dans son katana était les légers mouvements de poussières qui se soulevait sur le passage de sa lame. C’était tout ce qu’il était capable de faire : un ridicule courant d’air. Que pouvait-il lui manquer pour parvenir à son objectif ?


@Ten no Ikari

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Trancher les cieux Empty
Mer 19 Mai 2021 - 11:47




Trancher les cieux



C'était une journée qui semblait commencer comme les autres, à la différence que le soleil ne s'était pas encore entièrement levé. Par delà les montagnes et les nuages de Kumo, les rayons orangés de l'aube commençaient tout juste à montrer le bout de leur nez. Mais qu'est-ce que je pouvais bien faire dehors à cette heure-ci, alliez vous me demander. Et la réponse était aussi simple que la question elle-même, si vous me connaissiez un minimum : m'entraîner. Car si j'étais très content de mon poste au sein de la police de Kumo, les patrouilles, la paperasse ainsi que la surveillance de l'Arche prenait un temps fort considérable. Toutefois je ne désirais en rien perdre les acquis que j'avais déjà fait miens, et bien plus encore, je cherchais à les perfectionner. Mais ces derniers temps, si je me levais aussi tôt, ce n'était pas seulement pour m'entraîner aux techniques que je maîtrisais déjà. Ou du moins pas seulement. J'avais tout un tas d'idée pour de nouvelles techniques, et si je voulais un jour arriver à les concrétiser, il fallait que j'y travaille. Alors je profitais de chaque occasion que je pouvais trouver.

Aujourd'hui était donc l'une de ses journées où je m'étais mis à la recherche d'un terrain d'entraînement pour pouvoir m'entraîner à ces nouvelles techniques. Je sautais de toit en toit, comme à mon habitude, survolant les citoyens du village caché des Nuages qui commençaient doucement à arpenter les rues, pour les plus matinaux. Des travailleurs manuels acharnés et talentueux pour certains, des éminents scientifiques et médecins pour d'autres. Un sourire étira mes lèvres en pensant aux Kumojins, éprouvant ma fierté d'appartenir à cette population pleine de ressources. Toutefois, je ne m'attendais pas à trouver qui que ce soit sur les terrains d'entraînement à cette heure-ci. Ils étaient souvent occupés, mais plus tard dans la journée. Mais plissant des yeux, j'aperçus au loin une silhouette que je reconnus immédiatement. Un manteau immaculé qui, même d'ici, ne semblait avoir aucun pli, des cheveux bruns soigneusement coiffés en arrière, une carrure fine mais grande et pleine d'assurance. Du Aizen tout craché. S'il était là avant moi, c'était qu'il avait dû se réveiller drôlement tôt au vu du temps que devait prendre sa préparation.

En m'approchant encore un peu, je remarquai qu'il répétait inlassablement le même mouvement. Un coup au katana, franc, sans bavure. Toujours le même. Certainement répétait-il ses katas pour pouvoir perfectionner ses techniques, comme tout bon samouraï. C'était certes moi qui l'avait aidé sur cette voie, mais il allait sans dire qu'il avait progressé en grande partie grâce à lui-même, sa détermination et sa persévérance. Je me demandais où il en était dans son maniement du katana et de l'art du Iaido. Toutefois, en approchant un peu plus, je finis par apercevoir quelque chose qui m'avait échappé au début. Ce qu'il faisait, ce coup qu'il répétait, n'était pas un simple coup. La poussière et les feuilles qui étaient sur son chemin, et ce sur plusieurs mètres, s'envolaient. Soulevées par une force que je ne reconnaissais pas comme étant celle des samouraïs. Etait-ce grâce au chakra neutre ? J'en doutais, j'en connaissais moi-même les secrets, et s'il était possible de trancher à distance, ce qu'il faisait semblait être légèrement différent. Je finis par atterrir à quelques mètres de mon camarade chunin et le saluai en levant la main.

-Yo M'sieur Propre ! T'es bien matinal haha, j'pensais trouver personne ici.

Puis penchant la tête sur le côté d'un air curieux et intrigué, je passai une main à l'arrière de ma tête avant de continuer.

-Tu sembles travailler sur un truc, mais si j'me trompe pas, c'est pas l'art samouraï si ?

Après tout, j'avais grandi au sein de la famille Nagamasa, une famille bien connue de samouraïs, et n'avais jamais assisté à de telles manifestations. La rapidité, le tranchant, la précision, c'était quelque chose. Cela semblait en être une toute autre.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Trancher les cieux Empty
Mer 19 Mai 2021 - 17:29

Aizen commençait doucement à s’agacer de ne réussir à soulever que de la poussière ou au mieux des feuilles mortes. S’il n’était pas capable de faire mieux qu’avec son tranche-chakra alors son idée était inutile. Et alors qu’il se pensait seul outre les quelques passants qui ne faisaient pas attention à lui une voix l’interpella.

Cette voix il la connaissait et lorsqu’il se retourna la chevelure blonde confirma son sentiment. Ten no Ikari, la bête de foudre qui n’appartenait à aucun clan, d’après ses dires. Il s’adressa à lui comme toujours avec une légèreté qui dérangeait Aizen. Celui-ci n’en montra rien arborant comme à son habitude son sourire de surface. Il savait devoir garder de bonnes relations avec tous ses camarades et Ikari ne faisait pas exception bien qu’il n’appréciait guère ce genre de personnage. Il semblait tellement tout prendre à la légère le Nara le trouvait indigne de son grade de Chûnin et d’officier à la Kyuubu, il manquait de sérieux. Pour autant il ne pouvait nier sa force, Le Nara s’était fait humilier par cette dernière. Lors de leur affrontement Ikari avait su se montrer bien plus malin et puissant que Aizen. Il s’était amélioré mais son comparse avait dû en faire autant. Il se demandait bien qui en sortirait vainqueur à ce jour. Mais il n’avait pas le temps pour de telles pensées.

S’il s’était évertué à maîtriser le Futon l’électrique qu’il avait devant lui n’y était pas pour rien. Il avait décelé une grosse faiblesse face à la foudre et il voulait s’en prémunir. Organisé, le Nara souhaitait petit à petit combler toutes ses lacunes au combat. Il avait commencé pas travailler sur l’art des samurais justement pour être moins faible au corps à corps afin de surprendre pour un Nara qui bien souvent se battait à distance. Il avait déjà l’impression de perdre son temps mais il répondit tout de même amicalement à son camarade en profitant pour souffler un peu pendant cette pause qu’il espérait courte.
« Ikari, essaie de m’appeler par mon prénom ce sera plus simple. »
Face à un Genin ou plus faible que lui le Nara se serait montré sans pitié face à un tel manque de respect. Mais il adopta un ton léger et sans agressivité pour intimer à son camarade que ce genre d’appellation ne lui plaisait guère.
« Ton observation est presque exacte. Je travaille effectivement sur un nouveau style de défense mais je commence à me demander si ce que j’imagine est possible finalement. »
Le Nara décela une curiosité à peine camouflée chez son homologue pour avoir où il en était dans la maîtrise des arts samouraï.
« Non cette fois rien à voir avec les arts samouraïs c’est autre chose que je cherche à faire. »
Quant au Nara il n’avait pas besoin de se demander si l’homme en face de lui maîtrisait maintenant l’art du Iaido, vu son niveau de départ par rapport à Aizen si lui en était capable alors aucun doute que Ikari ait aussi réussi. Mais pouvait-il réellement lui révéler ce qu’il était en train d’essayer de faire ? Rien que donner l’information à son camarade qu’il maîtrisait le futon lui ferait perdre une longueur d’avance en cas de nouvel affrontement.

Néanmoins il constatait qu’il n’avançait pas et depuis le départ Ikari semblait avoir une longueur d’avance sur le kenjutsu. En pesant donc le pour et le contre le Nara déduisit qu’il aurait plus à y gagner à lui en parler plutôt qu’à le garder pour lui courant le risque de ne jamais réussir de toute façon. Ainsi il reprit pour répondre à son interlocuteur d’un air plus gêné que lasse.
« Je maîtrise le Futon depuis peu. J’essaie d’utiliser mon chakra du vent via mon katana pour en accentuer le tranchant et la portée. Un peu comme avec le chakra neutre. Mais comme tu peux le constater, en vain. »
Effectivement le Nara était déjà capable de faire ça avec le chakra neutre mais il espérait grâce au futon pouvoir repousser la foudre tout en pouvant trancher des matières des plus solides. Il aurait pu le faire via un via un simple ninjutsu mais cela demandait des mudras et donc un temps d’exécution sensiblement plus long. Face à la foudre notamment il se devait absolument de gagner en rapidité et utiliser son sabre plutôt que le ninjutsu était sa réponse à la problématique. Mais il demeurait coincé dans une impasse semblant infranchissable.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Trancher les cieux Empty
Dim 30 Mai 2021 - 22:53




Trancher les cieux



Lorsque j'arrivai, ma voix attira immédiatement l'attention du chunin qui me donnait dos, concentré sur sa dure besogne. En se tournant vers moi, c'était avec son habituel sourire mesuré qu'il me répondit. Visiblement, bien que son sourire ne semblait dégagé aucune trace d'agacement, ses paroles semblaient bien dire le contraire. Ce qui renforçait mon impression comme bien souvent qu'il était difficile de réellement savoir ce qu'Aizen ressentait. Si j'étais généralement un livre ouvert en terme d'émotions -ou du moins la plus part du temps-, Aizen pouvait être vu comme tout mon contraire. Si l'on pouvait dire de moi que j'étais spontané, Aizen semblait bien plus calculateur. Mais j'appréciais particulièrement l'embêter. Et si il y avait une chose qui semblait importante pour le Nara, c'étaient bien les apparences. Alors quel meilleur moyen de le taquiner que sur ce point.

-Yosh yosh, j'y penserai M'sieur Propre ! fis-je avec un petit clin d'oeil

Il embraya donc naturellement sur le problème qui l'amenait, se demandant si ce qu'il essayait de faire était en fait réalisable. Visiblement, c'était une technique axée sur la défense grâce à son katana, mais qui ne reposait pas sur les arts samouraïs mais bien autre chose comme je l'avais initialement envisagé. Toutefois il hésita visiblement avant de me dire ce sur quoi il travaillait, et j'imaginais qu'il devait se demander si je pourrais l'aider avec cette chose. Et connaissant un minimum le chunin, s'il jugeait mon aide inutile, il éluderait certainement le sujet. Mais ce ne fut pas le cas, et rapidement il m'exposa sa problématique. Le fûton, cette affinité qui était par définition ma némésis, faisait maintenant partie des cordes à l'arc de notre cher Nara. Ce qui voulait dire que les prochaines fois qu'on s'affronterait, la bataille serait d'autant plus ardue pour ma personne. Mais ce n'était pas le sujet du jour.

Aujourd'hui, il rencontrait des soucis pour user du futon de la même manière qu'il pouvait le faire avec les techniques samouraï. Et si je me demandais pourquoi il n'usait pas simplement des arts samouraïs, je compris rapidement la raison qui se cachait derrière. De ce que je savais de cette affinité, elle possédait un tranchant comparable à la manière de manier le chakra des samouraïs. Mais elle était aussi effective pour découper la foudre, et bien d'autres éléments qui requéraient une séparation entre physique et intangible pour les samouraïs. Mais cela requérait un maniement différent du katana et du chakra. Et si le fûton était une affinité qui se mariait bien avec l'utilisation du kenjutsu, le raiton aussi. Et mon camarade me savait spécialiste de cette affinité. Et il semblait qu'aujourd'hui, je possédais une technique très semblable à ce qu'il désirait faire.

-Oh ! Je vois. Eh bien, je peux faire à peu près la même chose en raiton. Même si je pense qu'en fûton, elle sera sûrement plus polyvalente...terminai-je d'un air pensif.

Je me mis à chercher une grande feuille tombée au sol, et lorsque j'eus trouvé mon bonheur, je la ramassai et la lançai dans les airs. Prenant mon katana, je le sortis et d'un mouvement de haut vers le bas, je frappai l'espace devant moi. Et pendant ce mouvement, je laissai le chakra se déferler dans mon katana puis le projeter par la lame de celle-ci. De la foudre traversa mon katana pour déchirer l'espace devant moi, et ainsi découper la feuille en deux de manière nette. Puis me tournant vers Aizen, je me risquai toutefois à poser une question avant de commencer.

-Mais du coup...Comment vois-tu le fûton dans cette technique ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Trancher les cieux Empty
Mar 1 Juin 2021 - 21:29

Le Chûnin foudroyant le provoquait-il ? Aizen venait de lui dire de ne pas l’appeler ainsi et il recommençait. Était-ce un test qu’il faisait pour voir quelles étaient les limites du Nara ? Aizen était loin de se faire avoir par ce genre de tentative alors il ne répondit à la taquinerie de Ikari que par un simple sourire gêné. En temps normal il serait partit mais pour l’heure il avait besoin de lui. Un jour il lui ferait payer tous ses affronts et c’était bien pour ça qu’il travaillait le Fûton finalement. Il fallait qu’il rattrape cette humiliation qu’il avait subi lors de leur premier affrontement.

Mais il devait revenir au sujet principal, Ikari était-il capable d’aiguiller le Nara ? Peut-être qu’il serait lui-même l’instigateur de sa propre défaite car nul doute qu’avec cette technique Aizen n’aurait plus rien à craindre de la foudre. Ce fut finalement après quelques instants de réflexion que Ikari annonça savoir faire ce que décrivait le Nara mais via la foudre. Afin d’imager ses propos Ikari réalisa une démonstration. D’un coup de katana vif il trancha une feuille qu’il venait de jeter en l’air. Mais sa lame ne rentra pas en contact avec la feuille. De la foudre se matérialisa sur le katana et en prolongea la lame. La feuille finit coupée nette.

Aizen était subjugué, c’était exactement une telle chose qu’il voulait réaliser. Peut-être que le foudroyant avait beaucoup moins de mal à réaliser cela grâce à sa nature d’assimilateur. En tous cas il avait bien eu raison de lui en parler. Même si la nature de la foudre différait de celle du vent le principe pour utiliser son chakra à travers l’arme était sans doute proche. Le Nara savait déjà le faire avec du chakra neutre, pourquoi n’y parvenait-il pas avec le vent ?
« Comme tu le sais les arts samurais permettent aussi ce genre de prouesses. Seulement si nous pouvons trancher du solide et de l’intangible nous ne pouvons faire les deux à la fois. »
Aizen baissa les yeux pour les poser sur son arme, réfléchissant un instant à sa réponse. Il savait que ce fidèle allié était redoutable et c’était pourquoi il voulait développer plus de défenses grâce à elle plutôt que de se contenter de ses protections Doton qui étaient en plus de cela beaucoup moins esthétiques à son goût.
« Comment je vois cette technique ? J’aimerais créer une lame de vent dans la continuée de mon katana, une lame de grande envergure tant dans la longueur que dans la largeur. Cet air sous pression serait alors capable de trancher la plus solide des matières comme de repousser les éléments les plus puissants. »
Comme à son habitude le Nara voulait concevoir quelque chose de puissant mais aussi de polyvalent et c’est pour ça qu’il avait pensé à utiliser le vent via son arme. Maintenant il savait que cela était possible, Ikari lui avait montré avec la foudre.

Le Nara se saisit également d’une feuille au sol et lança en l’air. Il trancha d’un coup vif et au lieu de découper la feuille cette dernière fut légèrement repoussé par un faible courant d’air, presque imperceptible. Il se tourna vers Ikari.
« Tu peux m’aider ? »
Pourquoi n’y parvenait-il pas ?


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Trancher les cieux Empty
Ven 4 Juin 2021 - 14:15




Trancher les Cieux



Lorsque je réalisai ma fameuse technique, découpant la feuille au passage grâce à mon raiton, Aizen parut pour le moins surpris. Et agréablement qui plus est. Au vu de son regard presque émerveillé, j'en déduisis que c'était exactement ce qu'il voulait faire, mais dans la version qui correspondait à son affinité : le fûton. Pendant une fraction de seconde, je fus tenté de le taquiner à nouveau sur les étoiles que je voyais dans ses yeux, mais je préférai m'abstenir. Après le sourire gêné que j'avais reçu un brin plus tôt, je me doutais que le taquiner ne l'aiderait pas dans l'apprentissage de cette nouvelle technique sur laquelle il s'était lancé. Même si c'était vraiment, vraiment très tentant. Je me demandais si à force de l'embêter, j'arriverais à percer la carapace qu'il mettait derrière son sourire de façade. Et plus important, je me demandais ce qui s'y trouvait. Peut-être était-il juste simplement trop gentil....mais j'en doutais. Au vu des quelques expressions presque meurtrières que j'avais vu apparaître sur son visage à quelques reprises, il devait surement plutôt cacher un démon dans sa cave intérieure.

Comme il le fit remarquer, les samouraïs étaient capables de faire la même chose, à la différence que nous ne pouvions pas trancher intangible et tangible dans le même coup de sabre. Même avec le raiton, ce n'était pas possible d'ailleurs. Le fûton était l'un des seuls éléments, combiné avec l'art du kenjutsu, qui pouvait réaliser ce genre de prouesses. Bien évidemment, contre du katon, le problème resterait le même, mais je ne doutais pas que grâce aux arts samouraïs, le Nara saurait faire face au problème convenablement. Je hochai donc la tête à la première partie de sa réponse, et lorsque la seconde vint, j'acquiesçai à nouveau, visualisant très bien ce que le Nara voulait faire. Si nous parvenions à transposer mon raiton à son fûton, les choses se passeraient certainement à merveille. Mais une faille existait dans le raisonnement du maître des ombres. Et c'était certainement la source du problème et de ses échecs, comme sa démonstration qu'il venait de faire.

-Huum...Tu cherches à trancher et à repousser en même temps. P'tet que ça vient d'là le problème. Tu devrais te concentrer sur l'un des deux principalement. Par exemple, avec la technique que je viens d'te montrer, j'me concentre sur la haute capacité vibratoire du raiton pour découper, mais pas sur son potentiel électrisant.

Pour illustrer mes propos, je repris deux feuilles qui traînaient au sol. La première, je la tins entre mes doigts, et faisant y circuler un courant, des étincelles jaillirent de mes doigts et je grillai la feuille en quelques instants. La seconde, je la lançai comme la première fois, et d'un coup je la découpai net. Il y avait certes quelques traces de brûlures à l'endroit où elle était découpai, mais celles-ci étaient fines et mineures.

-Voici deux manières distinctes d'utiliser le raiton. Toutefois, si j'essaie de faire les deux en même temps...

Prenant une troisième feuilles, je la lançai et donnai un coup en relâchant de l'électricité comme plus tôt. A la différence que cette fois-ci, je tentai de mêlai les deux effets. Le résultat fut...médiocre. Un courant électrique s'échappa de mon katana, mais n'infligea que de légères brûlures à la feuille en la repoussant légèrement, ne réussissant aucun des deux effets montrées un peu plus tôt.

-Peut-être plus tard pourras-tu combiner les deux, après tout j'suis pas un expert en fûton, mais pour l'instant ce serait mieux de te focaliser sur un de ces aspects ! terminai-je avec un sourire. Alors lequel choisis-tu ?

J'avais déjà ma petite idée sur celui qui serait le mieux. Face à de gros blocs, un fin courant d'air reproduit par le katana ne serait pas suffisant à repousser l'entièreté du bloc. Par contre, découper en deux les matières solides et la plus part des autres matières aussi serait bien plus efficace. Cela le serait moins face à des nuages, mais le fûton possédait de nombreuses techniques capables de palier à ce problème.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Trancher les cieux Empty
Mar 8 Juin 2021 - 22:22

Choisir l’un des deux effets cités plus tôt, voilà ce que lui proposait le foudroyant. Plus que simplement proposer il lui démontra pourquoi tenter de réaliser les deux effets à la fois serait problématique. Ainsi il montra qu’il pouvait électriser une feuille jusqu’à la brûler mais qu’il ne pouvait pas faire la même chose tout en la tranchant en deux. A chaque fois que le Nara voyait la foudre se formé il en éprouvait presque de dégoût bien qu’il garda le sourire. Il n’en pouvait plus de voir set affinité et il espérer pouvoir la surpasser grâce au futon.
« Je vois… Je cherchais à créer une technique trop polyvalente. S’il est vrai que le vent peut trancher et repousse faire les deux à la fois surtout fia un katana n’était pas une idée pertinente. »
Perfectionnisme, polyvalence, le Nara tentait toujours d’être le plus rentable possible dans ce qu’il faisait mais parfois cela le mettait en défaut. Effectivement sans l’aide de son collègue peut-être qu’il serait resté face à ce mur que représentait sa tentative sans jamais allait en arrière pour trouver son erreur. Le mieux était parfois l’ennemi du bien, le Nara devait apprendre à ne pas vouloir en faire trop sous peine de ne rien faire du tout.

Aizen réfléchit un moment, c’est vrai qu’il aurait préféré faire les deux effets à la fois mais comme le disait Ikari il aurait tout le loisir de se concentrer sur ça plus tard, il devait au moins maîtriser l’un des deux effets à l’aide de son katana. Il n’avait pour le moment développé aucune défense de vent, pourtant il savait à quel point cette affinité pouvait être efficace pour repousser tout danger qu’il soit physique ou non. Grâce au ninjutsu pure il pourrait érigeait de grands murs venteux qui pourrait progresser dans une direction pour repousse une attaque. De par sa forme le katana ne privilégiait pas ce genre de technique, lé décision était donc pas si difficile à prendre.
« Sans doute que je le pourrais avec du ninjutsu pure même si ce sera difficile. Mais dans un premier temps je pense que le katana est plus favorable à une technique de tranche, laissons donc de côté l’effet de repousse pour aujourd’hui. »
Ainsi il voulait faire comme Ikari avec sa foudre. Il était donc tout indiqué pour l’aider à y parvenir bien que les deux éléments présentaient de grandes différences. En effet les deux avaient la capacité de trancher la matière, le futon était sans doute même plus efficace.
« Je vais essayer de me concentrer là-dessus. » Dit le Nara en prenant une nouvelle feuille et en tenant fermement son arme.
Il commença à insuffler son chakra malaxé en futon dans son arme puis tranchant la feuille. Cette dernière fut coupée nette en deux mais il avait l’impression que c’était bien le métal de son arme et non le futon qui avait fait la plus grande partie du travail. Lorsque Ikari faisait cela la foudre était bien visible, et c’était elle qui coupait la feuille. Il devait trouver un moyen de faire passer abondamment son futon dans son arme, comme il le faisait avec le chakra neutre.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Trancher les cieux Empty
Dim 20 Juin 2021 - 14:11




Trancher les cieux



La polyvalence. C'était quelque chose pour lequel je n'étais pas encore très fort, il fallait me l'avouer. Mon style de combat, bien que dynamique et rapide, restait toutefois basé sur principalement sur le corps-à-corps et ma vitesse. Bien évidemment, je connaissais d'autres techniques pour palier à la distance et pour tenter d'adapter un peu mon style...mais ce dernier restait tout de même grandement basé sur le corps-à-corps. Je savais que contre des adversaires spécialisés en distance ou en dissimulation, je risquais d'avoir beaucoup de mal, mais je comptais bien perfectionner mon corps-à-corps et mes techniques raiton pour pouvoir palier à ces désagréments. En attendant, pour revenir à la technique que je tentais d'enseigner à Aizen, cette dernière requérait en effet de se concentrer sur un aspect en particulier, et éviter de se disperser. Ironique, lorsqu'on parlait de l'affinité du vent, non ?

Il se mit alors réfléchir de longues secondes, certainement essayait-il de déterminer ce qui était le mieux à faire dan son cas. Il était vrai qu'il était tentant de vouloir profiter au mieux de la polyvalence du fûton, cette affinité qui était aussi bonne au corps-à-corps qu'à distance. Certainement que cette affinité était l'une des meilleures pour le combat pur, même si le raiton réussissait à tenir la comparaison. Lorsque mon interlocuteur finit par revenir à la conversation en cours, il semblait avoir fait son choix, et celui-ci se portait sur le facteur découpant. Certes il ne pourrait pas repousser avec, mais trancher était dans bien des situations amplement suffisantes. Séparer une attaque en deux en la découpant permettait la plus part du temps de s'en prémunir. Et comme il le faisait si bien remarquer, s'il voulait marier les deux, il pouvait toujours faire appel au ninjutsu qui permettait un contrôle plus complexe des affinités. D'où la nécessité de faire des mudras, du moins pour la plus part des shinobis.

-Yosh ! C'est parti alors !

C'étaient des paroles encourageantes, même si j'étais persuadé que mon compère chunin n'en avait nullement besoin. Il prit alors une feuille qu'il tint entre ses doigts, puis il infusa son arme de chakra fûton et tenta de trancher la feuille. Et il réussit...mais il vit immédiatement là où résidait la faille de cette réussite transformée en échec. C'était l'acier qui avait tranché la feuille, non pas grâce au chakra du vent mais à cause de l'acier lui-même. La force venteuse infusée dans l'arme s'était révélée dérisoire pour la réussite de cet exercice. Bien qu'il savait comment utiliser le chakra neutre pour pouvoir renforcer son arme, cela était certainement différent pour le fûton. Me grattant le menton, je finis par prendre la parole.

-Hum...comment tu vois le fûton ? Parce que j'sais que moi, c'pas pareil quand j'essaie de le faire avec le chakra neutre qu'avec le chakra raiton.

J'avais rencontré quelques difficultés d'ailleurs à ce propos avec le chakra neutre au début. Le raiton me venait plus naturellement, au vu de mes prédispositions naturelles pour cette affinité et mon métabolisme particulier. Mais j'avais appris à manier ce chakra un poil différent du mien. Et je décidai une fois de plus de faire une petite démonstration pour illustrer mes propos même si cette dernière serait plus théorique que visuelle. Vu que je ne comptais pas tester cette pratique sur Aizen. Prenant mon katana, je fis passer du chakra raiton dans mon katana. Le chakra bleuté recouvrit ma lame d'une couche vibrante d'éclairs.

-Lorsque j'use du raiton, j'utilise les hautes vibrations et l'énergie de la foudre pour améliorer son pouvoir de perforation.

Suite à cela, je cessai de faire passer le flux de raiton dans mon arme et, faisant le calme dans mon esprit en laissant le chakra neutre passer de mon corps à mon katana, je revêtis ce dernier d'une couche de chakra neutre.

-Lorsque je fais appel aux arts samouraïs, j'utilise le chakra neutre pour...comme qui dirait parfaire le fait que mon katana soit une extension de mon corps. Et renforcer par ce fait ses propriétés naturelles. Et toi, comment vois-tu le fûton ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Trancher les cieux Empty
Mar 29 Juin 2021 - 22:45

Ikari fit de nouvelles démonstrations par les actes et par les mots. Il montra comment il s’y prenait pour maintenir du raiton à haute vibration dans son arme mais aussi comment il faisait avec le chakra neutre. Cette partie n’était pas utile en soit pour el Nara qui savait le faire aussi mais par là il voulait lui montrer la différence qu’il y avait entre les deux et ça Aizen le comprit.
« J’utilise le chakra neutre de la même manière que toi. J’utilise mon arme comme une extension de moi et mon chakra se diffuse dans mon arme de façon assez naturelle. »
Il réfléchit, comment faisait-il avec le chakra du vent ? Il essayait de faire la même chose à vraie dire.
« Avec le futon j’essaie de faire la même chose… Je transforme la nature de mon chakra dans mon corps avant de le faire passer de la même façon dans l’arme. Mais tout le chakra se disperse très rapidement une fois à l’extérieur de mon corps. »
Aizen réfléchissait tout en parlant, le regard posé sur sa lame. Le vent ne faisait que respecter scrupuleusement sa nature, une fois invoqué il se dispersait de lui-même. Pourtant le Nara avait besoin de garder ce vent sur sa lame afin d’en accentuer la tranche. Et c’était là que le chakra était censé rentrer en jeu. Mais peut-être que Aizen comprenait enfin son erreur, il exprima ses pensées à haute voix au cas où son camarade puisse l’aiguiller.
« J’essaie de garder le vent comme collé à la lame mais j’ai l’impression que ce n’est pas possible. Le problème c’est qu’effectivement je sais créer des formes particulières avec le futon mais c’est grâce à des signes et pas par le biais d’un objet. »
Le Nara laissait le temps à Ikari d’intervenir s’il voulait mais à côté de cela il continuait sa propre réflexion. D’un niveau de compression équivalent des arts ninjas c’est apprentissage était particulier et sonnait un peu comme un groupe de recherche commun autour d’un problème.

Mais avant de savoir comment il fallait répondre au pourquoi. Si le Nara voulait pouvoir trancher avec sa lame de vent c’était afin de pouvoir se défendre d’attaque massives solides notamment et peut être même se préserver de la foudre qui tombe du ciel. Il pensait forcément à la technique que le Raikage avait lancé à leur encontre lors de l’apprentissage du kinjutsu, il n’avait rien pu faire à l’époque et il comptait bien changer cela.
« Dans un premier temps il faudrait que je réussisse à faire parcourir du chakra futon sur toute la longueur de ma lame pour en accroître son tranchant. Mais le but final et que le vent devienne une extension de la lame afin de tranche de manière bien plus conséquente. »
Il venait d’énoncer à son camarade l’idée précise qu’il se faisait de ce jutsu décliné pour le vent.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Trancher les cieux Empty
Dim 4 Juil 2021 - 17:27




Trancher les cieux



Comme je m'en doutais, les arts samouraïs amenaient à entrevoir à peu près la même chose en ce qui concernait l'usage du chakra neutre. C'était certainement cette vision qui nous permettait de faire des arts samouraïs une habilité que nous pouvions utilisés. Je me demandais si chacun des samouraïs fonctionnaient un peu pareil, si tous les samouraïs visualisaient le chakra neutre comme nous le faisions. Certainement que ma famille le faisait pour la grande partie, mais peut-être existaient-ils plusieurs manières de faire ? Mais le plus important, c'était certainement la représentation que l'on se faisait de son chakra. Et Aizen semblait se faire la même représentation de son utilisation du chakra neutre que celui du chakra fûton. Mais à chaque fois qu'il essayait d'en recouvrir son katana, le vent se dissipait rapidement. Je fronçai les sourcils, réfléchissant à ce qu'il venait de dire. Le samouraï Nara était lui même perdu dans ses pensées, regardant sa lame pour y trouver des réponses.

Il surenchérit alors, m'expliquant le fond du problème. L'élément du vent était un élément volatile. Et s'il était possible de lui donner une forme grâce à des mudras, l'art du buki-ninjutsu se devait d'être moins complexe car exempt de ces signes facilitant la modélisation du chakra. Il devait donc trouver un moyen de pouvoir contrôler son chakra du vent sans avoir recours à des mudras. Et si le faire à la manière des samouraïs ne fonctionnait pas, cela voulait peut-être dire que...

-P'tet que c'est ta visualisation qui n'est pas bonne. P'tet que tu n'te représentes pas le chakra du vent d'la bonne manière...?

Je n'étais pas un expert en matière de fûton, c'était sûr. Mais on pouvait considérer dans une certaine mesure que j'en étais un en matière de kenjutsu. Et si je savais une chose, c'était que la représentation que l'on se faisait de quelque chose était bien souvent corrélée à la réussite de notre entreprise ou non. Pour preuve, lorsque j'avais essayé de manier le chakra neutre des samouraïs, j'avais naturellement tenté de reproduire le schéma que j'avais avec le raiton. Sauf que les arts samouraïs différaient en cela que contrairement à la foudre, qui augmentait le pouvoir de pénétration et la perforation en faisant vibrer le chakra raiton à haute fréquence, le premier renforçait les capacités latentes de l'arme. Deux manières de faire, deux conceptions différentes.

-La pénétration...marmonnai-je pour moi-même. Le tranchant...

De ce que je savais, plusieurs affinités pouvaient "découper". L'eau pouvait trancher des objets si la pression du jet était assez forte et le filet suffisamment fin. Le raiton pouvait quant à lui trancher en augmentant la force de pénétration et de perforation d'un objet (ou d'un membre). Mais le fûton lui...était effilé. Aiguisé. Comme Aizen venait de le faire remarquer, il tranchait de par sa capacité de coupe. Trois affinités, trois manières bien différentes de procéder. Une illumination me vint alors, égayant mon visage instantanément et étirant mes lèvres en un large sourire.

-Le tranchant ! C'est ça l'secret du fûton. Le raiton augmente la pénétration entre autres. Mais le fûton lui, il découpe. Et si tu essayais...hum...disons comme d'aiguiser ta lame avec ton vent ??
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Trancher les cieux Empty
Sam 10 Juil 2021 - 14:00

Le tranchant… Voilà la conclusion à laquelle était arrivé son homologue foudroyant au bout de sa réflexion. Il avait commencé par supposer que le Nara ne visualisait pas correctement le chakra Futon.

Dans d’autres circonstances il aurait pu lui donner raison mais il en était rien. Certes Aizen venait tout juste de s’approprier cette affinité mais il était un maître en Ninjutsu et il la maîtrisait déjà suffisamment. En tous cas assez pour en changer la forme et en faire des lames de vents redoutables par exemple. Mais toujours avec des mudras et en ninjutsu pure. Mêler le ninjutsu et le kenjutsu était nouveau pour lui. Bien que l’utilisation de chakra neutre via la lame s’en rapproche cela n’avait rien à voir. Maîtrisant à la base le doton il n’avait jamais eu besoin d’utiliser son affinité via son arme, tout était à refaire.

Néanmoins les pensées de Ikari émises à voix haute firent réfléchir d’autant plus le Nara. Le chakra était pour lui comme un fluide, bien diffus il pouvait le faire s’écouler le long de la lame. Mais le vent était par nature plus volatile et donc tenter de réaliser la même chose était peine perdue. Aiguiser sa lame avec le futon ? Au lieu de tenter de diffuser le vent sur sa lame tel un chakra visqueux il fallait peut-être le faire circuler dans le sens de la lame, en avant vers la pointe. Ainsi à la place de tenter de garder le chakra futon collé à la lame ce dernier serait diffusé mais de manière contrôlé en avant. Alors le tranchant de la lame s’en verrait renforcé par le flux venteux la parcourant.
« Bien » Dit Aizen qui prenait position afin de réaliser un nouvel essai.
Il empoigna son arme à deux mains et alors qu’il la tenait fermement il annonça ses intentions à son camarade afin de ne pas le laisser dans le flou pendant son exercice.
« Je vais tenter d’aiguiser la lame grâce au vent en faisant parcourir sur cette dernière un flux de chakra futon en continue partant de la base de la lame jusqu’à sa pointe. Si tu as raison alors le vent parcourant la lame devrait tranchant avant même que la lame ne rentre en contact avec la cible. »
Il se mit face à un arbre, assez de feuille il fallait un vrai obstacle pour tester les capacités futon via la me du katana. Le tronc n’était pas très épais, le Nara aurait pu le trancher sans problème grâce à sa puissance de samurai mais l’objectif était tout autre.

Il ferma les yeux et se concentra, il fit brièvement appel au Zen afin de rentrer dans une sérénité absolue et de prendre conscience de l’entièreté de sa lame. Il malaxa son chakra du vent, c’était difficile, bien plus difficile qu’à l’accoutumé avec des signes incantatoires. Néanmoins il avait une grande maîtrise de son chakra alors après quelques minutes il y parvint. Du vent commença à se dégager de la lame mais ce dernier comme auparavant se disperser dans toutes les directions. Aizen n’abandonna pas et à force la direction du vent changea, petit à petit les flux d’air qui partaient dans tous les sens se mirent à converger vers une seule direction : celle de la lame. Lorsqu’il sentit que le flux d’air était stabilisé le Chûnin trancha d’un grand coup en biais dans le tronc d’arbre. L’arme passa comme si aucun obstacle ne s’était mis en travers de sa route.

L’arbre tomba lourdement au même moment où Aizen se tourna vers Ikari.
« Voilà qui est fait. » Annonça-t-il dans un premier temps.
Mais toujours armé de son perfectionnisme indéfectible il enchaîna.
« C’est une première étape mais cela manque d’envergure, je ne pouvais que coller un flux d’air à la lame. Je me demande comment faire pour l’agrandir sans lui faire perdre sa forme… »
Une nouvelle difficulté s’annonçait alors.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Trancher les cieux Empty
Lun 12 Juil 2021 - 23:55




Trancher les cieux



Les paroles que j'avais prononcé semblaient avoir fait réfléchir mon interlocuteur d'une manière ou d'une autre. Perdu dans ses pensées, ce ne fut initialement qu'un maigre "bien" que je reçus en réponse, bien que ce soit amplement suffisant. Je ne m'attendais pas à un discours. Mais force était de dire que j'étais curieux face à ce qu'il allait faire et à sa vision des choses. Après tout, j'étais un assimilateur, et bien que les arts samouraïs m'apportaient une manière différente de voir le chakra, je ne serais certainement jamais en mesure de comprendre ce que les shinobis normaux ressentaient. Ce qu'ils ressentaient lorsqu'ils devaient apprendre une nouvelle affinité, une nouvelle conception de voir leur chakra sous l'aube affinitaire. Quelque chose qui m'échapperait à jamais. Est-ce que j'étais en train de me plaindre de ma condition et de mon affinité ? Pas le moins du monde. Je me sentais une connexion avec cette dernière que peu de mes camarades pouvaient certainement se targuer d'avoir. Et le Raiton était une excellente affinité. Toutefois, cela ne suffisait pas à satisfaire ma curiosité.

Suite à ce bref mot, il empoigna son arme à deux mains et sembla se plonger dans une certaine concentration. Une concentration qui me fit l'effet de revoir les anciens de mon clan méditer. Une sorte de méditation, de zen, que j'avais eu du mal à maîtriser. Avant de comprendre qu'il en existait bien des formes et des manières de procéder. Avant de trouver la mienne, plus adaptée à mon tempérament électrique mais tout aussi efficace. Mais je fus surpris à être tiré de mes rêveries par les paroles d'Aizen, qui au final finit par m'expliquer ce qu'il comptait faire. Enfin...du moins c'est ce qu'un oeil non avertit aurait certainement dit. De près, il semblait d'avantage se parler à lui même. Se servir des mots qui sortaient de sa bouche pour guider son esprit sur la voie qu'il tentait de tracer pour le fûton. Même si, à tout point de vue, il semblait bien s'adresser à moi. Avec un hochement de tête qu'il percevrait certainement sans même avoir à ouvrir les yeux, je m'écartai de son chemin pour qu'il se dirige vers l'arbre le plus proche alors que le chakra du vent commençait à alimenter sa lame. Beaucoup plus stable que précédemment, il était évident qu'il ne partait pas de nul part. Que ce soit ses capacités en fûton ou aux arts samouraïs, il semblait tenir le bon bout.

-Rappel toi, c'est le fûton qui doit couper l'arbre, et non ta propre force.

Ce n'était qu'un rappel, et j'étais certain qu'il le savait déjà, mais cela ne faisait pas de mal de revenir dessus. Et comme dit comme fait, en un mouvement simple, il réussit à découper l'arbre d'une traite. Ce dernier ne lui opposa aucune résistance, malgré le manque de puissance évident dans la frappe en elle-même. Et bien qu'il était possible d'obtenir un résultat en tout point similaire avec le raiton, la chose m'avait paru bien plus nette avec l'affinité du vent. Le fûton, en plus d'être ma bête noire, était une affinité des plus redoutable. Et alors qu'il était pressé de passer à la suite, je m'adressai alors à Aizen.

-J'pense que pour l'reste de la journée, va falloir que tu te familiarises pleinement avec cette sensation héhé. Ensuite, demain, on parlera d'étendre la chose. Faut qu'ça devienne aussi facile que de respirer...!

Puis se faisant, je lui fis un signe de la main et je m'éclipsai. Après tout, même si je comprenais son désir de progresser rapidement, la précipitation desservait à coup sûr ou presque. Il venait tout juste de réussir à faire parcourir son chakra de vent sur la lame. Il fallait stabiliser et fortifier le tout avant d'espérer continuer. Et ma présence ne lui servirait plus à grand chose pour cette phase.

~~

Le lendemain, je revins à la même heure sur le même terrain. Je n'avais rien dit au chunin, mais je savais sans aucun doute qu'il serait là. Et une fois arrivé sur place, en compagnie de Mr.Propre, je le saluai de nouveau avant de reprendre là où nous nous étions arrêtés.

-Maintenant l'heure de passer à la suite !

Est-ce que je m'inquiétais de savoir s'il avait réussi à maîtriser le flux de vent ? Pas le moins du monde. Ses progrès étaient fulgurants et probants. Il était doué, à n'en point douté.

-Tu sais recouvrir ta lame vent. A présent, il faut qu'elle en devienne le prolongement. Je t'ai dit qu'il fallait que ça devienne aussi facile pour toi que de respirer...Et pour prolonger, c'est pareil à l'expiration. En collant ton chakra à la lame, c'est un peu comme si tu r'tenais ta respiration. Pour la relâcher, il va falloir expirer ! Héhé, à toi de jouer !

C'était la manière dont je le visualisais. Et sincèrement ? Je ne voyais pas meilleur moyen de le faire. Tout comme la foudre, le vent resterait à courte portée de notre ami, mais le tout était de le projeter en conservant ses propriétés tranchantes.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Trancher les cieux Empty
Sam 24 Juil 2021 - 8:06

Aizen n’était pas quelqu’un d’impatient. Bien au contraire c’était dans sa nature de prendre le temps de poser les choses afin d’avancer étape par étape. Il était méticuleux et préférait perdre du temps en amont car il savait que cela lui faisait gagner en efficacité. Hélas il avait atteint un tel niveau dans la maitrise du ninjutsu notamment via les ombres ou la roche qu’il avait oublié ce que c’était de commencer par les bases. Car c’était bien ce qu’il avait dû faire avec le futon et là il devait de nouveau réapprendre à apprendre pour cette technique d’un tout nouveau genre pour lui.

Ce fut pourquoi, dans son rôle d’enseignant, Ikari calma les ardeurs du Nara bien que la situation aurait pu sembler cocasse quand on connaissait le tempérament de chacun. D’après la bête de foudre il fallait donc que Aizen se familiarise encore plus avec cette sensation jusqu’à que cette dernière devienne aussi naturelle que sa prise d’oxygène continue. Lui voulait passer à la suite car il s’en sentait déjà capable. Bien que réfléchis peut-être que le Nara avait accumulé un certain orgueil face à sa puissance de plus en plus grandissante. Ainsi il avait toute confiance en lui-même pour parvenir déjà à ses fins à ce niveau d’apprentissage.

Ainsi il recula afin de se retrouver à une bonne distance d’un arbre. Son but était simple : trancher l’arbre avec sa lame prolongée par le vent. Il se mit en place et se concentra, le vent se mit à tournoyer autour de son arme telle une mini tornade et l’instant d’après la masse d’air se calma pour se coller à la lame. Aizen inspecta son arme, en l’état actuel cette dernière ne gagnait que quelques petits centimètres grâce au vent. Elle était dans le même état que pour sa réussite à sa tentative précédente. Il se devait donc d’aller plus loin. La puissance était bonne, la modélisation du chakra futon aussi maintenant il manquait la portée, l’ampleur. Car le but final était tout de même de trancher quelque chose de plus massif qu’un tronc d’arbre.

Ikari était déjà sans doute loin, il ne le verrait pas réussir et reviendrait pour rien car Aizen maîtriserait bien vite la technique, c’est ce qu’il pensait. Il se concentra en fermant les yeux, visualisant son arme comme on visualisait son bras. Car pour lui son arme n’était rien d’autre qu’une extension de sa personne. Il pouvait sentir le vent à haute intensité parcourir la lame. Il fallait que le temps d’un instant il déploie une grande quantité de chakra futon afin d’atteindre l’arbre et de le trancher qu’avec le vent. D’un mouvement ample il visa l’espace devant lui, comme si l’arbre s’y trouvait alors qu’il était éloigné. D’un soufflement d’effort il expulsa le plus de chakra futon qu’il puisse se permettre et il déchanta quant au résultat. Le chakra futon se dispersa en tous sens violemment lui occasionnant par la même occasion des coupures à quelques endroits sur le corps mais surtout sur le bras tenant l’arme. Il lâcha d’ailleurs cette dernière qui tomba sur le sol dans un bruit métallique signalant son échec. Il soupira en regardant son avant-bras blessé et l’arbre intact au loin, le blondinet avait raison.

Lorsque ce dernier débarqua, le lendemain matin, Aizen était déjà là. Avait-il seulement bougé de cet emplacement depuis la veille ? Le sol était jonché de marques caractéristiques du chakra du vent mais celui qui était dans un plus mauvais état était le Nara lui-même. Ses vêtements n’avaient plus rien de blanc, ses cheveux étaient en batailles et de nombreuses marques parcouraient ses bras.

Il était donc temps de passer à la suite comme le disait son professeur matinal. Plutôt que d’être dans une description technique précise la bête de foudre imagea son propos. La vision du chakra de chaque personne pouvait être différente. Certains voyaient un flux circulant tel des courts d’eau là ou d’autres voyaient des liens s’entremêlant. Quant à lui il décrivait une respiration, si recouvrir sa lame de chakra et la stabiliser était de l’apnée il fallait expirer fortement pour prolonger la lame d’un coup et donc pouvoir trancher une offensive.

Mais le Nara voyait justement le chakra plus comme un liquide, comme de l’eau. Il trouva tout de même une déclinaison de la vision de son camarade à la sienne. Il pouvait imaginer le chakra du vent collé à la lame comme de l’eau en mouvement dans un circuit fermé. Il suffisait alors d’augmenter le débit pour avoir une pression la plus forte possible. Plus l’air sur la lame serait en mouvement rapidement et de façon condensée plus au moment opportun l’expulsion d’air pourrait être puissant. C’était la conclusion à laquelle il était arrivé et il la partagea pour éviter d’être muré dans le silence, tout en s’adaptant à la vision du blondinet.
« Plus on emmagasine d’air dans les poumons et plus l’expiration sera forte, brève et condensée. C’est exactement ce qu’il faut ici, un flux d’air puissant et condensé dégagé de façon brève afin d’obtenir un tranchant à toute épreuve. »
Sur ces mots le Nara se mit en place et se concentra. Il commença à emmagasiner du chakra futon qui se mis à parcourir sa lame d’acier. Il était bien trop lent pour que le tout soit exécutable en combat mais valait mieux prendre son temps pour être sûr de réussir et il manquerait plus qu’à travailler le timing et la justesse plus tard. Le chakra du vent accélérait de plus en plus sur le long de la lame, un regard avisait aurait pu voir que la quantité de vent était plus importante de seconde en seconde. Pourtant le vent autour de la lame ne prenait aucune ampleur, il se condensait au fil de son augmentation plutôt que de simplement grandir.

Une fois que le Chûnin se sentit prêt, avec la quantité de chakra adéquat il trancha dans le vide devant lui tout en relâchant tout ce qu’il venait d’accumuler. Tout le chakra du vent condensé en un petit espace s’échappa dans la direction de la lame. Ce chakra tranchant partit sur le tronc d’arbre que Aizen avait pris pour cible. Un nuage de poussière se souleva à la conclusion d’un bruit de bois craquant. Avait-il enfin réussi à faire quelque chose de sa lame et de son chakra du vent ?


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Trancher les cieux Empty
Mar 27 Juil 2021 - 20:19




Trancher les cieux



Lorsque j'arrivai le lendemain matin, à la même heure que la veille, je m'attendais à voir déjà Aizen présent. Mais pas dans l'état dans lequel je le trouvai. Ses vêtements étaient plein de saletés, et ses cheveux en bataille semblaient avoir subis un cyclone. Par ailleurs, en regardant de plus près, je pouvais voir de nombreuses coupures sertir ses bras, comme si quelque chose l'avait tailladé à de multiples reprises à ce niveau là. Son état contrastait énormément avec ce que j'avais déjà pu voir du chunin et de son apparence toujours impeccable. Cette fois-ci il était clair qu'il n'avait pas prit le temps de se changer, ni de soigner son apparence. Et celui lui donnait l'air presque plus humain, et aimable. Avec un sourire en coin alors que je m'approchais, je me fis à la réflexion que je ne pourrais plus l'appeler Monsieur Propre pour le taquiner après avoir vu cela. Etait-il seulement rentrer chez lui ? Au vu de ses traits un peu tirés, j'en avais quelques doutes. Quant à ce qui lui était arrivé, la réponse était assez évidente pour que je n'ai pas à poser la question. Il avait passé le reste de la journée d'hier à s'entraîner, on pouvait voir les profondes entailles sur le sol et un peu partout autour de lui. Et le vent ne lui avait pas fait que du bien apparemment.

Lorsque j'arrivai, nous ne nous perdîmes pas en politesse inutile et nous démarrâmes immédiatement la suite de l'entraînement. Après tout, j'étais certain que le chunin avait suffisamment progressé pour pouvoir réaliser le reste de la technique. Il m'exposa alors sa vision des choses, et sa manière de conceptualiser sa technique. Et bien qu'elle était un peu différente de la mienne, ce n'était pas plus mal. Au final, il fallait qu'il s'approprie cette technique. Qu'il la façonne à son image. Comme à son habitude, s'il parlait et m'expliquait sa démarche, il semblait d'avantage s'adresser à lui-même. Comme pour visualiser son but avec ses mots accompagnés de sa pensée, et ensuite les concrétiser. Il se mit face à un tronc d'arbre, et commença à emmagasiner du chakra dans sa lame. De plus en plus, je sentais la vibration du chakra augmenter même si ce dernier ne grossissait pas à vue d'oeil. Il semblait simplement s'intensifier, le long de la lame, comme s'il l'effilait et il affûtait son katana. Croisant les bras derrière ma tête avec un mince sourire de mon côté, je m'écartai un peu et allai m'adossai à un mur pour observer le spectacle.

Il resta ainsi encore quelques instants, ajustant certainement mentalement la dose de chakra dont il aurait besoin avant de se lancer. Un subtil changement dans la position de ses épaules et dans son regard ainsi que sa respiration m'indiquèrent qu'il était fin prêt. Et comme je m'en doutais, ce fut le cas. D'un coup net de son katana, à distance du tronc d'arbre qu'il visait, il fendit l'air de son arme. Et comme un prolongement de sa lame, une filet de vent s'échappa de l'acier en soulevant la poussière autour de lui. Le doux sifflement du vent fut bref, mais bien présent, et plus qu'efficace. Sans le moindre effort, le chakra fûton avait tranché net l'arbre, sans la moindre bavure, comme s'il n'avait rencontré aucune résistance. Et lentement, alors que la tranche se matérialisait sur la cible, le haut de l'arbre croula sur son poids et se détacha de sa partie inférieure pour échouer au sol. Il avait réussi.

-Félicitations Aizen-san ! Maintenant, on reproduit la même chose en circonstances réelles ?

Maintenant qu'il avait réussi, la prochaine étape était de le faire contre une vraie technique. Je sautai de mon perchoir pour m'avancer vers ce dernier. Bien évidemment, il n'était pas encore prêt pour l'utiliser en combat réel. Il lui faudrait encore de longues heures d'entraînements pour la maîtriser parfaitement et l'utiliser comme bon lui semblait. Toujours était-il, je voulais m'assurer que ce n'était pas simplement un coup de chance. Détachant légèrement mon bras droit du reste de mon corps, je crispai légèrement ma main et commençai à y concentrer mon chakra. D'abord ce fut de fins éclairs qui coururent le long de mes doigts et de ma main, et soudainement, les éclairs s'intensifièrent d'un coup pour créer une grosse masse autour de mon appendice. Une masse vibrante d'énergie, dont la foudre faisait le bruit caractéristique d'un amas d'éclairs.

-J'te laisse le temps d'te préparer mentalement et physiquement. Lorsque tu s'ras prêt, j't'enverrai cette masse de foudre, que tu trancheras. J'attends ton signal.

Et comme je venais de le lui dire, j'attendis en conservant cette masse électrique dans ma main. Prêt à lui envoyer à la figure une énorme bête de foudre. Si je constatais qu'il n'arrivait pas encore à trancher mon attaque, je la détournerais au dernier moment. Mais je doutais qu'il échoue une fois qu'il serait prêt. Ce n'était pas le genre du mystérieux brun si rigoureux.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Trancher les cieux Empty
Dim 8 Aoû 2021 - 23:13

Le vent crépitant et concentré en un minimum d’espace se libéra à un moment précis. Mais ce dernier ne partit pas en tous sens, bien contrôlé le chakra venteux se contenta d’allonger la lame du Nara en plus de lui en procurer ses attributs naturels. Ainsi cette fois en plus de soulever de la poussière le samouraï parvint à ses fins. En effet l’arbre en face de lui sembla dans un premier temps intact. Mais la lame était bien passé au travers et il ne fallut pas attendre longtemps avant que le haut de l’arbre commence à glisser sur la ligne tracée par la tranche de la lame de vent.

Aizen n’esquissa pas le moindre sourire cette fois, d’un sérieux sans faille il savait que cette étape n’était pas une finalité en soi. Encore heureux qu’il ait réussi sans problème bien qu’il dû y travailler de nombreuses heures. Ikari le félicita et lui proposa ce qu’il attendait et ce qui était la suite logique. Essayer dans des conditions plus réalistes. Bien qu’il lui soit encore impossible d’utiliser cette technique en combat à cause du temps d’exécution qui était encore trop grand. Il prenait trop de temps à se concentrer et la moindre intervention extérieure pourrait tout chambouler. Il serait donc suicidaire pour le moment de le tenter en plein combat, en mouvement et en proie à plusieurs assauts.

Ikari se mit en face du Nara, son rôle d’observateur était maintenant terminé. Il semblait comme tout excité d’enfin pouvoir participer activement à cet apprentissage. Rien d’étonnant pour le foudroyant qui défiait le plus de monde possible, il ne faisait aucun doute qu’il aimait le combat et préférait l’action aux paroles. La foudre commença à crépiter. Cet élément évoquait forcément quelque chose chez Aizen. Comment oublier ce jour où il s’était fait humilier en combat face à celui qui était son professeur pour l’heure. En essayant d’esquiver il avait pris de plein fouet une bête de foudre qui avait la capacité de le suivre sous les ordres de son créateur. La sensation avait été terrible et avait duré bien après le combat jusqu’à en sentir encore les effets des jours après. Brulures sur le corps, muscles meurtris depuis leur profondeur : la foudre savait être violente.

Mais s’il avait appris à maîtriser le futon c’était pour justement ne plus jamais avoir à subir un tel affront. Il devait maintenant être capable de repousser la foudre et même la trancher afin qu’elle ne l’atteigne plus jamais. Cet apprentissage n’était qu’une première étape en ce sens. Plus tard il comptait développer des défenses encore plus puissantes pour être capable de répondre à la versatilité du raiton.

Devant lui la foudre se fit de plus imposante et apparu alors la créature qui était justement à l’origine de tout ça. Aizen prit son arme à deux mains, se fit souple sur ses appuis et il ferma les yeux pour se concentrer. Il entra dans un état méditatif jusqu’à en oublier le bruit de la foudre claquante et vibrante à proximité. Bien sûr il n’aurait pas tout le loisir d’autant se concentrer en situation réelle mais il devait ici prendre son temps afin de valider son apprentissage en annihilant la bête de foudre.

Le vent commença à crépiter sur la lame du Nara puis elle se stabilisa en dent de scies. Ces dernières parcouraient la lame et grandirent peu à peu. Lorsque la taille fu satisfaisante Aizen en augmenta alors la concentration comme précédemment. Rapidement le bruit crépitant laissa place à un son strident mais doux d’une continuité qui était caractérisée par l’absence de toute interférence.

Lorsque le Nara ouvrit grand les yeux son coéquipier comprendrait que c’était le signal. Au même moment il commença un mouvement ample du sabre pour intercepter ce qui fonçait sur lui dans un bruit à déchirer autant la chair que l’esprit. Le mouvement partait du bas vers le haut, légèrement oblique. La bête fonçait droit sur lui dans une trajectoire simplifiée pour l’exercice. La lame commença déjà à s’agrandir tranchant dans le sol au départ du mouvement sans en freiner le moins du monde la progression. Le Nara ne pouvait être plus proche de la foudre, s’il se ratait il subirait le même sort que la fois dernière. Il accéléra le mouvement au milieu du mouvement et relâcha tout le chakra futon accumulé jusque-là. Dans un bruit tonitruant mélangeant futon et raiton la bête de foudre se sépara en deux et s’estompa l’instant d’après faisant place à un silence presque malaisant.

La bête de foudre n’étant plus le Nara rengaina son arme et son sourire habituel regagna son visage. Il s’approcha de Ikari pour mettre finalement fin à cet apprentissage loin d’être de tout repos. Pourtant la technique apprise ici n’était pas tant que ça difficile surtout en termes de puissance mais le Nara avait dû recommencer tout depuis le départ pour apprendre à utiliser le futon à travers son sabre.
« Ikari, je te remercie de m’avoir aidé à maîtriser ce jutsu. Il se révèlera efficace dans plus d’une situation j’en suis persuadé. »
Peut-être même face à lui.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586

Trancher les cieux

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: