Soutenez le forum !
1234
Partagez

Un partenaire inattendu

Nara Aizen
Nara Aizen

Un partenaire inattendu Empty
Mer 12 Mai 2021 - 20:47

Un shinobi devait sans cesse cultiver ses compétences physiques et sa maîtrise des arts ninjas. Un entraînement sérieux et régulier était de rigueur s’il ne voulait pas se laisser distancer par les autres. Pour le Nara, sa puissance n’était pas forcément son point fort, il se démarquait plutôt par son sens de la tactique qui pouvait rendre une technique banale en une technique dangereuse. Il était d’avis que la puissance brute, seule, n’était pas pertinente. Dans un premier temps il existera toujours plus puissant que vous dans le monde et dans un deuxième temps il existait des multitudes de façons d’outrepasser la puissance brute. Il fallait dans tous les cas ne négliger aucun axe d’amélioration. Le Chûnin était de ceux qui cultivaient ses points forts mais sans pour autant délaisser ses points faibles. Il cherchait à s’améliorer partout mais comme pour n’importe qui le mieux était bien souvent l’ennemi du bien. Conscient de cela il multipliait les entraînements de toutes sortes pour y palier et progresser uniformément dans tous les domaines.

Aizen avait bien souvent l’habitude de se rendre seul sur les terrains d’entraînement. Il n’avait pas forcément besoin de partenaire pour certains entraînements. Néanmoins l’entraînement accompagné était quelque chose de cruciale. Ne serait-ce que pour se rapprocher de la réalité du terrain, envoyer des techniques dans le vide était une chose mais le faire face à quelqu’un capable de riposter était une autre histoire. Multiplier les affrontements amicaux ne pouvait être que bénéfique. C’était pourquoi les jours où à chaque fois qu’il le pouvait il partageait le terrain d’entraînement avec ses camarades. Soit en se donnant rendez-vous préalablement soit en tombant dessus par hasard.

Mais le Nara avait peur de stagner car outre ses multiples entraînements il n’avait que très rarement l’occasion d’affronter plus fort que lui. Pire que ça récemment il n’avait affronté que des Genins. L’entraînement étant souvent bien plus bénéfique au subordonné qu’au supérieur. Certains étaient certes très forts mais aucun n’avait pu sérieusement l’inquiéter. Le Nara se demandait que faisaient les plus gradés, étaient-ils trop occupés pour s’entraîner ? Si tel était le cas l’avenir de Kumo serait bien sombre selon Aizen. Peu importe le niveau il fallait constamment chercher à s’améliorer sous peine de vite devenir obsolète. Car un ninja était une arme et une arme non entretenue perdait forcément en efficacité.

Ainsi Aizen avait beau s’entraîner il ne trouvait personne pouvant lui donner du fil à retordre. Pourtant il savait qu’une fois sur le champ de bataille il tomberait forcément face à de puissants adversaires, serait-il prêt ? Il en doutait. Il y avait bien Ikari et Yuga qu’il savait toujours partants pour un combat mais Aizen avait du mal à se lancer dans un affrontement face à quelqu’un contre qui il avait déjà perdu. Surtout si c’était pour perdre une deuxième fois, il ne voulait pas faire face à une telle humiliation.

Ce fut pourquoi en ce jour encore le Nara, katana à la main, se retrouvait encore seul à s’exercer dans le vide face à lui sur un des terrains d’entraînement de kumo. Des mouvements simples dénués de toute manipulation de chakra afin de se mettre en jambe. Bien qu’exécutant une chorégraphie d’une précision féroce les passants, qui étaient souvent des habitués, ne faisaient plus attention à lui tant ils devaient avoir l’habitude de le voir en ce lieu.


@Meikyû Raizen

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Un partenaire inattendu Empty
Lun 17 Mai 2021 - 6:06

Venant tout juste de terminer de nombreuses réunions importantes, le Meikyû décida de se dégourdir les jambes et l’esprit. Se promenant ainsi calmement aux alentours de Kumo, très souvent, ses promenades l’amenaient en terrain d'entraînement, un lieu dans lequel il arrivait à s’évader, observant la génération future progresser, faire ses erreurs et réussir.

Représentant le lieu dans lequel il avait jadis rencontré l'électrique de Kumo en Ikari, il était très rare que cet endroit particulier soit vide. Or, il lui arrivait par moment d’y croiser des gens solitaires. Rehaussant par le fait même l’importance de l'entraînement collectif, mais surtout individuel, si un shinobi devait être la pièce d’une casse tête au sein d’une équipe, il se devait aussi d’être une lame aiguisée ayant une propre histoire et puissance individuelle.

Ainsi, il ne fut aucunement surpris d’y croiser un nombre limité de personnes. Or, parmi ceux-ci se trouvait un des Nara qu’il avait observé lors de l’apprentissage des techniques de scellement.

Représentant une étoile montante de Kumo, cet homme faisait de plus en plus parler de lui. Que ce soit dans les rapports, ses communiqués ou même sa présence au sein de plusieurs missions, Nara Aizen était si l’on veut un emblème de la nouvelle génération de Kumo. Partageant cette position aux côtés de gens comme Ikari, Aizen était tout de même assez particulier.

Ayant eu l’opportunité de l’observer lors de l'entraînement de la barrière sous le couvert d’un regard externe, il devait avouer avoir du mal à le cerner.

Paraissant excessivement bien sur papier, il avait tout de même de la difficulté à lire sa courbe d'évolution. Semblant beaucoup trop altruistes au point de ne pas avoir des traits marquants, plusieurs questionnements demeuraient dans son esprit, encore plus sachant qu'il ne lui avait jamais parlé individuellement.

Ayant un regard assez critique et observateur, le corbeau savait qu’il était pertinent de regarder au-delà des apparences, raison principale pour laquelle il décida de sortir de sa tanière pour venir rejoindre le manipulateur d’ombre.

À tout questionnement, il existait des réponses et il n’y avait rien de plus efficace pour les avoir que d’aller les chercher soi-même.

-Nara Aizen, Chunin de Kumo ayant maîtrisé un kinjutsu. Instigateur d’un projet de lumière prometteur pour Kaminari et surtout réalisateur de nombreuses missions en plus d’être chef d’équipe. Enchanté.

Souriant, Raizen ne donnait pas l’impression qu’il avait terminé ses paroles alors qu’il venait poliment de se courber en guise de salutation.

-Me permets-tu de te joindre pour un court entraînement ?

En profitant pour l’inviter à s’entrainer, le Meikyû désirait valider certains éléments. Si les questions étaient pertinentes, l’action avait bien souvent aussi des réponses. Beaucoup plus sourd, mais réel, il était ainsi pertinent de faire deux pierres d’un coup.

-Pardonne-moi toutes ces formalités. J’imagine que ça ne doit pas être agréable de se faire lire son dossier de long en large en guise d'approche pour une première discussion.

Laissant un délicat silence planer tandis qu’il observait l’arme du jeune Nara, le Meikyû poursuivit :

-Parle-moi de toi et de tes objectifs, Nara Aizen ? Qui es-tu réellement et que désires-tu?

Brisant son ton légèrement doux et insoucieux par un timbre inquisiteur, l’ombre du village était attentive et d’un calme presque intimidant. Sous ses airs insoucieux, on pouvait y lire une dose réelle de malice qui résonnait sur la même longueur d’onde que celle d’un corbeau observant sa proie, près à tout moment à la saisir pour l’emporter là ou elle s’y attendait le moins. Différent et possiblement déstabilisant, Aizen allait possiblement rencontrer une facette que très peu avaient pu voir chez le Meikyû. Si tous les membres du Fukkatsu en étaient plus que conscients pour l'avoir vu, la nouvelle génération n'en savait rien... pour le moment et c’était là toute la raison derrière sa présence. Ainsi, aussi subtil soit-il, le Nara pouvait fort probablement le ressentir malgré la distance importante qui les séparait physiquement...

@Nara Aizen


_________________
Un partenaire inattendu J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Nara Aizen
Nara Aizen

Un partenaire inattendu Empty
Lun 17 Mai 2021 - 20:40

Quel étonnement lorsque le Nara fut interpellé d’une manière peu conventionnelle. La surprise fut d’autant plus grande lorsqu’il se retourna pour voir à qui il avait affaire. La personne se révéla être nul autre que le Yondaime Raikage en personne. Il eut une seconde de latence qui ne passa sans doute pas inaperçu. Comme lorsque l’on se réveillait d’un rêve il utilisa cette seconde pour se ressaisir et se rappeler à la réalité.

Face à lui le dirigeant du village s’inclinait pour le saluer. Il s’habilla de son sourire le plus chaleureux, comme il avait l’habitude de l’offrir à tous ses interlocuteurs. A l’instar de l’homme face à lui il s’inclina respectueusement tel un reflet bien qu’il descendit le buste un peu plus bas. Ne prenant pas le temps de rengainer son arme il la plaça dans son dos pour réaliser la petite courbette puis une fois redressé il prit une position d’attente classique les bras le long du corps l’arme toujours dans une main alors qu’un autre katana trônait accroché à sa taille.

Aizen avait eu l’occasion de croiser et même d’adresser la parole au Kage de la Foudre plusieurs fois mais pourtant cette rencontre résonnait comme leur toute première. En effet mise à part les quelques passants et d’autres rares personnes s’entrainant à proximité ils n’étaient que tous les deux. C’était donc la première fois qu’ils pouvaient parler en tête à tête. Mais le Yondaime ne semblait pas être là seulement pour discuter bien que ce dernier était connu pour avoir la langue bien pendue. En effet il lui proposa sans détour de se joindre à lui pour s’entraîner. Cette fois le Nara ne fut pas pris par surprise et pu cacher son étonnement, il garda son sourire comme si de rien était et fit mine d’une légère naïveté dans sa réponse.
« Ce serait un honneur de vous avoir comme partenaire. »
Mais était-ce vraiment ce qu’il proposait ? Raizen était-il vraiment là pour échanger dans un combat face à un simple chûnin ou cela cachait-il quelque chose ? Le Nara avait du mal à imaginer le chef du village s’adonner à un simple combat amical sur un terrain d’entraînement public mais il attendit d’en savoir plus pour en avoir le cœur net. Si tel était le cas alors il avait une chance à saisir donc il comptait bien aller dans le sens de son chef.

Le Nara se rendit vite compte qu’il ne connaissait que très peu cet homme alors que pourtant il était le plus connu de tout le village. En effet ce dernier allait de surprise en surprise. Il commença par s’excuser de la manière dont il avait abordé le Chûnin puis il lui demanda ses objectifs, qui il était et ses envies. En bref il voulait qu’il lui parle de lui. Le Nara ne se retint pas cette fois d’afficher un air étonné, qui ne l’aurait pas été après une telle demande de la personne la plus estimée au village. Néanmoins la surprise paraissait agréable sur les traits du visage de Aizen qui répondit avec engouement.
« Au contraire, que vous me considériez sous de tels termes est très flatteur. Car pour répondre à votre question je suis un Nara emplit de gratitude à l’égard de Kaminari, ses habitants et ce village. Ainsi je suis dévoué à servir du mieux que je peux ses intérêts et si le Raikage en personne en a eu vent c’est que quelque part je suis sur la bonne voie. »
En s’adressant à lui il regardait dans les yeux le dirigeant du village de la foudre, soutenant un regard qui se voulait profond provenant d’un homme dont émanait une grande prestance. Le Raikage semblait sonder son âme, cela aurait pu mettre mal à l’aise beaucoup d’autres jeunes recrues mais Aizen tenu bon. Son rythme de parole était maîtrisé et il voulait faire passer sa détermination à travers ses mots.

Après avoir répondu, un certain sérieux s’empara du Nara comme pour répondre au calme observateur de son interlocuteur. Le regard de l’ombre de la foudre sur son katana ne passa par inaperçu et Aizen en profita pour rebondir dessus, voulant offrir à celui qui ne le connaissait encore que par le biais d’un dossier une preuve d’un certain savoir-vivre.
« Cette lame, ce katana me représente à la perfection. Elle est si simple et pourtant si efficace mais cette dernière dépend de celui qui la manipule. »
Alors qu’il parlait il avait placé son arme à plat entre ses deux mains en la mettant en avant pour que le Raikage puisse l’observer plus précisément à sa guise. Il avait d’ailleurs lui-même le regard qui se baladait le long de l’acier brillant sous les rayons du soleil levant.
« Elle est comme l’extension de mon âme si bien que je ne m’en suis jamais séparé depuis que je la possède. Si je parviens à vaincre par cette lame alors tout l’honneur lui reviendra alors que si j’échoue la faute m’incombera. »
Il quitta son arme des yeux pour de nouveau plonger son regard dans celui de son interlocuteur.
« Voilà ce que représente ce qui ne peut être qu’une arme pour d’autres et qui en dit sans doute beaucoup sur qui je suis. J’espère avoir répondu à votre question. »
Sur ces mots le Nara rengaina son épée avec toute la classe dont pouvait faire preuve un samouraï. Le Meikyû était-il satisfait de cette démonstration philosophique ? Aizen attendait, une main nonchalamment posée sur le pommeau de son arme fraichement rangée contrastant avec le reste de son corps strictement droit.

Spoiler:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Un partenaire inattendu Empty
Sam 29 Mai 2021 - 1:54

Observant Aizen, Raizen se souvenait la raison pour laquelle il détestait les formalités : elles étaient beaucoup trop formelles. Ainsi, il fut pris sur la défensive en réalisant qu’il se faisait vouvoyer, mais n’en fit rien, préférant se concentrer sur le plus intéressant : ce qu’il avait à dire.

Pour un corbeau comme pour plusieurs de l'ordre, Raizen avait plus ou moins évolué dans un contexte l’incitant à voir au-delà des apparences. Toutefois, ce n’était pas pour autant qu’il rejetait de la main tout ce qui était offert sur un plateau d’argent. Au contraire, il appréciait fortement la description initiale que semblait faire Aizen de sa propre personne, un point aussi intéressant qu’instructif.

Touchant ainsi bien des aspects, il se demandait si c’était la gêne, sa réelle nature ou s’il était simplement un peu coincé ? Peut-être que c’était bel et bien autre chose et qu’il s’inhibait d’exprimer les réelles facettes de sa personnalité. Après tout, derrière une pièce, il y avait la face cachée et la face visible, un peu comme tout individu dans lesquels il s’incluait bien évidemment.

Plus important que ses paroles, son non-verbal ne mentait pas. Très peu impressionnée et semblant plus que prêt, cette confiance le forçait à mettre de côté sa théorie sur sa gêne. Cet homme était tout sauf gêné, bien au contraire.

Se caractérisant ainsi par son âme, l’extension d’une âme était un terme bien précis, mais intéressant. Libre à interprétation, il voyait cela un peu comme ce qu’il percevait de l’homme. À première vue, il était propre et paraissait inoffensif. Pourtant, il dégageait un calme ou une certaine linéarité qui à tout moment pouvait être utilisé de manière tranchante, un peu comme la concentration qu’il dégageait depuis le début de leurs discussions.

Réel ou faux ? Il n’en avait sincèrement aucune idée. Après tout, ce n’était pas tout ce qui sortait de la bouche des gens qu’il fallait prendre pour du pain. Ainsi, s’il conservait sa théorie, celle-ci était fortement alimentée par les renseignements qu'il avait cumulés sur le jeune homme depuis le début. De l'enseignement de la barrière divine à ses réalisations en mission, il s'était présenté informé. Bien qu’Aizen n’avait pas été en mesure de faire quoique ce soit devant l’offensive qu’il avait jadis manifesté, il considérait cela comme un bien pour un mal sachant qu’il y avait une zone de progrès. Ainsi, se devait-il de tester s’il avait colmaté cette faiblesse ou devait-il observer autre chose ?

Se questionnant silencieusement, il pencha la tête sur le côté, geste qu’il avait la manie de faire lorsqu’il réfléchissait ou jaugeait quelqu’un.

Or, au moment où il rengaina son épée pour se positionner en position de combat, Raizen eut une brève réflexion.

En temps normal, il se serait fort probablement permis quelque chose d’intéressant, mais une chose subsistait, il devait se concentrer sur ce qu’il pouvait possiblement apporter à ce chunin. Regrettant par le fait même le genjutsu d’Anzu, il réalisa assez rapidement qu’il n’était pas dans la meilleure des postures pour commencer le combat.

Se demandant ce qu’il pouvait tester sans pour autant que ce soit fatal ou le tuer, trouver le juste milieu était bien souvent difficile. Trop faible et il n’y avait aucune plus-value. Or, l’inverse était vrai : Trop fort et il n’y avait aussi aucune plus-value.

Observant dès lors son sabre, il eut une légère pensé pour le jeune Ikari qu’il avait jadis affronté, un futur combattant suffisamment redoutable pour mettre hors d’état de nuire bien des gens…

Puis un sourire se décida finalement à faire surface sur le visage de l'ombre. Allant totalement à l’encontre de ce qu’il aurait habituellement fait, il avait un certain luxe dans cet entraînement : celui de pouvoir tester, mais surtout créer des opportunités d’apprentissage pour autrui. Après tout, pour une fois, il avait envie de différencier quelque peu son approche.

Optant dès lors pour l’une des pires tactiques en combat, il composa quelques mudras avant de faire apparaître deux acolytes à ses côtés.

-Nous serons tes opposants pour cet entraînement. Une fois que tu te seras débarrassé de nous, nous pourrons considérer cet entraînement comme clos. J’espère que l’extension de ton âme et de ta personne n’y voit aucun inconvénient. En contrepartie, si tu arrives à te défaire de ceux-ci, je t’enseignerais une technique de ton choix et prendrait le temps de discuter avec toi.

Se plaçant respectivement sur les côtés, le vrai Meikyû lança soudainement un fumigène au sol devant lui afin de masquer son départ. Dans quelle direction comptait-il partir? Comptait-il rester sur le terrain ou comptait-il réellement prendre une autre direction ?

En réalité, le vrai Meikyû comptait rejoindre les quelques personnes plus loin qui observaient le combat à titre de passant. Peut-être allait-il même en profiter pour aller rejoindre un autre entrainement ou quitter les lieux qui sait. Or, en effectuant un tel geste, il savait pertinemment qu’en temps normal, il se positionnait en position de défaite. Pourtant, il se permettait un tel geste, car la puissance ne faisait pas forcément tout dans une situation réelle. Il y avait bien plus que cela dont justement le motif de sa venue… Provoquant voir arrogant, Raizen n’avait aucune difficulté à pimenter un peu ses interventions. Après tout, il n’était pas là pour lui, loin de là. Autrement, son approche aurait possiblement été différente. Il venait en ce jour confirmer certains éléments sur cet homme qui manifestait plusieurs critères pertinents pour un pactisant...

Ainsi, deux clones étaient positionnés de manière assez spécifique. L’un à gauche et l’autre à droite, ils n’étaient pas pour autant côte à côte. Toutefois, on pouvait tout de même voir qu’ils étaient à une distance suffisante pour pouvoir se couvrir mutuellement en cas de nécessité sans forcément représenter une ligne droite, quel que soit le côté.

@Nara Aizen

Spoiler:
 



_________________
Un partenaire inattendu J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Nara Aizen
Nara Aizen

Un partenaire inattendu Empty
Sam 29 Mai 2021 - 11:15

Rapidement ce qui devait être un entraînement prit l’allure d’un test. En effet le Meikyû fit apparaître deux clones en précisant que l’entraînement prendrait fin une fois ces deux doubles défaits. D’aucuns auraient pu s’offusquer d’un tel comportement, le Raikage sous-estimait le Nara à ce point pour croire que deux clones seraient suffisants ? Pourtant le Chûnin ne l’entendit pas de cette oreille.

En effet, malgré son efficacité en mission et son assiduité à l’apprentissage tout ce qu’il avait montré réellement au Yondaime était de la faiblesse. Il s’était montré inefficace face à son attaque de foudre de grande envergure et Raizen n’avait que cette base pour juger du niveau de shinobi vêtu de blanc. Ainsi il comprenait, lui-même soumettait ses élèves à des tests constants et cela ne voulait pas dire qu’il les sous-estimait. Le Nara laissa alors l’original se cacher comme il l’entendait, il ne fit rien lorsque le fumigène explosa. Il attendit que la fumée se dissipe jusqu’à qu’il n’ait face à lui que les deux copies du chef des nuages.

Le Chûnin aurait pu tenter de découvrir où se cachait l’original, il avait développé de puissants dons en sensorialité mais il acceptait le défi tel qu’il avait été annoncé. Bien que partager ses idées avec le Raikage et se faire enseigner un puissant jutsu l’intéressait ce n’était pas sa plus grande source de motivation à ce moment précis. Ce qui animait sa détermination était de prouver, autant à lui qu’à son adversaire, que son impuissance de l’autre fois n’était qu’une erreur de parcours. Ce jour là Raizen avait montré à quel point le fossé qui séparait le Nara du niveau d’un Kage était grand. Mais dès lors qu’il en prit conscience il put se développer afin de combler cet écart qui jusque là lui était inconnu. Ainsi le Nara allait lui montrer que désormais deux clones, même s’ils étaient issus d’un puissant kage réputé, ne suffiraient pas à le mettre en déroute.

Aizen prit une position plus souple, abaissant son centre de gravité afin de se mettre dans de bonnes conditions pour entamer un affrontement et il annonça simplement accepter le défi.
« Très bien Yondaime, je relève le défi. »
Ses mots étaient tranchants et cela témoignait de sa détermination sans faille à vaincre. Il avait le visage d’un homme prêt à tuer et il savait qu’il pouvait se le permettre vu la nature de ses ennemis.

Le Nara commença alors sa première offensive et pour cela il ne bougea pas de sa position. Il réalisa des mudras qui une fois faits lui permit d’élever un dôme de roche bien particulier. En effet ce dernier tenta d’encerclait la position des clones de son adversaire envahissant la petite zone se trouvant en dessous d’une multitude d’ombres de par sa nature alvéolée.

Une fois fait le Nara réalisa de nouveau mudras afin d’utiliser son pouvoir clanique cette fois. Son ombre se mit en mouvement vers l’avant et ne tarda pas à se diviser en une multitude de nouvelles ombres. Ces dernières envahirent la zone et Aizen tenta de profiter des ombres de sa ruche terrestre pour attaquer les clones du Meikyû à 360°. En effet grâce aux ombres de la création de roche le Nara put mieux contrôler la répartition de ses ombres et ainsi ses adversaires devaient en théorie se retrouvaient entourés d’une multitude d’ombre acérées cherchant à se rejoindre entre elles au milieu du dôme afin de transpercer leurs cibles.

Mais la combinaison ne s’arrêta pas là. L’offensive des ombres étant d’une plus grande envergure que la ruche terrestre c’est tout naturellement qu’au passage ces dernières détruisirent les fondations de ce dôme de par leur dangereux tranchant. Ainsi alors que les copies du Yondaime étaient encerclés par des ombres voulant violement les perforer ils avaient aussi maintenant le danger de la structure terrestre qui leur tombait sur la tête.

Tel était le plan du Nara, il tentait d’attaquer ses adversaires de toute part afin de les acculer. Côtés, devant, derrière, au-dessus aucun endroit ne permettait la fuite et le Nara avait hâte de voir comment serait accueillie cette offensive par les clones d’un des plus puissants shinobis du village.

Résumé du tour:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Un partenaire inattendu Empty
Mer 2 Juin 2021 - 2:02

Tant de formalités…

Telle était ce qui traversait l’esprit du Meikyû tandis que le chunin semblait faire preuve d’une rigidité à toute épreuve. Représentant le parfait soldat, tant dans sa démarche que dans son approche, il dévoilait des caractéristiques assez pures ?

Se demandant ainsi de quelle manière il allait initier le combat, il n’était toutefois pas dupe. Voyant ainsi le Meikyû se présenter en supériorité numérique, il n’attendit pas, participant ainsi au combat à sa manière.

Voyant ainsi un dôme se former autour de lui, le premier réflexe du duo Kazejine fut de croire qu’il tentait de l’emprisonner. Représentant un mal pour un bien, ce n’est qu’en voyant la forme étrange de ce dôme qu’il comprit là ou son adversaire voulait en venir.

-Pas mal lâcha-t-il alors que des lames d’ombres se dirigeaient vers les fameuses alvéoles.

Commençant dès lors à composer quelques mudras, l’un des clones annonça sa prise de contrôle.

-Je m’en charge…

Communiquant même avec lui-même, on pouvait dès lors y voir un travail d’équipe infaillible. Ainsi, alors que les lames venaient soudainement d’entrer en contact avec les fondations de l’alvéole qui risquait de s’écrouler par-dessus eux, l’un des clones termina ses mudras.

-J’espère que nous n’étions pas limités en chakra…

Manifestant dès lors un dôme imposant à base de vent, le tout repoussa violemment les lames d’ombres tout comme les morceaux de terres qui tombèrent sur eux. Tel un tourbillon divin à base de vent, c’est donc sans gêne que le duo en ressortit indemne, repoussant par le fait même les débris loin d’eux dans une zone tout de même grande et loin d’eux. Pourtant, le tout n’annonçait rien de bon sachant que c’était maintenant l’heure de la contre-attaque.

S’il est vrai qu’utiliser une de ses capacités ancestrales semblait tentant, pour le moment, il comptait se donner la possibilité de le tester sans avoir recours à ses aptitudes particulières afin de donner un certain réalisme à cet entrainement.

-D’ailleurs Aizen, tu peux nous tutoyer ou plutôt nous considérer comme étant la même personne.

Parlant en coeur et complètement leurs phrases respectives, Aizen avait droit à deux Raizen plutôt qu’un, un méchant duo qui n’avait pas sa langue dans sa poche. Après tout, contre toute attente, Raizen n’était pas du genre à combattre en demeurant silencieux. Au contraire, le silence chez lui était un signe imminent de danger.

Bien qu’Hisao lui avait longtemps reproché de trop parler en combat, le Meikyû possédait toutefois certaines qualités qui le rendaient assez perturbant en situation de combat…

-Si tu pouvais changer une chose au village Aizen, quelle serait-elle et pourquoi Aizen?

Transitionant ainsi du trashtalk usuel à la session brainstorming, si Aizen ne faisait pas attention ce n’était pas que son cerveau qui allait participé à un réel brassage. Au contraire, pendant qu’ils parlaient, les deux clones composaient des mudras en simultanée, signe qu’ils allaient en profiter pour frapper en même temps…

Dès lors, deux têtes de dragons foncèrement directement en direction de Aizen alors qu’elles étaient contrôlées par l’un des deux clones. Pendant ce temps, le second venait de lancer un projectile électrique. Quelque peu masqués par les dragons, sans attendre leur reste, ceux-ci se divisèrent en deux, prenant chacun un côté avant de tenter de cueillir Aizen au niveau des côtes.

Pendant ce temps, de manière frontale se dirigeait un autre rayon électrique. Beaucoup moins agréable et beaucoup plus sinistre, celui-ci zigzaguant, prenant une étrange trajectoire qui suivait étrangement les moindres mouvements de Aizen avant de venir le cueillir à un endroit précis : son bras tenant son katana.

Évidemment, Raizen ne sous-estimait pas la capacité que celui-ci avait à être ambidextre. Toutefois, réaliser des mudras à une main n’était pas donné à tous et s’il pouvait s’amuser en perturbant son efficacité, il le ferait sans aucune hésitation…

Certes, il devait avouer qu’opter pour une attaquer venant de deux côtés rendait l’utilisation de son dragon venant des cieux assez tentante. Toutefois, il n’était pas là non plus pour s’amuser à lancer la plupart de ses techniques assez dangereuses, loin de là. Ainsi, si Aizen voulait s’en sortir, il allait devoir trouver un moyen de répondre à deux offensives venant dans sa direction en même temps. Qui plus est, il allait devoir couvrir l’angle frontal et les côtés, un savant mélange qui demeurait désagréable.

Spoiler:
 






_________________
Un partenaire inattendu J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Nara Aizen
Nara Aizen

Un partenaire inattendu Empty
Jeu 3 Juin 2021 - 21:06

Encore une fois le Raikage, à travers ses clones, montrait qu’il n’avait pas usurpé son titre. En effet ce fut à l’aide d’une protection venteuse impressionnante qu’un des deux clones sauva le duo. Au vu de l’extrême violence des rafales de vent tourbillonnant autour d’eux se fut logiquement qu’ils purent s’en sortir sans aucun dégât. Dommage se dit le Nara. Si une seule roche ou une seule ombre avait touché les clones alors ils auraient disparu et il aurait gagné le défi. Le Yondaime, étant conscient de ce risque, n’avait pas peur d’utiliser de jutsu de grande ampleur pour s’en sortir avec facilité.

Bavard. Les clones du Meikyû n’avaient pas leur langue dans leur poche et prenaient même le luxe d’échanger quelques mots entre eux avant de s’adresser directement au Nara. Le chef du village ne semblait pas apprécier le ton formel avec lequel le Chûnin s’adressait à lui. Était-il comme cela avec tout le monde ? Il lui semblait bien que cet autre Chûnin, Kyohei, l’avait tutoyé pendant l’apprentissage de la barrière mais il n’y avait pas prêté plus attention que cela. La technique que composa un des clones finit de lui confirmer l’idée qu’ils se connaissaient.

Mais alors qu’il composait les mudras de sa technique Raizen lui posa une question dont la réponse exigée réflexion. Essayait-il de le déconcentrer en détournant son esprit du combat même qu’ils étaient en train de mener ? Quoiqu’il en fut le Nara ne prit le temps de ne répondre à aucune de ses phrases, restant pleinement concentré sur le combat qu’il devait mener, le défis qu’il devait relever.
« Cette technique… » Souffla-t-il alors qu’il voyait naître un dragon de foudre bicéphale.
Comment ne pouvait-il pas reconnaître là la version aqueuse de ce dragon réalisée par Kyohei contre lui pendant le tournois. Ce jour-là il s’était fait avoir, la technique n’étant pas particulièrement rapide il s’était permis d’esquiver d’un bond sur le côté mais à ce même moment le dragon s’était divisé en deux et l’avait frappé d’un côté, l’immobilisant partiellement. Ce dragon aussi, bien qu’il fut fait de foudre, avait-il seulement pour vocation d’immobiliser ? Le Chûnin n’avait aucune envie de le découvrir et il savait qu’il lui suffisait d’attendre le dernier moment afin d’éviter facilement les deux dragons qui allaient se détacher.

Cependant l’autre clone qui avait aussi composé des mudras ne passa pas inaperçu aux yeux du Nara. Il était clair qu’il avait lancé quelque chose qui échappait encore au Nara. Peut-être une attaque cachée dans le sillage du dragon, dans le sol ou encore par le ciel comme il l’avait déjà vu faire ? Dans tous les cas de figures Aizen comprit qu’il ne pouvait avoir le luxe de simplement tenter d’esquiver d’un bond, à tout moment il pourrait se faire toucher par quelque chose d’autre que ce dragon qui ne semblait être qu’une diversion au final.

Ainsi il avait bien une technique défensive pouvant le prémunir sur tous les angles, à l’instar de son chef de village cette dernière était d’une grande envergure et surpuissante. Aizen avait-il rattrapé ce fossé qui les séparaient jadis ?

Alors que le dragon fonçait sur lui il composa les mudras sans aucune hésitation. Un immense dôme de roche se souleva du sol. Solide, il ne doutait pas qu’il résisterait à tout ce qui avait été lancé par ses adversaires. Des impacts eurent lieu, le Nara n’aurait pu dire combien mais au moins deux donc il avait vu juste avec ce dragon, il était de la même nature fourbe que celui du manieur de poison. Lui et le raikage devaient bien se connaître.

Mais Aizen ne voulait pas s’arrêter là, il voyait à travers cette défense complètement opaque l’occasion de prendre l’avantage de la plus fourbe des façons. Alors il réalisa un unique mudra et fit apparaître un seul clone. Ce dernier savait quoi faire. Quant à lui, l’original, il fit de nouveaux signes puis disparu, complètement camouflée par la roche. Mais avant de ne faire visuellement qu’un avec la terre il colla sur le dos de son clone un parchemin explosif, histoire de pimenter encore un peu plus le stratagème. Il réalisa tout cela dans un laps de temps court lui permettant de profiter de la cachette que lui procurait son dôme avant que ce dernier ne s’effondre, fragilisé par l’offensive encaissée.

Quand le dôme tomba en miette les deux Raizen face à lui ne pouvaient voir que le clone, debout et indemne, le sourire aux lèvres. L’original était déjà en train d’avancer via une large trajectoire de contournement pour prendre à revers les deux clones. Voulant gagner du temps le clone du Nara vu ici le parfait moment pour temporiser en répondant aux questions de son adversaire.
« J’ai aussi un défi à vous proposer, cher Raikage, j’accepterais de vous tutoyer seulement si vous arrivez à me blesser avant que vos clones ne soient vaincus. »
La phrase avait été dite alors qu’il commençait à s’avancer tranquillement vers le duo. Ce défi avait un but, le Nara avait grandement l’impression d’être sous-estimé par un adversaire qui prenait le temps de discuter pendant le combat. S’il avait vraiment considéré les actions du Nara comme dangereuses surement qu’il ne se serait pas permis ce luxe. D’autant plus que Aizen en profita pour placer une provocation subtile, il annonçait sans l’ombre d’un doute que les clones seraient vaincus.

Toujours tout sourire et bien coiffé, d’une droiture sans faille, le Nara continuait d’avancer en profitant pour répondre à la question que son chef lui avait posée. Pas besoin de réfléchir des heures à cet instants pour une question à laquelle il avait déjà pensait de lui-même depuis fort longtemps.

« Si je pouvais changer une chose… » Répéta-t-il, songeur, toujours dans ce but de gain de temps.

« La formation et le recrutement des nouvelles recrues. Bien que beaucoup soient talentueux ils sont encore trop à prendre leur rôle à la légère. Mieux les cultiver, mieux les entraîner, afin qu’ils soient mieux préparés à affronter la guerre qui nous attend. Et ce, autant pour leur survie que pour la réussite du village et du monde shinobi. »

Evidemment le Nara ne comptait pas être totalement transparent sur ses pensées quant à la politique actuelle du village. Rien que le Raikage n’aimerait entendre. Néanmoins il en profita pour placer quelque chose qu’il pensait réellement. Il rencontrait bien trop souvent encore des shinobis inconscients du monde dans lequel ils vivaient et cela représentait un danger autant pour eux que pour leurs alliés comme Aizen. Heureusement le Nara trouvait facilement le temps d’inculquer de multiples choses à plusieurs d’entre eux. Mais quoiqu’il en fût, il cherchait surtout à gagner du temps. Le clone s’approchait inexorablement tant que les clones ne feraient rien pour l’en empêcher et l’original était le danger qui les guetté, caché.

Résumé du tour:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Un partenaire inattendu Empty
Lun 7 Juin 2021 - 2:25

Observant Aizen réagir de manière adéquate face à sa technique, les deux Meikyûs eurent un léger sourire en voyant leur combinaison s’arrêter avec brio. Il se débrouillait de manière assez intéressante pensa-t-il alors que tous les deux se regardaient.

Puis, alors que s’annonçait la fameuse contre-attaque contre laquelle il risquait d’en profiter pour répondre à ses deux offensives, il se produisit un élément anodin, mais curieux. Délaissant étrangement sa riposte pour proposer un défi intéressant à Raizen, celui-ci lui proposait avec énormément de confiance de le tutoyer uniquement s’il arrivait à le blesser.

Curieux comme défi, il devait avouer ne pas forcément être du genre à marcher doit dans les enjeux proposés par ses adversaires. N’aimant pas forcément rejoindre la valse d’autrui, il était pourtant dans un rôle d’observateur. Ainsi, devant les quelques provocations assez délicates qu’il avait orchestrées, il décida de se plier partiellement au jeu alors que celui-ci partageait son opinion sur les changements qu’il voyait au sein du village.

-C’est-à-dire? On dirait que tu parles à un enfant que tu ne veux pas blesser. Explique-toi concrètement Aizen, on est dans un pays où le droit de s’exprimer est libre jusqu’à preuve du contraire ? Soit plus clair et précis, il faut du concret. Donc, concrètement, que ferais-tu pour mieux cultiver les générations futures ? Trouves-tu qu’ils manquent de situations dangereuses sur lesquelles ils doivent risquer leur vie sur le terrain ?

Souriant alors qu’un regard malicieux se dévoilait du regard du Meikyû, l’un des deux clones observa l’autre avant de lui dire quelques mots :

-On fait comme avec Asami, envole-toi par contre …

Ayant visiblement compris à quel type de combattant ils avaient affaire et au regard de la confiance d'Aizen, que ce soit Tadaoki Asami ou Nara Sayo toutes les deux lui avaient donné un avant-goût des experts dotons, mais aussi de l’art des naras. Ainsi, devant les débris au sol, il savait pertinemment qu’il devait multiplier ses opportunités, mais surtout l’attaquer sur deux fronts sur lesquels la terre ne serait pas toujours son alliée.

Ainsi, même s’il aurait pu s’adonner à un acharnement jusqu’à ce que celui-ci touche au regard de sa banque de chakra démesurée, Raizen était beaucoup plus sympathique que cela.

Dès lors, l’un des deux clones posa une main sur son épaule tandis que le second venait de libérer 3 aigles d’un bref sceau. Ainsi, alors que l’un d’entre eux grimpait sur l’un des aigles, le second activa finalement son sceau Meikyû en demandant mentalement l’autorisation de Raizen. Après tout, en arrivant dans ce duel, il ne comptait pas utiliser l'une de ses particularités. Là n’était pas le but. Pourtant, n’ayant pas forcément l’attirail le plus sympathique pour un entrainement ou beaucoup d’offensives de ce type ne reposant pas sur son sceau primaire, il allait utiliser ce qui était le plus efficace contre les utilisateurs doton : la déstabilisation.

Ainsi, un grand sourire s’accentua alors qu’il brandit son poing dans les airs avant de l’abattre sauvagement dans le sol. Dévoilant dès lors une puissance semblable à une calamité, un violent tremblement de terre fit surface, infligeant ainsi des dégâts de zones à Aizen de manière à le forcer à se protéger sans oublier qu'il comptait s'assurer de faire tomber le reste des parcelles du dôme d'Aizen sur celui-ci. Lui privant ainsi d’une esquive en dehors d’une esquive aérienne, il avait toutefois tout prévu.

En effet, alors que le second clone était dans les airs, au moment où la frappe eut lieu, un kunai accompagné d’un sceau explosif venait d’être projeté en direction de Aizen. Prêt à exploser lorsqu’à proximité de lui et ne comptant pas attendre le point de contact parfait, son objectif était clair et simple : Dominer Aizen du bas vers le haut. Ainsi, il testait la manière dont celui-ci allait se protéger et utiliser le sol en sa faveur si celui-ci était ravagé. Bien que simple, qu’en serait-il devant le projectile explosif aérien qui venait dans sa direction ?

Attaquant dès lors de deux fronts différents, évidemment, il s’était permis une certaine retenue. Après tout, prendre l’ascendant aérien aurait pu être sacrifié par un éclair venant des cieux qu’il connaissait déjà, le forçant ainsi à se défendre de la manière la plus adéquate que possible face à une attaque venant du sol et une autre, très rapide, du ciel. Pourtant, il n’avait clairement pas envie de détruire ses clones en les touchant aussi dans une attaque comme celle-ci. Ainsi, il s’était permis de faire ce qu’il avait jadis fait contre la Tadaoki en ne se doutant même pas qu’une partie de celui-ci était dans le sol alors qu'il se préparait surtout à faire face à son immobilisation des ombres.

Dès lors, Raizen observait la scène alors qu’un aigle était à ses côtés, prêt à l’embarquer dans les airs en cas de nécessité ou à le protéger alors qu'il était au sol. Pendant ce temps, l’autre observait calmement la situation avant d’activer son kunai explosif à tout moment sachant que quoiqu’Il arrive, il était serein qu’Aizen pouvait s'en sortir sans soucis.

Devant un utilisateur de doton, les choix n’étaient pas infinis. Le sol représentant sa zone de confiance, il devait soit l'amener en zone aérienne ou réduire ses aptitudes au sol.

En attendant, le troisième aigle était positionné dans un angle différent de manière assez éloigné pour éviter les offensives de zones en cas de nécessité. C'était l'aigle de secours.

Spoiler:
 


_________________
Un partenaire inattendu J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Nara Aizen
Nara Aizen

Un partenaire inattendu Empty
Mer 9 Juin 2021 - 23:16

Le Raikage ne semblait pas satisfait de la réponse du Nara. Il lui précisa qu’il était inutile de tourner autour de pot avec lui et qu’il lui fallait du concret. Le Chûnin était tout à fait capable de répondre à sa demande, ce qu’il fit sans attendre via son clone.
« Il ne s’agit pas de perdre des nouvelles recrues en les mettant face à des situations impossibles, au-delà de leur niveau. C’est un travail de fond qui doit commencer au plus tôt de leur carrière. Je vais vous donner du concret, certains sont genins alors qu’ils ne le devraient pas. Avoir du chakra et savoir réaliser un ou deux jutsu ne devrait pas être suffisant. Certains sont fébriles, fragiles et manifestent d’un manque de culture certain sur le monde qui nous entoure. Vous le savez mieux que moi, l’ignorance est un danger autant pour celui qui en est atteint que pour ses alliés. Un programme devrait être mis en place afin que chaque genin ait le niveau minimum requis pour commencer sa carrière de ninja. En tant que Chûnin j’ai pris des genins sous mon aile, pas seulement mes élèves attitrés. Certains venaient de loin et si la guerre venait à notre porte ils auraient été un danger autant pour eux que pour nous. L’idée est d’homogénéiser le tout afin que Genin représente vraiment une fin en soi et pas seulement le début. »
Comme l’avait souhaité le Raikage le Nara s’était exprimé sans détour bien qu’il gardait un ton calme et respectueux arquant toujours ce même sourire. Il ne pouvait bien sûr s’empêcher de penser à Minako en parlant mais aussi à celui que tout le monde appelé Le Candide comme si on pouvait être fier de se présenter face à l’Homme au chapeau sans savoir qui il est. Bien sûr le Nara exagérait en laissant entendre que ce qu’il disait était une généralité mais rien que la présence d’un ou deux maillons faibles pouvait briser toute la chaîne.

L’instant d’après une des deux copies du Raikage invoqua trois aigles sans même faire appel à son sang. Le Nara fut stupéfait pour plusieurs raisons. Il était déjà difficile d’invoquer une créature mais trois et si rapidement. Le Chûnin ne comprenait pas mais n’avait pas vraiment le temps de s’occuper de ça car le duo se mettait encore en action.

Prenait-il enfin le Nara au sérieux ? Même si l’absence de réponse à son défi n’indiquait pas son acceptation le fait qu’il active un de ses sceaux prouvait peut-être qu’il arrêtait de sous-estimer le Nara. Il l’avait déjà vu faire et il savait que grâce à ça le Raikage obtenait des pouvoirs encore plus dévastateurs.

Le poing se leva et l’original compris. Il fit quelques mudras, toujours dissimulé, afin de de matérialiser sa défense la plus efficace contre cette attaque qu’il avait déjà vu l’autre jour : son armure doton. Mais il le savait cette défense n’était pas parfaite, elle lui permettait certes de ne pas se faire blesser mais les tremblements faisaient tout de même leur effet et l'armure de roche finit en miette. Les secousses dérangèrent grandement le Nara qui dû stopper sa progression. En plus de ne plus réussir à avancer vu l'état du sol après l'attaque s'il voulait rester camouflée il se devait de rester immobile.

Le clone quant à lui ne se défendit pas, comprenant qu’il était la cible de multiples attaques et que ce serait du gaspillage de chakra pour une simple diversion. Ainsi il disparu à cause du tremblement de terre avant même qu’il soit conscient du danger du kunai.

L’original toujours caché, de façon efficace il l’espérait, devait maintenant trouver un moyen de se défaire de ses adversaires. Ces derniers étaient maintenant au nombre de cinq et surtout un clone était dans les airs, ce qui ne l’arrangeait pas. Mais quelque soit la hauteur des volatiles ils avaient toujours une ombre et le Nara comptait bien jouer là-dessus. Ainsi il activa sa manipulation des ombres de masse et son ombre se mit en mouvement. Il espérait prendre par surprise ses opposants bien qu’il n’avait eu à peine le temps que de commencer à contourner leur position à cause des mouvements du sol. Il espérait également que grâces aux multiples débris de différents niveaux de hauteurs il puisse rendre les mouvements de ses ombres plus imprévisibles. Ainsi il élança toutes ses ombres, d’ombre en ombre de roche afin d’atteindre toutes celles de ses adversaires pour les clouer sur place. Il était sur le qui-vive, conscient qu’après un tel assaut sa position ne serait plus inconnue.


Résumé du tour:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Un partenaire inattendu Empty
Sam 19 Juin 2021 - 21:49

Observant le Nara, ce qu’il avait à dire était assez intéressant. Très axé vers le développement interne des recrues et de leur potentiel, il avait un caractère suffisamment tranchant qui se permettait de juger le statut de certains shinobis. Signe de rigueur, mais doté d’un aspect conservateur sous-entendu, il décriait donc les facteurs de jugement de l’Académie actuelle, un élément qui se comprenait autant qu’il mettait de l'avant de nombreuses questions.

-As-tu des points de référence spécifiques ?

Prononçant ses paroles alors que le Nara venait subitement de sortir de sa tanière, par chance ou plutôt malchance, celui-ci s’était retrouvé sous terre. Or, contrairement à bien des gens, il avait eu l’intelligence de s’y cacher uniquement sous la réserve de pouvoir se protéger. Ainsi, semblait-il qu’il avait possiblement transformé le retournement de la nature en protection, s’appropriant ainsi la moindre terre environnante dans le but de favoriser la conception de son armure en miette.

Sortant dès lors de sa tanière, Raizen n’avait pas remarqué sa présence jusqu’à ce que l’un des clones n’arrive plus à bouger. Dès lors, il se rendit compte que sa technique de zone avait particulièrement avantagé le jeune Nara. Lui permettant ainsi de propager ses ombres d’immobilisation, même les oiseaux qu’il contrôlait pourtant ne pouvaient plus bouger de leur propre gré au regard du côté imprévisible des ombres.

Souriant, le Meikyû en zone aérienne regardait la situation avec attention, protégé par sa position sur l’oiseau. Faisant ainsi attention de ne pas trop s’aventurer dans une zone dans laquelle son ombre personnelle se ferait capturer, il était intéressant de voir une telle technique à l'œuvre.

-Je suis bloqué.

Décidant de prendre le dessus, le clone en zone aérienne poursuivit la discussion :

-Il faut tout de même prendre conscience qu’autant la guerre est une réalité, autant les shinobis sont tous différents. L’Académie de base n’accorde le rôle de genin qu’aux gens étant aptes à maîtriser leur chakra de manière conséquente et ayant passé l’examen de l’académie. Ainsi, ils partent déjà sur une base commune bien que ton désir soit possiblement d’élever cette barre. Cependant, sur quel critère devrions-nous renforcer le tout? Sachant que la puissance ne fait pas tout dans les corps armés Kumojine, embrasser le potentiel de tous et chacun pour le laisser s’exprimer demeure important. Le tout sera certainement désavantageux par moment, parfois avantageux, mais l’expérience des shinobis et le changement de leur vision se forgent à travers le temps. Ainsi, si je suis d’accord que l’Académie pourrait être plus rigoureuse, il n’empêche que ce n’est généralement qu’en tant que genin qu’ils auront l’opportunité de sortir de leur cocon pour y découvrir les méfaits qui peuplent notre monde. Ce n’est qu’ainsi qu’ils sauront forger leur caractère et rencontrer le désespoir et évoluer à leur manière. Il est d’ailleurs vrai que certains échoueront, d’autres périront, mais c’est justement là le rôle des hauts gradés et ancêtres : de passer le flambeau à ceux qui représenteront la jeunesse de demain, qu’ils soient membres de leur équipe ou non, car nous sommes censés former une unité.

Se permettant d’y mêler cette fois-ci son avis, Raizen n’était pas en totale contradiction avec Aizen. Il apportait ainsi certaines nuances, se demandant toujours concrètement ce qu’il reprochait au système actuel.

-Cependant, je suis en accord sur le fait qu’ils devraient être plus rapidement exposés au danger bien qu’il soit beaucoup plus sournois qu’il ne l’a été par le passé, mais beaucoup plus explosif aussi.

Il fallait le dire, la dernière année avait été très différente par rapport à ses débuts en tant que shinobi et il était plus qu’au courant. Or, en attendant, il avait encore un duel à mener. Bien qu’il était suffisamment satisfait de ce qu’il avait vu pour le moment, il était curieux de tester une nouvelle approche face à la compétence spéciale des Naras…

Levant dès lors un doigt, un nouveau sceau s’activa avant de libérer une sphère de couleur translucide. S’attaquant ainsi au niveau du sol à la connexion d’ombre qui immobilisait son aigle, s’il pouvait certainement utiliser quelque chose de plus efficace, ce n’était pas pour autant qu’il comptait le faire.

-Par contre, à quel moment pouvons-nous réellement évaluer le potentiel des genins. Parfois, ils peuvent sembler si chétifs alors que pourtant…

Au même moment, alors qu'une nouvelle orbe électrique inoffensive se dirigeait vers Aizen, d’un seul coup et sans crier garde, celle-ci explosa, électrocutant ainsi tout sur son passage dans une moyenne distance au moment ou elle arriva à proximité du Nara.

-Ils ont bien de la puissance à revendre à qui sait voir au-delà des apparences.

Souriant alors qu’il se permettait d’innover, si son dragon électrique venant du ciel était intéressant, il préférait nettement miser sur son art le mieux caché : le fameux talk no jutsu.

Se permettant ainsi d’imager ce qu’il disait, une chose était claire : Raizen s’amusait à tester plein d’éléments distincts, mais aussi à analyser la philosophie de son adversaire.

Spoiler:
 

_________________
Un partenaire inattendu J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578

Un partenaire inattendu

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: