Soutenez le forum !
1234
Partagez

Un partenaire inattendu

Aller à la page : Précédent  1, 2
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Un partenaire inattendu - Page 2 Empty
Jeu 30 Sep 2021 - 6:29

Voyant le Nara s’excuser, Raizen demeurait neutre, se disant qu’il était fort probablement trop sévère avec lui-même. Ne laissant ainsi pas de marge pour commettre la moindre erreur, il était clair que les ambitions et la pression que se mettait l’ombre aux cheveux bruns étaient élevées. Sans quoi, peut-être aurait-il abordé son échec d’une autre manière.

Se laissant ainsi bercer par le fruit de ce qu’il effectuait et avançait, plus l’exercice se poursuivait et plus Aizen semblait démontrer une maîtrise qui avait le mérite de s’améliorer. Signe de potentiel, mais aussi d’aptitudes innées pour la maîtrise du ninjutsu, le shinobi était clairement dans sa zone de confort malgré lui et une personne talentueuse.

Approchant ainsi l’équation que représentait cet apprentissage de manière très différente, mais conséquente, son approche à l’échec était notable et efficace alors qu’il s’était entouré d’un voile presque invisible de vent autour de sa personne.

Représentation réelle de son approche simple, mais efficace, encore une fois, il ne se laissait pas place à l’erreur. Intransigeant avec sa personne, le Meikyû demeurait toutefois satisfait de savoir qu’il avait trouvé une ligne directrice lui convenant dans sa nouvelle proposition. Soulignant par le fait même l’impossibilité d’aller contre nature, Raizen dévoila un sourire en coin vis-à-vis de ce constat auquel il n'agréait pas forcément.

Étant aux antipodes de sa vision, le Meikyû se complaisait justement dans l’impossible. Allant bien souvent à l’inverse complet de ce qu’on pouvait s’attendre de sa personne, c’était ce qui le rendait aussi imprévisible et dur à saisir. Jonglant ainsi entre de nombreuses directions, le chaos qui habitait l’ombre de la Foudre était intense, mais demeurait tout de même ordonné à sa manière. Or, il n’était pas donné à tous d’y voir une certaine logique. Lui-même ne faisant exception à cela, il avait pourtant une ligne directrice qui lui était propre.

Reprenant aussi promptement son sérieux, Raizen analysait, observait et notait. Si Aizen arrivait de mieux en mieux à maîtriser la rotation et à la multiplier, un élément demeurait tout de même important.

Malléable, flexible et vivant, Aizen venait de rencontrer son premier réel obstacle alors que ses lames venaient tout juste de s’entrechoquer. S’annulant par le fait même, dans une situation réelle, une telle erreur pouvait être couteuse. Par chance, il y avait bel et bien une porte de sortie devant un tel obstacle.

-S’il est difficile d’aller contre sa nature, il est aussi important de considérer la nature même de nos aptitudes et ce qui fait d’elle une variable unique.

Approchant le tout de manière philosophique, Raizen pointa les nuages dans les cieux.

-Comme les nuages qui s’entrechoquent, le vent a pour nature d’être malléable et flexible. Toutefois, au lieu d’être solides, les nuages fusionnent et finissent par se diviser ou s’unissent pour mieux performer.


Très flou, il arrivait à sa consigne :

-Je pense que tu comprends suffisamment bien les bases de la rotation pour le moment. Si tu auras l’opportunité d’en améliorer la vitesse, afin de progresser, il faut que tu améliores ton contrôle. J’aimerais donc que tu poursuives ce que tu faisais, à petite échelle, mais que tu te permettes de fusionner et de diviser tes lames de manière répétitive lorsqu'elles vont s'entrecroiser. Ça t’apprendra à améliorer ton contrôle bidirectionnel tout en t’assurant de fusionner et de séparer le vent lorsque nécessaire. Autrement, si tu ne sais que fusionner tes lames d’air, toute offensive à base du même élément pourrait se nourrir de ton armure pour mieux te dévorer. Il faut parfois savoir quand lever les barrières.


Ainsi, il arriverait à fusionner les lames aux moments opportuns, voire même profiter de ce genre de fusions et de divisions pour y ajouter un effet de vitesse.

-Une fois que tu auras une maîtrise de cet élément, nous poursuivrons cet exercice en testant un peu ta vitesse de réaction, mais aussi ton aptitude à maintenir cette technique devant les embûches pour la tester en temps réel. L'adrénaline t'aidera à comprendre de quelle manière t'ajuster sans te mettre trop à risque ou dans une sécurité éphémère dans un univers trop sécuritaire et sans variables.


Ayant ramassé quelques pierres dans sa main, similaire à l’entrainement avec Akio, le Meikyû attendait patiemment de pouvoir tester cette armure alors qu’Aizen devait avant tout pratiquer la fusion et division de lames d’air afin de garantir que son armure ne soit qu’une seule et unique entité flexible et contrôlée. Une fois fait, si il voyait que celui-ci y arrivait, il comptait envoyer une simple roche dans sa direction, au début sans prévenir pour tester sa vitesse de réaction et d'ajuster. Il comptait ensuite terminer la série et la combinaison par deux autres pierres ciblant des angles différents pour le permettre de s'ajuster et de tester son aptitude à fusionner et diviser ses lames de vent.


_________________
Un partenaire inattendu - Page 2 J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Un partenaire inattendu - Page 2 Empty
Dim 3 Oct 2021 - 19:12

Le vent. Élément qui pouvait être à la fois si volatile et si concentré. Une force de la nature pouvant se montrer douce et apaisante comme puissante et destructrice. Que recherchait le Nara ici ? L’équilibre entre ces composantes. Car tout était toujours question d’équilibre, même si à première vu ce n’était pas forcément le cas. Mais avait-il réellement la capacité d’atteindre cet équilibre ? Lui et son esprit si étriqué, si organisé. Ça n’avait jamais posé de problème pour manipuler la terre. Cette dernière était faite de molécules bien maniables, une tangibilité qui rassurait le pragmatisme du lumineux maître des ombres.

Mais même en sachant cela le Nara arrivait, par son échec, à la prouesse de rendre le vent comme quelque chose de bien tangible. Si bien que cette densité qu’il avait donné à ses lames de vent l’empêchait de les faire fusionner entre elle. Elles se tranchaient, se détruisaient. Car c’était tout ce qu’il savait faire avec le vent : détruire. Comme défendre avec quelque chose de si volatile ? Ne pouvant pas être figé dans l’espace il fallait donner un mouvement perpétuel au vent. Ce vent pouvait trancher, déchiqueter et à la limite repousser. Mais créer une bulle si proche du corps qu’on en aurait dit une armure ? Le Nara ne savait faire autant qu’il ne pouvait l’imaginer. Pourtant il le fallait bien, il ne comptait pas échouer et encore moins devant le Meikyû.

Les pensées du Nara faisaient écho aux paroles du Raikage, il écoutait et analysait afin de parvenir à son but. Il avançait indéniablement même si trop lentement à son goût. Pourtant il avait le présentiment qu’en continuant sur cette voie il parviendrait à exceller et qu’au bout du chemin se trouverait une échelle qu’une fois grimpée lui permettrait d’être au-dessus du professeur. L’élève allait dépasser le maître, le Nara le savait. En était-il conscient lui aussi ? Il le ressentait, comme si un petit grain de sable bloqué les énormes rouages d’une ancienne machine ancestrale. Le travail était long et minutieux afin de trouver ce qui bridait tout le mécanisme. Mais une fois le doigt mit dessus il n’aurait aucune difficulté à mettre en marche la machine, une machine si puissante que la progression semblerait fulgurante, le résultat parlerait de lui-même.

Ainsi le Nara eut un sourire en voyant son supérieur ramasser des projectiles, se remémorant plusieurs de ses leçons qu’il avait donné que ce soit à Akagi ou Minako. L’humiliation de se faire lapider, il ne la subirait pas contrairement à son élève. C’était pour le Nara bien plus qu’un apprentissage, c’était une épreuve de force, une démonstration où le message lancé devait être clair : j’arrive. Car l’ombre de l’ombre était en route, bien déterminé à prendre sa place de quelque que manière que ce soit. Mais il l’avait compris ce n’était pas en allant à contre-courant qu’il pourrait l’emporter dans cette froide bataille n’existant qu’à demi-mot. Il devait suivre, et se faire suivre. Il n’éliminerait pas le Raikage, il l’absorberait. Alors il savait qu’il était inutile d’aller de front contre quelqu’un, au risque que les deux se brisent et s’effacent. Il comprit que c’était la même chose pour les lames de vent.
« Je suis prêt. » Dit simplement Aizen en comprenant, telle une illumination, comment s’y prendre pour créer cette armure.
S’il était dit que le Chakra était la résultante d’un savant mélange entre énergie physique et spirituelle ce n’était pas pour rien. Le chemin de pensée que venait de parcourir le Nara lui donna la réponse sur comment orienter son chakra. Ainsi il réalisa les mudra et maintint le dernier afin de se faciliter la tâche. La poussière s’écarta de ses pieds comme s’il était le centre d’un cyclone et ses vêtements se mirent en mouvement. Rapidement des lames de chakra de vent se formèrent et se mirent à parcourir son épiderme en suivant tout le même sens de rotation. Cette fois le Nara n’élança aucune lame à contre-courant, il avait saisi. Au lieu de cela il ne fit que multiplier les lames qui allaient dans le même sens, encore et encore. On aurait pu croire là que c’était une tentative désespérée d’un homme qui ne savait plus comment s’y prendre mais c’était en fait tout le contraire. Il avait simplement compris que pour matérialiser l’armure qu’il souhaitait il devait nourrir ses lames de vents à l’aide d’autres lames. Ainsi tournoyaient dans le même sens une telle multitude de lames minuscules qu’une vie n’aurait pas suffit pour toutes les compter.

Lorsque le Nara, ou plutôt son armure faite de vent, reçut la première pierre cette dernière explosa en plein de petit morceau qui passèrent l’armure pour frapper de plein fouet le Nara. Ce dernier se crispa et recula sous l’impact mais il tint bon comprenant qu’il n’en avait pas encore fait assez. Il ferma les yeux, le vent soufflait d’un une cacophonie qui en disait long : c’était encore trop chaotique et incontrôlée. Ainsi le Nara se concentra et ajusta la trajectoire de toutes ses lames en profitant pour en augmenter la quantité. Visuellement le changement fut flagrant, alors que l’ont pouvait voir plein de lames tournoyer autour du Nara telles des dents acérées ces dernières disparaissaient presque instantanément. Ce fut comme une fusion et un effet d’optique très impressionnant était maintenant visible. Le vent tournoyait autour du Nara mais il semblait si calme, si doux et si faible. Il allait si vite qu’on aurait dit qu’il tournait au ralentit et plus on regardait plus on aurait du mal à déterminer dans quel sens le vent tournait. L’armure était devenue comme tangible. Au son aussi la perception changea, du bruyant vent strident on était passé à un sifflement presque mélodieux, si entrainant et pourtant si vague. N’importe qui, même n’y connaissant rien, aurait pu voir la différence si flagrante.

Alors lorsque le Nara reçut deux autres projectiles, ces derniers furent projetés au loin sans même qu’ils soient mordus par le vent. Un œil non averti aurait pu trouver ça surréaliste, un évènement allant contre la nature et pourtant si beau et envoûtant. C’était comme si les pierres avaient été touchés d’une main divine et écartées par la volonté d’un être supérieure. Alors qu’elles s’approchaient du Nara elles n’avaient pu goûter à sa peau et avaient tout simplement étaient projetés dans d’autres directions comme si elles avaient été attirées par une toute nouvelle cible. Simplement caressées par le vent pour être violement expulsées, telle était la complexité de cet élement.

Technique toujours active le Nara ouvra les yeux et rompit le mudra tout en se concentrant pour maintenir la technique. Le test était concluant, mais il lui fallait plus.
« Attaque moi avec ta foudre. »
Si orgueilleux et pourtant, s’il voulait apprendre cette technique c’était bien pour être capable de repousser cet autre élément encore plus instable. Il était fin prêt.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Un partenaire inattendu - Page 2 Empty
Mer 6 Oct 2021 - 3:43

Observant le Nara déployer la technique en l’améliorant étape par étape, Raizen dévoila un léger sourire face à la progression qu’il observait. Plus que de la motivation, s’il ne pouvait ressentir le défi que l’ombre du samurai représentait, il pouvait toutefois y voir une volonté et puissante d’un esprit à toute épreuve.

Puissant, calme et concentré, il ne se donnait pas le droit à l’erreur, marquant par le fait même une progression imposante fort probablement liée à sa volonté.

Manipulant ainsi avec aisance les fils du destin en manifestant l’objet de son désir pour s’en accaparer en corps et en âme, si Aizen n’avait pas su se défendre adéquatement face à la première roche, la seconde et la troisième ne furent pas aussi chanceuses.

Rebondissant ainsi violemment en direction opposée, Raizen voyait là une défensive convaincante qui lui semblait presque complète et adéquate. Or, comme il l’avait si bien mentionné, il se devait de tester son aptitude à gérer la situation face à une attaque réelle qui allait au-delà d’un simple lancer de pierre.

Ainsi, lorsqu’il l’interpella de l’attaquer avec la foudre, si la priorité des éléments semblait indirectement lui donner un certain avantage fictif , ce choix était pourtant tout à fait adéquat, mais aussi ce qu’il comptait entreprendre à la base.

Ayant hésité à tenter autre chose , l’électricité demeurait l’élément le plus imposant pour effectuer le moindre test offensif de son armure.

Dès lors, Raizen composa quelques mudras qu’il ne connaissait que trop bien avant d’envoyer dans sa direction une sphère électrique qui avait pour compétence principale d’exploser de manière à attaquer de manière imprévisible sur différents angles.

Ayant déjà eu une aventure avec cette technique, le Meikyû ne s’arrêta pas à ce moment précis afin de le destabiliser davantage.

-C’est maintenant ou jamais, prépare-toi et surtout amuse-toi.

Lançant en direction du sol un lot de Makibishi, il réitéra finalement son objectif en envoyant un petit lot de senbons de manière à le surprendre en hauteur.

Ne lançant bien évidemment pas le tout en même temps, il comptait se synchroniser en fonction du rythme de défense de l’armure afin de voir comment elle arrivait à maintenir sa force et sa puissance face à diverses offensives qui dans la somme avaient une force assez similaire, mais demeuraient asynchrone.

Au final, tout dépendait du premier assaut et de son aisance à conserver instinctivement son armure de manière à tout repousser.

Plus intéressant encore, il comptait ainsi déterminer si son armure était puissante dans de nombreux angles et donc à tout épreuve sachant qu'il devait pouvoir compter sur celle-ci sans le moindre doute. Ainsi, ils étaient finalement à l'étape finale.

Lançant une indication faisant référence au plaisir dans un moment aussi critique que celui-ci, c’était là aussi une manière de diviser son attention pour voir s’il arriverait à se recentrer pour tout de même conserver la technique ; la cerise sur le gâteau.

Spoiler:
 


_________________
Un partenaire inattendu - Page 2 J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Un partenaire inattendu - Page 2 Empty
Dim 10 Oct 2021 - 15:37

Après tout s’il était là c’était pour vaincre la foudre. Comment oublier ce jour où il avait été humilié si facilement face à Ikari. Heureusement il avait pris sa revanche au tournois mais la forme n’avait pas été là. Il ne devait pas juste survivre face à la foudre, il voulait la surpasser.

Ainsi il ne pouvait pas rêver mieux que ce genre de technique. Elle devait lui permettre, il l’espérait, de pouvoir traverser la foudre la plus destructrice comme si de rien était et ne ressentir que des chatouilles. Ses défenses terrestres étaient capables d’arrêter bon nombre d’offensives mais elles avaient pour rôle d’intercepter et finissaient bien souvent détruites.

Le vent quant à lui pouvait faire plus. Son pouvoir aussi concentré que volatile pouvait inhiber une attaque l’effaçant de la réalité comme si elle n’avait jamais existé. Il pouvait balayer une offensive comme le vent printanier emportait les feuilles desséchées au loin.

"Maintenant ou jamais". Le Nara le savait bien il avait toutes les cartes en main pour agir efficacement.

Il n’y a pas d’ignorance, il y a la connaissance.

Encore une fois ce précepte qui le guidait bien souvent prenait tout son sens ici. Avec les connaissances qu’il avait acquis grâce au Raikage mais aussi à sa persévérance du jour, il avait mis toute la lumière sur le secret de l’armure de vent. Et il n’était ici aucune question d’amusement. Aucun ressenti personnel juste l’application brute de tout ce qu’il avait compris. Et le Nara cherchant toujours à creuser en profondeur avait saisi les concepts de base dans leur intégralité.

Si Raizen souhaitait le déconcentrer ici une fois de plus il ne pourrait que faire face à l’échec. Que ce soit cette phrase ou une tout autre tentative le Nara était déjà partit loin mais tout en restant très lucide et conscient de son environnement. C’était un paradoxe sur lequel il adorait surfer. La perfection n’était après tout que le juste équilibre entre le bon et le mauvais. Ici c’était la même chose. Il était tellement concentré qui rien n’aurait pu le sortir de son état mais d’un autre côté il avait conscience de tout autour de lui et notamment de chaque petite parcelle de son épiderme dont les poils s’hérissaient à l’approche de la foudre.

Ce qu’il savait déjà arriva. La sphère crépitante explosa à proximité de lui et l’enferma une fraction de seconde dans un méandre d’électricité qui n’avait que pour objectif de ronger sa peau. Ce cours laps de temps prit une autre ampleur dans l’esprit du Nara. Plus conscient que jamais il put voir l’électricité frapper et observer la réaction de l’armure de vent qu’il avait érigé. De multiples vecteurs foudroyants, partants tous du même épicentre, vinrent parcourir le corps du Nara mais ne firent jamais mouche. Ils furent stoppés à quelques centimètres seulement de la peau de Aizen. Ceux-ci n’étaient pas repoussés comme les précédents projectiles qu’avaient composés les cailloux. Les arcs foudroyants se consumaient seuls sur cette barrière que composait le vent. Alors qu’ils parcouraient virtuellement le corps du Nara de façon hasardeuse la faille que la foudre cherchait, afin d’atteindre leur objectif, n’apparut jamais.

Mais le passage électrique ne fut pas pour autant inexistant car par endroit le vent, à l’instar de son élément contraire, se consuma laissant la peau du Nara à l’air libre. Finalement la foudre ne parvint jamais à ne serait-ce qu’effleurer sa peau mais son armure était ressortie bien plus instable qu’avant l’attaque. Elle n’était plus du tout hermétique et pour preuve le vent n’était pas de la même intensité partout et pas de la même vitesse. Les sortes de trous nouvellement formés dans l’armure de vent étaient parsemés de façon hasardeuse car la foudre avait rongé sans conscience aucune.

Ce résultat n’aurait pas été dérageant si le raikage s’était arrêté là mais son offensive était plus fourbe qu’à première vue. En effet le Nara vit les nouveaux projectiles approcher de lui, projectiles de nouveaux solides. Bien que léger et peu dangereux il savait que si quelques-uns de ces derniers avaient la chance de passer par les failles actuelles de l’armure alors il serait blessé.

Ainsi il se concentra pour reformer son armure. Le but n’était pas de boucher les trous mais de rééquilibrer de façon globale le vent de son armure. Équilibre qui avait été bousculé par l’attaque de foudre, Raizen avait dû prévoir ce résultat. Le Nara sourit, le Raikage n’était pas n’importe qui après tout. Alors qu’il se concentrait pour remettre de l’ordre dans sa défense il resta debout droit et stoïque face aux nouveaux projectiles. Les yeux dans ceux de son supérieur d’un regard défiant. Finalement il ne pipa mot non plus lorsqu’il fut toucher par quelques projectiles. Certains, même si très peu, se plantèrent dans sa peau.

Le Nara attendit la fin de l’offensive et désactiva sa défense avant de retirer les senbons qui l’avaient touché. Le résultat était loin d’être parfait mais pour une fois il le jugea suffisant. Après tout il était compliqué de maîtriser une technique dès sa première utilisation et son objectif principal avait était atteint : il avait repoussé la foudre.
« Tu m’as eu, encore une fois. Je ferais en sorte d’améliorer ma maîtrise afin de pouvoir l’utiliser efficacement en situation réelle. Mais j’ai maintenant toutes les cartes en mains pour y parvenir. »
Le Nara inclina le buste légèrement en guise de respect, ne prêtant attention aux quelques gouttes de sangs qui s’écoulaient maintenant çà et là.
« Je te remercie pour cette leçon. »
Un des foudroyants du village lui avait appris à se défendre contre une de ses armes, le regretterait-il un jour ?


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Un partenaire inattendu - Page 2 Empty
Lun 11 Oct 2021 - 0:59

Observant Aizen, celui-ci semblait de plus en plus s’acclimater avec la technique, si bien qu’il réussit sans aucune gêne à parer l’offensive adverse. Or, comme Raizen s’en doutait, son armure n’était pas totalement complète.

Ayant besoin d'entraînement, mais surtout d’opposition supplémentaire, certains senbons avaient frayé leur chemin à travers sa défensive quelque peu affaiblie. S’Il était vrai qu’en temps normal, il devait être en posture suffisante pour contrer le tout, dans le cas ci-contre, il n’avait pas su mobiliser les dernières brides de sa défensive restantes afin d’effacer une attaque sans réelle puissance derrière si ce n’était que de servir de distraction.

Ainsi, s’il était vrai que Raizen aurait pu le laisser assumer que la réalisation de sa technique était complète, il préféra finaliser ce qu’il avait commencé :

-En effet, tant que tu n’arrives pas à freiner quelque chose de similaire, je doute que ton armure soit complète. Permets-tu que je te montre une dernière chose à l’aide de cette technique ?

Se doutant qu’il manquait un petit quelque chose, s’il était vrai que Raizen lui avait fait un léger test de précisions et de vitesse, un autre test peut-être plus intéressant pour lui lui venait en tête.

Se demandant comment il allait réagir face à une attaque concentrée, il cru bon d’essayer le tout pour voir si Aizen saurait capter les variations entre les deux attaques.

-Si cela ne te dérange pas, j'aimerais que tu déploies ton armure afin que nous fassions un autre test. Je considère que tu aurais du être en mesure de freiner ces senbons et que la défense à l’état actuel est incomplète sachant que si mes senbons avaient été infusés de chakra, la suite aurait possiblement été dangereuse voire fatale pour toi.

Considérant qu’une entrée en force était peut-être le moyen idéal de l’apprendre à concentrer son armure tout en faisant preuve d’agilité après coup, il comptait attendre qu’Aizen manifeste son armure et donne son approbation avant d’effectuer un test ultime et final.

-N’oublie pas que tu es le chef absolu en contrôle de tous les éléments de ton armure à base de vent. N’hésite pas à intensifier la présence de l’armure par endroit avant de la disperser pour capter des offensives plus diffuses tout en la conservant autour de toi quitte à ce que tu accélères leurs vitesses de déplacement afin de les rendre parfois plus rapides et parfois plus lentes…mais plus robuste.

Dès lors, le Meikyû composa quelques mudras à deux mains avant de tendre sa main vers l’avant. Une fois les critères précédents atteints, il comptait libérer un puissant boulet de canon à base de fuuton. Rapide et vif, l’objectif était de ne pas lui laisser l’opportunité de réagir alors qu’il allait ensuite envoyer un lot de senbon dans les airs comme la première fois.

Puissante, son offensive n’était pas suffisamment intense pour détruire totalement son armure. Dès lors, il devait être en mesure de réagir face au lot important de senbon qui tomberait dans sa direction, un moyen de l’aider à perfectionner cette défense.

Une fois qu’il comprendrait la variation entre les divers mouvements, il aurait tous les éléments en main pour poursuivre son exercice jusqu’à maîtriser en totalité la technique. Passant dès lors de l’armure puissante et solide à l’armure volatile, Nara Aizen maîtriserait donc une armure aussi solide, mais fluide que le tranchant d’un iai, une armure dont son contrôle absolu serait la clé, sa clé.

Spoiler:
 


_________________
Un partenaire inattendu - Page 2 J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Un partenaire inattendu - Page 2 Empty
Dim 31 Oct 2021 - 10:02

Le Nara ne se vexa pas le moins du monde. Comment en vouloir au Raikage alors qu’il était d’accord avec lui d’autant plus qu’il aurait agi exactement de la même manière avec un de ses élèves. Le perfectionnisme n’était pas un défaut malgré que certains pouvaient le penser ainsi. Ici nous ne parlions pas de faire du pain ou coudre un vêtement. Ici la moindre faille pouvait signifier la mort. Car au final si les shinobis s’entrainaient c’était avant tout pour faire la guerre, car il y avait que comme cela que l’on pouvait préserver la paix. Ainsi chaque fois le Nara était habitué à travailler sans relâche jusqu’à atteindre le paroxysme de la technique sur laquelle il se penchait. Il le fallait, il n’avait pas le choix… Ils n’avaient pas le choix.

Et fort justement Aizen le savait, sa création, son armure à base de vent, était encore imparfaite. La totalité des senbons précédemment envoyés aurait dû rebondir sur son armure comme sur une roche or ils avaient pu trouver le chemin de sa chair. Chemin ouvert grâce à la défaillance du système rotatif causé par l’attaque précédente. Pourtant il n’y avait aucune difficulté particulière à se défendre de la foudre grâce au vent, bien au contraire. Ce fut ainsi que, l’esprit vif, le Nara comprit où voulait en venir son supérieur lorsqu’il évoqua un nouveau et sans doute dernier test, si jamais ce dernier était une réussite.
« Je t’écoute. » Répondit simplement le samouraï à Raizen qui voulait aller plus loin.
Il l’avait compris d’avance, le prochain test serait surement une défense face à une attaque composée du même élément que la défense. A moins que le Raikage possède la maîtrise de l’affinité du feu alors son fûton serait la meilleure manière de définitivement voir si la défense du Nara était efficiente ou non.
« Tu ne laisses rien au hasard. Je suis d’accord avec toi, ces senbons n’auraient jamais dû pouvoir m’atteindre. »
Aizen répondit de façon à éviter que son supérieur ne se sente seul face à ses paroles. Loin de son hypocrisie maladive il montrait son accord avec lui. Pour une fois les deux hommes que tout semblait séparer étaient sur la même longueur d’onde. Le Nara se dit qu’ils avaient en commun cette rigidité qui avait tendance à étonner les gens. Cette pensée fit sourire le Nara sachant que Raizen l’avait mis en garde face à cette rigidité. Était-il lui-même conscient de la sienne ?

Le foudroyant Kage reprécisa quelque chose qu’il avait déjà dit mais cela n’était pas anodin. Ça ne l’était pas car le Nara n’avait pas encore vraiment appliqué ce conseil. Ce dernier voyait son armure comme quelque chose de fixe, comme son armure de roche. Pourtant elle n’avait rien à voir avec cela car celle composée de vent était maniable. Tenue en continue il n’était pas nécessairement obligatoire que le vent soit toujours réparti de manière équitable autour de lui. Ce qu’expliquait Raizen était que s’il recevait une attaque frontale alors il pourrait rediriger le maximum de sa puissance défensive face à l’attaque. Le Nara pensa que cela pourrait être dangereux en cas d’attaque surprise et simultanée dans le dos mais le but ici était de s’entraîner à parfaire la maîtrise de cette technique. Il ne fallait pas chercher plus loin et le Nara s’exécuta pour l’exercice.

Il se concentra et réalisa les mudras nécessaires avant même que le Raikage ne commence les siens. Il n’avait pas encore la capacité à utiliser la technique de manière réactive, il lui fallait encore du temps pour dresser le manteau de vent et face à une quelconque technique il n’aurait pas le temps de le faire correctement avant d’être touché.

La poussière s’éleva et se mit à tourner autour du Nara alors que le système rotatif venteux devenait visible à l’œil nu. Ce dernier tournait naturellement dans le sens de rotation interne du chakra du Nara. Tout le monde avait un sens de rotation du chakra qui lui était propre, en avoir conscience permettait d’atteindre un autre niveau de maîtrise dans l’art du Ninjutsu. Aizen était déjà maître dans ce domaine donc pour lui cette base était acquise depuis bien longtemps. Il ne fallait jamais ignorer les bases, c’était souvent quelque chose qui pouvait faire la différence entre deux experts. L’un avait une construction splendide en extérieure mais des fondations fragiles, les bases étaient les piliers de l’expertise.

Lorsqu’il vit la sphère de vent foncer vers lui le Nara sourit de plus belle, il le savait. Il se demanda néanmoins si cette technique était comme la sphère de foudre et si elle allait exploser à l’impact pour gager en envergure. Cela ne changeait rien pour lui finalement car il ne comptait pas bouger et devait donc affronter un impact frontal face à elle. Donc qu’elle gagne en envergure ou pas ne changerait rien pour lui. Il devait de toute façon s’habituer à affronter plus souvent les attaques au lieu de les fuir. Car cela lui avait fait défaut à de maintes reprises.

Il se prépara à l’accueillir. Il fléchit les jambes et plaça ses pieds dans une parallèle un peu décalée afin d’être solide sur ses appuis. L’attaque n’avait pas l’air si puissante, elle était surtout très véloce. Dans un combat réel il savait qu’il n’aurait pas le temps de forger son armure avant de recevoir cette attaque mais ce n’était pas grave car ce n’était pas le sujet ici. Le Nara se concentra et effectua un nouveau mudra afin de gagner en temps et efficacité. Le but était de remodeler son amure afin de concentrer le vent le plus en avant possible.

Lorsque l’impact eu lieu le Nara sentit le choc passer.
« Arghhh… »
Il lâcha un râle tout en reculant. Une trainée représentant ses pieds ancrés dans le sol se dessina sur plus mètres mais il tint bon. Face à la sphère un combat sans merci s’entama. Cette dernière était là, toujours entière, à essayer de pénétrer la défense en repoussant son créateur. Le Nara vit d’un coin de l’œil de nouveaux senbons arrivaient et il eu une idée. Plutôt que s’acharner à effacer cette sphère de vent grâce à son vent pourquoi ne pas l’utiliser ? Car si jamais il réussissait à s’en défendre il n’aurait pas le temps de rediriger son armure correctement et se ferait encore toucher par les projectiles ce qui signifierait l’échec, de nouveau.

Ainsi il se concentra et cala la fréquence de son vent et la vitesse de rotation de ce dernier sur celles de la sphère. Cette dernière finit par disparaître mais ne s’évapora pas. Le Nara eu l’idée de l’absorber afin d’en récupérer le vent pour rapidement récupérer une armure complète et optimale à 360°. Le résultat fut sans équivoque : les senbons furent tous éjectés par une force leur étant grandement supérieure et il se plantèrent même dans le sol tellement que la repousse fut violente.

Debout face à son Kage le Nara arborait fièrement une armure de vent complète qui s’était très vite remise de la double offensive, le résultat était sans équivoque par rapport au premier essai.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536

Un partenaire inattendu

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: